DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Du crime ou du péché ? La nouvelle Inquisition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Du crime ou du péché ? La nouvelle Inquisition   Ven 17 Juin 2011 - 20:19

Voici un sentiment que je partage depuis quelques temps.
Je parlais notamment de nouvelle Inquisition à propos de Zemmour

---

Un philosophe au secours de la liberté d'expression

Par Ivan Rioufol le 15 juin 2011 13h03 | Lien permanent | Commentaires (122)

Les succès de l'Internet et de la blogosphère, ces lieux où la libre parole s'exprime, répondent à une déficience de la démocratie. Elle affecte particulièrement la France qui, depuis trente ans, subit dans l'indifférence un couvre-feu intellectuel. Il est la conséquence d'une série de lois nouvelles ayant dénaturé celle de 1881 sur la presse, qui consacrait la totale liberté d'expression, sous réserve de protéger l'ordre public et la vie privée. Or rares sont les défenseurs de la démocratie qui dénoncent la préoccupante situation d'insécurité juridique permanente dans laquelle se retrouvent désormais ceux qui interviennent dans le débat public et qui n'entendent pas se conformer à un code de conduite en réalité très imprécis et laissé aux foucades de justiciers. Reste qu'aujourd'hui, dans ce qui fut un grand pays intellectuel, on peut se faire poursuivre, voire condamner, pour des délits d'opinion ou des propos. Cette situation devrait alerter le monde politique, qui a avalisé une législation de censure avec les lois Pleven, Gayssot, Taubira, etc. C'est pourquoi il est heureux qu'un philosophe dénonce enfin cette situation comparable à l'Inquisition: ce que fait Philippe Némo, dans un petit livre qui vient de paraître : "La régression intellectuelle de la France", Editions Texquis.

Némo rappelle que c'est à Pierre Abélard que revient, au XII e siècle, d'avoir fait la distinction entre le crime et le péché, ce dernier devant rester hors du ressort des tribunaux humains. Or, constate-t-il, les lois de censure ont opéré un détournement du droit. Elles ont installé une sorte de dimension théologique ou superstitieuse qui fait régresser le pénal en deçà d'Abélard, dans un retour au péché délictueux. En effet, la justice n'est plus amenée à se prononcer sur un acte et sur son lien de causalité avec un dommage, mais sur un propos, sans qu'une victime soit nécessaire puisque la loi Pleven permet à toute association s'estimant concernée de porter plainte. Il suffit qu'une déclaration paraisse fausse ou choquante à quelqu'un, qui n'a pas besoin d'être identifié, pour que la justice puisse être saisie. Comme l'écrit Némo : "Ce que les nouvelles lois françaises de censure demandent aux juges, c'est de sanctionner des pensées en tant que telles (...) On leur demande donc quelque chose de très proche de ce que l'Eglise demandait jadis aux Inquisiteurs".

"Notre société n'est plus libre", assure le philosophe qui s'inquiète "que l'on soit revenu si facilement en France à l'idée d'un contrôle étatique des esprits après deux cents ans de démocratie libérale". Il écrit même : "On est fondé à dire que cet usage de la force d'Etat contre la liberté d'expression et le pluralisme relève du fascisme : la détestation du libre débat, la haine de la pensée qui suintent des nouvelles lois de censure s'apparentent à l'obscurantisme et à la misologie des sociétés fascistes historiques qui ont toujours brûlé les livres, persécuté les intellectuels et prétendu fonder le consensus social sur l'élimination violente de toute critique". Philippe Némo propose évidemment l'abrogation des lois ayant conduit, depuis 1972 et la loi Pleven, à cette détestable police de la pensée qui reste une ombre permanente pour celui qui veut s'exprimer sur des thèmes mis sous-surveillance par le politiquement correct, seul bénéficiaire de cette législation.

Il va sans dire que j'applaudis Némo des deux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Du crime ou du péché ? La nouvelle Inquisition   Sam 18 Juin 2011 - 9:40

Un nouveau bouquin de Nemo ? Je dois foncer à la librairie !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Fikiz



Messages : 21
Inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Du crime ou du péché ? La nouvelle Inquisition   Sam 18 Juin 2011 - 17:22

Qu'en est-il par exemple des théories révisionnistes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du crime ou du péché ? La nouvelle Inquisition   Dim 19 Juin 2011 - 14:22

elles sont justement dangereuses, pas pour le « blasphème » en-soi aussi insupportable qu’il soit, mais à cause du fait que c'est de l'histoire très récente qui a modelé le 20e siècle :
1) donc que des proches des familles en souffrent maintenant de ces mensonges et provocations
2) donc, à cause de l'intention politique nuisible et potentiellement très dangereuses qui est sous-tendu derrière (complotisme, et antisémitisme forcené d'ultra-droite), et que l'Europe a voulu (et a réussi) justement à couper ce mal-là à la racine pour construire sa paix.

Il ne faut pas être non plus aveugle sur la dérive actuelle de ce genre de loi « mémorielle » et jurisprudence que j'appellerais « anti-blasphème », qui pousse par la loi, les gens a penser systématiquement dans une direction prédéterminée par la bien-pensée via le législateur,
instrumentalisée ensuite dans un second temps par n'importe quelle association se sentant (elle ou plutôt leur idéologie) "lésée", et quand bien même cela va contre votre possibilité de décrire la réalité, et sans que vous soyez, mais du tout, un "idéologue nazi".

Cette instrumentalisation de la justice, on peut voir que les associations dites "anti-racistes" l'utilisent abondamment, dès qu'un propos ne rentre pas dans leur cadre idéologique a-priori. A l'opposé on peut voir se développer la même stratégie chez marine le pen au front national, qui intente, parait-il, procès sur procès à tous ceux qui décriraient le FN comme un parti d'extrême-droite xénophobe.

C'est une logique de l'Inquisition.
Revenir en haut Aller en bas
 
Du crime ou du péché ? La nouvelle Inquisition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du crime ou du péché ? La nouvelle Inquisition
» Un crime parfait!
» Crime circus : qui a compris ?
» SOS crime circus
» Déménagement et nouvelle connexion Internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: