DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 discernement: quel célibat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 11:11

Bonjour à tous, Very Happy

J'aurais besoin de conseils pour un discernement:

J'ai consacré mon célibat à Dieu et vers 32 ans, j'ai essayé de le servir auprès d'un groupe spirituel, tout en travaillant à l'extérieur du groupe.
Il y a presque deux ans, après une formation longue et chaotique, due à une maladie chronique, l'admission définitive m'a été refusée.
J'ai donc 55 ans, je suis célibataire, et je ne suis plus rattachée à aucun groupe.
je souhaiterais comprendre si la décision du groupe sur mon admission vaut comme un refus de mon célibat par le Seigneur, et si je dois encore éventuellement, malgré les difficultés, trouver la voie du mariage, ou , ce qui serait plus facile, celle du célibat "ordinaire", comme une simple laïque non consacrée.
Le célibat non consacré a-t-il un sens pour l'Eglise ?
Ou si vous pensez que mon célibat reste consacré , puisque j'ai renouvelé mes promesses chaque année.

J'espère avoir expliqué clairement,

Merci à vous, sunny

Gaudia.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33

avatar

Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 12:55

Chère Gaudia,

Tout d'abord, bienvenue sur ce forum ! Smile

Non, le célibat non consacré n'est pas un état de vie en tant que telle.
je signifie par là qu'un jeune qui est en discernement de sa vocation ne va pas discerner parmi :
- le mariage
- le célibat consacré
- le sacerdoce (pour les garçons)
- le célibat non-consacré

Je crois par contre que les faits de la vie peuvent tout à fait conduire quelqu'un jusqu'à un célibat qui ne soit pas consacré "officiellement" en tant que tel.

Qu'à cela ne tienne ! Le célibat peut tout à fait être accepté et "se consacrer" en tant que tel au Seigneur.
le célibat est un grand sacrifice, et dans votre histoire, il me semble déjà le reflet d'un grand amour du Seigneur.

En rappelant que l'état de vie n'est rien d'autre que le moyen qui pousse au don de soi et conduit à la Sainteté (votre vocation première !), et que le Seigneur dans notre quête de vocation suggère trois états de vie, mais des milliards de parcours individuels, avec des milliards de "plans de secours", il n'est pas absurde selon moi de penser que votre célibat peut garder tout son sens, être offert à Dieu, et vous permettre le don de vous-même.

De là à vous dire comment, je ne vous connais pas assez et craindrait de dire des bêtises. Mais dans la prières et l'offrande de votre vie au Seigneur, il vous mettra sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
fredsinam

avatar

Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 14:43

Gaudia a écrit:
Bonjour à tous, Very Happy

J'aurais besoin de conseils pour un discernement:

J'ai consacré mon célibat à Dieu et vers 32 ans, j'ai essayé de le servir auprès d'un groupe spirituel, tout en travaillant à l'extérieur du groupe.
Il y a presque deux ans, après une formation longue et chaotique, due à une maladie chronique, l'admission définitive m'a été refusée.
J'ai donc 55 ans, je suis célibataire, et je ne suis plus rattachée à aucun groupe.
je souhaiterais comprendre si la décision du groupe sur mon admission vaut comme un refus de mon célibat par le Seigneur, et si je dois encore éventuellement, malgré les difficultés, trouver la voie du mariage, ou , ce qui serait plus facile, celle du célibat "ordinaire", comme une simple laïque non consacrée.
Le célibat non consacré a-t-il un sens pour l'Eglise ?
Ou si vous pensez que mon célibat reste consacré , puisque j'ai renouvelé mes promesses chaque année.

J'espère avoir expliqué clairement,

Merci à vous, sunny

Gaudia.
Vous nous posez une question de discernement qui serait difficile à répondre rapidement vu que nous ne vous connaissons pas bien .Mais si votre désir de vous consacrez au seigneur comme c'était le cas il y a plus de 20 ans demeure alors OUI , le seigneur le désire aussi , et il le désire plus que jamais .Car l’incompréhension et l'obscurité dans la quelle vous vous trouvez est un signe qu'il désire que vous lui consacrez toute votre vie ,votre avenir et que jamais quelque soit les difficultés vous ne doutiez pas de son amour et de votre consécration . Néanmoins je vous conseille de demander un rendez vous chez votre évêque pour lui poser la question et lui demander si il ne peut pas vous trouvez un autre communauté ou groupe . Je vous conseille aussi de vous trouvez si possible un père spirituel et une retraite de discernement chez les jésuite ou ICI
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam

avatar

Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 15:01

spidle33 a écrit:
Chère Gaudia,

Tout d'abord, bienvenue sur ce forum ! Smile

Non, le célibat non consacré n'est pas un état de vie en tant que telle.
je signifie par là qu'un jeune qui est en discernement de sa vocation ne va pas discerner parmi :
- le mariage
- le célibat consacré
- le sacerdoce (pour les garçons)
- le célibat non-consacré

Je crois par contre que les faits de la vie peuvent tout à fait conduire quelqu'un jusqu'à un célibat qui ne soit pas consacré "officiellement" en tant que tel.

Qu'à cela ne tienne ! Le célibat peut tout à fait être accepté et "se consacrer" en tant que tel au Seigneur.
le célibat est un grand sacrifice, et dans votre histoire, il me semble déjà le reflet d'un grand amour du Seigneur.

En rappelant que l'état de vie n'est rien d'autre que le moyen qui pousse au don de soi et conduit à la Sainteté (votre vocation première !), et que le Seigneur dans notre quête de vocation suggère trois états de vie, mais des milliards de parcours individuels, avec des milliards de "plans de secours", il n'est pas absurde selon moi de penser que votre célibat peut garder tout son sens, être offert à Dieu, et vous permettre le don de vous-même.

De là à vous dire comment, je ne vous connais pas assez et craindrait de dire des bêtises. Mais dans la prières et l'offrande de votre vie au Seigneur, il vous mettra sur la route.

Je suis d'accord avec vous sauf sur un chose car il y a les vierges consacré mais aussi de consécration privé (dans une messe en présence ou pas d'un évêque ) comme celle du fondateur de la communauté de l'Emmanuel , Pierre Goursat qui a été confirmé par l'archeveque de Paris dans sa vocation d'adorateur laïc consacré dans le célibat.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33

avatar

Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 15:39

fredsinam a écrit:
Je suis d'accord avec vous sauf sur un chose car il y a les vierges consacré mais aussi de consécration privé (dans une messe en présence ou pas d'un évêque ) comme celle du fondateur de la communauté de l'Emmanuel , Pierre Goursat qui a été confirmé par l'archeveque de Paris dans sa vocation d'adorateur laïc consacré dans le célibat.
Euh vous n'êtes pas d'accord avec quoi ?
C'est un célibat tout ce qu'il a de plus consacré Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
fredsinam

avatar

Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 15:58

spidle33 a écrit:
fredsinam a écrit:
Je suis d'accord avec vous sauf sur un chose car il y a les vierges consacré mais aussi de consécration privé (dans une messe en présence ou pas d'un évêque ) comme celle du fondateur de la communauté de l'Emmanuel , Pierre Goursat qui a été confirmé par l'archeveque de Paris dans sa vocation d'adorateur laïc consacré dans le célibat.
Euh vous n'êtes pas d'accord avec quoi ?
C'est un célibat tout ce qu'il a de plus consacré Smile
Excuse je t'avais mal lu..... 100% d'accord avec toi. Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 19:47

Bonjour, Very Happy


Mais comment alors l'Eglise considère-t-elle les milliers de "vieilles filles " et de "vieux garçons" qui, pour des raisons diverses sont restés célibataires, et ne sont pas suffisamment religieux ou fervents pour demander à être consacrés ? Et que l'on voit pourtant aussi dans nos églises ?

C'est une question qui me vient en marge de mon questionnement personnel, parce que j'ai de nombreux amis dans ce cas.

Quelle est la position de l'Eglise à leur sujet ? Y a-t-il pour eux une condamnation ? un rejet ?
Quelle est la place de tous ces célibataires ?

Merci de m'éclairer si vous savez...
Revenir en haut Aller en bas
spidle33

avatar

Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 19:58

Je serai très étonné que l'Eglise ne fasse une quelconque condamnation de ces gens là. Ca n'aurait pas de sens.
Encore une fois, ce sont les événements de la vie qui bien souvent ont conduit ces personnes au célibat non consacré.

Je crois qu'il y a deux cas :
> le cas où le célibat consacré était désiré comme vication particulière :
Dans ce cas, rien n'empêche de vivre ce célibat sus le regard de Dieu. Accepté et vécu ainsi, il peut porter aussi, à sa manière, beaucoup de fruit. Tant que je place ma situation sous le regard de Dieu et que je désire la sainteté, aucun état de vie ne trouve condamnation en lui-même...
> le cas où le mariage était désiré comme vication particulière :
Le plus délicat dans ce cas est d'accepter son célibat, d'en prendre acte, pour ouvrir de nouvelle perspective de don de soi. Il y a là un premier renoncement ("je ne puis plus me marier désormais"), puis une redécouverte du don de soi, dans une situation de célibataire. Souvent , ce don est déjà vécu auparavant, mais en attendant de rencontrer la "bonne personne". Puis, il faut ensuite souhaiter poser ce célibat sous le regard de Dieu, rechercher la manière manière de le vivre, et demander à Dieu d'en faire son chemin de sainteté !

Rien n'est perdu dans aucun des cas. La vocation première de quiconque, c'est la sainteté, et non un état de vie !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
benedictus

avatar

Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 21 Aoû 2011, 20:20

Bonjour Gaudia,

Chacun choisi son mode de vie, mariage/célibat, religieux/laïc , etc ... et cela reste une décision éminément personnelle, même si c'est parfois le résultat de circonstances externes (par exemple célibat pour n'avoir pas trouvé l'âme soeur)

Vous aviez pris un engagement auprès d'un groupe et vous avez choisi la voie du célibat, soit par conviction personnelle, soit que c'était imposé dans l'appartenance au groupe (?). Maintenant que vous avez pris vos distances par rapport au groupe, le choix mariage/célibat revient au devant de votre scène intérieure.

Je ne vous connais pas pour prétendre vous donner sérieusement une piste de réflexion, mais réfléchissez à ce que vous souhaitez, sachant que comme je le pense, le choix célibat/mariage devrait être indépendant du choix religieux/laïc (veuillez m'excuser si je suis un peu provocateur dans cette affirmation).

Le mieux serait de vous rapprocher d'un prètre qui pourrait vous conseiller spirituellement et vous aider dans votre dicernement.

En union de prières,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 12:39

Bonjour,


Après réflexion, je pense que je vais opter pour un célibat "non consacré" en ce sens que je ne vais pas chercher à nouveau d'autres groupes ou communautés spirituels pour en faire partie, et que je n'envisage plus de prononcer une consécration solennelle.

Mais bien sûr , comme j'ai choisi mon célibat par la foi, ce sera un état de vie vécu comme croyante. Sans doute pas comme catholique, ayant été échaudée par cette expérience communautaire avortée. Mais c'est une autre histoire. En tout cas, comme chrétienne.

@spidle: vous oubliez pour certains le cas où le célibat non consacré est voulu pour lui -même par exemple, par passion pour une profession...

@benedictus:non, je ne pense pas sérieusement au mariage. C'est un état de vie pour lequel je n'ai jamais eu de vocation. Dans mon esprit le choix mariage/ célibat n'a rien à voir avec le choix laïc / religieux.

Je vous remercie pour vos interventions qui m'ont aidée à préciser ma pensée.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33

avatar

Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 13:04

Gaudia a écrit:
@spidle: vous oubliez pour certains le cas où le célibat non consacré est voulu pour lui -même par exemple, par passion pour une profession...
Ce n'est pas un oubli, même si je peux respecter ce choix.

En soi, dans la quête de sa propre vocation, c'est d'abord le don de soi qui doit orienter notre décision.
Si pour une profession, je dois être célibataire, rien ne m'empêche de le consacrer.
Un célibat désiré de tout coeur, dans le cadre de la vocation comme moyen d'accéder à la sainteté, doit être envisagée en tant que célibat consacré.
Les communautés sont assez nombreuses et riches pour trouver celle qui conviendrait à un tel projet.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 14:27

Les communautés sont riches et nombreuses mais aucune n'accepterait des postulants souffrant de ma maladie chronique. Je peux l'affirmer en toute connaissance de cause, car je me suis renseignée , après coup - le verdict était tombé-,auprès de moult supérieures , et auprès de plusieurs évêques.
Là où je suis déçue et c'est un euphémisme , c'est que personne ne m'en a informée ni au début ni au long de ma formation, pas même ma conseillère spirituelle, qui m'a dit, après mon départ, avoir été fort étonnée. Le couperet est tombé en toute dernière ligne droite. Je peux vous dire que je ne suis pas la seule dans ce cas.
Le célibat consacré m'est donc interdit, en dépit de mon souhait.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33

avatar

Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 14:39

Oui c'est possible.
Et pourquoi pas une communauté, qui serait la vôtre (enfin celle du Seigneur je veux dire ! Smile ), pour des personnes comme vous ?
Et pourquoi pas une consécration, individuelle, sous la utelle de l'évêque, parce que vous êtes sûre que là est votre vocation ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 17:20

Merci, spidle, mais le fait est que je ne suis plus certaine que ma vocation est d'être consacrée, même si je suis certaine qu'elle est d'être célibataire et croyante.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8020
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 19:12

Peux-tu néanmoins vivre au sein d'une communauté où sont religieux et laïcs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 19:20

Non, je ne le souhaite pas, je suis enseignante dans le public et j'ai mon appartement, avec mon bureau, ma bibliothèque, mes documents, et j'ai besoin d'autonomie et d'indépendance dans mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84288
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 20:06

Gaudia a écrit:
Bonjour à tous, Very Happy

J'aurais besoin de conseils pour un discernement:

J'ai consacré mon célibat à Dieu et vers 32 ans, j'ai essayé de le servir auprès d'un groupe spirituel, tout en travaillant à l'extérieur du groupe.
Il y a presque deux ans, après une formation longue et chaotique, due à une maladie chronique, l'admission définitive m'a été refusée.
J'ai donc 55 ans, je suis célibataire, et je ne suis plus rattachée à aucun groupe.
je souhaiterais comprendre si la décision du groupe sur mon admission vaut comme un refus de mon célibat par le Seigneur, et si je dois encore éventuellement, malgré les difficultés, trouver la voie du mariage, ou , ce qui serait plus facile, celle du célibat "ordinaire", comme une simple laïque non consacrée.
Le célibat non consacré a-t-il un sens pour l'Eglise ?
Ou si vous pensez que mon célibat reste consacré , puisque j'ai renouvelé mes promesses chaque année.

J'espère avoir expliqué clairement,

Merci à vous, sunny

Gaudia.
Cher Gaudia, vous vous étiez consacré dans le célibat, au service de Dieu, dans le cadre d'une activité pastorale.

Avez-vs pensé que votre consécration puisse devenir un service de votre contemplative ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 21:03

Non, Arnaud, ce n'était pas dans le cadre d'une activité pastorale.

C'était dans un institut séculier où il n'y avait pas de communauté de vie. Chacune était censée s'implanter dans son milieu sans changer de profession. Pour ma part , j'ai toujours enseigné dans l'enseignement public (Education nationale), et j'avais la libre disposition de mon salaire. Nous avions une règle de vie, à appliquer chacune chez nous, ainsi que des retraites et des recollections.

Mon métier est aux antipodes d'une vie contemplative, que d'ailleurs, je ne souhaiterais pas.

Dans cet institut séculier, nous n'étions pas des religieuses consacrées , mais des laïques consacrées.

C'est pourquoi, puisque cette consécration en tant que laïque ne m'est plus possible, pour des raisons de santé, je crois que je vais choisir de rester dans le célibat, mais sans aucune consécration autre que celle de mon baptême.

Merci de m'avoir répondu, cela m'aide à préciser mon projet.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84288
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 21:11

Chère Gaudia, je vois. C'est un peu comme les frères des écoles chrétiennes.

Toute la question qui se pose selon moi, c'est de trouver la meilleure forme de vie adaptée à votre projet de vie.
Vous restez décidée à vous donner à votre métier. Reste à savoir i la solitude, sans lien avec une communauté chrétienne, vous ira.

Certains se liens comme Oblats séculiers à une communauté qui leur sert de famille et les porte.

D'autres préfèrent trouver une ou un compagnon de route, afin de vivre à deux uune forme de consécration.

Bref, il y a une multiple manière de faire, l'essentiel étant de trouver ce qui nous convient.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Poisson

avatar

Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 21:16

Gaudia a écrit:

Le célibat non consacré a-t-il un sens pour l'Eglise ?
Gaudia.
Je n'en sais fichtrement rien, mais, à mon sens, votre démarche n'a pas laissé Notre Créateur insensible. In fine, devant qui comparaîtrons-nous : l'Église (avec toutes ses qualités mais aussi ses défauts) ou devant Lui ?
La réponse à cette question devrait lever vos derniers doutes.
Revenir en haut Aller en bas
alouette

avatar

Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 22 Aoû 2011, 21:31

je ne suis pas sûre que des démarches individuelles, hors d'un groupe ou une communauté, aient un sens pour l'Eglise. J'ai remarqué cela dans ma propre expérience. Une démarche, à visée chrétienne et engagée, si elle n'est pas encadrée par une communauté ou fraternité reconnue, ne retient pas l'attention de l'Eglise. Ce n'est pas le but, bien sûr. Mais parfois on aimerait bien être soutenu , ne fût ce que moralement, être épaulé, conseillé,aidé.Hélas.
Il reste la prière assidue et si on a la chance un conseiller spirituel, mais eux aussi se font rares et pour cause, les pauvres prêtres sont de moins en moins nombreux et leur tâche est immense.
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur

avatar

Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 01:28

Bonjour Gaudia,

Je crois qu'il ne faut pas confondre consécration et institution.
Si vous demeurez célibataire parce que vous voulez donner votre vie au Seigneur, n'est-ce pas une consécration ? Si c'était pour d'autres raison, comme vous en donnez un exemple, alors ce serait une consécration à d'autre chose que le Seigneur. Rien de condamnable (bien que dans une perspective chrétienne, peu importe l'état de vie, on ne devrait jamais donner notre vie plus à autre chose ou à quelqu'un d'autre que le Seigneur).

Si, pour revenir à votre cas, c'est par choix de suivre le Christ que vous êtes dans le célibat, alors, je considère que c'est une consécration, même si elle n'a pas trouvée de forme institutionnelle.

La raison pour laquelle on recherche une lien institutionnel avec l'Eglise lorsqu'on se consacre (communauté, institut, voeux privés, etc...) c'est qu'on reconnais que le Seigneur veux nous conduire par son Eglise (et cela n'est pas une obligation).

Une consécration officielle est bonne mais il faut découvrir que c'est à quoi le Seigneur nous appelle, ce n'est pas une finalité. Ce que nous devons rechercher, par contre, c'est de faire toujours plus la volonté de Dieu. Notre coeur doit être consacré, si on est véritablement chrétien. Alors, DANS cette consécration, le Seigneur nous conduit et nous découvrons un jour la voie que nous sommes appelé à emprunter.

Comme cela a été dit plus haut, l'accompagnement d'un prêtre à qui nous faisons confiance est très important. Discerner tout seul n'est pas recommandable.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 04:48

@alouette: la paroisse n'est-elle pas une communauté de base très valable ? Et n'existe-t-il pas une Eglise invisible ?

@Poisson: merci pour votre réponse qui m'éclaire: il est évident que nous ne comparaîtrons pas devant l'Eglise-Institution.

@Béta-rhéteur: je pense comme vous que ma consécration peut se faire directement entre le Christ et moi, dans le coeur à coeur.
Le prêtre qui m'aidait est en maison de retraite et très fatigué, et ma conseillère spirituelle a maintenant 81 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8020
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 15:59

1 cor.7,7 Je voudrais que tous les hommes fussent comme moi ; mais chacun reçoit de Dieu son don particulier

N'est-ce pas une consécration de Dieu que d'avoir la grâce du célibat ?

Edition :J'ai mon clavier qui a fourché...je voulais dire chaste,et bien sûr chaste pour Dieu


Dernière édition par Enlui le Mar 23 Aoû 2011, 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur

avatar

Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 16:43

Enlui a écrit:
N'est-ce pas une consécration de Dieu que d'avoir la grâce du célibat ?

La grâce est donné à chacun pour être capable de croître dans la charité. Celui qui n'est pas marié est célibataire mais pour que cela soit une consécration, il faut bien que cet état corresponde à un choix fait dans le but de s'unir à Dieu, que ce soit un choix intérieur, caché, ou un choix manifesté. Sinon, ça peut très bien être un célibat vertueux mais pas une consécration.

Evidemment, je ne parle pas du cas précis de quelqu'un, ici. Je ne me permet pas de juger qui que ce soit sur la condition de son état de vie. Je ne fait que mettre en lumière des principes pour comprendre la différence entre un célibat "pour le royaume" et un célibat qui n'est que la condition de celui qui n'est pas marié.
Le simple fait de ne pas être marié ne constitue pas une consécration per se.

Ensuite, comme je le disais, tout chrétien devrait être consacré dans son coeur, c'est ça la compréhension de l'appel de tous les baptisés à la sainteté. Dans ce contexte, on appelle alors plutôt un consacré quelqu'un ayant pris un engagement formel (donc reconnu et reçu par l'Eglise, publiquement ou en privé) à demeurer célibataire pour le royaume.

En ce sens, on pourrait voir un sens "juridique" au mot consacré et un sens intérieur, spirituel.
Quelqu'un qui répond à l'appel de Dieu de lui donner toute sa vie et fait le choix, à cause de cela, de demeurer célibataire, est certainement un consacré, mais on ne dira pas "officiellement" "c'est un consacré". Par contre, quelqu'un ayant prononcé, par exemple, des voeux religieux dans une communauté est bien "un consacré", peu importe ce qu'il y a dans son coeur. Mais à ce moment là, bien qu'étant "un consacré", que vaudrait cette consécration, si elle ne correspondait pas à une véritable consécration intérieure ? Poser la question c'est y répondre !

Le langage humain a toujours quelque chose d'équivoque. Tout en ne disant pas n'importe quoi, il me semble qu'on ne doit pas trop s'appesantir sur les mots. Donc, pour quelqu'un (un catholique) n'ayant pas un engagement formellement reconnu par l'Eglise, je ne dirais pas "je suis un consacré", mais je ne vois pas de difficulté à dire "je suis consacré à Dieu", "j'ai consacré ma vie à Dieu".

Enfin, pour quelqu'un qui cherche à faire la volonté de Dieu, à lui plaire, à Lui être uni, qu'est ce que Dieu regardera ? Son coeur, bien sûr, pas la forme juridique de son état de vie Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Enlui



Messages : 8020
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 17:06

Oui alpha.J'ai mon clavier qui a fourché...je voulais dire chaste,et bien sûr chaste pour Dieu ; comme Jésus en parle quand il parle des eunnuques.
Là il ne disait pas que c'étaient des personnes ayant fait promesse devant une institution.

Maintenant que c'est corrigé,tu comprends que je citais Paul pour dire à notre invité que cette consécration seul face à Dieu est vraiment une consécration.

Par contre je vois bien qu'il aurait tant aimé le vivre au sein de l'église!
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur

avatar

Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 17:15

Sur ce genre de sujet, on pourrait écrire des livres...d'ailleurs ce n'est pas la littérature qui manque.
Un autre fil d'idée me venait à l'esprit.

Par le baptême, nous avons été consacrés.
En ce sens, il y a un lien objectif, réel qui nous rattache à Dieu, au delà de nos propre choix ou de nos intentions personnelles.
Mais dans la foi chrétienne, puisque Dieu est notre Père et non un administrateur ou un gendarme, cette consécration du baptême n'est pas à considéré comme une chaîne qui nous emprisonne mais plutôt comme un appel à correspondre et à répondre à une grâce qui nous a été donnée gratuitement.
Tout en parlant bien de "consécration" (et cela en est bien une), on voit tout de suite que si elle n'est pas achevée par notre réponse, elle ne peut porter de véritable fruit.

Ce qui me pousse à ces petites réflexions, c'est la pensée que souvent nous réfléchissons à notre vocation d'une manière trop formelle.

Bien sûr, il y aurait l'erreur inverse, de considérer que toute forme d'institutionnalisation trahit la grâce. C'est une forme de pensée courante aujourd'hui et très près d'une conception protestante de l'Eglise, mais je ne m'arrête pas sur cet aspect ici car je n'ai pas perçu que c'était un problème dans ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Beta-Rhéteur

avatar

Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 17:28

Te fais pas de souci Enlui, je trouvais la question très bonne de toute manière. Smile

A notre époque, quelqu'un qui choisi de demeurer chaste (ce qui implique la continence si on est pas marié) en dehors du mariage, cela a certainement la valeur d'une consécration. (encore une fois, dans la mesure que c'est pour suivre la volonté de Dieu) C'est tellement à contre courant du monde actuel!

Enlui a écrit:
tu comprends que je citais Paul pour dire à notre invité que cette consécration seul face à Dieu est vraiment une consécration.
Ouaip! thumleft

Enlui a écrit:
Par contre je vois bien qu'il aurait tant aimé le vivre au sein de l'église!
Oui, et les choses que je disait se voulaient un encouragement. La valeur de notre don ne se mesure pas à notre état de vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Enlui



Messages : 8020
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mar 23 Aoû 2011, 17:34

Oh je le voyais bien comme ça.J'espère que l'invité s'y trouvera facilement!

C'est vrai pour le baptème .

1 Pi 3 est à méditer:"21 Ce qui y correspond, c'est le baptême qui vous sauve à présent et qui n'est pas l'enlèvement d'une souillure charnelle, mais l'engagement à Dieu d'une bonne conscience par la résurrection de Jésus Christ"

Et puis,la baptème n'est pas un laisser-passer pour le royaume.Un chrétien peut tout à fait être laissé sur le banc de touche comme tous ceux qui périrent dans le désert après leur délivrance de l'esclavage....

He 3,10 (...) C'est pourquoi j'ai été irrité contre cette génération et j'ai dit : Toujours leur cœur se fourvoie, ils n'ont pas connu mes voies ;
11. aussi ai-je juré dans ma colère : Non, ils n'entreront pas dans mon repos.
12. Prenez garde, frères, qu'il n'y ait peut-être en quelqu'un d'entre vous un cœur mauvais, assez incrédule pour se détacher du Dieu vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8251
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mer 24 Aoû 2011, 18:30

Invité a écrit:
Bonjour à tous, Very Happy

J'aurais besoin de conseils pour un discernement:

J'ai consacré mon célibat à Dieu et vers 32 ans, j'ai essayé de le servir auprès d'un groupe spirituel, tout en travaillant à l'extérieur du groupe.
Il y a presque deux ans, après une formation longue et chaotique, due à une maladie chronique, l'admission définitive m'a été refusée.
J'ai donc 55 ans, je suis célibataire, et je ne suis plus rattachée à aucun groupe.
je souhaiterais comprendre si la décision du groupe sur mon admission vaut comme un refus de mon célibat par le Seigneur, et si je dois encore éventuellement, malgré les difficultés, trouver la voie du mariage, ou , ce qui serait plus facile, celle du célibat "ordinaire", comme une simple laïque non consacrée.
Le célibat non consacré a-t-il un sens pour l'Eglise ?
Ou si vous pensez que mon célibat reste consacré , puisque j'ai renouvelé mes promesses chaque année.

J'espère avoir expliqué clairement,

Merci à vous, sunny

Gaudia.

bonjour Gaudia,


si tu as choisi le célibat et de consacrer VOLONTAIREMENT ta Vie parce que tu t'y est sentit appelé par le Seigneur, il faut discerner si Le Seigneur te dit que c'est fini pour toi le Célibat vu que c'était juste le temps associé a ton activité et lieu communautaire !
mais si Le Seigneur ne te dit rien alors c'est que ta Consécration reste Valable, ton célibat continu, en fait le célibat n'est pas d'abord lié a une activité et communauté, mais a l'appel du Christ en ton Cœur !
la situation de travail importe peu ce qui dure c'est LE CŒUR et Celui qui l'habite ! surtout si tu es contemplative !
a moins que le célibat t'es toujours parut momentané , sinon Le Seigneur ne varie pas dans ce qu'Il est en nous dans l'expression Spirituelle !
on se trouve fort mal de tenter de vivre a 2 si Le Seigneur ne le demande pas et en principe Il est très clair si il y a un changement !
tu as une maladie , mais cela n'implique pas de vivre en couple, seulement de devoir être un peu plus dépendante ?!

Consacrer sa vie au Seigneur veut dire Vouloir Vivre pour La et Les réalités du Royaume donc tirer un trait définitif sur ce que le monde peut offrir , entre autre le mariage !
veux tu mettre fin a cela ? ou t'engager plus loin ? avec l'âge on se trouve a dépendre encore plus du Royaume !
on peut se retrouver seul(e) mais l'important est d'y être pour jésus et donc JAMAIS Seul !

la réponse est dans ton cœur et dans ta foi , la réalité c'est Jésus ! :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8020
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Mer 24 Aoû 2011, 19:39

Célibat + chasteté.
Revenir en haut Aller en bas
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 08 Jan 2017, 14:22

Trop de confusion, trop de confusion...

- Vivre dans le célibat consacré ne signifie pas appartenir à un institut religieux ou séculier
- Dans son essence c'est un sacrifice des joies du mariage qu'on fait pour signifier son amour préférentiel pour Dieu. Le mariage dans son essence est un état de vie où on peut jouir des biens de l'amour humain surtout des biens du don des corps. Celui qui choisit le célibat sacré, choisit de faire le sacrifice de ces biens pour offrir son corps et son  âme à Dieu. Dans le mariage on offre son corps à son conjoint, mais dans le célibat sacré on offre son corps à Dieu d'où son excellence.

Pie 12 sacra virginita a écrit:

6. Mais si un des trois vœux qui constituent l’état religieux repose sur cette chasteté parfaite, et si
elle est demandée aux clercs de l’Église latine ordonnés dans les Ordres majeurs et si on l’exige des
membres des Instituts séculiers, cette vertu est également florissante chez de nombreux fidèles qui
restent à l’état purement laïque ; car il y a des hommes et des femmes qui ne sont pas dans l’état public de perfection et qui cependant renoncent totalement au mariage et aux plaisirs de la chair de propos délibéré et même par vœu privé, afin de servir plus librement le prochain et d’unir leur âme à Dieu plus facilement et d’une manière plus intime.
7. À chacun et à tous ces fils et filles très chers qui ont consacré leur corps et leur âme à Dieu, de
quelque façon que ce soit, Nous Nous adressons d’un cœur paternel, et Nous les exhortons vive-ment à affermir la résolution qu’ils ont prise et à vouloir y rester fidèles avec soin.

Une autre grande confusion qui est plus général cette fois ci (c'est dû à la falsification de la morale sur la chasteté..). Le célibat sacré ou la chasteté parfaite (les deux notions sont identiques) n'est pas une vocation mais une perfection! dire que le célibat sacré est une vocation c'est comme si on disait que avoir une grande miséricorde pour son prochain qui souffre est une vocation. S'engager dans le sacerdoce, dans un institut religieux ou séculier est une vocation, mais pratiquer la chasteté parfaite (qui implique le renoncement  du don de corps à une personne autre que Dieu) c'est pratiquer parfaitement une vertu, donc c'est une perfection et nous sommes tous appelés à la perfection (soyez parfait comme le père céleste est parfait...)
Même une personne mariée peut vivre la chasteté parfaite en esprit, mais pour qu'elle puisse la vivre effectivement il faudrait que son conjoint ait la même volonté que elle (Marie et Joseph ont vécu dans cette chasteté parfaite) ou bien qu'elle se retrouve dans le veuvage. Bien entendu on ne peut pas se marier pour vouloir vivre dans la chasteté parfaite (ce serait un mariage nul), mais dans la vie d'un couple ils peuvent de commun accord décider de vivre la chasteté parfaite à un moment donné (qui implique la continence sexuelle il faut le rappeler)
Revenir en haut Aller en bas
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 08 Jan 2017, 14:43

Je comprend notre ami qui a posé son problème. Aujourd'hui on "oblige" pratiquement les chrétiens adultes de choisir soit le mariage, soit la vie sacerdotale ou religieuse. Les célibataires laïcs sont abandonnés à eux même (si quelqu'un trouve un document pastoral qui leur ait consacré qu'il me fasse signe), on leur donne peu de considération, ceux qui subissent le célibat se trouvent alors dans une pression très forte, ils ont l'impression que pour être un chrétien complet ils doivent soient embrasser le mariage ou alors entrer dans les ordres. Et il est de bon ton de leur rappeler qu'ils sont au contraire sur le vrai chemin de la perfection, et je leur redonne les encouragements

de Pie 12:

"À chacun et à tous ces fils et filles très chers qui ont consacré leur corps et leur âme à Dieu, de
quelque façon que ce soit, Nous Nous adressons d’un cœur paternel, et Nous les exhortons vive-ment à affermir la résolution qu’ils ont prise et à vouloir y rester fidèles avec soin. "

et de François dans AL:

« De nombreuses personnes qui vivent sans
se marier se consacrent non seulement à leur famille
d’origine, mais elles rendent aussi souvent de grands
services dans leur cercle d’amis, leur communauté
ecclésiale et leur vie professionnelle […]. Par ail-leurs, beaucoup mettent leurs talents au service de
la communauté chrétienne sous le signe de la cha-rité et du bénévolat. Il existe aussi des personnes
qui ne se marient pas parce qu’elles consacrent leur
vie à l’amour du Christ et de leurs frères. Leur enga-gement est une source d’enrichissement pour la fa-mille, que ce soit dans l’Église ou dans la société ».
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8251
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Dim 08 Jan 2017, 16:05

Invité a écrit:
Bonjour à tous,  Very Happy

J'aurais besoin de conseils pour un discernement:

J'ai consacré mon célibat à Dieu et vers 32 ans, j'ai essayé de le servir auprès d'un groupe spirituel, tout en travaillant à l'extérieur du groupe.
Il y a presque deux ans, après une formation longue et chaotique, due à une maladie chronique, l'admission définitive m'a été refusée.
J'ai donc 55 ans, je suis célibataire, et je ne suis plus rattachée à aucun groupe.
je souhaiterais comprendre si la décision du groupe sur mon admission vaut comme un refus de mon célibat par le Seigneur, et si je dois  encore éventuellement, malgré les difficultés, trouver la voie du mariage, ou , ce qui serait plus facile, celle du célibat "ordinaire", comme une simple laïque non consacrée.
Le célibat  non consacré a-t-il un sens pour l'Eglise ?
Ou si vous pensez que mon célibat reste consacré , puisque j'ai renouvelé mes promesses chaque année.

J'espère avoir expliqué clairement,

Merci à vous, sunny

Gaudia.

Bonjour Invité,

personnellement pour avoir choisi de vivre célibataire et chaste pour tenter de suivre le Christ, je dirais que Jésus Seul peu te répondre !!
tu jeun tu prie et tu te met face a Lui :jesus: !
ensuite a toi de voir où est ton trésor , car c'est là que revendra toujours ton cœur !!

on est des humains donc on a parfois du variable dans nos résolutions, malgré tout dans le fond là où tu sait avoir trouvé le Vrai trésor ton cœur ne pourra s’empêcher d'y revenir !
si c'est Jésus avant tout ou comem désir absolut , vivre avec une autre personne qui voudra faire ceci cela ou aller ici ou là ou vivre de telle ou telle manière ne fera que e torturer et tu lui feras subir la même chose !
on en peut pas servir 2 maitres à la fois !
sois tu est appelé au Célibat pour essayer de l'Aimer LUI :sts: avant TOUT
soit tu es appelée a l'Aimer mais a faire des concessions pour aimer une autre personne !
si tu as pu vivre ainsi (seule) avec Le Seigneur, je crois qu'il te sera pénible de vivre autrement avec une personne !
mais est-ce que le groupe ne comblé pas le coté affectif comem ci il y avait une autre personne !?

j'avais rencontré Jésus avant mon mariage et vraiment je pouvais vivre seul avec Lui fort simplement , puis une jeune femme est tombée amoureuse de moi, j'ai vraiment tenté de la décourager pendant un an mais rien ni a fait et comme je n'étais pas très solide suite a mon accident les autres (amis que j'écoutais trop) m'ont convaincu que je fuyais en en me mariant pas !
je me suis marié cela a duré 10ans , la pauvre a découvert et moi aussi que si Jésus t'appelle , tu as beau essayer de faire des concession ça devient vitre infernal !
Le Seigneur Est Quelqu'Un donc on ne peut partager son cœur en 2 !!
a toi de voir quelle place IL occupe en ton Cœur et toi dans Le siens (il faut le Lui demander simplement avec Amour !)
Notre couple a donc explosé , on a obtenu l'annulation du mariage , mais avec un peu d'effort de l'aide de personnes un peu plus avisées on se serait évité bien des peines et de la perte de temps !!

a toi de voir honnêtement ce que tu as déjà vécu avec Le Seigneur , et si mettre une autre personne en ton cœur ne sera pas une entrave à l'Amour qui t'Est Offert !

l'age le peu de revenu que l'on a peut inquiété en se retrouvant (seul) mais mieux vaut vivre pauvre avec Jesus que dans une fausse protection sans Lui !!

ce qui ne veut pas dire que tout est toujours simple , mais l’angoisse ne doit pas être la mesure pour un choix !

ta question Pose là au seigneur pas aux hommes ,
si IL t'Appel Il à donc La Réponse , IL EST LA Réponse :sts:
Revenir en haut Aller en bas
-ysov-

avatar

Masculin Messages : 16517
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 01:36

Le célibat ressenti est sain, mais le célibat imposé est malsain. Tout comme le mariage ressenti est sain, alors que le mariage imposé est malsain.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8251
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 03:08

-ysov- a écrit:
Le célibat ressenti est sain, mais le célibat imposé est malsain. Tout comme le mariage ressenti est sain, alors que le mariage imposé est malsain.

ressenti ??

c'est du Canadien ?

je ne blague pas c'est une formulation Canadienne ?
Revenir en haut Aller en bas
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 07:22

-ysov- a écrit:
Le célibat ressenti est sain, mais le célibat imposé est malsain. Tout comme le mariage ressenti est sain, alors que le mariage imposé est malsain.
Le mariage est une vocation, ce n'est pas simplement un problème de "ressenti" par contre le célibat n'est pas une vocation, c'est un état de vie. Mais la chasteté parfaite est une perfection à laquelle tout le monde est appelé, et le célibat est l'état de vie approprié pour vivre parfaitement la chasteté.
C'est dangereux d'embrasser une vocation quand on n'a pas les charismes pour cela. Ainsi l'Eglise dit que le mariage est une vocation mais ne prescrit pas à ceux qui veulent se marier un cadre pour qu'ils puissent savoir s'ils ont oui ou non cette vocation. Ce n'est pas parce-qu'on est "amoureux" d'une personne qu'on a nécessairement la vocation au mariage et que notre prétendant serait la personne avec qui accomplir cette vocation.
Il y a des gens qui pourrissent leur vie, celle de leur conjoint(e) et de leurs enfants tout simplement parce-qu'ils n'avaient pas la vocation au mariage.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84288
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 07:25

-ysov- a écrit:
Le célibat ressenti est sain, mais le célibat imposé est malsain. Tout comme le mariage ressenti est sain, alors que le mariage imposé est malsain.

Personne n'impose à personne de devenir prêtre ou religieux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 07:36

Arnaud Dumouch a écrit:
-ysov- a écrit:
Le célibat ressenti est sain, mais le célibat imposé est malsain. Tout comme le mariage ressenti est sain, alors que le mariage imposé est malsain.

Personne n'impose à personne de devenir prêtre ou religieux.

Par contre la société, et même l'église met une pression sournoise sur les célibataires pour qu'ils se marient. Dans les sociétés africaines, arabes etc la pression est très forte contre les célibataires, et l'église en survalorisant le mariage (au détriment du célibat) ajoute une pression supplémentaire, ce qui fait qu'au final celui qui n’avait vraiment pas la vocation au mariage se trouve comme forcer de se marier pour pouvoir s'intégrer dans la société, comme pour pouvoir s'intégrer dans l'église.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84288
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 07:42

On ne connait pas cela en Europe.

En Afrique, c'est une question culturelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 07:51

Arnaud Dumouch a écrit:
On ne connait pas cela en Europe.

En Afrique, c'est une question culturelle.

La vie en couple est un élément fondamental du bonheur chez les occidentaux, même si le mariage en tant que tel n'est plus une exigence sociale. Les célibataires asexués sont alors vus à la limite comme des "anormaux", et sont ainsi de fait marginalisés. L'église en rajoute par sa pastorale de survalorisation du mariage au détriment du célibat.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84288
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 07:58

L'Eglise en Occident ne survalorise pas le mariage par rapport au célibat mais montre qu'il y a plusieurs vocations.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 08:00

monge a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
On ne connait pas cela en Europe.

En Afrique, c'est une question culturelle.

La vie en couple est un élément fondamental du bonheur chez les occidentaux, même si le mariage en tant que tel n'est plus une exigence sociale. Les célibataires asexués sont alors vus à la limite comme des "anormaux", et sont ainsi de fait marginalisés. L'église en rajoute par sa pastorale de survalorisation du mariage au détriment du célibat.

Non je ne suis pas d'accord la pastorale de l'Eglise s'adresse à tous ses fils et ses filles, quelque soit leur état de vie, c'est le clergé actuel qui néglige lourdement les célibataires et les vocations religieuses traditionnelles au profit de communautés nouvelles à bout de souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84288
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 08:36

Le Vatican encouragent toutes les formes de vie : il y a le mariage et les multiples façons de se consacrer à Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 08:54

Arnaud Dumouch a écrit:
Le Vatican encourage toutes les formes de vie : il y a le mariage et les multiples façons de se consacrer à Dieu.

ça c'est le principe, mais dans les faits il est rare de trouver un document pastoral contemporain  destiné pour les célibataires, si vous en trouvez un faites moi signe. Par contre il y a plein d'actes pastoraux qui survalorisent le mariage (AL étant le plus emblématique), et avec François c'est la vie en couple de façon générale qui est valorisée,  les couples sont beaucoup chouchoutés, il y a plein d'actes pastoraux faits pour eux, un décastère a même été créé pour eux. Ce qui fait que les célibataires  se trouvant sans guide pastoral ont l'impression d'avoir un statut marginal dans l'église. Ils sont de fait marginalisés dans la société et marginalisés dans l'église, c'est un constat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 09:11

J'ai un autre constat: malgré des négligences cléricales pour les célibataires, rien n'empêche ce derniers de prendre des initiatives concertées au service de l'Eglise, d'une Communauté catholique, d'une association laique et même politique, de son prochain(s) en général.
En tout cas j'en suis, et je ne suis pas le seul célibataire un ptit peu engagé dans l'Eglise et dans le Monde, quand notre devoir d'état, notre santé, notre aptitude et compétences sont vérifiées et le permettent, ben tous pouvons servir le bien commun librement et joyeusement malgré les croix.
Personne ne vous oblige à attendre systématiquement des directives sur tous les aspects de votre vie-(prière&activité) sociale et écclésiale, du moment que ça respecte le droit et la justice envers tous, ben c bon quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84288
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 09:15

monge a écrit:


ça c'est le principe, mais dans les faits il est rare de trouver un document pastoral contemporain  destiné pour les célibataires, si vous en trouvez un faites moi signe.

Voilà :

VOCATION 8 ─ La vocation du célibat consacré (31 mn).
https://youtu.be/MHlxVCmgC_g
C’est un appel direct à la sainteté, à ne pas confondre avec le sacerdoce ministériel.
Son but est la sainteté.
Comment discerner sa vocation : les trois vœux sont des conseils évangéliques.

VOCATION 9 ─ Les différents célibats consacrés (20 mn).
https://youtu.be/1EB9RcmWnBQ
L'immense possibilité des consécrations dans les mains de son Père spirituel ou de son évêque.
Saint Paul et les veuves.
Les oblats séculiers et réguliers.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 09:21

Vous nous postez toujours VOS vidéos! je demande les documents pastoraux du Vatican ou bien d'un diocèse, pas les enseignements d'un théologien!
les brebis sont appelés à suivre leur pasteurs et non à suivre un théologien.
Revenir en haut Aller en bas
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 09:23

Chopin a écrit:
J'ai un autre constat: malgré des négligences cléricales pour les célibataires, rien n'empêche ce derniers de prendre des initiatives concertées au service de l'Eglise, d'une Communauté catholique, d'une association laique et même politique, de son prochain(s) en général.
Même une personne mariée peut faire tout cela. Ce n'est pas cela l'essence du célibat sacré.
Citation :

Personne ne vous oblige à attendre systématiquement des directives sur tous les aspects de votre vie-(prière&activité) sociale et écclésiale, du moment que ça respecte le droit et la justice envers tous, ben c bon quoi!
On a tous besoin d'être guidé, si on est chacun son propre pasteur, on va certainement mettre beaucoup de temps pour arriver au pâturage, et on risque même de s'égarer. Mais alors il nous faut des BONS pasteurs, il vaut mieux être son propre pasteur que d'avoir un mauvais pasteur (c'est mon avis)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: discernement: quel célibat ?   Lun 09 Jan 2017, 09:27

monge a écrit:
Vous nous postez toujours VOS vidéos! je demande les documents pastoraux du Vatican ou bien d'un diocèse, pas les enseignements d'un théologien!

Oui j'en étais sûr! Very Happy

Le magistère dumouchien privatisé, tout le monde n'en raffole pas...
Le Magistere catholique c'est différent.
Revenir en haut Aller en bas
 
discernement: quel célibat ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mariage/célibat des prêtres
» a partir de quel age un garcons doit il prier a la mosquee ?
» Corrélation entre 2 séries de données, quel test?
» Quel est votre niveau de spasmophilie?
» quel lait plus nourrissant???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: