DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un moment de lecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
nicolas



Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Jeu 24 Mar 2011, 16:02



L’assurance devant DIEU

En agissant ainsi, nous reconnaîtrons que nous appartenons à la Vérité, et devant DIEU nous aurons le coeur en paix ;
notre coeur aurait beau nous accuser, DIEU est plus grand que notre coeur, et il connaît toutes choses.
Mes bien-aimés, si notre coeur ne nous accuse pas, nous nous tenons avec assurance devant DIEU.
Tout ce que nous demandons à DIEU, il nous l'accorde, parce que nous sommes fidèles à ses commandements, et que nous faisons ce qui lui plaît.
Or, voici son commandement : avoir foi en son FILS, JÉSUS CHRIST, et nous aimer les uns les autres comme il nous l'a commandé.
Et celui qui est fidèle à ses commandements demeure en DIEU, et DIEU en lui ; et nous reconnaissons qu'il demeure en nous, puisqu’il nous a donné son ESPRIT.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Première lettre de Saint Jean 3 : 19à24

















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Ven 25 Mar 2011, 13:31



La Puissance de la Bonne Nouvelle

En effet, je n'ai pas honte d'être au service de l'Évangile, car il est la Puissance de DIEU pour le salut de tout homme qui est devenu croyant, d'abord le Juif, et aussi le païen.
Cet Évangile révèle la justice de DIEU qui sauve par la foi, du commencement à la fin, comme le dit l'Écriture : C’est par la foi que le juste vivra.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 1 : 16et17


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Sam 26 Mar 2011, 14:37



Le bonheur d’être pardonné

Heureux l'homme dont la faute est enlevée, et le péché remis !
Heureux l'homme dont le SEIGNEUR ne retient pas l'offense, dont l'esprit est sans fraude !
Je me taisais et mes forces s'épuisaient à gémir tout le jour :
ta main, le jour et la nuit, pesait sur moi ; ma vigueur se desséchait comme l'herbe en été.
Je t'ai fait connaître ma faute, je n'ai pas caché mes torts. J'ai dit : « Je rendrai grâce au SEIGNEUR en confessant mes péchés. » Et toi, tu as enlevé l'offense de ma faute.
Ainsi chacun des tiens te priera aux heures décisives ; même les eaux qui débordent ne peuvent l'atteindre.
Tu es un refuge pour moi, mon abri dans la détresse ; de chants de délivrance, tu m'as entouré.
« Je vais t'instruire, te montrer la route à suivre, te conseiller, veiller sur toi.
N'imite pas les mules et les chevaux qui ne comprennent pas, qu'il faut mater par la bride et le mors, et rien ne t'arrivera. »
Pour le méchant, douleurs sans nombre ; mais l'Amour du SEIGNEUR entourera ceux qui comptent sur lui.
Que le SEIGNEUR soit votre joie ! Exultez, hommes justes ! Hommes droits, chantez votre allégresse !

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Psaume 31 (32)















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Dim 27 Mar 2011, 15:07



Courir vers le but

Certes, je ne suis pas encore arrivé, je ne suis pas encore au bout, mais je poursuis ma course pour saisir tout cela, comme j'ai moi-même été saisi par le CHRIST JÉSUS.
Frères, je ne pense pas l'avoir déjà saisi. Une seule chose compte : oubliant ce qui est en arrière, et lancé vers l'avant,
je cours vers le but pour remporter le prix auquel DIEU nous appelle là-haut dans le CHRIST JÉSUS.
Nous tous qui sommes adultes dans la foi, nous devons tendre dans cette direction ; et, si vous tendez dans une autre direction, DIEU vous révélera le vrai but.
En tout cas, étant donné le point que nous avons déjà atteint, restons dans la même ligne.
Frères, prenez-moi tous pour modèle, et regardez bien ceux qui vivent selon l'exemple que nous vous donnons.
Car je vous l'ai souvent dit, et maintenant je le redis en pleurant : beaucoup de gens vivent en ennemis de la Croix du CHRIST.
Ils vont tous à leur perte. Leur dieu, c'est leur ventre, et ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte ; ils ne tendent que vers les choses de la terre.
Mais nous, nous sommes citoyens des Cieux ; c'est à ce titre que nous attendons comme SAUVEUR le SEIGNEUR JÉSUS CHRIST,
lui qui transformera nos pauvres corps à l'image de son Corps Glorieux, avec la Puissance qui le rend capable aussi de tout dominer.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Philippiens 3 : 12à21









Soif de DIEU

Chrétiens confirmés ou catéchumènes, laissons monter en nous la soif de DIEU.
Lui seul peut l’apaiser par le Don de son ESPRIT, « source jaillissante pour la Vie Éternelle »,
qui fait de nous des « adorateurs en Esprit et Vérité ».
N’est-ce pas lui qui ne cesse de murmurer en nos cœurs : « ABBA-PÈRE » ; lui qui, en nous, intercède selon le désir de DIEU ?


Lu sur Prions en Église Mars 2011, Dimanche 27 Mars 2011








Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Lun 28 Mar 2011, 13:45



La vie et la foi des Thessaloniciens

A tout instant, nous rendons grâce à DIEU à cause de vous tous, en faisant mention de vous dans nos prières.
Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST, en présence de DIEU notre PÈRE.
Nous le savons, frères bien-aimés de DIEU, vous avez été choisis par lui.
En effet, notre annonce de l'Évangile chez vous n'a pas été simple Parole, mais Puissance, action de l'ESPRIT SAINT, certitude absolue : vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien.
Et vous, vous avez commencé à nous imiter, nous et le SEIGNEUR, en accueillant la Parole au milieu de bien des épreuves avec la joie de l'ESPRIT SAINT.
Ainsi vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et de toute la Grèce.
Et ce n'est pas seulement en Macédoine et dans toute la Grèce qu'à partir de chez vous la Parole du SEIGNEUR a retenti, mais la nouvelle de votre foi en DIEU s'est si bien répandue partout que nous n'avons plus rien à en dire.
En effet, quand les gens parlent de nous, ils racontent l'accueil que vous nous avez fait ; ils disent comment vous vous êtes convertis à DIEU en vous détournant des idoles, afin de servir le DIEU Vivant et Véritable,
et afin d'attendre des Cieux son FILS qu'il a ressuscité d'entre les morts, JÉSUS, qui nous délivre de la colère qui vient.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Première lettre de Saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 1 : 2à10

















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mar 29 Mar 2011, 13:48



Pardonner au coupable

Si quelqu'un cause de la contrariété, ce n'est pas à moi qu'il la cause, mais pour une part, sans vouloir exagérer, c'est à vous tous.
Pour un tel individu, la sanction infligée par la majorité doit suffire,
si bien qu'au contraire vous devez plutôt lui faire grâce et le réconforter, pour éviter que cet homme soit englouti par un excès de contrariété.
Je vous exhorte donc à opter pour l'amour.
Car en vous écrivant, je voulais vérifier si votre obéissance était totale.
Si vous faites grâce, moi aussi ; et moi, quand j'ai fait grâce, si je l'ai fait c'était à cause de vous sous le regard du CHRIST,
pour ne pas nous laisser vaincre par Satan, dont nous connaissons bien les intentions.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Deuxième lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 2 : 5à11


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mer 30 Mar 2011, 13:48



JÉSUS mène la Loi à son accomplissement

Quant à ceux qui se réclament de l'obéissance à la Loi de Moïse, ils sont tous atteints par la malédiction dont parle l'Écriture quand elle dit : Maudit soit celui qui ne s'attache pas à mettre en pratique tout ce qui est écrit dans le livre de la Loi. Il est d'ailleurs clair que par la Loi personne ne devient juste auprès de DIEU, puisque l'Écriture dit : C'est par la foi que le juste vivra.
La Loi, c'est tout autre chose que la foi, puisque la Loi dit : Celui qui met en pratique les commandements vivra à cause d'eux.
Quant à cette malédiction de la Loi, c'est le CHRIST qui nous en a rachetés en devenant objet de malédiction, pour nous sauver, car l'Écriture déclare : Maudit soit celui qui est pendu au bois du supplice.
C'était pour que la bénédiction d'Abraham s'étende aux nations païennes dans le CHRIST JÉSUS, et qu'ainsi nous recevions, grâce à la foi, l'ESPRIT promis par DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 3 : 10à14


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Jeu 31 Mar 2011, 13:44



Les Juifs et les non-Juifs sont sauvés par la foi

Nous, nous sommes Juifs de naissance, nous ne sommes pas de ces pécheurs que sont les païens ;
cependant nous le savons bien, ce n'est pas en observant la Loi que l'homme devient juste devant DIEU, mais seulement par la foi en JÉSUS CHRIST ; c'est pourquoi nous avons cru en JÉSUS CHRIST pour devenir des justes par la foi au CHRIST, mais non par la pratique de la Loi de Moïse, car personne ne devient juste en pratiquant la Loi.
S'il était vrai qu'en cherchant à être des justes grâce au CHRIST, nous serions redevenus nous aussi des pécheurs, alors le CHRIST serait au service du péché. Il n'en est rien, bien sûr !
Au contraire, si je revenais à la Loi que j'ai rejetée, c'est alors que je me mettrais dans la désobéissance.
Grâce à la Loi (qui a fait mourir le CHRIST) j'ai cessé de vivre pour la Loi afin de vivre pour DIEU. Avec le CHRIST, je suis fixé à la croix :
je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le CHRIST qui vit en moi. Ma vie aujourd'hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au FILS de DIEU qui m'a aimé et qui s'est livré pour moi.
Il n'est pas question pour moi de rejeter la grâce de DIEU. En effet, si c'était par la Loi qu'on devient juste, alors le CHRIST serait mort pour rien.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 2 : 15à21


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Ven 01 Avr 2011, 13:31



L’amour

J'aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de DIEU, et toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien.
J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien.
L'amour prend patience ; l'amour rend service ; l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil ;
il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'emporte pas ; il n'entretient pas de rancune ;
il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
L'amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de DIEU disparaîtra.
En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.
Quand viendra l'achèvement, ce qui est partiel disparaîtra.
Quand j'étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j'ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant.
Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai vraiment, comme DIEU m'a connu.
Ce qui demeure aujourd'hui, c'est la foi, l'espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c'est la charité.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Première lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 13 : 1à13
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Sam 02 Avr 2011, 14:44



La prière de Paul pour les Chrétiens de Philippes

Je rends toujours grâce à mon DIEU quand je fais mention de vous :
chaque fois que je prie pour vous tous, c'est toujours avec joie, à cause de ce que vous avez fait pour l'Évangile en communion avec moi,
depuis le premier jour jusqu'à maintenant.
Et puisque DIEU a si bien commencé chez vous son travail, je suis persuadé qu'il le continuera jusqu'à son achèvement au jour où viendra le CHRIST JÉSUS.
Il est donc juste que j'aie de telles dispositions à votre égard, car je vous porte dans mon coeur, puisque vous communiez tous à la grâce qui m'est faite de justifier et d'affermir l'annonce de l'Évangile jusque dans ma prison.
Oui, DIEU est témoin de mon attachement pour vous tous dans la tendresse du CHRIST JÉSUS.
Et, dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance
qui vous feront discerner ce qui est plus important. Ainsi, dans la droiture, vous marcherez sans trébucher vers le jour du CHRIST ;
et vous aurez en plénitude la justice obtenue grâce à JÉSUS CHRIST, pour la Gloire et la Louange de DIEU.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Philippiens 1 : 3à11


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Dim 03 Avr 2011, 14:53



Ceux qui ont vu la Gloire du CHRIST

En effet, pour vous faire connaître la Puissance et la venue de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST, nous n'avons pas eu recours aux inventions des récits mythologiques, mais nous l'avons contemplé lui-même dans sa grandeur.
Car il a reçu du PÈRE l'Honneur et la Gloire quand est venue sur lui, de la Gloire Rayonnante de DIEU, une Voix qui disait : Celui-ci est mon FILS Bien-Aimé, en lui j'ai mis tout mon Amour.
Cette Voix venant du Ciel, nous l'avons entendue nous-mêmes quand nous étions avec lui sur la Montagne Sainte.
Et ainsi se confirme pour nous la Parole des Prophètes ; vous avez raison de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans l'obscurité jusqu'à ce que paraisse le jour et que l'étoile du matin se lève dans vos coeurs.
Car vous savez cette chose essentielle : pour aucune prophétie de l'Écriture il ne peut y avoir d'interprétation individuelle,
puisque ce n'est jamais la volonté d'un homme qui a porté une prophétie : c'est portés par l'ESPRIT SAINT que des hommes ont parlé de la part de DIEU.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Deuxième lettre de Saint Pierre Apôtre 1 : 16à21

















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Lun 04 Avr 2011, 14:38



Paul appelle Agrippa à croire

Il en était là de sa défense, quand Festus lui cria : « Tu es fou, Paul ! Avec toutes tes études, tu tournes à la folie ! »
Mais Paul répliqua : « Je ne suis pas fou, Excellence ! Mais je parle un Langage de Vérité et de bon sens.
Le roi, à qui je m'adresse en toute confiance, est au courant de ces événements ; je suis convaincu qu'aucun d'eux ne lui a échappé, car ce n'est pas arrivé dans un coin perdu.
Roi Agrippa, crois-tu aux Prophètes ? Oui, je sais que tu y crois. »
Agrippa dit alors à Paul : « Encore un peu, et tu vas me persuader que tu as fait un chrétien ! »
Paul répliqua : « Encore un peu ou encore beaucoup, je voudrais prier DIEU pour que non seulement toi, mais encore tous ceux qui m'écoutent aujourd'hui, deviennent exactement ce que je suis ... sauf les chaînes que voici ! »
Le roi se leva, ainsi que le gouverneur, Bérénice, et ceux qui étaient avec eux.
En se retirant, ils se disaient entre eux : « Cet homme ne fait rien qui mérite la mort ou la prison. »
Et Agrippa dit à Festus : « Cet homme aurait pu être relâché, s'il n'en avait pas appelé à l'empereur. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Livre des Actes des Apôtres 26 : 24à32









Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 6 : 10








Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mar 05 Avr 2011, 13:42



Les bienfaits que DIEU nous a accordés en CHRIST

Béni soit DIEU, le PÈRE de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST.Dans les Cieux, il nous a comblés de sa bénédiction spirituelle en JÉSUS CHRIST.
En lui, il nous a choisis avant la création du monde, pour que nous soyons, dans l'Amour, Saints et irréprochables sous son regard.
Il nous a d'avance destinés à devenir pour lui des fils par JÉSUS CHRIST : voilà ce qu'il a voulu dans sa bienveillance,
à la Louange de sa Gloire, de cette grâce dont il nous a comblés en son FILS Bien-Aimé,
qui nous obtient par son Sang la Rédemption, le Pardon de nos Fautes.Elle est inépuisable, la grâce
par laquelle DIEU nous a remplis de sagesse et d'intelligence
en nous dévoilant le mystère de sa volonté, de ce qu'il prévoyait dans le CHRIST pour le moment où les temps seraient accomplis ; dans sa bienveillance,
il projetait de saisir l'univers entier, ce qui est au ciel et ce qui est sur la terre, en réunissant tout sous un seul chef, le CHRIST.
En lui, DIEU nous a d'avance destinés à devenir son peuple ; car lui, qui réalise tout ce qu'il a décidé,
il a voulu que nous soyons ceux qui d'avance avaient espéré dans le CHRIST, à la Louange de sa Gloire.
Dans le CHRIST, vous aussi, vous avez écouté la Parole de Vérité, la Bonne Nouvelle de votre salut ; en lui, devenus des croyants, vous avez reçu la marque de l'ESPRIT SAINT.Et l'ESPRIT que DIEU avait promis,
c'est la première avance qu'il nous a faite sur l'héritage dont nous prendrons possession au jour de la délivrance finale, à la Louange de sa Gloire.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Ephésiens 1 : 3à14


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mer 06 Avr 2011, 14:02



La Vie Eternelle

Je vous ai écrit tout cela pour vous faire savoir que vous avez la Vie Éternelle, vous qui mettez votre foi dans le Nom du FILS de DIEU.
Ce qui nous donne de l'assurance devant DIEU, c’est qu'il nous écoute quand nous faisons une demande conforme à sa volonté.
Et, puisque nous savons qu'il écoute toutes nos demandes, nous savons aussi que nous possédons ce que nous lui avons demandé.
Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne conduit pas à la mort, il priera, et DIEU rendra la Vie au pécheur, puisque son péché ne conduit pas à la mort.Il y a un péché qui conduit à la mort, ce n'est pas pour celui-là que je dis de prier.
Tout ce qui nous oppose à DIEU est péché, mais il y a des péchés qui ne conduisent pas à la mort.
Nous le savons : l’homme qui est né de DIEU ne commet pas le péché ; le FILS qui est né de DIEU le protège et le Mauvais ne peut pas l'atteindre.
Nous savons que nous appartenons à DIEU, alors que le monde entier est dominé par le Mauvais.
Nous savons aussi que le FILS de DIEU est venu nous donner l'intelligence pour nous faire connaître Celui qui est vrai,et nous sommes en Celui qui est vrai,dans son FILS JÉSUS CHRIST.C'est lui qui est le DIEU vrai, et la Vie Éternelle.
Mes petits enfants, prenez garde de ne pas vous mettre au service du mensonge.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Première lettre de Saint Jean 5 : 13à21



















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Jeu 07 Avr 2011, 13:11



Le témoignage rendu au sujet de JÉSUS CHRIST

C'est lui, JÉSUS CHRIST, qui est venu par l'Eau et par le Sang : pas seulement l'Eau, mais l'Eau et le Sang.Et celui qui rend témoignage, c'est l'ESPRIT, car l'ESPRIT est la Vérité.
Ils sont trois qui rendent témoignage,
l'ESPRIT, l'Eau et le Sang, et tous les Trois se rejoignent en un seul témoignage.
Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; or, le témoignage de DIEU a plus de valeur, et le témoignage de DIEU, c'est celui qu'il rend à son FILS.
Celui qui met sa foi dans le FILS de DIEU possède en lui-même ce témoignage.Celui qui ne croit pas DIEU, celui-là fait de DIEU un menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que DIEU rend à son FILS.
Et ce témoignage, le voici : DIEU nous a donné la Vie Éternelle, et cette Vie est dans son FILS.
Celui qui a le FILS possède la Vie ; celui qui n'a pas le FILS de DIEU ne possède pas la Vie.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Première lettre de Saint Jean 5 : 6à12

















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Ven 08 Avr 2011, 16:44



Saint Paul parle de son oeuvre

Alors, roi Agrippa, je n'ai pas voulu résister à la vision que j'avais reçue du ciel.
J'ai parlé aux gens de Damas d'abord, puis à ceux de Jérusalem, à tout le pays de Judée et aux nations païennes ; je les exhortais à se convertir et à se tourner vers DIEU, en menant une vie qui exprime leur conversion.
Voilà pourquoi les Juifs se sont emparés de moi dans le Temple, et ils essayaient de me tuer.
Mais DIEU m'a envoyé du secours, si bien que j'ai tenu bon jusqu'à ce jour pour rendre témoignage devant petits et grands. Je ne disais rien d'autre que ce qui avait été prédit par les Prophètes et par Moïse,
à savoir que le MESSIE devait souffrir, et qu'il devait ressusciter le premier d'entre les morts pour annoncer la Lumière à notre peuple et aux nations païennes.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Livre des Actes des Apôtres 26 : 19à23














Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Sam 09 Avr 2011, 14:38



La Parole du SEIGNEUR dans un monde corrompu

SEIGNEUR, au secours ! Il n'y a plus de fidèle ! La loyauté a disparu chez les hommes.
Entre eux la parole est mensonge, coeur double, lèvres menteuses.
Que le SEIGNEUR supprime ces lèvres menteuses, cette langue qui parle insolemment,
ceux-là qui disent : « Armons notre langue ! A nous la parole ! Qui sera notre maître ? »
- « Pour le pauvre qui gémit, le malheureux que l'on dépouille, maintenant je me lève, dit le SEIGNEUR ; à celui qu'on méprise, je porte secours. »
Les Paroles du SEIGNEUR sont des Paroles Pures, argent passé au feu, affiné sept fois.
TOI, SEIGNEUR, tu tiens Parole, tu nous gardes pour toujours de cette engeance.
De tous côtés, s'agitent les impies : la corruption gagne chez les hommes.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Psaume 11 (12)
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Dim 10 Avr 2011, 16:08



La ferme promesse de DIEU

Quand DIEU fit à Abraham la promesse, comme il ne pouvait jurer par personne de plus grand, il jura par lui-même,
et il dit : Je te comblerai de bénédictions, je multiplierai ta descendance à l'infini.
Et ainsi, par sa persévérance, Abraham a obtenu ce que DIEU lui avait promis.
Les hommes jurent par le nom d'un plus grand qu'eux, et le serment est entre eux une garantie qui met fin à toute discussion ;
DIEU a donc pris le moyen du serment quand il a voulu prouver aux héritiers de la promesse, de manière encore plus claire, que sa décision était irrévocable.
DIEU est ainsi engagé doublement de façon irrévocable, et il ne peut absolument pas mentir. Cela nous encourage fortement, nous qui avons tout abandonné pour tenir fermement l'espérance qui nous est proposée.
Pour notre âme, cette espérance est sûre et solide comme une ancre fixée au-delà du rideau du Temple, dans le Sanctuaire même
où JÉSUS est entré pour nous en précurseur, lui qui est devenu Grand Prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre aux Hébreux 6 : 13à20
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Lun 11 Avr 2011, 13:36



Porter les fardeaux les uns les autres

Frères, si quelqu'un est pris en train de commettre une faute, vous, les spirituels, remettez-le dans le droit chemin en esprit de douceur ; mais prenez garde à vous-mêmes : vous pourriez être tentés vous aussi.
Portez les fardeaux les uns des autres : ainsi vous accomplirez la Loi du CHRIST.
Si quelqu'un pense être quelque chose alors qu'il n'est rien, il se fait illusion sur lui-même.
Que chacun examine sa propre action ; ainsi il trouvera ses motifs d'orgueil en lui-même et non pas en se comparant aux autres.
Chacun doit porter le poids de sa propre existence.
Celui qui reçoit la catéchèse, qu'il donne à celui qui la lui transmet une part de tous ses biens.
Ne vous égarez pas : DIEU ne se laisse pas narguer. Ce que l'on a semé, on le récoltera :
des semailles purement humaines aboutissent à une récolte purement humaine, la dégradation définitive ; des semailles spirituelles aboutissent à une récolte spirituelle, la Vie Éternelle.
Ne nous lassons pas de faire le bien, car, le moment venu, nous récolterons si nous ne nous décourageons pas.
Puisque nous tenons le bon moment, travaillons au bien de tous, spécialement dans la famille des croyants.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 6 : 1à10

















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mar 12 Avr 2011, 13:39



L’humilité et la Grandeur du CHRIST

S'il est vrai que, dans le CHRIST, on se réconforte les uns les autres, si l'on s'encourage dans l'amour, si l'on est en communion dans l'ESPRIT, si l'on a de la tendresse et de la pitié,
alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l'unité.
Ne soyez jamais intrigants ni vantards, mais ayez assez d'humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes.
Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de lui-même, mais aussi des autres.
Ayez entre vous les dispositions que l'on doit avoir dans le CHRIST JÉSUS :
lui qui était dans la condition de DIEU, il n'a pas jugé bon de revendiquer son droit d'être traité à l'égal de DIEU ;
mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur.Devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement,
il s'est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu'à mourir, et à mourir sur une croix.
C'est pourquoi DIEU l'a élevé au-dessus de tout ; il lui a conféré le Nom qui surpasse tous les noms,
afin qu'au Nom de JÉSUS, aux Cieux, sur terre et dans l'abîme, tout être vivant tombe à genoux,
et que toute langue proclame : «JÉSUS CHRIST est le SEIGNEUR », pour la Gloire de DIEU le PÈRE.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Philippiens 2 : 1à11


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mer 13 Avr 2011, 11:55



Ne perdez pas votre liberté

Or vous, frères, vous avez été appelés à la liberté. Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour satisfaire votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres.
Car toute la Loi atteint sa Perfection dans un seul Commandement, et le voici : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 5 : 13à15


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Jeu 14 Avr 2011, 18:39



La promesse de DIEU reçue par la foi

Car DIEU a promis à Abraham et à sa descendance qu'ils recevraient le monde en héritage, non pas en accomplissant la Loi mais en devenant des justes par la foi.
En effet, si l'on devient héritiers par la Loi, alors la foi est sans aucun objet, et la promesse est détruite.
Car la Loi aboutit à la colère de DIEU, tandis que là où il n'y a pas de Loi, il n'y a pas de désobéissance.
C'est donc par la foi qu'on devient héritier ; ainsi, c'est un don gratuit, et la promesse demeure valable pour tous ceux qui sont descendants d'Abraham, non seulement parce qu'ils font partie du peuple de la Loi, mais parce qu'ils partagent la foi d'Abraham, notre père à tous.
C'est bien ce qui est écrit : J’ai fait de toi le père d'un grand nombre de peuples.Il est notre père devant DIEU en qui il a cru, DIEU qui donne la vie aux morts et qui appelle à l'existence ce qui n'existait pas.
Espérant contre toute espérance, il a cru, et ainsi il est devenu le père d'un grand nombre de peuples, selon la Parole du SEIGNEUR : Vois quelle descendance tu auras !
Il n'a pas faibli dans la foi : cet homme presque centenaire savait bien que Sara et lui étaient trop vieux pour avoir des enfants ;
mais, devant la Promesse de DIEU, il ne tomba pas dans le doute et l'incrédulité : il trouva sa force dans la foi et rendit Gloire à DIEU,
car il était pleinement convaincu que DIEU a la Puissance d'accomplir ce qu'il a promis.
Et, comme le dit l'Écriture : En raison de sa foi, DIEU a estimé qu'il était juste.
En parlant ainsi de la foi d'Abraham, l'Écriture ne parle pas seulement de lui, mais aussi de nous ;
car DIEU nous estimera justes, puisque nous croyons en lui, qui a ressuscité d'entre les morts JÉSUS notre SEIGNEUR,
livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 4 : 13à25
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Lun 18 Avr 2011, 13:07



Face à l’homme qui se fie à ses richesses

Pourquoi te glorifier du mal, toi, l'homme fort ? Chaque jour, DIEU est fidèle.
De ta langue affilée comme un rasoir, tu prépares le crime, fourbe que tu es !
Tu aimes le mal plus que le bien, et plus que la vérité, le mensonge ;
tu aimes les paroles qui tuent, langue perverse.
Mais DIEU va te ruiner pour toujours, t'écraser, t'arracher de ta demeure, t'extirper de la terre des vivants.
Les justes verront, ils craindront, ils riront de toi :
« Le voilà donc cet homme qui n'a pas mis sa force en DIEU ! Il comptait sur ses grandes richesses, il se faisait fort de son crime ! »
Pour moi, comme un bel olivier dans la maison de DIEU, je compte sur la fidélité de mon DIEU, sans fin, à jamais !
Sans fin, je veux te rendre grâce, car tu as agi. J'espère en ton Nom devant ceux qui t'aiment : oui, IL est bon !

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Psaume 51 (52)
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
nicolas



Masculin Messages : 2876
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mar 19 Avr 2011, 14:33



Mon DIEU, mon DIEU, pourquoi m'as-tu abandonné ? Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis.
Mon DIEU, j'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas ; même la nuit, je n'ai pas de repos.
Toi, pourtant, tu es SAINT, toi qui habites les hymnes d'Israël !
C'est en toi que nos pères espéraient, ils espéraient et tu les délivrais.
Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ; en toi ils espéraient et n'étaient pas déçus.
Et moi, je suis un ver, pas un homme, raillé par les gens, rejeté par le peuple.
Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête :
« Il comptait sur le SEIGNEUR : qu'il le délivre ! Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »
C'est toi qui m'as tiré du ventre de ma mère, qui m'a mis en sûreté entre ses bras.
A toi je fus confié dès ma naissance ; dès le ventre de ma mère, tu es mon DIEU.
Ne sois pas loin : l'angoisse est proche, je n'ai personne pour m'aider.
Des fauves nombreux me cernent, des taureaux de Basan m'encerclent.
Des lions qui déchirent et rugissent ouvrent leur gueule contre moi.
Je suis comme l'eau qui se répand, tous mes membres se disloquent. Mon coeur est comme la cire, il fond au milieu de mes entrailles.
Ma vigueur a séché comme l'argile, ma langue colle à mon palais. Tu me mènes à la poussière de la mort.
Oui, des chiens me cernent, une bande de vauriens m'entoure. Ils me percent les mains et les pieds ;
je peux compter tous mes os. Ces gens me voient, ils me regardent.
Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement.
Mais toi, SEIGNEUR, ne sois pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !
Préserve ma vie de l'épée, arrache-moi aux griffes du chien ;
sauve-moi de la gueule du lion et de la corne des buffles. Tu m'as répondu !
Et je proclame ton NOM devant mes frères, je te loue en pleine assemblée.
Vous qui le craignez, louez le SEIGNEUR, glorifiez-le, vous tous, descendants de Jacob, vous tous, redoutez-le, descendants d'Israël.
Car il n'a pas rejeté, il n'a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ; il ne s'est pas voilé la face devant lui, mais il entend sa plainte.
Tu seras ma louange dans la grande assemblée ; devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ; ils loueront le SEIGNEUR, ceux qui le cherchent : « A vous, toujours, la vie et la joie ! »
La terre entière se souviendra et reviendra vers le SEIGNEUR, chaque famille de nations se prosternera devant lui :
« Oui, au SEIGNEUR la Royauté, le Pouvoir sur les nations ! »
Tous ceux qui festoyaient s'inclinent ; promis à la mort, ils plient en sa présence.
Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ; on annoncera le SEIGNEUR aux générations à venir.
On proclamera sa justice au peuple qui va naître : Voilà son oeuvre !

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Psaume 21 (22)














Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment de lecture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un moment de lecture
» Un moment de lecture
» Un moment de lecture
» Un moment de lecture
» Un moment de lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: