DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Physique quantique : si on essayait de comprendre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Mer 27 Juil 2011, 19:18

Bonjour,

comme certains parmi vous, je ne piges pas et j'aimerais comprendre.
Certains autres ont l'air d'en avoir saisi un peu plus, qu'ils n'hésitent pas à nous éclairer !!! Smile
Je propose que l'on y aille pas à pas Smile

Et pour commencer, cette vidéo :


Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Mer 27 Juil 2011, 21:54

Parfaite introduction , cher spidle33 . Merci .

La suite nécessite des métaphores plus hardies . Il faut s'accrocher .

Ortoli et Pharabod proposent celle des poissons solubles ( " Le cantique des quantiques " p.9 ) .

" Un poisson évolue dans une mare si boueuse qu'on ne peut absolument pas le voir .
Un pêcheur tente sa chance , et au bout d'un certain temps , le poisson mord .
Le pêcheur relève la canne et voit le poisson suspendu au bout du fil . Il en conclut logiquement qu'auparavant le poisson se déplaçait dans la mare , à la recherche de nourriture . Jamais il n'ira penser qu'avant de mordre , le poisson n'était qu'une sorte de potentialité de poisson occupant toute la mare . [NDC : Et pourtant ,...]

Supposons maintenant que la mare représente une boîte absolument vide , à l'exception d'un électron solitaire figuré par le poisson ( on aurait aussi bien pu considérer un proton ou même un atome ) . Le dispositif de pêche ( canne , ligne , hameçon ) symbolise une sonde introduite dans la boîte et pouvant , d'une façon ou d'une autre , interagir avec l'électron
et produire alors un signal visible par un observateur .
Quand le signal apparaîtra , l'observateur normalement constitué en conclura que l'électron a rencontré la sonde , et qu'auparavant il se déplaçait dans la boîte . Il aura tort .

Avant d'interagir , l'électron occupait toute la boîte , avec une probabilité plus ou moins grande d'être détecté en tel ou tel endroit . C'est comme si , avant de mordre , le poisson occupait toute la mare , avec des endroits où il était plus dilué et d'autres où il était plus concentré . Un tel poisson " quantique " , qui ne se concrétise que lorsqu'il est pris , ne correspond à rien de ce que nous avons l'habitude d'observer .

Mais comment peut-on être sûr que l'électron se comporte comme le poisson " quantique "
imaginé ci-dessus ?

La réponse n'est pas évidente et la certitude n'a été acquise ( à une échappatoire près , que nous examinerons plus loin ) qu'en 1982 , plus de cinquante ans après la naissance de la physique quantique . ... "
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Mer 27 Juil 2011, 22:09

boudo a écrit:
Parfaite introduction , cher spidle33 . Merci .

La suite nécessite des métaphores plus hardies . Il faut s'accrocher .

Ortoli et Pharabod proposent celle des poissons solubles ( " Le cantique des quantiques " p.9 ) .

" Un poisson évolue dans une mare si boueuse qu'on ne peut absolument pas le voir .
Un pêcheur tente sa chance , et au bout d'un certain temps , le poisson mord .
Le pêcheur relève la canne et voit le poisson suspendu au bout du fil . Il en conclut logiquement qu'auparavant le poisson se déplaçait dans la mare , à la recherche de nourriture . Jamais il n'ira penser qu'avant de mordre , le poisson n'était qu'une sorte de potentialité de poisson occupant toute la mare . [NDC : Et pourtant ,...]

Supposons maintenant que la mare représente une boîte absolument vide , à l'exception d'un électron solitaire figuré par le poisson ( on aurait aussi bien pu considérer un proton ou même un atome ) . Le dispositif de pêche ( canne , ligne , hameçon ) symbolise une sonde introduite dans la boîte et pouvant , d'une façon ou d'une autre , interagir avec l'électron
et produire alors un signal visible par un observateur .
Quand le signal apparaîtra , l'observateur normalement constitué en conclura que l'électron a rencontré la sonde , et qu'auparavant il se déplaçait dans la boîte . Il aura tort .

Avant d'interagir , l'électron occupait toute la boîte , avec une probabilité plus ou moins grande d'être détecté en tel ou tel endroit . C'est comme si , avant de mordre , le poisson occupait toute la mare , avec des endroits où il était plus dilué et d'autres où il était plus concentré . Un tel poisson " quantique " , qui ne se concrétise que lorsqu'il est pris , ne correspond à rien de ce que nous avons l'habitude d'observer .

Mais comment peut-on être sûr que l'électron se comporte comme le poisson " quantique "
imaginé ci-dessus ?

La réponse n'est pas évidente et la certitude n'a été acquise ( à une échappatoire près , que nous examinerons plus loin ) qu'en 1982 , plus de cinquante ans après la naissance de la physique quantique . ... "

C'est un peu ce qu'à démontré Schroedinger avec son chat...
Revenir en haut Aller en bas
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 09:57

Je vais essayer d'expliquer ce que j'ai compris, n'ayant aucune formation scientifique, la physique quantique ne m'intéresse que par ses côtés pouvant expliquer cette réalité profonde qui touche à la spiritualité.


Dans notre monde physique, si on lance une balle contre un mur, elle va rebondir

Dans le monde des particules, et donc en physique quantique, il est possible que cette balle traverse le mur.

Ça marche pour un atome, mais pour deux c'est déjà plus improbable, pour une balle ça n'arrive jamais.

En mécanique quantique on ne peut connaitre simultanément la position et la vitesse d'une particule.
Alors que dans notre monde physique c'est possible de connaitre la position, vitesse d'un objet.
La MQ ne peut jamais être précise, c'est de la probabilité. c'est le principe d'incertitude de Heisenberg

Les particules unique suivent les lois de la physique quantique et on utilise cette physique pour les atomes et particules uniques. Les particules sont des ondes et les ondes sont des particules.

L'électron a une très faible masse et quasiment pas de volume, tant et si bien qu'il échappe à la gravité et au magnétisme ce qui lui donne des comportements aléatoires. Il se comporte donc d'une manière imprévisible, sans aucune loi apparente ou connue, sauf par le fait qu'elle parait "prendre une décision" sous l'influence d'une observation humaine, ou à une conscience...
Si on reprend l'exemple du ballon, celui-ci sera situé à toutes les positions possibles dans l'espace-temps, et se "figera" au moment où l'on en prend conscience.

Sur ce point la physique quantique nous dit qu'il est faux de penser que les choses ont des propriétés avant que nous les observions. Autrement dit c'est l'observation qui produit la réalité.
Le monde n'est pas constitué de matière, mais d'information contenue dans un noyau ancré au plus profond de nous. C'est l'information et non la chose qui est un élément constitutif du monde

Au niveau des particules, il n'y a plus de loi de gravité, d'électromagnétisme, il n'y a plus d'espace ni de temps. On se retrouve avec une "réalité" qui n'a plus rien à voir avec la nôtre qui est basée sur ces lois de gravité et électromagnétisme que nous percevons par nos sens.

L'intrication est la relation de deux particules liées entre elles, alors qu'elles sont séparées
Lors d'une expérience, on envoie deux photons dans deux directions différentes à une certaine distance l'un de l'autre. Si l'un change de trajectoire, l'autre changera également de trajectoire, paraissant avoir la même information que le premier photon, ce qui indique qu'ils se transmettent leurs informations..

Pour expliquer cette transmission d'information, des chercheurs pensent qu'il faut remonter au big-bang où toutes les forces connues étaient fusionnées, et donc toutes les informations reliées. (l'instant zéro, le mur de Plank)

Ces informations sont détenues dans des "cordes", d'ou la théorie des cordes.
Une corde est une particule vibrante au coeur d'une particule qui contient l'information un peu comme nous connaissons l'adn, comme programme génétique de la cellule.

Ce qu'on peut en déduire c'est que la réalité que nous percevons avec nos sens est partielle et subjective.
A l'échelle de l'infiniment petit, il n'y a pas d'espace ni de temps et de par ces informations qui sont au coeur de nos atomes nous détenons des informations communes. Ce qui laisse supposer une seule et unique super-conscience.

Donc nous venons d'un monde ou tout est uni, nous sommes en expansion physique, psychologique (notre ego) comme comme notre univers, la matière se désagrège, se désunit, mais il semble que d'une désunion chaotique, nous allons vers une réunification consciente.

Notre conscience devrait pouvoir agir sur la matière, mais seulement par une conscience ordonnée et intelligente.

Nous sommes formés à partir de la substance de Dieu ou de son Logos. (prologue de Jean)

http://www.dailymotion.com/video/x47r96_theorie-mur-de-planck-instant-zero_tech

une vidéo en 3 épisodes : http://www.dailymotion.com/video/xhzi7_ce-qu-einstein-ne-savait-pas-encore_news



http://www.astronomes.com/le-big-bang/paradoxe-epr/




Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:13

Il y a une chose que personne n'a relevé, et dont outreneuve parle un peu.

Il s'agirait de dire qu'une chose est différente suivant qu'on l'observe ou non.
Comme si l'objet observé prenait conscience qu'on l'observe...

Comme j'ai décidé d'y aller par étape. Je m'attarde sur ce point :
- Quelle est l'expérience en question ?
- Quel est "l'observateur" employé ?

Enfin, question subsidiaire :
La physique quantique est-elle avant tout une théorie ?...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:17

spidle33 a écrit:
Bonjour,

comme certains parmi vous, je ne piges pas et j'aimerais comprendre.
Certains autres ont l'air d'en avoir saisi un peu plus, qu'ils n'hésitent pas à nous éclairer !!! Smile
Je propose que l'on y aille pas à pas Smile

Et pour commencer, cette vidéo :


Qu'en pensez-vous ?

C'est passionnant.

Cela dit, si je devais résumer les choses, je dirais que la physique quantique, c'est distinguer ce qu'on ne comprends pas, dans le sens d' arriver à dire : de tout ce que l'on observe, ce qui est incompréhensible, c'est ça.
Finalement, la physique quantique n'est-elle pas la science de la limite du physiquement compréhensible ?

Mais je me pose d'autres questions, en particulier au sujet de cette phrase de M. Quantum au début : la matière est de l'onde et de l'information.
Depuis longtemps mon intuition me dit que tout notre univers physique n'est qu'une sorte de gigantesque programme informatique. Pour nous qui sommes à l'intérieur et qui agissons selon ses règles, cela donne la matière. Mais la matière n'est matière que pour la matière. Pour quelqu'un situé en dehors de l'univers physique, il n'y aurait à voir que des lignes de code. Et peut-être que comme nous ne sommes pas , nous humains, pure matière mais aussi intelligence de l'abstrait, esprit, nous pouvons percevoir, çà et là, le code lui-même, qui matériellement n'a plus de sens.
Je ne sais si je suis clair.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:24

Philippe Fabry a écrit:
Mais je me pose d'autres questions, en particulier au sujet de cette phrase de M. Quantum au début : la matière est de l'onde et de l'information.
Depuis longtemps mon intuition me dit que tout notre univers physique n'est qu'une sorte de gigantesque programme informatique. Pour nous qui sommes à l'intérieur et qui agissons selon ses règles, cela donne la matière. Mais la matière n'est matière que pour la matière. Pour quelqu'un situé en dehors de l'univers physique, il n'y aurait à voir que des lignes de code. Et peut-être que comme nous ne sommes pas , nous humains, pure matière mais aussi intelligence de l'abstrait, esprit, nous pouvons percevoir, çà et là, le code lui-même, qui matériellement n'a plus de sens.
Je ne sais si je suis clair.
Je comprends, mais ne tomberait-on pas très vite dans de la pure spéculation ?

Je veux dire par là que quand je programme un univers (dans un jeu par exemple), et j'y ajoute un personnage, je fixe alors des règles sur son environnement (ce qu'il peut faire, ne peut faire, le décor, les actions, etc.)
Ce personnage, même un être humain, ne comprendra que les règles de son monde. Il ne pourra rien dire du monde dans lequel son programmeur évolue ? Hors-mis ce qui pourrait lui être effectivement indiqué par lui-même.

Le monde dans le quel on évolue est un espace-temps. L'avant AVANT a toujours un AVANT.
Quand bien même on chercherait à décrire ce qui le précède, l'expérience nous empêche d'en vérifier la pertinence.

Voilà bien le problèmes de toutes les théories, que ce soit du Big Bang, au mur de Plank, à la théorie des cordes, etc.
N'entre-t-on pas dans de la supposition de supposition, en s'éloignant de la vérification préalable à établir un niveau de connaissance fiable et supérieur ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:29

spidle33 a écrit:
Il y a une chose que personne n'a relevé, et dont outreneuve parle un peu.

Il s'agirait de dire qu'une chose est différente suivant qu'on l'observe ou non.
Comme si l'objet observé prenait conscience qu'on l'observe...

Comme j'ai décidé d'y aller par étape. Je m'attarde sur ce point :
- Quelle est l'expérience en question ?
- Quel est "l'observateur" employé ?

Si je me souviens bien, ce que présente cette vidéo est
- le principe d'incertitude d'Heisenberg : le simple fait d'observer l'électron le modifie, on ne peut connaître à la fois sa position et sa vitesse
- l'idée au coeur de la physique quantique de la nature à la fois ondulatoire et corpusculaire de la matière
En fait cette observation nous montre que la matière n'est pas ce que l'on croit. Ce faisant, me semble-t-il, cette observation nous met devant le fait qu'au fond la matière n'est pas de la matière, mais une information mouvante (d'où mon analogie avec le programme informatique).

L'expérience en question est celle de la double fente de young. (article dispo sur wikipedia).

Ce que je trouve particulièrement intéressant, dans l'idée d'onde-corpuscule, celle d'impossibilité de connaître à la fois la position et la vitesse, c'est la redondance d'un certain schéma information/énergie. Or ce couple rappelle de manière évidente (en tout cas c'est mon avis) le couple intelligence/volonté qui sont les deux puissances de l'esprit.

Et en reprenant l'analogie du programme informatique, on peut imaginer que l'Intelligence divine l'a conçu (information) et la Volonté divine l'a mis en mouvement (énergie).

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:32

spidle33 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Mais je me pose d'autres questions, en particulier au sujet de cette phrase de M. Quantum au début : la matière est de l'onde et de l'information.
Depuis longtemps mon intuition me dit que tout notre univers physique n'est qu'une sorte de gigantesque programme informatique. Pour nous qui sommes à l'intérieur et qui agissons selon ses règles, cela donne la matière. Mais la matière n'est matière que pour la matière. Pour quelqu'un situé en dehors de l'univers physique, il n'y aurait à voir que des lignes de code. Et peut-être que comme nous ne sommes pas , nous humains, pure matière mais aussi intelligence de l'abstrait, esprit, nous pouvons percevoir, çà et là, le code lui-même, qui matériellement n'a plus de sens.
Je ne sais si je suis clair.
Je comprends, mais ne tomberait-on pas très vite dans de la pure spéculation ?

Je veux dire par là que quand je programme un univers (dans un jeu par exemple), et j'y ajoute un personnage, je fixe alors des règles sur son environnement (ce qu'il peut faire, ne peut faire, le décor, les actions, etc.)
Ce personnage, même un être humain, ne comprendra que les règles de son monde. Il ne pourra rien dire du monde dans lequel son programmeur évolue ? Hors-mis ce qui pourrait lui être effectivement indiqué par lui-même.

Le monde dans le quel on évolue est un espace-temps. L'avant AVANT a toujours un AVANT.
Quand bien même on chercherait à décrire ce qui le précède, l'expérience nous empêche d'en vérifier la pertinence.

Voilà bien le problèmes de toutes les théories, que ce soit du Big Bang, au mur de Plank, à la théorie des cordes, etc.
N'entre-t-on pas dans de la supposition de supposition, en s'éloignant de la vérification préalable à établir un niveau de connaissance fiable et supérieur ?

Le problème ne se pose pas pour le Big Bang : son existence a été prouvée par l'observation.
En revanche, il se pose effectivement pour ce qui précède le Big Bang, où la science trouvera sans doute sa limite puisque l'expérience est impossible.
Car même une théorie mathématique comme celle des Bogdanov (que je trouve très intéressante intuitivement mais dont mon niveau très bas en maths m'interdit de juger la pertinence) si séduisante soit-elle demeure une théorie.

Donc, effectivement, de la spéculation. Confused

Cela dit on n'apprend là rien : on savait très bien que Dieu est au-delà de la raison, et que pour le reste il faut s'en remettre à la Révélation.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:35

Dans l'article wikipedia, on ne sait pas sous quel mode opératoire se fait l'observation ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fentes_de_Young
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:41

outreneuve a écrit:

L'électron a une très faible masse et quasiment pas de volume, tant et si bien qu'il échappe à la gravité et au magnétisme ce qui lui donne des comportements aléatoires. Il se comporte donc d'une manière imprévisible, sans aucune loi apparente ou connue, sauf par le fait qu'elle parait "prendre une décision" sous l'influence d'une observation humaine, ou à une conscience...

Il me semble, malgré tout, que cela a une logique en lien avec la physique classique.
On sait en effet que tout n'évolue pas à la même vitesse.

Par exemple la puissance d'un muscle évolue comme la surface, au carré, quand son volume évolue au cube.
Exemple : un homme géant qui serait mille fois plus volumineux qu'un homme normal serait seulement cent fois plus fort (capable de soulever des masses cent fois supérieures). Il serait donc, comparativement à sa taille, dix fois plus faible que l'homme normal.
C'est ainsi que les fourmis sont capables de soulever plusieurs fois leur poids, ce que ne peut faire un homme.

Dans le même genre si vous tombez du dixième étage, vous mourrez, alors que la fourmi reprendra son chemin comme si de rien n'était.

Alors il semble qu'il y ait une sorte de logique qu'à l'échelle de l'infiniment petit, tout paraisse "déréglé" parce que les rapports entre masse et volume n'ont plus rien à voir.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 10:48

A propos de la spéculation, il y aurait peut-être un moyen de vérifier par l'expérience ce qu'il y avait avant le Big Bang. Mais pour cela, il faudrait être capable d'évoluer dans une autre dimension (remonter le temps ?).

Je vous soumets cette vidéo très intéressante qui, en présentant la supériorité de l'individu en 3D sur celui en 2D, nous donne une idée de la façon dont Dieu (et les anges ?) peuvent nous voir :


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 11:47

Philippe Fabry a écrit:
A propos de la spéculation, il y aurait peut-être un moyen de vérifier par l'expérience ce qu'il y avait avant le Big Bang. Mais pour cela, il faudrait être capable d'évoluer dans une autre dimension (remonter le temps ?).
Et tu trouves cela possible ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 11:59

spidle33 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
A propos de la spéculation, il y aurait peut-être un moyen de vérifier par l'expérience ce qu'il y avait avant le Big Bang. Mais pour cela, il faudrait être capable d'évoluer dans une autre dimension (remonter le temps ?).
Et tu trouves cela possible ?

Dans le dernier livre des Bogdanov (et là je pense qu'on peut les croire puisqu'il ne s'agit pas de leurs travaux mais d'une info) j'ai lu que le satellite Planck peut virtuellement remonter le temps grâce à des instruments de mesure capables de percevoir des traces de l'état des choses au plus près du temps de Planck.

D'une certaine façon ce genre de mesures, comme l'archéologie et la paléontologie, sont des moyens de remonter le temps.

C'est comme ça qu'on a confirmé, par l'observation, la théorie du Big Bang.

Peut-être sera-t-on un jour capables d'observer une autre dimension "préexistante" au Big Bang, et par ce biais obtenir des informations sur cet "avant".

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 12:03

ok ! mais ce n'est pas une remontée dans le temps en tant que telle.
(je me disais aussi... :P)
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 12:07

Autre question :
A-t-on un spectre des éléments qui réagissent selon l'observation de l'expérience des fentes de Young ?
Que ce soit un type de particules (par exemple les particules élémentaires seulement), ou une taille maximale, etc ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Otis



Messages : 239
Inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 12:21

Philippe Fabry a écrit:
spidle33 a écrit:
Il y a une chose que personne n'a relevé, et dont outreneuve parle un peu.

Il s'agirait de dire qu'une chose est différente suivant qu'on l'observe ou non.
Comme si l'objet observé prenait conscience qu'on l'observe...

Comme j'ai décidé d'y aller par étape. Je m'attarde sur ce point :
- Quelle est l'expérience en question ?
- Quel est "l'observateur" employé ?

Si je me souviens bien, ce que présente cette vidéo est
- le principe d'incertitude d'Heisenberg : le simple fait d'observer l'électron le modifie, on ne peut connaître à la fois sa position et sa vitesse
- l'idée au coeur de la physique quantique de la nature à la fois ondulatoire et corpusculaire de la matière
En fait cette observation nous montre que la matière n'est pas ce que l'on croit. Ce faisant, me semble-t-il, cette observation nous met devant le fait qu'au fond la matière n'est pas de la matière, mais une information mouvante (d'où mon analogie avec le programme informatique).

L'expérience en question est celle de la double fente de young. (article dispo sur wikipedia).

Ce que je trouve particulièrement intéressant, dans l'idée d'onde-corpuscule, celle d'impossibilité de connaître à la fois la position et la vitesse, c'est la redondance d'un certain schéma information/énergie. Or ce couple rappelle de manière évidente (en tout cas c'est mon avis) le couple intelligence/volonté qui sont les deux puissances de l'esprit.

Et en reprenant l'analogie du programme informatique, on peut imaginer que l'Intelligence divine l'a conçu (information) et la Volonté divine l'a mis en mouvement (énergie).

Excellentes remarques cher Philippe ! Ne pensez-vous pas vous rapprocher de Bergson avec cette idée (ce fait) du mouvement ? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 12:40

Otis a écrit:


Excellentes remarques cher Philippe ! Ne pensez-vous pas vous rapprocher de Bergson avec cette idée (ce fait) du mouvement ? Wink

Je ne connais guère les idées de Bergson sur la question. Pouvez-vous m'éclairer ? (ou me donner un lien à consulter)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Otis



Messages : 239
Inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 13:17

Eh bien, en réalité, c'est ce qu'il nomme l'élan vital qui participe d'un dynamisme de vie : l'information est en constante évolution : c'est l'évolution créatrice, titre de son livre - un chef-d'oeuvre de la philosophie (qui aime les sciences) que je vous conseille chaudement et amicalement. ;)
Revenir en haut Aller en bas
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 15:20

Citation :

Il y a une chose que personne n'a relevé, et dont outreneuve parle un peu.

Il s'agirait de dire qu'une chose est différente suivant qu'on l'observe ou non.
Comme si l'objet observé prenait conscience qu'on l'observe...

Comme j'ai décidé d'y aller par étape. Je m'attarde sur ce point :
- Quelle est l'expérience en question ?
- Quel est "l'observateur" employé ?

Enfin, question subsidiaire :
La physique quantique est-elle avant tout une théorie ?...

Il n'y a pas d'expérience qui puisse être faite ni d'observateur humain possible dans notre monde physique parce que ces théories ne sont "observables" que dans le monde sub-atomique. Ce sont donc des théories, des expériences imaginaires, qui ne fonctionnent qu'en théorie et sont expérimentées dans un accélérateur de particules, dont le CERN, qui essaie de capturer le graviton perdu ou disparu qui fait que les particules ne sont plus soumis aux lois de la physique connues.

http://lhddt.wordpress.com/chat-logique/
http://lhddt.wordpress.com/2010/02/27/ou-ki-lest-passe-ce-coquin-de-graviton/
Citation :

Il s'agirait de dire qu'une chose est différente suivant qu'on l'observe ou non.

La chose n'est pas différente, mais on ne perçoit en l'observant qu'un de ses multiples états figé dans l'immensité de ses potientialités.
Si cette expérience était soumise à l'espace-temps de notre monde physique, on n'arriverait à concevoir que deux possibilités : dans le cas du chat de Schrödinger : mort ou vivant, alors qu'il est dans toutes ses potentialités, mort, vivant et tous les états intermédiaires et ou les deux en même temps.

Pour ma part, ça confirme que nous possédons une force de division par le simple fait de percevoir les choses.

En fait, c'est juste une vision différente du monde qui donne le vertige au début, une vision intuitive mais d'une fois qu'on arrive un tant soit peu à l'intégrer ça élimine quelques certitudes qui ont souvent conduit les hommes à s'entre-déchirer.

En extrapolant quelque peu, on peut dire que nous sommes emprisonnés dans une force de division qui nous empêche de comprendre la totalité, le tout, Dieu, mais aussi que la vérité est peut-être encapsulée dans nos atomes Smile

Et ça désencrasse la foi de certaines notions trop humaines.


Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 28 Juil 2011, 15:38

outreneuve,

Sans casser le potentiel d'interprétation spirituel ou métaphysique de la physique quantique (comme tu le fais souvent et ici à la fin de ton message), j'aimerai bien essayer d'en rester au plan scientifique sur ce fil Very Happy

Je comprends donc qu'on en intercepte une potentialité unique alors qu'il en possède plusieurs, qui expliquerai deux comportement différents. Ceci semble cependant être une hypothèse, qui amène la dualité onde-particule.

Mais l'expérience des fentes de Young n'est pas imaginaire, et a été réellement faite.
Ainsi donc, il doit être possible de la reproduire avec d'autres particules, considérées jusqu'ici comme corpusculaires ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Ven 29 Juil 2011, 13:29

spidle33 a écrit:
Mais l'expérience des fentes de Young n'est pas imaginaire, et a été réellement faite.
Ainsi donc, il doit être possible de la reproduire avec d'autres particules, considérées jusqu'ici comme corpusculaires ?
c'est même fait depuis longtemps. C'est comme cela que l'on a découvert les ondes de De broglie.

Au passage : ne confondez pas les ondes de De Broglie (physique) et les ondes de probablité (proba).
Les premieres sont le contenu de la bouteille et les seconde la bouteille elle meme.

autre point : une enorhmmme erreur de concept fait que l'on represente les neutrons protons electrons, etc... sous forme de spheres. Rien n'est plus faux, on ne connait pas plus la forme des particules que celle d'un litre d'eau. cela prend la forme du recipient qui le contient. imaginez les particules comme des choses plastiques qui peuvent s'étirer dans tous les sens. c'est pas encore exact, mais plus proche de la realité.


mais il y a un point qui doit vous interpeller, en tant que théologien : le probleme du hasard et du determinisme.en effet, il a été prouvé qu'au niveau quantique, le hasrd existe. Mais ce que l'on oublie souvent, c'est que la theorie du chaos permet à ce hasard quantique d'emerger au niveau macroscopique dans la vie de tous les jours.
je m'explique : dans un phenomene chaotique, une perturbation, si minime soit elle modifie l'évolution du systeme au point de le mettre dans un etat completement different qu'il ne serait si la perturbation n'existait pas, mais au bout d'un temps parfois assez long.
en somme, si une desintégration de noyau frappe tel atome au lieu de tel autre, le resultat sera different. Par exemple : le fonctionnement de l'atmosphere est un mecanisme de type chaotique et les rayons cosmiques, vent solaire et autres n'arretent pas de tomber dessus. On a donc un phenomene au hasard et la meteo a bien du mal à predire le temps qu'il fera au dela de quelques jours.

personnellement, l'alliance du hasard quantique et du chaos, je lui donne un nom : je l'appelle LIBERTE. Dieu nous a laissé une part de liberte, meme si le determinisme existe.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Ven 29 Juil 2011, 14:09

caesor a écrit:
spidle33 a écrit:
Mais l'expérience des fentes de Young n'est pas imaginaire, et a été réellement faite.
Ainsi donc, il doit être possible de la reproduire avec d'autres particules, considérées jusqu'ici comme corpusculaires ?
c'est même fait depuis longtemps. C'est comme cela que l'on a découvert les ondes de De broglie.

Au passage : ne confondez pas les ondes de De Broglie (physique) et les ondes de probablité (proba).
Les premieres sont le contenu de la bouteille et les seconde la bouteille elle meme.

autre point : une enorhmmme erreur de concept fait que l'on represente les neutrons protons electrons, etc... sous forme de spheres. Rien n'est plus faux, on ne connait pas plus la forme des particules que celle d'un litre d'eau. cela prend la forme du recipient qui le contient. imaginez les particules comme des choses plastiques qui peuvent s'étirer dans tous les sens. c'est pas encore exact, mais plus proche de la realité.
Je commence à découvrir ça, et je veux bien l'entendre.
Cependant, que fait dans ce cas un canon à électron ? Qu'envoie-t-il exactement ?
Par ailleurs, sait-on où se trouve la limite entre la physique quantique et la physique classique ? Sur quels éléments (de matière, ou de dualité onde-particule) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Ven 29 Juil 2011, 14:23

spidle33 a écrit:
Je commence à découvrir ça, et je veux bien l'entendre.
Cependant, que fait dans ce cas un canon à électron ? Qu'envoie-t-il exactement ?
Par ailleurs, sait-on où se trouve la limite entre la physique quantique et la physique classique ? Sur quels éléments (de matière, ou de dualité onde-particule) ?
(je n'ai pas eu le temps de lire le fil, je vais peut-être répondre à côté)

on peut envoyer des photons, électrons et même atomes, UN A UN, et la figure d'interférence va se former petit à petit !

faut croire qu'ils passent par les deux fentes et font des interférences avec eux-mêmes ces c o n s ! Laughing

la limite classique/quantique, ce sont tous les problèmes de décohérences quantiques, on peut dire que c'est assez récent 30-40 ans. perso je ne peux pas trop en parler et expliquer, ça sort de mes qq connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Mar 09 Aoû 2011, 20:29

Bonsoir.


outreneuve a écrit:

Je vais essayer d'expliquer ce que j'ai compris, n'ayant aucune formation scientifique, la physique quantique ne m'intéresse que par ses côtés pouvant expliquer cette réalité profonde qui touche à la spiritualité.


Dans notre monde physique, si on lance une balle contre un mur, elle va rebondir

Dans le monde des particules, et donc en physique quantique, il est possible que cette balle traverse le mur.

Ça marche pour un atome, mais pour deux c'est déjà plus improbable, pour une balle ça n'arrive jamais.

En mécanique quantique on ne peut connaitre simultanément la position et la vitesse d'une particule.
Alors que dans notre monde physique c'est possible de connaitre la position, vitesse d'un objet.
La MQ ne peut jamais être précise, c'est de la probabilité. c'est le principe d'incertitude de Heisenberg

Les particules unique suivent les lois de la physique quantique et on utilise cette physique pour les atomes et particules uniques. Les particules sont des ondes et les ondes sont des particules.

L'électron a une très faible masse et quasiment pas de volume, tant et si bien qu'il échappe à la gravité et au magnétisme ce qui lui donne des comportements aléatoires.
1)Non, le fait de n'avoir qu'une masse très faible ne permet pas d'échapper à la gravité, c'est d'ailleurs assez surprenant comme affirmation..........
2) Non, et même NOOOOOOOOOOOOOOON, l'électron n'échappe pas au magnétisme, il y est même au contraire très sensible, comme toutes les particules portant une charge électrique d'ailleurs........




outreneuve a écrit:
Il se comporte donc d'une manière imprévisible, sans aucune loi apparente ou connue, sauf par le fait qu'elle parait "prendre une décision" sous l'influence d'une observation humaine, ou à une conscience...
Si on reprend l'exemple du ballon, celui-ci sera situé à toutes les positions possibles dans l'espace-temps, et se "figera" au moment où l'on en prend conscience.

Sur ce point la physique quantique nous dit qu'il est faux de penser que les choses ont des propriétés avant que nous les observions. Autrement dit c'est l'observation qui produit la réalité.
L'observation "sélectionne" ce qui sera mesuré, cela ne signifie pas que rien n'existe avant.

outreneuve a écrit:
Le monde n'est pas constitué de matière, mais d'information contenue dans un noyau ancré au plus profond de nous. C'est l'information et non la chose qui est un élément constitutif du monde
UN NOYAU ANCRÉ AU PLUS PROFOND DE NOUS!!!! C'est quoi cette histoire???????

outreneuve a écrit:
Au niveau des particules, il n'y a plus de loi de gravité,
Ben si..........
outreneuve a écrit:
d'électromagnétisme,
AH BON!!!!!!!
Au contraire, l'interaction électromagnétique est prépondérante au niveau des électrons et des protons, c'est à l'étage en dessous que l'interaction forte prend le relais.
outreneuve a écrit:
il n'y a plus d'espace ni de temps.
Si, par contre, dans certains cas, lorsque l'on travaille avec des particules dites "intriquées", tout se passe comme si la distance qui les sépare ne signifiait rien, c'est le paradoxe EPR (Eintstein - Podovsky - Rosen) et dans les expériences dites de "gomme quantique à choix retardé", tout se passe aussi comme si il existait aussi une "non localité temporelle", MAIS CELA NE SIGNIFIE PAS QUE LE TEMPS ET L'ESPACE N'EXISTENT PAS POUR LES PARTICULES....


outreneuve a écrit:
On se retrouve avec une "réalité" qui n'a plus rien à voir avec la nôtre qui est basée sur ces lois de gravité et électromagnétisme que nous percevons par nos sens.

L'intrication est la relation de deux particules liées entre elles, alors qu'elles sont séparées
Lors d'une expérience, on envoie deux photons dans deux directions différentes à une certaine distance l'un de l'autre. Si l'un change de trajectoire, l'autre changera également de trajectoire,
Non, ce phénomène ne concerne pas les changements de trajectoire.
Tu aurais mieux fait de choisir la polarisation, par exemple; là ça marche, mais avec les changements de trajectoires, non.

outreneuve a écrit:
paraissant avoir la même information que le premier photon, ce qui indique qu'ils se transmettent leurs informations..

Pour expliquer cette transmission d'information, des chercheurs pensent qu'il faut remonter au big-bang où toutes les forces connues étaient fusionnées, et donc toutes les informations reliées. (l'instant zéro, le mur de Plank)
Heiiiiiiiiiiiiiin?????,

outreneuve a écrit:
Ces informations sont détenues dans des "cordes", d'ou la théorie des cordes.
Une corde est une particule vibrante au coeur d'une particule qui contient l'information un peu comme nous connaissons l'adn, comme programme génétique de la cellule.
Ah ça, c'est on ne peut plus faux.............. C'est même............... consternant!!

outreneuve a écrit:
Ce qu'on peut en déduire c'est que la réalité que nous percevons avec nos sens est partielle et subjective.
A l'échelle de l'infiniment petit, il n'y a pas d'espace ni de temps et de par ces informations qui sont au coeur de nos atomes nous détenons des informations communes. Ce qui laisse supposer une seule et unique super-conscience.
On ne sait même plus par quel bout commencer..... Faut tout revoir.

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Mar 09 Aoû 2011, 22:10

nilamitp a écrit:
...

on peut envoyer des photons, électrons et même atomes, UN A UN, et la figure d'interférence va se former petit à petit !

...

Extrait de " Le cantique des quantiques - Le monde existe-t-il ? " par Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod ed. La découverte 2007 , p.67 :

" Les expériences de diffraction .

Donc , de façon visible en certaines circonstances , les atomes n'obéissent pas aux mêmes lois statistiques que les objets . Une autre illustration du fait que les atomes ne sont pas des objets
est obtenue lors des expériences de diffraction par un cristal . Ces expériences sont analogues à celles des fentes d'Young , décrites au deuxième chapitre , et que l'on a réalisées avec des photons puis avec des électrons .
Mais pour des atomes , ces fentes devraient être si fines et si proches l'une de l'autre qu'il est impossible de les réaliser .
On joue alors sur le fait que les atomes d'un cristal sont disposés les uns par rapport aux autres
d'une façon absolument régulière , et on envoie les atomes que l'on veut étudier , rebondir sur le cristal .
Les atomes qui ont rebondi vont constituer peu à peu , sur un dispositif de détection , des anneaux
concentriques , mais ne viendront jamais se placer entre deux anneaux .
On a donc réalisé une figure d'interférence formée d'anneaux concentriques , de même que les photons ou les électrons passant par les fentes d'Young constituaient des figures d'interférences
formées de raies parallèles .
On sait retrouver exactement par le calcul la configuration d'anneaux observés , mais pour cela , on doit admettre que chaque atome s'étale sur toute la surface du cristal avant de rebondir , un peu comme chaque photon ou chaque électron passait par les deux fentes à la fois dans le cas des fentes d'Young .

L'expérience a été réalisée en 1930-1933 avec des atomes d'hélium et des molécules d'hydrogène , puis en 1976 et 1979 avec des atomes de néon .
Ce dernier cas est le plus spectaculaire , car l'atome de néon ne comporte pas moins de dix protons , dix neutrons et dix électrons .
Or l'étalement à la surface du cristal ne s'accompagne absolument pas d'une dispersion de l'atome de néon en ses composants élémentaires , puisque cet atome sera ensuite détecté en un endroit et un seul , et pourra être réutilisé en tant qu'atome de néon : c'est chaque composant élémentaire qui s'étale sur tout le cristal .

Cet étalement , précisons-le bien , doit être considéré comme un étalement probabiliste : entre le moment où l'atome a été envoyé vers le cristal et celui où il est de nouveau détecté , il passe par un état potentiel d'onde de probabilité , à la façon du poisson quantique de notre exemple introductif , qui se dissout à nouveau temporairement dans la mare si le pêcheur s'amuse à le rejeter à l'eau puis à le reprendre .

Peut-on encore parler d'objet à propos d'une entité qui passe d'une existence potentielle non localisée à une existence concrète localisée , et inversement ?

... "
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Mar 09 Aoû 2011, 22:21

Cher aroll,

n'hésitez pas à donner vos explications pour contribuer à ce fil ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 15 Sep 2011, 13:17

@spidle,
Je découvre ce fil, et j'ai qques connaissances sur le sujet. Si vs avez des questions, n'hésitez pas, je tenterais ds la mesure de mes petits moyens d'y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 15 Sep 2011, 13:43

Je suis en train de lire le livre qu'on m'a conseillé "Lumière et Matière" par Feynman.
J'apprécie le ton "vulgarisation intelligente" de ce livre. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 15 Sep 2011, 14:20

Bonjour.
spidle33 a écrit:
Cher aroll,

n'hésitez pas à donner vos explications pour contribuer à ce fil ! Smile
Je m'aperçois que je n'ai jamais répondu à ce message................. désolé.
En fait il vaut mieux qu'il y ait des questions précises, parce que j'ai assez peu de temps pour des monologues....... peut-être inintéressants d'ailleurs.
Enfin, pour les questions trop précises/pointues, je ne suis pas suffisamment abilité......... Vaut mieux demander à roll.

spidle33 a écrit:
Je suis en train de lire le livre qu'on m'a conseillé "Lumière et Matière" par Feynman.
J'apprécie le ton "vulgarisation intelligente" de ce livre. Smile
Aaah, Feynman, c'est bien!

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 15 Sep 2011, 14:33

Je crois que c'est Feynman qui a dit "personne n'a jamais rien compris à la physique quantique", mais je pense que c'était une boutade !
Bonne lecture.
A votre disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Jeu 15 Sep 2011, 14:46

ce devait plutôt être un truc du genre:

"si vous pensez avoir compris [ce que je viens de dire sur la physique quantique], c'est que vous n'avez rien compris du tout !"
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1300
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Ven 16 Sep 2011, 00:07

Conférence d'alain aspect
http://www.sites.univ-rennes2.fr/webtv/appel_film.php?lienFilm=471

>> A la question : quelle sera l'objet de vos prochaines recherches, il répond essayer d'atteindre la frontière entre la physique classique et la mécanique quantique.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1300
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Ven 16 Sep 2011, 10:02

Deux liens pour essayer de comprendre, l'intrication quantique, les photons corrélés, et l'échange instantané(quelque soit la distance) d'information entre deux photons .
Je ne retrouve pas le lien sur la conférence d'alain Aspect ou il montre son expérience, de 1982 .
Ce que j'en ai compris, c'est que l'information, entre deux photons préparés, même séparés par une a/l se déplace instantanément.
...................................


http://nousnesommespasseuls.xooit.com/t10618-Video-Conference-en-Mecanique-Quantique.htm

http://www.scientiaestudia.org.br/associac/paty/pdf/Paty,M_2002n-IntAspect_BSFP.pdf
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1300
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Physique quantique : si on essayait de comprendre ?   Sam 17 Sep 2011, 14:45

Conférence d'Alain aspect, son expérience de 1982

http://www.canal-u.tv/canalu/producteurs/universite_de_tous_les_savoirs/dossier_programmes/
les_conferences_de_l_annee_2000/des_particules_a_l_antimatiere_la_matiere_et_son_organisation/les_tests_et_effets_de_la_physique_quantique
Revenir en haut Aller en bas
 
Physique quantique : si on essayait de comprendre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Physique quantique : si on essayait de comprendre ?
» Physique quantique et philosophie
» Le Tao et la physique quantique
» Livre conseillé : "Le grand roman de la physique quantique"
» La physique quantique pour les nuls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: