DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 retour de DSK en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: retour de DSK en France   Dim 04 Sep 2011, 09:59

Dominique Strauss-Kahn de retour en France où il risque d'embarrasser ses amis socialistes (portail orange)
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn est arrivé dimanche à Paris, près de quatre mois après son arrestation à New York pour crimes sexuels, une accusation abandonnée par la justice américaine mais qui a torpillé l'avenir politique de l'ex-champion des socialistes français.

Ce retour risque fort d'embarrasser les socialistes, en pleine campagne pour des primaires qui doivent désigner en octobre leur candidat à la présidentielle de 2012 face au sortant Nicolas Sarkozy, que DSK fut longtemps le mieux placé pour vaincre.

DSK et son épouse Anne Sinclair, qui lui a apporté un soutien sans faille à travers ce qu'il a qualifié de "cauchemar", sont arrivés à 05H05 GMT à l'aéroport parisien de Roissy sur un vol Air France en provenance de l'aéroport JFK de New York.

Très souriant et détendu, le couple a rapidement regagné son domicile de la place des Vosges, au coeur de Paris, sans faire de déclaration.

Mais de l'avis de plusieurs de ses proches, Dominique Strauss-Kahn ne devrait pas rester longtemps sans s'exprimer.

Dès l'annonce le 23 août par la justice américaine de l'abandon des poursuites pénales contre lui, Dominique Strauss-Kahn, 62 ans, avait déjà dit avoir "hâte de rentrer" dans son pays pour s'y "exprimer plus longuement".

Peu avant son retour en France, il a tenu à faire ses adieux au Fonds monétaire international (FMI) à Washington, qu'il avait dû quitter contrit, cinq jours après avoir été inculpé de tentative de viol sur une femme de chambre d'un hôtel de Manhattan.

Devant quelque 700 employés du Fonds, il avait présenté ses "excuses" et affirmé que ses années à la tête du FMI avaient été "les plus intéressantes de sa carrière", s'attirant des applaudissements.

Son retour à Paris, qu'il attendait avec "impatience", risque d'être plus compliqué.

Si DSK est assuré qu'il n'ira pas en prison aux Etats-Unis, il devra encore répondre de poursuites au civil et surtout affronter une longue procédure en France, où il est aussi poursuivi pour tentative de viol.

La romancière française Tristane Banon, 32 ans, affirme avoir été agressée sexuellement par Dominique Strauss-Kahn en 2002 et a porté plainte contre lui le 4 juillet. DSK a vivement démenti cette accusation mais il devra néanmoins répondre aux questions des enquêteurs français.

La mère de Tristane Banon, l'élue socialiste Anne Mansouret, a qualifié dimanche d'"indécent" le retour de DSK.

La perspective d'une longue procédure et d'éventuelles nouvelles révélations avaient dès l'été poussé les socialistes à tourner la page. Ses plus fidèles lieutenants ont tour à tour rallié les deux principaux prétendants à l'investiture socialiste, la patronne du PS Martine Aubry ou le député François Hollande, qui a hérité de la place de favori dans les sondages.

Martine Aubry s'est nettement démarquée de son ancien allié (l'un ne devait pas se présenter contre l'autre aux primaires) en disant mardi partager l'avis de "beaucoup de femmes" sur l'"attitude" de DSK à leur égard.

Radical, l'outsider Arnaud Montebourg a même demandé mercredi que l'ex-patron du FMI fasse des excuses "aux socialistes, au peuple de gauche" et "ensuite qu'il garde le silence".

De son côté, le député Jean-Marie Le Guen, proche de DSK ayant rallié François Hollande, s'est dit certain diman che que son ami ne tenterait pas de "s'immiscer dans le processus des primaires".

Pour le politologue Stéphane Rozes, de la société de conseil Cap, DSK "reste un boulet pour le PS" et "moins les socialistes parleront de lui, mieux ce sera".

Quant à l'avenir politique de Dominique Strauss-Kahn, unanimement décrit comme un homme de vision, brillant économiste et européen convaincu, il apparaît dans l'immédiat bouché tant son image a été écornée.

Selon le politologue Gérard Grunberg, DSK "est hors course au moins jusqu'à l'après élection présidentielle". Ni le PS, ni les électeurs n'ont "envie qu'il revienne

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: retour de DSK en France   Dim 04 Sep 2011, 11:21

Retour de DSK: les réactions


Michel Taubmann (biographe de Dominique Strauss-Kahn): "Ce n'est pas un homme brisé (...). Il est souriant. Il est totalement soulagé, c'est un homme qui revient de l'enfer, qui a été accusé à tort, qui a été victime d'une terrible erreur judiciaire. C'est quelqu'un qui revient de très, très loin" (sur Itélé).

Jean-Marie Le Guen (déuté proche de DSK): "DSK n'est plus candidat à l'élection présidentielle. Il ne reviendra pas à la vie politique classique en tout état de cause avant plusieurs mois. Soyons tout à fait sereins là-dessus. Je pense que DSK était l'une des quelques personnalités capables d'aider l'Europe à sortir le continent de la crise dans laquelle il s'enfonce. Nous sommes devant une crise considérable: on a besoin d'hommes et de femmes comme DSK pour s'en sortir. (...) Je pense que l'essentiel de la page judiciaire est maintenant derrière nous. Je suis confiant sur la combativité de DSK et je ne vois pas très bien comment elle (Nafissatou Diallo, ndlr) pourrait obtenir réparation" (sur Europe 1).
Christophe Borgel (proche de DSK et soutien de Martine Aubry): DSK et Anne Sinclair "sont heureux de rentrer, soulagés de pouvoir retrouver leur pays. (...) C'est à lui-même de déterminer les moments où il voudra parler. C'est à lui de le dire, à lui de définir son rythme et son moment. (...) Pour le reste, la campagne des primaires va continuer à son rythme au-delà de son retour" (sur BFM). "Martine Aubry a dit quelque chose qu'elle avait toujours dit. Il s'agit d'un homme, d'un ami qui a été accusé à tort. Elle a répété qu'elle l'avait soutenu au nom de la présomption d'innocence et de l'amitié. Je n'ai pas l'impression que quelque chose ait changé" (sur Itélé).

François Pupponi (député PS et maire de Sarcelles, proche de DSK): "Il n y a rien a fêter, pas question de fêter. DSK a traversé une période terrible, il a été injustement accusé, il a tout perdu. On attend de le revoir avec beaucoup d'affection. Il faut laisser DSK et Anne Sinclair respirer. Il s'exprimera lorsqu'il en aura envie. Mais laissons-le arriver, laissons-le souffler un peu" (sur Itélé).

Jérôme Coumet (maire PS du XIIIe arrondissement de Paris, présent à l'arrivée de DSK à Roissy): "Je l'ai trouvé souriant. Il doit s'exprimer devant les Français assez rapidement sur ce qu'il a vécu, c'est prévu. On parlait d'un 20h assez rapidement" (à l'AFP).
Mao Péninou (adjoint PS au maire de Paris, présent à l'arrivée de DSK à Roissy): "Je l'ai trouvé à la fois content de rentrer et sous tension. On lui a dit qu'on était content de le voir et on lui a glissé qu'on espérait l'entendre rapidement. L'épreuve a été dure, il va vouloir parler sur lui et le reste. S'il y a bien un homme capable d'avoir une analyse sur la crise et le printemps arabe, c'est lui. Il s'exprimera sur le fond. Il apportera les éléments de fond dont on a besoin" (à l'AFP).

Jean-Christophe Cambadélis (député proche de DSK): "Aujourd'hui DSK est libre de son rythme et de ses choix. L'amertume française, due à l'impression d'avoir été abandonné, sera surmontée. La sévérité des jugements à l'emporte-pièce se relativisera. L'injustice d'une condamnation médiatique, sans appel et sans preuve, pour un acte certes inapproprié et condamné par les Français, conduisant à une vie dévastée et à un destin dérobé sera revisitée. Le temps fera son oeuvre et les zones d'ombre de cette affaire seront de nouveau explorées. Déjà, l'extraordinaire reconnaissance française pour la dignité d'Anne Sinclair en est la manifestation. La France face à cette crise économique aura besoin de son talent et l'épreuve inouïe l'aura mûri. Le temps de la reconstruction, forcément long, commence. Ce retour en est la première étape" (communiqué).

Michèle Sabban (vice-présidente PS du conseil régional d'Ile-de-France et proche de DSK): "Nous sommes soulagés de le voir sur le territoire français, c'est un moment important de cet épisode tragique du 15 mai. Emus, très émus. Maintenant c'est à lui de situer son tempo et le temps qu'il donnera pour nous dire ce qu'il doit nous dire. Il avait besoin de ce retour, ce qui est important maintenant c'est de le laisser, il a la main" (sur Itélé).
Sébastien Huyghe (député UMP): "Je demande à chacun des candidats à la primaire socialiste de s'exprimer clairement sur l'attitude qu'ils tiendront vis-à-vis de Dominique Strauss-Kahn dans le cadre de leur candidature. S'ils sont désignés candidat du PS à l'élection présidentielle, vont-ils lui réserver un rôle dans le cadre de leur campagne, et en cas de victoire de leur part si ils feront de Dominique Strauss-Kahn un ministre de la République. Les Français sont en droit de connaître l'attitude que sera la leur afin de pouvoir s'exprimer en toute connaissance de cause" (communiqué).

Shocked Shocked scratch


Commentaires :

0Arobax - 04/09/2011 13:07:50 Il est absolument indécent que la presse monte en épingle le retour d'un délinquant qui a échappé à la justice, malgré un constat médical de viol, grâce au dénigrement systématique de la victime obtenu à grand renfort d'argent, grâce au fait qu'une noire n'a aucune chance face à la justice américaine et parce que le procureur a préféré se dégonfler au lieu de risquer de perdre une affaire.
Quant à Anne Sinclair, sans doute était-elle fière d'avoir été ridiculisée une fois de plus devant le monde entier



http://www.lexpress.fr/actualite/politique/retour-de-dsk-les-reactions_1026745.html
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: retour de DSK en France   Dim 04 Sep 2011, 11:41

Cette affaire aura au moins donné l'occasion de montrer au publique (car les gens ne sont pas dupes) que quand l'on est puissant: argent & réseaux l'on peut se permettre d’être au dessus de tout et d'avoir des levier très puissants.


Déclaration de la mère de Tristane Banon:

Anne Mansouret, mère de Tristane Banon qui a porté plainte contre DSK et vice-présidente PS du conseil général de l'Eure, a jugé dimanche le retour de l'ancien patron du PMI "indécent" et souhaité qu'il s'explique devant la police dans l'affaire qui concerne sa fille. "Espérons qu'il ne partira pas pour le Maroc pour fuir les interrogatoires de la police" dans l'affaire Tristane Banon, qui a porté plainte contre DSK pour tentative de viol en 2003, a déclaré Mme Mansouret sur BFMTV. "Pour moi, comme tous ceux qui ont fait du droit dans leurs études, tant que M. DSK n'aura pas été jugé il ne sera pas blanchi", a déclaré Mme Mansouret au sujet du volet américain de l'affaire DSK, où subsiste une procédure civile. "Comme Polanski, M. Strauss-Kahn fuit la justice américaine". "La moindre des choses serait qu'il soit disqualifié politiquement. Je n'ose imaginer qu'on lui donne un rôle pendant la campagne: cela serait se tirer une balle dans le pied à gauche", a ajouté Mme Mansouret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: retour de DSK en France   Dim 04 Sep 2011, 18:05

Je crois qu'il y a un autre lien... je ne le retrouve pas...

Juste , je veux dire dès le départ je savais que DSK allait être blanhi et s'en tirer..

Je ne sais pas pourquoi et vous avez le droit de vous moquer de moi...

Je ne le sais pas j'en étais sûre et voilà... je ne fais de triomphalisme, je constate c'est tout dès le début beaucoup se sont acharnés à le détruire comme des chiens rongent un os.. maintenant il est en France !!!

Mais quand à ce qu'il s'est passé réellement cela ne me fut pas révélé ! je ne sais pas .. je ne porte aucun jugement mais je me souviens comme sur ce forum j'ai été remise à ma place par certains,voilà ce que je voulais vous dire.

Il est certain que jamais je ne serai d'accord avec ce comportement "supposé" !!!

je ne suis pas française, je suis belge à 100 % , fière de l'être et VIVE NOTRE ROI ALBERT II !!!

Revenir en haut Aller en bas
 
retour de DSK en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens retour et partenariat
» Retour en arrière
» Le retour d'Élie.
» Peut-on connaître l'année du Retour du Christ à partir des Écritures Saintes ?
» Saint Nicolas de Tolentino et commentaire du jour "Faîtes du bien et prêtez sans rien en retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: