DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 24 Fév 2011, 06:52


A. Nécessité de la dévotion à Marie






1. C'est par la très sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c'est aussi par elle qu'il doit régner dans le monde.



2. Marie a été très cachée dans sa vie : c'est pourquoi elle est appelée par le Saint-Esprit et l'Église " Alma Mater - Mère cachée et secrète ". Son humilité a été si profonde qu'elle n'a point eu sur la terre d'attrait plus puissant et plus continuel que de se cacher à elle-même et à toute créature, pour n'être connue que de Dieu seul.



3. Dieu, pour l'exaucer dans les demandes qu'elle lui fit de la cacher, appauvrir et humilier, a pris plaisir à la cacher dans sa conception, dans sa naissance, dans sa vie, dans ses mystères, dans sa résurrection et assomption, à l'égard de presque toute créature humaine. Ses parents mêmes ne la connaissaient pas ; et les anges se demandaient souvent les uns aux autres : " Quae est ista ?Qui est celle-là ? " parce que le Très-Haut la leur cachait. Ou, s'il leur en découvrait quelque chose, il leur en cachait infiniment davantage



4. Dieu le Père a consenti qu'elle ne fît point de miracle dans sa vie, du moins qui éclatât, quoiqu'il lui en eût donné la puissance.
Dieu le Fils a consenti qu'elle ne parlât presque point, quoiqu'il lui eût communiqué sa sagesse.
Dieu le Saint Esprit a consenti que Ses Apôtres et ses Évangélistes n'en parlassent que très peu, et qu'autant qu'il était nécessaire pour faire connaître Jésus-Christ, quoiqu'elle fût son Épouse fidèle.




5. Marie est l'excellent chef-d'œuvre du Très-Haut, dont il s'est réservé la connaissance et la possession. Marie est la Mère admirable du Fils, qu'il a pris plaisir à humilier et à cacher pendant sa vie, pour favoriser son humilité, la traitant du nom de " femme, mulier ", comme une étrangère, quoique dans son cœur il l'estimât et l'aimât plus que tous les anges et les hommes.
Marie est la fontaine scellée et l'Épouse fidèle du Saint- Esprit, où il n'y a que lui qui entre.
Marie est le sanctuaire et le repos de la Sainte Trinité, où Dieu est plus magnifiquement et divinement qu'en aucun lieu de l'univers, sans excepter sa demeure sur les chérubins et les séraphins ; et il n'est pas permis à aucune créature, quelque pure qu'elle soit, d'y entrer sans un grand privilège.




http://www.sitedemarie.com/traite/traite1.htm#devotness
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 24 Fév 2011, 15:01

[quote]
jean-charles cayouette a écrit:


Oui voilà le point important et encore il est tard,

Mais, encore temps, Marie aurait prié pour que le temps s'écourte entre la mort de Jesus

et sa ressurrection.(maria val torta ).

Je pense que c'est vrai et que, de la même façon, Marie écourtera par sa prière le temps entre la venue du dernier Antéchrist et le retour du Christ.

De même, c'est sa prière qui écourtera le temps de notre confrontation à Lucifer à l'heure de la mort. Certes, il faut que nous y passions ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 24 Fév 2011, 17:35




Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge


Saint Louis-Marie de Montfort, apôtre de la consécration à Marie, réévangélisa l’ouest de la France au XVIIIe siècle. Voici la pièce maîtresse de son œuvre, best-seller de la littérature spirituelle, à l’influence considérable.


Découvert par hasard en 1842 et publié en 1843, soit plus de cent ans après la mort de son auteur, ce traité marial au sous-titre éloquent – Préparation au règne du Christ – est un ouvrage fondamentalement christocentrique : la dévotion à Marie y est présentée, non comme une fin en soi, mais comme « un chemin aisé, court, parfait et assuré pour arriver à l’union avec notre Seigneur, où consiste la perfection du chrétien » (N° 152).

De cet ouvrage proviennent des mots et des expressions qui ont fait le tour de la chrétienté : le Totus tuus, devenu la devise de Jean-Paul II, et qui résume, en deux mots, la consécration au Christ par les mains de Marie, pour vivre les promesses du baptême. Le « saint esclavage » ou « esclavage d’amour », qui assure, à ceux qui en portent les chaînes, la « jouissance de la véritable liberté ».

Mais, au-delà, la grandeur et la beauté de Marie, sa charité parfaite et sa toute-puissance maternelle, sont célébrées de manière admirable, avec des mots et des images qui n’appartiennent qu’au Père de Montfort et qui ont pétri tant d’âmes.

L’ensemble fait naître dans le cœur du lecteur le désir d’aimer tendrement cette « auguste princesse », de la servir fidèlement et de lui appartenir totalement. Malgré sa forme baroque, le Traité est un chef-d’œuvre indémodable.


Élisabeth de Baudoüin

http://www.famillechretienne.fr/livres/foi/mariologie/traite-de-la-vraie-devotion-a-la-sainte-vierge_c6_s312_ss322_d56547.html
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 24 Fév 2011, 18:18

Saint Louis-Marie Grignion de Monfort
Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge

Son ouvrage http://jesusmarie.free.fr/grignion_traite_vraie_devotion_a_la_sainte_vierge.html

A visiter le site très important de http://jesusmarie.free.fr/index

960 livres de saints gratuitement téléchargeables_
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Ven 18 Mar 2011, 16:38





6. Je dis avec les saints : la Divine Marie est le paradis terrestre du nouvel Adam, où il s'est incarné par l'opération du Saint-Esprit, pour y opérer des merveilles incompréhensibles.
C'est le grand et le divin monde de Dieu, où il y a des beautés et des trésors ineffables.
C'est la magnificence du Très-Haut, où il a caché, comme en son sein, son Fils unique, et en lui tout ce qu'il y a de plus excellent et de plus précieux.
Oh ! que de choses grandes et cachées ce Dieu puissant a faites en cette créature admirable, comme elle est elle-même obligée de le dire, malgré son humilité profonde :" Fecit mihi magna qui potens est ". Le monde ne les connaît pas, parce qu'il en est incapable et indigne.




7. Les saints on dit des choses admirables de cette sainte cité de Dieu. Et ils n'ont jamais été plus éloquents et plus contents, comme ils l'avouent eux-mêmes, que quand ils en ont parlé.
Après cela, ils s'écrient que la hauteur de ses mérites, qu'elle a élevés jusqu'au trône de la Divinité, ne se peut apercevoir ; que la largeur de sa charité, qu'elle a plus étendue que la terre, ne se peut mesurer ; que la grandeur de sa puissance, qu'elle a jusque sur Dieu même, ne se peut comprendre ; et enfin, que la profondeur de son humilité et de toutes ses vertus et ses grâces, qui sont un abîme, ne se peut sonder.
O hauteur incompréhensible ! O largeur ineffable ! O grandeur démesurée ! O abîme impénétrable !




8. Tous les jours, d'un bout de la terre à l'autre, dans le plus haut des cieux, dans le plus profond des abîmes, tout prêche, tout publie l'admirable Marie.
Les neuf chœurs des anges, les hommes de tous sexes, âges, conditions, religions, bons et mauvais, jusqu'aux diables, sont obligés de l'appeler bienheureuse, bon gré, mal gré, par la force de la vérité. Tous les anges dans les cieux lui crient incessamment :" Sancta, sancta, sancta Maria, Dei Genitrix et Virgo…Sainte, sainte, sainte êtes-vous, ô Marie, Mère de Dieu et toujours Vierge", et lui offrent des millions de millions de fois tous les jours la Salutation des anges : Ave, Maria, se prosternant devant elle, et lui demandant pour grâce de les honorer de quelques-uns de ses commandements.
Jusqu'à Saint Michel qui, quoique le prince de toute la cour céleste, est le plus zélé à lui rendre et à lui faire rendre toutes sortes d'honneurs, toujours en attente pour avoir l'honneur d'aller, à sa parole, rendre service à quelqu'un de ses serviteurs.




9. Toute la terre est pleine de sa gloire, particulièrement chez les chrétiens, où elle est prise pour tutélaire et protectrice en plusieurs royaumes, provinces, diocèses et villes.
Plusieurs cathédrales sont consacrées à Dieu sous son nom. Point d'église sans autel en son honneur : point de contrée ni canton où il n'y ait quelqu'une de ses images miraculeuses, où toutes sortes de maux sont guéris et toutes sortes de biens obtenus.
Tant de religieux et religieuses qui publient ses louanges et annoncent ses miséricordes !
Il n'y a pas un petit enfant qui, en bégayant l' "Ave Maria," ne la loue.
Il n'y a guère de pécheurs qui, en leur endurcissement même, n'aient en elle quelque étincelle de confiance.
Il n'y a pas même de diable dans les enfers qui, en la craignant, ne la respecte.


http://www.sitedemarie.com/traite/traite1.htm#devotness
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Lun 21 Mar 2011, 15:03


10. Après cela il faut dire, en vérité, avec les saints : De Maria nunquam satis - De Marie jamais assez.

On n'a point encore assez loué, exalté, honoré, aimé et servi Marie. Elle a mérité encore plus de louanges, de respects, d'amour et de services.



11. Après cela, il faut dire avec le Saint-Esprit : " Omnis gloria ejus filiae Regis ab intus - Toute la gloire de la fille du Roi est au-dedans ". Comme si toute la gloire extérieure que lui rendent à l'envi le ciel et la terre n'était rien, en comparaison de celle qu'elle reçoit au-dedans par le Créateur, et qui n'est point connue des petites créatures, qui ne peuvent pénétrer le secret des secrets du Roi.



12. Après cela, il faut nous écrier avec l'Apôtre : " Nec occulus vidit, nec auris audivit, nec in cor hominis ascendit - Ni l'œil n'a vu, ni l'oreille n'a entendu, ni le cœur de l'homme n'a compris " les beautés, les grandeurs et excellences de Marie, le miracle des miracles de la grâce, de la nature et de la gloire.
Si vous voulez comprendre la Mère, dit un saint, comprenez le Fils. C'est une digne Mère de Dieu.



13. Mon cœur vient de dicter tout ce que je viens d'écrire avec une joie particulière, pour montrer que la divine Marie a été inconnue jusque ici, et que c'est une des raisons pourquoi Jésus-Christ n'est point connu comme il doit être.
Si donc, comme il est certain, la connaissance et le règne de Jésus-Christ arrivent dans ce monde, ce ne sera qu'une suite nécessaire de la connaissance et du règne de la très sainte Vierge Marie, qui l'a mis au monde la première fois, et le fera éclater la seconde.



http://www.sitedemarie.com/traite/traite1.htm#devotness
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Lun 21 Mar 2011, 21:37

Michael a écrit:
les anges se demandaient souvent les uns aux autres : " Quae est ista ?

Juste pour mon information: les anges parlent donc latin entre eux ?? Ca fait parti des croyance catholique ? Question

Est ce que ce n'est pas un peu excessif même pour un catholique ? Mari est adorée comme Dieu par les anges, les démons et la création, elle est "trois fois sainte". Elle est mère de la trinité... la terre est remplit de sa gloire (normalement c'est une phrase pour Dieu)
Citation :
que la grandeur de sa puissance, qu'elle a jusque sur Dieu même, ne se peut comprendre
Il y a une erreur ou la phrase dit bien qu'elle a une puissance et une grandeur au dessus de Dieu même ??

Tous les catholiques adhèrent à ces choses ?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Lun 21 Mar 2011, 22:51

Le Culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ.



Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Colossiens 2:8 LSG)


Il est nécessaire que le culte marial, non scripturaire,soit reconsidéré à la lumière des Ecritures et seulement des Ecritures en se dispensant d'accorder un crédit quelconque aux interprétations idolâtres et autres ajouts qui placent sans doute possible le culte de la " Vierge Marie "


Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Luc 4:8 LSG)



Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. (Esaïe 8:19-20 LSG)



Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, (Exode 20:3-5 LSG)


Mais bon ...On en a déjà discuté


Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 02:18

Mister be a écrit:
Le Culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ.

Pourriez-vous être plus explicite et nous dire en quoi le culte de la vierge Marie dépasse celui du Christ?

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Colossiens 2:8 LSG)


Il est nécessaire que le culte marial, non scripturaire,soit reconsidéré à la lumière des Ecritures et seulement des Ecritures en se dispensant d'accorder un crédit quelconque aux interprétations idolâtres et autres ajouts qui placent sans doute possible le culte de la " Vierge Marie "

Luc 1, 47-49
"et mon esprit tressaille de joie en Dieu, mon Sauveur,
parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Voici, en effet, que désormais toutes les génération me diront bienheureuse, parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses. Et son nom est saint"

Quel exégèse faite-vous de ce passage ?

Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Luc 4:8 LSG)



Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. (Esaïe 8:19-20 LSG)



Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, (Exode 20:3-5 LSG)


Mais bon ...On en a déjà discuté


Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 05:25

Ça me fait plaisir de vous voir intervenir.
Nous n'adorons pas Marie,que ce soit clair.Marie serait la première à intervenir et nous le faire comprendre lorsque nous la prions et si certains catholiques le font,c'est qu'ils ne sont pas à l'écoute lorsqu'ils s'adressent à elle.

Marie,c'est la fille parfaite du Père Éternel,la Mère de Dieu(Jésus)et l'Épouse du St-Esprit.En Marie réside la Très Sainte Trinité qui demeure en elle.Je présume que c'est une des raisons pour laquelle Grignon de Montfort l'appelle la ''divine Marie''.

Nous vénérons Marie avec le plus grand des respects au dessus de tous les Saints et Anges du paradis.

Jésus et Marie sont des coeurs indivisés et lorsque l'on respecte la Mère de Dieu,on rends grâce à Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 09:10

Le Pape Pie XI a pu dire de Marie :

"Quand son Fils Bien-Aimé consommait la Rédemption de l'humanité sur l'autel de la croix, elle se tenait à côté de Lui, souffrant et rachetant avec Lui"...

Quand nous nous éloignons de l'autel après la messe, Marie demeure avec nous, nous faisant participer à la distribution des grâces, déversant les trésors infinis de la Rédemption sur chacune des personnes que nous rencontrons

"Cette union de la Mère avec son Fils dans l'oeuvre de la Rédemption atteint son sommet sur le Calvaire, où le Christ "s' offrit Lui-même comme parfait sacrifice à Dieu" (HE 9/14) et où Marie se tient auprès de la croix (voir Jean 19:25) souffrant cruellement avec son Fils Unique donnant à l'immolation de la victime née de sa chair le consentement de son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 16:37

giacomorocca a écrit:
Mister be a écrit:
Le Culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ.

Pourriez-vous être plus explicite et nous dire en quoi le culte de la vierge Marie dépasse celui du Christ?

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Colossiens 2:8 LSG)


Il est nécessaire que le culte marial, non scripturaire,soit reconsidéré à la lumière des Ecritures et seulement des Ecritures en se dispensant d'accorder un crédit quelconque aux interprétations idolâtres et autres ajouts qui placent sans doute possible le culte de la " Vierge Marie "

Luc 1, 47-49
"et mon esprit tressaille de joie en Dieu, mon Sauveur,
parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Voici, en effet, que désormais toutes les génération me diront bienheureuse, parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses. Et son nom est saint"

Quel exégèse faite-vous de ce passage ?

Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Luc 4:8 LSG)



Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. (Esaïe 8:19-20 LSG)



Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, (Exode 20:3-5 LSG)


Mais bon ...On en a déjà discuté



Marie la mère de Jésus'Yéshoua) était une femme décrite par Dieu comme ayant reçu une “faveur immense” (Luc 1:28, Bible anglaise King James). L’expression “faveur immense” est tirée d’un seul mot grec signifiant essentiellement “beaucoup de grâce.” Marie a reçu la grâce de Dieu. La grâce est une “faveur imméritée,” c'est-à-dire une chose que nous recevons alors que nous ne la méritons pas. Marie avait besoin de la grâce de Dieu, tout comme vous et moi. Marie elle-même a compris ce fait, puisqu’elle a déclaré dans Luc 1:47, “… Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur…” Marie reconnaissait qu’elle avait besoin d’être sauvée, qu’elle avait besoin de Dieu comme son Sauveur. La Bible ne dit jamais que Marie était autre qu’une femme ordinaire que Dieu a choisie d’utiliser de manière extraordinaire. Oui, Marie était une femme juste qui a reçu une faveur (une grâce) de la part de Dieu (Luc 1:27-28). En même temps, Marie était également un être humain pécheur comme toute autre personne – qui avait besoin de Yéshoua Hamashiah(Jésus-Christ) comme son Sauveur, tout comme n’importe qui (Ecclésiaste 7:20 ; Romains 3:23 ; 6:23 ; 1 Jean 1:8).
Alors ne soyons pas hypocrites, une dévotion veut bien dire ce qu'elle veut dire et j'estime que seul le Christ doit avoir cette dévotion et encore il ne le demande pas,D.ieu seul l'accepte...
Pardonnez-moi je n'interviendrai plus sur ce fil car cela met trop en évidence nos différences!



Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 16:39

Julienne a écrit:
Le Pape Pie XI a pu dire de Marie :

"Quand son Fils Bien-Aimé consommait la Rédemption de l'humanité sur l'autel de la croix, elle se tenait à côté de Lui, souffrant et rachetant avec Lui"...

Quand nous nous éloignons de l'autel après la messe, Marie demeure avec nous, nous faisant participer à la distribution des grâces, déversant les trésors infinis de la Rédemption sur chacune des personnes que nous rencontrons

"Cette union de la Mère avec son Fils dans l'oeuvre de la Rédemption atteint son sommet sur le Calvaire, où le Christ "s' offrit Lui-même comme parfait sacrifice à Dieu" (HE 9/14) et où Marie se tient auprès de la croix (voir Jean 19:25) souffrant cruellement avec son Fils Unique donnant à l'immolation de la victime née de sa chair le consentement de son amour.

Désolé mais ça ne veut rien dire pour moi, le seul qui oeuvre à la rédemption par la croix est Yéshoua et personne d'autres!
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28033
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 16:45

Mister be a écrit:
Julienne a écrit:
Le Pape Pie XI a pu dire de Marie :

"Quand son Fils Bien-Aimé consommait la Rédemption de l'humanité sur l'autel de la croix, elle se tenait à côté de Lui, souffrant et rachetant avec Lui"...

Quand nous nous éloignons de l'autel après la messe, Marie demeure avec nous, nous faisant participer à la distribution des grâces, déversant les trésors infinis de la Rédemption sur chacune des personnes que nous rencontrons

"Cette union de la Mère avec son Fils dans l'oeuvre de la Rédemption atteint son sommet sur le Calvaire, où le Christ "s' offrit Lui-même comme parfait sacrifice à Dieu" (HE 9/14) et où Marie se tient auprès de la croix (voir Jean 19:25) souffrant cruellement avec son Fils Unique donnant à l'immolation de la victime née de sa chair le consentement de son amour.

Désolé mais ça ne veut rien dire pour moi, le seul qui oeuvre à la rédemption par la croix est Yéshoua et personne d'autres!

Marie a dit OUI au projet de Dieu, lors de l'Annonciation, donc elle a une part dans notre salut, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 17:00

Simon1976 a écrit:
Mister be a écrit:
Julienne a écrit:
Le Pape Pie XI a pu dire de Marie :

"Quand son Fils Bien-Aimé consommait la Rédemption de l'humanité sur l'autel de la croix, elle se tenait à côté de Lui, souffrant et rachetant avec Lui"...

Quand nous nous éloignons de l'autel après la messe, Marie demeure avec nous, nous faisant participer à la distribution des grâces, déversant les trésors infinis de la Rédemption sur chacune des personnes que nous rencontrons

"Cette union de la Mère avec son Fils dans l'oeuvre de la Rédemption atteint son sommet sur le Calvaire, où le Christ "s' offrit Lui-même comme parfait sacrifice à Dieu" (HE 9/14) et où Marie se tient auprès de la croix (voir Jean 19:25) souffrant cruellement avec son Fils Unique donnant à l'immolation de la victime née de sa chair le consentement de son amour.

Désolé mais ça ne veut rien dire pour moi, le seul qui oeuvre à la rédemption par la croix est Yéshoua et personne d'autres!

Marie a dit OUI au projet de Dieu, lors de l'Annonciation, donc elle a une part dans notre salut, non ?
Oui et non!
Dans son salut oui pas dans le nôtre car c'est Yéshoua seul qui a donné sa vie pour notre salut!
Maintenant celui qui fait la volonté de D.ieu contribue au Salut dans ce sens là,je suis d'accord.
Je veux dire que si tu fais la volonté de D.ieu,tu contribue au même titre que la "Vierge" au Salut du Monde,dois-je faire une dévotion en ton nom?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 17:16

Mister be a écrit:
Le Culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ.

Il existe deux sortes de culte, montre la Bible :

Le culte de LATRIE adoration) qui est réservé à Dieu seul :

Luc 4, 8 Et Jésus lui dit : "Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu rendras un culte."

Un culte de DULIE (vénération, honneur) qui est donné à nos parents terrestres et spirituels :

Lévitique 19, 32 Tu te lèveras devant une tête chenue, tu honoreras la personne du vieillard

Deutéronome 5, 16 "Honore ton père et ta mère, comme te l'a commandé Yahvé ton Dieu,


C'est ce culte de dulie qui est donné par nous, catholiques et orthodoxes aux amis de Dieu jusque dans le paradis car nous les savons vivants et actifs pour nous comme le promettait sainte Thérèse de l'Enfant Jésus : "Je passerai mon Ciel à faire du bien sur la terre".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 17:22

Marie est née combée de grâces et sans la tache du péché originel.Humainement parlant,c'est la personne la plus Sainte avec Jésus qui a vécu sur la terre.
Marie n'a jamais commis un seul péché tout comme Jésus.
Marie est co-rédemptrice,titre qui lui revient de plein droit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 17:40

Simon1976 a écrit:
Mister be a écrit:
Julienne a écrit:
Le Pape Pie XI a pu dire de Marie :

"Quand son Fils Bien-Aimé consommait la Rédemption de l'humanité sur l'autel de la croix, elle se tenait à côté de Lui, souffrant et rachetant avec Lui"...

Quand nous nous éloignons de l'autel après la messe, Marie demeure avec nous, nous faisant participer à la distribution des grâces, déversant les trésors infinis de la Rédemption sur chacune des personnes que nous rencontrons

"Cette union de la Mère avec son Fils dans l'oeuvre de la Rédemption atteint son sommet sur le Calvaire, où le Christ "s' offrit Lui-même comme parfait sacrifice à Dieu" (HE 9/14) et où Marie se tient auprès de la croix (voir Jean 19:25) souffrant cruellement avec son Fils Unique donnant à l'immolation de la victime née de sa chair le consentement de son amour.

Désolé mais ça ne veut rien dire pour moi, le seul qui oeuvre à la rédemption par la croix est Yéshoua et personne d'autres!

Marie a dit OUI au projet de Dieu, lors de l'Annonciation, donc elle a une part dans notre salut, non ?

OUI, Simon car Marie a toujours dit OUI !!!

Nous approchons de la fête de l'Annonciation ce 25 mars ,

Bonne fête à toi Simon, ce jour là je serai dans le train je pars en Normandie mais le soir j'assiterai à la messe en l'honneur de la Ste Vierge et puis je viendrai aussi sur les forums pendant mon séjour à Lisieux ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 17:42

Mister be a écrit:
giacomorocca a écrit:
Mister be a écrit:
Le Culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ.

Pourriez-vous être plus explicite et nous dire en quoi le culte de la vierge Marie dépasse celui du Christ?

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Colossiens 2:8 LSG)


Il est nécessaire que le culte marial, non scripturaire,soit reconsidéré à la lumière des Ecritures et seulement des Ecritures en se dispensant d'accorder un crédit quelconque aux interprétations idolâtres et autres ajouts qui placent sans doute possible le culte de la " Vierge Marie "

Luc 1, 47-49
"et mon esprit tressaille de joie en Dieu, mon Sauveur,
parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Voici, en effet, que désormais toutes les génération me diront bienheureuse, parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses. Et son nom est saint"

Quel exégèse faite-vous de ce passage ?

Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Luc 4:8 LSG)



Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. (Esaïe 8:19-20 LSG)



Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, (Exode 20:3-5 LSG)


Mais bon ...On en a déjà discuté



Marie la mère de Jésus'Yéshoua) était une femme décrite par Dieu comme ayant reçu une “faveur immense” (Luc 1:28, Bible anglaise King James). L’expression “faveur immense” est tirée d’un seul mot grec signifiant essentiellement “beaucoup de grâce.” Marie a reçu la grâce de Dieu. La grâce est une “faveur imméritée,” c'est-à-dire une chose que nous recevons alors que nous ne la méritons pas. Marie avait besoin de la grâce de Dieu, tout comme vous et moi. Marie elle-même a compris ce fait, puisqu’elle a déclaré dans Luc 1:47, “… Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur…” Marie reconnaissait qu’elle avait besoin d’être sauvée, qu’elle avait besoin de Dieu comme son Sauveur.

Aucun problème avec votre analyse dans cette première partie; c'est par la suite que nous n'avons pas la même analyse.

La Bible ne dit jamais que Marie était autre qu’une femme ordinaire que Dieu a choisie d’utiliser de manière extraordinaire.

C'est tout le contraire; Luc dit que toutes les générations la diront bienheureuse, parce que le Puissant a fait pour elle de grandes choses. Comment pouvez-vous à partir de ce texte nous dire que Marie n'était qu’une femme ordinaire? Il ne s'agit pas içi d'une faveur commune à tous.

Oui, Marie était une femme juste qui a reçu une faveur (une grâce) de la part de Dieu (Luc 1:27-28). En même temps, Marie était également un être humain pécheur comme toute autre personne – qui avait besoin de Yéshoua Hamashiah(Jésus-Christ) comme son Sauveur, tout comme n’importe qui (Ecclésiaste 7:20 ; Romains 3:23 ; 6:23 ; 1 Jean 1:8).

Il n'est en aucun cas dans ce texte (ou un autre) évoqué que Marie était un être humain pécheur; l'exégèse que vous en faite n'est pas tiré de l'écriture. Du fait que Marie reconnaisse que la grâce vient de Dieu et qu'il est son Sauveur ne découle aucunement qu'elle est pécheresse. Il n'y a pas de lien de cause à effet que vous pourriez tirer du texte.

Alors ne soyons pas hypocrites, une dévotion veut bien dire ce qu'elle veut dire et j'estime que seul le Christ doit avoir cette dévotion et encore il ne le demande pas,D.ieu seul l'accepte...
Pardonnez-moi je n'interviendrai plus sur ce fil car cela met trop en évidence nos différences!

Personnellement, je n'ai aucun problème avec nos différences et les discussions se déroulent dans le respect. Je crois que Saint Elisabeth de la Trinité, en parlant de la vierge marie, utilise l'analogie du miroir. Quelqu'un qui regarde Marie pourrait avoir l'impression d'être en façe de Dieu tellement elle nous donne une image parfaite. Mais il n'est aucunement dit qu'elle est Dieu mais qu'elle le réflète parfaitement.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28033
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 17:57

Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mister be a écrit:
Julienne a écrit:
Le Pape Pie XI a pu dire de Marie :

"Quand son Fils Bien-Aimé consommait la Rédemption de l'humanité sur l'autel de la croix, elle se tenait à côté de Lui, souffrant et rachetant avec Lui"...

Quand nous nous éloignons de l'autel après la messe, Marie demeure avec nous, nous faisant participer à la distribution des grâces, déversant les trésors infinis de la Rédemption sur chacune des personnes que nous rencontrons

"Cette union de la Mère avec son Fils dans l'oeuvre de la Rédemption atteint son sommet sur le Calvaire, où le Christ "s' offrit Lui-même comme parfait sacrifice à Dieu" (HE 9/14) et où Marie se tient auprès de la croix (voir Jean 19:25) souffrant cruellement avec son Fils Unique donnant à l'immolation de la victime née de sa chair le consentement de son amour.

Désolé mais ça ne veut rien dire pour moi, le seul qui oeuvre à la rédemption par la croix est Yéshoua et personne d'autres!

Marie a dit OUI au projet de Dieu, lors de l'Annonciation, donc elle a une part dans notre salut, non ?

OUI, Simon car Marie a toujours dit OUI !!!

Nous approchons de la fête de l'Annonciation ce 25 mars ,

Bonne fête à toi Simon, ce jour là je serai dans le train je pars en Normandie mais le soir j'assiterai à la messe en l'honneur de la Ste Vierge et puis je viendrai aussi sur les forums pendant mon séjour à Lisieux ! sunny

Bonne fête à toi aussi ! Very Happy :hello:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 18:00

Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mister be a écrit:


Désolé mais ça ne veut rien dire pour moi, le seul qui oeuvre à la rédemption par la croix est Yéshoua et personne d'autres!

Marie a dit OUI au projet de Dieu, lors de l'Annonciation, donc elle a une part dans notre salut, non ?

OUI, Simon car Marie a toujours dit OUI !!!

Nous approchons de la fête de l'Annonciation ce 25 mars ,

Bonne fête à toi Simon, ce jour là je serai dans le train je pars en Normandie mais le soir j'assiterai à la messe en l'honneur de la Ste Vierge et puis je viendrai aussi sur les forums pendant mon séjour à Lisieux ! sunny

Bonne fête à toi aussi ! Very Happy :hello:

Simon ! tu ne le sais pas... mais bien souvent tu me console de peines de la vie quotidienne... d' humiliations sur certains forums, je me sens si bien ici !!! tu arrives souvent au bon moment, l'Esprit te guide flower

Tu es un ange1
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28033
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 18:08

Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:


Marie a dit OUI au projet de Dieu, lors de l'Annonciation, donc elle a une part dans notre salut, non ?

OUI, Simon car Marie a toujours dit OUI !!!

Nous approchons de la fête de l'Annonciation ce 25 mars ,

Bonne fête à toi Simon, ce jour là je serai dans le train je pars en Normandie mais le soir j'assiterai à la messe en l'honneur de la Ste Vierge et puis je viendrai aussi sur les forums pendant mon séjour à Lisieux ! sunny

Bonne fête à toi aussi ! Very Happy :hello:

Simon ! tu ne le sais pas... mais bien souvent tu me console de peines de la vie quotidienne... d' humiliations sur certains forums, je me sens si bien ici !!! tu arrives souvent au bon moment, l'Esprit te guide flower

Tu es un ange1

Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 18:50

giacomorocca a écrit:
Mister be a écrit:
giacomorocca a écrit:
Mister be a écrit:
Le Culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ.

Pourriez-vous être plus explicite et nous dire en quoi le culte de la vierge Marie dépasse celui du Christ?

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Colossiens 2:8 LSG)


Il est nécessaire que le culte marial, non scripturaire,soit reconsidéré à la lumière des Ecritures et seulement des Ecritures en se dispensant d'accorder un crédit quelconque aux interprétations idolâtres et autres ajouts qui placent sans doute possible le culte de la " Vierge Marie "

Luc 1, 47-49
"et mon esprit tressaille de joie en Dieu, mon Sauveur,
parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Voici, en effet, que désormais toutes les génération me diront bienheureuse, parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses. Et son nom est saint"

Quel exégèse faite-vous de ce passage ?

Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Luc 4:8 LSG)



Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. (Esaïe 8:19-20 LSG)



Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, (Exode 20:3-5 LSG)


Mais bon ...On en a déjà discuté



Marie la mère de Jésus'Yéshoua) était une femme décrite par Dieu comme ayant reçu une “faveur immense” (Luc 1:28, Bible anglaise King James). L’expression “faveur immense” est tirée d’un seul mot grec signifiant essentiellement “beaucoup de grâce.” Marie a reçu la grâce de Dieu. La grâce est une “faveur imméritée,” c'est-à-dire une chose que nous recevons alors que nous ne la méritons pas. Marie avait besoin de la grâce de Dieu, tout comme vous et moi. Marie elle-même a compris ce fait, puisqu’elle a déclaré dans Luc 1:47, “… Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur…” Marie reconnaissait qu’elle avait besoin d’être sauvée, qu’elle avait besoin de Dieu comme son Sauveur.

Aucun problème avec votre analyse dans cette première partie; c'est par la suite que nous n'avons pas la même analyse.

La Bible ne dit jamais que Marie était autre qu’une femme ordinaire que Dieu a choisie d’utiliser de manière extraordinaire.

C'est tout le contraire; Luc dit que toutes les générations la diront bienheureuse, parce que le Puissant a fait pour elle de grandes choses. Comment pouvez-vous à partir de ce texte nous dire que Marie n'était qu’une femme ordinaire? Il ne s'agit pas içi d'une faveur commune à tous.

Ce cantique,on le retrouve avec d'autres femmes bibliquesOui, Marie était une femme juste qui a reçu une faveur (une grâce) de la part de Dieu (Luc 1:27-28). En même temps, Marie était également un être humain pécheur comme toute autre personne – qui avait besoin de Yéshoua Hamashiah(Jésus-Christ) comme son Sauveur, tout comme n’importe qui (Ecclésiaste 7:20 ; Romains 3:23 ; 6:23 ; 1 Jean 1:8).

Il n'est en aucun cas dans ce texte (ou un autre) évoqué que Marie était un être humain pécheur; l'exégèse que vous en faite n'est pas tiré de l'écriture. Du fait que Marie reconnaisse que la grâce vient de Dieu et qu'il est son Sauveur ne découle aucunement qu'elle est pécheresse. Il n'y a pas de lien de cause à effet que vous pourriez tirer du texte.

la Bible affirme que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3 : 23). Elle dit encore « il n’y point de juste, pas même un seul » (Romains 3 : 10). La seule exception à cette règle parmi les humains est Jésus de qui il a été dit «Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude; » (1 Pierre 2 : 22)et encore « Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » (2 Corinthiens 5 : 21). En contraste, Marie affirme de e Dieu qu’il est son sauveur (Luc 1 : 47). Si Dieu est son sauveur, alors Marie n’était pas sans péchés. Les gens sans péchés n’ont pas besoin d’un sauveur.
Puis la lignée de Marie est humaine et notre héritage est le péché
Si Marie était née préservée du péché, Jésus serait alors né avec une nature tellement différente de la notre qu’il ne serait pas dit qu’il avait participé pareillement à la chair et le sang en étant en tout point semblable à ceux qu’il devait sauver. Il n’aurait pas aussi était en mesure de compatir à nos faiblesses en étant tenté en toute chose comme nous.(Voir la kénose)





Alors ne soyons pas hypocrites, une dévotion veut bien dire ce qu'elle veut dire et j'estime que seul le Christ doit avoir cette dévotion et encore il ne le demande pas,D.ieu seul l'accepte...
Pardonnez-moi je n'interviendrai plus sur ce fil car cela met trop en évidence nos différences!

Personnellement, je n'ai aucun problème avec nos différences et les discussions se déroulent dans le respect. Je crois que Saint Elisabeth de la Trinité, en parlant de la vierge marie, utilise l'analogie du miroir. Quelqu'un qui regarde Marie pourrait avoir l'impression d'être en façe de Dieu tellement elle nous donne une image parfaite. Mais il n'est aucunement dit qu'elle est Dieu mais qu'elle le réflète parfaitement.

C'est là que je trouve que vous exagérez!
"Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père

..."Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,"
;
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 19:03

Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:


OUI, Simon car Marie a toujours dit OUI !!!

Nous approchons de la fête de l'Annonciation ce 25 mars ,

Bonne fête à toi Simon, ce jour là je serai dans le train je pars en Normandie mais le soir j'assiterai à la messe en l'honneur de la Ste Vierge et puis je viendrai aussi sur les forums pendant mon séjour à Lisieux ! sunny

Bonne fête à toi aussi ! Very Happy :hello:

Simon ! tu ne le sais pas... mais bien souvent tu me console de peines de la vie quotidienne... d' humiliations sur certains forums, je me sens si bien ici !!! tu arrives souvent au bon moment, l'Esprit te guide flower

Tu es un ange1

Embarassed

Ca c'est un beau témoignage d'amitié! salut Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 19:37

Mister be a écrit:
Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:


Bonne fête à toi aussi ! Very Happy :hello:

Simon ! tu ne le sais pas... mais bien souvent tu me console de peines de la vie quotidienne... d' humiliations sur certains forums, je me sens si bien ici !!! tu arrives souvent au bon moment, l'Esprit te guide flower

Tu es un ange1

Embarassed

Ca c'est un beau témoignage d'amitié! salut Thumright

Merci Mister.be, oui je voulais donner à Simon un témoignage de mon amitié sunny

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28033
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 19:54

Julienne a écrit:
Mister be a écrit:
Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:


Simon ! tu ne le sais pas... mais bien souvent tu me console de peines de la vie quotidienne... d' humiliations sur certains forums, je me sens si bien ici !!! tu arrives souvent au bon moment, l'Esprit te guide flower

Tu es un ange1

Embarassed

Ca c'est un beau témoignage d'amitié! salut Thumright

Merci Mister.be, oui je voulais donner à Simon un témoignage de mon amitié sunny


I love you fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 22 Mar 2011, 19:57

Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:
Mister be a écrit:
Simon1976 a écrit:


Embarassed

Ca c'est un beau témoignage d'amitié! salut Thumright

Merci Mister.be, oui je voulais donner à Simon un témoignage de mon amitié sunny


I love you fleur 6

Very Happy I love you fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mer 23 Mar 2011, 04:51



1. Dieu a voulu commencer et achever ses plus grands ouvrages
par la Très-Sainte Vierge






14. J'avoue avec toute l'Église que Marie n'étant qu'une pure créature sortie des mains du Très-Haut, comparée à sa Majesté infinie, est moindre qu'un atome, ou plutôt n'est rien du tout, puisqu'il est seul "Celui qui Est", et que par conséquent ce grand Seigneur toujours indépendant et suffisant à lui-même, n'a pas eu ni n'a pas encore absolument besoin de la très sainte Vierge pour l'accomplissement de ses volontés et pour la manifestation de sa gloire. Il n'a qu'à vouloir pour tout faire.



15. Je dis cependant que, les choses supposées comme elles sont, Dieu ayant voulu commencer et achever ses plus grands ouvrages par la très sainte Vierge depuis qu'il l'a formée, il est à croire qu'il ne changera point de conduite dans les siècles des siècles, car il est Dieu, et ne change point en ses sentiments ni en sa conduite.


16. Dieu le Père n'a donné son Unique au monde que par Marie.
Quelques soupirs qu'aient poussés les patriarches, quelques demandes qu'aient faites les prophètes et les saints de l'ancienne loi, pendant quatre mille ans, pour avoir ce trésor, il n'y a eu que Marie qui l'ait mérité et trouvé grâce devant Dieu par la force de ses prières et la hauteur de ses vertus.
Le monde étant indigne, dit saint Augustin, de recevoir le Fils de Dieu immédiatement des mains du Père, il l'a donné à Marie afin que le monde le reçût par elle.




17. Le Fils de Dieu s'est fait homme pour notre salut, mais en Marie et par Marie.
Dieu le Saint-Esprit a formé Jésus-Christ en Marie, mais après lui avoir demandé son consentement par un des premiers ministres de sa cour.
Dieu le Père a communiqué à Marie sa fécondité autant qu'une pure créature en était capable, pour lui donner le pouvoir de produire son Fils et tous les membres de son corps mystique.


Dieu le Fils est descendu dans son sein virginal, comme le nouvel Adam dans son paradis terrestre, pour y prendre ses complaisances et pour y opérer en cachette des merveilles de grâce.



18. Dieu fait homme a trouvé sa liberté à se voir emprisonné dans son sein. Il a fait éclater sa force à se laisser porter par cette petite fille. Il a trouvé sa gloire et celle de son Père à cacher Ses splendeurs à toutes les créatures d'ici-bas, pour ne les révéler qu'à Marie. Il a glorifié Son indépendance et Sa majesté à dépendre de cette aimable Vierge dans Sa conception, en Sa naissance, en Sa présentation au temple, en Sa vie cachée de trente ans, jusqu'à Sa mort où elle devait assister, pour ne faire avec elle qu'un même sacrifice, et pour être immolé par son consentement au Père éternel, comme autrefois Isaac par le consentement d'Abraham à la volonté de Dieu.
C'est elle qui l'a allaité, nourri, entretenu, élevé et sacrifié pour nous.
O admirable et incompréhensible dépendance d'un Dieu, que le Saint-Esprit n'a pu passer sous silence dans l'Évangile, quoiqu'il nous ait caché presque toutes les choses admirables que cette Sagesse incarnée a faites dans Sa vie cachée, pour nous en montrer le prix et la gloire infinie.
Jésus-Christ a plus donné de gloire à Dieu son Père par la soumission qu'il a eue à sa Mère pendant trente années, qu'il ne lui en eût donné en convertissant toute la terre par l'opération des plus grandes merveilles.
Oh ! qu'on glorifie hautement Dieu quand on se soumet, pour lui plaire, à Marie, à l'exemple de Jésus-Christ notre unique modèle.


http://www.sitedemarie.com/traite/traite2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 24 Mar 2011, 06:23

Lettre aux familles montfortaines (Jean Paul II)
Le 8 Décembre 2003, en la Solennité de l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, le Pape Jean-Paul II a signé son importante Lettre aux Religieux et Religieuses des Familles Montfortaines.


LA DOCTRINE DE SAINT LOUIS-MARIE GRIGNION DE MONTFORT

LETTRE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU RELIGIEUX ET AUX RELIGIEUSES
DES FAMILLES MONFORTAINES



Un texte classique de la spiritualité mariale

1. Il y a cent soixante ans, était rendue publique une oeuvre destinée à devenir un classique de la spiritualité mariale. Saint Louis-Marie Grignion de Montfort composa le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge au début du XVIII siècle, mais le manuscrit demeura pratiquement inconnu pendant plus d'un siècle. Lorsque finalement, presque par hasard, il fut découvert en 1842 et publié en 1843, il connut un succès immédiat, se révélant une oeuvre d'une efficacité extraordinaire dans la diffusion de la "vraie dévotion" à la Très Sainte Vierge. Moi-même, au cours des années de ma jeunesse, j'ai tiré un grand bénéfice de la lecture de ce livre, dans lequel "j'ai trouvé la réponse à mes doutes", liés à la crainte que le culte pour Marie, "en se développant excessivement, finisse par compromettre la suprématie du culte dû au Christ" (Don et mystère). Sous la sage direction de saint Louis-Marie, je compris que si l'on vit le mystère de Marie dans le Christ, ce risque n'existe pas. En effet, la pensée mariologique du saint "est enracinée dans le Mystère trinitaire, et dans la vérité de l'Incarnation du Verbe de Dieu" (ibid.).

2. Saint Louis-Marie propose avec une efficacité singulière la contemplation amoureuse du mystère de l'Incarnation. La vraie dévotion mariale est christocentrique.

3. La dévotion à la Sainte Vierge est un moyen privilégié "pour trouver Jésus Christ parfaitement et l'aimer tendrement et le servir fidèlement" (Traité de la vraie dévotion, n. 62).

4.Marie étant la plus conforme à Jésus Christ de toutes les créatures, il s'ensuit que, de toutes les dévotions, celle qui consacre et conforme le plus une âme à Notre-Seigneur est la dévotion à la Très Sainte Vierge, sa sainte Mère, et que plus une âme sera consacrée à Marie, plus elle le sera à Jésus Christ" (Traité de la vraie dévotion, n. 120). En s'adressant à Jésus, saint Louis-Marie exprime combien est merveilleuse l'union entre le Fils et la Mère.

5. Dans le mystère de l'Eglise, qui reçoit elle aussi à juste titre le nom de Mère et de Vierge, la bienheureuse Vierge Marie occupe la première place, offrant, à un titre éminent et singulier, le modèle de la vierge et de la mère" (ibid., n. 63). Le même Concile contemple Marie comme Mère des membres du Christ (cf. ibid., n. 53; n. 62), et ainsi Paul VI l'a proclamée Mère de l'Eglise.
Dans le Christ, le Fils unique, nous sommes réellement des enfants du Père et, dans le même temps, des enfants de Marie et de l'Eglise. Dans la naissance virginale de Jésus, c'est d'une certaine façon toute l'humanité qui renaît. A la Mère du Seigneur "on peut appliquer plus véritablement que saint Paul ne se les applique, ces paroles: "Mes petits enfants, vous que j'enfante à nouveau dans la douleur jusqu'à ce que le Christ soit formé en vous" (Gal 4, 19). J'enfante tous les jours les enfants de Dieu, jusqu'à ce que Jésus Christ mon Fils ne soit formé en eux dans la plénitude de son âge" (Traité de la vraie dévotion, n. 33). Cette doctrine trouve sa plus belle expression dans la prière: "Ô Saint Esprit! Donnez-moi une grande dévotion et un grand penchant vers votre divine Epouse, un grand appui sur son sein maternel et un recours continuel à sa miséricorde, afin qu'en elle vous formiez en moi Jésus Christ" (Secret de Marie, n. 67).

6.En effet, le Fils de Dieu, venu au monde en obéissance au Père dans l'Incarnation (cf. He 10, 7), s'est ensuite humilié en se faisant obéissant jusqu'à la mort et à la mort sur une Croix (cf. Ph 2, 7-8. Marie a répondu à la volonté de Dieu par le don total d'elle-même, corps et âme, pour toujours, de l'Annonciation à la Croix, et de la Croix à l'Assomption. Entre l'obéissance du Christ et l'obéissance de Marie, il existe bien sûr une asymétrie déterminée par la différence ontologique entre la Personne divine du Fils et la personne humaine de Marie, d'où découle également l'exclusivité de l'efficacité salvifique originelle de l'obéissance du Christ, de laquelle la Mère elle-même a reçu la grâce de pouvoir obéir de façon totale à Dieu et de collaborer ainsi à la mission de son Fils.

7.Dans les écrits de saint Louis-Marie, nous trouvons le même accent sur la foi vécue par la Mère de Jésus sur un chemin qui se déroule de l'Incarnation à la Croix, une foi dans laquelle Marie est le modèle et le type de l'Eglise. Saint Louis-Marie l'exprime avec une grande richesse de nuances lorsqu'il expose à son lecteur les "effets merveilleux" de la parfaite dévotion mariale:

"Plus donc vous gagnerez la bienveillance de cette auguste Princesse et Vierge fidèle, plus vous aurez de pure foi dans toute votre conduite:

une foi pure,
qui fera que vous ne vous soucierez guère du sensible et de l'extraordinaire;
une foi vive et animée par la charité, qui fera que vous ne ferez vos actions que par le motif du pur amour;
une foi ferme et inébranlable comme un rocher, qui fera que vous demeurerez fermes et constants au milieu des orages et des tourmentes;
une foi agissante et perçante, qui, comme un mystérieux passe-partout, vous donnera entrée dans tous les mystères de Jésus Christ, dans les fins dernières de l'homme et dans le coeur de Dieu même; une foi courageuse, qui vous fera entreprendre et venir à bout de grandes choses pour Dieu et le salut des âmes, sans hésiter;
enfin, une foi qui sera votre flambeau enflammé, votre vie divine, votre trésor caché de la divine Sagesse, et votre arme toute-puissante dont vous vous servirez pour éclairer ceux qui sont dans les ténèbres et l'ombre de la mort, pour embraser ceux qui sont tièdes et qui ont besoin de l'or embrasé de la charité, pour donner la vie à ceux qui sont morts par le péché, pour toucher et renverser, par vos paroles douces et puissantes, les coeurs de marbre et les cèdres du Liban, et enfin pour résister au diable et à tous les ennemis du salut."
(Saint Louis-Marie de Montfort,Traité de la vraie dévotion, n. 214)

8.L'Esprit Saint invite Marie à "se reproduire" dans ses élus, en développant en eux les racines de sa "foi invincible", mais également de sa "ferme espérance" (cf. Saint Louis Marie de Montfort, Traité de la vraie dévotion, n. 34).



C'est ce qu'a rappelé le Concile Vatican II:

"Cependant, tout comme dans le ciel où elle est déjà glorifiée corps et âme, la Mère de Jésus représente et inaugure l'Eglise en son achèvement dans le siècle futur, de même sur cette terre, en attendant la venue du jour du Seigneur, elle brille déjà comme un signe d'espérance assurée et de consolation devant le Peuple de Dieu en pèlerinage."

(Vatican II, Const. Lumen gentium, n. 68)

Avec la Sainte Vierge, avec le même coeur de mère, l'Eglise prie, espère et intercède pour le salut de tous les hommes.

Ce sont les dernières paroles de la Constitution Lumen gentium:

"Que tous les chrétiens adressent à la Mère de Dieu et des hommes d'instantes supplications, afin qu'après avoir assisté de ses prières l'Eglise naissante, maintenant encore, exaltée dans le ciel au-dessus de tous les bienheureux et des anges, elle continue d'intercéder près de son Fils dans la communion de tous les saints, jusqu'à ce que toutes les familles des peuples, qu'ils soient déjà marqués du beau nom de chrétiens ou qu'ils ignorent encore leur Sauveur, soient enfin heureusement rassemblées dans la paix et la concorde en un seul Peuple de Dieu à la gloire de la Très Sainte et indivisible Trinité."

(Vatican II, Constitution Lumen gentium n. 69)

En formant à nouveau ce vœu, que j'ai exprimé avec les Pères conciliaires il y a quarante ans, j'envoie à toute la Famille montfortaine une Bénédiction apostolique spéciale.

--------------------------------------------------------------------------------

Jean Paul II, Lettre aux familles montfortaines.

Du Vatican, le 8 décembre 2003,

Solennité de l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie.

JEAN-PAUL II

http://www.mariedenazareth.com/13467.0.html?&L=0
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Dim 27 Mar 2011, 05:10





19. Si nous examinons de près le reste de la vie de Jésus-Christ, nous verrons qu'il a voulu commencer ses miracles par Marie.
Il a sanctifié saint Jean dans le sein de sa mère sainte Élisabeth par la parole de Marie; aussitôt qu'elle eût parlé, Jean fut sanctifié, et c'est son premier et plus grand miracle de grâce.
Il changea, aux noces de Cana, l'eau en vin à son humble prière, et c'est son premier miracle de nature.
Il a commencé et continué ses miracles par Marie, et il les continuera jusqu'à la fin des siècles par Marie.




20. Dieu le Saint-Esprit étant stérile en Dieu, c'est-à-dire ne produisant point d'autre personne divine, est devenu fécond par Marie qu'il a épousée. C'est avec elle et en elle et d'elle qu'il a produit son chef-d'œuvre, qui est un Dieu fait homme, et qu'il produit tous les jours jusqu'à la fin du monde les prédestinés et les membres du corps de ce chef adorable. C'est pourquoi plus il trouve Marie, sa chère et indissoluble épouse, dans une âme, plus il devient opérant et puissant pour produire Jésus-Christ en cette âme et cette âme en Jésus-Christ.



21. Ce n'est pas qu'on veuille dire que la très sainte Vierge donne au Saint-Esprit la fécondité, comme s'il ne l'avait pas. Étant Dieu, il a la fécondité ou la capacité de produire, comme le Père et le Fils, quoiqu'il ne la réduise pas à l'acte, ne produisant point d'autre personne divine.
Mais on veut dire que le Saint-Esprit, par l'entremise de la sainte Vierge, dont il veut bien se servir, quoiqu'il n'en ait pas absolument besoin, réduit à l'acte sa fécondité, en produisant en elle et par elle Jésus-Christ et ses membres.
Mystère de grâce inconnu même des plus savants et spirituels des chrétiens.


22. La conduite que les trois Personnes de la très sainte Trinité ont tenue dans l'incarnation et le premier avènement de Jésus-Christ, elles la gardent tous les jours, d'une manière invisible dans la sainte Église, et la garderont jusqu'à la consommation des siècles, dans le dernier avènement de Jésus-Christ.



23. Dieu le Père a fait un assemblage de toutes les eaux, qu'il a nommé la mer.
Il a fait un assemblage de toutes ses grâces qu'il a appelé Marie.
Ce grand Dieu a un trésor ou un magasin très riche, où il a renfermé tout ce qu'il y a de beau, d'éclatant, de rare et de précieux, jusqu'à son propre Fils. Et ce trésor immense n'est autre que Marie, que les saints appellent le trésor du Seigneur, de la plénitude duquel les hommes sont enrichis.




http://www.sitedemarie.com/traite/traite2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Dim 03 Avr 2011, 12:46





24. Dieu le Fils a communiqué à sa Mère tout ce qu'il a acquis par sa vie et sa mort, ses mérites infinis et ses vertus admirables, et il l'a faite la trésorière de tout ce que son Père lui a donné en héritage.
C'est par elle qu'il applique ses mérites à ses membres, qu'il communique ses vertus et distribue ses grâces C'est son canal mystérieux, c'est son aqueduc, par où il fait passer doucement et abondamment ses miséricordes.




25. Dieu le Saint-Esprit a communiqué à Marie, sa fidèle Épouse, ses dons ineffables, et il l'a choisie pour être la dispensatrice de tout ce qu'il possède : en sorte qu'elle distribue à qui elle veut, autant qu'elle veut, comme elle veut et quand elle veut, tous ses dons et ses grâces, et il ne se donne aucun don céleste aux hommes qu'il ne passe par ses mains virginales.
Car telle est la volonté de Dieu, qui a voulu que nous ayons tout par Marie ; car ainsi sera enrichie, élevée et honorée du Très-Haut celle qui s'est appauvrie, humiliée et cachée jusqu'au fond du néant par sa profonde humilité, pendant toute sa vie.




26. Si je parlais à des esprits forts de ce temps, je prouverais tout ce que je dis simplement par la sainte Écriture, les saints Pères et par plusieurs solides raisons. Mais comme je parle particulièrement aux pauvres et aux simples qui, étant de bonne volonté et ayant plus de foi que le commun des savants, croient plus simplement et avec plus de mérite, je me contente de leur déclarer simplement la vérité.



27. La grâce perfectionnant la nature, et la gloire perfectionnant la grâce, il est certain que Notre-Seigneur est encore dans le ciel aussi Fils de Marie qu'il l'était sur la terre, et que, par conséquent, il a conservé la soumission et l'obéissance du plus parfait de tous les enfants à l'égard de la meilleure de toutes les mères. Mais il faut prendre garde de concevoir en cette dépendance quelque abaissement ou imperfection en Jésus-Christ. Car Marie, étant infiniment au-dessous de son Fils, qui est Dieu, ne lui commande pas comme une mère d'ici-bas commanderait à son enfant qui est au-dessous d'elle
Marie, étant toute transformée en Dieu par la grâce et la gloire, ne demande, ne veut ni ne fait rien qui soit contraire à l'éternelle et immuable volonté de Dieu.
Quand on lit donc dans les écrits des saints que dans le ciel et sur la terre, tout, jusqu'à Dieu même, est soumis à la très sainte Vierge, ils veulent dire que l'autorité que Dieu a bien voulu lui donner est si grande, qu'il semble qu'elle a la même puissance que Dieu, et que ses prières et demandes sont si puissantes auprès de Dieu qu'elles passent toujours pour des commandements auprès de sa Majesté, qui ne résiste jamais à la prière de sa chère Mère, parce qu'elle est toujours humble et conforme à sa volonté.
Si Moïse, par la force de sa prière arrêta la colère de Dieu sur les Israélites, que devons-nous penser, à plus forte raison, de la prière de l'humble Marie, la digne Mère de Dieu, qui est plus puissante auprès de sa Majesté que les prières et intercessions de tous les anges et les saints du ciel et de la terre ?




28. Marie commande dans les cieux sur les anges et les bienheureux.
Pour récompense de son humilité profonde, Dieu lui a donné le pouvoir et la commission de remplir de saints les trônes vides dont les anges apostats sont tombés par orgueil.
Telle est la volonté du Très-Haut, qui exalte les humbles, que le Ciel, la terre et les enfers plient, bon gré, mal gré, aux commandements de l'humble Marie, qu'il a faite la souveraine du ciel et de la terre, la générale de ses armées, la trésorière de ses trésors, la dispensatrice de ses grâces, l'ouvrière de ses grandes merveilles, la réparatrice du genre humain, la médiatrice des hommes, l'exterminatrice des ennemis de Dieu et la fidèle compagne de ses grandeurs et de ses triomphes.


http://www.sitedemarie.com/traite/traite2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Ven 08 Avr 2011, 16:13





29. Dieu le Père se veut faire des enfants par Marie jusqu'à la consommation du monde, et il lui dit ces paroles : "In Jacob inhabita - Demeurez en Jacob ".
"Demeurez en Jacob", c'est-à-dire faites votre demeure et résidence dans mes enfants et prédestinés, figurés par Jacob, et non point dans les enfants du diable et les réprouvés, figurés par Esaü.




30. Comme dans la génération naturelle et corporelle il y a un père et une mère, de même dans la génération surnaturelle et spirituelle il y a un père qui est Dieu et une mère qui est Marie.
Tous les vrais enfants de Dieu et prédestinés ont Dieu pour Père et Marie pour Mère ; et qui n'a pas Marie pour Mère n'a pas Dieu pour Père.
C'est pourquoi les réprouvés, comme les hérétiques ou les schismatiques, qui haïssent ou regardent avec mépris ou indifférence la très sainte Vierge, n'ont point Dieu pour Père, quoiqu'ils s'en glorifient, parce qu'ils n'ont point Marie pour Mère : car s'ils l'avaient pour Mère, ils l'aimeraient et l'honoreraient comme un vrai et bon enfant aime naturellement et honore sa mère qui lui a donné la vie.
Le signe le plus infaillible et le plus indubitable pour distinguer un hérétique, un homme de mauvaise doctrine, un réprouvé, d'avec un prédestiné, c'est que l'hérétique et le réprouvé n'ont que du mépris ou de l'indifférence pour la très sainte Vierge, tâchant par leurs paroles et exemples d'en diminuer le culte et l'amour, ouvertement ou en cachette, quelquefois sous de beaux prétextes. Hélas ! Dieu le Père n'a pas dit à Marie de faire sa demeure en eux, parce qu'ils sont des Ésaü.



31. Dieu le Fils veut se former et, pour ainsi dire, s'incarner tous les jours, par sa chère Mère, dans ses membres, et il lui dit : " In Israël hereditare - Ayez Israël pour héritage.".
C'est comme s'il disait : Dieu mon Père m'a donné pour héritage toutes les nations de la terre, tous les hommes bons et mauvais, prédestinés et réprouvés ; je conduirai les uns par la verge d'or et les autres par la verge de fer ; je serai le père et l'avocat des uns, le juste vengeur des autres, et le juge de tous ; mais pour vous, ma chère Mère, vous n'aurez pour votre héritage et possession que les prédestinés, figurés par Israël ; et comme leur bonne Mère, vous les enfanterez, nourrirez, élèverez ; et comme leur souveraine, vous les conduirez, gouvernerez et défendrez.




32. " Un homme et un homme est né en elle", dit le Saint-Esprit ! " Homo et homo natus est in ea ". Selon l'explication de quelques Pères, le premier homme qui est né de Marie est l'Homme-Dieu, Jésus-Christ. Le second est un homme pur, enfant de Dieu et de Marie par adoption.
Si Jésus-Christ, le chef des hommes, est né en elle, les prédestinés, qui sont les membres de ce chef, doivent aussi naître en elle par une suite nécessaire. Une même mère ne met pas au monde la tête ou le chef sans les membres, ni les membres sans la tête : autrement ce serait un monstre de nature.
De même, dans l'ordre de la grâce, le chef et les membres naissent d'une même mère. Et si un membre du corps mystique de Jésus-Christ, c'est-à-dire un prédestiné, naissait d'une autre mère que Marie qui a produit le chef, ce ne serait pas un prédestiné ni un membre de Jésus-Christ, mais un monstre dans l'ordre de la grâce.


http://www.sitedemarie.com/traite/traite2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Lun 25 Avr 2011, 07:07





33. De plus, Jésus étant à présent autant que jamais le fruit de Marie, il est certain que Jésus-Christ est pour chaque homme en particulier, qui le possède, aussi véritablement le fruit et l'œuvre de Marie que pour tout le monde en général.
En sorte que, si quelque fidèle a Jésus-Christ formé dans son cœur, il peut dire hardiment : " Grand merci à Marie ; ce que je possède est son effet et son fruit, et sans elle je ne l'aurais pas. " et on peut lui appliquer plus véritablement que saint Paul ne se les applique, ces paroles : " Quos
iterum parturio, donec formetur Christus in vobis - J'enfante tous les jours les enfants de Dieu, jusqu'à ce que Jésus-Christ mon Fils ne soit formé en eux dans la plénitude de son âge. ".
Saint Augustin dit que tous les prédestinés, pour être conformes à l'image du Fils de Dieu, sont en ce monde cachés dans le sein de la très sainte Vierge, où ils sont gardés, nourris, entretenus et agrandis par cette bonne Mère, jusqu'à ce qu'elle ne les enfante à la gloire, après la mort, qui est proprement le jour de leur naissance, comme l'Église appelle la mort des justes.
O mystère de grâce inconnu aux réprouvés, et peu connu des prédestinés !




34. Dieu le Saint-Esprit veut se former en elle et par elle des élus, et lui dit : " In electis meis mitte radices - Jetez, ma bien aimée et mon Épouse, les racines de toutes vos vertus dans mes élus, afin qu'ils croissent de vertu en vertu et de grâce en grâce. " J'ai pris tant de complaisance en vous, lorsque vous viviez sur la terre dans la pratique des plus sublimes vertus, que Je désire encore vous trouver sur la terre, sans cesser d'être dans le ciel.
Reproduisez-vous pour cet effet dans mes élus : que Je voie en eux avec complaisance les racines de votre foi invincible, de votre humilité profonde, de votre mortification universelle, de votre oraison sublime, de votre charité ardente, de votre espérance ferme et de toutes vos vertus.
Vous êtes toujours mon Épouse aussi fidèle, aussi pure et aussi féconde que jamais : que votre foi me donne des fidèles, que votre pureté me donne des vierges, que votre fécondité me donne des élus et des temples.




35. Quand Marie a jeté ses racines dans une âme, elle y produit des merveilles de grâce qu'elle seule peut produire, parce qu'elle est seule la Vierge féconde qui n'a jamais eu ni n'aura jamais sa semblable en pureté et en fécondité.
Marie a produit, avec le Saint-Esprit, la plus grande chose qui ait été et sera jamais, qui est un Dieu-homme, et elle produira conséquemment les plus grandes choses qui seront dans les derniers temps. La formation et l'édification des grands saints qui seront sur la fin du monde lui est réservée ; car il n'y a que cette Vierge singulière et miraculeuse qui peut produire, en union du Saint-Esprit, les choses singulières et extraordinaires.




36 Quand le Saint-Esprit, son Époux, l'a trouvée dans une âme, Il y vole, Il y entre pleinement, Il se communique à cette âme abondamment, et autant qu'elle donne place à son Épouse. Et une des grandes raisons pourquoi le Saint-Esprit ne fait pas maintenant des merveilles éclatantes dans les âmes, c'est qu'Il n'y trouve pas une assez grande union avec sa fidèle et indissoluble Épouse.
Je dis : indissoluble Épouse, car depuis que cet Amour substantiel du Père et du Fils a épousé Marie pour produire Jésus-Christ, le chef des élus, et Jésus-Christ dans les élus, Il ne l'a jamais répudiée, parce qu'elle a toujours été fidèle et féconde.




http://www.sitedemarie.com/traite/traite2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Ven 29 Avr 2011, 06:26

2. La Dévotion à la Très-Sainte Vierge est nécessaire !




37. On doit conclure évidemment de ce que je viens de dire:
Premièrement que Marie a reçu de Dieu une grande domination dans les âmes des élus,
car elle ne peut pas faire en eux sa résidence, comme Dieu le Père lui a ordonné,
les former, les nourrir et les enfanter à la vie éternelle comme leur mère,
les avoir pour son héritage et sa portion,
les former en Jésus-Christ et Jésus-Christ en eux,
jeter dans leur cœur les racines de ses vertus, et être la compagne indissoluble du Saint-Esprit pour tous ces ouvrages de grâce,
Elle ne peut pas, dis-je, faire toutes ces choses, qu'elle n'ait droit et domination dans leurs âmes par une grâce singulière du Très-Haut, qui, lui ayant donné puissance sur son Fils unique et naturel, la lui a aussi donnée sur ses enfants adoptifs, non seulement quant au corps, ce qui serait peu de chose, mais aussi quant à l'âme.

38. Marie est la Reine du ciel et de la terre par grâce, comme Jésus en est le Roi par nature et par conquête.
Or, comme le royaume de Jésus-Christ consiste principalement dans le cœur ou l'intérieur de l'homme, selon cette parole : " Le royaume de Dieu est au-dedans de vous, " de même le royaume de la très sainte Vierge est principalement dans l'intérieur de l'homme, c'est-à-dire son âme, et c'est principalement dans les âmes qu'elle est plus glorifiée avec son Fils que dans toutes les créatures visibles, et nous pouvons l'appeler avec les saints la Reine des cœurs.

39. Secondement, il faut conclure que la très sainte Vierge étant nécessaire à Dieu, d'une nécessité qu'on appelle hypothétique, en conséquence de Sa volonté, elle est bien plus nécessaire aux hommes pour arriver à leur dernière fin.
Il ne faut donc pas mêler la dévotion à la très sainte Vierge avec les dévotions aux autres saints, comme si elle n'était pas plus nécessaire, et que de subrogation.

40. La dévotion à la très sainte Vierge est nécessaire au salut, et c'est une marque infaillible de réprobation de n'avoir pas de l'estime et de l'amour pour la sainte Vierge, et au contraire, c'est une marque infaillible de prédestination que de lui être dévoué ou dévot.


41 " Vous être dévot, ô Sainte Vierge, dit saint jean Damascène, est une arme de salut que Dieu donne à ceux qu'il veut sauver."

42. Je pourrais ici rapporter plusieurs histoires qui prouvent la même chose, entre autres :
· Celle qui est rapportée dans les chroniques de saint François, lorsqu'il vit, dans une extase, une grande échelle qui allait au ciel, au bout de laquelle était la sainte Vierge, et par laquelle il lui fut montré qu'il fallait monter pour arriver au ciel.
· Celle qui est rapportée dans les chroniques de saint Dominique, lorsque quinze mille démons possédant l'âme d'un malheureux hérétique, près de Carcassonne où saint Dominique prêchait le Rosaire, furent obligés, à leur confusion, par le commandement que leur en fit la sainte Vierge, d'avouer plusieurs grandes et consolantes vérités touchant la dévotion à la très sainte Vierge, avec tant de force et clarté, qu'on ne peut lire cette histoire authentique et le panégyrique que le diable fit malgré lui de la dévotion à la très sainte Vierge, sans verser des larmes de joie, pour peu qu'on soit dévot à la très sainte Vierge.

43. Si la dévotion à la très sainte Vierge est nécessaire à tous les hommes pour faire simplement leur salut, elle l'est encore beaucoup plus à ceux qui sont appelés à une perfection particulière ; et je ne crois pas qu'une personne puisse acquérir une union intime avec Notre-Seigneur et une parfaite fidélité au Saint-Esprit, sans une très grande union avec la très sainte Vierge et une grande dépendance de son secours.


http://www.sitedemarie.com/traite/traite3.htm#derniers
Revenir en haut Aller en bas
Theophile



Messages : 103
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Ven 29 Avr 2011, 09:35

Citation :
Tuus totus ego sum, et omnia mea tua sunt
Dans 2 jours, nous serons le dimanche 1er mai, fête de la miséricorde divine, et jour de la béatification de Jean-Paul II, il faut se rappeler ces paroles de Saint Louis-Marie, dont Jean-Paul II a fait sa devise Totus Tuus:

Je suis tout à vous, et tout ce que j'ai vous appartient, ô mon aimable Jésus, par Marie, votre sainte Mère

Signe de l'appartenance totale à Jésus par Marie de Louis-Marie et de Karol

J'ai visionné un film extraordinaire hier sur Jean-Paul II: Karol, le combat d'un Pape
Je vous le conseille très fortement vous pouvez le commander sur le site de la Procure (10€ moins cher que sur Amazon!)

Commande DVD "Karol le combat d'un Pape" sur le site de la procure
Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Ven 29 Avr 2011, 21:38

Mister be a écrit:
"Je veux dire que si tu fais la volonté de D.ieu,tu contribue au même titre que la "Vierge" au Salut du Monde,dois-je faire une dévotion en ton nom?"

Oui votre intuition est profonde
Tout ce qui est dit de marie pourrait être dit de l'âme en particulier et de toute l'Eglise

C'est une clef que vous nous suggerez.

Elle a été déjà énonce au Moyen-âge et par la suite
, surtout à Vatican II chapitre 8 de la constitution Lumen Gentium

Aujourd'hui j'ai prié en union avec David Wilkerson mort hier accidentellement.
Ce pasteur auteur de "la Croix et le poignard" aurait écrit les m^mes choses que mister Be et souscrit à toute son apporche du mystère du salut.

Que Jésus vous fasse aimer sa mère comme il l'a aimé et vous la dévoile en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Dim 01 Mai 2011, 13:42

Oui, il est mort dans un accident de voiture... Le pauvre n'aurait sans nul doute pas apprécié que l'on prie en union avec lui, une fois mort... What the fuck ?!?
Même si cela part d'un bon sentiment, je n'en doute pas, si vous le respectez, respectez aussi ses croyances et éviter de faire ce que lui même n'approuverai pas. fleur 6

Jésus envoie de nombreux ouvriers dans la moisson pour prendre son relais.
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 03 Mai 2011, 06:49




44 C'est Marie seule qui a trouvé grâce devant Dieu, sans aide d'aucune autre créature.
Ce n'est que par elle que tous ceux qui ont trouvé grâce devant Dieu l'ont trouvée, et ce n'est que par elle que tous ceux qui viendront ci-après la trouveront.
Elle était pleine de grâce quand elle fut saluée par l'archange Gabriel, et elle fut surabondamment remplie de grâce par le Saint-Esprit quand il la couvrit de son ombre ineffable.
Elle a tellement augmenté de jour en jour et de moment en moment cette plénitude double, qu'elle est arrivée à un point de grâce immense et inconcevable.
En sorte que le Très-Haut l'a faite l'unique trésorière de ses trésors et l'unique dispensatrice de ses grâces, pour anoblir, élever et enrichir qui elle veut, pour faire entrer qui elle veut dans la voie étroite du ciel, pour faire passer qui elle veut par la porte étroite de la vie, et pour donner le trône, le sceptre et la couronne de roi à qui elle veut.
Jésus est partout et toujours le fruit et le Fils de Marie, et Marie est partout l'arbre véritable qui porte le fruit de vie, et la vraie mère qui le produit.




44. C'est Marie seule à qui Dieu a donné les clefs des celliers du divin amour, et le pouvoir d'entrer dans les voies les plus sublimes et les plus secrètes de la perfection, et d'y faire entrer les autres.
C'est Marie seule qui donne l'entrée dans le paradis terrestre aux misérables enfants d'Eve l'infidèle, pour s'y promener agréablement avec Dieu, pour s'y cacher sûrement contre Ses ennemis, pour s'y nourrir délicieusement, et sans plus craindre la mort, du fruit des arbres de vie et de la science du bien et du mal et pour y boire à longs traits les eaux célestes de cette belle fontaine qui y rejaillit avec abondance.
Ou plutôt, comme elle est elle-même ce paradis terrestre, ou cette terre vierge et bénie dont Adam et Eve ont été chassés, elle ne donne entrée chez elle qu'à ceux et celles qu'il lui plaît pour les faire devenir saints.




45. Tous les riches du peuple supplieront son visage de siècle en siècle, et particulièrement à la fin du monde, c'est à dire que les plus grands saints, les âmes les plus riches en grâce et en vertus seront les plus assidus à prier la très sainte Vierge et à l'avoir toujours présente comme leur parfait modèle pour l'imiter, et leur aide puissante pour les secourir.



46. J'ai dit que cela arriverait particulièrement à la fin du monde, parce que le Très-Haut avec sa sainte Mère doivent se former de grands saints qui surpasseront autant en sainteté la plupart des autres saints, que les cèdres du Liban surpassent les petits arbrisseaux.



47. Ces grandes âmes, pleines de grâce et de zèle, seront choisies pour s'opposer aux ennemis de Dieu qui frémiront de tous côtés, et elles seront singulièrement dévotes à la sainte Vierge, éclairées par sa lumière, nourries de son lait, conduites par son esprit , soutenues par son bras et gardées sous sa protection, en sorte qu'elles combattront d'une main et édifieront de l'autre.
D'une main elles combattront, renverseront, écraseront les hérétiques avec leurs hérésies, les schismatiques avec leurs schismes, les idolâtres avec leurs idoles, et les pécheurs avec leurs impiétés.
Et de l'autre main elles édifieront l'amour du temple du vrai Salomon et de la mystique cité de Dieu, c'est-à-dire de la très sainte Vierge, appelée par les saints Pères
le temple de Salomon et la cité de Dieu.
Elles porteront tout le monde, par leurs paroles et leurs exemples à sa véritable dévotion, ce qui leur attirera beaucoup d'ennemis, mais aussi beaucoup de victoires et de gloire pour Dieu seul.
C'est ce que Dieu a révélé à saint Vincent Ferrier, grand apôtre de son siècle.
C'est ce que le Saint-Esprit semble avoir prédit dans le Psaume 58 dont voici les paroles :
" Le Seigneur régnera dans Jacob et dans toute la terre ; ils se convertiront sur le soir, et ils souffriront la faim comme des chiens, et ils iront autour de la ville pour trouver de quoi manger."
Cette ville que les hommes trouveront à la fin du monde pour se convertir et pour rassasier la faim qu'ils auront de la justice, est la très sainte Vierge, qui est appelée par le Saint-Esprit " ville et cité de Dieu."




http://www.sitedemarie.com/traite/traite3.htm#derniers
Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 03 Mai 2011, 09:12

" Le pauvre n'aurait sans nul doute pas apprécié que l'on prie en union avec lui, une fois mort..."

Cher FOX77

Votre réponse me fait comprendre que vous n'avez pas choisi Jésus comme Maître et Seigneur personnel de votre prière, comme votre modèle, en tout cas pas... pas jusqu'au bout...

Regardez Jésus prier avec les prophètes, Moïse et Elie, tous trois s'entretenant avec le Père, devant Pierre Jacques et Jean, bouleversés.

Je vous invite à donner votre vie de prière à Jésus pour que son Esprit prie en vous et vous ouvre des horizons avec Celui qui n'est pas le Dieu des morts mais des Vivants.

David pour moi est un ami de longue date qui m'a été donné par Jésus, et comme les dons de Dieu sont sans repentance: je le garde avec moi pour Evangéliser.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 03 Mai 2011, 18:00

David est l'ami d'un ami... Pour de vrai s'entend, et je suis sûr à 100% qu'il détesterait que vous priiez en union avec lui une fois mort.

De plus, si vous pensez que je n'ai pas choisi Jésus comme Maitre et Seigneur, à d'autant plus forte raison, vos pouvez considérer que David ne l'a pas choisi non plus.
Car concernant Jésus qui parlait avec Moïse et Elie, je pense que David n'aurait pas été d'accord avec votre interprétation non plus.
Par conséquent je ne pense pas que vous souhaitiez être en union avec un telle personne. Mais cette opinion n'implique que vous. fleur 6

Que le Saint Esprit qui reposait sur David repose sur vous. Continuez de travailler à l’œuvre de Dieu avec l'aide de son témoignage.
Soyez bénis en Jésus Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mar 03 Mai 2011, 20:14

Michael a écrit:
2. La Dévotion à la Très-Sainte Vierge est nécessaire !




37. On doit conclure évidemment de ce que je viens de dire:
Premièrement que Marie a reçu de Dieu une grande domination dans les âmes des élus,
car elle ne peut pas faire en eux sa résidence, comme Dieu le Père lui a ordonné,
les former, les nourrir et les enfanter à la vie éternelle comme leur mère,
les avoir pour son héritage et sa portion,
les former en Jésus-Christ et Jésus-Christ en eux,
jeter dans leur cœur les racines de ses vertus, et être la compagne indissoluble du Saint-Esprit pour tous ces ouvrages de grâce,
Elle ne peut pas, dis-je, faire toutes ces choses, qu'elle n'ait droit et domination dans leurs âmes par une grâce singulière du Très-Haut, qui, lui ayant donné puissance sur son Fils unique et naturel, la lui a aussi donnée sur ses enfants adoptifs, non seulement quant au corps, ce qui serait peu de chose, mais aussi quant à l'âme.

38. Marie est la Reine du ciel et de la terre par grâce, comme Jésus en est le Roi par nature et par conquête.
Or, comme le royaume de Jésus-Christ consiste principalement dans le cœur ou l'intérieur de l'homme, selon cette parole : " Le royaume de Dieu est au-dedans de vous, " de même le royaume de la très sainte Vierge est principalement dans l'intérieur de l'homme, c'est-à-dire son âme, et c'est principalement dans les âmes qu'elle est plus glorifiée avec son Fils que dans toutes les créatures visibles, et nous pouvons l'appeler avec les saints la Reine des cœurs.

39. Secondement, il faut conclure que la très sainte Vierge étant nécessaire à Dieu, d'une nécessité qu'on appelle hypothétique, en conséquence de Sa volonté, elle est bien plus nécessaire aux hommes pour arriver à leur dernière fin.
Il ne faut donc pas mêler la dévotion à la très sainte Vierge avec les dévotions aux autres saints, comme si elle n'était pas plus nécessaire, et que de subrogation.

40. La dévotion à la très sainte Vierge est nécessaire au salut, et c'est une marque infaillible de réprobation de n'avoir pas de l'estime et de l'amour pour la sainte Vierge, et au contraire, c'est une marque infaillible de prédestination que de lui être dévoué ou dévot.


41 " Vous être dévot, ô Sainte Vierge, dit saint jean Damascène, est une arme de salut que Dieu donne à ceux qu'il veut sauver."

42. Je pourrais ici rapporter plusieurs histoires qui prouvent la même chose, entre autres :
· Celle qui est rapportée dans les chroniques de saint François, lorsqu'il vit, dans une extase, une grande échelle qui allait au ciel, au bout de laquelle était la sainte Vierge, et par laquelle il lui fut montré qu'il fallait monter pour arriver au ciel.
· Celle qui est rapportée dans les chroniques de saint Dominique, lorsque quinze mille démons possédant l'âme d'un malheureux hérétique, près de Carcassonne où saint Dominique prêchait le Rosaire, furent obligés, à leur confusion, par le commandement que leur en fit la sainte Vierge, d'avouer plusieurs grandes et consolantes vérités touchant la dévotion à la très sainte Vierge, avec tant de force et clarté, qu'on ne peut lire cette histoire authentique et le panégyrique que le diable fit malgré lui de la dévotion à la très sainte Vierge, sans verser des larmes de joie, pour peu qu'on soit dévot à la très sainte Vierge.

43. Si la dévotion à la très sainte Vierge est nécessaire à tous les hommes pour faire simplement leur salut, elle l'est encore beaucoup plus à ceux qui sont appelés à une perfection particulière ; et je ne crois pas qu'une personne puisse acquérir une union intime avec Notre-Seigneur et une parfaite fidélité au Saint-Esprit, sans une très grande union avec la très sainte Vierge et une grande dépendance de son secours.


http://www.sitedemarie.com/traite/traite3.htm#derniers

Connaissez-vous l'histoire d' Ashera?Vous faites la même chose avec la Vierge!
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mer 04 Mai 2011, 16:19

Mister be a écrit:
Citation :
Connaissez-vous l'histoire d' Ashera?Vous faites la même chose avec la
Vierge!
Ashera pour moi est de la même famille que Poséidon,Zeus,Apollon,etc...etc...
Il n'y a que la vérité qui m'intéresse Mister be.
Bonne journée.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mer 04 Mai 2011, 23:45

Michael a écrit:
Mister be a écrit:
Citation :
Connaissez-vous l'histoire d' Ashera?Vous faites la même chose avec la
Vierge!
Ashera pour moi est de la même famille que Poséidon,Zeus,Apollon,etc...etc...
Il n'y a que la vérité qui m'intéresse Mister be.
Bonne journée.


Vous avez raison,intéressez vous davantage à la vérité!
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Mer 04 Mai 2011, 23:53

C'est bien ce qu'il fait, en postant ici ces magnifiques pages de S. Louis Marie Grignon.
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 05 Mai 2011, 06:59

Pour vous Mister be,un petit condensé avant de poursuivre...

18. Oh ! qu'on glorifie hautement Dieu quand on se soumet, pour lui plaire, à Marie, à l'exemple de Jésus-Christ notre unique modèle.


30. Tous les vrais enfants de Dieu et prédestinés ont Dieu pour Père et Marie pour Mère ; et qui n'a pas Marie pour Mère n'a pas Dieu pour Père.


40. La dévotion à la très sainte Vierge est nécessaire au salut, et c'est une marque infaillible de réprobation de n'avoir pas de l'estime et de l'amour pour la sainte Vierge, et au contraire, c'est une marque infaillible de prédestination que de lui être dévoué ou dévot. (40)



Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 05 Mai 2011, 10:21

Cher Frère Fox77

Vous n'avez pas repris toute l'information de ma remarque:
Voici votre reprise à vous:
"De plus, si vous pensez que je n'ai pas choisi Jésus comme Maitre et Seigneur"

Cela signifie que je vous jugerais: c'est énorme, de quel droit?
Ma remarque porte sur la prière d'où mon constat, qui, je l'avoue, vous provoque:

"Votre réponse me fait comprendre que vous n'avez pas choisi Jésus
comme Maître et Seigneur personnel de votre prière, comme votre modèle, en tout cas pas... pas jusqu'au bout..."

Je vous invite à lire la parole de Dieu sans vos préjugés. Laissez-vous surprendre par l'Evangile: Laissez La Parole de Dieu commenter la Parole de Dieu, comme le faisait David. Et acceptez que les Chrétiens n'aient pas attendu David W pour être boustés dans l'espérance et la conversion, comme il en avait reçu le charisme. Lisez les Pères de l'Eglise, les Docteurs de l'Eglise, les mystiques de l'Eglise. Le CEC (catéchisme de l'Eglise catholique) vous aiderait en ce sens. Si vous êtes jeunes allez aux JMJ de Madrid et vous recevrez le "You cat" qui résume bien ces enseignements de l'Eglise bimillénaire.

Notre vie de prière n'est pas qu'une relation entre moi et le Seigneur, elle inclut et les morts et les vivants: nous sommes tous en communion, solidaires.

Chez les catholiques, on appelle ça "la communion des saints."
David avait encore du chemin à faire pour découvrir cette réalité si belle, qui nous fait entrevoir le bonheur éternel.

Et en plus de la communion des saints, il y a la solidarité avec les pécheurs: savoir aider un pécheur à se tourner vers le Seigneur en priant pour lui, avec lui, même sans qu'il le sache.

Prenons un exemple:

Nous sommes tous frères et soeurs dans le Christ. Donc, celui qui a commis le meurtre, moi, je me sens solidaire de ce péché. Alors je demande pardon à Dieu comme si c'était moi qui l'avais commis
Je ne suis pas à côté de mes frères et soeurs. Je suis avec eux dans le Christ. Nous ne sommes qu'un.
Et, en même temps je demande pardon pour le péché, mais je me jette toujours dans cette miséricorde infinie de Dieu, pour celui qui, vraiment, a commis ce crime dont je me sens responsable.

C'est sans doute pour cela que Pentecôtistes et Catholiques nous avons de beaux jours devant nous, quand nous entrerons enfin dans le partage mutuel de nos talents, de nos dons pour Evangéliser, sans préjugés, sans filtres d'interprétation, ni généralisations hâtives sur la foi de l'autre...

Qu'en pensez-vous?

Soyez assuré de ma communion fraternelle: priez vous aussi pour moi et avec moi

Merci





Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 05 Mai 2011, 12:06

Michael a écrit:
Pour vous Mister be,un petit condensé avant de poursuivre...

18. Oh ! qu'on glorifie hautement Dieu quand on se soumet, pour lui plaire, à Marie, à l'exemple de Jésus-Christ notre unique modèle.


30. Tous les vrais enfants de Dieu et prédestinés ont Dieu pour Père et Marie pour Mère ; et qui n'a pas Marie pour Mère n'a pas Dieu pour Père.


40. La dévotion à la très sainte Vierge est nécessaire au salut, et c'est une marque infaillible de réprobation de n'avoir pas de l'estime et de l'amour pour la sainte Vierge, et au contraire, c'est une marque infaillible de prédestination que de lui être dévoué ou dévot. (40)




Continuez sans moi et ne vous souciez pas de moi!
C'est si difficile de concevoir D.ieu comme Masculin et féminin;Sa Masculanité épousant votre côté féminin et votre féminité épousant votre côté masculin...Je sais qu'il a fallu des siècles pour ça!
Yéshoua s' est soumis à son Père uniquement!
Tous les vrais enfants de D.ieu font la volonté de D.ieu et la seule prédestination que nous ayons est l' Amour!
Croyez le je ne reconnais que D.ieu comme Père et Mère!
La dévotion à D;ieu est à personne d' autre est nécessaire au salut, propre volonté de D;ieu!
Revoyez les commandements!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 05 Mai 2011, 12:11

Chris Prols a écrit:
C'est bien ce qu'il fait, en postant ici ces magnifiques pages de S. Louis Marie Grignon.

Ma vérité n'est pas la vôtre!
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4321
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge   Jeu 05 Mai 2011, 12:24

Mister Be a écrit:
Yéshoua s' est soumis à son Père uniquement!
[...]
Revoyez les commandements!

Cher Mister Be,

Mon frère bien-aimé en Christ, Very Happy

Justement, Jésus s'est soumis à ses parents pour faire la volonté de Dieu selon ce commandement :
Citation :
Deutéronome 5:16 Honore ton père et ta mère, comme l’Eternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.

Au chapitre 2, Luc a écrit:
48 En le voyant, ses parents furent stupéfaits, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! »
49 Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m'ayez cherché ? Ne le saviez-vous pas ? C'est chez mon Père que je dois être. »
50 Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait.
51 Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements.
52 Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, sous le regard de Dieu et des hommes.

Jésus, Juif pratiquant dès son enfance. ;)
Revenir en haut Aller en bas
 
Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge
» Vidéo-Témoignage : "Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge" - Louis-M. Grignion de Montfort
» Jean Paul II et Saint Grignon de Monfort
» Comprendre la vraie dévotion à la Sainte Vierge Marie
» Traité de la vraie dévotion .grignon de monfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: