DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies   Mar 28 Déc 2010, 00:18

Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies

par Sandro Magister

Le 27 décembre 2010 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Le texte qui suit est la préface du volume – publié en Italie par les éditions Libri Scheiwiller et en vente depuis quelques semaines – qui réunit les homélies prononcées par Benoît XVI au cours de l'année liturgique qui vient de s’achever, l'année C du lectionnaire romain.

Troisième de la série, ce volume joint à chaque homélie du pape Joseph Ratzinger les lectures bibliques de la messe du jour, ainsi que les psaumes et antiennes des vêpres qu’il a célébrées.

Dans l’exhortation apostolique post-synodale "Verbum_domini", publiée le 30 septembre dernier et consacrée à la Parole de Dieu dans la vie de l’Église, un paragraphe, le 59e, traite justement du soin à apporter à l’homélie. Celle-ci est en effet la principale - sinon la seule - forme de communication de la bonne nouvelle chrétienne qui soit entendue chaque dimanche par des centaines de millions de baptisés dans le monde.

Dans l’art de l’homélie, indubitablement, Benoît XVI est un modèle extraordinaire.

Et ce livre en est la preuve :

Benedetto XVI, "Omelie di Joseph Ratzinger, papa. Anno liturgico 2010", edited by Sandro Magister, Libri Scheiwiller, Milan, 2010, pp. 420, euro 18.00.

"COMME LE PAPE LÉON LE GRAND, LE PAPE BENOÎT XVI PASSERA À L'HISTOIRE EN RAISON DE SES HOMÉLIES"

par Sandro Magister

Le missel romain des dimanches et fêtes est articulé en trois années, chacune étant centrée sur un Évangile : celui de Matthieu, celui de Marc et celui de Luc. La maison d’édition Libri Scheiwiller qui publie, année après année, les homélies de Benoît XVI, s’est conformée à cette succession. La période de trois années s’achève avec ce troisième volume de la série. Il réunit les homélies pontificales de l'année liturgique correspondant à l’évangile de Luc, qui a commencé avec le premier dimanche de l’Avent de 2009 et s’est étendue sur l’année 2010.

Les homélies de la messe et des vêpres sont un axe porteur de ce pontificat, que tout le monde n’a pas encore compris. Une bonne partie d’entre elles est rédigée par Joseph Ratzinger, d’autres sont des improvisations qui ont la spontanéité de la langue parlée. Mais il les médite et les prépare toujours avec un soin extrême, parce que, pour lui, elles ont une valeur unique qui les distingue de tout ce qu’il peut dire ou écrire par ailleurs. En effet les homélies sont une partie de l'action liturgique, ou plutôt, elles sont elles-mêmes liturgie, cette "liturgie cosmique" dont le pape a dit qu’elle était le "but ultime" de sa mission apostolique, "lorsque le monde dans son ensemble sera devenu liturgie de Dieu, adoration, et qu’il sera alors sain et sauf". Il y a beaucoup d’Augustin dans cette vision de Ratzinger, il y a la cité de Dieu dans le ciel et sur la terre, il y a le temps et l’éternel. Le pape voit dans la messe "l'image et l'ombre des réalités célestes" (Hébreux 8, 5). Ses homélies ont pour mission de soulever le voile.

Et en effet, lorsqu’on les relit, elles révèlent une vision du monde et de l’histoire pleine de significations nouvelles qui constituent d’ailleurs le cœur de la bonne nouvelle chrétienne, parce que "si Jésus est présent, il n’existe plus aucun temps dénué de sens et vide". L'Avent est "présence", "arrivée", "venue", a dit le pape dans son homélie d’inauguration de cette année liturgique. "Dieu est là, il ne s’est pas retiré du monde, il ne nous a pas laissés seuls" et, par conséquent, le temps devient "kairós", occasion unique, favorable, de salut éternel, et la création tout entière change de visage "si derrière elle, il y a lui et non pas le brouillard d’une origine incertaine et d’un avenir incertain".

Mais le temps de la "civitas Dei" n’est pas informe. Il a un rythme qui lui est donné par le mystère chrétien qui le remplit. Chaque messe, chaque homélie, tombe en un temps précis, dont le découpage fondamental se fait de dimanche en dimanche. Le "jour du Seigneur" a comme protagoniste celui qui est ressuscité le premier jour après le sabbat, devenu représentation de l'"octava dies" de la vie éternelle. La présence du Ressuscité dans le pain et le vin consacrés est réelle, très réelle, prêche sans cesse le pape. Pour le voir et le rencontrer, il suffit que les yeux de la foi s’ouvrent, comme ce fut le cas pour les disciples d’Emmaüs, qui reconnurent Jésus justement dans le sacrement de l'eucharistie, "à la fraction du pain".

"L'année liturgique est un grand chemin de foi", a rappelé le pape avant un Angélus, dans une de ces brèves méditations dominicales qu’il construit comme de petites homélies à partir de l’Évangile du jour. C’est comme marcher sur la route d’Emmaüs, en compagnie du Ressuscité qui rend les cœurs brûlants en expliquant les Écritures. De Moïse aux prophètes et à Jésus, les Écritures sont de l’histoire et avec elles le cheminement se fait histoire et l'année liturgique la parcourt à nouveau tout entière, autour de Pâques qui en constitue l’axe. Avent, Noël, Épiphanie, Carême, Pâques, Ascension, Pentecôte. Jusqu’à la seconde venue du Christ à la fin des temps. Ce qui fait de la liturgie chrétienne un "unicum" - et le pape ne cesse de le prêcher - c’est que son récit n’est pas seulement un souvenir. C’est une réalité vivante et présente. À chaque messe a lieu ce que Jésus annonça à la synagogue de Nazareth après avoir réenroulé le rouleau du prophète Isaïe : "Aujourd’hui s’accomplit à vos oreilles ce passage de l’Écriture" (Luc 4, 21).

Dans ses homélies, le pape Benoît XVI révèle également ce qu’est l’Église. Il le fait en se conformant à la plus ancienne profession de foi : "Je crois en l’Esprit-Saint, en la sainte Église catholique, en la communion des saints, en la rémission des péchés". La "communion des saints" c’est principalement celle des dons saints, elle est ce don saint et salvateur que Dieu nous fait dans l'eucharistie et c’est en le recevant que l’Église naît et grandit, dans l’unité sur toute la terre et avec les saints et les anges du ciel. La "rémission des péchés", c’est le baptême et l'autre sacrement du pardon, la pénitence. Si le "Credo" professe cela, alors vraiment l’Église n’est pas faite de sa hiérarchie, ni de son organisation, elle est moins encore une association spontanée d’hommes solidaires, mais elle est un pur don de Dieu, une création de son Saint Esprit, qui fait naître son peuple dans l’histoire, avec la liturgie et les sacrements.

Il y a une image qui revient fréquemment dans les homélies du pape : "L’un des soldats, de sa lance, lui perça le côté et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau" (Jean 19, 34). Voici de nouveau le sang et l'eau, l'eucharistie et le baptême, l’Église qui naît de ce côté transpercé du Crucifié, nouvelle Ève née du nouvel Adam. Le recours aux images est un autre des traits distinctifs des homélies de Benoît XVI. À la cathédrale de Westminster, le 18 septembre 2010, il a fait lever les yeux de tous vers le grand Crucifix qui domine la nef, vers le Christ "accablé de souffrance, écrasé par la douleur, victime innocente dont la mort nous a réconciliés avec le Père et nous a donné de participer à la vie même de Dieu". Dans son sang précieux, dans l'eucharistie, l’Église puise la vie. Mais le pape a également ajouté, citant Pascal : "Dans la vie de l’Église, dans ses épreuves et ses tribulations, le Christ sera en agonie jusqu’à la fin du monde".

Dans la prédication liturgique de Benoît XVI les images tirées de la Bible et celles qui sont tirées de l’art ont constamment une fonction mystagogique, c’est-à-dire d’explication du mystère. L’étonnement provoqué par l'invisible que l’on entrevoit dans l’œuvre d’art visible renvoie à cette merveille encore plus grande qu’est le Ressuscité présent dans le pain et le vin, origine de la transformation du monde, afin que la cité des hommes, elle aussi, "devienne un monde de résurrection", une cité de Dieu.

Les homélies recueillies dans ce volume ont, pour la plupart, été prononcées par le pape pendant la messe, après la proclamation de l’Évangile. Mais il y en a également quelques unes qui l’ont été pendant les vêpres, avant le chant du "Magnificat". Les lieux où elles ont été prononcées sont extrêmement variés, en Italie et à l’étranger, dans des villages et dans des grandes villes : Rome, bien évidemment, mais aussi Castel Gandolfo, Malte, Turin, Fatima, Porto, Nicosie, Sulmona, Carpineto, Glasgow, Londres, Birmingham, Palerme. Un cas particulier : celui de l’homélie du quatrième dimanche de Carême, qui a été prononcée par le pape au cours d’un office liturgique œcuménique célébré dans l’église luthérienne de Rome.

Comme cela a déjà été fait pour les deux précédents recueils, on a ajouté en annexe quelques uns de ces petits bijoux de prédication mineure, portant sur les lectures de la messe du jour, que Benoît XVI offre aux fidèles et au monde entier le dimanche à midi avant l'Angélus ou, pendant le temps pascal, avant le Regina Cæli.

On arrive ainsi à quelque quatre-vingts homélies, les unes longues et les autres courtes, qui sont rassemblées dans ce volume, couvrant presque la totalité de l'année liturgique : une preuve supplémentaire du soin que le pape Benoît XVI apporte à cette forme de son ministère. Le cardinal Angelo Bagnasco en a souligné la grandeur et il en a fait un modèle pour tous les pasteurs de l’Église, lorsqu’il a dit aux évêques qui forment le conseil permanent de la conférence des évêques d’Italie, le 21 janvier 2010 : "N’ayons pas peur de dire notre admiration pour cet art dont il fait preuve et ne nous lassons pas de l’indiquer à nous-mêmes et à nos prêtres comme une école de prédication élevée et extraordinaire". Comme le pape Léon le Grand, le pape Benoît XVI passera à l’histoire en raison de ses homélies.

***

L'homélie prononcée par Benoît XVI au cours de la messe de la nuit de Noël 2010, à la basilique Saint-Pierre de Rome ► "Chers frères et sœurs..."

Traduction française par Charles de Pechpeyrou, Paris, France.

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2712102_magister
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies   Jeu 30 Déc 2010, 22:29

ellefutent tout si évangélique, merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies   Jeu 30 Déc 2010, 22:43

Euhhh....

Non, rien.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies   Dim 02 Jan 2011, 05:46

bon on va encore dire que j'aime pas Benoit !!

mais j'avoue que sur moi les discourts ont peu d'effets car je ne trouve pas les actes coordonnés avec le beau discourt !!

Noel est la fête de Dieu fait Homme= Dieu qui se fait proche et vulnérable Dieu que l'on peut prendre dans ses bras !
et c'est bien cela Dieu remis en nos mains !

et Benoit qui a la charge de témoigner d'abord par sa vie et d'affermir ses fréres par l'exemple et la parole , n'a rien trouver de mieux encore pour ce noël lors de la bénédiction place st Pierre que de faire agrandir la distance entre le peuple et lui !!

là on a vidé la moitié de la place st Pierre et mis un mètre entre chaque personne qui venait !!
j'avoue que pour fêter un Dieu proche et vulnérable, je trouve cela plus que contradictoire !!

c'est de pire en pire sous prétexte de sécurité : quelle proximité ? quelle vulnérabilité nous témoigne-t-il là ?
Jésus n'a pas fuit la Croix , mais là on est tellement omnibulé par l'idée d'une agression que l'on nous met même l'hostie entouré de légionnaire de rome !!

l'an dernier on a accusé une pauvre femme d'avoir attaquer Benoit et d'être une folle parce qu'elle voulait toucher Jésus le touchant , depuis on sécurise tout !
c'est un drôle d'évangile et témoignage que cette façon de vivre Le Christ car il y a 2010 on en a fait un récit célébre de l'histoire de la femme qui vient toucher Jésus , et la réponse Chrétienne n'est pas " c'est une folle dangereuse !" mais "ma fille ta foi ta sauvé Va en Paix !"
de même par la suite quand Pierre et les autres Apôtre passent dans les rues de Jérusalem et ailleurs on met les malades sur le bord du chemin et les Apôtres les guérissent rien que par leurs ombre ou en imposant les mains ou par la parole !

Voila un Dieu et un témoin fait proche et vulnérable !

je suis fou ? c'est possible mais c'est pourtant ce que l'écriture déclare de ce qu'est un apôtre et notre Foi Est Basée sur cette écriture qui est le Témoignage des 12 fondements de l'Église Apostolique !!

alors il écrit de beaux sermons ; mouhai mais sans la cohérence fraternel qui se livre au vrai prix de la proximité au risque de sa vie comme Le seigneur l'a fait, moi je trouve que ça sonne trés faux !

ben oui quoi ; c'est dangereux d'être Chrétien et de suivre Jésus quelle blague les apôtres n'ont pas fait de vieux os et Jésus en 3ans et demi IL était sur La Croix , mais aujourd'hui on veut pas prendre le risque de finir comme ce fanatique ?, on a la voiture blindé, on mais 200m entre soit et le peuple pour fêter le Dieu proche et vulnérable ! on fait fouiller ceux qui approchent pour prendre la communion , les Marie Madelaine sont nommée folle !!

une deviens fade on perd le gout du sel, mais il faudrait rien dire ? se consoler de beaux discourts ?
mais Jésus a dit quelque chose sur cela mais alors c'est pas glorieux pour toi Pierre !
Jésus a dit " écoutez les et pratiquez ce qu'ils enseignent , mais ne vous comportez pas comme eux car ils disent mais ne font pas !"

pourquoi ils ne font pas ?
parce que on fait de Pierre une personnalité trés mondaine un personnage d'état une vedette de télé au lieu de simplement un frére !
regardez Mére Théresa, l'Abbé Pierre, Soeur Emmanuelle ils étaient écoutés ils recevaient des chefs d'états dans leurs gourbis, mais ils étaient simple et les pauvres ne se sentaient pas amené a faire des courbettes et gesticulations pompeuse, non ils étaient devant Dieu leur Frére et Sœur !

alors j'attend un Pierre comme cela qui aura la cohérence et la crédibilité Sainte du pauvre qui comme Christ n'a que sa faiblesse en partage !

pour le moment d'année en année on a le droit qu'a plus de distance plus de sécurité plus de gros muscle pour nous faire des discourt sur la vulnérabilité , la fraternité la proximité Divine ; ben les intello c'est pas chouette la mise en pratique faudrait un peu arrêter !

Comme disait Jésus a Pierre " toi viens et suis MOI !"
Allez GO Pierre tes frères sont en bas et vulnérable et simple descend de ton piédestal ils t'attendent !
qui sait peut-être en 2011 ? les miracles j'y crois !!
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies   Dim 02 Jan 2011, 09:14

Une attaque contre Benoît XVI ne l'a pas déstabilisé à Noël passé, elle ne le déstabiliserait pas une nouvelle fois, mais elle ferait des dégâts dans l'âme des plus fragiles des chrétiens. C'est pour cela que notre Pape doit se protéger.

... Tous n'ont pas ta foi et ta grandeur d'âme, cher Théodéric.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies   Dim 02 Jan 2011, 15:07

cébé a écrit:
Une attaque contre Benoît XVI ne l'a pas déstabilisé à Noël passé, elle ne le déstabiliserait pas une nouvelle fois, mais elle ferait des dégâts dans l'âme des plus fragiles des chrétiens. C'est pour cela que notre Pape doit se protéger.

... Tous n'ont pas ta foi et ta grandeur d'âme, cher Théodéric.

ALORS JÉSUS N'A RIEN COMPRIS QUAND IL S'EST LAISSé CRUCIFIER SOUS LES YEUX DE MARIE MARIE-MADELEINE QUI ENSUITE AU JARDIN NE VOULAIT PAS LUI LÂCHER LA JAMBE ?

NON DÉSOLÉ ! pour nos sensibilités nos sentiments, mais Jésus a été Clair avec les siens (donc nous tous ! " il faut se renier pour me suivre il faut Mourir pour Vivre " si nous refusons La Croix devant les Hommes nous pratiquons ce que Jésus dit de ne pas faire "celui qui me reniera devant les hommes Moi aussi Je le renierais devant les Anges de Mon Père !"

on en est pas encore arrivé au reniement mais on frise de peu cette situation ; comment peut on prétendre édifier les hommes a l'image du Christ qui a offert sa Vie ( sa mise a mort physique, inverse de passer son temps a sauver sa peau en auto blindée en écartant tous les risques de la proximité vulnérable du Fils de Dieu en nous !)
comment prétendre porter la Croix si on ne veut pas mourir comme Son Seigneur , sinon que nous sommes devenu insipide et juste de beaux parleurs , des philosophes, des habiles du discourt en totale contradiction avec Jésus qui a marché fermement vers Jérusalem au grand scandale de ses apôtres qui entrevoyaient bien avec une certaines peur que cela ne pouvait que finir en drame !!

si nous ne voulons plus mourir de Vivre Dieu , nous mourrons dans le silence du reniement comme Pierre pendant la nuit pendant que Jésus été seul devant le sanhédrin et la lâcheté de Pilate ! devons nous nous aussi faire ceci en cette heure parce que nous avons peur de La Croix que Le Père Divin nous tend a tous ?

les faibles ne sont faible que parce que on ne les affermit pas droitement par un témoignage Lumineux ; regardez combien de faible sont devenu fort en Christ grâce a des méres thérésa des Abbé Pierre des François d'Assisse des Maximilien Kolbes , des Gandhi, des Martin Luther King en fait des personnes qui ne fuyaient pas le Christ vulnérables mais on laisser le sang du Christ être versé sur terre encore une fois par leurs veines et sueur ;
ALORS ? Pierre reprend MA CROIX au lieu de la fuir , te protéger mettre de la distance entre mon peuple et toi, est un contre témoignage destructeur
il n'est plus l'heure de dormir comme les Vierges il est l'heure d'avoir de l'huile dans sa lampe
" NE PEUX TU VEILLER AVEC MOI ? DEBOUT Pierre IL EST L'HEURE !!" :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies   Dim 02 Jan 2011, 16:04

Reprends ton souffle, cher Théodéric!

C'est l'Eglise qui est le corps du Christ ... et actuellement, l'Eglise est largement sans défense! C'est nous (dans nos espaces personnels) qui devons "veiller à ses côtés" ...le faisons-nous ?

... Le Pape est le Berger à qui Jésus a demandé de paître ses brebis et ses agneaux. Le berger a droit à un gourdin pour éloigner les loups, pas par peur personnel ( Benoît XVI l'a démontré à Noël 2009),mais pas souci de ne pas affoler son troupeau dans ses membres les plus fragiles.
Faire tout ce qu'il faut pour sauvegarder le pape dans son intégrité physique reste de la crédibilité des états ..... Le Pape actuel en est conscient, c'est du fait de "César" et non pas "de Dieu".

Lorsque viendra le temps du sacrifice, comme pour Pierre, le Pape de ce moment-là se laissera mener "là où il ne voudrait pas" ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Benoît XVI homme de l'année. En raison de ses homélies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magnifique homélie sur l'Eucharistie du Saint Père, Benoît XVI !
» Les programmes par fac
» année sacerdotale
» L'homme à la main raide
» Une guérison le jour du Sabbat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: