DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hume et les miracles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sâmchat



Messages : 991
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Hume et les miracles   Jeu 30 Juin 2005, 04:29

Chers membres du sacro-saint-sulpicien forum,

Hume (un philosophe anglais du 18ème siècle) a énoncé un argument, non contre les miracles, mais contre la possibilité de connaître avec certitude un miracle. L'argument est le suivant:

De deux choses incertaines, il convient de choisir la plus probable. Or, dans le cas où quelqu'un rapporte avoir assisté à un miracle, il y a deux possibilités mutuellement exclusives qui se présentent.

1) Soit le miracle a bel et bien eu lieu

2) Soit la personne a été trompée ou nous trompe.

Qu'est-ce qui est le plus improbable normalement? Un miracle est défini comme la violation des lois de la nature. On peut dire, sous une forme plus atténuée, une exception aux lois de la nature. Mais tous les faits dont nous avons une connaissance certaine confirment l'opinion que les lois de la nature sont immuables, inflexibles. Face à une telle accumulation de preuves, l'affirmation qu'un miracle a eu lieu paraît très improbable.

Elle est plus improbable que la seconde possibilité. Il y a plus de chances qu'une personne nous trompe ou se trompe qu'il y en a qu'elle dise vrai. On ne trouvera jamais autant de faits confirmant la crédibilité du témoin qu'il y en a confirmant l'immutabilité des lois de la nature.

Donc la raison nous ordonne d'adhérer à la première possibilité dans les prétendus cas de miracles.

Qu'en pensez-vous?

Cordialement,
Y M
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hume et les miracles   Jeu 30 Juin 2005, 06:17

Cher Sâmkhya,

J'en pense que cela dépend des miracles. Deux exemples :

1) La guérison de Jeanne Frétel à Lourdes ;
2) Le phénomène solaire survenu à Fatima.

Il me semble que dans ces deux cas, l'option la plus improbable est l'éventualité d'une tromperie. Qu'en pensez-vous ?

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80812
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hume et les miracles   Jeu 30 Juin 2005, 15:21

Cher Sâmkhya,

Si la connaissance se basait sur ce principe méthodologique, alors il n'y aurait plus de progrès de certaines sciences: "Tout a été dit et nous venons trop tard."

Exemle: Dans le domaine quantique, qui est l'un des deux plus importants terrains de la recherche, on construit des accélérateurs géants afin de trouver des particules fondamentales qui n'apparaissent qu'exceptionnellement.

Or vous dites:
Citation :
Mais tous les faits dont nous avons une connaissance certaine confirment l'opinion que les lois de la nature sont immuables, inflexibles. Face à une telle accumulation de preuves, l'affirmation qu'un miracle a eu lieu paraît très improbable.

Depuis Trente ans, on cherche un quark particulier. Il n'apparaît pas. Pourquoi continuer à chercher?

De même, il n'y a que 66 miracles reconnus à Lourdes, pourquoi les étudier? C'est si peu.

Je pense, pour ma part, que Hume regrette maintenant d'avoir pratiqué cette méthodologie. Il s'est volontairement coupé d'une partie de la réalité, non seulement en philosophie, mais aussi dans le domaine de la sagesse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Hume et les miracles   Jeu 30 Juin 2005, 23:02

Chers amis,


Le problème se résoud dans le son libellé même :


""une exception aux lois de la nature""


Une exception c'est ce qui n'arrive qu'une fois et ne se répète pas. Alors oui la raison humienne dans les conditions explicites qu'elles posent et que Yves nous rappellent, rend impossible la prise en compte ou en charge de l'exception. Bref le dispositif rationnel exposé dans le problème exclut de facto une exception qui reste exception...


Mais comme nous le rappelle Arnaud, les donnés miraculeuses peuvent être décrites et recueillies et avoir la prudence des médecins de Lourdes "phénomènes inexpliqués à ce jour" et la sagesse de l'Eglise qui rappelle qu'un Miracle n'est pas objet de Foi mais un signe uniquement.


Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hume et les miracles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hume et les miracles
» les mystères (miracles) du Coran
» Malheur à toi Angleterre ! Malheur à toi USA ! car si les miracles ...
» LES MIRACLES AMBIGUS DE LOURDES
» Les miracles eucharistiques reconnus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: