DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle attaque contre le Saint Suaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
RenéMatheux



Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 17:13

Hicksfiles a écrit:
Donc réponses point par point :
- j'ai dit que Bély est mort 6 ans après la reconnaissance de son miracle, et 18 ans après son miracle lui-même : où est le mensonge ? Il s'agit au contraire d'informations complémentaires qui prouvent que je ne cherche aucunement à mentir
-
Je Maintiens! Vous aviez écrit "Et vous ne m'avez pas répondu pour Jean-Pierre Bély : un "miraculé" qui
meurt 6 ans après la reconnaissance de son "miracle", et en plus, d'un
cancer ! Ca fait pas très sérieux, surtout pour un observateur qui
s'intérroge... Ce n'est pas le meilleur moyen de faire croire aux
miracles !". L'intention de discrediter le miracle était clair. Vous vous êtes piégé vous même en reconnaissant que c'était 18 ans après le miracle lorsque vous avez voulu déniger Bély.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 17:26

Hicksfiles a écrit:

- J'ai dit que Bély avait touché au moins 145684 euros, de manière illicite, car c'est lui-même dans un interview qui l'avait révélé : la Cotorep, pour ne pas reconnaître son "erreur" de diagnostic sur la sclérose, avait continué de lui verser sa pension pendant 18 ans. Ce que j'ai voulu dire, c'est que vu que sa femme travaillait, il avait de quoi vivre, et il aurait pu en bon chrétien reverser cette pension à une oeuvre caritative. Or la charité ne semble pas avoir été son fort... De plus, il a bénéficié pendant les 6 dernières années de son miracle, d'un traitement de prince, car il a été invité dans la plupart des pays du monde, par toutes les chaines de télé (il est même passé chez Stéphane Bern en prime time surTF1), et par tous les magazines, et il était hébergé dans des palaces 5 étoiles, jusqu'au Japon ! Il a eu une vie de Prince des mille et une nuits, aussi arrêtez de le traiter de "pauvre", vous êtes ridicule... ou menteur (donc satanisé ?)
De plus, il est bien mort après 6 ans de turpitudes médiatiques et de vie princière, et d'un cancer foudroyant. Vous disiez qu'en se comportant mal, on méritait l'Enfer ? Il l'a subi... Etes-vous donc sûr que Dieu n'a pas regretté son miracle ???
Actuellement, pour avoir l'allocation cotorep, Les revenus ne doivent pas dépasser :
17.086,80 € pour une personne vivant en couple.
Mais il n'y a que 20 ans, les conditions était beaucoup plus draconniennes. Il fallait à peu près ne rien gagner pour toucher l'allocation. Alors comme vie princière!
Autre précisions, la Cotorep ne verse pas d'allocations sans une étude soigneuse et avec dossier médical à renouveller tous les 2 ou 5 ans suivant les cas. Alors s'il avait touché la cotorep pendant 18 ans, c'est qu'il y avait une raison sérieuse.
Quant à vos affirmations, sur les turpitude médiatiques, je suppose que ce qui vous gène, c'est qu'il témoignait sur sa guérison. Pour les autres affirmations, je pense que ce ne sont que des ragots. Mais donnez donc le nom des sites où vous avez trouvé ces affirmations! Ce sera intéressant.
De toutes façons, vous vous enfoncez : vous montrez toujours plus clairement que vous maniez la diffamation et la calomnie avec complaisance : Satan!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 17:34

Ma conclusion est toujours la même. Vous avez pris un aller simple pour l'enfer. Alors, changez et vite, tant qu'il est temps. Nous vous avons donné assez de preuves pour que vous vous posiez des questions si vous voulez bien vous débarassez de ces oeillères qui vous aveuglent.
Je vous recommande en particulier de relire le séjour de Thérèse d'Avila en enfer. Cela peut vous y aider.
Revenir en haut Aller en bas
roll



Masculin Messages : 533
Inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 18:44

RenéMatheux a écrit:
Vous avez pris un aller simple pour l'enfer.

Désolé, mais ça m'enerve beaucoup ce genre d'affirmation. Ne vous mettez pas à la place de Dieu, c'est à lui de juger. En effet:

Citation :
Luc 6, 37 Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés; remettez,
et il vous sera remis.

Revenir en haut Aller en bas
http://freesciences.be
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 19:14

Merci Roll ! De toutes façons, Matheux est un vrai malade mental, et je ne répondrai plus à ses délires.
Par contre, personne n'a répondu clairement pour le parfum. Aussi, je persiste et je relance le débat par une autre hypothèse : en effet, il semble incontestable qu'un crucifié ait imprimé son sang sur le tissu, et c'est d'ailleurs ça qui aveugle les tenants de l'authenticité. Aussi, puisque d'un autre côté, les opposants au suaire souligne le défaut de la théorie du cadavre, à savoir la platitude de l'image, je prpose d'appliquer le rasoir d'Occam, qui veut que toutes choses étant égales, la solution la plus simple est toujours la meilleure (rappellez-vous la réplique de Matthew Mac Conaughey à Jodie Foster dans "Contact" à ce sujet). Eh ! bien, puisque les deux explications sont contradictoires, assemblons-les !
L'image du suaire de Turin est réellement l'empreinte sanguine d'un crucifié, mais uniquement au niveau du sang. Pour l'image elle-même, c'est un bas-relief chauffé ! L'expérience a déjà été tentée par un italien, cela faisait partie du reportage passé sur Arte et Planète il y a un an ou deux (je l'ai), et cette expérience a le mérite d'expliquer à la fois le report des blessures, qui sont donc vraies, et l'image, qui est donc fausse !
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 20:00

roll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Vous avez pris un aller simple pour l'enfer.

Désolé, mais ça m'enerve beaucoup ce genre d'affirmation. Ne vous mettez pas à la place de Dieu, c'est à lui de juger. En effet:

Citation :
Luc 6, 37 Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés; remettez,
et il vous sera remis.

cela suffit. Je ne fais cela que pour lui éviter d'y aller : la plus grande ruse du diable étant de faire croire qu'il n'existe pas. Vous voulez le conforter dans cette opinion ultra dangereuse.

Alors arretez cette position de centriste avec vos fanatique à droite et à gauche.. En religion, il n'y en pas. En politique vous pouvez servir deux maitres. En religion non. Maintenant si vous approuvez les calomnies sur Bely, miraculé de Marie. Libre à vous.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 20:04

RenéMatheux a écrit:
roll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Vous avez pris un aller simple pour l'enfer.

Désolé, mais ça m'enerve beaucoup ce genre d'affirmation. Ne vous mettez pas à la place de Dieu, c'est à lui de juger. En effet:

Citation :
Luc 6, 37 Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés; remettez,
et il vous sera remis.

cela suffit. Je ne fais cela que pour lui éviter d'y aller : la plus grande ruse du diable étant de faire croire qu'il n'existe pas. Vous voulez le conforter dans cette opinion ultra dangereuse.

Alors arretez cette position de centriste avec vos fanatique à droite et à gauche.. En religion, il n'y en pas. En politique vous pouvez servir deux maitres. En religion non. Maintenant si vous approuvez les calomnies sur Bely, miraculé de Marie. Libre à vous.

Mais voyons cher René.

Il est seulement un bon gros Thomas typique. En autant qu'il blasphème pas contre l'Esprit-Saint, le reste Dieu tranchera et non nous.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 20:04

Hicksfiles a écrit:
Merci Roll ! De toutes façons, Matheux est un vrai malade mental, et je ne répondrai plus à ses délires.
Par contre, personne n'a répondu clairement pour le parfum. Aussi, je persiste et je relance le débat par une autre hypothèse : en effet, il semble incontestable qu'un crucifié ait imprimé son sang sur le tissu, et c'est d'ailleurs ça qui aveugle les tenants de l'authenticité. Aussi, puisque d'un autre côté, les opposants au suaire souligne le défaut de la théorie du cadavre, à savoir la platitude de l'image, je prpose d'appliquer le rasoir d'Occam, qui veut que toutes choses étant égales, la solution la plus simple est toujours la meilleure (rappellez-vous la réplique de Matthew Mac Conaughey à Jodie Foster dans "Contact" à ce sujet). Eh ! bien, puisque les deux explications sont contradictoires, assemblons-les !
L'image du suaire de Turin est réellement l'empreinte sanguine d'un crucifié, mais uniquement au niveau du sang. Pour l'image elle-même, c'est un bas-relief chauffé ! L'expérience a déjà été tentée par un italien, cela faisait partie du reportage passé sur Arte et Planète il y a un an ou deux (je l'ai), et cette expérience a le mérite d'expliquer à la fois le report des blessures, qui sont donc vraies, et l'image, qui est donc fausse !
Aucune des tentatives ne peut expliquer que l'on aie une image si parfaite : de la chaleur comme le reste aurait déformé l'image. Quand à ce que la chaleur puisse faire un négatif : NON!

Je suis un malade mental parceque je crois à ce que l4eglise a toujours cru? Si je suis un malade mental, Thérèse d'Avila l'était aussi? J'essaie juste de vous éviter le pire.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 20:09

RenéMatheux a écrit:
Hicksfiles a écrit:
Merci Roll ! De toutes façons, Matheux est un vrai malade mental, et je ne répondrai plus à ses délires.
Par contre, personne n'a répondu clairement pour le parfum. Aussi, je persiste et je relance le débat par une autre hypothèse : en effet, il semble incontestable qu'un crucifié ait imprimé son sang sur le tissu, et c'est d'ailleurs ça qui aveugle les tenants de l'authenticité. Aussi, puisque d'un autre côté, les opposants au suaire souligne le défaut de la théorie du cadavre, à savoir la platitude de l'image, je prpose d'appliquer le rasoir d'Occam, qui veut que toutes choses étant égales, la solution la plus simple est toujours la meilleure (rappellez-vous la réplique de Matthew Mac Conaughey à Jodie Foster dans "Contact" à ce sujet). Eh ! bien, puisque les deux explications sont contradictoires, assemblons-les !
L'image du suaire de Turin est réellement l'empreinte sanguine d'un crucifié, mais uniquement au niveau du sang. Pour l'image elle-même, c'est un bas-relief chauffé ! L'expérience a déjà été tentée par un italien, cela faisait partie du reportage passé sur Arte et Planète il y a un an ou deux (je l'ai), et cette expérience a le mérite d'expliquer à la fois le report des blessures, qui sont donc vraies, et l'image, qui est donc fausse !
Aucune des tentatives ne peut expliquer que l'on aie une image si parfaite : de la chaleur comme le reste aurait déformé l'image. Quand à ce que la chaleur puisse faire un négatif : NON!

Je suis un malade mental parceque je crois à ce que l4eglise a toujours cru? Si je suis un malade mental, Thérèse d'Avila l'était aussi? J'essaie juste de vous éviter le pire.

De toute manière au point ou ce débat en est rendu, je ne puis que conclure que les scientifiques sont unanimes comme quoi, qu'aucun homme est pu être à la source
de cette image, car scientifiquement démontré.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 20:10

ysov a écrit:
RenéMatheux a écrit:
roll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Vous avez pris un aller simple pour l'enfer.

Désolé, mais ça m'enerve beaucoup ce genre d'affirmation. Ne vous mettez pas à la place de Dieu, c'est à lui de juger. En effet:

Citation :
Luc 6, 37 Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés; remettez,
et il vous sera remis.

cela suffit. Je ne fais cela que pour lui éviter d'y aller : la plus grande ruse du diable étant de faire croire qu'il n'existe pas. Vous voulez le conforter dans cette opinion ultra dangereuse.

Alors arretez cette position de centriste avec vos fanatique à droite et à gauche.. En religion, il n'y en pas. En politique vous pouvez servir deux maitres. En religion non. Maintenant si vous approuvez les calomnies sur Bely, miraculé de Marie. Libre à vous.

Mais voyons cher René.

Il est seulement un bon gros Thomas typique. En autant qu'il blasphème pas contre l'Esprit-Saint, le reste Dieu tranchera et non nous.
Si c'est de X file qu'il s'agit, je sens le mensonge dans tout cela. Je reconnais trop sa technique. Par exemple : affirmer n'importe quoi avec aplomb est la technique favorite des éxégètes modernistes qui veulent faire croire que les évangiles ne sont pas historiques.
Alors, j'essaie la technique la plus efficace contre le mensonge : rappeler la vérité de l'enfer. Ce qui me confirme dans mon avis, c'est qu'il a refusé de répondre à Thérèse d'Avila. J'aimerais lui faire comprendre le danger qu'il court.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 20:12

RenéMatheux a écrit:
Ma conclusion est toujours la même. Vous avez pris un aller simple pour l'enfer. (...)
Je vous recommande en particulier de relire le séjour de Thérèse d'Avila en enfer. Cela peut vous y aider.
roll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Vous avez pris un aller simple pour l'enfer.
Désolé, mais ça m'enerve beaucoup ce genre d'affirmation. (...)
Tu as tort, quelle horreur, c'est un enfer horrible, il est plein de luthériens ! Very Happy

Citation :
Cette vision m'a procuré, en outre, une douleur immense de la perte de tant d'âmes et en particulier de ces luthériens qui étaient déjà par le baptême membres de l'Église.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 20:15

RenéMatheux a écrit:
Hicksfiles a écrit:
Merci Roll ! De toutes façons, Matheux est un vrai malade mental, et je ne répondrai plus à ses délires.
Par contre, personne n'a répondu clairement pour le parfum. Aussi, je persiste et je relance le débat par une autre hypothèse : en effet, il semble incontestable qu'un crucifié ait imprimé son sang sur le tissu, et c'est d'ailleurs ça qui aveugle les tenants de l'authenticité. Aussi, puisque d'un autre côté, les opposants au suaire souligne le défaut de la théorie du cadavre, à savoir la platitude de l'image, je prpose d'appliquer le rasoir d'Occam, qui veut que toutes choses étant égales, la solution la plus simple est toujours la meilleure (rappellez-vous la réplique de Matthew Mac Conaughey à Jodie Foster dans "Contact" à ce sujet). Eh ! bien, puisque les deux explications sont contradictoires, assemblons-les !
L'image du suaire de Turin est réellement l'empreinte sanguine d'un crucifié, mais uniquement au niveau du sang. Pour l'image elle-même, c'est un bas-relief chauffé ! L'expérience a déjà été tentée par un italien, cela faisait partie du reportage passé sur Arte et Planète il y a un an ou deux (je l'ai), et cette expérience a le mérite d'expliquer à la fois le report des blessures, qui sont donc vraies, et l'image, qui est donc fausse !
Aucune des tentatives ne peut expliquer que l'on aie une image si parfaite : de la chaleur comme le reste aurait déformé l'image. Quand à ce que la chaleur puisse faire un négatif : NON!

Je suis un malade mental parceque je crois à ce que l4eglise a toujours cru? Si je suis un malade mental, Thérèse d'Avila l'était aussi? J'essaie juste de vous éviter le pire.

Une chaleur fut une des sources, mais pas la seule, loin de là...
Revenir en haut Aller en bas
roll



Masculin Messages : 533
Inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 21:29

Sur les parfums. Wikipedia dit que:
Citation :
Les techniques de production étaient rudimentaires, et le resteront jusqu’à la fin du Moyen Âge : les produits étaient broyés, pilés, bouillis, imprégnés de matières grasses, et on utilisait surtout des écorces, des résines, des racines ou des matières animales servant de base (ex : musc) ou de fixateurs. Un des parfums les plus utilisés a été l’encens, produit d’abord à Oman, et qui a largement contribué à la création des royaumes d’Arabie. À titre d’exemple, l’encens est cité 118 fois dans la Bible, dont 113 dans l’Ancien Testament. Sont également cités à diverses reprises le cinnamome, l’acanthe, la myrrhe, le nard, l’aloès, le safran ou le roseau odorant.

Étant donné l'origine «biologique» des parfums cités, une biodégradation au moins partielle du parfum sur le suaire me paraît assez vraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
http://freesciences.be
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 21:51

roll a écrit:
Sur les parfums. Wikipedia dit que:
Citation :
Les techniques de production étaient rudimentaires, et le resteront jusqu’à la fin du Moyen Âge : les produits étaient broyés, pilés, bouillis, imprégnés de matières grasses, et on utilisait surtout des écorces, des résines, des racines ou des matières animales servant de base (ex : musc) ou de fixateurs. Un des parfums les plus utilisés a été l’encens, produit d’abord à Oman, et qui a largement contribué à la création des royaumes d’Arabie. À titre d’exemple, l’encens est cité 118 fois dans la Bible, dont 113 dans l’Ancien Testament. Sont également cités à diverses reprises le cinnamome, l’acanthe, la myrrhe, le nard, l’aloès, le safran ou le roseau odorant.

Étant donné l'origine «biologique» des parfums cités, une biodégradation au moins partielle du parfum sur le suaire me paraît assez vraisemblable.

Dans ce cas, si elle avait été ''partielle'', une détection aurait été possible, alors qu'il en est rien.
Revenir en haut Aller en bas
roll



Masculin Messages : 533
Inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 22:40

Non, pas forcément, à tout appareil de mesure correspond un seuil critique de détection, en dessous duquel on ne détecte rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://freesciences.be
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Jeu 27 Jan 2011, 22:55

roll a écrit:
Non, pas forcément, à tout appareil de mesure correspond un seuil critique de détection, en dessous duquel on ne détecte rien.

En effet, d'où la mention de ''possible'' et non inévitable... salut
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 09:06

Hicksfiles a écrit:
Merci Roll ! De toutes façons, Matheux est un vrai malade mental, et je ne répondrai plus à ses délires.!
Une remarque : je suis un malade mental qui est capable de prouver vos mensonges comme pour Bély où je vous ais coincé. Pas si mal pour un malade mental!

Comme vous n'avez plus d'échapattoire, vous en venez à la tentative de me faire passer pour un malade mental. Mais encore une fois, ce genre de technique est celle du mensonge dont vous ne pouvez sortir.

Alors, un conseil : changez, changez vite pendant qu'il est temps.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 12:35

Bien, comment allez-vous tous ce matin ? Donc je continue ma théorie : le sang est réel, démontrant une crucifixion, mais l'image est celle d'un bas-relief chauffé. Et maintenant, je vais vous dire pourquoi je suis sûr que le suaire est un faux : tout cadavre perd plusieurs litres de sueur par 25 heures, et quand en plus on rajoute le fait que ce crucifié - surtout si c'est Jésus - a passé 6 heures sur la croix, de midi à 18 heures (selon les heures juives mentonnées), il aurait donc du être couvert de sueur. Ca, c'est incontournable.
Que la sueur, comme le parfum, ait pu disparaître en 20 siècles, admettons.
Le problème est ailleurs : la sueur, comme le parfum, ou à fortiori les deux mélangés, laissent des traces indélébiles.
Pour confirmer cela, il suffit de regarder à l'endroit des aisselles sur vos tee-shirts l'été : même passés en machine, il reste une couleur jaune paille imprimée sur le tissu, et totalement indélébile.
J'ai même retrouvé une ancienne chemise parsemée de tâches jaunes pailles rondes ou autres, et de plusieurs millimètres de diamètres, et surtout par dizaines, partout où la sueur s'était imprégnée. Elle n'avait pas été lavée, et la sueur est restée, totalement indélébile, et jaune paille. Or, sur le suaire, aucune trace de tâches indélébiles de sueur, que ce soit celle du crucifié dans l'effort sur la croix, ou bien celle du cadavre.
Cette constatation de l'absence de coloration indélébile due à des tâches éparses de sueur sur le suaire, est la preuve absolue - et je fais bien la différence entre la sueur elle-même et les tâches qu'elle occasionne, car la sueur elle-même a pu disparâitre en 20 siècles - que l'image du suaire (et je ne parle pas du sang) est bien un faux.
Peu importe si elle reste inexplicable à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 13:27

Hicksfiles a écrit:
Bien, comment allez-vous tous ce matin ? Donc je continue ma théorie : le sang est réel, démontrant une crucifixion, mais l'image est celle d'un bas-relief chauffé. Et maintenant, je vais vous dire pourquoi je suis sûr que le suaire est un faux : tout cadavre perd plusieurs litres de sueur par 25 heures, et quand en plus on rajoute le fait que ce crucifié - surtout si c'est Jésus - a passé 6 heures sur la croix, de midi à 18 heures (selon les heures juives mentonnées), il aurait donc du être couvert de sueur. Ca, c'est incontournable.
Que la sueur, comme le parfum, ait pu disparaître en 20 siècles, admettons.
Le problème est ailleurs : la sueur, comme le parfum, ou à fortiori les deux mélangés, laissent des traces indélébiles.
Pour confirmer cela, il suffit de regarder à l'endroit des aisselles sur vos tee-shirts l'été : même passés en machine, il reste une couleur jaune paille imprimée sur le tissu, et totalement indélébile.
J'ai même retrouvé une ancienne chemise parsemée de tâches jaunes pailles rondes ou autres, et de plusieurs millimètres de diamètres, et surtout par dizaines, partout où la sueur s'était imprégnée. Elle n'avait pas été lavée, et la sueur est restée, totalement indélébile, et jaune paille. Or, sur le suaire, aucune trace de tâches indélébiles de sueur, que ce soit celle du crucifié dans l'effort sur la croix, ou bien celle du cadavre.
Cette constatation de l'absence de coloration indélébile due à des tâches éparses de sueur sur le suaire, est la preuve absolue - et je fais bien la différence entre la sueur elle-même et les tâches qu'elle occasionne, car la sueur elle-même a pu disparâitre en 20 siècles - que l'image du suaire (et je ne parle pas du sang) est bien un faux.
Peu importe si elle reste inexplicable à ce jour.
La sueur a très bien pu sécher après que Jésus soit mort car il n'est pas été descendu tout de suite de la croix.
De toutes façons, vous ne savez absoluement pas en combien de temps la sueur peut disparaitre d'un vétement, vous ne savez pas si il y a des bactéries qui la mange. vous ne savez pas si la sueur est indélébile. Vous ne savez pas s'il n'y a pas de la sueur sur le suaire.

Je remarque que c'est votre n-eme preuve absolue et elle n'est pas plus convaincante que les autres..

Et certainement pas peu importe si l'image reste inexplicable à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 13:42

Si elel n'est pas "convaincante" et si je "sais pas" si elle peut disparaître, en tous cas, vous non plus, et vous n'apportez toujours pas, comme d'habitude, la preuve contraire de ce que j'avance. Vous vous contentez d'insulter, de contredire, de rejeter, de rabaisser, d'envoyer en enfer... vous êtes pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 14:01

Hicksfiles a écrit:
Si elel n'est pas "convaincante" et si je "sais pas" si elle peut disparaître, en tous cas, vous non plus, et vous n'apportez toujours pas, comme d'habitude, la preuve contraire de ce que j'avance.
Certainement, je ne connais pas la vitesse de decomposition de la sueur et vous non plus.
Par contre, il est sur que Jésus n'a été mis dans le suaire qu'un certain temps après sa mort, et donc la sueur a tout le temps de sécher. Cela c'est une hypothèse plausible. Je ne peux donner plus, à savoir des preuves tant qu'on travaille que sur des hypothèses qui en plus sont les votres.
Moi les miennes sont : on ne sait pas reproduire cette image même de nos jours. Celle là, vous ne pouvez rien contre.

Hicksfiles a écrit:
Vous vous contentez d'insulter, de contredire, de
rejeter, de rabaisser, d'envoyer en enfer... vous êtes
pathétique.
Quand, on vous donne des arguments, vous n'y répondez pas.
Quant à l'enfer, je veux justement vous éviter d'y aller. C'est pourquoi, je vous suggère de réfléchir tant qu'il est encore temps. Il y a suffisament de preuves de son existence pour prendre la menace au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 14:06

Et je rajoute que s'il avait existé des bactéries pour "manger" la sueur, leir appétit aurait commencé avec le sang... Or force est de constater que le sang est intact. Donc on peut décemment supposer que si il y avait eu de la sueur sur ce linge, ses traces seraient restées. Et encore une fois, je répète, puisque bien sûr matheux a fait semblant de ne pas l'avoir lu (et c'est lui qui parle d'hypocrisie), que je parle de traces de sueur, donc de son action chimique sur le tissu, et non de la sueur elle-même. Et une action chimique laisse des traces indélebiles. De plus, je rajoute à nouveau qu'un cadavre perd plusieurs litres de sueur (tout dépend de son poids) par 24 heures, et que cette sueur-là, de toute façon, elle devait forcément y être en cas de présence de cadavre dans le suaire (pendant 36 heures). Donc je répète à nouveau que puisqu'il n'y a aucune trace de sueur sur ce linceul, ce n'est pas celui de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 14:16

Hicksfiles a écrit:
Et je rajoute que s'il avait existé des bactéries pour "manger" la sueur, leir appétit aurait commencé avec le sang... Or force est de constater que le sang est intact. Donc on peut décemment supposer que si il y avait eu de la sueur sur ce linge, ses traces seraient restées.
Rien ne dit que les bactéries qui mangerait la sueur mangerait aussi le sang qui est en plus coagulé donc dur. Tout cela n'est qu'hypothèse.
Hicksfiles a écrit:
Et encore une fois, je répète, puisque bien sûr
matheux a fait semblant de ne pas l'avoir lu (et c'est lui qui parle
d'hypocrisie), que je parle de traces de sueur, donc de son action
chimique sur le tissu, et non de la sueur elle-même. Et une action
chimique laisse des traces indélebiles.
Je l'ai parfaitement lu et j'ai répondu que j'ignorais la vitesse de décomposition. Je parlais entre autre dans le tissu.
De toutes façons, il n'y a rien d'indelebile. Tout disparait avec le temps. Il suffit de voir la vitesse de décomposition des cadavres.
Hicksfiles a écrit:
De plus, je rajoute à nouveau
qu'un cadavre perd plusieurs litres de sueur (tout dépend de son poids)
par 24 heures, et que cette sueur-là, de toute façon, elle devait
forcément y être en cas de présence de cadavre dans le suaire (pendant
36 heures). Donc je répète à nouveau que puisqu'il n'y a aucune trace
de sueur sur ce linceul, ce n'est pas celui de Jésus.
Donnez vos références au lieu d'affirmer
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 14:17

Hicksfiles a écrit:
Et je rajoute que s'il avait existé des bactéries pour "manger" la sueur, leir appétit aurait commencé avec le sang... Or force est de constater que le sang est intact. Donc on peut décemment supposer que si il y avait eu de la sueur sur ce linge, ses traces seraient restées. Et encore une fois, je répète, puisque bien sûr matheux a fait semblant de ne pas l'avoir lu (et c'est lui qui parle d'hypocrisie), que je parle de traces de sueur, donc de son action chimique sur le tissu, et non de la sueur elle-même. Et une action chimique laisse des traces indélebiles. De plus, je rajoute à nouveau qu'un cadavre perd plusieurs litres de sueur (tout dépend de son poids) par 24 heures, et que cette sueur-là, de toute façon, elle devait forcément y être en cas de présence de cadavre dans le suaire (pendant 36 heures). Donc je répète à nouveau que puisqu'il n'y a aucune trace de sueur sur ce linceul, ce n'est pas celui de Jésus.

Même les signes d'un début de putréfaction sont absentes, mais cela en reste pas moins, que la science a démontrée qu'il est impossible qu'une ou des mains humaines seraient à la source de cette image.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 14:19

ysov a écrit:
Hicksfiles a écrit:
Et je rajoute que s'il avait existé des bactéries pour "manger" la sueur, leir appétit aurait commencé avec le sang... Or force est de constater que le sang est intact. Donc on peut décemment supposer que si il y avait eu de la sueur sur ce linge, ses traces seraient restées. Et encore une fois, je répète, puisque bien sûr matheux a fait semblant de ne pas l'avoir lu (et c'est lui qui parle d'hypocrisie), que je parle de traces de sueur, donc de son action chimique sur le tissu, et non de la sueur elle-même. Et une action chimique laisse des traces indélebiles. De plus, je rajoute à nouveau qu'un cadavre perd plusieurs litres de sueur (tout dépend de son poids) par 24 heures, et que cette sueur-là, de toute façon, elle devait forcément y être en cas de présence de cadavre dans le suaire (pendant 36 heures). Donc je répète à nouveau que puisqu'il n'y a aucune trace de sueur sur ce linceul, ce n'est pas celui de Jésus.

Même les signes d'un début de putréfaction sont absentes,
Ce n'est pas grave : les corps de certains saints restent intact, alors le christ!
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 14:30

RenéMatheux a écrit:
ysov a écrit:
Hicksfiles a écrit:
Et je rajoute que s'il avait existé des bactéries pour "manger" la sueur, leir appétit aurait commencé avec le sang... Or force est de constater que le sang est intact. Donc on peut décemment supposer que si il y avait eu de la sueur sur ce linge, ses traces seraient restées. Et encore une fois, je répète, puisque bien sûr matheux a fait semblant de ne pas l'avoir lu (et c'est lui qui parle d'hypocrisie), que je parle de traces de sueur, donc de son action chimique sur le tissu, et non de la sueur elle-même. Et une action chimique laisse des traces indélebiles. De plus, je rajoute à nouveau qu'un cadavre perd plusieurs litres de sueur (tout dépend de son poids) par 24 heures, et que cette sueur-là, de toute façon, elle devait forcément y être en cas de présence de cadavre dans le suaire (pendant 36 heures). Donc je répète à nouveau que puisqu'il n'y a aucune trace de sueur sur ce linceul, ce n'est pas celui de Jésus.

Même les signes d'un début de putréfaction sont absentes,
Ce n'est pas grave : les corps de certains saints restent intact, alors le christ!

Oui mais hormis la question de foi, si nous nous en tenons strictement à la science, le linceul en conclusion ne fit qu'épaissir le mystère et cette conclusion découle pas
de la foi, mais de la science elle-même!


Un autre miracle sera à l'étude bientôt cher René:

http://docteurangelique.forumactif.com/t10266-le-miracle-de-lanciano ;)
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 15:16

Vous n'avez toujours pas répondu à mes affirmations, et vous passez votre temps à tourner autour du pot. Aussi, je recommence, car dire que les bactéries n'ont pas "mangé" le sang soit parce-qu'il était dur (elles n'ont pas de dents, les pauvres, c'est vrai... mais saviez-vous qu'elles dissouent au lieu de manger ?), soit parce-que c'est un saint dont était issu ce sang, c'est me donner, surtout avec la deuxième réponse, tout bonnement raison. Car si les bactéries n'ont pas "mangé " (avec une fourchette ou des baguettes ?) le sang car le cadavre était celui d'un saint, alors de même, elles n'auraient pas "mangé" la sueur non plus, vu que c'était celle d'un saint. Donc, je le répète, la sueur aurait du se trouver sur le suaire, elle-même ou ses traces.
Vous venez de me donner raison. Merci.
Donc vu qu'elle n'y est pas, ce n'est pas le suaire de Jésus. Car il faudrait admettre alors que la sueur aurait été digérée par les bactéries, et vous venez de dire que les fluides d'un saint ne le peuvent pas...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 15:46

Hicksfiles a écrit:
Vous n'avez toujours pas répondu à mes affirmations, et vous passez votre temps à tourner autour du pot. Aussi, je recommence, car dire que les bactéries n'ont pas "mangé" le sang soit parce-qu'il était dur (elles n'ont pas de dents, les pauvres, c'est vrai... mais saviez-vous qu'elles dissouent au lieu de manger ?), soit parce-que c'est un saint dont était issu ce sang, c'est me donner, surtout avec la deuxième réponse, tout bonnement raison. Car si les bactéries n'ont pas "mangé " (avec une fourchette ou des baguettes ?) le sang car le cadavre était celui d'un saint, alors de même, elles n'auraient pas "mangé" la sueur non plus, vu que c'était celle d'un saint. Donc, je le répète, la sueur aurait du se trouver sur le suaire, elle-même ou ses traces.
Vous venez de me donner raison. Merci.
Donc vu qu'elle n'y est pas, ce n'est pas le suaire de Jésus. Car il faudrait admettre alors que la sueur aurait été digérée par les bactéries, et vous venez de dire que les fluides d'un saint ne le peuvent pas...

Certains scientifiques pensent que cette énergie ''inconnue'' scientifiquement, pourrait avoir contribué. Mais la technique du bas-relief chauffé comme possible procédé
est impossible, car la possible origine calorifique ayant contribué à la formation, fut totalement DIRIGÉE obligatoirement. Un autre point intrinsèquement relié impossible de dissocier comme contribution, est la durée du phénomène, la vitesse entre en ligne de compte obligatoirement. De plus, un élément majeur entre en ligne de compte, sur l'absence de traces détectable issu d'une vaporographie quelconque est que le lin de par sa composition, diffère du coton qui lui est beaucoup
plus apte à une captation vaporographique. Le lin ne se teint pas aussi facilement car ne peut absorber aussi aisément que le coton.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 16:03

N'empêche que l'absorbtion existe quand même, aussi infime soit-elle. Et je le répète, il n'y a aucune trace de tâches de sueur. Et comme il devrait y en avoir, et que les bactéries auraient du éviter de les "manger", puisqu'il s'agit de la sueur d'un saint, ce n'est donc pas le suaire de Jésus. Vous aurez beau tourner autour du pot, il manque la sueur, que vous le vouliez ou non.
De plus, pour le bas-relief chauffé, il n'y a pas de "projection orthogonale", il y a simplement application d'un bas-relief chaud sur un tissu. Vous n'avez jamais légèrement brulé un de vos vêtement - même en lin - avec un fer à repasser ? Eh ! bien, essayez et vous verrez justement une légère brûlure jaune paille apparaître... Et du coup, si vous vous scuptez un visage en fer forgé, et que vous le chauffiez, et que vous l'appliquiez sur le lin, vous aurez la même chose que sur le suaire de Turin...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 16:08

Hicksfiles a écrit:
N'empêche que l'absorbtion existe quand même, aussi infime soit-elle. Et je le répète, il n'y a aucune trace de tâches de sueur. Et comme il devrait y en avoir, et que les bactéries auraient du éviter de les "manger", puisqu'il s'agit de la sueur d'un saint, ce n'est donc pas le suaire de Jésus. Vous aurez beau tourner autour du pot, il manque la sueur, que vous le vouliez ou non.
De plus, pour le bas-relief chauffé, il n'y a pas de "projection orthogonale", il y a simplement application d'un bas-relief chaud sur un tissu. Vous n'avez jamais légèrement brulé un de vos vêtement - même en lin - avec un fer à repasser ? Eh ! bien, essayez et vous verrez justement une légère brûlure jaune paille apparaître... Et du coup, si vous vous scuptez un visage en fer forgé, et que vous le chauffiez, et que vous l'appliquiez sur le lin, vous aurez la même chose que sur le suaire de Turin...

Faux. Pour la simple raison que cette technique du bas-relief l'intensité de sa chaleur versus l'épaisseur du tissu, ne peut expliquer l'extrême superficialité de cette
oxydation de la cellulose, qu'à d'infimes fibrilles. Beaucoup de scientifiques ont expérimentés et rien a donné ce même résultat.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 16:28

ysov a écrit:
Hicksfiles a écrit:
N'empêche que l'absorbtion existe quand même, aussi infime soit-elle. Et je le répète, il n'y a aucune trace de tâches de sueur. Et comme il devrait y en avoir, et que les bactéries auraient du éviter de les "manger", puisqu'il s'agit de la sueur d'un saint, ce n'est donc pas le suaire de Jésus. Vous aurez beau tourner autour du pot, il manque la sueur, que vous le vouliez ou non.
De plus, pour le bas-relief chauffé, il n'y a pas de "projection orthogonale", il y a simplement application d'un bas-relief chaud sur un tissu. Vous n'avez jamais légèrement brulé un de vos vêtement - même en lin - avec un fer à repasser ? Eh ! bien, essayez et vous verrez justement une légère brûlure jaune paille apparaître... Et du coup, si vous vous scuptez un visage en fer forgé, et que vous le chauffiez, et que vous l'appliquiez sur le lin, vous aurez la même chose que sur le suaire de Turin...

Faux. Pour la simple raison que cette technique du bas-relief l'intensité de sa chaleur versus l'épaisseur du tissu, ne peut expliquer l'extrême superficialité de cette
oxydation de la cellulose, qu'à d'infimes fibrilles. Beaucoup de scientifiques ont expérimentés et rien a donné ce même résultat.



Image floue, sans contour ; absence de trace de pinceau ou d'autre instrument. Le mystère s'épaissit.
"La vraie nature de l'image

On le voit, les chercheurs ont dépensé beaucoup d'imagination pour tenter d'expliquer la formation de l'image du linceul. Très légitimement. Ce qui n'est plus légitime, et l'on voit là percer des arrière-pensées idéologiques, c'est que toutes les hypothèses que nous avons passées en revue continuent à avoir des défenseurs et qu'il s'en crée même de nouvelles de la même cuvée.
Et cela alors que, depuis les travaux du STURP en 1978, on connaît de manière certaine la nature de l'image du linceul, une nature qui exclut d'emblée la plupart de ces hypothèses.
L'image résulte d'une oxydation de la cellulose du lin. Cette oxydation est extrêmement superficielle, n'affectant que le sommet des fibrilles qui forment les fibres du tissu. On peut ajouter que cette oxydation est très certainement due à un phénomène thermique, puisque les pièces posées sur les yeux de "l'homme du suaire" ont, elles aussi, provoqué la même oxydation.
Cela écarte l'hypothèse " herbiers ". Et permet de parler de " roussissure ", c'est-à-dire, selon le dictionnaire, de " légère brûlure " […]



Cette image a un modelé rendu par la couleur plus ou moins foncée de la roussissure: plus un point du corps est éloigné plus il est clair.
Or les fibrilles roussies ont toutes la même couleur: elles ont toutes subi un roussissement de même intensité. Les différences de teintes de l'image viennent de ce que les endroits plus foncés possèdent un plus grand nombre de fibrilles roussies au centimètre carré que les endroits clairs. Et ce phénomène est strictement proportionnel à l'éloignement de chaque point du corps par rapport au tissu considéré comme un écran plat. Cela peut se comparer au tramage des photographies dans les journaux: ces photographies sont constituées de points serrés dans les parties foncées et plus espacés dans les parties claires […]
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 17:08

[quote="Hicksfiles"]Vous n'avez toujours pas répondu à mes affirmations, et vous passez votre temps à tourner autour du pot. Aussi, je recommence, car dire que les bactéries n'ont pas "mangé" le sang soit parce-qu'il était dur (elles n'ont pas de dents, les pauvres, c'est vrai... mais saviez-vous qu'elles dissouent au lieu de manger ?),
quote]
Oh si on a répondu : les bactéries, ce n'est que des hypothèses. Je ne m'y connais pas et vous aussi. On ne peut discuter sérieusement sur des hypothèses. C'est trop dur à comprendre?
Par contre que la sueur aie eu le temps de sécher, c'est très possible. Il n'y a donc pas de raisons sérieuse qu'il y aie eu de la sueur sur le suaire. Ce n'est qu'une hypôthèse.
Hicksfiles a écrit:

soit parce-que c'est un saint dont était issu ce sang, c'est me donner,
surtout avec la deuxième réponse, tout bonnement raison. Car si les
bactéries n'ont pas "mangé " (avec une fourchette ou des baguettes ?)
le sang car le cadavre était celui d'un saint, alors de même, elles
n'auraient pas "mangé" la sueur non plus, vu que c'était celle d'un
saint. Donc, je le répète, la sueur aurait du se trouver sur le suaire,
elle-même ou ses traces.
.
Les bactéries auraient pu ne pas manger le sang parcequ'il est solide et que ce peut être deux types de bactéries différentes. De plus, je ne suis pas votre raisonnement. Soyez plus explicite.
Hicksfiles a écrit:
V
Vous venez de me donner raison. Merci.
Donc
vu qu'elle n'y est pas, ce n'est pas le suaire de Jésus. Car il
faudrait admettre alors que la sueur aurait été digérée par les
bactéries, et vous venez de dire que les fluides d'un saint ne le
peuvent pas...
Je n'ai jamais dit cela. J'ai dit que le corps de certains saints est intact.

Mais encore une fois on ne peut parler sérieusement sur de pure hypothèses.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11990
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 17:12

Hicksfiles a écrit:
De plus, je rajoute à nouveau qu'un cadavre perd plusieurs litres de sueur (tout dépend de son poids) par 24 heures, et que cette sueur-là, de toute façon, elle devait forcément y être en cas de présence de cadavre dans le suaire (pendant 36 heures).
Je demande à nouveau des références parceque je n'ai rien trouver sur le web. De plus, je ne comprendrais pas qu'un cadavre puisse perdre autant de sueur vu que le sang ne circule plus et que les glandes sudoripares sont arrétés. Là, je demande que l'on m'explique.
En fait, cela n'a qu'une importance limité parce que cette sueur là est propre au cadavre et, personnellement, je suis sur que le corps de Jésus ne s'est pas décomposé (comme celuide certains saints) donc pas de sueur de cadavre.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 19:24

RenéMatheux a écrit:
Hicksfiles a écrit:
De plus, je rajoute à nouveau qu'un cadavre perd plusieurs litres de sueur (tout dépend de son poids) par 24 heures, et que cette sueur-là, de toute façon, elle devait forcément y être en cas de présence de cadavre dans le suaire (pendant 36 heures).
Je demande à nouveau des références parceque je n'ai rien trouver sur le web. De plus, je ne comprendrais pas qu'un cadavre puisse perdre autant de sueur vu que le sang ne circule plus et que les glandes sudoripares sont arrétés. Là, je demande que l'on m'explique.
En fait, cela n'a qu'une importance limité parce que cette sueur là est propre au cadavre et, personnellement, je suis sur que le corps de Jésus ne s'est pas décomposé (comme celuide certains saints) donc pas de sueur de cadavre.

Tout dépend de la condition de l'homme précédant son trépas. Un malade en phase terminal, ou une victime d'un arrêt cardiaque pourra continuer de suer un certain
temps après son trépas, alors qu'un homme préalablement flagellé, contraint sous la douleur à transporter une charge, ainsi que tout le traumatisme corporel, musculaire causé de surcroît par la crucifixion, ne pourra en aucun cas, être l'objet d'une transpiration post mortem que les autres, c'est que entre autres, le docteur
Barbet a expliqué. Il a même expliqué que tous ces facteurs de sa condition atroce, qu'un décès sera suivi quasi immédiatement d'une raideur cadavérique, alors
qu'habituellement, il faut calculer entre 24 et 36 heure.


La mort est inéluctable et va survenir par défaillance cardiaque ; mais, auparavant, l’épuisement total de l’organisme va entraîner une conséquence peu habituelle : la rigidité cadavérique ne va pas s’installer progressivement, sur 24 à 36 heures, comme lors d’une mort par maladie ou accident, mais elle sera d’emblée totale. Pour comprendre ce phénomène, regardons le fonctionnement d’une cellule musculaire :

P our effectuer leur travail, les muscles puisent leur énergie dans la combustion aérobie des glucides et des lipides, stockant l'énergie libérée sous forme d’ATP qui est la source énergétique immédiatement disponible de toutes nos cellules. Ses sources sont :

* la glycolyse intra cytoplasmique donnant 3 ATP et 2 pyruvates qui seront ensuite brûlés dans le cycle de Krebs intramitochondrial pour donner encore 35 ATP.
* la combustion intra mitochondriale des acides gras (128 ATP pour une molécule de palmitate).
* la combustion des corps cétoniques (26 ATP pour une molécule d’acide hydroxy-butyrique).



En hypoxie, le cycle de Krebs, paralysé par l’accumulation d’enzymes réduits, interdit l'accès aux mitochondries ; la combustion des lipides devient alors impossible et, les pyruvates, issus de la combustion intra cytoplasmique des glucides - avec production de seulement 3 ATP au lieu de 38 - seront transformés en acide lactique, majorant ainsi l’acidose métabolique.

La contraction musculaire, tout comme la décontraction, font appel à des cascades de réactions biochimiques nécessitant la présence d'ATP comme source énergétique. Or, la contraction est une réponse quasi inéluctable à un stimulus d’origine nerveuse ou ionique déclenchant une libération intracellulaire de calcium, alors que le relâchement fait seulement suite à une période de non stimulation pendant laquelle le calcium est recapté par le réticulum, permettant ainsi la fixation de l'ATP et l'amorce de rupture des ponts actine-myosine. Donc, tant qu’il y aura stimulation, il y a aura contraction et consommation d’ATP ; si ce dernier vient à être consommé entièrement, la décontraction ne pouvant plus s’amorcer, le muscle restera en contraction maximale.

Dans le cas d'un organisme épuisé par un travail excessif et sans possibilité de repos, en hypoxie et insuffisance rénale, toutes les conditions sont réunies pour avoir une consommation intégrale de l'ATP sans possibilité de régénération ; on aboutit ainsi au décès avec une rigidité musculaire totale et immédiate et donc conservation de la position du corps.

Maintenant, ce type d'exécution causera d'une manière très importante, la déshydratation du corps, contribuant une fois de plus, à la diminution significative d'une transpiration post mortem, car la transpiration précédant et durant l'exécution surtout exceptionnelle du personnage du linceul, aura été si importante, qu'une déshydratation typique résulte au point entre autres d'une soif anormalement élevée.


Déshydratation : c'est la perte d'eau et de sel en quantité anormalement élevée ; de bénigne au début (simple sensation de soif) pour une perte de 5% de notre poids, elle peut devenir grave si on atteint 10% (pour un nourrisson, c'est le seuil où il faut l'hospitaliser pour le mettre sous perfusion) et 15% est une limite au-delà de laquelle les complications métaboliques mettent en jeu le pronostic vital. La conséquence immédiatement dangereuse est la diminution du volume sanguin (volémie) qui entraîne une baisse de la pression artérielle, donc une asthénie, une tachycardie réactionnelle, et une baisse de la perfusion rénale aboutissant à une insuffisance rénale. Si le volume sanguin est trop abaissé, il peut y avoir désamorçage de la pompe cardiaque avec arrêt cardio-circulatoire.

Soif : La soif se fait sentir au-delà de 5% de perte d'eau : les muqueuses deviennent sèches puis, si la perte d'eau s'accentue, râpeuses, brûlantes. Il ne s'agit plus d'une sensation désagréable, mais d'une véritable douleur.

Transpiration : c'est le mécanisme d'abaissement thermique le plus efficace : les glandes sudoripares amènent la sueur à la surface de la peau où, si elle peut s'évaporer, il y a abaissement de la température cutanée (l'évaporation de l'eau est une réaction endothermique). Le sang, en circulant dans la peau, voit sa température s'abaisser. La sueur contenant de l'eau et du sel, il y a perte de sel au prorata de la perte d'eau, et, si la transpiration est importante, il y aura deshydratation.



Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 19:33

J'en ai franchement marre de devoir expliquer sans arrêt à ce "matheux" tout ce que tous ceux qui se sont intéressés au suaire savent depuis longtemps. Voilà quelqu'un qui passe son temps à critiquer et qui n'a JAMAIS lu un seul livre sur le suaire, il en donne les preuves à chaque message. Et voilà ce que ça donne : des bactéries qui ne peuvent pas "manger" du sang parce-qu'il est "trop dur" (!!!), ou d'autres qui "mangent" de la sueur, ou bien encore une sueur qui "sèche", ou bien un cadavre qui aurait besoin de glandes sudoripares pour exhaler l'eau qu'il possède. Ce qui se passe de commentaires...

Bon, une dernière fois, mais c'est vraiment la dernière, voici un passage d'un article de l'encyclopédie Larousse (ça suffira comme référence ?) :
" MORT - la déshydratation : elle est spontanée (10 à 18g / kg / 24 heures), variant avec la température et le degré hygrométrique, et aussi selon l'âge (chez le nourrisson plus que chez le vieillard, aux tissus moins hydratés, 80 % et 60 % d'eau respectivement). Elle est responsable de l'apparition des plaques parcheminées, et au bout de 24 heures, de modifications oculaires (affaissement du globe oculaire, et déformation ovalaire de la pupille)."

Donc un cadavre perd de 900 à 1620 grammes de sueur par 24 heures, soit de 1350 à 2430 grammes de sueur en 36 heures, donc pour faire court, Jésus aurait donc du imprégner entre 1 litre 350 et 2 litres et demi de sueur sur le suaire. Et ça, c'est de la médecine légale, incontestable.
Alors, je me répète pour la énième fois : où sont les traces qu'aurait du laisser la sueur, sachant qu'en plus, si l'on en croit "matheux", aucune bactérie n'aurait pu l'avaler, puisque c'était celle d'un saint ?

Voilà. Et en plus,on s'aperçoit que les yeux ne sont pas enfoncés dans leurs orbites, et que les lividités cadavériques sont absentes, alors qu'elles "apparaissent vers la 4ème - 5ème heure, et sont maximales vers la 12ème - 15ème heure et stables à la 30ème heure" (encyclopédie Larousse), n'apparaissent pas sur le suaire, alors qu'elles devraient.
On n'a donc pas du tout affaire à un cadavre resté un jour et 2 nuits dans le tombeau, mais maximum 3 heures et demi. C'est encore pire que ce que je pensais. S'il y avait eu un cadavre, il présenterait toutes ces caractéristiques, puisqu'il est censé y être resté 36 heures...
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 19:48

Et je rajoute que le fait qu'il n'y soit resté que 3 heures et demi annihile la théorie du "flash de la résurrection", car cela signifie que le cadavre a été enlevé du tombeau, purement et simplement, et bien avant les 36 heures de son séjour avéré dans ce tombeau, ce qui prouve que ce suaire n'est pas celui de Jésus, mais celui d'un autre crucifié pour la circonstance (certainement un fanatique qui voulait mourir comme Jésus) et dont on a utilisé le corps pour imprimer le sang de la fausse crucifixion.
L'image est celle d'un bas-relief chauffé, mais à distance (légère), pour éviter une brulure, et n'obtenir qu'une roussissure.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 19:48

Hicksfiles a écrit:
J'en ai franchement marre de devoir expliquer sans arrêt à ce "matheux" tout ce que tous ceux qui se sont intéressés au suaire savent depuis longtemps. Voilà quelqu'un qui passe son temps à critiquer et qui n'a JAMAIS lu un seul livre sur le suaire, il en donne les preuves à chaque message. Et voilà ce que ça donne : des bactéries qui ne peuvent pas "manger" du sang parce-qu'il est "trop dur" (!!!), ou d'autres qui "mangent" de la sueur, ou bien encore une sueur qui "sèche", ou bien un cadavre qui aurait besoin de glandes sudoripares pour exhaler l'eau qu'il possède. Ce qui se passe de commentaires...

Bon, une dernière fois, mais c'est vraiment la dernière, voici un passage d'un article de l'encyclopédie Larousse (ça suffira comme référence ?) :
" MORT - la déshydratation : elle est spontanée (10 à 18g / kg / 24 heures), variant avec la température et le degré hygrométrique, et aussi selon l'âge (chez le nourrisson plus que chez le vieillard, aux tissus moins hydratés, 80 % et 60 % d'eau respectivement). Elle est responsable de l'apparition des plaques parcheminées, et au bout de 24 heures, de modifications oculaires (affaissement du globe oculaire, et déformation ovalaire de la pupille)."

Donc un cadavre perd de 900 à 1620 grammes de sueur par 24 heures, soit de 1350 à 2430 grammes de sueur en 36 heures, donc pour faire court, Jésus aurait donc du imprégner entre 1 litre 350 et 2 litres et demi de sueur sur le suaire. Et ça, c'est de la médecine légale, incontestable.
Alors, je me répète pour la énième fois : où sont les traces qu'aurait du laisser la sueur, sachant qu'en plus, si l'on en croit "matheux", aucune bactérie n'aurait pu l'avaler, puisque c'était celle d'un saint ?

Voilà. Et en plus,on s'aperçoit que les yeux ne sont pas enfoncés dans leurs orbites, et que les lividités cadavériques sont absentes, alors qu'elles "apparaissent vers la 4ème - 5ème heure, et sont maximales vers la 12ème - 15ème heure et stables à la 30ème heure" (encyclopédie Larousse), n'apparaissent pas sur le suaire, alors qu'elles devraient.


On n'a donc pas du tout affaire à un cadavre resté un jour et 2 nuits dans le tombeau, mais maximum 3 heures et demi. C'est encore pire que ce que je pensais. S'il y avait eu un cadavre, il présenterait toutes ces caractéristiques, puisqu'il est censé y être resté 36 heures...



pukel La raideur cadavérique est totalement perceptible, sa position raide, ainsi que la constatation de la position d'une jambe d'avantage remontée en rapport
à l'autre démontre également une raideur cadavérique.

De plus vos exemples de dictionnaire sont exacts, mais dans des conditions habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 19:50

Hicksfiles a écrit:
Et je rajoute que le fait qu'il n'y soit resté que 3 heures et demi annihile la théorie du "flash de la résurrection", car cela signifie que le cadavre a été enlevé du tombeau, purement et simplement, et bien avant les 36 heures de son séjour avéré dans ce tombeau, ce qui prouve que ce suaire n'est pas celui de Jésus, mais celui d'un autre crucifié pour la circonstance (certainement un fanatique qui voulait mourir comme Jésus) et dont on a utilisé le corps pour imprimer le sang de la fausse crucifixion.
L'image est celle d'un bas-relief chauffé, mais à distance (légère), pour éviter une brulure, et n'obtenir qu'une roussissure.

pukel Impossible que le cadavre ait été enlevé, car cela aurait été détecté, ce qui est aucunement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 19:55

Hicksfiles a écrit:
Et je rajoute que le fait qu'il n'y soit resté que 3 heures et demi annihile la théorie du "flash de la résurrection", car cela signifie que le cadavre a été enlevé du tombeau, purement et simplement, et bien avant les 36 heures de son séjour avéré dans ce tombeau, ce qui prouve que ce suaire n'est pas celui de Jésus, mais celui d'un autre crucifié pour la circonstance (certainement un fanatique qui voulait mourir comme Jésus) et dont on a utilisé le corps pour imprimer le sang de la fausse crucifixion.
L'image est celle d'un bas-relief chauffé, mais à distance (légère), pour éviter une brulure, et n'obtenir qu'une roussissure.

:no Une fois de plus, la technique du bas-relief est totalement écarté scientifiquement. Non seulement le roussi superficiel à ce point du linceul l'écarte, mais de
surcroit cette superficialité est ÉGALE INTÉGRALEMENT.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:06

C'est pour ça que je parle d'un bas-relief qui a imprimé l'image à distance et non grâce à un contact. On peut imaginer que le fer du bas-relief était trop chaud pour être tenu par les volontaires, ils ont donc plutôt tenu le tissu en l'étendant à distance. D'autre part, AUCUN scientifique diu suaire n'a tenté l'expérience du bas-relief, ce sont des scientfiques indépendants, et aucun n'a donc dit que c'était impossible, puisque ceux qui ont fait ça étaient contre le suaire. Ils ne risquent pas de s'être donnés tort à eux-mêmes ! De plus, aucun n'a tenté l'expérience avec un bas-relief à distance.
L'idée est inédite. Elle est de moi.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:07

Hicksfiles a écrit:
C'est pour ça que je parle d'un bas-relief qui a imprimé l'image à distance et non grâce à un contact. On peut imaginer que le fer du bas-relief était trop chaud pour être tenu par les volontaires, ils ont donc plutôt tenu le tissu en l'étendant à distance. D'autre part, AUCUN scientifique diu suaire n'a tenté l'expérience du bas-relief, ce sont des scientfiques indépendants, et aucun n'a donc dit que c'était impossible, puisque ceux qui ont fait ça étaient contre le suaire. Ils ne risquent pas de s'être donnés tort à eux-mêmes ! De plus, aucun n'a tenté l'expérience avec un bas-relief à distance.
L'idée est inédite. Elle est de moi.

Même à distance, l'égalité intégrale de cette superficialité du roussi, rejète cette technique.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:10

De plus, Barbet n'a jamais crucifié personne, tout ce qu'il a dit est théorique, et n'a donc que très peu de valeur. Jusqu'à preuve du contraire - quelqu'un qui voudrait se faire crucifier pour la circonstance - vous ne pourrez pas contester qu'il existe une déshydratation de 1 litres 350 à 2 litres et demi en 36 heures.
De plus, s'il y avait rigidité, il devrait y avoir enfoncement oculaire et lividités cadavériques. Or il n'y a rien.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:13

Hicksfiles a écrit:
De plus, Barbet n'a jamais crucifié personne, tout ce qu'il a dit est théorique, et n'a donc que très peu de valeur. Jusqu'à preuve du contraire - quelqu'un qui voudrait se faire crucifier pour la circonstance - vous ne pourrez pas contester qu'il existe une déshydratation de 1 litres 350 à 2 litres et demi en 36 heures.
De plus, s'il y avait rigidité, il devrait y avoir enfoncement oculaire et lividités cadavériques. Or il n'y a rien.

Ce que vous évoquez, s'applique dans des conditions habituelles, alors que le personnage du linceul a vécu une série d'anomalies précédant son trépas.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:13

Vous dîtes qu'on ne pourrait pas à distance ? Sauf s'il a existé DEUX bas-reliefs, chauffés de manière inégale, l'un pour les reliefs (barbe, moustache, nez par exemple) et l'autre pour les creux (ventre, jambes, yeux, etc).
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:15

Hicksfiles a écrit:
Vous dîtes qu'on ne pourrait pas à distance ? Sauf s'il a existé DEUX bas-reliefs, chauffés de manière inégale, l'un pour les reliefs (barbe, moustache, nez par exemple) et l'autre pour les creux (ventre, jambes, yeux, etc).

Même cette manière est rejetée par la totale égalité superficielle sur le linceul. Il faudrait pour cela réussir à maîtriser l'émanation de cette énergie calorifique, ce qui est impossible avec le bas-relief.
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:16

Et je répète une fois de plus que vos arguments sur le trépas ne veulent rien dire, car vous n'avez jamais vu - pas plus que Barbet - un vrai crucifié. Vos arguments, c'est du bla-bla-bla, destiné à contester une évidence : qu'il existe une déshydratation de 1 litres 350 à 2 litres et demi en 36 heures.
Et que le cadavre du suaire n'en a pas imprégné. Donc ce suaire est un FAUX.
Si, si...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:20

Hicksfiles a écrit:
Et je répète une fois de plus que vos arguments sur le trépas ne veulent rien dire, car vous n'avez jamais vu - pas plus que Barbet - un vrai crucifié. Vos arguments, c'est du bla-bla-bla, destiné à contester une évidence : qu'il existe une déshydratation de 1 litres 350 à 2 litres et demi en 36 heures.
Et que le cadavre du suaire n'en a pas imprégné. Donc ce suaire est un FAUX.
Si, si...

Elle existe, mais dans des conditions habituelles. Votre persistance dénote un enfoncement, car vous allez à l'encontre même de toute la science de la médecine légale, entre autres.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:21

Hicksfiles a écrit:
Et je répète une fois de plus que vos arguments sur le trépas ne veulent rien dire, car vous n'avez jamais vu - pas plus que Barbet - un vrai crucifié. Vos arguments, c'est du bla-bla-bla, destiné à contester une évidence : qu'il existe une déshydratation de 1 litres 350 à 2 litres et demi en 36 heures.
Et que le cadavre du suaire n'en a pas imprégné. Donc ce suaire est un FAUX.
Si, si...

Des expériences ont été faites pendant la guerre (hélas) et c'est là qu'on a découvert cet étrange détail anatomique : les clous ne peuvent tenir dans les mains (et tous les crucifix sans exceptions croient que les clous sont dans les mains). Les clous ne peuvent tenir que dans les poignets. Et, dans ce cas, le pouce se rétracte. Donc, si c'est un faux du Moyen âge, ces gens ont tué un homme !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:22

Alors il suffit de reprendre les deux mêmes bas-reliéfs, mais en contact avec le tissu. Par contre, d'une durée différente, afin d'avoir un rendu différent, l'un pour les reliefs, l'autre pour les creux. Vous ne me ferez pas changer d'avis, pour la simple t bonne raison que tous les fibrilles du suaire n'ont pas été - et de très très très loin - analysés. Seuls quelques rares endroits du suaire ont fait l'objet de prélèvements à ce sujet, et en définitive, on se base à l'heure actuelle sur une généralisation à tout le suaire, en ce qui concerne cette "superficialité", alors qu'elle n'a pas constatée partout, mais au contraire dans de très petits endroits, et très très rares...
Revenir en haut Aller en bas
Hicksfiles



Messages : 100
Inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:27

Donc si je comprends bien, vous vous basez sur des crucifixions nazies pour authentifier le crucifié du suaire ? Alors, ça, c'est du propre ! Bravo ! Donc l'authenticité du suaire tient aux atrocités nazies ? Vous pouviez pas tomber plus bas. Je ne peux plus discuter avec vous dans des conditions pareilles. C'est inqualifiable. C'est une honte. Si Jésus compte sur Hitler pour authentifier son suaire, alors c'est soit que Jésus n'est pas le fils de Dieu, soit que le suaire est déféintivement un faux.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:27

Hicksfiles a écrit:
Alors il suffit de reprendre les deux mêmes bas-reliéfs, mais en contact avec le tissu. Par contre, d'une durée différente, afin d'avoir un rendu différent, l'un pour les reliefs, l'autre pour les creux. Vous ne me ferez pas changer d'avis, pour la simple t bonne raison que tous les fibrilles du suaire n'ont pas été - et de très très très loin - analysés. Seuls quelques rares endroits du suaire ont fait l'objet de prélèvements à ce sujet, et en définitive, on se base à l'heure actuelle sur une généralisation à tout le suaire, en ce qui concerne cette "superficialité", alors qu'elle n'a pas constatée partout, mais au contraire dans de très petits endroits, et très très rares...

Au contraire, le STURP a passé au peigne fin cette superficialité et elle est intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:28

Hicksfiles a écrit:
Donc si je comprends bien, vous vous basez sur des crucifixions nazies pour authentifier le crucifié du suaire ? Alors, ça, c'est du propre ! Bravo ! Donc l'authenticité du suaire tient aux atrocités nazies ? Vous pouviez pas tomber plus bas. Je ne peux plus discuter avec vous dans des conditions pareilles. C'est inqualifiable. C'est une honte. Si Jésus compte sur Hitler pour authentifier son suaire, alors c'est soit que Jésus n'est pas le fils de Dieu, soit que le suaire est déféintivement un faux.


drunken drunken

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelle attaque contre le Saint Suaire   Ven 28 Jan 2011, 20:30

Hicksfiles a écrit:
Donc si je comprends bien, vous vous basez sur des crucifixions nazies pour authentifier le crucifié du suaire ? Alors, ça, c'est du propre ! Bravo ! Donc l'authenticité du suaire tient aux atrocités nazies ? Vous pouviez pas tomber plus bas. Je ne peux plus discuter avec vous dans des conditions pareilles. C'est inqualifiable. C'est une honte. Si Jésus compte sur Hitler pour authentifier son suaire, alors c'est soit que Jésus n'est pas le fils de Dieu, soit que le suaire est déféintivement un faux.

Pas seulement Nazies. Des expériences furent faites sur des cadavres juste après guerre.
Et je suis très heureux que vous mettiez fin à cette discussion où votre mauvaise foi a brillé ! Que vous la quittiez sur cette indignation me plait ! Adieu !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Nouvelle attaque contre le Saint Suaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelle attaque contre le Saint Suaire
» Nouvelle attaque contre le Saint-Père...
» Le Saint-Suaire date bien de l’antiquité!..
» Péché contre le Saint Esprit
» Le saint suaire de Turin et l'ayate de Tepeyac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: