DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'homosexualisme, une idéologie totalitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 13:35

Karl a écrit:
parce qu'on n'est pas comme tt le monde on voudrait que tt le monde soit comme soi...
et des droits spécifiques, à égalité avec ceux qui font des enfants qui paieront vos retraites...
non, pas d'accord! puker

Pour les enfants, là, je suis bien d'accord avec vous, mais pour le reste, je me dis que seul Dieu peut voir le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 13:40

Beta-Rhéteur a écrit:
Simon1976 a écrit:
Pour ce qui est d'amour fillial, c'est vrai, ça peut exister entre deux hommes ou deux femmes. Je crois qu'il faut spécifier qu'il s'agit de l'amour conjugal qui ne peut exister qu'entre un homme et une femme.

Ce qui caractérise en propre l'amour conjugal, ce n'est pas son intensité, c'est d'impliquer le mariage et la sexualité. Il y a des amitiés qui peuvent être plus intenses et profondes que certains mariages, ce n'est pas pour cela qu'ils impliquent la sexualité.

Ce n'est pas parce qu'on s'aime qu'on doit avoir des relations sexuelles.

Désolé de t'argumenter alors qu'au fond on semble vouloir dire le mêmes choses, mais je m'oppose à ta manière d'utiliser le mot amour dans ta première intervention "L'amour ne se vit qu'entre un homme et une femme.". Ton imprécision en faisait une affirmation fausse.

C'est vrai que l'amour n'implique pas nécessairement les relations sexuelles. Il y a des couples âgés qui n'ont plus de relations sexuelles mais qui s'aiment tout autant. Mais de nos jours, on semble confondre amour et sexe...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 13:41

entendons-nous bien: je connais de nombreux artistes du passé comme d'aujourd'hui qui sont homos; il ne me viendrait pas à l'idée de les mépriser ni leurs oeuvres parce que je viens à connaitre leurs pratiques sexuelles: ils n'en faisaient/font simplement pas étalage et ne réclament pas que la société dans son ensemble s'aligne sur eux...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 13:43

salut

Et voilà ! Pourquoi certains homosexuels font-ils un "coming out" public alors qu'on s'en fout de leur orientation sexuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 13:47

Karl a écrit:
entendons-nous bien: je connais de nombreux artistes du passé comme d'aujourd'hui qui sont homos; il ne me viendrait pas à l'idée de les mépriser ni leurs oeuvres parce que je viens à connaitre leurs pratiques sexuelles: ils n'en faisaient/font simplement pas étalage et ne réclament pas que la société dans son ensemble s'aligne sur eux...

Tout à fait d'accord. Mes amis homos ne font pas non plus étalage de leur état. D'ailleurs, une grande amie a découvert son homosexualité après son mariage. Elle a eu une fille et est maintenant une grand mère gâteau.
Elle ne le clâme pas sur tous les toits, fait partie de la communauté paroissiale tout a fait normalement.

Je pense aussi à un homme politique qui ne fait pas non plus parler de lui...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 13:50

Je crois que les homos qui se déclarent ouvertement se sentent mal dans leur chair et cherchent l'approbation du monde. Il y a des homos qui ne parlent pas de leur orientation sexuelle et qui ne paradent pas nus dans la rue et qui font leur petite vie comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 14:15

Simon1976 a écrit:
Je crois que les homos qui se déclarent ouvertement se sentent mal dans leur chair et cherchent l'approbation du monde. Il y a des homos qui ne parlent pas de leur orientation sexuelle et qui ne paradent pas nus dans la rue et qui font leur petite vie comme tout le monde.

C'est paradoxallement logique.
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 14:16

Karl a écrit:


... mais il semble bien qu'un lien puisse être fait entre pédophilie et homosexualité.
Et cela tend à montrer qu'il y a plus de jouissance que d'amour dans l'homosexualité.
...


Des faits svp, des études svp, des preuves svp, ne serait-ce que le début d'un commencement de quelque chose.
Et si possible qque chose de plus sérieux que "la luxure appelle la luxure".
Merci d'avance.

Je rappelle le lien déjà ancien sur le même sujet qui m'avait fait intervenir sur ce forum l'année dernière :
http://docteurangelique.forumactif.com/t9887-une-video-sur-l-origine-de-la-pedophilie
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 14:32

Citation :
Z'êtes très fort Arnaud pour savoir tout ça ! Alors que sociologues, psychologues, psychiatres, médecins sont en plein brouillard

sont ils vraiment dans le brouillard ou ont ils des réponses, qu'ils n'osent pas donner par peur de froisser un camp ou l'autre?

en ce qui me concerne, je connais des homosexuels, des gens très bien et qui s'aiment sincèrement. je ne rejetterais pas quelqu'un de mes relations en raison de son orientation sexuelle. par contre, je ne supporte pas qu'on vienne faire une sorte de lobby marketing en faveur de l'homosexualité. dans notre société, c'est le monde à l'envers, ce sont les gens qui correspondent à "une majorité" qui devraient se justifier vis à vis de ceux qui choisissent des routes "moins fréquentées". personne n'a à se justifier de ses choix, mais que chacun assume les conséquences de ses choix. pour prendre un exemple, la nature ne prévoit que des spécimens de même sexe se reproduisent, donc, si on est homo, on accepte qu'il n'est pas possible d'avoir des enfants.

si je rentrais dans un établissement "gay" avec un tshirt : vive les hétéros, est ce que je ne me ferais pas jeter? ou insulter? je pense que si. c'est bien là le problème, quand on ne s'accepte pas tel qu'on est, on veut s'imposer par la force, alors que l'homo qui n'aurait rien dit, il se serait fondu dans la masse, et aurait été accepté par la majorité.... il y a toujours des gens qui vous rejetteront, c'est sûr, mais les mauvais caractères de toute façon ils rejettent tout le monde, simplement parce que l'autre les dérange (homo ou hétéro, blanc ou noir, valide ou invalide....).

si demain on organisait une "hétéro pride", il faudrait que les forces de l'ordre se mobilisent pour calmer les ardeurs des homos qui seraient vexés de cette manifestation, qu'ils jugeraient provocatrice. Et pourtant....

Vous venez ici sur ce forum catholique pourquoi? c'est clair que vous y trouverez des chrétiens qui lisent la Bible, ont choisi un Chemin de Vie et pas n'importe lequel..... si vous prenez votre voiture, vous savez que vous devez respecté le code de la route, si vous n'avez pas envie de le respecter, soit vous vous ferez "pincer" et vous aurez une amende, soit vous causerez un accident avec des dommages matériels et humains (votre personne et peut être même d'autres personnes), soit vous avez la solution de ne pas "rouler". Ici, c'est pareil , personne n'est obligé de marcher sur ce Chemin, mais tout le monde, homos compris, peut choisir de Le suivre..... mais il y a des règles ........ .
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 16:30

bjr Cath,

Le brouillard se dissipera petit à petit, ci-dessous 2 liens que j'ai trouvé sur le net, correspondant aux références que j'ai citées plus haut :

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=5&ved=0CD8QFjAE&url=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Fplanete%2Farticle%2F2010%2F02%2F04%2Fl-homosexualite-est-genetique-selon-un-chercheur_1301366_3244.html&rct=j&q=balthazart&ei=X72JTr_RL4648gOt8qUu&usg=AFQjCNGfAljWpbV5Jb5UwuCf9blEHTOxCw&cad=rja

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=3&ved=0CDAQFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpubmed%2F1845227&rct=j&q=bailey%20pillard%201991&ei=47-JTr_RKojC8QPh8YxT&usg=AFQjCNE-36JnhVVIRQwCrOvYpkL7SvE7BA&cad=rja

Pourquoi je viens sur ce forum ? Pour les mêmes raisons que je viens sur d'autres forums religieux, non pas pour discuter de tel ou tel point de la doctrine, mais pour tenter de comprendre des modes de pensée différents des miens et surtout leurs implications éventuelles dans notre société.
Il m'arrive effectivement parfois de m'insurger et d'intervenir sur des points qui me paraissent décalés avec la vision de la société actuelle, ou surtout sur des assertions émises comme des vérités scientifiques universelles sans le moindre souci méthodologique rationnel : c'est le cas ici me semble-t-il pour certains sur ce topic.
Sans vouloir être trop long, je n'ai pas compris votre analogie avec le code de la route, sauf à ce que vous vouliez signifier qu'une intervention non catholiquement correcte n'aurait pas sa place sur ce forum (ce qui pourrait être une règle tout à fait légitime).
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 18:32

psycho a écrit:
Pourquoi je viens sur ce forum ? Pour les mêmes raisons que je viens sur d'autres forums religieux, non pas pour discuter de tel ou tel point de la doctrine, mais pour tenter de comprendre des modes de pensée différents des miens et surtout leurs implications éventuelles dans notre société.

Tu viens chercher un entraînement pour ta propagande en cherchant les failles d'argumentations de ceux qui sont des croyants mais pas forcément des experts sur le sujet pour découvrir comme les faire avoir l'air fou dans leur affirmation que l'homosexualité n'est pas naturelle ?

En tout cas tu ne viens pas pour débattre des points de doctrine, ça tu l'as bien démontrée: aucun argument sur aucun point.
De plus tu ne te gêne pas pour tourner la religion et ceux qui la professe en ridicule
, cela aussi tu l'as démontré. Ensuite, tu voudrais faire porter le fardeau de la preuve à ceux qui affirme des choses évidentes.

Donc, pour moi, peu importe ta raison d'être sur ce forum, elle ne comporte pas le respect de ceux qui sont catholique. Je ne crois pas non plus que tu cherche la vérité, ni même à comprendre réellement le pourquoi de la doctrine de l'Eglise. Tu es là soit pour peaufiner ou répandre ta propagande.

Ceux qui choisissent de discuter avec toi devraient avoir à l'esprit que tu n'est pas une interlocutrice loyale ou honnête, pour qu'ils ne perdent pas leur temps en pensant pouvoir avoir un dialogue constructif avec toi.
Tu as bien démontré, dès ton premier post dans ce fil l'esprit qui t'anime. Pour ma part j'ai pu voir quel genre d'intervention tu pratique et j'ai fini avec toi, ce qui te fera sûrement plaisir, t'inquiète, je le sais déjà .
Tu as prétendu que je polluait le sujet, moi je dis que tu pollue ce forum. A chacun de se faire son idée là dessus.

Aux lecteurs du forum, je vous remet le lien que j'avais mis plus haut. Je crois que toute personne voulant se confronter à l'argumentation des homosexualistes devrait prendre connaissance de cette étude qui met très bien en lumières les stratégies et argumentations déployées par les lobbys homosexuels depuis une soixantaine d'années en Amérique.

Son tire est
Selling Homosexuality to America vous pouvez cliquer
--ICI--. Caesor a collé le texte plus haut dans le sujet, mais ce sera plus facile à lire dans une page document que vous pouvez aussi copier/coller dans un fichier texte et, éventuellement, imprimer.


Dernière édition par Beta-Rhéteur le Lun 03 Oct 2011, 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 18:32

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 18:51

Espérance a écrit:
j'ai des ami(es) homosexuel(les) et, pardonnez moi, mais je les trouve beaucoup plus tolérants que monsieur et madame tout le monde.
Peut-être à cause justement de leur souffrance quand ils ont découvert leur homosexuealité et le rejet aussi bien familial qu'amical.
En tout cas, leur amitié est sincère et même si ce n'est pas toujours facile d'accepter qu'ils viennent en couple, je n'ai pas à les juger.

Je suis bien d'accord avec ce que tu dis et, justement, voilà exactement où se situe la confusion dans laquelle les homosexualistes veulent nous maintenir de force : Ce n'est pas les homosexuels que l'Eglise condamne, c'est l'homosexualité dont l'Eglise dit qu'elle est contre nature (ce qui signifie qu'elle n'est pas un bien pour celui qui la pratique).

Ce n'est pas un enseignement de condamnation des personnes, c'est une enseignement qui découle de l'enseignement sur la sexualité telle qu'elle est voulue par Dieu pour l'homme et la femme.

Personne de nie les qualités personnelles que peuvent avoir des homosexuels et, d'ailleurs, ce n'est absolument pas le point.

Personne ne dit que ces personnes ne peuvent pas aimer ou être aimées, ce n'est absolument pas le point.

Personne ne dit que les homosexuels sont des monstres, ce n'est pas non plus ça le point.

Ca, se sont les caricatures que les homosexualistes font sans cesse de ce qu'affirment l'Eglise catholique, la plupart des grandes religions ainsi que la majorité des personnes de ce monde.

L'Homosexualité ne devrait pas être proposé comme un bien alors qu'elle est un mal et on ne devrait pas permettre d'en faire la promotion publique parce qu'elle est un mal.
Nous faisons très facilement cette distinction entre le mal et les personnes dans tout un tas d'autres domaine : prostitution, drogue et autres choses du même genre. Même les meurtrier, après les avoir puni, nous demandons qu'ils soient traités avec humanité, parce que nous faisons la différence entre la mal commis et la personne qui mérite toujours d'être respectée en tant que personne.

Mais les propagandistes du mode de vie homosexuel ne veulent absolument pas que nous fassions cette distinction entre la personne et son acte car toute leur rhétorique et leurs arguments reposent sur cette confusion.

L'homosexualité n'est pas un bien pour la personne, même si la personne homosexuelle peut être bonne par ailleur.
L'homosexualité n'est pas un bien pour la société, même si les personne homosexuelle peuvent apporter une contribution à la société, mais pas en tant qu'homo, mais en tant que personne avec toutes leurs qualités personnelles.
L'homosexualité, ne doit pas être approuvée, soutenue ou promue, cela ne signifie pas que les homosexuels doivent être persécutés.

Tant que nous laisserons ce débat reposer sur cette confusion, nous demeurerons dans une impasse et nous ne saurons pas faire entendre notre voix.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 19:41

Benoît XVI a écrit:
"Jamais, dans nos jugements, nous ne devons confondre le péché qui est inacceptable, et le pécheur dont nous ne pouvons pas juger l'état de la conscience et qui, de toute façon, est toujours susceptible de conversion et de pardon."
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 20:19

@psycho, je pense que tout est dit dans la réponse de Beta rétheur.... et de Simon1976.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Lun 03 Oct 2011, 20:27

Et c'est dommage qu'on ne comprenne pas pourquoi l'Église rejette l'homosexualité et non pas les homosexuels comme individus. Il suffit de lire l'Évangile pour comprendre. Jésus condamne l'adultère mais pas la femme qu'on voulait lapider: "Va et ne pèche plus."
Revenir en haut Aller en bas
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mar 04 Oct 2011, 00:14

@Rhéteur,

Je commence par la fin de ton post : je n'ai jamais dit que qui ce soit polluait le débat, ni toi ni un autre et je ne me le permettrai jamais.

Quand Simon par exemple dit :
"Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination." (Lévitique 18, 22), je ne fais aucun commentaire ; il cite un texte qui pour lui est un texte de référence qui a valeur de vérité. Il explique simplement le pourquoi de sa position. Point barre.

Quand AD de son côté, pour illustrer le bien-fondé de cette position invoque des arguments pseudo-scientifiques d'un ton magistral, qui ne sont des vérités scientifiques que pour lui seul, ce n'est plus de la religion. Et en science, il faut argumenter et démontrer. L'aval scientifique (et pourquoi d'ailleurs la religion catholique en aurait-elle besoin ?) ne s'obtient pas de cette façon.
Quand le domaine traité n'a aucun impact sur la vie au quotidien des uns et des autres (par exemple la video n°2 sur le big bang / intelligent design où il y a un nombre important d'erreurs - la vitesse d'expansion de l'univers est la vitesse de la lumière, l'entropie est une force, etc ...), je m'en fous complètement.
Quand le sujet est susceptible d'être lu par des tiers directement concernés dans leur vie quotidienne, j'interviens. C'est tout.

Pour finir, je ne fais strictement aucune propagande pour l'homosexualité. Je suis simplement concerné par le sujet en tant que citoyen d'abord, et ensuite parce que directement impliqué professionnellement dans le système de santé. Des gamin(e)s de 15 ans homo, complètement déboussolés par ce qui leur tombe dessus, j'en vois tous les jours en consultation. Ma première mission est qu'on ne les retrouve pas pendus à une corde, ensuite qu'ils continuent une scolarité normale, et enfin qu'ils puissent s'assumer en tant que ce qu'ils sont dans la société. Le reste ne m'intéresse pas. Si je peux éviter que ces gamins lisent sur le net des arguments pseudo-scientifiques non argumentés qui vont les déstabiliser un peu plus, alors que les professionnels eux-mêmes ne savent pas vraiment de quoi il en retourne, ce serait mieux. Ma seule propagande est de cet ordre.

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mar 04 Oct 2011, 01:04

psycho a écrit:
@Rhéteur,

Je commence par la fin de ton post : je n'ai jamais dit que qui ce soit polluait le débat, ni toi ni un autre et je ne me le permettrai jamais.

En effet, je t'ai confondu avec ta copine. Toi tu m'as dit de mettre un "^" sur le "e" de mon pseudo pour faire "bêta". J'ai confondu entre ton insulte (qui était d'un très haut niveau intellectuel, soit dit en passant) et la sienne.

J'ai pris la peine de bien relire ce que tu as écris et franchement, mon message s'applique aussi bien à vous deux, vous faite la paire. Même mépris, même non-argumentations, même ignorance de ce que les autres écrivent, sauf quand vous trouver une faille à exploiter pour les ridiculiser...bref, même chose que j'ai écris dans mon message.



Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mar 04 Oct 2011, 01:39

Beta-Rhéteur :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mar 04 Oct 2011, 07:52

aujourd'hui, je constate que dans notre société, au sein de beaucoup de couples, il y a de l'incompréhension. l'homme ne comprend pas la femme et la femme ne comprend pas l'homme. nous avons des différences et le jeu de la vie, je pense, c'est d'apprendre à connaître l'autre. parfois, lors de discussion entre amis, il nous est arrivé de dire à titre de boutade, en fin de compte, on devrait vivre entre personne du même sexe, car on se comprend (sauf que bien évidemment on se marre pendant 5 minutes et que personne ne passe à l'acte).

parfois je me dis que la société d'aujourd'hui tourne sur la tête parce que l'humain choisit toujours le chemin de la facilité, dans tous les domaines. (dixit Dumble d'or dans Harry Potter, qui ne parle pas du bien et du mal, mais précise : on a toujours le choix, le bien ou la facilité, ce qui finalement revient au même. j'en reviens au code de la route : les routes dites meurtrières sont toujours de belles et larges routes droites, sans obstacles et en bon état.....pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Sappho



Féminin Messages : 13
Inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mar 04 Oct 2011, 23:44

.


Dernière édition par Sappho le Mar 04 Oct 2011, 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sappho



Féminin Messages : 13
Inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mar 04 Oct 2011, 23:48

Sappho a écrit:
Simon1976 a écrit:
Sappho a écrit:

Je suppose que vous tenez cet argument fracassant de votre bible bien aimée ?


Oui, exactement, c'est écrit en toutes lettres ici:

"Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination." (Lévitique 18, 22)


Ah bon ? =o Oh bah soit, si c'est la bible qui le dit... Au fait, puisque vous avez l'air de vous y connaitre en la matière, j'ai une petite question a vous poser : j'ai dernièrement appris que le Lévitique, chapitre 21, verset 18, stipulait qu'on ne pouvait pas s'approcher de l'autel de Dieu si on avait des problèmes de vue. Le seul problème est que, depuis quelques années, je suis atteinte d'une myopie de -2. Dois je absolument avoir une vue parfaite à 100 % pour m'en approcher ?

Une autre question : je possède un ami qui dernièrement a travaillé durant tout son samedi. Seulement, l'Exode, chapitre 35, verset 2, écrit clairement que sa peine doit être la condamnation à mort. Est ce que je dois le dénoncer à Église ? Comment se passe l'exécution ? Pourriez-vous m'éclairer sur cette question délicate ?
Au passage, je vous remercie de nous rappeler que la parole de Dieu est éternelle et immuable.


Arc-en-ciel a écrit:
Beta-Rhéteur :bravo:

Je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer que ton pseudo faisait référence au symbole de la communauté homosexuelle x)
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 00:27

Sappho a écrit:
Sappho a écrit:
Simon1976 a écrit:
Sappho a écrit:

Je suppose que vous tenez cet argument fracassant de votre bible bien aimée ?


Oui, exactement, c'est écrit en toutes lettres ici:

"Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination." (Lévitique 18, 22)


Ah bon ? =o Oh bah soit, si c'est la bible qui le dit... Au fait, puisque vous avez l'air de vous y connaitre en la matière, j'ai une petite question a vous poser : j'ai dernièrement appris que le Lévitique, chapitre 21, verset 18, stipulait qu'on ne pouvait pas s'approcher de l'autel de Dieu si on avait des problèmes de vue. Le seul problème est que, depuis quelques années, je suis atteinte d'une myopie de -2. Dois je absolument avoir une vue parfaite à 100 % pour m'en approcher ?

Une autre question : je possède un ami qui dernièrement a travaillé durant tout son samedi. Seulement, l'Exode, chapitre 35, verset 2, écrit clairement que sa peine doit être la condamnation à mort. Est ce que je dois le dénoncer à Église ? Comment se passe l'exécution ? Pourriez-vous m'éclairer sur cette question délicate ?
Au passage, je vous remercie de nous rappeler que la parole de Dieu est éternelle et immuable.


Arc-en-ciel a écrit:
Beta-Rhéteur :bravo:

Je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer que ton pseudo faisait référence au symbole de la communauté homosexuelle x)

I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 00:32

Beta-Rhéteur a écrit:
Sappho a écrit:
Sappho a écrit:
Simon1976 a écrit:

Ah bon ? =o Oh bah soit, si c'est la bible qui le dit... Au fait, puisque vous avez l'air de vous y connaitre en la matière, j'ai une petite question a vous poser : j'ai dernièrement appris que le Lévitique, chapitre 21, verset 18, stipulait qu'on ne pouvait pas s'approcher de l'autel de Dieu si on avait des problèmes de vue. Le seul problème est que, depuis quelques années, je suis atteinte d'une myopie de -2. Dois je absolument avoir une vue parfaite à 100 % pour m'en approcher ?

Une autre question : je possède un ami qui dernièrement a travaillé durant tout son samedi. Seulement, l'Exode, chapitre 35, verset 2, écrit clairement que sa peine doit être la condamnation à mort. Est ce que je dois le dénoncer à Église ? Comment se passe l'exécution ? Pourriez-vous m'éclairer sur cette question délicate ?
Au passage, je vous remercie de nous rappeler que la parole de Dieu est éternelle et immuable.


Arc-en-ciel a écrit:
Beta-Rhéteur :bravo:

Je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer que ton pseudo faisait référence au symbole de la communauté homosexuelle x)

I don't want that

Et après, c'est nous qu'on accuse de mépriser les gays... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 01:44

Sappho a écrit:
Arc-en-ciel a écrit:
l"]Beta-Rhéteur :bravo:

Je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer que ton pseudo faisait référence au symbole de la communauté homosexuelle x)
[/quote]

Pirates! lol!
On me l'a déjà dite celle-là!
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 08:35

Merci à psycho pour sa vigoureuse mise au point du 04.10.2011 à 0h14 et pour son combat (peut-être d'origine chrétienne , allez savoir ... ) contre la souffrance des homosexuels .
Beta-rhéteur et Simon 1976 dédouanent peut-être un peu vite l'église en faisant la distinction - bien réelle - entre péché et pécheur .

Psycho , l'an dernier , demandait que l'église fasse la paix avec les homosexuels , pour le bien de tous . J'ai hélas moins d'ambition . Je demande d'abord une trêve dans cette guerre impitoyable
où chaque camp est féroce et habile .

Je sors ma thèse plus ou moins secrète : notre traumatisme de naissance nous pousse à la violence dans la communication et nous n'avons pas assez d'une vie pour entrer dans le royaume céleste de la paix .

Je ne doute pas un seul instant que le catholicisme rigoureux ne veuille le bien des homosexuels mais en communiquant si violemment avec eux , il entre dans une logique de guerre et l'homosexualisme s'y engouffre .

Communiquer sans violence est tout un art , indispensable . Le regretté docteur David-Servan-Schreiber nous l'a bien rappelé .

Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 09:17

Citation :
Arc-en-Ciel a écrit:
Sappho a écrit:
Arc-en-ciel a écrit:
l"]Beta-Rhéteur :bravo:

Je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer que ton pseudo faisait référence au symbole de la communauté homosexuelle x)

Pirates! lol!
On me l'a déjà dite celle-là!
[/quote]


Je comprends pas...
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 14:51

Karl a écrit:
Citation :
Arc-en-Ciel a écrit:
Sappho a écrit:

Je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer que ton pseudo faisait référence au symbole de la communauté homosexuelle x)

Pirates! lol!
On me l'a déjà dite celle-là!


Je comprends pas... [/quote]
Bonjour mon cher Karl. Very Happy

La communauté "gay" ont emprunté l'emblème et nom de l'arc-en-ciel qui n'est pas très biblique.

Pirates? c'est un trait d'humour par rapport à une publicité.

Un jour, Lephénix, (qui a rejoint notre Seigneur :sts: I love you ) m'avait posé la même question, si j'en étais "une" Laughing

J'ai déjà expliqué le pourquoi de mon pseudo qui rejoint la photo jointe que j'ai prise moi-même.

Bonne journée mon cher Karl.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 14:59

[quote="Arc-en-Ciel"]

Citation :
La communauté "gay" ont emprunté l'emblème et nom de l'arc-en-ciel qui n'est pas très biblique.

Bonjour chère Arc-en-ciel,
Je ne savais pas... Ben, ça ne m'empêchera pas d'aimer contempler les arcs-en-ciel. flower

Citation :

Un jour, Lephénix, (qui a rejoint notre Seigneur :sts: I love you ) m'avait posé la même question, si j'en étais "une" Laughing

Que voulez-vous dire par "rejoint NS"? Qu'il a retrouvé la foi?
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 15:10

[quote="Karl"]
Arc-en-Ciel a écrit:


Citation :
La communauté "gay" ont emprunté l'emblème et nom de l'arc-en-ciel qui n'est pas très biblique.

Bonjour chère Arc-en-ciel,
Je ne savais pas... Ben, ça ne m'empêchera pas d'aimer contempler les arcs-en-ciel. flower

Citation :

Un jour, Lephénix, (qui a rejoint notre Seigneur :sts: I love you ) m'avait posé la même question, si j'en étais "une" Laughing

Que voulez-vous dire par "rejoint NS"? Qu'il a retrouvé la foi?
Qu'il a quitté cette vallée de larmes pour rejoindre le royaume des cieux.
Il est dé cédé. :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 16:06

Paix à son âme, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 16:35

[quote="Arc-en-Ciel"]
Karl a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:


Citation :
La communauté "gay" ont emprunté l'emblème et nom de l'arc-en-ciel qui n'est pas très biblique.

Bonjour chère Arc-en-ciel,
Je ne savais pas... Ben, ça ne m'empêchera pas d'aimer contempler les arcs-en-ciel. flower

Citation :

Un jour, Lephénix, (qui a rejoint notre Seigneur :sts: I love you ) m'avait posé la même question, si j'en étais "une" Laughing

Que voulez-vous dire par "rejoint NS"? Qu'il a retrouvé la foi?
Qu'il a quitté cette vallée de larmes pour rejoindre le royaume des cieux.
Il est dé cédé. :sts:

N'était-il pas un membre du forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 17:08

Ben si...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 17:11

J'ignorais qu'il était décédé... Confused

Qu'il repose en paix. R.I.P.
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 18:04

boudo a écrit:
Merci à psycho pour sa vigoureuse mise au point du 04.10.2011 à 0h14 et pour son combat (peut-être d'origine chrétienne , allez savoir ... ) contre la souffrance des homosexuels .
Beta-rhéteur et Simon 1976 dédouanent peut-être un peu vite l'église en faisant la distinction - bien réelle - entre péché et pécheur .
Dédouane l'Eglise ? de quoi ? des péchés de ses membres ?
Est ce que le fait que je sois alcoolique, violent, abuseur et intempérant change quelque chose à la valeur de ma foi quand je dis " Jésus Christ est Seigneur et il n'est pas d'autres nom sous le ciel par lequel nous puissions être sauvé" ? (bon, pour ceux qui ont du mal à comprendre le non dit, je précise que je ne suis pas vraiment alcoolique, violent, abuseur et intempérant)

boudo a écrit:
Psycho , l'an dernier , demandait que l'église fasse la paix avec les homosexuels , pour le bien de tous . J'ai hélas moins d'ambition . Je demande d'abord une trêve dans cette guerre impitoyable
où chaque camp est féroce et habile .
Que l'Eglise fasse la paix avec les homosexuels ? Est-elle en guerre avec eux ?
Est-ce que le fait de dire "l'homosexualité est un mal" fait que l'Eglise est en guerre contre eux ou est-ce que ça signifie plutôt qu'elle propose le Salut de Dieu à ces pécheurs comme à tous les pécheurs d'ailleurs: les voleurs, les meurtriers, les intempérants, les désespérés, les colériques, les injustes, les menteurs etc....

Il y a une guerre entre ceux qui affirment que le mal est un bien et ceux qui annoncent l’Évangile, mais adopter une attitude pacifique en face des loups qui dévorent le troupeau, c'est abdiquer sa responsabilité et sa mission. L'ennemi voudrait toujours que nous rentrions chez nous pendant qu'il accomplit ses méfaits...mais bon, désolé, on ne peut pas se plier à cette requête.

Vous savez, nous avons Saint-Jean-Baptiste et Jésus Christ comme modèles (entre autres) qui n'étaient pas tendres du tout avec les pharisiens et les Hérodes de ce monde et nous savons qu'ils ont "mal" fini. Mais taire la vérité n'est pas une option.
La langue de bois et les demies affirmations ne sont pas des valeurs de l'Evangile.

boudo a écrit:
Je sors ma thèse plus ou moins secrète : notre traumatisme de naissance nous pousse à la violence dans la communication et nous n'avons pas assez d'une vie pour entrer dans le royaume céleste de la paix .

La paix est le fruit de la justice, qui n'existe pas en dehors de la vérité. La paix dont vous parler est la paix en mode "hippie" façon nirvana. L'insulte des personnes, comme nous l'ont montré sappho et psycho, cela est de la violence, mais affirmer la vérité n'est pas une violence. Quand des pesonnes se montrent méprisantes ce serait de la molesse que de leur parler gentiment ou en faisant comme si rien n'était.

boudo a écrit:
Je ne doute pas un seul instant que le catholicisme rigoureux ne veuille le bien des homosexuels mais en communiquant si violemment avec eux , il entre dans une logique de guerre et l'homosexualisme s'y engouffre .
Si un homosexuel veut savoir ce que l'Eglise a vraiment à lui dire, qu'il aille rencontrer un prêtre et il ne sera pas reçu à coup de catéchisme. Qu'il lise des documents du magistère, il verra qu'il n'est pas condamné.

Mais quand des groupes organisés et hostiles à toute affirmation de la vérité prennent possession des médias pour ridiculiser tout ce qui sort de la bouche des chrétiens et de l'Eglise catholique, ce n'est pas nous qui sommes violent. La "logique de guerre ne vient pas de l'Eglise, mais de la réponse intolérante de ceux qui s'oppose à l'annonce de l'Evangile.
En fait, le message réel de l'Eglise n'est tout simplement jamais transmis par les médias de masse. Alors juger ce que dit l'Eglise par ce qu'on voit à la télé ou dans les journaux n'est malheureusement pas pertinent.
L'Eglise devrait elle changer sa doctrine pour plaire au monde ? Ben non.

Ce qu'il y a de rigoureux dans la doctrine de l'Eglise est l'attachement à la vérité, non l'attitude envers les pécheurs.
Cependant, si on vient sur un forum catholique, on ne devrait pas s'attendre à pouvoir dire n'importe quoi et recevoir des réponses complaisantes et mielleuses.


boudo a écrit:
Communiquer sans violence est tout un art , indispensable . Le regretté docteur David-Servan-Schreiber nous l'a bien rappelé .
Si on confond "gentillesse" et non-violence, nous sommes dans une impasse. Nous respectons les personnes, mais il n'est pas question d'être gentil avec des gens qui se moque des autres et la "gentillesse" du ton de certain ne masque pas leur persiflage sous-jacent.


_
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 22:05

Rien à redire à vos prises de position doctrinales , cher Beta-Rhéteur sinon que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde . Je parlais de forme , pas de fond .
Et votre dernier message me confirme hélas qu'il y a bien un état de guerre entre les homosexualistes et beaucoup de groupes chrétiens . Dire que c'est l'autre qui a commencé
est hélas l'affirmation la plus classique qui soit , dans toute guerre . Peu m'importe de savoir ce qu'il en est exactement en l'occurrence .

L'important est de ramener la paix , sans concession sur le fond .

De Gaulle avait une formule : détente , entente , coopération ( sans rien renier de ses idéaux ) .

Pour l'anecdote ( horrible ) : un prêtre s'est un jour immolé par le feu sur la place Saint-Pierre , afin de protester contre la nouvelle règle de faire part de sa tendance homosexuelle ( même sans volonté de passer à l'acte ) lorsqu'on est candidat à la prêtrise .

Beaucoup de posts du présent forum donnent à penser que la plupart des chrétiens ignorent que les nouvelles directives vaticanes ( Mgr Grocholewski ) refusent la prêtrise aux candidats qui présentent une tendance homosexuelle , même s'ils ont la ferme volonté de ne jamais passer à l'acte . Vous aviez dit " totalitaire " ?
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Mer 05 Oct 2011, 23:54

boudo a écrit:
Rien à redire à vos prises de position doctrinales , cher Beta-Rhéteur sinon que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde . Je parlais de forme , pas de fond .
Et votre dernier message me confirme hélas qu'il y a bien un état de guerre entre les homosexualistes et beaucoup de groupes chrétiens .
Je dirais plutôt guerre entre les homosexualiste et tous ceux qui s'opposent à l'homosexualité (chrétiens ou pas).
Est-ce que le combat contre l'idéologie homosexualiste est une guerre ? Si oui, ben o.k.

boudo a écrit:
Dire que c'est l'autre qui a commencé
est hélas l'affirmation la plus classique qui soit , dans toute guerre . Peu m'importe de savoir ce qu'il en est exactement en l'occurrence .
En effet, peu importe qui a commencé, d'ailleurs personne n'a parlé de ça.

boudo a écrit:
L'important est de ramener la paix , sans concession sur le fond .
La paix, oui, mais laquelle ? Celle qui consiste à permettre la diffusion de l'idéologie homosexualiste ? Non, certainement pas.

boudo a écrit:
Pour l'anecdote ( horrible ) : un prêtre s'est un jour immolé par le feu sur la place Saint-Pierre , afin de protester contre la nouvelle règle de faire part de sa tendance homosexuelle ( même sans volonté de passer à l'acte ) lorsqu'on est candidat à la prêtrise .

Beaucoup de posts du présent forum donnent à penser que la plupart des chrétiens ignorent que les nouvelles directives vaticanes ( Mgr Grocholewski ) refusent la prêtrise aux candidats qui présentent une tendance homosexuelle , même s'ils ont la ferme volonté de ne jamais passer à l'acte . Vous aviez dit " totalitaire " ?
"même s'ils ont la ferme volonté de ne jamais passer à l'acte"
Encore ce sophisme... la tendance homosexuelle n'empêche pas de façon absolue l'accession au sacerdoce, mais l'affirmation de l'homosexualité comme orientation naturelle de la sexualité oui, même si "on a pas l'intention de passer à l'acte".

Un homme qui dit qu'il est naturel d'avoir une orientation homosexuelle ne peut pas devenir prêtre parce qu'il n'adhère pas à la doctrine de l'Eglise. On de devient pas ministre si on est dissident au point de départ.
Par ailleurs, la continence parfaite est réclamée de tous les prêtres, sans considération pour l'orientation sexuelle.
Mais ne nous cachons pas la vérité, le scandale est plus grand face à une orientation pervertie de la sexualité que face à la faiblesse dans l'orientation naturelle de la sexualité. Il est donc normal d'avoir une plus grande circonspection face à un candidat ayant des tendances homosexuelles.
D'ailleurs, avec les scandales de pédophilie qui ont affecté l'Eglise ces dernières années, le discernement sur la chasteté des candidats sera fait avec une attention beaucoup plus grande.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Jeu 06 Oct 2011, 09:47

Beta-Rhéteur a écrit:


...
Encore ce sophisme... la tendance homosexuelle n'empêche pas de façon absolue l'accession au sacerdoce, mais l'affirmation de l'homosexualité comme orientation naturelle de la sexualité oui, même si "on a pas l'intention de passer à l'acte".

Un homme qui dit qu'il est naturel d'avoir une orientation homosexuelle ne peut pas devenir prêtre parce qu'il n'adhère pas à la doctrine de l'Eglise. On de devient pas ministre si on est dissident au point de départ. ...

Admettons . Mais la directive de Mgr Grocholewski vise également tous ceux qui ont une tendance homosexuelle , même s'ils ne reconnaissent pas l'orientation homosexuelle comme naturelle .

Les expériences d'un professeur d'université de Liège en Belgique ont montré que l'injection d'hormones à une période précise de la gestation de certains animaux entraîne chez les jeunes l'orientation homosexuelle irréversible ( j'ai déjà donné les références par ailleurs ) .

Affirmer simplement que l'orientation homosexuelle n'est pas naturelle est sans doute l'expression de la vérité mais il serait plus humain d'en rechercher les causes et de la prévenir .

Le terrien se croit arrivé à des sommets de science mais il en est en fait encore loin et il ferait mieux de s'abstenir de faire la guerre aux "déviants" tant qu'il ne les comprend pas . La même recommandation va aux "déviants" , bien sûr .
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Jeu 06 Oct 2011, 10:33

Citation :
Le terrien se croit arrivé à des sommets de science mais il en est en fait encore loin et il ferait mieux de s'abstenir de faire la guerre aux "déviants" tant qu'il ne les comprend pas . La même recommandation va aux "déviants" , bien sûr .

c'est clair qu'il faut chercher à comprendre l'autre. au fond, c'est sans doute pour cela aussi qu'il faut s'abstenir de juger, nous ne connaissons jamais le dossier "complet" de la personne. et nous n'avons pas à la connaître.

la science permet d'avancer dans cette compréhension de l'autre.... certes il y a des éléments "scientifiques" qui montrent que l'homosexualité s'explique parfois par des problèmes hormonaux par exemple.

mais alors, n'est ce pas le cas pour tous les autres "péchés"? je suis gourmande et je grossis. des études montrent que les obèses n'ont pas les mêmes bactéries intestinales que les minces et donc une piste est étudiée (qui n'a mené à rien jusqu'à présent je crois)= les violents (meurtriers , sérial killer, etc....) auraient peut être bien un gène qui les prédisposent à cela...... tout pourrait s'expliquer de manière scientifique si toute nos déviances étaient examinées sous la loupe de la science. la grande question alors: est ce qu'on est "déviant" parce qu'on a un problème physiologique? ou bien est ce que notre esprit a force de "dévier" imprime le problème dans la chair?
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Jeu 06 Oct 2011, 23:16

Je suis incapable de répondre clairement . Mounier écrivait que nous sommes tout entier
corps et tout entier esprit . Les deux démarches seraient donc possibles .

Alfred Tomatis pensait que l'important , c'est l'écoute . Il écrivait : " C'est peu de dire que l'écoute guérit . Elle sauve . " Il rejoignait ainsi une constante biblique : " Shama , Ishraël -
Ecoute , Israël " . La mesure de notre santé morale serait notre capacité d'écoute , qui doit toujours grandir . Le méchant , au contraire , s'enferme de plus en plus et donne seulement l'illusion d'écouter .
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Ven 07 Oct 2011, 02:58

boudo a écrit:
Admettons . Mais la directive de Mgr Grocholewski vise également tous ceux qui ont une tendance homosexuelle , même s'ils ne reconnaissent pas l'orientation homosexuelle comme naturelle .
Peut être, mais même si c'était le cas, j'avais précisé vers la fin de mon message en disant "Mais ne nous cachons pas la vérité, le scandale est plus grand face à une orientation pervertie de la sexualité que face à la faiblesse dans l'orientation naturelle de la sexualité. Il est donc normal d'avoir une plus grande circonspection face à un candidat ayant des tendances homosexuelles."

boudo a écrit:
Affirmer simplement que l'orientation homosexuelle n'est pas naturelle est sans doute l'expression de la vérité mais il serait plus humain d'en rechercher les causes et de la prévenir .
cath1250 a écrit:
la science permet d'avancer dans cette compréhension de l'autre.... certes il y a des éléments "scientifiques" qui montrent que l'homosexualité s'explique parfois par des problèmes hormonaux par exemple.
Cela montre que ce n'est pas un jugement sur la personne que d'écarter certains candidats à cause de faiblesses, déviance ou autre type de problème.
Si quelqu'un a des désordres sexuels (de n'importe quel type pour le coup, homo ou n'importe quoi d'autre), peu importe la cause, le fait d'être affecté par ce désordre, que ce soit par vice, déséquilibre hormonal ou cause psychologique (ce qui peut changer beaucoup quant à sa responsabilité personnelle), cela en fera un contre témoignage s'il devait devenir prêtre, ministre de Dieu.
Voilà pourquoi il ne serait pas raisonnable d'ordonner un homme qui ne montrerait pas globalement qu'il est capable de vivre une vie vertueuse. Et plus le vice peut causer scandale, plus la prudence doit être grande.

La gourmandise est déjà un contre témoignage, car la tempérance est la base des vertus. Quelqu'un qui, même pour cause hormonale avérée, serait incapable de réfréner son appétit au point où cela le rendrait dysfonctionnel, serait écarté non parce qu'il est coupable de son désordre, mais parce que cela donnerait un contre témoignage au niveau de sa vie.
Il n'y aurait là aucune accusation ou jugement moral, mais un discernement sur l'à propos de l'ordonner.

Seulement, voilà, la lutte qui fait rage dans le monde en ce moment est d'accuser l'Eglise de faire cette discrimination à l'égard de ceux qui sont parqués par une tendance homosexuelle, qui est en soit l'affirmation que l'homosexualité est contre-nature.
Les lobbys homosexualistes font la guerre à ceux qui n'acceptent pas l'homosexualité comme forme normale de la sexualité. Ils ne s'occuppent pas vraiment du pourquoi les candidats rejeté l'ont été, mais seulement qu'ils sont homosexuels.

Il est très facile pour quiconque, en s'informant sur la doctrine de l'Eglise, de comprendre que, si l'homosexualité est considérée contre-nature, les homosexuels ne sont pas plus jugé que n'importe quel autre personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Ven 07 Oct 2011, 03:02

Au fond, pour redire tout ça d'une manière plus simple, le fait qu'un désordre puisse avoir une cause physiologique ne change pas le fait que ça soit une désordre.

Un mal ne devient pas un bien parce qu'il est d'origine involontaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Ven 07 Oct 2011, 03:13

Le mal moral, ou péché, existe à partir du moment où il y a consentement de la volonté.

Au fond, aujourd'hui le grand problème est qu'on prétend supprimer le mal en en faisant un bien. L'Eglise a toujours accepté les pécheurs, mais elle les a toujours exhorté à tendre vers le bien. Cela n'a pas changé.

L'Eglise ne condamne pas le pécheur, elle lui propose le Salut. Mais elle dit aussi que nous avons le devoir de chercher la vérité et de s'y conformer en choisissant le bien et en rejetant le mal.

Aujourd'hui, on nous reproche non pas de condamner les pécheurs mais d'appeler mal ce que le monde ne veut pas rejeter.

Ce n'est pas pour rien que Jésus dit :

19 Et tel est le jugement:
la lumière est venue dans le monde
et les hommes ont mieux aimé
les ténèbres que la lumière,
car leurs oeuvres étaient mauvaises
.

20 Quiconque, en effet, commet le mal
hait la lumière et ne vient pas à la lumière,
de peur que ses oeuvres ne soient démontrées coupables,
21 mais celui qui fait la vérité
vient à la lumière,
afin que soit manifesté
que ses oeuvres sont faites en Dieu." (Jean 3;19-21)
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Ven 07 Oct 2011, 08:15

Citation :
Un mal ne devient pas un bien parce qu'il est d'origine involontaire
effectivement, mais je pense qu'il faut être prudent avec les mots qu'on utilise pour éviter que la personne concernée se sente jugée justement, ce n'est pas notre rôle, c'est celui de Dieu.... faire appel à sa simple volonté pour contrer un mal ne suffit pas toujours, loin de là, çà renforce même parfois le malaise des gens.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Ven 07 Oct 2011, 23:25

Parfaitement , chère cath1250 . Le grand écrivain Julien Green avait raconté la blessure que lui avait infligée un cardinal , qui à sa question " Quel est l'aspect du diable ? " , lui avait répondu , avec un regard accusateur droit dans les yeux : " Un beau jeune homme " .
Green avait bien compris que c'était son émoi spontané devant les jeunes hommes , qui était visé .

Ce cardinal était loin de la compassion du Christ ...
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Sam 08 Oct 2011, 02:42

boudo a écrit:
Ce cardinal était loin de la compassion du Christ ...

Jugement facile et injuste.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Dim 09 Oct 2011, 00:58

Beta-Rhéteur a écrit:
...
Est-ce que le fait de dire "l'homosexualité est un mal" fait que l'Eglise est en guerre contre eux ou est-ce que ça signifie plutôt qu'elle propose le Salut de Dieu à ces pécheurs comme à tous les pécheurs d'ailleurs: les voleurs, les meurtriers, les intempérants, les désespérés, les colériques, les injustes, les menteurs etc....
...
_

Bonsoir Rhéteur,
Vous êtes conscient j'en suis sûr que l'affirmation de cette vérité qui est vôtre est souvent considérée (entre autres points) comme la marque d'un réel décalage entre la religion catholique et la société "moderne".
Je suis de ceux que vous nommez si j'ai bien suivi "athée relativiste", qui pensons notamment que la priorité, dans une société actuelle multi-ethnies, multi-cultures, multi-confessions est de bâtir un cadre dans lequel chaque communauté puisse continuer à croire à sa Vérité comme elle l'entend, en paix avec elle-même et ses voisins. Il m'a semblé à travers leurs interventions que certains catholiques ici avaient la même préoccupation (Cath1250, boudo, par ex). Cela passe peut-être par quelques concessions et je trouve dommage que ce point particulier sur l'homosexualité ne puisse pas être reconsidéré par l'Eglise puisqu'il ne me semble pas constituer un des fondements de la doctrine catholique.

@AD, pour revenir à mes interventions précédentes, je reste curieux de savoir, au delà de l'adhésion aux propos de B-R que vous avez manifestée, ce que vous attendez de la science versus la doctrine catholique. Pour être plus clair peut-être, j'ai cru déceler dans vos videos - peut-être à tort - un vrai souci de concilier doctrine et science, voire même parfois une utilisation de la science pour justifier certaines positions doctrinales, alors qu'il me semble que la religion catholique devrait se suffir à elle-même sans devoir faire appel à des théories externes.

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Dim 09 Oct 2011, 03:40

psycho a écrit:
Bonsoir Rhéteur,
Bonsoir.

psycho a écrit:
Vous êtes conscient j'en suis sûr que l'affirmation de cette vérité qui est vôtre est souvent considérée (entre autres points) comme la marque d'un réel décalage entre la religion catholique et la société "moderne".
Je suis de ceux que vous nommez si j'ai bien suivi "athée relativiste", qui pensons notamment que la priorité, dans une société actuelle multi-ethnies, multi-cultures, multi-confessions est de bâtir un cadre dans lequel chaque communauté puisse continuer à croire à sa Vérité comme elle l'entend, en paix avec elle-même et ses voisins. Il m'a semblé à travers leurs interventions que certains catholiques ici avaient la même préoccupation (Cath1250, boudo, par ex). Cela passe peut-être par quelques concessions et je trouve dommage que ce point particulier sur l'homosexualité ne puisse pas être reconsidéré par l'Eglise puisqu'il ne me semble pas constituer un des fondements de la doctrine catholique.
Ma première remarque est de préciser que la question de l'orientation sexuelle est loin d'être la première préoccupation de l'Eglise. Si vous regardez sommairement les sujets abordés dans les publications officielles de l'Eglise, vous constaterez que ce sujet ne reviens pas si souvent, toute proportions gardées.

De plus, dans la perspective catholique l'homosexualité n'est pas considérée "en-soi". Si vous voulez comprendre le sens profond du discours catholique sur l'homosexualité, il faut d'abord voir que ce que l'Eglise regarde toujours est la personne humaine à la lumière de le révélation de Dieu.
L'Homme a été créé par Dieu, dans telle condition, en vue de la vision béatifique. La sexualité fait partie de la personne et a été voulue par Dieu et se comprend en fonction de la vocation à l'amour (amour qui s'achève en la ressemblance divine).
[Ici, je ne fais qu'établir l'ordre des idées dans lesquelles s'insère la question de la sexualité humaine, ce n'est pas une argumentation pour ou contre]

C'est donc le regard théologique sur l'homme qui rend compte de la manière de comprendre la sexualité et de poser un jugement sur ce qui constitue une déviance dans l'exercice de la sexualité.
En bref, il n'existe qu'un seul contexte d'exercice légitime de la sexualité dans la doctrine catholique, et c'est à l'intérieur du mariage.

Pour l’anecdote, je me souviens quand j'étais jeune d'une déclaration du pape Jean-Paul II qui avait créé une petite tempête médiatique, il avait dit quelque chose comme : "même un homme marié ne doit pas regarder son épouse avec concupiscence". Et les journaux titraient "un mari ne peut même pas désirer sa femme".
Entre l'affirmation du pape et le sens que leur ont donnés les journaliste, il y a une grand écart de sens.
Mon exemple illustre surtout un point : Ce n'est pas par légalisme que l'Eglise dit ce qu'elle dit sur la sexualité, mais, plutôt, à cause de la vocation de chacun au véritable amour, il peut y avoir une sexualité peccamineuse même dans le mariage. La vie sexuelle n'est pas automatiquement saine parce qu'on est marié, mais elle ne peut pas répondre aux exigence d'un véritable amour en dehors du mariage [toujours selon la doctrine catholique]

Je ne m'étend pas plus sur la théologie de la sexualité. Ce que je veux faire comprendre c'est que bien qu'en effet, comme vous le dite, ce point ne constitue pas une fondement de la doctrine catholique, il découle cependant directement de la doctrine sur l'homme créé à l'image de Dieu et appelé à une fin surnaturelle qui est la vision béatifique.

La paix humaine et sociale sont en effet des biens que l'Eglise reconnais et promeut, cependant, cette préoccupation légitime ne peut pas lui faire oublier une autre préoccupation plus fondamentale, qui est celle d'annoncer aux homme ce que Dieu leur révèle en Jésus-Christ. La première mission de l'Eglise n'est pas la paix, au sens de tranquillité, mais la fidélité à la mission qui lui a été confiée par le Christ, qui est d'annoncer aux hommes leur vocation surnaturelle et la manière de plaire à Dieu, de lui rendre un culte "en esprit et en vérité".

Cela dit, avec la confiance qu'à l'Eglise en la révélation qu'elle a reçu, elle ne prend pas l'attitude de maudire les non-croyants, mais de les exhorter à rechercher la vérité car la vérité révélée ne saurait être en opposition réelle avec la vérité accessible à l'intelligence puisque c'est le même Dieu qui a fait le monde qui s'est ensuite révélé comme Père en Jésus-Christ.

J'en arrive donc avec le début de votre réponse ci-haut citée : Le relativisme ou l'agnosticisme, qui sont des négation spéculative et pratique de la vérité, interdise à toute personne de prétendre à une vérité connaissable et communicable. Elle laisse chacun avec ses perceptions et compréhensions individuelles.
Dans ce contexte de négation d'une véritable vérité (ce qui est un pléonasme) la seule paix possible à laquelle aspirer est la paix du vivre et laisser vivre.

Cependant cette approche relativiste rencontre deux problème majeurs :

1- En prétendant s'opposer à une prétendue tyrannie de la vérité, et donc à la notion de "bien objectif" qui en découle, le relativisme laisse ouverte la porte à la tyrannie des plus fort. Libérés de toute contrainte morale découlant de la vérité sur le bien, la force tient lieu de principe et c'est dans les fait la loi de la jungle qui prévaut, les cris de ceux qui souffrent n'ayant pas la capacité d'opérer la justice.
Dans ce cadre, nous pouvons aspirer à la révolution, mais en définitive, ce sera toujours un plus fort qui remplacera le précédent et l'aspiration à une réelle justice demeurera un voeux pieux dans un monde qui n'avancera que par et dans la lutte. On se retrouve ici très prés des théories de Marx et de Nietzsche.

2- L'autre problème et que le relativisme (et l'agnostisicme) s'auto contredit. La proposition "Il n'y a pas de vérité" ou "il n'y a pas de vérité connaissable" se présente en soi comme une proposition qui affirme quelque chose de vrai : "C'est la vérité de dire qu'il n'y a pas de vérité" ou "c'est la vérité et je la connais que de dire qu'on ne peut pas connaître la vérité". Ainsi, le relativisme est une proposition qui enferme celui qui l'affirme dans une solitude radicale ou toute affirmation n'a de sens réel que pour celui qui la fait.
Cet état ressemble à celui du schizophrène et toute communication réelle est impossible.

Dans ce contexte, la paix, la seule possible, est celle qui consiste à ce que rien d'extérieur n’intervienne pour troubler mon intériorité et on rencontree cette foi-ci l'affirmation de Sartre "l'enfer c'est les autres".

Si au contraire on ne nie pas la possibilité de connaître le réel et que cette connaissance soit vraiment communicable, alors, là nous pouvons dialoguer sur la base minimum de dire que la paix que nous recherchons intégrera les autres qui existent et méritent le respect et que cette paix, ultimement ne peux que reposer sur la recherche de la vérité. Une vérité qu'on peut chercher puisqu'on ne nie pas qu'elle existe et puisse être atteignable, du moins en partie.
Sur cette base, la discussion et l'argumentation ne sont pas des guerre, mais un cheminement commun de personnes qui cherchent à se rencontrer dans la compréhension du monde, dans le respect de la recherche de chacun.
Dans ce contexte, dire à l'autre qu'il se trompe ou qu'il a tort n'est pas une attaque, mais une invitation au dialogue afin que permettre à chacun de progresser par la découverte de la vérité. Persuader n'est plus la seule victoire de celui qui disait vrai au point de départ, mais la victoire commune de s'être rencontré dans notre vision du monde et des objectif que nous devons chercher à atteindre.

C'est ainsi que l'Eglise comprend la nécessité de la recherche de la vérité par tout homme. Evidemment, elle ne peut en rien renoncer à ce qu'elle croit, mais son attitude réelle est d'accepter le dialogue avec tous afin que cette progression se fasse et que par le progrès dans la vérité, le progrès dans le bien puisse aussi être possible.
Si le Bonheur existe, il ne peut être que dans la vérité. Sans la vérité, il ne serait au mieux qu'un accident de parcours que peu rencontreraient.

Je terminerai en disant ceci : Je ne crois pas, parmi les choses que je vous ai dites et les reproches que je vous ai faits, vous avoir nommé "athée relativiste". Mais je vous poserais la question : l'êtres-vous ?
Si vous ne croyez pas en la vérité, et surtout en la vérité connaissable sur la nature humaine, alors, vraiment je n'ai pas de reproche ni d'insultes à vous adresser, mais seulement le constat que toute discussion est radicalement inutile et impossible parce que sans objet.

Si vous vous considérez vous-même comme relativiste et/ou agnostique, alors le relativisme/agnosticisme est le seul sujet dont il puisse être pertinent de discuter.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
psycho



Messages : 57
Inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Dim 09 Oct 2011, 15:31

Bonjour Rhéteur,
Merci de votre message. Je dois vous confesser que je suis tout ébouriffé par votre réponse et je peine à retrouver le trappeur du grnad Nord éructant son "je parle aux homos, je parle pas aux pédés".

Bon, je vais tenter de répondre à quelques points que vous abordez :
Beta-Rhéteur a écrit:

...
Cependant cette approche relativiste rencontre deux problème majeurs :

1- En prétendant s'opposer à une prétendue tyrannie de la vérité, et donc à la notion de "bien objectif" qui en découle, le relativisme laisse ouverte la porte à la tyrannie des plus fort. Libérés de toute contrainte morale découlant de la vérité sur le bien, la force tient lieu de principe et c'est dans les fait la loi de la jungle qui prévaut, les cris de ceux qui souffrent n'ayant pas la capacité d'opérer la justice.
Dans ce cadre, nous pouvons aspirer à la révolution, mais en définitive, ce sera toujours un plus fort qui remplacera le précédent et l'aspiration à une réelle justice demeurera un voeux pieux dans un monde qui n'avancera que par et dans la lutte. On se retrouve ici très prés des théories de Marx et de Nietzsche.
Nier l'existence d'une Vérité objective et immuable ne signifie surtout pas renoncer à bâtir une morale. Au contraire, elle oblige les hommes qui vivent ensemble à bâtir leur propre vérité à la confluence de l'ensemble des Vérités concernées, a priori pour le bien commun. Cette morale est simplement dépendante du contexte, et susceptible d'évoluer dans le temps. Elle a le grand avantage d'être consensuelle par constrcution même et rien ne dit a priori qu'elle serait moins juste qu'une morale révélée. La loi républicaine laïque est bien construite ainsi.
Beta-Rhéteur a écrit:

2- L'autre problème et que le relativisme (et l'agnostisicme) s'auto contredit. La proposition "Il n'y a pas de vérité" ou "il n'y a pas de vérité connaissable" se présente en soi comme une proposition qui affirme quelque chose de vrai : "C'est la vérité de dire qu'il n'y a pas de vérité" ou "c'est la vérité et je la connais que de dire qu'on ne peut pas connaître la vérité". Ainsi, le relativisme est une proposition qui enferme celui qui l'affirme dans une solitude radicale ou toute affirmation n'a de sens réel que pour celui qui la fait.
Cet état ressemble à celui du schizophrène et toute communication réelle est impossible.
Dans ce contexte, la paix, la seule possible, est celle qui consiste à ce que rien d'extérieur n’intervienne pour troubler mon intériorité et on rencontree cette foi-ci l'affirmation de Sartre "l'enfer c'est les autres".
Bergson avait - certes un peu facilement ! - contourné ce problème en affirmant "tout est relatif, sauf cette affirmation". Je crois au contraire que ce statut de casque bleu peut permettre de jouer l'intermédiaire entre deux communautés, chacune détenant sa vérité ; la communication n'est donc pas imlpossible, si ce n'est pour défendre la Vérité, en tous les cas pour tenter d'atteindre une vérité acceptable par tous.
Beta-Rhéteur a écrit:

Si au contraire on ne nie pas la possibilité de connaître le réel et que cette connaissance soit vraiment communicable, alors, là nous pouvons dialoguer sur la base minimum de dire que la paix que nous recherchons intégrera les autres qui existent et méritent le respect et que cette paix, ultimement ne peux que reposer sur la recherche de la vérité. Une vérité qu'on peut chercher puisqu'on ne nie pas qu'elle existe et puisse être atteignable, du moins en partie.
J'allais dire là je ne vous suis plus du tout, mais peut-être qu'a contrario, on dit finalement la même chose : "la vérité, même partielle" dont vous parlez n'est-elle pas finalement la vérité consensuelle que j'évoquais juste au dessus ?
Beta-Rhéteur a écrit:

Sur cette base, la discussion et l'argumentation ne sont pas des guerre, mais un cheminement commun de personnes qui cherchent à se rencontrer dans la compréhension du monde, dans le respect de la recherche de chacun.
Dans ce contexte, dire à l'autre qu'il se trompe ou qu'il a tort n'est pas une attaque, mais une invitation au dialogue afin que permettre à chacun de progresser par la découverte de la vérité. Persuader n'est plus la seule victoire de celui qui disait vrai au point de départ, mais la victoire commune de s'être rencontré dans notre vision du monde et des objectif que nous devons chercher à atteindre.

C'est ainsi que l'Eglise comprend la nécessité de la recherche de la vérité par tout homme. Evidemment, elle ne peut en rien renoncer à ce qu'elle croit, mais son attitude réelle est d'accepter le dialogue avec tous afin que cette progression se fasse et que par le progrès dans la vérité, le progrès dans le bien puisse aussi être possible.
Si le Bonheur existe, il ne peut être que dans la vérité. Sans la vérité, il ne serait au mieux qu'un accident de parcours que peu rencontreraient.
Je me souhaite alors beaucoup d'accidents de parcours.
Beta-Rhéteur a écrit:

Je terminerai en disant ceci : Je ne crois pas, parmi les choses que je vous ai dites et les reproches que je vous ai faits, vous avoir nommé "athée relativiste". Mais je vous poserais la question : l'êtres-vous ?
en effet, le "vous" de mon précédent post représentait les Chrétiens, et non vous B-R personnellement. Je le suis dans le sens que j'ai tenté de définir plus haut.
Beta-Rhéteur a écrit:

Si vous ne croyez pas en la vérité, et surtout en la vérité connaissable sur la nature humaine, alors, vraiment je n'ai pas de reproche ni d'insultes à vous adresser, mais seulement le constat que toute discussion est radicalement inutile et impossible parce que sans objet.

Si vous vous considérez vous-même comme relativiste et/ou agnostique, alors le relativisme/agnosticisme est le seul sujet dont il puisse être pertinent de discuter.
Alors là, je suis radicalement opposé à ça. Vous avez parfaitement le droit de ne pas souhaiter que vos valeurs soient représentés dans l'éthique, la morale et la loi de la république, mais ce serait fort préjudiciable à votre communauté. C'est ainsi que se construisent les minorités revanchardes, qui plus tard viennent hurler au loup.
Et puis, plus prosaiquement, le fait que nous échangions quelques mots sur ce forum prouve bien le contraire, s'il en était besoin ...
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Dim 09 Oct 2011, 17:40

Beta-Rhéteur a écrit:
boudo a écrit:
Ce cardinal était loin de la compassion du Christ ...

Jugement facile et injuste.

Je ne pense pas avoir jugé ce cardinal . J'ai seulement constaté que sa pratique semble différente de celle
de Jésus tel que raconté par les évangiles canoniques , Lui qui , après avoir été accueilli à la table des pharisiens comme un Maître , est devenu leur ennemi parce qu'Il montrait trop de compassion pour les pécheurs .
Revenir en haut Aller en bas
Mel



Messages : 2
Inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Dim 16 Oct 2011, 05:45

- " Écoute moi Scrooge, il est certain individu dans votre monde qui ont la prétention de bien nous connaitre moi et mes frères, et donnent en notre nom libre cour à leur malveillance et à leur égoïsme. Ces soit-disant "ministres du culte" nous sont aussi étranger à moi et aux miens que s'ils n'avaient jamais existé, ne nous rendez pas responsable de leurs mauvaises actions! "

Tiré du dessin animé " Le drôle de Noël de Scrooge "



- C'est dans l'ignorance que née la peur et pour moi l'homophobie au même titre que le racisme ne sont que de fausses bonnes excuses pour justifier la crainte, la bêtise et la cruauté de l'homme!



- Au passage, je tiens tout de même à rappeler à tous et à toutes que si la religion est personnelle, la loi est la même pour tout le monde.

Ainsi toute discrimination ou incitation à la haine envers une personne d’identité sexuel, d'origine ou de religion différente à la sienne est punis par la loi.

Pour la plupart des pays occidentaux, la discrimination est beaucoup plus qu'un délit, punis pénalement ; Cela représente également une atteinte aux valeurs qui fondent la démocratie. Celle-ci reconnaît l'égale dignité de chaque citoyen à participer à la chose publique, à poursuivre son bonheur et son épanouissement indépendamment de sa naissance, de son orientation sexuel et de sa religion.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Dim 16 Oct 2011, 07:21

Cher Mel,
Il faut tout de même respecter les lois de votre corps qui ne vous ont pas faites pour une union sexuelle avec un autre homme.

L'amour d'amitié entre deux homme est une chose. Autre chose y est d'y mettre du sexe alors que la nature l'a fait pour autre chose.

A force de bafouer la nature de son corps, ne va-t-elle pas se venger ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualisme, une idéologie totalitaire   Dim 16 Oct 2011, 11:14

Vu sur le net

Citation :

L’homosexualité se présente souvent, chez les personnes homosexuelles, comme une définition constitutive de leur être même : « Je SUIS mon homosexualité, et donc, condamner l’homosexualité, c’est me condamner. » Cette erreur provient du fait que la sexualité, comme la religion, est le lieu où s’exprime ce qu’il y a de plus intime dans le cœur de l’homme. Les hommes sont par nature des êtres relationnels. C’est pour cela que la sexualité peut prendre un caractère quasi « religieux », et parfois même se transformer en forme d’idolâtrie.

L’Eglise ne condamne pas les personnes homosexuelles, mais désire leur rappeler que l’homme ne se définit pas exclusivement par son orientation sexuelle. Elle veut leur annoncer qu’avant d’être homosexuelles, elles sont des personnes humaines, c’est-à-dire des créatures faites à l’image de Dieu, appelées à vivre en communion avec Lui et à hériter de la vie éternelle.

Le Catéchisme rappelle aussi que l’homosexualité, pour beaucoup de gens, est une épreuve. « Ces personnes doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. » (CEC 2358). Quand un chrétien manque de respect vis-à-vis d’une personne homosexuelle, il s’oppose donc à ce que lui enseigne l’Eglise.

Citation :

Jean-Paul II, homo-phile ?

Arturo Mari, le photographe du pape, raconte :

Je me souviens d’un fait qui a eu lieu aux Etats-Unis. Alors que nous entrions dans la nonciature de Washington, il y avait devant l’édifice un groupe d’homosexuels qui protestaient contre le Pape. Le Saint-Père au départ n’avait pas compris ce qui se passait, et donc en entrant il m’a demandé « Que se passe-t-il ? ». « Une manifestation » lui ai-je répondu. « Qui sont-ils ? » « Ce sont des homosexuels, votre Sainteté. » « Et combien sont-ils ? » « Cinq cents. » « Et nous, combien sommes-nous ? », et il a commencé à compter en pointant du doigt : « Un, deux, trois, quatre, cinq... C’est bon, on peut y aller. » Il est repassé par la porte, s’est approché des manifestants, les a salué et s’est mis à parler avec certains d’entre eux. Et les sifflements se sont transformés en applaudissements. Il n’avait peur de rien. Il disait « Ouvrez les portes au Christ » et il allait lui-même les ouvrir avec ses propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'homosexualisme, une idéologie totalitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La théorie du Genre, une idéologie totalitaire
» Le salut par la charité (Théologie catholique)
» Oxford archéologie cherche un ostéologue (anthropologue)
» Théologie de la femme
» Tracéologie sur des outils moustériens de Divie Babe I (SL)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: