DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Jeu 22 Sep 2011, 22:15

Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français

Par Cyrille Vanlerberghe Mis à jour le 22/09/2011 à 20:59 | publié le 22/09/2011 à 20:45

S'abonner au Figaro.fr Des chercheurs du CNRS ont montré que des particules sont capables de voyager plus vite que la lumière.

«Si c'est vrai, c'est une véritable bombe pour la physique, c'est une découverte comme il en arrive tous les siècles», commente Thibault Damour, grand spécialiste de la relativité d'Einstein à l'Ihes (Institut des hautes études scientifiques à Bures-sur-Yvette). La raison de cette effervescence est simple: une équipe de chercheurs de l'Institut de physique nucléaire de Lyon a montré que des neutrinos «superluminiques», des particules très légères, sont capables de voyager plus vite que la lumière. Un phénomène tout simplement impossible d'après la théorie de la relativité restreinte d'Einstein, qui définit la vitesse de la lumière comme une limite infranchissable pour tout objet doté d'une masse. Si les mesures de Dario Autiero et de ses collègues du CNRS à Lyon sont justes, c'est toute la physique moderne qui est à revoir. Les conséquences seraient tellement importantes que tous les spécialistes se veulent prudents et demandent que l'expérience soit reproduite ailleurs, avec une autre équipe, avant de jeter d'un coup à la poubelle tout le travail d'Einstein sur la relativité.

Malgré cela, le travail des chercheurs français paraît très solide. Il a résisté à six mois de vérifications par des collègues extérieurs appelés à la rescousse pour tenter de découvrir un biais, une erreur dans l'expérience. «C'est si énorme qu'on a la trouille de s'être trompés quelque part, explique Stavros Katsanevas, directeur adjoint de l'IN2P3 (l'institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS). Depuis les premiers résultats, en mars dernier, nous avons fait des vérifications au niveau du CNRS, puis après au niveau de l'expérience internationale Opera, qui travaille sur le détecteur de neutrinos. On n'a rien trouvé, et comme l'information commençait à fuiter, on a décidé de la rendre publique maintenant.»

Un décalage infime

La violation de la vitesse de la lumière a été observée sur un faisceau de neutrinos, des particules ultralégères qui n'interagissent presque pas avec la matière, produits par l'accélérateur du Cern, près de Genève, et détectés sous la montagne du Gran Sasso, dans les Apennins, au centre de l'Italie. On s'attendait à ce que les neutrinos traversent sans encombre les 731 kilomètres de croûte terrestre qui séparent les deux installations scientifiques à une vitesse proche de celle de la lumière, soit un trajet d'au moins 2,5 millièmes de seconde. Les neutrinos sont des particules élémentaires presque insaisissables produites en d'immenses quantités par les réactions nucléaires, comme celles qui se produisent dans les centrales nucléaires ou au cœur du Soleil. Chaque seconde, 65 milliards de neutrinos émis par notre étoile traversent chaque centimètre carré de la surface terrestre, et seulement 1 sur 10.000 milliards de ces particules est interceptée par un atome de notre planète.

Mais à l'immense surprise de Dario Autiero et de ses collègues lyonnais, les neutrinos arrivaient sur le détecteur Opera, dans le laboratoire du Gran Sasso, en moyenne avec 60 nanosecondes (60 milliardièmes de seconde) d'avance par rapport à la lumière. Un décalage qui paraît infime, mais qu'aucune théorie actuelle n'est capable d'expliquer.

Il n'y a pas eu à proprement parler de course entre photons (ou grains de lumière) et neutrinos, mais les chercheurs ont chronométré le trajet des faisceaux de particules avec une très grande précision. En se calant sur l'horloge atomique d'un satellite GPS visible au même moment sur les deux sites, les horloges du Cern et du Gran Sasso ont été calées avec une précision meilleure qu'un milliardième de seconde. Au total et en prenant en compte divers effets des instruments de mesure, l'équipe estime que l'incertitude de la mesure est meilleure, de l'ordre d'une dizaine de nanosecondes, soit bien moins que les 60 nanosecondes mesures. Le travail des physiciens de Lyon est donc largement assez robuste pour être publié, ce qui a été fait cette nuit sur le serveur public arXiv.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/09/22/01008-20110922ARTFIG00686-relativite-einstein-contredit-par-des-chercheurs-francais.php
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 08:38

Fantastique ! Mais il y a de nombreuses années que Jean-Pierre Petit et d'autres chercheurs clament que la vitesse de la lumière a pu et peut être dépassée . D'après eux , ce serait même la vitesse de la lumière qui serait en ralentissement constant ( de façon actuellement quasi imperceptible , bien sûr ) .
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 09:40

A quand la même révolution dans la théorie erronée de l'évolution, à laquelle il a toujours manqué le fameux "chaînon" qui soi-disant devait relier l'homme au singe ?

Il ne sont pas près de trouver ce chaînon manquant, tout simplement parce que le singe est singe et est resté singe, et l'homme est homme et restera homme.

On enseigne donc n'importe quoi aux enfants et aux jeunes (aujourd'hui la théorie du gender).

Pour en revenir à la lumière, elle est UNE PERSONNE : Notre Seigneur :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 13:19

Et les fossiles d'hominidés, c'est une invention ?
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 14:10

L'évolution est enseignée en biologie parce que que c'est la théorie scientifique qui a le consensus de tous les scientifiques du moment, et que la biologie est une discipline scientifique.
Le créationnisme et le dessein intelligent (qui schématiquement n'est jamais que la théorie de l'évolution dans laquelle le hasard est remplacé par Dieu) pourraient être enseignés en philo par exemple, ou dans une discipline nouvelle à mettre en place, comme étant la vision chrétienne de l'apparition des espèces. En effet, une théorie scientifique doit être réfutable, mais comme personne ne pourra jamais prouver l'existence ou l'inexistence de Dieu, ce ne sont pas des théories scientifiques. C'est une simple question de définition.

Peut-être faut-il faire une digression sur la vérité en science. Une théorie scientifique n'a pas pour objectif la recherche de LA VERITE, mais de construire des modèles cohérents s'approchant au mieux de la réalité, à partir de postulats et d'hypothèses, la réalité finale restant quant à elle inaccessible à la science. On cherche en quelque sorte à coller un moule sur la réalité, et c'est ce moule qui sera ensuite utilisé.
Pour prendre un exemple qui colle plus au thème du topic, la proposition "il n'y a pas de limitation à la vitesse d'un corps en mouvement" est VRAIE en physique classique, mais FAUSSE en relativité (c'est même le postulat de base de la relativité, d'où découle automatiquement la relativité du temps, e=mc2, etc ...). Le modèle classique est pourtant toujours pertinent et largement utilisé à notre échelle. Mais dès que les vitesses vont devenir très grandes, les résultats du modèle classique ne seront plus en phase avec la réalité observée, et il faudra changer de modèle. Le modèle classique n'est pas pour autant à jeter aux oubliettes. On a deux donc deux modèles à disposition (et même 3 avec la mécanique de l'infiniment petit), à utiliser suivant le phénomène considéré.

Si les mesures du neutrino sont confirmées, il restera à bâtir une nouvelle théorie physique, sur-ensemble des théories existantes, et cohérentes avec elles. Mais la relativité, comme la physique classique, gardera toute sa pertinence sur le périmètre pour lequel elle est aujourd'hui utilisée.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12283
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 14:28

J'ai bien aimé ce matin à la radio ce scientifique(?) qui a expliqué que la théorie de la relativité est englobante de toutes les théories du domaine mais que ce qui vient d'être découvert pourrait p.e (sous réserve d'études plus poussées) être englobante de la théorie de la relativité.

Merci les Pères Juifs de la haute antiquité qui ont dit que chaque chose est enveloppe de toutes choses. "A partir du point suprême, chaque chose est le vêtement d'une autre chose supérieure..."
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 14:32

adamev a écrit:
J'ai bien aimé ce matin à la radio ce scientifique(?) qui a expliqué que la théorie de la relativité est englobante de toutes les théories du domaine mais que ce qui vient d'être découvert pourrait p.e (sous réserve d'études plus poussées) être englobante de la théorie de la relativité.

Merci les Pères Juifs de la haute antiquité qui ont dit que chaque chose est enveloppe de toutes choses. "A partir du point suprême, chaque chose est le vêtement d'une autre chose supérieure..."

L'autre jour, j'ai épluché un oignon.

J'ai enlevé la première couche, y en avait une seconde.
J'ai enlevé la seconde, il y en avait une troisième.
J'ai enlevé la troisième, il y en avait une quatrième.
J'ai enlevé la quatrième, il y en avait une cinquième.
Sixième.
Septième.
Huitième.
Neuvième.
Il y avait une dizième couche !
J'enlève la dixième, il y en avait une onzième.
J'enlève la onzième, il y en avait une douzième.
J'enlève la douzième... plus rien !

L'oignon était VIDE !
...
J'en ai pleuré !

Laughing

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12283
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 14:42

Fallait pas car c'est bien connu le Point n'a ni longueur, ni largeur, ni épaisseur, ni espace, ni temps mais qu'il les contient tous.... en plus de la "profondeur".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 14:49

il faut savoir qu'avec leurs expériences sur les neutrinos, en général ils n'ont que très peu d'événements. bref les stats sont pourris. je suis assez sceptique.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 15:30

Sans compter que la science actuelle n'arrive même pas à dire ce qu'est la matière, et si elle existe!

On prend un atome, on va voir dans le noyeau. On va encore plus petit, on trouve les quarks. On va encore plus loin dans les quarks, on trouve le bozon de Higgs. On va encore plus loin, on trouve des cordes. Et ces cordes, c'est de l'énergie, pas de la matière.

Alors qu'ils ne viennent pas nous jouer de la flûte.
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 16:41

Philippe Fabry a écrit:

...
J'enlève la douzième... plus rien !

L'oignon était VIDE !
...
J'en ai pleuré !

Laughing

Je comprends !

Vous vous attendiez certainement à trouver Dieu ; quelle déception ça a dû être !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 16:42

Chris Prols a écrit:
Sans compter que la science actuelle n'arrive même pas à dire ce qu'est la matière, et si elle existe!

On prend un atome, on va voir dans le noyeau. On va encore plus petit, on trouve les quarks. On va encore plus loin dans les quarks, on trouve le bozon de Higgs. On va encore plus loin, on trouve des cordes. Et ces cordes, c'est de l'énergie, pas de la matière.

Alors qu'ils ne viennent pas nous jouer de la flûte.

Ils n'ont pas encore trouvé le boson de Higgs. Ça cherche encore...
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 16:44

Chris Prols a écrit:
...

Alors qu'ils ne viennent pas nous jouer de la flûte.

C'est qd même avec la flute de la méca quantique que nous arrivons à dialoguer via ordinateur/web etc ...

Moi qui n'ait pas la liaison avec le St Esprit, je trouve ça vachement sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 19:56

Des particules plus rapides que la lumière détectées au Gran Sasso

Si la découverte se confirme, la physique et la cosmologie sont entrées dans une nouvelle ère. Une équipe de chercheurs menée par Dario Autiero (Institut de physique nucléaire de Lyon) annonce aujourd'hui avoir observé des neutrinos circulant légèrement plus vite que la lumière.

C'est dans le cadre de l'expérience OPERA, qui s'emploie à détecter - depuis le laboratoire souterrain du Gran Sasso - des neutrinos émis par l'accélérateur du Cern, que cette mesure a été réalisée.

Sur le parcours de 730 km qui sépare les deux sites, une distance que la lumière parcourt en 2,4 millisecondes dans le vide, Dario Auterio et ses collègues ont mesuré une avance des neutrinos de 60 nanosecondes (60 milliardièmes de seconde).

Infime, mais apparemment réelle puisque six fois supérieure à l'incertitude sur la mesure !

Einstein dépassé ?

Depuis l'énoncé de la théorie de la relativité restreinte par Albert Einstein, en 1905, la vitesse de la lumière dans le vide est fixée comme une limite indépassable. L'essentiel de la physique du XXe siècle, en particulier la cosmologie, est bâtie sur ce fondement.

Malgré « les longs mois de recherche et de vérifications » réalisée par l'équipe scientifique avant de publier ce résultat - « totalement inattendu » a avoué Antonio Ereditato, porte-parole de l'expérience - un scepticisme de bon aloi prévaut donc dans les laboratoires.

Un signe avant-coureur en 2007

En 2007, une expérience américaine baptisée Minos avait déjà mesuré ce genre d'effet. Mais avec une incertitude telle sur la mesure que personne, ni même les chercheurs de l'expérience, n'y avaient vraiment crû.

Ces équipes vont maintenant tenter d'affiner leur résultat pour confirmer - ou infirmer - la mesure faite avec OPERA.

La précision de la mesure dépendant notamment du nombre de neutrinos observés - et ceux-ci étant extrêmement difficile à détecter - leur verdict ne devrait pas tomber avant deux à trois ans.


David Fossé, le 23 septembre 2011

http://www.cieletespace.fr/node/7844
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Ven 23 Sep 2011, 20:11

Rien ne voyage plus vite que la lumière, sauf les rumeurs !

C’est ce que nous avait affirmé mon professeur de relativité à la fin d’une longue et aride leçon! Et les rumeurs allaient certainement bon train cette semaine au CERN sur l’imminence de l’annonce de l’observation de particules voyageant plus vite que la lumière. Cette nouvelle était tout aussi excitante qu’inattendue! Qui aurait pu prédire un truc aussi étrange et surprenant? Ce serait la découverte la plus ahurissante des dernières décennies. Difficile d’en imaginer les conséquences et implications mais il faudra d’abord l’établir avec certitude.

Je me souviens encore du frisson qui m’avait parcouru quand, adolescente, j’avais entendu parlé des tachyons, des particules hautement hypothétiques possédant l’étrange propriété de voyager plus vite que la vitesse de la lumière, défiant un des fondements de la théorie de la relativité. Ces particules, au repos, se déplaceraient à la vitesse de la lumière et perdraient de la masse (et donc de l’énergie) lorsqu’on les accélère… Le même frisson m’est revenu lorsque j’ai entendu parler de ce résultat. Voici donc de quoi il en retourne.

L’expérience OPERA se trouve dans un laboratoire souterrain localisé dans un tunnel sous la montagne du Gran Sasso au centre de l’Italie, à 730 km du CERN. Des neutrinos produits au CERN traversent la couche terrestre pour aboutir au détecteur OPERA. C’est ce qui est à la fois incroyable et déplorable avec les neutrinos: ils peuvent traverser des quantités de matière phénoménales sans être affectés, ce qui rend aussi leur détection bien difficile.

OPERA a été construit principalement pour tenter de détecter l’apparition de neutrinos tau à partir d’un faisceau de neutrinos de muon, un phénomène appelé «oscillations» de neutrinos. Cela permet à des neutrinos d’un type donné de se muter en neutrinos d’un autre type lorsqu’ils voyagent sur une longue distance. Cela n’avait jamais été observé auparavant entre neutrinos de muons et taus mais OPERA en a capté un l’an dernier. Pour ce faire, il faut associer l’apparition d’un neutrino tau dans le détecteur avec l’arrivée de neutrinos de muons envoyés depuis le CERN. Bien évidemment, cela requiert une parfaite synchronisation, d’où la nécessité de bien vérifier le temps d’arrivée des neutrinos de smuons au Gran Sasso.

Et là, surprise. Les neutrinos auraient atteint le Gran Sasso 60 nanosecondes (i.e. 60 milliardièmes de seconde) plus vite que ne l’aurait fait la lumière alors qu’ils devraient normalement voyager juste un peu en dessous de la vitesse de la lumière.

CERN et OPERA se sont récemment rééquipé avec la fine pointe de la technologie pour obtenir une synchronisation d’une précision d’une nanoseconde entre leurs horloges. Leur équipement fut calibré par l’Institut Suisse de Métrologie, et vérifié indépendamment par son équivalent allemand, le Physikalisch-Technische Bundesanstalt.

La distance entre le point d’émission au CERN et le point de détection au Gran Sasso a été établie par des géomètres du CERN à 731278.0 ± 0.2 mètres, soit 20 cm d’erreur sur 731 km!

L’imprécision totale, en tenant compte de toutes les sources, s’élève à moins de dix nanomètres, soit six fois moins que les 60 nanosecondes d’avance mesurées pour les neutrinos. C’est donc un résultat solide si et seulement si tout a bien été pris en compte.

Après de longs mois passés à tout vérifier, la collaboration OPERA a présenté ses résultats en public au CERN cet après-midi devant une salle bondée en espérant maintenant que d’autres équipes tenteront de reproduire ce résultat et en invitant la communauté scientifique à passer tout ça au peigne fin. Une mesure indépendante pourrait réfuter ou valider leurs résultats. Tout est possible: il pourrait s’agir d’une erreur expérimentale, d’un problème de calibration, d’une technique biaisée. Rien ne doit être négligé.

Et si cela s’avère véridique, il restera encore beaucoup de travail pour déterminer quel cadre théorique peut expliquer ce phénomène et son implication sur la théorie de la relativité. Reste à voir si ces neutrinos voyagent vraiment plus vite que la lumière ou si on a affaire à de petits tricheurs (des snoros de neutrinos) qui se seraient taillé un raccourci en passant par une autre dimension…

Pauline Gagnon

http://www.quantumdiaries.org/2011/09/23/rien-ne-voyage-plus-vite-que-la-lumiere-sauf-les-rumeurs/
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 24 Sep 2011, 08:46

D'après Jean-Pierre Petit , la lumière devait avoir une vitesse infinie à l'origine et cette vitesse a décrû constamment . La supériorité de vitesse des neutrinos doit encore s'accroître ,
si cette hypothèse se vérifie .
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 24 Sep 2011, 09:54

"La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi." Einstein.

Je vous propose l'extension suivante à la formule d'Einstein, pour tenir compte du dépassement de la vitesse de la lumière :
" Désormais, nous cumulons théorie et pratique.
Rien ne fonctionne et personne ne sait pourquoi".
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 24 Sep 2011, 21:25

julia a écrit:
A quand la même révolution dans la théorie erronée de l'évolution, à laquelle il a toujours manqué le fameux "chaînon" qui soi-disant devait relier l'homme au singe ?

Il ne sont pas près de trouver ce chaînon manquant, tout simplement parce que le singe est singe et est resté singe, et l'homme est homme et restera homme.

On enseigne donc n'importe quoi aux enfants et aux jeunes (aujourd'hui la théorie du gender).

Pour en revenir à la lumière, elle est UNE PERSONNE : Notre Seigneur :sts:
Citation :


Jean-Paul II : les origines de la vie
Allocution du 22 octobre 1996 à l’Académie pontificale des sciences
(O.R. du 24 octobre 1996)

« (...) Avant de vous proposer quelques réflexions plus spécialement sur le thème de l’origine de la vie et de l’évolution, je voudrais rappeler que le Magistère de l’Eglise a déjà été amené à se prononcer sur ces matières dans le cadre de sa propre compétence. Je citerai ici deux interventions.
Dans son Encyclique Humani generis (1950), mon prédécesseur Pie XII avait déjà affirmé qu’il n’y avait pas d’opposition entre l’évolution et la doctrine de la foi sur l’homme et sur sa vocation, à condition de ne pas perdre de vue quelques points fermes (cf. AAS 42 [ p. 575-576).
Pour ma part, en recevant le 31 octobre 1992 les participants à l’Assemblée plénière de votre Académie, j’ai eu l’occasion, à propos de Galilée, d’attirer l’attention sur la nécessité, pour l’interprétation correcte de la Parole inspirée, d’une herméneutique rigoureuse. Il convient de bien délimiter le sens propre de l’Écriture, en écartant des interprétations indues qui lui font dire ce qu’il n’est pas dans son intention de dire. Pour bien marquer le champ de leur objet propre, l’exégète et le théologien doivent se tenir informés des résultats auxquels conduisent les sciences de la nature (cf. AAS 85 [ p. 764-772; Discours à la Commission biblique pontificale, annonçant le document sur l’interprétation de la Bible dans l’Eglise: AAS 86, p. 232-243].
Compte tenu de l’état des recherches à l’époque et aussi des exigences propres de la théologie, l’Encyclique Humani generis considérait la doctrine de l’ « évolutionnisme » comme une hypothèse sérieuse, digne d’une investigation et d’une réflexion approfondies à l’égal de l’hypothèse opposée. Pie XII ajoutait deux conditions d’ordre méthodologique qu’on n’adopte pas cette opinion comme s’il s’agissait d’une doctrine certaine et démontrée, et comme si on pouvait faire totalement abstraction de la Révélation à propos des questions qu’elle soulève. Il énonçait également la condition à laquelle cette opinion était compatible avec la foi chrétienne, point sur lequel je reviendrai.
Aujourd’hui, près d’un demi-siècle après la parution de l’Encyclique, de nouvelles connaissances conduisent à reconnaître dans la théorie de l’évolution plus qu’une hypothèse. Il est en effet remarquable que cette théorie se soit progressivement imposée à l’esprit des chercheurs, à la suite d’une série de découvertes faites dans diverses disciplines du savoir. La convergence, nullement recherchée ou provoquée, des résultats de travaux menés indépendamment les uns des autres, constitue par elle-même un argument significatif en faveur de cette théorie.
Quelle est la portée d’une semblable théorie ? Aborder cette question c’est entrer dans le champ de l’épistémologie. Une théorie est une élaboration métascientifique, distincte des résultats de l’observation, mais qui leur est homogène. Grâce à elle, un ensemble de données et de faits indépendants entre eux peuvent être reliés et interprétés dans une explication unitive. La théorie prouve sa validité dans la mesure où elle est susceptible d’être vérifiée ; elle est constamment mesurée à l’étiage des faits ; là où elle cesse de pouvoir rendre compte de ceux-ci, elle manifeste ses limites et son inadaptation. Elle doit alors être repensée.
En outre, l’élaboration d’une théorie comme celle de l’évolution, tout en obéissant à l’exigence d’homogénéité avec les données de l’observation, emprunte certaines notions à la philosophie de la nature.
Et, à vrai dire, plus que de la théorie de l’évolution, il convient de parler des théories de l’évolution. Cette pluralité tient, d’une part, à la diversité des explications qui ont été proposées du mécanisme de l’évolution et, d’autre part, aux diverses philosophies auxquelles on se réfère. Il existe ainsi des lectures matérialistes et réductionnistes, et des lectures spiritualistes. Le jugement ici est de la compétence propre de la philosophie et, au-delà, de la théologie.
Le Magistère de l’Église est directe ment intéressé par la question de l’évolution, car celle-ci touche la conception de l’homme, dont la Révélation nous apprend qu’il a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu (cf. Gn 1, 28-29) La Constitution conciliaire Gaudium et spes a magnifiquement exposé cette doctrine, qui est un des axes de la pensée chrétienne. Elle a rappelé que l’homme est « la seule créature sur terre que Dieu ait voulue pour elle-même » (n° 24). En d’autres termes, l’individu humain ne saurait être subordonné comme un pur moyen ou un pur instrument ni à l’espèce ni à la société ; il a valeur pour lui-même. Il est une personne. Par son intelligence et sa volonté, il est capable d’entrer en relation de communion, de solidarité et de don de soi avec son semblable. Saint Thomas observe que la ressemblance de l’homme avec Dieu réside spécialement dans son intelligence spéculative, car sa relation avec l’objet de sa connaissance ressemble à la relation que Dieu entretient avec son oeuvre (Somme théologique, l-Il, q. 3, a. 5, ad 1m). Mais, plus encore, l’homme est appelé à entrer dans une relation de connaissance et d’amour avec Dieu lui-même, relation qui trouvera son plein épanouissement au-delà du temps, dans l’éternité. Dans le mystère du Christ ressuscité, nous sont révélées toute la profondeur et toute la grandeur de cette vocation (cf. Gaudium et spes, 22). C’est en vertu de son âme spirituelle que la personne tout entière jusque dans son corps possède une telle dignité. Pie XII avait souligné ce point essentiel : si le corps humain tient son origine de la matière vivante qui lui préexiste, l’âme spirituelle est immédiatement créée par Dieu (« Animas enim a Deo immediate creari catholica fides nos retinere jubet ») (Enc. Humani generis, AAS 42 [ p. 575).
En conséquence, les théories de l’évolution qui, en fonction des philosophies qui les inspirent, considèrent l’esprit comme émergeant des forces de la matière vivante ou comme un simple épiphénomène de cette matière, sont incompatibles avec la vérité de l’homme. Elles sont d’ailleurs incapables de fonder la dignité de la personne.
Avec l’homme, nous nous trouvons donc devant une différence d’ordre ontologique, devant un saut ontologique, pourrait-on dire. Mais poser une telle discontinuité ontologique, n’est-ce pas aller à l’encontre de cette continuité physique qui semble être comme le fil conducteur des recherches sur l’évolution, et cela dès le plan de la physique et de la chimie? La considération de la méthode utilisée dans les divers ordres du savoir permet de mettre en accord deux points de vue qui sembleraient inconciliables. Les sciences de l’observation décrivent et mesurent avec toujours plus de précision les multiples manifestations de la vie et les inscrivent sur la ligne du temps. Le moment du passage au spirituel n’est pas objet d’une observation de ce type, qui peut néanmoins déceler, au niveau expérimental, une série de signes très précieux de la spécificité de l’être humain. Mais l’expérience du savoir métaphysique, de la conscience de soi et de sa réflexivité, celle de la conscience morale, celle de la liberté, ou encore l’expérience esthétique et religieuse, sont du ressort de l’analyse et de la réflexion philosophiques, alors que la théologie en dégage le sens ultime selon les desseins du Créateur. (...) »
Du Vatican, le 22 octobre 1996
Jean-Paul II


Chere Julia, Le passage CORPOREL des hominidés fossiles animaux à l'homme n'est plus un problème. L’évolution est clairement établie avec prêt de 100% d'ADN commun avec homo neanderthalis par ex.

C'est la question de l'esprit (qui n'est pas corporel) qui résistera à tout jusqu'à la fin du monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 24 Sep 2011, 22:06

L'évolution est une théorie et doit le rester.

Dans 100 ou 200 ans, la science aura trouvé d'autres élèments qui peut-être démentiront la théorie de l'évolution.

Le cas de la relativité d'Eisntein est un bon exemple : la science n'est pas une science exacte !!

:opticien:
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 24 Sep 2011, 23:18

Smile ;)
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 24 Sep 2011, 23:44

Eh dites donc Arnaud?!?!

Vous faites pas chabatte?

Vous avez pas le droit d'utiliser l'électricité, c'est chabatte!

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 24 Sep 2011, 23:45

Citation :
Bien que toutes ces intelligences, ces sociétés d'initiés, ces institutions internationales, il y a quand même beaucoup de maladie, de morts de la faim tous les jours, des morts de toutes sortes,

Pareil ! Je dis pareil !

Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Dim 25 Sep 2011, 01:29

Chris Prols a écrit:
Eh dites donc Arnaud?!?!

Vous faites pas chabatte?

Vous avez pas le droit d'utiliser l'électricité, c'est chabatte!

Smile

Tu aurais bien besoin d'une re-création et re-régénérateur pour alimenter ta vieille boîte de conserve. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Dim 25 Sep 2011, 08:17

Arc-en-Ciel a écrit:
Chris Prols a écrit:
Eh dites donc Arnaud?!?!

Vous faites pas chabatte?

Vous avez pas le droit d'utiliser l'électricité, c'est chabatte!

Smile

Tu aurais bien besoin d'une re-création et re-régénérateur pour alimenter ta vieille boîte de conserve. Mr. Green

C'est vrai que l'armure de Chris Prolls commence à sentir le fromage ! Il faudrait vous laver ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Dim 25 Sep 2011, 13:46

adamev a écrit:
Merci les Pères Juifs de la haute antiquité qui ont dit que chaque chose est enveloppe de toutes choses.

Oui, enveloppement réciproque, sorte de danse de révérences où chacun se cède le pas.

adamev a écrit:
"A partir du point suprême, chaque chose est le vêtement d'une autre chose supérieure..."

Ce point suprême, point de vue hiérarchisant, situé en haut est le Dieu de l'Ancien Testament.

Le Dieu du Nouveau Testament enveloppe celui de l'ancien et n'est plus situé. Il correspond mieux à l'image de l'enveloppe réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12283
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Dim 25 Sep 2011, 15:34

Le point suprême n'est pas situé puisqu'il n'a par définition aucune matérialité.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Dim 25 Sep 2011, 16:25

Depuis Jésus-Christ le point suprême a une matérialité, son corps.
Il n'est pas situé matériellement car nous sommes tous sans exception les membres du corps du Christ.
Il est situé spirituellement.
Là où les membres du corps du Christ communient le Christ apparait entièrement.
Si on cesse de vouloir le situer matériellement ou spirituellement, il est, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Dim 25 Sep 2011, 16:57

Si on admet qu'il existe des dimensions supplémentaires, cela explique que ces neutrinos aient atteint le capteur en moins de temps que prévu, sans remettre en cause la relativité d'Einstein qui a quand même fait ses preuves à de nombreuses reprises. (avec par exemple 1 seule dimension supplémentaire, les particules en y passant ont juste parcouru moins de distance que celle mesurée)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12283
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Dim 25 Sep 2011, 23:12

Mais Jésus n'est pas le Point suprême. Il est une composante de la Trinité.
Rappelez vous

Deus est Pater, est Spiritus, est Fillius.
Pater non est Spiritus, . Fillius, . Deus.
Fillius non est Pater, . Spiritus, . Deus.
Spiritus non est Pater, . Fillius, . Deus.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Lun 26 Sep 2011, 02:49

La Trinité exprime que chacun des trois point est suprême.

Il est vrai que le Fils dans la Trinité peut être pris comme uniquement immatériel, Jésus étant son incarnation.

Je préfère prendre le Fils dans la Trinité à la fois comme immatériel (le Verbe) et matériel (le corps de Jésus, le corps du Christ, la création).

Car sinon, à quoi servirait L'Esprit-Saint?

Donc il faut s'y faire, l'esprit et la matière sont un, ce qu'un idéaliste a un peu de mal à avaler.

La Trinité est le symbole de l'unité du multiple, au delà de la dualité, mais également au delà du chiffre trois, l'unité de l'infinie diversité du monde qui est l'égalité de toute chose.

Cela ne verse pas dans le relativisme car c'est la hiérarchie de l'édifice qui permet l'égalité finale. Jésus ne vient pas abolir la loi, il vient l'accomplir.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Lun 26 Sep 2011, 03:53

Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français !!

houai je trouve cela très relatif !! Very Happy

moi aussi je vais plus vite que la lumière, le soir je vois le soleil se coucher et le matin je me lève et le jour n'est pas encore levé , enfin des fois il est plus rapide que moi , mais ça me vexe pas ! 8)

si c'est vrai ce qu'ils pensent avoir constater, on devrait donc dans l'avenir pouvoir avoir une sorte de film du déroulement de l'histoire du monde , car si une part de la matière arrive a circuler a la vitesse de la lumière on aura donc un support comme pour les film ; tiens c'est pas Jésus qui disait " il n'y a rien de caché qui ne paraitra au grand jour !" évidement on peut me répondre que c’est pour parler spirituellement !
mais je crois que Jésus savait que l'on comprendrait cela un jour , quelle tête certains vont faire si ça devient possible !!
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Lun 26 Sep 2011, 11:48

Citation :
moi aussi je vais plus vite que la lumière, le soir je vois le soleil se coucher et le matin je me lève et le jour n'est pas encore levé , enfin des fois il est plus rapide que moi , mais ça me vexe pas !
et même que quand tu dors, tu rêve, et que dans tes rêves, le scénario peut te sembler durer longtemps, alors même que le rêve est très court, et que même tu peux revoir des bribes du passé.... ou peut être voir dans le futur.... ouah Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 15 Oct 2011, 13:55

http://www.gizmodo.fr/2011/10/15/les-neutrinos-nont-pas-depasse-la-vitesse-de-la-lumiere-explications.html
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 15 Oct 2011, 14:05

Ouf !

Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français   Sam 15 Oct 2011, 14:08

seule une énergie spirituelle se déplace plus vite que la lumière
Revenir en haut Aller en bas
 
Relativité: Einstein contredit par des chercheurs français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Einstein -- Théorie du temps et de la relativité
» Relativité, Einstein, ou... ?
» Expatriation : des chercheurs français témoignent
» Le temps, la relativité et nous.
» Cartésien n'est pas français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: