DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La dignité de la Femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: La dignité de la Femme   Mar 08 Mar 2011, 13:47

La dignité de la Femme

L'Eglise n'a pas attendu le XX° siècle et le laïcisme qui substitue aux saints du calendrier des "journées pour" et des "journées contre", pour se poser les vraies questions. Aujourd'hui, ce serait la journée de la femme, où l'on rappelerait les luttes des femmes pour briser le joug historique de l'homme.

Mais voilà, aujourd'hui, l'Eglise universelle fête saint Jean de Dieu. Et il nous faut cependant répandre la vérité en réponse aux inepties de ce monde.

A propos de la dignité de la Femme, le vénérable Jean-Paul II a écrit cette lettre apostolique "mulieris dignitatem" qu'il est bon de rappeler aujourd'hui et mieux sans doute de relire et de diffuser :

"Considérer la réalité femme-Mère de Dieu est une excellente façon de nous faire entrer dans la présente méditation de l'Année mariale. Cette réalité détermine aussi la perspective essentielle de la réflexion sur la dignité et sur la vocation de la femme. En pensant, en disant ou en faisant quelque chose qui concerne la dignité et la vocation de la femme, la pensée, le coeur et l'action ne doivent pas se détourner de cette perspective. La dignité de tout être humain et la vocation qui lui correspond trouvent leur mesure définitive dans l'union à Dieu. Marie _ la femme de la Bible _ est l'expression la plus accomplie de cette dignité et de cette vocation. En effet, tout-être humain, masculin ou féminin, créé à l'image et à la ressemblance de Dieu, ne peut s'épanouir que dans le sens de cette image et de cette ressemblance (...)

Il nous faut orienter maintenant notre méditation vers la virginité et la maternité, deux dimensions particulières selon lesquelles se réalise la personnalité féminine. A la lumière de l'Evangile, elles trouvent la plénitude de leur sens et de leur valeur en Marie qui, Vierge, devint Mère du Fils de Dieu. Ces deux dimensions de la vocation féminine se sont rejointes et unies en elle d'une manière exceptionnelle, de telle sorte que l'une n'a pas exclu l'autre mais l'a admirablement complétée. Dans l'Evangile de Luc, le récit de l'Annonciation montre clairement que cela semblait impossible à la Vierge de Nazareth. Lorsqu'elle s'entend dire: «Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus», elle demande aussitôt: «Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme?» (Lc 1, 31. 34). Dans l'ordre commun des choses, la maternité est le fruit de la «connaissance» mutuelle de l'homme et de la femme dans l'union matrimoniale (...)

La dignité de la femme est intimement liée à l'amour qu'elle reçoit en raison même de sa féminité et, d'autre part, à l'amour qu'elle donne à son tour. La vérité sur la personne et sur l'amour se trouve ainsi confirmée. Au sujet de la vérité de la personne, il faut recourir une fois encore au Concile Vatican II: «L'homme, seule créature sur terre que Dieu ait voulue pour elle-même, ne peut pleinement se trouver que par le don désintéressé de lui-même»(59). Cela concerne tout être humain, en tant que personne créée à l'image de Dieu, qu'il soit un homme ou une femme. L'affirmation de nature ontologique incluse ici suggère aussi la dimension éthique de la vocation de la personne. La femme ne peut se trouver elle-même si ce n'est en donnant son amour aux autres (...)

Si la dignité de la femme témoigne de l'amour qu'elle recoit pour aimer à son tour, le paradigme biblique de la «femme» semble montrer aussi que c'est le véritable ordre de l'amour qui définit la vocation de la femme elle-même. Il s'agit ici de la vocation dans son sens fondamental, on peut dire universel, qui se réalise et s'exprime par les «vocations» multiples de la femme dans l'Eglise et dans le monde".

Lahire

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/
Revenir en haut Aller en bas
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: La dignité de la Femme   Jeu 31 Mar 2011, 13:29

en ce sens je trouve que les femmes ont ,dans leurs revendications "féministes pures et dures" oublié bien souvent le sens profond de leur dignité et du projet de Dieu pour elles.
Et je suis une femme de ce siècle , 56 ans, pour tout dire j'ai vécu tous ces changements dans ma vie et j'ai expérimenté la perte de ma dignité dans cette société qui ne veut plus voir Dieu.
Moi je ne suis pas fière des résultats de ce féminisme dans notre société, je n'ai jamais milité dailleurs pour ses revendications à l'époque. Suis "ringarde"? ça m'est égal mais j'ai bien peur de me sentir isolée dans ce contexte si je devais un jour en débattre publiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La dignité de la Femme   Jeu 31 Mar 2011, 15:01

Pas grave, alouette, vous assumez vos convictions. Et, mieux vaut avoir des convictions, que des ambitions. Les métaux sont putrescibles, pas la foi en notre Seigneur Jésus-Christ...
Revenir en haut Aller en bas
 
La dignité de la Femme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La dignité de la Femme
» La dignité de la Femme
» La dignité de la femme respectée
» Citations sur la dignité de la femme
» La dignité propre de la femme (Pie XII)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: