DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 crise de foi(e)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotilde
Invité



MessageSujet: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 07:09

ben, oui...ça fait 5 jours que je suis en arrêt maladie parce que j'ai le foie tout patraque.... pale ...mais bon, je sens bien que c'est pas seulement celui avec un "e" qui est bancale en ce moment, mais l'autre aussi... What a Face

Je voudrais aussi élargir le sujet à cette situation à laquelle certaines personnes se trouvent confrontées: être gravement malade et garder confiance en Dieu, en son amour..... I love you

Je fais donc appel à vos recettes de grand-mère, de grand-père, de grand-frère et de grande-soeur pour redonner du coeur à l'ouvrage de tout ceux qui traversent le désert... silent ....allez hop! tout le monde au taf... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 14:37

Une petite parole pigée au hasard m'a fait beaucoup de bien dans ma crise de foi.

"Tu ne sais pas où tu vas, Moi je sais où je te conduis."

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 16:40

Merci Sylvie Smile



Citation :
"Tu ne sais pas où tu vas, Moi je sais où je te conduis."

silent


Je viens d'en piocher une autre:

Citation :
Je vais la séduire,je la conduirai au désert
et Je parlerai à son coeur. Os.2,16

silent silent silent
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 17:23

Extrait de "Ma souffrance" de Claude Brunet

Ma première crise de foi

La partie médicale de ma réhabilitation se fit à l'Hopital Reine-Marie des anciens combattants, de Montréal. Lorsque j'y suis arrivé en 1955, il y avait environ deux ans et demi que j'étais alité. Six mois plus tard, je pouvais m'asseoir dans une chaise roulante; on m'apprit petit-à-petit à faire un tas de choses par moi-même. J'avais déjà commencé à étudier l'anglais, la dactylographie et quelques autres matières dansle but de préparer mon avenir, car je n'avais que 16 ans. Il paraissait possible que je puisse, plus tard, travailler assez régulièrement chez mes parents et conduire ma propre automobile; mais, à cause d'une déviation latérale dela colonne vertébrale, ces projets ne pouvaient se réaliser qu'au prix de beaucoup de persévérance et d'efforts. Pendant que je préparais ainsi mon avenir, toujours retenu à l'Hopital Reine-Marie, je fus amené à faire des recherches qui devaient donner une orientation précise à toute ma vie. Ces investigations portaient sur un problème religieux.

Premiers chocs de réflexion:

Est-il vrai, comme le pensent plusieurs, que Dieu est injuste et cruel envers les hommes? Est-il vrai que le prétendu amour de Dieu pour les hommes est contredit et démenti par les multiples et désolantes souffrances humaines? Se peut-il que Dieu aime les hommes d'un amour infini, qu'il veuille leur bien et leur bonheur, comme l'enseigne la Bible, tout en les laissant vivre dans la misère et la peine? Ce sont ces questions,au fond, que je me posais et ausquelles je désirais de plus en plus sérieusement trouver une réponse. C'est làqu'à mes yeux, il semblait y avoir une immense contradiction entre l'amour de Dieu pour les hommes et la souffrance de ceux-ci. Apparemment le soi-disant amour de Dieu pour l'humanité était faux. Et si vraiment il en était ainsi, je perdais mon temps et me trompais moi-même en pratiquant ma religion. En effet, si vraiment l'amour de Dieu est faux, l'Évangile, basé sur l'amour de Dieu est faux lui aussi. Et par conséquent, il n'y a pas de vraie religion, le bonheur du ciel n'existe pas; je ne dois plus tenir compte de ma conscience, puisque la mort m'anéantira comme tout animal. Voilà la conclusion déprimante mais réalistre que je suis venu près de tirer.

L'éternel problème: Dieu et le souffrance.

Avant de rejeter en bloc l'enseignement de l'Église, je devais, pour être loyal et sincère avec moi-même, étudier ce que l'Église dit sur ce problème de la souffrance. Je me suis donc mis à lire attentivement l'Évangile et d'autres livres ayant trait à la foi. Je m'efforçais de pratiquer ma religion avec plus de ferveur et de prier pour découvrir la vérité, convaincu que, si vraiment Dieu est l'Amour et la Sagesse mêmes, il ne manquerait pas de m'éclairer. Ce qui m'encourageait à chercher la vérité au sujet de Dieu et des hommes, du sens dela création et du pourquoi de la souffrance, c'est la vie des saints. Je crois que je n'avais pas encore lu une biographie de saint; mais je savais queles saints, des humains commenous, ont beaucoup souffert durant leur vie tout en faisant preuve d'un amour total et passionné pour Dieu. Il me semblait que ces personnes, à l'intelligence remarquable, avaient certainement de solides raisons de croire à l'amour de Dieu.

Lumière de la Bible

J'en étais là dans ma recherche de la vérité quand, aprés avoir eu mon congé de l'hopital Raine-Marie, je m'en fus habiter avec mes parents. Loin d'aller de doute endoute, d'obscurité en obscurité dans mes investigations au sujet de Dieu et de la souffrance,j'en receuillais des lumières apportant avec elles la sérénité, la confiance, la joie. Depuis ce temps, mon principal et croissant souci fut de développer en moi la connaissance et l'amour de Dieu, de me familiariser avec les réalités spirituelles révélées par lla Bible et de les faire connaître. Pour cela, il me fallait lire beasucoup, étudier, améliorer mon français et mon anglais: travail qui requérait beaucoup de patience et d'efforts renouvelés. D'autant plus que je devais m'entraîner petit à petit à accomplir plusieur besognes qu'une personne normale n,a pas besoin de faire ou qu'elle fait facilement à l'aide de ses deux jambes. Mais c'est avec une persévérance à la fois acharnée et enthousiaste que je travaillais à la réalisation de mes projets. La détermination requise m'était constamment suggérée et communiquée par les liens de la foi et de l'amour qui m'unissaient au Christ Jésus.

Par la plume, je pouvais aider les autres.

En 1960, aprés avoir continué de plus en plus profitablement à marcher dans la mêmeligne, la maladie me força d'abandonner mes activités. Quelques mois plus tard, alors que j'étais à l'hopital Saint-Charles Borromée, les forces me revinrent; mais jene devais plus pouvoir circuler en chaise roulante. C'est donc étendu dans un lit que je recommençai à étudier, à composer, à écrire à la machine. J'entrepris bientôt de préparer un petit article chaque mois, d'en faire plusieurs copies avec ma machine à polycopier et de le répandre parmi les employés et les malades. J'écrivais également pour deux revues.

Parallèlement à ses occupations, je m'efforçais d'acquérir, par la prière, une connaissance de plus en plus globale et pénétrante de ce que Dieu enseigne dansla Bible par l'intermédiaire de son Église. Je trouvais particulièrement intéressant de réfléchir au sens inouï et exaltant que Dieu a donné à la souffrance des hommes en permettant que son Fils, innocent et trois fois saint, soit traité comme un scélérat digne du plus cruel châtiment. Si les souffrances dela vie (je parle de souffrances inévitables), étaient formatrices et servaient à grandir les humains, il est certain qu'alors le côté pénible de la souffrance ne nous affecterait que relativement peu. Ce serait surtout le côté bienfaisant et enrichissant de la souffrance que nous considérerions; car,au lieu d'être une cause d'ennui et de malheur, elle serait un élément important de bonheur, de maturité psychologique, d'épanouissement humain... Il semble ridicule d'imaginer une telle mise en valeur de la souffrance. Pourtant si étrange que cela paraisse, je crois que cette valorisation de la souffrance est possible et qu'elle existe effectivement pour quiconque s'applique à connaître le Christ de plus en plus profondément et à l'imiter en se nourrissant de la Parole de Dieu.

C'est bon la vie...

Pour revenir àmes activité, elles sont aujourd'hui les mêmes, bien qu'un peu diminuées. Il se peut que je devienne de plus en plus actif ou que je perde progressivement les forces qui me restent. Mais mon bonheur est désormais assuré pour toujours, quels que soient les circonstances et les évènements qui puissent sembler y contrevenir. Je crois donc quela vie vaut grandement la peine d'être vécue. Mais elle ne peut l'être, je pense, que dans la mesure où l'on batit sa vie sur le Parole de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 18:04

Sylvie m'a donné une idée... 8)
J'ai pigé une parole pour tous les membres que j'ai vu participer dernièrement. ;)



Arnaud: Jésus dit : "J'ai soif." Jn.19,28

Dominique: Voici le temps du salut... car il a été précipité l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ap.12,10

Duboscq: Voici que Moi j'envoie mon messager en avant de toi pour préparer la route devant toi. Mt.11,10

Écossais: Rien ne pourra nous séparer de l'Amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. Rom.8,39

En Christ: C'est seulement par la conversion au Seigneur que le voile tombe. 1Co.3,16

Élise: Jésus nous aime et nous a lavés de nos péchés par son sang, Il a fait de nous une royauté de prêtres, pour son Dieu et Père Ap.1,5

Franck P14: Descends vite car, il me faut aujourd'hui demeurer chez toi. Lc.19,5

Jasmin: Reste fidèle jusqu'à la mort, et Je te donnerai la couronne de vie. Ap.2,10

Jean-Yves: Le soleil de justice se lèvera portant la guérison dans ses rayons. Ml,3,20

Krystyna: Le Seigneur sera ton assurance, Il préservera tes pas du piège. Pr.3,26

Lagaillette: Quel est le Dieu comme Toi,...qui prend plaisir à faire grâce ? Mi.7,18

Laurent: Mettez-vous, chacun selon le don qu'il a reçu, au service les uns des autres. 1P.4,10

Louis: Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles. 2 Co.6,18

Lucie: Celui qui prophétise parle aux hommes : il édifie, il exhorte, il encourage. 1Co.14,3

Manuel: Le Seigneur pansera la blessure de son peuple et guérira la trace des coups reçus. Is. 30,26

Marvel: Décharge ton fardeau sur le Seigneur, Il prendra soin de toi. Jamais Il ne permettra que le juste s'écroule. Ps.55,23

Mathieu: Je t'aime d'un amour d'éternité aussi, c'est par fidélité que Je t'attire à Moi. Jr.31,3

Maria Borges: Vouloir le bien est à ma portée mais non pas de l'accomplir, puisque le bien que je veux,
je ne le fais pas et le mal que je ne veux pas, je le fais. Rm.7,18

Olivier JC: Ta blessure se guérira rapidement. Is.58,8

Sâmkhya: Tu sauras que c'est Moi, le Seigneur, qui te sauve. Is.60,16

Seb: Jetons-nous dans les bras du Seigneur... Si.2,18

Spidle33: Que le Christ habite en vos coeurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l'amour. Ep.3,17

Sousou: Ta miséricorde leur vint en aide et les guérit. Sg.16,10

Sylvie: Donne-nous aujourd'hui le pain dont nous avons besoin. Mt.6,11

Théophane: Sois sans crainte ni frayeur car le Seigneur ton Dieu est avec toi dans toutes tes démarches. Jos.1,9

VexillumRegis: Je vous donnerai des pasteurs selon Mon coeur. Jr.3,15

Yann: Va en paix et que le Seigneur t'accorde ce que tu Lui as demandé. 1S.1,17
Revenir en haut Aller en bas
sousou



Messages : 511
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 18:08

Clotilde a écrit:
J'ai pigé une parole pour tous les membres que j'ai vu participer dernièrement. ;)




Une citation équivaut à une parole de chaque membre ou est destinée à chaque membre, comme si une voix leur dit quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 18:15

sousou a écrit:
Clotilde a écrit:
J'ai pigé une parole pour tous les membres que j'ai vu participer dernièrement. ;)




Une citation équivaut à une parole de chaque membre ou est destinée à chaque membre, comme si une voix leur dit quelque chose ?

bon, je réexplique pour Sousou... Mr. Green
J'ai copié le pseudo des membres que j'ai vu participer dernièrement, par ordre alphabétique. Puis j'ai pigé une parole de Dieu - un verset au hasard - pour chacun des pseudos, au fur et à mesure.

Si ça te dit quelque chose, ça c'est à toi de voir... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Maria Borges



Messages : 248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 18:15

Citation :
Maria Borges: Vouloir le bien est à ma portée mais non pas de l'accomplir, puisque le bien que je veux,
je ne le fais pas et le mal que je ne veux pas, je le fais. Rm.7,18

Merci Clotilde! Very Happy

Et comme c'est vrai Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 18:23

Citation :
Pas de blagues, Arnaud! J'aime bien le poisson, mais pas le virtuel... (Jn 654, 123)... apocryphe selon sainte marie.

Chère Maria, cette phrase m'a touché au coeur. PHP

Chère clotilde,

Parfois, dans la vie, il peut arriver de ces moments dont on sent qu'ils doivent être un axe, une rupture parfois.

Pour repartir, prendre sa vie dans un nouveau départ.

Je dis cela comme cela, en l'air, en pensant à votre crise de foie (une maladie qui n'existe que dans la francophonie).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 18:30

Clotilde a écrit:


Krystyna: Le Seigneur sera ton assurance, Il préservera tes pas du piège. Pr.3,26


Ah, ben, ça ! Justement, en ce moment, je suis un peu perdue car... je vais beacoup mieux ! Et je ne suis pas encore habituée spirituellement à ce confort physique ! Je ne sais pas trop comment dire. C'est pas du tout que j'attends une rechute (car il y en aura forcément), mais je me sens comme un pacha ! Alors il faut que je m'habitue et j'ai peur de devenir égoïste, et tout.
Revenir en haut Aller en bas
sousou



Messages : 511
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 18:32

Citation :
Sousou: Ta miséricorde leur vint en aide et les guérit. Sg.16,10

En ce moment, je ne vois pas...

Mais il y a plusieurs jours de cela, cela m'aurait dit quelque chose parce que j'avais insulté copieusement dieu... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 19:18

Oups..j'avais oublié quelqu'un... Mr. Green



Rigveda: Celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres et ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux. 1Jn.2,11
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 19:41

Chère Clotilde,



C'est assez étrange combien les paroles bibliques sont pleines de sens... Elle parle en nous car le Verbe de Vie parle en nous, en notre vie, bous vivants. J'en faisais encore l'expérience il y a quelques temps lors d'un jour consacré au Seigneur.


Citation :
Manuel: Le Seigneur pansera la blessure de son peuple et guérira la trace des coups reçus. Is. 30,26


Oui c'est trés vrai aujourd'hui. Notre vie et celle des nôtres Lui sont transparentes.



Cordialement,



Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Maria Borges



Messages : 248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 19:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Pas de blagues, Arnaud! J'aime bien le poisson, mais pas le virtuel... (Jn 654, 123)... apocryphe selon sainte marie.

Chère Maria, cette phrase m'a touché au coeur. PHP


Oui Arnaud! C'est en pensant a toi qu'elle m'a été révélée par sainte marie elle-même. Comme tu es dans une crise de falsification étrange, je te demande au nom de la dite sainte de ne pas l'enlever de ma signature, ok? Tongue
Revenir en haut Aller en bas
Rita



Messages : 104
Inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 20:00

Très beau témoignage de Claude Brunet que j'ai eu l'occasion de rencontrer à l'hopital St Charles B. M'occupant des Cafés Chretien nous allions à l'occasion rendre visite à ces malades chroniques. Claude était un grand handicapé alité qui n'avait aucune crainte de proclamer sa Foi et son Amour en Dieu, oui il écrivait et donnait des conférences. Dieu lui a sûrement gardé une place toute choyée dans son ciel où il doit se sentir bien aujourd'hui.
Rita cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 20:01

oups de oups... :oops: .....j'ai encore fait deux oublis importants:

Rita: Le Royaume de Dieu est au milieu de vous. Lc.17,21

Tourterelle: Qu'Il vous donne à tous un coeur pour L'adorer et accomplir Ses volontés généreusement et de bon gré. 2M.1,3


Voilà...c'est réparé.... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 20:05

Rita a écrit:
Très beau témoignage de Claude Brunet que j'ai eu l'occasion de rencontrer à l'hopital St Charles B. M'occupant des Cafés Chretien nous allions à l'occasion rendre visite à ces malades chroniques. Claude était un grand handicapé alité qui n'avait aucune crainte de proclamer sa Foi et son Amour en Dieu, oui il écrivait et donnait des conférences. Dieu lui a sûrement gardé une place toute choyée dans son ciel où il doit se sentir bien aujourd'hui.
Rita cheers cheers

Merci Rita Smile J'ai le petit livre de Claude Brunet "Ma souffrance"...je crois que je vais le relire.. ça devrait faire du bien à ma crise...d'enfant gâtée.... :oops: :? :oops:
;)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 20:08

Merci Manuel Smile

Vous dites:
manuel a écrit:
J'en faisais encore l'expérience il y a quelques temps lors d'un jour consacré au Seigneur.

serait-ce indiscret de vous interroger au sujet de ce "jour consacré au Seigneur"...est-ce de votre initiative? En quoi cela consiste-t-il?

Idea
Revenir en haut Aller en bas
Rita



Messages : 104
Inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Sam 08 Avr 2006, 21:41

Chère Clotilde
Merci pour cette belle citation. Pour ce qui est de cette crise d'enfant gâté, je crois que personne d'entre nous n'en est exempt il y a des moments dans la vie plus difficiles et nous sommes des humains. Jésus lui mêm a demandé à Son Père d'éloigner ce Calice alors nous... Nous prions un peu plus fort à ce moment demandant à Dieu d'augmenter notre foi, on se tape dans les mains et l'on continue. Merci encore Clotilde et je méditerai cette belle citation.
Amitié
Rita flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Dim 09 Avr 2006, 01:58

Rita a écrit:
Pour ce qui est de cette crise d'enfant gâté, je crois que personne d'entre nous n'en est exempt

ah ben ça fait plaisir de savoir qu'on est pas seul... Mr. Green


Citation :
Nous prions un peu plus fort à ce moment demandant à Dieu d'augmenter notre foi, on se tape dans les mains et l'on continue.

on se tape dans les mains..? ah tiens, faudra que j'essaye... ;) ..par contre j'ai essayé le chapelet....et ça marche.. Smile ...mais la route est encore longue... :eye:
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Dim 09 Avr 2006, 03:01

Une souris dans le piano

"Il y a tellement demisères et de souffrances danslemonde, qu'on est tenté de croire quele supposé amour de Dieu pour les hommes est contredit ou démenti par le mal qui règne surla terre." Le malade à qui j'ai fait cette réflexion était pris à souffrir dès qu'il marchait, ou respirait, ou restait tranquille... Et, pour comble, ce n'est qu'à travers les défauts des "bons chrétiens" qu'il se représentait Dieu et la religion. Il me répondit d'un air contrarié: "j'aime autant ne pas y penser".

Le piège de la souffrance

Ce compagnon d'hôpital imitait l'autruche qui cache sa tête sous son aile pour ne pas voir un danger menaçant. Dieu lui paraissait-il injuste à cause de cette maladie qui le tenaillait depuis si longtemps, alors que beaucoup d'autres étaient épargnés? Dans le désir de "vivre sa vie", avait-il abusé de son peu de santé tout en traitant Dieu par dessous la jambe? Pour ces deux raisons, probablement, il ne voulait pas essayer de "remarquer" l'amour de Dieu pour le monde et dans le monde. Et il restait avec sa peine, son ennui, son désespoir.

Jean Ferrat s'est vu coincé dans le même piège, quoique pas pour les mêmes raisons. On sait que, à la suite d'un accident d'automobile, Jean Ferrat a amèrement déchanté: il a connu la tristesse de ceux qui se plongent la tête dans un oreiller mouillé de larmes. Avant de lancer son grand succès "C'est beau la vie", il avait cessé de croire àla vie et à l'amour, tellement les blessures de l'accident l'avaient lourdement handicapé. À ses yeux d'incroyant marxiste,l'idée de Dieu ou de l'Amour Infini était, plus que jamais, cachée par l'épais brouillard de la bétise et de l'absurdité du monde.

Par-delà le brouillard: le soleil

Mais justement, ce brouillard n'est qu'un brouillard, aux yeux du chrétien, et non une enveloppe isolante où nous serions emprisonnés et laissés à nous-mêmes comme des piossons dans un bocal. Pour le chrétien, il existe un système de télévision pouvant capter des sons et des images de la vie qui bat par-delà ce brouillard, pourvu qu'il soit équipé d'apparaeils détecteurs et communicateurs. La foi est cet équipement qui rend e chrétien serein, courageux, plein d'espoir, au milieu du brouillard de la vie.

Je sais bien que l'intelligence humaine ne peut qu'être déroutée, scandalisée face à ce brouillard si traître et paralysant. Le chrétien est aussi incapable de comprendre ce problème de la souffrance qu'une souris qui serait en train de mordiller les marteaux d'un piano, ne pourrait comprendre ce qui lui arrive au moment où un grand musicien viendrait y exécuter une belle pièce de Chopin. Mais supposons que notre souris puisse connaître l'intention du pianiste et, par là, en venir à penser que le "dérangement" qu'il lui impose est amplement compensé par l'oeuvre qu'il accomplit.

Le chrétien est cette souris dans le piano qui jouit d'une correspondance de pensée et de sentiments avecle divin pianiste: Dieu lui a fait connaître par la Bible ses idées et ses projets surle monde: il est sûr d'avoir unrôle précis et irremplaçable à jouer, même dans des situations inconfortables et accablantes. L'impression que l'on a parfois d'être ballotté par la malchance ou la méchanceté des hommes est surplombée chez lui par la certitude d'avoir affaire à un Père qui prévoit et convertit tous les à-coups de sa vie au profit du bonheur et dela réussite del'humanité. Et la Bible l'assure que "toute choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu" (Rm 8.28 ).

"Oui, j'en ai l'assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté dansle Christ Jésus notre Seigneur." (RM 8.38 )
Voilà la Bonne Nouvelle de Jésus. On peut s'en moquer éperdument; on peut la recevoir dans le tambour de l'oreille comme une plate rengaine publicitaire; on peut aussi se dire et répéter comme Jacques Brel "Si c'était vrai..." Oui, si c'était vrai... Pierre, le frustre pêcheur du lac de Génésareth, voulut en avoir le coeur net. Il a dit au Christ: "si c'est vrai tout ça, si vraiment tu es celui que tu prétends être, commande-moi de venir à toi!"

Extrait de "Ma Souffrance" de Claude Brunet
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Dim 09 Avr 2006, 15:56

Chère Clotilde,


Citation :
Vous dites:
manuel a écrit:
J'en faisais encore l'expérience il y a quelques temps lors d'un jour consacré au Seigneur.


serait-ce indiscret de vous interroger au sujet de ce "jour consacré au Seigneur"...est-ce de votre initiative? En quoi cela consiste-t-il?


Il s'agit bien d'une initiative personnelle qui n'invente rien mais s'inscrit dans une traditon judéo-chrétienne.

Depuis quelques années déjà, je pratique une journée de jeûne et de prières pendant la période de Carêmes que je consacre donc au Seigneur (c'est un "truc" entre lui et moi! Very Happy ). Ma journée se passe tout à fait normalement à la différence qu'elle commence et est rythmée par des prières et lectures de la Bible.

Ainsi dernièrement, le sens des Ecritures que j'avais choisi en priant l'Esprit-Saint de m'aider, prirent tout leur sens dans ma quête spirituelle personnelle.


Cordialement,



Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Dim 09 Avr 2006, 16:38

Merci beaucoup Manuel. Smile

Prendre une journée de jeûne et de prière plus particulière pour le Seigneur, je l'ai eu fait à mon retour de Medjugorje...et puis.... :oops:

Mais jeûner c'est sûr que c'est trés "sain/saint" question "foie/foi"... Mr. Green ;)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Dim 09 Avr 2006, 16:49

Citation :
Prendre une journée de jeûne et de prière plus particulière pour le Seigneur, je l'ai eu fait à mon retour de Medjugorje...et puis....

Offensive sur le frigo Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Dim 09 Avr 2006, 16:57

Laurent a écrit:
Offensive sur le frigo Very Happy

Mr. Green


non, en fait je me suis rendue compte que ce n'était pas spécialement de nourriture que j'avais besoin de jeûner (parce que je mange pas énormément de façon générale) mais d'autre chose que je suis actuellement en train d'utiliser.... :oops: ;)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Lun 10 Avr 2006, 02:51

Un texte lu hier soir....et qui m'a fait rudement chaud au coeur...

"Je les sauverai...je les purifierai"

Le Dieu tout-puissant, votre créateur et celui de toutes choses, vous aime divinement, c'est-à-dire infiniment, et vous aime de toute éternité, et vous aime personnellement; il désire certes que vous deveniez un saint, mais, en attendant, il vous aime tel que vous êtes. Il vous regarde à tout instant avec une infinie tendresse.

De grâce! que toute la durée de votre prière ne se passe pas à vous lamenter et à vous repentir! Ne refusez pas à Dieu la joie de posséder l'enfant qu'il aime et qu'il veut chérir. Vous risquez de passer votre temps à contempler en vous tout ce qui n'est pas encore purifié, tous les mobiles, souvent imparfaits de vos actes, toutes les défaillances. Et d'omettre parlà même de contempler la splendeur du Visage de votre Dieu, de ce Visage où vous pourrez lire un amour capable de submerger tout coeur d'homme, tous les coeurs de tous les hommes et de milliards d'autres qui n'existent pas.

Ce n'est pas au laisser-aller que je vous invite. Simplement, je souhaite que vous ne gardiez pas vortre arc tendu du matin au soir, que vous ne soyez pas continûment occupés de faire, de faire plus, de faire mieux. Il faut que dans la vie intérieure du chrétien, singulièrement à l'heure dela prière, s'équilibre le faire et le laisser-faire-à-Dieu, l'aimer et le se-laisser-aimer, le faire et l'être, l'être-offert, l'être-livré-au-faire-de-Dieu. De ce Dieu dont le Deutéronome nous dit: "Le Seigneur prend plaisir à ton bonheur" (30, 9)

Henri Caffarel
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Mar 18 Avr 2006, 03:09

Aaaaaaaaaaaaahhh!!!! cheers cheers cheers ....ça va beaucoup mieux Very Happy ...ça doit être la résurrection... ;)

Je reprends le travail demain (no comment... silent ) donc il devrait y avoir moins de parasitage pseudo-humouristique dans les différents fils du forum... :oops: ;)

Bonnes vacances...Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Mer 19 Avr 2006, 00:07

Citation :
Jean-Yves: Le soleil de justice se lèvera portant la guérison dans ses rayons. Ml,3,20

sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: crise de foi(e)   Mer 19 Avr 2006, 00:27

Amen ;)
Revenir en haut Aller en bas
 
crise de foi(e)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise chez mes beaux parents :-(
» comment en cas de crise se décontracter?
» Je suis en crise depuis 3 jours
» Budget de crise pour la Sécu : Spasfon et Smecta moins remboursés
» Mgr Masson : Souvenir de la grande crise des années 70

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: