DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Avortement : J'accuse les féministes…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 10:11

adamev a écrit:
On parle ici d'avortements clandestins. Pour ma part je rererere-précise que je considère l'avortement (surtout dit de confort") comme un crime (aussi vieux que l'humanité).
Mais face au pb je préfère voir des femmes avorter en milieu hospitalier plutôt que dans d'arrières cuisines au moyen d'aiguilles à tricoter et sous le regard compatissant d'un crucifix.

On remarquera d'ailleurs les taux extrêmement élevés de ces avortements en pays soumis à une forte "évangélisation" (Afrique, Amérique du Sud notamment).

Merci donc monsieur pape qui condamne à la fois l'avortement et la contraception (accessoirement le préso).


Le remboursement, surtout, de l'IVG par la sécu est un encouragement à une pratique qui devrait rester exceptionnelle et réservée aux cas graves (dont il a longuement été discuté); revenir la-dessus serait déjà une bonne chose, susceptible de limiter les dégâts éthiques, à condition de développer les possibilités d'adoption par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 10:44

Karl a écrit:
Citation :
Coeur Croisé a écrit:
Plutôt que d'accuser les féministes, il faut accuser madame Veil et le gouvernement de l'époque aux ordres du grand maître de la Grande Loge de France, artisan par ailleurs du dialogue entre l'Eglise catholique romaine et la maçonnerie, et qui avait ficelé totalement le dossier, j'ai nommé Pierre Simon (comme l'autre mais à l'envers).
Un individu antipathique.

Si tous les antipathiques de cette terre l'étaient autant que Pierre Simon que j'ai un peu connu... il n'y aurait sur cette terre que des gens sympathiques.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 11:21

Citation :
adamev a écrit:
Karl a écrit:
Citation :
Un individu antipathique.

Si tous les antipathiques de cette terre l'étaient autant que Pierre Simon que j'ai un peu connu... il n'y aurait sur cette terre que des gens sympathiques.


Je ne le connais que par des videos; je me laisse pê abuser par sa qualité et son discours... mais j'aime pas sa souriante suffisance.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 11:36

adamev a écrit:
On parle ici d'avortements clandestins. Pour ma part je rererere-précise que je considère l'avortement (surtout dit de confort") comme un crime (aussi vieux que l'humanité).
Mais face au pb je préfère voir des femmes avorter en milieu hospitalier plutôt que dans d'arrières cuisines au moyen d'aiguilles à tricoter et sous le regard compatissant d'un crucifix.

On remarquera d'ailleurs les taux extrêmement élevés de ces avortements en pays soumis à une forte "évangélisation" (Afrique, Amérique du Sud notamment).

Merci donc monsieur pape qui condamne à la fois l'avortement et la contraception (accessoirement le préso).


Dans une clinique ou dans la cuisine, l'avortement reste un crime.

Il y a des solutions pour éviter d'en arriver à ça (et je ne parle pas du condom, qui ne sert qu'une fois...).

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 11:48

http://ephata.actifforum.com/t2800-avortement-le-cardinal-ouellet-attaque-de-toutes-parts

Intéressante mise en // de propos tenus par un imam et un évêque...

Femme voilée # Femme violée...

A Simon1976 : votre bulletin de vote aussi.

A Karl : Vous avez le droit de préférer votre chien à Pierre Simon... pas celui de les mettre sur le même pied ou pire. Pierre était la gentillesse même, un peu bourru parce que très sollicité.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 12:02

adamev a écrit:
http://ephata.actifforum.com/t2800-avortement-le-cardinal-ouellet-attaque-de-toutes-parts

Intéressante mise en // de propos tenus par un imam et un évêque...

Femme voilée # Femme violée...

A Simon1976 : votre bulletin de vote aussi.

A Karl : Vous avez le droit de préférer votre chien à Pierre Simon... pas celui de les mettre sur le même pied ou pire. Pierre était la gentillesse même, un peu bourru parce que très sollicité.

Oh que oui, il a été attaqué de toutes part, mon ancien évêque ! Tout ça pour avoir dit la vérité. Comme le Christ... Mais je l'ai toujours soutenu, comme j'ai soutenu et soutient encore notre pape. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 12:06

comment une société peut-elle légaliser le meurtre , sous prétexte que des femmes risquent leurs vies ?

Pour solutionner la chose, on dit qu'il n'y a plus de meurtre, ça n'existe pas, ça s'appelle dorénavant une IVG, rien à voir.

Et le malheureux bébé assassiné n'est plus un bébé, mais un "embryon" (ne pas dire "enmbryon humain vivant" surtout, ce serait du plus mauvais effet).

Et tout ça avec les sous du contribuable, qu'il soit favorable ou non à l'avortement et avec la complicité totale des politiques et de toute la société.

Prochaine marche pour la Vie : dimanche prochain 22 janvier 2012 à Paris
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 12:11

julia a écrit:
comment une société peut-elle légaliser le meurtre , sous prétexte que des femmes risquent leurs vies ?

Pour solutionner la chose, on dit qu'il n'y a plus de meurtre, ça n'existe pas, ça s'appelle dorénavant une IVG, rien à voir.

Et le malheureux bébé assassiné n'est plus un bébé, mais un "embryon" (ne pas dire "enmbryon humain vivant" surtout, ce serait du plus mauvais effet).

Et tout ça avec les sous du contribuable, qu'il soit favorable ou non à l'avortement et avec la complicité totale des politiques et de toute la société.

Prochaine marche pour la Vie : dimanche prochain 22 janvier 2012 à Paris

Aujourd'hui, on appelle "bien" ce qui est mal et "mal" ce qui est bien.

L'enfant à naître n'est pas un être humain mais un "amas de cellules". Moi aussi. Nous sommes tous des amas de cellules, cela me donne-t-il le droit de tuer mon prochain ? NON !

Tout se paye dans cette vie ! Nos actes ne sont pas cachés pour le Seigneur. Un jour, tous nos actes nous serons mis en pleine figure et on nous demandera: "Qu'as-tu fait de ton prochain ?"
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 13:30

C'est quand même étonnant que partant d'une information sur les avortements clandestins on en arrive à affirmer que la loi Veil soit une loi de légalisation du meurtre.
Si ce n'est pas là la démonstration de l'agit-prop des pro-vie

L'avortement clandestin est par définition un avortement qui est hors la loi...
Apparemment il ne vous dérange pas dès lors qu'il reste clandestin... mais ceux qui sont de salubrité publique... alors là meurtre!!!


Vous vous foutez de la gueule du monde.


Revenir en haut Aller en bas
tobie



Masculin Messages : 186
Inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 13:49

adamev a écrit:
C'est quand même étonnant que partant d'une information sur les avortements clandestins on en arrive à affirmer que la loi Veil soit une loi de légalisation du meurtre.
Si ce n'est pas là la démonstration de l'agit-prop des pro-vie

L'avortement clandestin est par définition un avortement qui est hors la loi...
Apparemment il ne vous dérange pas dès lors qu'il reste clandestin... mais ceux qui sont de salubrité publique... alors là meurtre!!!


Vous vous foutez de la gueule du monde.



L'avortement est un meurtre ;et faire croire le contraire est criminel
un jour le Christ ouvrira les yeux des couples qui ont décidé d'avorter et ce jour là ;la desolation descendra dans leurs âmes
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 13:54

adamev a écrit:
L'avortement clandestin est par définition un avortement qui est hors la loi...

Il n'y a pas d'avortement "légal", sauf peut-être aux yeux de la société sans Dieu.

Tuer est un crime, point.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 16:22

Adamev, vous êtes tout sauf un catholique et en plus vous êtes censuré

C'est vous qui vous fichez du monde, hypocrite que vous êtes à vouloir manger à tous les râteliers.

L'avortement est un meurtre, un sacrifice d'enfant, un acte démoniaque.

Regardez l'image d'un foetus à 12 semaines, délai légal ivg : c'est un bébé, son coeur bat, il est vivant ! et on va l'empoisonner, puis le broyer, puis le brûler au four crématoire : voilà la réalité !!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 17:43

Espérance a écrit:
Simon1976 a écrit:
Non, c'est le diable qui est la source de tous les péchés et il se sert de la femme pour nous faire trébucher.

oh ! merci quand même pour toutes les femmes :x croyez vous que les hommes ont besoin des femmes pour tomber ? Question


Simon, tu ne te réfères que au péché originel. Le 2ème acte de l'aventure est l'incarnation du verbe dans le sein de Marie, la nouvelle Eve.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 18:21

julia a écrit:
Adamev, vous êtes tout sauf un catholique et en plus vous êtes un beau s....

C'est vous qui vous fichez du monde, hypocrite que vous êtes à vouloir manger à tous les râteliers.

L'avortement est un meurtre, un sacrifice d'enfant, un acte démoniaque.

Regardez l'image d'un foetus à 12 semaines, délai légal ivg : c'est un bébé, son coeur bat, il est vivant ! et on va l'empoisonner, puis le broyer, puis le brûler au four crématoire : voilà la réalité !!!!!!!!!!!!

Se faire traiter de censuré c'est presque un honneur!!!
Un avortement clandestin est aussi un meurtre et même double dans un grand nombre de cas. Mais ça vous vous en fichez dès lors que ça reste clandestin. Comme votre église d'ailleurs (du moins celle que vous prétendez représenter).

Risible Jeanne de pacotille...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 18:36

adamev a écrit:

Se faire traiter de s... par une c.... c'est presque un honneur!!!

Faudrait rester poli, svp.

Et cela vaut pour Julia aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 18:47

Simon1976 a écrit:
adamev a écrit:

Se faire traiter de s... par une c.... c'est presque un honneur!!!

Faudrait rester poli, svp.

Et cela vaut pour Julia aussi.

Mr. Green Mr.Red Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DConstantine



Masculin Messages : 158
Inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Jeu 19 Jan 2012 - 19:17

@Julia

C'est le principe du "moindre mal" qui est souvent retenu par nos sociétés.

Autoriser dans de rares cas l'avortement (viol par exemple), permet souvent d'épargner une vie humaine sur deux.

Le moindre mal n'est pas le bien, mais avez-vous une solution réaliste et humaine, applicable à l'ensemble de la société dans ce domaine ? L'adoption peut-être, mais c'est loin de tout régler.
Nier l'existence du fait sociologique revient à le faire entrer de nouveau dans la clandestinité sans le faire disparaître. C'est simplement refuser de voir le mal en face.

La seule chose raisonnable à faire pour le moment est donc de l'interdire moralement, religieusement et de l'autoriser légalement dans des cas exceptionnels bien encadrés.

Ce n'est pas satisfaisant, mais c'est humain.





Revenir en haut Aller en bas
Coeur Croisé



Masculin Messages : 117
Inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 3:25

julia a écrit:
Adamev, vous êtes tout sauf un catholique et en plus vous êtes un beau s....

C'est vous qui vous fichez du monde, hypocrite que vous êtes à vouloir manger à tous les râteliers.

L'avortement est un meurtre, un sacrifice d'enfant, un acte démoniaque.

Regardez l'image d'un foetus à 12 semaines, délai légal ivg : c'est un bébé, son coeur bat, il est vivant ! et on va l'empoisonner, puis le broyer, puis le brûler au four crématoire : voilà la réalité !!!!!!!!!!!!

Simon 1976 a répondu :

Citation :
Faudrait rester poli, svp.

Et cela vaut pour Julia aussi.

Ben c'est pas un gros mot S.....OPHISTE
Parce que qui est décrit Julia, c'est la rhétorique d'un sophiste de type nominaliste tendance "conciliation des opposés".
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 4:43

adamev a écrit:
julia a écrit:
Adamev, vous êtes tout sauf un catholique et en plus vous êtes un beau s....

C'est vous qui vous fichez du monde, hypocrite que vous êtes à vouloir manger à tous les râteliers.

L'avortement est un meurtre, un sacrifice d'enfant, un acte démoniaque.

Regardez l'image d'un foetus à 12 semaines, délai légal ivg : c'est un bébé, son coeur bat, il est vivant ! et on va l'empoisonner, puis le broyer, puis le brûler au four crématoire : voilà la réalité !!!!!!!!!!!!

Se faire traiter de s... par une c.... c'est presque un honneur!!!
Un avortement clandestin est aussi un meurtre et même double dans un grand nombre de cas. Mais ça vous vous en fichez dès lors que ça reste clandestin. Comme votre église d'ailleurs (du moins celle que vous prétendez représenter).

Risible Jeanne de pacotille...

Le jour où vous paierez de votre personne dans le combat pour la protection de la Vie, vous pourrez faire un commentaire crédible.

Mais en attendant, je dois vous adresser des excuses en effet
Dorénavant , comme je l'avais déjà décidé, et eu égard à votre grand âge, (ce qui explique que vous soyez totalement à côté de la plaque) je ne vous répondrai plus, de peur de manquer à la politesse.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 4:52

Citation :
On remarquera d'ailleurs les taux extrêmement élevés de ces avortements en pays soumis à une forte "évangélisation" (Afrique, Amérique du Sud notamment).
Il y a un sophisme dans l'interprétation des chiffres donnés par Adamev. Ce n'est pas parce que l'IVG est autorisée qu'il y a moins d'avortement et il n'y a pas moins d'avortement parce que l'IVG est autorisée. Les deux phénomènes sont l'effet d'une politique de prévention et d'éducation. Et inversement: ce n'est pas parce que l'IVG est interdite, qu'il y a beaucoup d'avortements. La seule conclusion que l'on peut tirer est que, quand une politique d'éducation à la maitrise de la fécondité est mise en place, les avortements baissent et il devient possible, dans le code pénal, de décriminaliser l'avortement. La question est donc de savoir si monsieur le pape, comme dit adamev, est contre une politique de maîtrise de la fécondité. Et là il faut bien dire, monsieur adamev, que vous vous mettez le doigt dans l'oeil. Vous n'êtes simplement pas d'accord avec la façon dont la morale catholique éduque à la maîtrise de la fécondité. La raison est assez simple: vous êtes un esprit libéral, vous n'aimez pas qu'on vous dise ce que vous devez faire, vous vous estimez assez grand pour savoir tout seul qu'avorter est mal. Mais vous représentez une minorité de personnes. Le pape s'adresse à la majorité en leur disant tout haut ce que votre conscience vous dit tout bas.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 4:56

Simon1976 a écrit:
adamev a écrit:

Se faire traiter de s... par une c.... c'est presque un honneur!!!

Faudrait rester poli, svp.

Et cela vaut pour Julia aussi.


Désolée, je passe des heures et des heures à dialoguer avec des jeunes filles pour sauver la vie de leurs bébés, et la plupart du temps, ça marche.
Il faut juste prendre le temps de démonter le mécanisme "relativiste" véhiculé par des personne comme adamev, qui finissent par faire croire aux gens qu'un avortement, c'est "finalement pas si grave" etc...

Alors rester poli avec des hypocrites pareils, désolée, parfois c'est juste pas possible.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 5:19

info relayée par le salon beige ci-dessous.

il faut savoir que vers 5-6 semaines, on peut entendre lors de l' échographie son cœur battre. ils ont un petit cœur qui bat très vite, genre dans les 170-180 bpm. ça fait "ptiou... ptiou... ptiou..." c'est très émouvant.

Citation :
Loi pro-vie adoptée au Texas

Texas : loi pour l'échographie avant avortement

Belgique : l'euthanasie vue comme une "pratique palliative" Mi-janvier 2012, la cour d'appel du Texas a statué que les femmes qui souhaiteront se faire avorter dans l'Etat devront, dans les 24h avant l'opération, "se soumettre à une échographie" et "entendre le cœur du fœtus". Si elles peuvent ne pas regarder l'échographie en question, elles entendront néanmoins le médecin décrire le fœtus. La cour a précisé que les femmes victimes de viol ou d'inceste étaient exemptées de ces examens.

Cécile Richards, présidente de la Fédération du Planning familial d'Amérique, a qualifié cette mesure de "répugnante". Mais la juge Edith Jones a estimé que "cacher ces informations médicales aux femmes était davantage un abus envers leur aptitude à prendre une décision en conscience que de les leur fournir". La juge a ajouté qu'il était "dans l'intérêt de l'Etat de protéger la potentielle vie qu'une femme porte en elle".

http://www.genethique.org/revues/revues/2012/Janvier/20120119.2.asp
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 5:23

julia a écrit:


Désolée, je passe des heures et des heures à dialoguer avec des jeunes filles pour sauver la vie de leurs bébés, et la plupart du temps, ça marche.
Il faut juste prendre le temps de démonter le mécanisme "relativiste" véhiculé par des personne comme adamev, qui finissent par faire croire aux gens qu'un avortement, c'est "finalement pas si grave" etc...

Chère Julia
Je ne pense pas que Adamev veule relativiser : il veut simplement dire que la loi Veil, au départ était faite pour essayer d'empêcher les femmes d'aller se faire avorter dans les arrières cuisines, dans des conditions d'hygiène déplorables ou, pour les plus aisées, aller à l'étranger.

Avoir un contrôle médical était certainement meilleur au niveau de la santé de ces femmes et aurait pû les empêcher à demander un avortement au médecin. Malheureusement, quand la loi a passé, des infirmières ont jeté l'éponge, alors qu'elles auraient pû être de bonnes conseillères.

Et puis, oui, il y a l'éducation ! et dans certains milieux, la peur du "quand dira-t-on"...

Je ne pense pas que les demandes d' avortements baissent, l'âge des filles ne baisse pas en tout cas !

Hier, j'ai piqué une crise : une jeune femme est venue demander "de faire passer" son bébé car c'est une fille et... elle veut un garçon. Elle nous avait déjà fait ce coup là il y a 4 ans quand elle attendait sa fille... il a fallu la suivre toute sa grossesse avec attention et affection pour qu'elle ne passe pas à l'acte toute seule. Vu qu'elle n'habite pas loin de chez moi, je m'en étais occupée mais hier, j'étais démoralisée de penser que ça allait recommencer !

Courage Julia I love you nous sommes plus nombreux qu'on ne le pense à aider et suivre ces femmes, mais ce qui me met en rogne aussi, c'est qu'elles ne font pas un enfant toute seule et que bien souvent, les hommes ne se sentent pas concernés... à moins qu'ils ne le sachent pas (que la femme attend un bébé !)

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 5:51

Coeur Croisé a écrit:
Ben c'est pas un gros mot S.....OPHISTE
Parce que qui est décrit Julia, c'est la rhétorique d'un sophiste de type nominaliste tendance "conciliation des opposés".

Ben C....vertie (de fraîche date) non plus!
Ben oui la recherche du juste milieu est en effet aussi conciliation des contraires.
Il est en effet possible à titre personnel de condamner l'avortement et en même temps, face à l'ampleur du problème mondial et plus que millénaire, d'admettre que les structures médicalisées soient plus appropriées que les arrières cuisines et/ou les faiseuses d'anges.

Et ça n'empêche pas de travailler à améliorer le sort des familles, les structures de prévention et d'éducation, l'accueil des femmes et des enfants.... pas besoin pour ça de s'étaler à longueur de post pour se faire mousser.

Merci Espérance. Comme toujours frappé au coin du bon sens.

Julia : Quant à mon grand âge... je vous souhaite d'y arriver aussi en forme que je le suis et surtout avec une souplesse d'esprit qui semble singulièrement vous faire défaut.

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:02

Tu parles d'une souplesse d'esprit, dès qu'on se prononce contre votre science, vous sortez les sarcasme et pauvres attaques sur les avatars, quelle souplesse en effet : de toutes façons, je me demande bien ce qu'un vieux monsieur peut connaître de la réalité de l'intimité d'une femme, et même d'en disserter, m'enfin...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:03

scholasate a écrit:
Citation :
On remarquera d'ailleurs les taux extrêmement élevés de ces avortements en pays soumis à une forte "évangélisation" (Afrique, Amérique du Sud notamment).
Il y a un sophisme dans l'interprétation des chiffres donnés par Adamev. Ce n'est pas parce que l'IVG est autorisée qu'il y a moins d'avortement et il n'y a pas moins d'avortement parce que l'IVG est autorisée. Les deux phénomènes sont l'effet d'une politique de prévention et d'éducation. Et inversement: ce n'est pas parce que l'IVG est interdite, qu'il y a beaucoup d'avortements. La seule conclusion que l'on peut tirer est que, quand une politique d'éducation à la maitrise de la fécondité est mise en place, les avortements baissent et il devient possible, dans le code pénal, de décriminaliser l'avortement. La question est donc de savoir si monsieur le pape, comme dit adamev, est contre une politique de maîtrise de la fécondité. Et là il faut bien dire, monsieur adamev, que vous vous mettez le doigt dans l'oeil. Vous n'êtes simplement pas d'accord avec la façon dont la morale catholique éduque à la maîtrise de la fécondité. La raison est assez simple: vous êtes un esprit libéral, vous n'aimez pas qu'on vous dise ce que vous devez faire, vous vous estimez assez grand pour savoir tout seul qu'avorter est mal. Mais vous représentez une minorité de personnes. Le pape s'adresse à la majorité en leur disant tout haut ce que votre conscience vous dit tout bas.

A contrario : Les législations restrictives en matière d'IVG ne sont pas associées à de moindres taux d'avortement, tout au contraire, relève l'étude. Les deux régions réputées les plus "restrictives", l'Afrique et l'Amérique latine, affichent des taux d'avortement élevés, de 29 et 32 pour 1.000 femmes en âge de procréer.

Et oui le pape est contre la contraception... Y a juste un problème c'est que son discours n'est audible par des gens un peu éduqués et globalement pas par des populations sous éduquées. La preuve ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:11

adamev a écrit:
C'est quand même étonnant que partant d'une information sur les avortements clandestins on en arrive à affirmer que la loi Veil soit une loi de légalisation du meurtre.
Si ce n'est pas là la démonstration de l'agit-prop des pro-vie

L'avortement clandestin est par définition un avortement qui est hors la loi...
Apparemment il ne vous dérange pas dès lors qu'il reste clandestin... mais ceux qui sont de salubrité publique... alors là meurtre!!!


L'avortement clandestin est autant un meurtre que l'avortement légal. Ce n'est pas parce qu'avant la loi les meurtres étaient commis dans de mauvaises conditions d'hygiène et maintenant non que la loi est bonne. Elle est et demeure une loi inique.

Si l'on voulait lutter contre l'avortement clandestin, une politique sociale de prise en charge et de soutien eût été beaucoup plus humaine.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:13

julia a écrit:
Tu parles d'une souplesse d'esprit, dès qu'on se prononce contre votre science, vous sortez les sarcasme et pauvres attaques sur les avatars, quelle souplesse en effet : de toutes façons, je me demande bien ce qu'un vieux monsieur peut connaître de la réalité de l'intimité d'une femme, et même d'en disserter, m'enfin...

Le vieux monsieur comme vous dites fréquente les femmes depuis plus longtemps sans doute que vous les hommes (c'est un des privilèges de l'âge).

Se prononcer contre ma science est normal... et je suis tout pret de changer si on me montre que je me trompe. Dire des âneries comme vous le faîtes par intransigeance est autre chose qui n'appelle pas autre chose que "sarcasmes".

Après Julia la pure (sic) on a Julia la com..battante (resic). Vous ne pouvez pas vous montrer telle que vous êtes plutôt que de vouloir ressembler au Chrispol? A moins que...? De toutes façons l'armure de Jeanne est bien trop grande pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:15

julia a écrit:
de toutes façons, je me demande bien ce qu'un vieux monsieur peut connaître de la réalité de l'intimité d'une femme, et même d'en disserter, m'enfin...

Julia, là, tu es injuste !

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:18

Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:
C'est quand même étonnant que partant d'une information sur les avortements clandestins on en arrive à affirmer que la loi Veil soit une loi de légalisation du meurtre.
Si ce n'est pas là la démonstration de l'agit-prop des pro-vie

L'avortement clandestin est par définition un avortement qui est hors la loi...
Apparemment il ne vous dérange pas dès lors qu'il reste clandestin... mais ceux qui sont de salubrité publique... alors là meurtre!!!


L'avortement clandestin est autant un meurtre que l'avortement légal. Ce n'est pas parce qu'avant la loi les meurtres étaient commis dans de mauvaises conditions d'hygiène et maintenant non que la loi est bonne. Elle est et demeure une loi inique.

Si l'on voulait lutter contre l'avortement clandestin, une politique sociale de prise en charge et de soutien eût été beaucoup plus humaine.

Vous enfoncez les portes ouvertes vous maintenant???
Je ne pense pas avoir dit le contraire de "L'avortement clandestin est autant un meurtre que l'avortement légal... Si l'on voulait lutter contre l'avortement clandestin, une politique sociale de prise en charge et de soutien eût été beaucoup plus humaine...".

A défaut la loi Veil est une loi juste... mais comme vous en parlez sans avoir lu le texte...
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:30

adamev a écrit:
julia a écrit:
Tu parles d'une souplesse d'esprit, dès qu'on se prononce contre votre science, vous sortez les sarcasme et pauvres attaques sur les avatars, quelle souplesse en effet : de toutes façons, je me demande bien ce qu'un vieux monsieur peut connaître de la réalité de l'intimité d'une femme, et même d'en disserter, m'enfin...

Le vieux monsieur comme vous dites fréquente les femmes depuis plus longtemps sans doute que vous les hommes (c'est un des privilèges de l'âge).

Se prononcer contre ma science est normal... et je suis tout pret de changer si on me montre que je me trompe. Dire des âneries comme vous le faîtes par intransigeance est autre chose qui n'appelle pas autre chose que "sarcasmes".

Après Julia la pure (sic) on a Julia la com..battante (resic). Vous ne pouvez pas vous montrer telle que vous êtes plutôt que de vouloir ressembler au Chrispol? A moins que...? De toutes façons l'armure de Jeanne est bien trop grande pour vous.

Mais je suis Julia la pure et Julia la combattante, Julia la douce, l'épouse etc, je suis telle que je suis, désolée sur la complexité du personnage vous dépasse , preuve que vous êtes loin d'avoir compris les femmes.

Vous défendez plutôt une position et une vision post soixante huitarde complètement dépassée à l'heure de la troisième génération de femmes après la pilule...

Et pour l'armure, ne vous en faites pas, le Bon Dieu a bien de quoi m'habiller comme il sied.

Allez, j'arrête de perdre mon temps, j'ai beaucoup mieux à faire : échanger avec d'autres femmes comme moi, par exemple, pour trouver une solution et une alternative à un avortement...

Oui, je suis dans la vraie vie, les deux mains dedans même, désolée adamev
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:40

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:
C'est quand même étonnant que partant d'une information sur les avortements clandestins on en arrive à affirmer que la loi Veil soit une loi de légalisation du meurtre.
Si ce n'est pas là la démonstration de l'agit-prop des pro-vie

L'avortement clandestin est par définition un avortement qui est hors la loi...
Apparemment il ne vous dérange pas dès lors qu'il reste clandestin... mais ceux qui sont de salubrité publique... alors là meurtre!!!


L'avortement clandestin est autant un meurtre que l'avortement légal. Ce n'est pas parce qu'avant la loi les meurtres étaient commis dans de mauvaises conditions d'hygiène et maintenant non que la loi est bonne. Elle est et demeure une loi inique.

Si l'on voulait lutter contre l'avortement clandestin, une politique sociale de prise en charge et de soutien eût été beaucoup plus humaine.

Vous enfoncez les portes ouvertes vous maintenant???

Aujourd'hui ce sont des portes fermées à double tour, hélas. Dès que l'on évoque cette solution on est accusé de chercher à aller contre le droit-légitime-des-femmes-à-disposer-de-leur-corps.


Je ne pense pas avoir dit le contraire de "L'avortement clandestin est autant un meurtre que l'avortement légal... Si l'on voulait lutter contre l'avortement clandestin, une politique sociale de prise en charge et de soutien eût été beaucoup plus humaine...".

Ben vous accusez Simon d'être hypocrite pour dénoncer l'avortement légal...

A défaut la loi Veil est une loi juste... mais comme vous en parlez sans avoir lu le texte...

J'y ai été confronté durant mes études. A la décharge de Mme Veil, il faut reconnaître que l'avortement, dans la loi, devait être réservé aux cas de "détresse" (on pouvait légitimement penser : danger sanitaire ou viol ce qui, même si c'est encore trop, aurait constitué une limite sauvent des centaines de milliers de vie puisque ces cas limites ne représentent que 3% des avortements). Or la pratique, en laissant la femme seule juge de son état de détresse, a ouvert les vannes à l'avortement de confort, la "détresse" devenant le fait de ne pas vouloir être enceinte...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Coeur Croisé



Masculin Messages : 117
Inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 6:47

Citation :
Mais je suis Julia la pure et Julia la combattante, Julia la douce, l'épouse etc, je suis telle que je suis, désolée sur la complexité du personnage vous dépasse , preuve que vous êtes loin d'avoir compris les femmes.

Vous défendez plutôt une position et une vision post soixante huitarde complètement dépassée à l'heure de la troisième génération de femmes après la pilule...

Et pour l'armure, ne vous en faites pas, le Bon Dieu a bien de quoi m'habiller comme il sied.

Allez, j'arrête de perdre mon temps, j'ai beaucoup mieux à faire : échanger avec d'autres femmes comme moi, par exemple, pour trouver une solution et une alternative à un avortement...

Oui, je suis dans la vraie vie, les deux mains dedans même, désolée adamev


cheers
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 8:32

Ne pourrait-on envisager une disposition réservant le remboursement de l'IVG aux femmes présentant un réel "cas de détresse" lié à leur grossesse, en continuant d'autoriser par ailleurs -et dans un premier temps, l'avortement? Cela limiterait de bcp les dégâts, en responsabilisant bon nombre de candidates...
Revenir en haut Aller en bas
tobie



Masculin Messages : 186
Inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 8:37

julia a écrit:


Mais je suis Julia la pure et Julia la combattante, Julia la douce, l'épouse etc, je suis telle que je suis, désolée sur la complexité du personnage vous dépasse , preuve que vous êtes loin d'avoir compris les femmes.

Vous défendez plutôt une position et une vision post soixante huitarde complètement dépassée à l'heure de la troisième génération de femmes après la pilule...

Et pour l'armure, ne vous en faites pas, le Bon Dieu a bien de quoi m'habiller comme il sied.

Allez, j'arrête de perdre mon temps, j'ai beaucoup mieux à faire : échanger avec d'autres femmes comme moi, par exemple, pour trouver une solution et une alternative à un avortement...

Oui, je suis dans la vraie vie, les deux mains dedans même, désolée adamev

Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage



Masculin Messages : 532
Inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 16:04

adamev a écrit:
... on a Julia la com..battante (resic).....
De telles expressions allusivement grossières ne devraient pas se trouver sur le forum, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 16:34

Coucou cher Territoire !! bonne année au fait !Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage



Masculin Messages : 532
Inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Ven 20 Jan 2012 - 16:44

Merci Julia et à vous aussi une sainte et heureuse année ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 5:50

Citation :
Et oui le pape est contre la contraception...
Dit comme ça, c'est une erreur. Le magistère est contre une contraception dont l'intention première serait de ne pas avoir d'enfant, car dans ce cas, le but de l'acte sexuel est le plaisir, c'est-à-dire l'amour au sens d'eros (la recherche d'une satisfaction psycho-physique, individuelle ou à deux). Or l'intention première dans l'acte sexuel doit demeurer l'amour agapè, l'amour au sens d'offrande gratuite, de communion (spirituelle). Vu comme cela, me semble-t-il, le magistère n'est pas contre la contraception.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 6:12

scholasate a écrit:
Citation :
Et oui le pape est contre la contraception...
Dit comme ça, c'est une erreur. Le magistère est contre une contraception dont l'intention première serait de ne pas avoir d'enfant, car dans ce cas, le but de l'acte sexuel est le plaisir, c'est-à-dire l'amour au sens d'eros (la recherche d'une satisfaction psycho-physique, individuelle ou à deux). Or l'intention première dans l'acte sexuel doit demeurer l'amour agapè, l'amour au sens d'offrande gratuite, de communion (spirituelle). Vu comme cela, me semble-t-il, le magistère n'est pas contre la contraception.

Donc nous sommes d'accord l'église, le pape sont contre la contraception qui fait obstacle à la seule procréation. Car bien évidemment la recherche du seul plaisir (dans le respect mutuel) est considéré par ces ensoutanés comme péché. On doit pas se marrer dans les foyer cathos-cathos.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 6:22

Cher Adamev, l'union entre l'époux et l'épouse est une chose magnifique, puisqu'elle tisse les liens amoureux du couple et consolide le mariage.

Seulement, on demande aux catholiques d'êtres ouverts à la vie, et à la venue des enfants.

Si la femme souhaite néanmoins - et c'est légitime - gérer sa fécondité, il y a des méthodes fiables , comme la méthode Billings, qui donne de très bons résultats, à condition d'avoir suivi une petite formation.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 6:26

adamev a écrit:
Car bien évidemment la recherche du seul plaisir (dans le respect mutuel) est considéré par ces ensoutanés comme péché. On doit pas se marrer dans les foyer cathos-cathos.

Centrer l'acte sexuel (même en accord avec l'autre) sur le SEUL PLAISIR, c'est faire d'un moyen sa finalité.

La luxure produira tôt ou tard ses fruits. Regardez DSK.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 6:45

julia a écrit:
Cher Adamev, l'union entre l'époux et l'épouse est une chose magnifique, puisqu'elle tisse les liens amoureux du couple et consolide le mariage.

Seulement, on demande aux catholiques d'êtres ouverts à la vie, et à la venue des enfants.

Si la femme souhaite néanmoins - et c'est légitime - gérer sa fécondité, il y a des méthodes fiables , comme la méthode Billings, qui donne de très bons résultats, à condition d'avoir suivi une petite formation.

D'abord pourquoi appartiendrait-il à la femme seule de "gérer" sa fécondité??? Quant aux méthodes fiables, outre qu'elles sont la cause de nombreuses naissances non voulues elles sont une cause de contrainte sans objet dans une relation de couple.

Ma femme et moi nous avons voulu nos enfants, et nous en aurions sans doute eu plus (3 ou 4), si son état de santé et surtout le risque de transmission de sa maladie occulaire ne nous l'avait pas moralement interdit. Mais ça ne nous a jamais empêché de vivre une vie sexuelle, entre personnes aimées et aimantes, aussi libre que nous permettait le respect de l'autre.

Que celui qui n'a jamais arraché la petite culotte de son épouse ou celle qui n'a jamais fait de même avec le pantalon de l'époux lève le doigt????

Et m'sieurs dames si l'idée vous en vient n'oubliez pas le préservatif !!!

Mon cher Arnaud ramener la sexualité à la dépravation d'un individu voire d'un couple ne vous fait pas honneur.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 8:00

Mais cher Adamev, dans la méthode Billings par exemple, les deux époux sont impliqués, puisqu'il y a des moments à privilégier si on veut concevoir des enfants et d'autres à éviter.

Pour les grossesses non désirées, croyez vous que la pilule ou le préso soient fiables avec plus de 220 000 avortements par an juste en France ?

Vous oubliez en plus les fameux "oublis" de pilule, plus que fréquents et qui sont en fait des "actes manqués".

Les femmes rejettent inconsciemment d'avoir à prendre des doses d'hormones tous les jours pour se stériliser chimiquement, comme si elles étaient malades à vie !!

Sans parler du désir d'enfant, très présent entre 20 et 40 ans.

Même si on rabâche aux hommes et aux femmes des choses contre-nature (qu'ils disposent de leur corps à leur guise etc...), le coeur et le corps ont leur logique que rien ne pourra contredire au final.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 8:47

julia a écrit:
Mais cher Adamev, dans la méthode Billings par exemple, les deux époux sont impliqués, puisqu'il y a des moments à privilégier si on veut concevoir des enfants et d'autres à éviter.

Ce qui revient à faire obstacle... à la volonté de qui vous savez!!!!

Pour les grossesses non désirées, croyez vous que la pilule ou le préso soient fiables avec plus de 220 000 avortements par an juste en France ?

Encore faudrait-il prouver que ce soit lié à la fiabilité du préso ou de la pilule plutôt qu'à un défaut de contraception préventive.

Vous oubliez en plus les fameux "oublis" de pilule, plus que fréquents et qui sont en fait des "actes manqués".
Les femmes rejettent inconsciemment d'avoir à prendre des doses d'hormones tous les jours pour se stériliser chimiquement, comme si elles étaient malades à vie !!

Et ça me parait très légitime. C'est la raison pour laquelle j'ai adopté le préso pour lui éviter cette prise et que j'ai fait à ma fille et à mon fils les mêmes recommandations (avec en plus celle de tenir le curé éloigné de la chambre à coucher).

Sans parler du désir d'enfant, très présent entre 20 et 40 ans.

Même si on rabâche aux hommes et aux femmes des choses contre-nature (qu'ils disposent de leur corps à leur guise etc...), le coeur et le corps ont leur logique que rien ne pourra contredire au final.

Sauf à considérer toute l'humanité (sauf vous) comme bêtes en rut force est de constater que sa très grande majorité (sauf...) s'efforce de vivre un sexualité à la fois respectueuse de l'autre et harmonieusent assumée. Mais il n'est pas sûr que sa logique soit la même que la vôtre (considérer que la liberté sexuelle (et plus généralement la liberté) entre adultes consentants soit contre-nature... excusez du peu).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 8:50

Cher Adamev, La chastété consiste à orienter la sexualité selon deux axes :

1° Le respect de la nature de l'autre (respect des rythmes naturels etc.)
2° L'amour et l'ouverture à la vie.

Les méthodes naturelles permettent cela. Rien à voir avec la massive dose d'hormone de la pilule.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 9:05

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Adamev, La chastété consiste à orienter la sexualité selon deux axes :

1° Le respect de la nature de l'autre (respect des rythmes naturels etc.)
2° L'amour et l'ouverture à la vie.

Les méthodes naturelles permettent cela. Rien à voir avec la massive dose d'hormone de la pilule.

Je connais bien votre grand rêve de vouloir transformer le monde en un vaste couvent!!!
Connaissez-vous cette histoire du père abbé qui découvrant une faute de copiste descend dans ses archives remontant à la plus haute antiquité de l'église et en revient atterré disant "les c... les c...". Affolés ses moines lui demandent d'être plus précis "Ah, dit il, ils ont écrit "charité" pas chasteté...".

Les rythmes naturels = bébés ogino.
Faudra m'expliquer en quoi faire l'amour (protégé), entre personnes aimées et aimantes, en dehors des cycles dits naturels (hors période des règles évidemment) est une atteinte à l'amour et au respect ou empêche quoi que ce soit de l'ouverture à la vie???

Quant à pilule je sens chez-vous le macho qui refuse de s'appliquer à lui-même les contraintes du préso.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 9:15

Respecter la nature humaine de celui qu'on aime, ce n'est pas faire un couvent.

Quant à la sexualité "quand je veux, dès que je veux", elle provoque chez les couples, après les premiers moments de ferveurs, de grandes misères sexuelles : absence du désir, ou rythmes différents qui se s'harmonisent pas.

L'homme et la femme sont si différents que sans la vertu de chasteté qui oriente tout vers l'autre, le couple risque bien de vaciller.

Mais le fait qu'un couple sur deux divorce depuis qu'on s'assoie sur ces anciens principes ne fera réfléchir que les jeunes ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 15:51

Il ne faut pas oublier deux paramètres dans cette discussion sur l'avortement ou la contraception.
- Premièrement le principe qu'on trouve chez saint Paul: ton corps appartient à ta femme (I Cor. 7, 4). Si donc ta femme veut une relation sexuelle mais pas d'enfant, tu mets le préservatif (et réciproquement: si ton mari veut une relation sexuelle mais pas d'enfant, tu acceptes qu'il mette le préservatif et empêche la fécondité). C'est seulement dans le cas où les deux conjoints veulent vivre la chasteté qu'il faut dire qu'on doit s'abstenir de relations sexuelles.
- D'autre part, j'ai lu récemment que pas moins de 4 fécondations sur 5 (près de 80%) se terminent par une fausse couche; dans deux tiers des cas, la femme ne s'en rend même pas compte ! C'est assez troublant, j'ai du mal à admettre que tous ces bébés naturellement avortés existent et se développent au ciel. Peut-être, parmi ces bébés avortés, seuls ceux qui ont été désirés, puis rejetés, existent et se développent au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 16:08

je trouve que ça fait un peu tiré par les cheveux ça !
Un bébé voulu ou pas qui ne va pas jusqu'à la naissance est quand même un foetus mort.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 17:23

Alors pourquoi ce gâchis ? Quatre êtres humains sur cinq n'atteignent pas quelques semaines de vie terrestre. C'est absurde.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 17:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Respecter la nature humaine de celui qu'on aime, ce n'est pas faire un couvent.

Quant à la sexualité "quand je veux, dès que je veux", elle provoque chez les couples, après les premiers moments de ferveurs, de grandes misères sexuelles : absence du désir, ou rythmes différents qui se s'harmonisent pas.

L'homme et la femme sont si différents que sans la vertu de chasteté qui oriente tout vers l'autre, le couple risque bien de vaciller.

Mais le fait qu'un couple sur deux divorce depuis qu'on s'assoie sur ces anciens principes ne fera réfléchir que les jeunes ...

Du grand n'importe quoi... pour essayer d'avoir raison.
Vous me faites bien rire avec vos anciens principes...
En effet dans le temps on ne divorçait pas (ou moins). Est-ce à dire pour autant qu'on s'entendait bien...??? Mon expérience et la fréquentation de quelques anciens me laissent penser le contraire sur ce qui n'était qu'hypocrisie bien pensante.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Avortement : J'accuse les féministes…   Sam 21 Jan 2012 - 17:47

scholasate a écrit:
Il ne faut pas oublier deux paramètres dans cette discussion sur l'avortement ou la contraception.
- Premièrement le principe qu'on trouve chez saint Paul: ton corps appartient à ta femme (I Cor. 7, 4). Si donc ta femme veut une relation sexuelle mais pas d'enfant, tu mets le préservatif (et réciproquement: si ton mari veut une relation sexuelle mais pas d'enfant, tu acceptes qu'il mette le préservatif et empêche la fécondité). C'est seulement dans le cas où les deux conjoints veulent vivre la chasteté qu'il faut dire qu'on doit s'abstenir de relations sexuelles.

Ca me parait frappé au coin du bon sens

- D'autre part, j'ai lu récemment que pas moins de 4 fécondations sur 5 (près de 80%) se terminent par une fausse couche; dans deux tiers des cas, la femme ne s'en rend même pas compte ! C'est assez troublant, j'ai du mal à admettre que tous ces bébés naturellement avortés existent et se développent au ciel. Peut-être, parmi ces bébés avortés, seuls ceux qui ont été désirés, puis rejetés, existent et se développent au ciel.

Je ne sais pas si la statistique est vraie? (elle ne parait pas fausse). Si elle est vraie (+-) on appelle ça "sélection naturelle". C'est un gâchis mais c'est comme ça que marche la nature. Quant au ciel???
Revenir en haut Aller en bas
 
Avortement : J'accuse les féministes…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avortement : J'accuse les féministes…
» Espagne : Adoption de la loi sur l'avortement !!!
» Prions pour les bébés qui sont victimes de l'avortement.
» L'avortement au Canada : Une boucherie écoeurante !
» Déclaration du pape en Afrique sur l'avortement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: