DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Jeu 30 Juin 2011, 16:05

Le bouddhisme est une religion sans Dieu alors comment pourrait-il créer le Royaume de Dieu sur Terre (hérésie millénariste condamnée par l'Église) ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Jeu 30 Juin 2011, 16:25

beranger a écrit:
Le Bouddhisme apparaît comme la super spiritualité, celle de l'Amour, de la Paix, pour construire le Royaume de Dieu sur Terre.

Les religions dites du Livre (à raison ou à tort et à travers) apparaissent comme des religions irréligieuses qui ont semé tout au long de leurs histoires, haines et guerres.

Jésus serait Bouddhiste.

Cher Beranger, vous confondez ici bouddhisme et "New Age".

de plus, comme tout groupe humains, le bouddhisme a connu la guerre, les assassinats et même la pédophilie. Tapez sur google "bonze et pédophilie".

Avant d'être en exil, les dalaï lama étaient des seigneur féodaux à la justice implacables, un peu comme nos princes féodaux du Moyen-âge.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Sam 02 Juil 2011, 07:43

beranger a écrit:
Dieu, personne le connaît, ou qui croît le connaître se trompe, il est l'inconnaissable.

Cher béranger,

Vous vous trompez. Dieu, on le connaît depuis que son Fils Jésus, son Verbe qui le connaît parfaitement, l'a fait sortir de l'inconnaissance : 11 27 Tout m'a été remis par mon Père, et nul ne connaît le Fils si ce n'est le Père, et nul ne connaît le Père si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. (Matthieu)

Dieu il est maintenant "connaissable en son Fils Jésus" et par l'Esprit Saint, son Esprit qui est aussi l'Esprit du Père, il est maintenant devenu possible de connaître intimement Dieu avant de pouvoir le voir face à face, avec le Christ Jésus, son Fils qui est Face à Dieu depuis toute éternité.

Voici ce qu'il dit encore : 8 19 Ils lui disaient donc : "Où est ton Père?" Jésus répondit "Vous ne connaissez ni moi ni mon Père; si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père." (Jean)

C'est en le connaissant Lui, le Fils, qu'on connaît le Père, car le Fils, Jésus, est la parfaite image de son Père, de Dieu.

Le boudhisme est une voie, un chemin que l'homme s'est frayé, s'est construit pour essayer d'aller à la rencontre de sa source, de Dieu qui le fait exister. Le boudhisme c'est une philosophie humaine ; c'est une recherche de Dieu par l'homme.

Le Christianisme c'est tout l'inverse. C'est Dieu qui est venu au devant de l'homme ; c'est Dieu qui est venu chercher l'homme pour le ramener dans son Royaume, pour lui redonner sa dignité de Fils de Dieu, pour qu'il retrouve sa place auprès de Dieu, la place que tout enfant de Dieu doit tenir. Le christianisme n'est pas une philosophie humaine, une recherche de Dieu par l'homme ; c'est la réponse que l'homme adresse à Dieu qui par Jésus-Christ et dans l'Esprit Saint, est venu le chercher ; est venu se donner à Lui pour être l'ascenseur qui l'élèvera vers Lui.

L'ascenseur que le boudhisme utilise pour aller vers Dieu, c'est lui-même. Le boudhisme s'appuie sur son propre esprit pour s'élever vers Dieu ; il cherche, par la méditation, par l'oublie total de soi, de remonter à ce qui est au delà de soi, ce qu'il appelle le "Soi universel" dans lequel il cherche à retourner.

L'ascenseur que le christianisme utilise pour aller vers Dieu, c'est pas son propre esprit, c'est l'Esprit du Christ, l'Esprit de Dieu, l'Esprit Saint qui lui est donné. Le chrétien s'abandonne entre les mains de Dieu, le Fils et l'Esprit, qui vont eux-même l'emporter vers le Père, en établissant en son âme leur demeure.

béranger a écrit:
En revanche quand Jésus disait le Royaume de Dieu sur terre, c'était pour dire établir sur terre, l'Amour Universel

Dans ce cas Jésus n'aurait jamais dit : "mon Royaume n'est pas de ce monde". Jésus n'est pas venu établir sur la terre, l'Amour universel. Jésus est venu établir dans le coeur de l'homme, le règne de son Amour, de l'Amour qu'Il Est avec son Père depuis toute éternité, l'Amour absolu. C'est par Jésus que le règne de l'Amour de Dieu entre dans le coeur de l'homme qui se donne à Lui ; qui le suit, qui fait tout ce qu'il demande, qui ne fait plus qu'une seul chair avec Lui en communiant à sa chair, en mangeant sa chair et buvant son sang (sa vie).

Le boudhisme conduit au néant, au vide, il ne conduit pas à Dieu qui vient à nous par Jésus et en Jésus. Nul ne va à Dieu sans aller d'abord à Jésus, sans devenir disciple de Jésus, sans faire tout ce que demande Jésus ; sans ne faire plus qu'un seul être avec Jésus, en devenant membre de son Corps.

Jésus est le principe, la source que les boudhiste recherchent ; le principe qui est devenu homme, Nouvel Adam, premier né des hommes pour que les hommes retournent en Lui afin d'être restauré, de retrouver la grâce originelle perdue à cause du péché originel.

Avec le boudhisme ont se fond dans l'illusion d'être avec Dieu ; avec le christianisme on entre dans le face à face avec Dieu ; dans l'échange d'Amour qui se vit au coeur même de Dieu, dans la Trinité, entre le Père et le Fils ; et on y entre en devenant participant avec le Fils de cet échange d'amour qui est béatifiant.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Dim 17 Juil 2011, 22:29

Fabriquer une idole avec le bouddhisme ne serait sans doute pas très bien reçu par les vrais bouddhistes non?
Je crois que le Dalaï Lama propose de mieux comprendre sa religion d'origine à la lumière des enseignements du bouddhisme.
C'est que je j'essaye de faire pour ma part.
Au fond je ne vois pas de différence insurmontable entre les deux religions.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Dim 17 Juil 2011, 22:48

Renaud a écrit:
Fabriquer une idole avec le bouddhisme ne serait sans doute pas très bien reçu par les vrais bouddhistes non?
Je crois que le Dalaï Lama propose de mieux comprendre sa religion d'origine à la lumière des enseignements du bouddhisme.
C'est que je j'essaye de faire pour ma part.
Au fond je ne vois pas de différence insurmontable entre les deux religions.

Le christianisme n'a pas besoin de l'éclairage du boudhisme ; c'est plutôt le boudhisme qui a besoin d'être éclairé par la Lumière que Jésus apporte et avec laquelle on peut découvrir que le boudhisme ne fait pas entrer dans la communion de Vie avec Dieu, par Jésus son Fils et dans l'Esprit Saint.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 10:42

Béranger, êtes-vous allé dans un centre bouddhiste ? avez-vous été initié aux pratiques bouddhistes ?
si oui, avez-vous rencontré Dieu ?

Car le bouddhisme est une philosophie qui ne conduit pas à Dieu. Entre ce que le Dalaï Lama dit et ce qui se vit à l'intérieur, il y a un abîme.
Sous des dehors d'amour et de compassion, on y trouve l'égoïsme et bien d'autres choses !
Dans les pratiques bouddhistes, satan est roi : je peux en témoigner.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 11:42

Espérance a écrit:
Dans les pratiques bouddhistes, satan est roi : je peux en témoigner.
Ca m'intéresserait aussi d'en savoir plus. (je suis un ex-pratiquant bouddhiste)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 11:54

Oui Maxime, si ça peut aider !

En gros, je me suis engagée dans le bouddhisme, pensant y trouver un "complément" pour mes rapports avec les autres en amour et compassion.

Effectivement, au début, j'étais emballée : l'accueil chaleureux, l'ambiance de joie et de respect mutuel lors de retraites au centre bouddhiste.
Je m'étais promis de ne pas tenir compte de Bouddha... c'était à Dieu que je faisais la prosternation, pas à Bouddha...
Lorsque j'avais le mala en mains, je ne disais pas de mantras...

J'ai reçu des initiations, qui ont développé certains "dons" de médiumnité, de psychopompe, j'étais "ferrée".
J'ai appris la méditations profonde.
Des problèmes sont survenus lorsque je me suis rebellée, ne voulant pas participer à des pratiques tantriques...

ça a été le déclic.

Cela a duré plus d'un an, jusqu'au jour où je me suis aperçue que Dieu avait quitté ma vie, que je me réveillais la nuit avec les chants des mantras en tête, que sans quand même vénérer Bouddha, je n'étais plus à Dieu... je m'étais aussi isolée de ma famille et de mes amis, puisqu'ils étaient "néfastes" pour ma vie spirituelle (c'est ce que l'on m'a dit et répété).
Se couper des activités mondaines est une pratique d'isolement. Où est l'amour là-dedans ?

En raison de la médiumnité, j'avais des vapeurs la nuit, des choses étranges qui se passaient en moi mais aussi dans la maison.

Pour faire court, je me suis inscrite au forum "sos paranormal" et ai été mise en relations avec un exorciste qui m'a sortie de là.

Je revis maintenant, tout en m'apercevant que l'amour et la compassion bouddhiste, ce n'est que de la poudre aux yeux : c'est chacun pour soi, se sauver pour une bonne réincarnation, c'est cela l'essentiel pour eux. Toutes les pratiques sont dans ce but.

Il faut aussi se dire que les bouddhistes sont obligés d'avoir un maitre, que nous européens ne pouvons pas comprendre non plus la mentalité des tibétains.

Louis, si vous avez quitté le bouddisme, il doit y avoir une raison aussi ?

Ce que j'ai vécu est personnel, mais je maintiens qu'il y a de l'occultisme dans certaines pratiques et que c'est cela qui est dangereux. Par contre, j'ai beaucoup de respects pour Matthieu Ricard et sa maman qui est nonne en Dordogne. Peut-être sont-ils arrivés, eux, à passer au dessus de ce qui m'a bloquée !!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 12:13

Dans toutes les religions, même chez les chrétiens, on trouve les degrés qui vont de la superstition en passant par la recherche des pouvoirs (et donc de la domination) et pour finir, par la séparation "style pharisiens"...

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 13:23

maxime a écrit:
Merci Espérance, mais j'aimerai savoir aussi, dans quel "bouddhisme" vous êtes vous retrouvé? Est-ce le tibétain? Si oui, etiez-vous dans un centre sérieux, avec un vrai Lama, un vrai maître?
Pensez-vous justement qu'avec Matthieu Ricard, cela se serait passé aussi mal?

Une dernière chose sur votre témoignage, aviez-vous une "pratique" Chrétienne, quand vous vous êtes engagé dans le Bouddhisme?

Oui, Maxime, c'était un centre tibétain "sérieux" puisque le Dalaï Lama y a fait escale. Oui, le lama est un vrai lama... et je suis même restée en contact avec lui par FB... ce qui d'ailleurs fait poser des questions parfois à mes amis !!

Je ne connais Matthieu Ricard que par ses bouquins.

Quant à une pratique chrétienne, j''étais plutôt "tiède" à l'époque, un peu désorientée aussi par le comportement de certains catholiques dans ma paroisse, mais ça c'est une autre histoire !
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 13:53

Citation :
Le christianisme n'a pas besoin de l'éclairage du boudhisme ; c'est plutôt le boudhisme qui a besoin d'être éclairé par la Lumière que Jésus apporte et avec laquelle on peut découvrir que le boudhisme ne fait pas entrer dans la communion de Vie avec Dieu, par Jésus son Fils et dans l'Esprit Saint.


en ce qui me concerne c'est la lecture de certains livres sur le boudhisme qui m'a fait comprendre beaucoup de choses sur le christianisme et qui m'a poussée à vouloir l'étudier. La notion de péché, de bien et de mal est également bien plus subtile et logique que les notions véhiculées dans le christianisme (mais peut être que ce n'est pas le christianisme qui l'explique mal, mais certains chrétiens qui comprennent mal).

vous dites que le boudhisme ne fait pas entrer dans la communion de Vie avec Dieu, certains boudhistes croient pourtant en un Dieu unique, sans doute est ce la une question d'évolution dans leurs connaissances. ne faut il pas les laisser avancer à leur rythme? le boudhisme est une "science de l'esprit" et ils connaissent énormément de choses, leurs millénaires de connaissances doivent ils être "jetés à la poubelle"? ou bien nous servir à comprendre encore bien d'autres choses qui peut être n'auraient pas été abordées dans l'Ancien Testament?

A côté de tout cela, comme le dit Espérance, il faut rester très prudent car certains types de méditations peuvent être dangereux. si l'on prend le boudhisme tibétain, celui ci ne se cache pas d'être un courant philosophique (ou religieux) qui est l'un des plus proches du chamanisme.

certains cathos idolâtrent les Saints et Marie plus qu'ils ne les vénèrent, des prêtres conseillent certains rituels de protection de maisons (par exemple), digne d'actes de magie. cela n'enlève rien au message du Christ. chez les boudhistes c'est pareil, il y a le boudha, qui n'a laissé aucun écrit (uniquement de la tradition orale) et donc son message a au cours du temps été transformé par les uns et les autres et a donné naissance à bien des courants. il n'y a pas un boudhisme mais bien plusieurs ....

comme chez les chrétiens, nous trouvons toute sortes de courants de pensées, de groupes, ....

cela n'enlève rien au message d'amour et de compassion que l'on retrouve tant chez Jésus que chez Bouddha (j'ai oublié le nom, bouddha n'étant pas son nom). après, ce que les hommes en font...... c'est une autre histoire......

que l'on trouve des égoïstes chez les bouddhistes, certes, et même des personnes qui vont là juste parce que c'est exotique, qu'on ne va suivre la religion offerte par son histoire, çà existe aussi, mais combien de chrétiens une fois sortis de la messe n'ont même pas un regard pour un malheureux qui mendie trois rues plus loin?
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 14:13

Espérance a écrit:

En gros, je me suis engagée dans le bouddhisme, pensant y trouver un "complément" pour mes rapports avec les autres en amour et compassion.

Effectivement, au début, j'étais emballée : l'accueil chaleureux, l'ambiance de joie et de respect mutuel lors de retraites au centre bouddhiste.
Je m'étais promis de ne pas tenir compte de Bouddha... c'était à Dieu que je faisais la prosternation, pas à Bouddha...
Lorsque j'avais le mala en mains, je ne disais pas de mantras...
On ne peut pas dire "s'engager" dans le bouddhisme sans tenir compte du Bouddha et en faisant semblant de réciter des mantras.

Citation :
J'ai reçu des initiations, qui ont développé certains "dons" de médiumnité, de psychopompe, j'étais "ferrée".
J'ai appris la méditations profonde.
Des problèmes sont survenus lorsque je me suis rebellée, ne voulant pas participer à des pratiques tantriques...
ça a été le déclic.
J'ai pratiqué pendant 8 ans le bouddhisme tibétain et je n'ai jamais développé de pratiques médiumniques. Je n'ai connu que des Lamas qui mettaient en garde contre les "dons" ou manifestations diverses qui pouvaient se produire, et qu'il ne fallait pas en tenir compte (sinon comme une illusion) et encore moins les entretenir.

Citation :
Cela a duré plus d'un an, jusqu'au jour où je me suis aperçue que Dieu avait quitté ma vie, que je me réveillais la nuit avec les chants des mantras en tête, que sans quand même vénérer Bouddha, je n'étais plus à Dieu... je m'étais aussi isolée de ma famille et de mes amis, puisqu'ils étaient "néfastes" pour ma vie spirituelle (c'est ce que l'on m'a dit et répété).
Se couper des activités mondaines est une pratique d'isolement. Où est l'amour là-dedans ?
Je n'ai rien lu ni entendu qui incite à se couper de sa famille. Sauf dans le cas d'une retraite ou de prise de voeux monastiques, comme chez les catholiques. De plus, l'amour de sa famille a peu de chose à voir avec l'amour de Dieu (Philia et agapè en grec).

Citation :
Je revis maintenant, tout en m'apercevant que l'amour et la compassion bouddhiste, ce n'est que de la poudre aux yeux : c'est chacun pour soi, se sauver pour une bonne réincarnation, c'est cela l'essentiel pour eux. Toutes les pratiques sont dans ce but.
Je ne crois pas que l'amour et la compassion soient de la poudre aux yeux. Tous les Lamas insistent sur ces qualités du Bouddha sans lesquelles aucune pratique ne porte de fruits. Que des êtres humains n'arrivent pas à réaliser cet amour infini, ça se comprend facilement - nous sommes tous pécheurs - mais ça ne remet pas en cause cet enseignement.

Citation :
Il faut aussi se dire que les bouddhistes sont obligés d'avoir un maitre, que nous européens ne pouvons pas comprendre non plus la mentalité des tibétains.

Louis, si vous avez quitté le bouddisme, il doit y avoir une raison aussi ?
C'est une des raisons qui m'ont fait quitter le bouddhisme tibétain. Après quelques années de pratique, si on s'engage réellement dans la voie du bouddhisme tantrique, on doit choisir son "maître racine" que l'on considère comme un bouddha vivant (même s'il ne l'est pas). On lui doit obéissance et dévotion et il nous accompagne en visualisation dans chaque pratique et tout au long de la journée. Cela ne concerne que le bouddhisme tibétain, pas les autres branches du mahayana et hinayana.
Personnellement je n'ai confiance qu'en Jésus-Christ, c'est mon seul Maître.

Citation :
Ce que j'ai vécu est personnel, mais je maintiens qu'il y a de l'occultisme dans certaines pratiques et que c'est cela qui est dangereux. Par contre, j'ai beaucoup de respects pour Matthieu Ricard et sa maman qui est nonne en Dordogne. Peut-être sont-ils arrivés, eux, à passer au dessus de ce qui m'a bloquée !!
Je pense aussi que les pratiques tantriques sont dangereuses car elles peuvent être déviées en magie noire, et cela existe. Il y a de vrais combats magiques entre différentes sectes ennemies; des moines sont tués parfois pour des luttes de pouvoir. Ces pouvoirs passent par les "initiations" liées avec des "déités" qui sont parfois des démons rendus esclaves et obligés d'obéir à leurs maîtres (mais jusqu'à quand?).
Je dissuade mes amis bouddhistes à recevoir des initiations. Mais tout est histoire de confiance.

Toutes ces remarques ne concernent pas les autres véhicules bouddhistes, les traditions du Petit et Grand Véhicule.

Je ne suis pas d'accord de dire que ce sont des pratiques volontairement sataniques. Jésus est mal connu chez les bouddhistes, mais quand il est connu il est considéré et respecté comme un grand Bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 14:19

outreneuve a écrit:
Dans toutes les religions, même chez les chrétiens, on trouve les degrés qui vont de la superstition en passant par la recherche des pouvoirs (et donc de la domination) et pour finir, par la séparation "style pharisiens"...

Très juste ! farao
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 14:23

Tout à fait d'accord avec toi, Cath, mais...!!!
ce n'est que ma petite expérience personnelle. Les bouddhistes m'ont dit au début que ce n'était pas un problème de croire en Dieu et ne pas croire en la réincarnation...

Seulement, après la prise de refuse, des initiations, j'ai vraiment eu des réflexions comme "ça, c'est ton passé judéo-chrétien qui revient, il faut t'en débarrasser"... ou "tu dois faire un choix, Dieu ou bouddha"...

---------------------------------------------------

en fait, le bouddha "l'Eveillé" , c'est : Siddhattha Gotama, dit Shākyamuni "sage des Śakyas" et c'est son cousin et fidèle disciple "Ananda" qui a écrit la plupart des paroles de bouddha. Il écrit en disant "ainsi ai-je entendu"..

Autrement, oui, il y a des légendes "les jataka".

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 14:33

Oui, Louis, je pense avoir surtout été mal guidée par un bouddhiste de longue date qui m'avait en quelque sorte sous sa coupe.

Comme je le dis plus haut, je n'ai jamais entendu dire que Jésus est un bouddha...

En ce qui concerne les pratiques tantriques, j'ai refusé l'initiation car c'était une pratique sexuelle pour connaitre l'illumination (??? !!!).

J'ai vu aussi ce que j'ai pris pour de la magie noire, mon chien en est mort... mais "il a été libéré" : je ne l'ai pas avalé !!!

Quand je dis que l'amour et la compassion sont de la poudre aux yeux (chez certains), c'est justement parce que j'ai découvert leur égoïsme : le non-attachement pour quitter sa famille ? je l'ai vu... mais ça n'empêchait pas "d'aimer" soi-disant...

ne pas faire souffrir les autres mais imposer ses pratiques, ce n'est pas de l'amour pour moi, c'est de l'égoïsme.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 14:57

en fait, Espérance, ce que tu décris me fait penser exactement à ce que j'ai pu entendre dans les enseignements d'une dame qui se revendique du mouvement évangélique et qui a monté son propre ministère de délivrance. quand certains lui tiennent des propos qui vont dans le sens de défendre le catholicisme (Marie, les Saints) çà la fait bondir et suivent tout de suite les menaces de l'enfer et de la damnation. quand on parle de l'Amour, de tolérance, elle répond : tu es encore possédée par un esprit venant du catholicisme (il faudrait donc une fois sorti du catholicisme se faire débaptiser et se faire délivrer des démons que ce courant a pu mettre en son fidèle). je crois très sincèrement que dans ces deux mouvements, il y a des dérives sectaires. Même si le Dalaî Lama est allé rendre visite au centre dont tu parles, est il seulement au courant de ce qui s'y passe? pour avoir lu nombre de ces livres, il parle de Jésus comme d'un être éveillé, d'un Bodisattva comme ils appellent les êtres ayant entraîné tout ou partie de l'humanité dans une spiritualité emprunte d'amour et de compassion.

dans le boudhisme, on parle aussi de l'initiation au kalachakra, le Dalai Lama met les occidentaux en garde contre cette initiation et toutes les autres, qui ne devraient être accomplies qu'après un très long parcours. les temples boudhistes qui s'ouvrent de ci de là chez nous, Occidentaux, sont dirigés par des gens bien de chez nous, débutant sur cette voie (même après quelques années de pratiques, je crois qu'on est toujours débutant par rapport à un moine qui dispose entièrement de sa journée pour sa pratique spirituelle) et sans doute attirés par les phénomènes plus ou moins occultes.
pas plus qu'un vrai chrétien ne peut être égoïste (même si nous le restons tous plus ou moins pour des périodes plus ou moins longues), un boudhiste par essence ne peut l'être non plus, conscient qu'il est de l'interdépendance dans laquelle nous vivons. il sait que son bonheur dépend aussi de celui des autres. Si ce n'est pas ce message qui passe dans le centre où tu es allée, je crains très fort qu'il ne soit dirigés par des personnes, au mieux, qui ne comprennent pas grand chose au boudhisme, au pire, qui sont là pour obtenir des pouvoirs à utiliser ensuite sur les autres. là n'est pas le message du bouddha qui a tenu quantité de paroles similaires à notre Jésus (il y a un livre à ce sujet d'ailleurs). il y a des prêtres vraiment très contestables dans le catholicisme, on peut donc penser aisément qu'il doit en être de même chez les boudhistes au niveau des lamas.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 15:45

cath1250 a écrit:
cela n'enlève rien au message d'amour et de compassion que l'on retrouve tant chez Jésus que chez Bouddha (j'ai oublié le nom, bouddha n'étant pas son nom). après, ce que les hommes en font...... c'est une autre histoire......

Attention, Cath1250, Jésus donne plus qu'un message d'amour et de compassion. Jésus nous fait don de l'Amour absolu qu'Est Dieu à tous ceux qui acceptent de ne faire plus qu'une seul chair avec Lui ; il nous fait don de son Amour qui est Vie éternelle. Jésus, en nous unissant à Lui, nous fait don de son Coeur uni au Coeur de Dieu ; il nous fait don de l'Esprit de Dieu qui devient notre propre esprit. Avec Jésus nous sommes appelés à faire un seul Corps pour ne faire qu'un seul Coeur avec Dieu et un seul Esprit.

Mettre Jésus et Boudha sur un même pied d'égalité c'est faire de Jésus un gourou alors que Jésus est Dieu en personne, venu par son Verbe, prendre notre chair pour que nous ne fassions plus qu'une seul chair avec Lui, recevant de sa chair ressuscitée et glorifiée devenu Esprit vivifiant, notre salut et surtout la Vie éternelle, la Vie avec Dieu, dans l'Esprit.

cath1250 a écrit:
mais combien de chrétiens une fois sortis de la messe n'ont même pas un regard pour un malheureux qui mendie trois rues plus loin?

Laissez-donc Jésus juger le coeur des hommes. Et puisque vous mettez en avant son message, n'oubliez pas cette parole qu'il nous a donnez : "7 24 Cessez de juger sur l'apparence; jugez selon la justice." (Jean)

Petero
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 16:00

[quote="petero"]
cath1250 a écrit:
cela n'enlève rien au message d'amour et de compassion que l'on retrouve tant chez Jésus que chez Bouddha (j'ai oublié le nom, bouddha n'étant pas son nom). après, ce que les hommes en font...... c'est une autre histoire......

Attention, Cath1250, Jésus donne plus qu'un message d'amour et de compassion. Jésus nous fait don de l'Amour absolu qu'Est Dieu à tous ceux qui acceptent de ne faire plus qu'une seul chair avec Lui ; il nous fait don de son Amour qui est Vie éternelle. Jésus, en nous unissant à Lui, nous fait don de son Coeur uni au Coeur de Dieu ; il nous fait don de l'Esprit de Dieu qui devient notre propre esprit. Avec Jésus nous sommes appelés à faire un seul Corps pour ne faire qu'un seul Coeur avec Dieu et un seul Esprit.

Mettre Jésus et Boudha sur un même pied d'égalité c'est faire de Jésus un gourou alors que Jésus est Dieu en personne, venu par son Verbe, prendre notre chair pour que nous ne fassions plus qu'une seul chair avec Lui, recevant de sa chair ressuscitée et glorifiée devenu Esprit vivifiant, notre salut et surtout la Vie éternelle, la Vie avec Dieu, dans l'Esprit.

je m'exprime de manière incomplète, je ne veux pas mettre les deux sur pied d'égalité, mais je refuse toujours de diaboliser le gourou, qui s'il n'est pas uni au coeur de Dieu, est quand même quelqu'un qui en son temps, à mener des hommes sur la voie de l'amour et de la compassion.

cath1250 a écrit:
mais combien de chrétiens une fois sortis de la messe n'ont même pas un regard pour un malheureux qui mendie trois rues plus loin?

Laissez-donc Jésus juger le coeur des hommes. Et puisque vous mettez en avant son message, n'oubliez pas cette parole qu'il nous a donnez : "7 24 Cessez de juger sur l'apparence; jugez selon la justice." (Jean) mon propos n'avait pas pour but de porter un jugement. je voulais exprimer que l'appartenance à une religion n'est pas un label de perfection, qu'on aille chez les boudhistes ou les catholiqus, on rencontrera toujours des gens qui ne sont pas parfaits (à commencer par nous). c'est clair que Dieu seul connait les coeurs. Et pour reprendre mon exemple, il m'est arrivé de passer bien des fois devant un mendiant sans rien lui donner, ] Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 17:26

Je pense sincèrement que le centre bouddhiste n'est pas en cause. Ce sont les personnes qui le fréquentent qui sont égarées" pour reprendre le mot du lama.
Il y a une recherche de pouvoirs malsaine chez certaines personnes qui se veulent des bouddhistes avancés, cette recherche amène un abus de pouvoir et c'est de cela que je pense que j'ai été victime.
Seulement, les pratiques et les méditations sont loin d'être semblables aux nôtres. Les deités sont une émanation de l'esprit comme ils disent, ce n'est ni Jésus, ni la Vierge, ni les saints.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 18:11

Simon1976 a écrit:
Le bouddhisme est une religion sans Dieu alors comment pourrait-il créer le Royaume de Dieu sur Terre (hérésie millénariste condamnée par l'Église) ?

Le bouddhisme est avant tout une philosophie "connais toi toi même"
J'ai vu avatar et personnellement j'y ai retrouvé les bases du bouddhisme.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 18:21

Espérance a écrit:
Je pense sincèrement que le centre bouddhiste n'est pas en cause. Ce sont les personnes qui le fréquentent qui sont égarées" pour reprendre le mot du lama.
Il y a une recherche de pouvoirs malsaine chez certaines personnes qui se veulent des bouddhistes avancés, cette recherche amène un abus de pouvoir et c'est de cela que je pense que j'ai été victime.
Seulement, les pratiques et les méditations sont loin d'être semblables aux nôtres. Les deités sont une émanation de l'esprit comme ils disent, ce n'est ni Jésus, ni la Vierge, ni les saints.

non le bouddhisme n'est pas un abus de pouvoir, les bases sont simple et proche de la nature.


Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 18:36

Dr house a écrit:
[es saints.
non le bouddhisme n'est pas un abus de pouvoir, les bases sont simple et proche de la nature.
[/quote]


Peut-être LE bouddhisme, mais pas TOUS LES bouddhistes !!! et là, je parle de personnes, pas de doctrine.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 18:50

Espérance a écrit:
Dr house a écrit:
[es saints.
non le bouddhisme n'est pas un abus de pouvoir, les bases sont simple et proche de la nature.


Peut-être LE bouddhisme, mais pas TOUS LES bouddhistes !!! et là, je parle de personnes, pas de doctrine.[/quote]

Ok je vois il y y des manches à balai partout;
Perso ma nana se penche sur cette philosophie, je l'a laisse faire cela ne me dérange pas, tout ce que je sais c'est qu'elle est d'un calme olympien.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Lun 18 Juil 2011, 18:56

Si elle médite, ça ne m'étonne pas qu'elle soit calme ! Laughing

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 01:07

Espérance a écrit:
Si elle médite, ça ne m'étonne pas qu'elle soit calme ! Laughing

Je ne sais pas ce qui c'est passé chez elle, mais depuis qu'elle se penche sur le bouddhisme elle a perdu tous ses toques.
Le bouddhisme est mis à mal par la chrétienté parce que il est question de karma par exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 02:00

Espérance a écrit:
Je pense sincèrement que le centre bouddhiste n'est pas en cause. Ce sont les personnes qui le fréquentent qui sont égarées" pour reprendre le mot du lama.
Il y a une recherche de pouvoirs malsaine chez certaines personnes qui se veulent des bouddhistes avancés, cette recherche amène un abus de pouvoir et c'est de cela que je pense que j'ai été victime.
Seulement, les pratiques et les méditations sont loin d'être semblables aux nôtres. Les deités sont une émanation de l'esprit comme ils disent, ce n'est ni Jésus, ni la Vierge, ni les saints.

Je ne suis pas bouddhisme, mais je pense que pour pouvoir exercer cela il faut ne faut plus être chrétien en clair il est impossible de faire de l' Œcuménisme car a un moment ou un autre ça ne va pas.

l'Œcuménisme de nos jours c'est toutes les religions "chrétiennes"...
Ne parlons pas de se qui nous divise, mais de ce qui nous rassemble c'est cela.
Maintenant le bouddhisme n'a rien à voir avec les religions monothéiste c'est carrément à l'opposé.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 07:56

Dr house a écrit:
Ne parlons pas de se qui nous divise, mais de ce qui nous rassemble c'est cela.

Parler de Jésus, c'est parler de ce qui nous rassemble, car c'est Jésus qui nous rassemble, qui désire nous rassembler en son Corps, en son Eglise qu'il bâtit sur Pierre.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 08:18

Dr house a écrit:
Espérance a écrit:
Si elle médite, ça ne m'étonne pas qu'elle soit calme ! Laughing

Je ne sais pas ce qui c'est passé chez elle, mais depuis qu'elle se penche sur le bouddhisme elle a perdu tous ses toques.
Le bouddhisme est mis à mal par la chrétienté parce que il est question de karma par exemple.


Non, le bouddhisme est respecté par la foi catholique. Il contient plein de disposition qui structure et apaisent les hommes. Mais lorsque les bouddhistes rencontrent Jésus à l'heure de leur mort, tout ce qui avait été préparé en eux (humilité, compassion, calme) s'accomplit et ils sont dans la joie de voir un tel salut !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 09:10

Arnaud Dumouch a écrit:
Dr house a écrit:
Espérance a écrit:
Si elle médite, ça ne m'étonne pas qu'elle soit calme ! Laughing

Je ne sais pas ce qui c'est passé chez elle, mais depuis qu'elle se penche sur le bouddhisme elle a perdu tous ses toques.
Le bouddhisme est mis à mal par la chrétienté parce que il est question de karma par exemple.


Non, le bouddhisme est respecté par la foi catholique. Il contient plein de disposition qui structure et apaisent les hommes. Mais lorsque les bouddhistes rencontrent Jésus à l'heure de leur mort, tout ce qui avait été préparé en eux (humilité, compassion, calme) s'accomplit et ils sont dans la joie de voir un tel salut !

Et bien voyons encore cette histoire de Salut mais dans le bouddhiste il n'y a point de salut puisque il est question de se connaitre soit même et de réincarnation, vraiment ....
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 10:00

Dr house a écrit:


Et bien voyons encore cette histoire de Salut mais dans le bouddhiste il n'y a point de salut puisque il est question de se connaitre soit même et de réincarnation, vraiment ....

Les bouddhistes ne disent pas qu'ils se réincarnent tout de suite, il y a tout un passage dans les "bardos" pour se purifier et s'ils ne parlent pas de "salut", ils aspirent tout à la "libération"
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 12:22

Reconnaitre que le Christ est la meilleure voie pour pour nous ne signifie pas qu'il n'y a pas d'autres voies. Vouloir qu'un bouddhiste lors de sa mort rencontre le Christ c'est fabriquer une idole avec le Christ. Chaque religion pense à l'intérieur de ses concepts propres. Si nous pensons que nos concepts chrétiens sont la vérité nous nous trompons. La vérité est hors des concepts et le salut ne consiste pas à détenir les "bons" concepts. Tout homme qui est en Dieu est sauvé même s'il pense qu'il ne croit pas en Dieu et même ses idées sont reconnues comme fausses par le plus grand nombre. Ce ne sont pas les idées qui sauvent.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 12:32

Dr house a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Dr house a écrit:
Espérance a écrit:
Si elle médite, ça ne m'étonne pas qu'elle soit calme ! Laughing

Je ne sais pas ce qui c'est passé chez elle, mais depuis qu'elle se penche sur le bouddhisme elle a perdu tous ses toques.
Le bouddhisme est mis à mal par la chrétienté parce que il est question de karma par exemple.


Non, le bouddhisme est respecté par la foi catholique. Il contient plein de disposition qui structure et apaisent les hommes. Mais lorsque les bouddhistes rencontrent Jésus à l'heure de leur mort, tout ce qui avait été préparé en eux (humilité, compassion, calme) s'accomplit et ils sont dans la joie de voir un tel salut !

Et bien voyons encore cette histoire de Salut mais dans le bouddhiste il n'y a point de salut puisque il est question de se connaitre soit même et de réincarnation, vraiment ....

Ce qu'Arnaud vous dit, c'est que le boudhisme préparent au salut apporté par Jésus ; il prépare le coeur à s'ouvir au don que Jésus fait à tout homme qui cherche la paix, le bonheur absolu, de la Vie de Dieu, de l'Esprit de Dieu. Ils ne le savent pas, mais du boudhisme Dieu tire le meilleur pour préparer au salut qu'il apporte par son Fils.

Petero

Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 13:49

Tout à fait.
De même que Jésus prépare au nirvana enseigné par le Bouddha.
Le Christ c'est l'Autre en nous, en soi.
Reconnaitre la validité de la foi de l'autre c'est connaitre le Christ.
Aimer son prochain n'est pas abstrait de la reconnaissance de tout ce qu'il est, comme sa foi et ses croyances.
Même le pire des criminels est le Christ pour qui sait voir.
Il ne s'agit pas de défendre le crime dans le criminel mais de voir que son crime est aussi le mien.
Son crime est mon crime parce que nous sommes Un dans le Christ.
Sa souffrance est la mienne et c'est la souffrance du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 14:14

Renaud a écrit:
Tout à fait.
De même que Jésus prépare au nirvana enseigné par le Bouddha.

Cher Renaud,

Pour le bouddha, le Nirvana c'est la libération apportée à l'âme. L'âme, lorsqu'elle est éveillé, lorsqu'elle atteint l'état des lumières ou de "l'illumination", elle est libéré de tout ce qui l'emprisonne, plus particulièrement le corps de chair avec toutes ses passions et ses blessures.

Jésus n'est pas venu pour nous libérer de notre corps de chair ; il est venu sauver notre corps de chair, le faire entrer dans sa Lumière, dans la gloire. Jésus nous fait entrer dans la Lumière, l'illumination qu'Il apporte, la vision béatifique, avec son corps de chair dont il nous fait membre, en attendant de nous donner, à la fin du monde, un corps de chair tiré du sien, avec lequel on verra Dieu comme Lui le voit.

Ce que le boudhiste cherche, Jésus seul peut le lui donner en lui donnant un corps de chair capable de saisir de Dieu, de voir Dieu.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 14:49

Dr house a écrit:


Et bien voyons encore cette histoire de Salut mais dans le bouddhiste il n'y a point de salut puisque il est question de se connaitre soit même et de réincarnation, vraiment ....
C'est vrai !
Ce qui ne les empêche pas d'adhérer à ce salut lorsqu'il leur est révélé à l'heure de leur mort. Et c'est une grande joie pour eux de voir qu'ils sont des personnes et qu'ils vivront éternellement avec un tel Messie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 15:51

Je suis d'accord avec votre description du nirvana bouddhiste Petero.
Ensuite, vous faites une distinction entre libérer notre corps de chair et le sauver.
Moi je ne fais pas de distinction.
Ce dont parlent les Bouddhistes et ce dont parlent les Chrétiens, c'est la même réalité vécue.
Le Christ et le Bouddha sont à la fois des moyens et des fins.
Le Christ et le Bouddha sont en soi et pour soi.
Ils sont Dieu en tant que Fils comme nous mais avant nous puisqu'ils sont déjà en nous.
Ce qui est une fin en soi sans être pour soi c'est Dieu le Père.
Il n'est pas nécessaire de voir le Fils pour voir le Père.
Il est nécessaire d'imiter le Fils pour voir le Père.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16696
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 16:19

Les bouddhistes ne croient pas en l'âme : pour eux, c'est l'esprit

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 16:26

Renaud a écrit:
Ils sont Dieu en tant que Fils comme nous mais avant nous puisqu'ils sont déjà en nous.

Comment vous faites pour être catholique ? Ce que vous dites n'est en rien catholique !!!

Renaud a écrit:
Ce qui est une fin en soi sans être pour soi c'est Dieu le Père.
Il n'est pas nécessaire de voir le Fils pour voir le Père.
Il est nécessaire d'imiter le Fils pour voir le Père.

Relisez tout l'enseignement du Christ, sa Bonne Nouvelle et vous verrez que pour voir le Père, il faut passer par l'Esprit de Dieu donné par Jésus et pour vivre avec son corps près de Dieu, il faut passer par le Corps du Christ. C'est donc plus qu'imiter le Christ, il faut faire une seul chair avec le Christ.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 16:37

Espérance a écrit:
Les bouddhistes ne croient pas en l'âme : pour eux, c'est l'esprit

Oui un peu comme le film avatar, l'énergie de la vie je dois la rendre quand je quitte cette terre.
Un peut tiré par les cheveux mais c'est comme cela que j'imagine le bouddhiste.


Dernière édition par Dr house le Mar 19 Juil 2011, 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 16:37

En quoi n'est pas catholique la phrase que vous citez Petero?

Pour la suite de votre message, je suis d'accord avec vous et cela ne veut pas dire "voir le Christ". Un homme qui n'a jamais entendu parler de la religion catholique ne verra pas le Christ mais il fera ce que vous dites : passer par l'Esprit de Dieu, passer par le corps du Christ, faire une seule chair avec le Christ car ce sont des actes quelques soient les mots que l'on met dessus tandis que voir reste une projection particulière liée à notre culture particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 16:41

petero a écrit:
Renaud a écrit:
Tout à fait.
De même que Jésus prépare au nirvana enseigné par le Bouddha.

Cher Renaud,

Pour le bouddha, le Nirvana c'est la libération apportée à l'âme. L'âme, lorsqu'elle est éveillé, lorsqu'elle atteint l'état des lumières ou de "l'illumination", elle est libéré de tout ce qui l'emprisonne, plus particulièrement le corps de chair avec toutes ses passions et ses blessures.

Jésus n'est pas venu pour nous libérer de notre corps de chair ; il est venu sauver notre corps de chair, le faire entrer dans sa Lumière, dans la gloire. Jésus nous fait entrer dans la Lumière, l'illumination qu'Il apporte, la vision béatifique, avec son corps de chair dont il nous fait membre, en attendant de nous donner, à la fin du monde, un corps de chair tiré du sien, avec lequel on verra Dieu comme Lui le voit.

Ce que le boudhiste cherche, Jésus seul peut le lui donner en lui donnant un corps de chair capable de saisir de Dieu, de voir Dieu.

Petero

C'est du prosélytisme voyez que c'est facile déraper
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Mar 19 Juil 2011, 16:47

Qu'est ce qui est du prosélytisme docteur?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,   Dim 21 Aoû 2011, 03:24

Renaud a écrit:
Qu'est ce qui est du prosélytisme docteur?


gne gne Arrêter vous savez ce que cela veux dire.

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Bouddhisme, spiritualité de l'avenir,
» Bouddhisme et spiritualité (1 et 2/2)
» Les Quatre Nobles Vérités fondement de toute spiritualité en action...
» Comment dois-je enseigner le Bouddhisme à mes enfants?
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: