DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 16:17

Alors c'est parti, mister Fabry.

Tout d'abord, le discours de P6 doit être lu avec une clé de lecture, comme tout texte.

Cette clé, c'est Pascendi, de S. Pie X. Une Encyclique majeure et puissante, qui constitue un véritable mode d'emploi.

On y lit, au §2, ceci:

Citation :
2. Ce qui exige surtout que Nous parlions sans délai, c'est que, les artisans d'erreurs, il n'y a pas à les chercher aujourd'hui parmi les ennemis déclarés. Ils se cachent et c'est un sujet d'appréhension et d'angoisse très vives, dans le sein même et au coeur de l'Eglise, ennemis d'autant plus redoutables qu'ils le sont moins ouvertement. Nous parlons, Vénérables Frères, d'un grand nombre de catholiques laïques, et, ce qui est encore plus à déplorer, de prêtres, qui, sous couleur d'amour de l'Eglise, absolument courts de philosophie et de théologie sérieuses, imprégnés au contraire jusqu'aux moelles d'un venin d'erreur puisé chez les adversaires de la foi catholique, se posent, au mépris de toute modestie, comme rénovateurs de l'Eglise; qui, en phalanges serrées, donnent audacieusement l'assaut à tout ce qu'il y a de plus sacré dans l'oeuvre de Jésus-Christ, sans respecter sa propre personne, qu'ils abaissent, par une témérité sacrilège, jusqu'à la simple et pure humanité.

Donc, il y a des ennemis de l'Eglise, ils se posent pour rénovateurs, ils sont à l'interieur, ils se cachent, et infusent le venin de l'erreur sous couleur d'amour de l'Eglise.

Et ceci est développé au §3:

Citation :
Ennemis de l'Eglise, certes ils le sont, et à dire qu'elle n'en a pas de pires on ne s'écarte pas du vrai. Ce n'est pas du dehors, en effet, on l'a déjà noté, c'est du dedans qu'ils trament sa ruine; le danger est aujourd'hui presque aux entrailles mêmes et aux veines de l'Eglise; leurs coups sont d'autant plus sûrs qu'ils savent mieux où la frapper. Ajoutez que ce n'est point aux rameaux ou aux rejetons qu'ils ont mis la cognée, mais à la racine même, c'est-à-dire à la foi et à ses fibres les plus profondes. Puis, cette racine d'immortelle vie une fois tranchée, ils se donnent la tâche de faire circuler le virus par tout l'arbre: nulle partie de la foi catholique qui reste à l'abri de leur main, nulle qu'ils ne fassent tout pour corrompre. Et tandis qu'ils poursuivent par mille chemins leur dessein néfaste, rien de si insidieux, de si perfide que leur tactique: amalgamant en eux le rationaliste et le catholique, ils le font avec un tel raffinement d'habileté qu'ils abusent facilement les esprits mal avertis. D'ailleurs, consommés en témérité, il n'est sorte de conséquences qui les fasse reculer, ou plutôt qu'ils ne soutiennent hautement et opiniâtrement

Leur tactique pour infuser leur venin est insidieuse: ils mélangent les hérésies et la doctrine catholique, et le font si bien que des esprits mal avertis en sont bernés. Et c'est du dedans de l'Eglise qu'ils trament sa ruine. Mais voilà, plus loin, un autre développement qui explique comment ils font, ces ennemis de l'Eglise, §20:

Citation :
Ce qui jettera plus de jour encore sur ces doctrines des modernistes, c'est leur conduite, qui y est pleinement conséquente. À les entendre, à les lire, on serait tenté de croire qu'ils tombent en contradiction avec eux-mêmes, qu'ils sont oscillants et incertains. Loin de là : tout est pesé, tout est voulu chez eux, mais à la lumière de ce principe que la foi et la science sont l'une à l'autre étrangères. Telle page de leur ouvrage pourrait être signée par un catholique: tournez la page, vous croyez lire un rationaliste. Écrivent-ils histoire : nulle mention de la divinité de Jésus-Christ: montent-ils dans la chaire sacrée, ils la proclament hautement. Historiens, ils dédaignent Pères et Conciles: catéchistes, ils les citent avec honneur. Si vous y prenez garde, il y a pour eux deux exégèses fort distinctes : l'exégèse théologique et pastorale, l'exégèse scientifique et historique. De même, en vertu de ce principe que la science ne relève à aucun titre de la foi, s'ils dissertent de philosophie, d'histoire, de critique, ils affichent en mille manières - n'ayant pas horreur de marcher en cela sur les traces de Luther (11) - leur mépris des enseignements catholiques, des saints Pères, des Conciles oecuméniques, du magistère ecclésiastique; réprimandés sur ce point, ils jettent les hauts cris, se plaignant amèrement qu'on viole leur liberté. Enfin, vu que la foi est subordonnée à la science, ils reprennent l'Eglise - ouvertement et en toute rencontre - de ce qu'elle s'obstine à ne point assujettir et accommoder les dogmes aux opinions des philosophes; quant à eux, après avoir fait table rase de l'antique théologie, ils s'efforcent d'en introduire une autre, complaisante celle-ci, aux divagations de ces mêmes philosophes

C'est cela leur méthode: ils mêlent le vrai et le faux, le vrai une page, on la tourne, et c'est le faux. On entoure le pilule empoisonnée de sucre pour la faire passer.

Ils usent d'un langage ambigu, alors que le langage de l'Eglise, c'est oui, oui; non; non. L'Eglise dans toutes ses expressions extérieures, Liturgie ou enseignement, est précise très exactement. Il n'y a aucune ambiguïté, ni aucune possibilité d'interpréter tellement c'est clair.

Les modernistes usent d'un langage excessivement vague, ce qui fait qu'avec tous les niveaux d'interprétation, on ne peux quasiment jamais les mettre en faute, il reste presque toujours possible à coup de grands écarts d'interpréter leurs textes de façon plus ou moins catholique.

Ce double langage est le langage des initiés, qui s'expriment et paraissent dire le vrai, mais pour leurs frères, ils se comprennent bien, et savent quel est le message authentique. D'ailleurs, c'est ce qui s'est passé ici avec cette histoire du culte de l'homme. Les maçons et autres ont bien compris le message: "il est des nôtres", dans le sens il a la même doctrine. pour eux, c'était clair,ils l'ont même dit, Paul 6 ne leur pose aucun problème. Mais on peut aussi, comme vous, tenter d'expliquer le culte de l'homme de façon plus ou moins catholique, et citer la Genèse... en faisant des grands écarts, impossibles à tenir. Et c'est pour ça qu'il faut se méfier des loups déguisés en agneaux.

C'est sur cette base qu'il convient de lire le discours de Paul 6.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 16:39

La où il y a bergerie il y a loups,jésus avait prévenu et dès les débuts de l'église celle-ci a du les combattre.

Regarde ce que dis Paul:2 th.2,2 ne vous laissez pas trop vite mettre hors de sens ni alarmer par des manifestations de l'Esprit, des paroles ou des lettres données comme venant de nous, et qui vous feraient penser que le Jour du Seigneur est déjà là.

Et pas seulement des élites sont ainsi mais dit Pierre:2 Pi.3,15 Tenez la longanimité de notre Seigneur pour salutaire, comme notre cher frère Paul vous l'a aussi écrit selon la sagesse qui lui a été donnée.
16 Il le fait d'ailleurs dans toutes les lettres où il parle de ces questions. Il s'y rencontre des points obscurs, que les gens sans instruction et sans fermeté détournent de leur sens - comme d'ailleurs les autres Écritures - pour leur propre perdition.

___________________________

Le culte de l'homme....tu sais que tu fais dériver cette idée d'une partie de phrase traduite peu scrupuleusement...ou bien fautivement ? je l'ai déjà relevé!!

L'homme est sacré....pareillement,je t'ai donné la phrase en latin même !!!

Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 16:41

http://docs.leforumcatholique.org/src/DOCUFCNUM7.html

Citation :
AUJOURD'HUI, nous touchons au terme du second Concile œcuménique du Vatican. C'est dans sa pleine vigueur que le Concile arrive à sa conclusion : votre présence en si grand nombre le prouve, la cohésion si ordonnée de cette Assemblée en témoigne, l'achèvement régulier des activités conciliaires le confirme, l'harmonie des sentiments et des propos le proclame.

Si bon nombre de questions, soulevées au cours même du Concile attendent encore une réponse adéquate, cela signifie qu'on met fin aux travaux non sous le poids de la fatigue, mais au contraire dans une vitalité que ce rassemblement œcuménique a réveillée et qui, Dieu aidant, dans la période post conciliaire se consacrera activement à ce genre de problèmes, avec méthode et générosité.

Cela démarre un peu chaotiquement: il y a encore des réponses adéquates qui doivent arriver pour régler les problèmes. Mais n'est-ce pas pour régler les problèmes liés à l'homme moderne que V2 s'est tenu? Pourquoi le clore si ils ne sont pas réglés? On verra tout ça, dans la période post-conciliaire. Sur le terrain. Et avec méthode.

Citation :
Ce Concile laisse à l'histoire l'image de l'Eglise catholique, que Nous voyons figurée en cette salle où se pressent des pasteurs, professant la même -foi, animés de la même charité, tous rassemblés dans la communion de la prière, l'unité de la discipline et de l'action et -chose admirable -tout désireux d'une seule chose : s'offrir eux-mêmes, comme le Christ, notre Maître et Seigneur, pour la vie de l'Eglise et pour le salut du monde. Et ce n'est pas seulement l'image de l'Eglise que ce Concile transmet à la postérité, c'est aussi le patrimoine de sa doctrine et de ses préceptes, le « dépôt » reçu du Christ, médité, vécu et explicité au long des siècles. Ce dépôt se trouve aujourd'hui, sur bien des points, placé dans un jour nouveau, confirmé et mis en ordre dans son intégrité. Toujours vivant par la force divine de vérité et de grâce qui le constitue, il est capable de faire vivre quiconque l'accueille avec piété et en nourrit son existence humaine.

Voilà le sucre. Tout dans l'expression semble catholique: l'évocation de la prière, la foi, les frères, le salut du monde par NS-JC. Tout cela flatte les oreilles pieuses et rassurent sur les paroles de Paul VI à venir. Et, à la fin du paragraphe, incidament: le dépot de la Foi est placé sous un jour nouveau. Déjà l'ambigüité s'installe. Attendons la suite:

Citation :
Ce que fut ce Concile, ce qu'il a accompli, ce serait naturellement le sujet de cette méditation que Nous faisons au moment de le terminer, mais elle requerrait trop d'attention et de temps et en ce moment ultime, si émouvant, Nous ne sommes peut-être pas à même de réaliser pareille synthèse avec assez de tranquillité. Nous voulons réserver ces moments précieux à une seule pensée qui tout à la fois nous abaisse dans l'humilité et nous exalte au comble de nos aspirations. Cette pensée, la voici: Quelle est la valeur religieuse de notre Concile ?


Pourquoi Paul 6 pose-t-il cette question? Parce qu'elle est ambigüe. Au discours de clôture de V2 qui a duré 5 ans, il est ému et se demande quelle est la valeur religieuse de ce concile. ça ouvre la porte à tellement de réponses...

Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 16:51

Enlui, vous dites

Citation :
Le culte de l'homme....tu sais que tu fais dériver cette idée d'une partie de phrase traduite peu scrupuleusement...ou bien fautivement ? je l'ai déjà relevé!!

L'homme est sacré....pareillement,je t'ai donné la phrase en latin même !!!

Voilà le texte en latin:

Hanc saltem laudem Concilio tribuite, vos, nostra hac aetate cultores humanitatis, qui veritates rerum naturam transcendentes renuitis, iidemque novum nostrum humanitatis studium agnoscite: nam nos etiam, immo nos prae ceteris, hominis sumus cultores.

Traduit très justement par nous avons le culte de l'homme. Il y a les deux versions sur le site du Vatican. Et donc, y sont les traductions autorisées par les autorités vaticanes.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 17:19

Chris Prols a écrit:

C'est sur cette base qu'il convient de lire le discours de Paul 6.

Ben désolé mais non. C'est contre tout esprit d'honnêteté intellectuelle. Car en disant cela en débutant, vous concluez a priori que Paul VI est un ennemi de l'Eglise, un hérétique et un traître. Vous avez déjà votre verdict avant le début du procès. C'est stalinien comme façon de penser.

Et du coup, vous le lisez avec la seule et unique intention de le charger, de prouver qu'il est bien tel que vous présumez qu'il est. Un catholique ne lit jamais un Pape de cette façon !

Si vous voulez lire correctement Paul VI, vous devez commencer à le lire avec une présomption de légitimité, le lire comme vous liriez Pie X.

Si vous acceptez au moins de partir neutre, on pourra discuter. Sinon c'est sans intérêt : vous n'avez pas encore cité Paul VI dans ce fil que vous dites déjà qu'il faut le lire comme un ennemi de l'Eglise.

Donc une fois encore, comme d'habitude : raisonnement en boucle, pétition de principe. Mensonge.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 17:40

Mais non Philippe.

Je lis S. Pie X, son encyclique qui s'appelle paître le troupeau du Seigneur. Et je me laisse guider par la voix du pasteur, que j'entends par S. Pie X. Lequel me dit de faire gaffe aux double discours des ennemis de l'Eglise qui se trouvent cachés dans l'Eglise. Donc je suis ce qu'il m'enseigne. Et je tombe sur un discours qui est l'illustration de ce que m'a dit mon pasteur! En bref, S. Pie X me dit si tu vois foncer une voiture sur toi, fais attention, décale-toi. Et avec le discours de Paul 6, je vois une voiture foncer sur moi, alors je me décale, logique.

Du reste, la présomption de légitimité, je l'ai eue pour Paul 6, pendant de nombreuses années. Mais lire qu'il a, et qu'à travers lui, l'Eglise du concile a le culte de l'homme, ça ne passe pas, parce que c'est faux, vous le savez!

Et si vous trouvez que je lis à charge, commentez donc à décharge, c'est bien l'objet de ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 17:51

Chris Prols a écrit:
Mais non Philippe.

Je lis S. Pie X, son encyclique qui s'appelle paître le troupeau du Seigneur. Et je me laisse guider par la voix du pasteur, que j'entends par S. Pie X. Lequel me dit de faire gaffe aux double discours des ennemis de l'Eglise qui se trouvent cachés dans l'Eglise. Donc je suis ce qu'il m'enseigne.

Non. Jamais Pie X n'a pensé que cela pouvait s'appliquer à l'un de ses successeurs. Vous faites une interprétation trop large de ses propos. Ce grand pape doit être bien attristé de voir que vous l'utilisez pour déchirer le manteau.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 17:54

Chris Prols a écrit:

Du reste, la présomption de légitimité, je l'ai eue pour Paul 6, pendant de nombreuses années. Mais lire qu'il a, et qu'à travers lui, l'Eglise du concile a le culte de l'homme, ça ne passe pas, parce que c'est faux, vous le savez!

Quand on lit quelqu'un il faut voir :
- qui est ce quelqu'un
- qu'est-ce qu'il dit
- à qui il le dit
- à quelle occasion il le dit

Quand Paul VI dit que l'Eglise a le culte de l'homme, il veut dire que l'Eglise détient le seul vrai humanisme, l'humanisme qui voit l'homme comme créature de Dieu appelée à renaître dans le Christ. C'est une parole qui s'adresse aux humanistes sans Dieu, pour les convertir. De la même manière que les chrétiens des premiers temps s'adressaient aux statues des dieux païens. Les adoraient-ils, faisant ainsi ? Faisaient-ils profession de leur existence ? Non, ils les interrogeaient pour montrer qu'ils ne répondaient pas, et que donc c'étaient des idoles, de faux dieux.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 17:58

Philippe Fabry a écrit:
Chris Prols a écrit:
Mais non Philippe.

Je lis S. Pie X, son encyclique qui s'appelle paître le troupeau du Seigneur. Et je me laisse guider par la voix du pasteur, que j'entends par S. Pie X. Lequel me dit de faire gaffe aux double discours des ennemis de l'Eglise qui se trouvent cachés dans l'Eglise. Donc je suis ce qu'il m'enseigne.

Non. Jamais Pie X n'a pensé que cela pouvait s'appliquer à l'un de ses successeurs. Vous faites une interprétation trop large de ses propos. Ce grand pape doit être bien attristé de voir que vous l'utilisez pour déchirer le manteau.

Voyons Philippe, il nous dit que le mal est dans les veines et même dans les entrailles! Il est à l'intérieur, au coeur de l'Eglise! Ce n'est quand même pas rien, je ne surinterprète pas!
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 18:02

Philippe Fabry a écrit:
Chris Prols a écrit:

Du reste, la présomption de légitimité, je l'ai eue pour Paul 6, pendant de nombreuses années. Mais lire qu'il a, et qu'à travers lui, l'Eglise du concile a le culte de l'homme, ça ne passe pas, parce que c'est faux, vous le savez!

Quand on lit quelqu'un il faut voir :
- qui est ce quelqu'un
- qu'est-ce qu'il dit
- à qui il le dit
- à quelle occasion il le dit

Quand Paul VI dit que l'Eglise a le culte de l'homme, il veut dire que l'Eglise détient le seul vrai humanisme, l'humanisme qui voit l'homme comme créature de Dieu appelée à renaître dans le Christ. C'est une parole qui s'adresse aux humanistes sans Dieu, pour les convertir. De la même manière que les chrétiens des premiers temps s'adressaient aux statues des dieux païens. Les adoraient-ils, faisant ainsi ? Faisaient-ils profession de leur existence ? Non, ils les interrogeaient pour montrer qu'ils ne répondaient pas, et que donc c'étaient des idoles, de faux dieux.

Sauf qu'à aucun moment, il ne leur dit de se convertir. Il leur dit plutôt nous aussi on a le culte de l'homme, vous voyez, pour nous c'est comme ci, pour vous c'est comme ça, et tout va bien. Contrairement aux chrétiens qui poussaient les païens à se convertir et à entrer dans la Vérité.

Maintenant, vous dites:

Citation :
Quand on lit quelqu'un il faut voir :
- qui est ce quelqu'un
- qu'est-ce qu'il dit
- à qui il le dit
- à quelle occasion il le dit

Fort bien, c'est le but de ce fil. C'est un peu votre branche, également, l'analyse de textes, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 18:03

Chris Prols a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Chris Prols a écrit:
Mais non Philippe.

Je lis S. Pie X, son encyclique qui s'appelle paître le troupeau du Seigneur. Et je me laisse guider par la voix du pasteur, que j'entends par S. Pie X. Lequel me dit de faire gaffe aux double discours des ennemis de l'Eglise qui se trouvent cachés dans l'Eglise. Donc je suis ce qu'il m'enseigne.

Non. Jamais Pie X n'a pensé que cela pouvait s'appliquer à l'un de ses successeurs. Vous faites une interprétation trop large de ses propos. Ce grand pape doit être bien attristé de voir que vous l'utilisez pour déchirer le manteau.

Voyons Philippe, il nous dit que le mal est dans les veines et même dans les entrailles! Il est à l'intérieur, au coeur de l'Eglise! Ce n'est quand même pas rien, je ne surinterprète pas!

Il donne lui-même l'interprétation de "au coeur de l'Eglise" :
Citation :
un grand nombre de catholiques laïques, et, ce qui est encore plus à déplorer, de prêtres

En pensant que cela peut s'étendre à un pape légitimement élu selon le droit canonique, vous surinterprétez carrément ! Vous surinterprétez une première fois, et vous re-surinterprétez encore derrière ! Vous surinterprétez au carré !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 18:10

Chris Prols a écrit:


Sauf qu'à aucun moment, il ne leur dit de se convertir. Il leur dit plutôt nous aussi on a le culte de l'homme, vous voyez, pour nous c'est comme ci, pour vous c'est comme ça, et tout va bien. Contrairement aux chrétiens qui poussaient les païens à se convertir et à entrer dans la Vérité.

C'est faux. Il dit ceci :
Citation :
Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous, humanistes modernes, qui
renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître
notre nouvel humanisme : nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme.

On y trouve :
1 ) un reproche : "vous qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes" (et donc à la destinée de l'homme dans la perspective de Dieu)
2) Une injonction : "sachez reconnaître notre nouvel humanisme" (qui est l'humanisme chrétien, le Christ rendant toutes choses nouvelles)
3) une affirmation de la supériorité de la foi catholique : "nous, plus que quiconque" (pas "nous aussi")
4) la foi catholique est le seul vrai humanisme : "nous avons le culte de l'homme" (créature de Dieu et appelée à renaître dans le Christ, qui a donc une vraie valeur transcendante, dans sa destinée de charité divine)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Petar Klanac



Messages : 259
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 18:35

Chris Prols a écrit:
Sauf qu'à aucun moment, il ne leur dit de se convertir. Il leur dit plutôt nous aussi on a le culte de l'homme, vous voyez, pour nous c'est comme ci, pour vous c'est comme ça, et tout va bien. Contrairement aux chrétiens qui poussaient les païens à se convertir et à entrer dans la Vérité.
Il faut lire les lignes qui précèdent :
Citation :
«L'humanisme laïque et profane enfin est apparu dans sa terrible stature et a, en un certain sens, défié le Concile.

La religion du Dieu qui s'est fait homme s'est rencontrée avec la religion (car c'en est une) de l'homme qui se fait Dieu.

Qu'est-il arrivé ? Un choc, une lutte, un anathème ? Cela pouvait arriver ; mais cela n'a pas eu lieu. La vieille histoire du bon Samaritain a été le modèle et la règle de la spiritualité du Concile. Une sympathie sans bornes pour les hommes l'a envahi tout entier. La découverte et l'étude des besoins humains (et ils sont d'autant plus grands que le fils de la terre se fait plus grand), a absorbé l'attention de notre Synode.

Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous, humanistes modernes, qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître notre nouvel humanisme : nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme.»
À noter qu'il n'y a pas de traduction officielle en français sur le site du Vatican. La traduction anglaise officielle : «... we more than any others, honor mankind» («... nous plus que quiconque, nous honorons l'humanité»).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.comprendre-medjugorje.info/
Petar Klanac



Messages : 259
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 18:49

Philippe Fabry a écrit:
Chris Prols a écrit:
Voyons Philippe, il nous dit que le mal est dans les veines et même dans les entrailles! Il est à l'intérieur, au coeur de l'Eglise! Ce n'est quand même pas rien, je ne surinterprète pas!
Il donne lui-même l'interprétation de "au coeur de l'Eglise" :
Citation :
un grand nombre de catholiques laïques, et, ce qui est encore plus à déplorer, de prêtres
En pensant que cela peut s'étendre à un pape légitimement élu selon le droit canonique, vous surinterprétez carrément ! Vous surinterprétez une première fois, et vous re-surinterprétez encore derrière ! Vous surinterprétez au carré !
Tout le problème est là. Pour Chris Prols:
- « la possibilité d’être » devient « est »
- « frères » devient « frères biologiques »
- « peut être » devient « devrait »
- etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.comprendre-medjugorje.info/
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Mer 17 Aoû 2011, 19:54

Chris Prols a écrit:
Enlui, vous dites

Citation :
Le culte de l'homme....tu sais que tu fais dériver cette idée d'une partie de phrase traduite peu scrupuleusement...ou bien fautivement ? je l'ai déjà relevé!!

L'homme est sacré....pareillement,je t'ai donné la phrase en latin même !!!

Voilà le texte en latin:

Hanc saltem laudem Concilio tribuite, vos, nostra hac aetate cultores humanitatis, qui veritates rerum naturam transcendentes renuitis, iidemque novum nostrum humanitatis studium agnoscite: nam nos etiam, immo nos prae ceteris, hominis sumus cultores.

Traduit très justement par nous avons le culte de l'homme. Il y a les deux versions sur le site du Vatican. Et donc, y sont les traductions autorisées par les autorités vaticanes.

Oui,je vois,par contre c'est un autre texte que celui dont nous avions parlé.Celui-ci comment se nomme-t-il ?

Ce mot ,est pour moi tendre le bâton pour se faire battre.

Je ne connaissais rien avant ce forum des dissensions qu'il y a entre vous,rien des sédévacantistes etc...et nous sommes là face à une parole publique du responsable de l'église et tout faux pas mène loin dans l'exaspération des consciences.Cela me fait penser à l'histoire de la vidéo d'Arnaud ...dans le cadre d'une théologie le moindre dire personnel sur un sujet épineux fait se lever des boucliers et pourrait avoir des conséquences désagréables si ce n'est pire.Tout cela parce que c'est présenté au public et sous le nom de l'église...

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 10:58

Eh bien mon cher Chris Prols, on abandonne déjà ? On est prêt à reconnaître avoir fait erreur et à revenir dans la pleine communion de l'Eglise ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 11:03

Chris Prols ne vient que quelque fois dans la semaine.
Volontairement ou non, ça permet de balayer d'un revers de mains les messages qui lui sont adressés, et de poursuivre plus sereinement sa vocifération !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 11:08

spidle33 a écrit:
Chris Prols ne vient que quelque fois dans la semaine.
Volontairement ou non, ça permet de balayer d'un revers de mains les messages qui lui sont adressés, et de poursuivre plus sereinement sa vocifération !

Une autre preuve de la malhonnêteté des sédévacantistes !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 15:33

Philippe Fabry a écrit:
spidle33 a écrit:
Chris Prols ne vient que quelque fois dans la semaine.
Volontairement ou non, ça permet de balayer d'un revers de mains les messages qui lui sont adressés, et de poursuivre plus sereinement sa vocifération !

Une autre preuve de la malhonnêteté des sédévacantistes !

Dites-moi cher Philippe êtes vous devant votre PC 24 heures sur 24?

Je m'imagine que non, alors, Chris Prols non plus!

Vous ne pouvez pas juger de l'honnêteté d'une personne sur cela.

Pour ma part, je n'ai que deux heures par jour à consacrer à la défense de la foi et cela, c’est quand mon PC fonctionne bien!
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 15:51

Philippe Fabry a écrit:
(...) En pensant que cela peut s'étendre à un pape légitimement élu selon le droit canonique, vous surinterprétez carrément ! Vous surinterprétez une première fois, et vous re-surinterprétez encore derrière ! Vous surinterprétez au carré !

Est-ce que la Bulle de Paul IV surinterprète au carré?

Spoiler:
 



Est-ce Saint Robert Bellarmin dans De Romano Pontifice surinterprète au cube?

Texte ici

Est-ce que tous les Saints Pères surinterprète aussi.

Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 15:57

La Chartreuse a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
spidle33 a écrit:
Chris Prols ne vient que quelque fois dans la semaine.
Volontairement ou non, ça permet de balayer d'un revers de mains les messages qui lui sont adressés, et de poursuivre plus sereinement sa vocifération !

Une autre preuve de la malhonnêteté des sédévacantistes !

Dites-moi cher Philippe êtes vous devant votre PC 24 heures sur 24?


16 heures seulement.

Je fais une thèse. What a Face

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 16:58

Cupertino a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
(...) En pensant que cela peut s'étendre à un pape légitimement élu selon le droit canonique, vous surinterprétez carrément ! Vous surinterprétez une première fois, et vous re-surinterprétez encore derrière ! Vous surinterprétez au carré !

Est-ce que la Bulle de Paul IV surinterprète au carré?

Spoiler:
 



Est-ce Saint Robert Bellarmin dans De Romano Pontifice surinterprète au cube?

Texte ici

Est-ce que tous les Saints Pères surinterprète aussi.


L'infaillibilité pontificale, ça vous dit quelque chose ? Cela discrédite toutes vos références.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 17:17

Philippe Fabry a écrit:
spidle33 a écrit:
Chris Prols ne vient que quelque fois dans la semaine.
Volontairement ou non, ça permet de balayer d'un revers de mains les messages qui lui sont adressés, et de poursuivre plus sereinement sa vocifération !

Une autre preuve de la malhonnêteté des sédévacantistes !

Very Happy

Tellement piquant!!!

Bon on reprend.

Philippe Fabry, vous, professionnel de la chose ou en passe de le devenir, vous méritez un zéro pointé.

Non mais avez-vous relu votre analyse en 4 points du texte? C'est comme ça que vous étudiez les textes juridiques et historiques?

Je vais vous faire un petit coup sur le pare-brise, pour que vous voyiez et votre mauvaise foi dans l'interprétation (normal, vous défendez celui que vous tenez pour pape légitime) et la réalité du texte de Paul 6.

(Pour Enlui, ce texte se trouve ici en français http://docs.leforumcatholique.org/src/DOCUFCNUM7.html et ici en latin: http://www.vatican.va/holy_father/paul_vi/speeches/1965/documents/hf_p-vi_spe_19651207_epilogo-concilio_lt.html)


Vous disiez donc:

Citation :
C'est faux. Il dit ceci : Citation:
Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous, humanistes modernes, qui
renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître
notre nouvel humanisme : nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme.


On y trouve :
1 ) un reproche : "vous qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes" (et donc à la destinée de l'homme dans la perspective de Dieu)
2) Une injonction : "sachez reconnaître notre nouvel humanisme" (qui est l'humanisme chrétien, le Christ rendant toutes choses nouvelles)
3) une affirmation de la supériorité de la foi catholique : "nous, plus que quiconque" (pas "nous aussi")
4) la foi catholique est le seul vrai humanisme : "nous avons le culte de l'homme" (créature de Dieu et appelée à renaître dans le Christ, qui a donc une vraie valeur transcendante, dans sa destinée de charité divine)

1) Aucun reproche dans la bouche de Paul 6. Une constatation. Vous, les humanistes modernes, renoncez à la transcendance... Ce n'est nullement un reproche, il le dit lui-même: le grand humanisme athée s'est levé et a défié le Concile. Que s'est-il passé? Un choc, un anathème? Que dalle!!! Un élan formidable de sympathie!!! Une sympathie sans bornes! Et envers qui? Envers ceux qui refusent la transcendance des choses supprèmes. Et il ose se comparer à bon Samaritain... Mais Philippe, vous n'êtes pas sans savoir que le bon Samaritain, c'est le Christ, qui soigne les plaies de l'homme blessé, et l'amène dans l'auberge, dont vous n'êtes pas sans savoir qu'elle est l'Eglise, et où Il laisse Ses mérites infinis, les pièces, pour le salut de l'homme blessé! La voilà la Charité, qui ne passera pas! Elle est dans l'Eglise. C'est un autre son de cloche que la sympathie, vous en conviendrez. Il y a même des groupes qui chantent une chanson nommée Sympathy for the Devil, c'est vous dire où en est.

2) Une injonction, dites-vous? Sachez reconnaître notre nouvel humanisme? Et vous dites qu'il s'agit de l'humanisme chrétien? Mais alors dans ce cas, n'y a-t-il eu aucun humanisme chrétien depuis la Pentecôte jusqu'à V2? Cela sort du chapeau en 1965? Mais c'est bien vrai ce que dit Paul 6. L'Eglise se dote d'un nouvel humanisme, nouveau dans le sens pas comme avant. Et c'est exactement ce qui s'est passé, tout depuis V2 doit être et est nouveau. Déjà S. Pie X nous avertissait au sujet des novateurs. Le sens de Paul 6 est "vous, humanistes athées, nous vous annonçons que nous aussi sommes des humanistes modernes."

3) Mais si mais si, nous aussi, en français dans le texte, et nos etiam, immo nos prae ceteris en latin dans le Urtext. Nous plus que personne on a le culte de l'homme, sachez enfin le reconnaître! L'Eglise ce n'est plus comme avant, maintenant c'est Vatican 2! Vous, humanistes athées, et nous nouveaux humanistes, on va trouver un terrain d'entente en toute bonne sympatie! Et notre point commun, quel est-il ? Le culte de l'homme!!! C'est ça le sens des mots de Paul 6! Il l'a dit ci, et redit en tant d'autres endroits. Et c'est le même discours que l'antique serpent tenait à Adam et Eve: vous serez comme des dieux!

4) Philippe, aucune créature, même si elle est appellée à renaître dans le Christ, n'a droit à un culte! Même pas l'homme qui est à l'image de Dieu. Le culte est pour Dieu seul. C'est le Créateur qui doit être glorifié pour sa créature, et sûrement pas la créature qui devrait être glorifiée parce qu'elle a été créée par Dieu. C'est encore la même subversion démoniaque, qui pousse sans cesse l'homme à prendre la place de Dieu.

En gros, Paul 6 dit clairement dans ce discours du 7 décembre 1965 aux ennemis de l'Eglise maintenant nous sommes comme vous. Et les ennemis de l'Eglise, qui tramaient le coup depuis longtemps, ont compris que les vannes avaient laché. Et que le plan dénoncé par S. Pie X avait fonctionné. Si les vannes ont laché, c'est parce que des ennemis infiltrés et cachés sont arrivé aux manettes et on pu déclancher le tout. Voilà le sens de ce discours. Et JPII c'est pareil, c'est encore plus flagrant. La subversion est celle-ci, très exactement: au lieu de glorifier Dieu de nous avoir rachetés, nous nous glorifions nous-même d'avoir été rachetés. Et sur le terrain de la glorification personnelle, les humanistes athées sont les champions, et c'est avec une sympathie sans bornes que le concile les accueille.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 17:45

Chris Prols a écrit:


Vous disiez donc:

Citation :
C'est faux. Il dit ceci : Citation:
Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous, humanistes modernes, qui
renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître
notre nouvel humanisme : nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme.


On y trouve :
1 ) un reproche : "vous qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes" (et donc à la destinée de l'homme dans la perspective de Dieu)
2) Une injonction : "sachez reconnaître notre nouvel humanisme" (qui est l'humanisme chrétien, le Christ rendant toutes choses nouvelles)
3) une affirmation de la supériorité de la foi catholique : "nous, plus que quiconque" (pas "nous aussi")
4) la foi catholique est le seul vrai humanisme : "nous avons le culte de l'homme" (créature de Dieu et appelée à renaître dans le Christ, qui a donc une vraie valeur transcendante, dans sa destinée de charité divine)

1) Aucun reproche dans la bouche de Paul 6. Une constatation. Vous, les humanistes modernes, renoncez à la transcendance... Ce n'est nullement un reproche, il le dit lui-même: le grand humanisme athée s'est levé et a défié le Concile. Que s'est-il passé? Un choc, un anathème? Que dalle!!! Un élan formidable de sympathie!!! Une sympathie sans bornes! Et envers qui? Envers ceux qui refusent la transcendance des choses supprèmes. Et il ose se comparer à bon Samaritain... Mais Philippe, vous n'êtes pas sans savoir que le bon Samaritain, c'est le Christ, qui soigne les plaies de l'homme blessé, et l'amène dans l'auberge, dont vous n'êtes pas sans savoir qu'elle est l'Eglise, et où Il laisse Ses mérites infinis, les pièces, pour le salut de l'homme blessé! La voilà la Charité, qui ne passera pas! Elle est dans l'Eglise. C'est un autre son de cloche que la sympathie, vous en conviendrez. Il y a même des groupes qui chantent une chanson nommée Sympathy for the Devil, c'est vous dire où en est.

Encore du mensonge. Ce n'est pas ce que dit Paul VI. Il dit que le Concile n'a pas voulu entrer dans le jeu de la confrontation et de l'anathème, mais a choisi la manière douce. Le Concile a préféré voir l'humaniste athée comme un homme blessé que comme un ennemi dangereux. Il a préféré considérer l'errant comme un homme à secourir et non comme un adversaire à châtier.

2) Une injonction, dites-vous? Sachez reconnaître notre nouvel humanisme? Et vous dites qu'il s'agit de l'humanisme chrétien? Mais alors dans ce cas, n'y a-t-il eu aucun humanisme chrétien depuis la Pentecôte jusqu'à V2? Cela sort du chapeau en 1965? Mais c'est bien vrai ce que dit Paul 6. L'Eglise se dote d'un nouvel humanisme, nouveau dans le sens pas comme avant. Et c'est exactement ce qui s'est passé, tout depuis V2 doit être et est nouveau. Déjà S. Pie X nous avertissait au sujet des novateurs. Le sens de Paul 6 est "vous, humanistes athées, nous vous annonçons que nous aussi sommes des humanistes modernes."

Là encore vous faites un procès d'intention, comme je l'ai dénoncé depuis le début : vous avez choisi les lunettes avec lesquelles lire Paul VI, et ce sont celles de la mauvaise foi. Paul VI ne dit pas qu'il n'y a jamais eu d'humanisme chrétien. Il désarme seulement les humanistes athées qui n'attendent que des anathèmes pour accuser l'Eglise d'autoritarisme. En parlant de "nouvel humanisme", il n'évoque pas une doctrine nouvelle, mais seulement d'attitude différente dans l'annonce.


3) Mais si mais si, nous aussi, en français dans le texte, et nos etiam, immo nos prae ceteris en latin dans le Urtext. Nous plus que personne on a le culte de l'homme, sachez enfin le reconnaître! L'Eglise ce n'est plus comme avant, maintenant c'est Vatican 2! Vous, humanistes athées, et nous nouveaux humanistes, on va trouver un terrain d'entente en toute bonne sympatie! Et notre point commun, quel est-il ? Le culte de l'homme!!! C'est ça le sens des mots de Paul 6! Il l'a dit ci, et redit en tant d'autres endroits. Et c'est le même discours que l'antique serpent tenait à Adam et Eve: vous serez comme des dieux!

N'importe quoi. Paul VI ne dit pas que l'Eglise voit en l'homme un sujet d'adoration. Il est certain qu'il estime que l'attention portée à l'humain peut servir de pont pour discuter avec les humanistes athées. Et là-dessus il a raison.
De la même manière que quand Paul est venu expliquer qu'il annonçait ce "dieu inconnu" auquel était dédié un temple, il ne reconnaissait pas la valeur du paganisme, mais cherchait un point de contact, un angle d'attaque pour annoncer le Christ.
Et pour un humaniste athée qui veut le bonheur de l'homme, il est logique de lui dire "nous aussi nous voulons le bonheur de l'homme'. Et ensuite lui expliquer que ce bonheur n'arrive que dans le Christ.


4) Philippe, aucune créature, même si elle est appellée à renaître dans le Christ, n'a droit à un culte! Même pas l'homme qui est à l'image de Dieu. Le culte est pour Dieu seul. C'est le Créateur qui doit être glorifié pour sa créature, et sûrement pas la créature qui devrait être glorifiée parce qu'elle a été créée par Dieu. C'est encore la même subversion démoniaque, qui pousse sans cesse l'homme à prendre la place de Dieu.

Voir la réponse à 3).

En gros, Paul 6 dit clairement dans ce discours du 7 décembre 1965 aux ennemis de l'Eglise maintenant nous sommes comme vous. Et les ennemis de l'Eglise, qui tramaient le coup depuis longtemps, ont compris que les vannes avaient laché. Et que le plan dénoncé par S. Pie X avait fonctionné. Si les vannes ont laché, c'est parce que des ennemis infiltrés et cachés sont arrivé aux manettes et on pu déclancher le tout. Voilà le sens de ce discours. Et JPII c'est pareil, c'est encore plus flagrant. La subversion est celle-ci, très exactement: au lieu de glorifier Dieu de nous avoir rachetés, nous nous glorifions nous-même d'avoir été rachetés. Et sur le terrain de la glorification personnelle, les humanistes athées sont les champions, et c'est avec une sympathie sans bornes que le concile les accueille.

Et encore du procès d'intention, des supputations et des accusations sans fondement.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Jeu 18 Aoû 2011, 18:18

Faut parfois laisser macérer les cerises, ça leur donne plus de goût.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Ven 19 Aoû 2011, 20:25

Continuons. Voici un discours de Paul 6 Pour la célébration de la journée de la Paix, 1 er janvier 1972. Notez bien les majuscules.

Citation :
Aujourd'hui la conscience de la Justice progresse. Personne, croyons-nous, ne conteste ce phénomène. Nous ne nous arrêtons pas présentement à en faire l'analyse. Mais nous savons tous qu'aujourd'hui, grâce à la diffusion de la culture, l'homme, tout homme, a de lui-même une conscience nouvelle. Tout homme aujourd'hui sait être une Personne, et il s'éprouve comme Personne, autrement dit un être inviolable, égal aux autres, libre et responsable, disons-le: sacré. Il s'ensuit qu'une attention nouvelle et meilleure, c'est-à-dire plus complète et plus exigeante, pour ce qu'on pourrait appeler la «diastole» et la «systole» de sa personnalité, Nous voulons dire son double mouvement moral au rythme du droit et du devoir, pénètre la conscience de l'homme: une Justice, non plus statique, mais dynamique, surgit de son coeur.

Diastole systole, ai-je bien lu? Mais où ai-je lu ceci auparavant? Ici, chez les francs-maks:

Citation :
La Franc-maçonnerie de qualité est vivante et sa lumière agit dans la diastole et la systole du cœur des Franc-maçons, hommes de bien et vertueux.

http://phare.blog4ever.com/blog/lire-article-298952-1401205-la_voix_de_la_fratenite_franc_maconnerie_de_qualit.html

entre autres.

Et notre bon Paul 6, que dit-il dans ce discours pour la paix? Ceci:

Citation :
Une Paix qui ne résulte pas du culte véritable de l'homme n'est pas elle-même une véritable Paix.


En toutes lettres ici:

http://www.vatican.va/holy_father/paul_vi/messages/peace/documents/hf_p-vi_mes_19711208_v-world-day-for-peace_fr.html
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Ven 19 Aoû 2011, 20:43

Et ça continue:

Paul 6, discours pour la journée de la paix, 1 er janvier 1971 a écrit:
Risquons un terme qui peut paraître ambigu, lui aussi, mais considérons-le dans l'exigence de sa profondeur. C'est le terme, toujours flamboyant et suprême, d'amour: amour de l'homme, première valeur de l'ordre terrestre.

Risquons d'utiliser des termes ambigus!

Vous commencez à comprendre, ou il vous en faut encore?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Ven 19 Aoû 2011, 21:08

MERCI POUR LE LIEN;

Chris Prols a écrit:
Et ça continue:

Paul 6, discours pour la journée de la paix, 1 er janvier 1971 a écrit:
Risquons un terme qui peut paraître ambigu, lui aussi, mais considérons-le dans l'exigence de sa profondeur. C'est le terme, toujours flamboyant et suprême, d'amour: amour de l'homme, première valeur de l'ordre terrestre.

Première valeur de l'ordre terrestre:l'amour de l'homme,c'est également le deuxième commandement....

Ce que tu lis est à lire à la lumière de:"Mais, vénérables Frères et vous tous, Nos chers fils ici présents, si nous nous rappelons qu'à travers le visage de tout homme - spécialement lorsque les larmes et les souffrances l'ont rendu plus transparent - Nous pouvons et devons reconnaître le visage du Christ (cf. Matt., 25, 40), le Fils de l'homme, et si sur le visage du Christ nous pouvons et devons reconnaître le visage du Père céleste : «Qui me voit, dit Jésus, voit aussi le Père» (Jean, 14, 9), notre humanisme devient christianisme, et notre christianisme se fait théocentrique, si bien que nous pouvons également affirmer : pour connaître Dieu, il faut connaître l'homme. "

On retrouve l'éclaircissement dans ce passage que j'ai cité sur l'autre fil,( 22,1 1). "En réalité, le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné. Adam, en effet, le premier homme, était la figure de celui qui devait venir , le Christ Seigneur. Nouvel Adam, le Christ, dans la révélation même du mystère du Père et de son amour, manifeste pleinement l’homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation. Il n’est donc pas surprenant que les vérités ci-dessus trouvent en lui leur source et atteignent en lui leur point culminant."


Dernière édition par Enlui le Ven 19 Aoû 2011, 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Ven 19 Aoû 2011, 21:40

Chris Prols a écrit:
Et ça continue:

Paul 6, discours pour la journée de la paix, 1 er janvier 1971 a écrit:
Risquons un terme qui peut paraître ambigu, lui aussi, mais considérons-le dans l'exigence de sa profondeur. C'est le terme, toujours flamboyant et suprême, d'amour: amour de l'homme, première valeur de l'ordre terrestre.

Risquons d'utiliser des termes ambigus!

Vous commencez à comprendre, ou il vous en faut encore?

L'amour de l'homme, c'est, comme dit la Bible, l'amour du prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Ven 19 Aoû 2011, 23:46

Chris Prols a écrit:
Continuons. Voici un discours de Paul 6 Pour la célébration de la journée de la Paix, 1 er janvier 1972. Notez bien les majuscules.

Citation :
Aujourd'hui la conscience de la Justice progresse. Personne, croyons-nous, ne conteste ce phénomène. Nous ne nous arrêtons pas présentement à en faire l'analyse. Mais nous savons tous qu'aujourd'hui, grâce à la diffusion de la culture, l'homme, tout homme, a de lui-même une conscience nouvelle. Tout homme aujourd'hui sait être une Personne, et il s'éprouve comme Personne, autrement dit un être inviolable, égal aux autres, libre et responsable, disons-le: sacré. Il s'ensuit qu'une attention nouvelle et meilleure, c'est-à-dire plus complète et plus exigeante, pour ce qu'on pourrait appeler la «diastole» et la «systole» de sa personnalité, Nous voulons dire son double mouvement moral au rythme du droit et du devoir, pénètre la conscience de l'homme: une Justice, non plus statique, mais dynamique, surgit de son coeur.

Diastole systole, ai-je bien lu? Mais où ai-je lu ceci auparavant? Ici, chez les francs-maks:

Citation :
La Franc-maçonnerie de qualité est vivante et sa lumière agit dans la diastole et la systole du cœur des Franc-maçons, hommes de bien et vertueux.

Ouais... vous l'aurez lu dans un manuel d'anatomie aussi. Cela fait-il de Paul VI un cardiologue ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Ven 19 Aoû 2011, 23:47

Chris Prols a écrit:
Et ça continue:

Paul 6, discours pour la journée de la paix, 1 er janvier 1971 a écrit:
Risquons un terme qui peut paraître ambigu, lui aussi, mais considérons-le dans l'exigence de sa profondeur. C'est le terme, toujours flamboyant et suprême, d'amour: amour de l'homme, première valeur de l'ordre terrestre.

Risquons d'utiliser des termes ambigus!

Vous commencez à comprendre, ou il vous en faut encore?

"Mais considérons-le dans l'exigence de sa profondeur".

Bref tout le contraire de ce que vous faites depuis le début, bricolant des interprétations artificielles et superficielles et vous y accrochant comme un écureuil à sa noisette.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 10:40

Citation :
bricolant des interprétations artificielles et superficielles


dites-vous? Alors que Paul 6 entretien lui-même savamment l'ambigüité, usant de termes en cours dans les loges maçonniques?

Juste un rappel. Léon XIII dans son exorcisme disait:

Citation :
Là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l’abomination de leur impiété; de sorte qu’en frappant le Pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau.

Qui sont ces "ils" qui, rusés, ont posé le trône de l'abomination là où se trouve le trône de S. Pierre? Ce sont les ennemis de l'Eglise, pas vrai? Or, ces ennemis, nous dit S. Pie X, il faut les chercher dans l'Eglise.

Mais continuons sur Paul 6, qui vous a révélé à vous-même que vous avez le culte de l'homme (en cela, vous êtes semblable à Adamev):

Paul VI, Populorum progressio a écrit:
Par le seul effort de son intelligence et de sa volonté, chaque homme peut grandir en humanité, valoir plus, être plus grand.

Et moi qui croyait que sans le Christ, on ne peut rien faire... (S. Jean, 15, 5)?!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 10:51

Chris Prols a écrit:

Et moi qui croyait que sans le Christ, on ne peut rien faire... (S. Jean, 15, 5)?!

On ne peut rien faire QUANT A LA VIE SURNATURELLE.

Mais vous semblez oublier la vie naturelle. Il n'y a besoin du Christ pour avoir des amis, pour fonder une famille, pour faire de la science, pour faire de la philosophie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 11:23

[quote="Chris Prols"]
Citation :
bricolant des interprétations artificielles et superficielles


dites-vous? Alors que Paul 6 entretien lui-même savamment l'ambigüité, usant de termes en cours dans les loges maçonniques?

Le vocabulaire n'appartient à personne. En faisant ce genre de travail vous pouvez assimiler n'importe qui à n'importe quoi. Je vous l'ai dit, diastole et systole c'est avant tout dans les manuels de cardiologie que vous les trouverez. Cela ne fait pas de Paul VI un cardiologue.

Juste un rappel. Léon XIII dans son exorcisme disait:

Citation :
Là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l’abomination de leur impiété; de sorte qu’en frappant le Pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau.

Qui sont ces "ils" qui, rusés, ont posé le trône de l'abomination là où se trouve le trône de S. Pierre? Ce sont les ennemis de l'Eglise, pas vrai? Or, ces ennemis, nous dit S. Pie X, il faut les chercher dans l'Eglise.

Bien sûr : il y avait des franc-maçons dans l'Eglise. Mais cela ne fait pas de Paul VI un maçon ! S'il en avait été un, et si l'Eglise était devenue maçonnique, pourquoi JPII aurait réitéré la condamnation de la maçonnerie ?

Mais continuons sur Paul 6, qui vous a révélé à vous-même que vous avez le culte de l'homme (en cela, vous êtes semblable à Adamev):

Paul VI, Populorum progressio a écrit:
Par le seul effort de son intelligence et de sa volonté, chaque homme peut grandir en humanité, valoir plus, être plus grand.

Et moi qui croyait que sans le Christ, on ne peut rien faire... (S. Jean, 15, 5)?!

Déjà répondu là-dessus :
Citation :
Si vous n'étiez pas un sédévac borné vous réaliseriez que ce que dit ce texte est vrai.
Ce
texte ne dit pas que l'homme peut faire son salut par sa seule force
(ce qui serait pélagien), mais que l'homme est libre de se détacher d'un
environnement faux pour adhérer à la vérité. C'est-à-dire ce qu'a
toujours dit l'Eglise depuis des siècles : le salut est possible par la
grâce, mais la condition d'efficacité de la grâce est l'adhésion du
libre-arbitre, et la part de responsabilité de tout homme est de se
convertir. "Convertissez-vous" est un verbe pronominal. C'est un
commandement qui s'adresse à l'intelligence et à la vonlonté humaine.

Ce que dit ici Paul VI c'est "vous
qui n'êtes pas nés et n'avez pas été éduqués dans la religion
chrétienne, vous avez en vous la capacité de vous soustraire à vos
préjugés et adhérer à la foi de l'Eglise ; et c'est votre responsabilité
: si vous refusez la grâce, la faute en sera exclusivement vôtre
".

C'est limpide pour celui qui ne lit pas ces lignes avec l'esprit faussé comme vous.
Comme vous l'a dit Arnaud, sans le Christ on ne peut rien faire quant à la vie surnaturelle. Mais on peut quant à la vie naturelle.

Et en rejetant cela, vous régressez en-deçà de Clément d'Alexandrie. [
/quote]

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 14:26

Autre preuve d'un double discours montinien:

Paul VI a écrit:
Mais il faut reconnaître que ce Concile, dans le jugement qu'il a porté sur l'homme, s'est arrêté bien plus à cet aspect heureux de l'homme qu'à son aspect malheureux. Son attitude a été nettement et volontairement optimiste.

Discours du 7 dec. 1965.

Paul VI a écrit:
L'Eglise se trouve en une heure d'inquiétude, d'autocritique, on dirait même d'autodestruction. C'est comme un bouleversement intérieur, aigu et complexe, auquel personne ne se serait attendu après le Concile.
On pensait à une floraison, à une expansion sereine des conceptions mûries dans les grandes assises du Concile.

dicours du 7 déc. 1968.

Il parle d'autodestruction de l'Eglise, et certainement pas dans le sens d'un cardiologue. A quoi est-elle dûe, cette autodestruction? à ceci:

Paul VI a écrit:
Un courant d'affection et d'admiration a débordé du Concile sur le monde humain moderne. Des erreurs ont été dénoncées. Oui, parce que c'est l'exigence de la charité comme de la vérité mais, à l'adresse des personnes, il n'y eut que rappel, respect et amour. Au lieu de diagnostics déprimants, des remèdes encourageants ; au lieu de présages funestes, des messages de confiance sont partis du Concile vers le monde contemporain : ses valeurs ont été non seulement respectées, mais honorées ; ses efforts soutenus, ses aspirations purifiées et bénies.

Tout et son contraire. Les valeurs des ennemis de l'Eglise, honorés, respectés et bénis?!?!

Mais pour vous, pas de problème, vu que ces phrases veulent dire la même chose:

Tout sur terre doit être orienté vers l'homme comme à son centre et sommet et Tout sur terre doit être orienté vers Dieu comme à son centre et sommet. Vous l'avez dit, Philippe: ça veut dire la même chose.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 15:43

Chris Prols a écrit:
Autre preuve d'un double discours montinien:

Paul VI a écrit:
Mais il faut reconnaître que ce Concile, dans le jugement qu'il a porté sur l'homme, s'est arrêté bien plus à cet aspect heureux de l'homme qu'à son aspect malheureux. Son attitude a été nettement et volontairement optimiste.

Discours du 7 dec. 1965.

Etre optimiste sur l'homme, c'est du double discours ? Pour vous évangéliser c'est mettre aux gens le nez dans le caca ?


Paul VI a écrit:
L'Eglise se trouve en une heure d'inquiétude, d'autocritique, on dirait même d'autodestruction. C'est comme un bouleversement intérieur, aigu et complexe, auquel personne ne se serait attendu après le Concile.
On pensait à une floraison, à une expansion sereine des conceptions mûries dans les grandes assises du Concile.

dicours du 7 déc. 1968.

Il parle d'autodestruction de l'Eglise, et certainement pas dans le sens d'un cardiologue.

Parce qu'il s'inquiétait. Et après le concile, il avait des raisons : des tas de gens ont cherché à imposer une lecture dévoyée du Concile, que dénonce aujourd'hui Benoît XVI.

A quoi est-elle dûe, cette autodestruction? à ceci:

Paul VI a écrit:
Un courant d'affection et d'admiration a débordé du Concile sur le monde humain moderne. Des erreurs ont été dénoncées. Oui, parce que c'est l'exigence de la charité comme de la vérité mais, à l'adresse des personnes, il n'y eut que rappel, respect et amour. Au lieu de diagnostics déprimants, des remèdes encourageants ; au lieu de présages funestes, des messages de confiance sont partis du Concile vers le monde contemporain : ses valeurs ont été non seulement respectées, mais honorées ; ses efforts soutenus, ses aspirations purifiées et bénies.

Tout et son contraire. Les valeurs des ennemis de l'Eglise, honorés, respectés et bénis?!?!

Il ne parle pas des ennemis de l'Eglise, mais du monde contemporain (donc de l'époque. On était avant Mai 68, ce n'était pas encore le bordel comme aujourd'hui, et l'après-guerre avait suscité beaucoup d'initiative profondément humanistes et justes : la mise en place des grandes instances internationales pour la paix, la déclaration universelle des droits de l'homme devant protéger les individus du sort qui a été souvent le leur dans les systèmes totalitaires, etc...). Il avait un beau mouvement que la Papauté a pensé à juste titre qu'il était encourageant et devait à ce titre être soutenu.


Mais pour vous, pas de problème, vu que ces phrases veulent dire la même chose:

Tout sur terre doit être orienté vers l'homme comme à son centre et sommet et Tout sur terre doit être orienté vers Dieu comme à son centre et sommet. Vous l'avez dit, Philippe: ça veut dire la même chose.

Pour un bon chrétien, oui, parce que dans l'esprit du chrétien le vrai bonheur de l'homme et la vraie volonté de Dieu se confondent. Mais on dirait que cela vous échappe.



_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 16:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Chris Prols a écrit:

Et moi qui croyait que sans le Christ, on ne peut rien faire... (S. Jean, 15, 5)?!

On ne peut rien faire QUANT A LA VIE SURNATURELLE.

Mais vous semblez oublier la vie naturelle. Il n'y a besoin du Christ pour avoir des amis, pour fonder une famille, pour faire de la science, pour faire de la philosophie.

Shocked

Qui tient constamment votre vie naturelle, qui soutient votre esprit etc... Arnaud, vous avez besoin d'un cours sur la Divine Providence.

Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 16:23

Philippe a écrit:
Chris Prols a écrit:
Il parle d'autodestruction de l'Eglise, et certainement pas dans le sens d'un cardiologue.

Parce qu'il s'inquiétait. Et après le concile, il avait des raisons : des tas de gens ont cherché à imposer une lecture dévoyée du Concile, que dénonce aujourd'hui Benoît XVI.

Philippe, est-ce que celle qui est Une, Sainte, Catholique et Apostolique peut s'auto-détruire?

Est-ce dogmatiquement possible?
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 16:25

Philippe Fabry a écrit:
Cupertino a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
(...) En pensant que cela peut s'étendre à un pape légitimement élu selon le droit canonique, vous surinterprétez carrément ! Vous surinterprétez une première fois, et vous re-surinterprétez encore derrière ! Vous surinterprétez au carré !

Est-ce que la Bulle de Paul IV surinterprète au carré?

Spoiler:
 



Est-ce Saint Robert Bellarmin dans De Romano Pontifice surinterprète au cube?

Texte ici

Est-ce que tous les Saints Pères surinterprète aussi.


L'infaillibilité pontificale, ça vous dit quelque chose ? Cela discrédite toutes vos références.

Prouvez-le, votre affirmation n'est pas suffisante.

Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 16:31

Cupertino a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Chris Prols a écrit:

Et moi qui croyait que sans le Christ, on ne peut rien faire... (S. Jean, 15, 5)?!

On ne peut rien faire QUANT A LA VIE SURNATURELLE.

Mais vous semblez oublier la vie naturelle. Il n'y a besoin du Christ pour avoir des amis, pour fonder une famille, pour faire de la science, pour faire de la philosophie.

Shocked

Qui tient constamment votre vie naturelle, qui soutient votre esprit etc... Arnaud, vous avez besoin d'un cours sur la Divine Providence.


Mais non. Notre vie naturelle se tient toute seule ! Merci ! Et elle existe même chez ceux qui refusent Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 17:17

Cupertino a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Cupertino a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
(...) En pensant que cela peut s'étendre à un pape légitimement élu selon le droit canonique, vous surinterprétez carrément ! Vous surinterprétez une première fois, et vous re-surinterprétez encore derrière ! Vous surinterprétez au carré !

Est-ce que la Bulle de Paul IV surinterprète au carré?

Spoiler:
 



Est-ce Saint Robert Bellarmin dans De Romano Pontifice surinterprète au cube?

Texte ici

Est-ce que tous les Saints Pères surinterprète aussi.


L'infaillibilité pontificale, ça vous dit quelque chose ? Cela discrédite toutes vos références.

Prouvez-le, votre affirmation n'est pas suffisante.


Depuis quand faut-il prouver les dogmes ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 17:18

Cupertino a écrit:
Philippe a écrit:
Chris Prols a écrit:
Il parle d'autodestruction de l'Eglise, et certainement pas dans le sens d'un cardiologue.

Parce qu'il s'inquiétait. Et après le concile, il avait des raisons : des tas de gens ont cherché à imposer une lecture dévoyée du Concile, que dénonce aujourd'hui Benoît XVI.

Philippe, est-ce que celle qui est Une, Sainte, Catholique et Apostolique peut s'auto-détruire?

Est-ce dogmatiquement possible?

Paul VI ne dit pas que l'Eglise s'autodétruit. Il dit que c'est le spectacle que l'on a, avec les fidèles qui foutent le camp et tous les laïcs, prêtres, etc... qui font n'importe quoi.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
LMCD



Messages : 107
Inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Sam 20 Aoû 2011, 17:51

Arnaud Dumouch a écrit:
Cupertino a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Chris Prols a écrit:

Et moi qui croyait que sans le Christ, on ne peut rien faire... (S. Jean, 15, 5)?!

On ne peut rien faire QUANT A LA VIE SURNATURELLE.

Mais vous semblez oublier la vie naturelle. Il n'y a besoin du Christ pour avoir des amis, pour fonder une famille, pour faire de la science, pour faire de la philosophie.

Shocked

Qui tient constamment votre vie naturelle, qui soutient votre esprit etc... Arnaud, vous avez besoin d'un cours sur la Divine Providence.


Mais non. Notre vie naturelle se tient toute seule ! Merci ! Et elle existe même chez ceux qui refusent Dieu.

La vie naturelle existe aussi même chez ceux qui refusent Dieu mais elle ne se tient pas toute seule. Comme ... « votre Père qui est dans les cieux, qui fait lever son soleil sur les bons et sur les méchants, et pleuvoir sur les justes et les injustes » ainsi en est-il de la vie naturelle. (Sur la confiance en la Divine Providence, voir Matt. ch. 6)

« nous qui ne créons pas nos dons, mais les recevons de sa munificence » (S. Augustin dans La Chaîne d'Or)
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Lun 22 Aoû 2011, 20:29

Et encore des montineries:

Paul VI, Audience spéciale, le 8 juin 1964 - Actes Pontificaux, Ed. Bellamin, N°139, p. 21. a écrit:
«Notre témoignage est un signe de l’attitude de l’Église envers le monde moderne: une attitude faite d’attention, de compréhension, d’admiration et d’amitié»

Paul VI, IV Session du Concile, 14 septembre 1965 a écrit:
«Le Concile offre à l’Église, à Nous spécialement, la vision panoramique du monde: l’Église pourra-t-elle, et pourrons-Nous, Nous-mêmes, faire autre chose que de regarder le monde et de l’aimer? Ce regard sur le monde sera l’un des principaux actes de la Session qui commence: encore une fois et surtout, amour…»

L'amour du monde. Le respect du monde. l'admiration du monde!!!! Mais on croit rêver!!!!

C'est l'exact contraire de tout l'enseignement du Chrsit, voyez plutôt:

1 Jn. 2, 12-17 a écrit:
«Je vous écris, petits enfants… N’aimez point le monde ni ce qui est dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui. Car tout ce qui est dans le monde, la concupiscence de la chair, la concupiscence des yeux et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais du monde. Le monde passe et sa concupiscence aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement»

Jn. 16, 33 a écrit:
Ayez confiance, j'ai vaincu le monde.

1 Jn. 5,4 a écrit:
Tout ce qui est né de Dieu remporte la victoire sur le monde; et la victoire qui a vaincu le monde, c’est notre foi.

Jn. 17,14 et V, 16 a écrit:
Je leur ai communiqué ta parole et le monde les a haï, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi-même je ne suis pas du monde

Jac. 4, 4 a écrit:
Ne savez-vous pas que l’amitié du monde, c’est l’inimitié contre Dieu?

Voilà la doctrine catholique! C'est l'exact contraire de ce que dit Paul 6!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Lun 22 Aoû 2011, 20:39

Chris Prols a écrit:

Jac. 4, 4 a écrit:
Ne savez-vous pas que l’amitié du monde, c’est l’inimitié contre Dieu?

Voilà la doctrine catholique! C'est l'exact contraire de ce que dit Paul 6!

Théologie de bas niveau.

Le monde qu'il ne faut pas aimer, c'est le péché.

mais le monde qu'il faut aimer, ce sont les hommes; La preuve :
Citation :

Jean 3, 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle.
I don't want that

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Lun 22 Aoû 2011, 20:50

Paul VI, Discours à l’ONU, le 4 octobre 1965 a écrit:
Notre message se veut principalement une ratification morale et solennelle de cette Institution… Nous portons à cette organisation le suffrage de nos derniers prédécesseurs, surtout celui de l’épiscopat catholique et le Nôtre, convaincus que Nous sommes, que cette Organisation représente le chemin obligé de la civilisation moderne et de la paix mondiale… Les peuples se tournent vers les Nations Unies comme vers la dernière espérance de la concorde et de la paix. Nous osons apporter ici, en même temps que le Nôtre, leur tribut d’honneur et d’espoir.

Là, Paulo nous fait un acte de foi en une organistation mondialiste, athée et maçonne, l'ONU, qu'il osa qualifier de "chemin obligé vers la paix" (on est si loin du Je suis la Vérité, la Voie et la Vie), de "dernière espérance pour la paix"?!?! (Comme on est loin de la paix du Christ...).
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Lun 22 Aoû 2011, 20:58

Paul 6, message pascal de 1971 a écrit:
Hé bien, sachez, amis qui nous écoutez, que Nous sommes prêts aujourd’hui, à vous adresser un message d’espérance. Non seulement la cause de l’homme n’est pas perdue, mais elle est en situation avantagée et sûre (?!). Les grandes idées (vous pouvez y inclure l’Évangile si vous voulez!) qui sont comme les phares du monde moderne, ne s’éteignent pas. L’unité du monde se fera. La dignité de la personne humaine sera reconnue réellement et pas seulement pour la forme… Les injustes inégalités sociales seront supprimées. Les rapports entre les peuples seront fondés sur la paix, la raison et la fraternité… Il ne s’agit pas d’un rêve ou d’une utopie, ni d’un mythe: c’est le réalisme évangélique!

Le réalisme évangélique, Paul, c'est la Croix! Du reste, NS-JC morigéna vertement S. Pierre qui ne voulait pas qu'Il passe par Sa Passion.

Paul 6 annonce un monde sans souffrances et sans Croix. Et voilà ce qu'écrivait Saint Pie X:

Saint Pie X, lettre sur Le Sillon a écrit:
Jésus n’a pas annoncé, pour la société future, le règne d’une félicité idéale, où la souffrance sera bannie; mais par ses leçons et ses exemples, Il a tracé le chemin de la félicité possible sur la terre et de la félicité parfaite au Ciel: la voie royale de la Croix. Ce sont des enseignements qu’il serait erroné d’appliquer uniquement à la vie individuelle, en vue du salut éternel; ce sont des enseignements éminemment sociaux, qui nous montrent en notre Seigneur Jésus-Christ bien autre chose qu’un humanitarisme sans consistance et sans autorité!

C'est l'exact contraire!!!

ça commence à matcher, là?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Lun 22 Aoû 2011, 21:07

Chris Prols a écrit:
Paul VI, Discours à l’ONU, le 4 octobre 1965 a écrit:
Notre message se veut principalement une ratification morale et solennelle de cette Institution… Nous portons à cette organisation le suffrage de nos derniers prédécesseurs, surtout celui de l’épiscopat catholique et le Nôtre, convaincus que Nous sommes, que cette Organisation représente le chemin obligé de la civilisation moderne et de la paix mondiale… Les peuples se tournent vers les Nations Unies comme vers la dernière espérance de la concorde et de la paix. Nous osons apporter ici, en même temps que le Nôtre, leur tribut d’honneur et d’espoir.

Là, Paulo nous fait un acte de foi en une organistation mondialiste, athée et maçonne, l'ONU, qu'il osa qualifier de "chemin obligé vers la paix" (on est si loin du Je suis la Vérité, la Voie et la Vie), de "dernière espérance pour la paix"?!?! (Comme on est loin de la paix du Christ...).

Vous sombrez dans la bêtise crasse, là.

Au fait, où est le problème avec une association mondialiste ? Le souverainisme est-il un dogme catholique ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Lun 22 Aoû 2011, 21:25

Philippe Fabry a écrit:
Le souverainisme est-il un dogme catholique ?
Laisse-moi tranquille, je n'ai rien à voir la-dedans What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI   Lun 22 Aoû 2011, 21:38

Fabry a écrit:
Au fait, où est le problème avec une association mondialiste ?

heuheuheu... j'sais pas trop...

Demandons à quelqu'un qui s'y connaît bien:

Saint Pie X a écrit:
Non, vénérables frères… On ne construira pas la cité du monde d’une manière différente de celle dont Dieu l’a construite; on ne bâtira pas la société si l’Église n’en a pas établi les bases et n’en dirige pas les travaux; non, la civilisation ne s’invente pas et la cité nouvelle ne se construit pas dans les nuages. Elle a été, elle est: c’est la civilisation chrétienne, c’est la civilisation catholique. Il ne s’agit que de l’instaurer et de la restaurer sans cesse sur les fondations naturelles et divines contre les attaques toujours renouvelées de la malsaine utopie, de la révolte et de l’impiété: OMNIA RESTAURARE IN CHRISTO!

Dites, Philippe, vous qui êtes intelligent, le but avoué de l'ONU est de tout restaurer dans le Christ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Jugement d'un Sédévacantiste : Discours de Paul VI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Modernisme et Vatican II
» le discours indirect
» Evaluation sur le discours explicatif (4ème)
» Exercice sur le jugement (Geneen Roth)
» indices de temps discours direct et indirect

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: