DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Melkisédec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Theophile



Messages : 103
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 18:12

Dans la liturgie d'aujourd'hui Saint Paul dans sa lettre aux hébreux nous dit que Dieu a proclamé le Christ grand prêtre selon la sacerdoce de Melkisédek:
Saint Paul aux Hébreux 5,1-10 a écrit:
Quand le Christ est devenu grand prêtre, ce n'est pas lui-même qui s'est donné cette gloire ; il l'a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré,
et qui déclare dans un autre psaume : Tu es prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek.
Pendant les jours de sa vie mortelle, il a présenté, avec un grand cri et dans les larmes, sa prière et sa supplication à Dieu qui pouvait le sauver de la mort ; et, parce qu'il s'est soumis en tout, il a été exaucé.
Bien qu'il soit le Fils, il a pourtant appris l'obéissance par les souffrances de sa Passion ;
et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel.
Car Dieu l'a proclamé grand prêtre selon le sacerdoce de Melkisédek.
Pendant la prière eucharistique I, on parle encore de Melkisédek
Prière Eucharistique 1 a écrit:
Et comme il t'a plu d'accueillir les présents d'Abel le Juste, le sacrifice de notre père Abraham, et celui que t'offrit Melkisédek, ton grand prêtre, en signe du sacrifice parfait, regarde cette offrande avec amour et, dans ta bienveillance, accepte-la.
Ce Melkisédek n'apparait que deux fois dans la Bible comme l'indique Saint Paul, dans le psaume 110
psaume 110 a écrit:
Déclaration du Seigneur Dieu à mon Seigneur le roi :
« Viens siéger à ma droite,
je veux contraindre tes ennemis à te servir de marchepied. »

Depuis le temple de Sion,
que le Seigneur étende au loin ton pouvoir !
Et toi, maîtrise les ennemis qui t'entourent.

Les hommes d'élite t'accompagnent
en ce jour où tu rassembles ton armée.
Sur les montagnes de Dieu,
tes jeunes gens viennent à toi,
comme la rosée née de l'aurore.

Le Seigneur a fait ce serment, il ne s'en dédira pas :
« Tu es prêtre pour toujours, dans la tradition de Melkisédec. »

Le Seigneur est à tes côtés. Au jour de sa colère, il écrase des rois,
il exerce son jugement sur les nations,
tout est plein de cadavres,
il écrase les chefs sur toute l'étendue du pays.

En chemin, le roi va boire au ruisseau,
après quoi il relève la tête.

Et dans la Génèse 14
Genèse 14,17-20 a écrit:
Quand Abram revint après sa victoire sur Kedor-Laomer et les rois ses alliés, le roi de Sodome vint à sa rencontre dans la vallée de Chavé, c'est-à-dire la vallée du Roi.
Melkisédec, qui était roi de Salem et prêtre du Dieu très-haut, apporta du pain et du vin. Il bénit Abram en disant : « Béni soit Abram par le Dieu très-haut qui a créé le ciel et la terre ! Merci au Dieu très-haut qui a livré tes ennemis en ton pouvoir ! » Alors Abram lui donna un dixième de tout le butin.

Est-ce que les participants au forum peuvent m'éclairer sur ce mystérieux sacerdoce de Melkisédek?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:02

Melchisédech est mentionné à trois reprises dans la Bible.

1 Au chapitre XIV de la Genèse, il est dit que Melchisédech, roi de Salem et sacrificateur de Dieu, bénit Abraham, victorieux de ses ennemis,

2 Au psaume CX, verset 4, il est écrit : Le Seigneur a juré et il ne s'en repentira pas: Tu es prêtre éternellement, à la manière de Melchisédech.

3 Dans l'épître aux Hébreux, il est déclaré que Melchisédech est la préfiguration du Christ Lui-même.

La Genèse nous apprend en effet qu'il était prêtre du Dieu souverain; mais il est significatif de constater que le livre saint, où l'on trouve indiquée avec tant de précision la succession des prêtres de la famille d'Aaron, ne parle pas de successeurs de Melchisédech. Au reste la déclaration du psaume: Tu es prêtre éternellement à la manière de Melchisédech montre bien que le roi de Salem est nommé ici non comme le chef mais comme le type d'un sacerdoce sans analogie dans l'Ancienne Alliance.


Melchisédech est donc la préfiguration du Christ Lui-même, qui sera, Lui aussi, Roi et Sacrificateur. L' auteur du récit sacré prend soin de préciser le lieu où le pontife-roi donna à Abraham sa suréminente bénédiction. La rencontre eut lieu au nord de Jérusalem, exactement entre la ville et le tombeau des juges, qui en est distant d'à peine 3 kilomètres, près de l'endroit où passe actuellement la route de Jérusalem à Naplouse. C'est là que le prêtre de Salem, avant de bénir Abraham, offrit à Dieu le pain et le vin, préfiguration de la Cène que le Fils de Dieu devait célébrer plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:17

Très bonne explication de Julienne que je complète par cette citation:

(Il faut lire après le verset 10 d'hébreux 5,car c'est là qu'est introduite la notion d'un sacerdoce éternel (celui de Christ) différent du sacerdoce levitique. )

Benoît XVI homelie 177
(...)L' Eglise, communauté qui suit le Christ sur le chemin de l'amour, a une forme sacerdotale. La catégorie du sacerdoce, comme clef d'interprétation du mystère du Christ et, par conséquent, de l'Eglise, a été introduite dans le Nouveau Testament par l'Auteur de la Lettre aux Hébreux. Son intuition a pour origine le Psaume 110, cité aujourd'hui, là où le Seigneur Dieu, par un serment solennel, assure au Messie: "Tu es prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melkisédek" (v. 4). Une référence qui en rappelle une autre, extraite du Psaume 2, dans lequel le Messie annonce le décret du Seigneur qui dit de lui: "Tu es mon fils; moi, aujourd'hui, je t'ai engendré" (v. 7). De ces textes, dérive l'attribution à Jésus Christ du caractère sacerdotal, non pas dans un sens générique mais "selon l'ordre du roi Melkisédek", c'est-à-dire le sacerdoce le plus haut et éternel, d'origine non pas humaine mais divine. Si tout grand prêtre "est toujours pris parmi les hommes, et chargé d'intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu" (HE 5,1), Lui seul, le Christ, le Fils de Dieu, possède un sacerdoce qui s'identifie avec sa Personne même, un sacerdoce singulier et transcendant, dont dépend le salut universel. Son sacerdoce, le Christ l'a transmis à l'Eglise par l'intermédiaire de l'Esprit Saint; (Benoît XVI Homélies 177) (...)

_____________

Bises à toi Julienne fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:21

Enlui a écrit:
Très bonne explication de Julienne que je complète par cette citation:

(Il faut lire après le verset 10 d'hébreux 5,car c'est là qu'est introduite la notion d'un sacerdoce éternel (celui de Christ) différent du sacerdoce levitique. )

Benoît XVI homelie 177
(...)L' Eglise, communauté qui suit le Christ sur le chemin de l'amour, a une forme sacerdotale. La catégorie du sacerdoce, comme clef d'interprétation du mystère du Christ et, par conséquent, de l'Eglise, a été introduite dans le Nouveau Testament par l'Auteur de la Lettre aux Hébreux. Son intuition a pour origine le Psaume 110, cité aujourd'hui, là où le Seigneur Dieu, par un serment solennel, assure au Messie: "Tu es prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melkisédek" (v. 4). Une référence qui en rappelle une autre, extraite du Psaume 2, dans lequel le Messie annonce le décret du Seigneur qui dit de lui: "Tu es mon fils; moi, aujourd'hui, je t'ai engendré" (v. 7). De ces textes, dérive l'attribution à Jésus Christ du caractère sacerdotal, non pas dans un sens générique mais "selon l'ordre du roi Melkisédek", c'est-à-dire le sacerdoce le plus haut et éternel, d'origine non pas humaine mais divine. Si tout grand prêtre "est toujours pris parmi les hommes, et chargé d'intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu" (HE 5,1), Lui seul, le Christ, le Fils de Dieu, possède un sacerdoce qui s'identifie avec sa Personne même, un sacerdoce singulier et transcendant, dont dépend le salut universel. Son sacerdoce, le Christ l'a transmis à l'Eglise par l'intermédiaire de l'Esprit Saint; (Benoît XVI Homélies 177) (...)

_____________

Bises à toi Julienne fleur 6

Bonsoir Enlui !

Bises à toi aussi fleur 6

Merci pour le complément excellent !! heureux
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28465
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:29

J'ajouterais que Melchisédech est roi de Salem. Or "Salem" est proche de "Shalom", qui veut dire "paix". Et un des titres du Messie dans Isaïe 9, 5 est "prince de paix". Cela convient bien au Christ, prêtre selon l'ordre de Melchisédech et roi de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:32

Simon1976 a écrit:
J'ajouterais que Melchisédech est roi de Salem. Or "Salem" est proche de "Shalom", qui veut dire "paix". Et un des titres du Messie dans Isaïe 9, 5 est "prince de paix". Cela convient bien au Christ, prêtre selon l'ordre de Melchisédech et roi de paix.

En effet Simon, "prince de paix" "roi de paix" convient bien au Christ ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:35

Chère Julienne

Concernant Melkitsédeck, il vous faudrait lire quelques ouvrages de René Guénon qui le développe fort bien. Mais ce pôvre homme (philosophe orientaliste) s'est fourvoyé et s'est converti à l'Islam, pouvant ainsi se cacher du conflit de la seconde guerre mondiale qu'il appelait de tous ses voeux, dans un certain sens, puisque pour lui la civilisation chrétienne avait depuis fort longtemps fait long feu.

Amitiés

Christian
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:38

Christian a écrit:
Chère Julienne

Concernant Melkitsédeck, il vous faudrait lire quelques ouvrages de René Guénon qui le développe fort bien. Mais ce pôvre homme (philosophe orientaliste) s'est fourvoyé et s'est converti à l'Islam, pouvant ainsi se cacher du conflit de la seconde guerre mondiale qu'il appelait de tous ses voeux, dans un certain sens, puisque pour lui la civilisation chrétienne avait depuis fort longtemps fait long feu.

Amitiés

Christian

Cher Christian,

Je ne connais pas René Guénon, pourriez vous développer pourquoi il est intéressant de lire de ses ouvrages ?????

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:48


Cher Christian,

Je ne connais pas René Guénon, pourriez vous développer pourquoi il est intéressant de lire de ses ouvrages ?????

Merci ! [/quote]

Chère Julienne

Parce-que vous vous interessez à Melkit-Sedeck et que, à ma connaissance, René Guénon est un des rares à avoir creusé le sujet.


Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 19:50

Christian a écrit:

Cher Christian,

Je ne connais pas René Guénon, pourriez vous développer pourquoi il est intéressant de lire de ses ouvrages ?????

Merci !

Chère Julienne

Parce-que vous vous interessez à Melkit-Sedeck et que, à ma connaissance, René Guénon est un des rares à avoir creusé le sujet.


Amitiés[/quote]

Je vous remercie Christian, je vais faire une recherche google pour voir qui est ce René Guénon.

Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 20:07

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 20:09

Alexis232 a écrit:
Sur DA vous avez des sujets sur Guenon.




Guénon

http://docteurangelique.forumactif.com/t4909-guenon?highlight=rene+guenon

Grandeur et faiblesse de René Guénon.

http://docteurangelique.forumactif.com/t10525-grandeur-et-faiblesse-de-rene-guenon?highlight=guenon

Very Happy

Merci Cher Alexis pour ces liens Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 20:14

De rien Julienne Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 20:43

Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
J'ajouterais que Melchisédech est roi de Salem. Or "Salem" est proche de "Shalom", qui veut dire "paix". Et un des titres du Messie dans Isaïe 9, 5 est "prince de paix". Cela convient bien au Christ, prêtre selon l'ordre de Melchisédech et roi de paix.

En effet Simon, "prince de paix" "roi de paix" convient bien au Christ ! sunny

Oui, Melchisedek est un personnage du temps d'Abraham qui préfigure le Christ, selon Paul dans son épitre aux Hébreux.

Melchisédek, selon Paul, était "fait SEMBLABLE au Fils de Dieu" (Hébreux 7, 3); il n’était donc pas Jésus lui-même, mais il avait certaines particularités en commun avec Jésus, que Paul utilisait pour son enseignement. "Selon la ressemblance de Melchisédek, nous avons un autre prêtre", Jésus (Hébreux 7,15), qui était ordonné prêtre "selon l’ordre de Melchisédek" (Hébreux 5, 5-6).

Melchisedech, préfiguration biblique, et sans doute personnage légendaire , de Jésus-Christ !

Le site http://biblebasicsonline.com/french/07/D26.html explique pourquoi Paul s'est donné tant de mal à prouver que Melchisedèk était comme une préfiguration de Jésus lui-même :

" Les Juifs, devant Paul, raisonnaient comme suit :

"Vous, Chrétiens, vous nous dites que ce Jésus peut être notre grand prêtre, offrant nos prières et nos oeuvres à Dieu. Mais un prêtre doit avoir une généalogie connue, qui prouve qu’il est de la tribu de Lévi. Et de toute façon, vous admettez vous-mêmes que Jésus était de la tribu de Judah (Hébreux 7:14). Désolés, mais Abraham est notre exemple et notre chef suprême (Jean 8:33,39), et n’avons aucun respect pour ce Jésus". À quoi Paul répondait:

"Mais rappelez-vous de Melchisédek. La Genèse nous montre qu’un tel grand prêtre n’avait aucune généalogie; que le Messie sera à la fois roi et prêtre; que sa prêtrise sera d’après celle de Melchisédek (Hébreux 5:6, cf. Psaumes 110:4); qu’Abraham était inférieur à Melchisédek. Alors vous devriez donc vous tourner vers Jésus, et arrêter d’attacher tant d’importance à la généalogie (1Timothée 1:4). "

(fin de citation.)


Fraternellement

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Lun 17 Jan 2011, 20:48

franc_lazur a écrit:
Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
J'ajouterais que Melchisédech est roi de Salem. Or "Salem" est proche de "Shalom", qui veut dire "paix". Et un des titres du Messie dans Isaïe 9, 5 est "prince de paix". Cela convient bien au Christ, prêtre selon l'ordre de Melchisédech et roi de paix.

En effet Simon, "prince de paix" "roi de paix" convient bien au Christ ! sunny

Oui, Melchisedek est un personnage du temps d'Abraham qui préfigure le Christ, selon Paul dans son épitre aux Hébreux.

Melchisédek, selon Paul, était "fait SEMBLABLE au Fils de Dieu" (Hébreux 7, 3); il n’était donc pas Jésus lui-même, mais il avait certaines particularités en commun avec Jésus, que Paul utilisait pour son enseignement. "Selon la ressemblance de Melchisédek, nous avons un autre prêtre", Jésus (Hébreux 7,15), qui était ordonné prêtre "selon l’ordre de Melchisédek" (Hébreux 5, 5-6).

Melchisedech, préfiguration biblique, et sans doute personnage légendaire , de Jésus-Christ !

Le site http://biblebasicsonline.com/french/07/D26.html explique pourquoi Paul s'est donné tant de mal à prouver que Melchisedèk était comme une préfiguration de Jésus lui-même :

" Les Juifs, devant Paul, raisonnaient comme suit :

"Vous, Chrétiens, vous nous dites que ce Jésus peut être notre grand prêtre, offrant nos prières et nos oeuvres à Dieu. Mais un prêtre doit avoir une généalogie connue, qui prouve qu’il est de la tribu de Lévi. Et de toute façon, vous admettez vous-mêmes que Jésus était de la tribu de Judah (Hébreux 7:14). Désolés, mais Abraham est notre exemple et notre chef suprême (Jean 8:33,39), et n’avons aucun respect pour ce Jésus". À quoi Paul répondait:

"Mais rappelez-vous de Melchisédek. La Genèse nous montre qu’un tel grand prêtre n’avait aucune généalogie; que le Messie sera à la fois roi et prêtre; que sa prêtrise sera d’après celle de Melchisédek (Hébreux 5:6, cf. Psaumes 110:4); qu’Abraham était inférieur à Melchisédek. Alors vous devriez donc vous tourner vers Jésus, et arrêter d’attacher tant d’importance à la généalogie (1Timothée 1:4). "

(fin de citation.)


Fraternellement


Cher FRANC,

Merci pour cet éclairage sunny

et le lien que je viens d'ajouter dans mes favoris ! fleur 6 heureux
Revenir en haut Aller en bas
Theophile



Messages : 103
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mar 18 Jan 2011, 12:42

Enlui a écrit:
Il faut lire après le verset 10 d'hébreux 5,car c'est là qu'est introduite la notion d'un sacerdoce éternel (celui de Christ) différent du sacerdoce levitique.

Benoît XVI homelie 177
(...)L' Eglise, communauté qui suit le Christ sur le chemin de l'amour, a une forme sacerdotale. La catégorie du sacerdoce, comme clef d'interprétation du mystère du Christ et, par conséquent, de l'Eglise, a été introduite dans le Nouveau Testament par l'Auteur de la Lettre aux Hébreux. Son intuition a pour origine le Psaume 110, cité aujourd'hui, là où le Seigneur Dieu, par un serment solennel, assure au Messie: "Tu es prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melkisédek" (v. 4). Une référence qui en rappelle une autre, extraite du Psaume 2, dans lequel le Messie annonce le décret du Seigneur qui dit de lui: "Tu es mon fils; moi, aujourd'hui, je t'ai engendré" (v. 7).
De ces textes, dérive l'attribution à Jésus Christ du caractère sacerdotal, non pas dans un sens générique mais "selon l'ordre du roi Melkisédek", c'est-à-dire le sacerdoce le plus haut et éternel, d'origine non pas humaine mais divine.
Si tout grand prêtre "est toujours pris parmi les hommes, et chargé d'intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu" (HE 5,1), Lui seul, le Christ, le Fils de Dieu, possède un sacerdoce qui s'identifie avec sa Personne même, un sacerdoce singulier et transcendant, dont dépend le salut universel. Son sacerdoce, le Christ l'a transmis à l'Eglise par l'intermédiaire de l'Esprit Saint; (Benoît XVI Homélies 177)

Merci pour cette référence, mais il faut s'accrocher pour la comprendre scratch

Si je comprends bien, la fonction de sacerdoce est la fonction du prêtre. Or la fonction du prêtre est une fonction de médiation entre Dieu et les hommes.

La Bonne nouvelle est que Jésus est venu pour nous sauver et nous permettre, en recevant l'Esprit Saint par le baptême, de devenir tous en Eglise le temple de Dieu et ainsi devenir "médiation entre Dieu et notre humanité".
Nous sommes ainsi tous prêtres en Eglise (=sacerdoce commun des fidèles", le terme commun veut dire en Eglise).

J'ai été voir la définition du sacerdoce pour l'église catholique
Citation :
Le sacerdoce indique la fonction de médiation entre Dieu et l'humanité. Toute l'Eglise est un peuple de prêtres, c'est-à-dire un peuple sacerdotal. Par le Baptême, tous les baptisés participent au Sacerdoce unique du Christ. Cette participation s'appelle "sacerdoce commun des fidèles". Sur cette base et à son service, le ministère sacerdotal des évêques et des prêtres, conféré par le sacrement de l'ordre, participe de manière spécifique à la mission du Christ.

Ce que Saint Paul cherche à faire comprendre aux Hébreux, c'est la supériorité du Christ par rapport aux prêtres hébraïques de la tribu de Lévi, descendant d'Aaron.

Jésus et les prêtres de l'époque sont médiateurs entre Dieu et les hommes, ils ont une fonction sacerdotale (=prêtre).

Les prêtres de l'époque sont tous issus de la tribu de Lévi descendant d'Aaron, le grand prêtre de Moïse.

Or avant Aaron, existait un grand prêtre. Un mystérieux Melkisédek qui dans le livre de la Genèse vient à la rencontre d'Abraham pour confirmer que sa victoire sur l'ennemi est l'oeuvre de Dieu.

Or le sacerdoce de Melkisédek n'est ni hérité, ni donné à un descendant et il est sacrificateur à "perpétuité".

On reconnait ici, la figure du Christ, confirmée par l'extraordinaire analogie avec le pain et le vin dans l'Eucharisitie:

TOB Genèse 14,18-20 a écrit:
C'est Melkisédek, roi de Salem, qui fournit du pain et du vin. Il était prêtre de Dieu, le Très-Haut, et il bénit Abram en disant :
« Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut qui crée ciel et terre !
Béni soit le Dieu Très-Haut qui a livré tes adversaires entre tes mains ! »
Abram lui donna la dîme de tout.

En résumé, Melkisédek est plus grand que les prêtres juifs; ainsi celui qui a reçu le sacerdoce selon l'ordre de Melkisédek, c'est à dire pour l'éternité, est forcément plus grand que leur père Abraham et plus grand que les prêtres juifs.
Saint Paul utilise une pédagogie parfaitement appropriée à ceux qui connaissent parfaitement l'écriture et pratiquent la loi de Moïse, pour leur faire comprendre la transcendance éternelle du Christ par son sacerdoce éternel selon l'ordre de Melkisédek.
Melkisédek nous parait donc, à nous, très mystérieux, car complétement déconnecté de notre univers mental.
Une fois cela compris, l'analogie est presque miraculeuse.

Merci à tous de m'avoir éclairé.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mar 18 Jan 2011, 12:51

Excellent ouvrage de notre BAF Jean Tourniac...

Revenir en haut Aller en bas
Theophile



Messages : 103
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mar 18 Jan 2011, 14:54

Merci Loup pour la référence et surtout l'image de Melkisedek apportant le pain et le vin à Abraham victorieux par la médiation de Dieu.

On peut rapprocher cette image du grand prêtre Melkisédek, prince de la Paix, venant apporté le pain et le vin à Abraham victorieux contre les royaumes du mal, de celle de l'icône de la Trinité de Roublev représentant la visite des 3 personnes (3 anges, 3 personnes de la Trinité...) à Abraham au chêne de Mamré.

Pour Melkisédec apportant le pain à Abraham:
TOB Genese 14,17-24 a écrit:
Le roi de Sodome s'avança vers la vallée de Shawé, c'est-à-dire la vallée du roi, à la rencontre d'Abram qui revenait victorieux de Kedorlaomer et des rois qui l'accompagnaient. C'est Melkisédeq, roi de Salem, qui fournit du pain et du vin. Il était prêtre de Dieu, le Très-Haut, et il bénit Abram en disant :
« Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut qui crée ciel et terre !

Béni soit le Dieu Très-Haut qui a livré tes adversaires entre tes mains ! »
Abram lui donna la dîme de tout. Le roi de Sodome dit à Abram : « Donne-moi les personnes, et reprends tes biens. » Abram lui répondit : « Je lève la main vers le SEIGNEUR, Dieu Très-Haut qui crée ciel et terre : pas un fil, pas même une courroie de sandale ! Je jure de ne rien prendre de ce qui est à toi. Tu ne pourras pas dire : “C'est moi qui ai enrichi Abram.” Cela ne me concerne en rien, sauf la nourriture de mes jeunes ; quant à la part des hommes qui m'ont accompagné, Aner, Eshkol et Mamré, ils la prendront eux-mêmes. »
Benoît XVI a écrit:
[Des textes de la Bible] dérivent l'attribution à Jésus Christ du caractère sacerdotal, "selon l'ordre du roi Melkisédek", c'est-à-dire le sacerdoce le plus haut et éternel, d'origine non pas humaine mais divine.
Si tout grand prêtre "est toujours pris parmi les hommes, et chargé d'intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu" (HE 5,1), Lui seul, le Christ, le Fils de Dieu, possède un sacerdoce qui s'identifie avec sa Personne même, un sacerdoce singulier et transcendant, dont dépend le salut universel. Son sacerdoce, le Christ l'a transmis à l'Eglise par l'intermédiaire de l'Esprit Saint



Pour la visite du Seigneur, sous la forme de 3 personnes, à Abraham au chêne de Mamré (icône de la Trinité avec la coupe du Salut)
TOB Genèse 18,1-5 a écrit:
Le SEIGNEUR apparut à Abraham aux chênes de Mamré alors qu'il était assis à l'entrée de la tente dans la pleine chaleur du jour. Il leva les yeux et aperçut trois hommes debout près de lui. A leur vue il courut de l'entrée de la tente à leur rencontre, se prosterna à terre et dit : « Mon Seigneur, si j'ai pu trouver grâce à tes yeux, veuille ne pas passer loin de ton serviteur. Qu'on apporte un peu d'eau pour vous laver les pieds, et reposez-vous sous cet arbre. Je vais apporter un morceau de pain pour vous réconforter avant que vous alliez plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur. » Ils répondirent : « Fais comme tu l'as dit. »

commentaire orthodoxe d'après l'higoumène Cyrille a écrit:

L’icône dite « de la Trinité, » de l’iconographe russe André Roublev est une icônes représentant « l’hospitalité d’Abraham. »
Depuis les premiers siècles du christianisme, le récit biblique de la visite de trois étrangers à Abraham et Sara a été interprété comme une manifestation de la Sainte Trinité.
Au IVe siècle, l’historien de l’Église Eusèbe de Césarée écrivait qu’il existait depuis les anciens temps une image de la Sainte Trinité, sous l’apparence de trois anges, à l’endroit même où les trois étrangers sont apparus à Abraham. Les Pères ont compris cet événement soit comme une manifestation, même indirecte, de la Trinité, soit comme une manifestation du Fils de Dieu, accompagné de deux anges.
Bien avant Roublev, il existait des représentations iconographiques de cette scène, avec Abraham et Sara qui servent les anges et souvent un serviteur en train de tuer un agneau pour le repas.

Le génie de Roublev a été d’utilisé le thème de l’hospitalité d’Abraham pour en faire une évocation du mystère de la Sainte Trinité, ainsi que ceux de l’Incarnation du Fils de Dieu et de la Rédemption. L’icône dégage un sentiment de paix, de sérénité, d’harmonie, qui nous invite à nous assoir à la table. Mais l’icône de Roublev n’est pas une « représentation » de la Trinité - ce qui d’ailleurs n’est pas possible et est contraire aux canons iconographiques de l’Église orthodoxe. Les éléments historiques du récit biblique sont réduits au strict minimum - Abraham et Sara ne figurent pas sur l’icône de Roublev; ne restent représentés que la maison d’Abraham, le chêne de Mambré et le rocher, contribuant à approfondir l’enseignement de l’icône sur la Trinité, l’Incarnation et la Rédemption.
Voici en lien le commentaire complet de l'icône de la Trinitié
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mar 18 Jan 2011, 17:35

Je vois,Theophile,que tu as ta réponse concernant Melkisedek.
Si tu n'as pas lu après le verset 10 d'hébreux 5,il faut le faire,il en reste quelques-uns,qu'à mon avis tu comprendras sans problème qui donne tout son éclairage au sujet.

Si tu n'as pas vu le film "Andréi Roublev" de Tarkovski,et qu'il passe un jour,ça vaut le coup de le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Theophile



Messages : 103
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mar 18 Jan 2011, 20:12

Enlui a écrit:
Si tu n'as pas lu après le verset 10 d'hébreux 5,il faut le faire,il en reste quelques-uns,qu'à mon avis tu comprendras sans problème qui donne tout son éclairage au sujet.
Si tu n'as pas vu le film "Andréi Roublev" de Tarkovski,et qu'il passe un jour,ça vaut le coup de le voir.
Merci Enlui, Julienne (belle image de Saint François! ça me donne l'idée de mettre en avatar le vitrail pour la Paix de Chagall dont Eloi Leclerc a fait un commentaire que j'aime particulièrement) et Franc.
J'ai essayé de faire un résumé afin de bien comprendre tous les termes (écrire me permet de comprendre).
J'ai bien lu Hébreux 5 qui permet de se revenir à la source.
J'aime bien la fin du chapître avec la métaphore du bébé et de l'adulte. Le bébé représente le païen qui ne peut connaître la vérité et ne peut suivre un raisonnement sur ce qui est juste. L'adulte est l'hébreux instruit de l'Ecriture qui doit être capable de discerner ce qui est bon de ce qui est mauvais.

Je dois dire que j'en suis encore au lait et pas encore à la nourriture solide! Very Happy

TOB Lettre de Saint Paul aux Hébreux 5 a écrit:

Le Christ, grand prêtre compatissant
Tout grand prêtre, en effet, pris d'entre les hommes est établi en faveur des hommes pour leurs rapports avec Dieu. Son rôle est d'offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est capable d'avoir de la compréhension pour ceux qui ne savent pas et s'égarent, car il est, lui aussi, atteint de tous côtés par la faiblesse et, à cause d'elle, il doit offrir, pour lui-même aussi bien que pour le peuple, des sacrifices pour les péchés. On ne s'attribue pas à soi-même cet honneur, on le reçoit par appel de Dieu, comme ce fut le cas pour Aaron.

5 C'est ainsi que le Christ non plus ne s'est pas attribué à lui-même la gloire de devenir grand prêtre ; il l'a reçue de celui qui lui a dit : Tu es mon fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré, conformément à cette autre parole : Tu es prêtre pour l'éternité à la manière de Melkisédeq.
C'est lui qui, au cours de sa vie terrestre, offrit prières et supplications avec grand cri et larmes à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de sa soumission. Tout Fils qu'il était, il apprit par ses souffrances l'obéissance, et, conduit jusqu'à son propre accomplissement, il devint pour tous ceux qui lui obéissent cause de salut éternel, ayant été proclamé par Dieu grand prêtre à la manière de Melkisédeq.
Sur ce sujet, nous avons bien des choses à dire et leur explication s'avère difficile, car vous êtes devenus lents à comprendre. Vous devriez être, depuis le temps, des maîtres et vous avez de nouveau besoin qu'on vous enseigne les tout premiers éléments des paroles de Dieu. Vous en êtes arrivés au point d'avoir besoin de lait, non de nourriture solide. Quiconque en est encore au lait ne peut suivre un raisonnement sur ce qui est juste, car c'est un bébé. Les adultes, par contre, prennent de la nourriture solide, eux qui, par la pratique, ont les sens exercés à discerner ce qui est bon et ce qui est mauvais.

Je n'ai pas vu le film sur Andreï Roublev.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mar 18 Jan 2011, 20:56

Theophile a écrit:
(...)

TOB Lettre de Saint Paul aux Hébreux 5 a écrit:

(...)
Sur ce sujet, nous avons bien des choses à dire et leur explication s'avère difficile, car vous êtes devenus lents à comprendre. Vous devriez être, depuis le temps, des maîtres et vous avez de nouveau besoin qu'on vous enseigne les tout premiers éléments des paroles de Dieu. Vous en êtes arrivés au point d'avoir besoin de lait, non de nourriture solide. Quiconque en est encore au lait ne peut suivre un raisonnement sur ce qui est juste, car c'est un bébé. Les adultes, par contre, prennent de la nourriture solide, eux qui, par la pratique, ont les sens exercés à discerner ce qui est bon et ce qui est mauvais.

Tu dis:J'aime bien la fin du chapître avec la métaphore du bébé et de l'adulte. Le bébé représente le païen qui ne peut connaître la vérité et ne peut suivre un raisonnement sur ce qui est juste. L'adulte est l'hébreux instruit de l'Ecriture qui doit être capable de discerner ce qui est bon de ce qui est mauvais.

C'est mignon comme interprétation,mais en fait Paul parle à des frères et soeurs en Christ.

Ils sont nés de nouveau il y a un moment déjà et ils ne devraient plus avoir besoin de lait spirituel (l'enseignement basique ) :P , d'où cette phrase:" Vous devriez être, depuis le temps, des maîtres et vous avez de nouveau besoin qu'on vous enseigne les tout premiers éléments des paroles de Dieu." study

Vu sous cet angle n'est-ce pas plus évident ? Very Happy
.
Revenir en haut Aller en bas
Theophile



Messages : 103
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mar 18 Jan 2011, 23:11

Enlui a écrit:
Theophile a écrit:
TOB Lettre de Saint Paul aux Hébreux 5 a écrit:

Quiconque en est encore au lait ne peut suivre un raisonnement sur ce qui est juste, car c'est un bébé. Les adultes, par contre, prennent de la nourriture solide, eux qui, par la pratique, ont les sens exercés à discerner ce qui est bon et ce qui est mauvais.
Ils sont nés de nouveau il y a un moment déjà et ils ne devraient plus avoir besoin de lait spirituel (l'enseignement basique ) :P , d'où cette phrase:" Vous devriez être, depuis le temps, des maîtres et vous avez de nouveau besoin qu'on vous enseigne les tout premiers éléments des paroles de Dieu."
Je le vois comme toi, Enlui.
Saint Paul s'adresse à des juifs qui connaissent très bien la Bible. Ils ont tous reçu l'Evangile: certains sont devenus chrétiens, d'autres doutent.
Ayant une très bonne connaissance de la Parole de Dieu et ayant reçu l'Evangile, ils ne devraient plus être des petits enfants ou des bébés. Ils n'en sont plus au stade du tout nouveau converti qui boit les Paroles de Dieu comme du lait.

Dans mon expérience, les nouveaux convertis, manquent parfois de discernement. J'en fais peut-être parti. Ils s'emballent, leur jugement est souvent altéré. Ce sont des "bébés" comme le traduit la TOB dans le chapitre 5.

Les juifs convertis (du moins ceux qui ont une bonne connaissance de la Bible), et les théologiens chrétiens, ont souvent une Foi plus mature, une meilleure compréhension leur permettant de discerner mieux que les autres un texte "inspiré". Ils sont plus adultes. Je pense par exemple au cardinal Lustiger, mais aussi à des juifs non théologiens comme Chagall, ou Simone Weil (la philosophe).

Mais beaucoup d'adultes, n'ont pas la capacité, ou la grâce du converti, et se ferment sur d'autres "lumières" (la science, les illusions du monde, la philosophie, la lettre de la doctrine etc.).

Pour expliquer, je reprends ce lien
franc_lazur a écrit:
Melchisedech, préfiguration biblique, et sans doute personnage légendaire , de Jésus-Christ !
Le site http://biblebasicsonline.com/french/07/D26.html explique pourquoi Paul s'est donné tant de mal à prouver que Melchisedèk était comme une préfiguration de Jésus lui-même

Certains hébreux dans la communauté doutent en disant:
"Vous, Chrétiens, vous nous dites que ce Jésus peut être notre grand prêtre, offrant nos prières et nos oeuvres à Dieu. Mais un prêtre doit avoir une généalogie connue, qui prouve qu’il est de la tribu de Lévi. Et de toute façon, vous admettez vous-mêmes que Jésus était de la tribu de Judah (Hébreux 7:14). Désolés, mais Abraham est notre exemple et notre chef suprême (Jean 8:33,39), donc ce Jésus ne peut être l'envoyé de Dieu".

Saint Paul leur en fait le reproche, car eux Hébreux qui ont reçu l'Evangile, devraient un avoir un jugement "adulte", il ne devrait plus en être au "lait" mais à la "nourriture solide".
En langage actuel, Saint Paul pourrait leur faire cette réponse:

"Rappelez-vous de Melchisédek. La Genèse nous montre qu’un tel grand prêtre n’avait aucune généalogie; que le Messie sera à la fois roi et prêtre; que sa prêtrise sera d’après celle de Melchisédek (Psaumes 110:4); qu’Abraham était inférieur à Melchisédek. Alors vous devriez donc vous tourner vers Jésus, et arrêter d’attacher tant d’importance à la généalogie (1Timothée 1:4). Si vous saviez jusqu’à quel point Melchisédek préfigure Jésus (c.-à-d. que les particularités de sa vie pointe vers Jésus), alors vous pourriez mieux comprendre le Christ".

Revenir en haut Aller en bas
Theophile



Messages : 103
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 19 Jan 2011, 11:19

Liturgie de la parole du mercredi 19 janvier de la deuxième semaine du temps ordinaire.
Ainsi s'achève aujourd'hui, dans liturgie catholique, les lectures sur Melkisédek.

Saint Paul aux Hébreux 7,1-23.15-17 a écrit:

Melkisédek, roi de Salem, prêtre du Dieu très-haut, vint à la rencontre d'Abraham quand celui-ci rentrait de son expédition contre les rois; il le bénit,
et Abraham lui fit hommage du dixième de tout ce qu'il avait pris. C'est que, premièrement, Melkisédek porte un nom qui veut dire « roi de justice » ; de plus, il était roi de Salem, c'est-à-dire roi « de paix »,
et puis il n'est pas question de son père, ni de sa mère, ni de ses ancêtres, ni du début de son existence ni de la fin de sa vie ; tout cela le fait ressembler au Fils de Dieu : il demeure prêtre à jamais.
Les choses sont encore plus claires si cet autre prêtre se lève à la ressemblance de Melkisédek.
Il est devenu prêtre, non pas selon les règles d'une loi humaine, mais par la puissance d'une vie indestructible.
Car voici le témoignage de l'Écriture : Tu es prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek.

Après Hébreux 6 de mardi sur le sacerdoce du Christ
Saint Paul aux Hébreux 6 a écrit:
Pour notre âme, cette espérance est sûre et solide comme une ancre fixée au-delà du rideau du Temple, dans le Sanctuaire même où Jésus est entré pour nous en précurseur, lui qui est devenu grand prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek.

Après Hébreux 5 de lundi, Dieu proclame le Christ Grand Prêtre selon le sacerdoce de Melkisédek
Saint Paul aux Hébreux 5 a écrit:
Bien qu'il soit le Fils, il a pourtant appris l'obéissance par les souffrances de sa Passion ;
et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel.
Car Dieu l'a proclamé grand prêtre selon le sacerdoce de Melkisédek.
et le Psaume 110 de lundi, siège à ma Droite, je t'ai engendré, domine l'ennemi, tu es prêtre à jamais.
Psaume 110 a écrit:
Oracle du Seigneur à mon seigneur : « Siège à ma droite, et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. »
De Sion, le Seigneur te présente le sceptre de ta force : « Domine jusqu'au cœur de l'ennemi. »
Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté : « Comme la rosée qui naît de l'aurore, je t'ai engendré. »
Le Seigneur l'a juré dans un serment irrévocable : « Tu es prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melkisédek. »

Ainsi Abram reçoit d'abord la visite du Grand Prêtre Melkisédek, roi de la Paix, qui lui apporte le pain et le vin, après sa victoire du l'ennemi. Préfiguration du Christ.
Abram devient Père d'une multitude, Père de toutes les nations, et prend le nom d'Abraham (Père d'une multitude) après la visite du Seigneur sous l'aspect de trois personnages, au chêne de Mamré. Préfiguration du Dieu unique trinitaire (voir l'icône de la trinité de Roublev).
Genèse 17 a écrit:
« on ne t’appellera plus Abram (אברם ābrm), mais ton nom sera Abraham (אברהם ābrhm), car je te fais père d’une foule (hamon : ham est la fin du mot Abraham et le début du mot hamon), de nations (goyim). Je te fructifierai beaucoup, beaucoup, tu engendreras des nations, des rois sortiront de toi »
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 19 Jan 2011, 17:17

Je me souviens que lors de mes premières lectures de la Bible il m'avait fallu du temps scratch pour comprendre que si tout le peuple doit la dime aux lévites selon un ordre sacerdotal qui se transmet de génération en génération,ceux-ci l'ont donnée à un sacerdoce supérieur et éternel par les mains d'Abraham dans sa dime donnée à Melkisedek.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Jeu 20 Jan 2011, 14:51

Melkisédech n'est autre que Sem, le fils ainé de Noé.

S. Thomas d'Aquin, in Hb 7, 1 a écrit:
Il décrit Melchisedech d'abord, quand il dit : « Là, en effet Melchisedech ». Ainsi le nomme en effet l'Ecriture (Gen. 14,18), où se trouve l'histoire que l'Apôtre mentionne ici.

Selon la Glose les Hébreux disent que celui-ci était Sem, le fils aîné de Noé, et alors, quand Abraham remporta cette victoire, il avait 390 ans, d'autres disent 309. Et il vint au-devant d'Abraham, son descendant.

Le fait qu'il soit décrit comme né sans génération, c'est parce qu'il est né avant le déluge, et donc sans génération par rapport à ceux nés après.
Revenir en haut Aller en bas
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Jeu 20 Jan 2011, 16:17

Voici un texte de la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich sur Melkisedech. Elle laisse entendre qu'il serait peut-être un ange.


Citation :
13 l'offrande du pain et du vin par Melchisédech

J'ai vu, plusieurs fois, Melchisédech avec Abraham. Il venait de la même façon que les anges qui souvent se manifestaient à Abraham. un jour, i1 lui ordonna de faire une triple offrande de pigeons et d'autres oiseaux. et lui prophétisa le sort de Sodome et celui de Loth, lui annonçant qu'il reviendrait à lui pour accomplir l'offrande du pain et du vin il indiquait aussi ce qu'Abraham devait demander à Dieu dans la prière Abraham était rempli de respect devant Melchisédech, dans l'attente de l'offrande prophétisée aussi construisit-il un très bel autel qu'il abrita sous une hutte de feuillage. Melchisedech, arrivant pour l'offrande du pain et du vin, fit annoncer à Abraham sa venue comme roi de Salem, par des messagers. Abraham alla à sa rencontre, s'agenouilla devant lui et reçut sa bénédiction. Ceci se passa dans une vallée au sud de la plaine fertile qui s'étend vers Gaza.

Melchisédech vint de l'emplacement où plus tard s'éleva Jérusalem. Il avait avec lui une monture grise, très rapide, à l'encolure courte et trapue, très chargée : d'un côté, l'animal portait un tonneau de vin aplati sur la face qui touchait le flanc de la bête, de l'autre côté une caisse dans laquelle se trouvaient dresses les uns contre les autres des pains plats de forme ovale, ainsi que le calice même que j'ai vu plus tard lors de l'institution du Saint-Sacrement, au cours de la Cène, et des gobelets en forme de petits féts : ces récipients n'étaient ni en or ni en argent, mais comme d'une pierre précieuse translucide, brune ils me paraissaient avoir poussé (comme des plantes), et non avoir été fabriqués de main d'homme.

Melchisedech faisait la même impression que le Seigneur au cours de sa marche apostolique. Il était très mince et grand, extrèmement grave et doux. Il portait un long vêtement, si blanc et lumineux que cela me rappelait le vêtement blanc dans lequel le Seigneur se montra à la Transfiguration. La tunique d'Abraham était toute terne en comparaison. Il portait également une ceinture ornée de lettres, comme en eurent plus tard les prêtres juifs, et je vis que comme eux il était coiffé pour cette offrande d'un couvre-chef plissé. Ses cheveux étaient d'un jaune éclatant, comme de la soie longue et lumineuse, et son visage rayonnant.

Le roi de Sodome avait déjà établi ses campements non loin d'Abraham, lorsque Melchisedech s'approcha, et aux alentours étaient de nombreuses personnes avec des animaux, des sacs, des coffres. Tous étaient très silencieux et prêts pour une fête, remplis de respect envers Melchisedech dont la présence les intimidait.

Melchisédech s'approcha de l'autel : il s'y trouvait une sorte de tabernacle dans lequel il déposa le calice il y avait aussi un creux sur l'autel, sans doute pour le sacrifice. Comme à chaque cérémonie d'offrande, Abraham avait disposé les ossements d'Adam sur l'autel, reliques que Noé avait déjà avec lui dans l'Arche. Devant ces reliques, ils suppliaient que Dieu voulut bien réaliser la promesse du Messie annoncé à Adam.

Melchisedech étendit d'abord sur l'autel une couverture rouge qu'il avait apportée avec lui, puis, dessus. une nappe blanche transparente. Sa cérémonie me rappela la sainte messe. Je le vis élever le pain et le vin, les offrir, les bénir et rompre le pain. Il tendit à Abraham le calice qui devait servir plus tard à la Cène. afin qu'il y bét. Les autres burent dans les petits gobelets qui furent présentés à tout le peuple par Abraham et par les assistants les plus rapprochés de l'autel. ainsi que les pains rompus. Ils reçurent des morceaux plus grands que ceux qui furent donnés à la Cène. Je vis ces morceaux briller ils étaient seulement bénis, et non consacrés. Les anges ne peuvent pas consacrer. Tous furent stimulés à se tourner vers Dieu.

Melchisédech tendit à Abraham du pain et du vin pour son usage. et celui-ci reçut du pain plus fin et plus lumineux que les autres. Il en obtint beaucoup de force, et un tel accroissement de sa foi qu'il n'hésita pas, ultérieurement, à offrir son fils, enfant de la Promesse, sur l'ordre de Dieu. Il prophétisa et dit ces paroles : ce n'est pas ce que Moise donna aux Lévites sur le Sinaï. Je ne sais si Abraham lui-mème effectua également l'offrande du pain et du vin, mais ce que je sais, c'est que le calice dans lequel il but est celui-là même dont Jésus se servit pour instituer l'Eucharistie.

Lorsque Melchisédech donna sa bénédiction à Abraham lors de l'offrande du pain et du vin, il l'institua prêtre. Il prononça sur lui ces paroles : "Le Seigneur dit à mon seigneur : siège à ma droite. Tu es prêtre à jamais selon l'ordre de Melchisédech. Le Seigneur l'a juré et ne s'en dédira point 1." Il étendit les mains sur Abraham, et par la suite, celui-ci lui versa la dîme : et j'eus connaissance de la signification du versement de la dîme par Abraham. Mais je ne me souviens plus de la cause pour laquelle c'était si important 2.

J'ai vu aussi que lorsque David composa ce psaume. il eut une vision de la consécration d'Abraham par Melchisédech et qu'il reprit les paroles de ce dernier en leur donnant une portée prophétique. Les mots "siège à ma droite" ont une signification particulière. Lorsque la génération éternelle du Verbe m'est montrée sous forme d'image, je vois le Fils sortir de la droite du père dans une manifestation lumineuse entourée d'un triangle, comme lorsqu'on représente l'oeil de Dieu 3. Dans le sommet du triangle, je vois le Saint-Esprit. Mais cela est inexprimable.

J'ai vu également Eve sortir du côté droit d'Adam, et les patriarches qui portaient la bénédiction dans leur côté droit ils plaçaient à leur droite les enfants à qui ils donnaient leur bénédiction. Jésus a reçu le coup de lance à droite, et l'Eglise est née de son côté droit. Lorsque nous entrons dans l'Eglise, nous pénétrons dans le côté droit de Jésus et sommes en Lui unis au père 4.
Revenir en haut Aller en bas
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Ven 21 Jan 2011, 03:12

Les textes suivants semblent bcp plus clairs concernant la possibilité que Melchisédech ait été un ange.

Citation :

Visions d'Anne Catherine Emmerich


En fait. il a réalisé tout ceci en toute perfection, miséricorde et justice. Dieu ne connaît point de nécessité. Il réalise tout ce qu'Il produit, Il est Celui qui est.

J'ai vu Melchisédech comme un ange, préfigurant le Christ. Prêtre Eternel venu sur la terre. Comme le sacerdoce est en Dieu de toute éternité, il était prêtre dans l'ordre éternel, en tant qu'ange.

J'ai vu tout ce qu'il a fait pour préparer, fonder, établir et préserver la race humaine. et pour la guider. J'ai vu également Hénoch et Noé, leur rôle et leur signification. Et. à côté de toutes ces figures' il m'a été montré l'empire de l'enfer, toujours à l'oeuvre dans l'éclosion. les agissements et les mille formes d'un culte idolâtrique terrestre, charnel. diabolique. Toutes ces choses empruntaient des expressions précises et comparables. issues de puisions intérieures et secrêtes. qui incitaient et menaient au péché et à la dispersion. qui en est la conséquence.

C'est ainsi que tout m'a été révélé. d'Abraham à Moïse. de Moïse aux prophètes, toujours en relation et en correspondance avec notre monde actuel. Ainsi, par exemple. cet enseignement sur une question précise : pourquoi les prêtres n'ont-ils plus le pouvoir d'aider en opérant des guérisons, pourquoi ne parviennent-ils plus ou si peu à exercer ce charisme ? Ce don du sacerdoce m'a été montré à l'époque des prophètes. ainsi que son origine : j ai vu. par exemple' Elisée donner son bâton à Giezi 12 pour le poser sur l'enfant de la Sunamite, qui était mort. Or dans ce bâton se trouvait renfermée toute la puissance d'Elisée, sa mission. de façon toute spirituelle.


Citation :
J al vu souvent Melchisedech 1 non pas comme un homme mais comme un être d'une autre nature comme un ange, envoyé de Dieu. Jamais je n'ai vu qu'il ait eu une résidence déterminée, une patrie, une famille, des parents jamais je ne l'ai vu manger, boire ou dormir, et jamais la pensée ne m'a effleurée qu'il put être un homme. Il était vêtu comme aucun prêtre ne l'était alors, comme les anges que j'ai contemplés dans la Jérusalem Céleste, et comme je vis plus tard Moise faire effectuer les vêtements des prêtres, selon les ordres de Dieu. Je l'ai vu intervenir ça et la, apparaissant et agissant dans des affaires qui concernaient les peuples, comme par exemple lorsqu'on célébrait la victoire après les guerres si terribles de cette époque. là où il intervenait, là où il se trouvait, une puissance irrésistible émanait de sa personne. Personne ne se dressait contre lui, et pourtant il n'avait pas besoin d'user de la force, et tous les hommes, pourtant adonnés à l'idolâtrie, accordaient volontiers la priorité à ses décisions, à son conseil.

Citation :

1 Melchisedech (Hebr malki-sedek) était roi de Salem (Jérusalem) et prêtre du Très Haut dans le Nouveau Testament l'apôtre Paul fait référence a Melchisédech (Heb 5.6.10 ; 7.1) comme préfiguration de Jésus.

Il n'avait pas de semblable, pas de familier, il était tout seul : parfois, il était accompagné de deux messagers qu'il envoyait devant lui c'étaient deux coureurs, court vêtus de blanc, qui se chargeaient d'annoncer son arrivée ça et là puis il les renvoyait. Tout ce dont il avait besoin, il l'avait ou le recevait. Les personnes à qui il demandait quelque chose ne le lui refusaient pas et même le donnaient avec joie. On se félicitait. là où il venait, et on le craignait quelque peu, l'entourant d'honneurs. Les méchants s'effaçaient devant lui et s'humiliaient, bien qu'ils en disent du mal.

Il en était pour lui, être d'une essence supérieure parmi ces grands personnages païens, en partie sans foi et dépravés, comme il en est actuellement pour toute personne pieuse et particulièrement droite qui arrive quelque part où elle n'est pas connue et fait le bien autour d'elle.

C'est ainsi que je l'ai vu à la cour de Sémiramis, à Babylone. Elle avait là une puissance et un faste indescriptibles elle fit réaliser les plus somptueuses constructions par des esclaves qu'elle traitait encore plus rigoureusement que Pharaon ne traita les enfants de Jacob en Egypte. Il régnait là également la plus effroyable idolâtrie : on sacrifiait des êtres humains que l'on enterrait jusqu'au cou. Tout le confort, les plaisirs, le faste, les richesses et les arts s'épanouissaient là , et tout frisait l'impossible. Sémiramis entreprenait aussi de grands combats avec de monstrueuses armées, mais presque toujours contre les peuples d'Orient elle allait fort peu vers l'Occident, et vers le Midi vivaient des peuples à la peau sombre et basanée.

Dans son pays, une tribu très nombreuse s'était peu à peu développée, à partir de la souche sémitique restée à Babel 2 après la construction de la Tour. Ils vivaient sous la tente, comme un petit peuple de pasteurs. avaient des troupeaux et célébraient leur service divin au coeur de la nuit, dans une tente découverte ou en plein air. Ils recevaient beaucoup de bénédictions. Tout leur réussissait, et leur bétail était toujours particulièrement beau. La femme diabolique 3 voulait anéantir cette tribu et en avait déjà décimé une grande partie. C'est en constatant les bénédictions qui favorisaient cette tribu que Sémiramis reconnut combien Dieu la prenait sous sa protection miséricordieuse aussi. comme instrument du diable, elle voulut la faire disparaître. Lorsque les malheurs de cette tribu atteignirent leur paroxysme, je vis Melchisédech intervenir. Il se rendit auprès de Sémiramis et lui demanda de laisser partir cette tribu. Il lui reprocha aussi ses turpitudes : Sémiramis n'agit pas contre lui, et il conduisit la tribu martyrisée, répartie en divers groupes, vers la Terre Promise. Melchisédech avait comme habitation un campement près de Babylone, et là il leur fit connaître le pain, dont ils apprirent d'abord à tirer leur force. à Canaan, il leur indiqua ça et là des emplacements pour bâtir, et ils reçurent comme patrimoine une région déterminée. Ils furent eux-mèmes tenus à l'écart des autres populations, à cause de leur Dureté. afin de ne pas se mêler à elles. Leur nom est comme "Samanes" ou "Semanes ". A certains d'entre eux, Melchisédech attribua comme territoire la région de la Mer Morte mais leur ville fut détruite avec Sodome et Gomorrhe.


Citation :

Sur la Mer Morte et en Judée existaient déjà des villes ainsi que quelques-unes dans le haut pays, mais pas au centre. Ces gens avaient eux-mèmes creusé leurs tombes et ils s'y couchèrent, l'un près d'Hébron, l'autre sur le Thabor et le troisième dans les cavernes non loin de Saphet. Ils furent en tout pour Abraham ce que Jean (Baptiste) fut pour Jésus. Ils préparèrent et aménagèrent le pays et les chemins, ils semèrent de bons fruits et capèent l'eau pour le patriarche du Peuple de Dieu Jean (Baptiste), lui, prépara les coeurs à la pénitence et à la naissance nouvelle en Jésus. Ils accomplirent pour Israël ce que Jean accomplit pour l'Eglise. J'ai vu aussi d'autres hommes semblables en d'autres lieux, ils avaient été instituée là par Melchisédech.

J'ai vu souvent Melchisédech, quand. bien avant le temps de Sémiramis et d'Abraham. il apparut dans la Terre Promise qui était encore un désert, comme s'il organisait le territoire comme s'il choisissait et réparait des endroits précis. Je l'ai vu tout seul et pensai : que veut donc cet homme ici, alors qu'il n'y a encore personne ? C'est ainsi que je le vis creuser une source sur une montagne c'était la source du Jourdain. Il avait un long pieu fin qu'il planta dans la montagne comme un rayon. C'est ainsi que je le vis ouvrir la terre en divers endroits. Dans les premiers temps après le Déluge, je n'ai pas vu les fleuves jaillir et couler comme maintenant, mais beaucoup d'eau qui sourdait d'une haute montagne à l'Orient.

Melchisedech prit possession de nombreux endroits de la Terre Promise en les délimitant il établit les dimensions de la piscine de Bethesda. Il posa un rocher à l'emplacement où devait s'élever le Temple, bien avant la fondation de Jérusalem. Je le vis planter comme du grain les douze pierres précieuses qui étaient enfouies dans le lit du Jourdain et sur lesquelles se tenaient les prêtres portant l'Arche d'Alliance au moment du passage des enfants d'Israël. Et ces pierres grandirent. J'ai toujours vu Melchisedech seul, sauf lorsqu'il devait intervenir dans les filiations, les divisions et la conduite des familles et des tribus.

J'ai vu aussi que Melchisedech construisit un château prés de Salem. Mais c'était davantage un campement qu'un château. entoure de galeries et d'escaliers, dans le genre du domaine de Mensor en Arabie. Seul l'emplacement était de roche dure. Je crois avoir vu encore, à l'époque de Jean (Baptiste), les autres angles où se dressaient les piquets principaux. Ce château avait simplement une assise très solide en pierre, qui ressemblait à une aire embroussaillée lorsque Jean y établit sa petite ruche. Ce campement ou château était un endroit où faisaient halte beaucoup d'étrangers et de voyageurs. une sorte de relais libre, précieux pour l'eau qui y jaillissait. Peut-être Melchisedech, que j'ai toujours vu comme le conseiller et le conducteur des peuples et tribus itinérant ça et la, avait-il bâti ce domaine pour les héberger et les enseigner. En tout cas. cela avait déjà une relation avec le baptème.

Melchisedech avait là sa résidence, d'où il se rendait à Jérusalem, chez Abraham etc. pour ses missions. Il recueillait et établissait aussi des familles et des gens en ce lieu, qui se fixaient ça et là . Ceci était bien avant l'offrande du pain et du vin, qui eut lieu, à mon avis, dans une vallée au sud de Jérusalem. L'endroit où il travailla et construisit semble avoir été l'emplacement d'une grâce à venir, comme s'il voulait attirer l'attention sur ce lieu, comme s'il entreprenait quelque chose qui devait se réaliser par la suite.

Melchisedech appartient à ce choeur d'anges affectés aux pays et aux peuples, qui vinrent apporter des messages à Abraham et aux patriarches, et se manifesèent à eux. Ils se tiennent juste au-dessous des Archanges Michel, Gabriel et Raphaël.

Voici le texte dans son intégralité: http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/Alliance.html#Melchisedech
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Melkisédec   Ven 21 Jan 2011, 16:30

On dirait des contes! De belles histoires.
Anne-Catherine Emmerich a été béatifiée par l'Eglise en avril 2000.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 26 Jan 2011, 10:49

vous connaissez l'émission préférée de melkisédec??
faites entrer l'accusé..
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 26 Jan 2011, 11:09

MELKI-TSEDEQ

Présenter un personnage antédiluvien n’est certes pas choses aisée mais en se référant aux nombreuses légendes, aux écrits multiples, il ressort que MELKI-TSEDEQ semble un être hors du commun.
D’après la tradition biblique, l’Eternel changea le nom d’Abram le patriarche en celui d’Abraham lors de la seconde Alliance. Les Alliances des peuples avec Dieu sont importantes et pratiquement toutes celles contractées ont été dissoutes. Noé, homme juste, engendra trois fils : Sem, Cham, Japhet. Il est dit dans un passage de l’écrit connu sous le nom de CHRONICON PASCHALE que Melki-Tsedeq était issu de la race de Cham. De Cham, descendent les chamanes, c’est-à-dire des hommes ayant certains pouvoirs.
Le Père Daniélou voit dans la succession des alliances une progression. Ainsi les alliances de Dieu avec les hommes qui précédèrent Abraham sont des alliances qui représentent une forme authentique de religion, la manifestation de Dieu à travers la régularité des cycles cosmiques, qui correspondent à l’alliance noachique. Mais cette première alliance est désormais périmée dès lors qu’une nouvelle et meilleure alliance est intervenue.

Depuis les origines, des alliances se sont faites et il est normal que les mêmes symboles se retrouvent partout et dans toutes les religions. Aucune ne peut se prévaloir être séparée des autres. La conception d’une transmission venant d’une même source ne doit pas être rejetée. Or, c’est ce qu’écrit le P. Daniélou (in Symbolisme et Histoire) « la communauté des symboles dans les diverses religions est l’expression de démarches parallèles et qu’elle est par conséquent liée au contenu objectif des symboles eux-mêmes ».
Les symboles ainsi transmis sont les représentations visibles de ce qui est caché et lorsqu’on évoque la Tradition, c’est la somme de tout ce qui a été enseigné depuis que les hommes ont commencé à dessiner. Sous les termes « Tradition primordiale », il faut comprendre une Tradition ancienne donnée de manière orale mais non traduite en signes.
Selon saint Paul, Melki-Tsedeq connaît le vrai Dieu, non pas sous le nom de Yahvé qui sera révélé à Moïse, mais sous le nom d’El, qui est celui du Dieu créateur connu à travers son action dans le monde. C’est là une nouvelle attestation de la connaissance de Dieu à travers le cosmos qui avait déjà été montrée par Enoch, prophète de la religion cosmique.

Melki-Tsedeq est le prêtre de cette religion première de l’humanité qui embrasse tous les peuples car elle n’est pas limitée à Israël. En effet, il offre le sacrifice dans le monde entier, qui est le Temple, mais qui n’est pas celui spécifique d’Israël. Ce sacrifice n’est pas celui du sang, il est offrande de la pure oblation du pain et du vin, c’est donc un sacrifice d’action de grâces…
Quand le Psalmiste annonce : « Tu es prêtre pour toujours, selon l’ordre de Melki-Tsedeq » , c’est dire qu’à la fin des Temps apparaîtra le dernier grand prêtre, celui qui sera nommé prêtre pour l’éternité parce qu’il épuisera la réalité du sacerdoce et qu’il ne pourra plus y en avoir d’autre après lui.
Le nom de MELKI-TSEDEQ est celui du premier prêtre et sera celui du dernier prêtre. Ne dit-on pas aussi que c’est un Pierre qui sera le dernier pape dans l’église de Rome ?

Dans le « Livre d’Adam ou Livre de l’Ordre de succession des générations de Sir E.A. Wallis Budge, 1927, Melki-Tsedeq est présenté comme étant situé à mi-chemin entre Adam et le Christ, comme eux prêtre et roi, continuant l’un et annonçant l’autre ; il transmet de l’un à l’autre le rite du sacrifice pur, voulu par Dieu de toute éternité, et dont le sacrifice israélite représente non point une préfiguration, mais bien une déformation.
Et comme le voit Marcel Simon, dans son article sur « Melki-Tsedeq dans la polémique entre juifs et chrétiens et dans la légende » (in Revue d’Histoire et de Philosophie religieuse, 1937), il est le prototype du Christ, héritier d’Adam, substitut d’Elie, préfiguration du Baptiste, Melchi-Tsedeq s’élève ainsi, par-delà les catégories normales, hors de l’espace et du temps, au rang d’une entité. Il est, si l’on peut dire, le lieu idéal où convergent toutes les figures sacerdotales, ou conçues comme telles, de l’Ancienne et de la Nouvelle Alliance : il est le Sacerdoce.

Pour sceller cette seconde Alliance, il y eut le changement du nom d’Abram, mais aussi la circoncision. Et comme le rappelle Justin le martyr : « De même que Melchi-Tsedeq, prêtre du Très-Haut comme l’écrit Moïse, était prêtre des incirconcis, et qu’il bénit Abraham qui, bien que circoncis, lui apportait la dîme, ainsi Dieu a rendu manifeste que son prêtre éternel serait prêtre des incirconcis. Et ceux des circoncis qui viendront à lui, j’entends qui croiront en lui et solliciteront sa bénédiction, il les accueillera à leur tour et les bénira ».
Melki-Tsedeq en s’imposant ainsi retire les rites juifs qui sacrifiaient à Dieu en immolant des veaux et des agneaux sur l’autel, suivant en cela ce qui se faisaient de puis Aaron et impose des sacrements chrétiens au sein même de cette Alliance.

Le personnage assez mystérieux de Melki-Tsedeq, l’Envoyé de El, le Dieu premier, permet ainsi de changer l’orientation sans casser l’Alliance. Les rites juifs célébrant l’Eternel dans le judaïsme sont supprimés au profit des rites chrétiens. Mais aussi, il se place dorénavant entre Adam et le Christ dans la religion chrétienne. Comment se fait-il que la bénédiction faite à Abraham repousse ce dernier vers l’ombre ? A partir de là, en effet, on évoque Adam et sa « Faute » que l’humanité tout entière doit porter comme une croix.
Ce « roi de Justice et roi de Paix », le « sans généalogie » semble avoir reçu de son Dieu tous les pouvoirs. Sa parole fait foi, et on le voit représenté comme supérieur à Abraham, qui s’incline devant lui puisqu’il le béni « sans contredit, c’est l’inférieur qui est béni par le supérieur », et puisqu’il lui donne la dîme, ce qui est la marque de sa dépendance.
Il y a là une véritable « investiture », presque au sens féodal de ce mot, mais avec cette différence qu’il s’agit d’une investiture spirituelle ; et nous pouvons ajouter que là se trouve le point de jonction de la tradition hébraïque avec la grande tradition primordiale.

La « bénédiction » dont il est parlé est proprement la communication d’une « influence spirituelle », à laquelle Abraham va participer désormais ; et l’on peut remarquer que la formule employée par Abraham en relation directe avec le « Dieu Très-Haut », que ce même Abraham invoque ensuite en l’identifiant avec Jehovah (Genèse, XIV, 22).
Si Melki-Tsedeq est ainsi supérieur à Abraham, c’est que le « Très-Haut » (Elion), qui est le Dieu de Melki-Tsedeq, est lui-même supérieur au « Tout-Puissant » (Shaddaï), qui est le Dieu d’Abraham, ou, en d’autres termes, que le premier de ces deux noms représente un aspect divin plus élevé que le second.
D’autre part, ce qui est extrêmement important, et ce qui semble n’avoir jamais été signalé, c’est qu’El Elion est l’équivalent d’Emmanuel, ces deux noms ayant exactement le même nombre (197) ; et ceci rattache directement l’histoire de Melki-Tsedeq à celle des « Roi-Mages ».

De plus, on peut encore y voir ceci : le sacerdoce de Melki-Tsedeq est le sacerdoce d’El Elion : le sacerdoce chrétien est celui d’Emmanuel ; si donc El Elion est Emmanuel, ces deux sacerdoces n’en sont qu’un, et le sacerdoce chrétien, qui d’ailleurs comporte essentiellement l’offrande eucharistique du pain et du vin, est véritablement « selon l’ordre de Melki-Tsedeq ».
La tradition judéo-chrétienne distingue deux sacerdoces, l’un « selon l’ordre d’Aaron », l’autre « selon l’ordre de Melki-Tsedeq » ; et celui-ci est supérieur à celui-là, comme Melki-Tsedeq lui-même est supérieur à Abraham, duquel est issue la tribu de Lévi et, par conséquent, la famille d’Aaron. Cette supériorité est nettement affirmée par saint Paul, qui dit : « Lévi même, qui perçoit la dîme (sur le peuple d’Israël), l’a payée, pour ainsi dire, par Abraham (On peut dire aussi, d’après ce qui précède, que cette supériorité correspond à celle de la Nouvelle Alliance sur l’Ancienne Loi (Epître aux Hébreux, VII, 22).

[Le Roi du Monde, p. 50, 51, - René Guénon].
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 26 Jan 2011, 14:16

romuald1972 a écrit:
vous connaissez l'émission préférée de melkisédec??
faites entrer l'accusé..
Smile
Et pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 26 Jan 2011, 15:00

Attention avec Guénon.

C'est un musulman franc mac :.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 26 Jan 2011, 15:01

J'en crois par mes yeux ni mon entendement???
V'là que le Loup est complétement hérétique... RRRROOOOOO!!!

lol! :mdr:

Quant au Casse croûte... a toujours rien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 26 Jan 2011, 15:36

Raphaël a écrit:
romuald1972 a écrit:
vous connaissez l'émission préférée de melkisédec??
faites entrer l'accusé..
Et pourquoi?
je ne le sais pas plus que vous;.;
enfin.. si peut-être!!
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Melkisédec   Mer 26 Jan 2011, 15:45

adamev a écrit:
J'en crois par mes yeux ni mon entendement???
V'là que le Loup est complétement hérétique... RRRROOOOOO!!!

lol! :mdr:

:beret: :sage: lol!
Revenir en haut Aller en bas
 
Melkisédec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Melkisédek
» Le livre d'Enoch : trésor d'information du plan de Dieu ?
» liste des Textes Apocryphes (non reconnus par l'Eglise)
» Mardi 7 tu es prête pour des temp indéfinis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: