DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 TEST : De droite ou de gauche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: TEST : De droite ou de gauche ?   Mer 23 Fév 2011, 22:34

J'ai reçu ça par mail, ça m'a fait rire :

TEST:
De gauche ou de droite
?

Quand un mec de droite n'aime pas les armes, il n'en achète
pas.
Quand un mec de gauche n'aime pas les armes, il veut les faire
interdire

Quand un mec de droite est végétarien, il ne mange pas de
viande.
Quand un mec de gauche est végétarien, il veut faire campagne
contre
les produits à base de protéines animales.

Quand un mec de
droite est homo, il vit sa vie tranquillement.
Quand un mec de gauche est
homo, il fait bip tout le monde pour
qu'on le respecte


Quand un mec de droite a loupé un job, il réfléchit au moyen de
sortir de cette situation et rebondir.
Quand un mec de gauche a loupé un
job, il porte plainte pour discrimination.
Quand un mec de droite n'aime
pas un débat télévisé, il éteint la télé ou zappe.
Quand un mec de gauche
n'aime pas un débat télévisé, il veut
poursuivre en justice les cons qui
disent des biperies. Le cas échéant, une petite plainte pour diffamation sera
bienvenue.

Quand un mec de droite est non-croyant, il ne va pas à
l'église, ni à
la synagogue, ni à la mosquée.

Quand un mec de
gauche est non-croyant, il veut qu'aucune allusion, à Dieu ou à une religion, ne
soit faite dans la sphère publique, sauf pour l'Islam.

Quand un mec de
droite a besoin de soins, il va voir son médecin puis s'achète les
médicaments.
Quand un mec de gauche a besoin de soins, il fait appel à la
solidarité nationale.

Quand l'économie va mal, le mec de droite se dit
qu'il faut se
retrousser les manches et bosser plus.
Quand l'économie
va mal, le mec de gauche se dit que ces sales patrons s'en mettent plein les
fouilles et ponctionnent le pays

Test ultime :
Quand un mec de
droite a lu ce test, il le fait suivre.
Quand un mec de gauche a lu ce
test, il ne le transfère surtout pas !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Mer 23 Fév 2011, 23:14

Le clivage droite gauche ne veut plus rien dire...politiquement et culturellement..

Laissons le bon vieux Soral s'exprimer sur ce sujet,lui il a été sur le terrain...son livre actuellement est dans le top 10 des ventes à l'fnac,sans aucune promotion médiatique.



alain soral gauche du travail droite des valeurs
envoyé par igoryounes. - L'actualité du moment en vidéo.





Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Mer 23 Fév 2011, 23:24

Soral, le marxiste qui est passé un temps au FN vous voulez dire ?

C'est sûr qu'il voit flou sur le clivage gauche/droite. Laughing

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Mer 23 Fév 2011, 23:32

Philippe Fabry a écrit:
Soral, le marxiste qui est passé un temps au FN vous voulez dire ?

C'est sûr qu'il voit flou sur le clivage gauche/droite. Laughing



Justement c'est ça son point fort,il a été dans les officines de droite et de gauche...il peut donc faire une synthèse.
certes il a des points faibles concernant les questions eschatologiques mais ça c'est pas son rôle.
Si tu veux Soral c'est pas le type qui analyse les choses selon une simple lecture universitaire déconnectée du réel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 08:10

c'est pas faux Phillippe ce que vous dites mais faudrait pas non plus prendre les poltiques de droite pour des anges.
Dire que les gens d'un coté c'est des abrutis et de l'autre des gens géniales, c'est une analyse très archaique.
Mais de votre part je prends ça pour de l'humour ;) .
De chaque coté il y a de bonnes et de mauvaise idèes.

Sinon perso, je reconsidèrait positivement les politiques de tout bord, lorsqu'ils reconnaitreront sincérement leur erreurs ( du jamais vu) et reconnaitreront les bonnes idèes de leur adversaires ( très raremement vu).

De plus en plus j'ai tendance à considerer la politique comme un noeud de vipère, tous dans le memes sac du FN à Besancenot.Des manipulateurs de foules!!!:evil:

En avouant que ce n'est pas facile de diriger un pays...mais quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 10:13

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Soral, le marxiste qui est passé un temps au FN vous voulez dire ?

C'est sûr qu'il voit flou sur le clivage gauche/droite. Laughing



Justement c'est ça son point fort,il a été dans les officines de droite et de gauche...il peut donc faire une synthèse.
certes il a des points faibles concernant les questions eschatologiques mais ça c'est pas son rôle.
Si tu veux Soral c'est pas le type qui analyse les choses selon une simple lecture universitaire déconnectée du réel.

Le clivage gauche-droite n'est pas déconnecté du réel. C'est un schéma qui est contestable sur de nombreux points, comme tout schéma, mais il manifeste aussi un certain nombre de vérités.

Ce que dit Soral est en partie vrai : l'alliance objective du capitalisme et de la gauche "solidaire" sur un certain nombre de sujets est également développé par Philippe Nemo.
Cependant, faire de Sarkozy un capitaliste, c'est y aller assez fort, alors que notre président est dans la continuité d'une tradition de droite étatiste.

Sur le plan des valeurs, en gros, la droite c'est le conservatisme et la tradition, la gauche le progressisme et la nouveauté. Sur ce plan, le schéma droite/gauche conserve sa pertinence.
En revanche, il est certain qu'il y a un étatisme à droite et un étatisme à gauche, un antilibéralisme à droite et un antilibéralisme à gauche, et que le libéralisme est toujours plutôt vers le centre. Et plus vous allez vers la droite ou vers la gauche, plus vous tombez vers un type d'action visant à imposer des choix plutôt qu'à laisser des espaces de liberté : c'est ainsi que d'un étatisme de droite et de gauche on passe à un totalitarisme révolutionnaire d'extrême-droite et d'extrême gauche.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 12:41

[quote="Philippe Fabry"]
Citation :
Sur le plan des valeurs, en gros, la droite c'est le conservatisme et la tradition, la gauche le progressisme et la nouveauté. Sur ce plan, le schéma droite/gauche conserve sa pertinence.

On peut en douter qd on entend M. Mélechon répliquer à MME Le Pen -qui stigmatise l'"UMPS" comme bonnet-blanc et blanc-bonnet sur des sujets essentiels comme l'Europe ou l'immigration- que la retraite à 60 ans, c'est la gauche qui entend la conserver, alors que la droite entend allonger la durée du travail.
La gauche actuelle est extrêmement conservatrice, au moins sur les soit-disant "avantages acquis", tandis que la droite n'est pas loin d'être aussi stupidement et tragiquement progressiste que sa rivale quant aux réformettes dans l'enseignement ou dans ce que j'appellerai la démoralisation de l'éthique.



Citation :
En revanche, il est certain qu'il y a un étatisme à droite et un étatisme à gauche, un antilibéralisme à droite et un antilibéralisme à gauche, et que le libéralisme est toujours plutôt vers le centre. Et plus vous allez vers la droite ou vers la gauche, plus vous tombez vers un type d'action visant à imposer des choix plutôt qu'à laisser des espaces de liberté : c'est ainsi que d'un étatisme de droite et de gauche on passe à un totalitarisme révolutionnaire d'extrême-droite et d'extrême gauche.

L'absence de consultation populaire (referendums...) sur des thèmes qui fâchent, la négation même des votes exprimés jugés scandaleusement non-conformes à ce que la classe politique s'estimait "en droit" d'attendre d'un peuple si unilatéralement et partialement (dés-)informé, le mépris de l'intelligentsia pour toute opinion ou projet trop simple pour n'être pas simpliste, tout cela participe au contraire d'un totalitarisme mou qui n'est d'aucun de ces extrêmes dont vous parlez, puisqu'ils ne sont pas au pouvoir...
Si ce n'est point là le libéralisme véridique que P Nemo décrit -et je veux bien le croire!-, alors, qu'est-ce donc? Ne serait-ce pas quelque biblique aveuglement ou confusion des esprits?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 13:55

Karl a écrit:

L'absence de consultation populaire (referendums...) sur des thèmes qui fâchent, la négation même des votes exprimés jugés scandaleusement non-conformes à ce que la classe politique s'estimait "en droit" d'attendre d'un peuple si unilatéralement et partialement (dés-)informé, le mépris de l'intelligentsia pour toute opinion ou projet trop simple pour n'être pas simpliste, tout cela participe au contraire d'un totalitarisme mou qui n'est d'aucun de ces extrêmes dont vous parlez, puisqu'ils ne sont pas au pouvoir...

"Totalitarisme mou" est une expression amusante, mais qui ne reflète pas la réalité politique.

En réalité on est simplement en présence d'une idéologie dominante. Comme toutes les idéologies dominantes, elle méprise et tente de passer sous silence les opinions contraires, mais n'est pas plus totalitaire que, en soi, n'importe quelle idéologie.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 14:34

Philippe Fabry a écrit:
Karl a écrit:

L'absence de consultation populaire (referendums...) sur des thèmes qui fâchent, la négation même des votes exprimés jugés scandaleusement non-conformes à ce que la classe politique s'estimait "en droit" d'attendre d'un peuple si unilatéralement et partialement (dés-)informé, le mépris de l'intelligentsia pour toute opinion ou projet trop simple pour n'être pas simpliste, tout cela participe au contraire d'un totalitarisme mou qui n'est d'aucun de ces extrêmes dont vous parlez, puisqu'ils ne sont pas au pouvoir...

"Totalitarisme mou" est une expression amusante, mais qui ne reflète pas la réalité politique.

En réalité on est simplement en présence d'une idéologie dominante. Comme toutes les idéologies dominantes, elle méprise et tente de passer sous silence les opinions contraires, mais n'est pas plus totalitaire que, en soi, n'importe quelle idéologie.


Pê cette "ideologie dominante" est-elle d'autant plus dangereuse et totalitaire, qu'elle se voile avec les oripeaux du libéralisme? Qu'elle se gargarise de droits de l'homme et d'antiracisme? Quelle apparait prête à toutes les compromissions sous prétexte de préserver "la croissance économique"?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 16:23

Karl a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Karl a écrit:

L'absence de consultation populaire (referendums...) sur des thèmes qui fâchent, la négation même des votes exprimés jugés scandaleusement non-conformes à ce que la classe politique s'estimait "en droit" d'attendre d'un peuple si unilatéralement et partialement (dés-)informé, le mépris de l'intelligentsia pour toute opinion ou projet trop simple pour n'être pas simpliste, tout cela participe au contraire d'un totalitarisme mou qui n'est d'aucun de ces extrêmes dont vous parlez, puisqu'ils ne sont pas au pouvoir...

"Totalitarisme mou" est une expression amusante, mais qui ne reflète pas la réalité politique.

En réalité on est simplement en présence d'une idéologie dominante. Comme toutes les idéologies dominantes, elle méprise et tente de passer sous silence les opinions contraires, mais n'est pas plus totalitaire que, en soi, n'importe quelle idéologie.


Pê cette "ideologie dominante" est-elle d'autant plus dangereuse et totalitaire, qu'elle se voile avec les oripeaux du libéralisme? Qu'elle se gargarise de droits de l'homme et d'antiracisme? Quelle apparait prête à toutes les compromissions sous prétexte de préserver "la croissance économique"?

Il ne faut pas mélanger les deux : l'antiracisme et les tenants de la croissance économique, s'ils se retrouvent sur certains sujets, comme le montrent Nemo, ne sont malgré tout pas les mêmes, et il existe des sujets sur lesquels ils peuvent même être en lutte farouche.

C'est pour cela que même l'idée d'idéologie dominante n'est pas non plus complètement pertinente.
Pour donner une comparaison, on peut parler des parlementaires ultragallicans et des Lumières à la veille de la Révolution : ils se retrouvaient sur un certain nombre de sujets, alliance objective qui a facilité la Révolution, mais cela ne les a pas empêché de s'écharper sur tout le reste.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 17:26

[quote="Philippe Fabry"]

Citation :
Il ne faut pas mélanger les deux : l'antiracisme et les tenants de la croissance économique, s'ils se retrouvent sur certains sujets, comme le montrent Nemo, ne sont malgré tout pas les mêmes, et il existe des sujets sur lesquels ils peuvent même être en lutte farouche.

Je ne mélange pas les deux:
Le totalitarisme mou (et insaisissable, diffus) tire prétexte de l'antiracisme des bobos(etc.)- pour faire avaler les couleuvres nécessaires selon lui à la machine économique qui est la seule fin envisageable par le matérialisme athée de la droite financière, qui rejoint celui des bobos...
Bien sûr, les deux peuvent tjrs discuter des meilleures mesures à prendre pour le financement des retraites, etc. N'est ce pas précisément l'alibi démocratique que pourrait rechercher ce totalitarisme inavoué?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 19:05

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Soral, le marxiste qui est passé un temps au FN vous voulez dire ?

C'est sûr qu'il voit flou sur le clivage gauche/droite. Laughing



Justement c'est ça son point fort,il a été dans les officines de droite et de gauche...il peut donc faire une synthèse.
certes il a des points faibles concernant les questions eschatologiques mais ça c'est pas son rôle.
Si tu veux Soral c'est pas le type qui analyse les choses selon une simple lecture universitaire déconnectée du réel.

Le clivage gauche-droite n'est pas déconnecté du réel. C'est un schéma qui est contestable sur de nombreux points, comme tout schéma, mais il manifeste aussi un certain nombre de vérités.



Ce que dit Soral est en partie vrai : l'alliance objective du capitalisme et de la gauche "solidaire" sur un certain nombre de sujets est également développé par Philippe Nemo.
Cependant, faire de Sarkozy un capitaliste, c'est y aller assez fort, alors que notre président est dans la continuité d'une tradition de droite étatiste.

Sur le plan des valeurs, en gros, la droite c'est le conservatisme et la tradition, la gauche le progressisme et la nouveauté. Sur ce plan, le schéma droite/gauche conserve sa pertinence.
En revanche, il est certain qu'il y a un étatisme à droite et un étatisme à gauche, un antilibéralisme à droite et un antilibéralisme à gauche, et que le libéralisme est toujours plutôt vers le centre. Et plus vous allez vers la droite ou vers la gauche, plus vous tombez vers un type d'action visant à imposer des choix plutôt qu'à laisser des espaces de liberté : c'est ainsi que d'un étatisme de droite et de gauche on passe à un totalitarisme révolutionnaire d'extrême-droite et d'extrême gauche.


Je vais être rapide et claire,les différences entre la droite et la gauche ont bel bien existé personne ne dit le contraire...pour faire large conservateurs VS progressistes.
Le clivage gauche droite est petit a petit devenu quasiment inexistant sauf sur des points de détail,gauche et droite ont maintenant la même vision du monde que ça soit d'un point de vue économique social sociétal.
(le gouvernement actuel illustre bien ce phénomène avec "l'ouverture" à gauche .... la compatibilité et réversibilité de la droite et de la gauche ACTUELLE est donc vérifiée)
Aujourd'hui Le véritable clivage politique se situe entre les mondialistes et les défenseurs de l'Etat Nation,voila le véritable clivage,tout le reste n'est que vaine palabre.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 19:46

Tiens ça m'interresse comme sujet.
J'ai toujours eu l'impression que les catholiques pratiquants étaient plutôt de droite voir d'extrême droite... Et je n'ai jamais compris pourquoi.
Je me suis posé la question de savoir si Jésus était de droite ou de gauche, ou si Dieu était de droite ou de gauche... J'ai trouvé ma réponse, qui ne vaut que pour moi bien sûr silent (ni à droite, ni à gauche, bien au contraire ... ;)

Quelques versets a méditer je pense, moi je trouve qu'ils sont géniaux (car c'est la sagesse de Dieu)

Je note juste que l'église primitive a inventé le -vrai- communisme bien avant le barbu Karl, partageant avec les plus pauvres le bien des plus riches.
Citation :
Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun.
45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur,
47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.
Citation :
Ac 4:32 La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux.
Citation :
1Jn 3:17 Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui ?
etc...

Sur les richesses du roi:
Citation :
De 17:15 [...] Tu mettras sur toi un roi que choisira l’Eternel, ton Dieu, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère.
16 Mais qu’il n’ait pas un grand nombre de chevaux ; et qu’il ne ramène pas le peuple en Egypte pour avoir beaucoup de chevaux ; car l’Eternel vous a dit : Vous ne retournerez plus par ce chemin-là.
17 Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne se détourne point ; et qu’il ne fasse pas de grands amas d’argent et d’or.


L'équité des possessions:
Citation :
No 33:54 Vous partagerez le pays par le sort, selon vos familles. A ceux qui sont en plus grand nombre vous donnerez une portion plus grande, et à ceux qui sont en plus petit nombre vous donnerez une portion plus petite. Chacun possédera ce qui lui sera échu par le sort : vous le recevrez en propriété, selon les tribus de vos pères.

Le système banquaire qui assome le pauvre qui a eut un découvert bancaire
Citation :
Ex 23:9
25 ¶ Si tu prêtes de l’argent à mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme un créancier, tu n’exigeras de lui point d’intérêt.

Sur les immigrés:
Citation :
Ex 23:9
9 Tu n’opprimeras point l’étranger ; vous savez ce qu’éprouve l’étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte.

Pour qu'il n'y ait pas de pauvreté insoutenable:
Citation :
Ex 23:11
10 ¶ Pendant six années, tu ensemenceras la terre, et tu en recueilleras le produit.
11 Mais la septième, tu lui donneras du relâche et tu la laisseras en repos ; les pauvres de ton peuple en jouiront, et les bêtes des champs mangeront ce qui restera. Tu feras de même pour ta vigne et pour tes oliviers.

La limitation de la possession:
Alors là, impossible de retrouver le verset, à croire que je l'ai rêvé. Il dit en substance qu'un homme ne peux pas posséder plus de terre qu'il ne puisse en faire le tour en une journée.
Si quelqu'un connait la référence, qu'il me la donne... S'il existe. :pape:
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 21:45

Alexis232 a écrit:

Je vais être rapide et claire,les différences entre la droite et la gauche ont bel bien existé personne ne dit le contraire...pour faire large conservateurs VS progressistes.
Le clivage gauche droite est petit a petit devenu quasiment inexistant sauf sur des points de détail,gauche et droite ont maintenant la même vision du monde que ça soit d'un point de vue économique social sociétal.
(le gouvernement actuel illustre bien ce phénomène avec "l'ouverture" à gauche .... la compatibilité et réversibilité de la droite et de la gauche ACTUELLE est donc vérifiée)
Aujourd'hui Le véritable clivage politique se situe entre les mondialistes et les défenseurs de l'Etat Nation,voila le véritable clivage,tout le reste n'est que vaine palabre.

Au contraire. Il y a toujours des conservateurs et des progressistes. Il y a des conservateurs souverainistes, et des progressistes souverainistes qui veulent conserver les institutions : ce sont les étatistes de droite comme de gauche, qui refusent la disparition des souverainetés nationales, mais ne sont en revanche pas du tout d'accord sur quoi faire de la souveraineté au plan interne, ce qui a son importance.
A l'inverse, il y a des mondialistes conservateurs au plan des moeurs, qui jugent qu'il faut s'ouvrir au monde et faciliter la circulation des biens et des personnes, mais pas en sacrifiant tout, en conservant une diversité, et en facilitant seulement les échanges en maintenant la diversité. A l'inverse il y a les mondialistes progressistes, qui veulent tout bonnement fondre toutes les cultures les unes dans les autres pour uniformiser.

Donc le clivage gauche/droite conserve, je le disais, toute sa pertinence.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 22:48

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:

Je vais être rapide et claire,les différences entre la droite et la gauche ont bel bien existé personne ne dit le contraire...pour faire large conservateurs VS progressistes.
Le clivage gauche droite est petit a petit devenu quasiment inexistant sauf sur des points de détail,gauche et droite ont maintenant la même vision du monde que ça soit d'un point de vue économique social sociétal.
(le gouvernement actuel illustre bien ce phénomène avec "l'ouverture" à gauche .... la compatibilité et réversibilité de la droite et de la gauche ACTUELLE est donc vérifiée)
Aujourd'hui Le véritable clivage politique se situe entre les mondialistes et les défenseurs de l'Etat Nation,voila le véritable clivage,tout le reste n'est que vaine palabre.

Au contraire. Il y a toujours des conservateurs et des progressistes. Il y a des conservateurs souverainistes, et des progressistes souverainistes qui veulent conserver les institutions : ce sont les étatistes de droite comme de gauche, qui refusent la disparition des souverainetés nationales, mais ne sont en revanche pas du tout d'accord sur quoi faire de la souveraineté au plan interne, ce qui a son importance.

Historiquement l'état nation est un concept de gauche paradoxalement c'est la droite nationale qui a hérité de cet idéal...la gauche est devenue dans son ensemble internationaliste trahissant de facto l'idée de nation libre et souveraine.
Sur le plan interne la souveraineté s'exerce en respectant la préférence nationale comme le font les états unis depuis toujours,ce n'est pas une question de progressiste ou conservateurs...ce clivage la concerne plutôt les questions societales et non la mise en application de la souveraineté.
Comme je le disais plus haut le clivage societale entre progressistes et conservateurs n'existe plus sauf sur des détails bidons...



A l'inverse, il y a des mondialistes conservateurs au plan des moeurs, qui jugent qu'il faut s'ouvrir au monde et faciliter la circulation des biens et des personnes, mais pas en sacrifiant tout, en conservant une diversité, et en facilitant seulement les échanges en maintenant la diversité. A l'inverse il y a les mondialistes progressistes, qui veulent tout bonnement fondre toutes les cultures les unes dans les autres pour uniformiser.


Le mondialisme est une idéologie qui superficiellement peut apparaitre comme ayant des nuances tout aussi illusoires que celles qui exisstent entre la gauche et la droite en France aujourd'hui,du bidon..
La mise en application du "Think global" est un mécanique puissante qui n'a rien à faire des moeurs ou de la diversité,au contraire, ces préoccupations la sont des entraves à l'essence même de l'idéologie mondialiste et sa mise en application.
La matrice de cette idéologie est néo-libérale libertaire sécuritaire.(ces trois volets méritent d'être développées longuement... )
(néo libéralisme à ne pas confondre avec le liberalisme au sein d'un cadre national)



Donc le clivage gauche/droite conserve, je le disais, toute sa pertinence.
Le clivage se situe bien entre mondialistes et défenseurs de l'état nation en non plus entre gauche/droite car ils se sont "accouplés",le mondialisme est une synthése du libéralisme de droite sans sa dimension morale + la dimension libértaire et internationaliste de gauche (sans sa dimension sociale).
L'état nation n'est pas un concept belliqueux ou fermé,au contraire il est le seul échelon possible pour garantir la démocratie et l’intérêt du peuple.









Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 23:11

Si vous devez vous contenter de me sortir tout le fatras soralien à longueur de fil, je jette l'éponge. Je n'ai ni le temps ni l'envie de répondre à autant de fautes, d'erreurs, d'approximations et d'exagérations.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Jeu 24 Fév 2011, 23:58

Merci,je tente de m'exprimer avec mon pauvre français n'étant pas ma langue d'origine.

Bonne nuit cher José.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 10:32

Alexis232 a écrit:
Merci,je tente de m'exprimer avec mon pauvre français n'étant pas ma langue d'origine.

Je ne parle aucunement de fautes dans votre expression, qui est de bien meilleure qualité que celle de nombre de francophones de naissance.

C'est de la doctrine de Soral que vous relayez que je parle.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 10:45

Sur Zemmour et l'histoire de l'Etat Nation : dire que la France a inventé l'Etat-Nation est une erreur.
Distinguer la cité d'Athènes de l'Etat-Nation est une deuxième erreur : les cités-état athéniennes étaient des Etat-Nations. Ceux qui font la distinction se laissent abuser par l'illusion d'optique de la "nation grecque" qui n'était en fait pour les cités grecques pas une nation mais une supranation, comme l'est l'Europe pour les nations européennes.
De la même manière que les cités-états d'Italie : Gênes, Venise, Florence, Naples étaient des nations dont la supranation était l'Italie.

Or toute supranation a une tendance profonde à réclamer l'élévation à son niveau de l'échelon étatique : les Italiens ont fait l'Italie, les Européens font l'Europe.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 12:48

Philippe Fabry a écrit:
Sur Zemmour et l'histoire de l'Etat Nation : dire que la France a inventé l'Etat-Nation est une erreur.
Distinguer la cité d'Athènes de l'Etat-Nation est une deuxième erreur : les cités-état athéniennes étaient des Etat-Nations. Ceux qui font la distinction se laissent abuser par l'illusion d'optique de la "nation grecque" qui n'était en fait pour les cités grecques pas une nation mais une supranation, comme l'est l'Europe pour les nations européennes.
De la même manière que les cités-états d'Italie : Gênes, Venise, Florence, Naples étaient des nations dont la supranation était l'Italie.

Or toute supranation a une tendance profonde à réclamer l'élévation à son niveau de l'échelon étatique : les Italiens ont fait l'Italie, les Européens font l'Europe.



J'ai bien compris que selon vous les Etat-nation ont vocation à être englobés dans l'Empire,je vais vous montrer en citant wikipédia (histoire d'être neutre) que finalement les gens de droite mondialiste se rejoignent avec les gens de gauche, la droite "ultra" libérale et la gauche internationaliste ont "fusionné" sur leur vision et appréciation de la nation,c'est ce que j'ai un petit peu développé juste avant:



La théorie de l'État-nation a été contestée, notamment par les fédéralistes européens. La nation est selon cette critique une construction politique artificielle des partisans de l'État centralisé. La nation justifie ainsi l'existence de l'État qui n'est plus associé à la personne du monarque mais à une entité abstraite. L'État-nation serait donc une phase de l'évolution politique et aurait vocation à être dépassé en faveur de l'unité européenne puis d'une gouvernance mondiale.

La théorie de l'État-nation a également été critiquée par les marxistes. Pour eux, le sentiment identitaire ne se trouve pas au sein de la nation, mais au sein de l'Humanité tout entière (voir la phrase de Karl Marx : « Je suis un citoyen du Monde », paraphrasant le philosophe de la Grèce Antique Diogène de Sinope). En attendant la disparition des États, la classe sociale dominée doit selon eux faire preuve de solidarité internationale permanente : par exemple le refus des guerres. De là, un ouvrier français est, selon eux, plus proche d'un ouvrier de nationalité étrangère, que d'un dirigeant français. C'est la "conscience de classe" (« Les travailleurs n'ont pas de patrie » - Manifeste communiste).
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 13:58

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Sur Zemmour et l'histoire de l'Etat Nation : dire que la France a inventé l'Etat-Nation est une erreur.
Distinguer la cité d'Athènes de l'Etat-Nation est une deuxième erreur : les cités-état athéniennes étaient des Etat-Nations. Ceux qui font la distinction se laissent abuser par l'illusion d'optique de la "nation grecque" qui n'était en fait pour les cités grecques pas une nation mais une supranation, comme l'est l'Europe pour les nations européennes.
De la même manière que les cités-états d'Italie : Gênes, Venise, Florence, Naples étaient des nations dont la supranation était l'Italie.

Or toute supranation a une tendance profonde à réclamer l'élévation à son niveau de l'échelon étatique : les Italiens ont fait l'Italie, les Européens font l'Europe.



J'ai bien compris que selon vous les Etat-nation ont vocation à être englobés dans l'Empire,je vais vous montrer en citant wikipédia (histoire d'être neutre) que finalement les gens de droite mondialiste se rejoignent avec les gens de gauche, la droite "ultra" libérale et la gauche internationaliste ont "fusionné" sur leur vision et appréciation de la nation,c'est ce que j'ai un petit peu développé juste avant:

Je suis proche de l'idée des fédéralistes selon laquelle la nation est une construction artificielle de l'Etat, en tout cas en ce qui concerne la France, qui est un agrégat d'entités que la monarchie s'est échinée à maintenir ensemble et que la République a cherché à uniformiser. De fait, les reproches que vous faites à la mondialisation sont les mêmes que font les régionalistes à la centralisation.

Toutefois je tiens à préciser une énième fois que je ne suis pas un ennemi de l'Etat-Nation, j'explique seulement son caractère éphémère, car l'Etat n'est pas plus pérenne que la nation. Les nations se font et se défont. La France n'existait pas il y a deux mille ans, elle n'existera plus dans deux mille ans. L'Empire est évidemment autant éphémère, puisque l'Empire est un Etat qui s'élève à un niveau supérieur, l'Etat des états.

Pour en revenir à la distinction droite/gauche, je suis tout à fait d'accord avec vous pour dire que, sur certains points, une certaine droite et une certaines gauche sont d'accord. Mais cela n'empêche pas que demeurent la droite et la gauche, parce que ces dénominations se réfèrent à des paquets de valeurs qui demeurent différentes, malgré l'accord qu'il peut y avoir sur certaines d'entre elles.

Par exemple, depuis des décennies, gauche et droite sont d'accord sur ce point que nous sommes en République, et qu'il n'est pas question de changer de régime politique. Cela ne signifie pas que droite et gauche c'est pareil, mais simplement que le cadre d'expression des valeurs de droite et de gauche est communément reconnu.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 14:07

je ne suis pas tout-à-fait d'accord, si tu prends le bloc aujourd'hui francophone France-Belgique-Suisse, ça correspond à peu près, à ce que César appelle il y a 2000 ans « la Gaule » ci-dessous, et je ne vois pas en quoi ce serait un hasard:

« L’ensemble de la Gaule est divisé en trois parties : l’une est habitée par les Belges, l’autre par les Aquitains, la troisième par le peuple qui, dans sa langue, se nomme Celtes, et, dans la nôtre, Gaulois. Tous ces peuples diffèrent entre eux par le langage, les coutumes, les lois. Les Gaulois sont séparés des Aquitains par la Garonne, des Belges par la Marne et la Seine. » (pris sur wikipedia)

De plus, il y a des facteurs de rassemblement dans l'Etat, dont la langue (et aussi l'impôt et la religion (ou plus largement : la culture)). La langue, c'est ce que n'a pas l'Europe pour rassembler l'ensemble des nations européennes. la culture c'est bon, l'impôt c'est facile, mais sans la langue, comment mettre en place un système clair pour les citoyens pour que la supra-nation soit vue et vécue comme "démocratique" ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 14:31

nilamitp a écrit:
je ne suis pas tout-à-fait d'accord, si tu prends le bloc aujourd'hui francophone France-Belgique-Suisse, ça correspond à peu près, à ce que César appelle il y a 2000 ans « la Gaule » ci-dessous, et je ne vois pas en quoi ce serait un hasard:

« L’ensemble de la Gaule est divisé en trois parties : l’une est habitée par les Belges, l’autre par les Aquitains, la troisième par le peuple qui, dans sa langue, se nomme Celtes, et, dans la nôtre, Gaulois. Tous ces peuples diffèrent entre eux par le langage, les coutumes, les lois. Les Gaulois sont séparés des Aquitains par la Garonne, des Belges par la Marne et la Seine. » (pris sur wikipedia)

Merci, justement, pour l'exemple : la France d'aujourd'hui ne correspond absolument pas à la Gaule (laquelle n'était pas une nation, mais était divisée en 90 "peuples", que César appelle "nationes"...) Au contraire, la Belgique est un Etat qui rassemble deux peuples qui n'ont même pas la même langue !

La France s'est construite sur un reste de Gaule par annexion à la couronne "franque" de tout un tas d'entités politiques qui auraient pu avoir un autre destin : la Bretagne, la Bourgogne, l'Occitanie.

De plus, il y a des facteurs de rassemblement dans l'Etat, dont la langue (et aussi l'impôt et la religion (ou plus largement : la culture)). La langue, c'est ce que n'a pas l'Europe pour rassembler l'ensemble des nations européennes. la culture c'est bon, l'impôt c'est facile, mais sans la langue, comment mettre en place un système clair pour les citoyens pour que la supra-nation soit vue et vécue comme "démocratique" ?

Contrairement à ce que l'on croit souvent, tous les grecs ne parlaient pas exactement le même grec : il y avait des dialectes (dont certes les différences n'étaient pas aussi grandes qu'entre le français et l'Allemand).
Cela dit, je te rassure : les Grecs n'ont pas réussi à mettre en place une supranation qui fonctionne : les Ligues achéenne et étolienne ont foiré. La Grèce n'a commencé à former une véritable nation que sous l'Empire byzantin, après 500 ans d'Empire romain qui a placé les Grecs devant le reste du monde et les a vraiment fait prendre conscience de leur unité, tout en la favorisant par la fin des souverainetés étatiques des cités au profit de Rome.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 15:06

Philippe Fabry a écrit:
Merci, justement, pour l'exemple : la France d'aujourd'hui ne correspond absolument pas à la Gaule (laquelle n'était pas une nation, mais était divisée en 90 "peuples", que César appelle "nationes"...) Au contraire, la Belgique est un Etat qui rassemble deux peuples qui n'ont même pas la même langue !
La France s'est construite sur un reste de Gaule par annexion à la couronne "franque" de tout un tas d'entités politiques qui auraient pu avoir un autre destin : la Bretagne, la Bourgogne, l'Occitanie.
j'étais sûr que t'allais me sauter dessus ! :beret:

Suffisamment de ressemblances pour que César les rassemblent en disant "la Gaule". De plus, il n'y voit pas 90 peuples mais 3 peuples (on peut discuter du 3) éparpillées en des dizaines de tribus.

Oui, il aurait pu y avoir des destins différents. Mais je ne sais pas si la Belgique est un bon exemple ! Leur différent se fait -comme par hasard- sur une frontière linguistique. En passant, quand tu parles d'un hypothétique état-nation "Bourgogne", tu mets la Belgique dedans ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 15:27

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Sur Zemmour et l'histoire de l'Etat Nation : dire que la France a inventé l'Etat-Nation est une erreur.
Distinguer la cité d'Athènes de l'Etat-Nation est une deuxième erreur : les cités-état athéniennes étaient des Etat-Nations. Ceux qui font la distinction se laissent abuser par l'illusion d'optique de la "nation grecque" qui n'était en fait pour les cités grecques pas une nation mais une supranation, comme l'est l'Europe pour les nations européennes.
De la même manière que les cités-états d'Italie : Gênes, Venise, Florence, Naples étaient des nations dont la supranation était l'Italie.

Or toute supranation a une tendance profonde à réclamer l'élévation à son niveau de l'échelon étatique : les Italiens ont fait l'Italie, les Européens font l'Europe.



J'ai bien compris que selon vous les Etat-nation ont vocation à être englobés dans l'Empire,je vais vous montrer en citant wikipédia (histoire d'être neutre) que finalement les gens de droite mondialiste se rejoignent avec les gens de gauche, la droite "ultra" libérale et la gauche internationaliste ont "fusionné" sur leur vision et appréciation de la nation,c'est ce que j'ai un petit peu développé juste avant:


Toutefois je tiens à préciser une énième fois que je ne suis pas un ennemi de l'Etat-Nation, j'explique seulement son caractère éphémère, car l'Etat n'est pas plus pérenne que la nation. Les nations se font et se défont. La France n'existait pas il y a deux mille ans, elle n'existera plus dans deux mille ans. L'Empire est évidemment autant éphémère, puisque l'Empire est un Etat qui s'élève à un niveau supérieur, l'Etat des états.

.



"Résumé " les Etats nation sont éphémère ,l'histoire nous le prouve alors pourquoi vouloir défendre une idée qui n'est pas pérenne selon les schéma historiques qui se répètent.
suivons le sens de l'histoire qui depuis des siècles nous illustre la chute répétée des nations et des empires...très bien !

Ça c'est selon une lecture quelque peu désabusé et en même temps lucide,qui est la votre,ayant comme principe l'algorithme des civilisations...
Pour ma part je ne vais pas contester cette "règle" historique et impitoyable qui consiste à broyer les nations à travers les différentes successions d'empires ou civilisations,en revanche la ou je suis en désaccord c'est sur l'appréciation ou estimation de la phase terminale des cycles que nous traversons.,Le raisonnement qui consiste à dire "ce sont des cycles qui se répètent et se succèdent" a des limites,ces limites sont la géographie.

l'on peut imaginer la théorie des cycles comme un ensemble de cercle concentrique grandissants,ayant comme limite le pourtour d'un lac,nous sommes dans le dernier cercle étant donné que les limites géograpgiques de l'empire d'aujourdhui et de demain ne peut aller plus loin...comme je l'ai déjà dit plusieurs fois il ne s'agit plus d'une lutte entre un empire continental et petites républiques autonomes...cette fois il s'agit de la dernière lutte comme l'indique très bien le sous titre du dernier livre de Soral "Demain la gouvernance globale ou la révolte des Nations"

Bref votre analyse des cycles est en quelque sorte l'alibi pour expliquer et valider la vision "ultra" libérale et mondialiste (mais aussi marxiste...):

L'État-nation serait donc une phase de l'évolution politique et aurait vocation à être dépassé en faveur de l'unité européenne puis d'une gouvernance mondiale.





Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 16:01

Alexis232 a écrit:

"Résumé " les Etats nation sont éphémère ,l'histoire nous le prouve alors pourquoi vouloir défendre une idée qui n'est pas pérenne selon les schéma historiques qui se répètent.
suivons le sens de l'histoire qui depuis des siècles nous illustre la chute répétée des nations et des empires...très bien !

Ça c'est selon une lecture quelque peu désabusé et en même temps lucide,qui est la votre,ayant comme principe l'algorithme des civilisations...
Pour ma part je ne vais pas contester cette "règle" historique et impitoyable qui consiste à broyer les nations à travers les différentes successions d'empires ou civilisations,en revanche la ou je suis en désaccord c'est sur l'appréciation ou estimation de la phase terminale des cycles que nous traversons.,Le raisonnement qui consiste à dire "ce sont des cycles qui se répètent et se succèdent" a des limites,ces limites sont la géographie.

l'on peut imaginer la théorie des cycles comme un ensemble de cercle concentrique grandissants,ayant comme limite le pourtour d'un lac,nous sommes dans le dernier cercle étant donné que les limites géograpgiques de l'empire d'aujourdhui et de demain ne peut aller plus loin...comme je l'ai déjà dit plusieurs fois il ne s'agit plus d'une lutte entre un empire continental et petites républiques autonomes...cette fois il s'agit de la dernière lutte comme l'indique très bien le sous titre du dernier livre de Soral "Demain la gouvernance globale ou la révolte des Nations"

Et c'est là ou Soral se trompe. Demain nous aurons la gouvernance globale et la révolte des nations. Comme Rome : l'Empire puis la chute (laquelle n'a pas été que le fait des barbares, mais aussi l'affaiblissement du centre, la persistance de l'orgueil national grec...

Quant à la géographie, l'Histoire nous a montré qu'elle n'est jamais qu'une limite temporaire.

Après-demain, vers les étoiles.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 17:42

Pour revenir sur le "clivage" gauche/droite toujours en utilisant une source qui se veut "neutre" et dans l'ensemble assez juste: Wikipédia.
(sans utiliser des sources "partisanes" )


Le mondialisme de droite et de gauche:


Souvent présenté comme inéluctable et souhaitable, le déclin du rôle des nations et de l'État-nation est un thème récurrent. Les mondialistes jugent la nation dépassée dans sa mission de maintien de la sécurité, de la prospérité et de la liberté des hommes.

On taxe de « mondialisme économique », le libéralisme, doctrine économique qui se veut partisan de la suppression de tout obstacle aux échanges commerciaux pour unifier le commerce des marchandises et des capitaux en un marché mondial. Des institutions sont accusées par certains d'adhérer à cette position extrême comme le FMI ou la Banque mondiale.

Le « mondialisme de gauche » ou internationalisme, vise aussi un gouvernement mondial qui ferait disparaître les nations, réputées fauteuses de guerre et d’antagonisme entre les hommes. Parmi les penseurs de ce courant, on peut notamment citer Karl Marx, Jean Jaurès, et Rosa Luxemburg.


P.S. j'avais bien saisi que la conquête des étoile est l’échappatoire inespérée pour justifier la notion de cycles interminables...vous qui êtes catholique vous devriez être conscient de la dimension linéaire de l'histoire...ayant un début et une fin.
Cette vision linéaire doit être appliquée à l'histoire politique du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 18:05

Alexis232 a écrit:
j'avais bien saisi que la conquête des étoile est l’échappatoire inespérée pour justifier la notion de cycles interminables...vous qui êtes catholique vous devriez être conscient de la dimension linéaire de l'histoire...ayant un début et une fin.
Cette vision linéaire doit être appliquée à l'histoire politique du monde...

1) Ce n'est pas une "échappatoire", c'est une projection scientifique. Contrairement à vous, je ne me fonde pas sur l'eschatologie pour faire de la prospective.

2) Je n'ai jamais parlé de cycles interminables, et je n'ai mêmes jamais parlé de purs cycles : je parle de linéarité cyclique.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Ven 25 Fév 2011, 18:23

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
j'avais bien saisi que la conquête des étoile est l’échappatoire inespérée pour justifier la notion de cycles interminables...vous qui êtes catholique vous devriez être conscient de la dimension linéaire de l'histoire...ayant un début et une fin.
Cette vision linéaire doit être appliquée à l'histoire politique du monde...

1) Ce n'est pas une "échappatoire", c'est une projection scientifique. Contrairement à vous, je ne me fonde pas sur l'eschatologie pour faire de la prospective.

2) Je n'ai jamais parlé de cycles interminables, et je n'ai mêmes jamais parlé de purs cycles : je parle de linéarité cyclique.


Ok...vos projections sont donc fondées sur des perspectives purement spéculatives et humaines tout en ayant une logique cohérente.
D'accord,c'est justement pour cela que votre vision cadre parfaitement avec les espérances athées d'un monde harmonisé et unifié intégralement tout en ayant cette passion pour la conquête spéciale et combler ainsi le désenchantement d'un monde sans Dieu.

Ma grille lecture prends en compte toutes ces données mais je ne perds pas de vue la lecture eschatologique de l'histoire,le but du jeu c'est ça !se situer entre la vision athée/mondialiste (droite/gauche) et la vision des "illuminés" ayant une lecture apocalyptique imminente...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TEST : De droite ou de gauche ?   Sam 26 Fév 2011, 13:02






Revenir en haut Aller en bas
 
TEST : De droite ou de gauche ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TEST : De droite ou de gauche ?
» La droite et la gauche
» La Trinité est-elle à gauche ou à droite?
» Main droite et main gauche
» Eveil spirituel du côté de la Voie de la Main Gauche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: