DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les sept royaumes selon Jean Prieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
scholasate



Masculin Messages : 1688
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Mer 08 Déc 2010, 11:15

Je crois utile de donner ici le point de vue de Jean Prieur, un protestant, sur les sept royaumes:
  • 1. Le royaume élémentaire, minéral, celui de la matière dite inanimée
    2. Le royaume végétal, celui des vivants rivés à leur milieu d'origine
    3. Le royaume animal, celui des vivants à conscience simple, à mouvement autonome
    4. Le royaume humain, celui des vivants à conscience réfléchie, où la liberté atteint son maximum, où le divin fait irruption
    5. Le royaume intermédiaire: les purgatoires appelés encore sphères de purification, ..., hadès
    6. Le royaume inférieur, appelé encore sphères de ténèbres. Dans le Nouveau Testament: géhenne, abîme, lac de feu ou de soufre
    7. Le royaume divin ou sphères blanches, ... que Paul nomme gloires, Jean: le Temple, Jésus: les Tabernacles éternels et le royaume des cieux.
    (Les témoins de l'invisible, p. 88)

Cette présentation a l'avantage de renvoyer les trois "purgatoires mystiques" de sainte Catherine (de Gênes ou de Sienne, je ne sais plus) dans le domaine de la spéculation théologique médiévale à propos du "royaume intermédiaire".
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6121
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Dim 12 Déc 2010, 18:44

C'est une classification qu'on ne retrouve pas en théologie, mais pourquoi pas.

Jean Prieur n'est pas catholique mais c'est un chercheur de vérités spirituelles qui écrit des livres intéressants.

A 96 ans il vient de publier encore un livre !
http://jeanprieur.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80253
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Dim 12 Déc 2010, 20:08

scholasate a écrit:
Je crois utile de donner ici le point de vue de Jean Prieur, un protestant, sur les sept royaumes:
  • 1. Le royaume élémentaire, minéral, celui de la matière dite inanimée
    2. Le royaume végétal, celui des vivants rivés à leur milieu d'origine
    3. Le royaume animal, celui des vivants à conscience simple, à mouvement autonome
    4. Le royaume humain, celui des vivants à conscience réfléchie, où la liberté atteint son maximum, où le divin fait irruption
    5. Le royaume intermédiaire: les purgatoires appelés encore sphères de purification, ..., hadès
    6. Le royaume inférieur, appelé encore sphères de ténèbres. Dans le Nouveau Testament: géhenne, abîme, lac de feu ou de soufre
    7. Le royaume divin ou sphères blanches, ... que Paul nomme gloires, Jean: le Temple, Jésus: les Tabernacles éternels et le royaume des cieux.
    (Les témoins de l'invisible, p. 88)

Cette présentation a l'avantage de renvoyer les trois "purgatoires mystiques" de sainte Catherine (de Gênes ou de Sienne, je ne sais plus) dans le domaine de la spéculation théologique médiévale à propos du "royaume intermédiaire".

Cher Scholasate,

Le purgatoire mystique, où des saints amoureux de Dieu se purifient est scripturaire:

Regardez cette histoire. Le riche n'est pas en enfer des damnés où il n'existe aucune attention aux autres et un désir que ses frères se damnent aussi. il est ailleurs, dans un lieu où, tout en étant séparé de Dieu, on a une soif réelle de Dieu et ce par amour :


Citation :
Luc 16, 19 "Il y avait un homme riche qui se revêtait de pourpre et de lin fin et faisait chaque jour brillante chère.
Luc 16, 20 Et un pauvre, nommé Lazare, gisait près de son portail, tout couvert d'ulcères.
Luc 16, 21 Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche... Bien plus, les chiens eux-mêmes venaient lécher ses ulcères.
Luc 16, 22 Or il advint que le pauvre mourut et fut emporté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche aussi mourut, et on l'ensevelit.
Luc 16, 23 "Dans l'Hadès, en proie à des tortures, il lève les yeux et voit de loin Abraham, et Lazare en son sein.
Luc 16, 24 Alors il s'écria : Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l'eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue, car je suis tourmenté dans cette flamme.
Luc 16, 25 Mais Abraham dit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et Lazare pareillement ses maux ; maintenant ici il est consolé, et toi, tu es tourmenté.
Luc 16, 26 Ce n'est pas tout : entre nous et vous un grand abîme a été fixé, afin que ceux qui voudraient passer d'ici chez vous ne le puissent, et qu'on ne traverse pas non plus de là-bas chez nous.
Luc 16, 27 "Il dit alors : Je te prie donc, père, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père,
Luc 16, 28 car j'ai cinq frères ; qu'il leur porte son témoignage, de peur qu'ils ne viennent, eux aussi, dans ce lieu de la torture.

Luc 16, 29 Et Abraham de dire : Ils ont Moïse et les Prophètes ; qu'ils les écoutent. --
Luc 16, 30 Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu'un de chez les morts va les trouver, ils se repentiront.
Luc 16, 31 Mais il lui dit : Du moment qu'ils n'écoutent pas Moïse et les Prophètes, même si quelqu'un ressuscite d'entre les morts, ils ne seront pas convaincus."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80253
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Dim 12 Déc 2010, 20:13

scholasate a écrit:
Je crois utile de donner ici le point de vue de Jean Prieur, un protestant, sur les sept royaumes:
  • 1. Le royaume élémentaire, minéral, celui de la matière dite inanimée
    2. Le royaume végétal, celui des vivants rivés à leur milieu d'origine
    3. Le royaume animal, celui des vivants à conscience simple, à mouvement autonome
    4. Le royaume humain, celui des vivants à conscience réfléchie, où la liberté atteint son maximum, où le divin fait irruption
    5. Le royaume intermédiaire: les purgatoires appelés encore sphères de purification, ..., hadès
    6. Le royaume inférieur, appelé encore sphères de ténèbres. Dans le Nouveau Testament: géhenne, abîme, lac de feu ou de soufre
    7. Le royaume divin ou sphères blanches, ... que Paul nomme gloires, Jean: le Temple, Jésus: les Tabernacles éternels et le royaume des cieux.
    (Les témoins de l'invisible, p. 88)

Cette présentation a l'avantage de renvoyer les trois "purgatoires mystiques" de sainte Catherine (de Gênes ou de Sienne, je ne sais plus) dans le domaine de la spéculation théologique médiévale à propos du "royaume intermédiaire".

Ceci dit, cette distinction de Jean Prieur mélange à mon avis deux choses :

1° Des degrés de perfection des êtres, du minéral au spirituel :
Citation :
1. Le royaume élémentaire, minéral, celui de la matière dite inanimée
2. Le royaume végétal, celui des vivants rivés à leur milieu d'origine
3. Le royaume animal, celui des vivants à conscience simple, à mouvement autonome
4. Le royaume humain, celui des vivants à conscience réfléchie, où la liberté atteint son maximum, où le divin fait irruption

Tous ces êtres là sont sur terre (et dans l'autre monde).

2° des états spirituel des hommes, selon leur orientation finale :

Citation :

4. Le royaume humain, celui des vivants à conscience réfléchie, où la liberté atteint son maximum, où le divin fait irruption
5. Le royaume intermédiaire: les purgatoires appelés encore sphères de purification, ..., hadès
6. Le royaume inférieur, appelé encore sphères de ténèbres. Dans le Nouveau Testament: géhenne, abîme, lac de feu ou de soufre
7. Le royaume divin ou sphères blanches, ... que Paul nomme gloires, Jean: le Temple, Jésus: les Tabernacles éternels et le royaume des cieux.
(Les témoins de l'invisible

De plus, Jean Prieur oublie dans la première distinction les anges.
Comme Protestant, on ne peut que le féliciter d'avoir penser au purgatoire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1688
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Dim 12 Déc 2010, 20:42

La question n'est pas de savoir si le purgatoire existe, mais si l'enfer fait partie de la structure de l'univers en sept cieux/purgatoires/royaumes/terres/... Jean Prieur fait place à cette perspective, alors que ton système ne fait pas de place à l'enfer, comme s'il était purement spirituel. Or à la fin des temps, avec la résurrection des corps, il est certain qu'il aura une place, même si l'on ne peut pas exclure l'hypothèse que les corps des damnés finissent pas disparaître dans le néant (voir l'autre discussion d'aujourd'hui sur la résurrection des corps des damnés). On peut imaginer qu'il est en tous cas peuplé, déjà actuellement, des djinns et des âmes révoltées, c'est-à-dire des entités qui ne sont pas purement spirituelles. Je crois que tu soutiens qu'ils vivent dans la même dimension que celle des autres âmes. Mais si le texte de Luc que tu cites met déjà un gouffre infranchissable entre purgatoire et paradis, combien plus le gouffre doit être infranchissable entre enfer et purgatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80253
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Dim 12 Déc 2010, 20:53

Cher Scholasate,
Le paradis et l'enfer sont un seul et même monde au plan de sa localisation éternelle : c'est le monde nouveau, immense, grandiose, que Dieu prépare avec ses anges dans l'au-delà.

Mais certaines âmes, obsédées par leur égoïsme, en font l'enfer. Et elles s'éloignent physiquement dans les parties les plus reculées et les plus isolées de cet univers immense, par peut de rencontrer fortuitement une des ces âmes saintes dont l'humilité alliée à la béatitude les met en rage.

Quant à ma distinction en 6 purgatoire, elle ne manifeste pas l'état éternel du monde.

Ces purgatoire disparaissent tous au fur et à mesure que les saintes âmes entrent dans le septième Ciel (la vision béatifique).

Ces 6 purgatoires sont juste la réalisation concrète de cette vision de Jacob :

Citation :

Genèse 28, 11 Il arriva d'aventure en un certain lieu et il y passa la nuit, car le soleil s'était couché. Il prit une des pierres du lieu, la mit sous sa tête et dormit en ce lieu.
Genèse 28, 12 Il eut un songe : Voilà qu'une échelle était dressée sur la terre et que son sommet atteignait le ciel, et des anges de Dieu y montaient et descendaient!

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1688
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Dim 12 Déc 2010, 21:22

Citation :
Mais certaines âmes, obsédées par leur égoïsme, en font l'enfer. Et elles s'éloignent physiquement dans les parties les plus reculées et les plus isolées de cet univers immense, par peur de rencontrer fortuitement une des ces âmes saintes dont l'humilité alliée à la béatitude les met en rage.
On peut imaginer que les frontières entre élus et damnés sont tout à fait perméables, mais que ni les uns ni les autres ne souhaitent se voir. Au fait, s'ils ont un corps, ils devraient pouvoir travailler, et donc par exemple construire un mur. Question pour quand tu auras un peu de loisir: Y a-t-il du ciment dans l'au-delà ?

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80253
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Dim 12 Déc 2010, 21:27

scholasate a écrit:
Citation :
Mais certaines âmes, obsédées par leur égoïsme, en font l'enfer. Et elles s'éloignent physiquement dans les parties les plus reculées et les plus isolées de cet univers immense, par peur de rencontrer fortuitement une des ces âmes saintes dont l'humilité alliée à la béatitude les met en rage.
On peut imaginer que les frontières entre élus et damnés sont tout à fait perméables, mais que ni les uns ni les autres ne souhaitent se voir. Au fait, s'ils ont un corps, ils devraient pouvoir travailler, et donc par exemple construire un mur. Question pour quand tu auras un peu de loisir: Y a-t-il du ciment dans l'au-delà ?

La matière y est transfigurée. Elle n'est plus soumise à l'entropie et rayonne de l'intérieur.

Je vous mets un article de mon traité des fins dernières sur l'art dans l'au-delà :


Citation :
Q. 47, article 7 — Les œuvres artistiques précédemment détruites reparaîtront-elles dans le monde nouveau ?

Objections :

1. Il ne semble pas. Les œuvres ont été détruites car leur création artistique n’était jamais exempte de péché, comme tout ce que fait l’homme ici-bas. Elles ne doivent pas reparaître sans quoi on ne voit pas à quoi sert leur destruction.
2. Les plus belles œuvres de la terre sont ternes en comparaison de ce qui paraîtra dans le monde nouveau, transfiguré par une lumière nouvelle. Elles n’y auront pas leur place.
3. Isaïe 65, 17 affirme : « Voici que je vais créer des cieux nouveaux et une terre nouvelle, on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l'esprit. » Si les œuvres anciennes doivent reparaître, ce texte sera contredit.
4. Les œuvres utilitaires comme les maisons, les moyens de transport etc. ne reparaîtront pas puisque le corps humain, libéré de toute contrainte n’en aura plus l’usage.

Cependant :
Le prophète Osée écrit : « C'est pourquoi je parlerai à son cœur. Là, je lui rendrai ses vignobles, et je ferai du val d'Akor une porte d'espérance. Là, elle répondra comme aux jours de sa jeunesse, comme au jour où elle montait du pays d'Egypte. » C’est donc que les richesses et les œuvres des hommes leur seront rendues par la résurrection, après leur avoir été enlevées par la mort.

Conclusion :
Dans l’œuvre artistique, on peut distinguer 1° ce qui est matériel et individué. Il s’agit de l’œuvre elle-même, statue, musique, livre écrit ou cathédrale. 2° Ce qui est formel. Il s’agit du projet porté par l’artiste. La forme (l’idea) de l’œuvre naît dans l’esprit et l’imagination. Ce n’est qu’après, porté par cette inspiration, qu’il l’incarne par son travail et l’imprime à la matière.
Cette distinction permet de comprendre ce qui se passera après la fin du monde. 1° La matérialité de toutes les œuvres humaines sera détruite dans la dernière conflagration, comme on l’a dit. 2° Mais ce qui est formel dans l’œuvre n’est jamais détruit, non seulement parce l’intelligence humaine avec ses souvenirs subsistent mais aussi parce que les facultés du psychisme (imagination, sensations, mémoire des images etc.) dont le rôle est partie intégrante de l’idea, loin d’être détruite par la mort, sont au contraire libérés du poids de l’exercice organique. Ainsi, c’est l’artiste qui survit à la mort et avec lui, dans sa mémoire, toutes ses œuvres du passé. Comme il est la cause de l’œuvre, on peut dire qu’en lui subsiste ce qui est indestructible dans l’œuvre.
Il reste à considérer si les hommes ressuscités exerceront des activités artistiques. La réponse est oui, absolument. Dieu ne rend à l’homme la plénitude de ses facultés que pour qu’il les exerce. Or, tout ce qui est nécessaire à la réalisation de l’œuvre est présent dans l’au-delà, l’intelligence et le psychisme dès avant la résurrection, puis après la résurrection, le corps de chair et l’univers matériel dans son immensité. L’homme exercera un art incomparablement plus beau qu’ici-bas pour trois raisons :
1° Ses facultés seront délivrées du poids de la chair dans son mode biologique. Elles s’exerceront avec une parfaite facilité. L’inspiration sera donc plus riche et lumineuse.
2° La matière transfigurée obéira pour ainsi dire au travail de l’homme, sans résistance. Sa lumière la rendra beaucoup plus capable d’exprimer l’idea sans la rendre terne, comme ici-bas. C’est une propriété de la lumière de la matière. Il est probable que l’homme pourra y imprimer la mémoire de son idea de telle manière qu’en contemplant l’œuvre, il soit possible aux autres de remonter sans effort à l’inspiration même de son auteur.
3° Les élus voyant Dieu face à face, ils n’auront plus à exprimer l’inconnu. Ici-bas, les plus grands artistes sont souvent les plus déséquilibrés des hommes car ils expriment sans le savoir ce qu’ils souffrent de ne pas posséder. D’où le caractère transcendant des beaux arts. Dans la Vision de Dieu, ils exprimeront au contraire en pleine lumière les merveilles innombrables de Celui qui sera vu par eux face à face. L’art n’aura donc plus cette obscurité d’ici-bas.
Enfin, le plaisir de la beauté étant la vibration entre une subjectivité et une réalité splendide, de ces deux points de vue, les élus éprouveront de la contemplation des œuvres de Dieu et de leurs frères un plaisir incomparable à celui d’ici-bas.

Solutions :
1. La matérialité des œuvres humaines sera détruite, sans qu’il subsiste rien. Mais leur forme se trouvera simplement purifiée dans les facultés des élus, de telle manière que rien ne sera en définitive perdu de ce qui fut beau ici-bas.
2. Il est vrai que la terne matérialité de l’art d’ici-bas n’aura pas sa place dans le monde des élus car tous les arts, toutes les beautés de la terre sembleront fades en comparaison de la beauté de l’Au-delà. Puisque la beauté est la rencontre vibrante d’un objet et d’une intelligence sensible, puisque tout sera plus lumineux et que la sensibilité sera elle-même surélevée, les musiques du paradis rendront grises toutes les anciennes musiques de la terre. Que sera donc l’art des plus grands musiciens ressuscité ? Impossible d’en imaginer la qualité, même en écoutant la musique terrestre. Mais la musique sera bien là.
3. Ce texte parle de ce qui était déficient dans l’art d’ici-bas, à savoir des ténèbres de l’absence de Dieu, de l’opacité de la matière, de la lourdeur du psychisme humain et du péché qui contaminait toute réalisation. Tout cela ne s’applique qu’au monde des élus. Au contraire, en enfer, la disparition de la lourdeur du psychisme et de la matière ne suffiront pas à compenser les deux autres inconvénients. Leur expression extérieure sera faite de laideur.
4. Nous accordons cette objection. L’impassibilité, la subtilité, l’agilité, la mobilité, l’immortalité des corps ressuscités rend inutile tout autre art que le beau. Sa lumière rend inutile l’intimité des demeures privées. La soumission de la matière à l’homme supprime tout autre travail que celui qui s’accompagne de plaisir.
A l’argument cependant :
Il faut répondre que tout sera rendu mais transfiguré. Ainsi en sera-t-il pour l’art du service de Dieu. L’eucharistie, œuvre de Dieu, disparaîtra au profit de la présence physique et amoureuse du Christ glorieux homme et Dieu. Le livre des évangiles aura disparu au profit de la vision face à face de l’Evangile subsistant, Dieu. Les cathédrales seront remplacées par un Temple infini en taille et en splendeur, l’univers recréé et transformé par les élus. Mais ce seront aussi des beautés profanes qui, transfigurées, seront mis au service de la Famille éternelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1688
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Lun 13 Déc 2010, 08:11

Il faudra que je me décide un jour à imprimer votre travail. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80253
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Lun 13 Déc 2010, 09:04

scholasate a écrit:
Il faudra que je me décide un jour à imprimer votre travail. Merci !

Non ! C'est ENAURME ! Mais en numérique, c'est pratique ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1688
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Jeu 16 Déc 2010, 02:54

Citation :
Le purgatoire mystique, où des saints amoureux de Dieu se purifient est scripturaire:
Ce que je ne vois pas dans l'Ecriture, ce sont les trois degrés de ce purgatoire, avec la distinction "nuit des sens", "nuit de l'esprit" et, entre les deux si j'ai bien compris, un purgatoire dans lequel l'âme essaie de se racheter pour se rendre digne du Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80253
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sept royaumes selon Jean Prieur   Jeu 16 Déc 2010, 05:31

scholasate a écrit:
Citation :
Le purgatoire mystique, où des saints amoureux de Dieu se purifient est scripturaire:
Ce que je ne vois pas dans l'Ecriture, ce sont les trois degrés de ce purgatoire, avec la distinction "nuit des sens", "nuit de l'esprit" et, entre les deux si j'ai bien compris, un purgatoire dans lequel l'âme essaie de se racheter pour se rendre digne du Royaume.

C'est vrai. L'Ecriture est moins nette que cela. Ces trois étapes de la purification viennent des théologiens.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Les sept royaumes selon Jean Prieur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sept royaumes selon Jean Prieur
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» L'âme des animaux par Jean Prieur
» Le 3e secret de Fatima selon Jean Paul II
» La psychalalyse freudienne selon Jean Piva

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: