DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Saint Jean-Paul le grand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 18:43

christianK a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Donnez moi un argument apologétique et je vous montrerait comme il ne se tient pas ! Seule la philosophie et la théologie sont solides.

Ex : prouvez moi ceci : 3- Le xtianisme est révélé

Aucune opposition: l'apologétique est une part de la philo. Kreeft est prof de philo.

Il ne s'agit pas de preuves rigouresue en tout. Sur la révélation, e.g., il peut s'git largement d'argument de convenance, de probablité etc. L'important est l'attitude apologétique, avec différents degrés de force dasnm les argumenst

La philosophie ne se contente pas d'argument de convenance. Elle est une science.

Prenez la vérité du Christianisme. Feuerbach a depuis longtemps démonté cet argument en montrant que le paradis chrétien était aussi la plus fantastique projection de nos inconscients romantiques et métaphysique profonds !

Voir son livre : "l'essence du christianisme".
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 18:46

Chris Prols a écrit:
Cher Fredsinam, vous dites:

Citation :
Il y a 4 concile qui ont changé radicalement la face de l'Eglise


Non, cela est faux. Les Conciles de Jérusalem, de Nicée et de Trente professent et définissent la même foi. Avec V2, il y a rupture, et une autre foi est annoncée, la foi en l'homme.

La foi de l'Eglise que le concile VII a repris est la foi en Jésus fils de Dieu à la fois Homme et Dieu . Et vous n'y croyez pas plus que nous pas plus que on y croit plus que vous .Au fait pouvez vous me dire une seule chose sur la foi , dont vous croyez et non nous ? Sprituellement Qu'avez vous plus que nous ?

Revenir en haut Aller en bas
christianK



Messages : 953
Inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 18:50

Arnaud Dumouch a écrit:
christianK a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Donnez moi un argument apologétique et je vous montrerait comme il ne se tient pas ! Seule la philosophie et la théologie sont solides.

Ex : prouvez moi ceci : 3- Le xtianisme est révélé

Aucune opposition: l'apologétique est une part de la philo. Kreeft est prof de philo.

Il ne s'agit pas de preuves rigouresue en tout. Sur la révélation, e.g., il peut s'git largement d'argument de convenance, de probablité etc. L'important est l'attitude apologétique, avec différents degrés de force dasnm les argumenst

La philosophie ne se contente pas d'argument de convenance. Elle est une science.

Prenez la vérité du Christianisme. Feuerbach a depuis longtemps démonté cet argument en montrant que le paradis chrétien était aussi la plus fantastique projection de nos inconscients romantiques et métaphysique profonds !

Voir son livre : "l'essence du christianisme".

C'est exact, j'aurais du dire que c'est la philo qui est une part de l'apologétique (qui inclue histoire etc. et surtout réfutation des erreurs. On n'affirma pas A si on ne nie pas non-A
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 18:56

fredsinam a écrit:
La foi de l'Eglise que le concile VII a repris est la foi en Jésus fils de Dieu à la fois Homme et Dieu . Et vous n'y croyez pas plus que nous pas plus que on y croit plus que vous .Au fait pouvez vous me dire une seule chose sur la foi , dont vous croyez et non nous ? Sprituellement Qu'avez vous plus que nous ?
Ce qu'il croit de plus que les autres, c'est que DIEU serait aussi intransigeant que lui,
ce qui implique que 99,99% de l'humanité va en Enfer.

Non en fait, il s'imagine qu'une DICTATURE théocratique catholique intégriste serait le meilleure des mondes, c'est ça, la vérité, et son problème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 19:06

fredsinam a écrit:
Il y a 4 concile qui ont changé radicalement la face de l'Eglise : le concile de Jérusalem qui a permit aux païens d’intégrer l'Eglise , Le concile de Nice qui a donné une base théologique ,doctrinale et institutionnelle à l'Eglise , le Concile de Trente qui a permit à l'Eglise d'être plus centraliser et plus monolithique et enfin le concile de Vatican II qui a redonné aux laïcs leur place dans l'Eglise , en préférant regarder le monde avec bienveillance plutôt qu'avec uniquement des anathèmes ce qui a donné à l'Eglise un bouffée d'air frais.
et avec une pointe d'humour:
Il y a le 2e concile de Nicée, le préféré des protestants, qui a permit d'adorer des dessins et des statues.
Et le 1er concile du Vatican, le préféré de tous les non-catholiques, qui a dit que le Pape était LE Méga-Boss qu'il fallait vénérer sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 21:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Quant à Jean-Paul II, j'attends sa canonisation ! Il faudra alors procéder à autre chose : obtenir pour lui le titre de saint Jean-Paul Le Grand.
Car ce pape est à sa place à côté de saint Grégoire, saint Léon,

Saint Jean-Paul le grand pour plusieurs raisons :

1° Il donne la véritable et forte interprétation de Vatican II et ce contre le puissant Magistère progressiste sorti de mai 68.
2° Il concourt à sauver le monde d'une troisième guerre mondiale et est la petite pierre qui écroule le communisme.
3° Il donne à l'Eglise le catéchisme de l'Eglise catholique.
4° Il plonge l'Eglise dans la voie de l'humilité grâce à ses repentances de l'an 2000. C'est une immense révolution des coeurs.
5° Il annonce l'évangile PHYSIQUEMENT dans 80% des Nations du monde ! C'est le plus grand apostolat jamais vu !+

1°) Je croyais que le magistère c'était Le Pape ou les évêques .
Quels évêques représentent pour vous le puissant magistère progressiste sorti de mai 68 ?
vous avez vu beaucoup d'évêques fumer des joints ? Very Happy

2°) si il a contribué à l'effondrement du communisme en pologne et en Europe de l'est,
( avec pas mal d'argent envoyé à Solidarnosc , entre autres ..)
il n'est pour rien dans l'arrivée au pouvoir de Gorbatchev avec Perestroika et Glasnost ,
et encore pour rien dans Tchernobyl qui a entrainé l'effondrement de la confiance des peuples
de l'URSS dans leur technologie et leur personnel politique ....

3°) certes , il l'a promulgué , mais en quoi est-ce plus révolutionnaire que le nouveau code de Droit Canon de 1983 qu'il a aussi promulgué ??

4°) certes il s'est repenti , mais pas de ce qui s'était produit au 20ème siècle , le sien .
Il a constamment analysé le monde avec des lunettes Polonaises.
Toute critique mettant en évidence une criminalité économique , Politique ou Morale de l'Eglise
catholique était forcément une manoeuvre crypto-communiste visant à ruiner le crédit de l'Eglise
et forcément fausse ou imaginaire .

Succédant probablement à un Pape ( Albino Luciani ) assassiné par empoisonnement par une alliance entre la Loge P2 et la Mafia pour empecher le limogeage des responsables de l'IOR
( dont l'évêque Paul Marcinkus), il n'a tenu aucun compte des enquêtes précises et circonstanciées
que celui-ci lui avait léguées et a maintenu à leurs postes une brochette de criminels économiques à la tête des services financiers du vatican. ( Voir le Livre de David Yallop ...)

Craignant par dessus tout le communisme , il a soutenu les pires régimes dictatoriaux d'amérique du Sud ( Argentine , Chili, Salvador) , donné la communion au général Pinochet , soutenu le regime Salvadorien et ses escadrons de la mort qui ont abattu oscar Romero d'une balle en pein coeur pendant la célébration de la Messe.
Il a de plus béatifié le cardinal Stepinac en 1998, auteur moral d'un Génocide national-catholique
Croate où périrent 700 000 personnes entre 41 et 45.

Il n'a pas vraiment protégé les enfants innocents des prédateurs pédophiles et a protégé le Père Marcial Degollado , fondateur des légionnaires du Christ jusqu'au bout .

c'était un homme entier et fidèle , et lorqu'il ne voulait pas voir certains faits, et bien , il ne les a pas vus à cause de son idéologie anticommuniste dont il était imprégné jusqu'à la moelle des os .

Mais je pense que son grand Legs est celui de la conquête du statut de Pape Superstar médiatique . Il était doué en tant qu'acteur et le savait . Il a voulu faire don à l'Eglise de sa propre image qui a été son arme absolue .
En effet , qui peut avoir une mauvaise Opinion de ce Pape ? Absolument personne .
tout le monde l'a aimé , moi le premier . En 26 ans , quelle somme collossale de travail n'a-t-il pas accomplie ? 130 pays visités, 13 encycliques , 10 000 discours en plusieurs langues , 1300 béatifications et 450 canonisations ( plus que l'ensemble de ses prédécésseurs, et à ce titre, sa béatification parait simplement tautologique ) Qui n'a pas été horrifié par l'attentat de 1981, et n'a pas compati au spectacle douloureux de sa déchéance physique ? qui n'a pas admiré son courage surhumain ?
Seulement voilà , je me demande justement si la bonne opinion de tout le monde envers lui est compatible avec la Sainteté? car l'humilité me semble difficilement compatible avec le statut de
superstar médiatique , à moins qu'il ne l'ait pas voulu, or c'est faux il a désiré devenir une icone
et y a pris visiblement beaucoup de plaisir . Si bien que je me demande si tout cela n'est pas
de la Cénodoxie ou Vaine Gloire déguisée qui est une ruse satanique éxtrêmement puissante
pour faire capoter les grands mystiques et les les grands spirituels en les rendant orgueilleux
de leurs vertus ....
Humilité pour l'Eglise , peut-être mais pour lui même je doute fortement .

5°) certes il a visité 130 pays . mais qu'est-ce que cela a changé ?
la crise des vocations a-t-elle été enrayée en Europe et en amérique du Nord ?
les jeunes des JMJ ont-ils pris le chemin d'une pratique paroissiale régulière ?
Tout ceci n'est-il pas une puissante illusion découlant d'une manipulation médiatique ?
n'a -t-il pas voulu trop remplacer les églises locales par son propre dynamisme papal?

Voilà mes reflexions, certaines vous paraitront injustes , cruelles carrément fausses, je le sais ,
mais je suis dans un abime de perpléxité concernant cet homme démesuré et surhumain ,
très certainement un héros, parfois un génie , mais peut-être pas un Saint ...


Dernière édition par Oculus le Dim 01 Mai 2011, 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 21:25

Eh bé!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 21:37

un évêque ou un prêtre qui fume un joint en cachette, ce n'est pas très grave...

Ils peuvent faire bien pire que cela: s'en prendre sciemment aux âmes des fidèles.

comme Küng l'hérésiarque et Gaillot l'apostat.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 21:44

[quote]
Oculus a écrit:


1°) Je croyais que le magistère c'était Le Pape ou les évêques .

Vous vous trompez hélas. Les évêque ne sont infaillibles qu'unis au charisme du pape. Livrés à eux-mêmes et coupés du papes, on ne compte plus leurs bêtises !


Citation :

2°) si il a contribué à l'effondrement du communisme en pologne et en Europe de l'est,
( avec pas mal d'argent envoyé à Solidarnosc , entre autres ..)
il n'est pour rien dans l'arrivée au pouvoir de Gorbatchev avec Perestroika et Glasnost ,
et encore pour rien dans Tchernobyl qui a entrainé l'effondrement de la confiance des peuples
de l'URSS dans leur technologie et leur personnel politique ....

Le pape n'est absolument pas la seule cause. Il est un grain de sable qui a sur-motivé spirituellement la Pologne, tout en lui évitant d'entrer dans la violence (ce qui aurait conduit les chars russes à intervenir).


Citation :

3°) certes , il l'a promulgué , mais en quoi est-ce plus révolutionnaire que le nouveau code de Droit Canon de 1983 qu'il a aussi promulgué ??

Le code de Droit canon, c'est du passager; Mais la doctrine du salut, c'est de l'éternité !

Citation :

Succédant probablement à un Pape ( Albino Luciani ) assassiné par empoisonnement par une alliance entre la Loge P2 et la Mafia pour empecher le limogeage des responsables de l'IOR

Théorie imaginaire et classique dans les âmes noires !



Citation :

Craignant par dessus tout le communisme , il a soutenu les pires régimes dictatoriaux d'amérique du Sud ( Argentine , Chili, Salvador) , donné la communion au général Pinochet , soutenu le regime Salvadorien et ses escadrons de la mort qui ont abattu oscar Romero d'une balle en pein coeur pendant la célébration de la Messe.

Méconnaissance totale de l'action de Jean-Paul II qui recevait TOUS LES DIRIGEANTS DU MONDE (dictateurs de Droite ou de Gauche), et qui a condamné explicitement dans ses encycliques toutes les formes du matérialisme moderne, depuis le capitalisme pur au communisme.


Citation :

Il a de plus béatifié le cardinal Stepinac en 2001, auteur moral d'un Génocide national-catholique
Croate où périrent 700 000 personnes entre 41 et 45.

Horrible forfaiture ! Vous faites d'une rumeur stalinienne une vérité. Quant à la béatification, elle dépend du miracle de Dieu. Si Dieu a confirmé la sainteté de ce cardinal par des miracles, attaquez vous à Dieu.



Citation :

Il n'a pas vraiment protégé les enfants innocents des prédateurs pédophiles et a protégé le Père Marcial Degollado , fondateur des légionnaires du Christ jusqu'au bout .

Aucun pape depuis 2000 ans n'avait pris conscience de ce problème avant l'affaire Dutroux en Belgique.




Citation :

Seulement voilà , je me demande justement si la bonne opinion de tout le monde envers lui est compatible avec la Sainteté? car l'humilité me semble difficilement compatible avec le statut de
superstar médiatique ,

Par définition, une canonisation est MEDIATIQUE. C'est la médiatisation de Dieu. Les plus grands saints du Ciel sont sans doute inconnus.


Citation :

à moins qu'il ne l'ait pas voulu, or c'est faux il a désiré devenir une icone
et y a pris visiblement beaucoup de plaisir . Si bien que je me demande si tout cela n'est pas
de la Cénodoxie ou Vaine Gloire déguisée qui est une ruse satanique éxtrêmement puissante
pour faire capoter les grands mystiques et les les grands spirituels en les rendant orgueilleux
de leurs vertus ....
Humilité pour l'Eglise , peut-être mais pour lui même je doute fortement .

On croirait entendre Caïphe : "Il chasse les démons avec la puissance de Belzébuth".


Citation :

5°) certes il a visité 130 pays . mais qu'est-ce que cela a changé ?
la crise des vocations a-t-elle été enrayée en Europe et en amérique du Nord ?

Prenez vous ce pape pour Dieu ? Ne savez vous pas que la conversion et la vocation se font à la mesure exacte de ce que veut l'Esprit Saint ?

Citation :

très certainement un héros, parfois un génie , mais peut-être pas un Saint ...

Posez la question à Dieu. Pourquoi a-t-il donné le miracle exigé selon vous ? Par la puissance de Satan ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:06

je ne sais pas pourquoi vous répondez à ça, c'est à dégueuler ce qu'il a écrit sur JPII.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:09

Eh bé...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:10

Chris Prols a écrit:
Eh bé...

Que vous arrive-t-il, la boite de conserve ? Un problème ovin ? bêêêêê ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:19

Je reste pantois de certains propos...
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:25

Oculus a écrit:

c'était un homme entier et fidèle , et lorqu'il ne voulait pas voir certains faits, et bien , il ne les a pas vus à cause de son idéologie anticommuniste dont il était imprégné jusqu'à la moelle des os .

Mais je pense que son grand Legs est celui de la conquête du statut de Pape Superstar médiatique . Il était doué en tant qu'acteur et le savait . Il a voulu faire don à l'Eglise de sa propre image qui a été son arme absolue .
En effet , qui peut avoir une mauvaise Opinion de ce Pape ? Absolument personne .
tout le monde l'a aimé , moi le premier . En 26 ans , quelle somme collossale de travail n'a-t-il pas accomplie ? 130 pays visités, 13 encycliques , 10 000 discours en plusieurs langues , 1300 béatifications et 450 canonisations ( plus que l'ensemble de ses prédécésseurs, et à ce titre, sa béatification parait simplement tautologique ) Qui n'a pas été horrifié par l'attentat de 1981, et n'a pas compati au spectacle douloureux de sa déchéance physique ? qui n'a pas admiré son courage surhumain ?
Seulement voilà , je me demande justement si la bonne opinion de tout le monde envers lui est compatible avec la Sainteté? car l'humilité me semble difficilement compatible avec le statut de
superstar médiatique , à moins qu'il ne l'ait pas voulu, or c'est faux il a désiré devenir une icone
et y a pris visiblement beaucoup de plaisir . Si bien que je me demande si tout cela n'est pas
de la Cénodoxie ou Vaine Gloire déguisée qui est une ruse satanique éxtrêmement puissante
pour faire capoter les grands mystiques et les les grands spirituels en les rendant orgueilleux
de leurs vertus ....
Humilité pour l'Eglise , peut-être mais pour lui même je doute fortement .

Avez vous lu un seul livre qui parle de sa vie privée ? parce que si c'était le cas vous ne diriez pas ce genre de chose .Si ce n'est pas encore fait je vous conseille celui ci :
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:30

Ou alors celui-là:



http://www.saint-remi.fr/details-catalogues.php?id=1228&PSRC=%2F%3Fpage%3D3
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:47

Chris Prols a écrit:
Ou alors celui-là:

http://www.saint-remi.fr/details-catalogues.php?id=1228&PSRC=%2F%3Fpage%3D3

Je parle de sa vie mystique et non son pontificat dont on sait qu'il exaspère les intégristes comme les progressistes (pour utiliser les dénomination communément comprises ). Oculus n'est pas intégristes , il se pose les question sur sa vie interiere car il ne la connait pas et ce livre lui donnera quelque réponse . Quant à vous et à tes amis je vous souhaite d'arriver à la même vie mystique que Jean Paul II , car la doctrine ,le magistère ... sont en vue d'une mystique et non l'inverse
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Jeu 28 Avr 2011, 22:49

fredsinam a écrit:
Chris Prols a écrit:
Ou alors celui-là:

http://www.saint-remi.fr/details-catalogues.php?id=1228&PSRC=%2F%3Fpage%3D3

Je parle de sa vie mystique et non son pontificat dont on sait qu'il exaspère les intégristes comme les progressistes (pour utiliser les dénomination communément comprises ). Oculus n'est pas intégristes , il se pose les question sur sa vie interiere car il ne la connait pas et ce livre lui donnera quelque réponse . Quant à vous et à tes amis je vous souhaite d'arriver à la même vie mystique que Jean Paul II , car la doctrine ,le magistère ... sont en vue d'une mystique et non l'inverse

salut

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 01:03

Citation :
car la doctrine ,le magistère ... sont en vue d'une mystique et non l'inverse


Justement Fred.

Vous, vous voulez la mystique sans la doctrine, sans le magistère.

La doctrine et le magistère, ce sont l'exposition et l'explication des objets de foi révélés.

Les Mystiques ne font pas ce qui leur chante, ils ont comme base la foi, la doctrine et le magistère, et c'est ce qui leur permet, par une grâce spéciale, d'atteindre de si hauts sommets.

Revenir en haut Aller en bas
christianK



Masculin Messages : 953
Inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 01:05

nilamitp a écrit:
un évêque ou un prêtre qui fume un joint en cachette, ce n'est pas très grave...

Ils peuvent faire bien pire que cela: s'en prendre sciemment aux âmes des fidèles.

comme Küng l'hérésiarque et Gaillot l'apostat.


Pensez-vous vraiment que le cervelet de Gaillot a des capacités d'apostasie?
Revenir en haut Aller en bas
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 01:26

Chris Prols a écrit:


[
Lors des JMJ, les éboueurs ramassaient des quantités folles de préservatifs usagés... de bouteilles de bière et autres... !

Pour avoir fait 3 JMJ, je n'ai jamais vu rien de tel. C'est dégoûtant de votre part de faire de cet événement saint une partouse de jeunes en manque de cul.


Vive le Grand et Saint JP II.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28468
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 13:23

Chris Prols a écrit:

Pour sûr!!! Ils ont besoin de leur grande figure de saint pour assoir encore plus leur oeuvre de démolition. Alors ils ont pris Wojtyla la super star. Si vous saviez les millions qu'ont coûté ses voyages, vous auriez des frissons. Et tout cet argent pourquoi?

Pour faire connaître Jésus Christ.

Les chrétiens n'ont jamais été autant persécutés dans le siècle passé que depuis ces vingt dernières années, l'avortement jamais été tant utilisé, la pornographie jamais autant étendue, le délitement des familles jamais autant consommé.

Et tout ça à cause de Jean Paul II ?

Lors des JMJ, les éboueurs ramassaient des quantités folles de préservatifs usagés... de bouteilles de bière et autres...

Vous ne confondez pas avec une bonne vieille Saint-Jean québécoise ? Laughing


Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 13:41

Citation :
Posez la question à Dieu. Pourquoi a-t-il donné le miracle exigé selon vous ? Par la puissance de Satan ?


Voici ce que Dieu pense des miracles accomplis en son nom en l'absence de la justice qui va avec:

Citation :
Matthieu 7; 22-23
Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : «Il ne suffit pas de me dire : “Seigneur, Seigneur !”, pour entrer dans le Royaume des cieux ; mais il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ce jour-là, beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons été prophètes, en ton nom que nous avons chassé les démons,en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?” Alors je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui faites le mal !”[/

Donc , si les miracles ( et en plus BEAUCOUP ) étaient suffisants même pas pour la Sainteté , mais déjà pour le Salut , est-ce que vous trouveriez cette phrase dans l'évangile qui réfute
me semble-t-il la valeur prétendument divine que le catholicisme attribue à l'absence d'explication médicale du miracle et qui repose donc sur les fragiles et provisoires connaissances médicales
du moment ...
que fera l'Eglise si la soeur guérie par l'intercession de J-P II rechute ???
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28468
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 13:55

Comment est née l’amitié de Karol Wojtyla et Joseph Ratzinger ?

Entretien de Benoît XVI à la TV polonaise, 16 octobre 2005


ROME, Jeudi 28 avril 2011 (ZENIT.org) - Comment est née l'amitié de Karol Wojtyla et Joseph Ratzinger ? Benoît XVI en a parlé en 2005, à l'occasion de l'anniversaire de l'élection de Jean-Paul II, le 16 octobre, à l'occasion de la « Journée Jean-Paul II » célébrée en Pologne chaque année à cette date.

Benoît XVI répondait aux questions de Andrzej Majewski, responsable des émissions catholiques pour la télévision publique polonaise

Voici les principaux passages de cet entretien exceptionnel:

A. Majewski - Saint Père, comment est née cette amitié et quand votre Sainteté a-t-elle connu le Cardinal Karol Wojtyla?

Benoît XVI - Personnellement, j'ai fait sa connaissance lors des deux pré-conclave et conclave de 1978. J'avais naturellement entendu parler du Cardinal Wojtyla, au départ surtout dans le contexte de l'échange de lettres entre les évêques polonais et allemands, en 1965. Les cardinaux allemands m'ont raconté combien le mérite et la contribution de l'Archevêque de Cracovie étaient grands et qu'il était vraiment l'âme de cette correspondance réellement historique. J'avais également eu écho, par des amis universitaires, de sa philosophie et de sa stature de penseur. Mais comme je l'ai dit, la première rencontre personnelle a eu lieu lors du conclave de 1978. Dès le départ, j'ai éprouvé une grande sympathie et, grâce à Dieu, sans l'avoir méritée, j'ai reçu dès le début le don de son amitié. Je suis reconnaissant de cette confiance qu'il m'a accordée, sans que je le mérite. Surtout en le voyant prier, j'ai vu et pas seulement compris, j'ai vu que c'était un homme de Dieu. Telle était l'impression fondamentale: un homme qui vit avec Dieu, et même en Dieu. Ensuite, j'ai été impressionné par sa cordialité sans préjugés vis-à-vis de moi. Au cours de ces rencontres du pré-conclave des cardinaux, il a pris plusieurs fois la parole et, là, j'ai eu l'occasion d'apprécier l'envergure du penseur. Ainsi était née, en toute simplicité, une amitié qui venait vraiment du cœur et, juste après son élection, le Pape m'a appelé plusieurs fois à Rome pour des entretiens et, à la fin, il m'a nommé préfet de la congrégation pour la Doctrine de la Foi.

A. Majewski - Donc, cette nomination et cette convocation à Rome n'ont pas été une surprise?

Benoît XVI - Pour moi c'était un peu difficile, parce que depuis le début de mon épiscopat à Munich, par la consécration comme évêque dans la cathédrale de la ville, il y avait pour moi comme une obligation, presque un mariage avec ce diocèse, et ils avaient aussi souligné que j'étais, depuis dès décennies, le premier évêque originaire du diocèse. Je me sentais donc très engagé et lié à ce diocèse. Puis il y avait des problèmes difficiles qui n'étaient pas encore résolus, et je ne voulais pas quitter le diocèse avec des problèmes non résolus. J'ai discuté de tout cela avec le Saint Père, avec cette grande ouverture et avec cette confiance qu'avait le Saint Père, qui était très paternel à mon égard. Il m'a alors donné le temps de réfléchir, lui-même voulait réfléchir. Il a fini par me convaincre, parce que c'était la volonté de Dieu. J'ai pu ainsi accepter cet appel et cette grande responsabilité, pas facile, qui en soi dépassait mes capacités. Mais confiant dans la bienveillance paternelle du Pape et guidé par l'Esprit Saint, j'ai pu dire oui.

A. Majewski - Cette expérience dura plus de vingt ans...

Benoît XVI - Oui, je suis arrivé en février 1982 et elle a duré jusqu'à la mort du Pape, en 2005.

A. Majewski - Quels sont, selon vous, Saint Père, les points les plus significatifs du pontificat de Jean Paul II?

Benoît XVI - Je dirais que l'on peut adopter deux points de vue: un externe, sur le monde, et un interne, sur l'Eglise. En ce qui concerne le monde, il me semble que le Saint Père, avec ses discours, sa personne, sa présence, sa capacité de convaincre, a créé une nouvelle sensibilité pour les valeurs morales, pour l'importance de la religion dans le monde. Cela a entraîné une nouvelle ouverture, une nouvelle sensibilité pour les problèmes de la religion, pour la nécessité de la dimension religieuse chez l'homme et, par dessus tout, l'importance de l'Evêque de Rome s'est accrue de manière inimaginable. Tous les chrétiens, malgré les différences et malgré leur non reconnaissance du successeur de Saint Pierre, ont reconnu qu'il était le porte parole de la chrétienté. Personne d'autre au monde, ne peut parler ainsi au nom de la chrétienté au niveau mondial ni donner voix et force à la réalité chrétienne dans l'actualité du monde. Mais aussi pour la non-chrétienté et pour les autres religions, c'était lui, le porte parole des grandes valeurs de l'humanité. Il faut aussi dire qu'il est parvenu à créer un climat de dialogue entre les grandes religions et un sens commun des responsabilités à l'égard du monde, mais aussi que les violences et les religions sont incompatibles et que, ensemble, nous devons chercher le chemin de la paix, dans le cadre de notre responsabilité commune de l'humanité.

En ce qui concerne par ailleurs la situation de l'Eglise. Je dirais que, avant tout, il a su susciter l'enthousiasme des jeunes pour le Christ. Il s'agit d'une chose nouvelle, si nous pensons à la jeunesse de 1968 et des années 70. Seule une personne aussi charismatique pouvait susciter l'enthousiasme de la jeunesse pour le Christ et pour l'Eglise, ainsi que pour des valeurs exigeantes, lui seul pouvait réussir de cette façon à mobiliser la jeunesse du monde pour la cause de Dieu et pour l'amour du Christ. Il a créé dans l'Eglise, je pense, un nouvel amour pour l'Eucharistie . Nous sommes encore dans l'année de l'Eucharistie, qu'il a voulue avec tant d'amour; il a créé une nouvelle perception de la grandeur de la Divine Miséricorde ; et il a aussi beaucoup approfondi l'amour pour la Sainte Vierge , et il nous a ainsi conduits à une intériorisation de la foi et, en même temps, à une plus grande efficacité. Naturellement, il importe de mentionner également, comme nous le savons tous, sa contribution aux grands changements dans le monde en 1989, à l'effondrement du soi-disant socialisme réel.

A. Majewski - Au cours de vos rencontres personnelles et des entretiens avec Jean Paul II, qu'est-ce qui vous impressionnait le plus? Votre Sainteté, pourriez-vous nous raconter vos dernières rencontres avec lui, celles de cette année, peut-être?

Benoît XVI - Oui, nos deux dernières rencontres ont eu lieu, la première, à la polyclinique Gemelli , aux alentours du 5-6 février; et la deuxième, la veille de sa mort, dans sa chambre. Lors de la première rencontre, le Pape souffrait visiblement, mais il était pleinement lucide et très présent. J'y étais allé simplement pour un entretien de travail, parce que j'avais besoin qu'il prenne quelques décisions. Le Saint Père, bien que souffrant, suivait avec grande attention ce que je disais. Il me communiqua ses décisions en peu de mots, me donna sa bénédiction, me salua en allemand, tout en m'accordant sa pleine confiance et son amitié. Pour moi, cela a été très émouvant de voir, d'une part, qu'il souffrait en union avec le Seigneur souffrant, qu'il portait sa souffrance avec le Seigneur et pour le Seigneur; et, d'autre part, de voir qu' il resplendissait d'une sérénité intérieure et d'une lucidité complète.

La seconde rencontre a eu lieu le jour précédant sa mort: il était manifestement plus souffrant, entouré de médecins et d'amis. Il était encore très lucide, il m'a donné sa bénédiction. Il ne pouvait plus parler beaucoup. Pour moi, cette patience dans la souffrance qui fut la sienne a été un grand enseignement; surtout de voir et de sentir combien il était entre les mains de Dieu et comment il s'abandonnait à la volonté de Dieu. Malgré les douleurs visibles, il était serein, parce qu'il était entre les mains de l'Amour Divin.

A. Majewski - Très Saint Père, vous évoquez souvent dans vos discours le souvenir de Jean Paul II, et vous dites que c'était un grand Pape, un prédécesseur regretté et vénéré. Nous pensons toujours à vos paroles prononcées lors de la messe du 20 avril dernier, des paroles spécialement dédiées à Jean-Paul II. C'est vous, Saint Père, qui avez dit, je cite: « c'est comme s'il me tenait fortement par la main, je vois ses yeux rieurs et j'entends les paroles, qu'il m'adresse en particulier: ‘N'aie pas peur!' ». Saint Père, une question très personnelle: continuez-vous à sentir la présence de Jean-Paul II, et si oui, de quelle manière?

Benoît XVI - Certainement, je commence par répondre à la première partie de votre question. En parlant de l'héritage du Pape tout à l'heure, j'ai oublié de parler des nombreux documents qu'il nous a laissés - 14 encycliques, beaucoup de lettres pastorales et tant d'autres - et tout ceci représente un patrimoine richissime qui n'est pas encore suffisamment assimilé dans l'Eglise. Je pense que j'ai pour mission essentielle et personnelle de ne pas promulguer de nombreux nouveaux documents mais de faire en sorte que ces documents soient assimilés, car ils constituent un trésor très riche , ils sont l'authentique interprétation de Vatican II . Nous savons que le Pape était l'homme du Concile, qu'il avait assimilé intérieurement l'esprit et le lettre du Concile et, par ces textes, il nous fait vraiment comprendre ce que voulait et ce que ne voulait pas le Concile. Il nous aide à être véritablement Eglise de notre temps et des temps futurs.

A présent, j'en viens à la deuxième partie de votre question. Le Pape est toujours à mes côtés par ses textes: je l'entends et le vois parler, et je peux rester en dialogue continu avec le Saint Père, parce qu'il me parle toujours avec ces mots; je connais également l'origine de beaucoup de textes, et je me souviens des dialogues que nous avons eu sur l'un ou l'autre d'entre eux. Je peux poursuivre le dialogue avec le Saint Père. Naturellement, cette proximité qui passe par les mots est une proximité non seulement avec les textes, mais avec la personne, derrière les textes j'entends le Pape lui-même. Un homme qui va auprès du Seigneur, qui ne s'éloigne pas: de plus en plus je sens qu'un homme qui va auprès du Seigneur se rapproche encore davantage et je sens que, par le Seigneur, il est proche de moi, parce que je suis proche du Seigneur. Je suis proche du Pape et lui, maintenant, m'aide à être près du Seigneur et je cherche à entrer dans son climat de prière, d'amour du Seigneur, d'amour de la Sainte Vierge et je m'en remets à ses prières. Il y a également un dialogue permanent et aussi un « être proches », sous une forme nouvelle, mais une forme très profonde .

(...)

A. Majewski - Saint Père, au nom de tous les téléspectateurs, je vous remercie de tout cœur pour cette interview. Merci, Saint Père.

Benoît XVI - Merci à vous.

[Traduction réalisée par Radio Vatican]

http://www.zenit.org/article-27743?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 14:05

Oculus a écrit:
Citation :
Posez la question à Dieu. Pourquoi a-t-il donné le miracle exigé selon vous ? Par la puissance de Satan ?


Voici ce que Dieu pense des miracles accomplis en son nom en l'absence de la justice qui va avec:

Citation :
Matthieu 7; 22-23
Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : «Il ne suffit pas de me dire : “Seigneur, Seigneur !”, pour entrer dans le Royaume des cieux ; mais il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ce jour-là, beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons été prophètes, en ton nom que nous avons chassé les démons,en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?” Alors je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui faites le mal !”[/

Donc , si les miracles ( et en plus BEAUCOUP ) étaient suffisants même pas pour la Sainteté , mais déjà pour le Salut , est-ce que vous trouveriez cette phrase dans l'évangile qui réfute
me semble-t-il la valeur prétendument divine que le catholicisme attribue à l'absence d'explication médicale du miracle et qui repose donc sur les fragiles et provisoires connaissances médicales

Théologiquement, un miracle vient nécessairement de Dieu, sinon ce n'en est pas un. Ici, l'on comprend surtout que certains se revendiqueront prophètes alors qu'ils ne l'étaient pas.
Pour la béatification de JPII, c'est le Magistère infaillible qui entre en jeu. Si le miracle est reconnu, c'est que c'en est un.
Ayez un peu de foi.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 20:01

Prions pour que la béatification de Jean-Paul II soit une énorme fête pour tous les chrétiens, à la gloire du Christ ressuscité...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12219
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Ven 29 Avr 2011, 23:32

Prions aussi pour les évêques, prêtres, religieux, catéchistes et chrétiens assassinés par les dictatures sud-américaines...., les prêtres ouvriers réduits au silence, les millions de morts du sida....
Tous l'attendent au paradis des saints.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Sam 30 Avr 2011, 13:43

D'accord. Cela dit, je ne crois pas que Jean-Paul II ait une quelconque responsabilité dans la mise au pouvoir des dictateurs, quel que soit le Pays, pas plus que dans la prolifération de cette saleté de maladie qu'est le sida. Benoît XVI a donné la marche à suivre pour éviter cette maladie dans les rapports sexuels, ce en quoi il a mil fois raison et se trouve parfaitement dans son rôle de chef de l'Eglise catholique...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28468
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Sam 30 Avr 2011, 13:54

salut

Certains accusent l'Église d'être responsable des morts du sida en ne prônant pas l'usage du préservatif. C'est ridicule ! L'Église donne des moyens qui, s'ils sont bien appliqués, aideront mieux à réduire la prolifération du sida qu'une capote non-réutilisable...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12219
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Sam 30 Avr 2011, 14:19

Loup Ecossais a écrit:
D'accord. Cela dit, je ne crois pas que Jean-Paul II ait une quelconque responsabilité dans la mise au pouvoir des dictateurs, quel que soit le Pays, pas plus que dans la prolifération de cette saleté de maladie qu'est le sida. Benoît XVI a donné la marche à suivre pour éviter cette maladie dans les rapports sexuels, ce en quoi il a mil fois raison et se trouve parfaitement dans son rôle de chef de l'Eglise catholique...

Tout en reconnaissant que JPII a eu une importance réelle (bien que je ne pense pas qu'il soit pour grand chose dans la chute du communisme ni du mur) il faut quand même se souvenir qu'il est le pape qui a condamné la Théologie de la Libération (donnant ainsi indirectement un blanc seing aux escadrons de la mort suds américains qui ont assassiné de nombreux ecclésiastiques et laïc chrétiens lâchés par l'église romaine) et de nombreux théologiens, qu'il a promu l'opus dei qui tient maintenant les rênes de la curie, qu'il a supprimé les prêtres ouvriers et les mouvements issus du Sillon de Sangnier auprès des plus démunis, que, s'il n'a pas ouvertement condamné (interdit) le préservatif, il a laissé entendre qu'il valait mieux se le mettre à l'index (que ça ne soit pas la solution universelle ou pas c'est un moyen parmi d'autres).... Et sans même évoquer ce qui tourne autour de la mort étrange de son prédécesseur qui voulut remettre de l'ordre dans la maison vaticane (avec ses banques sulfureuses et ses accointances avec une soi-disant maçonnerie chrétienne).

Sans parler de la mise en avant des Légionnaires du Christ (Maciel qui failli être béatifié) et de qq mouvements néo... à caractère sectaire, de la couverture donnée aux affaires de pédophilie...

Faut pas seulement lire les bonnes âmes faut aussi lire les autres qui ne sont pas forcément hostiles à l'église romaine.


Dernière édition par adamev le Sam 30 Avr 2011, 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Sam 30 Avr 2011, 14:26

Cher Adamev, la condamnation de la théologie de la libération et l'arrêt des expériences trop teintées de marxisme des prêtres ouvriers fut nécessaire à une époque où le clergé fut tenté par le communisme.

Vous êtes d'une génération qui n'a pas encore compris qu'il y eu, au cours du XIX° et du XX° s. une série d'idéologies mortifères que l'Eglise dénonça. Vous le comprenez certainement pour le capitalisme pur, le Nationalisme et le Nazisme. Mais vous avez du mal pour la société de consommation, l'hédonisme actuel et le Marxisme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12219
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Sam 30 Avr 2011, 14:48

Il suffit de lire les différents syllabus pour comprendre que l'église romaine (institution) condamne par avance tout ce qui n'est pas sa pensée. Qu'elle fonctionne le plus souvent en "tout/rien" sans même essayer de comprendre ce qu'il y a derrière le mouvement des idées pour en tirer le bien et en être porteuse.

Au sujet du marxisme nous avons déjà eu une discussion sur le sujet. Vous confondez, comme beaucoup de cléricaux (et il y a une raison politique à celà), le marxisme qui était une dénonciation de la société esclavagiste du début de l'ère industrielle (à l'ordre de laquelle était assez largement associée l'église romaine) avec sa déviation que fut le matérialisme léniniste et stalinien.

Quant à l'hédonisme il n'est que la vapeur échappée de la marmite de dizaines de siècles de plomb dans lesquels l'église romaine a joué un rôle déterminant (qui ne fut pas cependant que négatif).

Quant à la société de consommation, malgré ses excès, elle est que je sache assez largement à la source du progrès économique, social et intellectuel. Je vous accorde que nous ne sommes pas encore dans le plus parfait des mondes. Il semblerait bien qu'actuellement des peuples, pourtant aux antipodes de notre société occidentale chargée de tous les péchés, aspirent à bénéficier de ces progrès (contre les obscurantismes religieux et d'état).

Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Sam 30 Avr 2011, 14:57

Citation :
Quant à l'hédonisme il n'est que la vapeur échappée de la marmite de dizaines de siècles de plomb dans lesquels l'église romaine a joué un rôle déterminant (qui ne fut pas cependant que négatif).

Et le rôle déterminant de la maçonnerie, particulièrement négatif et dissolvant, qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12219
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Sam 30 Avr 2011, 17:31

Chris Prols a écrit:
Citation :
Quant à l'hédonisme il n'est que la vapeur échappée de la marmite de dizaines de siècles de plomb dans lesquels l'église romaine a joué un rôle déterminant (qui ne fut pas cependant que négatif).

Et le rôle déterminant de la maçonnerie, particulièrement négatif et dissolvant, qu'en pensez-vous?

A peine 300 ans contre 15 siècles...
Des millions de chrétiens romains (voire milliard) contre quelques dizaines de milliers de maçons.... Une institution fortement centralisée et hiérarchisée ayant à sa disposition des millions d'agents (clercs et laïcs) contre quelques centaines de loges dispersées sans véritables contacts entre elles sauf à partir de XIXème siècle... Des prélats puissants introduits auprès des pouvoirs contre quelques dizaines de milliers de maçons "citoyens ordinaires"...

Fallait pas ouvrir les écoles chrétiennes aux idées des Lumières Basketball Fallait pas y enseigner la philosophie, les arts libéraux, les sciences sociales... Le tort de cette église que vous représentez c'est d'avoir ouvert l'esprit des gens et de n'avoir pas su les accompagner, voire les précéder, sur le chemin des connaissances et des savoirs. Notez que je n'ai pas écrit Connaissance car je pense qu'en cette matière elle est aussi ignorante que nous pouvons l'être et que l'Esprit Saint (inspiration divine) est un outil commode pour empêcher les gens de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Dim 01 Mai 2011, 21:01

Citation :
Théologiquement, un miracle vient nécessairement de Dieu, sinon ce n'en est pas un. Ici, l'on comprend surtout que certains se revendiqueront prophètes alors qu'ils ne l'étaient pas.
Pour la béatification de JPII, c'est le Magistère infaillible qui entre en jeu. Si le miracle est reconnu, c'est que c'en est un.
Ayez un peu de foi

merci Philippe , j'apprecie particulièrement votre courtoisie et gentillesse sur ce forum.

Cependant , dans ce cas précis vous vous trompez , la béatification est un acte qui n'engage pas le Magistère infaillible de l'Eglise .
Parceque c'est en fait une autorisation délivrée à une ou des eglises locales de rendre un culte
au Bienheureux ou à la Bienheureuse .
La canonisation , engage , elle le magistère infaillible parcequ'elle est une affirmation de foi
face à l'Eglise Universelle .
Toute l'ambiguité est que pour un Pape qui par définition représente l'Eglise Universelle , donner
une autorisation à l'Eglise de Rome ou de Cracovie de lui rendre un culte , équivaut dans l'esprit de la plupart des gens à une proclamation de foi de l'Eglise universelle . mais en fait , non,
elle n'est pour l'instant délivrée qu'à deux eglises locales : Rome et Cracovie .
par ailleurs un deuxième miracle n'est pas inéluctable , Mère thérésa attend toujours , je crois.

Pour le Miracle , je vous redit qu'il me semble bien fragile :
1) une absence d'explication Humaine ( médicale ) n'équivaut pas à une origine divine .
2) particulièrement face à une maladie neurologique chronique où des phases de rémission
et de rechutes ne sont pas complètement à exclure ...
3) par ailleurs , qu'est-ce qui prouve que quand on prie un(e) Saint(e) , c'est bien celui-ci qui répond et intercède ??? Smile est-ce que ça ne peut pas être un copain Saint qui l'aime bien qui lui donne un petit coup de pouce ? pouvez-vous exclure une école du miracle dans la communion des saints ??? c'est une réflexion que je me suis faite et que je trouve rigolote ?

Bon cela dit , il est béatifié , tout le monde est content , ça a fait une belle cérémonie dans une belle journée , avec de belles retransmissions télévisées , et ils eurent beaucoup de petits colifichets et babioles bénies , tout le monde il est content , c'est largement positif .
c'était sans doute le but, pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Dim 01 Mai 2011, 21:40

adamev a écrit:
Prions aussi pour les évêques, prêtres, religieux, catéchistes et chrétiens assassinés par les dictatures sud-américaines...., les prêtres ouvriers réduits au silence, les millions de morts du sida....
Tous l'attendent au paradis des saints.

Les millions de mort du Sida, mais bien sur... Vous surestimé l'influence de la papauté ( d'ailleurs si vraiment le Pape était écouté et que les gens s'abstenait et était réelement fidèle, c'est ce que préconise le Pape et son prédécesseur, et il n'a jamais dit jamais qu'il ne faut pas mettre un préservatif quand on fait le péché d'adultère, forcement l'épidémie regrésserait).

Alors d'après vous les musulmans , les évangéliques (nombreux en Afrique) écoutent le Pape... ca c'est nouveau.


Dernière édition par louis74 le Dim 01 Mai 2011, 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Dim 01 Mai 2011, 21:52

Oculus a écrit:
3) par ailleurs , qu'est-ce qui prouve que quand on prie un(e) Saint(e) , c'est bien celui-ci qui répond et intercède ??? Smile est-ce que ça ne peut pas être un copain Saint qui l'aime bien qui lui donne un petit coup de pouce ? pouvez-vous exclure une école du miracle dans la communion des saints ??? c'est une réflexion que je me suis faite et que je trouve rigolote ?
parce que les saints du Ciel (et les Anges) n'envient pas les prières que reçoivent les autres, et qu'ils ont l'éternité pour répondre aux leurs, ce qu'ils font à condition que ça se soit possible c-à-d que ça ne nuise pas aux Salut d'une âme ou d'une autre (en rendant leur vie trop facile, ou en leur évitant une Épreuve décisive).

une prière est personnelle.

Faut-ils prier donc les saints délaissés?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28468
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Dim 01 Mai 2011, 23:00

Jean-Paul II est déclaré « bienheureux », un événement planétaire

Messe de béatification présidée par Benoît XVI


ROME, Dimanche 1er mai 2011 (ZENIT.org) - Jean-Paul II a été proclamé bienheureux par Benoît XVI, six ans après sa mort, en ce dimanche de la Miséricorde divine, et l'événement est planétaire, pour « croyants » et « non-croyants ». Pour la multitude, il est déjà saint. Pour Benoît XVI il a été un timonier de Vatican II.

Benoît XVI a présidé la messe de béatification sur le parvis de la basilique Saint-Pierre orné d'un jardin à l'italienne parfumé de milliers de plants de lavande bleue, de fleurs blanches et or, d'oliviers argentés centenaires, de buissons géométriquement taillés et de jeunes cyprès : un hommage de la région italienne des Pouilles à Jean-Paul II.

L'événemnt a été suivi par les télévisions d'une centaine de pays : 2300 journalistes, de 101 pays, ont été accrédités par le Saint-Siège, tous media confondus. De nombreux sites Internet permettaient de suivre l'événement dans leurs langues, ainsi que des centaines de radios. Des délégations officielles de plus de 87 pays, ont participé à l'événement.

Cette béatification avait été réclamée et espérée dès la messe de ses funérailles présidée sur ce même parvis, par le cardinal Joseph Ratzinger, alors doyen du collège cardinalice. Jean-Paul II s'est éteint le 2 avril 2005, veille liturgique du dimanche « de la miséricorde », institué le dimanche après Pâques par Jean-Paul II lui-même en l'an 2000, selon la demande faite par le Christ à sainte Faustine Kowalska.

Saint-Père, bénis-nous !

« Si souvent, tu nous a bénis de cette place. Saint-Père, aujourd'hui nous t'en prions, bénis-nous! »: ce dernier ajout de Benoît XVI à son homélie a été salué par les applaudissements de la foule de plus d'un million de personnes rassemblées une nouvelle fois par Jean-Paul II à Rome.

On ne pouvait pas ne pas entendre un écho de cette « canonisation anticipée » de la messe de funérailles, le 8 avril 2005, lorsque le cardinal Ratzinger disait : « Pour nous tous, demeure inoubliable la manière dont en ce dernier dimanche de Pâques de son existence, le Saint-Père, marqué par la souffrance, s'est montré encore une fois à la fenêtre du Palais apostolique et a donné une dernière fois la Bénédiction Urbi et Orbi. Nous pouvons être sûrs que notre Pape bien-aimé est maintenant à la fenêtre de la maison du Père, qu'il nous voit et qu'il nous bénit [applaudissements]. Oui, puisses-tu nous bénir, Très Saint Père, nous confions ta chère âme à la Mère de Dieu, ta Mère, qui t'a conduit chaque jour et te conduira maintenant à la gloire éternelle de son Fils, Jésus Christ, notre Seigneur. Amen. » [applaudissements].

La foule, pour la première fois scandait : « Santo Subito », « Saint tout de suite ». Frédéric Mounier souligne dans La Croix, la force de la voix du peuple en titrant qu'il a déjà « canonisé » Jean-Paul II ! « Une fête de la foi pour ouvrir les portes au Christ », a titré L'Osservatore Romano en reprenant le leitmotiv du 22 octobre 1978, écrit en grande lettres en italien entre les colonnes du « bras de Charlemagne » de la colonnade du Bernin.

D'autres passages significatifs de l'homélie de Benoît XVI ont été d'instinct applaudis par la foule, comme un seul homme, notamment le passage en polonais de l'homélie, sinon toute en italien. Car c'est le diocèse de Rome « le protagoniste » de la cause de béatification, ce qui explique la présence de son choeur et de son orchestre, sous la direction de Mgr Marco Frisina. Et que c'est le cardinal Agostino Vallini, vicaire de Benoît XVI pour Rome, qui a rappelé la biographie de Jean-Paul II et a demandé au pape de le béatifier, au début de la célébration. Il était accompagné du postulateur, Mgr Slawomir Oder, Polonais, mais prêtre du diocèse de Rome. Et c'est donc l'évêque de Rome qui devait présider la béatification de son prédécesseur.

Ne pas avoir peur de se dire chrétiens

En polonais, le pape a déclaré : « Par son témoignage de foi, d'amour et de courage apostolique, accompagné d'une grande charge humaine, ce fils exemplaire de la nation polonaise a aidé les chrétiens du monde entier à ne pas avoir peur de se dire chrétiens, d'appartenir à l'Église, de parler de l'Évangile. En un mot : il nous a aidés à ne pas avoir peur de la vérité, car la vérité est garantie de liberté ».

Des pèlerins du monde entier - parmi les 80.000 Polonais et les 40.000 Français - avaient convergé avant l'aube vers la place Saint-Pierre, prenant au sérieux l'invitation à créer l'événement : la première « Nuit blanche de prière » dans Rome, autour de 8 églises du centre historique : ils marchaient en chantant, en scandant le nom de Jean-Paul II, et en priant.

Au matin, la pluie fine avait cessé et un léger voile de nuages protégeait encore des rayons brûlants du soleil romain les foules éprouvées par le voyage et l'inconfort de la nuit. Une seconde nuit d'insomnie spirituelle s'annonce pour beaucoup : les portes de la basilique resteront ouvertes pour que tous ceux qui le voudront puissent vénérer le nouveau bienheureux, dont le cercueil a été placé dans la basilique, devant l'autel de la Confession. Benoît XVI et les cardinaux ont été les premiers à lui rendre hommage, puis les familles royales, les chefs d'Etat et de gouvernement, les diplomates, les évêques, les prêtres - 800 étaient présents autour de l'autel et ont distribué la communion - et les fidèles.

Le cliché d'un photographe polonais

A 10 h, Benoît XVI était apparu, venant de la Porte de Bronze, avant de faire un tour de la place debout dans la mercedes blanche découverte, tandis que la procession avançait par le couloir central. Il avait revêtu une chasuble scintillante et une mitre portées naguère par Jean-Paul II. Et il a célébré l'eucharistie en utilisant un calice utilisé par Jean-Paul II les dernières années de sa vie.

La formule de béatification a été prononcée par le pape, en latin, depuis son trône placé sous la loggia des bénédictions, à l'abri d'un dais rouge : « (...) Par notre autorité ecclésiastique nous décidons que le vénérable Serviteur de Dieu Jean-Paul II, pape, sera appelé désormais du nom de « bienheureux » et que sa fête sera célébrée le 22 octobre (...) ».

La photo géante de Jean-Paul II, longuement acclamé et applaudi, a alors été dévoilée à la loggia, fleurie de rouge et d'or pour l'occasion : le cliché fait par un photographe vaticaniste polonais, Grégoire Galaszka, en 1995, montre un pape joyeux. Soeur Tobiana, l'une des religieuses polonaises qui prenait soin de l'appartement pontifical de Jean-Paul II, soeur Marie-Simon-Pierre, la religieuse de Maternités catholiques d'Aix, guérie par l'intercession du pape Wojtyla, sont venues en procession apporter à gauche de l'autel, une relique du nouveau bienheureux : du sang prélevé autrefois pour une éventuelle transfusion, dans une ampoule de verre, sertie dans un reliquaire orné de rameaux d'olivier d'argent, et dû à un artisan romain. Elles étaient suivies de deux jeunes du diocèse de Rome, et deux du diocèse d'Aix-en-Provence, portant des flammes, et d'enfants portant des fleurs.

Ce cliché transmet ce trait de caractère que soulignait le cardinal Vallini : un optimisme « fondé sur la confiance dans la Providence divine ». Avant la célébration, la foule a prié le chapelet de la miséricorde enseigné par le Christ à sainte Faustine. Et la prière jaculatoire enseignée à Faustine, et inscritre sous l'icône du Christ miséricordieux est justement une déclaration de confiance : « Jésus j'ai confiance en toi », « Jezu Ufam Tobie ». Une confiance que n'ont pas ébranlé les deuils de l'enfance et de l'adolescence, « l'expérience tragique de deux dictatures », l'attentat de 1981, la progression de la maladie, a rappelé le cardinal italien. Au contraire, il a ouvert partout où ses voyages et les media l'ont conduit, des « horizons d'espérance ».

Le cardinal Vallini a souligné le « témoignage » rendu au bien qu'il a accompli « par les délégations du monde et des millions d'hommes et de femmes, croyants et non croyants, qui ont reconnu en lui un signe évident de l'amour de Dieu pour l'humanité ».

Le timonier de Vatican II

Benoît XVI a rappelé toutes les circonstances liturgiques - significatives - de ce jour : Dimanche de la Miséricorde, premier jour du mois de Marie, fête de saint Joseph Travailleur. Et il a commenté l'Evangile de Jean en disant : « La béatitude éternelle de Jean-Paul II, qu'aujourd'hui l'Église a la joie de proclamer, réside entièrement dans ces paroles du Christ : « Tu es heureux, Simon » et « Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru ».

Le pape a fait aussi observer le sens des béatifications du pontificat de Jean-Paul II en disant : « Aujourd'hui, son nom s'ajoute à la foule des saints et bienheureux qu'il a proclamés durant les presque 27 ans de son pontificat, rappelant avec force la vocation universelle à la dimension élevée de la vie chrétienne, à la sainteté, comme l'affirme la Constitution conciliaire Lumen gentium sur l'Église ».

Il a rappelé combien le pape Wojtyla a été un « timonier » de Vatican II, et qu'il avait la vocation de faire entrer l'Eglise dans le IIIe millénaire. Il a souligné aussi cet axe essentiel du pontificat : « Son message a été celui-ci : l'homme est le chemin de l'Eglise, et le Christ est le chemin de l'homme », faisant renaître « l'espérance » en montrant combien Dieu « a une influence sur l'histoire », une espérance naguère comme « cédée au marxisme et à l'idéologie du progrès » et par lui « légitimement revendiquée pour le Christianisme ».

Mais les applaudissements de cette foule bigarrée, multi-culturelle, de toutes les générations, et de toutes les latitudes, et états de vie - jeunes, familles, religieux, prêtres - se sont répétés davantage encore lorsque Benoît XVI a comme en confidence évoqué son rapport personnel avec celui qui l'a appelé de Bavière pour servir l'Eglise à Rome : « J'ai pu lui être proche et vénérer toujours plus sa personne pendant 23 ans ».

Sa vocation sacerdotale

Il a confié : « Mon service a été soutenu par sa profondeur spirituelle, par la richesse de ses intuitions. L'exemple de sa prière m'a toujours frappé et édifié : il s'immergeait dans la rencontre avec Dieu, même au milieu des multiples obligations de son ministère ».

Ses derniers mois il n'en restait pas moins « Pierre », a fait observer le pape : « Et puis son témoignage dans la souffrance : le Seigneur l'a dépouillé petit à petit de tout, mais il est resté toujours un « rocher », comme le Christ l'a voulu ».

Surtout, la foule a applaudi l'allusion à la grande humilité de Jean-Paul II et à la vocation sacerdotale: « Sa profonde humilité, enracinée dans son union intime au Christ, lui a permis de continuer à guider l'Église et à donner au monde un message encore plus éloquent précisément au moment où les forces physiques venaient à lui manquer. Il a réalisé ainsi, de manière extraordinaire, la vocation de tout prêtre et évêque : ne plus faire qu'un avec ce Jésus, qu'il reçoit et offre chaque jour dans l'Eucharistie ».

Anita S. Bourdin

http://www.zenit.org/article-27765?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Lun 02 Mai 2011, 00:40

Et pendant ce temps, le sang de San Gennaro à Naples ne s'est pas liquéfié, comme il le fait depuis des siècles.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Lun 02 Mai 2011, 08:00

Peut-être n'en a-t-il plus besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Lun 02 Mai 2011, 23:05

Chris Prols a écrit:
Et pendant ce temps, le sang de San Gennaro à Naples ne s'est pas liquéfié, comme il le fait depuis des siècles.

Je ne vois pas le rapport Chris Prols ???

Voudrais tu être plus explicatif ??? je ne comprends pas le rapport avec Jean-Paul II !!! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Lun 02 Mai 2011, 23:10

Chris Prols a écrit:
Et pendant ce temps, le sang de San Gennaro à Naples ne s'est pas liquéfié, comme il le fait depuis des siècles.

Paniquez pas, il avait juste un jour de retard...

Citation :








SAN GENNARO RINNOVA IL MIRACOLO CON UN GIORNO DI RITARDO, NAPOLI TORNA A SPERARE



» pubblicato da Pier Paolo Petino in:
IL FATTO, cronaca < >
lunedì 2 maggio 2011 alle 12:21













Con
un giorno di ritardo, ma in questo periodo dell’anno non è inusuale,
San Gennaro ha ripetuto il prodigio della liquefazione del sangue. Il
miracolo, atteso dai fedeli, è avvenuto ieri mattina. Ma sabato
pomeriggio la teca contenente le due ampolle, era stata esposta nel
corso di una lunga cerimonia religiosa nel Duomo di Napoli senza che
avvenisse alcunché. Era già successo altre volte, in passato, che il
miracolo non si ripetesse nell’appuntamento del sabato precedente la
prima domenica di maggio.

http://www.videocomunicazioni.com/cronaca/san-gennaro-rinnova-il-miracolo-con-un-giorno-di-ritardo-napoli-torna-a-sperare.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Jean-Paul le grand   Lun 02 Mai 2011, 23:27

Et bien voilà avec un jour de retard :

Avec un jour de retard, mais cette fois de l'année n'est pas rare, San Gennaro a répété le miracle de la liquéfaction du sang. Le miracle, proposée par les fidèles, a eu lieu hier matin. Mais samedi après-midi, le cercueil contenant deux flacons avaient été exposés pendant une longue cérémonie religieuse dans la cathédrale de Naples sans rien se passe. Il était déjà arrivé à d'autres moments dans le passé que le miracle ne se répète pas dans la nomination, le samedi précédant le premier dimanche de mai.


Personnellement je me permettrai d'ajouter que il ne faut pas toujours être à l'affut de ces signes et de ces prodiges.

C'est une offense à Dieu dit St Jean de la Croix et un manque de Confiance.

D'autres grands mystiques l'ont dit aussi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Jean-Paul le grand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Saint Jean-Paul 2: c'est pour bientôt
» Histoire du pape Jean-Paul II, anecdotes de sa vie...
» Saint Jean-Paul II renversé par un météore noir : Cette oeuvre est-elle blasphématoire ou est-elle une grande icone ?
» ? 22 octobre : nous fêtons St Jean-Paul II ?
» Fioretti de saint Jean-Paul II (Fête le 22 octobre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: