DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Intervention en Libye : fini le débat !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 07 Avr 2011, 17:25

joker911 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
C'est grave, mais sans commune mesure avec le fait de bombarder sa propre capitale.

ce pareille ou justice par tout ou alors on reste et on observe à)

Si vous n'arrivez pas à faire la différence entre la répression à balles réelles, qui est très grave, et le bombardement d'une manifestation par des avions, je ne vois pas ce que je peux vous dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 07 Avr 2011, 17:32

Philippe Fabry a écrit:
joker911 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
C'est grave, mais sans commune mesure avec le fait de bombarder sa propre capitale.

ce pareille ou justice par tout ou alors on reste et on observe à)

Si vous n'arrivez pas à faire la différence entre la répression à balles réelles, qui est très grave, et le bombardement d'une manifestation par des avions, je ne vois pas ce que je peux vous dire de plus.

dans les deux cas pour moi cet un acte grave qu'on doit assumer ...
Revenir en haut Aller en bas
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Dim 10 Avr 2011, 22:34

ou sont passer les va en guerre . les civils sont ils plus en sécurité ? comme en cote d'ivoire après avoir pourri la situation on fait appel a UA quel malheur ! quel tristesse !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 11 Avr 2011, 07:47

vieux a écrit:
ou sont passer les va en guerre . les civils sont ils plus en sécurité ? comme en cote d'ivoire après avoir pourri la situation on fait appel a UA quel malheur ! quel tristesse !!
L'Union Africaine aurait mieux fait de s'agiter un peu plus et avant : je suis d'accord.
Cela ne sert à rien de venir pleurer quand on s'est croisé les bras pendant qu'on tuait des civils, femmes et enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 11 Avr 2011, 08:27

vieux a écrit:
ou sont passer les va en guerre . les civils sont ils plus en sécurité ? comme en cote d'ivoire après avoir pourri la situation on fait appel a UA quel malheur ! quel tristesse !!

Les civils sont vivants. C'est sûr que, morts, ils seraient en sécurité dans les mains de Dieu ! What a Face

Kadhafi est entré semble-t-il, dans une phase de retrai.

De toute façon, ne confondez pas une guerre avec un jeu vidéo qui dure trois semaines.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 11 Avr 2011, 22:05

Valtortiste91 a écrit:
vieux a écrit:
ou sont passer les va en guerre . les civils sont ils plus en sécurité ? comme en cote d'ivoire après avoir pourri la situation on fait appel a UA quel malheur ! quel tristesse !!
L'Union Africaine aurait mieux fait de s'agiter un peu plus et avant : je suis d'accord.
Cela ne sert à rien de venir pleurer quand on s'est croisé les bras pendant qu'on tuait des civils, femmes et enfants.
UA a pris position avant même la résolution de Nation Unie .mais elle vaut quoi quant les grand parle . ce qui m'amuse c'est quelle accepte joué ce sal jeux quel joue aujourd'hui .tous en sachant les positions des grands qui finances les rebelles .a quoi peut ont bien s'attendre de ce "tourisme"?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Lun 11 Avr 2011, 22:09

Arnaud Dumouch a écrit:
vieux a écrit:
ou sont passer les va en guerre . les civils sont ils plus en sécurité ? comme en cote d'ivoire après avoir pourri la situation on fait appel a UA quel malheur ! quel tristesse !!

Les civils sont vivants. C'est sûr que, morts, ils seraient en sécurité dans les mains de Dieu ! What a Face

Kadhafi est entré semble-t-il, dans une phase de retrai.

De toute façon, ne confondez pas une guerre avec un jeu vidéo qui dure trois semaines.
c'est vous qui croyez il y a quelque temps qu'une guerre était un jeux vidéo ,que cela aurais résolut un problème. j'écoute plus des cris de civil aujourd'hui que hier .Kadhafi organise de plus en plus sa résistance il me semble on parle des mercenaire biel russe .surement pour protégé encore plus de civil Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 13 Avr 2011, 12:49

vieux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
vieux a écrit:
ou sont passer les va en guerre . les civils sont ils plus en sécurité ? comme en cote d'ivoire après avoir pourri la situation on fait appel a UA quel malheur ! quel tristesse !!

Les civils sont vivants. C'est sûr que, morts, ils seraient en sécurité dans les mains de Dieu ! What a Face

Kadhafi est entré semble-t-il, dans une phase de retrai.

De toute façon, ne confondez pas une guerre avec un jeu vidéo qui dure trois semaines.
c'est vous qui croyez il y a quelque temps qu'une guerre était un jeux vidéo ,que cela aurais résolut un problème. j'écoute plus des cris de civil aujourd'hui que hier .Kadhafi organise de plus en plus sa résistance il me semble on parle des mercenaire biel russe .surement pour protégé encore plus de civil Very Happy

bonjour Vieux


je suis un peu le fil,

voila bien ce qui est reprochable a tous nos pseudo chefs et autres pleutres sans convictions qui utilisent les événements pour un avantage pourrit de politique intérieur et extérieur douteux , et dans le viseur en plus le pétrole !

je ne suis pas du tout pour les armes et encore moins le crime institutionnel que l'on nome confortablement guerre et politiquement correct intervention pour les droit de l'homme !

mais bon si tu te résout a cela, alors il faut être logique et a hauteur afin que ça ne tourne pas au bain de sang (a moins que ce soit volontaire ?), soit disant que des spécialiste politique et militaire sont toujours veiller sur les situations et sur l'historique de telles situations alors je me demande pourquoi dans 99% des cas on accouche de carnage ?

Kadafi on le connais bien c'est nous qui l'avons équipé en matos de tuerie ! de plus l'état d'opinion dans son pays on le connais aussi puisque l'on y va en grande quantité avec nos industriels pour équiper lae pays, donc les services secrets y sont aussi en nombre. de plus on voulait lui vendre du matériel nucléaire, donc là encore il faut des études sur place !

si fais le choix de combattre un tel gars et son armé, alors tu y met le paquet sachant qu'il est capable de folies ! sinon je suis au regret de dire que celui qui se met en guerre avec son armé contre ce qu'il nome un dictateur sanguinaire et criminel, sans s'organiser a lui casser les reins rapidement afin qu'il ne frappe pas son peuple, celui et ceux qui déclenche une telle attaque sont des c,ons aussi dangereux que le dictateur, malheureusement ce sont des soldats de bureaucratie des rêveurs avec la peau des autres (comme on les voit faire pour la gestion de notre nation!) !

Kadafi désormais si il peut faire une guerrilla le fera et avec la vie de centaines de milliers de personnes, ainsi on a juste réussi a pourrir la vie de million de personnes ! tout cela parce que nos dirigeants n'ont soucie que d'image et la réalité pour eux n'est que sondage !

ni en Libye ni en Cote d'Ivoire pas plus qu'en Irak ou Iran (du temps du Sha) nous n'avons été a la hauteur ! est-ce donc chronique d'être des abr,utis qui prétendent a la paix mais sème que la guerre et la ruine ? non c'est volontaire ! sinon on aurait tiré les leçon des premières erreurs mais là elle sont répétées , donc pour moi c'est la preuve qu'elles sont trés bien comprises et que justement bien employées dans un but précis !

on vend de la paix a la terre entière , on se prétend le seul modèle viable et crédible, seulement on vend tout cela a coup de révolution et force vente d'arme, regarde un peu les budget armement des pays en guerre et pétrolier que nous outillons ! pour des pays de respect et droit de l'homme quelle contradiction !
désormais on ne verra plus le Maghreb et l'Afrique du Nord en paix et comme ils espèrent en nous et seront déçu (comme d'habitude) c'est contre nous qu'ils vont se retourner, mais là encore je crois que l'on ne peut mettre cela sur le hasard des événements incontrôlable ! mais notre système étant au bout du rouleau et financièrement insolvable, un conflit a toujours était la solution mise en pratique par ceux qui savent faire de l'argent avec une guerre !

je ne crois pas un instant qu'un seul des conflit en court et la sote manière d'être géré, soit dû a de l'incapacité , pas plus que les non solution que l'on va proposer aux pays qui se tournent vers nous et que l'on va décevoir !

l'avenir dira si j'ai tord, mais malheureusement , pour le nucléaire Japonnais j'avais raison, pour Kadafi aussi , pour la Cote d'Ivoire on s'attendait bien a ce qui c'est passé !

des interêts financier de la mondialisation et de la main mise de certains sur le tout utilisent les évenements pour atteindre les objectifs qu'ils souhaitent !
Mais comme écrit ' les chefs des peuples se sont mis en colère, mais c'est ton ardent colère qui est venu Seigneur !"

pas étonnant que celui qui doit venir diriger les peuples a la fin soit annoncer le faire avec "une Verge de fer !" :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 13 Avr 2011, 14:40

Cher Theodoric, cher vieux,
Votre copain Kadhafi fait son travail à moitié : il reste des survivants.

Ah ! le bon temps où on pouvait massacrer sans être dérangé !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 13 Avr 2011, 16:07

Oui ! Comme elle était belle l'époque de l'indépendance des tyrans, pouvant tout faire dans le cadre de l'intouchable vie intérieure de leur pays ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 13 Avr 2011, 16:25

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
Oui ! Comme elle était belle l'époque de l'indépendance des tyrans, pouvant tout faire dans le cadre de l'intouchable vie intérieure de leur pays ! Mr.Red


Cher Arnaud, mettez au nombre de vos tyrans, quelques chefs "démocratiquement élus", comme M. Bouteflicka, "réélus" comme M. Ahmadinedjad ou simplement "souverains légitimes" comme le roi du Maroc, le roi d'Arabie, tels collèges de gérontes communistes de Corée, du Vietnam ou de Chine, etc., réfléchissez deux secondes à ce que vous avez écrit ci-dessus, et demandez-vous si leur indépendance est le moins du monde mise à mal par les frappes de l'OTAN en LIbye...

Ce n'est qu'une question de poids, économique, démographique, militaire et d'intérêt -ou de neutralité- stratégique; Khadafi ne le fait pas -encore qu'il se défende, le bougre!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Mer 13 Avr 2011, 16:34

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 14 Avr 2011, 16:50


Libye: l'Otan demande à Mouammar Kadhafi de se retirer



BERLIN - L'Otan a demandé jeudi au leader libyen Mouamar Kadhafi de se
retirer, endossant l'appel lancé la veille par le Groupe de contact
réuni à Doha, selon le texte d'une déclaration adoptée par ses ministres
des Affaires étrangères."Nous soutenons les résultats de la
première réunion du Groupe de contact hier à Doha et endossons fortement
son appel à Kadhafi pour qu'il quitte le pouvoir ainsi que son ferme
engagement à appliquer les résolutions 1970 et 1973 du conseil de
sécurité des Nations unies", déclarent les ministres dans ce texte
publié à l'issue d'un déjeuner de travail consacré à la crise libyenne.Une
vingtaine de pays et d'organisations, dont l'ONU et l'Otan, ont
participé à cette réunion à Doha du Groupe chargé de piloter le volet
politique de l'intervention multinationale autorisée le 17 mars par les
Nations unies.(©AFP / 14 avril 2011 16h34)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 14 Avr 2011, 16:50


Libye: les frappes menées "dans le respect" de la résolution de l'ONU



PARIS - Les frappes aériennes en Libye de la coalition internationale
sont menées "dans le strict respect de la résolution" du Conseil de
sécurité de l'ONU, a insisté jeudi le ministère français des Affaires
étrangères alors que Moscou a contesté la légalité de cette action."L'action
de la France se situe dans le strict respect de la résolution 1973 du
Conseil de sécurité des Nations unies d'abord, et dans le cadre d'une
mobilisation en faveur de la population libyenne persécutée par
(Mouammar) Kadhafi, dont le fils avait promis des rivières de sang à son
peuple", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Bernard Valero lors
d'un point-presse."Dès lors, et face à l'urgence humanitaire, les
frappes ciblées sur les équipements militaires qui permettent à Kadhafi
de continuer à terroriser la population doivent se poursuivre, comme
cela a été réaffirmé le 13 avril à Doha par le groupe de contact" chargé
du pilotage "politique" de l'opération, a-t-il poursuivi.Les
cinq pays émergents du Brics (Brésil, Inde, Chine, Russie et Afrique du
Sud) se sont prononcés jeudi contre l'usage de la force en Libye, lors
de leur sommet en Chine, sans toutefois faire explicitement référence
aux frappes aériennes commencées le 19 mars en Libye.Le président
russe Dmitri Medvedev, dont le pays dispose d'une droit de veto au
Conseil de sécurité, est allé plus loin estimant que la résolution de
l'ONU n'autorisait pas les frappes.La résolution 1973 autorise
"toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils et prévoit une
zone d'exclusion aérienne pour empêcher l'aviation du dirigeant libyen
de pilonner ses opposants."La solidarité internationale trouve sa
source au Conseil de sécurité des Nations unies, s'ordonne autour des
valeurs que défendent les Nations unies, se décline sur un engagement
solidaire et responsable de chacun. C'est dans cet esprit que la France
et ses partenaires agissent sur le dossier libyen", a insisté le
porte-parole.Jeudi, les ministres des Affaires étrangères de
l'Otan, divisés sur l'urgence de durcir l'intervention militaire contre
Mouammar Kadhafi, se retrouvaient de leur côté à Berlin, deux semaines
après que l'alliance a pris les opérations en main en Libye.Le
secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a promis que
l'Alliance défendrait les civils en Libye "aussi longtemps que
nécessaire". Il a cependant reconnu que l'alliance "avait besoin
d'avions d'attaque au sol" en plus pour mener à bien sa mission, se
disant "convaincu" que les pays membres seraient "au rendez-vous pour
fournir ces moyens".La France et le Royaume Uni avaient annoncé
qu'ils allaient demander aux autres alliés d'"intensifier" les raids
contre les troupes de Mouammar Kadhafi, en fournissant des avions
supplémentaires et en les autorisant à participer aux frappes.Aucun engagement n'a cependant été pris publiquement dans l'immédiat."L'heure
est au renforcement de la pression militaire sur Kadhafi et ses troupes
qui font la guerre au peuple libyen, et à la mise en place, avec le
Conseil national de transition (CNT), des conditions d'un large dialogue
politique par lequel les Libyens définiraient eux-mêmes leur modèle
démocratique", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay.De son
côté, le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, a estimé qu'un
cessez-le-feu en Libye "ne ferait que geler pour l'éternité une
situation qui est aujourd'hui inacceptable".(©AFP / 14 avril 2011 16h25)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 14 Avr 2011, 17:04

Qu'on le regrette ou pas : heureusement que Sarko a obtenu la résolution 1973, faute de quoi il y aurait eu un bain de sang à Benghazi.

Un jour prochain, on dénombrera les victimes civiles des deux côtés. Je suis certain que le triste palmarès ne reviendra ni à l'Otan, ni au CNT. Il faudra alors que certains pays expliquent leurs positions face à l'opinion.

Cette guerre démontre le mécanisme de la dictature : l'argent qui paye une armée de mercenaires et des cohortes d'obligés. On est loin du soutien populaire dont Khadafi se prévaut.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 14 Avr 2011, 18:08

Libye: Pourquoi ça coince au sein de la coalition internationale?

0 commentaires Créé le 14.04.11 à 17h42 -- Mis à jour le 14.04.11 à 17h42

Réunion des membres de l'Otan à Berlin, le 14 avril 2011 POOL NEW / REUTERS

CONFLIT - Prévu pour unifier les forces, le transfert du commandement des opérations militaires à l'Otan ne suscite plus que des divisions...


Dix jours après la prise de commandement des opérations militaires en Libye par l’Otan, les tensions ne sont pas retombées au sein de l’Alliance atlantique. Réunis ce jeudi à Berlin, ses membres cherchaient ainsi à serrer les rangs au lendemain d'une réunion mouvementée du «groupe de contact» à Doha (Qatar).
L’objectif de l’intervention obtient le consensus. Les alliés insistent en chœur sur la nécessité d'une solution politique au conflit ouvert il y a un mois. C’est sur le volet militaire que le bât blesse encore et toujours. «La divergence, elle porte sur les moyens d'atteindre cet objectif (le départ de Kadhafi)», a confirmé Alain Juppé ce jeudi. Or, les Occidentaux sont conscients qu’ils doivent éviter que Mouammar Kadhafi, dont ils réclament le départ, ne joue de leurs différences pour se maintenir au pouvoir.
«L’Otan sans les Etats-Unis, c’est une machine lourde»


Pour Philippe Moreau Defarges, chercheur à l'Ifri et co-directeur du Ramses, le retrait des Etats-Unis du commandement des opérations, le 31 mars dernier, a été fatal. «L’Otan sans les Etats-Unis, c’est une machine lourde, sans substance», qui, en outre, fonctionne par consensus, d’où les blocages, précise l’expert à 20Minutes.
Parmi les principaux points en suspens et facteurs de divisions figurent une révision à la hausse des capacités aériennes engagées sur le terrain, la participation de nouveaux pays aux bombardements et la question de l'armement des rebelles.
L’agacement de la France et de la Grande-Bretagne


La France et la Grande-Bretagne, qui assurent à elles seules 50% des frappes au sol, s'agacent surtout depuis plusieurs jours de la position de plusieurs membres de l'Alliance, peu enclins à augmenter leur contribution sur le terrain. Les deux principaux acteurs de l’intervention «ne peuvent pas faire autrement que de pester, ils sont pressés d’en finir», considère Philippe Moreau Defarges.
Sont notamment pointés du doigt l'Espagne et l'Italie qui n’ont toujours pas accédé aux demandes de Paris et Londres. La ministre espagnole des Affaires étrangères, Trinidad Jimenez, a répliqué que Madrid maintiendrait intacte sa contribution militaire, tout en remettant en question l'opinion franco-britannique d'un manque de progrès sur le terrain. De son côté, l'Italie n'a pas totalement fermé la porte mais Franco Frattini, le chef de sa diplomatie, a dit qu'il faudrait lui fournir des arguments convaincants.
Quelques avions supplémentaires sont nécessaires


Alors, après l’enlisement actuel, va-t-on vers un échec programmé? «On peut tout craindre», reconnaît Philippe Moreau Defarges, mais «il faut espérer». Le chercheur estime que «Mouammar Kadhafi est au bout du rouleau» et que «les mesures d’isolement vont finir par être efficaces». La solution? «Il faut être patient, un combat contre Kadhafi, c’est long, ça ne se fait pas en une journée, les Occidentaux ont encore un peu de temps devant eux», assure Philippe Moreau Defarges.
Un sentiment semble-t-il partagé par Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l’Otan, pour qui l'Alliance Atlantique dispose globalement de moyens suffisants pour mener l'opération militaire en Libye, même si quelques avions supplémentaires permettant de réaliser des attaques au sol sont nécessaires. Mais qui sera prêt à les faire voler?
...................................................

La Russie, qui est un pays partenaire de l’OTAN, n’avait pas opposé son veto à la résolution prise par le Conseil de sécurité de l’ONU. Mais hier, à l’occasion du sommet du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le président Dmitri Medvedev a répété que, selon lui, «la résolution de l’ONU n’autorisait pas les frappes». Ce point de vue est partagé par les pays du Brics, «totalement unis», ajoutait le président russe.
A Chypre, pays opposé à l’intervention militaire, le ministre libyen des Affaires étrangères a redit hier que le régime était prêt à «une solution politique», d’accord avec «la médiation de l’Union africaine» pour un plan prévoyant un cessez-le-feu, rejeté depuis par les insurgés de Cyrénaïque. Pendant ce temps, plus de 80 roquettes Grad tirées par les troupes du colonel Kadhafi se sont abattues sur un quartier résidentiel de Misrata, tuant huit civils, selon les rebelles.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 14 Avr 2011, 18:34

Cela démontre bien que l'art de gouverner, c'est d'entraîner dans l'action. Les parlottes perpétuelles sont dangereuses. Dans le cas de la Libye, c'est même criminel.

L'histoire a retenu cela comme des "discussions byzantines" en référence aux autorités de Byzance qui discutaient du sexe des anges plutôt que de la défense de leur ville assiégée.

Qui croit "que le régime de Khadafi était prêt à «une solution politique», d’accord avec «la médiation de l’Union africaine» pour un plan prévoyant un cessez-le-feu". Personne n'est dupe.
Pendant cette offre, les mercenaires de Khadafi redoublaient leur bombardement. Mais cela montre que seule la contrainte amènera Khadafi à la rédition.

Espérons. En tous cas, le peuple lybien a gagné ma sympathie et mon respect.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Jeu 14 Avr 2011, 23:12

joker911 a écrit:

La Russie, qui est un pays partenaire de l’OTAN, n’avait pas opposé son veto à la résolution prise par le Conseil de sécurité de l’ONU. Mais hier, à l’occasion du sommet du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le président Dmitri Medvedev a répété que, selon lui, «la résolution de l’ONU n’autorisait pas les frappes». Ce point de vue est partagé par les pays du Brics, «totalement unis», ajoutait le président russe.
A Chypre, pays opposé à l’intervention militaire, le ministre libyen des Affaires étrangères a redit hier que le régime était prêt à «une solution politique», d’accord avec «la médiation de l’Union africaine» pour un plan prévoyant un cessez-le-feu, rejeté depuis par les insurgés de Cyrénaïque. Pendant ce temps, plus de 80 roquettes Grad tirées par les troupes du colonel Kadhafi se sont abattues sur un quartier résidentiel de Misrata, tuant huit civils, selon les rebelles.
au vue de ce qui ce passe déjà ,j'ai peur de la tournure que peut prendre cette guerre . l'Afrique de mande le cessé le feu, le Brics et le secrétaire général des nations Unies .mais est ce que l'occident va accepté de laissé son morceau d'os très juteux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 08:16

vieux a écrit:
...au vue de ce qui ce passe déjà ,j'ai peur de la tournure que peut prendre cette guerre . l'Afrique de mande le cessé le feu, le Brics et le secrétaire général des nations Unies .mais est ce que l'occident va accepté de laissé son morceau d'os très juteux ?
Tu te trompes, vieux : la seule et unique question est celle-ci : Khadafi va-t-il accepter le cessez-le-feu et laisser son morceau d'os très juteux.
Tu te trompes de question et d'adversaire : celui qui tue, c'est Kadhafi. Le problème, c'est Khadafi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 11:21

Tribune Obama-Sarkozy-Cameron sur Kadhafi: réactions de Villepin et Bové





© Patrick Kovarik




- Dominique de Villepin: "Attention! Nous ne sommes pas aujourd'hui avec une résolution 1973 qui nous donne mandat de changer de régime en Libye. L'administration Bush a commis exactement cette erreur en Irak. On protège les populations. On donne les moyens aux rebelles de constituer une solide base politique, c'est-à-dire de rassembler l'ensemble des forces ce qui n'est pas le cas actuellement avec le Conseil national de transition. Et éventuellement on aide les rebelles à travers des armes défensives de façon à éviter à ce que ces armes se retrouvent dans les mains de terroristes d'(Al Qaïda au) Maghreb islamique" (RTL)

- José Bové: "On est un peu faux-cul. On dit que l'on soutient mais l'on ne soutient pas (les rebelles). En même temps, on ne veut pas donner des armes à ceux qui résistent à Benghazi (...). Ce sont les Libyens eux-mêmes qui doivent se libérer, mais ils ne vont pas se libérer tout seul. Moi qui suis un objecteur de conscience, je suis toujours pragmatique. Je reprends une formule de Gandhi: entre la violence et la non-violence je choisirai toujours la non-violence. Mais si on n'a plus le choix qu'entre la violence et la lâcheté, je choisirai la violence" (BFMTV/RMC).

Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 11:24

Aïcha Kadhafi s'adresse aux partisans de son père à Tripoli



Le Point.fr - Publié le 15/04/2011 à 11:04
La fille du dirigeant libyen a déclaré qu'en exigeant la démission du dirigeant libyen les Occidentaux insultaient tous les Libyens.



Source Reuters

Aïcha Kadhafi, la fille du dirigeant libyen, s'est adressée dans la nuit de jeudi à vendredi aux partisans de son père rassemblés dans Tripoli, déclarant qu'en exigeant la démission du dirigeant libyen, les Occidentaux insultaient tous les Libyens. Plusieurs centaines de personnes s'étaient massées dans la soirée à l'intérieur de Bab al-Aziziah, l'enceinte où vit le colonel Muammar Kadhafi. "En 1911, l'Italie a tué mon grand-père (...), et aujourd'hui, ils tentent de tuer mon père. Qu'Allah condamne leurs mains", a-t-elle lancé à la foule.
Son discours, retransmis en direct par la télévision libyenne, coïncidait avec le 25e anniversaire du bombardement du palais présidentiel de Bab al-Aziziah par l'armée américaine. L'attaque de 1986 avait été ordonnée par Ronald Reagan en riposte à un attentat à la bombe contre une discothèque de Berlin commis, selon Washington, avec la complicité libyenne.

Aïcha Kadhafi, vêtue d'un blouson de cuir noir et d'un foulard vert sur les cheveux, a rappelé qu'elle avait cinq ans lors de ce bombardement américain. "Ils ont fait pleuvoir sur nous leurs missiles et leurs bombes, ils ont tenté de me tuer, ils ont tué des dizaines d'enfants en Libye. Aujourd'hui, un quart de siècle plus tard, les mêmes missiles, les mêmes bombes pleuvent sur les têtes de mes enfants, de vos enfants", a-t-elle dit dans son discours, régulièrement interrompu par les acclamations de la foule. Quelques heures plus tôt, la télévision libyenne avait signalé des bombardements d'avions de l'Otan sur Tripoli.
Un signe de désespoir ?


Le groupe de contact sur la Libye, réuni mercredi au Qatar, a réclamé pour la première fois le départ de Muammar Kadhafi. Et dans une tribune que publient ce vendredi plusieurs journaux, le président américain Barack Obama, son homologue français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron soulignent qu'"il est impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi". Mais pour Aïcha Kadhafi, "parler de la démission de Kadhafi est une insulte à tous les Libyens, parce que Kadhafi n'est pas en Libye, mais dans le coeur de tous les Libyens".
Puis, s'adressant aux puissances qui mènent depuis le 19 mars des frappes aériennes en Libye en application de la résolution 1973 du Conseil de sécurité, la fille du Guide leur a demandé qui étaient ces civils qu'elles sont censées protéger. "S'agit-il de ces gens qui ont des armes automatiques et des grenades ? Est-ce que ce sont eux, ces civils innocents que vous tentez de protéger ?" "Dégagez de notre ciel, emportez vos avions et vos missiles", a-t-elle poursuivi. Contacté par Reuters à Misrata, ville tenue par les rebelles dans l'Ouest libyen, mais assiégée par les forces régulières, un partisan de l'insurrection a estimé que ce discours était un signe de désespoir qui gagnerait la famille et le premier cercle des proches de l'homme qui dirige le pays depuis 41 ans. "Ils savent que leurs jours sont comptés", ajoute Marouane, qui est âgé de 22 ans.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 11:26

Le cadre de la résolution a été dépassé


Le ministre français de la Défense a estimé que la tribune publiée vendredi par Obama, Sarkozy et Cameron dépassait le cadre de la résolution 1973 de l'ONU sur la Libye







/* /* ]]> */






1|336
15.04 Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, a estimé que la tribune publiée vendredi par Barack Obama, Nicolas Sarkozy et David Cameron dépassait «certainement» le cadre de la résolution 1973 de l'ONU sur la Libye. 15.04 Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, a estimé que la tribune publiée vendredi par Barack Obama, Nicolas Sarkozy et David Cameron dépassait «certainement» le cadre de la résolution 1973 de l'ONU sur la Libye. Revoir le diaporama





A la question «est-ce qu'on n'est pas en train de sortir de la résolution de l'ONU?», le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, à répondu: «De la résolution 1973 certainement, elle n'évoquait pas l'avenir de Kadhafi».
Les dirigeants français Nicolas Sarkozy, américain Barack Obama et britannique David Cameron ont jugé dans une tribune commune dans la presse internationale «impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi».
«Mais je pense que trois grands pays qui disent la même chose, c'est important pour les Nations Unies et peut-être un jour le Conseil de sécurité prendra une résolution», a poursuivi M. Longuet sur la chaîne de télévision LCI.
Des pays comme la Russie, la Chine ou le Brésil, «vont naturellement traîner des pieds. Mais quel est le grand pays qui peut reconnaître qu'un chef d'Etat peut régler ses problèmes en tirant au canon sur sa population? Aucun grand pays ne peut le reconnaître», a-t-il conclu.
«Je souhaite qu'à côté de l'action militaire, il y ait une ouverture politique et que les Libyens puissent se retrouver pour imaginer ensemble un avenir sans Kadhafi», a aussi poursuivi le ministre.

(ats)
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 11:56

«Je souhaite qu'à côté de l'action militaire, il y ait une ouverture politique et que les Libyens puissent se retrouver pour imaginer ensemble un avenir sans Kadhafi», a aussi poursuivi le ministre.

On ne peut mieux dire : bon débarras. Tant pis pour ceux qui le regretteront.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 19:23


Nicolas Sarkozy, David Cameron et Barack Obama ont officiellement demandé le départ de Kadhafi. Les mots sont forts, mais les moyens d'y parvenir toujours inexistants. Par Sarah Diffalah.



A Ajdabiya le 12 avril 2011, un rebelle libyen. (AFP)


"Il ne s'agit pas d'évincer Kadhafi par la force. Mais il est impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi". Voici la phrase qu'il faut retenir de la tribune commune de Nicolas Sarkozy, David Cameron et Barack Obama publiée notamment dans le Figaro, vendredi 15 avril. Cette phrase qui dit tout et son contraire est à la fois un constat de faiblesse et le signe de l'impasse de la crise en Libye. Car si le but longtemps inavoué de la coalition concernant le renversement du régime est enfin officialisé par cette tribune, reste que ces propos n'apportent toujours pas de solutions concrètes au règlement de la situation. Explications de texte.
1 - "Il ne s'agit pas d'évincer Kadhafi par la force" :


- Les trois dirigeants avouent de cette manière que la force militaire aérienne n'est pas suffisante pour obtenir le départ de Kadhafi. La coalition a atteint les limites de sa puissance. Si la zone d'exclusion aérienne a été rapidement mise en place dès le 19 mars, force est de constater que l'appui aérien aux rebelles n'a pas permis à ces derniers d'avancer. Pire, ils ont reculé.
On n'hésite plus à reconnaître que l'enlisement est à craindre. En effet, le déploiement aérien ne peut en aucun remplacer la présence de soldats au sol. L'Alliance atlantique a reconnu que les forces fidèles à Kadhafi lui donnaient du fil à retordre en raison de leur infiltration au sein des populations civiles les utilisant comme boucliers humains. Il est peu probable désormais que les insurgés atteignent un jour Tripoli.
Il faut donc trouver une solution politique et c'est ce que sous-entend la suite de cette phrase.

2- "Mais il est impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi"


- Si on ne peut pas "évincer Kadhafi par la force", il va falloir trouver autre chose car la coalition ne peut "imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi". En substance, et c'est ce que confirme le ministre de la Défense, Gérard Longuet, il s'agit de renverser d'une manière ou d'une autre le régime, ce que ne prévoyait pas la résolution 1973 du Conseil de Sécurité de l'Onu. Gérard Longuet a ainsi déclaré que l'on était "certainement" en train de sortir de la résolution de l'Onu. Il s'est même un peu avancé en disant que "peut-être un jour le Conseil de sécurité prendra une [nouvelle] résolution" allant dans ce sens.
Dominique de Villepin a prévenu : "Attention! Nous ne sommes pas aujourd'hui avec une résolution 1973 qui nous donne mandat de changer de régime en Libye. L'administration Bush a commis exactement cette erreur en Irak."

3- "Parce qu'il a perdu l'appui de son peuple, tout compromis qui le laisserait au pouvoir se traduirait par davantage de chaos et d'anarchie" :


- Il serait bon de rappeler là encore, qu'une partie de la population libyenne, pour des raisons diverses, continue de soutenir le Guide. (> Lire "Qui sont les derniers soutiens de Kadhafi ?" ) Outre les piliers du régime qui restent pour l'heure fidèle au colonel Kadhafi malgré quelques défections, les tribus, une partie de la population, à Tripoli notamment, soutiennent encore Kadhafi.

4- "Tant que Kadhafi sera au pouvoir, l'Otan et les partenaires de la coalition doivent maintenir leurs opérations et que la pression sur le régime s'accroisse"


- Le trio de dirigeants expliquent ainsi que les frappes de la coalition ne cesseront pas. Au contraire, elles vont s'accentuer. Mais de quelles manières ? Les moyens sont limités. L'Otan dit craindre les missiles anti-aériens libyens, même si ils sont jusqu'ici invisibles, justifiant ainsi la demande d'avions supplémentaires.
L'Otan parviendra-t-elle à obtenir les avions bombardiers qu'elle réclame pour mener à bien ses frappes aériennes au sol ? Les Américains ont retiré une cinquantaine de chasseurs-bombardiers des missions d'attaque au sol le 4 avril, même si les Etats-Unis soutiennent notamment l'opération avec leurs exceptionnels moyens d'écoute et de surveillance. Pour l'instant, la solution d'armer les rebelles est rejetée.

5- "Alors pourra commencer une véritable transition […] avec une nouvelle génération de dirigeants" :


- De qui parle-t-on lorsque les dirigeants occidentaux évoquent "une nouvelle génération de dirigeants" ? Le Conseil national de transition (CNT) installé à Benghazi se considère comme le précurseur d'un Parlement libyen dont les membres seraient élus pour un mandat de quatre ans. Le CNT est actuellement dirigé par Moustapha Abdeljalil, un ancien ministre de la Justice de Kadhafi. Abdelfatah Younes, son chef militaire, était pour sa part ministre de l'Intérieur. Une bonne partie de ses membres est composé d'avocats et d'universitaires.
Le CNT fait d'ailleurs face à nombreuses critiques, les accusant d'être une entité élitiste et peu représentative. Ce conseil n'est reconnu pour l'heure que par trois pays : la France, l'Italie et le Qatar.

6- "Cette vision est soutenue par une large coalition de pays, y compris de nombreux Etats arabes" :


- Certes par cette tribune, les Etats-Unis se sont davantage engagés, mais l'opération "Aube de l'Odyssee" est encore loin de faire l'unanimité et les clivages n'ont pas disparu pour autant au sein de l'Otan. Des sénateurs américains ont dévoilé un projet de résolution déclarant que les frappes aériennes contre la Libye ne sont pas dans "l'intérêt vital" des Etats-Unis et que toute action future devra être entérinée par le Congrès. Les Etats-Unis ont refusé par ailleurs de revenir en première ligne en Libye, bien que l'Otan se soit engagée à "tout faire" pour protéger les civils libyens.
La France et le Royaume Uni tentent en effet de convaincre leurs alliés que la mobilisation insuffisante de certains d'entre eux freine l'action de l'aviation contre les troupes de Kadhafi. Les débats ont été très vifs, à un point que l'on n'avait plus vu à l'Otan depuis les heurts à propos de l'intervention américaine de 2003 en Irak.
La tension est quelque peu retombée. Mais le chef de la diplomatie française Alain Juppé, qui a qualifié d'"insuffisante" l'action de l'Otan, a fait savoir qu'il demanderait à l'alliance d'honorer son contrat, alors que seuls six de ses 28 Etats membres (Belgique, Canada, Danemark, France, Norvège et Royaume Uni) se chargent des attaques au sol.
Les cinq pays émergents du groupe Brics se sont prononcés jeudi contre l'usage de la force en Libye et au Moyen-Orient, profitant aussi de leur sommet en Chine pour souligner les risques des afflux de capitaux dans leurs économies. (Lire : "L'opposition des aux frappes en Libye unit les pays émergents")
Alors que leur soutien, même symbolique, a été un préalable à toute intervention militaire en Libye, les pays arabes apparaissent en retrait. Excepté le Qatar et les Emirats, aucune armée arabe n'est engagée dans le conflit. L'Union africaine a critiqué l'intervention militaire et pousse pour une solution négociée. L'UA pourrait même jouer un rôle majeur dans la recherche d'un pays d'accueil pour le Colonel Kadhafi, dans le cas où il prendrait le chemin de l'exil, une solution défendue par plusieurs pays comme l'Italie ou l'Espagne.
Sarah Diffalah – Nouvelobs.com
Revenir en haut Aller en bas
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 22:28

Valtortiste91 a écrit:
Cher Theodoric, cher vieux,
Votre copain Kadhafi fait son travail à moitié : il reste des survivants.

Ah ! le bon temps où on pouvait massacrer sans être dérangé !
c'est çà donc votre massacre!!!même là ou il n'ya pas de guerre vous verrez ce genre de personne .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Ven 15 Avr 2011, 22:40

joker911 a écrit:

Nicolas Sarkozy, David Cameron et Barack Obama ont officiellement demandé le départ de Kadhafi. Les mots sont forts, mais les moyens d'y parvenir toujours inexistants. Par Sarah Diffalah.



A Ajdabiya le 12 avril 2011, un rebelle libyen. (AFP)


"Il ne s'agit pas d'évincer Kadhafi par la force. Mais il est impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi". Voici la phrase qu'il faut retenir de la tribune commune de Nicolas Sarkozy, David Cameron et Barack Obama publiée notamment dans le Figaro, vendredi 15 avril. Cette phrase qui dit tout et son contraire est à la fois un constat de faiblesse et le signe de l'impasse de la crise en Libye. Car si le but longtemps inavoué de la coalition concernant le renversement du régime est enfin officialisé par cette tribune, reste que ces propos n'apportent toujours pas de solutions concrètes au règlement de la situation. Explications de texte.
1 - "Il ne s'agit pas d'évincer Kadhafi par la force" :


- Les trois dirigeants avouent de cette manière que la force militaire aérienne n'est pas suffisante pour obtenir le départ de Kadhafi. La coalition a atteint les limites de sa puissance. Si la zone d'exclusion aérienne a été rapidement mise en place dès le 19 mars, force est de constater que l'appui aérien aux rebelles n'a pas permis à ces derniers d'avancer. Pire, ils ont reculé.
On n'hésite plus à reconnaître que l'enlisement est à craindre. En effet, le déploiement aérien ne peut en aucun remplacer la présence de soldats au sol. L'Alliance atlantique a reconnu que les forces fidèles à Kadhafi lui donnaient du fil à retordre en raison de leur infiltration au sein des populations civiles les utilisant comme boucliers humains. Il est peu probable désormais que les insurgés atteignent un jour Tripoli.
Il faut donc trouver une solution politique et c'est ce que sous-entend la suite de cette phrase.

2- "Mais il est impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi"


- Si on ne peut pas "évincer Kadhafi par la force", il va falloir trouver autre chose car la coalition ne peut "imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi". En substance, et c'est ce que confirme le ministre de la Défense, Gérard Longuet, il s'agit de renverser d'une manière ou d'une autre le régime, ce que ne prévoyait pas la résolution 1973 du Conseil de Sécurité de l'Onu. Gérard Longuet a ainsi déclaré que l'on était "certainement" en train de sortir de la résolution de l'Onu. Il s'est même un peu avancé en disant que "peut-être un jour le Conseil de sécurité prendra une [nouvelle] résolution" allant dans ce sens.
Dominique de Villepin a prévenu : "Attention! Nous ne sommes pas aujourd'hui avec une résolution 1973 qui nous donne mandat de changer de régime en Libye. L'administration Bush a commis exactement cette erreur en Irak."

3- "Parce qu'il a perdu l'appui de son peuple, tout compromis qui le laisserait au pouvoir se traduirait par davantage de chaos et d'anarchie" :


- Il serait bon de rappeler là encore, qu'une partie de la population libyenne, pour des raisons diverses, continue de soutenir le Guide. (> Lire "Qui sont les derniers soutiens de Kadhafi ?" ) Outre les piliers du régime qui restent pour l'heure fidèle au colonel Kadhafi malgré quelques défections, les tribus, une partie de la population, à Tripoli notamment, soutiennent encore Kadhafi.

4- "Tant que Kadhafi sera au pouvoir, l'Otan et les partenaires de la coalition doivent maintenir leurs opérations et que la pression sur le régime s'accroisse"


- Le trio de dirigeants expliquent ainsi que les frappes de la coalition ne cesseront pas. Au contraire, elles vont s'accentuer. Mais de quelles manières ? Les moyens sont limités. L'Otan dit craindre les missiles anti-aériens libyens, même si ils sont jusqu'ici invisibles, justifiant ainsi la demande d'avions supplémentaires.
L'Otan parviendra-t-elle à obtenir les avions bombardiers qu'elle réclame pour mener à bien ses frappes aériennes au sol ? Les Américains ont retiré une cinquantaine de chasseurs-bombardiers des missions d'attaque au sol le 4 avril, même si les Etats-Unis soutiennent notamment l'opération avec leurs exceptionnels moyens d'écoute et de surveillance. Pour l'instant, la solution d'armer les rebelles est rejetée.

5- "Alors pourra commencer une véritable transition […] avec une nouvelle génération de dirigeants" :


- De qui parle-t-on lorsque les dirigeants occidentaux évoquent "une nouvelle génération de dirigeants" ? Le Conseil national de transition (CNT) installé à Benghazi se considère comme le précurseur d'un Parlement libyen dont les membres seraient élus pour un mandat de quatre ans. Le CNT est actuellement dirigé par Moustapha Abdeljalil, un ancien ministre de la Justice de Kadhafi. Abdelfatah Younes, son chef militaire, était pour sa part ministre de l'Intérieur. Une bonne partie de ses membres est composé d'avocats et d'universitaires.
Le CNT fait d'ailleurs face à nombreuses critiques, les accusant d'être une entité élitiste et peu représentative. Ce conseil n'est reconnu pour l'heure que par trois pays : la France, l'Italie et le Qatar.

6- "Cette vision est soutenue par une large coalition de pays, y compris de nombreux Etats arabes" :


- Certes par cette tribune, les Etats-Unis se sont davantage engagés, mais l'opération "Aube de l'Odyssee" est encore loin de faire l'unanimité et les clivages n'ont pas disparu pour autant au sein de l'Otan. Des sénateurs américains ont dévoilé un projet de résolution déclarant que les frappes aériennes contre la Libye ne sont pas dans "l'intérêt vital" des Etats-Unis et que toute action future devra être entérinée par le Congrès. Les Etats-Unis ont refusé par ailleurs de revenir en première ligne en Libye, bien que l'Otan se soit engagée à "tout faire" pour protéger les civils libyens.
La France et le Royaume Uni tentent en effet de convaincre leurs alliés que la mobilisation insuffisante de certains d'entre eux freine l'action de l'aviation contre les troupes de Kadhafi. Les débats ont été très vifs, à un point que l'on n'avait plus vu à l'Otan depuis les heurts à propos de l'intervention américaine de 2003 en Irak.
La tension est quelque peu retombée. Mais le chef de la diplomatie française Alain Juppé, qui a qualifié d'"insuffisante" l'action de l'Otan, a fait savoir qu'il demanderait à l'alliance d'honorer son contrat, alors que seuls six de ses 28 Etats membres (Belgique, Canada, Danemark, France, Norvège et Royaume Uni) se chargent des attaques au sol.
Les cinq pays émergents du groupe Brics se sont prononcés jeudi contre l'usage de la force en Libye et au Moyen-Orient, profitant aussi de leur sommet en Chine pour souligner les risques des afflux de capitaux dans leurs économies. (Lire : "L'opposition des aux frappes en Libye unit les pays émergents")
Alors que leur soutien, même symbolique, a été un préalable à toute intervention militaire en Libye, les pays arabes apparaissent en retrait. Excepté le Qatar et les Emirats, aucune armée arabe n'est engagée dans le conflit. L'Union africaine a critiqué l'intervention militaire et pousse pour une solution négociée. L'UA pourrait même jouer un rôle majeur dans la recherche d'un pays d'accueil pour le Colonel Kadhafi, dans le cas où il prendrait le chemin de l'exil, une solution défendue par plusieurs pays comme l'Italie ou l'Espagne.
Sarah Diffalah – Nouvelobs.com
Une vraie démonstration de force .pourquoi ne lavoir pas dit depuis le début les civiles n'ont vraisemblablement pas rien a voir avec leur ambition .bonne continuation ,mais ce qui arrive autre pourra un jour vous arrivez .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 08:36

vieux a écrit:
Valtortiste91 a écrit:
Cher Theodoric, cher vieux,
Votre copain Kadhafi fait son travail à moitié : il reste des survivants.

Ah ! le bon temps où on pouvait massacrer sans être dérangé !
c'est çà donc votre massacre!!!même là ou il n'ya pas de guerre vous verrez ce genre de personne .
C'est bien ce que je pensais : vous aimez les massacres. Vous aimez Khadafi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 11:22

L'OTAN serait à court de munitions en Libye



LEMONDE.FR | 16.04.11 | 10h38 • Mis à jour le 16.04.11 | 10h52



Un Rafale décolle du pont du "Charles-de-Gaulle", le 29 mars 2011.AFP/CYRIL DAVESNE



Les forces de l'OTAN engagées dans les opérations aériennes en Libye sont à court de munitions. C'est le constat surprenant que dresse, samedi 16 avril, le Washington Post, qui cite, sans les nommer, de hauts responsables américains et de l'Alliance atlantique.


OAS_AD('Middle')


.AdvertMiddle {
MARGIN-BOTTOM: 20px
}
#AdvertMiddle {
MARGIN-BOTTOM: 20px
}
#Ads_Middle {
MARGIN-BOTTOM: 20px
}
DIV.Middle_mentionads {
DISPLAY: none
}



ord = (typeof(ord)!='undefined') ? ord : Math.random()*10000000000000000;
document.write('');












on error resume next
Set oFlashPlayer = CreateObject("ShockwaveFlash.ShockwaveFlash." & nRequiredVersion)
If IsObject(oFlashPlayer) Then
bIsRightVersion = True
End If
If (Not bIsRightVersion) And (nRequiredVersion < 3) Then
Set oFlashPlayer = CreateObject("ShockwaveFlash.ShockwaveFlash")
If IsObject(oFlashPlayer) Then
bIsRightVersion = True
End If
End If






if ( undefined !== MIA.Pub.OAS.events ) {
MIA.Pub.OAS.events["pubOAS_middle"] = "pubOAS_middle";
}


Pour le journal, cette pénurie met en lumière les limites du Royaume-Uni, de la France et des autres pays européens à mener dans la durée une opération militaire relativement modeste. Depuis le début des opérations, fin mars, 800 missions de bombardement ont été menées par la coalition. En première ligne au début des opérations, les Etats-Unis ont abandonné les frappes à leurs alliés – France, Grande-Bretagne, Belgique, Norvège, Danemark, Canada – pour se concentrer sur des missions de reconnaissance et de soutien logistique. Jeudi, malgré les appels pressants de ces alliés, ils ont refusé de revenir en première ligne, mais les responsables cités par le Washington Post indiquent que Washington pourrait ne pas avoir le choix de s'impliquer à nouveau pour pallier les déficiences des Européens.
Cette pénurie de munitions toucherait principalement les bombes à guidage laser, les plus utilisées par la coalition. Le Washinhton Post explique que les Français et les Britanniques épuisent leurs stocks de munition bien plus rapidement que les fabricants d'armes sont capables de les reconstituer. Et sur ce point, l'aide américaine n'est d'aucun secours : les bombes et les missiles de l'US Air Force ne sont pas adaptés aux avions de fabrications française et britannique qui conduisent les frappes.
Les experts consultés par le Washington Post sont acerbes : "La Libye n'est pas une grosse guerre, note l'un d'eux. Si les Européens manquent de munitions aussi tôt dans un conflit aussi peu important, on peut se demander à quel type de guerre ils sont préparés. Peut-être qu'ils réservent leurs avions aux démonstrations aériennes..."
KADHAFI ACCUSÉ D'UTILISER DES BOMBES À SOUS-MUNITIONS
Cette alerte sonnée par le Washington Post intervient alors même que les insurgés réclament à cors et à cris une aide plus importante de l'OTAN, notamment à Misrata, où ils sont en grande difficulté. Les combats se sont intensifiés dans la soirée de vendredi dans cette ville à l'est de Tripoli assiégée depuis plusieurs semaines. Samedi matin, les forces du colonel Kadhafi ont repris leur pilonnage intensif de la localité.
La rébellion accuse l'armée libyenne d'utiliser des bombes à sous-munitions, y compris dans les quartiers densément peuplés de Misrata. Les armes à sous-munitions se présentent sous la forme de bombes, de roquettes et d'obus qui, en éclatant, dispersent des centaines de sous-munitions dont beaucoup n'explosent pas immédiatement.
Ces accusations ont été confirmées par l'ONG Human Rights Watch qui a affirmé avoir pu voir sur place de telles bombes, interdites d'utilisation et de fabrication depuis 2010. Le New York Times, photos à l'appui, a indiqué que des bombes à sous-munitions de 120 mm, fabriquées en Espagne en 2007, un an avant que ce pays ne signe la convention internationale sur les armes à sous-munitions, avaient été utilisées jeudi par les forces de Kadhafi.
Le régime libyen a démenti avoir recours à de telles armes.Le Monde.fr
Revenir en haut Aller en bas
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 13:11

Valtortiste91 a écrit:
vieux a écrit:
Valtortiste91 a écrit:
Cher Theodoric, cher vieux,
Votre copain Kadhafi fait son travail à moitié : il reste des survivants.

Ah ! le bon temps où on pouvait massacrer sans être dérangé !
c'est çà donc votre massacre!!!même là ou il n'ya pas de guerre vous verrez ce genre de personne .
C'est bien ce que je pensais : vous aimez les massacres. Vous aimez Khadafi.
Lorsque vous parlez de massacre ne l'illuter pas une image pareil .en ce qui concerne Kadhafi, voila un massacre: en ce qui concerne Kadhafi,
je suis contre le fait que dans votre famille vous avez un problème avec vos enfants et le voisin qui vous voie estime que la solution a votre problème soit votre départ de cette famille. Je ne comprends pas quel sens cela à.si vous pouvez m'expliqué j'en serais ravi. Çà c'est d'un de Deux en Irak après le départ de Saddam on a tué des milliers d'Iraquien qui demandait le départ immédiat des occupants, ont les avais qualité d'insurger pour justifier la trac au jourd'hui les même soutienne des insurger .expliqué moi tous ceci s'il vous plait
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 14:09

Vous mettez des photos de morts ? Eh bien c'est ce que le gendarme du monde, l'ONU, doit éviter au maximum en ne tolérant plus que cela se fasse "en privé", dans le secret des pays.

Evidemment, le risque sera ce que vous faites : mettre des images et suggérer que l'action de l'ONU en est responsable.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 14:11

Arnaud Dumouch a écrit:
Vous mettez des photos de morts ? Eh bien c'est ce que le gendarme du monde, l'ONU, doit éviter au maximum en ne tolérant plus que cela se fasse "en privé", dans le secret des pays.

Evidemment, le risque sera ce que vous faites : mettre des images et suggérer que l'action de l'ONU en est responsable.

Je me demande ou est passé BlackWater ???ou le Xe comme on le nomme actuelement ...
avec cette petite armé ca aurait ete reglé en moins de deux ...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 15:19

vieux a écrit:
...je suis contre le fait que dans votre famille vous avez un problème avec vos enfants et le voisin qui vous voie estime que la solution a votre problème soit votre départ de cette famille. ....
La prochaine fois, essayez d'illustrer vos propos avec des massacres de civils par l'OTAN.
Vous prenez une photo de côte d'ivoire où des ivoiriens ont tués d'autres ivoiriens : l'Otan n'y est pour rien.

Quand à votre exemple, si mon voisin se met à massacrer ses enfants : j'interviens. Pas vous, c'est la différence. Vous êtes partisans des massacres et de Khadafi. Je suis contre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 16:18

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28498
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 17:48

Appel des chrétiens de Tripoli aux Nations unies pour arrêter le conflit


ROME, Vendredi 15 avril 2011 (ZENIT.org) - Les Eglises chrétiennes de Tripoli (Libye) ont demandé « un cessez-le-feu immédiat entre toutes les parties concernées » dans une déclaration remise le 13 avril au Bureau local des Nations unies, a rapporté l'Agence missionnaire Fides.

« Les violences et le bain de sang doivent prendre fin immédiatement parce que la guerre ne constitue pas la solution des problèmes », affirme la déclaration du Conseil œcuménique des Eglises de Tripoli.

En évoquant les « événements tragiques » qui « déchirent le pays au prix de souffrances continuelles, de peurs et d'angoisses pour le peuple », les Eglises chrétiennes demandent « un cessez-le-feu immédiat entre toutes les parties concernées par le conflit ».

Le document affirme en outre, que « le dialogue et la réconciliation doivent constituer la voie principale pour trouver une solution amiable et apporter la paix ».

« Nous continuerons à prier en solidarité avec tous les libyens musulmans qui luttent pour la paix et la justice en ce moment difficile de l'histoire de leur pays », conclut le communiqué.

Pour plus d'informations : www.fides.org

http://www.zenit.org/article-27626?l=french
Revenir en haut Aller en bas
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 20:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Vous mettez des photos de morts ? Eh bien c'est ce que le gendarme du monde, l'ONU, doit éviter au maximum en ne tolérant plus que cela se fasse "en privé", dans le secret des pays.
gendarme du monde !!! je ne savais pas est ce un décret?

Citation :
Evidemment, le risque sera ce que vous faites : mettre des images et suggérer que l'action de l'ONU en est responsable.
vous lisez là dans ma mémoire.ces tuerie sont fait par des arme que seule l'ONUCI pouvais s'en procurer la CI étant sous embargo
30 containers d'armes de l'Onu saisis par la gendarmerie à Bertoua
http://www.camer.be/index1.php?art=13402&rub=6:1
le résultat est là aujourd'hui. il faut assumé
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 20:12

Valtortiste91 a écrit:

La prochaine fois, essayez d'illustrer vos propos avec des massacres de civils par l'OTAN.
Vous prenez une photo de côte d'ivoire où des ivoiriens ont tués d'autres ivoiriens : l'Otan n'y est pour rien.
ne soyez pas pressé les Images viendrons et serons toujours insupportable .vous voyez une différence entre les deux conflit ,moi je n'en vois pas.les intérêts toujours les intérêts et encore les intérêts

Citation :
Quand à votre exemple, si mon voisin se met à massacrer ses enfants : j'interviens. Pas vous, c'est la différence. Vous êtes partisans des massacres et de Khadafi. Je suis contre les deux.
que faite vous si l'enfant prend de armes pour tué son père sous prétexte qu'il est vieux ?VOUS soutenez la guerre et vous dite que vous n'aimez pas les massacres .la guerre c'est quoi?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 20:14

Simon1976 a écrit:
Appel des chrétiens de Tripoli aux Nations unies pour arrêter le conflit


ROME, Vendredi 15 avril 2011 (ZENIT.org) - Les Eglises chrétiennes de Tripoli (Libye) ont demandé « un cessez-le-feu immédiat entre toutes les parties concernées » dans une déclaration remise le 13 avril au Bureau local des Nations unies, a rapporté l'Agence missionnaire Fides.

« Les violences et le bain de sang doivent prendre fin immédiatement parce que la guerre ne constitue pas la solution des problèmes », affirme la déclaration du Conseil œcuménique des Eglises de Tripoli.

En évoquant les « événements tragiques » qui « déchirent le pays au prix de souffrances continuelles, de peurs et d'angoisses pour le peuple », les Eglises chrétiennes demandent « un cessez-le-feu immédiat entre toutes les parties concernées par le conflit ».

Le document affirme en outre, que « le dialogue et la réconciliation doivent constituer la voie principale pour trouver une solution amiable et apporter la paix ».

« Nous continuerons à prier en solidarité avec tous les libyens musulmans qui luttent pour la paix et la justice en ce moment difficile de l'histoire de leur pays », conclut le communiqué.

Pour plus d'informations : www.fides.org

http://www.zenit.org/article-27626?l=french
qui va les écoutés se ne sont pas "des civils" (ils s'en foutent).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 20:45

vieux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vous mettez des photos de morts ? Eh bien c'est ce que le gendarme du monde, l'ONU, doit éviter au maximum en ne tolérant plus que cela se fasse "en privé", dans le secret des pays.
gendarme du monde !!! je ne savais pas est ce un décret?

Citation :
Evidemment, le risque sera ce que vous faites : mettre des images et suggérer que l'action de l'ONU en est responsable.
vous lisez là dans ma mémoire.ces tuerie sont fait par des arme que seule l'ONUCI pouvais s'en procurer la CI étant sous embargo
30 containers d'armes de l'Onu saisis par la gendarmerie à Bertoua
http://www.camer.be/index1.php?art=13402&rub=6:1
le résultat est là aujourd'hui. il faut assumé

Des armes saisies par Gbagbo ne sont pas des armes FOURNIES par l'ONU.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2675
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 21:02

Voil c'est officiel des lpusieurs sources Us et Russe, les armes commence a etre fourni aux rebelles ...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Sam 16 Avr 2011, 21:43

Libye: les rebelles avancent vers Brega - ville de Misrata pilonnée



Les rebelles libyens ont progressé samedi d'une
quarantaine de kilomètres vers l'ouest depuis Ajdabiya à la faveur des
raids aériens de l'OTAN. A Misrata, les forces de Mouammar Kadhafi
poursuivent le pilonnage de la ville, toujours aux mains des insurgés.

Longtemps bloqués autour d'Ajdabiya, noeud de communication
stratégique à 160 km au sud de leur fief Benghazi, les rebelles ont
avancé samedi en direction du site pétrolier de Brega. Mais à mi-chemin
entre les deux villes, des tirs de roquettes des forces gouvernementales
ont fait au moins six morts et 20 blessés.

Les avions de l'OTAN ont intensifié leur activité dans la zone ces
trois derniers jours. Selon les rebelles, ils ont mené des raids aériens
afin de leur dégager le terrain et faciliter leur progression vers
Brega.

Ville natale de Kadhafi bombardée

Plus à l'ouest, des raids aériens de l'OTAN ont visé samedi Syrte,
ville natale du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, et la région
d'Al-Hira, au sud-ouest de Tripoli, selon l'agence officielle libyenne
Jana.

A Misrata, au moins 13 personnes ont été tuées vendredi et trois
samedi dans les affrontements entre les forces du colonel Kadhafi et les
insurgés. Les pilonnages se sont poursuivis dans la nuit, selon des
sources médicales.

CICR à Misrata

Le CICR a pu se rendre dans le camp rebelle et dans celui du pouvoir
en place à Misrata. Il doit faire le point de la situation dans cette
ville devenue le symbole de la résistance. Les habitants manquent d'eau,
de nourriture, de médicaments et d'électricité.

Entre 8 et 10'000 travailleurs immigrés se trouveraient encore pris
au piège à Misrata, où les combats quotidiens ont déjà fait des
centaines de morts. Nombre d'entre eux y vivent depuis des années.


(ats
/ 16 avril
2011 18:30)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Dim 17 Avr 2011, 12:38

vieux a écrit:
Valtortiste91 a écrit:

La prochaine fois, essayez d'illustrer vos propos avec des massacres de civils par l'OTAN.
Vous prenez une photo de côte d'ivoire où des ivoiriens ont tués d'autres ivoiriens : l'Otan n'y est pour rien.
ne soyez pas pressé les Images viendrons et serons toujours insupportable .vous voyez une différence entre les deux conflit ,moi je n'en vois pas.les intérêts toujours les intérêts et encore les intérêts

Citation :
Quand à votre exemple, si mon voisin se met à massacrer ses enfants : j'interviens. Pas vous, c'est la différence. Vous êtes partisans des massacres et de Khadafi. Je suis contre les deux.
que faite vous si l'enfant prend de armes pour tué son père sous prétexte qu'il est vieux ?VOUS soutenez la guerre et vous dite que vous n'aimez pas les massacres .la guerre c'est quoi?
C'est bien ce que je dis : vous êtes pour Khadafi et vous justifiez ses massacres. Le peuple lybien qui se révolte ont tort selon vous car la légitimité c'est le dictateur.
Pour vous, le dictateur Khadafi qui est obligé de recruter des mercenaires tant il a peur de son propre peuple, doit être comme le PERE SOFFO dont vous nous dites : " Je suis celui, celui-là qu'on n'aime pas, celui-la que quand le monde voit il tue... "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Dim 17 Avr 2011, 12:42

joker911 a écrit:
Voil c'est officiel des lpusieurs sources Us et Russe, les armes commence a etre fourni aux rebelles ...
Tant mieux. Enfin le sinistre Khadafi va trouver à qui parler. Je m'en réjouis.
Adjabya reprise c'est une joie dans ma journée.
Misrata résistante malgré 40 jours de pilonnage par le copain de "vieux", c'en est une autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Dim 17 Avr 2011, 13:15

@vieux.
Bon allez dis-le. tu es pour la dictature. Parce que si le peuple commence à agir comme des êtres humains doués de raison et de bon sens, il va commencer à se poser des questions sur.............Donc, toi tu as vu; et ces questions tu te les poses toi-même ?
Revenir en haut Aller en bas
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention en Libye : fini le débat !   Dim 17 Avr 2011, 13:59

Arnaud Dumouch a écrit:
vieux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vous mettez des photos de morts ? Eh bien c'est ce que le gendarme du monde, l'ONU, doit éviter au maximum en ne tolérant plus que cela se fasse "en privé", dans le secret des pays.
gendarme du monde !!! je ne savais pas est ce un décret?

Citation :
Evidemment, le risque sera ce que vous faites : mettre des images et suggérer que l'action de l'ONU en est responsable.
vous lisez là dans ma mémoire.ces tuerie sont fait par des arme que seule l'ONUCI pouvais s'en procurer la CI étant sous embargo
30 containers d'armes de l'Onu saisis par la gendarmerie à Bertoua
http://www.camer.be/index1.php?art=13402&rub=6:1
le résultat est là aujourd'hui. il faut assumé

Des armes saisies par Gbagbo ne sont pas des armes FOURNIES par l'ONU.
il ne s'agit pas dans l'article des armes saisie par gbabo mais une autre saisie qui a eu lieu cette fois là au Cameroun en partance pour le nord de la CI .ou pour les rebelles .

Cameroun - En provenance du Tchad : 30 containers d'armes de l'Onu saisis par la gendarmerie à Bertoua
Citation :
L’encombrant colis était destiné au port ivoirien de San Pedro.

Trente containers en provenance du Tchad et suspectés de contenir des armes ont été saisis, le vendredi 4 mars 2011, à Garoua-Boulai, bourgade du département du Lom et Djerem, par la brigade de gendarmerie locale. Il s’agirait vraisemblablement de containers d’armes de l’Onuci à destination de la Côte d’Ivoire. Le chef de l’Etat a été saisi du dossier.

Selon des sources sécuritaires, proches de la légion de gendarmerie de l’Est à Bertoua, c’est le vendredi 4 mars 2011 que la brigade de gendarmerie de Garoua Boulai, a interpellé un convoi de 15 camions semi- remorques portant chacun deux containers. L’important convoi qui venait du Tchad, est arrivé au poste de contrôle frontalier de la gendarmerie nationale de Garoua-Boulaï la nuit tombante. Les gendarmes ont alors stoppé le convoi pour identification d’usage des conducteurs, et c’est là qu’ils ont découvert sur le pot aux roses. Un élément de la gendarmerie en poste à Garoua-Boulai, joint hier au téléphone par Le Messager, explique sous anonymat :

“ Après avoir identifié les chauffeurs, nos éléments ont demandé à connaître ce qu’ils transportaient dans les containers. Tous ont déclaré qu’il s’agissait des vêtements et du coton qu’ils sont en train de convoyer vers le port de Douala. Ce qui a attiré l’attention des gendarmes est le fait qu’il y avait sur chaque container la mention “ Onuci Bouaké Côte d’Ivoire ”. Il se trouve qu’un convoi des Nations unies ne peut pas venir d’un pays voisin, et traverser ainsi tout le pays sans que les autorités militaires et de sécurité du pays concerné n’aient été informées. C’est pour cette raison que nos éléments ont tenu à vérifier ce qui se trouvait effectivement dans ces containers. ”

Notre source indique alors que les chauffeurs se seraient d’abord opposé à la fouille des containers. Mais face à la détermination des gendarmes de Garoua-Boulaï, ils ont fini par obtempérer. C’est alors que, selon toujours notre source, les gendarmes auraient découvert dans deux des premiers containers contrôlés, des armes de guerre du genre Kalachnikov, Fusils d’assaut léger (Fal) et des grenades. Immédiatement, face à l’incapacité des chauffeurs des camions transportant ces colis de s’expliquer, les gendarmes ont donné l’alerte.

Informé, le commandant de la légion de gendarmerie de l’Est va ainsi envoyer sur place des renforts pour convoyer tous les camions sur Bertoua. Le convoi arrive dans la capitale régionale du Soleil Levant au petit matin de samedi 5 mars 2011. La première exploitation des chauffeurs permet aux gendarmes de la légion de l’Est, de savoir que le cortège se rendait à Douala, où il était attendu au port de la capitale économique, pour embarquement des containers à direction de la Côte d’Ivoire, et précisément du Port de San Pedro.

Pour en savoir plus, nous avons contacté le cabinet du secrétaire d’Etat à la Défense où une source officieuse a confirmé l’immobilisation de ce convoi de 15 camions à Bertoua par la gendarmerie. “ Pour l’instant, a-t-elle indiqué, il est difficile de dire avec le maximum de précision ce que contiennent ces containers. La haute hiérarchie a été informée de l’immobilisation des camions et des premiers éléments de l’enquête. Il s’agit d’un convoi des Nations unies. Nous ne pouvons pas l’ouvrir sans l’autorisation du chef de l’Etat ”.

A la représentation des Nations unies à Yaoundé, on n’a pas semblé au courant de cette expédition. Voici ce que nous a répondu une voie autorisée : “ Ce qu’il faut savoir, c’est que ce n’est pas nouveau que des convois des Nations unies partent du Tchad pour Douala, et vice versa. Le Pam, par exemple travaille beaucoup avec le Tchad. Mais pour ce qui est d’un convoi de containers des Nations unies interpellé à Bertoua, je ne suis pas au courant ”.

Pour sa part, joint au téléphone hier, l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Cameroun est formel : “ J’ai été mis au courant par un appel téléphonique d’un individu disant vivre à Bertoua qui m’a informé de cette situation. Je suis en train de vérifier auprès des autorités camerounaises. En tout cas pour ce qui nous concerne, l’ambassade n’a pas été saisie du passage d’un convoi des Nations unies venant du Tchad, à destination de la Côte d’Ivoire. ”

Au moment où nous mettions sous presse, dans la nuit de dimanche, les camions étaient toujours parqués à la légion de gendarmerie de l’Est, attendant sans doute que les forces de sécurité reçoivent de la présidence de la République des indications sur la conduite à tenir. Car, s’il était établi qu’il s’agit effectivement des containers d’armes, traversant le Cameroun pour aller sur un théâtre de guerre civile, dans un pays africain frère, le problème serait forcément diplomatique, et ne pourrait se traiter qu’au niveau du chef de l’Etat. Lequel voudrait bien, et devrait avoir la primeur des réponses aux questions de savoir si l’Onuci a opté définitivement pour une solution armée en Côte d’Ivoire, ou si des trafiquants d’armes ont usurpé le sigle des Nations unies pour tromper la vigilance de la douane et de la sécurité du territoire camerounais.

Une chose est sûre : pour confirmer ou infirmer que les 30 containers ne contiennent que des armes, et en savoir plus sur l’expéditeur de la cargaison, les éléments de la gendarmerie ne peuvent les ouvrir au-delà du contrôle de routine qui les a conduits à la découverte, sans instructions du chef de l’Etat, si nous en croyons un haut responsable du Sed. C’est donc une affaire à suivre.
© Le Messager : Jean Francois Channon

-------

http://docteurangelique.forumactif.com/viewtopic.forum?t=11944
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
 
Intervention en Libye : fini le débat !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
 Sujets similaires
-
» La Ligue arabe appelle à une zone d'exclusion aérienne en Libye
» Libye: l'influent prédicateur Qatari justifie l'intervention internationale
» Intervention auteur de romans policiers college
» Pour la Culture générale intervention Albert Jacquard ... peut etre H.S.
» "Celui qui sait rire de lui-même n'a pas fini de s'amus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: