DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Dim 28 Aoû 2011, 13:44

Certains se souviennent peut-être que, lors d'une des innombrables querelles à propos des sédévacantiste, j'avais été fort troublé par leurs arguments (dont on peut reconnaître du sensé au moins sur les dogmes) et, en novembre 2008, j'avais décidé de ne plus aller à la sainte Messe, du moins la conciliaire, aveu qui avait fait dire tristement à Philippe Fabry : Voilà le résultat d'une conversion... Il avait raison.

En fait, j'ai surtout été peiné, à ce moment là, qu'en dehors d'un message privé, personne n'ait essayé de m'aider à sortir de l'erreur par cette voie discrète. Certains diront que cela n'aurait servi à rien, mais n'est-ce pas facile de raisonner ainsi : une charité verbale n'est pas la Charité. Enfin, nous sommes tous pécheurs...

J'étais donc très seul et le fait d'assister à quelques Messes tradis ne suffirent pas à me donner la Paix. J'étais toujours partagé entre les arguments des deux partis et mon intellect ne me permettait pas un discernement définitif. D'ailleurs un raisonnement purement intellectuel prouve tout et son contraire..., ce que devraient se souvenir les extrémistes de tous bords. Le fait venant aussi que je déteste les clans et pleure nos division dans un monde où les chrétiens diminuent chaque jour, et se bouffent le nez, au lieu de se réunir pour mieux servir...

Peu après Noël, j'ai ressenti le besoin de retourner dans ma paroisse, sans trop savoir comment je vivrai cela. Je me suis justifié en me disant : le Seigneur m'aidera, il sait que je veux Le suivre. Au cours de la Messe, c'était l'épiphanie, le prêche portait donc sur les Rois mages ne se présentant pas aux rabbins, mais allant directement à la crèche. Des païens ayant droit à la Vérité les premiers... Des païens de bonne volonté... Une lumière m'est alors venu et j'ai compris que si les pharisiens attendaient le Messie selon leurs vues du passé, et que le Seigneur renouvellerait le monde et ses mentalités en proposant l'évangile, les pharisiens nouveaux, c'étaient ceux ne comprenant pas le concile Vatican II préparant l'ère de l'Esprit Saint à venir, un concile révolutionnant ce que nous avions vécu depuis près de 2000 ans, un pas en avant de plus, aussi important sans doute qu'à la venue du Fils de Dieu, un pas dans l'ère prophétisée où l'on vivra en Esprit et en Vérité, celle où il faudra " produire " pleinement l'Amour en remplaçant les 10 commandements si j'ose dire, car quand on aime pleinement, on ne vole plus, on ne tue plus, on ne trompe pas son conjoint, etc... Lorsqu'on aime, on n'a plus besoin de balises, de menaces...

Cette révolution, aussi importante que Jésus face aux rabbins de son temps, cette révolution est un saut, un autre saut que ne veulent pas prendre les traditionalistes qui se crispent par sécurité. J'ai parlé maintes fois avec eux, et devant le progressisme d'après concile, le mai 68 de l’Église avec tant de dérapages, ils ont cru bien faire en condamnant le tout, et je les comprends. Mais il n' y a plus le Christ incarné agissant en Palestine pour nous expliquer, pour nous " re conduire, nous " engueuler " ; cette fois-ci, nous devons nous en remettre mystiquement en son Esprit agissant en nous ! C'est la nouvelle épreuve qui se comprend hors intellect, comme aussi il y a 2000 ans. C'est aussi un saut dans le Foi sorti des conventions, des balises rassurantes souvent vécues par devoir. L'intelligence du cœur !

Cette lumière perçue dans ce sermon m'a permis de revenir en pleine Église, sans pour autant laisser tomber nos frères tradis de bonne foi, mais crispé sur une sécurité obsolète, un garde-fou devant l'apostasie générale, une nécessité vitale selon eux.
Ce concile donc, est à la fois fascinant et terrifiant : en apparence il génère le chaos, les dérives, en vérité il est le passage d'une ère à une autre, celle du Fils à l'Esprit Saint. On peut le comparer au crible où doivent passer tous les chrétiens, et le reste du monde... Une épreuve anti-intellectuelle, une épreuve déroutante. " Laisse-moi les passer au crible, demandait et demande encore Satan..."

Je considère que, parce que j'ai été élevé hors de l’Église, sans pratiquer ni savoir ce qu'elle était, j'ai été vierge de tout dogmatisme dans son sens pharisaïque, bien-pensant, et que lorsque, à huit ans et par la suite, j'ai lu l'évangile, la Bible, les saints, je l'ai reçu dans le cœur avec les objections saines et nécessaires pour aller plus loin. Ainsi, j'étais davantage à même de découvrir la mystique de Vatican II, l'ouverture aux autres venant de tous les milieux religieux ou athées, et de saisir ce que nous prépare l'Esprit Saint dans l'avenir. Pour qui cherche la Vérité, ces conditions non formatées par l'éducation peuvent être un tremplin, une chance ; ce qui ne veut pas dire que ceux qui étaient dans d'autres conditions ne le pourraient pas, bien sûr.
Disons simplement que cette crise de l’Église actuelle, douloureuse et dangereuse, prépare des cœurs aptes à percevoir ce courant dont Vatican II est le vecteur. Cette hypothèse n'engage que moi. Je crois toutefois que cette mystique de Vatican II développée par Arnaud est peu suivi et comprise, non seulement par les tradis, mais aussi par nombre de conciliaires actuellement. Elle est trop audacieuse pour les esprits raisonnables me semble-t-il. D'ailleurs je mets ce texte avant que d'être repris, qui sait, par mes craintes d'antan, et au risque de passer pour une girouette...

Ceci dit, très peu de théologiens ou d’ecclésiastiques parlent clairement de ce sujet vital, et je crois profondément que ce manque de " vulgarisateurs du concile ", est responsable de la confusion actuelle : un manque de prédicateurs courageux et éclairés ! Sans doute est-ce pourquoi Arnaud est si attaqué...

Les discussions, elles, servent peu. Nous nous retrouverons tous, en fait, dans des actes de charité hors étiquettes, hors normes. Le reste est toujours plus risqué, et la parole et les écrits prennent place seulement après une souffrance, une expérience. En fait, le reste n'est que littérature... Voilà ce que je voulais vous partager.


Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Dim 28 Aoû 2011, 23:47

Expérience profonde et belle moisson spirituelle Doumé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 00:11

Merci ! :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 00:37

Merci pour votre témoignage très bon .......En effet là où est Pierre ,est l'Église du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 00:48

I love you
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 01:44

Merci cher Doumé.

Vous avez eu une belle dose d'humilité pour faire ce chemin, et pour en témoigner ainsi.

Rester fidèle au magistère, bien qu'on ne puisse pas tout comprendre des voies de Dieu, nécessite un peu d'humilité.

Bonne route en communion avec notre Sainte Mère l'Eglise Very Happy

Antoine
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 08:37

J'ai mis ici une série de 12 vidéos qui essayent de manifester les immenses apports de Vatican II et sa continuité avec les autres Conciles.

Elles sont en rapport avec ce beau sujet cher Doumé :

Le concile Vatican II en 12 leçons (4 heures, voir vers le milieu de la page) :
http://docteurangelique.free.fr/fichiers/theses.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 10:06

malheureusement cher Doumé, l'idée de passage de l'ère du fils à celle du saint Esprit est la matrice, depuis Joachim de Flore, de tous les progressismes et de toutes les dérives gnostiques. je suis bien d'accord sur vous: le message du Christ doit conduire à une transformation intérieure radicale, il ne s'agit pas de s'en tenir aux formules, mais d'accéder à une amitié intérieure profonde avec le Christ. mais cela ne pourra jamais se faire au prix de la destruction de la doctrine, au prix de sa transformation: transformation de l'homme oui, mais à la lumière de la saine doctrine. VII a transformé la doctrine et JPII également ( sa stupide affirmation que l'ancienne alliance n'a pas été abolie par exemple).
c'est le glaive que le Christ est venu apporter, c'est à dire qu'il a constitué une Eglise militante, une Eglise de combat contre les forces du monde qui veulent entraîner les âmes en enfer. c'est cela l'enjeu, ne l'oubliez pas. cette perspective de combat fait du flou de VII un grave danger qui le délégitime rien que pour cela. un Dumouch pour s'en sortir doit tout relativiser en se servant du faux esprit du concile: relativiser le caractère objectivement mauvais, quelque soit les intentions et les circonstances de la fiv, relativiser le péché d'adultère, relativise le péché mortel, il doit "naturaliser" la providence avec son cHRIST DE LUMIèRE QUI vient reproposer son salut à tous les hommes une fois que ceux -ci sont débarrassés, à l'heure de la mort, de l'essentiel des traits que leur existence à forger: c'est une proposition de salut à un ectoplasme, rien à voir avec le message du Christ, avec toute l'économie de l'incarnation dont il témoigne. c'est la parade que Dumouch a trouvé pour neutraliser "je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive"(Mt 10,34) c'est à dire pour neutraliser le combat de l'Eglise ici maintenant contre les satanistes qui menacent le salut des âmes. les libéraux ont voulu désarmer l'Eglise à VII, ils avaient déjà trop tété le lait idéologique de l'ennemi, ils ont voulu entraîner l'Eglise dans une totale reddition. mais l'esprit saint veillait, il n'a pas permis que VII dogmatise ses déclarations. Dumousch produit ce que j'estime être la meilleure parade de cet esprit de reddition: l'Eglise n'a plus à défendre la royauté sociale du Christ, puisque à l'heure de a mort le christ de lumière propose son salut à tout le monde et que la plupart répondront favorablement puisque nous aurons été débarassés de nos conditionnements psychologiques qui nous faisaient nous opposer au Christ. mais comme vous le voyez cher Doumé, cette solution passe par une relégation de notre profonde unité corporelle et spirituelle, elle porte atteinte à l'économie de l'incarnation elle-même, elle est une forme de manichéisme. cela est nécessaire dès lors que l'enjeu du salut ne se situe plus ici maintenant. or cette relativisation est nécessaire dès lors que l'on renonce au dogme de la royauté sociale du Christ. ce dogme faisant de l'ordonnancement du temporel au spirituel une nécessité pour le salut du plus grand nombre.
il n'est pas étonnant qu'en portant atteinte au dogme de la royauté sociale du Christ, c'est l'ensemble de la dogmatique qui est progressivement déconstruite. la foi étant une...


cela dit, car je ne voudrais pas faire croire que Dumouch est un être maléfique, cet homme est animé d'une profonde détermination à servir le Christ et son Eglise. je ne sais quel drame il a vécu pour en arriver à "naturaliser" ainsi la providence , peut-être aucun et ne fait-il que suivre une mode( puisque a naturalisation du surnaturel est la grande déviance sécrétée par VII et ses experts, les Lubac, Rahner, Congar etc). je pense personnellement que cela s'origine dans une expérience personnelle. je pense qu'il souffre d'un terrible tiraillement, un attachement extrêmement fort pour une personne qui n'a pas la foi par exemple, cet attachement s'explique peut-être par le réconfort, l'amour que cette personne lui a témoigné alors qu'il était sans défense, menacé par une autre...je ne sais.
Arnaud a de grandes qualités. j'ai suivi quelques unes de ses vidéos de philo. il y excelle. il pourrait devenir un grand serviteur du Christ s'il renonçait à ses théories théologiques fumeuses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
hop



Messages : 188
Inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 10:32

Bonjour,

Cher Julieng, Jésus était suivi d'une foule innombrable, immense, énorme, parce que les personnes le reconnaissaient comme Sauveur, se sentaient aimées et pardonnées. Vous, avec votre discours moralisateur, violent, vous faites fuir. Dans votre aveuglement sectaire, vous laissez passer le message du Christ: "Aimez Dieu, et aimez vous les uns les autres". Ca, ce sont ses derniers mots, ses dernières paroles.

Le problème est que vous avez perdu votre petit confort, votre assurance de Salut. Vatican II rappelle avec force que le Christ est mort pour tous, que le plus grand sacrifice est d'Aimer, et que tout homme est appelé.

Dieu sonde les cœurs. Votre glaive vengeur, Il s'en fiche. Qui plus est, vous caricaturez les propos d'Arnaud Dumouch. Vous passez votre temps à jeter des pierres sur tous les hommes, là où Jésus traçait des signes dans le sable.

Au final, voici ce que je voudrais vous dire: quand j'ai lu les Evangiles, j'ai été soufflé par le degré d'exigence demandé par le Christ. A ma deuxième lecture, je n'y ai trouvé qu'Amour et Pardon. Quand je suis arrivé sur les forums, et que j'ai découvert les discours sedevacantistes et tradis, je n'y ai pas reconnu le message christique, j'y ai même vu l'inverse.

Vous n'êtes que le défenseur d'une institution, rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 10:56

aucun argument, du blabla, de la mouise sentimentalo-psychologisante hip-hop.



Dernière édition par julieng le Lun 29 Aoû 2011, 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 10:58

julieng a écrit:
Dumousch produit ce que j'estime être la meilleure parade de cet esprit de reddition: l'Eglise n'a plus à défendre la royauté sociale du Christ, puisque à l'heure de a mort le christ de lumière propose son salut à tout le monde et que la plupart répondront favorablement puisque nous aurons été débarassés de nos conditionnements psychologiques qui nous faisaient nous opposer au Christ. mais comme vous le voyez cher Doumé, cette solution passe par une relégation de notre profonde unité corporelle et spirituelle, elle porte atteinte à l'économie de l'incarnation elle-même, elle est une forme de manichéisme. cela est nécessaire dès lors que l'enjeu du salut ne se situe plus ici maintenant. or cette relativisation est nécessaire dès lors que l'on renonce au dogme de la royauté sociale du Christ. ce dogme faisant de l'ordonnancement du temporel au spirituel une nécessité pour le salut du plus grand nombre.
Je pense qu'il faut prendre sa proposition salut ectoplasmique comme vous dites, et la comprendre. Derrière toute vérité, il peut y avoir une instrumentalisation, et une utilisation luciférienne. La trouver, ne fait pas de la vérité sous-jacente une contre-vérité.

le fait est qu'A.Dumouch insiste sur un choix. c'est peut-être l'influence de notre époque, où tout le monde veut être libre et avoir le choix. je pense au contraire qu'il devrait insister sur le fait que cette rencontre avec Jésus ne nous fait devenir que ce que nous sommes déjà, ce que nous avons fait de nous, mais plus parfaitement, « à fond », dissipant pour tous les hommes tout doute et toute contrainte extérieure. D'où la nécessité radicale, de conversion ici et maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:01

nilamitp a écrit:
julieng a écrit:
Dumousch produit ce que j'estime être la meilleure parade de cet esprit de reddition: l'Eglise n'a plus à défendre la royauté sociale du Christ, puisque à l'heure de a mort le christ de lumière propose son salut à tout le monde et que la plupart répondront favorablement puisque nous aurons été débarassés de nos conditionnements psychologiques qui nous faisaient nous opposer au Christ. mais comme vous le voyez cher Doumé, cette solution passe par une relégation de notre profonde unité corporelle et spirituelle, elle porte atteinte à l'économie de l'incarnation elle-même, elle est une forme de manichéisme. cela est nécessaire dès lors que l'enjeu du salut ne se situe plus ici maintenant. or cette relativisation est nécessaire dès lors que l'on renonce au dogme de la royauté sociale du Christ. ce dogme faisant de l'ordonnancement du temporel au spirituel une nécessité pour le salut du plus grand nombre.
Je pense qu'il faut prendre sa proposition salut ectoplasmique comme vous dites, et la comprendre. Derrière toute vérité, il peut y avoir une instrumentalisation, et une utilisation luciférienne. La trouver, ne fait pas de la vérité sous-jacente une contre-vérité.

le fait est qu'A.Dumouch insiste sur un choix. c'est peut-être l'influence de notre époque, où tout le monde veut être libre et avoir le choix. je pense au contraire qu'il devrait insister sur le fait que cette rencontre avec Jésus ne nous fait devenir que ce que nous sommes déjà, ce que nous avons fait de nous, mais plus parfaitement, « à fond ». D'où la nécessité radicale, de conversion ici et maintenant.

Oui en une phrase "l'arbre tombera du coté ou il penche" ( Curé d'Ars) comme l'a dit un des membres du forum.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:02

Jésus passait son temps à tracer des signes dans le sable. très drôle: "engeance de vipère, sépulcre blanchis, enfant de satan, qu'ils soient jetés là ou il n'y aura que pleurs et grincements de dents, qu'on les égorge, il aurait mieux valu qu'il ne soit jamais né etc..."

dites hip-hop vous auriez pas confondu évangile et oui oui sur la plage...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
hop



Messages : 188
Inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:04

Cher Nilamipt,

C'est exactement cela. Pourtant Arnaud appui bien sur le fait que l'arbre tombe du coté où il penche, et que la confrontation avec le Christ ne sera pas si simple, qu'elle sera très douloureuse.


Cher Julieng,

Je me doutais bien de votre réaction. Restez dans vos certitudes, confortablement installé dans votre fauteuil de juge. Quand je vous lis, je ne vois que moquerie, mépris, haine, violence, et je remercie le Ciel d'avoir donné à l'Eglise Vatican II.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:05

julieng a écrit:
Jésus passait son temps à tracer des signes dans le sable. très drôle: "engeance de vipère, sépulcre blanchis, enfant de satan, qu'ils soient jetés là ou il n'y aura que pleurs et grincements de dents, qu'on les égorge, il aurait mieux valu qu'il ne soit jamais né etc..."

dites hip-hop vous auriez pas confondu évangile et oui oui sur la plage...

En fait, vous avez raison : il y a des deux.
Votre souci c'est que chez vous, il n'y a jamais les deux...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
hop



Messages : 188
Inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:06

"engeance de vipère, sépulcre blanchis, enfant de satan, qu'ils soient jetés là ou il n'y aura que pleurs et grincements de dents, qu'on les égorge, il aurait mieux valu qu'il ne soit jamais né etc..."

Regardez donc à qui s'adressait le Christ en disant cela.

Et merci de cesser vos moqueries.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:17

je ne caricature rien du tout l'ectoplasme est ainsi décrit par Arnaud
"Tant que nous sommes sur la terre, Dieu nous maintient dans cet état de faiblesse. L’orgueil qui conduit en enfer est bien plus dangereux. Ces échardes laissées dans notre chair nous rappellent sans cesse à la réalité de notre petitesse. Mais il serait aberrant qu’au moment de la mort, un homme s’éloigne de Dieu pour l’éter¬nité entraîné par un désir d’une chair qu’il arrive mal à contrôler. C’est la raison pour laquelle, durant ce temps où l’âme se sépare progressivement de son corps, apparaît un moment où la personne se sent bien. Dans le moment de la mort, le corps et la sensibilité sont rendus par Dieu légers pour l’âme. Les passions s’apaisent. Une grande paix psychologique apparaît. La personne est encore liée à son corps charnel ou à une partie de son corps charnel mais le poids de sa vie sensible ne peut plus entraîner la volonté dans une direction qu’elle ne désire pas. A cet instant, elle expérimente un état semblable à celui que connaissaient en permanence Adam et Ève au jardin d’Eden ; le foyer qui, au cœur de sa chair, l’entraînait inexorablement vers le péché s’éteint, toute passion devient contrôlable. L’angoisse desserre son étau : les névroses qui emprisonnaient trop souvent la vie terrestre s’évanouissent. C’est un incroyable état de paix dont l’impression est d’autant plus remarquable qu’elle succède souvent à la souffrance qui accompagne le processus de l’agonie."

vous ne comprenez pas la nécessité de cet état dans la théologie d'Arnaud.il ne s'agit pas de dire qu'il fera un choix qui va dans le sens de sa vie "le poids de sa vie sensible ne peut plus entraîner la volonté dans une direction qu’elle ne désire pas." c'est cela qui est nécessaire, c'est cela la grande séduction du système d'Arnaud. si le choix se faisait dans le sens de sa vie cette étape serait en trop. cette étape est nécessaire pour relativiser la vie ici-bas marqué par la chair, par le choix de s'en remettre au sensible, pour désincarner le choix. c'est nécessaire car nous constatons tous que c'est bien le choix de l'essentiel de nos contemporains, c'est nécessaire pour sauver la perspective de salut alors qu'on a accepté de séparer le temporel du spirituel, qu'on a accepté que l'Etat ordonné au spirituel ne faisait pas de partie des dogmes touchant le salut...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:24

mon ton est un choix délibéré. je le crois plus à même de marquer les esprits. le prêchi-prêcha doucereux, dégoulinant me fait horreur.

à spiddle: ici, oui je fais usage de la force, bcp ici sont malheureusement tellement endormis, bercés par la petite musique doucereuse d'Arnaud que vous avez besoin parfois de quelques coups de grosse caisse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:32

julieng a écrit:
mon ton est un choix délibéré. je le crois plus à même de marquer les esprits. le prêchi-prêcha doucereux, dégoulinant me fait horreur.

à spiddle: ici, oui je fais usage de la force, bcp ici sont malheureusement tellement endormis, bercés par la petite musique doucereuse d'Arnaud que vous avez besoin parfois de quelques coups de grosse caisse.
Quand il n'y a que ça c'est assourdissant.

Merci en tout cas de confirmer ce que je dis : vous ne savez pas témoigner des deux comportements reflets de l'amour du Christ : exigence et compassion !

C'est donc bien une carence dans la vie d'un chrétien que de n'être qu'exigeant.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:39

que jugez-vous de ma vie de chrétien? je suis ici julieng, celui qui joue parfois de la grosse caisse.
mais argumentez sur l'ectoplasme et mon raisonnement, c'est cela qui est important plutôt que ma petite personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:47

julieng a écrit:
que jugez-vous de ma vie de chrétien? je suis ici julieng, celui qui joue parfois de la grosse caisse.
mais argumentez sur l'ectoplasme et mon raisonnement, c'est cela qui est important plutôt que ma petite personne.

Il ne s'agit pas d'un ectoplasme mais de l'apparition de Jésus en son humanité accompagné des saints et des anges au moment de la mort. Cette thèse aborde aussi les différentes approches de la mort et notamment la mort comme passage (le shéol) durant lequel l'âme accepte (purgatoire) ou rejette (enfer) le royaume des cieux proposé par le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:54

Citation :
Exactement, il ne s'agit jamais de personnes n'ayant pas la bonne doctrine, ou ne faisant pas partie de la bonne institution, mais de ceux qui croient voir alors qu'ils sont aveugle.

et aveuglé par quoi? par une fausse doctrine, celle qui fait du messie un messie temporel.

à paco: je n'ai jamais dit que l'ectoplamse c'était christ mais l'homme dans cet état de mort non mort décrit par Arnaud. relisez le passage que j'ai extrait de son livre, l'heure de la mort.
"le poids de sa vie sensible ne peut plus entraîner la volonté dans une direction qu’elle ne désire pas."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 11:56

Citation :

Le bruit ne fait pas de bien.
Le Bien ne fait pas de bruit.

le bruit réveille ceux qui ronronnent complaisement dans l'erreur. c'est déjà cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 12:08

julieng a écrit:
Citation :
Exactement, il ne s'agit jamais de personnes n'ayant pas la bonne doctrine, ou ne faisant pas partie de la bonne institution, mais de ceux qui croient voir alors qu'ils sont aveugle.

et aveuglé par quoi? par une fausse doctrine, celle qui fait du messie un messie temporel.

à paco: je n'ai jamais dit que l'ectoplamse c'était christ mais l'homme dans cet état de mort non mort décrit par Arnaud. relisez le passage que j'ai extrait de son livre, l'heure de la mort.
"le poids de sa vie sensible ne peut plus entraîner la volonté dans une direction qu’elle ne désire pas."

autant pour moi, cependant la vie sensible est apaisée et non supprimée. Qu'est ce qui vous pose problème dans cette thèse? Croire que cette rencontre de Jésus au moment de la mort avec le don d'une volonté et d'une lucidité parfaite entraine une déresponsabilisation durant la vie terrestre est un contre sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 12:17

julieng a écrit:
vous ne comprenez pas la nécessité de cet état dans la théologie d'Arnaud.il ne s'agit pas de dire qu'il fera un choix qui va dans le sens de sa vie "le poids de sa vie sensible ne peut plus entraîner la volonté dans une direction qu’elle ne désire pas." c'est cela qui est nécessaire, c'est cela la grande séduction du système d'Arnaud. si le choix se faisait dans le sens de sa vie cette étape serait en trop. cette étape est nécessaire pour relativiser la vie ici-bas marqué par la chair, par le choix de s'en remettre au sensible, pour désincarner le choix. c'est nécessaire car nous constatons tous que c'est bien le choix de l'essentiel de nos contemporains, c'est nécessaire pour sauver la perspective de salut alors qu'on a accepté de séparer le temporel du spirituel, qu'on a accepté que l'Etat ordonné au spirituel ne faisait pas de partie des dogmes touchant le salut...
il me semble que c'est vu comme nécessaire, en hypothèse, pour comprendre l'Enfer. comment les âmes se retrouvent dans l'Enfer éternel avec les démons. elles se démonisent, ce qui implique une étape désincarnée. Une conscience droite ne peut imaginer sans tiquer une âme non démonisée en Enfer. car la peine est infinie.

D'ailleurs on pourrait présenter le même enseignement d'Arnaud, mais en insistant sur la démonisation des âmes à l'heure de la mort, chose qui risque de nous arriver à tous.


Dernière édition par nilamitp le Lun 29 Aoû 2011, 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 12:19

autre passage "C’est la raison pour laquelle, durant ce temps où l’âme se sépare progressivement de son corps, apparaît un moment où la personne se sent bien. Dans le moment de la mort, le corps et la sensibilité sont rendus par Dieu légers pour l’âme. Les passions s’apaisent. Une grande paix psychologique apparaît. La personne est encore liée à son corps charnel ou à une partie de son corps charnel mais le poids de sa vie sensible ne peut plus entraîner la volonté dans une direction qu’elle ne désire pas."
ce n'est pas à un être dissocié partiellement de son corps que le Christ s'adresse, ce n'est pas un être partiellement dissocié de son corps qui a à se prononcer pour son salut. voilà tout. le prétendre c'est faire injure à l'oeuvre die Dieu. c'est évident non?

à maxime: j'aspire au retour du Christ sur la terre, j'espère que c'est également votre cas. mais je ne sais pertinemment qu'avant son retour le mal ne sera pas éradiqué. prétendre que les tradi sont des millénaristes qui rêvent d'un paradis sur terre, c'est une des caricatures d'Arnaud. nous disons seulement que pour le salut du plus grand nombre d'âmes il est évident que l'Etat doit être ordonné au spirituel, et c'est bien normal puisque toutes les grandeurs naturels sont finalisés par Dieu. dès lors qu'un état n'est pas finalisé par Dieu et ne se soumet pas à ses lois il arrive ce qu'il arrive de nos jours: le péché pullule, les hommes se détournent de dieu, le politique passe sous la coupe du prince du monde et met en oeuvre son projet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 12:27

VII est une reddition, une tentative de faire ami-ami avec le monde voulue par manque de foi, perte de confiance dans le surnaturel qui s'est exprimé par sa naturalisation. mais je ne suis pas sédévac. je suis de tout coeur engagé aux côtés du St Athanase moderne, Mrg Lefebvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 12:34

je suis bien d'accord avec vous sur le fait que des nations s'affranchissant des lois chrétiennes, sortant de la Chrétienté, se mettent inévitablement sous la coupe de Satan. ça, c'est vrai.

Cependant cette construction satanique se mesure en siècles, et l'oeuvre de Dieu la dépassera.

or vous, vous induisez les gens dans une lecture escathologique radicale de la géopolitique actuelle. vous refusez de voir de la bonne foi, de bonnes intentions dans les démocraties libérales, ni les choses objectivement bonnes qui peuvent en découler et sombrez dans le complotisme en décrivant toute action comme étant manoeuvrée par des loges sataniques, et nous autres lobotomisé hypnosé par les médias à leur botte.

le fanatisme, il est là.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 12:58

julieng a écrit:
autre passage "C’est la raison pour laquelle, durant ce temps où l’âme se sépare progressivement de son corps, apparaît un moment où la personne se sent bien. Dans le moment de la mort, le corps et la sensibilité sont rendus par Dieu légers pour l’âme. Les passions s’apaisent. Une grande paix psychologique apparaît. La personne est encore liée à son corps charnel ou à une partie de son corps charnel mais le poids de sa vie sensible ne peut plus entraîner la volonté dans une direction qu’elle ne désire pas."
ce n'est pas à un être dissocié partiellement de son corps que le Christ s'adresse, ce n'est pas un être partiellement dissocié de son corps qui a à se prononcer pour son salut. voilà tout. le prétendre c'est faire injure à l'oeuvre die Dieu. c'est évident non?


Mais alors qu'en est il des hommes qui ont precédés la venue du Christ, et ceux qui attendent la Parousie ? Que faites vous des Saints, Dieu ne s'adresserait il pas à eux?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 13:09

Citation :
Mais alors qu'en est il des hommes qui ont precédés la venue du Christ, et ceux qui attendent la Parousie ? Que faites vous des Saints, Dieu ne s'adresserait il pas à eux?

ne vois pas le rapport. je parle de notre détermination pour ou contre le Christ sur terre, dans notre état pleinement constitué, tel que le créateur l'a voulue qui nous vaut enfer, purgatoire ou paradis. vous me parler des saints, des justes qui ont précédé le Christ...ceux-ci ont été fixés sur leur sort en fonction de leur existence. naturellement que Dieu s'adresse à eux, en attendant leur résurrection, mais leur sort pour l'éternité ne dépend pas de cette relation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 13:20

julieng a écrit:
Citation :
Mais alors qu'en est il des hommes qui ont precédés la venue du Christ, et ceux qui attendent la Parousie ? Que faites vous des Saints, Dieu ne s'adresserait il pas à eux?

ne vois pas le rapport. je parle de notre détermination pour ou contre le Christ sur terre, dans notre état pleinement constitué, tel que le créateur l'a voulue qui nous vaut enfer, purgatoire ou paradis. vous me parler des saints, des justes qui ont précédé le Christ...ceux-ci ont été fixés sur leur sort en fonction de leur existence. naturellement que Dieu s'adresse à eux, en attendant leur résurrection, mais leur sort pour l'éternité ne dépend pas de cette relation.

mais le dernier moment ou l'on se détermine pour ou contre le Christ est au moment de la mort lors du jugmement particulier face à Lui, l'âme étant séparée du corps, ce qui nous vaut enfer, purgatoire ou paradis. Cela n'enlèvè rien et n'ajoute rien au dépot de la foi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 13:33

Je ne comprend pas la "Royauté Sociale " de celui qui a dit "Mon royaume n'est pas de ce monde ".



il y a quelque chose d'essentiel à la foi chrétienne que vous n'avez pas compris :

c'est que les sacrements de l'Eglise ne peuvent pas sauver si les actes de la personne qui les reçoit sont mauvais et non corrigés tel un meurtre ou un viol.

prenez le sacrement de pénitence : si la personne qui le reçoit ne s'est pas réconciliée avec celle envers qui elle a péché , ou n'a pas réparé les conséquences de ses actes néfastes , il ne sert à rien .

Je n'y peut rien , relisez l'évangile de votre Roi Social : " va d'abord te réconcilier avec ton frère , puis présente ton offrande "

Inversement si les actes d'une personne sont bons , elle a intrisèquement en elle la perception qui lui permettra de reconnaitre le Christ pour son sauveur .

Car on perçoit avec ses actions : bonnes, on verra, mauvaises , on sera aveugle.

Il ya eu dans l'histoire de l'Eglise une tendance à remplacer une orthopraxie

de la vie courante bonne et juste par une orthopraxie sacramentelle.

Les sacrements ne peuvent être efficace que sur le terreau d'une action humaine qui cherche d'abord le royaume et sa justice .

pensez-vous que si le royaume et sa justice pouvaient s'incarner dans une royauté sociale , le Christ n'aurait pas été le mieux à même de les réaliser pendant sa vie terrestre ? pensez-vous qu'il aurait dit à Pierre: "remets ton épée au fourreau, ceux qui prennent l'épée, périront par l'épée"

Voila ce que pense votre Roi social de votre Glaive temporel : Mortel!

En fait votre position est exactement celle de Judas iscariote : il voulait livrer le Christ pour que celui-ci au dernier moment choisisse la lutte armée et devienne un messie Temporel , comme ceux qui entrainèrent la ruine d'Israël en 70 et en 135 . Mais le Christ a choisi la croix, et parcequ'il a choisi la croix

il est celui qui peut rejoindre tout homme dans la mort qu'il a connue atrocement douloureuse et infamante . Le Christ n'est pas mort pour satisfaire à la colère infinie d'un Père courroucé par le péché originel, il est mort pour rejoindre enfin tout homme dans le passage où il peut être sauvé .

En cela il rejoint l'oeuvre du Père , car la Mort infligée à nos premiers ancêtres n'était pas une punition , mais une sauvegarde envers une séparation éternelle

d'avec Dieu .

Et je trouve que penser cela est une bien meilleure théologie que celle de la satisfaction et de la substitution . C'est pourquoi, moi aussi , j'aime bien Arnaud !
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 13:43

Citation :
vous refusez de voir de la bonne foi, de bonnes intentions dans les démocraties libérales, ni les choses objectivement bonnes qui peuvent en découler et sombrez dans le complotisme en décrivant toute action comme étant manoeuvrée par des loges sataniques, et nous autres lobotomisé hypnosé par les médias à leur botte.

je ne juge pas les personnes, eurs intentions etc. je juge une époque, une civilisation en fonction de ses principes. la démo(n)cratie libérale est une monstruosité, elle conduit inévitablement à la ruine, au chaos et égare les hommes. je prends une image:

nous sommes sur un grand bateau voguant paisiblement sur un grand fleuve...en aval, très loin, une chute d'eau mortelle. certains, avertis par révélation, cherchent à alerter les passagers. mais l'essentiel des membres de l'équipage ont été formés à la même école qui leur a certifié qu'il n'y avait aucun danger, les passagers leur font confiance puisque la compagnie qui leur a vendu leur billet leur a certifié qu'il n'y avait aucun danger, qu'ils allaient se couler douce, se divertir etc. mais ils ne savent pas que cette compagnie est celle qui a créé l'école ou les membres de l'équipage ont été formés. les passagers continuent de prendre soin de leurs enfants, d'entretenir de bonnes relations avec leurs proches etc...ils font ce que font l'essentiel des gens, portés par de bonnes intentions, font. ils apprennent que sur le bateau une famille a été volé, ils décident démocratiquement qu'on lui prêtera de l'argent pour sa subsistance, ils apprennent que les matelots sont scandaleusement traités, ils se révoltent et forcent les responsables de l'équipage à mieux les traiter. cette expérience démocratique les convainc qu'il pourrait aussi mieux organiser la distribution des cabines, les loisirs, qu'il faudrait aussi y associer le personnel d'équipage. rien à redire! sauf qu'un prophète de malheur vient un jour avec des preuves: regardez ce que j'ai trouvé dans un livre que j'avais avec moi dans mes valises: c'est la même compagnie qui forme les matelots et qui vend les billets, regarder les symboles qui sont sur les prospectus, regardez j'ai un texte qui dit que ce bateau nous conduit à la mort. mais personne, ou très peu, sur ce bateau n'a envie d'être dérangé par des questions sur le sens de la vie, tous ont envie de jouir au mieux de leur croisière, dans le respect de tous, y compris des membres de l'équipage. et puis arrive un jour, où le capitaine reçoit un écho radar d'une chute d'eau énorme...le courant est terrible, plus moyen de revenir en arrière. c'est la panique totale. certains se jettent à l'eau, d'autres se regroupent dans une salle pour se serrez les uns contres les autres. et une partie de l'équipage, celle qui était instruite vole tous les passagers et s'enfuit par les airs, par des hélicoptères envoyés sur place.


désolé Nilamitp...la lobotomisation est nécessaire à l'avènement de tout totalitarisme. croyez-vous que les Allemands se sont dits, nous avons été lobotomisés? je vous rappelle qu'il s'agissait d'un des peuples les plus instruits de l'époque, une phrase de george Steiner dit "comment exliquer que le nazisme se soit développé à l'ombre de nos bibliothèques" ou quelque chose du genre. tout simplement parce que la démo(n)cratie était passé par là, avec ces faux principes, son faux humanisme ( dogme des droits de l'homme), son reniement de Dieu, son matérialisme qui étaient devenus la boussole des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 13:43

julieng a écrit:
aucun argument, du blabla, de la mouise sentimentalo-psychologisante hip-hop.


Et je dirais même plus, cher compatriote, de la bouille acnéique.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 13:48

Je sens que je vais ressortir ma belle liste d'enseignements infaillibles de papes concernant le Christ-Roi et la Royauté sociale, on va s'amuser à voir qui a la postition de l'iscariote.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 13:55

le de ce monde ,de hoc mundo, exprime ici l’origine et jamais latiniste ne l’a nié. inutile donc de continuer, vous n'avez aucune théologie, vous ne faites qu'exprimer ici vous préférences sentimentales. certes monsieur Dumcouch est plus attirant sur ce plan.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:09

Derrière vos belles phrases pompeuses, Julieng, en les grattant un peu, il n'y a rien du message du Christ.
Vous êtes dans l'auto-satisfaction purement intellectuelle et non intelligente.
Vous êtes redondant dans vos réflexions.
Ce ne sont que des pim-pom pompants. I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:09

julieng a écrit:
malheureusement cher Doumé, l'idée de passage de l'ère du fils à celle du saint Esprit est la matrice, depuis Joachim de Flore, de tous les progressismes et de toutes les dérives gnostiques.

C'est vrai. C'est une théologie rejetée par l'Eglise, si on l'entend comme une ère terrestre.

Mais elle n'est pas rejetée qi on comprend que l’ère du Saint Esprit est celle de l'autre monde. Dans l'autre monde, nous ne connaîtrons plus le père par l'humanité de Jésus comme aujourd'hui mais par la vision face à face, portée par l'Esprit Saint, de l'essence divine trinitaire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:14

[quote]
Oculus a écrit:
Je ne comprend pas la "Royauté Sociale " de celui qui a dit "Mon royaume n'est pas de ce monde ".


Si vous lancez Chris Prolls là dessus ! Mr.Red Là est son espérance théologale !

Et pourtant vous avez raison. La royauté sociale et terrestre du Christ, par son Eglise se servant de la puissance terrestre des roi et des tribunaux fut une doctrine développée par les papes et les évêques au XIX° s. Ils pensaient que l'Eglise ne pourrait gouverner le monde vers le salut sans une coercition terrestre et policière.

Et Dieu enleva aux papes et à l'Eglise sa puissance terrestre.

C'est ainsi que l'Eglise fut conduite à comprendre que la vraie royauté du Christ était PAR SA GRÂCE. L'Eglise ne croit plus en ces théories pastorales du XIX° s. et elle voit au contraire qu'elle prêche bien mieux le message du Christ en étant sans puissance terrestre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:23

julieng a écrit:
malheureusement cher Doumé, l'idée de passage de l'ère du fils à celle du saint Esprit est la matrice, depuis Joachim de Flore, de tous les progressismes et de toutes les dérives gnostiques. je suis bien d'accord sur vous: le message du Christ doit conduire à une transformation intérieure radicale, il ne s'agit pas de s'en tenir aux formules, mais d'accéder à une amitié intérieure profonde avec le Christ. mais cela ne pourra jamais se faire au prix de la destruction de la doctrine, au prix de sa transformation: transformation de l'homme oui, mais à la lumière de la saine doctrine. VII a transformé la doctrine et JPII également ( sa stupide affirmation que l'ancienne alliance n'a pas été abolie par exemple). c'est le glaive que le Christ est venu apporter, c'est à dire qu'il a constitué une Eglise militante, une Eglise de combat contre les forces du monde qui veulent entraîner les âmes en enfer. c'est cela l'enjeu, ne l'oubliez pas.


Lorsque Benoit XVI annonce la béatification de JPII j'ai pensé directement à vous , à votre orgueil qui a du être blessé .Je me rappelle il y a quelques mois que vous affirmiez avec force et certitude que l'Esprit saint par l'Eglise ne peut et ne permettra la béatification de JPII .Non seulement il vous a donné tort mais en plus il vous donnera encore tort en le canonisant . Malgré tout je constante que vous n'avez pas décoloré et que vous lui êtes toujours hostile .Alors je me demande si votre hostilité à la vision du bienhereux JPII ne vous conduit pas tout doucement au doute ... au sédévacantisme ou à l'athéisme . QUOI QU'IL EN SOIT IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ QUE VOUS NE TROUVEREZ PLUS JAMAIS UNE EGLISE MILITANTE au sens propre du terme comme Elle le fut jadis. L'Eglise a d'une façon mystérieuse dés les derniers années du pontificat de PIEXII adopte l'attitude du Christ dans sa dernière semaine :plus de confrontation frontale ,plus d'anathème mais l'attitude de l'agneau qui se laisse conduire à l'abattoir à cause de son amour pour la vérité et pour le père . Et c'est cette attitude que le bienheureux JEAN XIII et ensuite VATICAN II ont confirmé .

Je vous souhaite de retrouver la paix comme Doumé parce que l'Eglise que vous souhaitez n'existera plus
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:24

Citation :
Derrière vos belles phrases pompeuses, Julieng, en les grattant un peu, il n'y a rien du message du Christ.
Vous êtes dans l'auto-satisfaction purement intellectuelle et non intelligente.
Vous êtes redondant dans vos réflexions.
Ce ne sont que des pim-pom pompants.

restez endormie arc-en-ciel vous ne risquez pas ainsi de dire des bêtises.

je veux déconstruire le faux message du Christ issu de son faux esprit répandu ici et qui se réfugie derrière une compréhension purement stérile de l'amour, psychologisante. vous êtes incroyable tous à dévier de la thématique en vous en prenant à ma personne, je serais ceci, cela, pas aimant, trop intellecutel, je n'aurais rien compris à ceci, à cela. j'ai montré le lien entre proposition de salut à un ectoplasme et négation de la royauté sociale du Christ. je produis une critique pointue et systématique de la pensée d'Arnaud qui permet d'expliquer tous ses aveuglements en matière de politique, sur ses illusions sur la modernité libérale et la logique des médias et qui s'originent dans sa théologie.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
hop



Messages : 188
Inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:25

Fredsinam,
salut



Dernière édition par hop le Lun 29 Aoû 2011, 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:25

Cher Frédéric, sans compter que Jean-Paul II sera un jour "Saint Jean-Paul le grand".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:30

fredsinam a écrit:
julieng a écrit:
malheureusement cher Doumé, l'idée de passage de l'ère du fils à celle du saint Esprit est la matrice, depuis Joachim de Flore, de tous les progressismes et de toutes les dérives gnostiques. je suis bien d'accord sur vous: le message du Christ doit conduire à une transformation intérieure radicale, il ne s'agit pas de s'en tenir aux formules, mais d'accéder à une amitié intérieure profonde avec le Christ. mais cela ne pourra jamais se faire au prix de la destruction de la doctrine, au prix de sa transformation: transformation de l'homme oui, mais à la lumière de la saine doctrine. VII a transformé la doctrine et JPII également ( sa stupide affirmation que l'ancienne alliance n'a pas été abolie par exemple). c'est le glaive que le Christ est venu apporter, c'est à dire qu'il a constitué une Eglise militante, une Eglise de combat contre les forces du monde qui veulent entraîner les âmes en enfer. c'est cela l'enjeu, ne l'oubliez pas.


Lorsque Benoit XVI annonce la béatification de JPII j'ai pensé directement à vous , à votre orgueil qui a du être blessé .Je me rappelle il y a quelques mois que vous affirmiez avec force et certitude que l'Esprit saint par l'Eglise ne peut et ne permettra la béatification de JPII .Non seulement il vous a donné tort mais en plus il vous donnera encore tort en le canonisant . Malgré tout je constante que vous n'avez pas décoloré et que vous lui êtes toujours hostile .Alors je me demande si votre hostilité à la vision du bienhereux JPII ne vous conduit pas tout doucement au doute ... au sédévacantisme ou à l'athéisme . QUOI QU'IL EN SOIT IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ QUE VOUS NE TROUVEREZ PLUS JAMAIS UNE EGLISE MILITANTE au sens propre du terme comme Elle le fut jadis. L'Eglise a d'une façon mystérieuse dés les derniers années du pontificat de PIEXII adopte l'attitude du Christ dans sa dernière semaine :plus de confrontation frontale ,plus d'anathème mais l'attitude de l'agneau qui se laisse conduire à l'abattoir à cause de son amour pour la vérité et pour le père . Et c'est cette attitude que le bienheureux JEAN XIII et ensuite VATICAN II ont confirmé .

Je vous souhaite de retrouver la paix comme Doumé parce que l'Eglise que vous souhaitez n'existera plus

Sur un point je suis d'accord!

C'est V2 qui conduit à l'abattoir le Corps mystique du Christ, comme c'était Anne, Caïphe et Pilate qui ont conduit le Corps physique du Christ à la Croix.

(Je vous laisse deviner qui est ce Caïphe des temps modernes. Un indice: il portait l'ephod.)

Et comme au Matin de Pâques, le Christ ressuscité couvra de confusion ses ennemis antiques, lors de son Second Avènement, il couvtrira de confusion son ennemi moderne: V2.

Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:33

cher fredisman

non je n'ai pas été touché dans mon orgueil comme vous dites, j'ai été peiné par notre bon pape, que j'aime profondément mais que je sais malheureusement intellectuellement très compromis avec l'idéalisme et l'existentialisme. j 'étudie actuellement la pensée de JPII, je constate la même déformation intellectuelle à la base de tout, cette tentative impossible de concilier phénoménologie et thomisme. notre bon pape est de coeur tradi, il comprend intuitivement la crise de l'église, mais n'a pas les outils conceptuels pour en comprendre la réelle nature, il ne comprend pas le sens de la manoeuvre de l'ennemi. ce n'est pas grave bientôt la FSSPX sera canoniquement réintégrée. BXVI pose une suite de gestes qui font que la tradition va redevenir la locomotive de tout le mouvement. c'est vital maintenant car nous sommes proche d'évènements terribles. il faut que l'Eglise soit à nouveau claire, dispose de clercs correctement formés, à la spiritualité authentiques qui puissent servir de vrais pasteurs.
retrouvez moi le passage ou je disais que jamais il n'y aurait béatification, je ne crois ne l'avoir jamais écrit. peut-être jamais canonisation, effectivement, mais béatification non.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement   Lun 29 Aoû 2011, 14:38

Julien, cela vous dit-il quelque chose, Don Luigi Villa?
Revenir en haut Aller en bas
 
Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tenté par le Sédévacantisme, Comment j'ai compris Vatican II et son bouleversement
» Il faut bien se vêtir au Vatican
» Vatican II a tout détruit ! (sujet des sédévacantistes)
» comment cuisiner du tofu?
» comment en cas de crise se décontracter?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: