DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Eglise et le pouvoir politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 25 Avr 2011, 17:19

L'Eglise et le pouvoir politique

De l'abbé Guillaume de Tanoüarn dans Monde & Vie :

"Lorsque la Première épître de Pierre enseigne: «Soyez soumis à toute autorité, même difficile», eh bien ! on peut dire que l’Église, à travers le premier pape, affirme qu’elle sera toujours du côté de l’autorité, quelle qu’elle soit. L’Église, si je puis dire, s’est toujours déclarée «légitimiste», en enseignant à ses ouailles que «la vraie vie est dans le Ciel». Le Pacte Républicain? En soi, ce n’est pas un problème pour elle. Avec l’empereur Théodose (380), et la chute de Rome (prise par Alaric en 410), une nouvelle époque commence pour l’Église. Elle ramasse le principe de légitimité politique, dont les Barbares ne peuvent se charger. Le monde occidental était romain. Il devient chrétien. Saint Ambroise, issu d’une famille de haute noblesse, et saint Augustin, ex-président de l’Académie impériale à Milan, ont tous deux une conscience aiguë de la situation et de ses difficultés. Tous deux enseignent que dans le chaos qui se dessine, l’autorité de l’Église est plus haute que le pouvoir de l’État. Ont-ils fragilisé l’ordre laïc par cet enseignement? Sans doute. Mais ils ont épargné au monde le chaos. Désormais dans la mémoire de l’Europe, l’Église mérite le beau titre de Mater et magistra, que lui redonnera Jean XXIII dans une de ses encycliques. Les évêques, un peu partout en Europe, sont les sauveurs du peuple.

Un partage s’effectue, qui durera jusqu’à la Révolution française. A l’État, le jeu politique, les alliances, les guerres et des pouvoirs régaliens pour assurer la justice et la sécurité. A l’Église, le domaine mouvant de la société civile, à propos duquel l’autorité politique lui doit des comptes, « en raison du péché » ainsi que l’enseigne saint Thomas, repris au XXe siècle par Jacques Maritain dans Primauté du spirituel. C’est ainsi que sous l’impulsion de l’Église se développent un droit de la guerre, une assistance vers les malades et les pauvres et un enseignement complet. L’Église, en quelque sorte, invente le social! L’État lui laisse le champ libre, à condition que réciproquement, elle n’intervienne pas dans le domaine politique. Ce partage des tâches, on peut l’appeler « laïcité » si l’on veut. C’est un pacte social.

A partir de la Révolution française et précisément au moment où l’Assemblée nationale publie la Déclaration des droits de l’homme, ce vieux commodat entre la puissance spirituelle et la puissance temporelle se trouve remis en cause. Désormais, l’État, supprimant les corporations et édictant toutes sortes de règlements collectifs, entend s’occuper du social et même, on le verra, se l’annexer. L’Église est mise en demeure d’avoir à se replier sur son domaine immédiat de compétence, à savoir la spiritualité et la conscience individuelle. La laïcité au sens moderne du terme trouve dans ce nouveau partage des tâches, opéré au détriment de l’Église institutionnelle, son domaine général de définition. Mais concrètement, ce que l’on appelle « laïcité » variera selon les époques et les États. Une seule revendication, qui est à l’origine de la modernité politique: l’espace public (ou le champ sociétal) appartient naturellement à l’État. Il faut reconnaître que la Liberté chrétienne, acquise depuis des siècles, a du mal à se résigner à cette annexion, qui, jusqu’aujourd’hui, n’est ni totale, ni définitive. Et puis, cette histoire a une suite. Les rapports de force s’inversent. Aujourd’hui ce sont les États-nations qui se trouvent en danger, alors que le Pouvoir est de plus en plus économique, c’est-à-dire planétaire. L’Église a très tôt entrevu cette nouvelle faiblesse des États. Pie XII, là dessus, avait cinquante ans d’avance. Son oeuvre en Italie a été de fortifier la puissance de l’État, malgré la ruine du fascisme et en sacrifiant la monarchie. D’une certaine façon, aujourd’hui, Jean Paul II et Benoît XVI, passant par dessus l’inertie politique de Jean XXIII et de Paul VI, continuent la politique de Pie XII, en l’universalisant. Qu’allait faire Benoît XVI à Westminster hall, en 2010, sinon soutenir l’État anglais, en soulignant que l’Église catholique – grande nouveauté pour l’Angleterre – fait partie des instances publiques non gouvernementales régulièrement consultées par l’État sur les décisions à prendre pour l’avenir du Pays? Elle a ainsi – dernier lambeau de « Doctrine sociale de l’Église » – un rôle public, qui, en réalité, est purement consultatif. La politique dite des « racines chrétiennes de l’Europe » participe de cette nouvelle praxis, foncièrement laïque: il s’agit pour l’Église de défendre les États, dont la légitimité est de plus en plus problématique et dont la fonction se cantonne désormais à servir de banque d’appoint en cas de crise économique ou de flux migratoires importants. Gageons que cette stratégie laïque et très institutionnelle n’aura qu’un temps. Mais l’Église a raison de désigner à l’avance l’adversaire: ce magma sociétal, qui est le Gros animal dont parlait Platon. Gros animal ? Platon voulait dire : le retour inéluctable de l’homme collectif à son animalité primale, animalité mécanisée, animalité technicisée, mais animalité irrépressible. Face à cette animalisation ou à cet ensauvagement, face à cette décérébration matérialiste, l’Église et les États doivent sans doute aujourd’hui faire cause commune pour sauver quelque chose de la civilisation humaine: une autorité transcendante, un pouvoir séparé : au moins un zest, un reste de raison commune. Cette guerre purement défensive des États – à grand renfort de démonstration médiatique – semble elle-même parfaitement vaine. On se demande, d’ailleurs – à part l’homme en blanc – qui a vraiment quelque chose de positif à opposer à la marée montante du consumérisme sociétal mondialisé."

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 25 Avr 2011, 22:45

L'Eglise a toujours été du côté du plus fort et n'a pas hésité à vendre des Polonais catholiques à un roi de Prusse protestant et les catholiques de l'Action Française au pouvoir maçonnique de la IIIème République.

Son problème actuel est d'après ce texte qu'elle ne sait pas très bien avec qui négocier.

Mais gageons que dès que cette période de transition sera passée et qu'on y verra plus clair, elle ira se vendre aux puissants en échange de quelque avantage.

La dernière trouvaille du Vatican est d'ailleurs de reprocher à l'Europe de ne pas vouloir se laisser submerger par l'islam...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 25 Avr 2011, 23:06

Jésus Christ est mon pote a écrit:
L'Eglise a toujours été du côté du plus fort et n'a pas hésité à vendre des Polonais catholiques à un roi de Prusse protestant et les catholiques de l'Action Française au pouvoir maçonnique de la IIIème République.

Son problème actuel est d'après ce texte qu'elle ne sait pas très bien avec qui négocier.

Mais gageons que dès que cette période de transition sera passée et qu'on y verra plus clair, elle ira se vendre aux puissants en échange de quelque avantage.

La dernière trouvaille du Vatican est d'ailleurs de reprocher à l'Europe de ne pas vouloir se laisser submerger par l'islam...

Je vois que sur beaucoup de topic tu attaques l'Eglise !

Tu fais des faux jugements car l'Eglise au contraire se met toujours du côté du plus faible, tu ne lis pas par exemple les homélies de notre Pape Benoit ???? l' Eglise ne se vend pas.... et donc où as tu trouvé que l'Eglise pense que nous sommes submergés pas l'Islam ???

L'Esprit de tolérance et la liberté religieuse cela existe en Europe !!!

Je ne gage rien du tout avec toi car je te sais perdant...

Je te répète Jésus veille sur Son Eglise et donc ...... mon coeur est rempli de Joie de le savoir !! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 25 Avr 2011, 23:10

Julienne a écrit:
Jésus Christ est mon pote a écrit:
L'Eglise a toujours été du côté du plus fort et n'a pas hésité à vendre des Polonais catholiques à un roi de Prusse protestant et les catholiques de l'Action Française au pouvoir maçonnique de la IIIème République.

Son problème actuel est d'après ce texte qu'elle ne sait pas très bien avec qui négocier.

Mais gageons que dès que cette période de transition sera passée et qu'on y verra plus clair, elle ira se vendre aux puissants en échange de quelque avantage.

La dernière trouvaille du Vatican est d'ailleurs de reprocher à l'Europe de ne pas vouloir se laisser submerger par l'islam...

Je vois que sur beaucoup de topic tu attaques l'Eglise !

Tu fais des faux jugements car l'Eglise au contraire se met toujours du côté du plus faible, tu ne lis pas par exemple les homélies de notre Pape Benoit ???? l' Eglise ne se vend pas.... et donc où as tu trouvé que l'Eglise pense que nous sommes submergés pas l'Islam ???

L'Esprit de tolérance et la liberté religieuse cela existe en Europe !!!

Je ne gage rien du tout avec toi car je te sais perdant...

Je te répète Jésus veille sur Son Eglise et donc ...... mon coeur est rempli de Joie de le savoir !! sunny

À ma connaissance, l'Église plaide beaucoup en faveur des pays pauvres. Et elle ne se range pas du côté de la guerre non plus.

JCEMP a en tête le passé mais il est passé, justement, et on ne peut le réécrire. Il faut aller de l'avant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 25 Avr 2011, 23:15

Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:
Jésus Christ est mon pote a écrit:
L'Eglise a toujours été du côté du plus fort et n'a pas hésité à vendre des Polonais catholiques à un roi de Prusse protestant et les catholiques de l'Action Française au pouvoir maçonnique de la IIIème République.

Son problème actuel est d'après ce texte qu'elle ne sait pas très bien avec qui négocier.

Mais gageons que dès que cette période de transition sera passée et qu'on y verra plus clair, elle ira se vendre aux puissants en échange de quelque avantage.

La dernière trouvaille du Vatican est d'ailleurs de reprocher à l'Europe de ne pas vouloir se laisser submerger par l'islam...

Je vois que sur beaucoup de topic tu attaques l'Eglise !

Tu fais des faux jugements car l'Eglise au contraire se met toujours du côté du plus faible, tu ne lis pas par exemple les homélies de notre Pape Benoit ???? l' Eglise ne se vend pas.... et donc où as tu trouvé que l'Eglise pense que nous sommes submergés pas l'Islam ???

L'Esprit de tolérance et la liberté religieuse cela existe en Europe !!!

Je ne gage rien du tout avec toi car je te sais perdant...

Je te répète Jésus veille sur Son Eglise et donc ...... mon coeur est rempli de Joie de le savoir !! sunny

À ma connaissance, l'Église plaide beaucoup en faveur des pays pauvres. Et elle ne se range pas du côté de la guerre non plus.

JCEMP a en tête le passé mais il est passé, justement, et on ne peut le réécrire. Il faut aller de l'avant !

Hélas Simon, JCEMP ne semble pas le comprendre qu'il faut aller de l'avant......

"Laisse les morts enterrer leurs morts " a dit Jésus !!
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 25 Avr 2011, 23:23

Julienne a écrit:
Tu fais des faux jugements car l'Eglise au contraire se met toujours du côté du plus faible, tu ne lis pas par exemple les homélies de notre Pape Benoit ???? l' Eglise ne se vend pas.... et donc où as tu trouvé que l'Eglise pense que nous sommes submergés pas l'Islam ???
C'est justement ce que je lui reproche : de n'en pas tenir compte.

Citation :
L'Esprit de tolérance et la liberté religieuse cela existe en Europe !!!
Depuis quand L'Eglise la prône-t-elle, je vous prie ?

Citation :
Je ne gage rien du tout avec toi car je te sais perdant...
Vous êtes d'une suffisance grotesque.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 25 Avr 2011, 23:45

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Julienne a écrit:
Tu fais des faux jugements car l'Eglise au contraire se met toujours du côté du plus faible, tu ne lis pas par exemple les homélies de notre Pape Benoit ???? l' Eglise ne se vend pas.... et donc où as tu trouvé que l'Eglise pense que nous sommes submergés pas l'Islam ???
C'est justement ce que je lui reproche : de n'en pas tenir compte.

Citation :
L'Esprit de tolérance et la liberté religieuse cela existe en Europe !!!
Depuis quand L'Eglise la prône-t-elle, je vous prie ?

Citation :
Je ne gage rien du tout avec toi car je te sais perdant...
Vous êtes d'une suffisance grotesque.


1. donne moi les preuves que l'Eglise ne tient pas compte que nous sommes submergés par l' Islam ???

2 l'Eglise a toujours prôné la liberté religieuse, nous n'allons pas retourner dans le passé au temps de l'inquisition... aimes tu ruminer le passé ??? moi pas !

3. Tu dis que je suis d'une suffisance grotesque........... tu ne me connais pas... encore un faux jugement moi "suffisante" si tu me connaissais tu rirais bien de ta bêtise mais pense ce que tu veux de moi, cela m'est égal ! attention aux dangers du virtuel, le virtuel traduit mal surtout sur des forums.... le virtuel n'est pas la vie réelle. pardonne moi ce HS !

Prouve tous tes dires, ouvres des topics et nous verrons car tes messages sont palôts pour mon goût tu écris souvent une phrase... enfin bref, je trouve tes messages peu consistants ..... ceci dit en toute fraternité et respect de tes convictions.
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mar 26 Avr 2011, 00:25

Julienne a écrit:
1. donne moi les preuves que l'Eglise ne tient pas compte que nous sommes submergés par l' Islam ???
C'est vous qui l'affirmez : "et donc où as tu trouvé que l'Eglise pense que nous sommes submergés par l'Islam "

Citation :
2 l'Eglise a toujours prôné la liberté religieuse, nous n'allons pas retourner dans le passé au temps de l'inquisition... aimes tu ruminer le passé ??? moi pas !
Syllabus, 1864, liste de propositions condamnées par l'Eglise :
XV. Il est libre à chaque homme d'embrasser et de professer la religion qu'il aura réputée vraie d'après la lumière de la raison.

Citation :
3. Tu dis que je suis d'une suffisance grotesque........... tu ne me connais pas... encore un faux jugement moi "suffisante" si tu me connaissais tu rirais bien de ta bêtise mais pense ce que tu veux de moi, cela m'est égal ! attention aux dangers du virtuel, le virtuel traduit mal surtout sur des forums.... le virtuel n'est pas la vie réelle. pardonne moi ce HS !

Prouve tous tes dires, ouvres des topics et nous verrons car tes messages sont palôts pour mon goût tu écris souvent une phrase... enfin bref, je trouve tes messages peu consistants ..... ceci dit en toute fraternité et respect de tes convictions.
La chrétienne type, méprisante et hypocrite, et qui en rajoute une couche.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mar 26 Avr 2011, 22:20

Jésus Christ est mon pote a écrit:


Son problème actuel est d'après ce texte qu'elle ne sait pas très bien avec qui négocier.

La dernière trouvaille du Vatican est d'ailleurs de reprocher à l'Europe de ne pas vouloir se laisser submerger par l'islam...

Cher ami,
pourriez-vous me dire de quelle source vous tenez ces deux affirmations ou par quelle réflexion vous y êtes parvenu ?

sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mar 26 Avr 2011, 22:39

Jésus Christ est mon pote a écrit:

La dernière trouvaille du Vatican est d'ailleurs de reprocher à l'Europe de ne pas vouloir se laisser submerger par l'islam...
Ah, celle là, je ne l'avais pas encore entendue : un complot ourdi conjointement par le Vatican et l'Islam (et oui, il n'y a rien pour représenter tout l'Islam, aussi pardonnez-moi, ce raccourci) :vous progressez très vite dans la voie de ces théories !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mer 27 Avr 2011, 07:16

Poisson a écrit:
Jésus Christ est mon pote a écrit:

La dernière trouvaille du Vatican est d'ailleurs de reprocher à l'Europe de ne pas vouloir se laisser submerger par l'islam...
Ah, celle là, je ne l'avais pas encore entendue : un complot ourdi conjointement par le Vatican et l'Islam (et oui, il n'y a rien pour représenter tout l'Islam, aussi pardonnez-moi, ce raccourci) :vous progressez très vite dans la voie de ces théories !

JCMP est dans la contradiction totale : Il affirme dans le même passage que l'Eglise a toujours été du côté des plus forts et, quand il constate qu'elle est du côté des faibles, il trouve encore à redire !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mer 27 Avr 2011, 07:24

Cette dernière remarque de JCMP était justement pertinente pour une fois.
il y a des islamo-complaisants. et il faut être très vigilants avec ces gens-là.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mer 27 Avr 2011, 10:22

Je pense pour ma part que l'Eglise n'est dupe de rien quant à l'Islam + et surtout Benoît XVI + Mais elle est est dans son rôle de tendre la main jusqu'au bout et de proposer la paix. Il ne sera pas dit que s'il y a un conflit généralisé, ce sera à cause du Vatican. Mais l’expérience de l'histoire nous montre qu'ils ont toujours été systématiquement agressif depuis quatorze siècle. L'Eglise le sait, et sait que cela continue de plus belle.

Ex : Benoît XVI a demandé humblement à l'université Islamique Al-hazhar du Caire de dissuader les extrémistes de tuer des Chrétiens. Réponse d'Al hazhar : rupture diplomatique indignée avec le Vatican....On fait ce que l'on veut et mêlez-vous de vos oignons.
Autrement dit ils sont d'accord avec les tueurs.


Mais ils a aussi des prêtres et des évêques qui sont carrément "tartes" et assez naïfs.

D'autres enfin pensent qu'à notre contacte, les musulmans vont finir par se convertir en masse, et même nous dépasser dans la foi en Jésus.........je suis de ceux-la. (heu!....je ne suis pas prête).
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mer 27 Avr 2011, 11:10

philippe a écrit:
Je pense pour ma part que l'Eglise n'est dupe de rien quant à l'Islam + et surtout Benoît XVI + Mais elle est est dans son rôle de tendre la main jusqu'au bout et de proposer la paix. Il ne sera pas dit que s'il y a un conflit généralisé, ce sera à cause du Vatican. Mais l’expérience de l'histoire nous montre qu'ils ont toujours été systématiquement agressif depuis quatorze siècle. L'Eglise le sait, et sait que cela continue de plus belle.
Ex : Benoît XVI a demandé humblement à l'université Islamique Al-hazhar du Caire de dissuader les extrémistes de tuer des Chrétiens. Réponse d'Al hazhar : rupture diplomatique indignée avec le Vatican....On fait ce que l'on veut et mêlez-vous de vos oignons.
Autrement dit ils sont d'accord avec les tueurs.
Mais ils a aussi des prêtres et des évêques qui sont carrément "tartes" et assez naïfs.
D'autres enfin pensent qu'à notre contacte, les musulmans vont finir par se convertir en masse, et même nous dépasser dans la foi en Jésus.........je suis de ceux-la. (heu!....je ne suis pas prête).
D’accord avec vous sur le premier point : Benoît XVI est tout à fait conscient de ce qu’est réellement l’Islam. Qu’il y ait aussi des naïfs dans notre clergé, c’est aussi une évidence.
Permettez-moi d’être nettement plus dubitatif sur la conversion en masse des Musulmans. Quand je vois comment sont traités les convertis chez eux, je me demande bien comment une telle rupture pourrait se réaliser à court ou moyen terme. Je ne dis pas que c’est impossible, puisque l’Esprit souffle où il veut, mais ...
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mer 27 Avr 2011, 11:26

mais mais.........A Dieu rien n'est impossible. Attendez que l'avertissement et le grand miracle de Garabandal tombent, et vous allez voir. Et les Imams politiques français de nationalité Française de France Française qui ne voudront pas se convertir iront vite prêcher le retour rapide au pays pour "sauver" ce qui peut être sauvé.


Parce que comme dit Chirac qui a une très grande culture et une grande intelligence, surtout avec un coup de bière dans le nez, l'Europe a des racines musulmanes : Poitiers 752, Viennes 1529, Viennes 1683, Septimanie (Pépin le Bref) 732, Lépante 1571, prise d'Alger en 1830 pour mettre fin aux razzias et à l'esclavage etc......


Dernière édition par philippe le Mer 27 Avr 2011, 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mer 27 Avr 2011, 11:36

philippe a écrit:
mais mais.........A Dieu rien n'est impossible. Attendez que l'avertissement et le grand miracle de Garabandal tombent, et vous allez voir. Et les Imams politiques français de nationalité Française de France Française qui ne voudront pas se convertir iront vite prêcher le retour rapide au pays pour "sauver" ce qui peut être sauvé.
Désolé, mais je suis aussi dubitatif quant à ce qui s'est produit à San Sebastian de Garabandal. Là où je vous rejoins, c'est qu'effectivement à Dieu, rien n'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Mer 27 Avr 2011, 11:39

En ce moment, on vit une nuit très profonde qui est l'abandon du Père.........Attendez la suite.
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 07 Nov 2011, 10:02

Bonjour,

"C'est étrange que certains commettent des délits quand il y a tellement de façons parfaitement légales d'être malhonnête."

Georges Courteline
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 07 Nov 2011, 11:05

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Citation :
2 l'Eglise a toujours prôné la liberté religieuse, nous n'allons pas retourner dans le passé au temps de l'inquisition... aimes tu ruminer le passé ??? moi pas !
Syllabus, 1864, liste de propositions condamnées par l'Eglise :
XV. Il est libre à chaque homme d'embrasser et de professer la religion qu'il aura réputée vraie d'après la lumière de la raison.

Dis-voir JCEMP... faudrait un peu lire les texte de V.II
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 07 Nov 2011, 11:11

Poisson a écrit:
philippe a écrit:
Je pense pour ma part que l'Eglise n'est dupe de rien quant à l'Islam + et surtout Benoît XVI + Mais elle est est dans son rôle de tendre la main jusqu'au bout et de proposer la paix. Il ne sera pas dit que s'il y a un conflit généralisé, ce sera à cause du Vatican. Mais l’expérience de l'histoire nous montre qu'ils ont toujours été systématiquement agressif depuis quatorze siècle. L'Eglise le sait, et sait que cela continue de plus belle.
Ex : Benoît XVI a demandé humblement à l'université Islamique Al-hazhar du Caire de dissuader les extrémistes de tuer des Chrétiens. Réponse d'Al hazhar : rupture diplomatique indignée avec le Vatican....On fait ce que l'on veut et mêlez-vous de vos oignons.
Autrement dit ils sont d'accord avec les tueurs.
Mais ils a aussi des prêtres et des évêques qui sont carrément "tartes" et assez naïfs.
D'autres enfin pensent qu'à notre contacte, les musulmans vont finir par se convertir en masse, et même nous dépasser dans la foi en Jésus.........je suis de ceux-la. (heu!....je ne suis pas prête).
D’accord avec vous sur le premier point : Benoît XVI est tout à fait conscient de ce qu’est réellement l’Islam. Qu’il y ait aussi des naïfs dans notre clergé, c’est aussi une évidence.
Permettez-moi d’être nettement plus dubitatif sur la conversion en masse des Musulmans. Quand je vois comment sont traités les convertis chez eux, je me demande bien comment une telle rupture pourrait se réaliser à court ou moyen terme. Je ne dis pas que c’est impossible, puisque l’Esprit souffle où il veut, mais ...

beaucoup déjà quitte en secret l'Islam, et même des Imams. C'est le chant du cygne. Attendez qu'un réalisateur ait le courage de faire un filme sur Mahomet en respectant scrupuleusement ce qui est dit sur lui dans le Coran, la Sunna et les adiths : épouse une petite fille, razzia pendant le mois sacré, massacre de Khurébhar, torture à mort le père, tue le mari et épouse la nuit même la fille. Se marie avec l'épouse de son fils, méprise les femmes, cruauté extrême et pratique systématiquement la violence et le meurtre etc......et bien le jour où ce filme sort enfin, 50% des musulmans d'Europe quitte l'Islam car ils auront honte de leur prophète donné comme un beau modèle.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise et le pouvoir politique   Lun 07 Nov 2011, 11:28

Il faudrait quand même rappeler certaine vérité :

1 Jésus est le roi de l'univers et des coeurs, spirituel et temporel. Même s'il laisse libre encore le "prince de ce monde" car il veut l'adhésion du coeur. Il a bien dit : "mon royaume n'est pas de ce monde", mais de fait il a racheté l'Univers. L'univers lui appartient et il veut que l'univers obéisse au Père des Cieux. S'il reconnait César, il veut de même que César reconnaisse Dieu et n'aille pas en l'ignorant.

2 Donc il peut avoir une Eglise et des pape, mais aussi des lieutenant : Des chefs politiques qui lui obéissent et qui l'aiment.

3 Sous prétexte de l'espérance théologale du ciel qui est notre vraie patrie, le Chrétien ne doit pas abandonner la scène du monde, bien au contraire, et laisser la gouvernance du monde aux impies.

4 penser qu'on doit abandonner le terrain ne serait pas une marque d'humilité, mais au contraire une marque de complexe de supériorité méprisante et condescendante.

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Eglise et le pouvoir politique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?
» Les Arabes et le pouvoir politique
» La Religion Pouvoir Politique ?
» Ratzinger a de fait le pouvoir dans l'Eglise, dixit Jean-Paul Bontemps ...
» Gérard Mairet, les doctrines du pouvoir, la formation de la pensée politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: