DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Grèce au bord de l’explosion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 10:45

beranger a écrit:
Oui, ça fait mal,
dans les bourses, aucun actif a été épargné, pas de valeurs refuges, tout s'effondre, ça sent pas bon cette affaire.

Tout s'effondre sauf le dollar !

Les tanks et les porte-avions, voila la valeur refuge.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 11:09

SJA a écrit:
beranger a écrit:
Oui, ça fait mal,
dans les bourses, aucun actif a été épargné, pas de valeurs refuges, tout s'effondre, ça sent pas bon cette affaire.

Tout s'effondre sauf le dollar !

Les tanks et les porte-avions, voila la valeur refuge.

Pas que cela.

Il y a aussi le fait que :
- d'ici 2020 les USA deviendront le premier producteur d'hydrocarbures, devant l'Arabie Saoudite et la Russie (excusez du peu), ce qui signifie moins de déficit commercial et relocalisation de certaines productions because énergie bon marché
- d'ici 2020 les USA, grâce aux progrès de la robotique et des logiciels intelligent faisant chuter le coût du travail, relocaliseront 10 à 30% de la production qu'ils importent actuellement de Chine, donc là encore moins de déficit commercial (et je passe sur le boom de la voiture sans pilote dont on voit les signes avant-coureur, ainsi que sur celui, peut-être plus fort encore, des imprimantes 3D)

Cela signifie que :
- d'ici 2020, America will be back, mais alors nettement back.
- la Chine va s'écrouler, car elle perdra une partie de ses marchés au profit des USA alors que sa croissance accuse déjà le coup et que les affaires de corruption agacent beaucoup nos amis asiatiques (je pense qu'il y aura des troubles majeurs, que les USA interviendront d'une manière ou d'une autre et favoriseront la partition de la Chine, afin d'éviter toute menace d'ambition mondiale future)
- la Russie, perdant l'allié objectif chinois ainsi qu'une partie de son influence hydrocarburesque, retournera à la niche
- l'Iran sera au pire solidement circonscrit, au mieux tombera
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 11:20

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:
beranger a écrit:
Oui, ça fait mal,
dans les bourses, aucun actif a été épargné, pas de valeurs refuges, tout s'effondre, ça sent pas bon cette affaire.

Tout s'effondre sauf le dollar !

Les tanks et les porte-avions, voila la valeur refuge.

Pas que cela.

Il y a aussi le fait que :
- d'ici 2020 les USA deviendront le premier producteur d'hydrocarbures, devant l'Arabie Saoudite et la Russie (excusez du peu), ce qui signifie moins de déficit commercial et relocalisation de certaines productions because énergie bon marché
- d'ici 2020 les USA, grâce aux progrès de la robotique et des logiciels intelligent faisant chuter le coût du travail, relocaliseront 10 à 30% de la production qu'ils importent actuellement de Chine, donc là encore moins de déficit commercial (et je passe sur le boom de la voiture sans pilote dont on voit les signes avant-coureur, ainsi que sur celui, peut-être plus fort encore, des imprimantes 3D)

Cela signifie que :
- d'ici 2020, America will be back, mais alors nettement back.
- la Chine va s'écrouler, car elle perdra une partie de ses marchés au profit des USA alors que sa croissance accuse déjà le coup et que les affaires de corruption agacent beaucoup nos amis asiatiques
- la Russie, perdant l'allié objectif chinois ainsi qu'une partie de son influence hydrocarburesque, retournera à la niche
- l'Iran sera au pire solidement circonscrit, au mieux tombera

C'est vrai.

Mais il est difficile de résister au plaisir de rappeler le rôle de la force armée à des européens.

Vous pouvez aussi rajouter un taux de natalité conforme à la nécessité. Alors qu'en europe, c'est le suicide collectif.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 11:24

beranger a écrit:
Mais nous, dans tout ce désastre, la France ?

Qu'est ce qu'on devient ?

- J'ai lu que notre protection sociale, tant assurance maladie que retraite va FORCEMENT exploser.

- Aucun actif sur notre sol va résister, c'est à dire que les actifs financiers boursiers vont poursuivre leur chute.

Y Compris la pierre, emblématique placement père de famille ne va pas jouer son rôle refuge, pour deux raisons :
- insolvabilité des locataire par faute de crise
- et de toutes façons, fiscalité confiscatoire pour les quelques qui toucheront encore des revenus

Que faire ?

- Ok, si on est jeune et avec des compétences, direction les usa

Mais à 50 piges et plus ?

M'enfin, un désastre quoi !



Géopolitiquement, il faut s'arrimer au USA.

Personnellement, notre foi nous met à l'abri du réel désespoir. On aura toujours de quoi manger que diable.


Ce qu'il faut réellement craindre sont les troubles politiques.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 11:25

beranger a écrit:
Mais nous, dans tout ce désastre, la France ?

Qu'est ce qu'on devient ?

- J'ai lu que notre protection sociale, tant assurance maladie que retraite va FORCEMENT exploser.

- Aucun actif sur notre sol va résister, c'est à dire que les actifs financiers boursiers vont poursuivre leur chute.

Y Compris la pierre, emblématique placement père de famille ne va pas jouer son rôle refuge, pour deux raisons :
- insolvabilité des locataire par faute de crise
- et de toutes façons, fiscalité confiscatoire pour les quelques qui toucheront encore des revenus

ça signifie que même les "fourmis", les besogneux qui ont mis des provisions de côté pour leurs vieux jours, vont voir leurs provisions pourrir.


Que faire ?

- Ok, si on est jeune et avec des compétences, direction les usa

Mais à 50 piges et plus ?

M'enfin, un désastre quoi !

Il faut encourager les réformes du pays, et pas des demi-réformettes, une vraie révolution libérale.

C'est pour cela qu'il y a deux jours j'ai adhéré au Parti Libéral Démocrate (dans ma signature). Un mouvement libéral se constitue peu à peu en France, il faut le soutenir.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 11:53

beranger a écrit:
Au delà des déficits, je pense que l'hyper protection sociale a tué la famille.

La vraie protection sociale, c'était les enfants qui prenaient soin de leurs parents, on mourrait à la maison chez ses gosses,

les gosses avant, on en prenait soin, les parents aidaient,

Maintenant, on a tué tout ça, la famille, c'est cuit,

on fourgue le papy ou la mamy dans une maison de retraite bien loin de préférence pour éviter d'aller le voir souvent,

Et hop, c'est l'état qui paye la pension à la maison de retraire via les retraites et toutes sortes d'aide.


Oui, Etat est en concurence avec la famille.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 14:01

r. a écrit:
Alexis232 a écrit:
EUROPE - La Grèce va quitter la zone euro.



Il n'y aurait pas que la GRECE :

1- Fin avril, un groupe important d'économistes franco-allemands ont alerté les gouvernements que :

"Treize ans après le lancement de l’euro, il est patent que non seulement cette expérience n’a tenu aucune de ses promesses, mais même que sa poursuite risque de déboucher sur le chaos." (
Lisez l'appel ici)


2- Un banquier allemand en contact avec
Jim Willie l'aurait
informé qu'à la suite d'une réunion de haut niveau en Allemagne, une
décision a été prise pour que la France soit le premier pays à sortir de
la monnaie euro (
en anglais dans cet article). Vous lirez cette info étonnante qu'une banque centrale des pays européens du sud pourrait être établie à Marseille.

C'est stupide de sortir de l'euro avec un budget primaire déficitaire.

Une sortie de l'Euro ne peut intervenir qu'à condition qu'on n'ai pas besoin d'emprunter sur les marchés pour payer le traitement des fonctionnaire de l'Etat.

Le jour où on n'aura plus besoin d'emprunter alors oui, on sort de l'Euro et on fait défaut.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 15:41

La porte de sortie est le modèle argentin et islandais, il faut juste que les euro-mondialistes quittent le navire...ils vont peut-être le faire étant donné que la barque coule à cause de l'application de leur idéologie.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 17:49

Alexis232 a écrit:
La porte de sortie est le modèle argentin et islandais, il faut juste que les euro-mondialistes quittent le navire...ils vont peut-être le faire étant donné que la barque coule à cause de l'application de leur idéologie.

L'Argentine... le pays à 20% d'inflation, donc ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:15

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
La porte de sortie est le modèle argentin et islandais, il faut juste que les euro-mondialistes quittent le navire...ils vont peut-être le faire étant donné que la barque coule à cause de l'application de leur idéologie.

L'Argentine... le pays à 20% d'inflation, donc ?

Surtout, elle était seule.

Les banques n'avait pas des milliards de bons Argentins à leur actif comme aujourd'hui des bons grecs, espagnols, italiens, britaniques, ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:29

Bah l'Argentine a eu la deuxième plus forte croissance économique au monde en 2011, le chômage a énormément baissé, l'inflation est aussi un facteur de progression des salaires...
Elle revient de loin.
Les cas islandais est très intéressant aussi, ces deux pays sont des laboratoires à étudier et en Europe certaines nations vont certainement s'en inspirer.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:33

Alexis232 a écrit:
Bah l'Argentine a eu la deuxième plus forte croissance économique au monde en 2011, le chômage a énormément baissé, l'inflation est aussi un facteur de progression des salaires...
Elle revient de loin.
Les cas islandais est très intéressant aussi, ces deux pays sont des laboratoires à étudier et en Europe certaines nations vont certainement s'en inspirer.

Heu... Vous êtes au courant que si il y a 9% de croissance et 20% d'inflation cela correspond à une inflation nette de 11% et donc une forte baisse de pouvoir d'achat ?
C'est bien pour cela que le gouvernement argentin tente de dissimuler le taux réel d'inflation et donne un taux officiel de 9%.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:37

Alexis232 a écrit:
Bah l'Argentine a eu la deuxième plus forte croissance économique au monde en 2011, le chômage a énormément baissé, l'inflation est aussi un facteur de progression des salaires...
Elle revient de loin.
Les cas islandais est très intéressant aussi, ces deux pays sont des laboratoires à étudier et en Europe certaines nations vont certainement s'en inspirer.

Ce n'est pas pour la Grèce qu'on s'en fait mais pour nos économies qui sont placés en bons du trésor de divers Etats européens.

Si le problème grècque était survenu il y a dix ans, il n'y aurait pas eu de problème. C'est arrivé à la Turquie à cette époque, comme l'Argentine.

Le problème est que si la grèce s'en sort comme vous dites, le système s'écroule et la grèce aussi au final.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:39

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Bah l'Argentine a eu la deuxième plus forte croissance économique au monde en 2011, le chômage a énormément baissé, l'inflation est aussi un facteur de progression des salaires...
Elle revient de loin.
Les cas islandais est très intéressant aussi, ces deux pays sont des laboratoires à étudier et en Europe certaines nations vont certainement s'en inspirer.

Heu... Vous êtes au courant que si il y a 9% de croissance et 20% d'inflation cela correspond à une inflation nette de 11% et donc une forte baisse de pouvoir d'achat ?
C'est bien pour cela que le gouvernement argentin tente de dissimuler le taux réel d'inflation et donne un taux officiel de 9%.

cher Philippe, à 20% d'inflation, les dettes disparaissent et cette disparition est un enrichissement qui vient compenser, selon l'importance, l'inflation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:41

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Bah l'Argentine a eu la deuxième plus forte croissance économique au monde en 2011, le chômage a énormément baissé, l'inflation est aussi un facteur de progression des salaires...
Elle revient de loin.
Les cas islandais est très intéressant aussi, ces deux pays sont des laboratoires à étudier et en Europe certaines nations vont certainement s'en inspirer.

Heu... Vous êtes au courant que si il y a 9% de croissance et 20% d'inflation cela correspond à une inflation nette de 11% et donc une forte baisse de pouvoir d'achat ?
C'est bien pour cela que le gouvernement argentin tente de dissimuler le taux réel d'inflation et donne un taux officiel de 9%.

L'inflation est structurelle en Amérique latine, ce qu'il faut observer dans ce modèle argentin c'est comment ils sont sortis de la crise de 2001,la question de la dette,la baisse du chômage et la croissance forte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:49

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Bah l'Argentine a eu la deuxième plus forte croissance économique au monde en 2011, le chômage a énormément baissé, l'inflation est aussi un facteur de progression des salaires...
Elle revient de loin.
Les cas islandais est très intéressant aussi, ces deux pays sont des laboratoires à étudier et en Europe certaines nations vont certainement s'en inspirer.

Ce n'est pas pour la Grèce qu'on s'en fait mais pour nos économies qui sont placés en bons du trésor de divers Etats européens.

Si le problème grècque était survenu il y a dix ans, il n'y aurait pas eu de problème. C'est arrivé à la Turquie à cette époque, comme l'Argentine.

Le problème est que si la grèce s'en sort comme vous dites, le système s'écroule et la grèce aussi au final.

Ce système est un château de cartes qui a été construit par des idéologues,technocrates endoctrinés par une idéologie celle de l'euro-mondialisme.(sujet à développer au passage)
Il est certain que beaucoup de particuliers vont perdre de l'argent, comme ce fut le cas avec les emprunts russes.
Il ne sert à rien de continuer à infliger l’austérité (qui tue la croissance),aider à coup de milliards à fond perdu(les allemands n'en peuvent plus de toutes les façons) pour maintenir l'euro monnaie unique, revenons à nos monnaies nationales avec un euro monnaie commune.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 18:53

Je me demande si, dans 15 ans, il se trouvera des gens pour vanter le modèle grec ?
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 19:05

Je regardais C dans l'air là et je me suis laissé dire que si la Grèce en est là c'est parce que tout le monde "évitaient" de payer ses impôts... Enfin... les fonctionnaires les payaient, ce sont les entrepreneurs, les professions libérales qui n'en payaient pas.

Selon Philippe Fabry, c'est ainsi que les entrepreneurs devraient investir dans leur pays, créer des emplois et faire prospérer le pays, non ? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 19:10

Fox77 a écrit:
Je regardais C dans l'air là et je me suis laissé dire que si la Grèce en est là c'est parce que tout le monde "évitaient" de payer ses impôts... Enfin... les fonctionnaires les payaient, ce sont les entrepreneurs, les professions libérales qui n'en payaient pas.

Selon Philippe Fabry, c'est ainsi que les entrepreneurs devraient investir dans leur pays, créer des emplois et faire prospérer le pays, non ? What the fuck ?!?

Une amie qui est allée en Grèce m'a dit la même chose : personne ne payait d'impôts (elle n'a pas parlé que les fonctionnaires les payaient, je vais lui demander)

Il parait que tout était pourri : un terrain par exemple ou une maison vendus plusieurs fois...

Par contre, je n'ai pas bien compris les histoires de banques avec les prêts.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 20:21

Fox77 a écrit:
Je regardais C dans l'air là et je me suis laissé dire que si la Grèce en est là c'est parce que tout le monde "évitaient" de payer ses impôts... Enfin... les fonctionnaires les payaient, ce sont les entrepreneurs, les professions libérales qui n'en payaient pas.

Selon Philippe Fabry, c'est ainsi que les entrepreneurs devraient investir dans leur pays, créer des emplois et faire prospérer le pays, non ? What the fuck ?!?

Si la Grèce en est là ce n'est pas parce que les entrepreneurs et les professions libérales ne paient pas d'impôts, mais parce que l'Etat s'est énormément endetté.
Le fait que certains ne paient pas d'impôts joue sur les recettes. C'est le lot des gouvernants que de veiller à équilibrer recettes et dépenses. On ne peut donc pas dire que le pays en est là parce que certains ne paient pas d'impôts, il en est là parce que les gouvernements ont dépensé comme s'ils en payaient.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 23:24

Ce n'est plus un tabou mais une évidence

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9389
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 09 Mai 2012, 23:43

SJA a écrit:
Je me demande si, dans 15 ans, il se trouvera des gens pour vanter le modèle grec ?

Dès maintenant , " Le Soir " l'a fait ( en comparant avec la Belgique ) .
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Jeu 10 Mai 2012, 10:06

Philippe Fabry a écrit:
Fox77 a écrit:
Je regardais C dans l'air là et je me suis laissé dire que si la Grèce en est là c'est parce que tout le monde "évitaient" de payer ses impôts... Enfin... les fonctionnaires les payaient, ce sont les entrepreneurs, les professions libérales qui n'en payaient pas.

Selon Philippe Fabry, c'est ainsi que les entrepreneurs devraient investir dans leur pays, créer des emplois et faire prospérer le pays, non ? What the fuck ?!?

Si la Grèce en est là ce n'est pas parce que les entrepreneurs et les professions libérales ne paient pas d'impôts, mais parce que l'Etat s'est énormément endetté.
Le fait que certains ne paient pas d'impôts joue sur les recettes. C'est le lot des gouvernants que de veiller à équilibrer recettes et dépenses. On ne peut donc pas dire que le pays en est là parce que certains ne paient pas d'impôts, il en est là parce que les gouvernements ont dépensé comme s'ils en payaient.

Cela répond à un vieux principe socialiste : à chacun selon ses besoins !

Les grecs avait des besoins et il s'agissait de les assouvir.

Quand les socialistes ne peuvent plus assouvir les besoins, on retrouve des pancartes du genre "Pas de besoin en sucre aujourd'hui" comme du bon vieux temps des républiques socialistes soviétiques.

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Jeu 10 Mai 2012, 23:46

beranger a écrit:
Oui, ça fait mal,
dans les bourses, aucun actif a été épargné, pas de valeurs refuges, tout s'effondre, ça sent pas bon cette affaire.

HA mon Piauv Monseiur, je le disais il y a 2 ans mais j'étais dans l’erreur les sages avaient tirés la leçon , ben tiens donc les requins ne son jamais lassés de leurs crimes !

Jésus nous a prévenu " ne pas bâtir sur le sable !" mais personne même les chrétiens ne reconnaissent que c'est ce que l'on vient de faire depuis plus de 100ans !

tout le monde est catho ou protestant ou autre, mais qu'a t-on réellement recherché sinon la réussite le fric le plaisir , au mépris de la réalité Spirituelle , mais on se rassure avec du vent , alors la raclée mémorable est pour nous !

j'ai toujours dis que c'est clairement écrit en Apocalypse mais on me répond que l'apocalypse n'est pas un précis d'histoire mais une forme allégorique (ou presque ), manque de pot l'Ange qui a reçu du seigneur d'avoir a transmettre la Révélation= l’Apocalypse a gens dit bien que cela concerne les générations a venir et qu'il doit prophétisés sur bien des peuples et des nations , ainsi les hommes chercherons a comprendre !

l'apocalypse n'est pas linéaire il est étagé !!

alors comme on est pas prés la leçon qui arrive c'est du jamais vu !! et l’Église dort ! I don't want that (mais ne dit rien ça dérange !) :bougie:
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Dim 13 Mai 2012, 14:07

Les discussions entre partis grecs dans l’impasse….


Le dirigeant socialiste grec Evangelos Venizelos a déclaré
dimanche n’avoir plus qu’un optimisme limité, après une première réunion
des chefs des grands partis sous l’égide du président pour tenter de
trouver un gouvernement de coalition viable.

















Le président Carolos Papoulias a entamé à 09H00 GMT une réunion avec
les trois partis arrivés en tête aux élections de dimanche dernier, la
droite, le parti de gauche radical anti-rigueur Syriza et les
socialistes, qui ont tour à tour cette semaine échoué à former une
coalition viable.

La réunion s’est achevée environ une heure et demi plus tard. “Les
consultations se poursuivent” a déclaré le leader conservateur Antonis
Samaras après cette première série de discussions.

Le président Papoulias devait ensuite recevoir les représentants des
plus petits partis, y compris les néo-nazis de l’Aube dorée, qui font
leur entrée au Parlement.

Samedi, M. Papoulias avait estimé qu’il y avait “des signes infimes
d’optimisme” qu’un gouvernement puisse être formé entre les
conservateurs, les socialistes et un petit parti de gauche pro-européen,
la Gauche démocratique (Dimar), ce qui donnerait à la coalition 168 des
300 sièges du Parlement.

Le leader de Dimar, Fotis Kouvelis, a dit cependant avoir “très peu d’espoir”.

En effet, le Dimar exige que le nouveau gouvernement se “désengage”
du plan d’austérité draconien imposé par les bailleurs de fonds, UE et
FMI, et revienne “immédiatement” sur les lois sur le travail, baissant
les salaires et facilitant les licenciements, a-t-il expliqué à la
télévision Mega, quelques heures avant le début de la réunion.

“J’ai des doutes qu’un accord puisse émerger. J’ai très peu d’espoir,” a-t-il conclu.

Un peu plus tôt dans la semaine, il avait dit que son parti ne participerait pas à une coalition qui ne comprendrait pas Syriza.

Les deux autres dirigeants étaient un peu plus optimistes.

En arrivant à la présidence dimanche, M. Samaras a dit sa volonté de
former un gouvernement de coalition intérimaire pour une période de deux
ans, avec mission de garder le pays dans la zone euro.

“Le peuple grec nous a donné mandat pour coopérer afin de changer de
politique tout en restant dans l’euro. Un mandat de coopérer pour un
gouvernement viable au moins jusqu’aux élections européennes de 2014″, a
déclaré le chef du parti Nouvelle Démocratie.

Samedi soir, le socialiste Evangélos Vénizélos avait envisagé lui
aussi un gouvernement intérimaire de deux ans, avec maintien dans la
zone euro mais changement “draconien” des conditions imposées par les
bailleurs de fonds.

Quant à Syriza, il a refusé de participer à un gouvernement qui tiendrait les engagements envers les créanciers.

Une solution doit impérativement être trouvée d’ici jeudi, date
prévue de la première séance du nouveau parlement, faute de quoi de
nouvelles élections seront convoquées pour juin.

Les derniers sondages montraient qu’une majorité de Grecs veulent une
solution. Ils sont 72%, selon un sondage de l’institut Kappa publié
dimanche par l’hebdomadaire To Vima, à estimer que les partis doivent
coopérer “à tout prix”, et 78% à vouloir un gouvernement qui fasse “tout
ce qu’il faut” pour que la Grèce reste dans la zone euro.

Mais paradoxalement, selon ce même sondage, en cas de nouvelles
élections, ce serait Syriza qui arriverait en tête, avec 20,5% des voix,
contre 18,1% aux conservateurs et 12,2% aux socialistes du Pasok.

Les créanciers du pays, à commencer par l’UE et l’Allemagne, ont dit
clairement ces derniers jours que si la Grèce n’honorait pas les
engagements qu’elle a pris en échange des prêts de sauvetage qui lui ont
été accordés, ils cesseraient de verser des fonds, et qu’il faudrait
envisager une sortie de la zone euro.

“Si Athènes ne tient pas parole ce sera un choix démocratique. La
conséquence sera que la base pour de nouvelles aides disparaîtra”, a
averti samedi le président de la Banque centrale allemande, Jens
Weidmann, tandis que vendredi c’était le ministre des Finances Wolfgang
Schäuble qui avait déclaré : “La zone euro peut supporter une sortie de
la Grèce”.

Bruxelles, dans ses dernières prévisions économiques, s’attend pour
la Grèce à une récession de 4,7% cette année et une croissance nulle
l’an prochain.

La Grèce doit rembourser le 15 mai 435 millions d’euros de dette arrivant à échéance.

20minutes
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Lun 14 Mai 2012, 21:59



Vous voyez mon Ami, tout cela me semble "une affaire a la Grèce doit !!" beaucoup se sont Graissés la patte maintenant on nous roule dans la farine, ce sera bientôt cuit on va voir arriver les tarte les praline les marrons les pèches et plus si non affinité ! geek Sad

joker911 a écrit:
Les discussions entre partis grecs dans l’impasse….


Le dirigeant socialiste grec Evangelos Venizelos a déclaré
dimanche n’avoir plus qu’un optimisme limité, après une première réunion
des chefs des grands partis sous l’égide du président pour tenter de
trouver un gouvernement de coalition viable.

















Le président Carolos Papoulias a entamé à 09H00 GMT une réunion avec
les trois partis arrivés en tête aux élections de dimanche dernier, la
droite, le parti de gauche radical anti-rigueur Syriza et les
socialistes, qui ont tour à tour cette semaine échoué à former une
coalition viable.

La réunion s’est achevée environ une heure et demi plus tard. “Les
consultations se poursuivent” a déclaré le leader conservateur Antonis
Samaras après cette première série de discussions.

Le président Papoulias devait ensuite recevoir les représentants des
plus petits partis, y compris les néo-nazis de l’Aube dorée, qui font
leur entrée au Parlement.

Samedi, M. Papoulias avait estimé qu’il y avait “des signes infimes
d’optimisme” qu’un gouvernement puisse être formé entre les
conservateurs, les socialistes et un petit parti de gauche pro-européen,
la Gauche démocratique (Dimar), ce qui donnerait à la coalition 168 des
300 sièges du Parlement.

Le leader de Dimar, Fotis Kouvelis, a dit cependant avoir “très peu d’espoir”.

En effet, le Dimar exige que le nouveau gouvernement se “désengage”
du plan d’austérité draconien imposé par les bailleurs de fonds, UE et
FMI, et revienne “immédiatement” sur les lois sur le travail, baissant
les salaires et facilitant les licenciements, a-t-il expliqué à la
télévision Mega, quelques heures avant le début de la réunion.

“J’ai des doutes qu’un accord puisse émerger. J’ai très peu d’espoir,” a-t-il conclu.

Un peu plus tôt dans la semaine, il avait dit que son parti ne participerait pas à une coalition qui ne comprendrait pas Syriza.

Les deux autres dirigeants étaient un peu plus optimistes.

En arrivant à la présidence dimanche, M. Samaras a dit sa volonté de
former un gouvernement de coalition intérimaire pour une période de deux
ans, avec mission de garder le pays dans la zone euro.

“Le peuple grec nous a donné mandat pour coopérer afin de changer de
politique tout en restant dans l’euro. Un mandat de coopérer pour un
gouvernement viable au moins jusqu’aux élections européennes de 2014″, a
déclaré le chef du parti Nouvelle Démocratie.

Samedi soir, le socialiste Evangélos Vénizélos avait envisagé lui
aussi un gouvernement intérimaire de deux ans, avec maintien dans la
zone euro mais changement “draconien” des conditions imposées par les
bailleurs de fonds.

Quant à Syriza, il a refusé de participer à un gouvernement qui tiendrait les engagements envers les créanciers.

Une solution doit impérativement être trouvée d’ici jeudi, date
prévue de la première séance du nouveau parlement, faute de quoi de
nouvelles élections seront convoquées pour juin.

Les derniers sondages montraient qu’une majorité de Grecs veulent une
solution. Ils sont 72%, selon un sondage de l’institut Kappa publié
dimanche par l’hebdomadaire To Vima, à estimer que les partis doivent
coopérer “à tout prix”, et 78% à vouloir un gouvernement qui fasse “tout
ce qu’il faut” pour que la Grèce reste dans la zone euro.

Mais paradoxalement, selon ce même sondage, en cas de nouvelles
élections, ce serait Syriza qui arriverait en tête, avec 20,5% des voix,
contre 18,1% aux conservateurs et 12,2% aux socialistes du Pasok.

Les créanciers du pays, à commencer par l’UE et l’Allemagne, ont dit
clairement ces derniers jours que si la Grèce n’honorait pas les
engagements qu’elle a pris en échange des prêts de sauvetage qui lui ont
été accordés, ils cesseraient de verser des fonds, et qu’il faudrait
envisager une sortie de la zone euro.

“Si Athènes ne tient pas parole ce sera un choix démocratique. La
conséquence sera que la base pour de nouvelles aides disparaîtra”, a
averti samedi le président de la Banque centrale allemande, Jens
Weidmann, tandis que vendredi c’était le ministre des Finances Wolfgang
Schäuble qui avait déclaré : “La zone euro peut supporter une sortie de
la Grèce”.

Bruxelles, dans ses dernières prévisions économiques, s’attend pour
la Grèce à une récession de 4,7% cette année et une croissance nulle
l’an prochain.

La Grèce doit rembourser le 15 mai 435 millions d’euros de dette arrivant à échéance.

20minutes
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 16 Mai 2012, 01:01

Grèce:Le bankrun se poursuit,700 millions d’euros retirés des banques grecques lundi (président)


Les retraits d’argent dans les banques grecques ont atteint 700
millions d’euros lundi, a indiqué le président de la République Carolos
Papoulias aux chefs des partis politiques grecs qu’il a reçu, selon les
actes publiés mardi sur le site de la présidence.















“Lors d’un entretien téléphonique avec le gouverneur de la Banque de
Grèce, Georges Provopoulos, ce dernier m’a informé que la situation des
banques était très difficile” et “que le système bancaire était
actuellement très faible”.
“Les retraits ont atteint la somme de 700 millions d’euros jusqu’à 16H00
lundi (13H00 GMT)” a déclaré M. Papoulias, estimant par ailleurs que
“la situation” serait “pire au cours des deux prochains jours”.
“M. Provopoulos a dit qu’il n’y avait pas de panique, mais qu’il y avait
une grande inquiétude qui pourrait se transformer en panique”, a ajouté
M. Papoulias.
L’inquiétude est provoquée par l’incertitude politique qui a suivi le
scrutin législatif du 6 mai, au cours duquel aucun parti n’a reçu de
majorité, plongeant le pays dans une paralysie politique.
Le chef de l’Etat a présidé lundi et mardi des réunions des chefs de
partis, tentant en vain de former un gouvernement de coalition.
Finalement, le pays doit avoir recours à de nouvelles élections en juin.
En février, l’ancien ministre des Finances, Evangélos Vénizélos, avait
chiffré à quelque 16 milliards d’euros les sommes déposées à l’étranger
depuis 2009, début de la crise de la dette, dont “32% dans des banques
au Royaume-Uni et 10% dans des banques en Suisse”.

Lesechos
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 16 Mai 2012, 16:07

RETRAITS BANCAIRES

Depuis le début de la semaine, les Grecs ont procédé à des retraits massifs face à l'hypothèse de plus en plus ouvertement évoquée d'un retrait de la zone euro et de la dévaluation rapide d'une nouvelle drachme.

D'après la transcription de discussions que le président Karolos Papoulias a eues mardi avec les chefs de file des partis politiques grecs, 700 millions d'euros ont été retirés aux guichets pour la seule journée précédente, lundi.

"M. (George) Provopoulos (gouverneur de la banque centrale grecque-NDLR) m'a dit qu'il ne s'agissait pas de panique, mais d'une grande peur qui pourrait évoluer en panique", a dit le président grec à ses interlocuteurs.

Les retraits se sont poursuivis au même rythme mardi, et ont dans l'ensemble confirmé les estimations données par le président, selon des sources provenant de deux banques grecques.

Un cadre du secteur bancaire a cependant précisé qu'il n'y a pas eu de signes d'une panique équivalente à celle qui avait éclaté en avril 2010. Huit milliards d'euros avaient été retirés, juste avant le premier plan de sauvetage de la Grèce.

Selon des chiffres de la banque centrale, les dépôts des entreprises et des ménages grecs atteignaient 165 milliards d'euros fin mars.

Depuis janvier 2010, un tiers des dépôts bancaires, soit 72 milliards d'euros, ont été retirés, ce que les analystes expliquent par une fuite des capitaux et par le fait que les Grecs confrontés à la crise ont dû entamer leurs économies.

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 16 Mai 2012, 23:25



Au bord de l’insurrection – Témoignage de Dimitri sur la situation grecque

--------------------------------------------------------------------------------



« Bonsoir, je m’appelle Dimitri ….. Mon nom de famille est d’origine grecque parce que mes parents sont grecs. J’habite en France et je vais régulièrement en Grèce.

Ce soir, pour moi, c’est un peu dur de parler de la Grèce parce que j’ai vécu ça comme un tsunami et les grecs ont vécu ça comme un tsunami. Lorsqu’on est en France, on ne peut même pas se rendre compte de ce qu’il se passe là-bas.

Il y a encore 6 mois, on peut presque dire que la situation était tenable ; On aurait pu avoir des assemblées citoyennes, en Grèce, avec des gens, un peu comme vous et moi, assis là pour discuter sur comment on allait s’en sortir.

Depuis 3 mois, ce n’est plus du tout le même pays. Les gens, (et je compare ça à un problème climatique), ont reçu un tsunami à la figure, depuis quelques semaines. Pourquoi ? Je ne vais pas vous faire de l’économie, je ne suis pas économiste. Je vais vous parler de concret, de ce qu’il se passe.

Il y a une grosse dette, c’est vrai, il y a des problèmes de corruption au niveau des hommes politiques, il y a un problème politique. On pourra en parler, si vous voulez après. Il y a surtout un problème social aujourd’hui. C’est quoi le quotidien des grecs aujourd’hui ?

C’est déjà les salaires de tout le monde, divisé par 2. L’échelle indicielle par exemple de la fonction publique a été au 1er novembre refaite. Du jour au lendemain. Sans concertation syndicale du tout, ca a été autoritaire. Le salaire le plus haut de la fonction publique grecque était de 2.700 euros. Du jour au lendemain, ce haut fonctionnaire de la fonction publique grecque qui gagné 2.700 euros, il est passé à 1.600 euros. Et le plus bas salaire de la fonction publique est passé à 450 euros.

Les mieux payés se sont les MAT. Les MAT, ce sont les policiers qu’on voit (vous savez avec les casques – les membres des forces anti-émeute). Ils touchent 650 euros pour faire ce travail.

Ca a touché les gens du jour au lendemain.

Qu’est ce qu’il se passe d’autres ?

30% des commerçants ont fermé. Lorsque vous circulez à Athènes entre le mois de juillet et aujourd’hui, vous avez plus de magasins, sur des rues entières. Dans des grandes villes comme Thessalonique et Patras, les gens, du jour au lendemain, ont fermé boutique.

Plus de possibilité d’acheter. Le commerçant, n’a plus la possibilité d’acheter, car il n’a plus d’argent. Les banques ne fournissent plus un seul euro. Les banques ne servent aujourd’hui qu’à retirer leur argent. Les gens retirent leur argent.

Il y a une totale désinformation en France de ce qu’il se passe en Grèce. Aujourd’hui, en Grèce, encore la semaine dernière (j’avais des échos), il y a des queues interminables devant la banque de Grèce, au 2eme sous sol, les gens transforment leur argent en or, l’équivalent du Napoléon là-bas. Les banques sont en train de se vider. Il n’y a plus d’argent en espèce.

Evidemment, le taux de chômage est en train d’exploser. Il est officiellement autour de 17%, un petit peu moins. Les projections sont au-delà de 18-19 pour l’année suivante. C’est largement plus, on en est certains, car les statistiques valent, ce qu’elles valent, c’est toujours pareil !

La situation est catastrophique, catastrophique. Dans les bateaux, où les gens sont généralement les mieux payés, les salaires ne sont plus versés. Un tiers de l’équipage est payé. Pourquoi, un tiers. Parce que tous les mois, il y a un tiers de l’équipage qui est payé.

Ceux qui ont de l’argent, ce sont les armateurs, en Grèce, mais ils utilisent actuellement la situation économique pour ne plus payer.

Le pire, est à venir. Parce que le pire, c’est la sécurité sociale. Il n’y a plus de sécu. Les caisses ne peuvent plus payer et ne peuvent plus rembourser. Les pharmaciens ne peuvent plus avoir de médicaments parce que les firmes étrangères, notamment françaises ne veulent plus vendre de médicaments, car ils veulent du cash, et les pharmaciens ne peuvent plus faire des avances. Donc il n’y a plus de médicaments.

Les hôpitaux n’ont plus suffisamment d’argent pour payer, donc il y a de moins en moins de médicaments.

C’est incroyable ce que je vais vous dire, mais c’est la réalité :

La directrice du centre de contamination, la semaine dernière, a poussé un cri d’alarme. Il y a d’abord, une recrudescence de la séropositivité d’abord parce qu’il y a beaucoup de prostitution qui se crée, forcément.

Et surtout ce qui est impensable, c’est ahurissant, mais ce n’est pas « on m’a dit que », c’est la directrice du centre qui dit qu’il y a de plus en plus de jeunes gens qui viennent, qui sont séropositifs, qui ont fait exprès de devenir séropositifs car la seule allocation en Grèce qui n’a pas été réduite et celle qui sert pour le séropositif et qui est de 650 euros. Les gens préfèrent ça, plutôt que de ne rien avoir, c’est affolant de dire ça ! En Grèce, il n’y a pas de RMI, il n’y a pas de RSA, donc les gens s’il n’y a plus de salaires, ils n’ont plus rien.

6% de la population d’Athènes a quitté la ville, en l’espace de 6 mois. 4 millions de personnes habitent à Athènes. Vous ne pouvez pas vous imaginer la situation qu’il peut y avoir. C’est impensable. Ca du jour au lendemain.

Sans compter ce qu’annonce régulièrement le gouvernement sur les ponctions à tous les niveaux …tous les jours… A un moment donné, on se demande, mais où vont-ils chercher ça. La Troïka, (qui regroupe les créanciers de la Grèce : Fonds monétaire international, Union européenne et Banque centrale européenne) veut absolument des résultats. Le gouvernement n’en peut absolument plus, le gouvernement en Grèce ne dirige plus rien. Vous imaginez, par exemple, il y a une taxe qui a été instaurée sur le bâti, car il fallait absolument faire rentrer de l’argent d’ici la fin de l’année, Elle a été souscrite sur le paiement de l’abonnement de l’électricité. Vous avez des gens aujourd’hui qui vivent sous des « algeco », car ils ont subi des tremblements de terre en Grèce (qui touchent à peu près 300 – 400 euros de retraite de personnes âgées), ils sont obligés de payer cette taxe, là, ce mois-ci. Ils ne peuvent pas le faire.

La situation est misérable. D’ailleurs, les Grecs le disent, on approche les difficultés des années 40. Il faut savoir que la Grèce dans les années 40, a souffert de la famine. L’Angleterre a fourni de la nourriture pour les grecs. Après la guerre civile, ca a été terrible. Et ben, c’est dans cette situation que se trouve la Grèce aujourd’hui.

Je pourrais vous en sortir une litanie de choses incroyables. Sur les voitures par exemple. Comme à un moment donné, il a fallu dire que tout le monde paye des impôts, (parce qu’en Grèce, on ne payait pas d’impôt si on avait des revenus de 5.000 euros par mois), le gouvernement a décidé qu’on allait plus taxer sur le revenu, mais sur les biens personnels. Alors, les gens qui n’avaient pas de maison, on leur a dit « vous avez une voiture, votre voiture vaut 3.000 euros, donc vous allez devoir payer ». Les gens ont donc fait la démarche d’aller dans les préfectures, c’est la procédure, pour informer qu’ils ne voulaient plus de leur voiture car ils ne pouvaient pas payer les taxes.

Je peux vous en raconter des tonnes, vous ne croirez même pas ce que je vous dis et ça c’est la situation aujourd’hui.

Et je ne sais pas comment ça va devenir, car aujourd’hui, les gens n’en peuvent plus. Les gens, qui hier étaient les ouvriers qui touchaient 900 ou 1000 euros, se retrouvent aujourd’hui avec 300 euros. Des familles entières n’ont plus d’argent, il n’y a plus d’argent dans les banques, et nous avons une situation politique qui est catastrophique. Voilà ! Il n’y a aucune alternative possible. Ca a été le bi-partisme, pendant des décennies, ça a été la corruption pendant des décennies, et maintenant, il n’y a pas d’alternative politique. Voilà, la seule alternative politique aujourd’hui, c’est la rue, c’est je ne sais pas quoi, je ne sais pas ce que peut être l’avenir. Personne, ne peut être en mesure de le dire aujourd’hui. La Grèce attendait impatiemment ses milliards pour tenir jusqu’au 15 décembre. Là, elle va les obtenir, ça va reporter, allez, jusqu’au mois de janvier et puis au mois de Février, on ne sait pas ce qu’il va se passer. Moi, je suis extrêmement pessimiste. Je ne sais pas du tout comment va être l’issue, je suis incapable de vous le dire.

Le gouvernement ne tient plus rien, parce que la police ne tient rien du tout. Vous savez, le gouvernement, la veille d’annoncer le référendum, le premier ministre a liquidé, a mis dehors tous les généraux et l’état major de toutes les armées. Parce que ces officiers (c’est en tout cas, ce qui est écrit en Grèce) ont dit qu’ils ne participeraient à aucune activité en dehors de leurs casernes.

Parce que, ce qu’il s’est passé le 28 octobre en Grèce, ça a été le début d’un soulèvement. Il faut savoir, que le 28 octobre, en Grèce, c’est la fête nationale, les gens sont dans la rue ; ça n’a pas la même valeur que le 14 juillet en France où c’est l’armée qui défile. En Grèce, ce sont les gens qui défilent, ce sont les associations, les écoles… Et à ce moment là, dans toutes les villes, dans tous les villages (j’y étais moi, dans une ville de 120.000 habitants), les gens ont demandé à tous les hommes politiques, à tous les institutionnels de quitter les estrades. Le président de la république a été obligé de quitter sous les huées à Thessalonique l’estrade en pleurs. Et là, on était à deux doigts de l’insurrection.

C’est pour ça que le 1er ministre a demandé à l’armée pour savoir quelle était sa position, et l’armée

a dit : « nous ne bougerons pas ». Il a donc limogé tout l’état major. Sa seule solution a été de dire : « on va au référendum ».

Ca, c’est l’Europe ! Et je vous assure qu’il y a un an, ce n’était pas comme ça. Il y avait encore, une espèce de perspective économique. La, il n’y a rien ; c’est le chaos. Ce qui est écœurant, c’est qu’il y a plein de gens qui continuent à s’enrichir, car il y a quand même une classe dirigeante qui continuent à s’enrichir, et il y a de l’argent, il n’y a pas que les armateurs, il y a beaucoup de gens qui ont beaucoup d’argent en Grèce et qui sortent leur argent et qui les mettent en Suisse.

Mais les gens, et quand je dis les gens, ce ne sont pas que les ouvriers, ça touche tout le monde,

vous avez dans la rue des médecins, vous avez dans la rue des pharmaciens, vous avez des gens qui, il y a encore 8 mois vivaient dans l’opulence. Aujourd’hui tout le monde, se retrouve à sec. Voilà. Et vous avez régulièrement, tous les 2 mois, la Troïka qui réclame en Grèce de nouvelles mesures.

Moi, ce que j’espère, c’est une chose : qu’il n’arrive pas ça en France ! Parce que pour l’instant, on se dit tous, un peu « Oh, il y a les élections, super, grâce à l’un, grâce à l’autre, on va réussir… » On ne s’en sortira pas comme ça ! Je vous assure franchement, en Grèce, ils ont voté en 2009, en majorité pour le PA.SO.K, parce que le PA.SO.K avait un programme bien à gauche, et après c’était fini. Le programme avait disparu, ce n’était plus du tout ça.

Vraiment j’espère vraiment qu’il n’arrivera pas ça en France, parce que je ne sais pas comment ça peut finir dans un pays comme la France.

En Grèce il y a encore des valeurs familiales. Les gens s’entraident. Je ne vois pas ça en France. Je connais les 2 pays, on n’est pas du tout dans le même état d’esprit.

Aujourd’hui, il y a beaucoup de gens qui rentrent dans les iles. Ils vont vivre avec 3 olives, du fromage… En tout cas les générations, qui ont été habituées à ça, comme mes parents qui ont vécu la souffrance, ils s’habitueront malheureusement à revivre ce qu’ils ont vécu dans les années 60, mais les jeunes, ils partent, ils veulent partir. Ils veulent aller où ? En Australie, c’est bien beau, mais tout le monde ne va pas aller en Australie.

Voilà, la situation est vraiment tragique. Je vous dis ça, comme ça, c’est vrai, je casse un peu l’ambiance, mais je n’allais pas vous dire que tout va bien, qu’il y a des solutions. Moi, je n’ai pas de solution et j’aimerai bien qu’on en apporte. Moi, la seule chose que j’espère, c’est vrai que je suis un militant, j’espère qu’il y aura une alternative en France et c’est ça qu’il faut surtout penser. Il faut préparer l’alternative parce que ce qu’il a manqué à la Grèce, c’est l’alternative, parce qu’aujourd’hui, si l’extrême droite est au pouvoir, c’est parce qu’il n’y a pas d’alternative à gauche. Il y a un parti communiste puissant certes, mais qui a été un parti communiste stalinien qui prône la sortie de l’Europe, la sortie de l’Euro, dans des conditions extrêmement difficiles. Il y a eu la guerre civile qui a opposé des communistes à un autre parti de la Grèce après la guerre, les Grecs ne veulent pas revivre ça. Donc, ils ne vont pas se tourner en masse vers ce parti communiste bien qu’il soit autour de 9 à 10% et que le PA.SO.K est à 13%. Le rapport de force est donc extraordinaire ! Vous avez une extrême droite qui est au pouvoir, alors que dans les années de dictature, les mêmes se retrouvaient au pouvoir ! Bref, une situation politique explosive. Se retourner vers la droite, je ne vois pas comment, parce que c’est la droite, aussi qui les a mis dans cette situation. Bref, je ne sais pas quelle peut être l’alternative.

Moi, j’ai vraiment peur d’une guerre civile. Parce que vous savez, les gens, ils vont dans les rues, au cours des manifestations et ils cassent tout ce qu’ils peuvent casser. J’ai vu des choses à Athènes à la fois extraordinaires et terribles. J’ai vu dans les rues de la Plaka, pour ceux qui connaissent, des petites rues, avec des tavernes, des gens prendre toutes les chaises et de colère, les bruler. Et quand je dis des gens, ce ne sont pas des gens cagoulés, ce sont des gens comme vous et moi, qui la veille étaient peut être dans leur canapé. Et je revois, le propriétaire, un monsieur âgé, sortant en disant aux jeunes,
■« mais ne brûlez pas tout ça » et les jeunes le regardaient et lui répondaient :
■« si je brûle les chaises, c’est à cause de toi »,
■« mais pourquoi ? »
■« parce que toi et mon père, vous m’avez mis dans cette situation, moi, je n’ai plus rien à perdre ».

Voilà, où on en est. Le grand père, dire :
■« Oui, tu as raison, mon enfant, oui, tu as raison, c’est à cause de nous ».

Et ça quand vous le vivez sur place, ça vous prend là, dans les tripes. C’est votre pays, qui est en train d’exploser. Ce même pays, où il y a encore 2 ans, les gens vivaient, entre guillemets « bien », insouciants.

Et surtout dernière chose que je voulais vous dire, car on me l’a dit des millions de fois à Athènes, Arrêtez de dire, que les Grecs ne travaillent pas. Les gens là bas, travaillent, des gens qui ont 80 ans continuent encore à travailler parce qu’il n’y a pas de retraite. Les gens ont deux, trois boulots et s’ils ont 2 ou 3 boulots, ce n’est pas pour devenir Crésus, c’est parce qu’avec un seul boulot, on ne s’en sort pas. Dans la fonction publique, si on travaille le soir, c’est parce qu’avec 700 euros, vous ne faites rien. Parce que la vie en Grèce, elle est aussi chère, voire plus chère qu’en France. Voilà. »

« Pour la dette, je pense qu’il faut réveiller les peuples. On a parlé de la dette seulement, il y a quelques années. Avant, personne n’était capable de dire exactement qu’elle était la valeur de la dette en France. En Grèce, n’en parlons pas. C’est pourquoi, je dis qu’il faut se réveiller. Car en Grèce par exemple, on dit, « mais qu’est ce que c’est que cette dette ? » « D’où, elle sort ? », « Qu’est ce qu’on a fait avec ? ». Et c’est là que c’est intéressant… D’aller fouiller.

Parce que quand on va commencer à fouiller (il faut dire que les informations, on ne les a vraiment pas facilement) et qu’on va commencer à gratter, on s’aperçoit que cette dette, elle fait des allers-retours, c’est-à-dire que (en Grèce, c’est l’exemple, parce je connais bien mais je suppose qu’en France, c’est un peu pareil), il y a certains pays qui ont prêté de l’argent à la Grèce, quand ils sont rentrés dans la zone Euros en disant, « vous avez une monnaie sure, alors prenez de l’argent, endettez-vous, il va falloir construire des ports, il va falloir construire des autoroutes, il va falloir faire des aéroports, il va falloir construire des armements, il va falloir être le 1er pays européens dont le pourcentage du budget de la défense par rapport au PIB soit le plus important ». Pour se défendre contre la Turquie, vous imaginez. Mais la Grèce s’est endettée de manière exponentielle depuis 2002 pour des choses qui aujourd’hui, ne servent à rien. Des ports, des aéroports, des marinas, des autoroutes que personnes n’utilisent, parce qu’il n’y a plus de voitures, on ne peut plus rouler avec parce qu’il n’y a plus d’essence…. Des jeux olympiques, qui devaient soit disant… !

Tout ça, c’est le contrôle de la dette, et le contrôle de la dette, c’est le contrôle citoyen sur ce que font le gouvernement et les élus. Et aujourd’hui, en France, on a abandonné ce contrôle citoyen. Ce contrôle citoyen, on le délègue à des parlementaires, ou à des cours des comptes, mais on l’a laissé à l’abandon. Cet argent-là, il n’est pas fait pour nourrir ou servir, il est là pour nous. C’est notre argent ! On doit reprendre ça en main, il faut qu’on se réveille ! En Grèce, on a été endormi, mais ici, il faut qu’on se réveille. Il faut qu’on sorte, il faut qu’on sonne les cloches. Il faut que les Français se réveillent, car s’ils ne se réveillent pas, je peux vous l’assurez, comme c’est arrivé en Grèce, si on ne se réveille pas, demain matin, ce sera trop tard. On sera dans le mur. Et je vous assure, que ces élections vont nous endormir, profondément, parce que on le connaît le coucou médiatique, classique, habituel…Et on va dans le mur !

Je vous assure, j’avais le même discours, il y a quelques mois

Venez, prenez un billet, allez à Athènes une journée, vous comprendrez, vous serez réveillé, je vous assure et tous ces gens qui tchatchent à longueur de journée sur les antennes, ils n’ont jamais mis les pieds en Grèce aujourd’hui et sont des grands donneurs de leçon sur l’économie, sur ce qu’il faut faire… Ce n’est pas ça qu’il faut faire, il faut se réveiller ! »














Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Lun 28 Mai 2012, 17:53

on Dé Grece le Mamouth Europe !!! ?

c'est donc fini de S'enGrécer , maintenant ça déGrece a qui le tour ,! :| What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Lun 28 Mai 2012, 22:58

SJA a écrit:
Quand les socialistes ne peuvent plus assouvir les besoins, on retrouve des pancartes du genre "Pas de besoin en sucre aujourd'hui" comme du bon vieux temps des républiques socialistes soviétiques.
Oui.
"Le Socialisme prend fin lorsque l'argent des autres est épuisé."
C'est ce qui arrive aujourd'hui aux pays latins cigales. (Et qui nous pend gravement au nez, mais nous préférons vivre dans l'illusion.)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 29 Mai 2012, 01:51

Grèce / FMI - Article publié le : samedi 26 mai 2012 -

La directrice du FMI Christine Lagarde demande aux Grecs de payer leurs impôts

La directrice du Fonds monétaire international Christine Lagarde a estimé que les Grecs devraient «commencer par s'entraider collectivement» en payant leurs impôts.Par RFI
Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), se montre d'une grande sévérité à l'égard des Grecs. Dans une interview au quotidien britannique The Guardian, publiée ce samedi 26 mai 2012, elle les invite avant toute chose à payer leurs impôts.
Les Grecs doivent commencer par s'aider eux-mêmes, estime Christine Lagarde, et cela en payant tous leurs impôts et non pas comme ceux qui essaient tout le temps d'échapper aux taxes. Pour la directrice générale du FMI, les enfants africains déshérités ont encore plus besoin d'aide que les Grecs.

La fraude fiscale est un problème crucial en Grèce et le gouvernement l'évalue à 45 milliards d'euros, et à 16 milliards d'euros l'évasion de capitaux depuis 2009.

Le gouvernement travaille à une vaste réforme de la législation fiscale, réforme à laquelle des équipes de l'Union européenne et du FMI vont être associées afin que la Grèce puisse tenir ses engagements auprès de ses créanciers internationaux.

Les critiques de Christine Lagarde n'en paraîtront pas moins très dures aux Grecs qui souffrent de la cure d'austérité imposée à leur pays alors que le chômage atteint 21% de la population et que depuis deux ans les salaires ont été réduits de près du quart et les retraites de 10%, faisant s'effondrer le pouvoir d'achat

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 29 Mai 2012, 12:49

Bonjour Espérence,

ton article éclaire bien des choses annoncées et qui viennent a nous a grand pas !

la bête de l'Apocalypse imposera et taxera tout absolument tout et imposant sa marque (repère informatisé sophistiqué et plus (neuronal ?) , comment les peuples et nations peuvent elles accepter cela ? hé bien dans une crise comme celle ci où il faut financer des dettes immenses (dû a l'escroquerie institutionnelle et financière avec la complicité de ce monstre imbécile de monde fonctionnarial qui comme en 1914 ou 40 dit oui a tout sous prétexte d’intérêt de la nation (et mon œil !) on va donc sous prétexte d’intérêt générale et de la nation nous annoncer que le travail au noir représente telle somme et qu'en l’empêchant on aurait remboursé nos dettes (comme ci l'escroquerie des financiers et politique devait être couverte par un systéme ??) donc le fautif de l'escroquerie c'est les gens qui pour survivre travail sans garantit !! et on va en faire les responsable et on va nous dire que la panacée est donc de tracer chacun, " ben quoi les gens honnêtes n'ont rien a craindre ? en plus on va gérer mieux ça coutera bien moins cher et les gens seront en sécurité !!" (Vive les chaines en or !! :pompom: ) !

des personne comme Lagarde sont des criminels , ils se font payer des salaires ahurissant et des avantages déshonnêtes qu'ils n'annoncent jamais , le monde politique est avec la mafia ce qu'il y a de plus opaque ! alors quand ils viennent donner des leçon de droitures a des peuples qu'ils ont ruinés avec leurs potes financiers je leurs souhaite de gouter a la louche la ruine dans laquelle ils ont plongé des centaines de millions de personnes dans le monde !

la fraude fiscal ils en connaissent tous les moindres recoins en utilisant toutes les ressource du légalisme afin de trahir la justice vu les rentrées qu'ils perçoivent tous et le train de vie qu'ils mènent !
quand des personnes comme elles utilisent la légalités (et les failles a la lettre) pour en trahir l'esprit ils démontrent etre les 1er bandits des nations !

Comme disait Jésus aux apôtres , "ces gens là lient de pesant fardeaux sur le dos des autres mais eux même ne veulent pa sy toucher du bout du doigt !" ou encore au sujet de la veuve pauvres " eux les grosses sommes qu'ils mettent dans le tronc du temple , ce n'est que le superflus de leurs biens , alors que pour cette femme pauvre le peu qu'elle a mis c'est de son nécessaire pour vivre !" !

si je n'étais pas Chrétien je dirais que ces gens mérite d'abord d'être déshéritée de leurs bien et ensuite peut bien le bucher ( ha non la chaise électrique ! c'est plus humain :beret: )


Espérance a écrit:
Grèce / FMI - Article publié le : samedi 26 mai 2012 -

La directrice du FMI Christine Lagarde demande aux Grecs de payer leurs impôts

La directrice du Fonds monétaire international Christine Lagarde a estimé que les Grecs devraient «commencer par s'entraider collectivement» en payant leurs impôts.Par RFI
Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), se montre d'une grande sévérité à l'égard des Grecs. Dans une interview au quotidien britannique The Guardian, publiée ce samedi 26 mai 2012, elle les invite avant toute chose à payer leurs impôts.
Les Grecs doivent commencer par s'aider eux-mêmes, estime Christine Lagarde, et cela en payant tous leurs impôts et non pas comme ceux qui essaient tout le temps d'échapper aux taxes. Pour la directrice générale du FMI, les enfants africains déshérités ont encore plus besoin d'aide que les Grecs.

La fraude fiscale est un problème crucial en Grèce et le gouvernement l'évalue à 45 milliards d'euros, et à 16 milliards d'euros l'évasion de capitaux depuis 2009.

Le gouvernement travaille à une vaste réforme de la législation fiscale, réforme à laquelle des équipes de l'Union européenne et du FMI vont être associées afin que la Grèce puisse tenir ses engagements auprès de ses créanciers internationaux.

Les critiques de Christine Lagarde n'en paraîtront pas moins très dures aux Grecs qui souffrent de la cure d'austérité imposée à leur pays alors que le chômage atteint 21% de la population et que depuis deux ans les salaires ont été réduits de près du quart et les retraites de 10%, faisant s'effondrer le pouvoir d'achat
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 29 Mai 2012, 13:37

Théodéric a écrit:
la bête de l'Apocalypse imposera et taxera tout absolument tout et imposant sa marque (repère informatisé sophistiqué et plus (neuronal ?) ,

Donc la bête de l'Apocalypse c'est la fiscapo?

Voilà qui va faire plaisir aux fonctionnaires des administrations fiscales... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 30 Mai 2012, 11:19

Et oui maintenant qu'ils doivent de la tune à tout le monde ils veulent se barrer de l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 30 Mai 2012, 13:36

Dr house a écrit:
Et oui maintenant qu'ils doivent de la tune à tout le monde ils veulent se barrer de l'Europe.

C'est contribuable Européen qui doit de l'argent.

Et pour le rembourser, il faudra travailler plus que 35 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 30 Mai 2012, 14:30

SJA a écrit:
Dr house a écrit:
Et oui maintenant qu'ils doivent de la tune à tout le monde ils veulent se barrer de l'Europe.

C'est contribuable Européen qui doit de l'argent.

Et pour le rembourser, il faudra travailler plus que 35 heures.

C'est tourner autour du pot, pour moi c'est la Grèce qui nous a mit dans la panade vouloir vire comme des épicuriens et bien voila.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 30 Mai 2012, 17:23

Dr house a écrit:
SJA a écrit:
Dr house a écrit:
Et oui maintenant qu'ils doivent de la tune à tout le monde ils veulent se barrer de l'Europe.

C'est contribuable Européen qui doit de l'argent.

Et pour le rembourser, il faudra travailler plus que 35 heures.

C'est tourner autour du pot, pour moi c'est la Grèce qui nous a mit dans la panade vouloir vire comme des épicuriens et bien voila.

Pour épicure il faut au contraire adapter ses désirs à ses capacités pour éviter la frustration qui est le mal.

L'épicurisme est une école de controle du désir.

Tout le contraire de celui qui emprunte pour jouir.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 30 Mai 2012, 18:00

La Grèce bientôt privée d'électricité ?

La Grèce serait menacée de coupture d'électricité en juin a-t-on appris auprès du site d'information grec Kathimerini.
Les producteurs d’électricité ne peuvent plus payer leurs factures de gaz a averti le président et chef de l'exécutif de la Corporation publique de gaz (DEPA), Haris Sachinis aux ministres compétents dans une lettre.

Faute de solution trouvée quant au paiement, la DEPA sera contrainte de couper l'approvisionnement en gaz aux producteurs d'électricité.

Enfin, M. Sachinis a ajouté que le déficit de l'Opérateur du marché électrique (LAGIE) avait atteint les 400 millions d'euros et croissait de jour en jour.
Source: Le Figaro via wikistrike
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mer 30 Mai 2012, 22:55

SJA a écrit:
Dr house a écrit:
SJA a écrit:
Dr house a écrit:
Et oui maintenant qu'ils doivent de la tune à tout le monde ils veulent se barrer de l'Europe.

C'est contribuable Européen qui doit de l'argent.

Et pour le rembourser, il faudra travailler plus que 35 heures.

C'est tourner autour du pot, pour moi c'est la Grèce qui nous a mit dans la panade vouloir vire comme des épicuriens et bien voila.

Pour épicure il faut au contraire adapter ses désirs à ses capacités pour éviter la frustration qui est le mal.

L'épicurisme est une école de controle du désir.

Tout le contraire de celui qui emprunte pour jouir.


Citation :
épicurien, nom
Féminin ienne.
Sens 1 Personne qui recherche le plaisir partout. Synonyme jouisseur
Sens 2 Partisan de la doctrine d'Epicure [Philosophie].
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Jeu 31 Mai 2012, 09:40

Dr house a écrit:
SJA a écrit:
Dr house a écrit:
SJA a écrit:


C'est contribuable Européen qui doit de l'argent.

Et pour le rembourser, il faudra travailler plus que 35 heures.

C'est tourner autour du pot, pour moi c'est la Grèce qui nous a mit dans la panade vouloir vire comme des épicuriens et bien voila.

Pour épicure il faut au contraire adapter ses désirs à ses capacités pour éviter la frustration qui est le mal.

L'épicurisme est une école de controle du désir.

Tout le contraire de celui qui emprunte pour jouir.


Citation :
épicurien, nom
Féminin ienne.
Sens 1 Personne qui recherche le plaisir partout. Synonyme jouisseur
Sens 2 Partisan de la doctrine d'Epicure [Philosophie].

Le sens 1 est le sens des incultes.

Ne me dites pas que vous pensez en faire partie !

Sur ce forum thomiste porté sur la foi et la philosophie, permettez qu'épicurien signifie seulement "partisant de la doctrine d'Epicure".

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Ven 01 Juin 2012, 11:11

Salut SJA,

c'est vrai que l'on s'est plût a se laisser gaver par les démagogue (bien que j'ai jamais apprécier les guignoles que l'on a eu en politique dans nos pays) !

mais la dette n'est pas vraiment du fait de ceux qui travaillent sans gonfler leurs comptes en banque en spéculant , la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant = le genre de génie formé a l'école de kervel qui sont des dizaines de milliers a plumer la terre pour enrichir des banques et des gens qui gagnent des centaines de millions d'euros a l'année ! et qui viennent nous expliquer que c’est honnête et légale ( HA le dieu légalité celui-là il aura permis de tuer en se faisant une âme clean , sauf arrivé d el 'autre coté où là la bourse ne fait pas sont homme ni sont dieu !)

bref la dette c'est le fruit de tous les bandits en costards de hautes écoles qui ne voulant rien voir de la stupidité (et bien plus mais ça va écrire biperie Hi hi Very Happy ) ces gars là c'est la crème du banditisme mais comme ils sont copains des clowns politiques qu'ils financent personne n' arien voulu dire ni voir , du coup on a ruiné les nations et peuples et en plus le mot démocratie et autres valeurs n'est devenu qu'un vaste dogme creux , car agir ainsi c'est revenir au temps des rois et seigneurs qui se permettent de plumer le peuple (aujourd'hui au nom du légale et travail ! et mon oeil !) !!

il faut reprendre tout l'argent et les biens de ceux qui ont eu des postes ou qui ont profité déshonnêtement de situations et places tant en politique qu'en finance qu'en industrie (copinage de marché ) !
que l'on ne vienne pas me dire qu'une personne même qui a fondé une entreprise très bonne , peut se permettre de gagner 40 millions d'euros par an , accepter cela d'accord si le gars est seul, mais si il a des milliers d’employés alors l'argent il ne la produit pas seul, c'est gens là ont des gars payer au smig et eux pavanent en yacht !! sinon on refait des castes et c'est repartit pour un tour a l'escroquerie sans fin !

les milliardaires qui hérite d'empires puis dictent la politique a des nations c'est rien que de la royauté cachée et de la guerre d'intérêts sans scrupule ni respect des êtres !

je ne suis pas communiste, mais pour une juste redistribution des biens , car personnes ne peut gagner de telles sommes sans le faire au détriment des autres !
maintenant je n'apprécie pas plus les employées d banques ou du pétrole et branches où le clients ne peut rien dire sinon payer et où les gens ont 15mois de salaires et autres avantages fait sur le dos du client !

les gens comme a la SNCF qui laissent les voyageurs sur le quai de gare pour défendre leurs cause mérite la taule ! s'ils ont de s problèmes qu'ils enferme le responsable , mais la lâcheté qui s'en prend aux mères de familles en les laissant dormir loin de chez elles , ça aussi ça mérite un coup de pompe dans le c,l !

chacun pense a son intérêt égoïste et pratique des actes aussi bas que les riches qui p,i,sse,ent sur le monde ! rambo



SJA a écrit:
Dr house a écrit:
Et oui maintenant qu'ils doivent de la tune à tout le monde ils veulent se barrer de l'Europe.

C'est contribuable Européen qui doit de l'argent.

Et pour le rembourser, il faudra travailler plus que 35 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Lun 20 Aoû 2012, 18:34

Le bourbier grec:

http://www.lepoint.fr/economie/nouvel-acte-de-la-tragedie-grecque-20-08-2012-1497497_28.php

Citation :
Emprunter à des coûts très élevés pour payer la Banque centrale européenne (BCE), voilà à quelle extrémité est réduite la Grèce. La semaine dernière, Athènes a levé quelque 4 milliards d'euros à trois mois au taux prohibitif de 4,43 % (note: soit l'équivalent de 19% sur un an !!!), juste pour être capable de rembourser des obligations détenues par l'institution de Francfort et qui arrivent à échéance lundi... Mais pour y parvenir, elle a eu recours à un petit subterfuge : ce sont les banques privées du pays, sous perfusion de la banque centrale, qui ont souscrit à l'emprunt, personne d'autre ne voulant prendre un tel risque.
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 01:52

Théodéric a écrit:
la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant

Non : les financiers profitent et abusent certes de la situation, et d'ailleurs fournissent les instruments techniques pour cumuler les dettes. Mais la responsabilité première revient aux politiques qui offrent à leurs populations des systèmes de protection, des rentes publiques et avantages divers hélàs supérieurs à ce qui serait économiquement raisonnable.

C'est pour les politiques la seule façon de conquérir et de tenter de garder le pouvoir : flatter et acheter par toutes sortes de cadeaux à court terme.

En démocratie d'opinion, ce donc les peuples qui sont la cause de ce comportement.

La responsabilité est partagée : les peuples, qui élisent leurs représentants, et les élites (politiques, intellectuels) qui n'ont pas formé les populations aux bases de l'économie, ont souvent menti et favorisé la croyance dans la toute-puissance de l'Etat, nouvelle Providence.

Le génie actuel des politiques consiste à expliquer que la crise vient des financiers, qu'il convient de controler mieux en donnant un pouvoir encore accru aux poliques ... Les financiers sont ravis, ce cycle marche à merveille depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce au bord de l’explosion.   Mar 21 Aoû 2012, 15:37

AntoineG a écrit:
Théodéric a écrit:
la faillite et la dette sont le résultats des super escrocs qui sans jamais bosser (produire du réel) ont fait fortune en cliquant spéculant

Non : les financiers profitent et abusent certes de la situation, et d'ailleurs fournissent les instruments techniques pour cumuler les dettes. Mais la responsabilité première revient aux politiques qui offrent à leurs populations des systèmes de protection, des rentes publiques et avantages divers hélàs supérieurs à ce qui serait économiquement raisonnable.

C'est pour les politiques la seule façon de conquérir et de tenter de garder le pouvoir : flatter et acheter par toutes sortes de cadeaux à court terme.

En démocratie d'opinion, ce donc les peuples qui sont la cause de ce comportement.

La responsabilité est partagée : les peuples, qui élisent leurs représentants, et les élites (politiques, intellectuels) qui n'ont pas formé les populations aux bases de l'économie, ont souvent menti et favorisé la croyance dans la toute-puissance de l'Etat, nouvelle Providence.

Le génie actuel des politiques consiste à expliquer que la crise vient des financiers, qu'il convient de controler mieux en donnant un pouvoir encore accru aux poliques ... Les financiers sont ravis, ce cycle marche à merveille depuis des années.

C'est parfaitement résumé.

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grèce au bord de l’explosion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Grèce au bord de l’explosion.
» Question traditionnelle: le fameux carnet de bord!!!
» Histoire: La démocracie en Grèce antique.
» esprit au bord de la route cette nuit !
» Êta de la Carène : L’étoile qui a survécu à son explosion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: