DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Sam 19 Mar 2011, 23:05

Où va la Libye ? à feu et à sang depuis les manifestations qui ont débutées le 13 février à Benghazi...


Le point avec Pierre Le Vigan



La Libye est déchirée par la situation actuelle. Inutile de revenir sur les morts, des centaines ou des milliers. Visiblement Kadhafi ne veut pas finir lamentablement comme Moubarak ou Ben Ali. Il a de l’énergie, et sans doute un grain de folie qui fait les vrais hommes d’État, ce qui n’atténue pas la réalité de ses erreurs ou de ses crimes.


Justement Kadhafi est-il autre chose qu’un infâme dictateur ?

La politique n’est pas la morale. L’essentiel n’est pas de « s’indigner » mais de comprendre et ensuite de faire des choix politiques. Il faut d’abord rappeler ce qu’est la Libye : moins de 7 millions d’habitants, dont 2 millions à Tripoli et 650 00 à Benghazi la deuxième ville du pays. 90 % d’Arabes et moins de 5 % de Berbères, à l’ouest, près de la Tunisie. Beaucoup d’immigrés aussi : ils constituent 20 % de la population et 50 % de la population active. Une population essentiellement concentrée sur la zone côtière. Et trois régions, la Tripolitaine à l’Ouest, la Cyrénaïque à l’est, le Fezzan, presque désert, au sud.


La vérité c’est que la Libye moderne est née avec Kadhafi. Romanisée sous l’Antiquité,normande quelques années au XIIe siècle ( !), colonie turque conquise par les Italiens en 1911-12, la Libye devient indépendante en 1951 sous un roi, en fait l’ancien émir de Cyrénaïque, chargé implicitement de la maintenir dans l’orbite anglo-saxonne. Il n’y a alors qu’un million d’habitants en Libye. C’est à l’époque le principal pays africain producteur de pétrole, avec un gros essor à partir des découvertes de 1958. En 1969 le coup d’État du capitaine Mouammar Kadhafi et d’un groupe d’ « officiers libres » - la terminologie est la même qu’en Égypte - est un coup de tonnerre anti-occidental. Le capitaine, devenu colonel, Kadhafi, fait évacuer les bases anglo-américaines de Libye, et nationalise les compagnies pétrolières en 1973. C’est un proche de Nasser. Kadhafi tente une fusion avec l’Égypte et la Syrie en 1971. Elle éclate 2 ans plus tard. En 1974 c’est avec la Tunisie qu’une tentative de fédération est menée. Elle avorte aussi. Kadhafi publie en 1976 son Livre Vert sur la troisième voie. Il y critique l’enrichissement personnel incompatible avec la justice, et prône la démocratie directe, en fait une démocratie plébiscitaire, à la place de la démocratie parlementaire occidentale. Sa radicalisation anti-américaine et anti-israélienne, son soutien présumé (par ses adversaires) à des groupes terroristes amène les Américains à essayer de l’assassiner en avril 1986 par des raids meurtriers sur Tripoli et Benghazi. La fille adoptive de Kadhafi est tuée. À partir de là l’évolution dictatoriale et erratique de Kadhafi s’accentue. Ses sorties médiatiques s’orientent vers une certaine clownerie involontaire, même si, en France ou avec G-W Bush nous avons parfois été confrontés à ces décalages entre l’être et la fonction. Un jour, il annonce que William Shakespeare est en fait un Arabe («Cheikh Spir »), un autre jour il plante sa tente bédouine à coté de l’Élysée, et cultive un look auprès duquel Galliano est un garçon sans imagination.
Jusqu’à la fin des années 90 la Libye est mise au ban de l’ONU et soumise à un embargo militaire. La détente s’amorce à partir de 2003-2004 avec la fin de l’embargo militaire (« Le nouveau Kadhafi », Le Monde, 7 janvier 2004). Kadhafi se rapproche des Occidentaux, démantèle son programme nucléaire, et se présente comme un rempart contre le terrorisme. Et aujourd’hui encore il prétend que les émeutes sont manipulées par Al-Qaida maghreb, la prétendue AQMI.


Pourquoi ce tournant occidentaliste de Mouammar Al-Kadhafi ?

Vous aurez remarqué que 2003 c’est la deuxième guerre du Golfe et l’agression américaine contre l’Irak. Cela donne à réfléchir. Surtout quant on voit que l’Irak, pays de 30 millions d’habitants, à réelle tradition militaire, n’a rien pu faire contre les envahisseurs alors que la Libye ne compte qu’un peu plus de 6 millions d’habitants.


Quel a été le rapport de Kadhafi à l’Islam ?

La Libye est sunnite mais Kadhafi écarte en fait la sunna (la tradition) comme seconde source de l’Islam. Il ne reste donc que la première source, le Coran, ce qui exclut la possibilité de la charia puisqu’il n’y a de charia qu’avec la prise en compte de la sunna et des hadiths (paroles du prophète). Pourtant, tout en luttant contre les « Frères Musulmans », Kadhafi, pour leur couper l’herbe sous le pied, adopte une version de la charia dans son pays en 1994. C’est l’une des contradictions et des dérives anti-laïques et post-nasseriennes habituelles chez les dirigeants comme Kadhafi dont l’élan modernisateur et populiste s’essoufflait.


Que restera t-il de Kadhafi quand on pourra poser un regard distancié sur son action politique ?

La modernisation du pays, un formidable effort d’éducation qui fait de la Libye le pays du Maghreb où il y a le plus haut niveau d’éducation, l’accession des femmes à l’enseignement – elles sont actuellement majoritaires dans l’enseignement supérieur -, le recul de l’âge du mariage des femmes, la mixité jusqu’à l’équivalent du collège, en fait, globalement on retiendra une modernisation-occidentalisation accélérée tout en étant jusqu’aux années 1990 un ennemi déterminé des politiques impérialistes de l’Occident Atlantique (et atlantiste).


Ce que nous montre la géographie des émeutes, c’est que l’est de la Libye semble particulièrement hostile à Kadhafi tandis que ce dernier paraît encore en mesure de contrôler l’ouest, du coté de la capitale Tripoli. Dès lors, la Libye n’est-elle pas appelée à disparaître, à éclater ? N’est-elle pas un État artificiel ?


La Libye n’est pas plus artificielle que la France, c’est une construction historique. Libye désignait sous l’Antiquité tout ce qui est à l’ouest de l’Égypte en Afrique du Nord. Il y eut le royaume de Cyrène des VI et Ve siècle av. J-C, habité par les Libous (Libyens), et la Marmarique, entre Égypte actuelle et Libye. La capitale de la province de Libye était Barqa, à 100 km à l’est de Benghazi. Il se trouve que la Libye a déjà – ce n’est pas rien – une identité négative : elle n’est pas l’Égypte, elle n’est pas non plus la région de Carthage. C’est sans doute néanmoins avec la Tunisie qu’il y aurait le plus de raisons pour la Libye – et réciproquement pour la Tunisie - de se rapprocher. D’autant que le poids démographique des deux nations est proche et que de ce fait aucun n’a à craindre d’être absorbé par l’autre.


Comment voyez vous finir la crise libyenne ?

La pression internationale contre Kadhafi est très forte. On voit mal comment il pourrait résister durablement. Mais rien n’est joué. Ce qui est sûr, c’est que l’Europe ne doit aucunement s’associer à une éventuelle intervention américaine. L’inculpation de Kadhafi pour crimes contre l’humanité n’a pas non plus de sens, elle n’est pas de nature à favoriser une solution qui ne peut être viable qu’entre Libyens. Une intervention des pays arabes, qui serait l’une des moins mauvaises solutions, ne parait pas souhaitée par ceux-ci. Il est vrai qu’ils ne sont guère en état de donner des leçons de stabilité et de consensus. Une médiation sud-américaine, avec Hugo Chavez, offrait une bonne possibilité de sortie de crise, mais les Occidentaux bellicistes, Sarkozy en tête, se sont empressés de la rejeter. Le problème de la Libye c’est qu’il n’y a pas d’élite autochtone prête à prendre la succession de Kadhafi sur la base du maintien de l’indépendance nationale. La solution, s'il y en a une dans l'intérêt des peuples européens et méditerranéens, ne peut se trouver qu'à partir d'un compromis négocié : le contraire de ce que proposent David Cameron et Nicolas Sarkozy (conseillé par BHL !) qui font comme d'habitude les rabatteurs pour l'axe impérialiste Washington-Tel-Aviv.


Dernière édition par Alexis232 le Mer 23 Mar 2011, 01:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Sam 19 Mar 2011, 23:06

L’UE n’a aucune légitimité pour s’engager dans un conflit militaire (Parlement Européen)




Poutine compare l'opération en Libye aux croisades.






Le PEN ...à propos de l'attaque contre la Libye et de M. Sarkozy.




Dernière édition par Alexis232 le Mer 23 Mar 2011, 01:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mar 22 Mar 2011, 23:16

Tout est dit....




Nigel Farage sur l’action de l’UE en Libye






Michel Chossudovski sur la guerre en Libye


Michel Chossudovski sur la guerre en Libye S/T par hussardelamort


Projet d'union pour la mediterrannée

La Libye refuse de participer à l'organisation et organise même un mini-sommet du refus le 10 juin à Tripoli avec certains pays arabes21. De plus, le colonel Kadhafi accuse un tel projet de diviser la « nation arabe ». Le président de la République algérienne entretient le doute sur sa présence, malgré la visite pressante de François Fillon à Alger.






http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_pour_la_M%C3%A9diterran%C3%A9e


Dernière édition par Alexis232 le Mer 23 Mar 2011, 01:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mar 22 Mar 2011, 23:29



La présidente du FN, Marine Le Pen, s'est déclarée mardi "très réservée" sur l'intervention en Libye, évoquant ses "risques", surtout si le ministre de l'Intérieur Claude Guéant "s'amuse à parler de croisade".

La dirigeante a indiqué sur le plateau de Canal+ que "cette opération qui visait à faire une zone d'exclusion aérienne, s'est vite transformée en guerre" et "ne protège pas les civils".

L'opération militaire "semble même représenter un danger pour eux avec tous les risques dans l'opinion publique arabe, surtout si M. Guéant s'amuse à parler de croisade, ce qui laisserait apparaître que c'est une guerre de l'Occident contre des pays musulmans", a-t-elle dit.

Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste, a dénoncé également mardi à l'Assemblée nationale les "propos irresponsables" du ministre de l'Intérieur.

Lundi soir, au Talk Orange Le Figaro, Claude Guéant avait rendu hommage à l'action menée par Nicolas Sarkozy au moment où "le monde entier s'apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi": "Heureusement, le président a pris la tête de la croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations unies, et puis la Ligue arabe et l'Union africaine", poursuivait le ministre

http://www.lepoint.fr/politique/marine-le-pen-reservee-sur-l-operation-menee-en-libye-surtout-si-gueant-parle-de-croisade-22-03-2011-1310143_20.php
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mar 22 Mar 2011, 23:31

Collon raconte des biperies. Ne serait-ce que l'histoire de la médiation de Chavez qui aurait été rejetée sur simple décision de ceux qui aujourd'hui interviennent militairement. S'il avait pris ne serait-ce que la peine de lire comme je le fais les dépêches AFP, il aurait relevé celle-ci il y a plus de deux semaines :

Citation :
Le Venezuela défend une médiation en Libye, l'opposition libyenne la rejette

CARACAS - Le gouvernement vénézuélien tentait jeudi de consolider sa
proposition de médiation internationale pour trouver une solution
pacifique à la crise en Libye, une idée que la Ligue arabe "étudie",
mais que l'opposition libyenne a d'ores et déjà catégoriquement rejetée."Nous
confirmons l'intérêt (du gouvernement) libyen à accepter cette
proposition, tout comme celui de la Ligue arabe. Aujourd'hui, le
Venezuela poursuit ses démarches dans le monde arabe et dans le monde
entier pour parvenir à la paix en Libye", a déclaré jeudi à l'AFP le
ministre vénézuélien de l'Information, Andres Izarra.Selon le
responsable du gouvernement, Hugo Chavez a discuté de cette proposition
avec le numéro un libyen Mouammar Kadhafi, deux semaines après le début
de l'insurrection qui aurait fait des centaines de morts.Mais un
porte-parole du Conseil National établi par les insurgés libyens a
rejeté cette proposition à Benghazi, deuxième ville du pays, située à
1.000 km à l'est de Tripoli.
"Nous avons une position très claire :
c'est trop tard, beaucoup de sang a coulé", a déclaré ce porte-parole,
Moustapha Gheriani, chargé de la presse au sein du Conseil national
représentant les villes aux mains de l'insurrection, qui siège à
Benghazi."Jamais, nous ne négocierons avec personne sur le sang de notre de notre peuple", a-t-il ajouté.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mar 22 Mar 2011, 23:35


Guerre en Libye
Washington regarde se lever « l’aube de l’odyssée » africaine
par Thierry Meyssan*

Les frappes françaises sur la Libye ne sont pas une opération française, mais une sous-traitance de l’opération Odyssey Dawn placée sous l’autorité de l’US AfriCom. Elles n’ont pas pour objet de secourir les populations civiles libyennes, mais elles prétextent de la situation pour ouvrir la voie au débarquement des forces états-uniennes sur le continent noir.


Suite:

http://www.voltairenet.org/article168973.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 01:04

Jean-Marie Le Pen:



"Je trouve que cette croisade mondialiste pue le pétrole à plein nez" a déclaré Jean-Marie Le Pen invité de Ruth Elkrief, le 21 mars 2011, sur BFM TV, au lendemain du premier tour des élections cantonales.



... Je n'ai pas dit qu'il (Kadhafi) était respectable, je dis que ce n'est pas moi qui l'ai invité à Paris, à établir sa tante à Paris sur les Champs-Elizées, cela n'est pas moi qui lui ai vendu de l'armement, cela n'est pas moi qui lui achète son pétrole. Par conséquent monsieur kadhafi est un dictateur comme le sont beaucoup de gouvernements de ces régions. Mais je constate que l'on n'a pas le même regard sur le Bahrein ou sur le Yemen par rapport à monsieur Kadhafi. Je pense que Kadhafi est quelqu'un qui n'a pas du être assez obéissant à l'égard des grandes puissances pétrolières, et qu'on veut le mettre au pas, et qu'on veut peut-être même s'emparer de son pétrole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 01:15

Philippe Fabry a écrit:
Collon raconte des biperies. Ne serait-ce que l'histoire de la médiation de Chavez qui aurait été rejetée sur simple décision de ceux qui aujourd'hui interviennent militairement. S'il avait pris ne serait-ce que la peine de lire comme je le fais les dépêches AFP, il aurait relevé celle-ci il y a plus de deux semaines :

Citation :
Le Venezuela défend une médiation en Libye, l'opposition libyenne la rejette

CARACAS - Le gouvernement vénézuélien tentait jeudi de consolider sa
proposition de médiation internationale pour trouver une solution
pacifique à la crise en Libye, une idée que la Ligue arabe "étudie",
mais que l'opposition libyenne a d'ores et déjà catégoriquement rejetée."Nous
confirmons l'intérêt (du gouvernement) libyen à accepter cette
proposition, tout comme celui de la Ligue arabe. Aujourd'hui, le
Venezuela poursuit ses démarches dans le monde arabe et dans le monde
entier pour parvenir à la paix en Libye", a déclaré jeudi à l'AFP le
ministre vénézuélien de l'Information, Andres Izarra.Selon le
responsable du gouvernement, Hugo Chavez a discuté de cette proposition
avec le numéro un libyen Mouammar Kadhafi, deux semaines après le début
de l'insurrection qui aurait fait des centaines de morts.Mais un
porte-parole du Conseil National établi par les insurgés libyens a
rejeté cette proposition à Benghazi, deuxième ville du pays, située à
1.000 km à l'est de Tripoli.
"Nous avons une position très claire :
c'est trop tard, beaucoup de sang a coulé", a déclaré ce porte-parole,
Moustapha Gheriani, chargé de la presse au sein du Conseil national
représentant les villes aux mains de l'insurrection, qui siège à
Benghazi."Jamais, nous ne négocierons avec personne sur le sang de notre de notre peuple", a-t-il ajouté.


Faites marche arrière dans votre analyse Philippe,il est encore temps ...ne cautionnez pas cette guerre dont les raisons n'ont rien avoir avec la défense des insurgés ...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 07:42

Alexis232 a écrit:

Faites marche arrière dans votre analyse Philippe,il est encore temps ...ne cautionnez pas cette guerre dont les raisons n'ont rien avoir avec la défense des insurgés ...

Laughing

Parce que vous croyez que j'ai pu trouver convaincante ne serait-ce qu'une seule ligne des divers articles que vous venez de poster ? Le Pen, Meyssan, Collon, tous se contentent d'affirmer que ce n'est pas une intervention à but humanitaire en s'appuyant sur des conjectures.

A propos de ce que dit Le Pen, relisez ce que j'ai posté hier dans le fil "Intervention en Libye" sur la continuité réelle de la politique française entre la réception de Khadafi à l'Elysée et de l'intervention contre lui aujourd'hui.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 08:04

Chère Alexis, j'ai changé votre titre (tout en respectant vos messages). Devinez pourquoi ?

Vous aviez titré : Radio Londres : réinformation ! Vous faites donc allusion à de Gaulle à Londres face à Pétain et à Radio Paris collaboratrice des Nazis.

Serait-ce donc que, pour vous, Hitler et les collaborateurs sont les Alliés (France, RU, USA, Belgique, Pologne, Emirats etc.) et que le résistant courageux et persécuté est Kadhafi ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 13:41

Non ! "radio Londres" est une "image" utilisée quand l'information est devenue de la propagande afin de légitimer une attaque militaire.
Ce que je pense de Kadhafi je l'ai déjà dit ,ce personnage est un dictateur parmi beaucoup d'autres dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 13:45

Rony BRAUMAN Ancien président de Médecins sans frontières

l’”on s’engage dans un engrenage absolument épouvantable”.



Rony Brauman par franceinter







Au troisième jour de l’intervention internationale en Libye, le consensus qui entoure l’action militaire française semble être remis en cause. Dans une interview sur France-Inter (vidéo ci-dessous), Rony Brauman estime que l’”on s’engage dans un engrenage absolument épouvantable”.

“Ce qui me gêne dans cette opération, c’est qu’on prétend installer la démocratie et un Etat de droit avec des bombardiers (…) ; à chaque fois qu’on a essayé de le faire, non seulement on a échoué mais le remède que’on prétendait apporter était pire que le mal”, dénonce l’ancien président de Médecins sans frontières.

L’humanitaire cite la guerre en Afghanistan, dans laquelle les Occidendaux sont“déjà enlisés”, et l’intervention de l’ONU en Somalie en 1992 : “Des interventions destinées à prévenir des massacres, j’en ai vu d’autres, elles ont gelé la situation et les massacres qui se sont produits ultérieurement ont été pires”, affirme Rony Brauman.

Surtout, il s’interroge sur les buts de l’opération, “flous et inatteignables”. “A quel moment on va pouvoir dire ‘mission accomplie’ ? (…) Comme il n’y en a pas (des objectifs), ça n’arrivera pas”, poursuit Rony Brauman.

Interrogé sur des mesures alternatives, il soutient la diplomatie et le renseignement :“On ne va pas faire la révolution à la place des Libyens, nous ne sommes pas Dieu, nous ne sommes pas tout-puissants”, conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 13:52

Alexis232 a écrit:

“Ce qui me gêne dans cette opération, c’est qu’on prétend installer la démocratie et un Etat de droit avec des bombardiers (…) ; à chaque fois qu’on a essayé de le faire, non seulement on a échoué mais le remède que’on prétendait apporter était pire que le mal”, dénonce l’ancien président de Médecins sans frontières.

Il n'est pas question d'instaurer la démocratie, mais d'empêcher Khadafi de massacrer son peuple.

Interrogé sur des mesures alternatives, il soutient la diplomatie et le renseignement :“On ne va pas faire la révolution à la place des Libyens, nous ne sommes pas Dieu, nous ne sommes pas tout-puissants”, conclut-il.

On n'aurait pas sauvé Benghazi du massacre avec de la diplomatie et des renseignements.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 13:53

Alexis232 a écrit:

Ce que je pense de Kadhafi je l'ai déjà dit ,ce personnage est un dictateur parmi beaucoup d'autres dans le monde.

Khadafi fait plutôt partie des pires : tous n'ont pas pratiqué le terrorisme et n'ont pas fait bombarder leurs propre peuple.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 13:57

[quote][quote="Philippe Fabry"]
Alexis232 a écrit:

“Ce qui me gêne dans cette opération, c’est qu’on prétend installer la démocratie et un Etat de droit avec des bombardiers (…) ; à chaque fois qu’on a essayé de le faire, non seulement on a échoué mais le remède que’on prétendait apporter était pire que le mal”, dénonce l’ancien président de Médecins sans frontières.

Il n'est pas question d'instaurer la démocratie, mais d'empêcher Khadafi de massacrer son peuple.

De plus, Rony Brauman ne connait pas l'histoire. Par deux fois au XX° s., la Démocratie a été imposée par les armes : Allemagne 1945 et Japon 1945.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 14:07

Kadhafi collaborait avec l'Europe pour contenir une foule de candidats africains à l'émigration en Europe.

Le gouvernement qui sera mis en place par les Américains servira leurs propres intérêts pétroliers et nous hériterons de quelques millions de démunis.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 14:10

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Kadhafi collaborait avec l'Europe pour contenir une foule de candidats africains à l'émigration en Europe.

J'ai entendu des commentateurs dire que c'était une mascarade, que malgré ses discours il avait pratiquement laissé les robinets ouverts.
De même qu'il n'a pas tenu parole pour les deux tiers des "contrats" qu'il avait signé.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 14:16

Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, vicaire apostolique de Tripoli en Libye, vit les récents bombardements de la force internationale dans le pays avec grande inquiétude. Il critique fermement cette intervention militaire.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 14:17

Et moi qui croyait (à lire plusieurs ici) que seuls les gauchos francs-macs étaient pacifistes????

Ce qui me parait assez évident c'est qu'un certain nombre de dictateurs y regarderont sans doute à deux fois avant de jouer du canon contre leur peuple en révolte (ex Syrie).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 15:03

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Kadhafi collaborait avec l'Europe pour contenir une foule de candidats africains à l'émigration en Europe.

Le gouvernement qui sera mis en place par les Américains servira leurs propres intérêts pétroliers et nous hériterons de quelques millions de démunis.
Ca se passait très bien au plan pétrolier avec Kadhafi. Si le pétrole était cause de cette guerre, il aurait été soutenu et maintenu au pouvoir.

Son erreur a été d'annoncer un génocide au micro. Et là, l'Europe voit rouge.

Lorsqu'on lui dit "génocide", elle intervient car elle a devant les yeux Auschwitz.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 15:21

Si l'opinion publique arabe se retourne contre cette intervention militaire nous allons avoir des remontrances et ça se manifestera avec leurs moyens...la bombe qui a explosé à Jérusalem aujourd'hui n'est peut-être pas directement liée avec l'affaire Libyenne mais c'est ce que nous risquons de voir à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 15:27

Alexis232 a écrit:
Si l'opinion publique arabe se retourne contre cette intervention militaire nous allons avoir des remontrances et ça se manifestera avec leurs moyens...la bombe qui a explosé à Jérusalem aujourd'hui n'est peut-être pas directement liée avec l'affaire Libyenne mais c'est ce que nous risquons de voir à Paris.

Et si Kadafhi triomphait aujourd'hui sur les cadavres de ses ennemis, que dirait à votre avis l'opinion publique Arabe ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 15:42


Libye/France : Juppé prédit une "opération de courte durée"



PARIS - Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, s'est
montré mercredi optimiste sur une issue rapide de la guerre en Libye,
estimant que les autorités libyennes, au-delà du clan Kadhafi,
n'allaient pas garder longtemps leur cohésion."Je n'imagine pas
que la cohésion des autorités de Tripoli reste longtemps intégrale
autour de Kadhafi et de son clan rapproché", a-t-il dit au cours d'une
conférence de presse."Il n'est pas question de s'enliser, ce sera
une opération de courte durée", a-t-il ajouté. "Il est totalement exclu
que nous allions au sol", a encore dit le chef de la diplomatie, ainsi
que l'avait précisé la veille le Premier ministre, François Fillon.Samedi,
alors que les raids aériens venaient de débuter, le ministre français
avait souligné que la communauté internationale attendait du chef d'Etat
libyen "qu'il applique à la lettre les résolutions du Conseil de
sécurité" demandant un cessez-le-feu avec la rébellion et l'arrêt
immédiat des violences."Malheureusement, si vous voulez mon
sentiment personnel, il y a peu d'espoir", avait ajouté Alain Juppé,
semblant ainsi indiquer s'attendre à une opération longue sauf en cas de
chute soudaine du dirigeant libyen.(©AFP / 23 mars 2011 15h37)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 15:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si l'opinion publique arabe se retourne contre cette intervention militaire nous allons avoir des remontrances et ça se manifestera avec leurs moyens...la bombe qui a explosé à Jérusalem aujourd'hui n'est peut-être pas directement liée avec l'affaire Libyenne mais c'est ce que nous risquons de voir à Paris.

Et si Kadafhi triomphait aujourd'hui sur les cadavres de ses ennemis, que dirait à votre avis l'opinion publique Arabe ?

De toute façon l'opinion publique arabe est certes un problème, mais le fait de sauver la population des insurgés libyens était une bonne action, que cela plaise ou pas aux pays arabes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 16:11

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si l'opinion publique arabe se retourne contre cette intervention militaire nous allons avoir des remontrances et ça se manifestera avec leurs moyens...la bombe qui a explosé à Jérusalem aujourd'hui n'est peut-être pas directement liée avec l'affaire Libyenne mais c'est ce que nous risquons de voir à Paris.

Et si Kadafhi triomphait aujourd'hui sur les cadavres de ses ennemis, que dirait à votre avis l'opinion publique Arabe ?

Elle ne nous dirait rien étant donné que ce n'est pas notre problème...on est pas les sauveurs du monde.Tout comme les arabes ne sont pas venus aider les Américains (insurgés) face à l'empire britannique afin de devenir une nation indépendante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 16:14

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si l'opinion publique arabe se retourne contre cette intervention militaire nous allons avoir des remontrances et ça se manifestera avec leurs moyens...la bombe qui a explosé à Jérusalem aujourd'hui n'est peut-être pas directement liée avec l'affaire Libyenne mais c'est ce que nous risquons de voir à Paris.

Et si Kadafhi triomphait aujourd'hui sur les cadavres de ses ennemis, que dirait à votre avis l'opinion publique Arabe ?

De toute façon l'opinion publique arabe est certes un problème, mais le fait de sauver la population des insurgés libyens était une bonne action, que cela plaise ou pas aux pays arabes.


Si l'on suit ce raisonnement l'on peu aussi reprocher aux arabes de ne pas venir aider les insurgés corses ou basques,que ça plaise ou pas à la France...je caricature à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 16:29

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 16:53

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si l'opinion publique arabe se retourne contre cette intervention militaire nous allons avoir des remontrances et ça se manifestera avec leurs moyens...la bombe qui a explosé à Jérusalem aujourd'hui n'est peut-être pas directement liée avec l'affaire Libyenne mais c'est ce que nous risquons de voir à Paris.

Et si Kadafhi triomphait aujourd'hui sur les cadavres de ses ennemis, que dirait à votre avis l'opinion publique Arabe ?

De toute façon l'opinion publique arabe est certes un problème, mais le fait de sauver la population des insurgés libyens était une bonne action, que cela plaise ou pas aux pays arabes.


Si l'on suit ce raisonnement l'on peu aussi reprocher aux arabes de ne pas venir aider les insurgés corses ou basques,que ça plaise ou pas à la France...je caricature à peine.

Chacun sait que le gouvernement français fait tirer au char lourd sur les femmes corses.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:06

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:


Et si Kadafhi triomphait aujourd'hui sur les cadavres de ses ennemis, que dirait à votre avis l'opinion publique Arabe ?

De toute façon l'opinion publique arabe est certes un problème, mais le fait de sauver la population des insurgés libyens était une bonne action, que cela plaise ou pas aux pays arabes.


Si l'on suit ce raisonnement l'on peu aussi reprocher aux arabes de ne pas venir aider les insurgés corses ou basques,que ça plaise ou pas à la France...je caricature à peine.

Chacun sait que le gouvernement français fait tirer au char lourd sur les femmes corses.


Cher Arnaud,les insurgés Libyens sont des rebelles armés et non pas la population civile.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:08

Avant que Kadhafi ne les mate, c'est un peuple entier que j'ai vu dans la rue, comme en Egypte et en Tunisie.
Quel dommage. Il est clair que, insidieusement, vous auriez suivi le chemin de Pierre Laval en 1940.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:15

Arnaud Dumouch a écrit:
Avant que Kadhafi ne les mate, c'est un peuple entier que j'ai vu dans la rue, comme en Egypte et en Tunisie.
Quel dommage. Il est clair que, insidieusement, vous auriez suivi le chemin de Pierre Laval en 1940.


Pas du tout car je ne soutiens pas Kadafhi,mon opposition et celle de personnalités de plus en plus nombreuses consiste à dire que cette intervention est tout sauf humanitaire.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:21

Plus je lis les posts sur la Lybie plus une contradiction importante apparait chez les opposants à l'intervention.


Il me semble que sans aller chercher les motivations profondes des occidentaux et de la ligue arabe on a deux possibilités :

1- Les avions de l'armée lybienne bombardent des civils sommairement armés.

2- Les avions de l'OTAN bombarde l'armée Lybienne qui bombarde les civils.

En quoi la première solution est la meilleure ?

Pourquoi certains restent le bip sur la chaise lorsque des civils se font massacrer et se dressent d'un coup lorsque les massacreurs se font massacrer.

N'est-ce pas justice, puisque massacre il doit y avoir , que ce soit les massacreurs qui soit massacrés plutôt que les civils ?


On a l'impression que les opposants aux frappes aériennes préfèrent voir massacrer des civils que des mercenaires.

Car en l'espèce on a juste à choisir entre deux massacres.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:39

BHL et la Libye : «Tout ça respire un parfum d’amateurisme», selon Chevènement


L’ex-ministre de la Défense a trouvé « très bizarre l’intervention de M. Bernard Henri Lévy sur le perron de l’Elysée », après la rencontre entre Sarkozy et les opposants libyens.


http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/bhl-libye-tout-respire-un-parfum-d-amateurisme-selon-chev-nement-90316
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:40

Alexis232 a écrit:
BHL et la Libye : «Tout ça respire un parfum d’amateurisme», selon Chevènement


L’ex-ministre de la Défense a trouvé « très bizarre l’intervention de M. Bernard Henri Lévy sur le perron de l’Elysée », après la rencontre entre Sarkozy et les opposants libyens.


http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/bhl-libye-tout-respire-un-parfum-d-amateurisme-selon-chev-nement-90316

Chevènement est, lui, un professionnel. Mr.Red

L'essentiel est que nous n'aurions pas pu nous regarder en face en regardant les image de l'extermination des opposant à Kadhafi depuis nos canapés feutrés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
BHL et la Libye : «Tout ça respire un parfum d’amateurisme», selon Chevènement


L’ex-ministre de la Défense a trouvé « très bizarre l’intervention de M. Bernard Henri Lévy sur le perron de l’Elysée », après la rencontre entre Sarkozy et les opposants libyens.


http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/bhl-libye-tout-respire-un-parfum-d-amateurisme-selon-chev-nement-90316

Chevènement est, lui, un professionnel. Mr.Red


Ex-ministre de la Défense...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:56

Cher Alexis,

Qu'en avait vous à faire qu'on bombarde le criminel Kadafhi et sa bande de Pirates ?

Lorsqu'il s'est agit de faire exploser des avions de ligne en plein vol, lui ne s'est posé la même question.
Il faisait le fier à bras à l'époque, protégé qu'il était par l'URSS.

Maintenant, il n'y a plus personne pour le protéger, il passe à la caisse, quoi de plus normal ?

L'idéal serait de le juger pour les attentats dont il est l'instigateur. Aux Etat Unis de préférence. Il aurait au moins une fin honorable parce que tout le reste ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 17:57

Thumright

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 18:21







Dernière édition par joker911 le Mer 23 Mar 2011, 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 18:30

SJA a écrit:
Cher Alexis,


Lorsqu'il s'est agit de faire exploser des avions de ligne en plein vol, lui ne s'est posé la même question.
Il faisait le fier à bras à l'époque, protégé qu'il était par l'URSS.


M.Sarkozy et l'actuel président du Conseil européen Herman Van Rompuy ne se sont pas posé ce genre de question non plus...l'alibi humanitaire est une vaste hypocrisie pour ces gens la...les photos parlent mieux que les mots.
Je le répète,il n'est pas question de défendre le dictateur Kadafhi mais plutôt de décrypter et comprendre les raisons de fond de cette opération odyssée...





Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 18:37

Anachronisme : A l'époque de ces ^photos, Kadhafi semble soutenu par son peuple (Ô apparence !). Il a renoncé au terrorisme, reconnu ses torts dans les deux Attentats aériens, remboursé ses victimes, libéré les infirmières bulgares, promis de lutter contre AlQuaïda.

aujourd'hui, son peuple a montré ce qu'il pensait de lui et lui a décidé de tuer ses opposants, maison par maison. Le salaire de ses deux attentats arrive.

Telle est la politique, très différente de la morale.

vous faites pareil avec votre voisin s'il est a déjà tué et menace de vous tuer. vous le flattez dans le sens du poil tant que vous êtes faible et qu'il est soutenu. Et vous l'attaquez dès qu'il est faible.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 18:39

Arnaud Dumouch a écrit:
Anachronisme : A l'époque de ces ^photos, Kadhafi semble soutenu par son peuple (Ô apparence !). Il a renoncé au terrorisme, reconnu ses torts dans les deux Attentats aériens, remboursé ses victimes, libéré les infirmières bulgares, promis de lutter contre AlQuaïda.

aujourd'hui, son peuple a montré ce qu'il pensait de lui et lui a décidé de tuer ses opposants, maison par maison. Le salaire de ses deux attentats arrive.

Telle est la politique, très différente de la morale.

vous faites pareil avec votre voisin s'il est a déjà tué et menace de vous tuer. vous le flattez dans le sens du poil tant que vous êtes faible et qu'il est soutenu. Et vous l'attaquez dès qu'il est faible.

photos datend de janvier pour celle de Van Rampuy et khadaf'
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 18:41

Oui. Entre janvier et mars, un monde s'est écroulé !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 19:12

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui. Entre janvier et mars, un monde s'est écroulé !


Un monde s'est écroulé et donc maintenant on peut s'emparer "légitimement" des ressources énergétiques et bien entendu profiter de cette occasion pour constituer les bases d'une union pour la mediterannée s'intégrant parfaitement dans le projet mondialiste,stimuler et contrôler l’émergence de grandes régions en vue d' une gouvernance globale...(Voir sujet dédié)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 19:25

Encore une fois, votre analyse est bancale. Pour garder le pétrole, tout le monde avait intérêt à garder Kadhafi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 19:40

Alexis232 a écrit:

Un monde s'est écroulé et donc maintenant on peut s'emparer "légitimement" des ressources énergétiques et bien entendu profiter de cette occasion pour constituer les bases d'une union pour la mediterannée s'intégrant parfaitement dans le projet mondialiste,stimuler et contrôler l’émergence de grandes régions en vue d' une gouvernance globale...(Voir sujet dédié)

C'est bien la peine que je prenne le temps de faire de la géopolitique pour les nuls si personne ne doit lire ce que j'écris.

Ce n'est pas une histoire de pétrole, je l'ai déjà dit. Pour le pétrole, on a besoin d'une seule chose : la stabilité. Laisser Khadafi massacrer le peuple aurait été une décision dictée par la géopolitique du pétrole. Or nous sommes ici en face d'une opération qui répond à la géopolitique idéologique de l'Occident.

Citation :
il suffit de deux secondes d'effort intellectuel pour percevoir justement une certaine continuité de la politique française.
Lorsque
Sarkozy a resserré les liens avec la Libye, outre la perspective de
contrats, il y avait l'espoir de pouvoir ouvrir le régime, le rendre
plus fréquentable par la main tendue (le même principe qui dictait la
visite de Nixon en Chine). L'attitude de Khadafi depuis le 11 septembre,
la réussite du dialogue pour faire libérer les infirmières bulgares,
ces éléments donnaient une crédibilité à la stratégie mise en oeuvre.

Or
entretemps un évènement majeur a secoué le monde arabe : les peuples
voisins se sont soulevés pour instaurer la démocratie. C'est-à-dire
qu'il est devenu évident que les pays arabes n'étaient pas si arriérés
que cela, et que la stratégie d'ouverture à l'égard des dictateurs, pour
essayer de les assouplir, n'était plus la seule stratégie raisonnable,
et que s'adresser à un peuple ayant gagné sa liberté irait plus vite que
le dialogue avec des dictateurs. Cela s'est manifesté par l'appel aux
dictateurs à partir, appel sur lequel la France a été, certes, en
retard, en particulier pour la Tunisie.

Deuxième élément,
Khadafi a usé de la violence sans retenue contre son peuple.
C'est-à-dire qu'il a démontré que tout espoir d'ouverture à son égard
n'avait aucune espèce d'existence, qu'il était et demeurait, et
demeurerait toujours un tyran sanguinaire et menteur.



Donc,
pour résumer, l'attitude de la France, dont le but est et reste le
maintien de bonnes relations avec le monde arabe et l'ouverture de ces
pays vers des régimes plus respectueux de l'idéal des droits de l'homme
qui est celui de notre pays, n'a pas changé. Ce qui a changé, c'est le
contexte et les données : le contexte est celui du printemps arabe,
c'est-à-dire d'une alternative séduisante (car plus conforme à l'idéal
démocratique) au dialogue avec les dictateurs, et la donnée changée est
celle de l'attitude de Khadafi, qui tourne résolument le dos à tous les
petits espoirs que l'on pouvait avoir à son sujet.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 19:41

Arnaud Dumouch a écrit:
Encore une fois, votre analyse est bancale. Pour garder le pétrole, tout le monde avait intérêt à garder Kadhafi.


Si je dis cela cher Arnaud ce n'est pas gratuitement,Kadafhi avait l'intention de vendre son pétrole en euro comme Chavez (une tentative de putsch a eu lieu à cette époque au Venezuela.)

Le dollar n'a de valeur que parce que le pétrole est exclusivement indexé en dollar...si des pays sortent de ce consensus le dollar n'a plus aucune valeur...

Lisez l'article (très sérieux)SVP:




La possibilité de vendre leur pétrole en euro est positivement envisagée par les producteurs d’Amérique latine, ainsi que par les compagnies pétrolières du golfe Persique, de Russie et de Chine. Téhéran déclare depuis trois ans vouloir être payé en euro pour le pétrole qu’il exporte en Asie et en Europe.

Ainsi les médias avancent avec insistance la version selon laquelle l’entrée des Etats-Unis en Irak a commencé immédiatement après que Saddam Hussein eut exigé que les calculs dans le cadre du programme « Pétrole contre nourriture » se fassent en euro et non en dollars US. En septembre 2000, il a en effet déclaré que l’Irak n’avait plus l’intention d’accepter des dollars en échange du pétrole qu’il vendait dans le cadre de ce programme et il a ordonné de convertir en euros les 10 milliards de dollars placés sur le compte que gérait l’ONU. « C’est précisément ce choix qui a décidé du sort de l’Irak, dit William Clark, expert en sécurité et auteur d’un ouvrage sur l’économie du marché du pétrole. C’était là un acte politique qui permettait d’assurer des rentrées supplémentaires du fait de la baisse inexorable du dollar. Et cela a été l’argument décisif lors de la prise de décision d’envahir l’Irak. Dès que les marines américains sont entrés dans Bagdad, le pétrole irakien a de nouveau été vendu contre des dollars ». Et ce ne sera probablement pas la dernière guerre pour tenter de stabiliser le dollar.


http://www.armees.com/info/articles/monde/Le-dollar-dans-les-contrats-petroliers,4112.html





Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 19:48

La vente du pétrole en Euros eut arrangé l'Europe et nuit aux USAA. Or c'est l'Europe par Sarkozy qui a, comme au Kossovo, traîné les USA dans une guerre qu'Obama ne voulait pas. Cherchez l'erreur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:00

Arnaud Dumouch a écrit:
La vente du pétrole en Euros eut arrangé l'Europe et nuit aux USAA. Or c'est l'Europe par Sarkozy qui a, comme au Kossovo, traîné les USA dans une guerre qu'Obama ne voulait pas. Cherchez l'erreur.

Savez vous par qui sont coordonnées toutes les opérations de l’alliance? vous voulez les nom de la base en Allemagne et du navire qui pilote toute l'opération?
Cette guerre est américaine,l'opinion publique des états-unis ne pouvait accepter une guerre (frontale) de plus alors c'est la France et l’Angleterre qui ont pris l'initiative.
Bref toutes les informations sont la,mais bon vous faites un peu comme ce que Abraham à dit au riche...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:07

Cette guerre est TACTIQUEMENT américaine; Ils ont les armes. Mais elle est POLITIQUEMENT voulue par la France et l'Angleterre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée   Mer 23 Mar 2011, 20:12

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Encore une fois, votre analyse est bancale. Pour garder le pétrole, tout le monde avait intérêt à garder Kadhafi.


Si je dis cela cher Arnaud ce n'est pas gratuitement,Kadafhi avait l'intention de vendre son pétrole en euro comme Chavez (une tentative de putsch a eu lieu à cette époque au Venezuela.)

Le dollar n'a de valeur que parce que le pétrole est exclusivement indexé en dollar...si des pays sortent de ce consensus le dollar n'a plus aucune valeur...

Lisez l'article (très sérieux)SVP:


Je l'ai lu. Effectivement article sérieux. Mais voici ce qu'on y trouve :

Citation :

Mais à ce jour, il n’existe aucune menace tangible que le dollar ne soit
plus la devise utilisée pour les contrats pétroliers. Environ 60-70 %
des opérations d’export dans le monde se règlent en dollars. Environ
60 % des réserves de change de l’ensemble des pays sont aussi en
dollars, 80 % des opérations sur le marché mondial des valeurs sont
libellées en dollars et 70 % des crédits bancaires sont accordés en
dollars. Les financiers russes restent sceptiques concernant un éventuel
remplacement du dollar dans le commerce du pétrole.

Pourquoi envahir la Libye pour le pétrole alors qu'il n'y avait pas de danger pour le dollar, contrairement à l'époque de l'Irak (pour lequel je veux bien croire, à l'inverse de la Libye, le caractère déterminant du facteur pétrole) ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Libye - L'approche des opposants à l'intervention alliée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Libye: l'influent prédicateur Qatari justifie l'intervention internationale
» La Ligue arabe appelle à une zone d'exclusion aérienne en Libye
» A l'approche du Grand Avertissement
» Intervention auteur de romans policiers college
» Petite approche de la théorie du Yin et du yang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: