DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand est-il moral de déroger au droit canon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Quand est-il moral de déroger au droit canon ?   Sam 26 Fév 2011, 16:52

La réponse des pharisiens d'aujourd'hui est de dire : «jamais». Mais au fond, cette réponse est contraire à l'enseignement du Christ. Lui-même nous a donné l'exemple de David et ses soldats, qui ont mangé les pains de la présence qui étaient réservé aux prêtres seulement. Pourtant, les règles de l'AT défendaient quiconque de manger ces pains, sauf les prêtres. Alors, pourquoi Jésus, le Fils de Dieu, approuve l'action de de David et de quel droit fait-il cela ?

Citation :

Mc 2:24- Et les Pharisiens lui disaient : " Vois ! Pourquoi font-ils le jour du sabbat ce qui n'est pas permis ? "
Mc 2:25- Il leur dit : " N'avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu'il fut dans le besoin et qu'il eut faim, lui et ses compagnons,
Mc 2:26- comment il entra dans la demeure de Dieu, au temps du grand prêtre Abiathar, et mangea les pains d'oblation qu'il n'est permis de manger qu'aux prêtres, et en donna aussi à ses compagnons ? "
Mc 2:27- Et il leur disait : " Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat ;
Mc 2:28- en sorte que le Fils de l'homme est maître même du sabbat. "


C'est parce qu'il y a une distinction entre la loi morale éternelle, dont la transgression est toujours un péché, et le droit de la discipline ( càd les règles, règlements, normes liturgiques, règles d'un ordre religieux, les règles établies par un diocèse ou une paroisse , etc.) La loi morale ou la doctrine sur les questions de la morale est immuable, on ne peut y déroger. La loi morale, c'est la justice inhérente à la nature même de Dieu. Et donc Dieu est toujours offensé par toute violation de la loi morale éternelle. Mais la loi de la discipline, elle, est variable, on peut en être dispensé, et elle permet des exceptions fondées sur les intentions et les circonstances d'un individu.

Le droit canon contient des expressions directe de la doctrine en matière de foi et de moeurs. Ces doctrines n'ont pas besoin d'être codifiées pour retenir toutes leurs forces. Et donc, il n'y a pas de dérogation à ce type de Canon. Cependant, le reste du Droit Canon, càd ces canons qui appartiennent, en soi, à la loi de l'Église et non à la loi morale éternelle, peuvent être modifiés, abolis, et parfois même transgressé par les fidèles sans que ceux-ci commettent un péché ou une faute.

Citation :

Mt 12:5- Ou n'avez-vous pas lu dans la Loi que, le jour du sabbat, les prêtres dans le Temple violent le sabbat sans être en faute ?
Mt 12:6- Or, je vous le dis, il y a ici plus grand que le Temple.
Mt 12:7- Et si vous aviez compris ce que signifie : C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice, vous n'auriez pas condamné des gens qui sont sans faute.

Ici encore, le Christ donne l'exemple des prêtres dans le temple qui violent le sabbat, en travaillant ce jour-là, et pourtant, ils sont sans péché ou faute. Il en est de même pour les disciples qui le jour du sabbat mangeaient les grains du champ. Le Christ rejette donc l'interprétation pharisaïque de la loi concernant le travail un jour de sabbat. Mais il ne s'agit pas seulement d'une question d'interprétation correcte. Lorsque David et ses hommes ont violé la loi contre la consommation du pain de la présence, ce n'était pas une question d'interprétation. Ils ont brisé la loi de l'Ancien Testament, càd un type de droit canonique établi dans la Révélation divine. Et pourtant, ils étaient innocents: sans péché ou sans faute en la transgressant. Pourquoi ? Parceque la volonté de Dieu est au-dessus Droit Canon. Par conséquent, parfois, les fidèles peuvent déroger au Droit Canonique et ce, sans obtenir de dispense et même sans la présence d'une clause dans le droit canon qui leur permettrait d'y déroger, sans commettre de péché ou de faute.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand est-il moral de déroger au droit canon ?   Sam 26 Fév 2011, 18:13

Cher Rex Tremende,
Votre réponse est excellente !

Je la résume : On adhère toujours par sa foi à ce qui, dans le Droit canon, est un dogme de la foi ou de la morale.

ex :

Citation :

C.1055
1 L’alliance matrimoniale, par laquelle un homme et une femme constituent entre eux une communauté de toute la vie, ordonnée par son caractère naturel au bien des conjoints ainsi qu’à la génération et à l’éducation des enfants, a été élevée entre baptisés par le Christ Seigneur à la dignité de sacrement.

On ne déroge jamais, dans son action, à ce qui est un mal absolu ...

ex :
Citation :
C.1398
Qui procure un avortement, si l’effet s’en suit, encourt l’excommunication ‘latae sententiae’.
GS 27 ; GS 51 ; CIS 2350 ; CIO 1450

... sauf si cela devient un moindre mal, à cause d'une circonstance particulière :

Ex : grossesse extra-utérine. Il faut avorter l'enfant. Si on ne le fait pas, mère ET enfant mourront.

Et puis il y a les dispositions disciplinaires :

ex :

Citation :

C.1251
L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité ; mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ.
Là, c'est souple. Certains font pénitence en se privant de TV !


D'autres dispositions sont liées à la prudence :

Ex :
Citation :

C.109
1 L’affinité naît d’un mariage valide, même non consommé, et elle existe entre le mari et les consanguins de la femme, de même qu’entre la femme et les consanguins du mari.

Parfois, il arrive cependant qu'on veuille se marier, devenu veuf, avec la soeur de sa femme. Eh bien l'Eglise autorise !


Il y a là un appel à une grande obéissance selon l'esprit et à une grande souplesse selon la lettre.


CONCLUSION :
Bref, il faut être intelligent et savoir hierarchiser l'importance du canon.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Quand est-il moral de déroger au droit canon ?   Sam 26 Fév 2011, 18:57

Cher Rex, vous voulez parlez de l'épikie:

Naz a écrit:
L'Épikie. — Si l'équité relève du for externe, l'épikie relève du for interne. Comme l'équité, elle est à la fois une vertu et un acte. En tant que vertu elle se rattache à la justice, dont elle cherche à assurer le règne aussi parfaitement que possible. En tant qu'acte l'épikie est un jugement privé et subjectif, relevant de la prudence, par lequel l'intéressé décide qu'en conscience il n'est pas tenu d'observer la loi, parce qu'il se trouve dans certaines circonstances particulières. Ce jugement laisse intacte la loi, mais il écarte au for interne l'imputabilité de l'acte qui la transgresse, et au for externe il sert à établir la bonne foi du délinquant, par conséquent à diminuer sa culpabilité et à doser l'application de la peine.

Comment se fait-il que la loi cesse parfois d'obliger? Saint Thomas l'explique par le défaut chez le législateur de la puissance nécessaire pour prescrire un acte impossible d'une impossibilité spirituelle absolue ou simplement trop onéreux pour l'intéressé.
Suarez invoque de la part du législateur le défaut de la volonté d'imposer l'exécution d'une prescription légale, lorsque le sujet peut alléguer un motif d'excuse. C'est l'épikie au sens large. Elle laisse subsister la loi. Seule l'exécution de la loi est suspendue dans une hypothèse donnée.

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand est-il moral de déroger au droit canon ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand est-il moral de déroger au droit canon ?
» Pas le moral
» L'Antiquité fait toujours recette (article du Point)
» Manger de l’oignon ou de l’ail puis de se rendre à la mosquée
» Qu'est-ce que la philosophie ? I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: