DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pétition : Non à l'état palestinien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 11 Sep 2011, 23:04

beranger a écrit:


Un jour comme aujourd'hui, un mec comme toi, un musulman (modéré ça n'existe pas) ferait mieux de fermer sa grande gueule.

Et ou sont passé Philippe et Arnaud, une personne raciste comme vous na rien a faire ici ;)
Revenir en haut Aller en bas
mohameddddd



Messages : 260
Inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 04:28

beranger a écrit:

Un jour comme aujourd'hui, un mec comme toi, un musulman (modéré ça n'existe pas) ferait mieux de fermer sa grande gueule.

Philippe, vient voir je crois que tes enseignements commencent a porter leur fruits, je pardonne a mes ennemis qui m'ont offensé, ou que je pense que la vie est trop courte pour la gaspiller


@Joker911 Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 06:52

Arnaud Dumouch a écrit:
...

Ce ne sont pas par exemple, des déportations MYSTIQUES qu'a eu à subir Israël.

En effet . Les juifs n'en sont pas pour autant tous devenus sionistes . Un héros polonais de la Résistance dans le ghetto de Varsovie n'a jamais voulu s'installer en Israël et s'est fait honnir des sionistes parce que , dans un reproche public aux terroristes islamistes , il assimilait implicitement
l'oppression nazie et l' "oppression sioniste " .

Personnellement , je ne prends pas parti et je ne comprends pas . " Les voies de Dieu sont impénétrables . "

De toute façon , si Dieu veut restaurer Israël dans son ancienne gloire territoriale et en même temps tenir Sa promesse à Abraham de donner à sa descendance spirituelle tout le domaine entre
le Nil et l'Euphrate , les méthodes génocidaires approuvées dans l'Ancien Testament , ne paraissent plus appropriées à l'heure actuelle .


Dernière édition par boudo le Dim 18 Sep 2011, 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 07:46

Cher Boudo, le sionisme est un mouvement politique qui désir revenir vers la terre d'origine. Je ne me mêle pas ici de politique.

Une seule chose est sûre : Dieu veut ramener son peuple dans sa terre afin d'en faire un grand signe des temps, vers la fin du monde, pour le retour du Christ.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 10:56

Des que l'Israel attaquera l'Iran ce sera fini le temps d'Israel.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 11:02

joker911 a écrit:
Des que l'Israel attaquera l'Iran ce sera fini le temps d'Israel.


Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 13:43

Karl a écrit:
joker911 a écrit:
Des que l'Israel attaquera l'Iran ce sera fini le temps d'Israel.


Rolling Eyes

A vue humaine, Joker a raison. Et cela fait 60 ans que, à vue humaine, Joker a raison.

Mais il oublie une donnée : Elle est invisible et puissante.

Si Dieu veut Israël dans sa terre, rien ne pourra l'empêcher.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 13:46

Mais si l'Iran attaque Israël, il recevra une riposte vigoureuse !
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 14:06

Simon1976 a écrit:
Mais si l'Iran attaque Israël, il recevra une riposte vigoureuse !


Bien entendu; les iraniens le savent.
Israel n'attaquera pas le premier, sauf s'il est convaincu qu'une attaque est imminente.



Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 14:22

Karl a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mais si l'Iran attaque Israël, il recevra une riposte vigoureuse !


Bien entendu; les iraniens le savent.
Israel n'attaquera pas le premier, sauf s'il est convaincu qu'une attaque est imminente.



Israel ce comme la Georgie avant 2008 Smile
Si les états unis les soutenant ils feront n'importe quelle biperie .
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 14:45

joker911 a écrit:
Karl a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mais si l'Iran attaque Israël, il recevra une riposte vigoureuse !


Bien entendu; les iraniens le savent.
Israel n'attaquera pas le premier, sauf s'il est convaincu qu'une attaque est imminente.



Israel ce comme la Georgie avant 2008 Smile
Si les états unis les soutenant ils feront n'importe quelle biperie .


Israel n'est pas un pays comme les autres; si c'était la cas, il n'aurait pas subsisté depuis 60 ans ans face à 100 millions d'arabes.
Par contre les palestiniens sont des arabes comme les autres; c'est pour ça que la plupart d'entre ceux qui ont choisi l'exil sont désormais intégrés à leurs pays d'accueil. C'est pour ça aussi qu'Israel n'acceptera jamais comme frontière la ligne (stratégiquement indéfendable) de cessez-le-feu de 1967.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 14:52

Karl a écrit:
joker911 a écrit:
Karl a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mais si l'Iran attaque Israël, il recevra une riposte vigoureuse !


Bien entendu; les iraniens le savent.
Israel n'attaquera pas le premier, sauf s'il est convaincu qu'une attaque est imminente.



Israel ce comme la Georgie avant 2008 Smile
Si les états unis les soutenant ils feront n'importe quelle biperie .


Israel n'est pas un pays comme les autres; si c'était la cas, il n'aurait pas subsisté depuis 60 ans ans face à 100 millions d'arabes.
Par contre les palestiniens sont des arabes comme les autres; c'est pour ça que la plupart d'entre ceux qui ont choisi l'exil sont désormais intégrés à leurs pays d'accueil. C'est pour ça aussi qu'Israel n'acceptera jamais comme frontière la ligne (stratégiquement indéfendable) de cessez-le-feu de 1967.

Pour moi l’Israël n'est qu'un pays comme les autres, et ce pas parce qu’il était maltraites il y a 70 ans qu'on va les prendre pour les petits malheureux tout le temps...
Ce juste que l'europe et l'USA sont derrière l'Israel qu'il se permettent tant des choses ..
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 15:59

joker911 a écrit:

Ce juste que l'europe et l'USA sont derrière l'Israel qu'il se permettent tant des choses ..
C'est surtout la résolution de l'ONU (33 voix pour, 10 abstentions, aucune voix contre) qui reconnait l'état d'Israël en 1947.
L'état palestinien a été refusé par les arabes et dès le lendemain les pays arabes limitrophes ont attaqué Israël.

J'ai trouvé des textes sur un site chrétien qui peuvent peut-être nous éclairer les raisons de ce conflit d'un point de vue spirituel (je n'ai pas tout lu) :
http://www.alleluia-france.com/enseignement-israel.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
mohameddddd



Messages : 260
Inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Lun 12 Sep 2011, 18:18

joker911 a écrit:
Des que l'Israel attaquera l'Iran ce sera fini le temps d'Israel.

C'est une chose impensable, comme c'est impensable que l'iran attaque israel

l'iran est l'allié de l'usa (voir guerre d’Afghanistan et de l'irak), israel aussi, alors pourquoi cette joute verbale entra deux alliés

c'est tu connais les méthodes de la mafia tu comprendra,
-le parrain c'est l'usa (appelons sa famille, la famille Corleone)
-israel c'est le premier capot (en réalité c'est lui le parrain, mais il laisse la place a l'usa pour avoir plus de liberté)
-l'iran c'est le deuxième capot
-le territoire qu'ils veulent conquérir c'est le moyen-orient
chacun des deux capot veux montrer au parrain qu'il est le mieux placé pour gérer le territoire, le premier capot (israel) ne peut s'imposer plus sur le terrain (parce que tous le monde connait son appartenance a la famille Corleone), le deuxième capot (l'iran) a une possibilité de s’infiltrer, mais il doit montré qu'il n'est pas un soldat de la famille Corleone, d'où la comédie de la guerre déclarer entre les deux capots (israel et l'iran)


Nous voyons des échanges commerciaux entre israel et l'iran depuis l'iran-gate jusqu’à aujourd'hui, les bateaux israéliens accostent dans les ports iraniens sans problème, Sharon a écrit qu'il ne voit pas en l'iran un ennemi potentiel pour israel, le hizbllah est un gardien de la frontière d'israel, et les chiites prêchent tranquillement a Gaza

Les chiites de hizbllah ont accueilli les soldats israéliens avec des fleurs en 1982, les ont aidé contre les palestiniens,
Les israéliens ont placé des chrétiens et des druzes comme gardiens de frontière en 85, mais le deuxième capot (iran) n'a pas accepter que le premier capot (israel) s'accapare une partie de son territoire, d'où les guerres de 93 et 96
En 99, la guerre entre les deux capots devient couteuse, et empêche les affaires, réunion de la famille Corleone, d'accord on vous rend votre territoire, mais vous êtes responsable que la famille Fath (la palestiniènne) ne déborde pas sur notre territoire, depuis meme une pierre ne peut etre lancé sur israel sans l'accord du capot iran.

Pourquoi la guerre de 2006 ? le capot n'a pas respecté le contrat établit pendant la réunion de la famille Corleone en 2000, on connait tous l'histoire d'isntgood qui veut devenir calife a la place du calife, c'est la même histoire du second capot qui veut la place du premier capot, mais avant il faut l'affaiblir aux yeux du parrain, sauf qu'il ne sait pas que le premier capot tient le parrain sous sa coupe, et le parrain se méfie du second capot et fait confiance au premier capot

Pour connaitre quelqu'un ne "regarde" pas ce qu'il dis, mais ce qu'il fait
Les chiites donneraient volontiers le territoire entre le Nil et l'Euphrate (les deux bandes bleu sur le drapeaux israélien), a condition de garder l’Arabie, mais pas fou le parrain et le premier capot

Mais la volonté du Seigneur s'accomplira quoi qu'il arrive
Revenir en haut Aller en bas
Nogod



Messages : 105
Inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mar 13 Sep 2011, 19:01

Mr hamadinedjad est un grand allié de l'occident et un grand amis!

Certain on clairement de la zut dans les yeux dire que l'Iran est un de nos allié ou des USA et la plus grosse biperie que j'ai pu entendre sur le conflit israelo palestinien.

Quand on sait que le president iranien fait des menaces a la France il y a moins de 3 ans je suis pas sur qu'il soit l'allié de l'occident.

L'Amerique est la police, l'Iran est la mafia.
Revenir en haut Aller en bas
Fidjouss



Messages : 547
Inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mar 13 Sep 2011, 21:21

Les Églises chrétiennes de Jérusalem soutiennent la candidature palestinienne à l’ONU
Alors que le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas doit présenter, le 20 septembre prochain, la demande de pleine adhésion d’un État de Palestine aux Nations unies, les responsables des Églises chrétiennes de Jérusalem ont publié mardi une déclaration commune apportant leur soutien à cette démarche. "La solution de deux États sert la justice et la paix", estiment-ils, soulignant que "les Israéliens et les Palestiniens doivent vivre chacun des leurs propres États indépendants avec paix et justice, respectant les droits de l’homme conformément au droit international". "La négociation est le meilleur moyen pour résoudre les problèmes non résolus entre les deux parties", affirment-ils appelant Palestiniens et Israéliens à "faire preuve de retenue quel que soit le résultat du vote aux Nations unies".
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mar 13 Sep 2011, 22:07

Fidjouss a écrit:
"les Israéliens et les Palestiniens doivent vivre chacun des leurs propres États indépendants avec paix et justice, respectant les droits de l’homme conformément au droit international".
Oui, malheureusement aucun pays musulman ne possède une Constitution qui respectent les Droits de l'Homme. Et la Charte du Hamas est un horreur bien loin des Droits de l'Homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mer 14 Sep 2011, 17:21

Demande palestinienne d'adhésion à l'ONU : Israël hausse le ton
Mise à jour le mercredi 14 septembre 2011 à 10 h 13 HAE

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, affirme que les Palestiniens doivent s'attendre à des « conséquences dures et graves » s'ils vont de l'avant avec leur demande d'adhésion à l'ONU, une perspective qui apparaît inévitable.


« Ce que je peux dire avec la plus totale certitude, c'est qu'à partir du moment où ils font passer une décision unilatérale, il y aura des conséquences dures et graves », a affirmé M. Lieberman lors d'un discours prononcé dans le sud d'Israël.

« Le moment n'est pas venu de donner des détails sur ce qui se passera », a précisé le ministre ultranationaliste, tout en assurant que ces propos ne constituaient pas une « menace ».

« J'espère que nous n'arriverons pas à ces conséquences dures et graves et que le bon sens l'emportera dans toutes les décisions qui seront prises afin de parvenir à un modus vivendi permettant de coexister et de faire avancer les négociations », a-t-il ajouté.

M. Lieberman rencontrait mercredi la chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, qui s'est aussi entretenue dans la matinée avec le premier ministre Benyamin Nétanyahou et le ministre de la Défense Ehoud Barak.

Lors d'un précédent entretien avec Mme Ashton le 17 juin, M. Lieberman avait menacé d'annuler tous les accords conclus depuis 18 ans avec les Palestiniens s'ils demandaient l'adhésion d'un État de Palestine à l'ONU.

Cette demande sera formellement présentée la semaine prochaine par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

M. Nétanyahou n'a pas encore décidé s'il se rendrait au siège de l'ONU pour défendre la position israélienne.

Une demande fondée sur les frontières de 1967

Tout comme Israël, les États-Unis s'opposent à la démarche palestinienne en soutenant que la reconnaissance de la Palestine passe par une solution négociée avec Tel-Aviv.

Washington tente toujours de dissuader les Palestiniens d'aller de l'avant. Deux représentants américains, David Hale et Dennis Ross, sont dans la région mercredi afin d'y aller d'une énième tentative ne ce sens.

Mahmoud Abbas a déclaré au quotidien jordanien gouvernemental Al-Raï dimanche que les États-Unis ont menacé de « suspendre une aide annuelle de 470 millions de dollars » si la demande d'adhésion à l'ONU va de l'avant.

Un haut responsable du Fatah - le parti dont est issu M. Abbas -, Mohammed Shtayyeh, a précisé à Al-Jazira mercredi que la demande de reconnaissance de l'État palestinien, sur la base des frontières de 1967, sera d'abord présentée au Conseil de sécurité.

Une démarche futile, selon le Hamas

La démarche de l'Autorité palestinienne est accueillie avec indifférence par le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza. « C'est une étape sans réelle importance qui n'apportera aucun résultat significatif au peuple palestinien », a déclaré mercredi le porte-parole du mouvement islamiste, Sami Abou Zouhri.

Mais cette démarche est vouée à l'échec, le président américain Barack Obama ayant lui-même confirmé cette semaine que les États-Unis y opposeront leur veto.

Le cas échéant, les Palestiniens pourront s'adresser à l'Assemblée générale de l'ONU, où un appui de 129 pays - les deux tiers des 193 États membres - leur permettra d'être reconnus comme État non membre.

Les Palestiniens espèrent obtenir environ 160 appuis à l'Assemblée générale. Le Canada a déjà annoncé qu'il votera contre la demande d'adhésion.

Un statut d'État membre permettrait aux Palestiniens d'avoir accès aux différents organes de l'ONU, comme la Cour pénale internationale, devant laquelle ils pourraient traîner Israël.

Radio-Canada.ca avec
Agence France Presse et Reuters

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/09/14/003-palestine-onu-lieberman.shtml
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Jeu 15 Sep 2011, 22:38

Louis a écrit:
Fidjouss a écrit:
"les Israéliens et les Palestiniens doivent vivre chacun des leurs propres États indépendants avec paix et justice, respectant les droits de l’homme conformément au droit international".
Oui, malheureusement aucun pays musulman ne possède une Constitution qui respectent les Droits de l'Homme. Et la Charte du Hamas est un horreur bien loin des Droits de l'Homme.

Pourquoi vous voulez dire que Israël respecte les droits de l'homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Jeu 15 Sep 2011, 23:45

joker911 a écrit:

Pourquoi vous voulez dire que Israël respecte les droits de l'homme ?
Je pense qu'il les respecterait s'il n'était pas attaqué et agressé sans arrêt depuis 60 ans. Ils ont le droit de se défendre comment tout état.

Après, je n'ai pas lu leur constitution, mais ça m'intéresse si quelqu'un me montre où je peux la lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Jeu 15 Sep 2011, 23:51

Israël n'a pas de Constitution mais ce qu'on pourrait appeler des "lois fondamentales":

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_fondamentales_d%27Isra%C3%ABl

Pour les lire (en anglais):

http://www.knesset.gov.il/description/eng/eng_mimshal_yesod1.htm
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 16 Sep 2011, 08:24

Louis a écrit:
joker911 a écrit:

Pourquoi vous voulez dire que Israël respecte les droits de l'homme ?
Je pense qu'il les respecterait s'il n'était pas attaqué et agressé sans arrêt depuis 60 ans. Ils ont le droit de se défendre comment tout état.

Après, je n'ai pas lu leur constitution, mais ça m'intéresse si quelqu'un me montre où je peux la lire.

je sais pas vous mais moi quand on construit des batiments sur un terrain qui n'appartien pas a Israel ...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 16 Sep 2011, 10:07

mohameddddd a écrit:
C'est une chose impensable, comme c'est impensable que l'iran attaque israel

l'iran est l'allié de l'usa (voir guerre d’Afghanistan et de l'irak), israel aussi, alors pourquoi cette joute verbale entra deux alliés

c'est tu connais les méthodes de la mafia tu comprendra,
-le parrain c'est l'usa (appelons sa famille, la famille Corleone)
-israel c'est le premier capot (en réalité c'est lui le parrain, mais il laisse la place a l'usa pour avoir plus de liberté)
-l'iran c'est le deuxième capot

A condition de parler de voitures.

Si l'on parle de mafia alors on parlera d'un capo et de plusieurs capi.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 16 Sep 2011, 10:43

joker911 a écrit:

je sais pas vous mais moi quand on construit des batiments sur un terrain qui n'appartien pas a Israel ...
C'est discutable puisqu'il n'y a pas de frontières bien définies ni d'état palestinien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 16 Sep 2011, 10:57

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
mohameddddd a écrit:
C'est une chose impensable, comme c'est impensable que l'iran attaque israel

l'iran est l'allié de l'usa (voir guerre d’Afghanistan et de l'irak), israel aussi, alors pourquoi cette joute verbale entra deux alliés

c'est tu connais les méthodes de la mafia tu comprendra,
-le parrain c'est l'usa (appelons sa famille, la famille Corleone)
-israel c'est le premier capot (en réalité c'est lui le parrain, mais il laisse la place a l'usa pour avoir plus de liberté)
-l'iran c'est le deuxième capot

A condition de parler de voitures.

Si l'on parle de mafia alors on parlera d'un capo et de plusieurs capi.


:mdr:
Revenir en haut Aller en bas
mohameddddd



Messages : 260
Inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 16 Sep 2011, 11:36

Philippe Fabry a écrit:
mohameddddd a écrit:
C'est une chose impensable, comme c'est impensable que l'iran attaque israel

l'iran est l'allié de l'usa (voir guerre d’Afghanistan et de l'irak), israel aussi, alors pourquoi cette joute verbale entra deux alliés

c'est tu connais les méthodes de la mafia tu comprendra,
-le parrain c'est l'usa (appelons sa famille, la famille Corleone)
-israel c'est le premier capot (en réalité c'est lui le parrain, mais il laisse la place a l'usa pour avoir plus de liberté)
-l'iran c'est le deuxième capot


A condition de parler de voitures.

Si l'on parle de mafia alors on parlera d'un capo et de plusieurs capi.



لا تترجم هذا فانت مفحم
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 16 Sep 2011, 12:41

C'est aujourd'hui qu'on sera des pays hypocrites ceux qui soit disant veulent la paix au proche orient mais qui font tout pour que cela n'arrive jamais et qui œuvrent pour que le peuple palestinien demeure sous le joug d'Israel

Je souhaite à Mahmoud Abbas bonne chance et je prierais pour lui afin que ce projet d'offrir une terre au palestiniens aboutisse.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 17 Sep 2011, 10:01

Louis a écrit:
joker911 a écrit:

je sais pas vous mais moi quand on construit des batiments sur un terrain qui n'appartien pas a Israel ...
C'est discutable puisqu'il n'y a pas de frontières bien définies ni d'état palestinien.

les frontiere d'israel ar contre etait bien definis ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 17 Sep 2011, 14:17

joker911 a écrit:
Louis a écrit:
joker911 a écrit:

je sais pas vous mais moi quand on construit des batiments sur un terrain qui n'appartien pas a Israel ...
C'est discutable puisqu'il n'y a pas de frontières bien définies ni d'état palestinien.

les frontiere d'israel ar contre etait bien definis ...

Non, mais les terres ont été conquises suite à une guerre d'agression Arabe, ce qui donne une forte légitimité à Israël. De plus, la légitimité de la propriété vient du travail humain. Si des juifs pionniers rachètent des terres pour les mettre en valeur, construire des villes et des villages, en transigeant avec des arabes qui profitent de l'aubaine, il est malhonnête de dénoncer une telle transaction après coup, il n'y a rien à dire de plus.

L'erreur fondamentale d'Israël est de ne pas avoir annexé ces territoires après 67 quand les mémoires étaient encore fraiches, et d'avoir laissé libre-court à une falsification de l'histoire, avec l'invention du « peuple palestinien » par le KGB, et des « frontières de 1967 » indéfendables (qui n'étaient rien d'autre que des lignes de cessez-le-feu).
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 18 Sep 2011, 11:29

Dromaeosaurus a écrit:
joker911 a écrit:
Louis a écrit:
joker911 a écrit:

je sais pas vous mais moi quand on construit des batiments sur un terrain qui n'appartien pas a Israel ...
C'est discutable puisqu'il n'y a pas de frontières bien définies ni d'état palestinien.

les frontiere d'israel ar contre etait bien definis ...

Non, mais les terres ont été conquises suite à une guerre d'agression Arabe, ce qui donne une forte légitimité à Israël. De plus, la légitimité de la propriété vient du travail humain. Si des juifs pionniers rachètent des terres pour les mettre en valeur, construire des villes et des villages, en transigeant avec des arabes qui profitent de l'aubaine, il est malhonnête de dénoncer une telle transaction après coup, il n'y a rien à dire de plus.

L'erreur fondamentale d'Israël est de ne pas avoir annexé ces territoires après 67 quand les mémoires étaient encore fraiches, et d'avoir laissé libre-court à une falsification de l'histoire, avec l'invention du « peuple palestinien » par le KGB, et des « frontières de 1967 » indéfendables (qui n'étaient rien d'autre que des lignes de cessez-le-feu).

ha ha ha
ca reste commem des constructions inegales Very Happy (colonsation de la bande de gaza ..)
bon pour le reste c'est l'histoire de la aision d'arriere grand pere ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 18 Sep 2011, 16:21

joker911 a écrit:
ha ha ha
ca reste commem des constructions inegales Very Happy (colonsation de la bande de gaza ..)
bon pour le reste c'est l'histoire de la aision d'arriere grand pere ..

Excusez moi je ne comprends rien, pouvez vous écrire en français ?
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 18 Sep 2011, 17:51

Dromaeosaurus a écrit:
joker911 a écrit:
ha ha ha
ca reste commem des constructions illégales Very Happy (colonisation de la bande de gaza ..)
bon pour le reste c'est l'histoire de la maison d’arrière grand père
..

Excusez moi je ne comprends rien, pouvez vous écrire en français ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 18 Sep 2011, 18:40

joker911 a écrit:
Dromaeosaurus a écrit:
joker911 a écrit:
ha ha ha
ca reste commem des constructions illégales Very Happy (colonisation de la bande de gaza ..)
bon pour le reste c'est l'histoire de la maison d’arrière grand père
..

Excusez moi je ne comprends rien, pouvez vous écrire en français ?

D'accord merci, je ne comprends pas beaucoup mieux mais je note l'effort. Comme dirait François Hollande, il y a de la clarté (pas forcément lumineuse). Déjà la bande de Gaza a été évacuée donc je ne vois pas ce que ce problème vient faire là, ça vient même plutôt apporter de l'eau à mon moulin, ensuite je ne connais pas l'histoire de votre arrière grand père (que je salue au passage). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mer 21 Sep 2011, 13:50

Demande d'adhésion à l'ONU : les Palestiniens soumis à des pressions et des menaces

Mise à jour le mercredi 21 septembre 2011 à 7 h 41 HAE

Israël et les États-Unis continuent d'exercer toutes sortes de pression sur l'Autorité palestinienne, mercredi, à deux jours du dépôt annoncé de la demande d'adhésion de la Palestine au Conseil de sécurité des Nations unies.

Pendant que l'État hébreu continue de brandir diverses menaces de sanctions, Washington tente de trouver une porte de sortie.

Selon un scénario qui circule dans les coulisses du quartier général de l'ONU à New York, les États-Unis chercheraient à convaincre les Palestiniens de ne pas insister pour que le Conseil de sécurité vote sur une demande formelle d'adhésion.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas présenterait bel et bien une lettre plaidant pour la reconnaissance de l'État palestinien au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, mais celle-ci serait accompagnée d'une lettre du Quartette pour la paix au Moyen-Orient (États-Unis, Union européenne, Russie, Nations unies) déterminant les paramètres d'une reprise des négociations avec Israël.

Ce scénario permettrait d'éviter que les États-Unis opposent leur veto à la demande palestinienne, un geste susceptible de heurter profondément l'opinion publique dans les pays arabes. La Maison-Blanche soutient qu'un État palestinien ne peut naître qu'au terme de négociations de paix avec Israël. À l'heure du printemps arabe, le refus de reconnaître un État palestinien constituerait cependant un embarras certain pour l'Administration Obama.

Le scénario permettrait en outre d'éviter qu'Israël se retrouve relativement isolé sur le plan diplomatique et se braque contre les Palestiniens, retardant d'autant une reprise des négociations. De nombreuses menaces de sanctions à l'endroit des Palestiniens ont été lancées par des membres du gouvernement Nétanyahou au cours des derniers jours.

La question demeure cependant très délicate pour les Palestiniens. Le président Abbas a formellement annoncé vendredi dernier que la demande d'adhésion serait déposée le 23 septembre. Il a plaidé que cette demande modifierait le rapport de force avec Israël, mais a reconnu du même souffle que les Palestiniens devraient quand même négocier un accord de paix avec l'État hébreu.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al-Malki, a déclaré mardi à Al-Jazira qu'avant toute reprise des négociations directes, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou doit accepter « tous les termes de référence, cesser toutes les activités de colonisation, d'entreprendre des négociations pour une période n'excédant pas six mois ». Cela, ajoute-t-il, doit être assorti « de garanties internationales que les négociations seront sérieuses et crédibles ».

Manifestations dans les trois principales villes de Cisjordanie

Des milliers de Palestiniens ont manifesté mercredi à Ramallah en guise d'appui à la démarche de l'Autorité palestinienne à ONU. Réunis dans une place publique du centre de la ville, ils ont brandi des drapeaux palestiniens et scandé des slogans en faveur de l'indépendance de la Palestine. La manifestation a été soigneusement planifiée, rapporte Associated Press, les fonctionnaires et les étudiants ayant notamment reçu congé pour y participer. Des manifestations ont aussi été organisées dans les deux autres grandes villes de Cisjordanie, Naplouse et Hébron.

Ballet diplomatique

Les tractations se poursuivent donc mercredi. Le président Abbas, qui s'est entretenu avec le président français Nicolas Sarkozy et le chef de la diplomatie britannique William Hague mardi, rencontrera mercredi soir le président américain.

Barack Obama aura au préalable rencontré le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou en après-midi.

Le président américain doit aussi d'adresser à l'Assemblée générale de l'ONU, qui s'ouvre officiellement aujourd'hui.

L'Union européenne a pour sa part décidé de ne pas divulguer officiellement sa position, afin d'exercer le maximum de pression pour une reprise des négociations, a déclaré mardi William Hague.

La chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, conseille cependant aux Palestiniens de soumettre leur projet d'adhésion à l'Assemblée générale plutôt qu'au Conseil de sécurité. Cette voie permettrait aux Palestiniens d'obtenir un statut d'État non membre observateur, plutôt que celui d'État membre à part entière.

Les menaces israéliennes pleuvent

Parallèlement aux démarches américaines visant à éviter un choc au Conseil de sécurité, Israël continue de menacer les Palestiniens de représailles s'ils présentent une demande formelle d'adhésion à l'ONU.

Le chef de la diplomatie israélienne, l'ultranationaliste Avigdor Lieberman, a prévenu mercredi que la demande d'adhésion d'un État de Palestine à l'ONU « ne restera pas sans réponse », sans donner davantage de détails.

M. Lieberman a par ailleurs exclu tout gel de la colonisation israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. « Il n'y aura pas de gel même pour un seul jour », a assuré M. Lieberman.

Le refus des Israéliens de geler la colonisation dans les territoires revendiqués par les Palestiniens est à l'origine de l'effondrement des derniers pourparlers directs entre les deux parties, il y a un an. L'Autorité palestinienne avait fait de ce gel une condition sine qua non de la poursuite des négociations.

L'adjoint de M. Lieberman, le vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon, s'est pour sa part prononcé en faveur de l'annulation des accords conclus avec les Palestiniens et de l'annexion des colonies juives en Cisjordanie.

« De toute façon, il est clair pour tout le monde que ces blocs feront partie intégrante de l'État d'Israël. Nous aurions préféré que cela se fasse dans le cadre d'un accord, mais les Palestiniens, en s'adressant à l'ONU, ont violé tous les accords, auxquels nous ne sommes plus liés », a ajouté M. Ayalon.

« L'annexion des blocs nous permettrait d'éviter de déclencher des problèmes dans le monde à chaque fois que nous construisons le moindre bâtiment. Au moins les choses seraient claires », a-t-il estimé.

M. Lieberman a aussi déjà menacé d'annuler tous les accords conclus avec les Palestiniens. Il faisait ainsi allusion aux accords de Paris (1994) conclus entre Israël et l'Organisation de la Libération de la Palestine (OLP) qui prévoient le remboursement des taxes douanières, prélevées par Israël, à l'Autorité palestinienne.

Ces revenus de 80 millions de dollars par mois représentent les deux tiers des recettes budgétaires palestiniennes. Sans cette rentrée d'argent, l'Autorité palestinienne serait dans l'incapacité de payer ses quelque 150 000 fonctionnaires.

Le ministre des Finances israélien, Youval Steinitz, appuie également l'idée de couper les vivres à l'Autorité palestinienne, tandis que le ministre responsable des Affaires stratégiques, Moshé Yaalon, favorise la construction de milliers de logements dans les colonies de Cisjordanie et à Jérusalem-Est en guise de représailles.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/09/21/002-palestiniens-onu-mercredi.shtml
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mer 21 Sep 2011, 18:49

oui dans la journal régional je lus que l'Onu trinquette et craint une monté des violences dans la région.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mer 21 Sep 2011, 18:52

17h52
Onu : Sarkozy propose aux Palestiniens un statut d'Etat observateur
Nicolas Sarkozy a proposé mercredi que l'Onu accorde à la Palestine le statut d'Etat


observateur, comme celui du Vatican, en attendant un accord définitif sur le futur Etat palestinien, qu'il juge possible d'ici un an.

http://lci.tf1.fr/filnews/monde/onu-sarkozy-propose-aux-palestiniens-d-acceder-au-statut-d-etat-6723215.html



16h44
Obama justifie son veto à l'Etat palestinien


http://lci.tf1.fr/filnews/monde/a-la-tribune-de-l-onu-obama-confirme-son-rejet-de-la-demande-palestinienne-6723015.html

Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mer 21 Sep 2011, 19:11

Citation :

Nicolas Sarkozy a proposé mercredi que l'Onu accorde à la Palestine le statut d'Etat observateur
, comme celui du Vatican, en attendant un accord définitif sur le futur Etat palestinien, qu'il juge possible d'ici un an.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
mohameddddd



Messages : 260
Inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mer 21 Sep 2011, 21:19

sarkozy a déclaré que la France est garante de la sécurité d'israel

les adversaires de l'état juif, vont-ils considérer cette affirmation comme une déclaration de guerre, ou juste une opération de séduction, a l'approche des élections.

la France aurait-elle la même altitude si le pétrole sorte du cercle d'influence ?
je le pense si le lobby sioniste reste aussi influent qu'aujourd'hui, mais qui sait ce que nous réserve l'avenir

Obama , me fait penser a celui qui dit, retenez moi sinon....mais retenez moi donc!....
le NATO cherche a négocier avec Al-Qaïda, et lui fait construire des bureaux a Daubai, réponse du berger a la bergère, hier les talibans tuent l'intermédiaire afghan, désigné par les américains, Borhan-dine Rabaany, pour les négociations de "paix"
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Mer 21 Sep 2011, 21:52

mohameddddd a écrit:
sarkozy a déclaré que la France est garante de la sécurité d'israel

les adversaires de l'état juif, vont-ils considérer cette affirmation comme une déclaration de guerre, ou juste une opération de séduction, a l'approche des élections.

la France aurait-elle la même altitude si le pétrole sorte du cercle d'influence ?
je le pense si le lobby sioniste reste aussi influent qu'aujourd'hui, mais qui sait ce que nous réserve l'avenir

Obama , me fait penser a celui qui dit, retenez moi sinon....mais retenez moi donc!....
le NATO cherche a négocier avec Al-Qaïda, et lui fait construire des bureaux a Daubai, réponse du berger a la bergère, hier les talibans tuent l'intermédiaire afghan, désigné par les américains, Borhan-dine Rabaany, pour les négociations de "paix"


le monde deviens fou .. l’Europe prends des aires de l'urss avec fmi et sa troyka..
en Libye l'us et l'onu font alliance avec les talibans.. ( et pendant ce temps les soldants au front en Irak et en Afganistan se font descende avec l'armement distribué gentielement par la france..
la turqui ne suporte plus qu'on la prends pour moins que rien..
Israel se prends pour le toit du monde ....
et tout sa capoté d'une double crise financiere ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 23 Sep 2011, 18:39

Israël doit briser le piège construit à Oslo - par Guy Millière


Il peut sembler insensé que tant de temps soit consacré à l’échelle planétaire à faire des courbettes à un terroriste non repenti, qui prétend poser en chef d’Etat, alors qu’il n’est qu’un chef de bande. C’est pourtant ce qui est en train de se passer.

L’un des premiers à adopter la posture du tapis de prière tourné vers la mosquée al Aqsa a été Nicolas Sarkozy : les élections approchent. Il y a cinq millions de musulmans en France et seulement cinq cent mille Juifs, les calculs sont très simples à effectuer quand on est sans scrupules. Outre les élections, il y a le lavage de cerveau généralisé qui fait que des millions de Français embrassent la cause palestinienne avec autant d’enthousiasme que leurs grands parents chantaient les louanges du maréchal Pétain. Un politicien suit les enthousiasmes : on sait depuis longtemps qu’on a affaire, là, à un politicien.

Barack Obama, j’en suis sûr, rêverait de prier dans la même direction que Nicolas Sarkozy, qu’il vient d’aider à installer des islamistes « modérés » au pouvoir en Libye, et il l’a montré tout au long des trente mois qui viennent de s’écouler, mais pour lui aussi les élections approchent, et s’il se comportait comme Nicolas Sarkozy, ce ne sont pas seulement les Républicains qui le critiqueraient, mais aussi un nombre certain de démocrates, qui veulent éviter que novembre 2012 soit, pour leur parti, une débâcle absolue. Obama est donc obligé de se modérer et de jouer provisoirement, contraint et forcé, le rôle de l’ami d’Israël.

On voit là ce qui sépare les Etats-Unis de la France : les calculs électoraux aux Etats-Unis impliquent qu’on ne crache pas sur Israël. Le lavage de cerveau n’a pas touché autant d’individus qu’en France et en Europe. Et un politicien sans scrupules aux Etats-Unis, s’il veut partir à la pêche aux voix, doit faire l’inverse de ce que fait Nicolas Sarkozy.

Dans les jours qui viennent, d’autres discours se feront entendre. Celui de Mahmoud Ahmadinejad sera sans doute égal aux discours précédents du même personnage.

Un voix de décence se fera entendre, celle de Binyamin Netanyahu. Une autre voix de décence s’est fait entendre la veille des discours de Nicolas Sarkozy et de Barack Obama : celle de Rick Perry. Il a dit tout ce qu’il y avait à dire concernant la politique anti-israélienne d’Obama, concernant Israël, et concernant la question palestinienne. Comme son discours ne sera nulle part dans les médias français, je vais le traduire et le mettre en ligne sur drzz.fr. Il serait temps, de fait, qu’un Américain qui aime l’Amérique et ses valeurs, et qui aime Israël, soit à la Maison Blanche.

Pour l’heure, je suis consterné d’avoir à constater ce que devient la France, car ceux qui pourraient remplacer Nicolas Sarkozy seraient pire. Je suis consterné d’avoir à lire ce que la presse française écrit sur ce dossier comme sur tant d’autres, tout comme je suis consterné des effets du lavage de cerveau subi par la population française, comme par tant de populations européennes. Je suis consterné de voir les Etats-Unis placés dans la position où les place Barack Obama, et de voir ce que devient le monde depuis que Barack Obama est au pouvoir.

Je n’aurais pu imaginer un Président des Etats-Unis supplier un terroriste non repenti, et lui demander de ne pas présenter un texte aux Nations Unies. Il a fallu un Barack Obama pour voir ce spectacle indigne.

Tout comme il serait temps que revienne à la Maison Blanche un Président américain digne de ce nom, il serait temps aussi qu’Israël brise le piège qui a été construit à Oslo il y a maintenant dix huit ans.

A l’époque, le terroriste non repenti Mahmoud Abbas était à des milliers de kilomètres du Proche-Orient, en compagnie de son maître Yasser Arafat. L’organisation criminelle et terroriste appelée OLP était à Tunis. En acceptant les accords d’Oslo, les dirigeants israéliens ont permis le retour de l’organisation criminelle et terroriste en Judée-Samarie. La suite est connue, et s’écrit en lettres de sang : combien d’attentats ? combien de morts, de mutilés, de blessés ?

Et il faudrait récompenser ceux qui ont fait cela en leur donnant un Etat ? Qui dira aux Français et aux autres Occidentaux qu’à Ramallah, on ne cesse de faire l’éloge du terrorisme ? Qui dira que l’Autorité Palestinienne est une dictature crapuleuse, aux intentions génocidaires pas même dissimulées. Qui leur dira que dans les couloirs de l’ONU, les terroristes déguisés en diplomates de l’Autorité Palestinienne, distribuaient des papiers sur lesquels est tracée la carte de la Palestine qu’ils veulent : Israël n’y existe pas. L’Autorité Palestinienne est une imposture qui ne tient debout que grâce à l’argent occidental. Dans un article du Jerusalem Post paru ce jour, Michael Freund écrit que tout pays qui se déclare en faveur d’un Etat palestinien aujourd’hui, est un pays qui se déclare en faveur de l’anéantissement d’Israël et du peuple juif. Il a raison.

Il y a vingt deux pays arabes aujourd’hui. La plupart d’entre eux sont vides de toute présence juive, et imprégnés d’antisémitisme. Les dirigeants occidentaux actuels peuvent dire qu’ils n’y sont pour rien. Quand des dirigeants occidentaux acceptent l’idée de donner un Etat à Mahmoud Abbas, ils acceptent en réalité la création d’une entité au projet génocidaire, et qui proclame officiellement qu’elle sera judenrein.

Au rythme où on en est eu Europe, on peut poser la question : Mein Kampf figurera-t-il au programme scolaire dans quelques années ?

Michael Freund écrit ceci dans son article, et je reprends ses mots : « Pendant 2.000 ans, les pays du monde ont dit aux Juifs qu’il n’étaient pas les bienvenus, et de rentrer chez eux. C’est ce qu’ils ont fait. Maintenant, ils entendent dire aux Juifs qu’ils doivent disparaître de leurs propres terres. Nous n’accepterons pas…. Nous devons tracer une ligne sur le sable, et envoyer au monde un message clair : le peuple juif a retrouvé Jérusalem et les collines de Judée. Il y restera. Vous devrez en prendre acte ».

Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Guy Millière pour www.Drzz.fr

http://www.drzz.info/article-israel-doit-briser-le-piege-construit-a-oslo-par-guy-milliere-84903428.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 23 Sep 2011, 18:42

Rick Perry : La politique de Barack Obama au Proche-Orient est naïve, biaisée, arrogante et dangereuse


J’ai traduit le texte du discours prononcé par Rick Perry à New York, la veille de l’ouverture des débats sur la question palestinienne à l’ONU. Ce discours définit une position claire, qui tranche nettement tout à la fois avec le discours de Nicolas Sarkozy et celui de Barack Obama. Il incarne l’Amérique dont je me sens proche et que Barack Obama a profondément détérioré depuis son élection. Je pense que ce discours ne sera mentionné dans aucun média français. Je pense que ceux qui lisent Drzz trouveront un intérêt à en prendre connaissance.

Guy Millière


« Permettez-moi d'abord de remercier le Dr Solomon Frager et Aaron Hirtz qui nous ont aidés à organiser cette conférence de presse aujourd'hui.

Je suis accompagné par un groupe divers de dirigeants juifs d'ici et d'ailleurs, qui partagent ma préoccupation face au fait que les Nations Unies pourraient prendre, cette semaine, des décisions venant légitimer la prétention palestinienne de créer un Etat, en complète violation de l'esprit des Accords d'Oslo de 1993.

Nous sommes indignés de voir que certains dirigeants du Proche-Orient ont jeté aux orties le principe de négociations directes entre l’Etat souverain d'Israël et les dirigeants palestiniens, et nous sommes tout aussi indignés de voir que l'administration Obama, en adoptant une politique d’apaisement au Moyen-Orient, a encouragé un acte inquiétant et accompli de mauvaise foi.

Nous ne serions pas ici aujourd'hui, au bord du précipice que pourrait créer cet acte, si la politique d'Obama au Moyen-Orient n'était pas arrogante, biaisée et dangereuse.

Il faut dire, d’abord, qu’Israël est notre allié le plus proche et le plus solide au Moyen-Orient, et l’est depuis plus de 60 ans. La politique d'équivalence morale pratiquée par Obama, qui donne un statut égal aux griefs des Israéliens et des Palestiniens, et qui place sur le même plan des dirigeants démocratiques et des organisateurs d’actes terroristes, est inadmissible.

Il n'y a pas de juste milieu entre nos alliés et ceux qui cherchent leur destruction.

L'Amérique ne doit pas mettre sur un pied d’équivalence les tactiques terroristes du Hamas et les mesures de sécurité de l'Etat légitime et libre d'Israël. En proposant « des négociations indirectes » par l’intermédiaire des Etats-Unis, plutôt que des négociations directes entre les dirigeants palestiniens et Israéliens, cette administration a encouragé les Palestiniens à fuir les négociations directes.

Ensuite, cette administration a eu tort de proposer que les soi-disant « frontières de 1967 » soient le point de départ des négociations israélo-palestiniennes.

Quand on voit que cette suggestion a été faite à la veille de la visite du Premier ministre israélien, on voit dans cette administration américaine une volonté d'isoler un allié proche et de le faire d'une manière insultante.

Enfin, en ayant ajouté à l’évocation des « frontières de 1967 » le principe d’un gel de la construction à Jérusalem-Est et dans les implantations israéliennes, l'administration Obama a placé Israël en position de faiblesse et a détérioré gravement le processus de négociation.

Soutenus par les politiques de l'administration Obama et divers pays à l'ONU, les Palestiniens exploitent l'instabilité au Moyen-Orient dans l'espoir d'atteindre leurs objectifs sans faire de concessions, et sans négociations directes avec Israël.

La raison à cela est simple : ils perçoivent qu'ils peuvent obtenir ce qu'ils veulent de l'ONU sans faire de concessions. Dès lors, pourquoi devraient-ils négocier avec Israël?

L'administration Obama fait bien de finalement accepter de s’opposer à la résolution des pays arabes à l'ONU, mais il convient de répéter que nous n’en serions pas là aujourd'hui si certains principes de base, concernant le conflit, avaient été respectés.

Premièrement, les dirigeants palestiniens doivent affirmer publiquement le droit d'Israël à exister, et à exister en tant qu'Etat juif ;

Deuxièmement, Mahmoud Abbas doit convaincre toutes les factions, y compris le Hamas, de renoncer à tout acte de terrorisme, et doit obtenir la libération du soldat israélien Gilad Shalit ;

Troisièmement, l'Etat palestinien ne pourra être établi que par des négociations directes entre la direction palestinienne et l’Etat d'Israël.

En ne respectant pas ces principes, l'administration Obama a suivi la rue arabe, au détriment de nos propres intérêts de sécurité nationale. Elle a semé une instabilité qui menace les perspectives de paix.

La sécurité d'Israël est cruciale pour la sécurité de l'Amérique. Nous ne devons pas oublier que c'est Israël qui a réduit à néant la capacité nucléaire de l'Irak en 1981, et celle de la Syrie en 2007. Dans les deux cas, les actions israéliennes ont protégé le monde libre.

Aujourd'hui, la plus grande menace pour la sécurité d'Israël et, par extension, la plus grande menace pour l'Amérique, est le développement, par le gouvernement iranien, d'un arsenal nucléaire.

Une chose est claire : nous devons empêcher l'Iran d'acquérir des armes nucléaires. Les sanctions économiques doivent être intensifiées, et toutes les options doivent rester sur la table aux fins d’empêcher un régime brutal et répressif d'acquérir une capacité nucléaire.

Nous avons gaspillé notre plus grande opportunité de voir survenir un changement de régime. Quand les citoyens iraniens marchaient et manifestaient à Téhéran pendant la révolution verte de 2009, l'Amérique perdait un temps précieux et menait une politique d’apaisement vis-à-vis des gouvernements iranien et syrien.

Qui sait ce que les dirigeants de l'Iran pourraient être aujourd'hui, si l'Amérique avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour fournir un soutien diplomatique et moral au mouvement de ces gens qui cherchaient la liberté.

Nos actions, ces dernières années, ont déstabilisé le Moyen-Orient.

Nous avons fait preuve de complaisance et de pusillanimité, face la révolte contre les gouvernements hostiles d’Iran et de Syrie, et nous avons été très lents à reconnaître les risques posés par le nouveau régime en Egypte et par les tensions entre Israël et la Turquie.

Il est d'une importance vitale pour l'Amérique de préserver des alliances avec des régimes musulmans modérés et les dirigeants musulmans qui cherchent à préserver la paix et la stabilité dans la région. Mais aujourd'hui, ces dirigeants ont du mal à savoir quelle est la position de l'Amérique.

Notre politique étrangère a créé de dangereuses incertitudes dans le contexte de ce qu’on appelle le « printemps arabe ». Et notre politique d'isolement et d’affaiblissement d’Israël n'a fait qu'encourager nos adversaires et nos ennemis.

Face à la présentation imminente de création d’un Etat palestinien devant l'ONU, l'Amérique doit agir rapidement.

Premièrement, chaque pays au sein de l'ONU doit savoir que l'Amérique est résolument au côté d’Israël, et que les accords d'Oslo et le principe de négociations directes sont notre cadre d’action.

Deuxièmement, l'Amérique doit énoncer clairement que la déclaration d'un Etat palestinien, en violation de l'esprit des accords d'Oslo, si elle était soutenue à l’ONU, pourrait nous conduire à revoir notre financement des opérations de l'ONU.

Troisièmement, les Palestiniens doivent savoir que leur stratégie peut avoir des conséquences : l'Amérique doit reconsidérer l'aide financière qu’elle fournit aux Palestiniens depuis 17 années.

Quatrièmement, nous devrons fermer le bureau de l'OLP à Washington si l'ONU accorde le statut d'Etat à l’Autorité palestinienne.

Et cinquièmement, nous devons signaler au monde, y compris à des pays comme la Turquie et l'Egypte que nous avons considérés comme des alliés dans les années récentes, que nous ne tolérerons pas la moindre agression contre Israël.

Israël est notre allié et notre ami.

Je me suis rendu en Israël plusieurs fois, et je me suis entretenu avec les dirigeants d’Israël. L’existence d’Israël est essentielle à la sécurité de l'Amérique dans le monde.

Il est temps de changer notre politique d'apaisement envers les Palestiniens, et de renforcer nos liens avec l’Etat d'Israël, et dans ce cadre, de rétablir une position forte de l’Amérique au Proche-Orient, caractérisée par une fermeté et une détermination retrouvées.

Si l'Amérique ne répond pas fermement aux forces hostiles à Israël, elle leur permettra de s’enhardir.

Ce serait une erreur tragique.

Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
Traduction et adaptation, © Guy Millière pour Drzz.fr

http://www.drzz.info/article-rick-perry-la-politique-de-barack-obama-au-proche-orient-est-naive-biaisee-arrogante-et-dangereuse-84968669.html
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 25 Sep 2011, 06:06

En tout cas , les micros-trottoir réalisés en Israël montrent bien que les israëliens laissent tomber le masque : ils ont bien en tête de recréer un état juif , tel qu'il existait du temps de Salomon , en expulsant les arabes . Si ce but était atteint , se chercheront-ils une nouvelle frontière ? Celle de Genèse 15 , 18 ?


Dernière édition par boudo le Dim 25 Sep 2011, 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 25 Sep 2011, 08:57

Citation :
Genèse 15, 18 Ce jour-là Yahvé conclut une alliance avec Abram en ces termes : "A ta postérité je donne ce pays, du Fleuve d'Egypte jusqu'au Grand Fleuve, le fleuve d'Euphrate,

Décidément, comme vous détestez ce peuple et comme vous aimez en faire le pire ! Les frontière de Salomon n'ont rien à voir avec ça : elles vont de la Méditerranée a Jourdain, avec Jérusalem comme capitale.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 25 Sep 2011, 15:19

Je refuse cette appréciation . Je ne déteste pas ce peuple , dont fait partie l'Homme-Dieu .
Je reste observateur et ne prétends pas du tout connaître la volonté précise de Dieu sur Israël et son territoire . Je constate seulement que la majorité des israëliens veut retrouver
sa gloire d'antan , quand il était le fléau de balance entre l'Egypte et la Mésopotamie . Et cela correspondrait peut-être aux prophéties , comme vous nous le proclamez régulièrement .

Mais tout peuple en voie de conquêtes tend à dépasser ses objectifs initiaux . L'histoire est là pour le prouver . Pour le moment , Israël ne vise que le même territoire que Salomon .
Mais on peut légitimement se demander s'il en restera là .
Revenir en haut Aller en bas
mohameddddd



Messages : 260
Inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 25 Sep 2011, 19:58

Jamais ils ne dépasseront le Jordan
nous avons une prophétie sur ce fait
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Ven 30 Sep 2011, 19:36

Le Saint-Siège demande la création d'un Etat palestinien

Par la voix de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les Etats :

"Le Saint-Siège considère cette initiative dans la perspective des tentatives de trouver une solution définitive, avec l’appui de la communauté internationale, à la question déjà affrontée par la Résolution 181 de l’Assemblée générale des Nations Unies, en date du 29 novembre 1947. Ce document fondamental pose la base juridique pour l’existence de deux Etats. L’un d’entre eux a déjà vu le jour, alors que l’autre n’a pas encore été constitué, bien que près de soixante-quatre ans se soient passés. Le Saint-Siège est convaincu que, si on veut la paix, il faut savoir adopter des décisions courageuses. Il souhaite que les organes compétents des Nations Unies prennent une détermination qui aide à mettre en œuvre effectivement l’objectif final, c'est-à-dire la réalisation du droit des Palestiniens à avoir leur propre État indépendant et souverain et du droit des Israéliens à la sécurité, les deux Etats étant munis de frontières reconnues internationalement. La réponse des Nations Unies, quoi qu’il ne soit, ne constituera pas une solution complète et l’on ne pourra atteindre la paix durable que par des négociations de bonne foi entre Israéliens et Palestiniens, évitant actions ou conditions qui contredisent les déclarations de bonne volonté. Le Saint-Siège, par conséquent, exhorte les parties à reprendre les négociations avec détermination et adresse un pressant appel à la communauté internationale afin qu’elle accroisse son engagement et stimule sa créativité et ses initiatives, pour qu’on arrive à une paix durable, dans le respect des droits des Israéliens et des Palestiniens."

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 01 Oct 2011, 21:08

Rolling Eyes sans commentaire.

Simon1976 a écrit:
Le Saint-Siège demande la création d'un Etat palestinien

Par la voix de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les Etats :

"Le Saint-Siège considère cette initiative dans la perspective des tentatives de trouver une solution définitive, avec l’appui de la communauté internationale, à la question déjà affrontée par la Résolution 181 de l’Assemblée générale des Nations Unies, en date du 29 novembre 1947. Ce document fondamental pose la base juridique pour l’existence de deux Etats. L’un d’entre eux a déjà vu le jour, alors que l’autre n’a pas encore été constitué, bien que près de soixante-quatre ans se soient passés.

Et pourquoi je vous prie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 01 Oct 2011, 21:12

Israël est seul


A l’occasion d’une conférence donnée à New York voici deux jours, et destinée à répondre au sommet de Durban III, Elie Wiesel a déclaré que, après avoir survécu à la Shoah, il pensait que le monde ne verrait pas revenir l’antisémitisme pendant plusieurs générations. « Je suis toujours en vie, et je vois l’antisémitisme à nouveau imprégner la planète », a-t-il ajouté.

En prononçant ces mots, Elie Wiesel semblait accablé, triste et en colère. Je partage pleinement ces sentiments. L’antisémitisme est de retour partout sur la Terre, sa forme dominante, aujourd’hui, étant l’antisémitisme musulman.

L’antisémitisme prend aussi très largement la forme de ce que les hypocrites appellent l’antisionisme. Comme mon regretté ami Paul Giniewski l’a écrit dans un livre magistral consacré à la question, Antisionisme : le nouvel antisémitisme : il est inutile d’user de circonlocutions, l’antisionisme est un antisémitisme plus vicieux sans doute que l’antisémitisme des temps nazis, parce qu’il avance masqué derrière toute une panoplie de mensonges et de falsifications.

Comme l’a aussi écrit Alan Dershowitz, dans un autre livre remarquable, The Case for Israel (Plaidoyer pour Israël), la façon dont on traite Israël aujourd’hui est très similaire à la façon dont on traitait les Juifs avant la renaissance d’un Etat juif, et Israël est traité aujourd’hui comme le Juif des Etats par les antisémites du monde entier.

Je l’ai dit, et je le redis : j’ai honte d’être Français et de voir que mon pays se place en position de chef de file européen du combat pour la reconnaissance et le financement d’un Etat palestinien.

Si je quitte la France et que je prends une autre nationalité, j’accomplirai, je l’ai décidé, les formalités requises pour ne plus posséder la nationalité française.

Pétain, il y a six décennies, de Gaulle, digressant sur le « peuple dominateur et sûr de lui », moins de vingt années plus tard, Chirac, s’évertuant à sauver Saddam Hussein, et aujourd’hui, l’occupant actuel de l’Elysée… Demain, qui sait, un socialiste qui ferait pire encore, si c’est imaginable. Cela suffit !

J’ai honte d’être Français aussi quand je lis la presse française, quand j’écoute la radio française, quand je regarde la télévision française et qu’il s’agit d’Israël : j’ai l’impression qu’on me parle d’un pays monstrueux, que je ne connais pas, dont je devrais désirer l’anéantissement, tant il semble haïssable, et qui n’a strictement aucun rapport avec l’Israël que je connais.

Je me trouve confronté à de véritables incitations à la haine, dignes de celles nées de l’esprit criminel de Joseph Goebbels. Et je sais pourtant qu’elles sont nées de l’esprit de gens qui se pensent aux antipodes de Joseph Goebbels, qui votent souvent à gauche, qui se pensent du côté du « progrès » et de l’ « antiracisme ». Et qui, dans leur esprit plus vénéneux qu’une amanite phalloïde et plus perforé qu’une éponge, me classeraient aisément, parce que je défends Israël, du côté des « fascistes ».

Je l’ai dit et le répète aussi : moi qui aime tant les Etats-Unis d’Amérique, lorsque j’entends Barack Obama parler au nom des Etats-Unis, j’ai le sentiment d’être confronté à une trahison de tout ce qui fait mon amour pour les Etats-Unis. Et de ce qui fait d’eux, pour moi, comme pour des multitudes, bien plus qu’un simple pays.

Selon l’expression d’Abraham Lincoln, reprise depuis par William Bennett pour en faire le titre d’un excellent ouvrage : The Last Best Hope. (Le dernier meilleur espoir sur terre), j’ai le sentiment que le dernier meilleur espoir sur terre est trahi et foulé aux pieds.

J’ai mal pour l’Amérique que j’aime - et qui, je le sais, existe toujours, car je me retrouve souvent dans cette Amérique-là -, lorsque je vois un homme, élu par erreur et par égarement à la présidence, évoquer la nécessité, pour le « bien d’Israël », bien sûr, de prendre ses distances avec Israël, d’humilier les dirigeants d’Israël, de tenir sans cesse des propos qui accusent Israël de crimes et de fautes qu’Israël n’a jamais commis, d’édulcorer sans cesse les actes réellement criminels subis par Israël, de voir sans cesse la paille dans l’œil d’Israël et jamais la poutre sanguinolente dans l’œil des ennemis d’Israël.

Un tel homme est unamerican, comme on dit aux Etats-Unis, non-américain et étranger aux valeurs de l’Amérique. Et lorsque, par sa propre faute, parce qu’il a tant cédé verbalement à des terroristes antisémites déguisés en « dirigeants palestiniens », que ceux-ci ont pensé pouvoir aller trop loin et demander un Etat sans frontières, visiblement destiné à effacer Israël de la carte, je vois cet homme contraint de ne pas tout céder, et de finalement dire non, je ne vois pas un ami d’Israël qui romprait soudain avec trente mois de turpitudes.

Je vois un homme qui montre qu’Israël est isolé, et qui montre, au même instant, que les Etats-Unis sont les seuls à défendre encore Israël et sont eux-mêmes isolés dans cette position. Je vois un homme qui a produit l’isolement d’Israël et qui a produit aussi l’isolement des Etats-Unis, dans la position de défenseur d’Israël, et qui, à partir de là, peut accentuer les pressions pour qu’Israël fasse encore davantage de concessions, sans quoi le veto américain ne lui serait plus garanti.

Les pressions sur Israël vont s’intensifier. Je n’ai aucune illusion à ce sujet. Et Obama va contribuer aux pressions, je n’ai aucune illusion à ce sujet non plus. Dans son discours à l’ONU, il a parlé des « nouvelles bases » de négociation qu’il a posées en mai ; ce qui signifie que le point de départ d’une solution acceptable pour lui est le retour aux « frontières de 1967 », qui implique la division eu deux de Jérusalem.

La situation pour Israël n’a jamais été aussi difficile depuis plusieurs décennies, et dans cette situation, Israël est seul. Ceux qui penseraient qu’Obama est autre chose que ce qu’il est devraient se voir rappeler la formule d’un politicien français cynique : les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

L’occupant de l’Elysée va faire du zèle « pro-palestinien » pendant les mois qui viennent : les élections présidentielles sont proches et il y a des voix musulmanes à prendre. Un remplaçant éventuel ne vaudrait pas mieux que lui. Le reste de l’Europe ne vaut pas mieux. L’Europe est un continent en plein naufrage économique, politique et moral.

L’antiaméricain anti-israélien de la Maison Blanche va modérer ses ardeurs « propalestiniennes », en public tout au moins, jusqu’aux élections, dans quatorze mois. Ce qui ne l’empêchera pas de faire, dans l’ombre, ce qu’il peut pour nuire à Israël.

Si, dans quatorze mois, un Américain qui aime les Etats-Unis d’Amérique est élu, Israël ne sera plus seul. Jamais, dans le camp Républicain, autant de signes d’amitié sincère envers Israël n’ont été à ce point visibles. Cela tempère mon accablement, ma tristesse et ma colère.

Cela ne les efface pas. Comment, six décennies après la shoah, avons-nous pu en arriver là ?

Comment peut-on traiter comme un chef d’Etat un homme tel que Mahmoud Abbas, dont on sait qu’il passe son temps, lorsqu’il est à Ramallah, à faire l’éloge d’assassins de Juifs ? Comment peut-on accepter la simple idée de donner un Etat à des gens qui disent explicitement que l’Etat en question sera épuré ethniquement de toute présence juive et n’intègrera aucun « réfugié », car ceux-ci ont un rôle, qui est de submerger Israël ? Comment peut-on accepter d’envisager de donner un Etat dont les médias et les manuels scolaires débordent d’une haine antisémite nauséabonde ?

Que l’Europe soit enthousiaste à l’idée de créer un Etat judenrein ne devrait pas surprendre, que les Etats-Unis aient à leur tête un homme qui tend à penser comme un Européen me semble, toujours, inconcevable, et la réalité est pourtant là.

@Metula News Agency.

http://www.menapress.org/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 01 Oct 2011, 21:15

L’imposture palestinienne


Le titre de cet article surprendra sans doute dans le contexte actuel. Aux Nations Unies, on n’a cessé, ces derniers jours, d’entendre répéter que le « peuple palestinien » avait le droit d’avoir un État. On a glosé sur les souffrances des « Palesti­niens », sur « l’occupation », et que sais-je encore.
Les faits sont là, pourtant. Les guerres arabes contre Israël, guerre de 1973 comprise, n’ont pas été menées pour que le « peuple palestinien » ait un État, mais pour détruire Israël.

L’Organisation de Libération de la Palestine n’a, elle-même, pas été fondée, en 1964, pour donner un État au « peuple palestinien » et libérer le territoire de celui-ci, mais pour détruire Israël. Et c’est plusieurs années après la fondation de l’OLP que la notion de « peuple palestinien » a fait son apparition, in­ventée par les services de propagande de Nasser et du KGB. L’idée était que présenter la volonté de destruction d’Israël sous l’angle d’une « lutte de libération nationale » rendrait cette volonté de destruction plus acceptable au reste du monde. Ce fut une idée efficace, puisque, désormais, tout le monde pense qu’il existe un « peuple palestinien » qui mène une « lutte de libération nationale ».

En réalité, ceux que l’on appelle « Palestiniens » sont, pour la plupart, des immigrants qui se sont installés sur le territoire du Mandat palestinien, au moment où celui-ci a été administré par le Royaume Uni, et qui ont quitté le territoire à la demande des autorités arabes lorsque les pays arabes voisins d’Israël ont mené la première guerre destinée à détruire Israël, en 1948-1949.

Ces gens ont reçu en 1949 le statut de « réfugiés » et, parce que les pays arabes les ont maintenus dans des camps, parce que le monde occidental a payé pour l’entretien de ces camps, ils ont toujours le statut de « réfugiés », 62 ans plus tard. Les « réfugiés », au départ, étaient environ 600 000 ; ils sont aujourd’hui cinq millions, et on en est à la quatrième génération de « réfugiés ». Devenir « réfugié » en 1949 était très facile : il suffisait de prouver deux années de résidence sur le territoire de ce qui est aujourd’hui Israël.

Les « Palestiniens » n’ont appris qu’ils étaient les « Palestiniens » qu’au moment où la notion de « peuple palestinien » a été inventée, à la fin de l’année 1967.

De même que la notion de « peuple palestinien » a été inventée assez récemment, l’idée de « territoires palestiniens » est, elle aussi, une invention récente. Jusqu’en 1967, Gaza faisait partie du territoire égyptien, tandis que la Judée-Samarie (Cisjorda­nie) faisait partie du territoire jordanien. C’est parce qu’en sig­nant la paix avec Israël, l’Égypte a renoncé à Gaza et la Jordanie à la Cisjordanie que ces territoires ont eu un statut différent, et non réglé à ce jour.

Mais ces territoires n’ont jamais été « territoires palestiniens », notion falsificatrice. Ils n’ont ja­mais été « territoires occupés », mais territoires conquis par l’Égypte et la Jordanie par la guerre en 1948-1949, puis perdus par l’Égypte et la Jordanie par la guerre en 1967 et, depuis, disputés.
On peut ajouter que Gaza est gouverné par le Hamas, organisation terroriste islamiste qui a pour projet de détruire Israël et de mener le djihad jusqu’à la restauration d’un califat, et que l’Autorité palestinienne, qui n’a jamais renoncé au terrorisme, n’a aucunement l’intention de voir créer un État palestinien à côté d’Israël, mais de créer un État à la place d’Israël, après destruction d’Israël.

Qu’on débatte incessamment de l’idée de créer un État pour un « peuple » inventé pour des raisons de guerre d’agression par des organismes totalitaires, qu’on veuille créer cet État sur des terres qui n’ont – et pour cause ! – jamais été celles de ce « peuple », et qu’on veuille confier cet État à des gens qui n’existent que pour détruire un autre État serait grotesque, si ce n’était monstrueux.
Que les dirigeants des pays occidentaux prétendent « régler » un problème inventé de toutes pièces est honteux. Qu’Israël soit contraint de participer aux simagrées censées régler ce problème est lamentable.

La paix viendra, si elle doit venir, quand les Palestiniens auront été délivrés de l’idée qu’ils sont le « peuple palestinien », quand ils recevront une éducation di­gne de ce nom, quand ils seront débarrassés de dirigeants totalitaires, et quand les dirigeants occidentaux se conduiront dignement.

http://www.les4verites.com/L-imposture-palestinienne-4042.html
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 01 Oct 2011, 22:21

Ceux qui parlent de "deux États vivant côte-à-côte en paix et en sécurité" se racontent des histoires. Les Palestiniens et les pays arabes n'auront l'esprit en paix que quand ils auront rayé Israël de la carte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 01 Oct 2011, 22:51

Simon1976 a écrit:
Ceux qui parlent de "deux États vivant côte-à-côte en paix et en sécurité" se racontent des histoires. Les Palestiniens et les pays arabes n'auront l'esprit en paix que quand ils auront rayé Israël de la carte.

Non , après ils continueront à se mettre sur la gueule entre eux, et ne pas oublier que pour eux Israël n'est qu'un entremet et que l'Europe est la suivante sur la liste, voilà pourquoi nous devrions davantage défendre Israël.

Au moins au Canada vous avez un premier ministre qui comprend cela, c'est rare. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Sam 01 Oct 2011, 23:30

Dromaeosaurus a écrit:
Simon1976 a écrit:
Ceux qui parlent de "deux États vivant côte-à-côte en paix et en sécurité" se racontent des histoires. Les Palestiniens et les pays arabes n'auront l'esprit en paix que quand ils auront rayé Israël de la carte.

Non , après ils continueront à se mettre sur la gueule entre eux, et ne pas oublier que pour eux Israël n'est qu'un entremet et que l'Europe est la suivante sur la liste, voilà pourquoi nous devrions davantage défendre Israël.

Au moins au Canada vous avez un premier ministre qui comprend cela, c'est rare. Thumright

salut

Et Netanyahu a remercié plus d'une fois le Canada pour son appui à Israël.

J'ai déjà été pro-palestinien mais maintenant, mes yeux se sont ouverts. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fidjouss



Messages : 547
Inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Pétition : Non à l'état palestinien   Dim 02 Oct 2011, 19:41

Dromaeosaurus a écrit:
L’imposture palestinienne


Le titre de cet article surprendra sans doute dans le contexte actuel. Aux Nations Unies, on n’a cessé, ces derniers jours, d’entendre répéter que le « peuple palestinien » avait le droit d’avoir un État. On a glosé sur les souffrances des « Palesti­niens », sur « l’occupation », et que sais-je encore.
Les faits sont là, pourtant. Les guerres arabes contre Israël, guerre de 1973 comprise, n’ont pas été menées pour que le « peuple palestinien » ait un État, mais pour détruire Israël.

L’Organisation de Libération de la Palestine n’a, elle-même, pas été fondée, en 1964, pour donner un État au « peuple palestinien » et libérer le territoire de celui-ci, mais pour détruire Israël. Et c’est plusieurs années après la fondation de l’OLP que la notion de « peuple palestinien » a fait son apparition, in­ventée par les services de propagande de Nasser et du KGB. L’idée était que présenter la volonté de destruction d’Israël sous l’angle d’une « lutte de libération nationale » rendrait cette volonté de destruction plus acceptable au reste du monde. Ce fut une idée efficace, puisque, désormais, tout le monde pense qu’il existe un « peuple palestinien » qui mène une « lutte de libération nationale ».

En réalité, ceux que l’on appelle « Palestiniens » sont, pour la plupart, des immigrants qui se sont installés sur le territoire du Mandat palestinien, au moment où celui-ci a été administré par le Royaume Uni, et qui ont quitté le territoire à la demande des autorités arabes lorsque les pays arabes voisins d’Israël ont mené la première guerre destinée à détruire Israël, en 1948-1949.

Ces gens ont reçu en 1949 le statut de « réfugiés » et, parce que les pays arabes les ont maintenus dans des camps, parce que le monde occidental a payé pour l’entretien de ces camps, ils ont toujours le statut de « réfugiés », 62 ans plus tard. Les « réfugiés », au départ, étaient environ 600 000 ; ils sont aujourd’hui cinq millions, et on en est à la quatrième génération de « réfugiés ». Devenir « réfugié » en 1949 était très facile : il suffisait de prouver deux années de résidence sur le territoire de ce qui est aujourd’hui Israël.

Les « Palestiniens » n’ont appris qu’ils étaient les « Palestiniens » qu’au moment où la notion de « peuple palestinien » a été inventée, à la fin de l’année 1967.

De même que la notion de « peuple palestinien » a été inventée assez récemment, l’idée de « territoires palestiniens » est, elle aussi, une invention récente. Jusqu’en 1967, Gaza faisait partie du territoire égyptien, tandis que la Judée-Samarie (Cisjorda­nie) faisait partie du territoire jordanien. C’est parce qu’en sig­nant la paix avec Israël, l’Égypte a renoncé à Gaza et la Jordanie à la Cisjordanie que ces territoires ont eu un statut différent, et non réglé à ce jour.

Mais ces territoires n’ont jamais été « territoires palestiniens », notion falsificatrice. Ils n’ont ja­mais été « territoires occupés », mais territoires conquis par l’Égypte et la Jordanie par la guerre en 1948-1949, puis perdus par l’Égypte et la Jordanie par la guerre en 1967 et, depuis, disputés.
On peut ajouter que Gaza est gouverné par le Hamas, organisation terroriste islamiste qui a pour projet de détruire Israël et de mener le djihad jusqu’à la restauration d’un califat, et que l’Autorité palestinienne, qui n’a jamais renoncé au terrorisme, n’a aucunement l’intention de voir créer un État palestinien à côté d’Israël, mais de créer un État à la place d’Israël, après destruction d’Israël.

Qu’on débatte incessamment de l’idée de créer un État pour un « peuple » inventé pour des raisons de guerre d’agression par des organismes totalitaires, qu’on veuille créer cet État sur des terres qui n’ont – et pour cause ! – jamais été celles de ce « peuple », et qu’on veuille confier cet État à des gens qui n’existent que pour détruire un autre État serait grotesque, si ce n’était monstrueux.
Que les dirigeants des pays occidentaux prétendent « régler » un problème inventé de toutes pièces est honteux. Qu’Israël soit contraint de participer aux simagrées censées régler ce problème est lamentable.

La paix viendra, si elle doit venir, quand les Palestiniens auront été délivrés de l’idée qu’ils sont le « peuple palestinien », quand ils recevront une éducation di­gne de ce nom, quand ils seront débarrassés de dirigeants totalitaires, et quand les dirigeants occidentaux se conduiront dignement.

http://www.les4verites.com/L-imposture-palestinienne-4042.html

Tu es mandaté par Lieberman, visiblement les sionistes sont trés actifs les forums des "gentils"



Rabbin Yoseph : “Les Gentils n’existent que pour servir les juifs”


La seule fin pour les non Juifs est de servir les Juifs, selon le rabbin Ovadia Yosef, le chef du Conseil des Sages de la Torah du parti Shas et éminent jurisconsulte Séfarade.
« Les Goyim ne sont nés que pour nous servir. Hors cela, ils n’ont aucune place dans ce monde – sauf pour servir le peuple d’Israël » a-t-il dit samedi soir dans son sermon hebdomadaire sur les lois concernant les actions que les non Juifs sont autorisés à effectuer pendant le sabbat.
Selon Yosef, les vies des non Juifs en Israël sont “protégées par la Dieu afin d’éviter des pertes pour les Juifs”.
“En Israël, la mort n’a pas d’emprise sur eux… Avec les Gentils, ce sera comme pour toute personne – ils doivent mourir, mais [Dieu] leur accordera la longévité. Pourquoi? Imaginez que l’âne de quelqu’un meure, il perdra de l’argent.
C’est son serviteur… C’est pourquoi il a une longue vie, pour bien travailler pour son Juif” a déclaré Yosef.
“Pourquoi a-t-on besoin des Gentils? Ils vont travailler, ils vont labourer, ils vont récolter. Nous nous assiérons comme un effendi pour manger. C’est pour ça que les Gentils ont été créés”, a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pétition : Non à l'état palestinien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pétition : Non à l'état palestinien
» Pétition contre la chasse à la baleine
» Pétition à signer en faveur d'Asia Bibi.
» Pétition(lettre) contre la déforestation
» Pétition européenne contre le suremballage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: