DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Mariage à Monaco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymouss



Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Mer 06 Juil 2011, 21:50

spidle33 a écrit:
Passante a écrit:
Une personne abandonnée par son conjoint, ou forcée de divorcer en raison de graves violences, n'est nullement privée des sacrements de l'Eglise si elle reste fidèle à son conjoint, même s'ils sont séparés. Ce n'est qu'en cas de remariage que cette personne sera considérée comme adultère et ne pourra plus recevoir les sacrements.
Oui c'est tout à fait vrai !

Passante a écrit:
D'autre part, le mariage à la Mairie est certes public, mais à la Mairie on ne jure pas fidélité à son conjoint jusqu'à ce que la mort nous sépare.
Et ce n'est pas devant Dieu !

Baptême civile, mariage civile, enterrement civile c'est le mieux.
Je suis né français par mon acte de naissance et voila.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Mer 06 Juil 2011, 22:24

Dr house a écrit:
nilamitp a écrit:
Dr house a écrit:
Maintenant en cas de fausse couche c'est pour moi qui suis non croyant un meutre divin je suis en droit de la penser mais là on crie au scandale parce que je juge Dieu, les voies du Seigneur et tralala.
tu t'es fait phagocyter ton esprit par le monde...

évidemment que Dieu a le droit de reprendre les vies qu'Il a créée. Il le fera aussi pour toi et pour moi.

Il n'y a pas que les bébés dans le ventre de leur mère qui meurent naturellement, voire "spontanément". Il y a aussi par exemple la mort subite du nourrisson après la naissance... c'est terriblement triste, mais ces choses-là arrivent.

Bon ben Dr house ne se donnerait pas le droit de pratiquer une ivg POST-natale sur un nourrisson sous prétexte que certains meurent subitement sans raison...

si ?

Ok, mais dit moi alors pourquoi une femme à tous les enfants qu'elle veut tandis qu'une autre ne peut pas elle n'a pas le droit d'aimer un enfant elle?
Je veux bien vous dire "pourquoi", mais quel rapport ?

Ouvrez un nouveau fil sur les inégalités dans la vie. Là, on parlait du respect de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 07 Juil 2011, 07:36

Citation :
D'autre part, le mariage à la Mairie est certes public, mais à la Mairie on ne jure pas fidélité à son conjoint jusqu'à ce que la mort nous sépare.
c'est archi faux, la fidélité fait partie des devoirs nés du mariage, ainsi que le secours et l'assistance, etc...

pour ce qui est de la conversion, il semble que certains soient cathos depuis l'enfance mais ne se convertissent qu'une fois après avoir estimé en avoir bien profité. et dire que le baptême des enfants est censé les mettre sous la grâce de dieu, les protéger en quelque sorte.... mais bon, en ce qui me concerne, je trouve la religion catholique très complète et très belle, mais je ne suis à ce jour toujorus pas convaincue de ses sacrements et de leurs bienfaits, et de l'utilité du bapteme des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 07 Juil 2011, 08:29

nilamitp a écrit:
Dr house a écrit:
nilamitp a écrit:
Dr house a écrit:
Maintenant en cas de fausse couche c'est pour moi qui suis non croyant un meutre divin je suis en droit de la penser mais là on crie au scandale parce que je juge Dieu, les voies du Seigneur et tralala.
tu t'es fait phagocyter ton esprit par le monde...

évidemment que Dieu a le droit de reprendre les vies qu'Il a créée. Il le fera aussi pour toi et pour moi.

Il n'y a pas que les bébés dans le ventre de leur mère qui meurent naturellement, voire "spontanément". Il y a aussi par exemple la mort subite du nourrisson après la naissance... c'est terriblement triste, mais ces choses-là arrivent.

Bon ben Dr house ne se donnerait pas le droit de pratiquer une ivg POST-natale sur un nourrisson sous prétexte que certains meurent subitement sans raison...

si ?

Ok, mais dit moi alors pourquoi une femme à tous les enfants qu'elle veut tandis qu'une autre ne peut pas elle n'a pas le droit d'aimer un enfant elle?
Je veux bien vous dire "pourquoi", mais quel rapport ?

Ouvrez un nouveau fil sur les inégalités dans la vie. Là, on parlait du respect de la vie.
J'ai ouvert un autre fil sur une sorte de parodie .
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 07 Juil 2011, 09:09

cath1250 a écrit:
Citation :
D'autre part, le mariage à la Mairie est certes public, mais à la Mairie on ne jure pas fidélité à son conjoint jusqu'à ce que la mort nous sépare.
c'est archi faux, la fidélité fait partie des devoirs nés du mariage, ainsi que le secours et l'assistance, etc...

Vous avez raison. Pour ma part et généralement pour tout le monde, sauf pour semble-t-il qq cathos bon teint, le mariage civil engage tout autant que le mariage religieux le plus souvent imposé par les familles.

pour ce qui est de la conversion, il semble que certains soient cathos depuis l'enfance mais ne se convertissent qu'une fois après avoir estimé en avoir bien profité.

La preuve est faite ici.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 07 Juil 2011, 09:47

Tant qu'à se gargariser du droit canonique autant le faire objectivement ainsi :

Can. 1071 - § 1. Sauf le cas de nécessité, personne n'assistera sans l'autorisation de l'Ordinaire du lieu: 1 au mariage des vagi; 2 au mariage qui ne peut être reconnu ou célébré selon la loi civile; 3 au mariage de la personne qui est tenue par des obligations naturelles envers une autre partie ou envers des enfants nés d'une précédente union; 4 au mariage de la personne qui a rejeté notoirement la foi catholique; 5 au mariage de la personne qui est sous le coup d'une censure; 6 au mariage d'un enfant mineur, à l'insu ou malgré l'opposition raisonnable de ses parents; 7 au mariage à contracter par procureur, dont il s'agit au can. 1105.

Faudra donc m'expliquer en quoi ce mariage relevait d'une "nécessité" (sauf pour l'ordinaire du lieu à récupérer beaucoup d'espèces sonnantes et trébuchantes).
- Le prince était-il malade ou à l'article de la mort?
- Y avait-il nécessité vitale pour la principauté?...
Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 07 Juil 2011, 10:25

cath1250 a écrit:
Citation :
D'autre part, le mariage à la Mairie est certes public, mais à la Mairie on ne jure pas fidélité à son conjoint jusqu'à ce que la mort nous sépare.
c'est archi faux, la fidélité fait partie des devoirs nés du mariage, ainsi que le secours et l'assistance, etc...

pour ce qui est de la conversion, il semble que certains soient cathos depuis l'enfance mais ne se convertissent qu'une fois après avoir estimé en avoir bien profité. et dire que le baptême des enfants est censé les mettre sous la grâce de dieu, les protéger en quelque sorte.... mais bon, en ce qui me concerne, je trouve la religion catholique très complète et très belle, mais je ne suis à ce jour toujorus pas convaincue de ses sacrements et de leurs bienfaits, et de l'utilité du bapteme des enfants.

Non, vous vous trompez.

Le mariage civil implique le devoir de fidélité et d'assistance, certes. Mais pas jusqu'à la mort, puisqu'il peut être annulé par le divorce. Seul le mariage catholique est indissoluble, puisqu'il s'agit d'un sacrement.

En ce qui concerne les pécheurs qui se convertissent, je vous trouve bien prompte à juger les autres. Nous sommes tous pécheurs, nul n'est irréprochable. Et les péchés les plus graves ne sont pas forcément les plus apparents.
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 07 Juil 2011, 17:05

Citation :
Non, vous vous trompez.

Le mariage civil implique le devoir de fidélité et d'assistance, certes. Mais pas jusqu'à la mort, puisqu'il peut être annulé par le divorce. Seul le mariage catholique est indissoluble, puisqu'il s'agit d'un sacrement.

En ce qui concerne les pécheurs qui se convertissent, je vous trouve bien prompte à juger les autres. Nous sommes tous pécheurs, nul n'est irréprochable. Et les péchés les plus graves ne sont pas forcément les plus apparents.

lorsqu'on fait ce serment, il n'y a aucune date prévue pour une fin dans le temps. lorsque je me suis mariée à la mairie, pour moi, la chose était claire, c'est pour la vie. Maintenant, s'il arrive un jour que mon conjoint ne veuille plus de moi, ben.... çà c'est une autre histoire:red: .
que le divorce existe, oui... et heureusement. si certains en usent et en abusent, il est un mal nécessaire. ceci dit, je constate que nombre de couples mariés à l'église divorcent... et refont leur vie.

ce n'est pas que je porte un jugement c'est que je constate que certaines personnes se disent appartenir à une religion, donc, pour moi, elles sont converties et elles respectent cette religion. ensuite, c'est clair que ce n'est pas parce qu'on est converti qu'on est un Saint, mais dans le domaine "amoureux", je pense que tout adulte doté de toutes ses facultés mentales est une personne consciente et consentante quand elle s'abandonne dans une relation. Alors très sincèrement quand j'entends des "convertis" dirent aux athées qu'ils doivent se repentir et changer de vie, çà me fait sourire (et meme rire pour être honnête) car je connais des athées dont les valeurs morales sont très strictes et dont la générosité de coeur est énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 07 Juil 2011, 18:09

cath1250 a écrit:
Citation :
Non, vous vous trompez.

Le mariage civil implique le devoir de fidélité et d'assistance, certes. Mais pas jusqu'à la mort, puisqu'il peut être annulé par le divorce. Seul le mariage catholique est indissoluble, puisqu'il s'agit d'un sacrement.

En ce qui concerne les pécheurs qui se convertissent, je vous trouve bien prompte à juger les autres. Nous sommes tous pécheurs, nul n'est irréprochable. Et les péchés les plus graves ne sont pas forcément les plus apparents.

lorsqu'on fait ce serment...

Dans le mariage civil, il n'y a pas de serment, il y a juste un engagement à être fidèle pendant la durée du mariage... qui peut être annulé par le divorce. C'est un contrat, en quelque sorte.

ceci dit, je constate que nombre de couples mariés à l'église divorcent... et refont leur vie.

Combien de couples mariés à l'église sont réellement croyants ?

ce n'est pas que je porte un jugement c'est que je constate que certaines personnes se disent appartenir à une religion, donc, pour moi, elles sont converties et elles respectent cette religion.

Si seulement c'était aussi simple !

ensuite, c'est clair que ce n'est pas parce qu'on est converti qu'on est un Saint, mais dans le domaine "amoureux", je pense que tout adulte doté de toutes ses facultés mentales est une personne consciente et consentante quand elle s'abandonne dans une relation.

Ce n'est pas toujours le cas, loin de là.

car je connais des athées dont les valeurs morales sont très strictes et dont la générosité de coeur est énorme.

Sur ce point, je suis entièrement d'accord avec vous.


Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 08 Juil 2011, 09:34

Citation :
Dans le mariage civil, il n'y a pas de serment, il y a juste un engagement à être fidèle pendant la durée du mariage... qui peut être annulé par le divorce. C'est un contrat, en quelque sorte.
engagement solennel prononcé en public, ce qui est la définition du serment, vous jouez sur les mots.

Citation :
Combien de couples mariés à l'église sont réellement croyants
? çà c'est bien vrai, beaucoup y vont pour le faste, la belle robe blanche, etc.... est ce à dire que lors des préparations au mariage, l'église ne "détecte pas l'absence de foi des participants? et donc de leur conseiller de postposer l'acte à un moment où l'on est réellement prêt à faire le pas devant l'église?? les futurs mariés doivent être conscients et consentants, mais le lien entre l'église et le couple semble donc faire exception à cette règle. on revient toujours au même problème, l'église accepte un peu n'importe quoi. quand j'entends que lors d'une séance préliminaire à un bapteme d'enfant on se contente de motivations telles que : c'est pour avoir une occasion de faire la fête, "on ne sait jamais, si çà ne fait pas du bien çà ne fait pas de mal non plus", parce qu'on a toujours fait çà dans la famille, etc etc.... çà me laisse quelque peu étonnée. au moins chez les protestants, vous ne vous ferez baptiser que lorsqu'on aura détecté que vous avez compris la chose, et que vous avez choisi de manière consciente et consentante justement... mais soit, j'en suis toujours à chercher une certaine logique dans l'église catholique, qui au demeurant, je le précise à toujours ma préférence.

Citation :
Ce n'est pas toujours le cas, loin de là.
certes, et l'absence de lucidité, de discernement, que sais je, est là aussi bien dans le couple qui ne se marie qu'à la commune que dans celui qui se marie à l'église.
Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 08 Juil 2011, 11:09

cath1250 a écrit:
Citation :
Dans le mariage civil, il n'y a pas de serment, il y a juste un engagement à être fidèle pendant la durée du mariage... qui peut être annulé par le divorce. C'est un contrat, en quelque sorte.
engagement solennel prononcé en public, ce qui est la définition du serment, vous jouez sur les mots.

"Engagement solennel prononcé en public" si vous voulez. Il n'empêche que cet engagement n'est valable que pour la durée du mariage, étant entendu qu'une fois le mariage dissous par un divorce, vous n'avez plus aucune obligation envers votre ex conjoint. A l'église, on s'engage pour la vie, on est marié pour toujours, l'union ne peut être dissoute.

Citation :
Combien de couples mariés à l'église sont réellement croyants
? çà c'est bien vrai, beaucoup y vont pour le faste, la belle robe blanche, etc.... est ce à dire que lors des préparations au mariage, l'église ne "détecte pas l'absence de foi des participants? et donc de leur conseiller de postposer l'acte à un moment où l'on est réellement prêt à faire le pas devant l'église?? les futurs mariés doivent être conscients et consentants, mais le lien entre l'église et le couple semble donc faire exception à cette règle. on revient toujours au même problème, l'église accepte un peu n'importe quoi. quand j'entends que lors d'une séance préliminaire à un bapteme d'enfant on se contente de motivations telles que : c'est pour avoir une occasion de faire la fête, "on ne sait jamais, si çà ne fait pas du bien çà ne fait pas de mal non plus", parce qu'on a toujours fait çà dans la famille, etc etc.... çà me laisse quelque peu étonnée. au moins chez les protestants, vous ne vous ferez baptiser que lorsqu'on aura détecté que vous avez compris la chose, et que vous avez choisi de manière consciente et consentante justement... mais soit, j'en suis toujours à chercher une certaine logique dans l'église catholique, qui au demeurant, je le précise à toujours ma préférence.

C'est effectivement ce que nous avons constaté lors des réunions de préparation de notre mariage. Parmi les couples présents, aucun n'exprimait de véritable conviction. L'un disait vouloir se marier religieusement afin de "protéger ses enfants et sa famille", donc de la pure superstition. Plus grave, un autre disait accepter le mariage à l'église pour faire plaisir à sa fiancée, mais qu'il refusait de faire baptiser ses enfants ou de leur donner une éducation religieuse (dans ce cas, normalement, ce couple ne devrait pas pouvoir se marier religieusement, puisque l'éducation chrétienne des futurs enfants fait partie de l'engagement).

Citation :
Ce n'est pas toujours le cas, loin de là.
certes, et l'absence de lucidité, de discernement, que sais je, est là aussi bien dans le couple qui ne se marie qu'à la commune que dans celui qui se marie à l'église.

C'est vrai.

Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 08 Juil 2011, 11:29

doris60 a écrit:
Appartenir à l'église, c'est entrer dans la connaissance de sa condition humaine.
Quand on est inscrit, enfant, à l'école, on n'y entre pas en sachant lire, écrire, on apprend progressivement.

La conversion c'est pareil : c'est progressivement que l'on entre dans sa propre condition humaine.

L'église nous dit que cette condition est pécheresse. Et comme il n'y a qu'une unique condition humaine, l'église l'appelle 'pécheresse'.

La nature du bien peut être en une personne qui ne croit pas, comme la nature du mal peut être en une personne qui croit, et vice versa !



Ce que vous avez écrit, chère Doris, est très beau et très vrai.

La conversion est un long chemin. Il y a des moments où l'on chute, puis on se relève...

C'est pourquoi je trouve si injuste d'entendre fréquemment des critiques moqueuses laissant entendre que, puisque chrétiens, nous devrions être parfaits. Or, nous sommes pécheurs. Appelés à la sainteté, certes, mais, comme vous le dites, encore soumis à notre condition pécheresse.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 08 Juil 2011, 12:38

Doris60 a écrit:
Appartenir à l'église, c'est entrer dans la connaissance de sa condition humaine.

Penseriez-vous qu'un athée est incapable d'entrer dans la connaissance de sa condition humaine???? Ou que sa prise de conscience ne soit pas elle aussi progressive de l'enfance à l'âge adulte???

L'église nous dit que cette condition est pécheresse. Et comme il n'y a qu'une unique condition humaine, l'église l'appelle 'pécheresse'.

C'est bien ce qu'on peut lui reprocher de ne voir que les déficiences de l'âme humaine. De ne pas considérer la mission réitérée à l'homme Noé par Dieu.

La nature du bien peut être en une personne qui ne croit pas, comme la nature du mal peut être en une personne qui croit, et vice versa !

Bon il vous reste un minimum de bon sens.




Dernière édition par adamev le Sam 09 Juil 2011, 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 08 Juil 2011, 12:43

Citation :
"Engagement solennel prononcé en public" si vous voulez. Il n'empêche que cet engagement n'est valable que pour la durée du mariage, étant entendu qu'une fois le mariage dissous par un divorce, vous n'avez plus aucune obligation envers votre ex conjoint. A l'église, on s'engage pour la vie, on est marié pour toujours, l'union ne peut être dissoute.
HORS l'église aussi vous etes engagé pour la vie. quiconque divorce restera toujours lié à son premier conjoint, même ne serait ce que par la pensée, la culpabilité, le regret,... de la m^me manière que nous lions notre âme, même inconsciemment, à chaque personne avec qui nous avons partagé des moments très intimes... et c'est là justement qu'il faut faire prendre conscience à nos ados et futurs adultes, du sérieux des relations intimes au sein d'un couple, ce type de relations, même soi disant dénuée de sentiments, laisse toujours des marques profondes. mais bon, c'est mon avis et peut être que je me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 08 Juil 2011, 14:22

cath1250 a écrit:
Citation :
"Engagement solennel prononcé en public" si vous voulez. Il n'empêche que cet engagement n'est valable que pour la durée du mariage, étant entendu qu'une fois le mariage dissous par un divorce, vous n'avez plus aucune obligation envers votre ex conjoint. A l'église, on s'engage pour la vie, on est marié pour toujours, l'union ne peut être dissoute.
HORS l'église aussi vous etes engagé pour la vie. quiconque divorce restera toujours lié à son premier conjoint, même ne serait ce que par la pensée, la culpabilité, le regret,... de la m^me manière que nous lions notre âme, même inconsciemment, à chaque personne avec qui nous avons partagé des moments très intimes... et c'est là justement qu'il faut faire prendre conscience à nos ados et futurs adultes, du sérieux des relations intimes au sein d'un couple, ce type de relations, même soi disant dénuée de sentiments, laisse toujours des marques profondes. mais bon, c'est mon avis et peut être que je me trompe.

Je pense comme vous, il est impossible d'effacer à son gré des moments de sa vie. Mais il en est de même des personnes veuves : comment pourraient-elles ne pas rester liées à leur conjoint défunt ? Elles peuvent cependant se remarier...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Sam 09 Juil 2011, 10:34

Passante a écrit:
"Engagement solennel prononcé en public" si vous voulez. Il n'empêche que cet engagement n'est valable que pour la durée du mariage, étant entendu qu'une fois le mariage dissous par un divorce, vous n'avez plus aucune obligation envers votre ex conjoint. A l'église, on s'engage pour la vie, on est marié pour toujours, l'union ne peut être dissoute.

Autrement dit pour l'église romaine il vaut mieux prendre le risque de voir des gens qui ne s'entendent plus se taper dessus plutôt que de les voir rompre un voeu.
C'est le principe de la triple peine :
- Peine de la rupture pour l'un ou l'autre, voire les deux, sans compter celle des enfants.
- Impossibilité de refaire sa vie sauf à s'excommunier
- Interdiction de participer à l'Eucharistie.

Et on dit cette église accueillante? Mais où le Christ a-t-il imposé de telles règles?

Pour revenir à ce mariage monégasque je ne nie pas que le prince ait rempli quelques obligations financières envers ses ex et leurs enfants. Je dis simplement que ce mariage, béni par l'église, s'oppose au droit naturel qui fait de l'enfant le témoin, la marque, d'une union librement consentie et donc aux yeux de Dieu indissoluble. Que le prince ayant copulé hors mariage ne peux plus être considéré comme catholique. Et donc que l'église a uni par le sacrement deux non catholiques (puisque la princesse s'est convertie par convenance puisque la couronne monégasque ne peut être constitutionnellement portée que par des têtes catholiques. OU elle se convertissait ou elle abandonnait son rêve (?) d'être princesse de Monaco). Selon donc que vous serez puissant ou....


Dernière édition par adamev le Sam 09 Juil 2011, 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Sam 09 Juil 2011, 16:06

[quote]
adamev a écrit:


Autrement dit pour l'église romaine il vaut mieux prendre le risque de voir des gens qui ne s'entendent plus se taper dessus plutôt que de les voir rompre un voeu.

Absolument pas. La vie commune n'est pas obligatoire en cas de conflit.

C'est le divorce, donc la rupture de ce que Dieu a uni, que l'Eglise ne peut accorder puisque Jésus ne le veut pas.


Et la voie d'un remariage non chrétien est celle de l'humilité. C'est la voie du publicain, voie magnifique de salut, mais qui oblige à se mettre au fond de la synagogue et à reconnaître devant le Seigneur :

Citation :

Luc 18, 13 Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine, en disant : Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis!
Luc 18, 14 Je vous le dis : ce dernier descendit chez lui justifié, l'autre non. Car tout homme qui s'élève sera abaissé, mais celui qui s'abaisse sera élevé."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Dim 10 Juil 2011, 10:36

Citation :
Absolument pas. La vie commune n'est pas obligatoire en cas de conflit.
il faut quand même bien constater que le droit a ici son utilité. pour prendre un exemple, dans un mariage l'un des conjoints maltraite l'autre, ok, on se sépare, mais on ne divorce pas. que fera l'autre? qui aura peut être abandonné toute activité professionnelle pour se consacrer à sa famille? croyez vous vraiment que la société telle qu'elle fonctionne aujourd'hui lui ouvrira grandement les bras et lui donnera du travail et tout ce qu'il faut? comment fera cette personne qui se retrouvera probablement dans un statut précaire? si je suis l'église, je peux vivre séparé, mais non divorcé. et donc de constater qu'en fait la loi des hommes est plus exigeante car le devoir de cohabitation, de secours et d'assistance existe bel et bien. désolée mais là, je ne comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Lun 11 Juil 2011, 18:53

Mariage princier de Monaco : Les réticences de Benoît XVI

La suite sur Golias...

On vous l'avait bien dit....
Suivant que vous serez puissant ou misérable...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 21 Juil 2011, 02:08

Oculus a écrit:
Citation :
Il est de notoriété publique que le prince a eu plusieurs enfants hors mariage. Cependant il fut très religieusement marié par l'évêque Barsi à une jeune beauté exotique qui perso me laisse de glace.
Il semble que pour l'église romaine cela n'ai pas posé problème puisque la réponse fut "marions-les". N'est-ce pas là une illustration presque parfaite de Jean de Lafontaine et de son non moins célèbre "Suivant que vous serez puissant ou misérable..."?
Il semble bien que l'évêque Barsi qui s'offusque fort de la présence de quelques FM sur le Rocher (d'ailleurs de la seule obédience qui impose à ses membres la croyance en un Dieu révèlé qu'elle appelle quand même Grand Architecte de l'Univers) ne se soit nullement montré gêné de faire d'une jeune célibataire une mère de famille nombreuse en puissance avant même consommation du mariage (car bien sûr le prince a su se montrer chaste conformément à sa foi).

Adamev, au lieu de jouer les perdreaux de l'année éffarouchés ( ça vous va si peu !) , plongez-vous dans le code de droit canon catholique concernant le mariage , il est en libre accès
perso , je trouve ça tellement limpide que ça m'en donne des boutons ...
mais bon , y a des specialistes qui passent leur temps à interpréter ces canons et la jurisprudence.
Il est à peu près certain que la princesse pourra faire valoir des arguments en faveur de l'annulation de son mariage si des empêchements ou dols concernant le prince lui auraient été cachés ou dissimulés avant ...
C'est en Judaisme que vous contractez mariage valide par les rapports sexuels , pas en catholicisme ( l'enjeu de pouvoir ecclesial est le principal objet du droit canon ...)

:
Citation :
CHAPITRE II

LES EMPÊCHEMENTS DIRIMANTS EN GÉNÉRAL



Can. 1073 - L'empêchement dirimant rend la personne incapable de contracter validement mariage.

Can. 1074 - Est considéré comme public l'empêchement qui peut être prouvé au for externe; sinon, il est occulte.

Can. 1075 - § 1. Il revient à la seule autorité suprême de l'Église de déclarer de manière authentique quand le droit divin empêche ou dirime le mariage.

§ 2. De même, c'est cette seule autorité suprême qui a le droit d'établir d'autres empêchements pour les baptisés.

Can. 1076 - La coutume qui introduit un nouvel empêchement ou qui est contraire aux empêchements existants est réprouvée.

Can. 1077 - § 1. L'Ordinaire du lieu peut, dans un cas particulier, interdire le mariage à ses propres sujets où qu'ils demeurent et à tous ceux qui résident de fait sur son propre territoire, mais cela pour un temps seulement, pour une cause grave et aussi longtemps qu'elle perdure.

§ 2. Seule l'autorité suprême de l'Église peut ajouter une clause dirimante à cette interdiction.

Can. 1078 - § 1. L'Ordinaire du lieu peut dispenser ses propres sujets où qu'ils demeurent et tous ceux qui résident de fait sur son propre territoire de tous les empêchements de droit ecclésiastique, excepté de ceux dont la dispense est réservée au Siège Apostolique.

§ 2. Les empêchements dont la dispense est réservée au Siège Apostolique sont:

1 l'empêchement provenant des ordres sacrés ou du voeu public perpétuel de chasteté dans un institut religieux de droit pontifical; 2 l'empêchement de crime dont il s'agit au ⇒ can. 1090.

§ 3. Il n'y a jamais dispense de l'empêchement de consanguinité en ligne directe ou au second degré en ligne collatérale.

Can. 1079 - § 1. En cas de danger de mort imminente, l'Ordinaire du lieu peut dispenser, tant de la forme à observer dans la célébration du mariage que de tous et chacun des empêchements de droit ecclésiastique publics ou occultes, ses propres sujets où qu'ils demeurent et tous ceux qui résident de fait sur son propre territoire, excepté de l'empêchement provenant de l'ordre sacré du presbytérat.



§ 2. Dans les mêmes circonstances qu'au § 1, mais seulement pour les cas où il n'est même pas possible d'atteindre l'Ordinaire du lieu, ont le même pouvoir de dispenser tant le curé ou le ministre sacré dûment délégué que le prêtre ou le diacre qui assiste au mariage selon le ⇒ can. 1116, § 2.



§ 3. En cas de danger de mort, le confesseur a le pouvoir de dispenser des empêchements occultes au for interne, dans l'acte même de la confession sacramentelle ou en dehors.

§ 4. Dans le cas dont il s'agit au § 2, l'Ordinaire du lieu est censé ne pas pouvoir être atteint, si cela ne peut être fait que par télégraphe ou par téléphone.

Can. 1080 - § 1. Chaque fois qu'un empêchement est découvert alors que tout est prêt pour les noces et que le mariage ne pourra, sans risque probable de grave dommage, être différé jusqu'à ce que la dispense soit obtenue de l'autorité compétente, l'Ordinaire du lieu et, pourvu que le cas soit occulte, tous ceux dont il s'agit au ⇒ can. 1079, §§ 2, 3, étant observées les conditions exigées au même endroit, ont le pouvoir de dispenser de tous les empêchements, sauf de ceux dont il s'agit au ⇒ can. 1078, § 2, n. 1.



§ 2. Ce pouvoir vaut également pour convalider le mariage, s'il y a le même risque à attendre et que le temps manque pour recourir au Siège Apostolique, ou bien à l'Ordinaire du lieu, en ce qui regarde les empêchements dont il peut dispenser.

Can. 1081 - Le curé ou bien le prêtre ou le diacre dont il s'agit au ⇒ can. 1079, § 2, devra informer aussitôt l'Ordinaire du lieu de la dispense concédée au for externe; et elle sera inscrite au registre des mariages.

Can. 1082 - À moins que le rescrit de la Pénitencerie n'en dispose autrement, la dispense d'un empêchement occulte concédée au for interne non sacramentel sera inscrite dans un registre qui doit être conservé soigneusement dans les archives secrètes de la curie, et une autre dispense n'est pas nécessaire au for externe, si par la suite l'empêchement occulte devient public.


CHAPITRE III

LES EMPÊCHEMENTS DIRIMANTS EN PARTICULIER



Can. 1083 - § 1. L'homme ne peut contracter validement mariage avant seize ans accomplis, et la femme de même avant quatorze ans accomplis.

§ 2. La conférence des Évêques a la liberté de fixer un âge supérieur pour la célébration licite du mariage.

Can. 1084 - § 1. L'impuissance antécédente et perpétuelle à copuler de la part de l'homme ou de la part de la femme, qu'elle soit absolue ou relative, dirime le mariage de par sa nature même.



§ 2. Si l'empêchement d'impuissance est douteux, que le doute soit de droit ou de fait, le mariage ne doit pas être empêché ni déclaré nul tant que subsiste le doute.

§ 3. La stérilité n'empêche ni ne dirime le mariage, restant sauves les dispositions du ⇒ can. 1098.

Can. 1085 - § 1. Attente invalidement mariage la personne qui est tenue par le lien du mariage antérieur, même non consommé.

§ 2. Même si un premier mariage est invalide ou dissous pour n'importe quelle cause, il n'est pas permis d'en contracter un autre avant que la nullité ou la dissolution du premier mariage ne soit établie légitimement et avec certitude.

Can. 1086 - § 1. Est invalide le mariage entre deux personnes dont l'une a été baptisée dans l'Église catholique ou reçue dans cette Église et ne l'a pas quittée par un acte formel, et l'autre n'a pas été baptisée.

§ 2. On ne dispensera pas de cet empêchement sans que soient remplies les conditions dont il s'agit aux cann. ⇒ 1125 et ⇒ 1126.

§ 3. Si, au moment où le mariage a été contracté, une partie était communément tenue pour baptisée ou si son baptême était douteux, il faut, selon le ⇒ can. 1060, présumer la validité du mariage, jusqu'à ce qu'il soit prouvé avec certitude qu'une partie a été baptisée et non pas l'autre.

Can. 1087 - Attentent invalidement mariage ceux qui sont constitués dans les ordres sacrés.

Can. 1088 - Attentent invalidement mariage les personnes qui sont liées par le voeu public perpétuel de chasteté dans un institut religieux.

Can. 1089 - Aucun mariage ne peut exister entre l'homme et la femme enlevée ou au moins détenue en vue de contracter mariage avec elle, à moins que la femme, une fois séparée de son ravisseur et placée en lieu sûr et libre, ne choisisse spontanément le mariage.

Can. 1090 - § 1. Qui en vue de contracter mariage avec une personne déterminée aura donné la mort au conjoint de cette personne ou à son propre conjoint, attente invalidement ce mariage.



§ 2. Attentent aussi invalidement mariage entre eux ceux qui ont donné la mort à leur conjoint par une action commune physique ou morale.

Can. 1091 - § 1. En ligne directe de consanguinité, est invalide le mariage entre tous les ascendants et descendants tant légitimes que naturels.§ 2. En ligne collatérale, il est invalide jusqu'au quatrième degré inclusivement.

§ 3. L'empêchement de consanguinité ne se multiplie pas.

§ 4. Le mariage ne sera jamais permis s'il subsiste quelque doute que les parties sont consanguines à n'importe quel degré en ligne directe ou au second degré en ligne collatérale.

Can. 1092 - L'affinité en ligne directe dirime le mariage à tous les degrés.

Can. 1093 - L'empêchement d'honnêteté publique naît d'un mariage invalide après que la vie commune ait été instaurée ou d'un concubinage notoire ou public; et il dirime le mariage au premier degré en ligne directe entre l'homme et les consanguins de la femme, et vice versa.

Can. 1094 - Ne peuvent contracter validement mariage entre eux ceux qui sont liés par la parenté légale issue de l'adoption, en ligne directe ou au second degré en ligne collatérale.
Smile

Bonjour Occulus,

ce qui est navrant dans tout cela c'est que la religion se cache derrière et se suffit d'une légalité, alors que l’Église c'est l'Amour !

Jésus a une réponse clair " on ne cueille pas de bons fruits sur un arbre malade !" et le prince avec son comportement de faire des petits a droite a gauche, d'avoir moult copines fait un beau malade !
donc coté fruits douteux on peut s'attendre a de tristes choses et la religion va encore devoir s'expliquer et nous rejouer la langue de bois et le slalom théologique !
plutot que nous sortir des articles de loi a qui on fait dire ce que l'on veut !

il vaudrait mieux en revenir aux exigences de l’Évangile, OUI oui , NON , non !
a force de vouloir faire du statut quo on ne fait que développer le ras le bol !

croire au Christ ce n'est pas croire au petit Jésus de la crèche avec son gentil âne et bœuf comme chauffage ; c'est croire qu'IL dit aussi "que celui qui veut Me suivre prenne sa croix et Me suive celui qui ne se renie pas ne peut être mon disciple !" !

a force de vouloir être bien avec tout le monde on est bien avec personne !
Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Jeu 21 Juil 2011, 16:38

cath1250 a écrit:
Citation :
Absolument pas. La vie commune n'est pas obligatoire en cas de conflit.
il faut quand même bien constater que le droit a ici son utilité. pour prendre un exemple, dans un mariage l'un des conjoints maltraite l'autre, ok, on se sépare, mais on ne divorce pas. que fera l'autre? qui aura peut être abandonné toute activité professionnelle pour se consacrer à sa famille? croyez vous vraiment que la société telle qu'elle fonctionne aujourd'hui lui ouvrira grandement les bras et lui donnera du travail et tout ce qu'il faut? comment fera cette personne qui se retrouvera probablement dans un statut précaire? si je suis l'église, je peux vivre séparé, mais non divorcé. et donc de constater qu'en fait la loi des hommes est plus exigeante car le devoir de cohabitation, de secours et d'assistance existe bel et bien. désolée mais là, je ne comprends pas.

Bonjour cath1250.

Il n'entre pas dans les attributions de l'Eglise de statuer sur les obligations légales qui existent entre les conjoints en cas de séparation ou de divorce ! Il y a des lois civiles pour cela.

Le rôle de l'Eglise est spirituel. Elle nous dit que le mariage est un sacrement et qu'il est donc indissoluble.
L'Eglise ne dit pas que l'on peut vivre séparé mais non divorcé. Il y a des cas où le divorce est inévitable, d'ailleurs avec les lois actuelles, l'un des conjoints peut tout à fait imposer le divorce à l'autre. Mais l'Eglise ne reconnaît pas le divorce : aux yeux de l'Eglise, un couple, même divorcé civilement, est toujours marié.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 22 Juil 2011, 15:34

ce qui est navrant dans tout cela c'est que la religion se cache derrière et se suffit d'une légalité, alors que l’Église c'est l'Amour !


Qui a écrit ça?
Merci Théodéric... Very Happy

Mais l'Eglise ne reconnaît pas le divorce : aux yeux de l'Eglise, un couple, même divorcé civilement, est toujours marié.

Nous sommes toujours dans le droit... où est l'Amour???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 22 Juil 2011, 15:56

adamev a écrit:


Nous sommes toujours dans le droit... où est l'Amour???

Cela devient du droit quand la charité est décadente et cela devient une règle insupportable.

Mais quand la charité est vivante, cela devient un appel de Jésus qui, lui, sera toujours fidèle à notre âme, même quand nous le trahissons.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 22 Juil 2011, 15:59

C'est donc au nom de la charité qu'on condamne les couples à porter toute leur vie le poids de leur mésentente et leurs enfants, quand il y en a, à en faire les frais.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 22 Juil 2011, 16:12

adamev a écrit:
C'est donc au nom de la charité qu'on condamne les couples à porter toute leur vie le poids de leur mésentente et leurs enfants, quand il y en a, à en faire les frais.

Non, bien compris, cet appel de Jésus n'est pas un piège :
- D'abord parce que la fidélité n'est pas l'exigence de la vie commune. Autrement dit, on peut se séparer de corps tout en restant fidèle.
- Ensuite parce que si on souffre trop de la solitude et qu'on se remarie, une autre voie de sainteté, très peu connue, s'ouvre. C'est celle du publicain. Elle consiste en une attitude décrite ici dans l'Ecriture :

Citation :

Luc 18, 10 "Deux hommes montèrent au Temple pour prier ; l'un était Pharisien et l'autre publicain.
Luc 18, 11 Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : Mon Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultères, ou bien encore comme ce publicain ;
Luc 18, 12 je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que j'acquiers.
Luc 18, 13 Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine, en disant : Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis!
Luc 18, 14 Je vous le dis : ce dernier descendit chez lui justifié, l'autre non. Car tout homme qui s'élève sera abaissé, mais celui qui s'abaisse sera élevé."

Mais pouvez vous comprendre cette voie qui est résumée par l'Eglise dans cet appel à se rendre à la messe et à ne pas communier sacramentellement ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12247
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 22 Juil 2011, 16:17

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
C'est donc au nom de la charité qu'on condamne les couples à porter toute leur vie le poids de leur mésentente et leurs enfants, quand il y en a, à en faire les frais.

Non, bien compris, cet appel de Jésus n'est pas un piège :

Bien entendu que ce n'est pas Jésus et l'évangile le piège... c'est l'église romaine et ses impositions.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mariage à Monaco   Ven 22 Juil 2011, 16:26

adamev a écrit:


Bien entendu que ce n'est pas Jésus et l'évangile le piège... c'est l'église romaine et ses impositions.[/quote]

L4Eglise est confrontée à Jésus qui dit :


L’Évangile et le DIVORCE


Citation :

Matthieu

5,20 "Car je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des Pharisiens, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. "

5,27 "Vous avez entendu qu'il a été dit : Tu ne commettras pas l'adultère.

5,28 Eh bien! moi je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son coeur, l'adultère avec elle. "

5,31 "Il a été dit d'autre part : Quiconque répudiera sa femme, qu'il lui remette un acte de divorce.

5,32 Eh bien! moi je vous dis : Tout homme qui répudie sa femme, hormis le cas de "prostitution", l'expose à l'adultère; et quiconque épouse une répudiée, commet un adultère. "

__________________

Matthieu

19,3 Des Pharisiens s'approchèrent de lui et lui dirent, pour le mettre à l'épreuve : "Est-il permis de répudier sa femme pour n'importe quel motif?"

19,4 Il répondit : "N'avez-vous pas lu que le Créateur, dès l'origine, les fit homme et femme,

19,5 et qu'il a dit : Ainsi donc l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair?

19,6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Eh bien! ce que Dieu a uni, l'homme ne doit point le séparer"

19,7 "Pourquoi donc, lui disent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie ?"

19,8 "C'est, leur dit-il, en raison de votre dureté de coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; mais dès l'origine il n'en fut pas ainsi.

19,9 Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme - pas pour "prostitution" - et en épouse une autre, commet un adultère. Si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. Et celui qui épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère. "

___________________

Matthieu

19,10 Les disciples lui disent : "Si telle est la condition de l'homme envers la femme, il n'est pas expédient de se marier."

19,11 Il leur dit : "Tous ne comprennent pas ce langage, mais ceux-là à qui c'est donné.

19,12 Il y a, en effet, des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l'action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu'il comprenne!"

Donc prenez-vous en à Jésus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Mariage à Monaco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mariage à Monaco
» annulation de mariage : Jean Paul II
» quel obstacle teologique contre le mariage des pretre??
» Spiritualité indissoluble du mariage
» Nullité de mariage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: