DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'eugénisme du premier directeur général de l'Unesco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: L'eugénisme du premier directeur général de l'Unesco   Jeu 21 Avr 2011, 17:15

L'eugénisme du premier directeur général de l'Unesco

Extrait de la conférence de Fabrice Hadjadj à l'Unesco dans Valeurs actuelles :

"Le substantif, “transhumanisme”, a été forgé en 1957 par le biologiste Julian Huxley. […] Frère d’Aldous Huxley, l’auteur du Meilleur des mondes, on pourrait s’attendre à ce que Julian Huxley fût vacciné contre toute tentation eugéniste. Or, c’est tout le contraire. […] En 1941, au moment même où les nazis gazaient les malades mentaux, Julian Huxley écrivait avec une certaine audace : « Une fois pleinement saisies les conséquences qu’implique la biologie évolutionnelle, l’eugénique deviendra inévitablement une partie intégrante de la religion de l’avenir, ou du complexe de sentiments, quel qu’il soit, qui pourra, dans l’avenir, prendre la place de la religion organisée. » […]

Si, en 1957, ce premier directeur général de l’Unesco invente le substantif “transhumanisme”, c’est pour ne plus parler d’“eugénisme”, mot rendu difficile à manipuler depuis l’eugénisme nazi. Cependant, c’est la même chose qui est visée : la rédemption de l’homme par la technique. Je cite le texte de 1957 qui invente le terme ; il pose ce “nouveau principe” : « La qualité des personnes, et non la seule quantité, est ce que nous devons viser : par conséquent, une politique concertée est nécessaire pour empêcher le flot croissant de la population de submerger tous nos espoirs d’un monde meilleur. » Le better world de Julian n’est pas si éloigné du brave new world d’Aldous. Il s’agit bien d’améliorer la “qualité” des individus, comme on améliore la “qualité” des produits, et donc, probablement, d’éliminer ou d’empêcher la naissance de tout ce qui apparaîtrait comme anormal ou déficient.

Vous voyez que c’est la définition même de l’homme qui est en jeu. Et donc l’avenir même de l’homme. L’homme cherche un au-delà. Il est par essence transhumain. Mais comment s’accomplit le “trans” du transhumain ? Est-ce par la culture et l’ouverture au Transcendant ? Ou est-ce par la technique et la manipulation génétique ? Est-ce à travers le mystère de la parole ? Ou est-ce par la volonté de puissance ? […] La grandeur de l’homme est-elle dans la facilité technique de vivre ? Ou bien est-elle dans cette déchirure, dans cette ouverture comme un cri vers le Ciel, dans cet appel vers ce qui nous transcende réellement ? […]

Il s’agit de poser la question de l’homme et de reconnaître que ce qui fait sa spécificité n’est pas d’être un superanimal plus puissant que les autres, mais d’être ce réceptacle qui recueille toute créature avec amour, pour la tourner, par sa parole,par sa prière, par sa poésie, vers sa source mystérieuse."

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/
Revenir en haut Aller en bas
 
L'eugénisme du premier directeur général de l'Unesco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'eugénisme du premier directeur général de l'Unesco
» Allende, la face cachée : antisémitisme et eugénisme
» L'eugénisme industriel : un marché très lucratif
» Eugénisme et programmes de stérilisations forcées.
» Eugénisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: