DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le catho nouveau est arrivé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Le catho nouveau est arrivé   Lun 25 Avr 2011, 00:08

Le catho nouveau est arrivé



Après l'incroyable succès du film
"Des Hommes et des Dieux", le livre du Pape, "Lumière du Monde", ou
encore le carton musical du trio "Les Prêtres", les catholiques font, en
cette semaine sainte, la Une de la presse. Deviendraient-ils tendance ?



Cette fois, je peux le dire : j'ai vu la
Vierge. L'usage, pour les cathos, est de s'en prendre plein la gueule
pour pas un rond, spécialement durant la semaine sainte. Et celle-ci était bien mal emmanchée, avec l'épisode catholiques profanateurs à Avignon : bien la preuve que les religions c'est tout pareil et qu'on devrait se méfier des cathos, tout ça c'est des talibans.


D'ailleurs,
va donc, hé, Torquemada ! Rien que du très classique, d'ailleurs un peu
petit bras par rapport aux années passées. Et puis, dans un combo
spirito-liturgique quasi-parfait, un hebdo national fait sa Une sur les
cathos sans se payer leurs fioles en pages intérieures. Le même hebdo
avait sorti un numéro sur "le grand retour des cathos".
Mais c'était il y a trois ans. 2008, une paye. Depuis, il y a eu les
carêmes tourmentés et douloureux de 2009 et surtout de 2010.


Très
beau combo, donc, puisqu'il est dans la logique des choses que la
semaine sainte commence dans l'affliction pour s'achever dans la lumière
de la résurrection.


Déjà, à l'automne dernier, le calme a semblé revenir. Il y eut l'incroyable succès du film Des Hommes et des Dieux, il y eut encore le livre du Pape, Lumière du Monde. Alors, on peut lire ces sous-titres,
dans le numéro de la semaine : "le catho n'est pas coincé, le catho est
décroissant, le catho a du style, le catho est sincère". Et le catho
est sur le cul, aussi. Parce qu'il n'a pas l'habitude. Le catho deviendrait-il tendance ?


Le catho n'est-il plus coincé ? L'a-t-il vraiment été ou est-ce le regard qu'on porte sur lui qui change ? Parce
que l'Église a aussi cette particularité d'accueillir tout le monde :
les humbles, les pauvres, les timides, les bras cassés, les autres et
même moi, avec mon iPhone et mon costard trop la classe
. Alors non, évidemment, elle ne regorge pas en premier lieu de fashionistas.
Mais ce n'est ni le but de l'Église ni la vocation du catholique. Ce
que le catholique aime, c'est la cohérence, c'est la pierre, c'est
l'intangible. Le catalogue automne-hiver, il n'a rien contre, mais c'est
moins son trip profond.


Mais allez, personne ne se leurre : le mouvement le plus visible en France est encore un long mouvement de sécularisation. Le nombre de prêtres diminue, le nombre de vocations également, et nos églises sont parfois peuplées de têtes bien chenues. Pourtant, paradoxalement, un nouveau dynamisme est né de ce mouvement.


L'Église
a, déjà, eu la grâce d'être servie par un grand pape pendant plus d'un
quart de siècle, qui a pu impulser cet élan. Un pape, qui a donné "une vie pour une génération". Une vie qui a commencé par ces mots : "N'ayez pas peur !", pour s'achever sur ceux-ci :
"si vous êtes ce que vous devez être, vous mettrez le feu au monde
entier". Message reçu par la génération Jean-Paul II. Et, dans son style
bien différent de professeur, de théologien, Benoît XVI semble prendre
le relais : Jean-Paul II a mis le feu, il l'alimente, fidèle à sa devise
pontificale, "affermis tes frères dans la foi". Il répond ainsi aux
attentes de la nouvelle génération de catholiques, comme le souligne une nouvelle enquête. Voilà deux "générations aux petits oignons".

Des cathos moins nombreux mais volontaires


Alors, il y a moins de prêtres ? Oui, quoique...
Mais c'est un appel pour les laïcs catholiques à se prendre en main.
L'Église les y invite régulièrement et c'est de toutes façons
incontournable. Il n'est plus possible d'attendre que "la hiérarchie"
seule se bouge et intervienne, parce que nos pasteurs ne sont plus assez
nombreux pour s'occuper seuls du troupeau.


Et puis, la démarche religieuse a été grandement débarrassée de sa dimension sociale. Être catholique aujourd'hui, et l'assumer dans le monde, ce n'est ni une obligation ni un statut social, c'est un vrai choix. "Partout, on assiste au basculement historique d’un catholicisme reçu vers un catholicisme choisi", écrit Jean-Pierre
Denis. Et pour ceux qu'on appelle parfois les "héritiers" (de la foi de
leurs parents), c'est un choix renouvelé, spécialement lorsqu'ils se
font secouer comme ces dernières années. Bien sûr, il existe toujours
des îlots dans lesquels le choix parait plus évident, lorsque tout
l'entourage semble le faire. Mais les catholiques vivent bien dans le
monde et, ni aveugles ni sourds, ils constatent aussi, dans leur vie
sociale, professionnelle, qu'ils sont moins nombreux.


Et
ce déclin numérique dont on ne cesse de bassiner le catho lui donne un
sentiment d'urgence : l'Église a certes passé vingt siècles, surmonté
des crises internes majeures, et survécu à des trahisons spirituelles
mais aujourd'hui en France, elle pourrait être reléguée aux marges de la
société. Alors, avant de le mettre "au monde entier", c'est en son sein
que le catholique sent un feu nouveau.
Et puis
surtout, après avoir donné sa chance à un XXème siècle laïcisé voire
athée, il ne semble pas qu'en soit sortie la voie du bonheur, individuel
comme collectif. Pire encore, le CEVIPOF met en lumière une société de défiance, le Médiateur de la République évoque même un
"burn-out de la société française". Alors avec son goût de
l'intangible, son exigence de sens, le catho peut bien penser
que l'Espérance a encore son mot à dire. Peut-être l'avait-on trop vue
ici pour bien en percevoir encore la force, peut-être un peu de distance
en restaure-t-il une meilleure vision ?


Alors,
allez donc, il y a peut-être de la marge avant de la devenir mais nous
ne sommes pas vraiment pressés d'être "tendance" ! Puisque nous cessons d'être majoritaires, laissez-nous essayer d'être prophétiques, quitte à bouffer des sauterelles au désert (Mc. 1,6).

Et ne désaffectez pas nos églises trop vite. Elles n'ont pas fini de servir !

http://www.atlantico.fr/decryptage/paques-renaissance-catholiques-nouveaux-83610.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Le catho nouveau est arrivé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les photos du Hubble nouveau sopnt arrivées
» Le Dobson nouveau est arrivé (manque plus que les Roi mages)
» Le Champignac nouveau est arrivé !
» l'ERAUL nouveau est arrivé
» [M1 neuropsychologie Lille] Un ch'ti nouveau est arrivé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: