DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Grèce au bord de l’explosion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Lun 20 Aoû 2012, 18:34

Le bourbier grec:

http://www.lepoint.fr/economie/nouvel-acte-de-la-tragedie-grecque-20-08-2012-1497497_28.php

Citation :
Emprunter à des coûts très élevés pour payer la Banque centrale européenne (BCE), voilà à quelle extrémité est réduite la Grèce. La semaine dernière, Athènes a levé quelque 4 milliards d'euros à trois mois au taux prohibitif de 4,43 % (note: soit l'équivalent de 19% sur un an !!!), juste pour être capable de rembourser des obligations détenues par l'institution de Francfort et qui arrivent à échéance lundi... Mais pour y parvenir, elle a eu recours à un petit subterfuge : ce sont les banques privées du pays, sous perfusion de la banque centrale, qui ont souscrit à l'emprunt, personne d'autre ne voulant prendre un tel risque.
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 01:52

Théodéric a écrit:
la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant

Non : les financiers profitent et abusent certes de la situation, et d'ailleurs fournissent les instruments techniques pour cumuler les dettes. Mais la responsabilité première revient aux politiques qui offrent à leurs populations des systèmes de protection, des rentes publiques et avantages divers hélàs supérieurs à ce qui serait économiquement raisonnable.

C'est pour les politiques la seule façon de conquérir et de tenter de garder le pouvoir : flatter et acheter par toutes sortes de cadeaux à court terme.

En démocratie d'opinion, ce donc les peuples qui sont la cause de ce comportement.

La responsabilité est partagée : les peuples, qui élisent leurs représentants, et les élites (politiques, intellectuels) qui n'ont pas formé les populations aux bases de l'économie, ont souvent menti et favorisé la croyance dans la toute-puissance de l'Etat, nouvelle Providence.

Le génie actuel des politiques consiste à expliquer que la crise vient des financiers, qu'il convient de controler mieux en donnant un pouvoir encore accru aux poliques ... Les financiers sont ravis, ce cycle marche à merveille depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 15:37

AntoineG a écrit:
Théodéric a écrit:
la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant

Non : les financiers profitent et abusent certes de la situation, et d'ailleurs fournissent les instruments techniques pour cumuler les dettes. Mais la responsabilité première revient aux politiques qui offrent à leurs populations des systèmes de protection, des rentes publiques et avantages divers hélàs supérieurs à ce qui serait économiquement raisonnable.

C'est pour les politiques la seule façon de conquérir et de tenter de garder le pouvoir : flatter et acheter par toutes sortes de cadeaux à court terme.

En démocratie d'opinion, ce donc les peuples qui sont la cause de ce comportement.

La responsabilité est partagée : les peuples, qui élisent leurs représentants, et les élites (politiques, intellectuels) qui n'ont pas formé les populations aux bases de l'économie, ont souvent menti et favorisé la croyance dans la toute-puissance de l'Etat, nouvelle Providence.

Le génie actuel des politiques consiste à expliquer que la crise vient des financiers, qu'il convient de controler mieux en donnant un pouvoir encore accru aux poliques ... Les financiers sont ravis, ce cycle marche à merveille depuis des années.

C'est parfaitement résumé.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 16:10

Les grecs semblent retrouver la raison.

Cet incident pourrait faire date.

Citation :
Le gouvernement grec a déclaré lundi que la fraude fiscale serait "réprimée" et la loi "appliquée", deux jours après des incidents survenus entre la police et des habitants de l'île touristique Hydra où avaient eu lieu des contrôles de la brigade financière.
Il faisait allusion aux incidents survenus samedi sur cette île, située dans le golfe Saronique près d'Athènes, où les contrôles de la brigade financière (Sdoe) ont conduit à l'arrestation d'un responsable d'un restaurant qui n'avait pas donné de reçu à ses clients.

Cette arrestation a provoqué l'ire des habitants qui ont encerclé le commissariat de la police, où l'employé du restaurant avait été transféré, et réussi à couper l'électricité et l'eau du bâtiment réclamant la mise en liberté du fraudeur présumé.

Des forces anti-émeutes ont été dépêchées sur l'île pour tenter d'apaiser le climat et transférer le contrevenant à Athènes.




Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 16:38

AntoineG a écrit:
Théodéric a écrit:
la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant

Non : les financiers profitent et abusent certes de la situation, et d'ailleurs fournissent les instruments techniques pour cumuler les dettes. Mais la responsabilité première revient aux politiques qui offrent à leurs populations des systèmes de protection, des rentes publiques et avantages divers hélàs supérieurs à ce qui serait économiquement raisonnable.

C'est pour les politiques la seule façon de conquérir et de tenter de garder le pouvoir : flatter et acheter par toutes sortes de cadeaux à court terme.

D'où la nécessité de mettre fin à cette perversion des démocraties actuelles et restaurer le sain mécanisme de consentement à l'impôt :

http://www.contrepoints.org/2012/08/16/93891-comment-empecher-letat-de-grossir-retablir-le-consentement-a-limpot

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 17:05

Philippe Fabry a écrit:
AntoineG a écrit:
Théodéric a écrit:
la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant

Non : les financiers profitent et abusent certes de la situation, et d'ailleurs fournissent les instruments techniques pour cumuler les dettes. Mais la responsabilité première revient aux politiques qui offrent à leurs populations des systèmes de protection, des rentes publiques et avantages divers hélàs supérieurs à ce qui serait économiquement raisonnable.

C'est pour les politiques la seule façon de conquérir et de tenter de garder le pouvoir : flatter et acheter par toutes sortes de cadeaux à court terme.

D'où la nécessité de mettre fin à cette perversion des démocraties actuelles et restaurer le sain mécanisme de consentement à l'impôt :

http://www.contrepoints.org/2012/08/16/93891-comment-empecher-letat-de-grossir-retablir-le-consentement-a-limpot

Il me semble que l'idée d'assemblée contributive a été défendu par Hayec (école autrichienne).


Problèmes :

- Certaines personnes payent l'impôt sans avoir de droit de vote : personnes morales, étrangers payant droit d'enregistrement et TVA ...

- Qui décide de l'emprunt ?

- L'assemblée execuvo/législative peut faire payer les épargnants par le politique monnaitaire (inflation).

- Les charges sociales ne sont pas techniquement des impôts.

- Les collectivités territoriales.



Mais sur le fond je suis d'accord. Le système actuel où l'Etat décide lui même de prendre ce dont il a besoin ne fonctionne pas.

Le pire dans tout cela est qu'il prélève sur l'économie contemporaine mais également sur l'économie du futur. Il y a là un vrai problème de légitimité.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 17:15

A y réflichir cette assemblée contributive n'est-elle pas une nouvelle usine à gaz.

Celà a déjà été bien difficile de faire colaborer 3 pouvoirs, alors en faire intervenir un quatrième !!

Ne suffirait-il pas de n'autoriser constitutionnellement l'Etat à n'emprunter qu'à court terme.

Et d'interdire tout prélèvement autre que par le biais de l'Etat.

N'oubliez pas 50% des revenus du travail est capté par l'URSS Air Force, Pole emploi, caisses de retraite !

Et rien qu'à ce stade, alors que la moitié de l'argent s'est volatilisée, l'Etat n'a rien prélevé.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 17:57

SJA a écrit:
A y réflichir cette assemblée contributive n'est-elle pas une nouvelle usine à gaz.

Celà a déjà été bien difficile de faire colaborer 3 pouvoirs, alors en faire intervenir un quatrième !!

Ne suffirait-il pas de n'autoriser constitutionnellement l'Etat à n'emprunter qu'à court terme.

Et d'interdire tout prélèvement autre que par le biais de l'Etat.

N'oubliez pas 50% des revenus du travail est capté par l'URSS Air Force, Pole emploi, caisses de retraite !

Et rien qu'à ce stade, alors que la moitié de l'argent s'est volatilisée, l'Etat n'a rien prélevé.

C'est pas faux.

Je ne pense pas que l'assemblée contributive serait une usine à gaz, mais ses prérogatives demanderaient à être justement étudiées. Si elle avait le pouvoir de consentir non seulement aux impôts mais à tous types de prélèvements obligatoires, cela aurait sans doute plus de sens.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 18:20

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:
A y réflichir cette assemblée contributive n'est-elle pas une nouvelle usine à gaz.

Celà a déjà été bien difficile de faire colaborer 3 pouvoirs, alors en faire intervenir un quatrième !!

Ne suffirait-il pas de n'autoriser constitutionnellement l'Etat à n'emprunter qu'à court terme.

Et d'interdire tout prélèvement autre que par le biais de l'Etat.

N'oubliez pas 50% des revenus du travail est capté par l'URSS Air Force, Pole emploi, caisses de retraite !

Et rien qu'à ce stade, alors que la moitié de l'argent s'est volatilisée, l'Etat n'a rien prélevé.

C'est pas faux.

Je ne pense pas que l'assemblée contributive serait une usine à gaz, mais ses prérogatives demanderaient à être justement étudiées. Si elle avait le pouvoir de consentir non seulement aux impôts mais à tous types de prélèvements obligatoires, cela aurait sans doute plus de sens.

Ce qui est sur c'est que le citoyen n'a plus aucune prise sur les prélèvement fiscaux.

Aux USA, où les parlements Nationaux et fédérés sont peu permissifs les Etats (féréral et fédérés) ont contourné l'obstacle au moyen de l'emprunt et de l'inondation de liquidité.

Les systèmes politiques actuels ont un réel problème car l'impôt non consenti est perçu comme une confiscation et celà ne favorise pas l'ordre social.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Jeu 30 Aoû 2012, 11:54

Jacques Sapir : La sortie inévitable de la Grèce de la zone euro (27 Août 2012)

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Lun 03 Sep 2012, 03:21

Salut AntoineG ,

comme les financiers tiennent les politiques la boucle est bouclée.

et comme je le dis , les truands en costards mentent en tout du coup tu votes comme tu veux tu ne peux rien changer le rapt de l'état revient toujours !

c'est notre faute ? mais sauf a prendre un flingue pour les faire cesser t'as quoi comme solution ? la démocratie ? ben c'est justement ce qu'ils ont pervertie, et tu verras tente d'y venir tu verras que c'est pas si démocratique que cela !

la vérité, c'est qu'il n'y a pas d'autre choix que d'aimer et donc servir réellement pour le bien commun ; mais nul ne peux donner ce qu'il ne possède !

on accomplit avec précision ce que l'Apocalypse annonce , donc pas la peine de rêver sous prétexte de tout gérer on va droit au lit de la bête d'ailleurs les prémices sont en court on s'en sortira pas pas la peine de rêver ; qui va croire qu'ils veulent rendre la place !!?

comme disait L'Abbé Pierre "ils sont sourd et aveugle par vocation !"

sans le Christ on va droit dans le mur a haute vitesse ! Mr.Red

AntoineG a écrit:
Théodéric a écrit:
la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant

Non : les financiers profitent et abusent certes de la situation, et d'ailleurs fournissent les instruments techniques pour cumuler les dettes. Mais la responsabilité première revient aux politiques qui offrent à leurs populations des systèmes de protection, des rentes publiques et avantages divers hélàs supérieurs à ce qui serait économiquement raisonnable.

C'est pour les politiques la seule façon de conquérir et de tenter de garder le pouvoir : flatter et acheter par toutes sortes de cadeaux à court terme.

En démocratie d'opinion, ce donc les peuples qui sont la cause de ce comportement.

La responsabilité est partagée : les peuples, qui élisent leurs représentants, et les élites (politiques, intellectuels) qui n'ont pas formé les populations aux bases de l'économie, ont souvent menti et favorisé la croyance dans la toute-puissance de l'Etat, nouvelle Providence.

Le génie actuel des politiques consiste à expliquer que la crise vient des financiers, qu'il convient de controler mieux en donnant un pouvoir encore accru aux poliques ... Les financiers sont ravis, ce cycle marche à merveille depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 18 Sep 2012, 17:59

L’économie grecque se contractera de 25% d’ici 2014, selon Athènes

http://www.romandie.com/news/n/L039economie_grecque_se_sera_contractee_de_25_d039ici_2014_selon_le_gouvernement180920121546.asp
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 18 Sep 2012, 18:15

Alexis232 a écrit:
L’économie grecque se contractera de 25% d’ici 2014, selon Athènes

http://www.romandie.com/news/n/L039economie_grecque_se_sera_contractee_de_25_d039ici_2014_selon_le_gouvernement180920121546.asp

Quoi de plus normal !

Elle s'était développé de 40 % par le seul fait des emprunts d'Etat.

Ce qui va diminué dans ce cas, c'est le PIB non marchand.

Le PIB non marchand est "financé", pour une part importante, par l'emprunt. Supprimez l'emprunt, vous supprimez de facto la part de PIB non marchand financé par l'emprunt.

Cette diminution du PIB est une trés bonne nouvelle pour les grecs de demain qui n'auront à financer le traitement des fonctionnaires grecs aujourd'hui.

En revanche, le dette grèque actuelle (qui sert à payer les traitements des fonctionnaires d'hier) pèsera toujours sur leurs épaules.

Le budget primaire grec est aujourd'hui presque à l'équilibre. Celà veut dire que les grec n'ont pas besoin d'emprunter pour payer les fonctionnaires d'aujourd'hui.
Mais il doivent emprunter pour payer les traitements des fonctionnaires d'hier.

Merci qui ?

Merci Baroso l'ancien leader des jeunesses Maoiste du Portugal.
Merci Chirac l'ancien membre du PCF.

Comment voulez vous que l'Europe aille bien avec de tel leaders ?

L'Europe est comme tout les pays qui trouve judicieux d'être dirigé par les communistes : elle va mal !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 18 Sep 2012, 18:27

ok pour le le PIB non marchand, fort probable...
Le problème de fond est LA construction européenne faite de force contre la volonté du peuple souverain... nous subissons (car la Grèce c'est nous qui la finançons) les conséquences d'une idéologie devenue obsessionnelle.

En effet:
Vingt ans après la ratification de justesse du traité européen de Maastricht, les Français voteraient dans leur majorité (64%) contre ce texte qui prévoyait notamment la monnaie unique, selon un sondage Ifop paru lundi dans Le Figaro
http://www.20minutes.fr/economie/1004715-vingt-ans-apres-maastricht-francais-davantage-eurosceptiques

Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 18 Sep 2012, 21:44

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
L’économie grecque se contractera de 25% d’ici 2014, selon Athènes

http://www.romandie.com/news/n/L039economie_grecque_se_sera_contractee_de_25_d039ici_2014_selon_le_gouvernement180920121546.asp

Quoi de plus normal !

Elle s'était développé de 40 % par le seul fait des emprunts d'Etat.

Ce qui va diminué dans ce cas, c'est le PIB non marchand.


Cher SJA,

Hélàs non, vous prenez vos désirs pour des réalités car c'est le contraire qui se passe : le PIB marchand se contracte d'abord, et la sphère publique résiste (hors achats au secteur marchand Laughing )

En effet c'est la sphère publique qui a le pouvoir le plus fort, et peut défendre ses privilèges avec grande efficacité pour durer sans réformer.

En second, les élites politiques, économiques et financières (institutions financières, grands groupes, ...) ont quelques leviers et peuvent ainsi tenter de limiter la casse tant que la situation ne tourne pas à l'insurrection.

En troisième, le secteur marchand, PME et petits entrepreneurs se trouvent étranglés; les titulaires de contrats de travail permanent (CDI) veillent à conserver les salaires plus élevés acquis pendant le boom et à verrouiller les contrats, ce qui est bien naturel.

En dernier, les chômeurs et jeunes perdent toute chance de trouver un job et de s'intégrer.

Tout cecei conduit au désespoir de beaucoup, à encore plus d'économie souterraine et de pauvreté - l'exil pour ceux qui peuvent.

Vous observez les mêmes phénomènes (dans des proportions heureusement moins dramatiques pour l'instant) en France.
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 19 Sep 2012, 00:13

L'Union Européenne est une chimère,l'Euro est une bêtise,et la Grèce ne serait pas dans cette situation si chaque pays avait gardé sa monnaie! D'ailleurs la sortie de l'Euro est déjà envisagée et la valeur de chaque monnaie a été évaluée! Explications:



http://www.youtube.com/watch?v=BHDB75oOQzY&feature=youtu.be


Dernière édition par Géraud le Mer 19 Sep 2012, 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 19 Sep 2012, 09:49

AntoineG a écrit:
SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
L’économie grecque se contractera de 25% d’ici 2014, selon Athènes

http://www.romandie.com/news/n/L039economie_grecque_se_sera_contractee_de_25_d039ici_2014_selon_le_gouvernement180920121546.asp

Quoi de plus normal !

Elle s'était développé de 40 % par le seul fait des emprunts d'Etat.

Ce qui va diminué dans ce cas, c'est le PIB non marchand.


Cher SJA,

Hélàs non, vous prenez vos désirs pour des réalités car c'est le contraire qui se passe : le PIB marchand se contracte d'abord, et la sphère publique résiste (hors achats au secteur marchand Laughing )


Cher antoineG,

Lorsque, comme en Grèce, ont "licencie" des fonctionnaires et qu'on diminue leur traitement, en valeur absolue, le PIB non marchand décroit automatiquement.

Je suis d'accord pour dire que dans un second temps dans le jeu de la causalité mais d'abord dans le temps, le PIB marchand décroit en valeur absolu et dans la part de PIB.

Car le PIB marchand était lui même tiré indirectement par l'endettement d'Etat.

Mais la contraction du PIB marchand est à moyen terme salutaire car il est le prélude à la croissance.

Sans intervention de l'Etat, la recession est le prélude à la croissance.

Avec l'intervention des Etats de l'internationale socialiste au milieu des année 90 (Clinton, Blair, Chirac), ce n'est plus une récession qu'il faut pour que le lit de la croissance soit préparé mais une dépression.

Comme disait Reagan, le gouvernement est le problème. Le fait est qu'on a jamais autant eu de gouvernement, et on a jamais eu autant de problème.

Certes Reagan avait fait appel à le dette d'Etat. Mais Reagan avait une guerre à gagner. une fois cette guerre gagner il fallait accepter la récession pour qu'une croissance saine reparte. Or Bush a perdu les élections sur cette idée. Clinton et ses hommes de main du genre Stiglitz sont arrivés et depuis c'est la bulle à tout va qui nous mène là ou on est aujourd'hui.

Tant que La Bulle n'aura pas éclaté, il n'y aura pas de réelle et saine croissance.





Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 19 Sep 2012, 23:59

Salut Géraud et grâce a la baisse qu'a produit l'euro qui devait faire baisser les prix, ça va faire drôle de payer une laitue 15francs ! Mr. Green

l'euro a part servir les voleurs financiers ça a bai,,é le reste des habitants ! scratch

Géraud a écrit:
L'Union Européenne est une chimère,l'Euro est une bêtise,et la Grèce ne serait pas dans cette situation si chaque pays avait gardé sa monnaie! D'ailleurs la sortie de l'Euro est déjà envisagée et la valeur de chaque monnaie a été évaluée! Explications:



http://www.youtube.com/watch?v=BHDB75oOQzY&feature=youtu.be
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Ven 21 Sep 2012, 00:15

Géraud a écrit:
L'Union Européenne est une chimère,l'Euro est une bêtise,et la Grèce ne serait pas dans cette situation si chaque pays avait gardé sa monnaie!

L'euro est certes une construction qui ne pouvait mener qu'à une crise financière grave.

Mais ce n'est pas la racine du mal : vous trouverez des pays qui se portent relativement bien dans l'euro (ex. l'Allemagne) comme hors de l'euro (ex. la Suède). Je parle ici du plan économique.

Quel est le point commun entre l'Allemagne depuis 2003 et la Suède depuis 1995 ? Ils se sont éloignés du modèle socialiste : un peu moins d'Etat Providence, un peu plus de liberté et d'initiative individuelle.

La conception actuelle de l'UE résulte d'une vision de planification centrale, donc d'inspiration socialiste. La concurrence, notamment fiscale, doit diminuer.

Au contraire les succès de Google, Amgen et Ikea, ou les milliers de PME émergentes ne résultent pas d'une planification socialisante mais plutot d'un modèle de concurrence stimulée.

En somme, nos élites européennes sont évolutionnistes en biologie mais créationnistes en économie.

C'est à dire dans les deux cas, idéologues et non pas réalistes.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Jeu 06 Déc 2012, 12:20

La Grèce à un cran du défaut de paiement total, selon Standard and Poor’s









L’agence Standard and Poor’s (S&P) a placé mercredi la Grèce en
situation de défaillance partielle, à un cran du défaut de paiement, à
l’heure où le pays est engagé dans un complexe programme de rachat de sa
dette visant à débloquer l’aide de ses bailleurs de fonds.

L’agence d’évaluation financière avait déjà placé la Grèce dans cette
catégorie de selective default en février avant de remonter sa note
d’un cran à CCC en mai. En août, elle avait toutefois attribué au pays
une perspective négative laissant augurer d’une possible dégradation
dans les mois suivants.

S&P n’a pas immédiatement fourni de communiqué pour expliquer ce
nouvel abaissement, toutefois visible sur le site internet de l’agence.

Le défaut partiel signifie que l’agence considère que la Grèce ne
peut déjà plus faire face à ses obligations de paiement sur une partie
de sa dette.

Epicentre de la crise de la zone euro, la Grèce attend toujours le
versement vital pour ses finances de près de 44 milliards d’euros d’aide
bloqués depuis plusieurs mois par ses bailleurs de fonds de l’Union
européenne et du Fonds monétaire international.

Conformément au compromis arraché à Bruxelles le 27 novembre, la
Grèce a lancé un programme de rachat d’une partie de sa dette afin de
convaincre ses créanciers publics d’aller de l’avant. Les premiers
résultats de l’opération sont attendus le 13 décembre.

Afp
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Ven 07 Déc 2012, 18:47

Ha ben moi je trouve que le standard et CONTRE , mais bon c'est pas facile de plaire aux riches qui en veulent a ta peau !!!

c'est drôle comme on se sent concerné tout a coup , ce serait pas que notre pays a un peu le profile Grec ???
ces chers banquiers et financiers ils nous ruineraient pas quand même ? Ho bohh non pas eux pas eux !!


joker911 a écrit:
La Grèce à un cran du défaut de paiement total, selon Standard and Poor’s









L’agence Standard and Poor’s (S&P) a placé mercredi la Grèce en
situation de défaillance partielle, à un cran du défaut de paiement, à
l’heure où le pays est engagé dans un complexe programme de rachat de sa
dette visant à débloquer l’aide de ses bailleurs de fonds.

L’agence d’évaluation financière avait déjà placé la Grèce dans cette
catégorie de selective default en février avant de remonter sa note
d’un cran à CCC en mai. En août, elle avait toutefois attribué au pays
une perspective négative laissant augurer d’une possible dégradation
dans les mois suivants.

S&P n’a pas immédiatement fourni de communiqué pour expliquer ce
nouvel abaissement, toutefois visible sur le site internet de l’agence.

Le défaut partiel signifie que l’agence considère que la Grèce ne
peut déjà plus faire face à ses obligations de paiement sur une partie
de sa dette.

Epicentre de la crise de la zone euro, la Grèce attend toujours le
versement vital pour ses finances de près de 44 milliards d’euros d’aide
bloqués depuis plusieurs mois par ses bailleurs de fonds de l’Union
européenne et du Fonds monétaire international.

Conformément au compromis arraché à Bruxelles le 27 novembre, la
Grèce a lancé un programme de rachat d’une partie de sa dette afin de
convaincre ses créanciers publics d’aller de l’avant. Les premiers
résultats de l’opération sont attendus le 13 décembre.

Afp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Ven 07 Déc 2012, 19:00

à part ça, nous avons donné plus de 40 milliards à la Grèce à fond perdu pour sauver l'euro, oui 40 milliards à fond perdu.
J'ai envie de dire que le sauvetage de Mittal c'était de la rigolade en comparaison...
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Ven 07 Déc 2012, 19:31

Salut Alexis232,

donc c'est même pas une histoire a la Grècedoit car si c'est a fond perdu y doivent rien !! Mr. Green
et nous non plus ? Ha si nous on doit "ha ben ça c'est pas juste alors" (comme disait Calimero) dwarf

dire que l'on a voté NON a leur europe et a l'euro et que ces messieurs plein de savoir nous on imposé (dictatorialement) en toute démocratie (comme les soviets) d'y passer et on a le résultat sous les yeux , mais personne ne sera responsable c’est la faute a pas de chance , n'empêche que coté respect de la démocratie on repassera ! pas contre la facture est pour nous a n'en pas douter !!
j'espére qu'en même que nos banquiers vont s'en sortir je voudrais pas qu'ils aient a travailler (honnetement) pour vivre ce serait scandaleux ! mais y a des coups de pieds au c,, qui se perdent

Alexis232 a écrit:
à part ça, nous avons donné plus de 40 milliards à la Grèce à fond perdu pour sauver l'euro, oui 40 milliards à fond perdu.
J'ai envie de dire que le sauvetage de Mittal c'était de la rigolade en comparaison...
Revenir en haut Aller en bas
 
La Grèce au bord de l’explosion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» La Grèce au bord de l’explosion.
» Question traditionnelle: le fameux carnet de bord!!!
» Histoire: La démocracie en Grèce antique.
» esprit au bord de la route cette nuit !
» Êta de la Carène : L’étoile qui a survécu à son explosion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: