DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Election présidentielle 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mar 07 Fév 2012, 19:50

Tout de même un petit élément encourageant : il me semble qu'il y a quelques années on n'entendait pratiquement jamais ce genre de discours à la radio ni à la télé. Or avec une chaîne comme BFM TV, la plus grosse de France, on l'entend régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mar 07 Fév 2012, 19:51

j'avoue que je ne crois plus en un redressement de la France tant que les barbares gauchistes auront la main sur l'éducation nationale, la haute administration, les médias et les syndicats. Ce sont là les lieux des réformes de fond, prioritaires et urgentes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mar 07 Fév 2012, 20:40

Philippe Fabry a écrit:
Tout de même un petit élément encourageant : il me semble qu'il y a quelques années on n'entendait pratiquement jamais ce genre de discours à la radio ni à la télé. Or avec une chaîne comme BFM TV, la plus grosse de France, on l'entend régulièrement.

C'était sur BFM biznèsse, la chaîne spécialisée sur l'économie qui n'est pas sur la TNT ... mais c'est vrai que les analyses de Nicolas Doze vont souvent dans le bon sens même s'il dit parfois des bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mar 07 Fév 2012, 20:44

Une leçon d’économie pour les candidats (nuls) à l’élection présidentielle



Il semblerait que les candidats à l’élection présidentielle française, quels qu’ils soient, n’aient pas de connaissances économiques dignes de ce nom, ce qui me semble préoccupant pour l’avenir du pays.

Les choix qu’ils offrent font alterner recettes périmées depuis des décennies, et propositions qui ont montré leur inanité depuis longtemps. Les « économistes » qu’on consulte et qu’on entend à la télévision sont, quasiment tous, des charlatans qui se sont trompés sur tous les sujets dont ils ont parlé au cours des dernières décennies. C’est sans doute pour cela qu’on les consulte et qu’on les entend à la télévision. Un débat a été organisé sur France 2 lundi soir sur le thème « Fabriquer en France ». Y ont participé Dominique de Villepin, Nathalie Artaud (clone officiel d’Arlette Laguiller), Arnaud Montebourg et Laurent Wauquiez. Je ne l’ai pas regardé. Je devine ce qui s’y est dit. L’affiche était très prometteuse en termes de densité intellectuelle. Comme le disait en son temps Jean-Baptiste Alphonse Karr, « plus çà change, plus c’est la même chose ».

Plutôt que regarder le débat j’ai rédigé quelques notes destinées à poser des repères à même de permettre de comprendre ce qui se joue sur la planète, ce que sont les conséquences pour ce pays, et comment il serait envisageable de sortir de l’ornière.

Je sais que je ne serai pas entendu (comme les économistes compétents que compte encore ce pays, et qu’on ne voit, comme moi, quasiment jamais à la télévision, je n’ai pas l’immense avantage de me tromper sur tout).

Mais ceux qui me lisent pourront, au moins, trouver ici de quoi réfléchir.

Nous sommes dans une mondialisation économique accélérée. Celle-ci n’est pas une option idéologique. Elle est un fait. Tout comme il y a eu un passage d’une ère à une autre avec la découverte de l’électricité et l’ensemble de ce qui en a découlé, il y a eu passage d’une ère à une autre avec l’émergence d’internet et de la microinformatique. Toute entreprise est potentiellement planétaire, à l’exception partielle de celles s’occupant de service à la personne et de spectacle vivant. Une entreprise qui se prive d’être planétaire quand ses concurrentes le sont se condamne à mort à brève échéance. Une division internationale du travail existe. Toute forme de protectionnisme appauvrit la population du pays qui y cède. Les analyses d’Adam Smith et de David Ricardo sur le sujet sont toujours valides et vérifiables.

Les entreprises françaises sont, en ces conditions, en concurrence, pour ce qui concerne la fabrication des objets matériels, avec les entreprises du reste du monde. La Chine devient une usine planétaire : c’est positif pour les populations chinoises, qui entrent dans l’économie de marché et sortent de la pauvreté. C’est positif aussi pour les populations du monde développé, qui paient de multiples produits moins cher. Ce qui continuera à être fabriqué dans les pays développé est ce qui n’est pas délocalisable, et ce qui coûte si peu cher à fabriquer que ce ne sera pas délocalisé. Parler, en soi, de « reindustrialiser » la France est tenir un discours stupide. Ou bien il s’agit d’atteindre des coûts de production égaux ou inférieurs aux coûts de production en Chine ou ailleurs sur la planète, et cela semble inenvisageable, moins de recourir à la robotique, et encore. Ou bien il s’agit de freiner l’entrée des produits venus de l’étranger. Ce qui équivaut à produire pour plus cher et à contraindre les consommateurs à payer plus cher, ce qui les privera de l’argent qu’ils auraient pu consacrer à acheter d’autres biens, empêchera le développement des entreprises produisant ces autres biens, et conduira à une stagnation qui, sur une planète où il y a de la croissance ailleurs, équivaudra à une régression.

La richesse est toujours et partout création, et c’est le cas plus que jamais. Les fondements possibles de la croissance sont aujourd’hui plus que jamais ce qu’ils ont toujours été : des innovations de rupture, autrement dit des innovations qui changent profondément les paramètres d’un secteur. A la fin des années 1970, les Etats-Unis étaient en fin de parcours dans le domaine industriel. Une série d’innovations de rupture se sont faites, qui ont suscité une croissance longue, forte et créatrice d’emplois : internet, la microinformatique, et ce qui en découle depuis, et l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et le génie génétique. Ces innovations ne sont pas venues de volontés de « réindustrialiser » le pays, de banques centrales pour l’investissement, de décisions technocratiques, mais de la déréglementation, de la baisse des impôts et de la simplification radicale de la création d’entreprise.

Le principe de base est que nul ne peut savoir qui va inventer ou innover, et que plus les potentialités sont ouvertes, plus des possibilités effectives sont à même de se concrétiser. Nous sommes dans une période où les Etats-Unis vont à rebours de ce qui s’est fait dans les années 1980 et essaient d’imiter l’Europe. Ou bien le peuple américain comprendra qu’il va ainsi vers l’ornière, ou il se redressera. L’ensemble de l’Europe est aujourd’hui orienté vers l’ornière, depuis plus longtemps que les Etats-Unis. Un pays tel que la France ne pourra sortir de l’ornière que s’il s’y comprend le rôle des innovations de rupture, et les conditions de leur émergence.

Comme l’écrivait très justement Arnold Kling dans le Wall Street Journal (1), « les emplois profitables et vecteurs de croissance n’existent pas jusqu’à ce que des producteurs les découvrent ». Pour que des producteurs les découvrent, il faut que des innovateurs soient libres d’innover, que des entrepreneurs soient libres d’entreprendre, que des investisseurs soient libres d’investir, et que ces diverses activités soient potentiellement très profitables. Comme l’a expliqué voici plus de soixante ans Friedrich Hayek (dont j’ai co-traduit et fait publier l’ouvrage majeur, La constitution de la liberté), nul homme et nul groupe d’hommes ne peut disposer des connaissances qui circulent dans le marché libre.

Aux fins que les choses se passent ainsi, il faut non seulement un gouvernement qui déréglemente, qui baisse les impôts (sur le revenu, sur les profits, sur la rémunération de l’épargne et de l’investissement) et qui simplifie radicalement la création d’entreprise, il faut un système d’éducation fait d’institutions universitaires en situation de concurrence, ouvertes au secteur privé, à même de nouer des partenariats avec les entreprises à un degré bien plus important que ce qui est fait aujourd’hui à dose infinitésimale. Les étudiants en sont pas censés être de futurs chômeurs, mais de futurs entrepreneurs, créateurs et pourvoyeurs de connaissance. Des entreprises privées qui fonctionneraient comme les universités fonctionnent seraient depuis longtemps en dépôt de bilan.

Aux fins que les choses se passent ainsi, il faut aussi un gouvernement qui dépense moins aux fins de cesser d’endetter le pays. Il a été démontré depuis longtemps que les administrations publiques fonctionnent sur un mode radicalement différent du monde de fonctionnement des entreprises. Une entreprise est incitée, c’est sa raison d’être, à faire des profits : c’est ainsi qu’elle se développe et contribue à la croissance. Une administration est incitée à faire des pertes : c’est là la condition qui lui permet de demander des budgets plus importants année après année. La privatisation de toutes les activités du gouvernement qui sont privatisables fera passer celles-ci du statut d’administration à celui d’entreprise, et doit impérativement être mise en œuvre.

D’une même façon, une réforme du système de santé mettant en place un système d’assurances privées et de comptes épargne santé devra se trouver mise en place. A moins de courir vers la faillite du système de santé. Une réforme du système de retraite faisant passer celui-ci d’un fonctionnement de répartition, qui relève de l’escroquerie et ressemble à un plan façon Bernard Madoff, à un fonctionnement de capitalisation devra se trouver mise en place. A moins de courir vers la faillite du système de retraites.

Pour que les choses se passent ainsi, il faut à un pays des dirigeants qui sachent se hausser à la hauteur des circonstances.

Autrement dit des visionnaires, pas des politiciens myopes faisant médiocrement leur marché électoral en achetant les voix des uns avec l’argent des autres selon les vieilles techniques du marché politique, analysées par les théoriciens des choix publics, James Buchanan et Gordon Tullock (j’ai traduit il y a quelques années le seul livre de James Buchanan disponible en français).

Des visionnaires sauraient trouver les mots et expliquer à la population ce qui doit l’être. Ils sauraient, car l’heure est grave, trouver un langage churchillien, parler de sang, de sueurs et de larmes, et d’une issue possible au prix d’un immense effort. Ils sauraient parler de liberté et de servitude, expliquer les conditions de la croissance, du dynamisme et du plein emploi. Ils sauraient expliquer aussi le rôle de la finance au lieu de la fustiger, le rôle crucial de l’épargne dans la formation de capital, les promesses de l’innovation, à rebours du malthusianisme écologiste qui se dissémine comme une pandémie suicidaire. Ils auraient le courage d’expliquer que la « crise financière » n’a pas été du tout une « crise financière » mais une crise due entièrement à l’intervention politique dans la finance. Ils auraient le courage aussi de regarder en face les dimensions technocratiques qui conduisent l’Union Européenne à être une structure de stérilisation et d’asphyxie économique. Ils seraient confrontés aux gardiens du politiquement correct socialiste et keynesien, omniprésents dans les médias et dans les milieux politiques. Ils sauraient répondre que le socialisme n’est pas émancipateur comme il le prétend, mais multiplicateur de servitudes et de stérilisations, les exemples sont surabondants. Ils sauraient répondre que la relance par la demande keynesienne ne permet en aucun cas de libérer l’innovation, sans laquelle aucun retour à la croissance n’est possible. C’est pour expliquer tout cela, et bien davantage encore (j’ai laissé ici de côté, entre autres, les dimensions géopolitiques et stratégiques) que j’ai écrit la « septième dimension ». En voyant ce qui se passe en France, je n’ai aucun mal à comprendre pourquoi j’ai été si peu lu. De tous côtés, je vois des politiciens myopes et même, beaucoup, des politiciens aveugles ou lobotomisés. Je ne vois aucun visionnaire. Strictement aucun.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info
(1) http://online.wsj.com/

http://www.dreuz.info/2012/02/une-lecon-d%E2%80%99economie-pour-les-candidats-nuls-a-l%E2%80%99election-presidentielle/
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mar 07 Fév 2012, 21:21

Discours incantatoire... sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mer 08 Fév 2012, 19:05

Paco a écrit:
j'avoue que je ne crois plus en un redressement de la France tant que les barbares gauchistes auront la main sur l'éducation nationale, la haute administration, les médias et les syndicats. Ce sont là les lieux des réformes de fond, prioritaires et urgentes

Salut Paco parce que tu as cru a un moment qu'il y en avait un pour nous sortir de là ??? 8)

s'il existe une seule personne en ce monde pour nous tirer de là , elle n'a qu'une solution attendre que tous les tarés soient morts !

y a pas d'autres solution, chaque fois qu'une personne de bon sens c'est pointée elle a été persécutée par les mafiosismes de tous cotés , donc quand c'est pourrit ainsi et que même le peuple refuse de voir le nez au milieu de la figure , tu n'a plus qu'a attendre qu' ils prennent le toit sur la tête , ça arrivera vite vu que chacun se fait un devoir au nom de ses droits de couper les poteaux qui soutiennent la maison !!

de haut en bas de l'échelle c'est a qui mentira et volera le plus !

de plus cela ne concerne pas que la France mais le monde et pour nous l'Europe dés qu'une idée de dingue peut être mise au monde ils en accouche alors sauver le pays tu veux rire !!!!
s'ils sauvent la finance et l'économie ce n'est pas pour le pays mais pour eux mettre la main dessus ou au moins ce qu'ils en reste !! :wo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mer 08 Fév 2012, 20:56

adamev a écrit:
Discours incantatoire... sans plus.
confused
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mer 08 Fév 2012, 20:59

Adopter le référendum d’initiative populaire
Inscrire dans la Constitution une règle d’or interdisant au Parlement de voter un budget en déficit sans augmenter les prélèvements obligatoires
Responsabiliser financièrement les dirigeants des collectivités locales
Réduire le nombre d’élus et leur train de vie
Accélérer la baisse des effectifs des salariés des administrations publiques
Réserver le statut de fonctionnaire aux seules missions régaliennes
Supprimer le financement public des syndicats
Supprimer le droit de grève pour les salariés des monopoles publics
Lutter plus efficacement contre la fraude aux allocations sociales
Supprimer les subventions aux entreprises et limiter les subventions aux associations

http://www.elections2012-contribuables.org/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mer 08 Fév 2012, 21:08

HOLLANDE, LE CAUCHEMAR QUI VIENT



De tous les reproches que je pourrais ad­resser à Nicolas Sar­kozy, le pire serait que, par ses erreurs et ses errances, il a conduit le pays dans la situation présente. Celle où il devient de plus en plus difficile de ne pas voir ce qui se profile sur l’horizon : l’élection de François Hollande à la présidence de la République, suivie par l’arrivée d’une majorité de gauche à l’Assemblée Nationale.Comme me le faisait remarquer récemment un ami, cela ferait que la gauche en France disposerait de tous les pouvoirs, puisqu’elle contrôle la plupart des grandes villes, l’ensemble des régions, le Sénat, les grands médias, et le secteur de l’enseignement et de la culture.On ne peut en déduire hâtivement qu’il en résulterait une situation irréversible. On peut cependant dire, au moins, que la situation deviendrait difficilement réversible.Nous passerions d’un déclin en pente relativement douce à un déclin en pente plus accélérée.D’ores et déjà, la France compte sept millions de personnes vivant dans la grande pauvreté, trois millions de chômeurs, un million et demi de bénéficiaires du revenu dit de « solidarité active ». D’ores et déjà, un Français sur deux ne paie aucun impôt sur le revenu, et plus d’un Français sur deux reçoit des allocations diverses payées par les autres. Mais la situation s’aggraverait. François Hollande prévoit la création de 65 000 postes de fonctionnaires supplémentaires, quand bien même il énonce en parallèle que le nombre total de fonctionnaires n’augmentera pas. Et l’essentiel des postes créés, a-t-il ajouté, le seront dans l’éducation, donc dans la formation des esprits.

François Hollande prévoit d’accroître la progressivité des impôts, ce qui détruira davantage l’épargne, et d’augmenter les impôts sur les grandes entreprises, ce qui accélérera les délocalisations. Il prévoit d’accentuer le dirigisme économique en mettant en place une « banque d’investissement » gouvernementale pour les PME. Ce qui signifie que des bureaucrates décideront davantage encore de ce que doivent être les investissements. Il prévoit la création de 150 000 emplois « subventionnés » pour les jeunes, ce qui accoutumera ceux-ci, dès la fin de leur parcours scolaire, à dépendre de l’État.

Aux fins de détruire un peu plus la famille, il entend légaliser le mariage homosexuel et l’adoption par deux parents du même sexe, ce qui débouchera sans doute sur l’irruption de manuels scolaires dès la maternelle qui ressembleront à ceux qu’on trouve dans des États américains déliquescents, tels que la Californie : « Thomas a deux papas » (la question subsidiaire qui ne figure pas dans le livre : lequel des deux est sa tante ?). François Hollande promet aussi de donner le droit de vote au niveau local aux étrangers non européens, et seuls ceux qui ignorent le fonctionnement de la pyramide politique, qui fait qu’un maire peut devenir sénateur ou député, penseront que le sommet de la pyramide ne sera pas concerné.

Par rapport au programme délirant présenté par le Parti socialiste voici quelques mois, le programme de François Hollande peut sembler modéré, raisonnable. Hollande lui-même peut paraître porteur d’une bonhomie rassurante. Mais on ne peut ignorer quelle cohorte se profile derrière lui : Martine Aubry, Arnaud Montebourg, Jean-Luc Mélenchon, disciple de Chavez. On ne peut ignorer que les Verts demanderont quelques postes. Imaginez Éva Joly et Cécile Duflot au gouvernement…

L’analphabétisme économique qui règne en France est déjà effrayant. Je n’ose imaginer ce qu’il pourrait devenir. La pensée libérale est déjà en état de dissidence : je crains qu’elle disparaisse complètement et ne subsiste qu’à l’état de traces.Les relations internationales ? Attendez-vous à ce que les actions du monde islamique soient en hausse.Un sursaut ultérieur ? En cas d’élection de François Hollande, l’UMP explosera sans doute, ce qui ne sera pas nécessairement une mauvaise chose. Mais, pour qu’un sursaut existe, il faut qu’il y ait une alternative. Nous allons vers les décombres. Rebâtir prendrait du temps. Et le temps manque cruellement lorsqu’on est aussi près du précipice…

Guy Millière

Article publié dans Les 4 vérités Hebdo.

http://www.les4verites.com/Hollande-le-cauchemar-qui-vient-4314.html
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Jeu 09 Fév 2012, 15:48

Dromaeosaurus a écrit:
Adopter le référendum d’initiative populaire
Inscrire dans la Constitution une règle d’or interdisant au Parlement de voter un budget en déficit sans augmenter les prélèvements obligatoires
Responsabiliser financièrement les dirigeants des collectivités locales
Réduire le nombre d’élus et leur train de vie
Accélérer la baisse des effectifs des salariés des administrations publiques
Réserver le statut de fonctionnaire aux seules missions régaliennes
Supprimer le financement public des syndicats
Supprimer le droit de grève pour les salariés des monopoles publics
Lutter plus efficacement contre la fraude aux allocations sociales
Supprimer les subventions aux entreprises et limiter les subventions aux associations

http://www.elections2012-contribuables.org/

Salut Dromaeosaurus,

si tu lis l'ancien testament , le prophète reproche au peuple Juif qui veut un roi comme les autres peuples qui ont aussi un roi pour les guider (alors qu'eux ont l'autorité spirituel du Prophète , donc le Seigneur)
le prophète se plaint au Seigneur de cette demande du peuple, le Seigneur lui répond " va exauce leur souhait, ce n'est pas toi qu'ils rejettent mais Moi !"

donc le prophète met le peuple en garde " si tu veut un roi, il dominera en maitre sur toi, il prendra la meilleur part en tout, il t'imposera des corvées pour lui et ses gens et il vous mettra des impôts il prendra parmi vos femmes et filles des concubines !!!!!!" bref t'en a fait un peu la liste là !

nos chefs sont comme des rois même si on le nie et toute la clique de fonctionnaire et autres qui ont des postes clefs réservés, imposent ce qu'ils veulent a coup de gréve et on les payent !

comme quoi l'écriture n'a pas menti !
si chacun accepté de Vivre avec Jésus en Lui alors plus besoin du dictat des hommes seulement de la Fidélité a La Vérité et l'Amour ! en attendant ce beau jour , va falloir voter ou pour la mafia ou pour al capone !! Sad

au fait a lire tes écrits je te suspect de ne pas voter a gauche !! What the fuck ?!?

mais attention de ne pas confondre le petit Nicolas avec le grand Saint Nicolas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Jeu 09 Fév 2012, 19:45

Citation :
au fait a lire tes écrits je te suspect de ne pas voter a gauche !!

Parce que vous me suspectez de voter pour qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Jeu 09 Fév 2012, 21:32

Je vous recommande de regarder le C dans l'air d'hier soir, d'un niveau plus haut qu'à l'accoutumée, notamment grâce aux interventions très pertinente de Jean-Paul Delevoye et Dominique Reynié sur le climat politique actuel du pays.

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/politique-interieure/vous-avez-dit-civilisation-35441

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Ven 10 Fév 2012, 03:28

Dromaeosaurus a écrit:
Citation :
au fait a lire tes écrits je te suspect de ne pas voter a gauche !!

Parce que vous me suspectez de voter pour qui ?

pour qui tu veux mon poussin t'as un Seigneur,
IL doit bien être capable de s'adresser a toi même avec ton avatar :bisou: fleur 6 :pompom: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 11 Fév 2012, 15:37

et hop, trois bons points pour N.Sarkozy:
- pas de droit de vote des étrangers aux élections locales (nb: je rappelle qu'on peut demander la naturalisation après cinq, donc le droit de vote des étrangers au bout de cinq ans de la gauche est une "trahison", car c'est DÉSIRER que qu'on vote EN TANT qu'étranger et pas en tant que Français, en France)
- pas d'euthanasie légalisée
- pas de mariage homosexuel.


http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/nicolas-sarkozy-fait-un-pas-de-plus-vers-sa-candidature-09-02-2012-1429143_324.php

Le candidat ne se cachera plus très longtemps derrière le président. Nicolas Sarkozy a même tranché le moment et la forme de sa déclaration de candidature. C'est ce qu'il assure dans une longue interview accordée au Figaro Magazine de samedi. "Si la question est de savoir si j'ai réfléchi, sur le fond et sur la forme, ma réponse est oui", lâche-t-il, reconnaissant que "le rendez-vous approche". Le chef de l'État pourrait déclarer sa candidature dans les quinze jours, avant le 25 février. Certains évoquent même la date du jeudi 16 février à l'occasion d'un déplacement dans le Rhône. Et l'UMP a prévu d'organiser le dimanche 19 février un premier meeting à Marseille, au parc Chanot, qui peut rassembler jusqu'à 30 000 personnes.

Soucieux d'accélérer son calendrier, Nicolas Sarkozy a choisi de dévoiler cette semaine les bases de sa campagne présidentielle. Il a ainsi accordé une interview au Figaro Magazine, laquelle est intitulée solennellement "Mes valeurs pour la France". "Travail, responsabilité, autorité, je me reconnais plus que jamais dans ce triptyque ! Ce sont les valeurs qui permettent de construire un projet personnel et collectif", confie-t-il.
Référendum

Le locataire de l'Élysée lève le voile sur quelques propositions qu'il entend porter pour le prochain quinquennat. Il envisage une grande réforme de l'éducation, deux référendums sur les réformes du système de l'indemnisation du chômage et le droit des étrangers. À ce sujet, Nicolas Sarkozy propose que la juridiction administrative devienne "la seule compétente en matière d'immigration" en vue de faciliter les expulsions. "Contrairement à M. Hollande, je ne suis pas favorable à la régularisation des étrangers en situation irrégulière", rappelle-t-il au passage.

Dans cet entretien, le chef de l'État redit son opposition à trois mesures défendues par le candidat PS, à savoir le droit de vote des étrangers aux élections locales, l"'euthanasie légalisée" et le mariage homosexuel. "En ces temps troublés où notre société a besoin de repères, je ne crois pas qu'il faille brouiller l'image de cette institution sociale essentielle qu'est le mariage", juge le président. Nicolas Sarkozy fait aussi la part belle aux "racines chrétiennes, et même judéo-chrétiennes" de la France et insiste sur les valeurs républicaines. "N'est pas le bienvenu sur le territoire de la République celui qui ne respecte pas la République", martèle-t-il.
"Nicolas Sarkozy, challenger"

Après avoir évoqué les questions économiques, Nicolas Sarkozy s'exprime désormais sur des sujets plus "régaliens". Et ce n'est qu'un début. Tout au long du mois de février, le chef de l'État entend attaquer la gauche et le FN sur l'immigration, la sécurité et la justice. Après des débats techniques sur les questions économiques, le futur candidat de l'UMP veut frapper fort sur le terrain des valeurs pour cliver. Comme il l'a fait mardi au sujet de la politique familiale et jeudi sur le nucléaire, il veut prouver qu'il est le garant du "consensus" national. Un ministre décrypte : "Nicolas Sarkozy est challenger. Hollande est en tête : on fait la course pour le rattraper. Et puis on a besoin du report de voix des électeurs frontistes." Les adversaires du chef de l'État sont déjà dans la riposte. François Hollande devait prononcer mercredi soir un grand discours sur l'école et la nation. Quant à Marine Le Pen, elle promet de frapper un grand coup lors de son meeting prévu dimanche à Strasbourg. Au menu : immigration, insécurité et laïcité.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 11 Fév 2012, 18:34

J'ai vu le C dans l'air, j'y ai appris une chose : la France est une non civilisation. Intéressant. La civilisation française n'existe pas. C'est donc en vain que G. Duby a écrit en deux tomes une Histoire de la civilisation française. Si seulement on lui avait expliqué qu'elle n'existait pas, le pauvre homme !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 11 Fév 2012, 18:36

Bah ! Le politiquement correct de Gauche règne pour quelques temps encore.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 11 Fév 2012, 18:58

Réflexions sur le Libéralisme après le discours du Président de la République du 29 Janvier 2012.


Je sais que Monsieur Sarkozy n’est pas un homme très cultivé.
Il n’en reste pas moins que son intervention du 29 Janvier a atteint des niveaux dont je ne soupçonnais pas qu’ils pouvaient être atteints par un ancien avocat, premier homme de la république. Deux remarques :

1. Alain Madelin a eu le courage de porter le libéralisme politiquement en France depuis des années, et avec beaucoup de panache. Mais Alain n’est pas LE libéralisme. Résumer le libéralisme à sa dimension politique incarnée par un seul homme est cependant plus qu’un crime, une faute car c’est nier son rôle éminent dans l’histoire des idées pour le réduire à une querelle de personnes n’intéressant que notre toute petite classe politique. En fait, la dimension intellectuelle du Libéralisme est de loin ce qu’il y a de plus passionnant dans ce qu’il faut bien appeler la philosophie dominante des trois cent dernières années, marquées par les écrits incroyablement prescients d’hommes ou de femmes tels Montesquieu, Bastiat, Tocqueville, Benjamin Constant, Madame de Staël ou plus récemment Raymond Aron, JF Revel ou Boudon . Ramener le Libéralisme à son score dans des élections, oùàa la gestion au jour le jour de l’économie , c’est montrer que l’on ne comprend rien au mouvement des lumières, ce qui est un peu gênant pour un Président de la République censé garantir la Constitution dont une grande partie du préambule est d’inspiration profondément libérale (quand bien même ce préambule n’est jamais ni évoqué ni respecté).

2. Le Président a indiqué de plus que la libéralisation du système financier était à l’origine des désastres actuels. Cette simple petite phrase en apparence anodine comporte deux erreurs. La première est que de nombreux libéraux se sont élevés CONTRE cette dérèglementation de la sphère financière ( votre serviteur en fait partie), dont il faut se souvenir que notre Président actuel était un farouche défenseur au début de son mandat (voir mon livre:”Liberal mais non coupable”). La deuxième c’est que les ennuis actuels de la France ne viennent pas d’un excès de dérèglementation des banques (ce qui fut le cas aux USA) mais du simple fait que nos hommes politiques n’ont pas voté un seul budget en équilibre depuis 1973 (Pompidou). Ajoutons à ce laxisme perpétuel le fait que ces mêmes élites tout en suivant une politique budgétaire qui interdisait à notre pays d’avoir une monnaie forte nous ont collé dans un taux de change fixe (l’Euro) avec un pays qui lui se reformait et faisait baisser le poids de son Etat dans son économie et chacun peut comprendre monsieur Fillon qui après avoir été nommé au poste de premier ministre, a déclaré: “la France est en faillite”, il y a près de cinq ans. Et la France est en faillite bien sur et uniquement à cause de ses hommes politiques et des mauvais choix qu’ils ont fait et non pas cause du Libéralisme.

Depuis 1981, le poids des dépenses de l’Etat dans l’économie est passe d’un peu moins de 40 % du PNB à un peu plus de 55 % de ce même PNB, ces dépenses croissant en moyenne de 1% par an de plus que celles du secteur privé. Accuser le Libéralisme des malheurs de la France est un peu comparable à ce que l’on peut lire dans la presse des pays arabes rendant Israël responsable de tous les dysfonctionnements existant dans ces sociétés. Facile, mais faux. Et donc affirmer comme Monsieur Sarkozy l’a fait que les dépenses de l’état allaient en diminuant est ce que l’on appelle une distorsion de réalité dans le meilleur des cas.
Ces deux faits sont très préoccupants car, ou bien le Président ne comprend rien à la façon dont une économie libre fonctionne, ce qui est grave, où il comprend très bien et dit ce qu’il pense que les Français veulent entendre et leur offre une victime expiatoire “le banquier libéral et apatride”, ce qui est a la fois dangereux, faux et inexcusable tant cela rappelle Maurras ou Drumont.

Aprés ce discours, je ne sais toujours pas pour qui je vais voter, mais je sais avec certitude pour qui je ne vais pas voter.


http://lafaillitedeletat.com/2012/01/30/reflexions-sur-le-liberalisme-apres-le-discours-du-president-de-la-republique-du-29-janvier-2012/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 11 Fév 2012, 19:05

Le populisme de la campagne présidentielle


Les politiciens français n’ont aucun modèle à proposer, et aucune volonté de se remettre en cause. Ils vendent donc une protection contre un ennemi imaginaire, tous les vrais débats étant soigneusement évités.

Par Vladimir Vodarevski



Nous sommes au XXIème siècle, dans un pays développé, qui ne connaît qu’un analphabétisme résiduel. A priori, la France est composée d’une population capable de se prendre en charge, capable de comprendre les enjeux d’une élection, à qui il est possible de s’adresser sérieusement.

Pourtant, certains thèmes de la campagne présidentielle 2012 sont résolument populistes, sans que personne ne le relève: l’appel à plus ou moins de protectionnisme, et, surtout, la désignation d’un ennemi invisible, apatride et tout puissant, exploiteur, cause de tous les maux du pays, et contre lequel il faut lutter: la finance.

Que des extrémistes, du Front National au Front de gauche, s’emparent de ces thèmes, semble normal. C’est leur audience qui est à déplorer. Mais les candidats réputés modérés ne se privent pas d’utiliser la même dialectique douteuse.

Ainsi, c’est Nicolas Sarkozy qui au salon des entrepreneurs accuse les banques de ne pas suffisamment prêter aux entreprises. Et c’est surtout François Hollande qui a explicitement désigné à la vindicte cet ennemi invisible, dans une rhétorique digne de l’extrême gauche.

C’est une image fausse de la réalité qui est donnée, en même temps qu’une absence de modèle à proposer.

Il n’y a pas d’ennemi invisible, de complot financier qui expliqueraient la crise. Il y a des politiques interventionnistes et de régulation. Ce sont les autorités, gouvernement et Fed, qui ont encouragé le crédit aux USA, en particulier en direction des plus démunis. C’est une politique de soutien monétaire à l’économie qui a été menée. Ce sont les régulateurs qui ont construit un système prudentiel sur les marchés financiers centrés sur les agences de notation.

Ces politiques ont été menées pour assurer la croissance et éviter les crises. Que l’inverse se soit produit pose problème. La réflexion doit donc s’orienter soit, selon les idéologies, vers une redéfinition des politiques interventionnistes et de régulation, soit vers une libéralisation.

La finance n’a rien à voir non plus dans le niveau de la dépense publique, du déficit public. Ni dans la baisse d’efficacité du système de protection social, dans celle du système éducatif. Ce sont des politiques de dépenses publiques et d’endettement public qui ont donné ces résultats.

Là encore, la question est de savoir s’il faut poursuivre cette politique de dépense et d’endettement, et sous quelle forme, puisque celle appliquée jusqu’à présent a échoué. Ou s’interroger sur une diminution de la dépense publique, et une libéralisation de l’économie.

La France aime prendre l’Allemagne pour modèle. Or, ce n’est pas en dénonçant un ennemi extérieur ou invisible que l’Allemagne a mené une politique qui la rend si forte aujourd’hui. C’est au contraire en s’interrogeant sur elle même, et en se réformant. De même pour la Suède.

Les politiciens français n’ont aucun modèle à proposer, et aucune volonté de se remettre en cause. Ils vendent donc une protection contre un ennemi imaginaire. Tous les vrais débats seront soigneusement évités. Au risque de rendre les français encore plus désabusés, et de les jeter dans les bras des extrémismes.

http://www.contrepoints.org/2012/02/09/68434-le-populisme-de-la-campagne-presidentielle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 11 Fév 2012, 21:00

Suite au message de scrogneugneu:

Citation :
pas de droit de vote des étrangers aux élections locales (nb: je rappelle qu'on peut demander la naturalisation après cinq, donc le droit de vote des étrangers au bout de cinq ans de la gauche est une "trahison", car c'est DÉSIRER que qu'on vote EN TANT qu'étranger et pas en tant que Français, en France)

C'est vrai mais la demande n'est pas obligatoirement accepté, même si toutes les conditions sont requises.

Citation :


Principe : 5 ans minimum

En principe, le demandeur doit résider en France au moment de la signature du décret de naturalisation. La notion de résidence est ici plus large que la notion habituelle de domicile. Elle implique que le demandeur doit avoir en France le centre de ses intérêts matériels (notamment professionnels) et de ses liens familiaux. Une personne résidant en France mais dont le conjoint et/ou les enfants résident à l'étranger pourrait se voir refuser la nationalité française.

Par ailleurs, il doit remplir une "condition de stage" sauf exception (réduction ou dispense de stage), c'est-à-dire justifier d'une résidence habituelle en France pendant les 5 années qui précèdent le dépôt de sa demande.

Cette résidence doit avoir été régulière au regard de la réglementation sur le séjour des étrangers en France, c'est-à-dire que le demandeur doit avoir disposé d'un titre de séjour.

Citation :
Principe

La naturalisation est un des modes d'acquisition de la nationalité française.

Contrairement à la déclaration, ce n'est pas un droit. Elle est soumise à la décision discrétionnaire de l'administration qui peut la refuser même si les conditions sont réunies.

Les conditions sont liées notamment à la régularité du séjour en France, à l'intégration dans la communauté française, à l'absence de condamnations pénales.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Dim 12 Fév 2012, 13:45

Louis74 a écrit:
Citation :
La naturalisation est un des modes d'acquisition de la nationalité française.

Contrairement à la déclaration, ce n'est pas un droit. Elle est soumise à la décision discrétionnaire de l'administration qui peut la refuser même si les conditions sont réunies.

Les conditions sont liées notamment à la régularité du séjour en France, à l'intégration dans la communauté française, à l'absence de condamnations pénales.

Oui, Louis74 mais que la naturalisation soit systématique ou pas, ce n'est pas vraiment le sujet. surtout que les conditions restrictives sont plutôt de bon sens, et que l'on doit considérer l'administration a priori de bonne foi dans l'application de ces principes.

(je rappelle que les séjours dans d'autres pays d'Europe peuvent être assimilés à la résidence en France, que les années d'études avec les diplômes obtenus en France dans le supérieur diminue cette durée etc... etc...)

Mais bref, la question, c'est pourquoi la Gauche, et aussi le Modem, veulent que l'on puisse voter en France en tant qu'étranger, et surtout pas en tant que Français ?

ça, c'est une vraie question.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Dim 12 Fév 2012, 19:04

Dromaeosaurus a écrit:
Réflexions sur le Libéralisme après le discours du Président de la République du 29 Janvier 2012.
A l'opposé, on pense cela :
Besancenot : «Sarkozy est un cocktail de Margaret Thatcher et Marine Le Pen»

http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/besancenot-sarkozy-est-un-cocktail-de-margaret-thatcher-et-marine-le-pen-12-02-2012-1857423.php
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Lun 13 Fév 2012, 08:51


Mais bref, la question, c'est pourquoi la Gauche, et aussi le Modem, veulent que l'on puisse voter en France en tant qu'étranger, et surtout pas en tant que Français ?

Qu'est-ce c'est que cette co.......nnerie? Le droit de vote est acquis à la majorité légale pour toute personne née de parents français et résidant (ou non) en France = droit du sang. Sont considérés comme françaises les personnes nées sur le sol français (sans considération de l'origine des parents) = droit du sol.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Lun 13 Fév 2012, 15:25

adamev a écrit:
Mais bref, la question, c'est pourquoi la Gauche, et aussi le Modem, veulent que l'on puisse voter en France en tant qu'étranger, et surtout pas en tant que Français ?

Qu'est-ce c'est que cette co.......nnerie? Le droit de vote est acquis à la majorité légale pour toute personne née de parents français et résidant (ou non) en France = droit du sang. Sont considérés comme françaises les personnes nées sur le sol français (sans considération de l'origine des parents) = droit du sol.
Bonjour, adamev, vous avez dû me lire trop vite.

la question n'est pas sur l'acquisition de la nationalité française, et le droit de vote qui en découle naturellement.

la question est pourquoi les partis de Gauche, et le Modem, veulent instaurer un droit de vote aux élections locales aux étrangers extra-européens après 5 cinq de résidence en France, alors que, l'on peut (entre autres) demander la nationalité française par naturalisation (dans le cas le + général) après cinq ans de résidence en France ?

Ce qui revient à dire : pourquoi désirent-ils tant qu'on puisse voter en tant qu'étranger (extra-UE) plutôt qu'en tant que Français en France ?

C'est pourtant simple !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Lun 13 Fév 2012, 15:40

C'est simple mais c'est pas ce que vous avez écrit : Mais bref, la question, c'est pourquoi la Gauche, et aussi le Modem, veulent que l'on puisse voter en France en tant qu'étranger, et surtout pas en tant que Français?

Et tout comme vous je vous ai parlé droit de vote et non naturalisation.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Lun 13 Fév 2012, 16:25

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mar 14 Fév 2012, 21:29

Scrogneugneu a écrit:
Dromaeosaurus a écrit:
Réflexions sur le Libéralisme après le discours du Président de la République du 29 Janvier 2012.
A l'opposé, on pense cela :
Besancenot : «Sarkozy est un cocktail de Margaret Thatcher et Marine Le Pen»

http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/besancenot-sarkozy-est-un-cocktail-de-margaret-thatcher-et-marine-le-pen-12-02-2012-1857423.php

Dites le à Arnaud, après tout c'est lui qui pense que les meilleurs hommes politiques sont ceux qui sont à mi-chemin entre Olivier Besancenot et Margaret Thatcher. :P

Un coktail de Marine Le Pen et de Thatcher, ça n'a strictement aucun sens. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mar 14 Fév 2012, 21:37

COMMENT LIBERER LA FRANCE



J’ai critiqué, dans ces colonnes, les principaux prétendants à la présidence de la République. Je voudrais, cette semaine, adopter un ton plus positif.

Je pense que quelques mesures simples pourraient être prises qui permettraient que s’esquisse un redressement.Parmi ces mesures, celles proposées par mes amis de Contri­buables associés me sembleraient un bon commencement. Elles sont disponibles en ligne, sur le site elections2012-contribuables.org. Elles commencent par un rappel du poids des prélèvements obligatoires, qui étouffe et stérilise ce pays, et elles tracent un chemin.

La première de ces propositions concerne l’adoption du référendum d’initiative populaire : celui-ci existe en Suisse et dans la plupart des États américains. Il permettrait de rendre la parole au peuple.

La deuxième proposition est ce qu’on appelle (d’une manière un peu ridicule), la « règle d’or », qui consiste à interdire les déficits budgétaires : cette règle a été adoptée dans plusieurs pays européens, elle devra l’être tôt pou tard en France.

Viennent ensuite une diminution du nombre d’élus et une baisse du nombre de fonctionnaires : la fonction publique française est, de fait, pléthorique, et le nombre d’élus l’est aussi, la suppression du département au profit de la région pourrait paraître judicieuse. La limitation de la fonction pu­blique aux fonctions régaliennes de l’État permettrait de sortir d’une situation où le gouvernement est partout dans la vie quotidienne des populations et nulle part où il serait à sa place si nous étions effectivement dans un état de droit.

Supprimer le droit de grève dans les monopoles publics serait la moindre des choses, tout commela suppression du financement public des syndicats et la suppression des subventions aux entreprises privées.

La proposition de limiter les subventions aux associations me semble insuffisante (je serais favorable à une suppression de toute subvention), mais ce serait un bon début.

Une lutte plus efficace contre la fraude aux allocations sociales serait elle-même un bon début, et devrait permettre d’aller vers une réduction drastique de toute forme d’allocation sociale.

Ces propositions ne constituent qu’une base. On pourrait y ajouter la nécessité de baisser les impôts, les taxes, et les charges, à mesure que les dépenses publiques diminuent et une diminution de la progressivité de l’impôt pour aller jusqu’à un impôt strictement proportionnel, seul respectueux du principe d’égalité de droit.

On pourrait y ajouter une réforme de la justice et du système carcéral, rétablissant la perpétuité réelle et permettant la création de prisons privées.

On pourrait y ajouter aussi une pleine mise en concurrence de la Sécurité sociale avec des assureurs privés, le passage à un système de retraites par capitalisation venant remplacer le système actuel, qui fonctionne selon un principe que, dans la finance, on appellerait escroquerie, la privatisation graduelle du système universitaire.

On pourrait envisager une réforme de la Constitution rétablissant l’équilibre des pouvoirs, faisant que le Président ne soit pas au-dessus des lois, ne puisse pas se faire élire ou réélire pour échapper à la justice (façon Jacques Chirac en 2002), doive démissionner en cas d’infraction, et n’ait pas le pouvoir de dissoudre l’Assemblée nationale.

Il faudrait envisager de retrou­ver la souveraineté du pays, de façon à ce que des décisions ne puissent plus être prises à l’échelle européenne, au-dessus de la tête de la population.Il faudrait placer dans la Constitution un principe stipulant qu’aucune loi remettant en cause la liberté de parole ne puisse être votée. Quelques mesures supplémentaires : privatiser tous les médias du « service public », supprimer toutes subventions à la presse et toute limitation du recours à la publicité dans les médias.

Si un candidat proposait ces mesures et proposait une politique étrangère fondée sur les valeurs de la civilisation occidentale, il aurait mon entier soutien. Si un candidat se contentait de reprendre les propositions de Contribuables associés, il aurait mon soutien aussi. Pour l’heure, il y a quelques candidats courageux, mais marginaux, et, parmi les « grands candidats », je ne vois personne.

Guy Millière

Publié dans Les 4 Vérités Hebdo.

http://www.les4verites.com/Comment-liberer-la-France-4335.html
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mer 15 Fév 2012, 13:28

Ah tiens, j'étais abonné aux 4 vérités dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mer 15 Fév 2012, 17:14

adamev a écrit:

[b] Sont considérés comme françaises les personnes nées sur le sol français (sans considération de l'origine des parents) = droit du sol.

Non Non et Non, pukel il faut en finir avec cette légende... Depuis 1994 , il ne suffit pas de naitre en France pour devenir français si les deux parents sont étranger, il faut aussi un certains temps de résidence en France;

Citation :

Conditions pour bénéficier de la nationalité française

Tout enfant né en France de parents étrangers acquiert, de plein droit et de façon automatique, la nationalité française à ses 18 ans si, à cette date, :

il réside en France,


et s'il a eu sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d'au moins 5 ans, depuis l'âge de 11 ans





Citation :


Réclamer la nationalité française entre 16 ans et 18 ans

L'enfant né en France de parents étrangers, peut devenir Français sans attendre sa majorité.

Il peut, à partir de l'âge de 16 ans, réclamer la nationalité française par déclaration, si, au moment de cette déclaration, :

il réside en France,


et s'il a eu sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d'au moins 5 ans, depuis l'âge de 11 ans.


Il peut effectuer seul cette démarche sans autorisation parentale (sauf s'il est empêché d'exprimer sa volonté par une altération de ses facultés mentales ou corporelles).

Citation :
Réclamer la nationalité française entre 13 et 16 ans

Les parents étrangers (ou tuteurs) d'un enfant né en France, âgé d'au moins 13 ans et qui réside habituellement en France depuis l'âge de 8 ans, peuvent réclamer, au nom de l'enfant, la nationalité française par déclaration.

Le consentement du mineur est obligatoire (sauf s'il est empêché d'exprimer sa volonté par une altération de ses facultés mentales ou corporelles).


Ces lois sont logiques, elle considère qu'il faut avoir eu une scolarité en France pour reclamer la nationalité, la naissance ne suffit pas

Voici le lien Droit du sol?????
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Lun 20 Fév 2012, 17:45


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Mer 22 Fév 2012, 20:11

Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Jeu 23 Fév 2012, 09:32

Bonjour,


Hier, mercredi 1er février 2012, les principaux candidats à l’élection présidentielle
ont signé le Contrat social pour le logement que la Fondation Abbé Pierre leur a soumis
à l’issue de la présentation de son 17e rapport sur l’Etat du mal-logement.

Vous pouvez les entendre en vidéo sur le lien suivant :

http://www.fondationabbepierre.org/index.php?id=651


Pour signer la pétition de la fondation abbé Pierre sur le logement :

http://www.mobilisationlogement2012.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Jeu 23 Fév 2012, 11:48

La conception totalement anti-chrétienne de la Vie et de la Famille du PS (et par extension de toute la Gauche, puisque nul ne doute qu'à Gauche personne ne conteste désormais ces positions-là, Hollande étant lui-même un "centriste" par rapport au PS.)

pour l'euthanasie :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/19/97001-20120219FILWWW00189-hollande-pour-mourir-dans-la-dignite.php

pour la manipulation de cellules souches :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/22/97001-20120222FILWWW00493-hollande-veut-reviser-les-lois-bioethiques.php

pour la naissance d'enfants en dehors de tout cadre familial, par procréation médicalement assistée :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/23/97001-20120223FILWWW00425-hollande-pour-la-pma-a-tous-les-couples.php
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Jeu 23 Fév 2012, 12:13

Les élections présidentielles de cette années ( je ne sais pas si c'est votre avis ) me semble plus risqué pour sarkozy et même pour celui qui se fait élire parce que avec le nombre de problème que nous rencontrons ces temps ci ( crises économique et autres ) peu importe qui sort de cet élection cela ne sera pas facile pour lui ou elle .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Jeu 23 Fév 2012, 13:03

Je cherche un pays où émigrer avec quelques illusions... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Lun 02 Avr 2012, 09:50

A moins de trois semaines du premier scrutin, quelqu'un a t il des pronostics ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 21 Avr 2012, 08:25

Oui, moi :

Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 21 Avr 2012, 09:02

La droite aurait-elle donc le monopole de la vie et de la famille? et s'il vous plaît, inutile d'employer des majuscules de majesté et des caractères gras pour appuyer vos affirmations...
C'est juste un peu réducteur et facile.
Le socialisme est peut-être incompatible avec la religion, mais du fait de certains socialistes, et des débuts farouchement anticléricaux primaires de la gauche... Il n'empêche qu'il existe des chrétiens de gauche, ne vous déplaise, ce n'est pas une hérésie!
QUE CHACUN , À DROITE COMME À GAUCHE abandonne ce sectarisme, cette intolérance!

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 21 Avr 2012, 09:37

MIKAELE a écrit:
La droite aurait-elle donc le monopole de la vie et de la famille? et s'il vous plaît, inutile d'employer des majuscules de majesté et des caractères gras pour appuyer vos affirmations...
C'est juste un peu réducteur et facile.
Le socialisme est peut-être incompatible avec la religion, mais du fait de certains socialistes, et des débuts farouchement anticléricaux primaires de la gauche... Il n'empêche qu'il existe des chrétiens de gauche, ne vous déplaise, ce n'est pas une hérésie!
QUE CHACUN , À DROITE COMME À GAUCHE abandonne ce sectarisme, cette intolérance!


Oui, il existe des chrétiens de gauche, heureusement d'ailleurs !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 21 Avr 2012, 10:04

Allons, voyons :
Un chrétien n'est ni de droite ni de gauche : c'est cette conception qui est archaïque et dépassée !

Un chrétien digne de ce nom, et ce n'est pas si facile, s'efforce de vivre dans la volonté de Dieu, le reste il n'en a cure... Selon moi, si on doit choisir ce sera avant tout un personne observant les critères de l'évangile et la moralité de cette personne qui se présente, rien de plus.

Lisez donc ma maxime en dessous, ceci dit sans ostentation ni donneur de leçon :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Elections présidentielles 2012   Sam 21 Avr 2012, 10:18

Cher Invité, je ne suis pas d'accord sur de nombreux points que vous donnez, et en débattre nous amènerez à parler de politique.

Je rajouterai, comme toutes les autres années, je voterai pour le mieux mais pour le moins pire.

En tout cas ,je sais que si c'est la gauche qui passe, ça sera l'occasion au peuple d'en bas de se faire un petit contentement et une petite fête comme quand François Mitterrand a été 2 fois élus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1295
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Election présidentielle 2012   Sam 21 Avr 2012, 12:59

par Philippe Oswald le 19 avril 2012
Votons avec une longue-vue !

Nous allons donc déposer nos bulletins dans l’urne, le 22 avril puis le 6 mai. Avec des pincettes ! Sans enthousiasme, sans illusion, peut-être même après une ultime hésitation…Mais nous n’irons pas grossir le taux sans doute record des abstentionnistes – le premier parti de France ? –
..........................
de ptrem
>> Sans enthousiasme, sans illusion, ultime hésitation, sans le moindre espoir, les abstentionnistes premier parti de France; Il est même hautement probable que le prochain quinquennat marquera un nouveau déclin ! de la France
.
Si l'auteur de ce texte voit juste, ceux qui vont nous gouverner ne seront pas de droite; et mon pronostic est: la gauche va prendre le pouvoir;ptrem

parce que quand bien même nous voterions sans le moindre espoir, nous ne laisserons pas s’éteindre la flamme de l’espérance ! Nous voterons pour accomplir notre devoir de citoyens, mais avec la longanimité que nous tenons de notre foi chrétienne. Etre longanime, c’est littéralement « avoir l’âme longue » plutôt que de rester le nez collé sur l’obstacle. C’est se doter, pincettes ou pas, d’une longue-vue.

Oh, bien sûr, on ne voit pas grand chose de bon à attendre de ce scrutin. Il est même hautement probable que le prochain quinquennat marquera un nouveau déclin ! de la France, une nouvelle descente dans la démagogie, la logorrhée, le clientélisme, le piétinement des valeurs humaines les plus sacrées, la famille, le mariage, le respect de la vie de la conception à la mort naturelle, et jusqu’à l’identité sexuelle elle-même, comme l’annoncent avec gourmandise les programmes du PS et de ses alliés. Quant à l’économie, si les mesures annoncées par les deux principaux candidats étaient réellement mises en œuvre (à vrai dire, personne n’y croit), ce serait au mieux cautère sur jambe de bois, et plus vraisemblablement un bon lest pour accélérer la chute vers les abysses… (Hollande, plombé par Mélenchon, étant le grand favori pour nous entraîner promptement au fond).



Suite

Revenir en haut Aller en bas
 
Election présidentielle 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Présidentielle 2012 bientôt les résultats
» Le vote enseignant : sondage présidentielle 2012
» L'élection présidentielle en Russie aurait-elle été truquée ?
» L'élection présidentielle n'intéresse plus Neoprofs ?
» Prière pour les élections présidentielles 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: