DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Emmanuel75



Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Mer 09 Fév 2011, 23:44


Pour en revenir au topic, voici l'interview hier du Cardinal Barbarin sur RTL

http://www.rtl.fr/ecouter/invite-de-rtl-soir-mgr-barbarin-le-cardinal-archeveque-de-lyon-7658381930

Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 07:27

Dans la rubrique " La question du jour " ( p 5 ) , La Croix du mercredi 9 février 2011 donne la parole à Stephane Viville , chef de service au centre d'assistance médicale à la procréation ( AMP ) du CHU de Strasbourg .
Après avoir rappelé l'importance du débat éthique et psychologique , ce médecin explique son point de vue technique :
" Aujourd'hui , trois centres en France sont autorisés à faire du diagnostic préimplantatoire
( DPI ), mais seul celui de Clamart s'est lancé dans la double activité DPI - typage HLA
( NDLR : pour permettre la naissance d'un bébé-médicament ) . Pour notre part , nous n'avons pas souhaité le faire , parce que cela revient à engager les couples dans une procédure lourde et contraignante , avec des chances minimes d'arriver à la grossesse .
Cette technique suppose en effet un double tri embryonnaire : il faut sélectionner un embryon indemne de la maladie mais aussi " histo-compatible " pour que le sang de son cordon soit compatible sur le plan immunologique avec le frère ou la soeur malade .
Au final , les chances de réunir ces deux critères sont seulement de 3 sur 16 . Cela explique
pourquoi le nombre d'enfants soignés grâce à cette technique reste aujourd'hui très faible dans le monde . " " recueilli par Pierre Bienvault " .

Traduction pour le cave que je suis : " Halte aux apprentis-sorciers ! " .
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 08:38

[quote="adamev"]

Citation :
- chosification de la vie humaine : il a fallu concevoir de nombreux embryons pour que naisse celui prénommé « Notre espoir ». Comment justifier le tri et la destruction de tant d’êtres humains, au motif qu’ils n’étaient pas immunologiquement « compatibles » avec leurs aînés ?

Combien la nature fait-elle avorter d'embryons chaque jour?



Si c'est la nature, c'est la nature; il n'y a pas à la copier nécessairement; nous ne sommes pas des animaux; ou bien alors, parce qu'un requin bouffe les poissons, parce qu'un léopard déchire une gazelle, etc., l'homme doit lui aussi agir en prédateur?
Non, la nature n'est pas un modèle d'éthique pour l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 11:11

Sur la prière, je voudrais dire (et je me fais fort de prouver que cela a un rapport avec le bébé-médicament) que ce mot n'existe dans la Bible hébraïque que pour signifier la supplication. Mais il y a autre chose dans ce que vous entendez par "prière": la louange et l'offrande.
La louange, c'est un débordement du coeur comme lorsqu'on dit sincèrement (mais le cas est rare) "merci"; et l'offrande c'est quand on offre sa journée, son temps, ce que l'on va faire, parce que cet acte d'offrande est le propre de l'acte de foi.
C'est seulement si l'on mélange dans sa prière la supplication et l'offrande qu'il y a un risque de désenchantement (Heidegger) ou de ressentiment (Nietzsche) ou de frustration (Freud).
Et le bébé-médicament ? Quel théologien peut affirmer que Dieu ne peut pas accepter de répondre par ce bébé à la supplication d'un parent qui demande de guérir son enfant ? Mais ce n'est probablement pas le cas ici, son nom turc laisse entendre qu'il n'est pas la réponse à une prière chrétienne. D'autre part, même si ses parents étaient chrétiens, le théologien a le droit d'avoir un avis différent de Dieu et donc de ne pas encourager les parents chrétiens a faire ce type de prière, mais plutôt de recourir à l'offrande, comme Jésus offre ses souffrances car elles portent le péché des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Lheureux



Masculin Messages : 931
Inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 18:21

Emmanuel75 a écrit:

Pour en revenir au topic, voici l'interview hier du Cardinal Barbarin sur RTL

http://www.rtl.fr/ecouter/invite-de-rtl-soir-mgr-barbarin-le-cardinal-archeveque-de-lyon-7658381930



Pour moi cette affaire de bébé médiacament c'est simplement un test balancé dans les médias pour vcir la réaction de l'opinion publique.
Ce n'est pas le bébé qui sert de médiacament mais son cordon , ce qui n'est pas grave si les parents voulaient vraiment un deuxième enfant mais qui est plus problèmatique s'ils ont fait le deuxième uniquement dans le but de guérir le premier.
Je pense que Barbarin , plutot que de se préoccuper de savoir si un embryon est un être vivant , devrait plutot se pencher sur le cas des bébés éprouvettes..
Revenir en haut Aller en bas
http://pyramide.franceserv.com
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 18:53

scholasate a écrit:
Sur la prière, je voudrais dire (et je me fais fort de prouver que cela a un rapport avec le bébé-médicament) que ce mot n'existe dans la Bible hébraïque que pour signifier la supplication. Mais il y a autre chose dans ce que vous entendez par "prière": la louange et l'offrande.
La louange, c'est un débordement du coeur comme lorsqu'on dit sincèrement (mais le cas est rare) "merci"; et l'offrande c'est quand on offre sa journée, son temps, ce que l'on va faire, parce que cet acte d'offrande est le propre de l'acte de foi.
C'est seulement si l'on mélange dans sa prière la supplication et l'offrande qu'il y a un risque de désenchantement (Heidegger) ou de ressentiment (Nietzsche) ou de frustration (Freud).
Et le bébé-médicament ? Quel théologien peut affirmer que Dieu ne peut pas accepter de répondre par ce bébé à la supplication d'un parent qui demande de guérir son enfant ? Mais ce n'est probablement pas le cas ici, son nom turc laisse entendre qu'il n'est pas la réponse à une prière chrétienne. D'autre part, même si ses parents étaient chrétiens, le théologien a le droit d'avoir un avis différent de Dieu et donc de ne pas encourager les parents chrétiens a faire ce type de prière, mais plutôt de recourir à l'offrande, comme Jésus offre ses souffrances car elles portent le péché des autres.


Dieu pourrait donc être selon vous, en quelque sorte, le Transgresseur de sa propre Loi, et les parents de ce bébé, les fidèles et saints serviteurs de celle-ci, par leur prière d'offrande liée aux souffrances de leur bébé, pour le bien des âmes ?

Permettez-moi de trouver plus vraisemblable la deuxième partie de votre supputation...

Car en dehors de la grave question (pour laquelle devrait s'appliquer le principe de précaution) de savoir si Dieu a instantanément insufflé ou pas une âme spirituelle et éternelle aux 27 embryons "fabriqués" pour parvenir à donner naissance au « bébé-médicament » du Professeur Frydman, c'est aussi celle du risque de sélection génétique future généralisée, d'eugénisme, qui est posée ici, avec la marchandisation que cela pourrait impliquer comme l'a relevé plus haut Lheureux.


Dieu ne peut donc pas selon moi soutenir cette idée de tolérer un mal général pour toute la société (dont la gravité reste à définir selon que l'on soit ou non croyant, sans compter les dérives futures d'eugénisme mercantile), en vue du seul bien d'une famille et de la santé d'un seul bébé... En plus, cette technique a déjà échoué auparavant pour 10 familles...

Comme le dit Arnaud, la boîte de Pandore est bel et bien ouverte !







Dernière édition par Emmanuel75 le Jeu 10 Fév 2011, 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 19:10

Lheureux a écrit:
Emmanuel75 a écrit:

Pour en revenir au topic, voici l'interview hier du Cardinal Barbarin sur RTL

http://www.rtl.fr/ecouter/invite-de-rtl-soir-mgr-barbarin-le-cardinal-archeveque-de-lyon-7658381930


Pour moi cette affaire de bébé médiacament c'est simplement un test balancé dans les médias pour vcir la réaction de l'opinion publique.
Ce n'est pas le bébé qui sert de médiacament mais son cordon , ce qui n'est pas grave si les parents voulaient vraiment un deuxième enfant mais qui est plus problèmatique s'ils ont fait le deuxième uniquement dans le but de guérir le premier.
Je pense que Barbarin , plutot que de se préoccuper de savoir si un embryon est un être vivant , devrait plutot se pencher sur le cas des bébés éprouvettes..

C'est vrai, c'est ce qu'on appelle un "ballon d'essai" dans le jargon des communicants...

De plus, cette annonce de la naissance du premier « bébé-médicament » français, coïncide avec le débat parlementaire sur la loi de bioéthique.

En "sentimentalisant" cet acte bio-médical supposé sauver la vie d'un enfant aîné, des chercheurs militants et certains labos, veulent influencer l'opinion des députés avec l'opinion publique... Mais le comble, ce qui n'est pas précisé, c'est qu'il y a peu de chances qu'ils parviennent à sauver cet enfant grâce au cordon ombilical de ce "bébé-éprouvette-médicament"...

Concernant les bébés éprouvettes l'Eglise catholique s'en est beaucoup préoccupée : elle condamne même en soi cette technique, refusant une manipulation inconsidérée du vivant et posant le problème des embryons surnuméraires.


Revenir en haut Aller en bas
Lheureux



Masculin Messages : 931
Inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 19:15

Pour la petite histoire , ma grand mère élevait des poules. Celles ci pondaient puis couvaient leurs oeufs.
Le progrès aidant , les couveuses artificielles sont arrivées sur le marché et ma grand mère a fait couver les oeufs par un courant d'air chaud.
Résultat , les poules qui naissaient de couveuses artificielles n'éprouvaient plus le besoin de couver leur oeufs une fois devenues adultes.
En une génération , l'instinct de couver avait disparu !
Il doit y avoir un programme dans le vivant qui sent la poule sur l'oeuf ... et quand ce programme n'est pas activé , l'instinct se perd.
Le vivant est beaucoup plus sensible que ce que l'on croit aux manipulations de laboratoire.
Ainsi , du sperme obtenu par masturbation puis congelé et décongelé par la suite pour rejoindre un ovule sous un microscope n'aura peut être pas le même comportement sexuel plus tard. Est ce qu'une étude a été faite sur le comportement sexuel des bébés nés il y a plus de 20 ans grace à la science ?
Revenir en haut Aller en bas
http://pyramide.franceserv.com
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 19:42


Intéressant votre témoignage... :filet:

En effet, je pense que les chercheurs se sont laissés grisés par leurs bio-techniques médicales et leur pouvoir sur le vivant...

Dès que leur technique a été au point (années 80), ils ont voulu l'appliquer, sans se soucier suffisamment des éventuelles conséquences futures subtiles de leurs prouesses bio-médicales sur les bébés éprouvettes...



Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 20:14

Lheureux a écrit:
Pour la petite histoire , ma grand mère élevait des poules. Celles ci pondaient puis couvaient leurs oeufs.
Le progrès aidant , les couveuses artificielles sont arrivées sur le marché et ma grand mère a fait couver les oeufs par un courant d'air chaud.
Résultat , les poules qui naissaient de couveuses artificielles n'éprouvaient plus le besoin de couver leur oeufs une fois devenues adultes.
En une génération , l'instinct de couver avait disparu !
Il doit y avoir un programme dans le vivant qui sent la poule sur l'oeuf ... et quand ce programme n'est pas activé , l'instinct se perd.
Le vivant est beaucoup plus sensible que ce que l'on croit aux manipulations de laboratoire.
Ainsi , du sperme obtenu par masturbation puis congelé et décongelé par la suite pour rejoindre un ovule sous un microscope n'aura peut être pas le même comportement sexuel plus tard. Est ce qu'une étude a été faite sur le comportement sexuel des bébés nés il y a plus de 20 ans grace à la science ?

Oui, c'est intéressant;
Il faudrait approfondir cette question, de même que l'influence de la contraception chimique sur le comportement sexuel des hommes et des femmes (partenaires multiples, vagabondage, avortements etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Lheureux



Masculin Messages : 931
Inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 20:41

La science a deux visages .... la vitrine publicitaire pour le bien de l'humanité et une réalité financière beaucoup plus terre à terre qui n'en a absolument rien à foutre des questions de morale.
Maintenant , en ce qui concerne le comportement sexuel déviant des hommes et des femmes , il existe depuis la nuit des temps. A Pompéi on a même retiré de la vue du public certaines mosaiques zoophiles.
Tu auras beau t'offusquer , cela n'y changera rien.
Tu n'empécheras pas ceux qui veulent s'enculer de le faire .. ni ceux qui veulent pratiquer la sodomie avec leur femme ou leur maitresse.
Chacun fait ce qu'il veut avec son esprit et avec son corps. Personnellement tout ce qui concerne la sexualité entre deux adultes consentants , je met un mouchoir dessus.
Il y a longtemps que j'ai compris la phrase : Chacun de nous veut améliorer le monde et effectivement nous le pourrions si seulement nous commençions par nous améliorer nous même.
Revenir en haut Aller en bas
http://pyramide.franceserv.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 20:49

et vous quand est-ce que vous vous améliorez pcq là c'est limite intolérable
Revenir en haut Aller en bas
Lheureux



Masculin Messages : 931
Inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 20:55

Qu'est ce qui est intolérable ? la description d'une réalité que tu ne veux pas voir ?
Revenir en haut Aller en bas
http://pyramide.franceserv.com
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 20:59

C'est le reflet de la réalité de votre âme plutôt What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 21:00

Lheureux a écrit:
Qu'est ce qui est intolérable ? la description d'une réalité que tu ne veux pas voir ?
je vois la réalité mais je prie pour un monde meilleur :bougie:
Revenir en haut Aller en bas
Lheureux



Masculin Messages : 931
Inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Jeu 10 Fév 2011, 22:46

julia a écrit:
C'est le reflet de la réalité de votre âme plutôt What a Face

Sur terre , la réalité physique est la même pour tous , c'est ce qui permet justement de vivre ensemble. On est tous comme des joueurs connectés au même jeu vidéo ... ceci dit ,au bout de chaque ligne téléphonique , il y a un univers différent.
Mes mots sont parfois cru mais vont droit au but ! Je n'ai pas le temps de parler par sous entendus ou de tourner autour du pot !
Désolé pour ceux que j'ai choqué mais il existe certaines réalités qu'il faut connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
http://pyramide.franceserv.com
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Ven 11 Fév 2011, 07:09

Bien sûr . Mais c'est un des buts des philosophies et des religions de changer ces réalités ou tout au moins d'en atténuer les effets trop pervers ( ce dernier terme suppose déjà une philosophie ou une religion ) .

Pour en revenir au topic , La Croix du mercredi 9 février 2011 ( p. 5 ) titre : " La loi de bioéthique ne devrait plus être réexaminée tous les cinq ans " , avec deux sous-titres :

" C'est l'une des nouveautés du projet de loi débattu depuis hier à l'Assemblée . Mais certains redoutent qu'à l'avenir la réflexion bioéthique ne passe aux oubliettes ." et

" Il est primordial que le débat public soit régulièrement lancé au Parlement , seule manière d'associer les citoyens , de garantir une pluralité de points de vue et de demander des comptes ." .

Je pense aussi que la publicité donnée au " bébé-médicament " était une manière habile de détourner l'attention du public pour imposer l' interdiction de réexaminer régulièrement les lois de bioéthique .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Ven 11 Fév 2011, 10:56

Cette technique de révision de la loi bioéthique est imparable. Elle ne peut que faire évoluer les choses vers plus de laxisme au fur et à mesure que les anciens repère s'émoussent.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lheureux



Masculin Messages : 931
Inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?   Ven 11 Fév 2011, 17:59

Le choix d'un titre volontairement trompeur par les médias n'est jamais anodin.
Ils auraient pu titrer "Nouvelle thérapie en cours grâce au sang de cordon ombilical" ou "Un enfant malade peut-être guéri grâce au cordon ombilical de son frère ? "
Le choix bébé médicament est une manière de faire croire que le bébé est un médicament avant d'être un homme.
Sur un autre sujet qui me tient à coeur , on a pu lire dans le monde :

Pyramide de Kheops : un architecte français fait part d'une nouvelle découverte



http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/01/27/pyramide-de-kheops-un-architecte-francais-fait-part-d-une-nouvelle-decouverte_1471671_3244.html

C'est une information mensongère qui vise à faire passer une simple supposition pour une découverte. Ils auraient du titrer

Pyramide de Kheops : un architecte français fait part d'une nouvelle hypothèse

ou

Pyramide de Kheops : un architecte français fait part d'une nouvelle théorie.

Résultat , plein de gens m'ont appelés pour me signaler les élucubrations d'Houdin comme une nouvelle découverte.


A quand un bureau de vérification des titres :-)
Revenir en haut Aller en bas
http://pyramide.franceserv.com
 
Le "bébé médicament" : il n'y a que moi que cela perturbe, ou bien ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bébé médicament
» Angoisse ( pour rien de grave ) et conseil de médicament :).
» Un médicament surveillé depuis 1995 suicide
» Médicament pour le glioblastome
» Le bébé-médicament

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: