DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les fêtes juives sont-elles périmées ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
julieng



Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 14:41

le judaïsme actuel n'a rien à voir avec celui qui annonçait et attendait la venue du Christ il est son dévoiement. le judaïsme talmudique est satanique au même titre que l'islam. il est cependant bien plus dangereux pour le chrétien car il joue sur cette ambiguïté. les catholiques qui ont perdu leur bon sens contre la rouerie du talmudisme à cause de VII se sont faits abuser. c'est à leur système immunitaire que s'est attaqué VII. cherchez du coté du cardinal Béa et de Jules Isaac. ces catholiques manipulés vont désormais jusqu'à dire que les juifs sont nos frères ainés. oh que non. le juif talmudiste n'est pas notre frère aîné, il est l'ennemi de Dieu, l'ennemi du Christ.


Dernière édition par julieng le Ven 16 Sep 2011, 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Abenader



Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 14:56

En effet.

C'est l'Eglise qui est le véritable Israel actuellement.

Et la Sainte Vierge Marie est l'Arche d'Alliance.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3922
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 15:05

julieng a écrit:
le judaïsme actuel n'a rien à voir avec celui qui annonçait et attendait la venue du Christ il est son dévoiement. le judaïsme talmudique est satanique au même titre que l'islam. il est cependant bien plus dangereux pour le chrétien car il joue sur cette ambiguïté. les catholiques qui ont perdu leur bon sens contre la rouerie du talmudisme à cause de VII se sont faits abuser. c'est à leur système humanitaire que s'est attaqué VII. cherchez du coté du cardinal Béa et de Jules Isaac. ces catholiques manipulés vont désormais jusqu'à dire que les juifs sont nos frères ainés. oh que non. le juif talmudiste n'est pas notre frère aîné, il est l'ennemi de Dieu, l'ennemi du Christ.

Juste pour te dire au cas où tu l'ignorais que l'expression "frère dans la foi " est du Bienheureux Jean XXIII et que le bienheureux JPII l'a repris plusieurs fois mais il semble que BXVI ne l'utilise pas parce qu'elle ne plait pas aux juifs.En effet dans la tradition juive, le « frère aîné », Ésaü, est aussi le frère réprouvé. Benoit XVI préfère nos « pères dans la foi »
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3922
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 15:21

Chris Prols a écrit:
En effet.

C'est l'Eglise qui est le véritable Israel actuellement.

Et la Sainte Vierge Marie est l'Arche d'Alliance.

Tu as raison mais cela ne veut pas dire que Dieu a reprouvé le peuple juif , lit l’epitre aux romains .

Pour moi L'expression qui exprime mieux la situation actuelle entre l'Eglise et les juifs religieux c'est schisme , schisme dans le peuple de Dieu et non substitution des uns par les autres .

Jésus n'a jamais eu l'intention de fonder une nouvelle religion , et les juifs en le crucifiant ont fait un schisme dans le peuple de Dieu enfant d'Abraham par Isaac ,de même que les orthodoxes en ont fait un 11 siècle après JC, et Luther 15e siècle après ..les gallicans..19...et les sédévacantistes 20 siècles après. Et ce n'est peut -être pas fini

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 17:31

Chris Prols a écrit:
Ecoutez Arnaud.

Vous pourrez continuer à raconter les même histoires erronées cent mille fois, cela ne les rendra pas justes.

Vous voulez continuer à fêter le sabat, comme appartenant à la loi naturelle? Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais on vit sous le règne de la grâce, qui suit le règne de la loi, qui lui-même suit le règne de la loi naturelle.

Vous êtes en retard de plusieurs épisodes, et en porte-à-faux avec Saint Thomas, qui explique bien que le dimanche REMPLACE le sabat.

Maintenant, peut-être que vous êtes juif, ce qui expliquerait votre problème à abandonner ledit sabat...
I don't want that

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 20:11

julieng a écrit:
le judaïsme actuel n'a rien à voir avec celui qui annonçait et attendait la venue du Christ il est son dévoiement. le judaïsme talmudique est satanique au même titre que l'islam. il est cependant bien plus dangereux pour le chrétien car il joue sur cette ambiguïté. les catholiques qui ont perdu leur bon sens contre la rouerie du talmudisme à cause de VII se sont faits abuser. c'est à leur système humanitaire que s'est attaqué VII. cherchez du coté du cardinal Béa et de Jules Isaac. ces catholiques manipulés vont désormais jusqu'à dire que les juifs sont nos frères ainés. oh que non. le juif talmudiste n'est pas notre frère aîné, il est l'ennemi de Dieu, l'ennemi du Christ.

Mais qu'est-ce que vous racontrer?
Le Judaïsme talmudique n'est pas plus satanique que La Chrétienté se référant au Magistère!
Il n'est pas plus dangeureux que quoi que ce soit!Il est dangeureux quand il supplante la Torah comme le fait aussi le Magistère mais c'est une question d'opinion!Arrêtez de faire de la victimisation et oui nous sommes vos frères ainés dans la foi d'un D.ieu qu'on partage avec Vous et à vous lire j'ai le sentiment que vous nous avez volé notre religion
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 20:15

fredsinam a écrit:
Chris Prols a écrit:
En effet.

C'est l'Eglise qui est le véritable Israel actuellement.

Et la Sainte Vierge Marie est l'Arche d'Alliance.

Tu as raison mais cela ne veut pas dire que Dieu a reprouvé le peuple juif , lit l’epitre aux romains .

Pour moi L'expression qui exprime mieux la situation actuelle entre l'Eglise et les juifs religieux c'est schisme , schisme dans le peuple de Dieu et non substitution des uns par les autres .

Jésus n'a jamais eu l'intention de fonder une nouvelle religion , et les juifs en le crucifiant ont fait un schisme dans le peuple de Dieu enfant d'Abraham par Isaac ,de même que les orthodoxes en ont fait un 11 siècle après JC, et Luther 15e siècle après ..les gallicans..19...et les sédévacantistes 20 siècles après. Et ce n'est peut -être pas fini


Schisme car vous partez du Catholicisme mais si partiez du Judaïsme pour changer
D.ieu ne s'est pas détourné de son peuple et nous restons son Peuple élu malgré toutes nos trahisons avec une mission bien particulière dans le plan du Salut
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 20:24

Arnaud Dumouch a écrit:
Chris Prols a écrit:
Ecoutez Arnaud.

Vous pourrez continuer à raconter les même histoires erronées cent mille fois, cela ne les rendra pas justes.

Vous voulez continuer à fêter le sabat, comme appartenant à la loi naturelle? Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais on vit sous le règne de la grâce, qui suit le règne de la loi, qui lui-même suit le règne de la loi naturelle.

Vous êtes en retard de plusieurs épisodes, et en porte-à-faux avec Saint Thomas, qui explique bien que le dimanche REMPLACE le sabat.

Maintenant, peut-être que vous êtes juif, ce qui expliquerait votre problème à abandonner ledit sabat...
I don't want that

C'est n'importe quoi!
Vous en êtes encore à la théologie de substitution qui a fait beaucoup de mal, et qui n'est pas la pensée de l'Église de Rome d'aujourd'hui. La reconnaissance de la signification actuelle de la fidélité d'Israël est la voie sur laquelle l'Église de Rome s'est engagée, en y découvrant un approfondissement de sa compréhension d'elle-même, de la signification de la bonne nouvelle du Christ, et de l'espérance pour le monde.

Pour en revenir à l'épître aux Galates, un texte de la Commission Biblique pontificale sur le Peuple Juif et ses Saintes Écritures dans la Bible chrétienne (2001) conclut une enquête minutieuse : "Jamais le Nouveau Testament n'appelle l'Église de Rome "le Nouvel Israël". En Galates 6,16, "l'Israël de Dieu" désigne très probablement les Juifs qui croient en Jésus."





Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 20:32

Cher Mister Be,
Il est clair que pour nous les lois de Moïse comme la Pâque depuis l'Egypte vers la terre promise s'est réalisée avec la Pâque du Christ vers le Ciel.

Mais tout ce qui n'annonçait pas le Christ reste valable et nous louons Dieu pour sa création en 6 jours.

Quant à Israël, sa mission prophétique est d'actualité. Il doit annoncer le retour du Christ dans sa gloire.

Mais Chris Prols n'a pas assez de neurones, je crois, pour faire ces distinctions.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 20:53

Oui et je me préparais à répondre à un questionnement de Béta rhéteur assez pertinent concernant l'épitre aux hébreux et les rites hébraïques que personne n'a relevé mais attendons...
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 21:35

qu'est-ce j'en ai à faire que le bienheureux Jean XXIII a soutenu que les juifs sont nos frères aînés dans la foi? JPII a bien soutenu pour sa part que l'ancienne alliance n'était pas abolie, une insanité encore plus stupéfiante.

quant à notre sioniste de service je dirais qu'évidemment le talmud est un concentré de haine envers tout ce qui n'est pas talmudique. c'est ce que nos grands papes ont découvert « Les Juifs n’ayant pu anéantir le peuple chrétien en tuant le Christ, ont voulu le bafouer par la rédaction du Talmud, un tissu d’horreurs anti-chrétiennes. »Martin V, Sedes Apostolica, 1425.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
fredsinam



Messages : 3922
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 23:27

Mister be a écrit:
fredsinam a écrit:
Chris Prols a écrit:
En effet.

C'est l'Eglise qui est le véritable Israel actuellement.

Et la Sainte Vierge Marie est l'Arche d'Alliance.

Tu as raison mais cela ne veut pas dire que Dieu a reprouvé le peuple juif , lit l’epitre aux romains .

Pour moi L'expression qui exprime mieux la situation actuelle entre l'Eglise et les juifs religieux c'est schisme , schisme dans le peuple de Dieu et non substitution des uns par les autres .

Jésus n'a jamais eu l'intention de fonder une nouvelle religion , et les juifs en le crucifiant ont fait un schisme dans le peuple de Dieu enfant d'Abraham par Isaac ,de même que les orthodoxes en ont fait un 11 siècle après JC, et Luther 15e siècle après ..les gallicans..19...et les sédévacantistes 20 siècles après. Et ce n'est peut -être pas fini


Schisme car vous partez du Catholicisme mais si partiez du Judaïsme pour changer
D.ieu ne s'est pas détourné de son peuple et nous restons son Peuple élu malgré toutes nos trahisons avec une mission bien particulière dans le plan du Salut

Justement contrairement à la théologie de la substitution moi je pars du judaïsme .Dieu a élu un peuple pour que ce peuple devienne enfants du Père par le Fils et que par ce baptême il devienne les envoyé de Dieu dans le monde .Et c'est pour cette raison que Jésus qui était juif et mort juif, en portant l'identité juive jusqu'à la fin pour l'amener à sa perfection. Et c'est cette identité juif que jésus a transmis par la foi et non à ceux qui sont seulement descendant d'Abraham selon la chair et le sang mais à tous ce qui sont descendant d'Abraham par la foi, çàd à tous ceux qui sont disposé à croire. Et dans ce dessein de la révélation divine la majorité des juif a fait schisme en crucifiant le Christ. Mais nous savons que la miséricorde de Dieu est plus grand que par un dessein connu seulement par lui non seulement il refera l'unité des chrétiens mais pas seulement des chrétiens de tous les enfants d'Abraham .
Mais il est clair que les vraie descendant d'Abraham ce sont ceux qui ont cru dans le messie , le Fils de Dieu ,notre seigneur Jésus christ .
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 23:33

fredsinam a écrit:
Mister be a écrit:
fredsinam a écrit:
Chris Prols a écrit:
En effet.

C'est l'Eglise qui est le véritable Israel actuellement.

Et la Sainte Vierge Marie est l'Arche d'Alliance.

Tu as raison mais cela ne veut pas dire que Dieu a reprouvé le peuple juif , lit l’epitre aux romains .

Pour moi L'expression qui exprime mieux la situation actuelle entre l'Eglise et les juifs religieux c'est schisme , schisme dans le peuple de Dieu et non substitution des uns par les autres .

Jésus n'a jamais eu l'intention de fonder une nouvelle religion , et les juifs en le crucifiant ont fait un schisme dans le peuple de Dieu enfant d'Abraham par Isaac ,de même que les orthodoxes en ont fait un 11 siècle après JC, et Luther 15e siècle après ..les gallicans..19...et les sédévacantistes 20 siècles après. Et ce n'est peut -être pas fini


Schisme car vous partez du Catholicisme mais si partiez du Judaïsme pour changer
D.ieu ne s'est pas détourné de son peuple et nous restons son Peuple élu malgré toutes nos trahisons avec une mission bien particulière dans le plan du Salut

Justement contrairement à la théologie de la substitution moi je pars du judaïsme .Dieu a élu un peuple pour que ce peuple devienne enfants du Père par le Fils et que par ce baptême il devienne les envoyé de Dieu dans le monde .Et c'est pour cette raison que Jésus qui était juif et mort juif, en portant l'identité juive jusqu'à la fin pour l'amener à sa perfection. Et c'est cette identité juif que jésus a transmis par la foi et non à ceux qui sont seulement descendant d'Abraham selon la chair et le sang mais à tous ce qui sont descendant d'Abraham par la foi, çàd à tous ceux qui sont disposé à croire. Et dans ce dessein de la révélation divine la majorité des juif a fait schisme en crucifiant le Christ. Mais nous savons que la miséricorde de Dieu est plus grand que par un dessein connu seulement par lui non seulement il refera l'unité des chrétiens mais pas seulement des chrétiens de tous les enfants d'Abraham .
Mais il est clair que les vraie descendant d'Abraham ce sont ceux qui ont cru dans le messie , le Fils de Dieu ,notre seigneur Jésus christ .

salut Je comprends mieux et je suis parfaitement d'accord!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Jeu 15 Sep 2011, 23:34

Il existe dans la Bible deux fondements qui avancent en parallèle : le "fondement de Moïse et des prophètes" et le "fondement des prophètes et des apôtres".
"Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Yeshoua le Messie lui-même étant la pierre angulaire." (Ephésiens 2:20)
Notre fondement est celui qui nous apporte le témoignage des apôtres qui ont connu le Seigneur Yeshoua. Nous ne sommes pas ancrés sur le fondement de Moïse. C'est d'ailleurs prophétiquement que Moïse n'a pas pu faire rentrer le peuple dans la terre promise : Celui qui a fait rentrer le peuple dans la promesse est Yehoshouah (Josué). Le hasard de Dieu a voulu que l'on retrouve dans son Nom une partie du Nom de Yeshoua le Messie. Josué est donc une préfiguration du Messie Lui-même. Moïse est la loi donnée par Dieu comme "pédagogue" était simplement destinée à faire amener le peuple dans la terre promise. C'est là qu'il devait recevoir Yeshoua le Fils de Dieu.
Le fondement sur lequel le Juif messianique est ancré solidement, est ce fondement basé sur les prophètes et sur les apôtres et pas seulement sur la Torah des 5 livres de Moïse (le Pentateuque). Cette Torah fait partie intégrante des 66 livres de toute la Bible au même titre que les prophètes, que les psaumes, etc. mais cette Torah toute seule annonce le Messie mais elle ne le révèle pas et elle ne conduit pas le peuple juif au Messie. Rien n'a changé depuis Moïse "Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de shabbat dans les synagogues." (Actes 15:21)


Ne vous méprenez donc pas sur notre déclaration de Foi : nous respectons la Torah et tous les autres livres de la Bible mais nous ne mettons plus en pratique les ordonnances dans ses prescriptions car autrement vous devriez vous laver, manger ou ne pas manger, faire ou ne pas faire etc. Or ces choses étaient l'ombre des choses à venir.

"Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile; tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit." (1 Corinthiens 6:12)
"Tout est permis, mais tout n’est pas utile; tout est permis, mais tout n’édifie pas." (1 Corinthiens 10:23)
Si vous vous lavez les mains, si vous circoncisez vos enfants par motif de conscience, si vous mangez casher ou si vous ne mangez pas de la nourriture dite "impure"; si vous faites ce que les lois rabbiniques vous imposent, vous pouvez le faire bien sûr sans être jugés par personne, personne ne vous l'interdit mais cela ne vous édifiera pas et cela ne vous rapprochera pas plus de Yeshoua HaMashiah au contraire cela risquera même peut-être de vous en éloigner !
Les risques sont même grands à cause de la séduction d'esprits religieux qui empêchent le peuple juif de voir Yeshoua.
Le judaïsme veut rapprocher le peuple du Dieu d'Israël et il veut l'éloigner de Yeshoua car il croit bien faire en considérant le Fils de Dieu comme une fausse doctrine païenne.
Le judaïsme ne sait pas que sans Yeshoua le Messie, le Fils Ben Elohim, on ne peut être pardonné de ses péchés et avoir accès au salut. "Il n‘y a de salut en aucun autre; car il n‘y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés." (Actes 4:12)







Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 06:31

julieng a écrit:
JPII a bien soutenu pour sa part que l'ancienne alliance n'était pas abolie, une insanité encore plus stupéfiante.


Il n'a pas soutenu cela comme cela, en gros, et sans précision.

Il a soutenu que tout ce qui annonçait la première venue du Christ est réalisé.

Mais que tout ce qui annonçait sa deuxième venue était vivant et pas aboli.

Est-ce une nuance trop complexe à comprendre ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 08:56

la vérité que le pape doit aux catholiques est que l'ancienne alliance est révoquée mais que la promesse contenue dans l'AT elle demeure. Il y a deux alliances et une seule promesse, ne sont irrévocable que la nouvelle alliance et la promesse. La promesse a été faite à Abraham et à sa descendance spirituelle et non à sa descendance charnelle, faite à ceux qui ont reconnu JS Messie et Fils de Dieu. « car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, l’un de la servante , l’autre de la femme libre. Mais celui de l’esclave naquit selon la chair et celui de la femme en vertu de la promesse. Il y a là une allégorie. Ces femmes représentent les deux alliances. »(Gal 4,22-23) il y a donc 2 alliances et une seule promesse. « L’une, celle du Mont Sinaï, enfante pour la servitude : c’est Agar ( car le mont Sinaï est en Arabie). Elle correspond à la Jérusalem actuelle, laquelle est esclave, elle et ses enfants. Mais la Jérusalem d’en hauit est libre, c’est elle qui est notre mère. »
Les deux alliances ne sont donc pas de même valeur, l’une est symbolisée par une esclave l’autre par une femme libre… "Mais de même qu’alors, celui qui était né selon la chair persécutait l’enfant de la promesse, ainsi en est-il encore maintenant"( 4,29) autrement dit les chrétiens seront tj persécutés.
« Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave ne saurait hériter avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de la servante mais de la femme libre ; et cette liberté c’est du Christ que nous la tenons »( 4, 30-31)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 09:49

Cher Julieng, La promesse PROFONDE (concernant la vie éternelle) est effectivement faite à la descendance spirituelle.

Mais la promesse littérale et valable jusqu'à la fin du monde, concerne la descendance CHARNELLE, c'est-à-dire les Juifs VISIBLES qui, dans leur histoire POLITIQUE ET VISIBLE, auront un rôle dans le retour du Christ.

Julieng a écrit:
Les deux alliances ne sont donc pas de même valeur, l’une est symbolisée par une esclave l’autre par une femme libre… "Mais de même qu’alors, celui qui était né selon la chair persécutait l’enfant de la promesse, ainsi en est-il encore maintenant"( 4,29) autrement dit les chrétiens seront tj persécutés.

C'est certain. L'alliance avec Israël est dans son histoire matérielle et visible et à travers des signes matériels et visibles (la loi de Moïse). Mais ne méprisez pas ces signes. Ils sont donnés POUR VOUS, afin que vous compreniez de manière VISIBLe ce que Dieu fera pour votre âme, la dispersant et la reconstruisant tour à tour, en vue du salut éternel.

Julieng a écrit:
« Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave ne saurait hériter avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de la servante mais de la femme libre ; et cette liberté c’est du Christ que nous la tenons »( 4, 30-31)

Ca c'est la volonté de Sara et elle déplaît fortement à Abraham. Quant à Dieu, il sait tirer la gloire et le salut dans chaque moment que vit Israël (ainsi que notre âme et l'Eglise) : quand il est chassé comme il y a 60 ans par les européens et quand il est ramené dans sa terre et protégé comme de nos jours.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 10:04

le problème c'est que vous induisez le caractère positif du judaïsme du bien que Dieu en tirera à la fin des temps. Dieu tirera du mal un bien, mais cela ne change rien à la nature foncièrement perverse de l'actuel judaïsme et de ses entreprises démoniaques, comme le sionisme, le mondialisme, le triomphe d'un messianisme politique universel.
Dieu a préservé le judaïsme comme épreuve pour les chrétiens, car baisser sa garde à l'égard du talmudisme conduit infailliblement le chrétien à déconstruire sa foi, Dieu a également préservé le judaïsme comme signe de sa toute puissance, puisque ceux-là mêmes dont le corpus idéologique est entièrement dominé par la haine de Jésus, blasphèment le saint nom finiront par se convertir malgré tout en masse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 10:09

julieng a écrit:
le problème c'est que vous induisez le caractère positif du judaïsme du bien que Dieu en tirera à la fin des temps. Dieu tirera du mal un bien, mais cela ne change rien à la nature foncièrement perverse de l'actuel judaïsme et de ses entreprises démoniaques, comme le sionisme, le mondialisme

Zénon et Chrysippe étaient juifs ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3922
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 11:50

julieng a écrit:
la vérité que le pape doit aux catholiques est que l'ancienne alliance est révoquée mais que la promesse contenue dans l'AT elle demeure. Il y a deux alliances et une seule promesse, ne sont irrévocable que la nouvelle alliance et la promesse. La promesse a été faite à Abraham et à sa descendance spirituelle et non à sa descendance charnelle, faite à ceux qui ont reconnu JS Messie et Fils de Dieu. « car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, l’un de la servante , l’autre de la femme libre. Mais celui de l’esclave naquit selon la chair et celui de la femme en vertu de la promesse. Il y a là une allégorie. Ces femmes représentent les deux alliances. »(Gal 4,22-23) il y a donc 2 alliances et une seule promesse. « L’une, celle du Mont Sinaï, enfante pour la servitude : c’est Agar ( car le mont Sinaï est en Arabie). Elle correspond à la Jérusalem actuelle, laquelle est esclave, elle et ses enfants. Mais la Jérusalem d’en hauit est libre, c’est elle qui est notre mère. »
Les deux alliances ne sont donc pas de même valeur, l’une est symbolisée par une esclave l’autre par une femme libre… "Mais de même qu’alors, celui qui était né selon la chair persécutait l’enfant de la promesse, ainsi en est-il encore maintenant"( 4,29) autrement dit les chrétiens seront tj persécutés.
« Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave ne saurait hériter avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de la servante mais de la femme libre ; et cette liberté c’est du Christ que nous la tenons »( 4, 30-31)

Voici un texte que je trouve excellent :


Il. L'Eglise ne remplace pas Israël

L'ancienne alliance n'a jamais été révoquée en ce qui concerne l'avenir terrestre d'Israël. Par la foi en Jésus-Christ, chacun bénéficie de la nouvelle alliance, qu'il soit d'origine juive ou païenne, pour former un nouveau peuple de Dieu, le Corps de Christ, l'Eglise. Jésus-Christ n'est jamais nommé le Roi de l'Eglise, toujours le Seigneur. Il sera en ce jour le Roi d'Israël; dans Apoc 15.3, il est nommé Roi des nations.
D'une part, l'épître aux Hébreux démontre que tout le côté rituel, sacrificiel, cultuel de l'ancienne alliance est devenu caduc, par le fait qu'en la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ ces ombres des choses célestes (8.5) sont devenues des réalités. Les chapitres 9 à 11 de l'épître aux Romains insiste sur l'accomplissement encore à venir des promesses faites au peuple de l'ancienne alliance. Rom 9.28 dit, en parlant manifestement des fils d'Israël: Le Seigneur exécutera pleinement et promptement sa parole. Paul, se référant à sa descendance israélite, d'Abraham, de la tribu de Benjamin, déclare formellement: Dieu n'a pas rejeté son peuple qu'il a connu d'avance (cela ne ferait aucun sens si cela se rapportait à l'Eglise). Et la suite montre qu'il ne s'agit pas seulement des Israélites devenus chrétiens par la foi en Christ, mais du peuple juif en tant qu'entité ethnique.
Les trois chapitres de Romains 9 à 11 font nettement la distinction entre le peuple d'Israël et les croyants ressortissants des païens: il y a endurcissement partiel d'Israël jusqu'à ce que la totalité des paiens soit entrée (11.25). Quand cela se sera produit, tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion (Jérusalem), il détournera de Jacob (qui ne peut pas être l'Eglise) les impiétés; et telle sera mon alliance avec eux, lorsque j' ôterai leurs péchés (11.26-27). La prophétie y relative se trouve p.ex. dans Jér 31.33-34 et Zach 12.10; elle prédit la conversion en bloc d'Israël quand ce peuple verra le Christ venu en gloire, celui qu'ils ont percé; jusqu'à présent, tout Israël n'a encore jamais vu le Messie ainsi. La suite du texte montre qu'il y a une nette distinction entre l'Evangile et l'élection d'Israël en tant que peuple de l'ancienne alliance: En ce qui concerne l'Evangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères. Car les dons gratuits de Dieu sont irrévocables ( 11.28.29).
Dans Actes 15, Jacques, le frère du Seigneur, mentionne d'abord l'intervention de Dieu pour prendre parmi les nations (païens) un peuple consacré à son nom (v.14), sur quoi il cite Amos 9.11-12: Après cela, je reviendrai, et je relèverai la tente de David... Il s'agit donc là d'une nouvelle étape dans l'accomplissement du plan de Dieu: après la formation de l'Eglise, le relèvement d'Israël.
De même, lorsque les disciples demandent à Jésus quand il rétablira le royaume pour Israël, Jésus, loin de réfuter cette idée, répond que seul le Père en connaît le moment (Act 1.6- 7).
Les chrétiens sont appelés enfants d'Abraham parce qu'ils sont justifiés par la foi comme lui; il est ainsi le père de tous ceux qui croient, bien qu'incirconcis (Rom 4.11 ). Pour eux, les promesses faites à Abraham se sont réalisées: ils sont héritiers selon la promesse (Gal 3.29), dont le contenu est aussi bien la venue du Médiateur et la réception de l'Esprit que la patrie et la cité célestes (Héb 11.16). Mais il est évident que la possession éternelle du pays de Canaan, que Dieu promit à la descendance d'Abraham, ne peut être appliquée à l'Eglise, formée d'individus juifs et païens suite à leur foi personnelle, nommée «Corps de Christ», dont les promesses concernent l'héritage céleste et non terrestre, bien que, selon Apoc 20.4-6, les croyants ressuscités lors de l'avènement de Christ, régneront avec lui (Christ) pendant (les) mille ans; ceci est deux fois répété.
Il est manifeste que les promesses faites au peuple de l'ancienne alliance concernant le pays promis et le rétablissement du trône de David à Jérusalem même ne peuvent pas être spiritualisées pour être appliquées au peuple de Dieu qu'est l'Eglise, bien que certains détails peuvent aussi avoir un sens symbolique. L'interprétation des prophéties de l'Ancien Testament doit respecter 2 principes complémentaires:
1. Chercher tout d'abord la signification littérale en rapport avec Israël.
2. Chercher ensuite s'il y a une signification symbolique, un éventuel sens spirituel, à la lumière d'autres passages dans la Bible,
La partie suivante de cet exposé met en évidence des prophéties de l'Ancien Testament concernant de toute évidence le destin du peuple d'Israël et non l'Eglise.

Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 12:33

julieng a écrit:
le judaïsme actuel n'a rien à voir avec celui qui annonçait et attendait la venue du Christ il est son dévoiement. le judaïsme talmudique est satanique au même titre que l'islam. il est cependant bien plus dangereux pour le chrétien car il joue sur cette ambiguïté. les catholiques qui ont perdu leur bon sens contre la rouerie du talmudisme à cause de VII se sont faits abuser. c'est à leur système humanitaire que s'est attaqué VII. cherchez du coté du cardinal Béa et de Jules Isaac. ces catholiques manipulés vont désormais jusqu'à dire que les juifs sont nos frères ainés. oh que non. le juif talmudiste n'est pas notre frère aîné, il est l'ennemi de Dieu, l'ennemi du Christ.

Qu'est-ce que cette représentation qui n'a rien à voir avec l'Eglise catholique? Rolling Eyes
A mettre dans le même panier des vieilles boites de conserves rouillées.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 12:34

toujours dans le décalage eschatologique Philippe...c'est là le coeur de vos erreurs. le stoïcisme a certes un horizon universaliste mais il ne s'est pas constitué par rejet du Christ lui étant antérieur. depuis la venue du Christ tout mondialisme qui s'oppose au seul légitime, celui conduit par l'Eglise, est l'oeuvre de Satan et de ses agents principaux, ceux qui rejettent explicitement le Christ et son Eglise.
le mondialisme actuel ne puise donc évidemment pas dans le stoïcisme ( ou de façon marginale), ces sources religieuses fondamentales sont le messianisme talmudistes, la gnose maçonnique ( produit dérivé du talmudisme, voire livres de Couvert, Ploncard, Meinvielle, Frank), ces sources philosophiques sont les théoriciens du contrat, les lumières, l'idéalisme ( kantien et Hégélien, d'où dérivent le marxisme) qui toutes résultent du retroussement de la doctrine catholique par la pénétration de la gnose.


Dernière édition par julieng le Ven 16 Sep 2011, 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 12:38

j'ai pour moi, arc-en-ciel, l'enseignement constant de l'eglise des Pères jusqu'à Nostra aetate , je vous laisse NA et je garde l'enseignement constant de l'Eglise. je suis catholique moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 12:42

julieng a écrit:
j'ai pour moi, arc-en-ciel, l'enseignement constant de l'eglise des Pères jusqu'à Nostra aetate , je vous laisse NA et je garde l'enseignement constant de l'Eglise. je suis catholique moi.
Je te le laisse volontiers ce "catholicisme".
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 12:49

Arc-en-Ciel a écrit:
SHABBAT
Pourquoi et comment une famille chrétienne peut-elle accueillir le Shabbat ?
(On prononcera « chabbat », car la première lettre de Shabbat est un chin en Hébreu)

. La difficulté, c'est que la plupart des familles n'ont pas de modèle de liturgie familiale. Une
transmission est coupée. Le chemin va être long avant que l'expérience des familles chrétiennes permette de doter chaque fête liturgique d'un corps d'usages beaux et évocateurs, susceptibles de porter la prière de tous. Mais il faut commencer...et pour cela la prière juive et familiale du Shabbat est un modèle.

Cette prière, transmise par le Judaïsme, doit être aussi celle des chrétiens car elle appartient à l’humanité croyante au Dieu d’Abraham et pas seulement aux Juifs.

Le Shabbat a été donné pour l’humanité avant la naissance d’Israël – Genèse chapitre 2
verset 1/3. Mais ce fut la vocation d’Israël, peuple élu du Seigneur, d’en garder la mémoire
vivante et de nous la transmettre. Alors accueillons ce don de Dieu.. !

. Pour nous chrétiens, Jésus a accompli le Shabbat par sa mort et sa Résurrection. C’est dans cette lumière de l’accomplissement messianique que nous pouvons accueillir le Shabbat, le vendredi soir ( sinon à défaut le samedi soir).

De plus, Jésus a dit qu’il était Maître du Shabbat,
que le Shabbat était fait pour l’homme. Jésus enseignait et guérissait les malades ce jour là.

Il a respecté le Shabbat lors de sa mise au tombeau et Il est ressuscité après la fin de Shabbat pour un Shabbat éternel.
En effet le dimanche nous recevrons par l’Eucharistie ( avec le pain et le vin consacrés) le don de la Vie éternelle

. Le Shabbat (samedi) est une rupture et une cessation du travail de la semaine. Ce 7ème jour est mis à part et béni par Dieu. Il y eut un soir et il y eut un matin, donc ce jour du samedi commence le vendredi soir.

Ce jour béni du Shabbat est le 4ème des dix commandements : « Tu sanctifieras le 7ème jour, qui sera le jour du repos ». Nous l’avons traduit souvent par « sanctifier le jour du Seigneur » en pensant au dimanche !
Si nous perdons le sens du dimanche, jour de la résurrection, c’est parce ce 7ème jour n’est plus sanctifié par les chrétiens selon le 4ème commandement biblique.


Le Shabbat est jour de repos et de guérison de Jésus dans son peuple. Et ce repos nous permet d’accueillir le sens et la valeur du Dimanche, jour de la résurrection, alors ainsi nous sanctifierons tous nos dimanches.

. Célébrer l’entrée en Shabbat ( Kabalat Shabbat en Hébreu), c’est inviter, en esprit, votre famille au Shabbat de la Sainte famille de Nazareth et accueillir le repos et la paix de Dieu. Ayons conscience qu’il ne s’agit pas de rentrer dans la complexification progressive de la liturgie juive du Shabbat, mais de vivre l’essence de la spiritualité divine accomplie par Jésus.

Faisons-le en communion avec Israël, avec la Sainte Famille de Nazareth : Joseph, Marie et l’Enfant Jésus et les apôtres qui l’ont vécu chaque semaine. C’est le temps privilégié de guérison des blessures familiales, du pardon et de la réconciliation des manquements d’amour vécus la semaine.


Nous pouvons vivre la liturgie du Shabbat, dans les communautés des béatitudes (je rappelle que c'est une communauté catholique reconnue et qui a été accueillie par notre grand et Saint Jean-Paul II.)





Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 12:55

vous aimez l’ambiguïté, vous aimez la confusion, vous aimez vous bercez d'illusion. mais tel n'était pas l'enseignement du Christ: que ton oui soit un oui, ton non un non. si vous voulez croire que le judaïsme talmudique est celui que pratiquait le sainte famille libre à vous.

vous me laissez ce catholicisme dites-vous. encore heureux, c'est le seul catholicisme qui existe. le judéo-catholicisme est lerésultat d'une manoeuvre de plus de l'ennemi. lisez Jules Isaac vous comprendrez ce qu'est perfidie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 13:04

Par Jésus et par Marie, je suis juive de coeur.
Ils m'ont réconciliée avec le Père et l'Esprit-Saint, avec ma Mère l'Eglise catholique.
Mon âme a été recréée.
Celle Eglise que vous voulez imposer, cher Julieng, c'est celle que j'ai fui dans ma jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 13:10

et vous avez raison d'être en communion avec les juifs qui préparèrent la venue du Christ et l'accueillirent comme Fils de Dieu, mais ne croyez surtout pas que les juifs talmudistes actuels sont leurs descendants. c'est tout!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 13:33

julieng a écrit:
le problème c'est que vous induisez le caractère positif du judaïsme du bien que Dieu en tirera à la fin des temps. Dieu tirera du mal un bien, mais cela ne change rien à la nature foncièrement perverse de l'actuel judaïsme et de ses entreprises démoniaques, comme le sionisme, le mondialisme, le triomphe d'un messianisme politique universel.
Dieu a préservé le judaïsme comme épreuve pour les chrétiens, car baisser sa garde à l'égard du talmudisme conduit infailliblement le chrétien à déconstruire sa foi, Dieu a également préservé le judaïsme comme signe de sa toute puissance, puisque ceux-là mêmes dont le corpus idéologique est entièrement dominé par la haine de Jésus, blasphèment le saint nom finiront par se convertir malgré tout en masse.

Vous réduisez le judaïsme aux aspects que vous détestez en lui.

Mauvaise méthode.

Les Juifs sont un peuple complet. Il y a des juifs de droite, de gauche, des Juifs qui pensent comme vous, d'autre comme moi.

Le fait d'essentialiser le Juif à ce qu'on a vu chez quelques Juifs est l'un des maux de la mentalité complotiste.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 13:36

julieng a écrit:
j'ai pour moi, arc-en-ciel, l'enseignement constant de l'eglise des Pères jusqu'à Nostra aetate , je vous laisse NA et je garde l'enseignement constant de l'Eglise. je suis catholique moi.

Non. Vous êtes à demi catholique.

Vous gardez ce qui vous arrange dans saint Paul (aux Romains). Il parle aussi des Juifs persécuteurs.

Et vous rejetez ce qui ne vous plait pas dans saint Paul (aux Romains) et que rappelle Vatican II : le rôle permanent et actuel d'Israël, sa mission prophétique pour la fin du monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 14:02

je n'essentialise pas le juif. je n'ai aucune peine à admettre que certains juifs sont profondément dans les pas du Christ. Il y a en a toujours eu, voyez l'abbé Lemann et toute la vague de conversion à la fin du XIXe. certains ne se convertissent jamais, mais son de coeur chrétien. il ne leur a juste pas été prêché la foi chrétienne dans son intégralité.
j'irai même jusqu'à dire que parmi les juifs qui se revendiquent du talmud certains peuvent être talmudistes sans faute de leur part, dans un état d'ignorance non coupable à l'égard du Christ. ils sont des victimes du talmudisme qui les maintient captifs de l'erreur mais ils cherchent sincèrement dieu. le problème n'est pas là, il ne porte pas sur les individus que je suis bien incapable de juger, il porte sur le talmud comme oeuvre satanique qui forge une culture de haine envers le Christ et son Eglise, entretient en eux les rêves d'orgueil les plus fous et dévastateurs pour le reste de l'humaité, les dresse à imaginer des plans pour déconstruire la vie chrétienne et les institutions qu'elle se donne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 14:03

julieng a écrit:
toujours dans le décalage eschatologique Philippe...c'est là le coeur de vos erreurs. le stoïcisme a certes un horizon universaliste mais il ne s'est pas constitué par rejet du Christ lui étant antérieur. depuis la venue du Christ tout mondialisme qui s'oppose au seul légitime, celui conduit par l'Eglise, est l'oeuvre de Satan et de ses agents principaux, ceux qui rejettent explicitement le Christ et son Eglise.

Le mondialisme n'est pas constitué par le rejet du Christ, pas plus que le stoïcisme était un rejet de l'ancienne religion grecque. Le mondialisme est simplement, comme le stoïcisme, une idéologie purement humaine. Vous n'arrivez pas à concevoir l'idée même que des choses ne soient pas divines ou sataniques, mais juste humaines. Cela met un énorme angle mort dans votre vision des choses. Je ne nie pas qu'il y a très probablement un mondialisme satanique. Mais c'est idiot de faire des généralisation du genre mondialisme = satanisme ou peuple juif = multitude de Caïphes.

le mondialisme actuel ne puise donc évidemment pas dans le stoïcisme ( ou de façon marginale), ces sources religieuses fondamentales sont le messianisme talmudistes, la gnose maçonnique ( produit dérivé du talmudisme, voire livres de Couvert, Ploncard, Meinvielle, Frank), ces sources philosophiques sont les théoriciens du contrat, les lumières, l'idéalisme ( kantien et Hégélien, d'où dérivent le marxisme) qui toutes résultent du retroussement de la doctrine catholique par la pénétration de la gnose.

C'est mumbo jumbo tout ça. Comme d'habitude vous prenez les problèmes à l'envers. Vous dites que le mondialisme ne puise pas dans le stoïcisme, c'est probable. En revanche vous ne vous demandez pas -ce qui est pourtant le coeur de mon propos - si le mondialisme ne puise pas dans les mêmes sources que le stoïcisme lui-même ; ce qui explique que, produit des mêmes aspirations, il propose les mêmes solutions.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 14:05

julieng a écrit:
le talmud comme oeuvre satanique qui forge une culture de haine envers le Christ et son Eglise, entretient en eux les rêves d'orgueil les plus fous et dévastateurs pour le reste de l'humaité, les dresse à imaginer des plans pour déconstruire la vie chrétienne et les institutions qu'elle se donne.

Je ne suis pas sûr qu'il y ait dans le monde beaucoup plus de juifs animés d'un tel esprit qu'il n'y a de sédévacantistes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 14:33

je pense au contraire que la grande majorité des juifs( talmudistes ou sécularisés) reste malheureusement captive de ces catégories, surtout par rapport à l'orgueil de se sentir appartenir à une race dont la vocation est d'accoucher de l'ordre social ultime. certains ont perdu tout sentiment d'appartenance à une race à part mais ils sont conservé l'horizon eschatologique social dont ils se considèrent comme un ferment. mais encore une fois je ne doute pas qu'il existe également des juifs tendus vers la vérité, doués d'une grâce particulière ( n'ayant pas étouffé en eux le don de cette grâce et la faisant fructifier). il n'y a pas ici d'essentialisme, juste du réalisme: le dynamisme d'une religion est le déterminant suréminent, même après sa disparition, comme un astre mort, une religion continue de modeler par ses orientations de fond la pensée de ceux qui ont été sous son emprise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 15:26

julieng a écrit:
Dieu a préservé le judaïsme comme épreuve pour les chrétiens, car baisser sa garde à l'égard du talmudisme conduit infailliblement le chrétien à déconstruire sa foi, Dieu a également préservé le judaïsme comme signe de sa toute puissance, puisque ceux-là mêmes dont le corpus idéologique est entièrement dominé par la haine de Jésus, blasphèment le saint nom finiront par se convertir malgré tout en masse.

Si on s'en tient à ce que dit saint Augustin des Juifs c'est exactement le contraire.

Pour Saint Augustin, Dieu préserve le judaïsme pour qu'il témoigne de la promesse.

C'est donc pour le bien de l'humanité que le judaïsme perdure.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Ven 16 Sep 2011, 21:57

donnez moi un passage d'Augustin où il soutient ce que vous lui prêtez
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Lun 19 Sep 2011, 12:27

Arnaud Dumouch a écrit:
julieng a écrit:
le problème c'est que vous induisez le caractère positif du judaïsme du bien que Dieu en tirera à la fin des temps. Dieu tirera du mal un bien, mais cela ne change rien à la nature foncièrement perverse de l'actuel judaïsme et de ses entreprises démoniaques, comme le sionisme, le mondialisme, le triomphe d'un messianisme politique universel.
Dieu a préservé le judaïsme comme épreuve pour les chrétiens, car baisser sa garde à l'égard du talmudisme conduit infailliblement le chrétien à déconstruire sa foi, Dieu a également préservé le judaïsme comme signe de sa toute puissance, puisque ceux-là mêmes dont le corpus idéologique est entièrement dominé par la haine de Jésus, blasphèment le saint nom finiront par se convertir malgré tout en masse.

Vous réduisez le judaïsme aux aspects que vous détestez en lui.

Mauvaise méthode.

Les Juifs sont un peuple complet. Il y a des juifs de droite, de gauche, des Juifs qui pensent comme vous, d'autre comme moi.

Le fait d'essentialiser le Juif à ce qu'on a vu chez quelques Juifs est l'un des maux de la mentalité complotiste.

Oui les Juifs sont un peuple complet et pas uniquement religieux car la Juif athée reste Juif à part entière...
Ce qui fait qu' Il peut perdre sa Judaïté est uniquemeny l'adhésion à une autre religion
Pour mon peuple j'ai perdu cette judaïté en acceptant Yéshoua Hmashiah ce dont je me bats énergiquement en prouvant que le Christianisme est la continuité du Judaïsme

Je ne pense pas qu'on essentialise le Juif mais il faut avouer que certains font volontiers de l'ethnocentrisme qui semble plus aproprié
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Lun 19 Sep 2011, 13:00

julieng a écrit:
je pense au contraire que la grande majorité des juifs( talmudistes ou sécularisés) reste malheureusement captive de ces catégories, surtout par rapport à l'orgueil de se sentir appartenir à une race dont la vocation est d'accoucher de l'ordre social ultime. certains ont perdu tout sentiment d'appartenance à une race à part mais ils sont conservé l'horizon eschatologique social dont ils se considèrent comme un ferment. mais encore une fois je ne doute pas qu'il existe également des juifs tendus vers la vérité, doués d'une grâce particulière ( n'ayant pas étouffé en eux le don de cette grâce et la faisant fructifier). il n'y a pas ici d'essentialisme, juste du réalisme: le dynamisme d'une religion est le déterminant suréminent, même après sa disparition, comme un astre mort, une religion continue de modeler par ses orientations de fond la pensée de ceux qui ont été sous son emprise.

Je pense qu'il faut aller au-delà des stéréotypes de ce genre
c' est bien la semence du mal que de se croire supérieur et différent de l' autre par la connaissance et l' interprétation des Saintes Ecritures ou d' avoir reçu plus et meiux qu'un autre la rouah Hakkodesh(Esprit saint)...
L' étude est certes permise mais la connaissance aboutit souvent à fortifier l' égo au point de se passer de D.ieu!
Le mythe de l' arbre de la connaissance du bien et du mal est toujours d' actualité!

Je pense aussi que les Juifs ont un rôle à jouer dans l' eschatologie car le salut viendra des Juifs (Jean 4, 22)!
Dans la tradition juive, le fait d’ être élu ne conduit pas à l’ arrogance, mais plutôt à l’ humilité. S' il s’ agissait d’ un roi de chair et de sang qui nous avait choisi pour être son peuple, nous deviendrions élitistes. Plus un pouvoir humain fera de favoritisme envers un sujet, plus celui-ci en développera de l’ arrogance. Plus il sera proche du roi, plus il aura de l’ importance et donc plus le respect qui lui est dû sera grand à ses yeux.

Mais nous avons été choisis par D.ieu. Et plus on est proche de D.ieu, plus on a conscience d’ être insignifiant. Alors que le fait d’ être copain avec un leader humain gonfle quelqu’ un d’ orgueil, cultiver une relation avec D.ieu fait éclater la bulle d’ égoïsme de l’ homme. Ceci parce que D.ieu est un Être infini et toutes les illusions liées à la suffisance et l’ amour-propre s’ évanouissent quand on se tient devant l’Infini. Être proche de D.ieu exige introspection et travail sur soi. Non orgueil et prétention.

C’ est là l’ idée du Peuple Élu : une nation d’ individus à qui l’ opportunité fut donné de ressentir la proximité de D.ieu, d’ entendre Sa vérité et de relayer Son message au reste du monde. Tous s’ accordent à dire que ce sont les Juifs qui ont introduit dans le monde le monothéisme ainsi qu’ un système de valeurs éthiques et morales qui ont façonné la vision moderne de la vie et de la finalité de la vie. Et c’ est la survivance du Judaïsme jusqu’ à ce jour qui atteste de la pertinence éternelle d’ un tel système.

Dire que ceci est ethnocentrique est absurde pour la bonne raison que n’ importe qui peut se convertir au Judaïsme – et ainsi devenir élu – quelles que soient ses origines ethniques. L’ élection du Peuple Juif n’ est pas un gène, c’ est une disposition de l’ âme. Quiconque souhaite l’ adopter y est invité, à condition d’ être prêt à ce que sa bulle éclate.

Ainsi, une personne arrogante ne reflète pas cette élection. Ce qui exprime réellement le fait d’ être élu, c’ est le degré d’ humilité. Votre humilité est telle qu’ elle ne vous permet pas même d’ accepter que vous êtes élu. Alors que la plupart des autres religions trouvent parfaitement naturel de clamer leur supériorité, nous, les Juifs, sommes toujours prêts à tout pour affirmer que nous n’ avons rien de spécial. En voilà vraiment un Peuple Élu !

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Lun 19 Sep 2011, 13:11

fredsinam a écrit:
julieng a écrit:
la vérité que le pape doit aux catholiques est que l'ancienne alliance est révoquée mais que la promesse contenue dans l'AT elle demeure. Il y a deux alliances et une seule promesse, ne sont irrévocable que la nouvelle alliance et la promesse. La promesse a été faite à Abraham et à sa descendance spirituelle et non à sa descendance charnelle, faite à ceux qui ont reconnu JS Messie et Fils de Dieu. « car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, l’un de la servante , l’autre de la femme libre. Mais celui de l’esclave naquit selon la chair et celui de la femme en vertu de la promesse. Il y a là une allégorie. Ces femmes représentent les deux alliances. »(Gal 4,22-23) il y a donc 2 alliances et une seule promesse. « L’une, celle du Mont Sinaï, enfante pour la servitude : c’est Agar ( car le mont Sinaï est en Arabie). Elle correspond à la Jérusalem actuelle, laquelle est esclave, elle et ses enfants. Mais la Jérusalem d’en hauit est libre, c’est elle qui est notre mère. »
Les deux alliances ne sont donc pas de même valeur, l’une est symbolisée par une esclave l’autre par une femme libre… "Mais de même qu’alors, celui qui était né selon la chair persécutait l’enfant de la promesse, ainsi en est-il encore maintenant"( 4,29) autrement dit les chrétiens seront tj persécutés.
« Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave ne saurait hériter avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de la servante mais de la femme libre ; et cette liberté c’est du Christ que nous la tenons »( 4, 30-31)
Voici un texte que je trouve excellent :


Il. L'Eglise ne remplace pas Israël

L'ancienne alliance n'a jamais été révoquée en ce qui concerne l'avenir terrestre d'Israël. Par la foi en Jésus-Christ, chacun bénéficie de la nouvelle alliance, qu'il soit d'origine juive ou païenne, pour former un nouveau peuple de Dieu, le Corps de Christ, l'Eglise. Jésus-Christ n'est jamais nommé le Roi de l'Eglise, toujours le Seigneur. Il sera en ce jour le Roi d'Israël; dans Apoc 15.3, il est nommé Roi des nations.
D'une part, l'épître aux Hébreux démontre que tout le côté rituel, sacrificiel, cultuel de l'ancienne alliance est devenu caduc, par le fait qu'en la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ ces ombres des choses célestes (8.5) sont devenues des réalités. Les chapitres 9 à 11 de l'épître aux Romains insiste sur l'accomplissement encore à venir des promesses faites au peuple de l'ancienne alliance. Rom 9.28 dit, en parlant manifestement des fils d'Israël: Le Seigneur exécutera pleinement et promptement sa parole. Paul, se référant à sa descendance israélite, d'Abraham, de la tribu de Benjamin, déclare formellement: Dieu n'a pas rejeté son peuple qu'il a connu d'avance (cela ne ferait aucun sens si cela se rapportait à l'Eglise). Et la suite montre qu'il ne s'agit pas seulement des Israélites devenus chrétiens par la foi en Christ, mais du peuple juif en tant qu'entité ethnique.
Les trois chapitres de Romains 9 à 11 font nettement la distinction entre le peuple d'Israël et les croyants ressortissants des païens: il y a endurcissement partiel d'Israël jusqu'à ce que la totalité des paiens soit entrée (11.25). Quand cela se sera produit, tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion (Jérusalem), il détournera de Jacob (qui ne peut pas être l'Eglise) les impiétés; et telle sera mon alliance avec eux, lorsque j' ôterai leurs péchés (11.26-27). La prophétie y relative se trouve p.ex. dans Jér 31.33-34 et Zach 12.10; elle prédit la conversion en bloc d'Israël quand ce peuple verra le Christ venu en gloire, celui qu'ils ont percé; jusqu'à présent, tout Israël n'a encore jamais vu le Messie ainsi. La suite du texte montre qu'il y a une nette distinction entre l'Evangile et l'élection d'Israël en tant que peuple de l'ancienne alliance: En ce qui concerne l'Evangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères. Car les dons gratuits de Dieu sont irrévocables ( 11.28.29).
Dans Actes 15, Jacques, le frère du Seigneur, mentionne d'abord l'intervention de Dieu pour prendre parmi les nations (païens) un peuple consacré à son nom (v.14), sur quoi il cite Amos 9.11-12: Après cela, je reviendrai, et je relèverai la tente de David... Il s'agit donc là d'une nouvelle étape dans l'accomplissement du plan de Dieu: après la formation de l'Eglise, le relèvement d'Israël.
De même, lorsque les disciples demandent à Jésus quand il rétablira le royaume pour Israël, Jésus, loin de réfuter cette idée, répond que seul le Père en connaît le moment (Act 1.6- 7).
Les chrétiens sont appelés enfants d'Abraham parce qu'ils sont justifiés par la foi comme lui; il est ainsi le père de tous ceux qui croient, bien qu'incirconcis (Rom 4.11 ). Pour eux, les promesses faites à Abraham se sont réalisées: ils sont héritiers selon la promesse (Gal 3.29), dont le contenu est aussi bien la venue du Médiateur et la réception de l'Esprit que la patrie et la cité célestes (Héb 11.16). Mais il est évident que la possession éternelle du pays de Canaan, que Dieu promit à la descendance d'Abraham, ne peut être appliquée à l'Eglise, formée d'individus juifs et païens suite à leur foi personnelle, nommée «Corps de Christ», dont les promesses concernent l'héritage céleste et non terrestre, bien que, selon Apoc 20.4-6, les croyants ressuscités lors de l'avènement de Christ, régneront avec lui (Christ) pendant (les) mille ans; ceci est deux fois répété.
Il est manifeste que les promesses faites au peuple de l'ancienne alliance concernant le pays promis et le rétablissement du trône de David à Jérusalem même ne peuvent pas être spiritualisées pour être appliquées au peuple de Dieu qu'est l'Eglise, bien que certains détails peuvent aussi avoir un sens symbolique. L'interprétation des prophéties de l'Ancien Testament doit respecter 2 principes complémentaires:
1. Chercher tout d'abord la signification littérale en rapport avec Israël.
2. Chercher ensuite s'il y a une signification symbolique, un éventuel sens spirituel, à la lumière d'autres passages dans la Bible,
La partie suivante de cet exposé met en évidence des prophéties de l'Ancien Testament concernant de toute évidence le destin du peuple d'Israël et non l'Eglise.


salut prière I love you


Dernière édition par Mister be le Lun 19 Sep 2011, 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Lun 19 Sep 2011, 15:18

De Jean-Pierre Schreider
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 17:02

Arnaud Dumouch a écrit:
julieng a écrit:
j'ai pour moi, arc-en-ciel, l'enseignement constant de l'eglise des Pères jusqu'à Nostra aetate , je vous laisse NA et je garde l'enseignement constant de l'Eglise. je suis catholique moi.

Non. Vous êtes à demi catholique.

Vous gardez ce qui vous arrange dans saint Paul (aux Romains). Il parle aussi des Juifs persécuteurs.

Et vous rejetez ce qui ne vous plait pas dans saint Paul (aux Romains) et que rappelle Vatican II : le rôle permanent et actuel d'Israël, sa mission prophétique pour la fin du monde.

Sans doute est-ce par souci du judaisme que la "messe" le samedi soir remplace celle du Dimanche.

Demi-catholique...c'est mieux qu'à demi-juif... trouvez pas Arnaud.

Le texte de Chris Prols est clair, célébrer le Chabath est un péché mortel,
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 17:07

[quote]
Cupertino a écrit:


Demi-catholique...c'est mieux qu'à demi-juif... trouvez pas Arnaud.

Absolument vrai. Et le Christ finira par évangéliser Julieng et à lui donner un coeur doux et humble.


Citation :

Le texte de Chris Prols est clair, célébrer le Chabath est un péché mortel

Absolument faux. Vous ne commettrez jamais un péché en remerciant Dieu le samedi pour sa création en 6 jours. Vous ferrez au contraire un acte de grâce et un acte d'adoration qui viendra s'ajouter à votre action de grâce, le dimanche, pour sa rédemption.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 17:20



Pour de nombreux chrétiens, le mot shabbat a une connotation négative. Ils pensent au jour de shabbat comme à quelque chose d’oppressant, un fardeau légaliste, un jour vécu sous des règles rigides.
C’est la sorte de shabbat que les pharisiens soutenaient et Yeshoua avait beaucoup de choses à dire contre cela.


La vraie image du shabbat est un jour de célébration, un jour pour déposer nos fardeaux devant Dieu et jouir de ses bontés. Dieu avait prévu le shabbat pour être une bénédiction et non un fardeau.


En Marc 2 :27, Yeshoua dit que « le shabbat a été fait pour l’homme et non l’homme pour le shabbat ».

Dieu a donné le shabbat comme une bénédiction, un cadeau. En Ezéchiel 20 :12, Dieu dit « Je leur donnerai aussi mes shabbat. Le shabbat fut une des premières expressions de la volonté de Dieu dans l’univers. Le septième jour de la création, bien longtemps avant que la loi ne soit donnée à Moïse.


Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 17:25

Non mais c'est du délire Arnaud. Vous êtes dans la quatrième dimension.

Alors puisqu'il faut répéter encore et encore, je répète:

S. Thomas a écrit:
donc aujourd’hui il y aurait péché mortel à professer sa foi en disant que le Christ va naître, ce qui dans la bouche des anciens n’était que piété et vérité, de même on pécherait mortellement si l’on pratiquait aujourd’hui les observances cérémonielles où s’exprimait la piété et la foi des anciens.

S. Thomas a écrit:
Le sabbat qui représentait la première création est remplacé par le dimanche qui rappelle la créature nouvelle, inaugurée à la résurrection du Christ.

S. Paul a écrit:
Moi, Paul, je vous le déclare : Si vous recevez la circoncision, le Christ ne vous sert à rien.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 17:41

Chris Prols a écrit:
Non mais c'est du délire Arnaud. Vous êtes dans la quatrième dimension.

Alors puisqu'il faut répéter encore et encore, je répète:

S. Thomas a écrit:
donc aujourd’hui il y aurait péché mortel à professer sa foi en disant que le Christ va naître, ce qui dans la bouche des anciens n’était que piété et vérité, de même on pécherait mortellement si l’on pratiquait aujourd’hui les observances cérémonielles où s’exprimait la piété et la foi des anciens.

S. Thomas a écrit:
Le sabbat qui représentait la première création est remplacé par le dimanche qui rappelle la créature nouvelle, inaugurée à la résurrection du Christ.

S. Paul a écrit:
Moi, Paul, je vous le déclare : Si vous recevez la circoncision, le Christ ne vous sert à rien.


Evidemment quand on prend les paroles de St Thomas pour Paroles d' Evangiles...!
Il y a environ deux milliards de Chrétiens traditionnels dans le monde. Et seulement aux États-Unis, ils font partie d’environ 2000 églises et organisations de confessions différentes. Ce nombre ne cesse de croître, contribuant sans arrêt à la confusion des croyances et aux désaccords entre chaque groupe. Toutefois, presque tous les Chrétiens traditionnels sont d’accord sur l’observance du dimanche croyant que c’est le « Jour du Seigneur » du Nouveau Testament.
Sont-ils dans le vrai ? Le Nouveau Testament consacre-t-il le dimanche en lieu et place du Shabbat du septième jour de l’Ancien Testament ? Christ a-t-Il aboli ce dernier, S’établissant « Seigneur du dimanche » ? Un très grand nombre ont appris — et croient — que c’est ce qu’Il a fait. Mais, si Christ a établi le dimanche en remplacement du Shabbat du septième jour, pourquoi a-t-Il dit à Ses disciples, « le Fils de l’homme est MAÎTRE MEME DU SHABBAT », (Mc 2 :28).
N’avez-vous jamais remarqué ce verset ? Probablement pas. Et pourtant, il est dans le Nouveau Testament. La majorité des ministres aiment prêcher en se basant sur le Nouveau Testament, à l’exclusion presque totale de l’Ancien. Mais avez-vous seulement entendu un prédicateur mentionner ce passage ? Sans doute que non — et ce n’est qu’un seul des nombreux autres passages sur le Shabbat.
La plupart des gens ne se demandent jamais pourquoi ils croient ce qu’ils croient ou font ce qu’ils font. Dans un monde rempli de coutumes et de traditions populaires, très peu essaient d’établir l’origine réelle des choses. La plupart des gens acceptent généralement les pratiques religieuses communes sans se poser de questions, préférant faire ce que tout le monde fait parce que c’est facile, naturel et confortable — parce qu’il est sécurisant de « faire comme le plus grand nombre ». C’est la pression sociale qui rend la majorité des pratiques acceptables — et à la mode.
La plupart suivent ensuite les autres selon ce qu’on leur a enseigné, présumant que ce qu’ils croient et font est correct. Ils prennent leurs croyances pour acquises mais ne prennent pratiquement jamais le temps de les PROUVER.
Il n’y a pas de meilleur exemple que l’observance du dimanche. Deux milliards de personnes qui observent le dimanche sans même savoir pourquoi — ou connaître l’origine de cette pratique. La majorité croit que cela est tiré de la Bible parce qu’elle voit plusieurs Chrétiens traditionnels l’observer. Assurément, des milliards de Chrétiens ne peuvent se tromper. Ou le peuvent-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 19:17

julia a écrit:
[quote="

Comme le dit Saint Jean Chrisostome :
"dès que l'on s'écarte d'une saine interprétation de l'Ecriture (donnée par la Magistère catholique); et que l'on ne suit que son propre raisonnement, on déraisonne, et l'on soulève contre la vraie doctrine mille disputes inutiles et oiseuses"

bonjour julia je reprend le passage qu'aviat ajouté Chrispols (je crois que c'est lui !?)


je dirasi simplement qu'il ne faut pas avaler tout et n'importe quoi sous prétexte de canonisation , car c'est la personne qui est canonisé, mais cela ne veut pas dire que tous ce qu'elle a écrit est saint !

on peut lire d'ailleurs que Jean Chrisotome a mis par écrit " je ne sais pas ce qui me retient d'aller bruler la synagogue (de sa ville) ce lieu de démon !"
tu m'excusera, mais coté fidélité au seigneur et a l'enseignement de la foi c'est loin d'être cela ! coté Grâce et Charité faudra y revoir !! c'est avec de telle remarques que l'on a persécuté les juifs pendant des millénaires et qu'un adolphe a aussi réussi a trouvé le silence complice dans la religion catho vu que les Juifs sont des déicides ils méritent ce qui leurs arrive ! c'est pas pour rien que dans l'ensemble ceux qui ont contre signés les ordres de départ des trains étaient de pieux catho et autres lâche qui méprisaient les Juifs !
là encore on refuse de regarder les dégâts de la religion face a la Vérité de la foi !
que le pape ai dit en cachette de cacher les Juifs dans les couvents, montre bien que l'on a pas eu le courage du martyr qui s'imposait a l'EGLISE !!
a l'heure du témoignage faut être prés a boire la coupe jusqu’à la lie on a pas voulu croire que le peuple de Dieu (en principe tous les Chrétiens) pouvaient et devait participer au sacrifice alors on a tronqué la clarté de l'appel !

et pour les fêtes Juives , elles ne sont pas périmées elles sont Vivantes en nous si nous entendons Jésus dire " JE NE SUIS PAS VENU ABOLIR MAIS ACCOMPLIR !"

et puis arrétons avec l'histoire du Dimanche jour sacré pour le Chrétien, Le Seigneur est Hors du temps IL nous méne Avec et En LUI , la Ressurection Est le 8eme Jour l'Aujorud'hui Eternel de Dieu !
et paul nous l'a redit mais on se laisse bourrer le crane a coup de religion comme des imbéciles, " Les jours importes peu ce qui Importe c'est Le Christ " et il énumére que certains préfére tel jour les autres tel autre et celui ci fait ainsi et l'autre cela , ce d'on Paul se fiche du moment que chacun Vit droitement La Foi et relation au Seigneur !

la religion ritualise tout ensuite on est assez stupide pour dire " ha le dimache est sacré jésus est Ressucité un dimanche !!" hé bine pour vous vexer tous vous bons cathos religieux plus qu'enfant spsirtuels je vous rappel que l'église avait perdu les compte du temps et que l'on c'était trompé de 3ans (rien que ça) dans le calendrier et que c'est SEULEMENT GRACE AUX JUIFS QUE L ON A SU REVENIR A LA VRAI CHRONOLOGIE DU TEMPS ET DES JOURS !
Donc si Notre père avait voulu nous filer un coup de pieds dans le train arrière pour nous humilier IL s'y serait pas mieux pris , sinon vous croiriez être en telle année et tel jours sans l'être et alors vous seriez en contradiction avec votre sois disant jour sacré et vos fêtes seraient aussi toutes en décalage !

Notre Père et jésus se fichent des jours, ce qui leurs importe c'est Votre âme et Sa sainteté , aucun jour n'est plus sacré qu'un autre car TOUS SON A LUI !
arrêtez de confondre rituel religieux qui Est cela :pape:
et Vie Éternelle sur Son Coeur qui Est :jesus: !

je vous aime bien tous, mais pour le réalisme spirituel y a du travail, vous ne cessez de confondre Présence Divine et religiosité !
c'est sûr Moïse et Élie vont avoir un rude travail !! pas du tout certain qu'ils ne soient moins combattu par les religieux que ne le fût jésus en son temps ! Sad
(pour faire écho du fil sur le prophète Élie)
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 19:23

Et un beau gros point Godwin, un!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 19:41

Cupertino a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
julieng a écrit:
j'ai pour moi, arc-en-ciel, l'enseignement constant de l'eglise des Pères jusqu'à Nostra aetate , je vous laisse NA et je garde l'enseignement constant de l'Eglise. je suis catholique moi.

Non. Vous êtes à demi catholique.

Vous gardez ce qui vous arrange dans saint Paul (aux Romains). Il parle aussi des Juifs persécuteurs.

Et vous rejetez ce qui ne vous plait pas dans saint Paul (aux Romains) et que rappelle Vatican II : le rôle permanent et actuel d'Israël, sa mission prophétique pour la fin du monde.

Sans doute est-ce par souci du judaisme que la "messe" le samedi soir remplace celle du Dimanche.

Demi-catholique...c'est mieux qu'à demi-juif... trouvez pas Arnaud.

Le texte de Chris Prols est clair, célébrer le Chabath est un péché mortel,

Non c'est par souci d'antisémitisme qu'on a remplacé le samedi par le dimanche!
On n'est pas à demi quelque chose et certainement pas juif...
Je rencontre de tout sur ce forum de la philosémitisme et de l'antisémitisme...
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 19:43

Théodéric a écrit:
julia a écrit:
[quote="

Comme le dit Saint Jean Chrisostome :
"dès que l'on s'écarte d'une saine interprétation de l'Ecriture (donnée par la Magistère catholique); et que l'on ne suit que son propre raisonnement, on déraisonne, et l'on soulève contre la vraie doctrine mille disputes inutiles et oiseuses"

bonjour julia je reprend le passage qu'aviat ajouté Chrispols (je crois que c'est lui !?)


je dirasi simplement qu'il ne faut pas avaler tout et n'importe quoi sous prétexte de canonisation , car c'est la personne qui est canonisé, mais cela ne veut pas dire que tous ce qu'elle a écrit est saint !

on peut lire d'ailleurs que Jean Chrisotome a mis par écrit " je ne sais pas ce qui me retient d'aller bruler la synagogue (de sa ville) ce lieu de démon !"
tu m'excusera, mais coté fidélité au seigneur et a l'enseignement de la foi c'est loin d'être cela ! coté Grâce et Charité faudra y revoir !! c'est avec de telle remarques que l'on a persécuté les juifs pendant des millénaires et qu'un adolphe a aussi réussi a trouvé le silence complice dans la religion catho vu que les Juifs sont des déicides ils méritent ce qui leurs arrive ! c'est pas pour rien que dans l'ensemble ceux qui ont contre signés les ordres de départ des trains étaient de pieux catho et autres lâche qui méprisaient les Juifs !
là encore on refuse de regarder les dégâts de la religion face a la Vérité de la foi !
que le pape ai dit en cachette de cacher les Juifs dans les couvents, montre bien que l'on a pas eu le courage du martyr qui s'imposait a l'EGLISE !!
a l'heure du témoignage faut être prés a boire la coupe jusqu’à la lie on a pas voulu croire que le peuple de Dieu (en principe tous les Chrétiens) pouvaient et devait participer au sacrifice alors on a tronqué la clarté de l'appel !

et pour les fêtes Juives , elles ne sont pas périmées elles sont Vivantes en nous si nous entendons Jésus dire " JE NE SUIS PAS VENU ABOLIR MAIS ACCOMPLIR !"

et puis arrétons avec l'histoire du Dimanche jour sacré pour le Chrétien, Le Seigneur est Hors du temps IL nous méne Avec et En LUI , la Ressurection Est le 8eme Jour l'Aujorud'hui Eternel de Dieu !
et paul nous l'a redit mais on se laisse bourrer le crane a coup de religion comme des imbéciles, " Les jours importes peu ce qui Importe c'est Le Christ " et il énumére que certains préfére tel jour les autres tel autre et celui ci fait ainsi et l'autre cela , ce d'on Paul se fiche du moment que chacun Vit droitement La Foi et relation au Seigneur !

la religion ritualise tout ensuite on est assez stupide pour dire " ha le dimache est sacré jésus est Ressucité un dimanche !!" hé bine pour vous vexer tous vous bons cathos religieux plus qu'enfant spsirtuels je vous rappel que l'église avait perdu les compte du temps et que l'on c'était trompé de 3ans (rien que ça) dans le calendrier et que c'est SEULEMENT GRACE AUX JUIFS QUE L ON A SU REVENIR A LA VRAI CHRONOLOGIE DU TEMPS ET DES JOURS !
Donc si Notre père avait voulu nous filer un coup de pieds dans le train arrière pour nous humilier IL s'y serait pas mieux pris , sinon vous croiriez être en telle année et tel jours sans l'être et alors vous seriez en contradiction avec votre sois disant jour sacré et vos fêtes seraient aussi toutes en décalage !

Notre Père et jésus se fichent des jours, ce qui leurs importe c'est Votre âme et Sa sainteté , aucun jour n'est plus sacré qu'un autre car TOUS SON A LUI !
arrêtez de confondre rituel religieux qui Est cela :pape:
et Vie Éternelle sur Son Coeur qui Est :jesus: !

je vous aime bien tous, mais pour le réalisme spirituel y a du travail, vous ne cessez de confondre Présence Divine et religiosité !
c'est sûr Moïse et Élie vont avoir un rude travail !! pas du tout certain qu'ils ne soient moins combattu par les religieux que ne le fût jésus en son temps ! Sad
(pour faire écho du fil sur le prophète Élie)

salut Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 19:57

Chris Prols a écrit:
Non mais c'est du délire Arnaud. Vous êtes dans la quatrième dimension.

Alors puisqu'il faut répéter encore et encore, je répète:

S. Thomas a écrit:
donc aujourd’hui il y aurait péché mortel à professer sa foi en disant que le Christ va naître, ce qui dans la bouche des anciens n’était que piété et vérité, de même on pécherait mortellement si l’on pratiquait aujourd’hui les observances cérémonielles où s’exprimait la piété et la foi des anciens.

S. Thomas a écrit:
Le sabbat qui représentait la première création est remplacé par le dimanche qui rappelle la créature nouvelle, inaugurée à la résurrection du Christ.

S. Paul a écrit:
Moi, Paul, je vous le déclare : Si vous recevez la circoncision, le Christ ne vous sert à rien.


Inutile de crier. Toutes les Lois de Moïse qui annonçaient la venue du Christ sont périmées puisque le Christ est venu. On ne peut par exemple célébrer Pessah puisque Pessah annonce Pâques et que Pâques est réalisé.

Le Sabbat n'est pas une loi de Moïse qui annonce le christ. C'est une loi instituée par Dieu des milliers d'années avant Moïse et pour toujours :

Citation :

Genèse 1, 31 Dieu vit tout ce qu'il avait fait : cela était très bon. Il y eut un soir et il y eut un matin : sixième jour.
Genèse 2, 1 Ainsi furent achevés le ciel et la terre, avec toute leur armée.
Genèse 2, 2 Dieu conclut au septième jour l'ouvrage qu'il avait fait et, au septième jour, il chôma, après tout l'ouvrage qu'il avait fait.
Genèse 2, 3 Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, car il avait chômé après tout son ouvrage de création.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 21:45

Eh ben le septième jour, c'est le dimanche!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Les fêtes juives sont-elles périmées ?   Mer 21 Sep 2011, 22:21

En se souvenant toujours que c’est Christ qui accomplit la création, lisons le passage qui suit la celle de l’homme et la fin du sixième jour. « Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au SEPTIÈME JOUR son oeuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au SEPTIÈME JOUR de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le SEPTIÈME JOUR, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant », (Gen 2 :1-3).
La toute première chose que CHRIST créa après avoir créé l’homme fut le Shabbat. Ceci se passa plus de 2000 ans avant que le premier Juif [Judas] naisse. Le Shabbat n’a jamais été seulement pour les Juifs, ou l’ancien Israël. Le Shabbat a été créé « pour l’homme » — d’abord Adam et Ève dans le Jardin, puis pour tous les autres hommes par la suite.
Christ a créé l’homme, puis Il créa le Shabbat. Pas étonnant qu’Il ait dit être le « Maître du Shabbat ». Christ savait pour qui Il l’avait créé et pourquoi ! Réfléchissez à ceci. Christ ne dit nulle part qu’Il est le Maître du dimanche. Il n’a jamais dit qu’Il avait fait le dimanche pour l’homme. Nous pouvons comprendre pourquoi Il pouvait dire qu’Il était le Maître du SEPTIÈME JOUR. Christ S’est personnellement reposé en CE jour du début de la Création et Il l’a béni et sanctifié.
Dieu a un dessein pour tout ce qu’Il fait. Il voulait que Sa création, l’homme, puisse se reposer un jour après avoir travaillé les six jours précédents. le Shabbat implique une ALLIANCE SPÉCIALE — une alliance de Shabbat — entre Dieu et Ses véritables serviteurs.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les fêtes juives sont-elles périmées ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les fêtes juives sont-elles périmées ?
» Comment les montgolfières sont-elles apparut ?
» mes variables sont elles normales?
» Des heures supplementaires:sont-elles necessaire ?
» Comment les couleurs sont-elles apparues ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: