DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 dénonciation, délation, où est la limite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: dénonciation, délation, où est la limite   Ven 12 Aoû - 18:12

les photos des pilleurs et émeutiers affichées pour encourager les dénonciations. D'accord il faut que ces personnes soient poursuivies par la justice. C'est la méthode qui me pose problème. N'y a t il pas dans cette incitation à la délation un danger?
Objectivement, j'essaie de me mettre en situation: j'ai l'impression d'y reconnaître une personne que je connais, mais je ne suis pas sûre. ou encore un suspect me fait penser à une personne que je n'aime pas, dois je "dénoncer" , sachant que cela me donne un sentiment de vengeance.
En tant que chrétien, la dénonciation n'est pas un acte banal , même si comme dans les événements actuels elle est justifiée par la soif de justice de tout homme.
Attention, ne me dites pas encore que je suis un de ces petits moutons qui se cachent derrière la foi. Je réfléchis seulement aux effets parfois pervers de ce genre d'encouragement banalisé. Je ne parle pas de ces événements ci mais EN GENERAL, je préfère préciser, avant .De toute façon on m'a déjà qualifiée de tout sur ce forum. alien
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: dénonciation, délation, où est la limite   Ven 12 Aoû - 18:31

Je comprends ton questionnement.
C'est drole,c'est un problème similaire qui est posé sur un autre fil:le prêtre doit-il dénoncer ce qu'il sait d'un homme venu en confession et qui a commis des actes hautement condamnables.
Ici on se trouve face à un problème de conscience,quoique cette fois,nous ne sommes liés par aucun secret professionnel.C'est pourtant pas si facile que cela que d'aller dénoncer quoi que ce soit pour certains.

Cela rejoint le problème des vidéos dans les villes et entreprises qui ont la même utilité,sauf quelles sont entre les mains du pouvoir.

Un témoin dans un procès ne vient-il pas appuyer la justice ?

Beaucoup de questions....

Il y a un danger de taille face à celui des pillages.
Étonnant que l'état ne sache tout seul faire son travail.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: dénonciation, délation, où est la limite   Ven 12 Aoû - 18:49

merci Enlui, d'avoir bien compris le sens de mon intervention!
Comme tu le dis bien ce n'est pas si facile la dénonciation, même si nous ne sommes pas tenus comme les prêtres par le secret...bien que....nous sommes dans certaines circonstances tenus au secret de Dieu. ne dit on pas souvent d'une personne " c'est entre Dieu et elle.
Aussi c'est vrai ce que tu dis, c'est une question de conscience personnelle .Et de rapport à Dieu avant tout.ON EST PAS OBLIGES.C'est pour cela qu'il faut mettre en garde les chrétiens quand aux dérives possibles de la dénonciation,surtout quand elle est demandée par un gouvernement.On a vu ce que ça a donné en 40.Aujourd'hui, il s'agit de pilleurs.ok. Demain de qui s'agira t il?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: dénonciation, délation, où est la limite   Ven 12 Aoû - 19:07

Pilleurs,incendiaires ...tu connais le risque de jouer avec des allumettes comme cela...on court le risque d'attenter à la vie de personnes.

Une victime passera le pas plus facilement pour la dénonciation.

Personnellement je m'attends à ce qu'entre en jeu les armes (de la part des pilleurs) un de ces jours et là ce sera une autre histoire ! L'engrenage sera difficile à empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: dénonciation, délation, où est la limite   Ven 12 Aoû - 19:41

beranger a écrit:
Vous confondez dénonciation et délation, ce n'est pas la même chose,

la délation, c'est une dénonciation pour un motif méprisable, contraire à la morale, accabler quelqu'un pour une raison méprisable, se venger, méchanceté gratuité, racisme,

la dénonciation, quand il s'agit d'un motif légitime est au contraire un acte civique, on a le devoir de dénoncer quelqu'un qui fait les choses de travers, un voleur, un violeur, un fraudeur, un agresseur,

au contraire, ne pas dénoncer, parfois par peur de représailles relève de la lâcheté.

Après intervient, nos propres critères politiques, moraux,

Si pour vous, les émeutiers Londoniens sont des sortes de Robin des bois qui au travers de leurs révoltes expriment un malaise insupportable face à une société consumériste à laquelle ils ne sont pas conviés, vous devez vous abstenir,

si au contraire, vous voyez dans ces émeutiers, d'immondes salopards, vous devez les dénoncer,

Pour vous dire au final, quelque soit votre choix, vous êtes toujours SEUL et sous la contrainte de choisir ou pas,

Pour certains, vous serez un dénonciateur si vous dénoncez,
un délateur si vous dénoncez
un lâche si vous dénoncez pas,

comme quoi ..... c'est toujours dans le tréfonds de notre coeur que tout se joue, SEUL, et c'est pas facile de bien faire.

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: dénonciation, délation, où est la limite   Ven 12 Aoû - 19:42

oui, à juste titre une victime passera plus facilement à la dénonciation.On la comprend.
Dans ce cas ci les faits sont avérés et les préjudices mesurables.

Dans un cas plus général, jusqu'où va la "victimisation"?Nombre de gens qui ont dénoncés des juifs le faisaient en toute bonne conscience, se sentant d'une façon ou d'une autre spoliés, victimes de leur présence, et en cela approuvés par le gouvernement du moment.Aujourd'hui on appelle ça délation ( béranger)mais à l'époque c'était de la dénonciation politiquement correcte.

Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: dénonciation, délation, où est la limite   Ven 12 Aoû - 20:59

Inversement il y avait la dénonciation des collabos à la résistance par exemple

Là tu débordes du sujet précis présenté.C'est vrai pour cet exemple que tu prends et l'histoire a démontré que ce gouvernement d'alors était indigne et coupable.



Revenir en haut Aller en bas
 
dénonciation, délation, où est la limite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corrélation entre 2 séries de données, quel test?
» Etat limite
» Corrélation et significativité
» Comparaison de corrélation sur 2 population indépendantes
» test de pearson et coefficient de corrélation [RESOLU]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: