DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Etats-Unis : les Anglo-Luthériens veulent se défaire de la Réforme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Etats-Unis : les Anglo-Luthériens veulent se défaire de la Réforme   Mer 27 Juil 2011, 14:11

Etats-Unis : les Anglo-Luthériens veulent se défaire de la Réforme

L’archevêque A. Gladfelter préside la communauté catholique anglo-luthérienne aux Etats-Unis, qui demande à revenir au catholicisme dans les ordinariats créés par Benoît XVI. Dans un long entretien accordé à InfoCatólica, cet archevêque qui n’est pas encore catholique (et pas évêque non plus ni prêtre), parle de sa joie de revenir à l’Église Catholique et de son engagement à annuler la Réforme protestante :

"L’ALCC [Église Catholique Anglo-Luthérienne] a été formée en 1997 par des anciens membres de l’Église Luthérienne – Synode du Missouri – États-Unis (LCMS), lesquels, étant des luthériens orientés vers le catholicisme, les “Évangéliques catholiques” (aussi connus comme de la “Haute Église”) ne pouvaient accepter l’orientation chaque fois plus protestante de la LCMS, son acceptation croissante de la théologie évangélique fondamentaliste, et de services évangéliques non liturgiques. Nos fondateurs avaient aussi émis des doutes sur la théologie sacramentelle de la LCMS, sa politique congrégationnelle, ses idées sur la nature et l’exercice de l’autorité à l’intérieur de l’Église et sur compréhension des Ordres Sacrés (« L’office du ministère public », selon le langage qu’ils utilisent). Initialement, la ALCC a adopté les postures de l’aile « anglo-catholique » de l’anglicanisme (ou anglicanisme de la «Haute-Église »). Au fil du temps même si nous respections les relations qui s’étaient instaurées avec l’anglicanisme de la « Haute-Église », l’ALCC a rencontré des problèmes avec l’anglicanisme, incluant son rejet de la primauté papale, de l’infaillibilité papale, de l’infaillibilité du Magistère Sacré et des Conciles postérieurs aux quatre premiers Conciles Oecuméniques, en plus de sa tolérance par rapport à quelques degrés de théologie eucharistique de type protestant, qui peuvent se retrouver dans la Prière Eucharistique du Livre de Prière Commune, entre autres problèmes. Finalement la ALCC est arrivée à reconnaître la vérité absolue de la foi catholique et s’est rendu compte qu’elle avait une obligation de conscience à retourner vers Rome.

On a décrit récemment l’Église Catholique Anglo-Luthérienne comme « totalement romanisée » et comme une Église qui « enseigne une doctrine catholique solide, en utilisant un vocabulaire luthérien et anglican, corrigeant ce dernier avec le premier ». Ces deux commentaires sont bien choisis et précis. Dans son essence, la ALCC s’est « romanisée » totalement en acceptant avec enthousiasme la vérité objective de tous les aspects de la foi catholique.

La déclaration conjointe catholique et luthérienne sur la justification (1997) a été importante pour vous?

Oui. Pour la ALCC, la Déclaration conjointe catholique et luthérienne sur la doctrine de la Justification a décidé une fois pour toutes sur l’affaire fondamentale de la phase de Wittenberg (luthérienne) de la Réforme. Une fois que cette affaire a été résolue, la ALCC s’est rendu compte qu’elle avait « l’obligation de conscience » d’entrer dans l’Église Catholique, en indiquant le chemin pour que d’autres juridictions ecclésiastiques luthériennes puissent la suivre. [...] Le nombre total de membres de la ALCC est d’environ 11 000 personnes aux États-Unis, Canada, Allemagne, Soudan et le bientôt indépendant Soudan du Sud. Le plus grand nombre correspond aux Africains sub-sahariens, la majorité d’entre eux sont du Soudan du Sud. [...] Le Vicaire Général de la ALCC et moi, nous sommes avec un grand enthousiasme, coopérateurs de l’Opus Dei. Quelques uns de nos évêques sont membres de la Confraternité de Saint Pierre, dirigée par la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre (FSSP), une société catholique.

Allez-vous faire partie de l’ordinariat des États-Unis quand il sera créé à la fin de cette année?

Oui, parce que c’est ce que nous a dit la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, mais le dernier mot c’est la Congrégation elle-même qui l’aura. [...] la ALCC attend patiemment et prie le Seigneur et sa Bienheureuse Mère, Marie, qu’on nous permette de revenir à la maison, à l’Église Catholique, soit par l’intermédiaire d'Anglicanorum Coetibus soit par un autre moyen. [...] Tous les membres de la ALCC deviendront catholiques. [...] Cela fait un certain temps que la ALCC mène la politique de ne pas admettre des membres ni d'accepter de clergé qui ne s’engagent pas pleinement avec la cause de l’unité de l’Église du Christ, en soignant les blessures qu’ont infligées à cette unité l’orgueil humain et les hérésies des responsables de la Réforme protestante. Tous les membres de la ALCC doivent s’engager pleinement pour se défaire de la Réforme. [...] Cela fait des années que la ALCC a accepté officiellement le Catéchisme de l’Église Catholique comme notre expression complète de la foi chrétienne. [...]

Y-a-t-il d’autres luthériens qui sont relativement près de l’Église Catholique ?

En Suède, il existe le mouvement Arbetsgemenskapen Kyrklig Förnyelse (L’Union Ecclésiale Suédoise) et d’autres sociétés plus petites. Il y a des communauté monastiques comme le Monastère d’Östanbäck (un monastère bénédictin), le couvent d’Alsike et la Congrégation de Saint François, la fondation de Saint Laurent, la Fondation de Saint Ansgar, la Coalition Ecclésiale pour la Bible et la Confession, ainsi que la Förbundet För Kristen Enhet, qui, de même que la ALCC, travaille pour obtenir l’union visible et comme groupe avec l’Église Catholique
En Alemagne, il existe la St. Jakobus- Bruderschaft, avec laquelle reste en contact la ALCC, la Arbeitsgemeinschaft Kirchliche Erneuerung de l’Église luthérienne de Bavière (Groupe de Travail pour la Rénovation de l’Église), Humiliatenorden, St. Athanasius-Bruderschaft, Hochkirchlicher Apostolat St. Ansgar, Bekenntnisbruderschaft St. Peter und Paul, la Kommunität St. Michael en Cottbus, la Congrégation Canonicorum Sancti Augustini et le Prieuré de Saint Wigbert. Il y a des groupes similaires en Norvège, Danemark, Finlande et Islande."

Posté le 27 juillet 2011 à 08h28 par Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/07/etats-unis-les-anglo-luth%C3%A9riens-veulent-se-d%C3%A9faire-de-la-r%C3%A9forme.html#more
Revenir en haut Aller en bas
 
Etats-Unis : les Anglo-Luthériens veulent se défaire de la Réforme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etats-Unis : les Anglo-Luthériens veulent se défaire de la Réforme
» Des Luthériens veulent la pleine communion avec l'église catholique...
» boule de feu geante qui traverse le ciel des etats unis
» (2006) Bloomington, Indiana, Etats-Unis ovni triangle
» Benoît XVI : rapprochement avec les luthériens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: