DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le serment anti-moderniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Le serment anti-moderniste   Ven 26 Aoû 2011, 22:58

Dans la foulée de son Encyclique Pascendi, le Pape Saint Pie X, très au fait grâce à sa sagacité et à ses informateurs dans les séminaires des problèmes d'une empleur inouïe que créait le modernisme dans les rangs des clercs mais aussi des laïcs, promulga en 1910 un motu proprio, Sacrorum antistitum, également nommée le serment anti-moderniste, que tout candidat à la cléricature devait obligatoirement prêter. En voici la teneur:

Citation :
Moi, N..., j'embrasse et reçois fermement toutes et chacune des vérités qui ont été définies, affirmées et déclarées par le magistère infaillible de l'Eglise, principalement les chapitres de doctrine qui sont directement opposés aux erreurs de ce temps.

Et d'abord, je professe que Dieu, principe et fin de toutes choses, peut être certainement connu, et par conséquent aussi, démontré à la lumière naturelle de la raison "par ce qui a été fait" Rm 1,20 , c'est-à-dire par les œuvres visibles de la création, comme la cause par les effets.

Deuxièmement, j'admets et je reconnais les preuves extérieures de la Révélation, c'est-à-dire les faits divins, particulièrement les miracles et les prophéties comme des signes très certains de l'origine divine de la religion chrétienne et je tiens qu'ils sont tout à fait adaptés à l'intelligence de tous les temps et de tous les hommes, même ceux d'aujourd'hui.

Troisièmement, je crois aussi fermement que l'Eglise, gardienne et maîtresse de la Parole révélée, a été instituée immédiatement et directement par le Christ en personne, vrai et historique, lorsqu'il vivait parmi nous, et qu'elle a été bâtie sur Pierre, chef de la hiérarchie apostolique, et sur ses successeurs pour les siècles.

Quatrièmement, je reçois sincèrement la doctrine de la foi transmise des apôtres jusqu'à nous toujours dans le même sens et dans la même interprétation par les pères orthodoxes ; pour cette raison, je rejette absolument l'invention hérétique de l'évolution des dogmes, qui passeraient d'un sens à l'autre, différent de celui que l'Eglise a d'abord professé. Je condamne également toute erreur qui substitue au dépôt divin révélé, confié à l'Epouse du Christ, pour qu'elle garde fidèlement, une invention philosophique ou une création de la conscience humaine, formée peu à peu par l'effort humain et qu'un progrès indéfini perfectionnerait à l'avenir.

Cinquièmement, je tiens très certainement et professe sincèrement que la foi n'est pas un sentiment religieux aveugle qui émerge des ténèbres du subconscient sous la pression du cœur et l'inclination de la volonté moralement informée, mais qu'elle est un véritable assentiment de l'intelligence à la vérité reçue du dehors, de l'écoute, par lequel nous croyons vrai, à cause de l'autorité de Dieu souverainement véridique, ce qui a été dit, attesté et révélé par le Dieu personnel, notre Créateur et notre Seigneur.

Je me soumets aussi, avec la révérence voulue, et j'adhère de tout mon cœur à toutes les condamnations, déclarations, prescriptions, qui se trouvent dans l'encyclique Pascendi (3475-3500) et dans le décret Lamentabili 3401- 3466, notamment sur ce qu'on appelle l'histoire des dogmes.

De même, je réprouve l'erreur de ceux qui affirment que la foi proposée par l'Eglise peut être en contradiction avec l'histoire, et que les dogmes catholiques, au sens où on les comprend aujourd'hui, ne peuvent être mis d'accord avec une connaissance plus exacte des origines de la religion chrétienne.

Je condamne et rejette aussi l'opinion de ceux qui disent que le chrétien savant revêt une double personnalité, celle du croyant et celle de l'historien, comme s'il était permis à l'historien de tenir ce qui contredit la foi du croyant, ou de poser des prémices d'où il suivra que les dogmes sont faux ou douteux, pourvu que ces dogmes ne soient pas niés directement.

Je réprouve également la manière de juger et d'interpréter l'Ecriture sainte qui, dédaignant la tradition de l'Eglise, l'analogie de la foi et les règles du Siège apostolique, s'attache aux inventions des rationalistes et adopte la critique textuelle comme unique et souveraine règle, avec autant de dérèglement que de témérité.

Je rejette en outre l'opinion de ceux qui tiennent que le professeur des disciplines historico-théologiques ou l'auteur écrivant sur ces questions doivent d'abord mettre de côté toute opinion préconçue, à propos, soit de l'origine surnaturelle de la tradition catholique, soit de l'aide promise par Dieu pour la conservation éternelle de chacune des vérités révélées ; ensuite, que les écrits de chacun des Pères sont à interpréter uniquement par les principes scientifiques, indépendamment de toute autorité sacrée, avec la liberté critique en usage dans l'étude de n'importe quel document profane.

Enfin, d'une manière générale, je professe n'avoir absolument rien de commun avec l'erreur des modernistes qui tiennent qu'il n'y a rien de divin dans la tradition sacrée, ou, bien pis, qui admettent le divin dans un sens panthéiste, si bien qu'il ne reste plus qu'un fait pur et simple, à mettre au même niveau que les faits de l'histoire : les hommes par leurs efforts, leur habileté, leur génie continuant, à travers les âges, l'enseignement inauguré par le Christ et ses apôtres.

Enfin, je garde très fermement et je garderai jusqu'à mon dernier soupir la foi des Pères sur le charisme certain de la vérité qui est, qui a été et qui sera toujours "dans la succession de l'épiscopat depuis les apôtres", non pas pour qu'on tienne ce qu'il semble meilleur et plus adapté à la culture de chaque âge de pouvoir tenir, mais pour que "jamais on ne croie autre chose, ni qu'on ne comprenne autrement la vérité absolue et immuable prêchée depuis le commencement par les apôtres.

Toutes ces choses, je promets de les observer fidèlement, entièrement et sincèrement, et de les garder inviolablement, sans jamais m'en écarter ni en enseignant ni de quelque manière que ce soit dans ma parole et dans mes écrits. J'en fais le serment ; je le jure. Qu'ainsi Dieu me soit en aide et ces saints Evangiles.

Question: Paul 6 a supprimé ce serment. Pourquoi d'après vous?
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Sam 27 Aoû 2011, 02:04

Parce que certains articles sur l'inamovibilité du dogme et même de la doctrine sont risibles?

Parce que l'attitude générale du texte tient de la réaction apeurée?

Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Sam 27 Aoû 2011, 08:38

Je crois que rien n'est moins durable que le modernisme.
Je crois aussi qu'un positionnement face au "modernisme" n'en est que moins durable également.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Sam 27 Aoû 2011, 12:21

Chris Prols a écrit:


Question: Paul 6 a supprimé ce serment. Pourquoi d'après vous?

Citation :
Mt 5, 34-37 : Et moi, je vous dis de ne faire aucune sorte de serments[...]
Mais que votre parole soit: Oui, oui; non, non. Ce qui est en plus de cela vient du Malin.
, peut-être ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Sam 27 Aoû 2011, 13:10

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 00:38

spidle33 a écrit:
Je crois que rien n'est moins durable que le modernisme.
Je crois aussi qu'un positionnement face au "modernisme" n'en est que moins durable également.

Parce que d'après vous, de nos jours, le modernisme a été vaincu, comme l'ont été d'autres hérésies de par le passé?
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 00:54

Chris Prols a écrit:
spidle33 a écrit:
Je crois que rien n'est moins durable que le modernisme.
Je crois aussi qu'un positionnement face au "modernisme" n'en est que moins durable également.

Parce que d'après vous, de nos jours, le modernisme a été vaincu, comme l'ont été d'autres hérésies de par le passé?

Vous devriez conclure que ce serment est innefficace puisqu'il n'a pas empêché des prêtres qui l'ont prête devenu plus tard cardinaux d'élire des papes qui selon vous sont moderniste : le cardinal Roncalli et le cardinal montini !!!

En réalité votre jugement est complètement biaisée par votre orgueil ,vous croyez que vous voyez bien mais vous êtes aveugle vous êtes incapable de savoir si le modernisme a été vaincu ou pas parce que vous vous trouvez dans une hérésie pire que le modernisme à savoir le pharisianisme. Le moderrniste lorsqu'il verra le Christ risque de reconnaitre son erreur , le pharisien que vous êtes , il acceptera le Christ à condition qu'il soit selon ses vues conforme à la tradition .
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 01:02

Qu'est-ce que viennent faire là dedans les pharisiens...?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 08:16

Chris Prols a écrit:


Question: Paul 6 a supprimé ce serment. Pourquoi d'après vous?

Paul VI a supprimé ce serment pour une raison de révolution pastorale initiée par Vatican II.

Vatican II décide de ne plus passer son temps tourné vers le mal et le montrant du doigt mais
Citation :
à passer son temps tourné vers la lumière du bien et du vrai et à en indiquer la direction.
C'est un changement d'attitude du coeur qui se voit par exemple dans le décret sur les autres religions : on ne regarde plus seulement ce qui est faux en elles, on regarde ce qui est bon et vrai et prépare le salut par le Christ. C'est une histoire de verre à moitié plein.



Quant à ce qui est dogmatique dans ce serment, cela reste absolument valable, à 100%

Exemple :
Citation :

Je condamne et rejette aussi l'opinion de ceux qui disent que le chrétien savant revêt une double personnalité, celle du croyant et celle de l'historien,

Ceci ne supprime en rien l'épistémologie et la différence d'approche de ces deux savoir. Cela condamne l'attitude de ces exégètes modernes qui refusent à l'Ecriture son Auteur divin et qui, donc, refuse a priori, se disant historiens et étant en fait matérialistes, la possibilité de la résurrection.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 13:33

Arnaud, tu dicis.

C'est la révolution Vatican II.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 13:56

Révolution pastorale et continuité dogmatique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 13:58

Chris Prols a écrit:
Qu'est-ce que viennent faire là dedans les pharisiens...?

Les pharisiens attendaient un messie comme tous les juifs et plus que tous les juifs ils ont observé scrupuleusement la torah mais ils attendaient un messie conformé à leur vision de la tradition . Ils ont refusé le Christ parce qu'il ne correspondait pas à leur vision du messi tel que la tradition que Moise , et d'autres prophètes leur avaient transmis et annoncé .Leur orgueil les empêchèrent d'aller plus loin et comme eux vous vous arrêtez à votre vision de la tradition et ce qui n'y correspond pas vous estimez que ça ne vient pas de Dieu . Ainsi tout comme les pharisiens ,vous êtes incapable d'aller plus loin et de voir plus par conséquent vous êtes incapable de connaitre ce qui relève du modernisme et ce qui n'en est pas . "Un aveugle peut-il conduire un aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse?" vous êtes absolument aveugle parce que vous n'avez pas de berger .
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 14:06

Mais les phjarisiens n'ajoutaient-ils pas à la doctrine divine de nouvelles doctrines qui sortaient de leur cervelles?
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 14:34

Chris Prols a écrit:
Mais les phjarisiens n'ajoutaient-ils pas à la doctrine divine de nouvelles doctrines qui sortaient de leur cervelles?

Non , ils avaient tout simplement rendu rigide la loi autrement dit la torah tellement rigide au point qu'ils avaient oublié sa finalité çàd Dieu. Ils étaient du genre si la messe n'est pas en latin , elle n'est pas valide , si on ne se met pas à genoux .... autrement dit tout comme eux ils avaient fait les dons de Dieu , la pratique , les moyens ... Dieu lui même .

Je vous invite à écouter ce petit enseignement : http://gloria.tv/?media=51489
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 14:34

Chris Prols a écrit:
Mais les phjarisiens n'ajoutaient-ils pas à la doctrine divine de nouvelles doctrines qui sortaient de leur cervelles?
Pas du tout !
Il appliquait sucruleusement "à la lettre" la loi de Moïse.
Il pronait un Sabat pour l'homme, et non pas l'homme pour le sabat.

Vous êtes comme eux : quand le Christ guérit un malade le jour du sabat, vous auriez été de ceux qui le lui aurait reprocher :
"La tradition !" :sage:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 14:35

fredsinam a écrit:
Chris Prols a écrit:
Mais les phjarisiens n'ajoutaient-ils pas à la doctrine divine de nouvelles doctrines qui sortaient de leur cervelles?

Non , ils avaient tout simplement rendu rigide la loi autrement dit la torah tellement rigide au point qu'ils avaient oublié sa finalité çàd Dieu. Ils étaient du genre si la messe n'est pas en latin , elle n'est pas valide , si on ne se met pas à genoux .... autrement dit tout comme eux ils avaient fait les dons de Dieu , la pratique , les moyens ... Dieu lui même .

Je vous invite à écouter ce petit enseignement : http://gloria.tv/?media=51489
salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 14:45

Arrêtez de parler sans savoir!

Quel était le comportement des pharisiens vis-à-vis de la Loi? NS-JC nous l'explique:

Mat. 23, 4 a écrit:
Ils lient des fardeaux pesants et difficiles à porter, et les mettent sur les épaules des hommes; mais eux, ils ne veulent pas les remuer du doigt.

Lier des fardeaux difficiles à porter et en charger les épaules des hommes, qu'est-ce que cela signifie? Notre divin Maître nous l'explique à nouveau:

Mat. 23, 24 a écrit:
Conducteurs aveugles, qui filtrez le moustique, et avalez le chameau !

Cela signifie qu'ils rajoutent des commandements à la Loi, commandements qui sont de leur cru, et en refont, et en rajoutent encore et encore. Par exemple, ils n'écrivaient pas suffisamment de lettres pour former un mot, car écrire était interdit. Par qui, par Dieu? non bien sûr, mais par eux et leurs idées. Autre exemple: un jour de sabat, il était interdit de marcher sur un champ semé la veille, car une graine pourrait rester accrochée à la semelle et être replantée plus loin. Péché!!! C'est travailler que de planter!!!

Autre exemple, celui sur le filtrage.

Note explicative de la Bible Fillon a écrit:
Cette forme hyperbolique est utilisée par NS-JC pour montrer leur hypocrisie. Pour ne pas se contaminer en avalant par mégarde quelque insecte impur, comme un moucheron, ils filtraient et refiltraient leurs brevages scrupuleusement, et ils ne craignaient pas d'autre part d'ingurgiter un chameau tout entier, quoi que la Loi defendît expressément d'en consommer la chair (cf. Lév. 11, 4).

Alors, ils se scandalisent lorsque NS-JC guérit des malades un jour de sabat. Mais où donc Dieu a-t-Il interdit cela? Où Dieu a-t-Il interdit de froisser une poignée d'épis de blés pour en manger, un jour de sabat? Nulle part, si ce n'est dans la cervelle hypocrite des pharisiens. A les en croire, il faudrait rester au lit sans bouger pendant tout le sabat. Et Il le leur dit bien: les Prêtres, même les jours de sabat, vont dans le Sanctuaire et y font leur ministère. Alors quoi?!?!

NS-JC ne blâme pas le fait chez les Pharisiens de suivre, même scrupuleusement, la Loi. Après tout, c'est Lui qui l'a donnée à Son peuple, pour qu'il la suive. Et le Christ Lui-même et le premier a toujours suivi scrupuleusement TOUTE la Loi et TOUS les prophètes. TOUT est consommé! (S. Jean) Ce qu'il blâme, en plus de leur hypocrise, c'est d'inventer, d'augmenter, de modifier la Loi divine par des idées ou des préceptes humains.

Prenez un saint, celui que vous préférez, votre saint patron, par exemple. Examinez si dans sa vie, il a fait autre chose que de suivre la Loi du Seigneur. Et vous verrez que non. Les saints ne s'affranchissent pas des Lois divines: c'est au contraire grâce à leur obéissance à celles-ci qu'ils gagnent leur sainteté. Et ce ne sont certes pas des pharisiens, même s'ils suivent la Loi.

Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 15:00

scratch
Chris Prols, vous le faites exprès ?

Qu'est-ce que vous faites de nos messages, vous vous asseyez de ssus et vous aller piocher ce qui vous arrange ?

Relisez le passage qui concerne le Sabat, et on en reparle...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 15:42

Citation :
Il appliquait sucruleusement "à la lettre" la loi de Moïse.
Il pronait un Sabat pour l'homme, et non pas l'homme pour le sabat.

Vous êtes comme eux : quand le Christ guérit un malade le jour du sabat, vous auriez été de ceux qui le lui aurait reprocher :
"La tradition !"

Spidle, d'où vient la loi selon laquelle on n'a pas le droit de guérir le jour du sabat? De la cervelle hypocrite des pharisiens. Pas de Dieu.

Les pharisiens n'appliquaient pas la Loi de Dieu, ils appliquaient leurs propres innovations.

Comme V2.

Et, COMME PAR HASARD, quelques versets plus loin dans l'Evangile de S. Matthieu, on lit ceci, chap 12, v. 14

Citation :
Exeuntes autem pharisaei, concilium faciebant adversus eum, quomodo perderent eum.
Le pharisiens, étant sortis, tinrent concile contre Jésus sur le moyen de le perdre.

Quel genre de concile, je vous le demande bien.

Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 15:53

Chris Prols a écrit:
Spidle, d'où vient la loi selon laquelle on n'a pas le droit de guérir le jour du sabat? De la cervelle hypocrite des pharisiens. Pas de Dieu.
Tout à fait, par leur application scrupuleuse de la loi, il pense que "ne pas travailler" = "ne pas guérir"

C'est donc bien le fait d'être rigoriste qui pose problème.
Mais vous, c'est pire, ce n'est même plus avec la loi de Dieu (les dogmes) que vous l'êtes. C'est avec tous les textes qui ont précédé Vatican II.
Vous êtes plus dogmatiques que le dogme : expliquez-moi la différence avec cet exemple du sabat.

Et vous avez la tête dure !

Jésus vous parle sans arrêt dans les évangiles.
Mais il avait prévenu :
Citation :
Mt 15:1- Alors des Pharisiens et des scribes de Jérusalem s'approchent de Jésus et lui disent :
Mt 15:2- " Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? En effet, ils ne se lavent pas les mains au moment de prendre leur repas. " -
Mt 15:3- " Et vous, répliqua-t-il, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au nom de votre tradition ?
Mt 15:4- En effet, Dieu a dit : Honore ton père et ta mère, et Que celui qui maudit son père ou sa mère soit puni de mort.
Mt 15:5- Mais vous, vous dites : Quiconque dira à son père ou à sa mère : "Les biens dont j'aurais pu t'assister, je les consacre",
Mt 15:6- celui-là sera quitte de ses devoirs envers son père ou sa mère. Et vous avez annulé la parole de Dieu au nom de votre tradition.
Mt 15:7- Hypocrites ! Isaïe a bien prophétisé de vous, quand il a dit :
Mt 15:8- Ce peuple m'honore des lèvres, mais leur cœur est loin de moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 17:17

Chris Prols a écrit:
Dans la foulée de son Encyclique Pascendi, le Pape Saint Pie X, très au fait grâce à sa sagacité et à ses informateurs dans les séminaires des problèmes d'une empleur inouïe que créait le modernisme dans les rangs des clercs mais aussi des laïcs, promulga en 1910 un motu proprio, Sacrorum antistitum, également nommée le serment anti-moderniste, que tout candidat à la cléricature devait obligatoirement prêter. En voici la teneur:

Citation :
Moi, N..., j'embrasse et reçois fermement toutes et chacune des vérités qui ont été définies, affirmées et déclarées par le magistère infaillible de l'Eglise, principalement les chapitres de doctrine qui sont directement opposés aux erreurs de ce temps.

Et d'abord, je professe que Dieu, principe et fin de toutes choses, peut être certainement connu, et par conséquent aussi, démontré à la lumière naturelle de la raison "par ce qui a été fait" Rm 1,20 , c'est-à-dire par les œuvres visibles de la création, comme la cause par les effets.

Deuxièmement, j'admets et je reconnais les preuves extérieures de la Révélation, c'est-à-dire les faits divins, particulièrement les miracles et les prophéties comme des signes très certains de l'origine divine de la religion chrétienne et je tiens qu'ils sont tout à fait adaptés à l'intelligence de tous les temps et de tous les hommes, même ceux d'aujourd'hui.

Troisièmement, je crois aussi fermement que l'Eglise, gardienne et maîtresse de la Parole révélée, a été instituée immédiatement et directement par le Christ en personne, vrai et historique, lorsqu'il vivait parmi nous, et qu'elle a été bâtie sur Pierre, chef de la hiérarchie apostolique, et sur ses successeurs pour les siècles.

Quatrièmement, je reçois sincèrement la doctrine de la foi transmise des apôtres jusqu'à nous toujours dans le même sens et dans la même interprétation par les pères orthodoxes ; pour cette raison, je rejette absolument l'invention hérétique de l'évolution des dogmes, qui passeraient d'un sens à l'autre, différent de celui que l'Eglise a d'abord professé. Je condamne également toute erreur qui substitue au dépôt divin révélé, confié à l'Epouse du Christ, pour qu'elle garde fidèlement, une invention philosophique ou une création de la conscience humaine, formée peu à peu par l'effort humain et qu'un progrès indéfini perfectionnerait à l'avenir.

Cinquièmement, je tiens très certainement et professe sincèrement que la foi n'est pas un sentiment religieux aveugle qui émerge des ténèbres du subconscient sous la pression du cœur et l'inclination de la volonté moralement informée, mais qu'elle est un véritable assentiment de l'intelligence à la vérité reçue du dehors, de l'écoute, par lequel nous croyons vrai, à cause de l'autorité de Dieu souverainement véridique, ce qui a été dit, attesté et révélé par le Dieu personnel, notre Créateur et notre Seigneur.

Je me soumets aussi, avec la révérence voulue, et j'adhère de tout mon cœur à toutes les condamnations, déclarations, prescriptions, qui se trouvent dans l'encyclique Pascendi (3475-3500) et dans le décret Lamentabili 3401- 3466, notamment sur ce qu'on appelle l'histoire des dogmes.

De même, je réprouve l'erreur de ceux qui affirment que la foi proposée par l'Eglise peut être en contradiction avec l'histoire, et que les dogmes catholiques, au sens où on les comprend aujourd'hui, ne peuvent être mis d'accord avec une connaissance plus exacte des origines de la religion chrétienne.

Je condamne et rejette aussi l'opinion de ceux qui disent que le chrétien savant revêt une double personnalité, celle du croyant et celle de l'historien, comme s'il était permis à l'historien de tenir ce qui contredit la foi du croyant, ou de poser des prémices d'où il suivra que les dogmes sont faux ou douteux, pourvu que ces dogmes ne soient pas niés directement.

Je réprouve également la manière de juger et d'interpréter l'Ecriture sainte qui, dédaignant la tradition de l'Eglise, l'analogie de la foi et les règles du Siège apostolique, s'attache aux inventions des rationalistes et adopte la critique textuelle comme unique et souveraine règle, avec autant de dérèglement que de témérité.

Je rejette en outre l'opinion de ceux qui tiennent que le professeur des disciplines historico-théologiques ou l'auteur écrivant sur ces questions doivent d'abord mettre de côté toute opinion préconçue, à propos, soit de l'origine surnaturelle de la tradition catholique, soit de l'aide promise par Dieu pour la conservation éternelle de chacune des vérités révélées ; ensuite, que les écrits de chacun des Pères sont à interpréter uniquement par les principes scientifiques, indépendamment de toute autorité sacrée, avec la liberté critique en usage dans l'étude de n'importe quel document profane.

Enfin, d'une manière générale, je professe n'avoir absolument rien de commun avec l'erreur des modernistes qui tiennent qu'il n'y a rien de divin dans la tradition sacrée, ou, bien pis, qui admettent le divin dans un sens panthéiste, si bien qu'il ne reste plus qu'un fait pur et simple, à mettre au même niveau que les faits de l'histoire : les hommes par leurs efforts, leur habileté, leur génie continuant, à travers les âges, l'enseignement inauguré par le Christ et ses apôtres.

Enfin, je garde très fermement et je garderai jusqu'à mon dernier soupir la foi des Pères sur le charisme certain de la vérité qui est, qui a été et qui sera toujours "dans la succession de l'épiscopat depuis les apôtres", non pas pour qu'on tienne ce qu'il semble meilleur et plus adapté à la culture de chaque âge de pouvoir tenir, mais pour que "jamais on ne croie autre chose, ni qu'on ne comprenne autrement la vérité absolue et immuable prêchée depuis le commencement par les apôtres.

Toutes ces choses, je promets de les observer fidèlement, entièrement et sincèrement, et de les garder inviolablement, sans jamais m'en écarter ni en enseignant ni de quelque manière que ce soit dans ma parole et dans mes écrits. J'en fais le serment ; je le jure. Qu'ainsi Dieu me soit en aide et ces saints Evangiles.

Question: Paul 6 a supprimé ce serment. Pourquoi d'après vous?

Ce n'est pas un serment au sens où le Christ l'a interdit mais une profession de croire avec fermeté et fidélité à la Foi, profession à laquelle j'adhère totalement.
Etes-vous certain que cela a été supprimé ?
Par quel décret ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 19:13

Et voilà:

Décret du 17 juillet 1967 de la sacrée congrégation pour le doctrine de la foi, AAS 59 (1967) 1058; DOCUMENTA 6.

Le serment anti-moderniste a été annulé et remplacé par le Credo.

SACRA CONGREGATIO PRO DOCTRINA FIDEI

FORMULA DEINCEPS ADHIBENDA
IN CASIBUS IN QUIBUS IURE PRAESCRIBITUR
PROFESSIO FIDEI, LOCO FORMULAE TRIDENTINAE
ET IURAMENTI ANTIMODERNISTICI
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 21:13

A votre avis, pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 21:20

Chris Prols a écrit:

Cela signifie qu'ils rajoutent des commandements à la Loi, commandements qui sont de leur cru, et en refont, et en rajoutent encore et encore. Par exemple, ils n'écrivaient pas suffisamment de lettres pour former un mot, car écrire était interdit. Par qui, par Dieu? non bien sûr, mais par eux et leurs idées. Autre exemple: un jour de sabat, il était interdit de marcher sur un champ semé la veille, car une graine pourrait rester accrochée à la semelle et être replantée plus loin. Péché!!! C'est travailler que de planter!!!
rajouter des commandements à la Loi c'est la rendre rigide c'est ce que j'ai dit . Les pharisiens étaient des Juifs qui voulaient obéir parfaitement à la loi de Moïse au points qu'ils l'ont rendu inapplicable pour les autres et ils ont oublié que la loi est pour l'homme et non l'inverse . Et de même les sédévacantistes oublient que la doctrine est un moyen et non une fin .

Citation :
Prenez un saint, celui que vous préférez, votre saint patron, par exemple. Examinez si dans sa vie, il a fait autre chose que de suivre la Loi du Seigneur. Et vous verrez que non. Les saints ne s'affranchissent pas des Lois divines: c'est au contraire grâce à leur obéissance à celles-ci qu'ils gagnent leur sainteté. Et ce ne sont certes pas des pharisiens, même s'ils suivent la Loi.
On devient saint parce qu'on obéit à la volonté de Dieu même lorsqu'on ne la comprend pas et la volonté de Dieu nous est manifesté en premier lieu par le pape .Un moine par exemple sait qu'il ne fait pas sa volonté parce qu'il obeit à son abbé qui lui aussi obéit à son évêque qui obéit est en communion avec le saint Père .Si on supprime l'obéissance on supprime par la même occasion la volonté du Père
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Lun 29 Aoû 2011, 23:21

Christophore a écrit:
A votre avis, pourquoi ?

A mon avis, cher Christophore, parce que Montini était moderniste, qu'il a voulu créer un nouveau clergé moderniste pour une nouvelle église moderniste. Et dans ce dessein, il a fait supprimer le serment.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Mer 31 Aoû 2011, 23:30

Citation :
On devient saint parce qu'on obéit à la volonté de Dieu même lorsqu'on ne la comprend pas et la volonté de Dieu nous est manifesté en premier lieu par le pape .Un moine par exemple sait qu'il ne fait pas sa volonté parce qu'il obeit à son abbé qui lui aussi obéit à son évêque qui obéit est en communion avec le saint Père .Si on supprime l'obéissance on supprime par la même occasion la volonté du Père


Oui, cela est très vrai cher Fred.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Le serment anti-moderniste   Jeu 01 Sep 2011, 01:36

Chris Prols a écrit:
Citation :
On devient saint parce qu'on obéit à la volonté de Dieu même lorsqu'on ne la comprend pas et la volonté de Dieu nous est manifesté en premier lieu par le pape .Un moine par exemple sait qu'il ne fait pas sa volonté parce qu'il obeit à son abbé qui lui aussi obéit à son évêque qui obéit est en communion avec le saint Père .Si on supprime l'obéissance on supprime par la même occasion la volonté du Père


Oui, cela est très vrai cher Fred.
Euh, je corrige !

On devient saint quand on souhaite faire librement et par amour la volonté de Dieu !
On peut ne pas y arriver, ce n'est pas ça qui fait le saint.
C'est la volonté d'obéir qui importe. Et non pas d'y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
 
Le serment anti-moderniste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Pie X, Pascendi et le serment anti-moderniste
» Serment Anti-moderniste (S. Pie X)
» The oath / Le serment
» Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste
» Pie XII annule la Bulle cum ex Apostolatus officio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: