DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 08:27

Etait-ce simplement pour partager notre condition humaine, connaître la souffrance et la mort afin d'être humilié, brisé ?

Moi je crois que c'est parce qu'il a partagé notre condition humaine, que Jésus a souffert et est mort, mais que le partage de notre condition humaine n'était pas la finalité de son incarnation.

Le Verbe s'est fait chair, pour que par sa chair à laquelle il nous fait communier, de laquelle il nous rend participant, nous recevions la Vie éternelle, sa Vie, la Vie divine et sa gloire, la gloire qu'il a été communiqué à son humanité.

Par tout le discours qu'il prononce sur le Pain de Vie, sur sa chair qu'il nous donne à manger, Jésus nous dit combien, il insiste par 3 fois, il est important que nous mangions sa chair et buvions son sang pour vivre par Lui, avec Lui et en Lui de la Vie divine qu'il communique à sa chair depuis son incarnation.

6 53 Alors Jésus leur dit "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous. 6 54 Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour. (Jean)

Le Verbe s'est fait chair, pour que nous vivions éternellement PAR LUI, par sa chair :

6 56 Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. 6 57 De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. (Jean)

De même que Jésus vit par le Père, reçois de son Père la Vie divine ; de même nous sommes appelés à vivre par le Fils pour recevoir de Lui la Vie divine que son père communique à sa chair.

Pour avoir la Vie en nous, c'est à dire la Vie qui vient d'en Haut et qui est éternelle, la Vie divine que le Verbe communique à sa chair, il nous faut manger sa chair et boire son sang, sa vie, à laquelle s'est mélé sa Vie divine, symbolisé par le sang et l'eau qui sont sortis de sa chair transpercée, de son coeur transpercé sur la croix.

Pour vivre éternellement avec Dieu, par Lui Jésus qui est Dieu fait chair, il nous faut communier à sa chair et communier à son sang, à la Vie de la grâce qui jaillit de son Sacré Coeur qui est devenu le Coeur de chair de Dieu qui est donné comme Coeur à son Nouveau Corps, nous mêmes.

Jésus nous invite par la communion à sa chair, à recevoir un Coeur Nouveau, son Coeur de chair qui est devenu le Coeur du Corps que nous formons avec Lui, le Coeur de son Eglise. C'est en communiant à sa chair, en ne faisant plus qu'une seule chair avec Lui que nous devenons un seul Coeur et un seul Esprit en Lui.

Et c'est aussi en Lui, en son Corps que la vision béatifique nous est communiqué. Nous sommes, je le crois, rendu chacun participant de la Vision béatifique du Christ. Tout ce qui est donné par le Père au Christ, le Christ le donne à tous ceux qui ne font plus qu'un seul Homme avec Lui, une seul chair, un seul Corps. Comme son Coeur est devenu notre Coeur à tous et à chacun, ce Coeur avec lequel nous sommes appelés à aimer Dieu et nous aimer les uns les autres.

Pour recevoir ce Coeur nouveau que Dieu avait promis par la bouche du prophète Ezéchiel, son Coeur de Chair et de fait recevoir en nous son Esprit Saint, son Coeur, nous devons faire une seul chair avec Jésus.

Alors que nous approchons de ce jour où nous allons fêter le Sacré Coeur de Jésus, il est bon de rappeler tout cela, de rappeler l'enseignement de Jésus sur sa chair livré pour nous, sur son sang versé pour nous.

Petero

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6344
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 09:16

petero a écrit:
Etait-ce simplement pour partager notre condition humaine, connaître la souffrance et la mort afin d'être humilié, brisé ?

Cher Petero,

Personne n'a jamais dit cela ici.

Dieu est immuable, il n'a besoin de rien ni de personne pour être.

Il est évident que Dieu s'est incarné pour nous sauver. C'est un acte gratuit.

Citation :
Moi je crois que c'est parce qu'il a partagé notre condition humaine, que Jésus a souffert et est mort, mais que le partage de notre condition humaine n'était pas la finalité de son incarnation.

Le Verbe s'est fait chair, pour que par sa chair à laquelle il nous fait communier, de laquelle il nous rend participant, nous recevions la Vie éternelle, sa Vie, la Vie divine et sa gloire, la gloire qu'il a été communiqué à son humanité.

Par tout le discours qu'il prononce sur le Pain de Vie, sur sa chair qu'il nous donne à manger, Jésus nous dit combien, il insiste par 3 fois, il est important que nous mangions sa chair et buvions son sang pour vivre par Lui, avec Lui et en Lui de la Vie divine qu'il communique à sa chair depuis son incarnation.

6 53 Alors Jésus leur dit "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous. 6 54 Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour. (Jean)

Le Verbe s'est fait chair, pour que nous vivions éternellement PAR LUI, par sa chair :

6 56 Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. 6 57 De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. (Jean)

De même que Jésus vit par le Père, reçois de son Père la Vie divine ; de même nous sommes appelés à vivre par le Fils pour recevoir de Lui la Vie divine que son père communique à sa chair.

Pour avoir la Vie en nous, c'est à dire la Vie qui vient d'en Haut et qui est éternelle, la Vie divine que le Verbe communique à sa chair, il nous faut manger sa chair et boire son sang, sa vie, à laquelle s'est mélé sa Vie divine, symbolisé par le sang et l'eau qui sont sortis de sa chair transpercée, de son coeur transpercé sur la croix.

Pour vivre éternellement avec Dieu, par Lui Jésus qui est Dieu fait chair, il nous faut communier à sa chair et communier à son sang, à la Vie de la grâce qui jaillit de son Sacré Coeur qui est devenu le Coeur de chair de Dieu qui est donné comme Coeur à son Nouveau Corps, nous mêmes.

Jésus nous invite par la communion à sa chair, à recevoir un Coeur Nouveau, son Coeur de chair qui est devenu le Coeur du Corps que nous formons avec Lui, le Coeur de son Eglise. C'est en communiant à sa chair, en ne faisant plus qu'une seule chair avec Lui que nous devenons un seul Coeur et un seul Esprit en Lui.

Et c'est aussi en Lui, en son Corps que la vision béatifique nous est communiqué. Nous sommes, je le crois, rendu chacun participant de la Vision béatifique du Christ. Tout ce qui est donné par le Père au Christ, le Christ le donne à tous ceux qui ne font plus qu'un seul Homme avec Lui, une seul chair, un seul Corps. Comme son Coeur est devenu notre Coeur à tous et à chacun, ce Coeur avec lequel nous sommes appelés à aimer Dieu et nous aimer les uns les autres.

Pour recevoir ce Coeur nouveau que Dieu avait promis par la bouche du prophète Ezéchiel, son Coeur de Chair et de fait recevoir en nous son Esprit Saint, son Coeur, nous devons faire une seul chair avec Jésus.

Alors que nous approchons de ce jour où nous allons fêter le Sacré Coeur de Jésus, il est bon de rappeler tout cela, de rappeler l'enseignement de Jésus sur sa chair livré pour nous, sur son sang versé pour nous.

Petero


Nous sommes catholiques, nous ne pouvons choisir (hérésie) entre le don de la vie par Jésus et sa mort.

Les deux finalités se complètent, se justifient l"une l'autre.

D'ailleurs si le don du sang et du corps était la finalité, Jésus aurait assompté.

Or Il est allé mourir.

Dieu ne fait rien en vain.

Sa mort est donc indispensable à notre salut comme tout le reste de sa vie.


Mon idée est que du fait de la kénose, Dieu l'innocent se devait de s'incarner et de subir le même sort que nous les coupables.

Ne pas oublier que Dieu est contraint par l'Amour, c'est a dire par lui même.

Revenir en haut Aller en bas
pichu



Messages : 127
Inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 14:18

le pere ne s'est pas incarné! ,jesus est nait de marie , dieu ne nait pas il a pas de commencement sa nature lui empeche de naitre il est incrée , jesus avait une ame donc une creation de dieu , tout les hommes sont issu de la creation de dieu avec le souffle de l'ame , qui aurait souffler l'ame a dieu?
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 15:09

pichu a écrit:
le pere ne s'est pas incarné! ,jesus est nait de marie , dieu ne nait pas il a pas de commencement sa nature lui empeche de naitre il est incrée , jesus avait une ame donc une creation de dieu , tout les hommes sont issu de la creation de dieu avec le souffle de l'ame , qui aurait souffler l'ame a dieu?

Pichu bonjour,

Jésus Est Dieu Son Nom veut dire " Dieu parmi nous !" ça c'est CLAIR !

l'erreur est de toujours tout mettre en morceaux alors que nous prétendons que Dieu Est UN !

Jésus nous a affirmé " Vous Êtes des Dieux !" ce qui veut dire vous êtes des êtres Spirituels Unis a L’Unique Père !

Paul dit que Les Baptisés qui sont donc les 1ers nés d'entre les morts Notre Père les a Connu de Toute Éternité en Jésus-Christ !

Jésus n'est pas un Être Créé IL EST LE VERBE et Principe de toutes Vie Spirituelle (hors Celle du Père), mais IL Partage avec Le Père La Même Nature Divine c'est pour cela qu'IL Est Nommé FILS Unique !

Jésus explique que ce qui sort de la bouche c'est ce qui déborde du Cœur , Le Père Est Le Cœur Divin et Jésus EST LA BOUCHE ET LE DÉBORDEMENT DE CE CŒUR !

donc ce que nous Sommes EN DIEU ; EST DEPUIS TOUJOURS SIMPLEMENT NOUS NOUS IGNORIONS AINSI et JÉSUS PAR SON INCARNATION NOUS L'a RÉVÉLÉE car " NUL NE CONNAIS LE FILS SINON LE PÈRE ET NUL NE CONNAIS LE PÈRE SINON LE FILS ET CELUI A QUI LE FILS VEUT BIEN LE RÉVÉLER !"

je ne sais si tu es Baptisé ? mais être en mesure de séparer Le Fils Verbe Divin du Père est une marque de division intérieure avec l'Esprit Saint , si Jésus par Le Baptême Est Devenu TON PRINCIPE TA RÉSURRECTION TA VIE, il est impossible d'écrire ce que tu écris là !
Jésus a garantis que "l'Esprit Saint prendra De MOI et IL vous le donnera , car ce qui Est au Père Est a Moi et ce qui Est a Moi Est au Père !" !

il importe peu de voir ce monde sous l'aspect du créer, ce qui importe c'est de Connaitre en Jésus l'Être que Tu ES Devenu par Sa Vie au Baptême , la face de ce monde est entrain de disparaître SEUL DEMEURE ce qui Est en Christ !
ce n'est pas l'âme pour elle même qui importe c'est l'Esprit du Christ , Paul dit " ce n'est plus moi qui vit mais Christ en moi l’Espérance (assurance) de La Gloire !" prière
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 15:53

petero a écrit:
Etait-ce simplement pour partager notre condition humaine, connaître la souffrance et la mort afin d'être humilié, brisé ?

NON .

La réponse de votre question se trouve textuellement dans JEAN 3 16-17 : "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. 17Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui."
Revenir en haut Aller en bas
pichu



Messages : 127
Inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 21:59

Théodéric a écrit:
pichu a écrit:
le pere ne s'est pas incarné! ,jesus est nait de marie , dieu ne nait pas il a pas de commencement sa nature lui empeche de naitre il est incrée , jesus avait une ame donc une creation de dieu , tout les hommes sont issu de la creation de dieu avec le souffle de l'ame , qui aurait souffler l'ame a dieu?

Pichu bonjour,

Jésus Est Dieu Son Nom veut dire " Dieu parmi nous !" ça c'est CLAIR !

l'erreur est de toujours tout mettre en morceaux alors que nous prétendons que Dieu Est UN !

Jésus nous a affirmé " Vous Êtes des Dieux !" ce qui veut dire vous êtes des êtres Spirituels Unis a L’Unique Père !

Paul dit que Les Baptisés qui sont donc les 1ers nés d'entre les morts Notre Père les a Connu de Toute Éternité en Jésus-Christ !

Jésus n'est pas un Être Créé IL EST LE VERBE et Principe de toutes Vie Spirituelle (hors Celle du Père), mais IL Partage avec Le Père La Même Nature Divine c'est pour cela qu'IL Est Nommé FILS Unique !

Jésus explique que ce qui sort de la bouche c'est ce qui déborde du Cœur , Le Père Est Le Cœur Divin et Jésus EST LA BOUCHE ET LE DÉBORDEMENT DE CE CŒUR !

donc ce que nous Sommes EN DIEU ; EST DEPUIS TOUJOURS SIMPLEMENT NOUS NOUS IGNORIONS AINSI et JÉSUS PAR SON INCARNATION NOUS L'a RÉVÉLÉE car " NUL NE CONNAIS LE FILS SINON LE PÈRE ET NUL NE CONNAIS LE PÈRE SINON LE FILS ET CELUI A QUI LE FILS VEUT BIEN LE RÉVÉLER !"

je ne sais si tu es Baptisé ? mais être en mesure de séparer Le Fils Verbe Divin du Père est une marque de division intérieure avec l'Esprit Saint , si Jésus par Le Baptême Est Devenu TON PRINCIPE TA RÉSURRECTION TA VIE, il est impossible d'écrire ce que tu écris là !
Jésus a garantis que "l'Esprit Saint prendra De MOI et IL vous le donnera , car ce qui Est au Père Est a Moi et ce qui Est a Moi Est au Père !" !

il importe peu de voir ce monde sous l'aspect du créer, ce qui importe c'est de Connaitre en Jésus l'Être que Tu ES Devenu par Sa Vie au Baptême , la face de ce monde est entrain de disparaître SEUL DEMEURE ce qui Est en Christ !
ce n'est pas l'âme pour elle même qui importe c'est l'Esprit du Christ , Paul dit " ce n'est plus moi qui vit mais Christ en moi l’Espérance (assurance) de La Gloire !" prière

mais le nom de jesus comme tout les noms ont une definition , jesus ne s'appelle pas dieu ou YHWH , a partir d'un prenom on ne peut rendre une personne divine , jesus n'est pas un etre crée? mais que je sache il avait bien une ame et un debut , ses caracterisitiques ne sont pas divine , le pere est dieu , ce therme de pere est une methaphore affective de dieu , le fils c'est le fils spirituelle , une envoyé comme jesus aimait le rappeller , adam est aussi appellé fils de dieu lui qui n'a ni pere ni mere mais c'est son fils spirituelle et non de filiation car dieu est unique jesus nous l'enseigne dans marc dieu n'a pas de descendant et d'ascendant , n'oubli pas que l'eternel est incrée


8.26 J'ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous; mais celui qui m'a envoyé est vrai, et ce que j'ai entendu de lui, je le dis au monde. jean:


Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père; car le Père est plus grand que moi." jean14.28


5.19 Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. jean

5.30 Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. jean:


tu vois jesus se distingue du pere (dieu) et meme face a satan jesus lui fait comprendre qu'il adore dieu et qu'il ne se prosternera jamais devant satan mais juste devant dieu

3 4.8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, 4.9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. 4.10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (mathieu )


jesus ne dit pas a satan je suis dieu adore moi et satan savait tres bien que jesus n'etait pas dieu car jamais il aurait oser tenter le pere le tout puissant car la bible nous dit dieu ne tente pas et ne peut etre tenter



Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 22:21

pichu a écrit:
Théodéric a écrit:
pichu a écrit:
le pere ne s'est pas incarné! ,jesus est nait de marie , dieu ne nait pas il a pas de commencement sa nature lui empeche de naitre il est incrée , jesus avait une ame donc une creation de dieu , tout les hommes sont issu de la creation de dieu avec le souffle de l'ame , qui aurait souffler l'ame a dieu?

Pichu bonjour,

Jésus Est Dieu Son Nom veut dire " Dieu parmi nous !" ça c'est CLAIR !

l'erreur est de toujours tout mettre en morceaux alors que nous prétendons que Dieu Est UN !

Jésus nous a affirmé " Vous Êtes des Dieux !" ce qui veut dire vous êtes des êtres Spirituels Unis a L’Unique Père !

Paul dit que Les Baptisés qui sont donc les 1ers nés d'entre les morts Notre Père les a Connu de Toute Éternité en Jésus-Christ !

Jésus n'est pas un Être Créé IL EST LE VERBE et Principe de toutes Vie Spirituelle (hors Celle du Père), mais IL Partage avec Le Père La Même Nature Divine c'est pour cela qu'IL Est Nommé FILS Unique !

Jésus explique que ce qui sort de la bouche c'est ce qui déborde du Cœur , Le Père Est Le Cœur Divin et Jésus EST LA BOUCHE ET LE DÉBORDEMENT DE CE CŒUR !

donc ce que nous Sommes EN DIEU ; EST DEPUIS TOUJOURS SIMPLEMENT NOUS NOUS IGNORIONS AINSI et JÉSUS PAR SON INCARNATION NOUS L'a RÉVÉLÉE car " NUL NE CONNAIS LE FILS SINON LE PÈRE ET NUL NE CONNAIS LE PÈRE SINON LE FILS ET CELUI A QUI LE FILS VEUT BIEN LE RÉVÉLER !"

je ne sais si tu es Baptisé ? mais être en mesure de séparer Le Fils Verbe Divin du Père est une marque de division intérieure avec l'Esprit Saint , si Jésus par Le Baptême Est Devenu TON PRINCIPE TA RÉSURRECTION TA VIE, il est impossible d'écrire ce que tu écris là !
Jésus a garantis que "l'Esprit Saint prendra De MOI et IL vous le donnera , car ce qui Est au Père Est a Moi et ce qui Est a Moi Est au Père !" !

il importe peu de voir ce monde sous l'aspect du créer, ce qui importe c'est de Connaitre en Jésus l'Être que Tu ES Devenu par Sa Vie au Baptême , la face de ce monde est entrain de disparaître SEUL DEMEURE ce qui Est en Christ !
ce n'est pas l'âme pour elle même qui importe c'est l'Esprit du Christ , Paul dit " ce n'est plus moi qui vit mais Christ en moi l’Espérance (assurance) de La Gloire !" prière

mais le nom de jesus comme tout les noms ont une definition , jesus ne s'appelle pas dieu ou YHWH , a partir d'un prenom on ne peut rendre une personne divine , jesus n'est pas un etre crée? mais que je sache il avait bien une ame et un debut , ses caracterisitiques ne sont pas divine , le pere est dieu , ce therme de pere est une methaphore affective de dieu , le fils c'est le fils spirituelle , une envoyé comme jesus aimait le rappeller , adam est aussi appellé fils de dieu lui qui n'a ni pere ni mere mais c'est son fils spirituelle et non de filiation car dieu est unique jesus nous l'enseigne dans marc dieu n'a pas de descendant et d'ascendant , n'oubli pas que l'eternel est incrée


8.26 J'ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous; mais celui qui m'a envoyé est vrai, et ce que j'ai entendu de lui, je le dis au monde. jean:


Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père; car le Père est plus grand que moi." jean14.28


5.19 Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. jean

5.30 Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. jean:


tu vois jesus se distingue du pere (dieu) et meme face a satan jesus lui fait comprendre qu'il adore dieu et qu'il ne se prosternera jamais devant satan mais juste devant dieu

3 4.8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, 4.9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. 4.10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (mathieu )


jesus ne dit pas a satan je suis dieu adore moi et satan savait tres bien que jesus n'etait pas dieu car jamais il aurait oser tenter le pere le tout puissant car la bible nous dit dieu ne tente pas et ne peut etre tenter




Si satan ne savait pas que Jésus est Dieu, pourquoi celui-ci lui a dit, alors qu'il était mis à l'épreuve:

"Alors le diable l'emmène dans la Ville Sainte, le place sur le faîte du Temple et lui dit: " Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas, car il est écrit: Il donnera pour toi des ordres à ses anges et ils te porteront sur leurs mains pour t'éviter de heurter du pied quelque pierre. " Jésus lui dit: " Il est aussi écrit: Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. " (Matthieu 4, 5-7)

D'autres passages indiquent que les démons savent qui est Jésus, comme celui-ci:

"Justement il y avait dans leur synagogue un homme possédé d'un esprit impur; il s'écria: " Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es: le Saint de Dieu. " (Marc 1, 23-24)
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 23:13

SJA a écrit:
petero a écrit:
Etait-ce simplement pour partager notre condition humaine, connaître la souffrance et la mort afin d'être humilié, brisé ?

Cher Petero,

Personne n'a jamais dit cela ici.

Dieu est immuable, il n'a besoin de rien ni de personne pour être. Il est évident que Dieu s'est incarné pour nous sauver. C'est un acte gratuit.

Nous sommes catholiques, nous ne pouvons choisir (hérésie) entre le don de la vie par Jésus et sa mort.

Mais qui a dit qu'il fallait choisir (hérésie) entre le don de la vie par Jésus et sa mort. C'est incroyable cette fixation que vous faites sur l'humiliation que Jésus a subi à la croix, sur ses souffrances, comme si c'était par ses souffrances que Jésus nous avait sauvé. Pourquoi Jésus a-t-il porté nos souffrances ? C'est parce qu'elles sont pour nous, un obstacle à l'amour. Jésus assume ces souffrances, toutes nos souffrances, pour triompher en nous et avec nous, de ces souffrances. Et c'est parce que Jésus a aimer son Père jusqu'au bout, même quand il se sent totalement abandonné par son Père, que Jésus nous sauve.

Pourquoi Jésus désire tant demeurer en nous et que nous demeurions en Lui, par notre communion à sa chair ? Pour qu'au milieu de nos épreuves, des souffrances que nous endurons, il puisse nous communiquer sa force, la force de son Esprit Saint ; cet Amour dont son Coeur était consumé, alors qu'il était crucifié par ceux qu'il était venu sauver. Cette force, on la reçoit de la Charité que son Esprit répand en nos coeur. C'est parce que Jésus nous rend participant de cet Amour dont il était consumé sur la Croix, qu'avec cet Amour, cette Charité, nous sommes rendus capables de porter nos propres croix.

SJA a écrit:
Sa mort est donc indispensable à notre salut comme tout le reste de sa vie.

Personne n'a dit le contraire !! Ce que vous dites, vous, par contre, c'est que c'est son humiliation qui était indispensable à notre salut.

C'est grâce à l'Amour infini, introduite en notre humanité par la Charité, qu'on peu éviter tout péché, que Marie a pu éviter tout péché, c'est à dire ne jamais manquer à l'Amour, car voilà ce qu'est le péché, un manquement à l'Amour. Jésus, nous fait communier à sa chair pour nous communiquer sa force d'Aimer qui lui vient de sa nature divine ; force d'Aimer surnaturellement, qui communique à tout son Corps et à nous qui sommes devenus ses membres.

SJA a écrit:
Mon idée est que du fait de la kénose, Dieu l'innocent se devait de s'incarner et de subir le même sort que nous les coupables.

Eh bien moi je ne crois pas que Jésus ai souffert pour "satisfaire" Dieu à notre place. Ce n'est pas en subissant la malédiction qui aurait du s'abattre sur nous que le Christ nous sauve. Expliquez-moi pourquoi le sang versé par Jésus aurait réjoui le Père, lui qui n'a même pas agréé l'offrande d'Isaac par son père, mais qui a transformé le sacrifice, mettant un bélier à la place de la victime raisonnable ?

Je ne crois pas que Jésus se soit livrer en rançon au Père. Je crois que la rançon que Jésus verse pour notre libération, il nous la verse à nous ; et cette rançon c'est son Amour, sa Charité avec laquelle on va pouvoir se libérer du péché et de la mort et des effets néfastes de la souffrance. Cette rançon, on est appelé à la reverser au Père, en lui rendant tout l'Amour que son Fils répand en notre coeur.

Voilà ce qui satisfait le Père, ce n'est pas la mort de son Fils sur la croix, mais tout l'Amour que nous lui rendons après que le Fils l'ai répandu en nous.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Mer 29 Juin 2011, 23:45

Mon cher Petero, il y a de sérieuses révisions à faire, et de toute urgence!!!

En premier lieu, comprenez les paroles des prières! surtout le Credo:

Citation :
Qui propter nos, homines, ET PROPTER NOSTRAM SALUTEM descendit de caelis
Et incarnatus est de Spiritu Sancto ex Maria Virginis, et homo factus est.


Qui pour nous autres, hommes, et pour notre salut est descendu des cieux.
Qui s'est incarné par l'opération du Saint-Esprit, dans le sein de la Vierge Marie est s'est fait homme

La réponse à votre question, vous l'avez dans le Credo: Dieu s'est incarné pour notre salut.

Et pour pousser plus loin la révision, un petit topo sur la Rédemption:

Abbé Boulenger, - La doctrine catholique, Tome I "Le dogme" Paris-Lyon, éd. Emmanuel Vitte, 1927 a écrit:
Étant donnée l'existence du péché originel, il y avait pour Dieu deux façons de traiter l'homme coupable - le punir ou lui rendre son amitié :

A. Si Dieu choisissait le premier parti, il pouvait annihiler le genre humain avec Adam ou simplement le réduire à l'ordre naturel.

B. Dans le second cas, deux solutions se présentaient également : 1. Ou bien Dieu pouvait pardonner l'injure, sans exiger de réparation. L'offensé est toujours libre d'oublier la faute de l'offenseur. Toutefois, cette alternative, si elle fait éclater la bonté, ne sauvegarde pas la justice, 2. Pour concilier la bonté et la justice, il est nécessaire que celui qui a offensé paie la rançon de sa faute. La question qui se pose est donc de savoir si l'homme pouvait apporter la rançon que Dieu était en droit d'exiger. En principe non, puisque l'offensé, étant Dieu, avait droit à une réparation infinie et que l'homme en était incapable. Mais il est évident que Dieu pouvait abandonner de ses droits et accepter la rançon que l'homme était en mesure de lui apporter. Dans ce cas, la rançon n'aurait pas été à la hauteur de l'offense.

Dans l'hypothèse donc où Dieu exigerait une réparation équivalente à l'injure, il n'y avait d'autre moyen que celui de l'intervention personnelle de Dieu lui-même. Dieu seul pouvait apporter la satisfaction exigée. Mais était-il possible à une personne divine de donner les marques d'abaissement et de soumission qui s'imposent comme conditions nécessaires à toute réparation d'une offense ? Elle ne le pouvait qu'en s'unissant une nature créée. Voilà pourquoi le Fils de Dieu devait s'incarner, s'il rentrait dans le plan divin de demander une satisfaction parfaite et en même temps de la donner. Est-ce à dire que le Dieu qui s'était abaissé déjà si profondément, quand il avait pris une nature humaine, devait aller jusqu'à l'extrême limite d'une mort honteuse et sanglante ? Certainement non, et une seule larme du Christ, une prière, l'abaissement de l'Incarnation, suffisaient largement à payer à Dieu la somme qu'il pouvait réclamer en raison de l'offense. D'où nous pouvons conclure que dans le cas où Dieu voulait exiger une réparation proportionnée à l'injure, la Rédemption devait se faire par l'Incarnation d'une personne divine, sans que la Passion fût le mode nécessaire.

Caractères de la Rédemption.

1 ° La Rédemption a été libre. C'est volontairement que Jésus a souffert et est mort pour nous. Au jardin des Oliviers, lorsqu'il terrassa les soldats de la cohorte romaine (Jean, XVIII, 7), il voulut montrer en effet qu'il pouvait leur échapper. Il s'est donc offert en oblation parce qu'il l'a voulu (Isaïe, Lui, 7). « Je donne ma vie, pouvait-il dire,... personne ne me la ravit, mais je la donne de moi-même » (Jean, X, 17,18).

La Rédemption a été une satisfaction pour le péché. Elle a été une satisfaction : a) substitutive, c'est-à-dire offerte par personne interposée, par un médiateur qui a acquitté les dettes de l'humanité coupable ; b) universelle, qui embrasse l'humanité tout entière; c) plénière, c'est-à-dire adéquate à l'offense. la valeur de la satisfaction dépend, en effet, de la dignité de celui qui l'offre, comme la grandeur de l'offense dépend de la dignité de celui qui est offensé; d) surabondante, comme le dit saint Paul (Eph., I, 8; Rom., V, 20). Toutes les actions du Christ, même la plus petite, étant de valeur infinie, et, par conséquent, surabondantes, le sacrifice de la Croix marque un point culminant qui dépasse ce qui était requis pour constituer une satisfaction plénière.

La Rédemption a été la réconciliation de l'homme pécheur avec Dieu. «Il nous a aimés, dit saint Jean, et nous a lavés de nos péchés dans son sang. » (Apoc., I, 5). « Il a porté, dit saint Pierre, nos péchés dans son propre corps sur le bois. » ( I Pierre, II, 24). Du fait même que la Rédemption réconcilie l'homme avec Dieu, il le délivre de l'esclavage du démon. Le Christ détruit sa puissance par sa mort et combat l'influence mauvaise qu'il avait sur les créatures (Héb., II, 14).

La Rédemption a été une restauration. Elle a rendu à l'homme les dons surnaturels : la grâce sanctifiante et la gloire du ciel que le péché d'Adam lui avait fait perdre (Jean, I, 12-16).




Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Jeu 30 Juin 2011, 07:57

[quote="Chris Prols"]
Citation :

La Rédemption a été une satisfaction pour le péché. Elle a été une satisfaction : a) substitutive, c'est-à-dire offerte par personne interposée, par un médiateur qui a acquitté les dettes de l'humanité coupable ; b) universelle, qui embrasse l'humanité tout entière; c) plénière, c'est-à-dire adéquate à l'offense. la valeur de la satisfaction dépend, en effet, de la dignité de celui qui l'offre, comme la grandeur de l'offense dépend de la dignité de celui qui est offensé; d) surabondante, comme le dit saint Paul (Eph., I, 8; Rom., V, 20). Toutes les actions du Christ, même la plus petite, étant de valeur infinie, et, par conséquent, surabondantes, le sacrifice de la Croix marque un point culminant qui dépasse ce qui était requis pour constituer une satisfaction plénière.

Cher Chris Pool,

Payer les dettes de quelqu'un, c'est vous en conviendrez, rembourser ce que cette personne doit. Et que devions-nous à Dieu sinon TOUT L'AMOUR que l'humanité aurait du lui donner si elle n'avait pas été entraîné dans le péché par la faute d'un seul, Adam ?

Jésus paie notre dette, en rendant à Dieu, par nous, avec nous et en nous, tout cet Amour.

C'est bien ce que je disais. Jésus met en l'humanité, répands en l'humanité, TOUT L'AMOUR que Dieu a mis en Lui pour que l'humanité rende à Dieu tout cet Amour. Et c'est bien parce que tout l'Amour que nous rendons à Dieu, par la Charité que son Esprit répand en nos coeurs, est agréé par Dieu, que Dieu est satisfait.

C'est bien TOUT SON AMOUR, qui est sa Vie donnée, qui est la rançon avec laquelle nous nous libérons et du péché et de la mort ; Amour que nous rendons au Père en lui offrant tout notre amour, tout être, toute notre vie purifiée par cet Amour.

Cet Amour il vient du Fils et retourne au Père en passant par son Corps, par nous qui sommes membres de son corps.

Citation :
La Rédemption a été une restauration. Elle a rendu à l'homme les dons surnaturels : la grâce sanctifiante et la gloire du ciel que le péché d'Adam lui avait fait perdre (Jean, I, 12-16).

C'est encore ce que je dis. Toute cette grâce sanctifiante et cette gloire dont Jésus est rempli en sa chair, son humanité depuis le premier jour de sa conception, elle est donné à tous ceux qui ne font plus qu'une seul chair avec Lui, un seul Coeur et un seul Esprit.

Jésus se substitue pas à nous sur la croix ; Jésus se substitue à nous dans l'amour qu'il rend au Père, bien que je n'aime pas se mot, car Jésus ne pourra jamais donner à notre place tout l'Amour que l'on doit au Père, puisque cela engage notre liberté, notre personne. Disons que Jésus nous offre, offre à notre liberté, tout son Amour qu'il répand en nos coeurs dans la Charité, pour que nous puissions l'offrir au Père, le redonner au Père ; afin que le Père retrouve en nous, par nous, le seul Amour qui puisse le satisfaire, celui qu'il communique à son fils depuis toute éternité.

Franchement, quel Père se satisferait-il de vois son fils souffrir le martyr ? Ce n'est pas la souffrance que son fils a subi qui a satisfait le Père, mais tout l'Amour qu'il a continué à avoir pour nous durant sa passion et qu'il continu à avoir en continuant sa Passion en son Corps, par tous les membres de sa chair qui, comme le dit Paul, complètent ce qui manque à la Passion de Jésus. Sur la croix, Jésus nous a aimé jusqu'au bout et il continu à nous aimer malgré toutes les blessures que les membres de son Eglise, depuis 2000 ans, lui font subir.

Ce qui satisfait le père, ce n'est pas notre souffrance, mais tout l'Amour que nous lui rendons, malgré les souffrances que nous endurons ; Amour qui vient de Lui, passant par le Coeur de son Fils qui nous le donne pour que nous le rendions au Père.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Jeu 30 Juin 2011, 15:04

Petero a écrit:
Ce n'est pas la souffrance que son fils a subi qui a satisfait le Père

Pourtant:

Abbé Boulenger, op. cit. a écrit:
Par sa passion et sa mort sur la croix, le Christ a satisfait pour tous les péchés des hommes et a mérité leur salut. Cet art. de foi, défini par le concile d'Ephèse, can.10 et par le concile de Trente, sess. VI, chap. VII, est fondé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Jeu 30 Juin 2011, 15:09

Chris Prols a écrit:
Petero a écrit:
Ce n'est pas la souffrance que son fils a subi qui a satisfait le Père

Pourtant:

Abbé Boulenger, op. cit. a écrit:
Par sa passion et sa mort sur la croix, le Christ a satisfait pour tous les péchés des hommes et a mérité leur salut. Cet art. de foi, défini par le concile d'Ephèse, can.10 et par le concile de Trente, sess. VI, chap. VII, est fondé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition.

Cher Chris Prols, la quantité de souffrance ne peut rien ! C'est parce que le Christ à aimer jusqu'à mourir et que sa prière plaisait au Père qu'elle a eu une valeur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Ven 01 Juil 2011, 07:59

Chris Prols a écrit:
Petero a écrit:
Ce n'est pas la souffrance que son fils a subi qui a satisfait le Père

Pourtant:

Abbé Boulenger, op. cit. a écrit:
Par sa passion et sa mort sur la croix, le Christ a satisfait pour tous les péchés des hommes et a mérité leur salut. Cet art. de foi, défini par le concile d'Ephèse, can.10 et par le concile de Trente, sess. VI, chap. VII, est fondé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition.

Cher Chris,

Cette théologie à laquelle vous semblez si attaché, elle a été remise en question par Thérèse de l'Enfant Jésus, la plus grande sainte des temps modernes ; Thèrèse, Docteur de l'Eglise.

Thérèse était entourée d'âmes (celle des soeurs du Carmel) qui était très généreuse, qui s'offrait en victime pour apaiser la justice de Dieu. Ces âmes généreuses pensaient que c'est en attirant sur soi la souffrance qu'on complètait ce qui manquait à la passion de Jésus, comme l'a dit St Paul. Elle pensait, c'était comme cela qu'on pensait à l'époque, comme vous le pensez encore, que la justice de Dieu fut satisfaite par les souffrance que son Fils avait enduré sur la croix. Comme si Jésus sur la croix n'avait fait que souffrir.

Vous oubliez que sur la Croix, Jésus nous a aimé passionnément ; et que c'est son Amour qui a été plus fort que la haine et le déchainement de souffrance qui s'abattait sur Lui.

Dieu le Père n'a jamais demandé à son Fils de souffrir pour réparer toutes les blessures faite à sa justice ; le Père a mis en Lui "TOUT SON AMOUR", pour que sa justice soit réparé par TOUT L'AMOUR que son Fils répandrai sur nous. Le sang que Jésus fait retomber sur les pécheurs pour les laver de leurs péchés, ce n'est rien d'autre que TOUT SON AMOUR, sa Vie.

Vous oubliez que l'offense qui est faite à Dieu par nos péchés, c'est une offense fait à l'Amour qu'il a toujours voulu répandre en nos coeur. Dieu n'est pas offensé pour lui-même, comme votre théologie le croit. Dieu est offensé pour nous, parce que le péché nous empêche d'accueillir en nous TOUT SON AMOUR.

Ecoutez ce que dit Thérèse :

Cette année, le 9 Juin, fête de la Sainte Trinité, j'ai reçu la grâce de comprendre plus que jamais combien Jésus désire être aimé. (NHA 831) Je pensais aux âmes qui s'offrent comme victimes à la Justice de Dieu afin de détourner et d'attirer sur elles es châtiments réservés aux coupables, cette offrande me semblait grande et généreuse, mais j'étais loin de me sentir portée à la faire. " O mon Dieu ! m'écriai-je au fond de mon coeur, n'y aura-t-il que votre Justice qui recevra des âmes s'immolant en victimes ?... Votre Amour Miséricordieux n'en a-t-il pas besoin lui aussi ?... De toutes parts il est méconnu, rejeté ; les coeurs auxquels vous désirez le prodiguer se tournent vers les créatures leur demandant le bonheur avec leur misérable affection, au lieu de se jeter dans vos bras et d'accepter votre Amour infini... O mon Dieu ! votre Amour méprisé va-t-il rester en votre Coeur ? Il me semble que si vous trouviez des âmes s'offrant en Victimes d'holocaustes à votre Amour, vous les consumeriez rapidement, il me semble que vous seriez heureux de ne point comprimer les flots d'infinies tendresses qui sont en vous... Si votre Justice aime à se décharger, elle qui ne s'étend que sur la terre, combien plus votre Amour Miséricordieux désire-t-il embraser les âmes, puisque votre Miséricorde s'élève jusqu'aux Cieux... (NHA 832) O mon Jésus ! que ce soit moi cette heureuse victime, consumez votre holocauste par le feu de votre Divin Amour !... " (Ps 36,6)

C'était ce qu'on pensait dans les Carmels au temps de Thérèse. Que c'était par la souffrance qu'on appèsait la colère de Dieu, qu'on réparait les péché et l'offense fait à Dieu par nos péchés. Alors on se faisait souffrir, on se martyrisait.

Thérèse nous a fait sortir de cette théologie dans laquelle vous êtes encore enfermé.

Jésus n'a pas satisfait par ses souffrance, mais par TOUT SON AMOUR qu'il a gardé POUR NOUS, pour le répandre sur nous, en nous, pour que nous ayons la Vie de Dieu en nous, pour que le péché recule en nous.

Votre théologie elle s'appuie sur la peur et pas sur l'amour. Ce que Jésus réclame quand il crie : "J'ai soif", ce ne sont pas des souffrances qui viendraient compléter les siennes comme le pensaient ces soeurs qui s'offraient en victime d'holocauste ; c'est l'amour des âmes. Jésus réclame des âme en lesquelles il va pouvoir répandre TOUT SON AMOUR, pour que nous puissions avec cet Amour, apaiser le Coeur de Dieu qui souffre de ne pouvoir déverser en ses créatures, toute la plénitude de son Amour.

Tout ceci n'empêche pas la souffrance que Thérèse va réclamer elle aussi, pour satisfaire sa soif d'aimer. Thérèse a voulu rejoindre, comme tous les mystiques, Jésus jusque dans sa Passion, non d'abord pour souffrir avec Lui, mais pour aimer avec Lui et satisfaire le Père qui lui-même, au coeur même de la Passion de son Fils, se donnait dans tout l'Amour dont son Fils était consumé.

Dommage que vous n'ayez pas compris cela. Puisse Ste Thérèse de l'Enfant Jésus vous ouvir les yeux et le coeur surtout et vous libérer de cette théologie qui nous domme de Dieu une image par laquelle on ne peut être que rebuté ; une image qu'on ne peut que rejeter.

Comment aimer un Dieu qui trouverait sa satisfaction dans nos souffrances ?

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Ven 01 Juil 2011, 21:03

pichu a écrit:
Théodéric a écrit:
pichu a écrit:
le pere ne s'est pas incarné! ,jesus est nait de marie , dieu ne nait pas il a pas de commencement sa nature lui empeche de naitre il est incrée , jesus avait une ame donc une creation de dieu , tout les hommes sont issu de la creation de dieu avec le souffle de l'ame , qui aurait souffler l'ame a dieu?

Pichu bonjour,

Jésus Est Dieu Son Nom veut dire " Dieu parmi nous !" ça c'est CLAIR !

l'erreur est de toujours tout mettre en morceaux alors que nous prétendons que Dieu Est UN !

Jésus nous a affirmé " Vous Êtes des Dieux !" ce qui veut dire vous êtes des êtres Spirituels Unis a L’Unique Père !

Paul dit que Les Baptisés qui sont donc les 1ers nés d'entre les morts Notre Père les a Connu de Toute Éternité en Jésus-Christ !

Jésus n'est pas un Être Créé IL EST LE VERBE et Principe de toutes Vie Spirituelle (hors Celle du Père), mais IL Partage avec Le Père La Même Nature Divine c'est pour cela qu'IL Est Nommé FILS Unique !

Jésus explique que ce qui sort de la bouche c'est ce qui déborde du Cœur , Le Père Est Le Cœur Divin et Jésus EST LA BOUCHE ET LE DÉBORDEMENT DE CE CŒUR !

donc ce que nous Sommes EN DIEU ; EST DEPUIS TOUJOURS SIMPLEMENT NOUS NOUS IGNORIONS AINSI et JÉSUS PAR SON INCARNATION NOUS L'a RÉVÉLÉE car " NUL NE CONNAIS LE FILS SINON LE PÈRE ET NUL NE CONNAIS LE PÈRE SINON LE FILS ET CELUI A QUI LE FILS VEUT BIEN LE RÉVÉLER !"

je ne sais si tu es Baptisé ? mais être en mesure de séparer Le Fils Verbe Divin du Père est une marque de division intérieure avec l'Esprit Saint , si Jésus par Le Baptême Est Devenu TON PRINCIPE TA RÉSURRECTION TA VIE, il est impossible d'écrire ce que tu écris là !
Jésus a garantis que "l'Esprit Saint prendra De MOI et IL vous le donnera , car ce qui Est au Père Est a Moi et ce qui Est a Moi Est au Père !" !

il importe peu de voir ce monde sous l'aspect du créer, ce qui importe c'est de Connaitre en Jésus l'Être que Tu ES Devenu par Sa Vie au Baptême , la face de ce monde est entrain de disparaître SEUL DEMEURE ce qui Est en Christ !
ce n'est pas l'âme pour elle même qui importe c'est l'Esprit du Christ , Paul dit " ce n'est plus moi qui vit mais Christ en moi l’Espérance (assurance) de La Gloire !" prière

mais le nom de jesus comme tout les noms ont une definition , jesus ne s'appelle pas dieu ou YHWH , a partir d'un prenom on ne peut rendre une personne divine , jesus n'est pas un etre crée? mais que je sache il avait bien une ame et un debut , ses caracterisitiques ne sont pas divine , le pere est dieu , ce therme de pere est une methaphore affective de dieu , le fils c'est le fils spirituelle , une envoyé comme jesus aimait le rappeller , adam est aussi appellé fils de dieu lui qui n'a ni pere ni mere mais c'est son fils spirituelle et non de filiation car dieu est unique jesus nous l'enseigne dans marc dieu n'a pas de descendant et d'ascendant , n'oubli pas que l'eternel est incrée


8.26 J'ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous; mais celui qui m'a envoyé est vrai, et ce que j'ai entendu de lui, je le dis au monde. jean:


Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père; car le Père est plus grand que moi." jean14.28


5.19 Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. jean

5.30 Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. jean:


tu vois jesus se distingue du pere (dieu) et meme face a satan jesus lui fait comprendre qu'il adore dieu et qu'il ne se prosternera jamais devant satan mais juste devant dieu

3 4.8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, 4.9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. 4.10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (mathieu )


jesus ne dit pas a satan je suis dieu adore moi et satan savait tres bien que jesus n'etait pas dieu car jamais il aurait oser tenter le pere le tout puissant car la bible nous dit dieu ne tente pas et ne peut etre tenter




Un nom exprime donc prophétiquement l’essence, le parfum, la personnalité cachée de celui qui le porte.
Quelques exemples parmi tant d’autres :


Abram (père haut et élevé) devient Abraham (père d’une multitude de nations) ;

Jacob signifie supplanteur, rusé, trompeur. Après sa transformation, il s’appellera Israël, ce qui veut dire : vainqueur pour ou avec Dieu.

Celui qui porte un nom a donc les caractéristiques-mêmes de ce nom; de même qu’une eau de Cologne a son parfum orienté selon l’extrait qui lui a servi de base !

C’est ainsi que dans la lignée des fils d’Israël, l’un des plus remarquables est « YESHOUA » appelé par les nations Jésus, et dont la naissance préparée par Dieu fait l’objet d’un miracle annoncé par le prophète Isaïe :

« Ecoutez donc, Maison de David … Le Seigneur vous donnera un signe. Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils… » Isaïe 7 : 13, 14.

Cela s’est produit exactement quelques 750 ans plus tard, avec la naissance surnaturelle de Yeshoua, fils de Myriam de la lignée de David ! L’ange qui lui apparût annonça :

« Tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Yeshoua, il sera grand, sera appelé Fils du Très Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père" Luc 1 : 31 à 32.

Joseph, le fiancé de Myriam, apprit aussi dans un songe, quelle était la volonté du Seigneur, et il lui fut précisé :

« Elle enfantera un fils et tu lui donneras le nom de Yeshoua, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » Matthieu 1 : 21.

C’est un nom qui réellement n’est pas comme les autres par sa portée prophétique : dans le nom de Yeshoua, il y a le parfum et l’essence même de Dieu !
Le prophète Isaïe, sous l’inspiration divine n’avait-il pas dit :

« Un enfant nous est né, un fils nous est donné et la domination reposera sur son épaule, on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu Puissant, Père Eternel, Prince de la paix" Isaïe 9 : 5.

Des attributs divins tout à fait exceptionnels qui n’avaient été donnés à personne d’autre que Lui. En effet, dans la personne de Yeshoua, c’est Dieu lui-même qui vient sauver l’être humain de ses péchés nombreux !


Quelle valeur immense que ce nom !
Et combien, celui qui le porte va se montrer à la hauteur de la signification de ce nom prophétique que nous allons expliquer.

Yeshoua est la contraction de deux mots : « Yé », racine du nom de l’Eternel et « Shoua » du verbe hébreu « Ocheya » qui signifie : secours, délivrance, salut, victoire, triomphe, aide, assistance, sauvetage, affranchissement, bonheur (ou être heureux).

Considérons ces qualificatifs, dans le ministère messianique de Yeshoua le Messie, que les nations appellent Jésus.

Nous allons nous rendre compte qu’il était bien selon l’étymologie de son nom : Dieu sauve et délivre.
La racine signifie donc :
1. - Secours :

Combien nombreux sont ceux qui ont été secourus dans leur détresse par Yeshoua. D’ailleurs, sa mère Myriam avait dit prophétiquement à sa naissance :

« Il a secouru Israël son serviteur et s’est souvenu de sa miséricorde » Luc 1 : 54

Nous disons que son nom signifie aussi :
2. - Délivrance :

C’est-à-dire, rendre libre quelqu’un en l’arrachant à son esclavage = délivrer. La Bible dit :

« Yeshoua ou Jésus a paru afin de détruire les œuvres du diable »

et c’est cela qu’Il a fait, délivrant de la puissance satanique ceux qui étaient possédés et tourmentés. L’Ecriture dit :

« Tous furent saisis de stupeur et ils se disaient les uns aux autres : quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs et ils sortent » Luc 4 : 36

et aujourd’hui encore, nous pouvons affirmer qu’en son Nom de nombreux démoniaques ont trouvé la guérison et la délivrance ! Nous en avons été témoins de nombreuses fois.

3. - Salut :

C’est-à-dire sauver celui qui est perdu : c’est là le point central de son ministère et la raison de sa venue sur terre !

À sa naissance, déjà, un vieillard nommé Siméon disait pro- phétiquement en tenant l’enfant dans ses bras :

« Mes yeux ont vu ton salut

(Yeshouateha),

salut que tu as préparé devant tous les peuples,

lumière pour éclairer les nations et gloire d’Israël ton peuple " Luc 2 : 30.

Plus tard, au cours de son ministère, Yeshoua dira à Zachée, qu’il découvre à Jéricho, caché dans un arbre :


« Le salut est entré dans ta maison, car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » Luc 19 : 10.

A Golgotha, en mourant crucifié, le Messie Yeshoua donnait son sang pour sauver les humains tous perdus dans leur péché, il faisait l’expiation à leur place afin que s’accomplisse ce que le prophète Isaïe avait dit :

« Il a livré sa vie en sacrifice pour le péché » Esaïe 53 : 10.

La racine du nom de Yeshoua signifie aussi :
4. - Victoire, triomphe :
C’est-à-dire, abattre un ennemi et en triompher et il est ici, évidemment, fait allusion aux démons et forces diaboliques que le Messie est venu vaincre, la Bible dit de lui :


« Il a dépouillé les dominations et les autorités (sous-entendu diaboliques) et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix»

Colossiens 2 : 15.

N’est-il pas écrit dès la Genèse :

« La postérité de la femme lui écrasera la tête » ?

Et ce fut là que satan, le serpent ancien fut vaincu !

Son nom signifie encore :
5. - Aide – assistance :

C’est-à-dire un soutien et un appui sur lequel on peut compter : un fondement solide sur lequel on peut s’appuyer sans danger.

Or, l’Ecriture dit du Messie :

« J’ai mis pour fondement en Sion une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée et celui qui la prendra pour appui n’aura point hâte de fuir » Isaïe 28 : 16.





Une autre caractéristique du nom de Yeshoua est :
6. - Sauvetage :
avec la pensée du sauveteur qui vient au secours de quelqu’un en danger et cela au péril de sa vie.

Mais celui qui arrache les âmes à la perdition, l’Ecriture l’appelle le sauveur, d’où le nom de Yeshoua, ou encore le rédempteur avec la pensée de sauver en rachetant et c’est bien là ce que le Messie a fait !

7. - Affranchissement :
c’est encore la signification du nom de Yeshoua. C’est sortir quelqu’un de l’esclavage dans lequel il est enchaîné ; cela, Yeshoua n’a pas cessé de le faire, tout au long de son ministère.

« Quiconque se livre au péché, disait-il, est esclave du péché, si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libre » Jean 8 : 34 à 36.

Yeshoua donne la liberté, Il peut vous affranchir en brisant vos liens, vos chaînes, faîtes-lui confiance. Il brise les fers et délivre les captifs.

Enfin, ce nom extraordinaire signifie aussi :
8. - Bonheur ou félicité :
C’est-à-dire, être heureux … et qui ne voudrait l’être ? Le Roi David lui-même posait cette interrogation douloureuse au Psaume 4 : 7

« Qui nous fera voir le bonheur ? »


Une seule réponse pour les Juifs ou les gens de toute race : c’est Yeshoua le Messie appelé par les nations Jésus ; Lui donne le vrai bonheur.

Un fils d’Israël appelé Paul ou Shaoul de Tarse pouvait dire au tribunal devant le roi Agrippa :

« Je m’estime heureux » Actes 26 : 2

tout simplement parce que le Messie avait transformé sa vie en lui donnant le bonheur et la félicité, c’est-à-dire, la paix du cœur et de l’âme.

Du ministère messianique de Yeshoua, le psalmiste disait déjà prophétiquement :
« Tous les rois se prosterneront devant lui, toutes les nations le serviront » et ce sera bientôt une réalité, puis il ajoute :

« car il délivrera le pauvre qui crie, et le malheureux qui n’a point d’aide, il aura pitié du misérable et de l’indigent et il sauvera la vie des pauvres, il les affranchira de l’oppression et de la violence et leur sang aura du prix à ses yeux » Psaume 72 : 11 à 14.

Enfin, toute l’Ecriture souligne clairement que Yeshoua le Messie, c’est Dieu lui-même.
Et si cela vous choque, alors, il faudrait savoir si c’est vous ou Dieu qui a raison, puisque l’Eternel lui-même dit, et vous pouvez le lire dans Isaïe 45 : 20 à 25 :


« Il n’y a pas d’autre Dieu que moi, je suis le seul Dieu juste et qui sauve »

et ici, dans l’hébreu, il y a le mot « Mashiah » qui peut être traduit par Messie.

Donc, Dieu se déclare Messie et le prophète ajoute au nom du Seigneur :
« Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu et il n’y en a point d’autre ! "

Ainsi pour sauver un monde pécheur et rebelle, Dieu s’est volontairement enfermé dans le temps, la matière, l’espace prenant une forme d’homme.

Dieu prend un nom nouveau en fonction de son œuvre de salut : Yeshoua Dieu sauveur ou libérateur !

Pour conclure, nous voulons affirmer, Bible en main,

« qu’il n’y a de salut en aucun autre que Yéshoua que les nations appellent Jésus car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » !

Amis, le temps est venu de reconnaître notre erreur à son sujet : Il est le Messie d’Israël et le sauveur du monde.
Voulez-vous l’accepter comme votre libérateur, votre sauveur ? Afin que vos péchés soient pardonnés ? Et alors, votre vie sera transformée et illuminée de la bénédiction divine !

AMEN.

Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Ven 01 Juil 2011, 21:21

Mister be a écrit:
pichu a écrit:


mais le nom de jesus comme tout les noms ont une definition , jesus ne s'appelle pas dieu ou YHWH , a partir d'un prenom on ne peut rendre une personne divine , jesus n'est pas un etre crée? mais que je sache il avait bien une ame et un debut , ses caracterisitiques ne sont pas divine , le pere est dieu , ce therme de pere est une methaphore affective de dieu , le fils c'est le fils spirituelle , une envoyé comme jesus aimait le rappeller , adam est aussi appellé fils de dieu lui qui n'a ni pere ni mere mais c'est son fils spirituelle et non de filiation car dieu est unique jesus nous l'enseigne dans marc dieu n'a pas de descendant et d'ascendant , n'oubli pas que l'eternel est incrée.


Un nom exprime donc prophétiquement l’essence, le parfum, la personnalité cachée de celui qui le porte.
Quelques exemples parmi tant d’autres :


Abram (père haut et élevé) devient Abraham (père d’une multitude de nations) ;

Jacob signifie supplanteur, rusé, trompeur. Après sa transformation, il s’appellera Israël, ce qui veut dire : vainqueur pour ou avec Dieu.

Celui qui porte un nom a donc les caractéristiques-mêmes de ce nom; de même qu’une eau de Cologne a son parfum orienté selon l’extrait qui lui a servi de base !

C’est ainsi que dans la lignée des fils d’Israël, l’un des plus remarquables est « YESHOUA » appelé par les nations Jésus, et dont la naissance préparée par Dieu fait l’objet d’un miracle annoncé par le prophète Isaïe :

« Ecoutez donc, Maison de David … Le Seigneur vous donnera un signe. Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils… » Isaïe 7 : 13, 14.

Cela s’est produit exactement quelques 750 ans plus tard, avec la naissance surnaturelle de Yeshoua, fils de Myriam de la lignée de David ! L’ange qui lui apparût annonça :

« Tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Yeshoua, il sera grand, sera appelé Fils du Très Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père" Luc 1 : 31 à 32.

Joseph, le fiancé de Myriam, apprit aussi dans un songe, quelle était la volonté du Seigneur, et il lui fut précisé :

« Elle enfantera un fils et tu lui donneras le nom de Yeshoua, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » Matthieu 1 : 21.

C’est un nom qui réellement n’est pas comme les autres par sa portée prophétique : dans le nom de Yeshoua, il y a le parfum et l’essence même de Dieu !
Le prophète Isaïe, sous l’inspiration divine n’avait-il pas dit :

« Un enfant nous est né, un fils nous est donné et la domination reposera sur son épaule, on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu Puissant, Père Eternel, Prince de la paix" Isaïe 9 : 5.

Des attributs divins tout à fait exceptionnels qui n’avaient été donnés à personne d’autre que Lui. En effet, dans la personne de Yeshoua, c’est Dieu lui-même qui vient sauver l’être humain de ses péchés nombreux !


Quelle valeur immense que ce nom !
Et combien, celui qui le porte va se montrer à la hauteur de la signification de ce nom prophétique que nous allons expliquer.

Yeshoua est la contraction de deux mots : « Yé », racine du nom de l’Eternel et « Shoua » du verbe hébreu « Ocheya » qui signifie : secours, délivrance, salut, victoire, triomphe, aide, assistance, sauvetage, affranchissement, bonheur (ou être heureux).

Considérons ces qualificatifs, dans le ministère messianique de Yeshoua le Messie, que les nations appellent Jésus.

Nous allons nous rendre compte qu’il était bien selon l’étymologie de son nom : Dieu sauve et délivre.
La racine signifie donc :
1. - Secours :

Combien nombreux sont ceux qui ont été secourus dans leur détresse par Yeshoua. D’ailleurs, sa mère Myriam avait dit prophétiquement à sa naissance :

« Il a secouru Israël son serviteur et s’est souvenu de sa miséricorde » Luc 1 : 54

Nous disons que son nom signifie aussi :
2. - Délivrance :

C’est-à-dire, rendre libre quelqu’un en l’arrachant à son esclavage = délivrer. La Bible dit :

« Yeshoua ou Jésus a paru afin de détruire les œuvres du diable »

et c’est cela qu’Il a fait, délivrant de la puissance satanique ceux qui étaient possédés et tourmentés. L’Ecriture dit :

« Tous furent saisis de stupeur et ils se disaient les uns aux autres : quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs et ils sortent » Luc 4 : 36

et aujourd’hui encore, nous pouvons affirmer qu’en son Nom de nombreux démoniaques ont trouvé la guérison et la délivrance ! Nous en avons été témoins de nombreuses fois.

3. - Salut :

C’est-à-dire sauver celui qui est perdu : c’est là le point central de son ministère et la raison de sa venue sur terre !

À sa naissance, déjà, un vieillard nommé Siméon disait pro- phétiquement en tenant l’enfant dans ses bras :

« Mes yeux ont vu ton salut

(Yeshouateha),

salut que tu as préparé devant tous les peuples,

lumière pour éclairer les nations et gloire d’Israël ton peuple " Luc 2 : 30.

Plus tard, au cours de son ministère, Yeshoua dira à Zachée, qu’il découvre à Jéricho, caché dans un arbre :


« Le salut est entré dans ta maison, car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » Luc 19 : 10.

A Golgotha, en mourant crucifié, le Messie Yeshoua donnait son sang pour sauver les humains tous perdus dans leur péché, il faisait l’expiation à leur place afin que s’accomplisse ce que le prophète Isaïe avait dit :

« Il a livré sa vie en sacrifice pour le péché » Esaïe 53 : 10.

La racine du nom de Yeshoua signifie aussi :
4. - Victoire, triomphe :
C’est-à-dire, abattre un ennemi et en triompher et il est ici, évidemment, fait allusion aux démons et forces diaboliques que le Messie est venu vaincre, la Bible dit de lui :


« Il a dépouillé les dominations et les autorités (sous-entendu diaboliques) et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix»

Colossiens 2 : 15.

N’est-il pas écrit dès la Genèse :

« La postérité de la femme lui écrasera la tête » ?

Et ce fut là que satan, le serpent ancien fut vaincu !

Son nom signifie encore :
5. - Aide – assistance :

C’est-à-dire un soutien et un appui sur lequel on peut compter : un fondement solide sur lequel on peut s’appuyer sans danger.

Or, l’Ecriture dit du Messie :

« J’ai mis pour fondement en Sion une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée et celui qui la prendra pour appui n’aura point hâte de fuir » Isaïe 28 : 16.





Une autre caractéristique du nom de Yeshoua est :
6. - Sauvetage :
avec la pensée du sauveteur qui vient au secours de quelqu’un en danger et cela au péril de sa vie.

Mais celui qui arrache les âmes à la perdition, l’Ecriture l’appelle le sauveur, d’où le nom de Yeshoua, ou encore le rédempteur avec la pensée de sauver en rachetant et c’est bien là ce que le Messie a fait !

7. - Affranchissement :
c’est encore la signification du nom de Yeshoua. C’est sortir quelqu’un de l’esclavage dans lequel il est enchaîné ; cela, Yeshoua n’a pas cessé de le faire, tout au long de son ministère.

« Quiconque se livre au péché, disait-il, est esclave du péché, si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libre » Jean 8 : 34 à 36.

Yeshoua donne la liberté, Il peut vous affranchir en brisant vos liens, vos chaînes, faîtes-lui confiance. Il brise les fers et délivre les captifs.

Enfin, ce nom extraordinaire signifie aussi :
8. - Bonheur ou félicité :
C’est-à-dire, être heureux … et qui ne voudrait l’être ? Le Roi David lui-même posait cette interrogation douloureuse au Psaume 4 : 7

« Qui nous fera voir le bonheur ? »


Une seule réponse pour les Juifs ou les gens de toute race : c’est Yeshoua le Messie appelé par les nations Jésus ; Lui donne le vrai bonheur.

Un fils d’Israël appelé Paul ou Shaoul de Tarse pouvait dire au tribunal devant le roi Agrippa :

« Je m’estime heureux » Actes 26 : 2

tout simplement parce que le Messie avait transformé sa vie en lui donnant le bonheur et la félicité, c’est-à-dire, la paix du cœur et de l’âme.

Du ministère messianique de Yeshoua, le psalmiste disait déjà prophétiquement :
« Tous les rois se prosterneront devant lui, toutes les nations le serviront » et ce sera bientôt une réalité, puis il ajoute :

« car il délivrera le pauvre qui crie, et le malheureux qui n’a point d’aide, il aura pitié du misérable et de l’indigent et il sauvera la vie des pauvres, il les affranchira de l’oppression et de la violence et leur sang aura du prix à ses yeux » Psaume 72 : 11 à 14.

Enfin, toute l’Ecriture souligne clairement que Yeshoua le Messie, c’est Dieu lui-même.
Et si cela vous choque, alors, il faudrait savoir si c’est vous ou Dieu qui a raison, puisque l’Eternel lui-même dit, et vous pouvez le lire dans Isaïe 45 : 20 à 25 :


« Il n’y a pas d’autre Dieu que moi, je suis le seul Dieu juste et qui sauve »

et ici, dans l’hébreu, il y a le mot « Mashiah » qui peut être traduit par Messie.

Donc, Dieu se déclare Messie et le prophète ajoute au nom du Seigneur :
« Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu et il n’y en a point d’autre ! "

Ainsi pour sauver un monde pécheur et rebelle, Dieu s’est volontairement enfermé dans le temps, la matière, l’espace prenant une forme d’homme.

Dieu prend un nom nouveau en fonction de son œuvre de salut : Yeshoua Dieu sauveur ou libérateur !

Pour conclure, nous voulons affirmer, Bible en main,

« qu’il n’y a de salut en aucun autre que Yéshoua que les nations appellent Jésus car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » !

Amis, le temps est venu de reconnaître notre erreur à son sujet : Il est le Messie d’Israël et le sauveur du monde.
Voulez-vous l’accepter comme votre libérateur, votre sauveur ? Afin que vos péchés soient pardonnés ? Et alors, votre vie sera transformée et illuminée de la bénédiction divine !

AMEN.


I love you I love you I love you Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Ven 01 Juil 2011, 21:41

Mister be a écrit:
pichu a écrit:
Théodéric a écrit:
pichu a écrit:
le pere ne s'est pas incarné! ,jesus est nait de marie , dieu ne nait pas il a pas de commencement sa nature lui empeche de naitre il est incrée , jesus avait une ame donc une creation de dieu , tout les hommes sont issu de la creation de dieu avec le souffle de l'ame , qui aurait souffler l'ame a dieu?

Pichu bonjour,

Jésus Est Dieu Son Nom veut dire " Dieu parmi nous !" ça c'est CLAIR !

l'erreur est de toujours tout mettre en morceaux alors que nous prétendons que Dieu Est UN !

Jésus nous a affirmé " Vous Êtes des Dieux !" ce qui veut dire vous êtes des êtres Spirituels Unis a L’Unique Père !

Paul dit que Les Baptisés qui sont donc les 1ers nés d'entre les morts Notre Père les a Connu de Toute Éternité en Jésus-Christ !

Jésus n'est pas un Être Créé IL EST LE VERBE et Principe de toutes Vie Spirituelle (hors Celle du Père), mais IL Partage avec Le Père La Même Nature Divine c'est pour cela qu'IL Est Nommé FILS Unique !

Jésus explique que ce qui sort de la bouche c'est ce qui déborde du Cœur , Le Père Est Le Cœur Divin et Jésus EST LA BOUCHE ET LE DÉBORDEMENT DE CE CŒUR !

donc ce que nous Sommes EN DIEU ; EST DEPUIS TOUJOURS SIMPLEMENT NOUS NOUS IGNORIONS AINSI et JÉSUS PAR SON INCARNATION NOUS L'a RÉVÉLÉE car " NUL NE CONNAIS LE FILS SINON LE PÈRE ET NUL NE CONNAIS LE PÈRE SINON LE FILS ET CELUI A QUI LE FILS VEUT BIEN LE RÉVÉLER !"

je ne sais si tu es Baptisé ? mais être en mesure de séparer Le Fils Verbe Divin du Père est une marque de division intérieure avec l'Esprit Saint , si Jésus par Le Baptême Est Devenu TON PRINCIPE TA RÉSURRECTION TA VIE, il est impossible d'écrire ce que tu écris là !
Jésus a garantis que "l'Esprit Saint prendra De MOI et IL vous le donnera , car ce qui Est au Père Est a Moi et ce qui Est a Moi Est au Père !" !

il importe peu de voir ce monde sous l'aspect du créer, ce qui importe c'est de Connaitre en Jésus l'Être que Tu ES Devenu par Sa Vie au Baptême , la face de ce monde est entrain de disparaître SEUL DEMEURE ce qui Est en Christ !
ce n'est pas l'âme pour elle même qui importe c'est l'Esprit du Christ , Paul dit " ce n'est plus moi qui vit mais Christ en moi l’Espérance (assurance) de La Gloire !" prière

mais le nom de jesus comme tout les noms ont une definition , jesus ne s'appelle pas dieu ou YHWH , a partir d'un prenom on ne peut rendre une personne divine , jesus n'est pas un etre crée? mais que je sache il avait bien une ame et un debut , ses caracterisitiques ne sont pas divine , le pere est dieu , ce therme de pere est une methaphore affective de dieu , le fils c'est le fils spirituelle , une envoyé comme jesus aimait le rappeller , adam est aussi appellé fils de dieu lui qui n'a ni pere ni mere mais c'est son fils spirituelle et non de filiation car dieu est unique jesus nous l'enseigne dans marc dieu n'a pas de descendant et d'ascendant , n'oubli pas que l'eternel est incrée


8.26 J'ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous; mais celui qui m'a envoyé est vrai, et ce que j'ai entendu de lui, je le dis au monde. jean:


Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père; car le Père est plus grand que moi." jean14.28


5.19 Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. jean

5.30 Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. jean:


tu vois jesus se distingue du pere (dieu) et meme face a satan jesus lui fait comprendre qu'il adore dieu et qu'il ne se prosternera jamais devant satan mais juste devant dieu

3 4.8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, 4.9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. 4.10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (mathieu )


jesus ne dit pas a satan je suis dieu adore moi et satan savait tres bien que jesus n'etait pas dieu car jamais il aurait oser tenter le pere le tout puissant car la bible nous dit dieu ne tente pas et ne peut etre tenter




Un nom exprime donc prophétiquement l’essence, le parfum, la personnalité cachée de celui qui le porte.
Quelques exemples parmi tant d’autres :


Abram (père haut et élevé) devient Abraham (père d’une multitude de nations) ;

Jacob signifie supplanteur, rusé, trompeur. Après sa transformation, il s’appellera Israël, ce qui veut dire : vainqueur pour ou avec Dieu.

Celui qui porte un nom a donc les caractéristiques-mêmes de ce nom; de même qu’une eau de Cologne a son parfum orienté selon l’extrait qui lui a servi de base !

C’est ainsi que dans la lignée des fils d’Israël, l’un des plus remarquables est « YESHOUA » appelé par les nations Jésus, et dont la naissance préparée par Dieu fait l’objet d’un miracle annoncé par le prophète Isaïe :

« Ecoutez donc, Maison de David … Le Seigneur vous donnera un signe. Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils… » Isaïe 7 : 13, 14.

Cela s’est produit exactement quelques 750 ans plus tard, avec la naissance surnaturelle de Yeshoua, fils de Myriam de la lignée de David ! L’ange qui lui apparût annonça :

« Tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Yeshoua, il sera grand, sera appelé Fils du Très Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père" Luc 1 : 31 à 32.

Joseph, le fiancé de Myriam, apprit aussi dans un songe, quelle était la volonté du Seigneur, et il lui fut précisé :

« Elle enfantera un fils et tu lui donneras le nom de Yeshoua, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » Matthieu 1 : 21.

C’est un nom qui réellement n’est pas comme les autres par sa portée prophétique : dans le nom de Yeshoua, il y a le parfum et l’essence même de Dieu !
Le prophète Isaïe, sous l’inspiration divine n’avait-il pas dit :

« Un enfant nous est né, un fils nous est donné et la domination reposera sur son épaule, on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu Puissant, Père Eternel, Prince de la paix" Isaïe 9 : 5.

Des attributs divins tout à fait exceptionnels qui n’avaient été donnés à personne d’autre que Lui. En effet, dans la personne de Yeshoua, c’est Dieu lui-même qui vient sauver l’être humain de ses péchés nombreux !


Quelle valeur immense que ce nom !
Et combien, celui qui le porte va se montrer à la hauteur de la signification de ce nom prophétique que nous allons expliquer.

Yeshoua est la contraction de deux mots : « Yé », racine du nom de l’Eternel et « Shoua » du verbe hébreu « Ocheya » qui signifie : secours, délivrance, salut, victoire, triomphe, aide, assistance, sauvetage, affranchissement, bonheur (ou être heureux).

Considérons ces qualificatifs, dans le ministère messianique de Yeshoua le Messie, que les nations appellent Jésus.

Nous allons nous rendre compte qu’il était bien selon l’étymologie de son nom : Dieu sauve et délivre.
La racine signifie donc :
1. - Secours :

Combien nombreux sont ceux qui ont été secourus dans leur détresse par Yeshoua. D’ailleurs, sa mère Myriam avait dit prophétiquement à sa naissance :

« Il a secouru Israël son serviteur et s’est souvenu de sa miséricorde » Luc 1 : 54

Nous disons que son nom signifie aussi :
2. - Délivrance :

C’est-à-dire, rendre libre quelqu’un en l’arrachant à son esclavage = délivrer. La Bible dit :

« Yeshoua ou Jésus a paru afin de détruire les œuvres du diable »

et c’est cela qu’Il a fait, délivrant de la puissance satanique ceux qui étaient possédés et tourmentés. L’Ecriture dit :

« Tous furent saisis de stupeur et ils se disaient les uns aux autres : quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs et ils sortent » Luc 4 : 36

et aujourd’hui encore, nous pouvons affirmer qu’en son Nom de nombreux démoniaques ont trouvé la guérison et la délivrance ! Nous en avons été témoins de nombreuses fois.

3. - Salut :

C’est-à-dire sauver celui qui est perdu : c’est là le point central de son ministère et la raison de sa venue sur terre !

À sa naissance, déjà, un vieillard nommé Siméon disait pro- phétiquement en tenant l’enfant dans ses bras :

« Mes yeux ont vu ton salut

(Yeshouateha),

salut que tu as préparé devant tous les peuples,

lumière pour éclairer les nations et gloire d’Israël ton peuple " Luc 2 : 30.

Plus tard, au cours de son ministère, Yeshoua dira à Zachée, qu’il découvre à Jéricho, caché dans un arbre :


« Le salut est entré dans ta maison, car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » Luc 19 : 10.

A Golgotha, en mourant crucifié, le Messie Yeshoua donnait son sang pour sauver les humains tous perdus dans leur péché, il faisait l’expiation à leur place afin que s’accomplisse ce que le prophète Isaïe avait dit :

« Il a livré sa vie en sacrifice pour le péché » Esaïe 53 : 10.

La racine du nom de Yeshoua signifie aussi :
4. - Victoire, triomphe :
C’est-à-dire, abattre un ennemi et en triompher et il est ici, évidemment, fait allusion aux démons et forces diaboliques que le Messie est venu vaincre, la Bible dit de lui :


« Il a dépouillé les dominations et les autorités (sous-entendu diaboliques) et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix»

Colossiens 2 : 15.

N’est-il pas écrit dès la Genèse :

« La postérité de la femme lui écrasera la tête » ?

Et ce fut là que satan, le serpent ancien fut vaincu !

Son nom signifie encore :
5. - Aide – assistance :

C’est-à-dire un soutien et un appui sur lequel on peut compter : un fondement solide sur lequel on peut s’appuyer sans danger.

Or, l’Ecriture dit du Messie :

« J’ai mis pour fondement en Sion une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée et celui qui la prendra pour appui n’aura point hâte de fuir » Isaïe 28 : 16.





Une autre caractéristique du nom de Yeshoua est :
6. - Sauvetage :
avec la pensée du sauveteur qui vient au secours de quelqu’un en danger et cela au péril de sa vie.

Mais celui qui arrache les âmes à la perdition, l’Ecriture l’appelle le sauveur, d’où le nom de Yeshoua, ou encore le rédempteur avec la pensée de sauver en rachetant et c’est bien là ce que le Messie a fait !

7. - Affranchissement :
c’est encore la signification du nom de Yeshoua. C’est sortir quelqu’un de l’esclavage dans lequel il est enchaîné ; cela, Yeshoua n’a pas cessé de le faire, tout au long de son ministère.

« Quiconque se livre au péché, disait-il, est esclave du péché, si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libre » Jean 8 : 34 à 36.

Yeshoua donne la liberté, Il peut vous affranchir en brisant vos liens, vos chaînes, faîtes-lui confiance. Il brise les fers et délivre les captifs.

Enfin, ce nom extraordinaire signifie aussi :
8. - Bonheur ou félicité :
C’est-à-dire, être heureux … et qui ne voudrait l’être ? Le Roi David lui-même posait cette interrogation douloureuse au Psaume 4 : 7

« Qui nous fera voir le bonheur ? »


Une seule réponse pour les Juifs ou les gens de toute race : c’est Yeshoua le Messie appelé par les nations Jésus ; Lui donne le vrai bonheur.

Un fils d’Israël appelé Paul ou Shaoul de Tarse pouvait dire au tribunal devant le roi Agrippa :

« Je m’estime heureux » Actes 26 : 2

tout simplement parce que le Messie avait transformé sa vie en lui donnant le bonheur et la félicité, c’est-à-dire, la paix du cœur et de l’âme.

Du ministère messianique de Yeshoua, le psalmiste disait déjà prophétiquement :
« Tous les rois se prosterneront devant lui, toutes les nations le serviront » et ce sera bientôt une réalité, puis il ajoute :

« car il délivrera le pauvre qui crie, et le malheureux qui n’a point d’aide, il aura pitié du misérable et de l’indigent et il sauvera la vie des pauvres, il les affranchira de l’oppression et de la violence et leur sang aura du prix à ses yeux » Psaume 72 : 11 à 14.

Enfin, toute l’Ecriture souligne clairement que Yeshoua le Messie, c’est Dieu lui-même.
Et si cela vous choque, alors, il faudrait savoir si c’est vous ou Dieu qui a raison, puisque l’Eternel lui-même dit, et vous pouvez le lire dans Isaïe 45 : 20 à 25 :


« Il n’y a pas d’autre Dieu que moi, je suis le seul Dieu juste et qui sauve »

et ici, dans l’hébreu, il y a le mot « Mashiah » qui peut être traduit par Messie.

Donc, Dieu se déclare Messie et le prophète ajoute au nom du Seigneur :
« Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu et il n’y en a point d’autre ! "

Ainsi pour sauver un monde pécheur et rebelle, Dieu s’est volontairement enfermé dans le temps, la matière, l’espace prenant une forme d’homme.

Dieu prend un nom nouveau en fonction de son œuvre de salut : Yeshoua Dieu sauveur ou libérateur !

Pour conclure, nous voulons affirmer, Bible en main,

« qu’il n’y a de salut en aucun autre que Yéshoua que les nations appellent Jésus car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » !

Amis, le temps est venu de reconnaître notre erreur à son sujet : Il est le Messie d’Israël et le sauveur du monde.
Voulez-vous l’accepter comme votre libérateur, votre sauveur ? Afin que vos péchés soient pardonnés ? Et alors, votre vie sera transformée et illuminée de la bénédiction divine !

AMEN.


cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6344
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Sam 02 Juil 2011, 13:33

petero a écrit:
SJA a écrit:
petero a écrit:
Etait-ce simplement pour partager notre condition humaine, connaître la souffrance et la mort afin d'être humilié, brisé ?

Cher Petero,

Personne n'a jamais dit cela ici.

Dieu est immuable, il n'a besoin de rien ni de personne pour être. Il est évident que Dieu s'est incarné pour nous sauver. C'est un acte gratuit.

Nous sommes catholiques, nous ne pouvons choisir (hérésie) entre le don de la vie par Jésus et sa mort.

Mais qui a dit qu'il fallait choisir (hérésie) entre le don de la vie par Jésus et sa mort.

Ben vous.

Vous ous expliquez que toute est accompli dès le Jeudi Saint.


Citation :
SJA a écrit:
Sa mort est donc indispensable à notre salut comme tout le reste de sa vie.

Personne n'a dit le contraire !! Ce que vous dites, vous, par contre, c'est que c'est son humiliation qui était indispensable à notre salut.

J'ai l'impression que vous ne prétez pas toute l'attention nécessaire à ce que j'écris. ;)

Citation :
SJA a écrit:
Mon idée est que du fait de la kénose, Dieu l'innocent se devait de s'incarner et de subir le même sort que nous les coupables.

Eh bien moi je ne crois pas que Jésus ai souffert pour "satisfaire" Dieu à notre place. Ce n'est pas en subissant la malédiction qui aurait du s'abattre sur nous que le Christ nous sauve. Expliquez-moi pourquoi le sang versé par Jésus aurait réjoui le Père, lui qui n'a même pas agréé l'offrande d'Isaac par son père, mais qui a transformé le sacrifice, mettant un bélier à la place de la victime raisonnable ?

Pas qui "aurait du" mais qui s'abat sur nous.

Jésus subit notre sort pas un sort que nous aurions dû subir.

Il le subit alors qu'il est innocent.

Dieu nous crée alors qu'il sait que nous souffriront pour réparer le PO.

Dieu s'incarne et s'offre en holocauste. Pour qu'il n'y ait pas de souffrances que nous les coupables subissons et que lui l'inoncent n'est pas subit.

Ainsi nous ne pouvons reprocher à Dieu d'être et de ne pas souffrir, ce qui serait de l'orgueil.



Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?   Sam 02 Juil 2011, 23:05

SJA a écrit:
Vous ous expliquez que toute est accompli dès le Jeudi Saint.

Cher SJA,

NON, ce n'est pas ce que j'ai dit. Tout est accomplit quand Jésus vit sa Pâques, son passage vers le Père et nous le fait vivre avec Lui. Il n'en reste pas moins que c'est le Jeudi Saint qu'il institue le mémorial de sa Pâques ; mémorial que nous célébrons depuis 2000 ans en vue de notre passage vers le Père. C'est bien pour nous préparer à vivre ce passage vers le Père, la Pâques de Jésus, que Jésus nous donne sa chair pour que nous entrions dans sa chair et demeurions en Lui.

Jésus nous fait entrer dans sa chair, le Jeudi Saint, avant d'être arrêté, d'être crucifié, de mourir, de ressusciter et de s'élever vers le Ciel. Ce n'est pas sans raison qu'il nous fait entrer dans sa chair, avant de vivre sa Passion. Pourquoi n'a-t-il pas institué l'Eucharistie, après sa résurrection, quand pendant 40 jours il ests resté, ressuscité, présent au milieu de ses Apôtres. Rien ne l'empêchait de faire cela ! Eh bien non, il a tenu à institué le mémorial de sa Pâques, avant de vivre sa Pâques, pour que nous la vivions avec Lui, en entrant dans sa chair, comme Noé fit entrer dans son Arche sa famille.

C'est cela qui me semble important.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi le Verbe de Dieu s'est-il incarné, s'est fait chair ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jésus,Verbe de Dieu(Kyrie)
» Psaume 96 (97) Le Verbe s’est fait chair, et nous avons vu sa gloire.
» Le Verbe s'est fait chair
» Nativité de Notre Seigneur et commentaire du jour "Et le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous"
» "Et le Verbe s'est fait chair, et il a demeuré parmis nous"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: