DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:00

Arnaud Dumouch a écrit:
La vente du pétrole en Euros eut arrangé l'Europe et nuit aux USAA. Or c'est l'Europe par Sarkozy qui a, comme au Kossovo, traîné les USA dans une guerre qu'Obama ne voulait pas. Cherchez l'erreur.

Savez vous par qui sont coordonnées toutes les opérations de l’alliance? vous voulez les nom de la base en Allemagne et du navire qui pilote toute l'opération?
Cette guerre est américaine,l'opinion publique des états-unis ne pouvait accepter une guerre (frontale) de plus alors c'est la France et l’Angleterre qui ont pris l'initiative.
Bref toutes les informations sont la,mais bon vous faites un peu comme ce que Abraham à dit au riche...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:07

Cette guerre est TACTIQUEMENT américaine; Ils ont les armes. Mais elle est POLITIQUEMENT voulue par la France et l'Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:12

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Encore une fois, votre analyse est bancale. Pour garder le pétrole, tout le monde avait intérêt à garder Kadhafi.


Si je dis cela cher Arnaud ce n'est pas gratuitement,Kadafhi avait l'intention de vendre son pétrole en euro comme Chavez (une tentative de putsch a eu lieu à cette époque au Venezuela.)

Le dollar n'a de valeur que parce que le pétrole est exclusivement indexé en dollar...si des pays sortent de ce consensus le dollar n'a plus aucune valeur...

Lisez l'article (très sérieux)SVP:


Je l'ai lu. Effectivement article sérieux. Mais voici ce qu'on y trouve :

Citation :

Mais à ce jour, il n’existe aucune menace tangible que le dollar ne soit
plus la devise utilisée pour les contrats pétroliers. Environ 60-70 %
des opérations d’export dans le monde se règlent en dollars. Environ
60 % des réserves de change de l’ensemble des pays sont aussi en
dollars, 80 % des opérations sur le marché mondial des valeurs sont
libellées en dollars et 70 % des crédits bancaires sont accordés en
dollars. Les financiers russes restent sceptiques concernant un éventuel
remplacement du dollar dans le commerce du pétrole.

Pourquoi envahir la Libye pour le pétrole alors qu'il n'y avait pas de danger pour le dollar, contrairement à l'époque de l'Irak (pour lequel je veux bien croire, à l'inverse de la Libye, le caractère déterminant du facteur pétrole) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:43

SJA a écrit:
Cher Alexis,

Qu'en avait vous à faire qu'on bombarde le criminel Kadafhi et sa bande de Pirates ?

Lorsqu'il s'est agit de faire exploser des avions de ligne en plein vol, lui ne s'est posé la même question.
Il faisait le fier à bras à l'époque, protégé qu'il était par l'URSS.

Maintenant, il n'y a plus personne pour le protéger, il passe à la caisse, quoi de plus normal ?

L'idéal serait de le juger pour les attentats dont il est l'instigateur. Aux Etat Unis de préférence. Il aurait au moins une fin honorable parce que tout le reste ... Rolling Eyes

Comme quoi la Loi du Talion a des bon jour en nous ...vous appelez et vous vous réjouissez de la vengeance et notre cher théologien applaudi...
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:46

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si l'opinion publique arabe se retourne contre cette intervention militaire nous allons avoir des remontrances et ça se manifestera avec leurs moyens...la bombe qui a explosé à Jérusalem aujourd'hui n'est peut-être pas directement liée avec l'affaire Libyenne mais c'est ce que nous risquons de voir à Paris.

Et si Kadafhi triomphait aujourd'hui sur les cadavres de ses ennemis, que dirait à votre avis l'opinion publique Arabe ?

RIEN
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:56

Faut-il croire que, selon vous, les Arabes se moqueraient complètement du fait que des tyrans les massacrent et seraient, comme vous, exclusivement obsédés par une seule chose : ne pas voir l'Occident se mêler de les aider.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 21:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Faut-il croire que, selon vous, les Arabes se moqueraient complètement du fait que des tyrans les massacrent et seraient, comme vous, exclusivement obsédés par une seule chose : ne pas voir l'Occident se mêler de les aider.

Au XXe siècle depuis que les manifestation existe les arabes ont manifesté contre Israël , contre les US et contre leur dirigeant corrompu... Jamais pour dire merci à une éventuelle intervention des occidentaux . Si kadhafi aurait pris benghazi , il y aurait eu des mort surtout des insurgés (car les civils étaient déjà en Egypte ou enTunisie) , des morts comme il y en a en somalie , au Darfour , en Syrie ,comme il y en a eu en Irak sous Saddam comme il y en a eu maintes fois ...Et combien de manifestation arabe as tu vu ? C'est à croire que 50 ans de paix en Europe de l'Ouest ont donné lieu à un mentalité de bisounours... Des mort par milliers il y en a chaque année en Afrique ,ce n'est pas pour cela que les gens manifestent
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 21:24

fredsinam a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Faut-il croire que, selon vous, les Arabes se moqueraient complètement du fait que des tyrans les massacrent et seraient, comme vous, exclusivement obsédés par une seule chose : ne pas voir l'Occident se mêler de les aider.

Au XXe siècle depuis que les manifestation existe les arabes ont manifesté contre Israël , contre les US et contre leur dirigeant corrompu... Jamais pour dire merci à une éventuelle intervention des occidentaux . Si kadhafi aurait pris benghazi , il y aurait eu des mort surtout des insurgés (car les civils étaient déjà en Egypte ou enTunisie) , des morts comme il y en a en somalie , au Darfour , en Syrie ,comme il y en a eu en Irak sous Saddam comme il y en a eu maintes fois ...Et combien de manifestation arabe as tu vu ? C'est à croire que 50 ans de paix en Europe de l'Ouest ont donné lieu à un mentalité de bisounours... Des mort par milliers il y en a chaque année en Afrique ,ce n'est pas pour cela que les gens manifestent

Ben depuis le début du mouvement ils n'ont manifesté ni contre les US ni contre Israël, faut croire que les temps changent.

Mon père a entendu à la radio que les autorités de Benghazi hésitent sur le nouveau nom à donner à une grande avenue de la ville : "Avenue de la France" ou "Avenue Nicolas Sarkozy".

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 21:37

Quelques mensonges sur la guerre de Libye
par Thierry Meyssan*


Thierry Meyssan, qui soutient l’insurrection contre le régime de Mouammar Kadhafi, s’oppose pourtant à la résolution 1973 et à la guerre. Dans des articles précédents, il a montré les objectifs impérialistes de cette opération. Ici, il revient sur les principaux mensonges de la propagande atlantiste.



On dit que la première victime d’une guerre, c’est la vérité. Les opérations militaires en Libye et la résolution 1973 qui lui sert de base juridique ne dérogent pas à la règle. Elles sont présentées au public comme une nécessité pour protéger les populations civiles victimes de la répression aveugle du colonel Kadhafi. Elles ont en réalité des buts impérialistes classiques. Voici quelques éléments de clarification.

Crimes contre l’humanité

Pour noircir le tableau, la presse atlantiste a fait croire que les centaines de milliers de personnes qui fuyaient la Libye cherchaient à échapper à un massacre. Des agences de presse ont évoqué des milliers de morts et parlé de « crime contre l’humanité ». La résolution 1970 a saisi la Cour pénale internationale de possibles « attaques systématiques ou généralisées dirigées contre la population civile ».
En réalité, le conflit libyen peut se lire à la fois en termes politiques et en termes tribaux. Les travailleurs immigrés en ont été les premières victimes. Ils ont été brutalement contraints au départ. Les combats entre loyalistes et insurgés ont été certes meurtriers, mais pas dans les proportions annoncées. Il n’y a jamais eu de répression systématique contre des populations civiles.

Soutien au « printemps arabe »

Lors de son discours au Conseil de sécurité, le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a fait l’éloge du « printemps arabe » en général et de l’insurrection libyenne en particulier.
Ce discours lyrique masquait de noires intentions : il n’a pas dit un mot sur la répression sanglante au Yémen et à Bahreïn, tandis qu’il a loué le roi Mohammed VI du Maroc comme étant un de ces militants révolutionnaires [1]. Ce faisant, il a contribué à renforcer l’image désastreuse de la France qui s’est installée dans le monde arabe avec la présidence Sarkozy.

Soutien de l’Union africaine et de la Ligue arabe

Depuis le début des événements, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis ne cessent d’affirmer que cette guerre n’est pas occidentale (encore que le ministre français de l’Intérieur, Claude Guéant, a évoqué une « croisade » de Nicolas Sarkozy [2]. Ils mettent donc en avant le soutien dont ils disposeraient de la part de l’Union africaine et de la Ligue arabe.
En réalité, l’Union africaine a condamné la répression et affirmé la légitimité des revendications démocratiques, mais s’est toujours opposée à une intervention étrangère armée [3]. Quant à la Ligue arabe, elle rassemble principalement des régimes menacés de révolutions identiques. Ceux-ci ont soutenu le principe de la contre-révolution occidentale —certains y participent même à Bahreïn— , mais ils ne peuvent aller jusqu’au soutien à une véritable guerre occidentale sans accélérer les mouvements de contestation interne susceptibles de les renverser.

Reconnaissance du CNLT

Il existe trois zones insurgées en Libye. Un Conseil national de transition s’est constitué à Benghazi. Il a fusionné avec un Gouvernement provisoire mis en place par le ministre de la Justice de Kadhafi qui a rejoint les insurgés [4]. C’est cette personnalité qui, selon les autorités bulgares, avait organisé les tortures des infirmières bulgares et du médecin palestinien longuement détenus par le régime.
En reconnaissant ce CNLT et en blanchissant son nouveau président, la Coalition se choisit des interlocuteurs et les impose comme dirigeants aux insurgés. Cela leur permet d’écarter les révolutionnaires nassériens, communistes ou khomeinistes.
Il s’agit de prendre les devants et d’éviter ce qui s’est passé en Tunisie et en Égypte lorsque les Occidentaux imposèrent un gouvernement RCD sans Ben Ali, ou un gouvernement Suleiman sans Moubarak, mais que les révolutionnaires les renversèrent aussi.

Embargo sur les armes

Si l’objectif était de protéger les populations, un embargo aurait été institué sur les mercenaires et les armes à destination du régime de Kadhafi. Au lieu de cela, il a été étendu aux insurgés de manière à prévenir leur possible victoire. Il s’agit bien de stopper la Révolution.

Zone d’exclusion aérienne

Si l’objectif était de protéger les populations civiles, la zone d’exclusion aérienne se limiterait aux territoires insurgés (comme cela avait été fait avec le Kurdistan en Irak). C’est en fait le survol de tout le pays qui est interdit. De la sorte, la Coalition espère figer le rapport de forces au sol et diviser le pays en quatre (les trois zones insurgées et la zone loyaliste).
Cette partition de facto de la Libye doit être mise en perspective avec celles du Soudan et celle de la Côte d’Ivoire, premières étapes du « remodelage de l’Afrique ».

Gel des avoirs

Si l’objectif était de protéger les populations civiles, seuls les avoirs personnels de la famille Kadhafi et des dignitaires du régime auraient été gelés pour les empêcher de contourner l’embargo sur les armes. Mais ce blocage a été étendu aux avoirs de l’État libyen. Or la Libye, riche État pétrolier, dispose d’un trésor considérable qu’il a partiellement placé dans la Banque du Sud, une institution de financement de projets de développement dans le Tiers-monde.
Comme l’a fait remarquer le président vénézuélien Hugo Chavez, ce blocage ne protégera pas les civils. Il vise à rétablir le monopole de la Banque mondiale et du FMI.

Coalition de volontaires

Si l’objectif était de protéger les populations civiles, la résolution 1973 serait mise en œuvre par les Nations Unies. Au lieu de cela, les opérations militaires sont actuellement coordonnées par l’US Africom et devraient passer aux mains de l’OTAN [5]. C’est pourquoi la ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, s’est indigné de l’initiative française et a exigé des explications de l’OTAN.
De manière plus abrupte, le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a déclaré que la résolution est « viciée et inadéquate. Dès qu’on la lit, il devient évident quelle autorise n’importe qui à prendre des mesure contre un État souverain. Dans l’ensemble, cela me rappelle l’appel médiéval à la croisade », a t-il conclu [6].



[1] Le lecteur trouvera le texte intégral du discours d’Alain Juppé et des débats du Conseil de sécurité après le texte de la résolution in « Résolution 1973 », Réseau Voltaire, 17 mars 2011.

[2] « La croisade de Nicolas Sarkozy », Réseau Voltaire, 22 mars 2011.

[3] « Communiqué de l’Union africaine sur la Libye », Réseau Voltaire, 10 mars 2011.

[4] Pour plus de détail, on se reportera à « Proche-Orient : la contre-révolution d’Obama », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 16 mars 2011.

[5] « Washington regarde se lever "l’aube de l’odyssée" africaine », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 19 mars 2011.

[6] « Remarks on the situation in Libya », par Vladimir V. Poutine, Réseau Voltaire, 21 mars 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 21:41

Thierry Meyssan : Le type qui a publiquement accusé le Père Daniel Ange d'homosexualité, qui écrit dans la revue Golias, qui s'est fait une foirtune en écrivant que l'attentat du WTC était du Mossad.

Un joli personnage, une référence ! Thumright

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 21:41

Philippe Fabry a écrit:

Ben depuis le début du mouvement ils n'ont manifesté ni contre les US ni contre Israël, faut croire que les temps changent.

Mon père a entendu à la radio que les autorités de Benghazi hésitent sur le nouveau nom à donner à une grande avenue de la ville : "Avenue de la France" ou "Avenue Nicolas Sarkozy".
Personne n'a nié que Sarkozy a sauvé les insurgé de Benghazi , 3 jours avant sans cette intervention une partie d'eux seraient mort et l'autre seraient en Egypte ou en Tunisie ? ...Mais vous oubliez que les insurgé et les habitants de Benghazi ce n'est pas le peuple libyen . Vous vous accrochez sur le fait que cet intervention a sauvé les insurgés et les habitants de Benghazi comme Bush s'accrochait sur le fait qu'il a fait tombé un tyran qui a gazé sa population .Et l'un comme l'autre sont vrai mais ce ne sont pas des motifs suffisant pour que l'occident s’ingèrent rappelant ainsi les démons de l'histoire car si ces intervention sont des succès à court terme , les conséquences à long terme sont souvent désastreuse .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 21:46

Arnaud Dumouch a écrit:
Thierry Meyssan : Le type qui a publiquement accusé le Père Daniel Ange d'homosexualité, qui écrit dans la revue Golias, qui s'est fait une foirtune en écrivant que l'attentat du WTC était du Mossad.

Un joli personnage, une référence ! Thumright

Il faut bien vous tendre la perche...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 23:01

Alexis232 a écrit:

Soutien au « printemps arabe »

Lors de son discours au Conseil de sécurité, le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a fait l’éloge du « printemps arabe » en général et de l’insurrection libyenne en particulier.
Ce discours lyrique masquait de noires intentions : il n’a pas dit un mot sur la répression sanglante au Yémen et à Bahreïn, tandis qu’il a loué le roi Mohammed VI du Maroc comme étant un de ces militants révolutionnaires [1]. Ce faisant, il a contribué à renforcer l’image désastreuse de la France qui s’est installée dans le monde arabe avec la présidence Sarkozy.

Entre autres biperies :
- Les violence au Yemen ont été condamnées, tant par la France que par les USA
- le roi Mohammed du Maroc est en train de mettre en place un vaste projet de réformes, avec séparation des pouvoirs etc... bref il est le dirigeant arabe le plus conciliant (il ne se contente pas d'arroser de dollars comme en Arabie Saoudite) et il serait bien malvenu de lui taper dessus. En faire un exemple pour les autres est plus habile.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 23:56

Alexis232 a écrit:
SJA a écrit:
Cher Alexis,


Lorsqu'il s'est agit de faire exploser des avions de ligne en plein vol, lui ne s'est posé la même question.
Il faisait le fier à bras à l'époque, protégé qu'il était par l'URSS.


M.Sarkozy et l'actuel président du Conseil européen Herman Van Rompuy ne se sont pas posé ce genre de question non plus...l'alibi humanitaire est une vaste hypocrisie pour ces gens la...les photos parlent mieux que les mots.
Je le répète,il n'est pas question de défendre le dictateur Kadafhi mais plutôt de décrypter et comprendre les raisons de fond de cette opération odyssée...



Vous ne cherchez pas à comprendre vous accusez tel un procureur.

Bien sur que La France, Les Etat Unis, La Ligue Arabe poursuivent chacun leur interêts parfois distincts.

Mais ces interêts là ne sont pas moins légitmes que ceux de la russie, la Syrie, la Chine, du Vénézuéla qui défendent eux aussi leur intérêts et s'opposent aux frappes.

Je remarque que vous ne déployez pas la même énergie pour nous expliquer pourquoi les russes construisent une centrale nucléaire en Iran. Alors que cela vous sera probablement plus préjudiciable.

Moi je pense que Kadafhi et les interrêts de la Chine et la Russie ne méritent pas deux lignes pour être défendus.

Contrairement aux insurgés dont on souhaite que la révolution leur soit profitable même si on ne peut être sur de rien.



Encore un truc. Quand un flic arrête un voleur lui reprochez vous d'être payé à la fin du mois. Vous dtes vous :"s'il arrête les voleurs 'est parce qu'il a un salaire, c'est pas pour faire le bien What the fuck ?!? . Non, vous êtes content qu'il arrête le voleur. Et s'il le fait seulement parce qu'il est payé pour ça, ça vous est égal parce que vous préférez voir les voleurs en prison que dans votre salon.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Jeu 24 Mar 2011, 10:02

SJA a écrit:

Vous ne cherchez pas à comprendre vous accusez tel un procureur.
Bien sur que La France, Les Etat Unis, La Ligue Arabe poursuivent chacun leur interêts parfois distincts.
Mais ces interêts là ne sont pas moins légitmes que ceux de la russie, la Syrie, la Chine, du Vénézuéla qui défendent eux aussi leur intérêts et s'opposent aux frappes.
Je remarque que vous ne déployez pas la même énergie pour nous expliquer pourquoi les russes construisent une centrale nucléaire en Iran. Alors que cela vous sera probablement plus préjudiciable.
Moi je pense que Kadafhi et les interrêts de la Chine et la Russie ne méritent pas deux lignes pour être défendus.
Contrairement aux insurgés dont on souhaite que la révolution leur soit profitable même si on ne peut être sur de rien.
Encore un truc. Quand un flic arrête un voleur lui reprochez vous d'être payé à la fin du mois. Vous dtes vous :"s'il arrête les voleurs 'est parce qu'il a un salaire, c'est pas pour faire le bien What the fuck ?!? . Non, vous êtes content qu'il arrête le voleur. Et s'il le fait seulement parce qu'il est payé pour ça, ça vous est égal parce que vous préférez voir les voleurs en prison que dans votre salon.

salut

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Jeu 24 Mar 2011, 13:15

Salut à tous,

Je ne vais plus pouvoir "alimenter" ce sujet de réinformation car je dois m'absenter quelques mois.
Si des personnes ont des informations ayant comme objet le scepticisme ou la dénonciation frontale de cette guerre n’hésitez pas à prendre en main ce sujet dont on a pas fini de parler...

Je ne sais pas si je reviendrai sur ce forum en tous les cas merci à Arnaud pour m'avoir appris pas mal de choses en théologie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Jeu 24 Mar 2011, 17:48

Alexis232 a écrit:
Salut à tous,

Je ne vais plus pouvoir "alimenter" ce sujet de réinformation car je dois m'absenter quelques mois.
Si des personnes ont des informations ayant comme objet le scepticisme ou la dénonciation frontale de cette guerre n’hésitez pas à prendre en main ce sujet dont on a pas fini de parler...

Je ne sais pas si je reviendrai sur ce forum en tous les cas merci à Arnaud pour m'avoir appris pas mal de choses en théologie. Very Happy

Mais où allez vous donc pour ne pas avoir accès à internet ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Jeu 24 Mar 2011, 23:29

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Salut à tous,

Je ne vais plus pouvoir "alimenter" ce sujet de réinformation car je dois m'absenter quelques mois.
Si des personnes ont des informations ayant comme objet le scepticisme ou la dénonciation frontale de cette guerre n’hésitez pas à prendre en main ce sujet dont on a pas fini de parler...

Je ne sais pas si je reviendrai sur ce forum en tous les cas merci à Arnaud pour m'avoir appris pas mal de choses en théologie. Very Happy

Mais où allez vous donc pour ne pas avoir accès à internet ??

En Italie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Jeu 24 Mar 2011, 23:30

La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi

Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français. Comme le remarque Miguel Martinez du site internet progressiste ComeDonChisciotte, ces révélations, encouragées par les services secrets italiens, doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen.

Le Réseau Voltaire précise que Paris a rapidement associé Londres à son projet de renversement du colonel Kadhafi (force expéditionnaire franco-britannique). Ce plan a été modifié dans le contexte des révolutions arabes et pris en main par Washington qui a imposé ses propres objectifs (contre-révolution dans le monde arabe et débarquement de l’Africom sur le continent noir). La coalition actuelle est donc la résultante de ces ambitions distinctes, ce qui explique ses contradictions internes.

Première étape du voyage, 20 octobre 2010, Tunis. C’est là qu’est descendu avec toute sa famille d’un avion de Libyan Airlines, Nouri Mesmari, chef du protocole de la cour du colonel Muhamar Kadhafi. C’est un des grands perroquets du régime libyen, depuis toujours aux côtés du colonel.

Le seul -comprenons-nous- qui avec le minsitre des Affaires étrangères Moussa Koussa avait un accès direct à la résidence du raïs sans avoir à frapper (avant d’entrer, NdT).

Le seul à pouvoir franchir le seuil de la suite 204 du vieux cercle officiel de Benghazi où le colonel libyen a accueilli avec tous les honneurs le Premier ministre italien Silvio Berlusconi pendant la visite officielle en Libye. Cette visite de Mesmari à Tunis ne dure que quelques heures. On ne sait pas qui il rencontre dans la capitale où la révolte contre Ben Ali couve sous la cendre. Mais il est désormais certain que dans ces heures-là et dans celles qui ont immédiatement suivi, Mesmari jette les ponts de ce qui, à la mi-février, allait devenir la rébellion de la Cyrénaïque. Et prépare l’estocade contre Kadhafi en cherchant et obtenant l’alliance sur deux fronts : le premier est celui de la dissidence tunisienne. Le second est celui de la France de Nicolas Sarkozy. Et les deux alliances lui réussissent.

C’est ce dont témoignent des documents de la DGSE, le service secret français, et une série de nouvelles fracassantes qui ont circulé dans les milieux diplomatiques français à partir de la lettre confidentielle, Maghreb Confidential (dont il existe une version synthétique et accessible payante).

Mesmari arrive à Paris le lendemain, 21 octobre. Et il n’en bougera plus. En Libye il n’a pas caché son voyage en France, puisqu’il a emmené avec lui toute sa famille. La version est qu’à Paris il doit subir un traitement médical et probablement une opération. Mais il ne verra pas l’ombre d’un médecin. Ceux qu’il verra seront par contre, tous les jours, des fonctionnaires des services secrets français.

La réunion

On a vu de façon certaine au début du mois de novembre, entrer à l’Hôtel Concorde Lafayette de Paris, où Mesmari réside, d’étroits collaborateurs du président français. Le 16 novembre, une file de voitures bleues est devant l’hôtel. Dense et longue réunion dans la suite de Mesmari. Deux jours plus tard une dense et étrange délégation française part pour Benghazi. Avec des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, des dirigeants de France Export Céréales et de France Agrimer, des managers de Soufflet, de Louis Dreyfus, de Glencore, de Cani Céréales, Cargill et Conagra.

Expédition commerciale, sur le papier, pour essayer d’obtenir à Benghazi justement de riches commandes libyennes. Mais se trouvent aussi dans le groupe des militaires français, déguisés en hommes d’affaire.

À Bengazi ils vont rencontrer un colonel de l’aéronautique libyenne indiqué par Mesmari : Abdallah Gehani. Il est au-dessus de tout soupçon, mais l’ex-chef du protocole de Kadhafi a révélé qu’il était prêt à déserter et qu’il a aussi de bons contacts avec la dissidence tunisienne.

L’opération est menée en grand secret, mais quelque chose filtre jusqu’aux hommes les plus proches de Kadhafi Le colonel se doute de quelque chose. Le 28 novembre il signe un mandat d’arrêt international à l’égard de Mesmari. L’ordre arrive aussi en France à travers les canaux protocolaires. Les Français s’alarment et décident de suivre de façon formelle l’arrêt

Quatre jours plus tard, le 2 décembre, la nouvelle filtre justement depuis Paris. On ne donne pas de nom mais on révèle que la police française a arrêté un des principaux collaborateurs de Kadhafi. La Libye, au premier abord, retrouve son calme. Puis apprend que Mesmari est en réalité aux arrêts domiciliaires dans la suite du Concorde Lafayette. Et le raïs commence à s’agiter.

La colère du raïs. Quand arrive la nouvelle que Mesmari a demandé officiellement l’asile politique à la France, la colère de Kadhafi éclate, il fait retirer son passeport même au ministre des Affaires étrangères, Moussa Koussa, accusé de responsabilité dans la défection de Mesmari. Il essaie ensuite d’envoyer ses hommes à Paris avec des messages pour le traître : « Reviens, tu seras pardonné ». Le 16 décembre, c’est Abdallah Mansour, chef de la télévision libyenne, qui essaie. Les Français l’arrêtent à l’entrée de l’hôtel. Le 23 décembre d’autres Libyens arrivent à Paris. Ce sont Farj Charrant, Fathi Boukhris et All Ounes Mansouri.

Nous les connaîtrons d’avantage après le 17 février : parce que ce sont justement eux, avec Al Hadji, qui vont mener la révolte de Benghazi contre les miliciens du colonel.

Les trois sont autorisés par les Français à sortir dîner avec Mesmari dans un élégant restaurant des Champs-Élysée. Il y a aussi là des fonctionnaires de l’Élysée et quelques dirigeants des services secrets français. Entre Noël et le Jour de l’an sort dans Maghreb Confidential la nouvelle que Benghazi est en ébullition (à ce moment-là personne ne le sait encore), et aussi quelques indiscrétions sur certaines aides logistiques et militaires qui seraient arrivées dans la seconde ville libyenne, en provenance justement de la France. Il est désormais clair que Mesmari est devenu un levier aux mains de Sarkozy pour faire sauter Kadhafi en Libye. La lettre confidentielle sur le Maghreb commence à faire filtrer les contenus de cette collaboration.

Mesmari est nommé « Libyan Wikileak », parce qu’il révèle un après l’autre les secrets de la défense militaire du colonel et raconte tous les détails des alliances diplomatiques et financières du régime, en décrivant même la carte du désaccord et les forces qui sont sur le terrain. À la mi-janvier la France a dans les mains toutes les clés pour tenter de renverser le colonel. Mais il y a une fuite. Le 22 janvier le chef des services secrets de Cyrénaïque, un fidèle du colonel, le général Aoudh Saaiti, arrête le colonel d’aviation Gehani, référant secret des Français depuis le 18 novembre.

Le 24 janvier il est transféré dans une prison de Tripoli, avec l’accusation d’avoir créé un réseau social en Cyrénaïque, qui faisait les louanges de la contestation tunisienne contre Ben Ali. Mais c’est trop tard : Gehani a déjà préparé la révolte de Benghazi, avec les Français.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Jeu 24 Mar 2011, 23:31

Rouges et Verts européens sur la Libye : Vert militaire mais pas rouges de honte

Quelques rodomontades d’un colonel déboussolé, une pincée d’images poignantes de ses victimes gisant au sol ou contraintes à l’exil, des manifestants surarmés appelant au secours (on est curieusement loin du pacifisme des manifestants tunisiens, yéménites ou égyptiens) et nous voilà embarqués dans une nouvelle odyssée coloniale.

Un sacré équipage tout de même que notre invincible armada : au gouvernail, d’Obama à Sarkozy, tout le gratin de l’humanisme désintéressé, des chasseurs-bombardiers munis de missiles aussi vertueux et intelligents que le philosophe à la chemise blanche qui les téléguide, les habituels caniches de la presse et puis, quelques cheikhs pour faire bonne figure devant les masses arabes. Il y a comme un air de déjà-vu.

Pourtant, qui voit-on au fond de la cale ? Notre brave gauche institutionnelle, écologistes inclus, dans le rôle de moussaillons zélés. Au 8e anniversaire de l’invasion criminelle de l’Irak qui entraîna la mort de centaine de milliers d’innocents, la paupérisation, le dépeçage et l’humiliation d’une nation, des hostilités inter-ethniques et interconfessionnelles insurmontables et j’en passe, fallait le faire. Oserons-nous encore dire que nos partis européens « de gauche » se sont fait avoir comme des bleus ?

Cette fois encore, nos belles âmes rouge-vert se sont rangées dans le camp des vainqueurs.

Main dans la main avec Sarkozy, elles contribuent sciemment à l’élargissement territorial de la Françafrique et offrent un nouveau show-room à l’entreprise Dassault, à savoir, l’espace aérien libyen. L’avionneur français peut désormais faire étalage de ses Rafales et de ses Mirage 2000 et redorer son blason face aux F 16 qui « en jettent » plus.

Elles donnent à l’entreprise Total une occasion unique de s’engraisser sur le pétrole libyen face aux menaces de rupture de contrat proférées par Kadhafi.

« Il faut sauver les habitants de Benghazi » nous disent-elles. En postant une force d’interposition, c’est-à-dire en occupant de facto le territoire libyen ?

Et puis quoi ? Risquer la partition du pays et des représailles plus violentes de la part du gouvernement libyen à l’égard de ceux qui se sont rendus coupables de « trahison à la patrie » ? « Oui, mais c’est un fou prêt à tout ». Ni plus ni moins fou qu’un Bush, un Sharon, un Liebermann, un roi Abdallah d’Arabie saoudite ou un seigneur de guerre africain.

« Kadhafi a quand-même dit qu’il nettoierait tout » : « beyt beyt, dar dar, zenga zenga », chaque foyer, chaque maison, chaque ruelle... Il ne faut pas être grand-clerc pour constater que les vociférations de Kadhafi n’ont pas d’incidence directe sur la stratégie libyenne de ces derniers jours.

En tant que patriarche sénile de la révolution jamahiriyenne, Kadhafi est une autorité morale, un symbole plus qu’un décideur politique. Preuve en est qu’il parle de guerre quand son état-major décrète un cessez-le-feu et d’offensive quand son armée bat en retraite. Ce coup de gueule démentiel du trublion de Tripoli n’est finalement rien de plus que la version théâtrale et anticoloniale du nettoyage au kärcher défendu par Sarkozy.

A l’inverse, à Jénine en avril 2002, ce fut carrément « beyt beyt », « dar dar » et « zenga zenga ». Fallujah connut le même sort en 2004. Et Gaza en 2009 et 2010. Y a-t-il eu pour autant la moindre frappe aérienne décidée par la communauté internationale contre Tel-Aviv ou Washington malgré leurs perpétuelles violations des résolutions des Nations Unies ?

Admettons que l’armée libyenne eut été folle et sanguinaire au point de massacrer les insurgés et leurs familles. C’est hélas souvent le risque que comporte la lutte armée lorsque l’on se bat pour sa liberté. Mais en faisant appel aux armées coloniales, les insurgés ont déjà troqué leur liberté. Avant même d’avoir pris le pouvoir, ils sont déjà endettés envers leurs protecteurs pour tous les frais liés à la guerre. Prévoient-ils de rembourser leurs mercenaires américains, britanniques et français en leur accordant une concession sur le pétrole et le gaz libyen ?

Ce questionnement nous amène à considérer l’engouement douteux des chancelleries européennes à l’égard des dirigeants de l’opposition libyenne.

De ce que l’on a pu glaner dans les médias, outre son ardeur à vouloir collaborer avec l’Occident impérialiste, cette opposition s’acoquinerait avec les héritiers londoniens du roi Idriss Ier, serait israélo-compatible, tribale et ultralibérale. Bref, elle ne serait guère plus libératrice que l’Armée de libération du Kossovo (UCK), l’Alliance du Nord afghane ou le Parti démocrate du Kurdistan (PDK) de Massoud Barzani.

Il n’empêche que tout Libyen a bien entendu le droit de résister et de renverser le pouvoir tyrannique de Kadhafi. Et l’on doit garder l’espoir que cette opposition se décantera.

Mais devant une telle confusion, on est en droit de demander tant à nos social-colonialistes qu’à nos écolonialistes s’il n’eût pas été plus sage de se démarquer de nos marchands de canon en soutenant la proposition avancée par le président du Venezuela Hugo Chavez : une médiation entre les belligérants libyens des deux camps sous l’égide de pays plus neutres que « nos » gouvernements cupides.

Cette proposition raisonnable avait obtenu l’aval de la Ligue arabe, de l’Union africaine et de l’ALBA. Elle nous aurait permis d’éviter l’irréparable. Alba signifie justement « aube » en espagnol.

Malheureusement, au lieu de se tourner vers l’aube de la paix, notre gauche parlementaire a fait cap vers l’ « aube de l’odyssée ». Une odyssée incertaine à bord d’un navire battant pavillon amiral. Une odyssée qui entraîne l’humanité dans de nouveaux drames.

Une fois de plus, "camarades" rouge-verts, vous faites honte aux damnés de la terre. Quant au bouffon de nos rois si débonnaires, grâce à vous, il redevient le lion du désert.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 00:02

Alexis232 a écrit:
Rouges et Verts européens sur la Libye : Vert militaire mais pas rouges de honte

Quand vous reproduisez un article (déjà que bon, hein...) merci d'en citer la source.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 00:04

Alexis232 a écrit:
La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi

La vache ! Je nous savais pas si doués ! Dire qu'on est capables de faire ça mais qu'on n'a même pas pris la mesure de la contestation en Tunisie !

Ce plan a été modifié dans le contexte des révolutions arabes et pris en main par Washington qui a imposé ses propres objectifs (contre-révolution dans le monde arabe)

J'aimerais quand même bien qu'on m'explique d'où sort ce fantasme de l'Occident fomentant les "contre-révolutions" dans le monde arabe.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 01:03

Vous ne faites que relayer des dépêches AFP allant toujours dans le même sens et à longueur de journée,si vous voulez faire un travail d'information sérieux et complet (non pas une propagande limite chape de plomb) vous devez aussi relayer les informations n'étant pas sur votre ligne personnelle.
Etant donné que vous ne faites pas ce travail honnêtes de mon côté je tente de compenser votre défaillance.
Un journaliste ou bloguer internet ayant la prétention (comme vous) de vouloir iinformer de façon impartiale a le devoir de relayer des informations qui s'opposent afin que le publique puisse se faire une opinion objective,autrement c'est de la propagande...et c'est ce que vous faites.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 06:10

Alexis232 a écrit:
La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi

Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français. Comme le remarque Miguel Martinez du site internet progressiste ComeDonChisciotte, ces révélations, encouragées par les services secrets italiens, doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen.


drunken I don't want that I don't want that Y en a vraiment qui croient en la voyance !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 09:31

Alexis232 a écrit:
Vous ne faites que relayer des dépêches AFP allant toujours dans le même sens et à longueur de journée,si vous voulez faire un travail d'information sérieux et complet (non pas une propagande limite chape de plomb) vous devez aussi relayer les informations n'étant pas sur votre ligne personnelle.
Etant donné que vous ne faites pas ce travail honnêtes de mon côté je tente de compenser votre défaillance.
Un journaliste ou bloguer internet ayant la prétention (comme vous) de vouloir iinformer de façon impartiale a le devoir de relayer des informations qui s'opposent afin que le publique puisse se faire une opinion objective,autrement c'est de la propagande...et c'est ce que vous faites.

1) Je ne relaye principalement que de l'info brute, donc globalement neutre
2) Je relaye les infos brutes que je trouve encourageantes comme celles qui me déçoivent. J'ai publié les dépêches de critiques internationales sur l'intervention, celles relayant les propos des médias libyens et accusant d'avoir fait des morts civils aussi.
3) Quand je relaye un article d'opinion, je cite la source systématiquement

Donc je vous interdis de m'accuser de faire de la propagande, alors que vous citez des articles sans dire où vous les avez trouvé, et que ces articles affirment des tas de trucs énormes sans citer de sources ni étayer leur propos.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 15:35

La position du parti qui sera certainement au deuxième tour de la présidentielle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 15:52

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Vous ne faites que relayer des dépêches AFP allant toujours dans le même sens et à longueur de journée,si vous voulez faire un travail d'information sérieux et complet (non pas une propagande limite chape de plomb) vous devez aussi relayer les informations n'étant pas sur votre ligne personnelle.
Etant donné que vous ne faites pas ce travail honnêtes de mon côté je tente de compenser votre défaillance.
Un journaliste ou bloguer internet ayant la prétention (comme vous) de vouloir iinformer de façon impartiale a le devoir de relayer des informations qui s'opposent afin que le publique puisse se faire une opinion objective,autrement c'est de la propagande...et c'est ce que vous faites.

1) Je ne relaye principalement que de l'info brute, donc globalement neutre
2) Je relaye les infos brutes que je trouve encourageantes comme celles qui me déçoivent. J'ai publié les dépêches de critiques internationales sur l'intervention, celles relayant les propos des médias libyens et accusant d'avoir fait des morts civils aussi.
3) Quand je relaye un article d'opinion, je cite la source systématiquement

Donc je vous interdis de m'accuser de faire de la propagande, alors que vous citez des articles sans dire où vous les avez trouvé, et que ces articles affirment des tas de trucs énormes sans citer de sources ni étayer leur propos.

Je n'ai jamais vu une information (diffusée de votre part) ayant comme objet l'opposition à cette guerre. Pourquoi? c'est pourtant la moindre des choses afin d'être impartial sur le traitement de l'information.
Je suis donc obligé de reproduire la même erreur sur ce sujet qui est exclusivement centré sur des informations opposées à l'opération odyssée pour que au final l'information des deux visions soit disponible.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 15:54

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi

Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français. Comme le remarque Miguel Martinez du site internet progressiste ComeDonChisciotte, ces révélations, encouragées par les services secrets italiens, doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen.


drunken I don't want that I don't want that Y en a vraiment qui croient en la voyance !

Franco Bechis n'est pas un voyant mais un journaliste italien d'investigation,ça existe encore.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 15:59

Alexis232 a écrit:

Je n'ai jamais vu une information (diffusée de votre part) ayant comme objet l'opposition à cette guerre. Pourquoi? c'est pourtant la moindre des choses afin d'être impartial sur le traitement de l'information.

Eh bien vous avez mal lu. Je publie toutes les dépêches AFP que je trouve sur le sujet. Par exemple, j'ai publié les critiques émises par la Ligue arabe alors que j'étais en plein débat avec Fred sur la question du soutien arabe, et que cet élément contredisait ma propre position.
J'ai publié également des analyse stratégiques militaires, qui disaient seulement ce qui se passerait en cas d'intervention, sans militer.
J'ai publié un article d'opinion, en réaction aux vôtres, dénonçant les propos de Rony Brauman que vous avez posté. Je n'ai rien posté d'autre de partisan de l'intervention, si ce n'est les dépêches AFP relayant les propos de Juppé, Sarkozy, etc... Mais j'ai dans le même temps publié celles de critiques de la part de la Chine, de l'Allemagne, de la Russie, de l'Union Africaine.


Je suis donc obligé de reproduire la même erreur sur ce sujet qui est exclusivement centré sur des informations opposées à l'opération odyssée pour que au final l'information des deux visions soit disponible.

Non, vous vous postez exclusivement les points de vue anti-intervention d'individus aux arguments stupides (la vidéo avec le Canadien) ou douteux (les articles de Meyssan et Voltaire.net).
S'il y en a un qui est impartial ici, ce n'est pas vous et votre vision simpliste du Moyen-Orient.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:00

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi

Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français. Comme le remarque Miguel Martinez du site internet progressiste ComeDonChisciotte, ces révélations, encouragées par les services secrets italiens, doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen.


drunken I don't want that I don't want that Y en a vraiment qui croient en la voyance !

Franco Bechis n'est pas un voyant mais un journaliste italien d'investigation,ça existe encore.

Tellement d'investigation qu'on ne voit même pas dans son article la part d'information et de conjectures personnelles...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:09

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:

Je n'ai jamais vu une information (diffusée de votre part) ayant comme objet l'opposition à cette guerre. Pourquoi? c'est pourtant la moindre des choses afin d'être impartial sur le traitement de l'information.

Eh bien vous avez mal lu. Je publie toutes les dépêches AFP que je trouve sur le sujet. Par exemple, j'ai publié les critiques émises par la Ligue arabe alors que j'étais en plein débat avec Fred sur la question du soutien arabe, et que cet élément contredisait ma propre position.
J'ai publié également des analyse stratégiques militaires, qui disaient seulement ce qui se passerait en cas d'intervention, sans militer.
J'ai publié un article d'opinion, en réaction aux vôtres, dénonçant les propos de Rony Brauman que vous avez posté. Je n'ai rien posté d'autre de partisan de l'intervention, si ce n'est les dépêches AFP relayant les propos de Juppé, Sarkozy, etc... Mais j'ai dans le même temps publié celles de critiques de la part de la Chine, de l'Allemagne, de la Russie, de l'Union Africaine.


Je suis donc obligé de reproduire la même erreur sur ce sujet qui est exclusivement centré sur des informations opposées à l'opération odyssée pour que au final l'information des deux visions soit disponible.

Non, vous vous postez exclusivement les points de vue anti-intervention d'individus aux arguments stupides (la vidéo avec le Canadien) ou douteux (les articles de Meyssan et Voltaire.net).
S'il y en a un qui est impartial ici, ce n'est pas vous et votre vision simpliste du Moyen-Orient.



Quel vision simpliste? justement c'est votre vision qui est simpliste :"il faut intervenir pour sauver des rebelles armés.point" voilà votre analyse.
Au contraire personnellement je prends en compte toute une série d'éléments dont vous ne parlez jamais,et c'est en effet l'avis de beaucoup de personnes qui ne se réduisent pas aux deux personnes que vous avez cité;ça c'est un argument simpliste...la prochaine fois citez en intégralité les personnalités qui s'opposent à cette guerre,merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:13

Libye: l'offensive pourrait durer des "semaines" ou des "mois"...

http://lci.tf1.fr/monde/afrique/2011-03/kadhafi-se-cherche-t-il-une-porte-de-sortie-6328890.html
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:16

Alexis232 a écrit:

Quel vision simpliste? justement c'est votre vision qui est simpliste :"il faut intervenir pour sauver des rebelles armés.point" voilà votre analyse.

Non. J'ai dit "il faut sauver les rebelles (qui ne sont pas tous armés, loin de là, et sont essentiellement des civils), et ensuite on verra". Je n'ai jamais nié qu'il y ait des difficultés par la suite, mais l'urgence était de préserver la population civile d'un massacre.

Au contraire personnellement je prends en compte toute une série d'éléments dont vous ne parlez jamais,

Parce que ces éléments ne sont pas déclenchants. Le pétrole, par exemple, n'est pas le premier souci.


et c'est en effet l'avis de beaucoup de personnes qui ne se réduisent pas aux deux personnes que vous avez cité;ça c'est un argument simpliste...la prochaine fois citez en intégralité les personnalités qui s'opposent à cette guerre,merci.

Je ne vais pas faire comme vous et aller chercher le moindre article conspirationnsite comme quoi on avait déjà prévu de foutre Khadafi dehors, etc...
Je me permets de rappeler qu'il y a deux mois vous nous expliquiez catégoriquement que les révoltes arabes étaient un coup des américains, et maintenant vous soutenez l'opinion de Meyssan, Collon et je ne sais quel autre escroc affirmant que les USA sont en train de casser le printemps arabe.
Au bout d'un moment faut arrêter de raconter n'importe quoi juste pour dire du mal des USA et de l'Occident en général.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:23

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi

Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français. Comme le remarque Miguel Martinez du site internet progressiste ComeDonChisciotte, ces révélations, encouragées par les services secrets italiens, doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen.


drunken I don't want that I don't want that Y en a vraiment qui croient en la voyance !

Franco Bechis n'est pas un voyant mais un journaliste italien d'investigation,ça existe encore.

Alors il est unique, génial, mirobolant ! Seul parmi des millions de gens, il avait prévu les révolutions Arabes ! Chapeau ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:31

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:

Quel vision simpliste? justement c'est votre vision qui est simpliste :"il faut intervenir pour sauver des rebelles armés.point" voilà votre analyse.

Non. J'ai dit "il faut sauver les rebelles (qui ne sont pas tous armés, loin de là, et sont essentiellement des civils), et ensuite on verra". Je n'ai jamais nié qu'il y ait des difficultés par la suite, mais l'urgence était de préserver la population civile d'un massacre.
Ce sont des rebelles armés,on est pas en Tunisie ou Egypte...toutes les chaines d'info le disent.
Dites moi comment on fait avec la Syrie?si l'on suit votre raisonnement nous allons devoir intervenir en Syrie,aujourd'hui: Une vingtainte de manifestants auraient été tués

http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/syrie-manifestations-a-damas-et-dans-la-region-de-deraa-6329284.html

Au contraire personnellement je prends en compte toute une série d'éléments dont vous ne parlez jamais,

Parce que ces éléments ne sont pas déclenchants. Le pétrole, par exemple, n'est pas le premier souci.

qui a parlé du pétrole uniquement?les raisons sont multiples cela a été développé plusieurs fois.

et c'est en effet l'avis de beaucoup de personnes qui ne se réduisent pas aux deux personnes que vous avez cité;ça c'est un argument simpliste...la prochaine fois citez en intégralité les personnalités qui s'opposent à cette guerre,merci.

Je ne vais pas faire comme vous et aller chercher le moindre article conspirationnsite comme quoi on avait déjà prévu de foutre Khadafi dehors, etc...
Je me permets de rappeler qu'il y a deux mois vous nous expliquiez catégoriquement que les révoltes arabes étaient un coup des américains, et maintenant vous soutenez l'opinion de Meyssan, Collon et je ne sais quel autre escroc affirmant que les USA sont en train de casser le printemps arabe.
Oui et c'était confirmé par vous même en regardant c dans l'air,les intervenants/experts disaient exactement la même chose.
Au bout d'un moment faut arrêter de raconter n'importe quoi juste pour dire du mal des USA et de l'Occident en général.
Le but n'est pas de dire du mal de l'occident,ça n'a rien avoir...c'est un argument réducteur que cire cela.
Vous pensez que toutes les personnalités de hauts niveau qui critiquent cette guerre ont une haine pavlovienne de l'occident? arrêtez avec ce réflexe,je ne suis pas ce genre d'altermondialiste gauchiste anti capitaliste.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:41

Pour le moment, Hassad ne fait pas tirer avec ses avions de chasses sur son peuple.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi

Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français. Comme le remarque Miguel Martinez du site internet progressiste ComeDonChisciotte, ces révélations, encouragées par les services secrets italiens, doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen.


drunken I don't want that I don't want that Y en a vraiment qui croient en la voyance !

Franco Bechis n'est pas un voyant mais un journaliste italien d'investigation,ça existe encore.

Alors il est unique, génial, mirobolant ! Seul parmi des millions de gens, il avait prévu les révolutions Arabes ! Chapeau ! Mr.Red

Pourquoi dire cela ironiquement? l'apparition du Christ à l'heure de la mort et le choix que l'on va devoir faire entre deux projets est une opinion que quasiment vous seul soutenez.Et pourtant elle est cohérente cette interprétation.
Pourquoi vous moquez vous de personnes ayant la même démarche que vous?recherche de vérité à travers des éléments sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 16:54

Le rapport est faible. La révolution Arabe était imprévisible et les Arabes eux-mêmes en sont surpris.

La venue du Christ à l'heure de la mort se déduit de son amour.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Le rapport est faible. La révolution Arabe était imprévisible et les Arabes eux-mêmes en sont surpris.

La venue du Christ à l'heure de la mort se déduit de son amour.

Elle n'était pas imprévisible,dès que la révolte a eu lieu en Tunisie je disais que cela allait se propager dans tout le "monde" arabe.(je peux vous ressortir tous les commentaires avec la date précise bien avant toutes les révoltes qui ont suivit)
Ce journaliste fait son travail d'investigation,on ne peut calomnier cette personne et son travail par le simple fait que ses conclusions sont opposées à nos convictions personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:05

Eh bien indiquez moi où est le premier message où vous avez dit cela et sa date.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:06

Arnaud Dumouch a écrit:
Eh bien indiquez moi où est le premier message où vous avez dit cela et sa date.
ok je fais la recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Eh bien indiquez moi où est le premier message où vous avez dit cela et sa date.


Philippe Fabry a écrit:
nilamitp a écrit:
Bah ! les lendemains n'ont parfois rien à voir ; et vu qu’il est déjà difficile de tirer des conclusions sur le jour d'aujourd'hui...

évidemment tout est vrai : il y a des manifestations à cause de la montée des prix des denrées alimentaires, pour la démocratie et la liberté, avec en toile de fond il y a le décalage entre des dictateurs qui ont une politique réaliste et tempérée avec Israël, et le peuple resté orgueilleux face à ces propres échecs et haineux envers Israël.

Après les pseudo-révolutions tunisienne et égyptienne, qui ont fait chuter l'homme de tête, mais dont on ne sait où pour l'instant ça va aller avec l'armée,

je crois que c'est le cas de la LIBYE qui va trancher ce débat :

l'homme est en effet connu et reconnu pour son aura particulièrement raciste antioccidentale et sa haine viscérale d'Israël.

Alors je crois que c'est le peuple libyen qui va trancher en faisant, ou non, une révolution, et nous dire par là-même si ce mouvement de fond arabo-nord-africain est singulièrement une "petite révolution" en faveur de la démocratie, de la liberté d'expression et des droits de l'hommme ou NON.


Possible pour la Lybie.

Une remarque tout de même : l'autre soir sur C dans l'air, les commentateurs semblent s'accorder sur un rôle fort des USA de soutien en sous-main des mouvements, ce qui indiquerait que les Américains jugent que le mouvement n'est pas islamiste.

Obama (ou plutôt les think tanks dépassant les présidences) serait-il en train de réaliser le "Grand Moyen Orient" dont rêvait W. Bush ?





-----------------------------------------------------------------------------------------------------



Bah ça ressemble à mon analyse du 25 janvier !! alors seul la Tunisie débutait sa révolution...on ne savait pas que l'Egypte et les autres pays arabes allaient faire de même. je m'auto félicite de mon analyse :-)


Mar 25 Jan 2011

La Révolution de Jasmin en Tunisie est apparemment pilotée par les USA à la façon des révolutions oranges en Ukraine...cela va avoir pour effet de créer des soulèvement dans beaucoup de pays musulmans pour ensuite positionner des gouvernements pros US,voir le Shah en Iran à une certaine époque.
C'est révolutions sont artificiellement provoquées...

Actuellement beaucoup de gouvernement arabes craignent une contagion incontrolée et spontanée voir Kadhafi par exemple.

http://docteurangelique.forumactif.com/search?search_current=Alexis232&search_id=789517632&start=200
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:25

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:

Quel vision simpliste? justement c'est votre vision qui est simpliste :"il faut intervenir pour sauver des rebelles armés.point" voilà votre analyse.

Non. J'ai dit "il faut sauver les rebelles (qui ne sont pas tous armés, loin de là, et sont essentiellement des civils), et ensuite on verra". Je n'ai jamais nié qu'il y ait des difficultés par la suite, mais l'urgence était de préserver la population civile d'un massacre.
Ce sont des rebelles armés,on est pas en Tunisie ou Egypte...toutes les chaines d'info le disent.

Ils se sont armés parce qu'ils n'avaient guère le choix. Ils se souviennent des massacres d'il y a quinze ans.

Dites moi comment on fait avec la Syrie?si l'on suit votre raisonnement nous allons devoir intervenir en Syrie,aujourd'hui: Une vingtainte de manifestants auraient été tués

http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/syrie-manifestations-a-damas-et-dans-la-region-de-deraa-6329284.html

J'ai déjà expliqué dix fois la différence, je vais pas le refaire à chaque fois, car vous n'en tenez jamais compte et cela ne sert à rien.


Au contraire personnellement je prends en compte toute une série d'éléments dont vous ne parlez jamais,

Parce que ces éléments ne sont pas déclenchants. Le pétrole, par exemple, n'est pas le premier souci.

qui a parlé du pétrole uniquement?les raisons sont multiples cela a été développé plusieurs fois.

La vache ! Alors pourquoi puis-je vous citer un tas de messages dans lesquels vous disiez en substance :"ce n'est que pour le pétrole", "vous êtes naïfs, tout ça c'est une question de pétrole", quand vous avez cité Le Pen " ça sent le pétrole"...
Faudrait voir à pas se foutre de notre gueule non plus, vous avez affirmé que ce n'était qu'une question de pétrole. Si vous avez changé d'avis parce que nous avons réussi à vous convaincre du contraire, tant mieux, mais ne venez pas nous expliquer que ça a toujours été votre opinion.



Je ne vais pas faire comme vous et aller chercher le moindre article conspirationnsite comme quoi on avait déjà prévu de foutre Khadafi dehors, etc...
Je me permets de rappeler qu'il y a deux mois vous nous expliquiez catégoriquement que les révoltes arabes étaient un coup des américains, et maintenant vous soutenez l'opinion de Meyssan, Collon et je ne sais quel autre escroc affirmant que les USA sont en train de casser le printemps arabe.
Oui et c'était confirmé par vous même en regardant c dans l'air,les intervenants/experts disaient exactement la même chose.

Non. Ce à quoi j'ai adhéré, c'est l'idée que les USA avaient réagi plus vite que nous et soutenaient vraisemblablement le mouvement. Et précisément nous avions débattu vous et moi, parce que vous affirmiez que les USA étaient le déclencheur, alors que je trouvais ça impossible, et que je penchais pour un accompagnement après coup, parce que cela allait dans le sens du "Grand Moyen-orient" dont rêvait Bush sans avoir pu le faire.


Au bout d'un moment faut arrêter de raconter n'importe quoi juste pour dire du mal des USA et de l'Occident en général.
Le but n'est pas de dire du mal de l'occident,ça n'a rien avoir...c'est un argument réducteur que cire cela.
Vous pensez que toutes les personnalités de hauts niveau qui critiquent cette guerre ont une haine pavlovienne de l'occident? arrêtez avec ce réflexe,je ne suis pas ce genre d'altermondialiste gauchiste anti capitaliste.


Si vous n'êtes pas ce genre, alors pourquoi TOUT votre argumentaire est le même que le leur sur la question ?


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:29

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Eh bien indiquez moi où est le premier message où vous avez dit cela et sa date.


Philippe Fabry a écrit:

Une remarque tout de même : l'autre soir sur C dans l'air, les commentateurs semblent s'accorder sur un rôle fort des USA de soutien en sous-main des mouvements, ce qui indiquerait que les Américains jugent que le mouvement n'est pas islamiste.

Obama (ou plutôt les think tanks dépassant les présidences) serait-il en train de réaliser le "Grand Moyen Orient" dont rêvait W. Bush ?


Réponse d'Alexis :

Bah ça ressemble à mon analyse du 25 janvier !! alors seul la Tunisie débutait sa révolution...on ne savait pas que l'Egypte et les autres pays arabes allaient faire de même. je m'auto félicite de mon analyse :-)


Mar 25 Jan 2011

La Révolution de Jasmin en Tunisie est apparemment pilotée par les USA à la façon des révolutions oranges en Ukraine...cela va avoir pour effet de créer des soulèvement dans beaucoup de pays musulmans pour ensuite positionner des gouvernements pros US,voir le Shah en Iran à une certaine époque.
C'est révolutions sont artificiellement provoquées...

Actuellement beaucoup de gouvernement arabes craignent une contagion incontrolée et spontanée voir Kadhafi par exemple.

http://docteurangelique.forumactif.com/search?search_current=Alexis232&search_id=789517632&start=200

Ce à quoi j'avais répondu, comme je viens de le dire dans mon dernier post, que les USA n'avaient pas déclenché ni piloté les révolutions, pas plus que les révolutions en Ukraine et Géorgie, mais qu'ils les avaient soutenues et accompagnées.

Bref, cela ne nous explique pas pourquoi aujourd'hui vous êtes d'accord avec Meyssan et Collon qui disent que l'Occident est en train de contrer la révolution ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:38

Ok l'opposition se résume à Mayssan et Collon(Mayssan étant favorable à une intervention au passage)...citez les autres personnalités et leurs propos dont j'ai fait écho.

salut je n'ai plus le temps de contrer toutes ces palabres comme je l'indiquais plus haut,le mieux est d'en reparler dans quelques mois ou années.

Nous comparerons nos positions et ce que l'histoire à posteriori nous enseignera.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 17:42

Alexis232 a écrit:


Bah ça ressemble à mon analyse du 25 janvier !! alors seul la Tunisie débutait sa révolution...on ne savait pas que l'Egypte et les autres pays arabes allaient faire de même. je m'auto félicite de mon analyse :-)


Mar 25 Jan 2011

La Révolution de Jasmin en Tunisie est apparemment pilotée par les USA à la façon des révolutions oranges en Ukraine...cela va avoir pour effet de créer des soulèvement dans beaucoup de pays musulmans pour ensuite positionner des gouvernements pros US,voir le Shah en Iran à une certaine époque.
C'est révolutions sont artificiellement provoquées...

Actuellement beaucoup de gouvernement arabes craignent une contagion incontrolée et spontanée voir Kadhafi par exemple.

http://docteurangelique.forumactif.com/search?search_current=Alexis232&search_id=789517632&start=200

Cher Alexis, vous êtes comme la plupart des prophètes : ils annoncent les choses alors qu'elles sont déjà en grande partie réalisées. Le 25 janvier, le président de la Tunisie est déjà parti et l'Egypte est dans la rue depuis 15 jours. Moubarak annonce qu'il aimerait partir dans 6 mois après les élections.
La rue Libyenne manifeste.

Regardez cette video :

http://www.wabayn.com/information-vid-o-en-fran-ais-et-en-arabe/260111-egypte-les-manifestations-du-25-janvier-en-vi.html

Le 25 janvier, en France, on ricane de Sarkozy qui n'a pas prévu la révolution Arabe et de sa ministre de la défense, MAM. C'est que, les journalistes aussi se croient prophète car ils annoncent, APRES LES EVENEMENTS, qu'ils avaient tout prévu !



_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 18:14

Arnaud Dumouch a écrit:
Le 25 janvier, en France, on ricane de Sarkozy qui n'a pas prévu la révolution Arabe et de sa ministre de la défense, MAM. C'est que, les journalistes aussi se croient prophète car ils annoncent, APRES LES EVENEMENTS, qu'ils avaient tout prévu !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Ven 25 Mar 2011, 23:59

En parlant de prophète, il y a le GEAB qui disait ceci en 2008:

"GEAB l'a écrit en juin 2008 - "Monde arabe : Les régimes pro-occidentaux à la dérive / 60% de risques d'explosion politico-sociale sur l'axe Egypte-Maroc"

- Extrait GEAB N°26 (15 juin 2008) -



Pour LEAP/E2020, la crise systémique globale contribue déjà à fragiliser fortement les états arabes pro-occidentaux face à un mélange d'émeutes de la faim, de montée de l'intégrisme, alimenté par la montée en puissance de l'Iran, de la Syrie, du Hezbollah et du Hamas, et d'incapacité de Washington et de ses alliés européens à tenir un discours autre que sécuritaire (1). L'Egypte est chaque jour plus déstabilisé à cause de l'impasse politique dans laquelle la place la fin de règne de Moubarak, tandis que l'incapacité du régime à répondre aux attentes économiques et sociales radicalise une part croissante de la population (2). Pour nos chercheurs, l'Egypte va être politiquement emportée par les conséquences du plongeon au coeur de la crise systémique globale (3). L'instabilité sociale va primer sur la nature sécuritaire du régime.

Selon notre équipe, ce pays est le dernier rempart empêchant l'implosion du Maghreb sous la pression des forces anti-américaines qui dominent désormais le Moyen-Orient. Si, comme nous le pensons, l'Egypte entre en situation de grande instabilité d'ici le début 2009, alors la Tunisie, l'Algérie et le Maroc seront emportés dans la tourmente très rapidement. Ils vont de toute façon devoir eux aussi faire face à une contestation interne croissante pour des motifs socio-économiques, au moment même où leur grand partenaire européen va voir son économie ralentir."

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Sam 26 Mar 2011, 06:25

giacomorocca a écrit:
En parlant de prophète, il y a le GEAB qui disait ceci en 2008:

"GEAB l'a écrit en juin 2008 - "Monde arabe : Les régimes pro-occidentaux à la dérive / 60% de risques d'explosion politico-sociale sur l'axe Egypte-Maroc"

- Extrait GEAB N°26 (15 juin 2008) -



Pour LEAP/E2020, la crise systémique globale contribue déjà à fragiliser fortement les états arabes pro-occidentaux face à un mélange d'émeutes de la faim, de montée de l'intégrisme, alimenté par la montée en puissance de l'Iran, de la Syrie, du Hezbollah et du Hamas, et d'incapacité de Washington et de ses alliés européens à tenir un discours autre que sécuritaire (1). L'Egypte est chaque jour plus déstabilisé à cause de l'impasse politique dans laquelle la place la fin de règne de Moubarak, tandis que l'incapacité du régime à répondre aux attentes économiques et sociales radicalise une part croissante de la population (2). Pour nos chercheurs, l'Egypte va être politiquement emportée par les conséquences du plongeon au coeur de la crise systémique globale (3). L'instabilité sociale va primer sur la nature sécuritaire du régime.

Selon notre équipe, ce pays est le dernier rempart empêchant l'implosion du Maghreb sous la pression des forces anti-américaines qui dominent désormais le Moyen-Orient. Si, comme nous le pensons, l'Egypte entre en situation de grande instabilité d'ici le début 2009, alors la Tunisie, l'Algérie et le Maroc seront emportés dans la tourmente très rapidement. Ils vont de toute façon devoir eux aussi faire face à une contestation interne croissante pour des motifs socio-économiques, au moment même où leur grand partenaire européen va voir son économie ralentir."


Cher giacomorocca, Allez sur le site en question :

http://www.scribd.com/doc/12182857/GEAB-N26

vous remarquerez que cette revue d'anticipation annonce, en outre, l'attaque conjointe Israélo-américaine sur l'Iran en octobre 2008, le dollar en perdition dans les 6 mois, l'effondrement total de l'économie US en automne, le rupture du système financier mondial, Le double « coup de bambou » inflation/effondrement de l'économie asiatique, le Mexique et l'Argentine en crise etc.

Bref, à force d'annoncer des catastrophe, il y en a forcement une qui va finir par venir ...



prophétie extrêmement précise est citée pour la première fois sur le Web non en 2008 mais en mars 2011, ce qui la rend plus que douteuse.

En effet, il est facile de citer APRES COUP des analyses politiques de ce genre dont il n'y a pas de trace AVANT.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Sam 26 Mar 2011, 07:25

Arnaud Dumouch a écrit:
Thierry Meyssan : Le type qui a publiquement accusé le Père Daniel Ange d'homosexualité, qui écrit dans la revue Golias, qui s'est fait une foirtune en écrivant que l'attentat du WTC était du Mossad.

Un joli personnage, une référence ! Thumright

Quand j'entend le nom ""Thierry Meyssan, je sorts du goudron et des plumes
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Sam 26 Mar 2011, 07:27

Alexis232 a écrit:
Ok l'opposition se résume à Mayssan et Collon(Mayssan étant favorable à une intervention au passage)...citez les autres personnalités et leurs propos dont j'ai fait écho.

salut je n'ai plus le temps de contrer toutes ces palabres comme je l'indiquais plus haut,le mieux est d'en reparler dans quelques mois ou années.

Nous comparerons nos positions et ce que l'histoire à posteriori nous enseignera.



Mais qu'allez vous donc faire en Italie pour ne plus pouvoir venir sur le forum ?

Vous vous faites moine ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Sam 26 Mar 2011, 07:42

Arnaud Dumouch a écrit:
giacomorocca a écrit:
En parlant de prophète, il y a le GEAB qui disait ceci en 2008:

"GEAB l'a écrit en juin 2008 - "Monde arabe : Les régimes pro-occidentaux à la dérive / 60% de risques d'explosion politico-sociale sur l'axe Egypte-Maroc"

- Extrait GEAB N°26 (15 juin 2008) -



Pour LEAP/E2020, la crise systémique globale contribue déjà à fragiliser fortement les états arabes pro-occidentaux face à un mélange d'émeutes de la faim, de montée de l'intégrisme, alimenté par la montée en puissance de l'Iran, de la Syrie, du Hezbollah et du Hamas, et d'incapacité de Washington et de ses alliés européens à tenir un discours autre que sécuritaire (1). L'Egypte est chaque jour plus déstabilisé à cause de l'impasse politique dans laquelle la place la fin de règne de Moubarak, tandis que l'incapacité du régime à répondre aux attentes économiques et sociales radicalise une part croissante de la population (2). Pour nos chercheurs, l'Egypte va être politiquement emportée par les conséquences du plongeon au coeur de la crise systémique globale (3). L'instabilité sociale va primer sur la nature sécuritaire du régime.

Selon notre équipe, ce pays est le dernier rempart empêchant l'implosion du Maghreb sous la pression des forces anti-américaines qui dominent désormais le Moyen-Orient. Si, comme nous le pensons, l'Egypte entre en situation de grande instabilité d'ici le début 2009, alors la Tunisie, l'Algérie et le Maroc seront emportés dans la tourmente très rapidement. Ils vont de toute façon devoir eux aussi faire face à une contestation interne croissante pour des motifs socio-économiques, au moment même où leur grand partenaire européen va voir son économie ralentir."


Cher giacomorocca, Allez sur le site en question :

http://www.scribd.com/doc/12182857/GEAB-N26

vous remarquerez que cette revue d'anticipation annonce, en outre, l'attaque conjointe Israélo-américaine sur l'Iran en octobre 2008, le dollar en perdition dans les 6 mois, l'effondrement total de l'économie US en automne, le rupture du système financier mondial, Le double « coup de bambou » inflation/effondrement de l'économie asiatique, le Mexique et l'Argentine en crise etc.

Bref, à force d'annoncer des catastrophe, il y en a forcement une qui va finir par venir ...



prophétie extrêmement précise est citée pour la première fois sur le Web non en 2008 mais en mars 2011, ce qui la rend plus que douteuse.

En effet, il est facile de citer APRES COUP des analyses politiques de ce genre dont il n'y a pas de trace AVANT.

Le LEAP annonce beaucoup de choses en effet.

Cela dit on constate surtout un décalage temporel dans leurs prévisions.

De plus, du fait de la crise systémique, le monde est de plus en plus instable ainsi les prévisions sont de plus en plus difficiles à faire.


Vous voyez, en même temps que la crise lybienne occupe l'actualité, le portugal va demander l'aide du fond Européen et le gouverbement a été renversé.
Le problème de la dette n'est toujours pas réglée. Tant que l'Allemgne se refusera à la moindre inflation, je resterai pessimiste.


Par ailleurs, l'intervention US en lybie me semble motivé par une chose. Alors que les USA apportaient leur soutien au révoltés de Bahrein, l'Arabie Séoudite y envoyait des troupes et semblait se rapprocher de la Chine. Cela a motivé l'intervention US en Lybie; les USA avaient besoin de reprendre la main.

Toutes les analyses et projection oublie souvent de prendre en considération une chose capitale : La puissance militaire américaine.

Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Sam 26 Mar 2011, 10:46

Arnaud Dumouch a écrit:
giacomorocca a écrit:
En parlant de prophète, il y a le GEAB qui disait ceci en 2008:

"GEAB l'a écrit en juin 2008 - "Monde arabe : Les régimes pro-occidentaux à la dérive / 60% de risques d'explosion politico-sociale sur l'axe Egypte-Maroc"

- Extrait GEAB N°26 (15 juin 2008) -



Pour LEAP/E2020, la crise systémique globale contribue déjà à fragiliser fortement les états arabes pro-occidentaux face à un mélange d'émeutes de la faim, de montée de l'intégrisme, alimenté par la montée en puissance de l'Iran, de la Syrie, du Hezbollah et du Hamas, et d'incapacité de Washington et de ses alliés européens à tenir un discours autre que sécuritaire (1). L'Egypte est chaque jour plus déstabilisé à cause de l'impasse politique dans laquelle la place la fin de règne de Moubarak, tandis que l'incapacité du régime à répondre aux attentes économiques et sociales radicalise une part croissante de la population (2). Pour nos chercheurs, l'Egypte va être politiquement emportée par les conséquences du plongeon au coeur de la crise systémique globale (3). L'instabilité sociale va primer sur la nature sécuritaire du régime.

Selon notre équipe, ce pays est le dernier rempart empêchant l'implosion du Maghreb sous la pression des forces anti-américaines qui dominent désormais le Moyen-Orient. Si, comme nous le pensons, l'Egypte entre en situation de grande instabilité d'ici le début 2009, alors la Tunisie, l'Algérie et le Maroc seront emportés dans la tourmente très rapidement. Ils vont de toute façon devoir eux aussi faire face à une contestation interne croissante pour des motifs socio-économiques, au moment même où leur grand partenaire européen va voir son économie ralentir."


Cher giacomorocca, Allez sur le site en question :

http://www.scribd.com/doc/12182857/GEAB-N26

vous remarquerez que cette revue d'anticipation annonce, en outre, l'attaque conjointe Israélo-américaine sur l'Iran en octobre 2008, le dollar en perdition dans les 6 mois, l'effondrement total de l'économie US en automne, le rupture du système financier mondial, Le double « coup de bambou » inflation/effondrement de l'économie asiatique, le Mexique et l'Argentine en crise etc.

Bref, à force d'annoncer des catastrophe, il y en a forcement une qui va finir par venir ...



prophétie extrêmement précise est citée pour la première fois sur le Web non en 2008 mais en mars 2011, ce qui la rend plus que douteuse.

En effet, il est facile de citer APRES COUP des analyses politiques de ce genre dont il n'y a pas de trace AVANT.

Sur le SCRIBD, vous êtes-vous rendu à la page 14 ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Libye: l'influent prédicateur Qatari justifie l'intervention internationale
» La Ligue arabe appelle à une zone d'exclusion aérienne en Libye
» A l'approche du Grand Avertissement
» Intervention auteur de romans policiers college
» Petite approche de la théorie du Yin et du yang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: