DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Intervention en Libye : fini le débat !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
philippe



Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 10:37

Il peut toujours s'installer une tente sur la pelouse de l'Elysée et aller prêcher l'Islam au Fouquet's
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 10:39


ALERTE - Le régime de Kadhafi ne contrôle pas plus de 10% à 15% de Tripoli




ROME - Le régime du colonel libyen Mouammar Kadhafi ne contrôle pas plus
de 10% à 15% de la ville de Tripoli, a déclaré lundi matin le ministre
italien des Affaires étrangères Franco Frattini à la chaîne de
télévision en continu Sky TG24.

Nous avons vu ces dernières
heures se consolider une avancée de l'opposition au régime et nous
pouvons dire qu'en ce moment pas plus de 10% à 15% de la ville est
encore entre les mains du régime, a-t-il dit à un journaliste qui
l'interrogeait sur la situation dans la capitale libyenne.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 10:44

Citation :
ALERTE - La Chine respecte le choix du peuple libyen




pekin - La Chine a déclaré lundi respecter le choix du peuple libyen
alors que les rebelles ont pris le contrôle de plusieurs quartiers de
Tripoli et que de violents combats faisaient rage autour de la résidence
du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

La Chine respecte le choix
du peuple libyen et espère un retour rapide de la stabilité en Libye, a
indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué
sur son site internet.

C'est sûr que maintenant les opposants à l'intervention se sentent gênés...
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 11:00

Libyan rebel official in London: Transitional Council plans to move headquarters to Tripoli from Benghazi

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 11:38


Libye: des responsables politiques de la rébellion en route pour Tripoli




BENGHAZI (Libye) - Des responsables du Conseil national de transition
(CNT), l'organe politique de la rébellion libyenne, sont actuellement en
route pour Tripoli, a-t-on appris de source militaire rebelle.

Des
membres du CNT ont quitté hier soir par avion Benghazi (la capitale
rebelle dans l'est du pays) pour les montagnes de l'ouest du Djebel
Nefoussa, a indiqué cette source, qui a requis l'anonymat.

Ils
sont arrivés dans la nuit, ils se rendent ce matin à Tripoli par la
route et se trouvaient à Bir Ghanam (100 km au sud-ouest de la capitale)
lors de notre dernier contact, a-t-elle ajouté.

Le groupe est composé essentiellement des représentants de la capitale Tripoli au sein du CNT.

Les
rebelles ont lancé samedi soir une offensive majeure sur Tripoli où ils
ont pris le contrôle de plusieurs quartiers et ont été accueillis par
des habitants en liesse qui ont envahi les rues. Lundi matin, de
violents combats faisaient rage entre rebelles et forces loyales au
régime autour de la résidence du dirigeant Mouammar Kadhafi.

Le
CNT a été officiellement crée le 27 février à Benghazi (est), dans les
jours qui ont suivi la révolte populaire contre le régime du colonel
Mouammar Kadhafi.

Depuis début mars, il se veut un comité de
gestion des crise, et est actuellement présidé par Moustapha Abdeljalil,
ancien ministre de la Justice du Guide libyen.

Le CNT compte
officiellement une quarantaine de membres, désignés en théorie sur leur
expérience et sur la base de la répartition géographique. Seuls les noms
de treize de ses membres --essentiellement des juristes, avocats, et
professeurs d'université-- ont été rendus publics à ce jour, ceci pour
des raisons de sécurité.

La déclaration constitutionnelle, la
dernière feuille de route élaborée par les rebelles en prévision de la
chute du colonel Mouammar Kadhafi, prévoit dès la libération le
transfert du CNT de Benghazi à Tripoli, puis la nomination, dans un
délai maximum de trente jours, d'un bureau exécutif temporaire --ou
gouvernement intérimaire-- chargé de la conduite des affaires du pays.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 11:48


Les Occidentaux cherchent à éviter un chaos pour l'après-Kadhafi




BRUXELLES - Sans attendre la chute de Tripoli, les Occidentaux préparent
déjà l'après-Kadhafi avec deux soucis en tête, éviter la partition du
pays après quatre décennies de gestion autoritaire et assurer que la
transition soit réellement démocratique.

Le secrétaire général de
l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a appelé lundi l'instance dirigeante de
la rébellion libyenne (CNT) à garantir que la transition se fera dans le
calme et sur une base inclusive, que le pays reste uni et que l'avenir
soit fondé sur la réconciliation et le respect des droits de l'Homme,
a-t-il ajouté.

Le président américain Barack Obama a exprimé un
souci similaire en appelant le CNT à faire preuve de l'autorité
nécessaire pour mener le pays vers une transition qui respecte les
droits du peuple libyen. Et la chef de la diplomatie de l'UE Catherine
Ashton a invité les dirigeants des insurgés à agir avec le sens de la
responsabilité en vue de maintenir la paix et la stabilité dans tout le
pays.

Alors que la rébellion semble en passe de s'emparer de
Tripoli, les Occidentaux redoutent que la chute du régime autoritaire de
Mouammar Kadhafi, qui a tenu le pays d'une main de fer pendant quatre
décennies, ne donne lieu à une vendetta entre vainqueurs et vaincus. Ce
qui compromettrait d'autant les chances de réconciliation nationale.

De
nombreux Libyens nous disent qu'il va y avoir des règlements de compte
car on est dans une situation de guerre civile et que le conflit n'a
fait qu'exacerber des tensions qui couvaient depuis très longtemps,
indique à l'AFP un diplomate européen impliqué de près dans le dossier.

Or,
un tel climat de purge pourrait alimenter des forces centrifuges de
nature à mettre en danger l'unité d'un pays comptant des dizaines de
tribus aux intérêts parfois divergents.

L'histoire nous montre
que lorsque la conquête du pouvoir se fait par les armes plutôt que de
manière pacifique, la légitimité militaire entre en contradiction avec
la légitimité démocratique, prévient Alavaro de Vasconcelos, président
de l'Institut de sécurité de l'Union européenne.

Pour l'éviter,
cela passe par l'intégration des différentes composantes de la société
libyenne dans tout futur gouvernement de transition, y compris des
forces islamistes très conservatrices, proches des Frères musulmans,
mais non violentes qui ont toute leur place, estime-t-il.

Le
danger est que le CNT basé à Benghazi puisse penser qu'il doit dominer
le futur gouvernement de transition, juge-t-il, en plaidant pour que le
pouvoir ne soit pas confisqué par les représentant de la région de
Cyrénaïque à l'Est mais intègre les forces d'opposition de la
Tripolitaine, à l'Ouest.

Toute la mouvance islamiste en Libye
jouera-t-elle le jeu d'une transition démocratique? Le plus inquiétant
c'est l'aspect sécuritaire, il y a tout un tas de gens dans le pays qui
n'ont pas intérêt à une stabilisation, à commencer par les salafistes
qui ont des connections avec l'Aqmi, Al-Qaïda au Maghreb islamique,
s'inquiète de son côté le diplomate européen.

Si l'Otan s'est
chargée des bombardements en Libye, l'UE, marginalisée durant le
conflit, se tient prête à agir pour la suite lorsqu'il s'agira d'aider
le pays à bâtir des institutions démocratiques.

Selon des
diplomates, des missions européennes de formations de forces de sécurité
sont envisageables à terme, comme en Irak ou en Afghanistan, de même
qu'une force d'observation sur le terrain afin d'éviter des
débordements.

La Libye a besoin à présent d'une transition
ordonnée et d'un Etat réellement démocratique, la tâche est immense.
L'ONU et d'autres doivent aider, a estimé lundi le chef de la diplomatie
suédoise, Carl Bildt.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 11:53

Philippe Fabry a écrit:


Le secrétaire général de
l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a appelé lundi l'instance dirigeante de
la rébellion libyenne (CNT) à garantir que la transition se fera dans le
calme

Autant demander au FFI et aux FTP de ne pas tondre les femmes et pendre des collabos ... Confused

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 13:01


Libye: Paris propose une réunion la semaine prochaine du Groupe de contact




PARIS - La France a proposé une réunion la semaine prochaine à Paris du
Groupe de contact sur la Libye, a déclaré lundi le ministre français des
Affaires étrangères Alain Juppé, alors que les rebelles libyens sont en
passe de s'emparer de Tripoli.

La France propose une réunion
extraordinaire du Groupe de contact au plus haut niveau dès la semaine
prochaine à Paris, a déclaré le ministre au cours d'une conférence de
presse.

Cette réunion des puissances mondiales et régionales
réunies dans le groupe de contact sur la Libye est destinée à fixer la
feuille de route de la communauté internationale, au côté du Conseil
national de transition (CNT), organe politique des rebelles, selon Alain
Juppé.

Il appartient aux Libyens seuls de construire la Libye de demain, a souligné le chef de la diplomatie française.

Tout
est en train de basculer. C'est un grand sujet de satisfaction (...) La
France a pris des risques calculés. La cause était juste. La France a
été la première puissance à reconnaître le CNT et nous sommes déterminés
à nous engager à ses côtes, a assuré Alain Juppé.

La prudence
reste de mise, car les combats durent encore, a-t-il dit, appelant les
derniers fidèles de Mouammar Kadhafi à déposer les armes.

La
France a apporté rapidement son soutien aux insurgés libyens, plaidant
d'abord activement pour une action militaire et participant ensuite aux
frappes aériennes de l'Otan, sur mandat de l'ONU, pour protéger la
population civile d'une sanglante répression d'un mouvement de
contestation né à la mi-février, contre le régime autoritaire de
Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis près de 42 ans.

De violents
combats se déroulaient lundi matin autour de la résidence du colonel
Kadhafi à Tripoli, au lendemain d'une offensive majeure menée par les
rebelles dans la capitale libyenne.


(©AFP / 22 août 2011 12h28)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 14:03


Libye: le CNT se prépare à s'installer à Tripoli




DUBAI - Le Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de
la rébellion libyenne, basé à Benghazi (est), se prépare à s'installer à
Tripoli, désormais sous le contrôle quasi-total des rebelles, a annoncé
lundi son président Moustapha Abdeljalil.

Nous entreprenons des
mesures pour transférer le CNT à Tripoli, actuellement sous le contrôle
quasi-total des rebelles où ils sont entrés dimanche, a déclaré M.
Abdeljalil dans un entretien au téléphone avec la chaîne de télévision
Al-Arabiya.

Nous préparons des vols vers Tripoli depuis Benghazi,
la capitale de la rébellion dans l'est de la Libye, a-t-il ajouté,
indiquant toutefois que certaines poches (de résistance) entravent ces
plans.

Mais si Dieu le veut, nous viendrons à bout de ces poches
dans les 48 heures, a-t-il dit, notant que le colonel Mouammar Kadhafi
garde certaines de ses troupes qui ne se sont pas rendues et qui sont
formées probablement de non-Libyens.

Interrogé sur le sort de
Mouammar Kadhafi, le chef du CNT a indiqué qu'il pourrait se trouver à
Bab al-Aziziya ou ses alentours, en référence à la résidence du
dirigeant libyen.

Il a toutefois affirmé que personne ne pouvait
préciser le lieu exact où se trouve Kadhafi à l'intérieur ou à
l'extérieur de la Libye.

A la question de savoir quelle garantie
serait donnée à Mouammar Kadhafi s'il quittait le pouvoir, le président
du CNT a répondu que l'unique garantie serait un procès équitable,
ajoutant cependant que le dirigeant libyen sera déféré en priorité
devant la Cour pénale internationale (CPI), qui a lancé contre lui un
mandat d'arrêt pour crimes contre l'humanité.

M. Abdeljalil a nié
que des négociations aient été déjà engagées pour un transfèrement à la
CPI de Seif al-Islam, un fils du colonel Kadhafi recherché aussi pour
crimes contre l'humanité et arrêté à Tripoli par les rebelles.

Des
arrangements sont en cours pour un contact avec la CPI, mais ce contact
n'a pas encore eu lieu, a-t-il déclaré, indiquant que Seif al-Islam est
détenu et il sera interrogé par les autorités judiciaires.

Le
porte-parole du CPI, Fadi El-Abdallah, avait fait état de discussions
avec le CNT pour un transfert du fils de Kadhafi, dont l'arrestation à
Tripoli a été annoncée dimanche par la rébellion et confirmée plus tard
par le procureur de la Cour Luis Moreno-Ocampo sur la foi d'informations
confidentielles.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 14:40

Le moine a écrit:
il est prévu que d'ici quelques heures les rebelles vont prendre la capitale de la Libye mais semble t-il le dictateur est déjà parti dans un lieu tenu secret tout en sachant que deux de ses fils sont prisonnier.

De plus en plus , les nouvelles sont rassurantes et le règne de Kadhafi est bientôt terminé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 16:18


ALERTE - Libye: le chef du CNT s'inquiète d'actes de vengeance, parle de démission




BENGHAZI (Libye) - Le chef du Conseil national de transition (CNT),
l'organe politique de la rébellion en Libye, a évoqué lundi sa possible
démission pour protester contre les actes de vengeance perpétrés selon
lui par certains combattants rebelles sur le terrain.

Je salue
l'action des chefs des révolutionnaires, j'ai confiance en leur parole,
mais certains actes de quelques-uns de leurs hommes m'inquiètent, a
déclaré Moustapha Abdeljalil, évoquant des actes de vengeance.

Ce
pourrait être la raison ou la cause de ma démission, a mis en garde M.
Abdeljalil, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse dans la
capitale rebelle Benghazi (est).

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 17:10


Le régime Kadhafi a commandité un attentat à Tunis, projet déjoué




TUNIS - Un colonel libyen chargé par le régime Kadhafi de perpétrer un
attentat à Tunis s'est rendu vendredi à l'armée tunisienne, a annoncé
lundi un représentant tunisien du ministère de la Défense.

Un
militaire libyen, le colonel Abdzelrazak Rajhi, chargé de perpétrer un
attentat contre une ambassade arabe à Tunis, s'est rendu vendredi à
l'armée tunisienne, a déclaré le colonel Mokhtar Ben Nasser, précisant
que sept kilos d'explosifs et des détonateurs avaient été saisis.

Il n'a pas précisé quelle était l'ambassade visée.

Ce
projet d'attentat a été programmé par Kadhafi, il visait à faire
dérailler la révolution tunisienne, a déclaré, à ses côtés, le colonel
libyen Rajhi, présent au point de presse au ministère de la Défense.

Le
colonel libyen, entré en Tunisie le 30 juillet, n'est pas en état
d'arrestation. Au contraire, il sera remercié pour avoir permis de
déjouer cet attentat, a précisé le représentant tunisien du ministère de
la Défense.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 17:11

Il est revenu à ses anciennes habitudes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 17:15

Philippe Fabry a écrit:

ALERTE - Libye: le chef du CNT s'inquiète d'actes de vengeance, parle de démission




BENGHAZI (Libye) - Le chef du Conseil national de transition (CNT),
l'organe politique de la rébellion en Libye, a évoqué lundi sa possible
démission pour protester contre les actes de vengeance perpétrés selon
lui par certains combattants rebelles sur le terrain.

Je salue
l'action des chefs des révolutionnaires, j'ai confiance en leur parole,
mais certains actes de quelques-uns de leurs hommes m'inquiètent, a
déclaré Moustapha Abdeljalil, évoquant des actes de vengeance.

Ce
pourrait être la raison ou la cause de ma démission, a mis en garde M.
Abdeljalil, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse dans la
capitale rebelle Benghazi (est).


ça "sent" mauvais...très mauvais...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 17:19

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

ALERTE - Libye: le chef du CNT s'inquiète d'actes de vengeance, parle de démission




BENGHAZI (Libye) - Le chef du Conseil national de transition (CNT),
l'organe politique de la rébellion en Libye, a évoqué lundi sa possible
démission pour protester contre les actes de vengeance perpétrés selon
lui par certains combattants rebelles sur le terrain.

Je salue
l'action des chefs des révolutionnaires, j'ai confiance en leur parole,
mais certains actes de quelques-uns de leurs hommes m'inquiètent, a
déclaré Moustapha Abdeljalil, évoquant des actes de vengeance.

Ce
pourrait être la raison ou la cause de ma démission, a mis en garde M.
Abdeljalil, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse dans la
capitale rebelle Benghazi (est).


ça "sent" mauvais...très mauvais...


Au contraire : si les chefs se soucient dès maintenant des exactions et mouillent la chemise pour les éviter, c'est bon signe. Cela montre que ce ne sont pas des fanatiques, comme une certaine presse que vous avez abondamment relayée essayait de nous le faire accroire.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 17:34

La fin du régime est proche


" Ahmed Jibril, le porte-parole du Conseil national de transition, l’organe de direction de l’opposition, a indiqué qu’une opération, nommée « Sirène », a commencé dans la capitale pour isoler le colonel Kadhafi et obtenir son départ ou sa capitulation. « L’opération Sirène se déroule en coordination entre le CNT et les combattants rebelles dans et autour de Tripoli. L’Otan est également impliqué dans l’opération. Nous estimons qu’elle devrait durer encore plusieurs jours jusqu’à ce que Kadhafi soit assiégé », a-t-il dit.

Débarquement par la mer
Des rebelles libyens sont également arrivés à Tripoli en débarquant par la mer. Ils sont venus de Misrata, l’un des hauts lieux de la rébellion, 200 km plus à l’est, selon un porte-parole. Ils pourraient renforcer l’insurrection, alors que des appels à la population pour qu’elle se soulève ont été lancés dans les mosquées de plusieurs quartiers de la capitale. Cela a notamment été le cas samedi soir dans les quartiers de Tajoura, Soug Jomaa et Fachloum. Des manifestations ont eu lieu dans les rues peu après la rupture du jeune de Ramadan. Ces quartiers semblent échapper au pouvoir du colonel Kadhafi.

En dehors de Tripoli, les insurgés ont réussi à avancer dans les villes de Brega, où les combats continuent. La rébellion aurait aussi pris Zliten, Zawiyah et Jaddayim, à 40 km à l’est de Tripoli. Enfin, dans la nuit de samedi à dimanche, les rebelles sont arrivés jusqu’à la forêt stratégique de Ghadayem, à 24 km à l’ouest de Tripoli.

Devant cette poussée, le pouvoir se fissure : Abdessalem Jalloud, ex-numéro 2 du régime, a fui le pays samedi. Il est arrivé hier en Italie après un passage en Tunisie. Il a lancé dans la matinée sur la chaîne de télévision Al-Jazira un appel à la tribu du leader libyen pour qu’elle rejoigne l’opposition : « Vous êtes une tribu honorable. Reniez ce tyran car il va partir et vous aurez à supporter son héritage », a-t-il dit. Lié au colonel Kadhafi depuis l’école militaire, Abdessalem Jalloud fut un proche conseiller du leader libyen et le vice-président du Conseil révolutionnaire, avant de tomber en disgrâce au début des années 1990.

Du côté diplomatique, la Tunisie a reconnu officiellement le CNT comme le représentant légitime du peuple libyen, autre signe que la chute du régime de Kadhafi est proche. Depuis le début du conflit, la Tunisie observait une attitude prudente vis-à-vis du régime Kadhafi, tout en accueillant largement les réfugiés, libyens. Dès samedi soir, anticipant la chute probable du régime, plusieurs centaines de manifestants libyens s’étaient regroupées devant l’ambassade de leur pays, à Tunis. Ils ont accroché dans la liesse un drapeau de la rébellion sur la façade du bâtiment."


Alain GUILLEMOLES


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 17:34

Si le chef du CNT veut démissionner c'est que les actes de vengeance doivent être terribles,c'est une guerre tribale interminable qui risque d'avoir lieu dans les prochains jours.
Le média que j'utilise le plus est LCI...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 22 Aoû 2011, 17:49

Alexis232 a écrit:
Si le chef du CNT veut démissionner c'est que les actes de vengeance doivent être terribles

Ou alors c'est le moyen le plus fortement symbolique qu'il a trouvé pour frapper les esprits.

Les vengeances ne sont pas nécessairement terribles. En général elles sont des actions isolées de petits groupes, donc un phénomène difficile à enrayer par la coercition.
L'attitude du chef du CNT est honorable.

Je ne suis pas sûr que De Gaulle était prêt à démissionner pour qu'on arrête de tondre les femmes trop proches des allemands.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mar 23 Aoû 2011, 14:58

Après-Kadhafi : les islamistes
modérés en route vers le pouvoir



"Le régime de Kadhafi " est tombé
: c’est ce qu’a indiqué ce lundi le ministre de la Défense Gérard
Longuet. Reste à savoir maintenant de quoi le futur de la Libye sera
fait. Et là l’incertitude demeure…




Atlantico : Peut-on affirmer comme le ministre de la Défense Gérard Longuet ce lundi, que "le régime de Kadhafi " est tombé ?

François Burgat :
Tout dépend ce que l'on appelle "le régime de Kadhafi ". Il ne fait pas
de doute à mes yeux que personne demain ne revendiquera l'héritage du
"Guide de la Révolution du premier septembre", les préceptes économiques
ou politiques de son petit "Livre vert" où la fiction de démocratie
directe qu'il disait avoir instaurée sous la férule de ses comités
révolutionnaires. La société libyenne peut au contraire être considérée
comme vaccinée contre ce type d'expérience volontariste.
En
revanche, sur la scène internationale, si le régime de Kadhafi se
définissait par une certaine résistance nationaliste aux visées
occidentales en général, au comportement de l'Etat hébreu également,
alors ce régime-là n'appartient pas nécessairement au passé. Tout
dépendra du comportement de la communauté internationale à son égard.
S'agissant
de son avenir intérieur et de la capacité des membres du CNT à assurer
une transition nécessairement difficile, le pessimisme n'est pas la
seule option. Lorsque je fréquentais la Libye au cours des années 1980,
alors que peu de gens connaissaient ce pays et que l'on avait de ce fait
tendance à exagérer ses spécificités, j'avais pour habitude de rappeler
que c’était un pays situé "entre la Tunisie et l'Egypte" et non sur la
planète Mars. C’est une façon de dire qu’aujourd'hui, les transitions
que sont en train de vivre les deux pays voisins peuvent fournir pas mal
de repères comparatistes pour combler les vides de notre connaissance.
La
Libye possède bien-sûr des spécificités : il y existe ainsi une vieille
rivalité régionaliste, entre Tripolitaire et Cyrénaïque, sans
équivalent en Tunisie ou en Egypte, et potentiellement porteuse de
tensions.
La Libye est également (infiniment)
plus riche et moins peuplée que ses deux voisins de l'Est et de l'Ouest.
C'est un avantage évident. Ce peut être un inconvénient puisque le
pétrole libyen nourrit nombre de convoitises dont les futurs dirigeants
devront le préserver.

Comment
les différentes tribus libyennes peuvent-elles s’entendre pour partager
le pouvoir et faut-il craindre Al Qaïda dans la région ?


La
menace vient-elle vraiment de la persistance des solidarités tribales ?
Je ne le pense pas. Les tribus ne sont pas nécessairement un obstacle à
l'émergence d'un régime moderne.
S’agissant d’Al
Qaïda, autre spectre fréquemment évoqué, tous les autocrates sans
exception nous présentent depuis 10 ans maintenant les adeptes de feu
Oussama Ben Laden ou la frange radicale des courants islamistes comme la
seule alternative à leur pouvoir. La ficelle est un peu grosse. On a vu
le peu de contenu qu' avait cette rhétorique dans le double cas
égyptien et tunisien.
Tous les observateurs
attentifs savent par ailleurs que les membres d'Aqmi sont en réalité
largement manipulés par les services algériens. C'est leur faire un
grand hommage que de considérer qu'ils pourraient prendre le pouvoir en
Libye !
En revanche, les islamistes modérés
(c'est-à-dire entendus au sens "Erdogan" et pas "Taliban" du terme) font
indiscutablement partie aujourd'hui du paysage politique de l'Afrique
du Nord, Libye incluse. Et ils seront présents demain dans n'importe
quelle configuration électorale.
Ce n'est
certainement pas une raison pour regretter un régime de terreur que nous
avons longuement toléré sinon véritablement soutenu (comme ses voisins)
au cours des années écoulées, depuis que, en 2003, le "dictateur
rebelle" que nous avions un temps combattu est devenu un "dictateur
soumis" à qui nous espérions vendre notre technologie.


François Burgat est politologue au CNRS.
Il est l’auteur du Que sais-je consacré à la Libye.


http://www.atlantico.fr/decryptage/mouammar-kadhafi-libye-islamistes-167316.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mar 23 Aoû 2011, 22:31


Libye: la transition commence immédiatement




DOHA - La transition commence immédiatement pour construire une Libye
nouvelle, a annoncé mardi soir le numéro deux de la rébellion, Mahmoud
Jibril, alors que les rebelles ont pris à Tripoli le contrôle du QG de
Mouammar Kadhafi qui reste introuvable.

La transition commence
immédiatement, a déclaré à Doha M. Jibril, qui dirige l'exécutif de la
rébellion et est le numéro deux du Conseil national de transition (CNT),
l'organe politique des rebelles.

Nous construisons désormais une
Libye nouvelle, avec tous les Libyens comme des frères pour une nation
unie, civile et démocratique, a poursuivi M. Jibril.

Il y aura la
première élection constitutionnelle, mais en attendant nous vous
demandons d'être dignes de la révolution et de construire un nouveau
pays, a-t-il ajouté.

Le CNT a été officiellement crée le 27
février à Benghazi (est), dans les jours qui ont suivi le début de la
révolte populaire contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi.

Depuis
début mars, il se veut un comité de gestion des crise, et est
actuellement présidé par Moustapha Abdeljalil, ancien ministre de la
Justice du Guide libyen.

Le CNT compte officiellement une
quarantaine de membres, désignés en théorie sur leur expérience et sur
la base de la répartition géographique. Seuls les noms de treize de ses
membres --essentiellement des juristes, avocats, et professeurs
d'université-- ont été rendus publics à ce jour, ceci pour des raisons
de sécurité.

La déclaration constitutionnelle, la dernière
feuille de route élaborée par les rebelles en prévision de la chute du
colonel Mouammar Kadhafi, prévoit dès la libération le transfert du CNT
de Benghazi à Tripoli, puis la nomination, dans un délai maximum de
trente jours, d'un bureau exécutif temporaire --ou gouvernement
intérimaire-- chargé de la conduite des affaires du pays.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 24 Aoû 2011, 16:09


Près de 1,7 million de dollars offerts pour la tête de Kadhafi




BEnghazi - Les rebelles libyens ont annoncé mercredi une récompense de
près de 1,7 million de dollars (2 millions de dinars libyens) pour la
tête de Mouammar Kadhafi, mort ou vif.

Cette somme est proposée
par des hommes d'affaires libyens et le Conseil national de transition
(CNT), organe politique de la rébellion, a indiqué soutenir cette
initiative.

Les membres du cercle rapproché (de Mouammar Kadhafi)
qui le tueront ou le captureront auront l'amnistie garantie par le
peuple, a indiqué le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, lors d'une
conférence de presse à Benghazi (est).

Le régime de Mouammar
Kadhafi ne sera pas fini tant qu'il ne sera pas capturé vivant ou mort,
a-t-il dit, en soulignant que son comportement nous fait redouter une
catastrophe, sans plus de précision.

Il a précisé que des soldats
loyalistes continuaient à tirer dans le complexe de Bab al-Aziziya à
Tripoli, d'où Mouammar Kadhafi dirigeait la Libye et qui est tombé mardi
aux mains de rebelles.

Les loyalistes continueront à tirer tant que Kadhafi ne sera pas capturé, a souligné M. Abdelajalil.

Il
a précisé que l'hôtel Rixos, où sont logés les journalistes étrangers à
Tripoli, étaient également toujours aux mains de kadhafistes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 24 Aoû 2011, 16:15


Libye: sur le front Est, les rebelles butent sur Ben Jawad




Zouitina (Libye) - Les rebelles libyens faisaient face mercredi à une
résistance inattendue des forces loyalistes à Ben Jawad (est), entravant
leur progression vers le fief kadhafiste de Syrte, ont-ils annoncé.

Nous
sommes surpris, nous croyions qu'ils se rendraient après la chute du QG
de Mouammar Kadhafi mardi soir à Tripoli, a déclaré le commandant
militaire de la rébellion pour le front Est, Fawzi Boukatif, lors d'un
point-presse au PC rebelle de Zouitina, à 150 km à l'ouest de Benghazi.

Les
forces pro-Kadhafi ont mis en place tout un système de lignes de
défense pour barrer l'accès à Syrte, la ville d'origine de Mouammar
Kadhafi, et n'ont pas donné suite à ce stade aux propositions de
négociation, a-t-il précisé.

Il semble qu'ils ne veuillent pas se
rendre. Mais nous voulons épargner la ville et c'est pourquoi nous
essayons d'obtenir d'y accéder librement, via les négociations, a-t-il
déclaré.

Mardi, les rebelles avaient rapidement progressé vers
Ben Jawad, à 50 km à l'est de Syrte, après avoir pris un autre verrou,
Ras Lanouf, mais ils se sont trouvés arrêtés aux abords de la ville, où
ils essuyaient mercredi des tirs d'artillerie des forces loyalistes,
selon l'officier.

A Benghazi, le porte-parole militaire de la
rébellion, Ahmer Omar Bani, a jugé mercredi que la prise de Syrte était
une question de temps.

Les hommes armés qui tiennent Syrte
refusent de participer aux négociations en cours entre chefs de tribus
et rebelles, a-t-il déclaré.

M. Bani s'est par ailleurs dit
confiant en la prise à terme des villes du Sud-Ouest encore aux mains
des pro-Kadhafi, un secteur qui constitue un noeud de communication
entre le Niger, le Tchad et l'Algérie.

Mouammar Kadhafi y a donné
la nationalité à des gens qui vont être défaits par les
révolutionnaires, les vrais Libyens qui vont libérer Morzuk, Sebha et
les autres villes du Sud, a-t-il affirmé.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 24 Aoû 2011, 16:30

Vive l'Alibis Libre et Lis-bien !

dés qu'ils seront libre, ils pourront (z'ont pas d'autre choix) venir faire les courses au super marché Européen pour les armes , car il faut être reconnaissant tout de même et comme ils ont le fric du pétrole ça relancera un peu le commerce par chez nous !
le malheur des uns fait les malheurs des autres vu le résultat général !

je me demande pourquoi on est pas aussi pressé d'aller libérer la Birmanie et sa Gentille représente !?
"ha bah c'est moins risqué on lui a déjà donné une médaille en chocolat pour la paix c'est bien Non ?"

et puis avec quoi ils rembourseraient notre intervention désintéressée et a seule visée HUMANITAIRE ! vous voyez les frais ? les Birmans y z'ont pas de pétrole y z'ont que du riz ! et puis il faut bien le reconnaître le malheur d'un Libyen nous apparait plus grand que celui d'un Birman !
HA BON , POURQUOI ?
" c'est parce que on vous le dit discutez pas ! Nicolas 1er sais tout "
allez les pays du Maghreb n'ont qu'a faire comme la Libye * venir faire leurs courses et s'endetter chez nous, ça fera tourner notre économie et fera des esclaves pendant 25ans , mais ils seront heureux avec chéquier CB, centrales nucléaires et télé 3D en 152cm, pilule a toutes les femmes, avortement libre, porno a tous les étages " Alla Akkbar !" Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 24 Aoû 2011, 17:37

Il est vrai que les Lybiens,au lieu d'acheter des armes aux russes,vont sans doute les acheter chez nous! Qu'est-ce que ça change?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 24 Aoû 2011, 17:56


Tripoli: les journalistes de l'hôtel Rixos relâchés




TRIPOLI - La trentaine de journalistes étrangers retenus depuis
dimanche à l'hôtel Rixos au centre de Tripoli, ont été relâchés mercredi
après-midi.

Les journalistes ont pu quitter vers 15H00 GMT
l'établissement d'où ils étaient empêchés de sortir depuis dimanche par
les forces loyales à Mouammar Kadhafi. Ils se sont rendus à l'hôtel
Corinthia, un autre grand établissement de la capitale libyenne.

Privés
d'eau et souvent d'électricité, les journalistes s'étaient regroupés au
premier étage de l'hôtel Rixos. Sous l'oeil vigilant de soldats
pro-kadhafi armés de kalachnikov, leurs mouvements étaient surveillés.

L'hôtel,
situé non loin du complexe de Mouammar Kadhafi dans le quartier de Bab
al-Aziziya, avait été touché mardi par plusieurs balles perdues.

Les
journalistes, qui portaient gilets pare-balles et casques, avaient
accroché des banderoles sur la façade de l'hôtel, sur lesquelles ils
avaient écrit: TV, Presse, ou en encore en arabe: presse, ne tirez pas.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 24 Aoû 2011, 18:01

J'aime bien le jeu de mot :"Presse, ne tirez pas" Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 24 Aoû 2011, 18:05

Arc-en-Ciel a écrit:
J'aime bien le jeu de mot :"Presse, ne tirez pas" Arrow

Ah oui bien vu j'avais pas noté. Laughing

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Dim 28 Aoû 2011, 11:35

Libye: les rebelles annoncent être à 30 km de Syrte et avoir pris Ben Jawad


TRIPOLI - Les rebelles libyens se trouvaient dimanche à 30 km à l'ouest de Syrte, fief de Mouammar Kadhafi, dont ils se sont rapprochés à 100 km côté est après avoir pris Ben Jawad, devant laquelle ils piétinaient depuis mardi, selon un important chef militaire rebelle.

A l'est, nous avons pris Ben Jawad aujourd'hui, et à l'ouest, les thowar (combattants révolutionnaires) de Misrata sont à 30 km de Syrte, a déclaré à l'AFP Mohammed al-Fortiya, commandant des combattants de Misrata, ville rebelle qui avait été assiégée pendant des mois par les forces pro-Kadhafi.

Après avoir beaucoup avancé en début de semaine dans l'Est, les rebelles étaient bloqués depuis mardi devant Ben Jawad, une localité qu'ils n'avaient jamais réussi à dépasser lors des multiples évolutions du front au début du conflit en février et mars.

Dernier grand bastion de Mouammar Kadhafi, qui est né dans cette région, Syrte est désormais prise en étau entre des forces rebelles venues de Benghazi à l'est, et de Misrata à l'ouest.

Des négociations sont en cours avec les leaders tribaux de Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli, en vue d'une reddition de la ville, selon diverses sources.

Nous négocions avec les tribus pour que Syrte se rende pacifiquement, a confirmé M. al-Fortiya, précisant que les discussions n'impliquaient que les leaders tribaux et qu'à sa connaissance, aucun contact n'était établi avec Mouammar Kadhafi ou ses proches.

Les rebelles, qui se sont fixé pour priorité l'arrestation de Mouammar Kadhafi et de ses fils, après 42 ans d'un pouvoir sans partage, estiment que l'ancien Guide a pu se réfugier à Syrte.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 29 Aoû 2011, 20:30

bounjour a tous

Au secours.Au secours,Au secours, qui va sauvé Syrte ? L'OTAN a sauvé Benghazi des bombes et du massacre présume de Kadhafi . qui va sauvé les populations de Syrte des bombes et du massacre de L'OTAN?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mar 30 Aoû 2011, 16:42


Libye: la bataille finale est imminente




BEnghazi (Libye) - Le lancement de la bataille finale en Libye est
imminent, a annoncé mardi le porte-parole militaire de la rébellion
Ahmed Omar Bani à Benghazi (est).

Le lancement de la bataille
finale est imminent. Jusqu'ici nous n'avons reçu aucune proposition de
reddition pacifique. Nous voulons que tous sachent que nous sommes prêts
militairement pour la bataille qui mettra fin au conflit, a déclaré le
colonel Bani lors d'une conférence de presse.

Nous continuons à
chercher une solution pacifique, mais samedi nous emploierons des moyens
différents face à ces criminels, a-t-il lancé.

Nous sommes
surpris que les habitants de Syrte refusent toujours nos propositions
pacifiques pour éviter des effusions de sang des deux côtés, a-t-il
ajouté.

Nous appelons les gens à Syrte à se soulever. Nous
pensons que les loyalistes les empêchent de sortir de la ville, alors
que la majorité d'entre eux désire nous rejoindre, a-t-il dit.

Les
loyalistes ont une culture de la violence et de la torture et ils
veulent que nous fassions la même chose, mais les principes de notre
révolution sont éloignés de cette culture, a affirmé le colonel Bani.

Interrogé
sur les opérations militaires prévues, il a répondu qu'il s'agissait de
renseignements militaires et qu'il ne pouvait fournir plus de
précisions.

Concernant les combats, il a estimé que leur durée
n'est pas un problème, l'essentiel est de libérer Syrte, région
d'origine du colonel Mouammar Kadhafi, où se dernier pourrait se cacher.

Peu
auparavant, le chef du Conseil national de transition (CNT), organe
politique de la rébellion, Moustapha Abdeljalil, avait adressé un
ultimatum expirant samedi aux partisans de Mouammar Kadhafi dans les
derniers fiefs du régime, dont Syrte, pour qu'ils se rendent, faute de
quoi ils s'exposeraient à des opérations militaires.

Kadhafi se
croit en sécurité, mais il doit savoir qu'il n'est en sécurité nulle
part en Libye, a par ailleurs déclaré le colonel Bani.

Selon
certains médias, Kadhafi a annoncé par la voix de ses porte-parole qu'il
voulait négocier (...) mais nous savons après six mois de conflit
sanglant que son seul intérêt est la défense de sa sécurité personnelle
et de son pouvoir. Les gens de Syrte ne doivent pas le suivre dans sa
cause perdue, a-t-il poursuivi.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
joker911



Messages : 2672
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 31 Aoû 2011, 11:13

Vous etes bien content Phillippe =)
ils ont rasé tout le pays, la force militaire, les points stratégiques, des villes entiers et oui on est des gentilles européens qui rasent tout et qui arment les nouveau talibans ;)
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 31 Aoû 2011, 15:45

Moi je suis content!
Et l'on commence déjà à faire des affaires avec la Lybie qui vient de nous acheter plusieurs milliers de tonnes de blé !
Et je serais encore plus content si l'on signait de nombreux contrats pour reconstruire les infrastructures de la Lybie et pour l'équiper en armement,tout ceci pour le bien-être intérieur et la sécurité extérieure du pays bien sûr!
Il faudra aussi remettre en marche l'ensemble de la production pétrolière!
Mais avec les avoirs lybiens que Kadhafi avait répartis un peu partout dans le monde,cela devrait se faire sans problèmes...
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 31 Aoû 2011, 16:02

Cette guerre est celle des Libyens, non celle des Occidentaux.
Dès l'Antiquité, Thalès avait prévenu : "Rien n'est plus rare qu'un tyran qui vieillit." Assurément, Mouammar Kadhafi ne fera pas un beau vieux. Le bédouin qui disait vivre de quelques dattes et d'un verre de lait de chamelle a choisi de mettre un point final à sa carrière en ne laissant derrière lui qu'une traînée de sang. Ultime épisode de son orgueil destructeur, sa cavale aura eu pour effet d'accroître les sacrifices de ses adversaires et d'accentuer le chaos général qui recouvre le paysage libyen. Pour priver la rébellion d'une victoire nette, le Guide aura su y faire - jusqu'au bout. Au point que certains se prennent à invoquer maintenant le spectre de l'Irak. A les en croire, il y aurait un risque réel de catastrophe. Et les sceptiques de citer, après l'enlisement de l'OTAN - prédit mais non advenu -, l'assassinat, fin juillet, du général Younès, chef militaire de l'insurrection, comme préfiguration d'un éclatement tribal du pays. Ou encore les bisbilles au sein du CNT, immédiatement perçues comme une menace sur l'avenir politique de la Libye.

Que répondre ? Il y a plusieurs "événements" dans l'opération libyenne qui lui confèrent un caractère résolument novateur, ce qui devrait écarter les mauvaises comparaisons. Malgré l'impression de grand désordre qui se dégage du théâtre des opérations, on peut déjà tirer une première conclusion : cette guerre est celle des Libyens, non celle des Occidentaux. Ce qui, en l'occurrence, est un bon point pour ces derniers et établit d'emblée une énorme différence avec le schéma irakien. En 2003, en s'emparant de Bagdad à grand renfort de moyens militaires, non seulement les Etats-Unis menèrent une croisade à but démocratique, dont on sait l'aboutissement désastreux, mais ils le firent sans l'aval de l'ONU et en position frontale. Le résultat fut une déroute américaine. En Libye, non seulement le pari militaire lancé par l'Otan est désormais gagné, mais il l'est à partir de moyens limités, en l'occurrence aériens (ce qu'imposait la résolution 1973 de l'ONU). De surcroît, l'intervention alliée s'est faite en application de la "R2P" (responsabilité de protéger), principe onusien adopté en 2005, en partie à l'instigation de la France. Ce principe, qui vise à défendre les populations civiles contre les génocides, les crimes de guerre ou les crimes contre l'humanité, est une variante aménagée du droit d'ingérence. C'est la première fois qu'il est employé de façon globale, et avec succès ! Bref, le contraire parfait de l'Irak.

Deuxième leçon, ni Paris, ni Londres, ni Washington ne souhaitent régenter la Libye (même si les arrière-calculs économiques et stratégiques font partie de l'"après-guerre"). Là encore, à l'inverse de l'Irak, ce sont les dirigeants du CNT libyen qui ont souhaité que les forces de l'Otan maintiennent leur pression jusqu'à la capture de Kadhafi. En Irak, la question pour les Américains s'est rapidement résumée à savoir pourquoi rester et comment partir ; tandis qu'en Libye elle a consisté pour l'Otan à se demander comment ne pas s'enliser alors qu'on la priait tant d'agir. Autre différence de taille, la reprise en main du pays après les ravages causés par les affrontements entre adversaires et derniers partisans de Kadhafi sera le fait des pouvoirs libyens eux-mêmes, non d'une administration d'obédience occidentale. Enfin, contrairement au parti Baas irakien, qui tenait tout le pays pour le compte de Saddam Hussein si bien que l'anarchie s'installa dès que le système fut démembré, le CNT s'est érigé en alternative anti-Kadhafi en préalable à la chute du régime. Autant de facteurs qui ne constituent pas une garantie de stabilité, loin s'en faut, mais qui montrent de façon éclatante que l'Otan, pour la première fois de son histoire, a pris des risques pour aider un peuple arabe à briser ses chaînes.

Partager l'info : Envoyer par email Facebook Twitter Partager Réagir : (7) Commenter
Une chronique de
Christian Makarian

Directeur Délégué de la rédaction de L'Express

Revenir en haut Aller en bas
mohameddddd



Messages : 260
Inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 31 Aoû 2011, 19:38

Géraud a écrit:
mais qui montrent de façon éclatante que l'Otan, pour la première fois de son histoire, a pris des risques pour aider un peuple arabe à briser ses chaînes.


Je suis bluffé, je ne savait pas que l'Otan avait autant d'amour
d'un coté il me tue d'amour en Irak et au Yamen, m'affronte au feu du purgatoire en Syrie,....ect et en plus prend des risques pour moi
je crois que maintenant il peut, sans fausse pudeur, abuser physiquement de moi


Dernière édition par mohameddddd le Mer 31 Aoû 2011, 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 31 Aoû 2011, 19:43

Otan pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 01 Sep 2011, 04:55

mohameddddd a écrit:
Géraud a écrit:
mais qui montrent de façon éclatante que l'Otan, pour la première fois de son histoire, a pris des risques pour aider un peuple arabe à briser ses chaînes.


Je suis bluffé, je ne savait pas que l'Otan avait autant d'amour
d'un coté il me tue d'amour en Irak et au Yamen, m'affronte au feu du purgatoire en Syrie,....ect et en plus prend des risques pour moi
je crois que maintenant il peut, sans fausse pudeur, abuser physiquement de moi

Vous n'avez manifestement pas lu ou pas compris le texte!
L'Otan n'est jamais intervenu en Irak,au Yemen ou en Syrie,pas plus qu'en Afganistan d'ailleurs!
Par contre,elle est malheureusement intervenue au Kosovo contre les Serbes en favorisant ainsi les terroristes musulmans albanais de l'UCK qui ont massacré des Serbes et détruit des églises et des monastères,mais ceci est une autre et malheureuse histoire!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 02 Sep 2011, 10:41

Libye/élections: constituante dans 8 mois, présidentielle dans 20 mois


LONDRES (Royaume-Uni) - Une assemblée constituante sera élue dans environ huit mois et des élections présidentielle et législatives seront organisées d'ici 20 mois en Libye, a affirmé vendredi le représentant en Grande-Bretagne du Conseil national de transition (CNT,) Guma al-Gamaty.

Nous avons établi un plan de route précis avec une période de transition de 20 mois, a déclaré M. Gamaty à la radio BBC, en révélant les détails du calendrier électoral du CNT.

Durant huit mois, le CNT dirigera la Libye avant qu'une assemblée élue par le peuple ne prenne les commandes du pays pour rédiger une constitution, et au bout d'un an (...), des élections seront organisées, a-t-il ajouté.

Donc, nous avons huit mois et un an avant des élections finales à la fois parlementaires et présidentielle. Et avec un peu de chance, après environ 20 mois, le peuple libyen aura élu les dirigeants qu'il souhaite, a encore dit ce responsable du CNT, l'organe politique de la rébellion libyenne.

Pour M. Gamaty, le processus de transition a débuté, même si des combats se poursuivent entre les rebelles et des forces loyales au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, en fuite.

Dans la mesure où Tripoli est stabilisé et sûr - ce qui est quasiment le cas maintenant - et que la plupart des autres villes du pays le sont aussi, les Libyens peuvent entamer le processus de transition, a estimé M. Gamaty.

Le colonel Kadhafi se cache, il est isolé, a-t-il affirmé, ajoutant qu'il s'agit seulement d'une question de temps avant qu'il ne soit arrêté, à moins qu'il ne soit tué s'il résiste.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 02 Sep 2011, 11:44

mohameddddd a écrit:
Géraud a écrit:
mais qui montrent de façon éclatante que l'Otan, pour la première fois de son histoire, a pris des risques pour aider un peuple arabe à briser ses chaînes.


Je suis bluffé, je ne savait pas que l'Otan avait autant d'amour
d'un coté il me tue d'amour en Irak et au Yamen, m'affronte au feu du purgatoire en Syrie,....ect et en plus prend des risques pour moi
je crois que maintenant il peut, sans fausse pudeur, abuser physiquement de moi

L'Occident est porté par le concept spirituel de liberté, et le monde islamique est porté par le concept spirituel de soumission à Dieu.

Cela n'empêche pas ces deux grands blocs d'avoir d'autres valeur secondaires comme le goût pour l'argent et les contrat en Occident et la soif de la gloire et du pouvoir pour le monde musulman.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 02 Sep 2011, 12:29

je souhaiterais qu'il ne soit pas tué mais jugé. Qu'il réponde devant les hommes de tout ses crimes, et entre autre l'odieuse et sur-odieuse arrestation + torture+viol des infirmières bulgares. Et je ne veux pas non plus qu'il soit condamné à mort, mais qu'il passe le restant de ses jours au fond d'une prison à méditer sur le fait que Dieu (s'il est croyant ) ne bénit jamais la méchanceté et l'iniquité.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 02 Sep 2011, 12:57

salut D'autant plus que si les Libyens agissent ainsi, il seront un exemple puissant de la baisse de la violence dans leurs pays.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mar 13 Sep 2011, 17:19

Libye: la nouvelle direction en faveur d'un islam "modéré"






Des Libyens manifestent leur joie après le discours du leader
du CNT, Moustafa Abdeljalil, le 12 septembre 2011 à Tripoli.

© AFP Joseph Eid



TRIPOLI (AFP) -
(AFP) - Le chef des autorités de transition, Moustapha Abdeljalil, a
affirmé que l'islam serait la principale source de législation dans la
nouvelle Libye, mais a rejeté toute "idéologie extrémiste".

Parallèlement,
Amnesty International a accusé dans un rapport publié mardi l'ancien
régime de Mouammar Kadhafi de crimes contre l'humanité, tout en pointant
aussi du doigt des abus commis par des combattants proches du Conseil
national de transition (CNT), qui pourraient constituer des crimes de
guerre.

Sur le terrain,
aucune offensive d'envergure n'a eu lieu sur les principales villes aux
mains des pro-Kadhafi -Bani Walid (170 km au sud-est de Tripoli), Syrte
(360 km à l'est de Tripoli) et Sebha (centre)- qui ont montré ces
derniers jours leur capacité à résister et même à contre-attaquer.

Dans son premier
discours public à Tripoli, M. Abdeljalil a affirmé lundi soir que
l'islam serait "la principale source de la législation" de la nouvelle
Libye.

"Nous
n'accepterons aucune idéologie extrémiste de droite ou de gauche. Nous
sommes un peuple musulman, à l'islam modéré et nous allons rester sur
cette voie", a néanmoins précisé le chef des nouvelles autorités, arrivé
samedi pour sa première visite à Tripoli depuis le début de la révolte
en février.





Des Libyens agitent le drapeau du Conseil national de
transition, le 9 septembre 2011 lors d'un rassemblement sur la place des
Martyrs à Tripoli.

© AFP/Archives Patrick Baz


La société libyenne est
conservatrice et religieuse, et les islamistes, en particulier les
Frères musulmans, qui ont selon les analystes une véritable assise
populaire, ont joué un rôle de premier plan dans la révolte contre
Kadhafi.

Depuis la chute de
Tripoli le 26 août, les nouveaux dirigeants insistent cependant sur
leur attachement à un islam modéré qui, selon eux, réunit l'écrasante
majorité des Libyens.

A New York, les
Nations unies ont pressé le CNT, issu de la rébellion, de placer
davantage de femmes à des postes clés et de donner plus de poids à
l'égalité entre les sexes dans la future Constitution.

"Nous avons reçu
des ébauches de la (nouvelle) Constitution libyenne. Nous comprenons
qu'elles sont préliminaires et provisoires, mais elles ne respectent pas
les changements modernes selon lesquels la vie politique" ne concerne
pas que les hommes, a déclaré l'ambassadeur de Norvège à l'ONU, Morten
Wetland.

Alors que le
conflit n'est pas complètement fini avec Mouammar Kadhafi toujours en
fuite et que ses hommes tentant de défendre ses derniers bastions,
Amnesty International a dénoncé la tendance du CNT à minimiser les
crimes de certains de ses partisans.

Des combattants du
CNT "ont enlevé, détenu arbitrairement, torturé et tué d'anciens
membres des forces de sécurité soupçonnés de loyauté envers Kadhafi, et
capturé des soldats et des étrangers soupçonnés à tort d'être des
mercenaires", affirme l'organisation.

Les violations des
droits n'ont "plus leur place en Libye", a répondu le nouveau régime
dans un communiqué, assurant qu'il s'efforçait de "faire entrer les
groupes armés sous les autorités officielles" et qu'il enquêterait "de
manière exhaustive sur tout incident signalé".

A Washington,
l'administration Obama s'est émue du sort des migrants et réfugiés
d'Afrique noire en Libye, comme plusieurs pays et organisations depuis
quelques mois, évoquant des faits de racisme et de violences et appelant
à protéger ces populations.

Les Etats-Unis ont
aussi annoncé que la n°2 de leur ambassade en Libye, Joan Polaschik,
était à Tripoli pour examiner les conditions d'une réouverture complète
de la chancellerie, probablement dans quelques semaines.

Entretemps,
Mouammar Kadhafi, toujours combatif, a affirmé n'avoir d'autre choix que
de lutter "jusqu'à la victoire", dans un message lu lundi sur Arraï.
Selon le directeur de cette chaîne basée à Damas, Kadhafi n'a pas quitté
la Libye.

Plus de trois
jours après l'expiration de l'ultimatum fixé par le CNT aux pro-Kadhafi
pour déposer les armes, les commandants hésitaient à lancer l'offensive
annoncée sur Bani Walid, vaste oasis qui compte 52 villages et 100.000
habitants, la plupart armés.

La bataille pour
Syrte semblait encore moins bien engagée. Les pro-CNT massés sur la
route côtière à l'est ou à l'ouest étaient encore à des dizaines de km
de leur cible. Ceux de l'Est ont de plus subi la veille à l'arrière une
contre-offensive des pro-Kadhafi qui a fait 17 morts sur la raffinerie
de Ras Lanouf, conquise fin août.

Le site pétrolier
est cependant intact, a assuré le CNT, tandis que l'Agence
internationale de l'énergie (AIE) a estimé qu'une timide reprise de la
production de pétrole se profilait avant la fin de l'année en Libye.

Les avions de
l'Otan, quant à eux, ont poursuivi leurs frappes lundi, essentiellement
autour de Sebha et surtout de Syrte, où plus d'une quinzaine de cibles
militaires ont été touchées, selon l'Alliance.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
joker911



Messages : 2672
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 15 Sep 2011, 22:31




Jamais l’agression de l’OTAN sur la Libye n’aurait été
possible sans un parfait contrôle des médias. Le voyage de Sarkozy
à Tripoli []VIDEO. Le Tripoli merveilleux de l’Otan

Publié le 14-09-11 à 10:23 Modifié à 18:06 par Le Nouvel Observateur

L’Organisation, qui a épaulé le CNT dans son offensive anti-Kadhafi,
diffuse des images d’une capitale qui a déjà tourné la page, où le calme
et la sécurité sont de retour.

Le calme et les espoirs sont revenus en Libye. Les habitants le
disent, ils vont de l’avant et sont très heureux. C’est la situation
merveilleuse du pays dépeinte par l’Otan dans une vidéo mise à
disposition de la presse. Après les conflits, les morts, le manque de
médicaments et d’eau, la joie ne peut être qu’au rendez-vous des images
tournées par l’Alliance elle-même.

L’Otan réalise ses propres reportages. Ou clips de promotion.
C’est selon. Ils sont délivrés gratuitement aux journalistes ayant
besoin d’images et d’interview pour illustrer leur couverture du
pays. Il suffit de demander les séquences vidéos auprès du service
presse de l’Otan ou de les télécharger directement sur des sites
relais professionnels destinés aux journalistes et documentalistes. Des
images a priori neutres, sans présence de militaire ou de porte-parole
de l’Otan.


Tout en discrétion


Deux versions sont disponibles. D’abord celle prête à
diffuser avec habillage et récit de l’Otan. L’autre version est délivrée
« nue » permettant aux rédactions d’ajouter le commentaire d’un
journaliste maison et d’incruster leur logo.
L’internaute ou le spectateur ne s’en rendra sans doute jamais compte.

Le système est pratique. Les rédactions accèdent à des
contenus gratuits et parfaitement formatés pour la diffusion sans devoir
dépêcher de reporters sur place et financer leurs déplacements.
Et l’Otan distille discrètement sa communication au détour d’images bien choisies.

Le Nouvel Observateur



Le courageux journaliste du Nouvel Obs qui a craqué présente
une capture de site distribuant les vidéos bidons de l’OTAN. Voici le
lien : vidéo mise en ligne par « NATO – NATO TV »


Voici le lien NATO

Et le lien NATO TV

… Notre seule source d’information pendant toute cette honteuse agression, à l’exception d’Internet.



Reproduction autorisée avec ce lien : Guerre en Libye – Bidonnage médiatique : enfin, la vérité éclate
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 16 Sep 2011, 05:19

Ces vidéos sont de la propagande à la soviétique,mais elles ne trompent plus que les imbéciles!
la révolution lybienne a bien été faite par des lybiens dont beaucoup sont morts au combat contre les mercenaires étrangers achetés par Kadhafi!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 16 Sep 2011, 06:22

Géraud a écrit:
Ces vidéos sont de la propagande à la soviétique,mais elles ne trompent plus que les imbéciles!
la révolution lybienne a bien été faite par des lybiens dont beaucoup sont morts au combat contre les mercenaires étrangers achetés par Kadhafi!
salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2672
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 16 Sep 2011, 08:21

Géraud a écrit:
Ces vidéos sont de la propagande à la soviétique,mais elles ne trompent plus que les imbéciles!
la révolution lybienne a bien été faite par des lybiens dont beaucoup sont morts au combat contre les mercenaires étrangers achetés par Kadhafi!

Je ne suis pas si sure que la revolution a etait reussi seulement par les lybiens .. sans l'otan ils eurent pas reussi
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 16 Sep 2011, 08:28

joker911 a écrit:
Géraud a écrit:
Ces vidéos sont de la propagande à la soviétique,mais elles ne trompent plus que les imbéciles!
la révolution lybienne a bien été faite par des lybiens dont beaucoup sont morts au combat contre les mercenaires étrangers achetés par Kadhafi!

Je ne suis pas si sure que la revolution a etait reussi seulement par les lybiens .. sans l'otan ils eurent pas reussi
C'est certain. Ce que je ne comprends pas, c'est que la chute d'un tel tyran et la joie de son peuple ne vous réjouisse pas ! scratch

Votre antioccidentalisme est-il à ce point ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 16 Sep 2011, 08:55

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
joker911 a écrit:
Géraud a écrit:
Ces vidéos sont de la propagande à la soviétique,mais elles ne trompent plus que les imbéciles!
la révolution lybienne a bien été faite par des lybiens dont beaucoup sont morts au combat contre les mercenaires étrangers achetés par Kadhafi!

Je ne suis pas si sure que la revolution a etait reussi seulement par les lybiens .. sans l'otan ils eurent pas reussi
C'est certain. Ce que je ne comprends pas, c'est que la chute d'un tel tyran et la joie de son peuple ne vous réjouisse pas ! scratch

Votre antioccidentalisme est-il à ce point ?


On peut se réjouir de la chute d'un tyran qui a du sang -français notamment, sur les mains. On peut craindre que la Libye ne parvienne pas à se reconstruire démocratiquement, vu les clivages tribaux et géographiques, l'influence des islamistes... Et Kadhafi avait imposé parait-il des avancées notables en matière d'accès à l'Education et dans la place des femmes: que va t-il en rester?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 16 Sep 2011, 10:05

joker911 a écrit:
Géraud a écrit:
Ces vidéos sont de la propagande à la soviétique,mais elles ne trompent plus que les imbéciles!
la révolution lybienne a bien été faite par des lybiens dont beaucoup sont morts au combat contre les mercenaires étrangers achetés par Kadhafi!

Je ne suis pas si sure que la revolution a etait reussi seulement par les lybiens .. sans l'otan ils eurent pas reussi

Les Américains n'auraient pas réussi la leur sans la France. Cela signifie-t-il que la Révolution américaine était illégitime ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 16 Sep 2011, 10:59

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
joker911 a écrit:
Géraud a écrit:
Ces vidéos sont de la propagande à la soviétique,mais elles ne trompent plus que les imbéciles!
la révolution lybienne a bien été faite par des lybiens dont beaucoup sont morts au combat contre les mercenaires étrangers achetés par Kadhafi!

Je ne suis pas si sure que la revolution a etait reussi seulement par les lybiens .. sans l'otan ils eurent pas reussi

Les Américains n'auraient pas réussi la leur sans la France. Cela signifie-t-il que la Révolution américaine était illégitime ?



Non en effet; mais l'intervention de Louis XVI n'était pas dénuée d'arrières-pensées
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 17 Sep 2011, 14:25

La dernière fois qu'on a aidé des islamistes à prendre le pouvoir (pouvoir + pétrole + armes + islam radical), c'est dans les années 80 en Afghanistan, d'où un « étrange pressentiment ».

Bref, profitons bien de l'instant présent. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 17 Sep 2011, 15:05

C'est un risque. Mais qu'y a-t-il de pire que le rusé et pervers Khadafi ?

Et puis, à long terme et quoiqu'il arrive, l'islamisme politique mourra : trop violent, trop déshonoré, trop sanglant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 17 Sep 2011, 15:25

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est un risque. Mais qu'y a-t-il de pire que le rusé et pervers Khadafi ?

Et puis, à long terme et quoiqu'il arrive, l'islamisme politique mourra : trop violent, trop déshonoré, trop sanglant.

C'est là que je pense qu'il y a illusion, bien sûr que l'islam radical mourra, mais je pense que ce n'est pas du tout pour aujourd'hui, que ce soit au plan idéologique et politique. Il n'y a pas encore de théorie sur ce qu'est un islam moderne compatible avec la société ouverte qui ferait consensus, le courant dominant, c'est encore celui d'Al Azahr (Al Qaradawi). Au plan politique, Obama a donné des gages aux tenants de l'islam radical, les barrières aux ambitions des islamistes sont abolies petit à petit que ce soit en Egypte et en Turquie, et l'Occident se retire du Moyen-Orient alors qu'il fallait peut être y rester pour 50 ans. Les évolutions dans les mentalités ne se font pas en 10 ans ni en 30 ans, mais sur 3 générations, suite à des événements historiques traumatisants. Il y a eu 3 guerres entre l'Allemagne et la France avant la défaite définitive du nazisme, et deux guerres monumentales entre les Juifs et les Romains avec des tensions qui ont couru sur un siècle.

Sinon, de pire que le rusé Quadafi, c'est un type aussi rusé et sanglant mais qui se structure en opposition à l'Occident, comme l'était Saddam Hussein. Qadafi luttait contre Al Quaida et avait retourné sa veste en 2003. La stratégie de l'Occident face au monde arabe dans les décennies à venir doit rester celle du moindre mal : récompenser et menacer, aider les opposants sous certaines conditions (c'est ce qu'il fallait faire en Iran en 2009), et renverser les seuls régimes les plus hostiles et dangereux. L'Irak était le type même de ce genre de « maillon faible » où il fallait frapper.
Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention en Libye : fini le débat !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Ligue arabe appelle à une zone d'exclusion aérienne en Libye
» Libye: l'influent prédicateur Qatari justifie l'intervention internationale
» Intervention auteur de romans policiers college
» Pour la Culture générale intervention Albert Jacquard ... peut etre H.S.
» "Celui qui sait rire de lui-même n'a pas fini de s'amus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: