DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 théologie morale et casuistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 18:13


Loué soit Jésus !

Monsieur Dumouch,

messieurs,

un individu imaginaire se questionne:

1/ si je me masturbe deux ou trois fois par semaine
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
si je fais un acte de contrition sincère avant (parce que j'essaie de lutter
mais je vois bien que je suis faible) ?

2/ si en plus de me masturber, je suis d'accord avec ma femme pour qu'elle prenne
la pilule comme cela nous sommes sur de pouvoir réguler le nombre d'enfants
sans risque et en pouvant faire l'amour plus souvent,

est-ce que les semaines où je ne me masturbe pas
mais où je fais seulement l'amour à ma femme sous pilule,
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
parce que nous ne nous sentons pas la force de restreindre la fréquence de nos
unions en appliquant la méthode billings ?


Revenir en haut Aller en bas
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 18:23


question annexe :

j'ai entendu dire qu'au chemin néo-catéchuménal, ils considèrent que:

Proposition: la position de la "levrette" lors de l'union conjugale entre baptisés est incompatible avec l'état de grâce.

Je pense que cette proposition est erronée.

Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 18:26

saint_abo a écrit:

question annexe :

j'ai entendu dire qu'au chemin néo-catéchuménal, ils considèrent que:

Proposition: la position de la "levrette" lors de l'union conjugale entre baptisés est incompatible avec l'état de grâce.

Je pense que cette proposition est erronée.

Qu'en pensez vous ?

Que la théologie a peut-être autre chose à faire que réfléchir à des histoires de cul vaudevillesques.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 20:51

[quote]
saint_abo a écrit:

Loué soit Jésus !

Monsieur Dumouch,

messieurs,

un individu imaginaire se questionne:

1/ si je me masturbe deux ou trois fois par semaine
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
si je fais un acte de contrition sincère avant (parce que j'essaie de lutter
mais je vois bien que je suis faible) ?


Réponse de l'Eglise : C'est un péché mortel de faiblesse. Il ne peut être absout pour ouvrir à l'eucharistie (sacramentelle) que par une confession sacramentelle.

Cependant, concrètement, la discipline permet de communier si on a la résolution de recevoir l'absolution sacramentelle dès que possible.

Rq : au plan de la vie concrète, le pardon de Dieu arrive dès que, aprèsd cet acte, l'homme repentant demande pardon. Dieu connaît la faiblesse de l'homme et aime le repentir.



Citation :

2/ si en plus de me masturber, je suis d'accord avec ma femme pour qu'elle prenne
la pilule comme cela nous sommes sur de pouvoir réguler le nombre d'enfants
sans risque et en pouvant faire l'amour plus souvent,

La pilule est autre chose : elle implique UN ETAT de rupture avec l'ouverture à la vie. La seule gestion des naissances qui respecte la nature humaine est une gestion par les rythmes naturels. Dans ce cas, on ne peut pas communier car l'état permanent n'implique pas de repentir.


Citation :

est-ce que les semaines où je ne me masturbe pas
mais où je fais seulement l'amour à ma femme sous pilule,
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
parce que nous ne nous sentons pas la force de restreindre la fréquence de nos
unions en appliquant la méthode billings ?

Si vous appliquez une méthode naturelle avec intention d'ouverture à la vie si elle venait à venir, vous pouvez communier. C'est là la perfection que Dieu attend de chacun. Il existe des réactifs vendus en pharmacie qui ont augmenté encore l'efficacité des méthodes naturelles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Felixlechat



Masculin Messages : 101
Inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 21:08

Quelle tristesse que ce débat! Des histoires de masturbation et de pilulle contraceptive en se demandant si on peut aller communier le dimanche relèvent de .... non je ne le dirai pas.

Quoi qu'il en soit, je remercie Arnaud d'avoir écrit avant que je ne le fasse moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 22:56

Arnaud Dumouch a écrit:


Rq : au plan de la vie concrète

Ca veut dire quoi "Rq" ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 22:57

Remarque !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Dim 28 Nov 2010 - 22:57

Arnaud Dumouch a écrit:
Remarque !

Ah ok. Moi je mettais "Rem" dans mes cours.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Lun 29 Nov 2010 - 23:14

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
saint_abo a écrit:

Loué soit Jésus !

Monsieur Dumouch,

messieurs,

un individu imaginaire se questionne:

1/ si je me masturbe deux ou trois fois par semaine
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
si je fais un acte de contrition sincère avant (parce que j'essaie de lutter
mais je vois bien que je suis faible) ?


Réponse de l'Eglise : C'est un péché mortel de faiblesse. Il ne peut être absout pour ouvrir à l'eucharistie (sacramentelle) que par une confession sacramentelle.

Cependant, concrètement, la discipline permet de communier si on a la résolution de recevoir l'absolution sacramentelle dès que possible.

Rq : au plan de la vie concrète, le pardon de Dieu arrive dès que, aprèsd cet acte, l'homme repentant demande pardon. Dieu connaît la faiblesse de l'homme et aime le repentir.



Citation :

2/ si en plus de me masturber, je suis d'accord avec ma femme pour qu'elle prenne
la pilule comme cela nous sommes sur de pouvoir réguler le nombre d'enfants
sans risque et en pouvant faire l'amour plus souvent,

La pilule est autre chose : elle implique UN ETAT de rupture avec l'ouverture à la vie. La seule gestion des naissances qui respecte la nature humaine est une gestion par les rythmes naturels. Dans ce cas, on ne peut pas communier car l'état permanent n'implique pas de repentir.


Citation :

est-ce que les semaines où je ne me masturbe pas
mais où je fais seulement l'amour à ma femme sous pilule,
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
parce que nous ne nous sentons pas la force de restreindre la fréquence de nos
unions en appliquant la méthode billings ?

Si vous appliquez une méthode naturelle avec intention d'ouverture à la vie si elle venait à venir, vous pouvez communier. C'est là la perfection que Dieu attend de chacun. Il existe des réactifs vendus en pharmacie qui ont augmenté encore l'efficacité des méthodes naturelles.

loué soit Jésus !

merci de vos réponses;

1/

-péché mortel de faiblesse ????!

-"Cependant, concrètement, la discipline permet de communier si on a la résolution de recevoir l'absolution sacramentelle dès que possible."

C'est faux !

2/

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Mar 30 Nov 2010 - 7:06

saint_abo a écrit:


1/

-péché mortel de faiblesse ????!

-"Cependant, concrètement, la discipline permet de communier si on a la résolution de recevoir l'absolution sacramentelle dès que possible."






Lisez 1aIIae :

Citation :
QUESTION 77: LE PÉCHÉ DE PASSION 541
ARTICLE 1: La passion de l'appétit sensible peut-elle mouvoir ou incliner la volonté? 541
ARTICLE 2: La passion peut-elle dominer la raison contre le savoir de celle-ci? 543
ARTICLE 3: Le péché qui vient de la passion est-il un péché de faiblesse? 545
ARTICLE 4: Cette passion qu'est l'amour de soi est-elle cause de tous les péchés? 546


Sur les trois sortes du péché mortel chez saint Thomas :
Citation :

QUESTION 76: LE PÉCHÉ D'IGNORANCE 536
ARTICLE 1: L'ignorance est-elle cause de péché? 536
ARTICLE 2: L'ignorance est-elle un péché? 537
ARTICLE 3: L'ignorance excuse-t-elle complètement du péché? 539
ARTICLE 4: L'ignorance diminue-t-elle le péché? 540
QUESTION 77: LE PÉCHÉ DE PASSION 541
ARTICLE 1: La passion de l'appétit sensible peut-elle mouvoir ou incliner la volonté? 541
ARTICLE 2: La passion peut-elle dominer la raison contre le savoir de celle-ci? 543
ARTICLE 3: Le péché qui vient de la passion est-il un péché de faiblesse? 545
ARTICLE 4: Cette passion qu'est l'amour de soi est-elle cause de tous les péchés? 546
ARTICLE 5: Les trois causes énoncées par S. Jean: "Convoitise des yeux, convoitise de la chair, orgueil de la vie." 547
ARTICLE 6: La passion qui est cause du péché, le diminue-t-elle? 549
ARTICLE 7: La passion excuse-t-elle entièrement? 550
ARTICLE 8: Le péché de passion peut-il être mortel? 551
QUESTION 78: LE PÉCHÉ DE MALICE 552
ARTICLE 1: Peut-on pécher par malice volontaire, autrement dit par calcul? 552
ARTICLE 2: Celui qui pèche par habitus pèche-t-il par malice volontaire? 554
ARTICLE 3: Celui qui pèche par malice volontaire pèche-t-il par habitus? 555
ARTICLE 4: Celui qui pèche par malice volontaire pèche-t-il plus gravement que par passion? 556


Citation :
C'est faux !

2/

Non c'est vrai mais c'est de la pastorale post-Vatican II

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Mar 30 Nov 2010 - 18:18

saint_abo a écrit:

Loué soit Jésus !

Monsieur Dumouch,

messieurs,

un individu imaginaire se questionne:

1/ si je me masturbe deux ou trois fois par semaine
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
si je fais un acte de contrition sincère avant (parce que j'essaie de lutter
mais je vois bien que je suis faible) ?

2/ si en plus de me masturber, je suis d'accord avec ma femme pour qu'elle prenne
la pilule comme cela nous sommes sur de pouvoir réguler le nombre d'enfants
sans risque et en pouvant faire l'amour plus souvent,

est-ce que les semaines où je ne me masturbe pas
mais où je fais seulement l'amour à ma femme sous pilule,
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
parce que nous ne nous sentons pas la force de restreindre la fréquence de nos
unions en appliquant la méthode billings ?



Ton christianisme est un idole il n'a rien à envier à l'islam ou le judaïsme ce sont les même . Il est fondé sur la loi et le péché c'est la violation de celle-ci.
A la toute fin de sa vie, le saint Padre Pio de Pietrelcina demanda à se confesser à un jeune moine. On ignore le contenu de cette confession, mais dès qu’il eu terminé, le Padre Pio fondit en larmes.
Le jeune moine rapporte alors une réflexion que lui fit le Padre Pio quelques minutes plus tard : "Tu crois que le péché c’est la transgression de la loi ? Non ! Le péché, c’est la trahison de l’Amour…"
Revenir en haut Aller en bas
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Mer 1 Déc 2010 - 22:42

Arnaud Dumouch a écrit:
saint_abo a écrit:


1/

-péché mortel de faiblesse ????!

-"Cependant, concrètement, la discipline permet de communier si on a la résolution de recevoir l'absolution sacramentelle dès que possible."






Lisez 1aIIae :

Citation :
QUESTION 77: LE PÉCHÉ DE PASSION 541
ARTICLE 1: La passion de l'appétit sensible peut-elle mouvoir ou incliner la volonté? 541
ARTICLE 2: La passion peut-elle dominer la raison contre le savoir de celle-ci? 543
ARTICLE 3: Le péché qui vient de la passion est-il un péché de faiblesse? 545
ARTICLE 4: Cette passion qu'est l'amour de soi est-elle cause de tous les péchés? 546


Sur les trois sortes du péché mortel chez saint Thomas :
Citation :

QUESTION 76: LE PÉCHÉ D'IGNORANCE 536
ARTICLE 1: L'ignorance est-elle cause de péché? 536
ARTICLE 2: L'ignorance est-elle un péché? 537
ARTICLE 3: L'ignorance excuse-t-elle complètement du péché? 539
ARTICLE 4: L'ignorance diminue-t-elle le péché? 540
QUESTION 77: LE PÉCHÉ DE PASSION 541
ARTICLE 1: La passion de l'appétit sensible peut-elle mouvoir ou incliner la volonté? 541
ARTICLE 2: La passion peut-elle dominer la raison contre le savoir de celle-ci? 543
ARTICLE 3: Le péché qui vient de la passion est-il un péché de faiblesse? 545
ARTICLE 4: Cette passion qu'est l'amour de soi est-elle cause de tous les péchés? 546
ARTICLE 5: Les trois causes énoncées par S. Jean: "Convoitise des yeux, convoitise de la chair, orgueil de la vie." 547
ARTICLE 6: La passion qui est cause du péché, le diminue-t-elle? 549
ARTICLE 7: La passion excuse-t-elle entièrement? 550
ARTICLE 8: Le péché de passion peut-il être mortel? 551
QUESTION 78: LE PÉCHÉ DE MALICE 552
ARTICLE 1: Peut-on pécher par malice volontaire, autrement dit par calcul? 552
ARTICLE 2: Celui qui pèche par habitus pèche-t-il par malice volontaire? 554
ARTICLE 3: Celui qui pèche par malice volontaire pèche-t-il par habitus? 555
ARTICLE 4: Celui qui pèche par malice volontaire pèche-t-il plus gravement que par passion? 556


Citation :
C'est faux !

2/

Non c'est vrai mais c'est de la pastorale post-Vatican II

1/ soit la faiblesse est coupable, et il y a péché mortel;
soit la faiblesse n'est pas coupable, et il n'y a pas péché mortel;

2/ "Non c'est vrai mais c'est de la pastorale post-Vatican II"

???????!!!!!!!!

vous faites erreur;

un sacrilège est grave, je vous prie de faire attention à ce que vous prêchez;

(on parle du laïc,
pas de danger de mort non plus)

si la contrition parfaite inclue le désir de se confesser au plus tôt;
cependant
on ne peut jamais être sur d'avoir la contrition parfaite, bien que l'on ait le désir de se confesser dès que possible;

autre est le cas du ministre
Revenir en haut Aller en bas
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Mer 1 Déc 2010 - 22:51

fredsinam a écrit:
saint_abo a écrit:

Loué soit Jésus !

Monsieur Dumouch,

messieurs,

un individu imaginaire se questionne:

1/ si je me masturbe deux ou trois fois par semaine
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
si je fais un acte de contrition sincère avant (parce que j'essaie de lutter
mais je vois bien que je suis faible) ?

2/ si en plus de me masturber, je suis d'accord avec ma femme pour qu'elle prenne
la pilule comme cela nous sommes sur de pouvoir réguler le nombre d'enfants
sans risque et en pouvant faire l'amour plus souvent,

est-ce que les semaines où je ne me masturbe pas
mais où je fais seulement l'amour à ma femme sous pilule,
est-ce que je peux communier quand même le dimanche
parce que nous ne nous sentons pas la force de restreindre la fréquence de nos
unions en appliquant la méthode billings ?



Ton christianisme est un idole il n'a rien à envier à l'islam ou le judaïsme ce sont les même . Il est fondé sur la loi et le péché c'est la violation de celle-ci.
A la toute fin de sa vie, le saint Padre Pio de Pietrelcina demanda à se confesser à un jeune moine. On ignore le contenu de cette confession, mais dès qu’il eu terminé, le Padre Pio fondit en larmes.
Le jeune moine rapporte alors une réflexion que lui fit le Padre Pio quelques minutes plus tard : "Tu crois que le péché c’est la transgression de la loi ? Non ! Le péché, c’est la trahison de l’Amour…"

loué soit Jésus !

monsieur,

je ne vous ai jamais parlé avec un ton méprisant;
je n'ai jamais jugé votre foi;
vous êtes surement infiniment plus charitable que moi;

mais
je ne vois pas, ce qui peut justifier de tels propos irrespectueux;

si
vous avez des arguments, on peut discuter;
je vous prierai cependant de ne plus être si familier et méprisant;





Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 0:23

[quote]
saint_abo a écrit:


1/ soit la faiblesse est coupable, et il y a péché mortel;
soit la faiblesse n'est pas coupable, et il n'y a pas péché mortel;

C'est évident. Le péché mortel de faiblesse n'est coupable qu'à la mesure de sa complaisance dans la faiblesse et il va plonger l'âme dans le repentir dès que la faiblesse disparaît .

Un des membres éminents de ce forum (Philippe) a posté ce dessin humoristique qui exprime ce fait sur la question de la masturbation (péché mortel de faiblesse).

Tout y est dit :



Puisque notre ami était très inquiet quant à la masturbation, voici : s'il meurt dans le court laps de temps où la ligne rouge est au-dessus de la ligne bleue, il va en enfer.

Sinon, il s'en sort pour l'éternité.

Ca tient à pas grand-chose, hein, une option fondamentale.



Citation :

si la contrition parfaite inclue le désir de se confesser au plus tôt;
cependant
on ne peut jamais être sur d'avoir la contrition parfaite, bien que l'on ait le désir de se confesser dès que possible;

autre est le cas du ministre
On ne peut JAMAIS, même en se confessant, être sûr d'avoir eu la contrition parfaite. Vous ouvrez ici une porte bien inutile.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 1:18

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
saint_abo a écrit:


1/ soit la faiblesse est coupable, et il y a péché mortel;
soit la faiblesse n'est pas coupable, et il n'y a pas péché mortel;

C'est évident. Le péché mortel de faiblesse n'est coupable qu'à la mesure de sa complaisance dans la faiblesse et il va plonger l'âme dans le repentir dès que la faiblesse disparaît .

Un des membres éminents de ce forum (Philippe) a posté ce dessin humoristique qui exprime ce fait sur la question de la masturbation (péché mortel de faiblesse).

Tout y est dit :



Puisque notre ami était très inquiet quant à la masturbation, voici : s'il meurt dans le court laps de temps où la ligne rouge est au-dessus de la ligne bleue, il va en enfer.

Sinon, il s'en sort pour l'éternité.

Ca tient à pas grand-chose, hein, une option fondamentale.



Citation :

si la contrition parfaite inclue le désir de se confesser au plus tôt;
cependant
on ne peut jamais être sur d'avoir la contrition parfaite, bien que l'on ait le désir de se confesser dès que possible;

autre est le cas du ministre
On ne peut JAMAIS, même en se confessant, être sûr d'avoir eu la contrition parfaite. Vous ouvrez ici une porte bien inutile.


??????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

c'est justement pour cela que la confession sacramentel est obligatoire!

le sacrement pourvoie à la contrition parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 7:00

La confession sacramentelle est obligatoire pour accéder au sacrement (en tout cas, dès qu'elle est possible).

Cependant, Dieu devance le sacrement et dès qu'il voit l'âme désolée par sa "Nième" chute dans la misère, il lui rend sa grâce et sa confiance, jusqu'au prochain péché mortel de faiblesse, 77 fois 7 fois, et jusqu'à la fin de cette vie s'il le faut.

Le fait que l'homme retombe sempiternellement dans ses travers jusqu'à la fin de sa vie ne doit pas le désespérer mais le préparer à arriver à DEUX GENOUX face à son juge, avec la certitude qu'il ne vaut pas mieux que le pécheur et la prostituée.

Voilà ce qu'en dit saint Paul :
Citation :

Romains 6, 1 Que dire alors? Qu'il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie? Certes non!
Romains 6, 2 Si nous sommes morts au péché, comment continuer de vivre en lui?
Romains 6, 3 Ou bien ignorez-vous que, baptisés dans le Christ Jésus, c'est dans sa mort que tous nous avons été baptisés?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 12:29

saint_abo a écrit:

loué soit Jésus !

monsieur,

je ne vous ai jamais parlé avec un ton méprisant;
je n'ai jamais jugé votre foi;
vous êtes surement infiniment plus charitable que moi;

mais
je ne vois pas, ce qui peut justifier de tels propos irrespectueux;

si
vous avez des arguments, on peut discuter;
je vous prierai cependant de ne plus être si familier et méprisant;


Je vous avoue que votre façon de présenter le péché me dérange ça me donne l’impression de lire un musulman. Je pense que si vous avez du mal à se comprendre avec Arnaud sur la notion du péché c’est que vous vous placez sur deux angles différents. Arnaud définit le péché à partir de ce qui se passe entre l’âme et Dieu alors que vous vous le définissez à partir de la doctrine.
Si comme Padre Pio le dit le péché c’est la trahison de l’Amour alors il faut comprendre le péché à partir de l’Amour autrement dit à partir de la liberté de celui qui le commet. Ainsi si par exemple un jeune converti qui se masturbe son péché est moins grave que s'il était commis par un moine de 70 ans qui a reçu d’immenses grâces .Par contre si le péché c’est la transgression de la loi alors en effet tout masturbation est péché mortel.

Pour commettre un péché mortel, il faut :
1) une matière objectivement grave, car c’est vers cette matière que se porte la volonté
2) savoir que c’est grave (connaissance)
3) Accepter malgré tout de désobéir, et vouloir mal agir (consentement).

Si on juge le péché à partir d’une doctrine ou d’un livre saint comme le font les musulmans ,certain chrétiens (surtout les évangéliques et les intégristes catholique ) ou jadis les pharisiens on se limite qu’ à la 1er étape et de fait tout faiblesse est un péché mortel parce qu’il peut conduire au péché mortel .Par contre si on a conscience que le péché c’est la trahison de l’amour alors on a conscience que celui qui nous juge est Amour et juste et de fait il juge en tenant compte des circonstances atténuantes qui ne sont pas les mêmes en fonction des âmes. Et ce sont ces circonstances atténuantes qui font que le péché devient non-mortel alors que la matière est p-e objectivement grave pour en faire un.

C’est une des raisons pour laquelle la doctrine ne peut pas être confondue à la pastorale

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 13:15

Brillante analyse, Frédéric ! salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 13:23

Arnaud Dumouch a écrit:

Un des membres éminents de ce forum (Philippe)

Arnaud exagère. Il était déjà éminent alors que mon éminence n'était encore qu'imminente.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 13:38

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Un des membres éminents de ce forum (Philippe)

Arnaud exagère. Il était déjà éminent alors que mon éminence n'était encore qu'imminente.

Je suis Jean et vous Paul ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Jeu 2 Déc 2010 - 23:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Brillante analyse, Frédéric ! salut
salut
Revenir en haut Aller en bas
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Ven 3 Déc 2010 - 18:39

fredsinam a écrit:
saint_abo a écrit:

loué soit Jésus !

monsieur,

je ne vous ai jamais parlé avec un ton méprisant;
je n'ai jamais jugé votre foi;
vous êtes surement infiniment plus charitable que moi;

mais
je ne vois pas, ce qui peut justifier de tels propos irrespectueux;

si
vous avez des arguments, on peut discuter;
je vous prierai cependant de ne plus être si familier et méprisant;


Je vous avoue que votre façon de présenter le péché me dérange ça me donne l’impression de lire un musulman. Je pense que si vous avez du mal à se comprendre avec Arnaud sur la notion du péché c’est que vous vous placez sur deux angles différents. Arnaud définit le péché à partir de ce qui se passe entre l’âme et Dieu alors que vous vous le définissez à partir de la doctrine.
Si comme Padre Pio le dit le péché c’est la trahison de l’Amour alors il faut comprendre le péché à partir de l’Amour autrement dit à partir de la liberté de celui qui le commet. Ainsi si par exemple un jeune converti qui se masturbe son péché est moins grave que s'il était commis par un moine de 70 ans qui a reçu d’immenses grâces .Par contre si le péché c’est la transgression de la loi alors en effet tout masturbation est péché mortel.

Pour commettre un péché mortel, il faut :
1) une matière objectivement grave, car c’est vers cette matière que se porte la volonté
2) savoir que c’est grave (connaissance)
3) Accepter malgré tout de désobéir, et vouloir mal agir (consentement).

Si on juge le péché à partir d’une doctrine ou d’un livre saint comme le font les musulmans ,certain chrétiens (surtout les évangéliques et les intégristes catholique ) ou jadis les pharisiens on se limite qu’ à la 1er étape et de fait tout faiblesse est un péché mortel parce qu’il peut conduire au péché mortel .Par contre si on a conscience que le péché c’est la trahison de l’amour alors on a conscience que celui qui nous juge est Amour et juste et de fait il juge en tenant compte des circonstances atténuantes qui ne sont pas les mêmes en fonction des âmes. Et ce sont ces circonstances atténuantes qui font que le péché devient non-mortel alors que la matière est p-e objectivement grave pour en faire un.

C’est une des raisons pour laquelle la doctrine ne peut pas être confondue à la pastorale


Loué soit Jésus !

Toutes vos remarques sont très subjectives.

Il y a effectivement une loi et une discipline dans l'Église;

Le péché dans la doctrine musulmane n'en est rien comparable, au péché en doctrine catholique:
chez "nous", il faut haïr le péché car il prive notre âme de la grâce habituelle, et est donc "mortelle";
chez "eux", la grâce habituelle n'existe pas;


Proposition condamnées:

"63. un baptisé est encore sous la Loi comme un juif, s'il accomplit point la Loi ou s'il l'accomplit par la seule crainte; (Romain 6.14)"
Revenir en haut Aller en bas
saint_abo



Messages : 65
Inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Ven 3 Déc 2010 - 18:47

Arnaud Dumouch a écrit:
La confession sacramentelle est obligatoire pour accéder au sacrement (en tout cas, dès qu'elle est possible).

Cependant, Dieu devance le sacrement et dès qu'il voit l'âme désolée par sa "Nième" chute dans la misère, il lui rend sa grâce et sa confiance, jusqu'au prochain péché mortel de faiblesse, 77 fois 7 fois, et jusqu'à la fin de cette vie s'il le faut.

Le fait que l'homme retombe sempiternellement dans ses travers jusqu'à la fin de sa vie ne doit pas le désespérer mais le préparer à arriver à DEUX GENOUX face à son juge, avec la certitude qu'il ne vaut pas mieux que le pécheur et la prostituée.

Voilà ce qu'en dit saint Paul :
Citation :

Romains 6, 1 Que dire alors? Qu'il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie? Certes non!
Romains 6, 2 Si nous sommes morts au péché, comment continuer de vivre en lui?
Romains 6, 3 Ou bien ignorez-vous que, baptisés dans le Christ Jésus, c'est dans sa mort que tous nous avons été baptisés?

"Le fait que l'homme retombe sempiternellement dans ses travers jusqu'à la fin de sa vie ne doit pas le désespérer mais le préparer à arriver à DEUX GENOUX face à son juge, avec la certitude qu'il ne vaut pas mieux que le pécheur et la prostituée. "

la grâce de Dieu est suffisamment puissante, pour nous libérer de l'esclavage des péchés mortels;

l'enfer est pavée de bonne volonté;

"La confession sacramentelle est obligatoire pour accéder au sacrement (en tout cas, dès qu'elle est possible)."

pour le laïc en état de péché mortel, il est formellement interdit de communier sans la réception préalable du sacrement;

on ne peut jamais présumer avoir la contrition parfaite;

à moins d'un motif grave, le désir de se confesser le plus tôt possible ne suffit pas.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: théologie morale et casuistique   Ven 3 Déc 2010 - 19:16

saint_abo a écrit:


Le péché dans la doctrine musulmane n'en est rien comparable, au péché en doctrine catholique:
chez "nous", il faut haïr le péché car il prive notre âme de la grâce habituelle, et est donc "mortelle";
chez "eux", la grâce habituelle n'existe pas;

"

Mais cette manière de présenter le péché mortel est très étonnante et significative.

vus savez que la grâce habituelle est une analyse venant de la scolastique pour expliquer la possibilité d'un amour SURNATUREL de Dieu, une forme d'amour d'amitié entre deux personnes si dissemblables (Dieu et nous).

Pourquoi donc ne dites vous pas :

il faut haïr le péché car il prive notre âme de l'AMOUR DE DIEU ? scratch

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
théologie morale et casuistique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» théologie morale et casuistique
» Acquis ou bien-etre?
» Blog St François de Sales
» Cours en vidéos de théologie catholique (les Fins dernières)
» archéologie préventive en europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: