DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lilipus



Messages : 1
Inscription : 23/08/2011

MessageSujet: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Mar 23 Aoû 2011, 20:15

Bonjour,

je souhaiterai avoir votre avis, est-ce que l'ambition personnelle, aussi infime soit-elle, peut nuire à la foi? Je souhaiterai devenir professeur, mais je crains que cela puisse nuire à ma foi, et à ma façon de la vivre.
De plus, ma mère me dit souvent que mes désirs personnelles ne font que nuire à ce que Dieu a prévu pour moi, elle souhaiterai que je me consacre entièrement à lui... mais bien que je fasse de mon mieux pour me rapprocher de lui, rien ne semble suffisant. Du coup je me sens perdue, que dois-je faire? Cette question meêmpêche de faire un choix et me limite dans mes tentatives à passer le concours, ayant ce qu'on appelle "la peur de la réussite". L'ambition personnelle peut-elle vraiment influencer à notre rapport à Dieu?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Mar 23 Aoû 2011, 21:10

Cher Lilipus, cette ambition personnelle ne nuira à voire foi que si vous en fait la FINALITÉ ULTIME de votre vie. Et dans ce cas, cette ambition nuira aussi à votre femme, à vos enfants.

Par contre, si vous savez situer exactement où il faut cette ambition, à savoir comme un MOYEN (et donc qqchose de relatif), loin de nuire à votre foi, elle l'aidera car elle vous structurera.

Il faut donc se souvenir de ce rapport FIN (Dieu et le prochain) et MOYEN (le travail, l'argent, les honneurs etc.)
Pas de danger dans ce cas ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Mar 23 Aoû 2011, 22:07

Je suis d'accord avec Arnaud.

Moi je suis un bon exemple : j'aime beaucoup commander, et très peu obéir.
Je suis un râleur fini quand je dois faire des choses qui vont à l'encontre de ce que je coris bon de faire.

Bref, je suis bien plus "saint" en tant que chef d'équipe qu'en tant qu'ouvrier.

Je ne vais pas m'imposer un job d'ouvrier, car je sais que ça ne me convient pas.
Du coup, il est vrai, j'ai de l'ambition personnelle. J'ai envie de manager, gérer, etc. dans mon travail.

Mais ainsi, je crois être bien plus à ma place, dans une posture où je peu bien plus donner le meilleur de moi-même, avec la possibilité d'être satisfait dans mon travail.
je ne crois pas que cela soit en opposition avec mon désir de devenir aussi saint que possible.
Par contre, il y a toujours un risque d'orgueil au coeur de ça.
Mais où que j'aille, il y en aura toujours...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Ven 26 Aoû 2011, 01:44

Cher Spidle33,

J'ai un caractère semblable au vôtre.

En ce qui me concerne j'y devine aussi de l'orgueil.

C'est pourquoi il est bon pour nous, sans négliger d'exercer nos responsabilités, de vivre autant que possible l'obéissance.

Le Christ lui-même, infiniment plus grand "chef d'équipe" que nous, a lui-même choisi d'accepter d'obéir : à sa mère, à Joseph, aux lois de la nature (faim, soif, froid, sommeil...) et pardessus tout au Père. Sans jamais gronchonner. Voila la sainteté du Chef !

Tout en préservant notre rôle humain de 'chef' pour un temps, la Providence nous donne chaque jour des occasions d'obéissance. Par exemple à travers les petites contrariétés et vexations de la vie. Nous devrions donc les accueillir comme des cadeaux du Ciel pour nous exercer à l'obéissance sans nous retirer notre commandement .

Cela vaut pour un temps seulement, car le chemin vers la sainteté exige plus. Tot ou tard, le commandement nous sera retiré. Autant se préparer tôt !

Citation :
"Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller."

St Jean, 21

Partagez vous cette vue ?

Antoine


Dernière édition par AntoineG le Ven 26 Aoû 2011, 03:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Ven 26 Aoû 2011, 02:16

Chère Lilipus,

lilipus a écrit:
Je souhaiterai devenir professeur, mais je crains que cela puisse nuire à ma foi, et à ma façon de la vivre.

Alors devenez non seulement professeur, mais 'professeur chrétien'. C'est à dire fidèle au Christ, agissant dans votre métier par amour pour Lui et pour les hommes. Témoin crédible de la foi auprès de vos collègues et élèves, courageuse lorsqu'il le faudra.

Comme le poste de professeur sera, comme le rappelle Arnaud, juste un MOYEN et pas votre finalité, vous n'y serez pas attachée à l'excès et serez capable de le quitter s'il devenait un jour incompatible avec votre foi ou les exigences de votre vocation.

Voici quelques paroles de Benoit XVI adressées aux jeunes professeurs, il y a quelques jours lors des JMJ de Madrid. Si vous choisissez de devenir professeur, ces paroles sont aussi pour vous:

Citation :
Aussi je vous exhorte de tout cœur à ne jamais perdre cette sensibilité et ce désir ardent de la vérité ; à ne pas oublier que l’enseignement n’est pas une communication aride de contenus, mais une formation des jeunes que vous devrez comprendre et rechercher, chez lesquels vous devez susciter cette soif de vérité qu’ils ont au plus profond d’eux-mêmes et qu’ils cherchent à assouvir. Soyez pour eux un encouragement et une force.

(...)

Tout ceci nous invite à tourner toujours notre regard vers le Christ, sur le visage duquel resplendit la Vérité qui nous illumine, mais qui est aussi le Chemin qui nous conduit à une plénitude durable, puisqu’il est le Voyageur qui est à nos côtés et qui nous soutient de son amour. Liés à lui, vous serez de bons guides pour nos jeunes. Avec cette espérance, je vous confie à la protection de la Vierge Marie, Trône de la Sagesse, pour qu’elle fasse de vous des collaborateurs de son Fils par une vie pleine d’attention pour vos semblables et féconde en fruits, aussi bien de connaissance que de foi, pour vos étudiants. cheers

Vous pouvez lire le texte intégral ici (http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Benoit-XVI-aux-universitaires-Soyez-pour-les-jeunes-un-encouragement-et-une-force-_NG_-2011-08-19-700674) ou mieux l'écouter si vous entendez l'espagnol.

Antoine

PS il ne sera pas inutile, au passage, de peaufiner l'orthographe du professeur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Ven 26 Aoû 2011, 03:31

Arnaud:

lilipus a écrit:
Du coup je me sens perdue

Eh bien lilipus,ressens-tu un appel ? Une vocation ? Car cela n'a rien à voir avec l'ambition.

D'ailleurs est-ce de l'ambition que d'être professeur avec un vrai amour de son métier:en effet c'est un métier qui demande beaucoup et qui est peu gratifiant matériellement.
Elle est où l'ambition du monde ici ?
Ta maman te voudrait soeur dans un monastère ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Ven 26 Aoû 2011, 10:15

spidle33 a écrit:
Je suis d'accord avec Arnaud.

Moi je suis un bon exemple : j'aime beaucoup commander, et très peu obéir.

Moi je n'aime ni l'un ni l'autre.

C'est pour ça que je veux devenir universitaire : logiquement c'est un des métiers où l'on vous laisse le plus tranquille. Personne qui vient vous les péter toutes les cinq minutes en vous demandant quoi faire, et aucun incompétent qui vient vous expliquer ce que vous devez faire.

Citation :
Mais ainsi, je crois être bien plus à ma place, dans une posture où je
peu bien plus donner le meilleur de moi-même, avec la possibilité d'être
satisfait dans mon travail.

Il me semble justement qu'essayer de comprendre dans quoi on est bon et de mettre cela en avant au service de la collectivité est une voie de sainteté. C'est tout le sens de la parabole des talents.
Et par ailleurs, l'Eglise reconnaît depuis longtemps la sainteté dans le travail. C'est au coeur de l'Opus Dei.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?   Ven 26 Aoû 2011, 13:47

AntoineG a écrit:
Cher Spidle33,

J'ai un caractère semblable au vôtre.

En ce qui me concerne j'y devine aussi de l'orgueil.

C'est pourquoi il est bon pour nous, sans négliger d'exercer nos responsabilités, de vivre autant que possible l'obéissance.

Le Christ lui-même, infiniment plus grand "chef d'équipe" que nous, a lui-même choisi d'accepter d'obéir : à sa mère, à Joseph, aux lois de la nature (faim, soif, froid, sommeil...) et pardessus tout au Père. Sans jamais gronchonner. Voila la sainteté du Chef !

Tout en préservant notre rôle humain de 'chef' pour un temps, la Providence nous donne chaque jour des occasions d'obéissance. Par exemple à travers les petites contrariétés et vexations de la vie. Nous devrions donc les accueillir comme des cadeaux du Ciel pour nous exercer à l'obéissance sans nous retirer notre commandement .

Cela vaut pour un temps seulement, car le chemin vers la sainteté exige plus. Tot ou tard, le commandement nous sera retiré. Autant se préparer tôt !

Citation :
"Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller."

St Jean, 21

Partagez vous cette vue ?

Antoine
Cher Antoine,

Globalement je partage tout à fait votre vue.
La place du chef et de la responsabilité est très particulière :
- elle est à la fois celle d'un dirigeant qui doit faire le nécessaire pour que les choses se fassent finalement.
- elle est aussi celle qui réclame le plus de disponibilités, et sur ce point, par moment, une grande générosité. Quand un subordonné se tourne vers le chef, il se doit de lui répondre, à tout moment, car il est responsable.

De ce deuxième aspect, je dis souvent à ceux que je "dirige" : chef veut dire "serviteur" !
Non pas que je ne donne aucun ordre, mais que le subordonné doit savoir qu'au-dessus de lui, il a une personne à son service, à qui il peut faire appel.

Alors certes, le rôle de chef peut tout à fait monopoliser l'autorité seule, au détriment de la disponibilité. Mais c'est alors bien dommage, car c'est sans doute cette deuxième composante qui demande l'humilité.

Par ailleurs, il est rare d'être chef exclusivement de soi-même, sans devoir rendre de compte à personne. Quand bien même on est au sommet d'une pyramide, un chef a des comptes à rendre implicitement à ceux qu'ils commandent.

Tout cela pour redire que le rôle de chef n'est pas en lui-même un poste d'orgueil et de mise en avant de soi. Cela peut être un poste de sacrifices, de renoncement, de disponibilités. C'est même pour moi évident alors qu'au premier abord, on ne le croirait pas.


Quand à se voir retirer tout pouvoir de commander, il est évident, et le passage que tu cites est criant de vérité, que celui-ci nous sera un jour retiré, et fait partie de toutes ces choses que nous devons être capable de renoncer.

Là où est ton trésor, là aussi est ton coeur.

Eh oui, commander peut me procurer beaucoup de joies. Au-delà même de "bien commander", c'est toujours un grand plaisir d'arriver à établir entre son équipe et soi-même un climat favorable, une coopération saine, qui est malgré tout quelque chose de très différent de l'amitié, bien qu'on puisse avoir une certaine complicité petit à petit avec certaines personnes.

Mais tout ce qui dans une tâche, un travail, un rôle qu'on prend, peut nous procurer de la satisfaction, cela peut aussi nous être retiré.

En fait, on est toujours le subordonné de quelqu'un,et par excellance, subordonné au Christ, qui quand il nous conduit, nous demande des choses, et parfois de renoncer.
C'est le chemin (Jésus !) que l'on accepte de suivre quand on choisit le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
 
Peut-on concilier ambition personnelle et foi ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut-on m'interdire de faire acheter un cahier de grammaire?
» Le stress peut faire vomir?
» L'anarchisme voire le terrorisme peut-il être légitime ?
» La cortisone peut-elle aider à soigner les phobies ?
» Peut on déterminer la taille d'un objet que l'on voit dans le ciel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: