DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une clinique d'avortements, "en vrai"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mar 13 Sep 2011, 13:49

Une clinique d'avortements, "en vrai"

Une ancienne employée d'une clinique d'avortement témoigne de l'aspect macabre :

"Le macabre, même lui, devenait banal. L’humour noir, que j’avais vu dans les films présentant des équipes médicales confrontées , jour après jour, à la maladie et à la mort, était exactement sa place dans une clinique d’avortement.

J’ai le vif souvenir d’une femme de ménage abandonnant son travail à la clinique après avoir vu un pied d’enfant dans l’évier de la pièce de l’autoclave où l’on nettoyait les instruments de l’avortement – et comment nous en avons rigolé de ça dans la salle des employées pendant des jours et des semaines.

Un jour il y eut une coupure d’électricité de quelques heures et il nous fut interdit d’ouvrir le congélateur renfermant les « déchets médicaux » (comprenez : les morceaux de bébés morts dans des sacs bio-sécurisés). Inévitablement, quelqu’un a quand même ouvert la porte du congélateur. Je n’oublierai jamais, tant que je vivrai, l’odeur émanant de la décomposition de ces corps humains. Mais nous riions et plaisantions en disant qu'au moins « ils » avaient plus de chance que nous car au moins, dans ce frigo en panne ils ne pouvaient pas sentir l’odeur.

Il reste que dans cette clinique je ne me sentais pas bien, peut-être parce que je savais au fond de mon cœur que c’était mal. Tout était mauvais. Spécialement ceci : un enfant mort conservé dans le congélateur du labo. On avait fait de ce fœtus parfait de 10 semaines, qui avait « survécu », intact – une « anomalie médicale » – à l’avortement par succion, un « objet pédagogique » à montrer à qui voulait bien le voir. Et donc il – j'ai bien eu l'impression que c'était un garçon – eut le privilège douteux d’être conservé dans le formol d’un bocal en plastique mis au frigo. Je crois qu'on l'appelait Charlie, mais je ne m'en souviens pas bien. Je sais qu'il avait un nom, mais heureusement je l'ai oublié ou refoulé. Mais il était là. Chaque jour où j'y ai travaillé.

Parfois je jetais sur lui un coup d’œil, fascinée par la bizarrerie de tout cela mais mue aussi par la curiosité scientifique – chaque autre avortement avait pour résultat des parties, des bouts, des morceaux d’humains dans un bocal : mais cette miraculeuse petite créature était parfaitement formée et entière – hormis le fait désolant qu'il était mort. Il n’y avait pas de membrane amniotique, pas de placenta, juste un parfait, un minuscule tout petit bébé. Il flottait dans le bocal. Au congélateur. Témoin silencieux, pour toujours, de cette marche vers la mort de ses frères fauchés avant d'éclore."

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mar 13 Sep 2011, 14:18

C'est tellement atroce...



Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mar 13 Sep 2011, 15:27

Sad

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mar 13 Sep 2011, 16:19

Oui, Auschwitz à côté de chez nous (les hôpitaux, Planning Familiaux).

Nous les chrétiens ne pouvons, ne devons pas nous taire.

C'est Notre Seigneur qu'on assassine à travers ce massacre des innocents moderne et gigantesque (220 000 officiels par an juste en France).

Et encore, je ne vous raconte pas l'état des pauvres femmes qui subissent les avortements : ce qu'on ne leur dit jamais avant l'ivg : cauchemars atroces (l'enfant déchiqueté qui court vers sa mère en pleurant etc..);, les dépresssions, tentatives de suicide, blessures psychiques intérieures niées, occultées par la société...

C'est pour cela qu'il faut nous mobiliser à chaque veillée pour la Vie, aux manifs pour la Vie, à tout ce qui se fait, et même à travers nos témoignages personnels.

Kyrié Eleison
Christe Eleison
Kyrié Eleison

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mar 13 Sep 2011, 16:42

Ils riaient et plaisantaient... Rolling Eyes

Riraient-ils s'ils savaient qu'ils seront jugés pour leurs actes et qu'ils peuvent aboutir dans un lieu ou on ne rigole pas ?

Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Lun 19 Sep 2011, 00:57

comment être juger sur quelque chose que l'on ignore?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Lun 19 Sep 2011, 07:14

denis a écrit:
comment être juger sur quelque chose que l'on ignore?
salut

Ils verront à l'heure de la mort ce qu'ils ont fait et c'est aussi toute notre génération qui le verra.

Mais le Christ et l'âme de ces enfants, présentes à cette heure du jugement, les défendra car "ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient".

Lucifer au contraire, leur rappellera leur ricanement qui perduraient malgré leur conscience morale qui les travaillait.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Lun 19 Sep 2011, 13:24

J'ai dit: "Ils peuvent aboutir dans un lieu ou on ne rigole pas", cela veut dire qu'ils n'iront pas nécessairement en enfer. On ne leur souhaite pas, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mar 20 Sep 2011, 15:25

«Kit IVG» vendu sur internet : attention danger
http://www.lefigaro.fr/sante/2011/09/20/01004-20110920ARTFIG00397-kit-ivg-vendu-sur-internet-attention-danger.php

Alerte contre la vente en ligne d’un kit IVG
http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Alerte-contre-la-vente-en-ligne-d-un-kit-IVG-_NG_-2011-09-20-713351
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mar 20 Sep 2011, 15:35

denis a écrit:
comment être juger sur quelque chose que l'on ignore?

En réalité, on est jugé sur les efforts que l'on a fait pour sortir de notre ignorance crasse.

Maintenant, que l'avortement soit une horreur, même les pierres le savent.

Et le Saint Curé d'Ars disait que l'ignorance conduisait plein d'âmes en enfer.

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Une clinique d'avortements, "en vrai"   Mer 21 Sep 2011, 21:25

Os 4:6-, "Mon peuple périt, faute de connaissance. ..."
Revenir en haut Aller en bas
 
Une clinique d'avortements, "en vrai"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La clinique de l''espoir
» "comment vous pouvez prouver que votre religion est la vrai religion ?"
» Méditation 231: Jésus vrai Dieu et vrai homme.
» et si c'était vrai....
» Comment se gère un vrai système évolutif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: