DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LE SUAIRE D'OVIEDO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: LE SUAIRE D'OVIEDO   Dim 13 Fév 2011, 12:22

Pourquoi le sang largement répandu sur le suaire d'Oviedo, et ayant coulé, comme cela est dit, par le nez, n'apparaît-il point sur la moustache et la barbe du visage du suaire de Turin ???
Revenir en haut Aller en bas
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Dim 13 Fév 2011, 12:33

Idem pour la pommette droite, qui est largemenr enflée sur le suaire, et même très visible, due à des coups portés avant la crucifixion - sans présumer de l'identité du crucifié - mais pommette qui est donc absente du suaire d'Oviédo.
Clairement absente.
Pourtant là aussi, c'est le même sang AB que sur la tunique d'Argenteuil et que sur le suaire de Turin.
Pourtant le crucifié d'Oviédo ne possède pas les mêmes hématomes ni les mêmes saignements...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Dim 13 Fév 2011, 13:15

Recherche à faire et à continuer.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Lun 14 Fév 2011, 19:17

Les taches sur ce suaire ne ce sont pas formées par la même provenance que celles du linceul.

Fondateur du centre romain d’étude du Linceul de Turin, Mgr Giulio RICCI montra qu’il existait sur le suaire quatre taches bien visibles qui sont en réalité deux grandes taches, pratiquement symétriques, visibles des deux côtés de la toile.

Elles proviennent de l’application, sur un visage ensanglanté, du suaire plié en deux sur son épaisseur, selon un axe vertical passant par le milieu des grands cotés.

C’est la face recto qui a été mise en contact alors que la face verso a été présentée à la vénération des fidèles.

L’origine de ces taches provient d’un liquide sortant du côté droit de la bouche.

Voici en résumé les conclusions des congrès de Cagliari (1990) et d’Oviedo (1994) :

1. Le suaire semble bien un linge mortuaire, posé sur le cadavre d’un homme adulte car le mécanisme de formation des taches est incompatible avec un mouvement respiratoire quelconque
2. La bouche de l’homme du suaire était fermée, le nez aplati et dévié vers la droite par la pression du linge.
3. Les écoulements constatés proviennent d’un œdème pulmonaire.
4. Le haut de la nuque présente des traces de saignement faites lorsque le corps était encore en vie et qui ont cessé, une heure environ avant le placement du suaire sur elles. A ce sujet, remarquons que la coulée frontale, visible sur le Linceul, ne l’est pas sur le Suaire car elle a eu lieu au moins six heures avant la mort et a donc eu le temps de se coaguler.



La tache n° 1, la plus importante, a eu lieu au moment du détachement du cadavre et de sa déposition sur le sol. Elle définit le contour extérieur du visage.



La tache n°2 a été provoquée par une main gauche qui, en maintenant les doigts repliés, poussa le nez du cadavre vers le haut. La toile appliquée sur le visage était , à ce moment-là, en épaisseur simple.

(voir dessin ci-contre)

Les taches n° 3 et 4 ont été provoquées par la même main gauche, le pouce appuyé sur l’aile droit du nez, le deuxième ou la troisième phalange des autres doigts bloquant l’aile gauche du nez pour empêcher que le sang ne coule. A ce moment, les taches ont été formées sur le côté extérieur de la deuxième partie du linge plié en deux.



Les trois dernières taches se sont formées environ une heure après la première, soit pendant le transport du corps vers la sépulture.





Une précision : pendant la formation des quatre taches, le Suaire est resté en place en entourant le côté gauche de la tête sans bouger car la situation relative entre le nez et le linge n’a pas varié.

En effet, il était attaché aux cheveux de la partie postérieure de la tête. Ceci se déduit d’une série de petites perforations visibles sur la toile.
Revenir en haut Aller en bas
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Lun 14 Fév 2011, 20:21

Très bien, alors pourquoi les tâches assez larges de la nuque n'apparaissent pas sur les cheveux du suaire de Turin, et alors même que les cheveux montrent au contraire un sang qui a coulé comme de l'eau sur une vitre, sans s'impregner dans le lin... alors qu'il s'est justement imprégné dans le lin de celui d'Oviédo. De plus, vous prenez pour acquis que l'homme du suaire avait une natte, alors que certains ont dit au contraire qu'il s'agissait d'un pli du tissu.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Lun 14 Fév 2011, 22:27

Mulder a écrit:
Très bien, alors pourquoi les tâches assez larges de la nuque n'apparaissent pas sur les cheveux du suaire de Turin, et alors même que les cheveux montrent au contraire un sang qui a coulé comme de l'eau sur une vitre, sans s'impregner dans le lin... alors qu'il s'est justement imprégné dans le lin de celui d'Oviédo. De plus, vous prenez pour acquis que l'homme du suaire avait une natte, alors que certains ont dit au contraire qu'il s'agissait d'un pli du tissu.



La forme sombre au centre ne peut en aucun cas être dû à un pli du tissu et d'ailleurs elle est en continuité avec les cheveux. Or, il s’agit là d’un détail jamais représenté sur une image du Christ et qui n’est connu que depuis le début du XX° siècle : en 1920 Gressman a montré qu’il s’agissait d’une coutume de l’antiquité fréquente chez les juifs et Daniel-Rops ce juif converti très érudit affirme que, sauf les jours de fête, les juifs portaient cette queue de cheval nattée et enroulée sous leur couvre-chef.

Maintenant, les taches de sang du suaire d'Oviedo correspondent en tout point avec le visage du linceul de turin



Dans le cas de Jésus, le visage étant ensanglanté, le suaire – celui d’Oviedo ? – a pu être mis sur la tête l'étude du suaire procure suffisamment d'indications pour suggérer qu'il a été en contact avec l'homme du Linceul pendant son supplice. à la descente de la croix, et durant le transport jusqu'au tombeau. Cette hypothèse accorderait tout sur le fait que le suaire aurait
absorbé le sang et le liquide encore frais, alors que celles du linceul seraient le résultat d'écoulement ultérieures mais de moindre importance. Il faut pas ignorer qu'il y a deux types d'écoulement sanguin, à savoir le veineux et l'artériel ce que nous distinguons au niveau de la tête de l'homme du linceul, alors que l'écoulement sanguin du suaire d'Oviédo, vient d'une
accumulation ayant écoulée par les narines du nez et de la bouche, favorisée lors de la descente de la croix et dans une moindre mesure lors du transport du cadavre vers le tombeau.

La disposition des taches montre que le suaire a été enlevé puis replacé sur le visage à cinq reprises, comme l'indiquent les cinq groupes de taches, en dégradé, retraçant les différentes stations de la mise au tombeau. Mais ultimement, il a été ôté avant que le crucifié ne soit mis dans le Linceul et mis à part, à une autre place, car sinon, il aurait fait obstacle à la formation de l'image. Le suaire présente de nombreux plis, clairement identifiés à la lumière rasante, qui correspondent à ceux que l'on obtient en plaçant une serviette autour d'une tête.
Revenir en haut Aller en bas
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 16:27

Vous n'avez pas répondu à la question, bien que vous ayez tout fait pour la noyer : où est le sang du suaire d'Oviédo qui a coulé à flots sur la nuque et que vous avez mentionné, y compris avec un croquis, sur le suaire de Turin ? Sur celui de Turin, on ne distingue qu'une petite coulée, et qu'elle soit veineuse ou artérielle, elle possède une impossibilité de taille, qui a été soulevée dès la publication des premiers résultats du STURP, en 1982, et notamment par Science et Vie : le sang a coulé sur les cheveux de l'arrière du crâne - et même sur ceux du côté - comme de l'eau sur une vitre.
C'est tout simplement impossible pour du sang : il aurait du s'étaler dans les cheveux, et couler au travers, sans donner la moindre image de coulée - ou tout au plus une trace diffuse.
De plus, le sang du suaire d'Oviédo s'étant au contraire étalé, il aurait du, si vraiment ce sang avait été en contact à partir du cadavre sur le suaire de Turin ultérieurement, se reporter, là aussi, de manière diffuse, car un linge qui imbibe le sang existant, ne l'enlève pas complètement, et des tâches auraient du subsister.
Or, il n'y en a aucune.
En résumé, le sang du suaire de Turin ne s'est pas étalé alors qu'il aurait du, et celui d'Oviédo s'est étalé mais ne l'a nullement refait sur le suaire de Turin, alors qu'il aurait du aussi.
Très embêtant pour les deux suaires...
Car ce défaut-là montre clairement que le sang du suaire de Turin a été rajouté par un faussaire - en tous cas pour celui du crâne. Et comme c'est le même que celui des blessures (AB), cela prouve que celui des blessures est également du à un truquage...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 16:31

Le voile d'Oviedo semble avoir été agrafé juste après la mort de Jésus.

Le Saint suaire semble avoir été utilisé plus tard, pour son ensevelissement. Or un cadavre ne saigne plus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 16:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Le voile d'Oviedo semble avoir été agrafé juste après la mort de Jésus.

Le Saint suaire semble avoir été utilisé plus tard, pour son ensevelissement. Or un cadavre ne saigne plus.

Le suaire devait être appliqué sur la tête du crucifié dès son trépas, car les juifs voyaient en cette exécution une abomination et la face devait être dissimulée, les marques d'agrafe, ces
petits trous perceptibles sur ce suaire, indiquent que cela fut fait.

Certaines artères importantes, peuvent continuer à laisser échapper du sang d'un cadavre, alors que les veines c'est le contraire. Le coup de lance post mortem le démontre, car les muscles
ne se contractant plus, fait en sorte que cette béante, laissa échapper une quantité importante de sang et de liquide séreux.
Revenir en haut Aller en bas
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 16:57

Et vous n'avez toujours pas répondu à ma question, vous continuez à tourner autour du pot, en essayant de la faire passer à la trappe. Donc je la repose : le sang a coulé sur les cheveux de l'arrière du crâne - et même sur ceux du côté - comme de l'eau sur une vitre.C'est tout simplement impossible pour du sang : il aurait du s'étaler dans les cheveux, et couler au travers, sans donner la moindre image de coulée - ou tout au plus une trace diffuse.
Comment expliquez-vous ce qui ne peut s'expliquer que par du sang rajouté par un faussaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 17:03

Tout dépend de la nature de la blessure et de la quantité de sang.

En voici la preuve :


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 17:12

Vous torturez vos amis pour avoir raison ? Je ne parlais pas d'une blessure sur de la peau, mais sur des cheveux. Alors je repose une 3ème fois la question : le sang a coulé sur les cheveux de l'arrière du crâne - et même sur ceux du côté - comme de l'eau sur une vitre.. C'est tout simplement impossible pour du sang : il aurait du s'étaler dans les cheveux, et couler au travers, sans donner la moindre image de coulée - ou tout au plus une trace diffuse.
Comment expliquez-vous une coulée de sang qui ne peut s'expliquer SUR DES CHEVEUX que par du sang rajouté par un faussaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 17:17

Mulder a écrit:
Vous torturez vos amis pour avoir raison ? Je ne parlais pas d'une blessure sur de la peau, mais sur des cheveux. Alors je repose une 3ème fois la question : le sang a coulé sur les cheveux de l'arrière du crâne - et même sur ceux du côté - comme de l'eau sur une vitre.. C'est tout simplement impossible pour du sang : il aurait du s'étaler dans les cheveux, et couler au travers, sans donner la moindre image de coulée - ou tout au plus une trace diffuse.
Comment expliquez-vous une coulée de sang qui ne peut s'expliquer SUR DES CHEVEUX que par du sang rajouté par un faussaire ?

On vous a répondu 10 fois ! Tout dépend de quelle blessure. Une veine est-elle percée ou non etc. Bref, votre remarque est débile ! Il existe des blessures très sanglantes et d'autre moins.




_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 17:30

Vous continuez de me montrer de la PEAU (peu importe qu'il soit mal rasé). Moi je vous parle de CHEVEUX, c'est-à-dire des poils longs et très fins, et je peux vous assurer que lorsque vous saignez du cuir chevelu - et ça m"est arrivé, j'en sais donc quelque chose - le sang s'impregne dans les cheveux et les colle dans une masse informe. Il ne se dessine aucune coulée quelconque. ce que l'on voit sur l'arrière et les côtés du crâne, c'est un faux grossier en matière de coulée de sang.
Ca jette un doute très sérieux sur les autres coulées...
Et en tous cas, ça prouve que le suaire est au moins à moitié faux pour ce qui est du sang... Et comme justement, c''est le même sang partout (AB), c'est que la sang est faux partout...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 17:47

Et je vous réponds que si vous avez saigné comme un porc (coupure du cuir chevelu), cela ne veut pas dire que toute blessure saigne autant. Piquez vous une aiguille dans le cuir chevelu, vous n'aurez pas les cheveux comme vous dites.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 18:32

Mulder a écrit:
Vous torturez vos amis pour avoir raison ? Je ne parlais pas d'une blessure sur de la peau, mais sur des cheveux. Alors je repose une 3ème fois la question : le sang a coulé sur les cheveux de l'arrière du crâne - et même sur ceux du côté - comme de l'eau sur une vitre.. C'est tout simplement impossible pour du sang : il aurait du s'étaler dans les cheveux, et couler au travers, sans donner la moindre image de coulée - ou tout au plus une trace diffuse.
Comment expliquez-vous une coulée de sang qui ne peut s'expliquer SUR DES CHEVEUX que par du sang rajouté par un faussaire ?

L'hypothèse fréquemment retenu, serait que le visage aurait été nettoyé avant de mettre le corps sur le linceul et probablement qu'un tissu aurait été utilisé à la nuque par celui qui devait
y mettre sa main lors du déplacement du corps, qui aurait enlevé en bonne partie le sang à cet endroit. Ce sont des hypothèses, mais très plausibles.
Revenir en haut Aller en bas
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 19:44

Vous ne répondez que par des hypothèses, qui sont non seulement des scénarios que vous inventez, car absolument rien dans aucun des quatre évangiles ne vient confirmer ce que vous affirmez, mais en plus, je le répète, le docteur Arnaud avance des arguments totalement farfelus, car le sang du cuir chevelu saigne abondamment, et encore une fois, je le répète, même s'il s'était agi de "piqures", le sang n'aurait pas coulé sur les cheveux, mais à l'intérieur, en s'imbibant au travers. Donc peu importe la quantité; c'est la fluidité dont je parle, et les cheveux ne sont pas une vitre : ce sont des cheveux, donc perméables, et aucunement avec la même texture qu'une vitre !
Donc je le répète, le fait que le sang ait coulé comme de l'eau sur une vitre sur l'arrière du crâne et les côtés de la tête, prouve qu'il y a été apposé par un faussaire. Et comme c'est le même partout (AB... merci les chercheurs catholiques qui l'ont découvert), toutes les coulées de sang sont sans doute de fausses coulées... très bien reportées. En tous cas, celles du crâne sont FAUSSES.
Ca, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 19:47

I don't want that

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 19:55

C'est tout ce qui reste en général à ceux qui ne trouvent pas d'arguments pour contester une vérité qui édrange...
Dormez bien.
Mais n'oubliez pas que la France entière est au courant pour les fausses coulées de sang du crâne depuis 1982, et notamment grâce à Science et Vie. Et vous voyez, même après 29 ans, on s'en rappelle. Car quand on se rend compte qu'un groupe de personne se paye votre tête, en vous faisant croire qu'un cadavre ou un crucifié a saigné en faisant couler son sang comme l'eau sur la vitre de sa cuisine - on laisse ce genre de cuisine aux amateurs de couleuvres, et on n'oublie pas... Au contraire, on est serein, car on sait que c'est un faux...
Mais que ça ne vous empêche pas de dormir...
En tous cas, ne vous étonnez plus que Science et Avenir ait autant de lecteurs qui les suivent...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 19:55

Mulder a écrit:
Vous ne répondez que par des hypothèses, qui sont non seulement des scénarios que vous inventez, car absolument rien dans aucun des quatre évangiles ne vient confirmer ce que vous affirmez, mais en plus, je le répète, le docteur Arnaud avance des arguments totalement farfelus, car le sang du cuir chevelu saigne abondamment, et encore une fois, je le répète, même s'il s'était agi de "piqures", le sang n'aurait pas coulé sur les cheveux, mais à l'intérieur, en s'imbibant au travers. Donc peu importe la quantité; c'est la fluidité dont je parle, et les cheveux ne sont pas une vitre : ce sont des cheveux, donc perméables, et aucunement avec la même texture qu'une vitre !
Donc je le répète, le fait que le sang ait coulé comme de l'eau sur une vitre sur l'arrière du crâne et les côtés de la tête, prouve qu'il y a été apposé par un faussaire. Et comme c'est le même partout (AB... merci les chercheurs catholiques qui l'ont découvert), toutes les coulées de sang sont sans doute de fausses coulées... très bien reportées. En tous cas, celles du crâne sont FAUSSES.
Ca, c'est sûr.

Les Évangiles ne sont pas des comptes-rendus scientifiques, ni des rapports médicaux-légaux... Laughing

Ce qui est sûr est que son visage a dû être nettoyé ainsi que la nuque, suffisamment du moins pour que le sang ainsi que le liquide organique du suaire d'Oviedo ne soit pas perceptible
sur le linceul. Nous pouvons même évoquer logiquement, que si la crucifixion avait pas eu lieu juste avant le couché de soleil débutant par ce fait le Shabbat, le corps aurait été totalement
lavé, comme cela se pratiquait avant la mise au tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
Mulder



Messages : 18
Inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 20:01

C'est incroyable, je parle chinois ou quoi ? Je ne parle pas des tâches de la nuque du suaire d'Oviédo, mais de celles du suaire de Turin, qui sont des coulées de sang invraisemblables. Donc je répète ma phrase à nouveau, tant qu'elle ne sera pas comprise : le fait que le sang ait coulé comme de l'eau sur une vitre sur l'arrière du crâne et les côtés de la tête, prouve qu'il y a été apposé par un faussaire. Et comme c'est le même partout (AB... merci les chercheurs catholiques qui l'ont découvert), toutes les coulées de sang sont sans doute de fausses coulées... très bien reportées. En tous cas, celles du crâne sont FAUSSES.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LE SUAIRE D'OVIEDO   Mar 15 Fév 2011, 20:08

Ecoutez Mulder, vous pompez l'air au gens. Vous n'avez qu'à vous piquer la tête avec des aiguilles pour voir ce qui se passe. I don't want that

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
LE SUAIRE D'OVIEDO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier sur le Saint Suaire
» Le Suaire de Turin:du Nouveau.....
» le Saint Suaire de Turin
» L'église reconnait l'authenticité du saint Suaire de Turin
» Ostension du Saint-Suaire de Turin au printemps 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: