DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Lun 12 Sep 2011, 16:27

Voici un sujet qui sera certainement d'actualité dans les prochains mois (pas forcément dans l'immédiat), l'idée est de l'alimenter avec des articles,interview etc


MARDI 13 OCTOBRE 2009

Etienne : Si le dollar perd son statut, ce qui est sans doute probable, est-ce que les institutions mondiales, l'ensemble des nations, vont commencer à réfléchir sur une monnaie unique mondiale, une devise universelle ?

Jean-Paul Fitoussi : Une monnaie mondiale unique, non, mais une monnaie de réserve unique, oui. Monnaie mondiale unique signifierait un euro universel. Une monnaie de réserve unique est une monnaie que les banques centrales détiennent parmi les autres monnaies qu'elles détiennent. Or cette monnaie existe, ce sont les droits de tirage spéciaux du FMI. Il suffit que l'on fasse croître ces droits de tirage spéciaux selon les besoins du monde en liquidités pour régler le problème.

Car le fait, pour une nation comme les Etats-Unis, d'émettre la monnaie de réserve n'est pas nécessairement favorable, n'est pas nécessairement un avantage. En effet, cela oblige les Etats-Unis à être en déficit et de créer de la monnaie dont il savent qu'elle sera thésaurisée, qu'elle sera conservée dans les cassettes des banques centrales, notamment chinoise, et qu'elle ne servira pas à alimenter en retour des transactions. Ce ne sont pas ces dollars, qui finissent dans les réserves des autres pays, qui vont alimenter une demande vis-à-vis des productions américaines. Et aujourd'hui, les Etats-Unis comprennent beaucoup mieux l'inconvénient inhérent à leur statut d'émetteur de la monnaie de réserve. Aujourd'hui, le monde comprend mieux que la généralisation de l'usage des droits de tirage spéciaux représente un bien meilleur outil de gestion de la stabilité du monde.

http://www.lemonde.fr/economie/chat/2009/10/08/le-dollar-va-t-il-perdre-son-statut-de-monnaie-mondiale_1250988_3234.html





Jean-Paul Fitoussi

Il est professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris depuis 1982 et a présidé l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) de 1989 à 2010. Il est membre du conseil scientifique de l'Institut François-Mitterrand.

Ses travaux récents portent sur les rapports entre la démocratie et le développement économique.
Il est également président du conseil scientifique de l'IEP de Paris depuis 1997 et membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier ministre.
Il est aussi membre du conseil d'administration de Telecom Italia (opérateur historique en Italie) depuis l'Assemblée Générale du 14 avril 2004.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Fitoussi
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Lun 12 Sep 2011, 17:09

bonjour Alexis232,

le mieux serait un argent virtuel et une forme de carte implantée a chacun, ainsi les transaction serait surveillées en temps réelle et tout déséquilibre dangereux limité, et en mettant une taxe sur toute transaction on teins les comptes sans triche le noir devient impossible vu que tout est fait par le virtuel !

il suffit d'implanter des puces a tout afin d'empêcher la production cachée et le troc ou marché parallèle !
bref le bonheur mondiale !

qu'en penses tu , il suffit de sauver un peu artificiellement le système actuel et d'expliquer aux hommes que c'est la seule solution viable qui mettra fin a de telles catastrophes en empêchant l'enrichissement de certains et la ruine des autres et permettra un partage respectueux


je trouve cela géniale si une forme de machine guide tout ça devrait marcher ! et comme c'est le modèle de justice pour tous , les religion devraient soutenir cela vu que toutes parle de partage juste donc on aurait la bénédiction :pape: :zen: :soeur:

tant qu' afaire autant le faire bien une fois pour toute et pas repartir sur un systéme que l'on puisse truquer ou contourner !


mais ça a un défaut majeur !
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Lun 12 Sep 2011, 17:12

une monnaie de réserve on en a déjà c'est l'or ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Lun 12 Sep 2011, 23:21

joker911 a écrit:
une monnaie de réserve on en a déjà c'est l'or ...


En effet le retour à l'étalon or est la solution la plus saine et pérenne...il est probable qu'un bras de fer va avoir lieu entre la solution 'métal' ou D.T.S.

Voici un article intéressant..


La fin des Droits de Tirage Spéciaux : retour à l’or ?

Comme nous le rappelions dans notre article sur le Banc’or, le FMI planche actuellement sur la possibilité de créer une nouvelle monnaie internationale qui détrônerait les DTS. Mais au fait, dans quel contexte les droits de tirage spéciaux ont-ils été créés et dans quel but ? Nous allons voir que ces « crédits or papier » présentent des limites et qu’ils arrivent peut-être, pour plusieurs raisons, en bout de course.

Les DTS se matérialisent sous forme d’écritures comptables. Ils ont été mis en place en 1967 par le FMI en guise de réserves pour compléter celles déjà existantes et remplacer en cas de nécessité la monnaie fiduciaire internationale (dollars, livres, yen…) mais aussi (et surtout) les réserves en or de chaque pays. Le système des DTS entra en vigueur en janvier 1970.

Comment fonctionnent les D.T.S. ?
Les états qui bénéficient des DTS doivent faire partie du Fonds Monétaire International. Le montant des DTS qui est attribué à chaque état s’effectue au prorata de sa participation financière au FMI. Première inégalité constatée : ce sont donc les pays les plus riches qui bénéficient le plus de DTS ; les pays en voie de développement ne peuvent tirer qu’un profit limité pour les aider à améliorer leur économie.

En outre, les DTS ne font qu’aider à l’échange des liquidités mais ne les remplacent pas pour de vrai.
Les DTS sont échangeables contre une monnaie convertible (généralement le dollar, hautement privilégié dans ce système) mais ne permettent pas de payer directement la dette ou la somme due par un pays.
D’autre part, chaque pays doit conserver au moins 30% des DTS qui lui a été alloué et est en droit de refuser de recevoir des DTS pour un montant égal ou triple de son allocation de départ. Preuve que les DTS ne jouent pas le vrai rôle de monnaie internationale qu’on attendait d’eux.

Vers un nouvel actif de réserve ?
Le renforcement du système monétaire international est l’une des trois grandes priorités du FMI pour faire face à l’après-crise.
Dans le communiqué de presse publié en février dernier, le FMI envisage la création d’une nouvelle monnaie internationale qui remplacerait le DTS. Dominique Strauss-Kahn a déclaré à ce sujet qu’«il est intellectuellement sain d’explorer ce genre d’idées aujourd’hui, dans la perspective des besoins futurs éventuels du système mondial».

Le but des DTS était de sortir du système étalon-or (car les réserves en or sont trop fixes et pas assez souples pour le marché) mais au final, il n’est pas exclu de revenir à une monnaie qui serait, pourquoi pas, en partie basée sur l’or, sous peine de retomber dans les mêmes écueils que le dollar ou les DTS justement…


http://www.loretlargent.info/crise/la-fin-des-droits-de-tirage-speciaux-retour-a-l%E2%80%99or/3023/


ancien sujet DA:

Le Projet officiel du FMI se nomme BANCOR.

http://docteurangelique.forumactif.com/t11491-le-projet-officiel-du-fmi-se-nomme-bancor?highlight=bancor


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Sam 17 Sep 2011, 12:08

Les pays du Golfe déterminés à lancer leur monnaie unique

Les monarchies du Golfe sont déterminées à se doter d'une monnaie unique, en dépit de la crise financière qui secoue le monde, a déclaré jeudi à Doha le gouverneur de la Banque centrale saoudienne (SAMA).

"J'ai entendu dans les médias des doutes au sujet (du lancement d'une monnaie unique), mais il n'y a aucun report de ce projet", a dit aux journalistes, le président de la SAMA, Mohammed al-Jasser qui participait à une réunion des gouverneurs des banques centrales arabes.

"Il n'y a cependant pas de date fixée" pour l'adoption de cette monnaie commune, a-t-il ajouté, soulignant que "certains mécanismes doivent être finalisés".

Quatre pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), l'Arabie saoudite, Bahreïn, Koweït et le Qatar, ont signé en 2009 à Ryad un accord sur la création d'une union monétaire, franchissant une nouvelle étape vers le lancement de leur monnaie unique.

Les Emirats arabes unis et Oman se sont retirés de ce projet. Le retrait émirati faisait suite à des réserves exprimés par ce pays sur le choix de Ryad comme siège de la future Banque centrale.

Le lancement de la monnaie unique des pays du CCG --qui contrôlent 45% des réserves mondiales de brut-- était initialement prévu en 2010,

L'échéance 2013 est désormais jugée comme la plus vraisemblable par divers analystes.


http://www.express.be/business/fr/economy/9686297b10a47085c324b0b98b6200f8-251/152567.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Sam 17 Sep 2011, 14:08

Si les forces du marché sont les plus puissantes, la monnaie de réserve de demain sera l'or.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Jeu 13 Oct 2011, 10:34

La crise de la dette, priorité du G20 de Cannes, dit l'UE


BRUXELLES, 10 octobre (Reuters) - La crise de la dette dans la zone euro et le risque de la voir se répercuter au reste du monde préoccupent tellement les dirigeants du G20 qu'ils devraient en faire la priorité de leur sommet début novembre, ont déclaré deux des principaux dirigeants de l'Union européenne lundi.

Dans une lettre aux autres dirigeants de l'UE, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et celui du Conseil européen Herman Van Rompuy estiment cependant que le sommet des 3 et 4 en novembre à Cannes, sous présidence française, devrait également évoquer les risques pour la croissance mondiale liés à la situation des États-Unis et des pays émergents.

"L'Europe sera au centre de toutes les attentions au sommet de Cannes", écrivent les deux hommes dans leur lettre.

"Nos partenaires du G20 ont l'impression que, si l'Europe ne résout pas la crise de la dette souveraine qui l'affecte actuellement, l'économie mondiale subira de graves répercussions. Il nous appartient de démontrer que l'Union européenne est déterminée à faire tout ce qui est nécessaire pour surmonter les difficultés actuelles", ajoutent les deux dirigeants.

La lettre souligne aussi que de nombreux déséquilibres observés avant le début de la crise de la zone euro restent à résoudre.

"Pour ce faire, nous devons garantir un débat équilibré quant aux différents risques pour l'économie mondiale, y compris ceux provenant des États-Unis et ceux qui émanent des économies de marché émergentes", poursuivent ses auteurs. "Chaque Etat doit apporter sa contribution."

La lettre relaie l'appel des ministres des Finances de l'Union en faveur d'un plan permettant d'élargir le panier de devises composant les droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international.

Certains responsables espèrent que les DTS deviendront à terme une nouvelle monnaie de réserve mondiale, réduisant ainsi la dépendance internationale au seul dollar américain.

La perspective de voir le panier des DTS intégrer le yuan chinois pourrait, espère certains d'entre eux, inciter la Chine à favoriser l'appréciation de sa monnaie, ce qui contribuerait à rééquilibrer le commerce mondial et les comportements d'épargne dans certains pays.


http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E7LA2A520111010
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Lun 17 Oct 2011, 11:23

Le 14 août 2011, lors de l’émission C Dans L’air, Philippe Dessertine (professeur d’économie à l’université de Nanterre) expliquait : « On
est dans un enchaînement avec une accélération absolument démentielle.
Les Français vont bientôt comprendre qu’il n’y a pas trente-six voies…
c’est dans quelques semaines qu’il va falloir prendre des décisions
fondamentales… Il va falloir discuter avec l’Allemagne. Jean-Claude Trichet a dit que cette crise est probablement aussi grave, voire même plus grave que la crise de 1929,
c’est-à-dire la plus grave crise depuis la Première Guerre mondiale. A
un moment donné, les politiques vont devoir expliquer à leur population
que c’est ça ou le chaos, un chaos qui est absolument inimaginable ».






L’idée d’une « monnaie mondiale » comme solution à l’actuelle
guerre monétaire implacable qui se joue sur les marchés des devises,
est aujourd’hui reprise par de nombreux économistes.
Bien sûr,
on évoque l’exemple de l’euro, mais on insiste sur le fait que sa
faiblesse vient d’un manque de rigueur budgétaire et de transparence
pour la grande majorité des Etats au sein de la Zone euro.
La bonne « crise majeure » appelée par David Rockefeller pourrait
justement permettre aux créanciers des Etats d’imposer les nouvelles
règles du jeu ! Mais ce programme sera-t-il du goût de la Chine et de la
Russie ? Ces puissances ne vont-elles pas s’y opposer ? Voilà pourquoi il est juste de dire, comme P. Dessertine, que « de jour en
jour et petit à petit, l’idée que la crise pourrait déboucher sur une
confrontation mondiale fleurit « officiellement » ici et là. Le mot de
guerre apparaîtra certainement plus tard dans la bouche des politiciens,
ce qui marquera une avancée inéluctable »
. Ils sont donc maintenant quelques-uns à reconnaître que le scénario des années trente n’est plus à exclure
Et nous savons que la crise de 1929 permit aux banquiers internationaux
d’imposer, non seulement le conflit 1939-1945, mais surtout les règles
d’après-guerre…

Malheureusement, ces économistes qui appellent à la rigueur
budgétaire et à la nécessité de se serrer la ceinture, ne remettent pas
en cause les complicités existant entre politiciens et banquiers
internationaux sur le mécanisme de la dette et de ses intérêts
usuraires. La nouveauté est que ces économistes font désormais un rapport entre la guerre des monnaies et de futurs bouleversements géopolitiques ! Ainsi, les événements suivraient un cours normal et il n’y aurait pas de complot !

« Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ».
Henry Ford

« Je crois que les institutions
bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout.
Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation ».

Thomas Jefferson, ex-président des Etats-Unis

http://liesidotorg.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Mer 19 Oct 2011, 08:49

La monnaie "fondante" exemple: le Wara

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wara
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Ven 04 Nov 2011, 17:52

Proposition retenue au "Congrès Européen Citoyen" - Liège

Conclusion:

"Si un gouvernement peut émettre des « bons du Trésor » ou des obligations d’Etat, il peut émettre des crédits sans intérêt. Les deux sont des promesses de payer, mais l'un plombe les prix, et l'autre aiderait les populations. C'est une situation terrible lorsque le gouvernement, pour augmenter la richesse nationale, doit s'endetter et se soumettre à payer des intérêts ruineux à des structures privées qui contrôlent la valeur fictive de la monnaie. Dans un système où la monnaie est crée par le système bancaire privé, avec intérêt, chaque fois que nous voulons augmenter la richesse nationale d’un pays, nous sommes forcés d’accepter une augmentation de sa dette.

Un Plan Marshall Européen à destination des PVD et de l'Europe elle-même "est possible" et cela ne nous appauvrirait en rien, au contraire puisqu'il permettrait de développer une production écologiquement orientée en créant des emplois. C'est maintenant aux techniciens de la monnaie et aux économistes de proposer un "schéma pratique". Mais il est évident qu'il ne sert à rien d'un coté d'aider ces pays pauvres par une action telle que celle ci tout en les étranglant d'un autre en leur réclamant une dette et les intérêts qu'ils ne peuvent payer sans des sacrifices que nous n'oserions surement pas demander à nos propres populations."


http://local.attac.org/13/documents/doc21.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Ven 04 Nov 2011, 18:56

bonne intuition ce sujet ...


Communiqué du G20: le texte en intégralité

http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/communique-du-g20-le-texte-en-integralite-6808737.html


Extrait

Vers un système monétaire international plus stable et plus résilient

Nous avons progressé sur la voie de la réforme du système monétaire international pour le rendre plus représentatif, plus stable et plus résilient. Nous sommes convenus d'actions et de principes qui contribueront à recueillir les fruits de l'intégration financière et à renforcer la résilience à la volatilité des flux de capitaux internationaux. Ceci comprend des conclusions cohérentes pour nous guider dans la gestion des flux de capitaux, des principes communs de collaboration entre le FMI et les accords financiers régionaux et un plan d'action concernant les marchés obligataires en monnaie locale. Nous reconnaissons que la composition du panier du DTS doit continuer à refléter le rôle respectif des devises dans le système commercial et financier international. L'évaluation de la composition du DTS devra être fondée sur les critères existants et nous demandons au FMI de les clarifier davantage. Pour tenir compte de l'évolution au fil du temps du rôle et des caractéristiques des devises, la composition du panier du DTS sera révisée en 2015, ou plus tôt, au fur et à mesure que les devises respecteront les critères définis pour intégrer le panier.

Nous veillerons à ce que le FMI continue de disposer des ressources nécessaires pour jouer son rôle systémique au profit de l'ensemble de ses membres, en nous appuyant sur les ressources substantielles que nous avons déjà mobilisées depuis Londres en 2009. Nous sommes disposés à faire en sorte que des ressources supplémentaires puissent être mobilisées rapidement et nous demandons à nos Ministres des finances de travailler d'ici leur prochaine réunion au déploiement d'un éventail d'options comprenant des contributions bilatérales au FMI, des DTS et des contributions volontaires à une structure spéciale du FMI, par exemple un compte administré. Nous mettrons en ouvre rapidement et dans sa totalité la réforme des quotes-parts et de la gouvernance du FMI décidée en 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Mar 12 Aoû 2014, 16:10

Et si le dollar venait à disparaître ?

Longtemps, le dollar a été la monnaie mondiale dominante. Il semblerait que cette suprématie soit aujourd’hui menacée. Le billet vert, tigre de papier en devenir ?

Chacun sait que les États-Unis tirent un immense avantage du fait que leur monnaie nationale est aussi l’unité de compte utilisée comme monnaie internationale de transactions et de réserve. C’est ce « privilège exorbitant », comme disait Giscard, qui leur a permis de faire financer leur dette par des pays étrangers tenus d’accumuler des réserves de titres libellés en dollar pour commercer avec des tiers (à commencer par les « pétrodollars » qui leur permettent d’acheter du pétrole), d’exporter ainsi leur inflation et de se procurer une foule de biens à des coûts artificiellement bas, du seul fait de leur capacité à imprimer des quantités presque illimitées de papier-monnaie. Or, cette suprématie est désormais menacée.

Lors du sommet de Fortaleza, les 15 et 16 juillet derniers, le groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Amérique latine et Afrique du Sud, soit 42,6 % de la population mondiale) a décidé la création d’une Banque de développement et d’un Fonds de stabilisation des réserves monétaires qui rempliront les mêmes fonctions que la Banque mondiale et le FMI, deux institutions largement dominées par les États-Unis depuis leur création. La nouvelle banque, dotée d’un capital initial de 100 milliards de dollars, aura son siège dans la capitale économique de la Chine – Shanghai – et n’utilisera que les monnaies des pays émergents. C’est l’accord financier multilatéral le plus important signé depuis 1945. Le dollar voit ainsi son monopole entamé, tandis que la Banque mondiale et le FMI perdent une partie de leurs moyens de pression exclusifs.

Autre événement : la signature, au mois de mai, d’un formidable accord portant sur la fourniture de gaz russe à Pékin pour un montant de 400.000 millions de dollars. Cet accord énergétique, conclu pour trente ans et dont on ne connaît pas toutes les clauses, sera négocié en renminbis (yuans) ou en roubles, et non en dollars. Les paiements réciproques en devises nationales, court-circuitant le dollar, s’étaient déjà multipliés ces dernières années. L’accord russo-chinois, en même temps qu’il confirme la volonté de Vladimir Poutine de se rapprocher encore plus étroitement de la Chine pour riposter à l’offensive lancée par les États-Unis contre lui, marque une étape décisive dans cette direction. D’autres clients de Gazprom sont déjà passés du dollar à l’euro. Russes et Chinois ont donc décidé de tourner monétairement le dos aux États-Unis.

Pour l’écrivain américain Ezra Pound, la création de la la Fed (Réserve fédérale), au siècle dernier, c’est un peu le casse du siècle. Est-ce un peu exagéré ?


C’est une formule. Ce qu’il faut surtout rappeler, c’est que la Réserve fédérale, officiellement créée le 23 décembre 1913, sous la présidence de Woodrow Wilson, est un syndicat de banques privées qui trouve son origine dans une réunion tenue trois ans plus tôt sur l’île de Jekyll par un groupe de banquiers d’affaires. Paul Warburg en fut le premier président. Tout cela est abondamment rappelé dans les livres d’Antony Sutton et Eustace Mullins. Le dollar étant l’étalon de la valeur monétaire dans le système bancaire, la Réserve fédérale est devenue de fait la banque centrale du système monétaire mondial. Elle crée de l’argent à partir de rien et le prête au gouvernement américain contre rémunération. Plus les déficits sont importants, plus elle s’enrichit. Or, la dette publique américaine, qui n’était que de 909 milliards de dollars en 1980, atteint maintenant 17 650 milliards de dollars !

La puissance d’une nation repose en grande partie sur celle de sa monnaie. Celle du dollar est de plus en plus virtuelle, planches à billets et dette publique astronomique obligent : sa chute éventuelle pourrait-elle entraîner celle des USA ?

Il y a déjà bon nombre d’années qu’un certain nombre de pays, à commencer par la Chine et la Russie, souhaitaient mettre en place un nouveau système financier international qui ne soit plus fondé sur le dollar. Les derniers développements perturbent de toute évidence le « nouvel ordre mondial » né des accords de Bretton Woods du 22 juillet 1944, qui avaient instauré l’emprise du « consensus de Washington, c’est-à-dire l’hégémonie du dollar dans les transaction internationales (hégémonie encore renforcée après la décision de Nixon de détacher le dollar de l’or en 1971). En même temps qu’elle affecterait tous les pays tiers qui ont constitué des réserves de change en dollars, la chute du dollar affaiblirait considérablement les États-Unis. Si les pays du monde entier cessent d’utiliser le dollar dans leurs transactions, le niveau de vie des Américains pourrait même s’effondrer du jour au lendemain.

La nouvelle architecture financière globale d’un monde émergent multipolaire n’aura donc plus le dollar comme centre de gravité. Comme l’ont dit les dirigeants chinois, cela équivaut à « désaméricaniser » le monde. C’est tout le sens politique et géopolitique de la « dédollarisation » en cours. Après une hégémonie du dollar qui a duré 70 ans (tout comme l’Union soviétique), c’est là un fait historique majeur qui autorise à comparer la chute du « mur du dollar » à celle du mur de Berlin. Gageons qu’il n’en passera pas moins inaperçu aux yeux de ceux qui ne s’intéressent qu’aux anecdotes de la politique politicienne…

http://www.bvoltaire.fr/alaindebenoist/dollar-venait-disparaitre,98394
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Sam 11 Oct 2014, 20:22

Les DTS, nouvelle devise de réserve mondiale ?


▪ "Le gouvernement excelle à rendre les choses plus compliquées qu’elles ne le sont, dans le but de cacher au public ce qui se passe vraiment", observait le gestionnaire de hedge fund Erik Townsend au cours de notre entretien en mai dernier.



Il évoquait les renflouements de 2008. La Réserve fédérale a joué un rôle majeur, injectant des milliards dans des solutions de rafistolage. Le bilan de la Fed est passé de 900 milliards de dollars en septembre 2008 à 4 400 milliards aujourd’hui, au moment où nous écrivons ces lignes.

Par chance, notre ami Jim Rickards excelle lui aussi dans l’art de démêler le monde embrouillé de la finance même lorsque le gouvernement essaie d’opacifier encore plus les choses.

"Puisque les ressources de la Réserve fédérale n’ont guère pu empêcher la crise de 2008", écrit Jim dans son récent best-seller du New York Times, The Death of Money, "on devrait s’attendre à ce qu’une crise encore plus énorme fasse couler le bilan de la Fed".


Autrement dit, la prochaine fois, imprimer 3 000 milliards de dollars supplémentaires ne sera pas politiquement faisable. "Le spectre de la crise de la dette souveraine montre qu’il est urgent de trouver de nouvelles sources de liquidité, plus importantes que celles que les banques centrales pourront fournir la prochaine fois qu’une crise de la liquidité éclatera. La logique conduit rapidement d’un monde reposant sur une banque à une seule monnaie pour la planète".

suite:

http://la-chronique-agora.com/dts-reserve-mondiale/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)   Mar 28 Oct 2014, 19:58

Seulement 40 minutes pour comprendre beaucoup de choses, des années d'études condensées en quelques minutes, formidable.

Eva Zaki est conseillère financière et chercheuse en alternatives économiques. La conférence est donnée au Palais Mascotte (Genève), dans le cadre des Soirées de la Rime (par Sylvie Rime), le 9 septembre 2014

Revenir en haut Aller en bas
 
Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après le dollar quelle Monnaie de réserve? les droits de tirage spéciaux du FMI (le Monde)
» Quel regime alimentaire aprés sleeve ?
» EN CE TEMPS DE L'AVENT: VIVONS DANS LA PAIX ET LA JOIE !
» Khâgne option philo
» reclassement suite à réussite à un examen professionnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: