DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Dim 7 Aoû 2011 - 18:01

La crise en trois leçons.







L'effondrement récent des cours boursiers n'est pas un accident de
parcours et il ne va pas se corriger par enchantement : voyons y plutôt
le signe d'une transformation radicale des économies occidentales et de
l'incompréhension, depuis 2008, de la nature profonde de la récession
aux Etats-Unis et en Europe. Ce qui n'a pas été compris tient en trois
leçons, simples mais définitives.



Tout d'abord, le capital est devenu surabondant en raison des
excédents commerciaux de l'Asie : par conséquent, la valeur du capital
baisse et baissera. Cette tendance est "lourde" : les cours de bourse
enregistrent une nouvelle donne où, pour l'avenir, le travail deviendra
plus profitable que les placements. Ce n'est pas en soi immoral mais le
bien-être des retraités vivant du revenu de leur épargne sera rudement
affecté. La taille du secteur financier, sa capacité d'attirer les
talents et à les gratifier de rémunérations extragavantes, vont en être
bouleversées : fin d'une époque.



Deuxième leçon : une grande quantité de services et objets, produits
aux Etats-Unis et en Europe, sont désormais disponibles en Asie, à
qualité égale et à prix inférieur. Les originaux souvent ont été copiés
(en Chine), mais ils sont aussi améliorés en Corée du Sud, au Japon, à
Taïwan. Sans un sursaut de l'innovation en Occident, un nombre croissant
d'entreprises sera noyé par la concurrence : ceci semble mal mesuré par
les gouvernants de l'Europe et des Etats-Unis. La priorité leur échappe
: ainsi, faut-il aujourd'hui trois ans aux Etats-Unis pour obtenir un
brevet protégeant une invention contre dix-huit mois, il y a dix ans.
Ces délais aberrants permettent aux concurrents asiatiques d'innover
plus vite que les Etats-Unis ou de piller leur propriété intellectuelle.



Troisième leçon, amplifiée par la crise du moment, mais valable en
toutes circonstances : les créateurs d'entreprises ont horreur de
l'incertitude parce que les investissements privés ne se rentabilisent
jamais qu'à long terme. Il devient donc périlleux, aux Etats-Unis et en
Europe, de se lancer dans de grandes aventures industrielles, alors que
le niveau futur des impôts et des prélèvements sociaux devient
imprévisible. Les désaccords partisans à Washington, Paris ou Rome
laissent planer le doute sur le coût des Etats et des assurances
sociales dans les dix années qui viennent. L'endettement des Etats qui
en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, avoisine une année de revenus
(100% de la PIB) n'est pas en soi insurmontable : il effraie les
épargnants (qualifiés aussi de "marchés financiers") parce que les
gouvernements sont indécis. En l'absence de visibilité, les
entrepreneurs préfèrent réduire la voilure que la déployer et ont
avantage à investir en Corée du Sud, en Inde ou en Chine plutôt qu'en
Occident.

On observera que le pays européen qui surmonte le mieux la crise est
l'Allemagne : certes, en raison de sa tradition de qualité industrielle
mais aussi parce que ses gouvernements, des deux bords, suivent la même
politique économique, inscrite dans la longue durée, basée sur la
modération fiscale et sociale et sur une gestion prudente de l'Etat, par
tout temps. Ne sont donc condamnés au déclin et au chômage que les pays
frappés de cécité économique et d'imbécilité politique.



Pour peu que ces trois leçons de la crise soient reconnues et
enseignées clairement à l'opinion publique, tout gouvernement de droite
comme de gauche serait à même de renouer avec le plein emploi et la
croissance : on envisagera que seules les bourses ne retrouveront pas
les cours spéculatifs antérieurs à 2008.


http://gsorman.typepad.com/

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Dim 7 Aoû 2011 - 18:02

J'ai trouvé particulièrement intéressante son idée selon laquelle les énormes excédents commerciaux asiatiques font baisser pour longtemps la valeur du capital, au profit de la valeur travail.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Lun 8 Aoû 2011 - 10:20

Philippe Fabry a écrit:
J'ai trouvé particulièrement intéressante son idée selon laquelle les énormes excédents commerciaux asiatiques font baisser pour longtemps la valeur du capital, au profit de la valeur travail.

C'est en effet trés interessant.

A mon sens, le valeur de travail et de l'investissement ne pourra qu'augmenter dans l'avenir. Dans le jeu confus des causes et des effets, l'inflation qui va s'installer durablement (initiée par QE 1 et 2, et le rachat des bon par les banques centrales) va être renforcée par le rétablissement des clauses d'échelle mobile dans les contrats de travail.

C'est d'ailleurs trés amusant de voir les tenants du libéralisme le plus absolu militer pour le maintient de l'interdiction de telles clauses.


Mais il est indispensable que les salaires suivent l'inflations.



Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Lun 8 Aoû 2011 - 13:31

Philippe Fabry a écrit:
J'ai trouvé particulièrement intéressante son idée selon laquelle les énormes excédents commerciaux asiatiques font baisser pour longtemps la valeur du capital, au profit de la valeur travail.

Oui, c'est un jugement que je n'ai trouvé nulle part.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Lun 8 Aoû 2011 - 20:00

J'ai l'impression qu'il y a plusieurs versions de l'article. Il a aussi dit ça :

Les médias et l’opinion mal informée des mécanismes de l’économie se rallient à ces postures de charlatans. Ne sont donc condamnés au déclin et au chômage que les pays frappés de cécité économique et d'imbécilité politique : la palme de l’idiotie toute catégorie revient tout de même, une fois encore, aux partisans de la « relance » par la dépense publique. Combien de fois faudra-t-il que cette théorie dite Keynésienne, de la pensée magique et pas de la science économique, échoue pour qu’on renonce enfin, à recourir à ses grigris et à ses croyances ?

http://gsorman.typepad.com/guy_sorman/2011/08/la-crise-en-trois-le%C3%A7ons.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Lun 8 Aoû 2011 - 20:05

Arnaud Dumouch a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
J'ai trouvé particulièrement intéressante son idée selon laquelle les énormes excédents commerciaux asiatiques font baisser pour longtemps la valeur du capital, au profit de la valeur travail.

Oui, c'est un jugement que je n'ai trouvé nulle part.

Que faites vous des 700 millions de chinois qui crèvent la faim dans les campagnes et du chômage structurel en Occident ?

Normalement, quand il y a beaucoup de capital, il y a du travail pour tous, de la croissance, des hausses de salaire, etc.

Moi je vois plutôt une inadéquation de l'offre et de la demande en ce qui concerne le capital et le travail, qui vient de biais divers.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Lun 8 Aoû 2011 - 20:10

Dromaeosaurus a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
J'ai trouvé particulièrement intéressante son idée selon laquelle les énormes excédents commerciaux asiatiques font baisser pour longtemps la valeur du capital, au profit de la valeur travail.

Oui, c'est un jugement que je n'ai trouvé nulle part.

Que faites vous des 700 millions de chinois qui crèvent la faim dans les campagnes et du chômage structurel en Occident ?

Normalement, quand il y a beaucoup de capital, il y a du travail pour tous, de la croissance, des hausses de salaire, etc.

Moi je vois plutôt une inadéquation de l'offre et de la demande en ce qui concerne le capital et le travail, qui vient de biais divers.

Personne ne CREVE de faim en France. Par contre, beaucoup crève de l'angoisse à l'idée que, perdant 5% de leur pouvoir d'Achat, il pourraient azvoir leur vie brisée.

Pour ce qui est de la Chine, Tout est dans un devenir de progrès, d'enrichissement et les famines d'il y a 30 ans ont disparues. Quelques années encore et tout le monde aura là bas le niveau de vie du Portugal.

Bref, ne confondez pas la richesse matérielle et l'angoisse psychique. Les temps qui précèdent la guerre sont ceux où il y a le plus de suicide. Mais les temps de la guerre sont ceux où il y en a le moins car, étant tous dans la même galère, on se soutient tous.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Lun 8 Aoû 2011 - 21:11

Arnaud Dumouch a écrit:

Pour ce qui est de la Chine, Tout est dans un devenir de progrès, d'enrichissement et les famines d'il y a 30 ans ont disparues. Quelques années encore et tout le monde aura là bas le niveau de vie du Portugal.

A condition qu'il y ait un maintien de la demande euro-américaine.
C'est pas gagné.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons   Lun 8 Aoû 2011 - 21:47

beranger a écrit:

ça paraît vrai, Je ne sais pas si c'est fiable, mais je me souviens avoir vu un reportage revenant sur la guerre à Beyrouth, les gens vivaient sans psychotropes, sortaient le soir, vivaient presque heureux s'offrant certaines frivolités, les magasins de parfums tournaient à bloc, l'homme est plus résistant qu'il y paraît, en tout cas, on a tort d'anticiper et de craindre l'avenir, nous sommes les "animaux" les plus adaptables.

C'est vrai. On a vécu des milliers d'années sans tout ça.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Dernière intervention de Guy Sorman - La crise en trois leçons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...
» Réveils nocturnes bébé de 3 mois.
» Crise chez mes beaux parents :-(
» comment en cas de crise se décontracter?
» Je suis en crise depuis 3 jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: