DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Dieu ou les femmes?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotilde
Invité



MessageSujet: Dieu ou les femmes?   Sam 22 Avr 2006, 04:55

Citation :
Dieu vient de rencontrer la télé-réalité aux Etats-Unis et, contre toute attente, le mariage improbable ravit la hiérarchie catholique.

Dieu, ou bien les femmes ? Le nouveau reality-show "God or the girl" suit quatre jeunes aspirants à la prêtrise, qui seront sommés en fin de saison de faire leur choix.
Les deux premiers épisodes, diffusés dimanche jour de Pâques sur la chaîne A&E, mettent en scène Joe, Dan, Steve et Mike, écartelés entre leur attirance pour le séminaire et leur aspiration aux plaisirs de la vie séculière. "Ils ont de l'ambition à revendre, des copains avec qui faire la fête, et même des filles qu'ils voudraient épouser.
Mais sous la surface, ils sont déchirés", affirme l'émission qui promet de capter "la tension, la terreur et le triomphe (de ces hommes) au carrefour le plus important de leur vie".

Avec force musiques dramatiques, allant de plans de crucifix ou de ciels cotonneux en ralentis sur mouvements d'encensoir, le show suit les garçons aux quatre coins du pays, et même Joe en Allemagne, aux Journées mondiales de la Jeunesse.
Joe, le plus torturé, a envie de revoir une jeune Allemande à qui il n'a jamais osé faire d'avances. Dan, qui a cessé de fréquenter les filles pour aller prier devant les cliniques pratiquant l'avortement, décide de se tester en marchant 30 km avec une croix de 40 kg sur le dos.
Steve, qui rêvait d'être millionnaire, annonce ses intentions à d'ex-copains de beuveries. Mike est partagé entre sa petite amie et son mentor, un prêtre visiblement jaloux de l'influence de la jeune femme.

On est loin pourtant de "l'île de la tentation". Après la diffusion, les commentaires exprimaient lundi le soulagement, dans un pays où la télévision n'a peur de rien, qu'elle décide de transformer des femmes en poupées Barbie ("The Swan") ou de suivre une nièce de ben Laden résolue à faire carrière dans la chanson.
On aurait pu voir pire, admet le magazine en-ligne Slate, qui imagine qu'"un jour cela finira par arriver": "Dans un reality-show intitulé +Qui veut goûter les plaisirs de la chair?+ nos garçons auraient à lutter contre les avances de spécialistes de ressources humaines sexys...

Chaque semaine un concurrent serait expulsé du séminaire: +Steve, vous êtes damné !+" "God or the girl" "trivialise la décision", écrit le New York Times, qui s'interroge sur la décision de Dan de porter une croix si cela n'avait été pour le petit écran. "Malgré tout, le show aurait pu être pire".
Le commentaire le plus positif semble venir de l'Eglise elle-même, qui, récemment marquée par le scandale des prêtres pédophiles, a là un moyen de toucher une audience inédite et en a d'ailleurs profité pour diffuser dimanche, lors des coupures publicitaires, plusieurs spots sur la foi.

"Enfin la télé-réalité découvre la religion !", se félicite la Conférence des évêques catholiques d'Amérique.
"La série offre un traitement respectueux d'un passage important de la vie...
Les réalisateurs ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour attirer le téléspectateur avec des accroches commerciales et des conclusions à suspense. Mais si ces méthodes rassemblent une plus vaste audience pour une série basée sur la religion, pourquoi pas ?"
La Ligue catholique a même, devant la position de la Conférence, renoncé à ses critiques face au titre et aux promos montrant une jeune fille en t-shirt moulant.
Pour Robert Thompson, professeur spécialiste de télévision à l'Université de Syracuse, un reality-show est plus vendeur qu'un documentaire.

"Il y a eu des documentaires sur les vocations.
Mais la télé-réalité en fait quelque chose qui peut survivre dans un média de masse", dit-il, même si elle "prend plus de libertés pour manipuler la réalité".


Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dieu ou les femmes?   Sam 22 Avr 2006, 14:17

Evidemment, toutes les compromissions sont possibles. Les évêques américains agissent en leur âme et conscience - ce ne sont que des hommes, faillibles -, mais ils en rendront compte à Dieu...

On ne peut pas, si l'on est du Christ, approuver ces "reality shows", ce voyeurisme malsain permettant, en contrepartie, des profits commerciaux substantiels... y compris pour l'Eglise! La fin ne justifie jamaisles moyens. Le Christ "vomirait" ces pratiques intéressées, qui ne montrent l'être humain - fût-il un futur séminariste - que sous son jour le plus superficiel : orgueilleux et insincère. affraid

D'ailleurs, nous n'avons rien à envier aux U.S.A. : en France-même, bien des mouvements religieux n'hésitent pas à "racoler" par tous les moyens, par des spectacles et musiques douteux, des "faisons la fête" dans l'église, etc. L'hypocrisie dans toute sa splendeur!
Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu ou les femmes?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des femmes capables au service de Dieu
» Michel Onfray contre les monothéismes : "Dieu n'aime pas les femmes"
» Humour noir (ne regardez pas si vous n'aves pas le sens de l'humour noir)
» Beguines : femmes veuves consacrant leur vie à Dieu
» Vierge Marie, Mére de Jésus, Dieu t'a choisie et bénie entre toutes les femmes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: