DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Qu'est-ce que la Tradition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Qu'est-ce que la Tradition ?   Mer 24 Nov 2010, 05:39

La Tradition. Voilà un concept bien difficile à saisir. L'Écriture, elle, est beaucoup plus palpable, on peut la pointer du doigt, on peut la porter sous la main et ouvrir le Livre des livres, la Parole de Dieu. Mais la Tradition, elle, demeure beaucoup plus difficile à saisir. Pourtant, le Concile Vatican II nous offre un bijou de définition.

Citation :

Dei Verbum, 2
Pareille économie de la Révélation comprend des actions et des paroles intimement liées entre elles, de sorte que les œuvres, accomplies par Dieu dans l’histoire du salut, attestent et corroborent et la doctrine et le sens indiqués par les paroles, tandis que les paroles proclament les œuvres et éclairent le mystère qu’elles contiennent. La profonde vérité que cette Révélation manifeste, sur Dieu et sur le salut de l’homme, resplendit pour nous dans le Christ, qui est à la fois le Médiateur et la plénitude de toute la Révélation.

Dans le passage cité, le mot ''révélation'' fait référence au dépôt sacré de la foi et les ''paroles'' se référent à la parole de Dieu. Donc, si le dépôt sacré de la foi n'est rien d'autre que la Tradition et l'Écriture, les ''œuvres'' font nécessairement référence à la Tradition. C'est ainsi que le Concile Vatican II nous enseigne que la Tradition correspond aux ''œuvres accomplies par Dieu dans l’histoire du salut''. Puisque ces oeuvres sont accomplies par Dieu, ces oeuvres et leur signification sont infaillibles. Le Christ est le Fils incarné, donc, la Tradition sacrée est aussi les œuvres accomplies par le Christ dans l’histoire du salut. La Tradition Sacré est infaillible parceque se sont les ''œuvres accomplies par Dieu dans l’histoire du salut'', tout comme les Saintes Écritures sont infaillibles. Voilà ce qui constitue le dépôt sacré de la foi dont le Magistère n'est que le serviteur.

La Tradition ne peut se limiter qu'à signifier les événements accomplies par Dieu dans le passé puisque la Tradition constitue aussi la signification de ces événements qui demeure toujours actuel. Les ''œuvres accomplies par Dieu dans l’histoire du salut'' et la signification de ces oeuvres sont donc vécues et assimilées par l'Église, c'est-à-dire les fidèles, corps mystique du Christ. Les oeuvres demeurent dans le passé, mais leurs significations demeurent actuels dans le coeur des fidèles. La Tradition Sacrée a été imprégné de manière indélibile sur le peuple de Dieu. Elle vit en nous. Elle est une Tradition vivante.




Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Tradition ?   Mer 24 Nov 2010, 07:01

Cher Rex Tremende,

La Tradition n'est autre que l'Evangile vécu et médité dans le coeur des saints.
C'est donc une vie intime, une relation à Dieu, mais aussi une part de subjectivité humaine.

Voici la tradition définie dans le Nouveau Testament (Jean, je n'ai pas retrouvé le passage exact) :

"Quant à Marie, elle regardait et gardait ses paroles en son coeur"
.

Lorsqu'il a fallu, à partir de ces souvenirs et méditations, écrire le Nouveau Testament, l'Esprit Saint s'est porté garant infailliblement EN CE QUI CONCERNE LA DOCTRINE DU SALUT qu'il n'y ait pas d'erreur.

Le problème est que la tradition n'est pas terminée avec le départ de Saint Jean. L'Esprit Saint continue de venir rappeler tout ce que Jésus avait dit.
Citation :
Jean 14, 26 Mais le Paraclet, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Comment distinguer dans ces rappels de l'Esprit Saint ce qui vient de Dieu et ce qui vient de l'homme ? C'est là qu'intervient un charisme, celui du Magistère, qui infailliblement trie le divin de l'humain EN CE QUI CONCERNE LA DOCTRINE DU SALUT.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Tradition ?   Mer 24 Nov 2010, 09:08

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Rex Tremende,

La Tradition n'est autre que l'Evangile vécu et médité dans le coeur des saints.
C'est donc une vie intime, une relation à Dieu, mais aussi une part de subjectivité humaine.

Voici la tradition définie dans le Nouveau Testament (Jean, je n'ai pas retrouvé le passage exact) :

"Quant à Marie, elle regardait et gardait ses paroles en son coeur"
.


C'est Luc, 2, 19.

Cela souligne le fait que l'évangéliste a recueilli le témoignage de la bouche même de Marie, que la matière du livre sont ses souvenirs.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Tradition ?   Mer 24 Nov 2010, 11:54

Excellente question, cher Rex.

Voici la définition par l'Abbé Boulenger:

Abbé Boulenger, in Le Dogme a écrit:
° Tradition.


A. DÉFINITION. Le mot tradition a un double sens. 1 ° Dans son sens large la tradition c'est l'ensemble des vérités révélées par Dieu et transmises jusqu'à nous soit par écrit, soit de vive voix. 2. Dans son sens strict et comme le mot est ici entendu, la tradition comprend les vérités enseignées par Jésus-Christ et les Apôtres et transmises d'âge en âge par une autre voie que l'Écriture Sainte.
~

B. SES CARACTÈRES. a) La Tradition est antérieure à l'Écriture Sainte. La catéchèse a été le premier et le principal mode d'enseignement employé par les Apôtres ; ce n'est que dans des occasions exceptionnelles que ces derniers ont envoyé des instructions écrites aux églises qu'ils avaient fondées ~ : toutes les Épîtres de saint Paul sont des écrits de circonstance. L'Évangile lui-même a été prêché tout d'abord ; il n'a été écrit que par la suite. En cela les Apôtres ne faisaient du reste que se conformer à l'ordre de leur Divin Maître. Jésus leur avait dit, en effet : « Allez, enseignez toutes les nations » (Mat., XXVIII, 19), et non : « Allez, écrivez ce que je vous ai appris, et que vos écrits servent à instruire les autres »)

b) La Tradition a donc un champ plus étendu que l'Écriture Sainte. En terminant son Évangile, saint Jean nous avertit qu' « il y a encore beaucoup d'autres choses que Jésus a faites ; si elles étaient écrites en détail, je ne pense pas que le monde même peut contenir les livres qu'il faudrait écrire. » (Jean, XXI, 25).c) La Tradition est une source de la Révélation, distincte de l'Écriture Sainte et qui mérite la même foi. Art. de foi défini par le concile de Trente, puis par le concile du Vatican, Const. de Fide, chap. II. Ce n'est pas là, du reste, un dogme nouveau : la tradition a toujours été, dans l'Église, la première règle de foi. La preuve en est dans ces témoignage de saint Paul : 1 °. « Mes frères, écrit-il aux Thessaloniciens, soyez fermes et gardez les traditions que vous avez apprises, soit par nos discours, soit par notre lettre. » (II Thess., II, 15). ~ 2°. « Les enseignements que tu as reçus de moi, en présence de nombreux témoins, écrit-il à Timothée, confie les à des hommes sûrs qui soient capables d'en instruire d'autres. » (II Tim., II, 2). Au IIIè` siècle, Origène répondait déjà aux hérétiques de son temps ~ : « Que les hérétiques allèguent les Écritures, nous ne devons pas ajouter foi à leurs paroles, ni nous écarter de la tradition primitive de l'Église, ni croire autre chose que ce qui a été transmis par succession dans l'Église de Dieu. »

C'est donc une erreur de prétendre, comme les Protestants, que les Écritures seules contiennent le dépôt de la Révélation.

C. SES PRINCIPAUX CANAUX. La Tradition se trouve consignée: 1°. dans les symboles et les professions de foi, les définitions des conciles, les Actes des papes (bulles, encycliques, décisions des congrégations romaines authentifiées par le pape), 2°. dans les écrits des Pères de l'Église, qui sont comme des échos des croyances de leur temps, 3°. dans la pratique générale et constante de l'Église, 4°. dans la liturgie, qui contient les prières et les rites touchant le culte public et l'administration des sacrements. 5°. Elle apparait aussi dans les Actes des martyrs et dans les monuments de l'art chrétien : ~ dans les inscriptions, dans les peintures des Catacombes qui, par exemple, retracent souvent l'acte du culte eucharistique.

Remarque : ~ La Tradition, comme l'Écriture Sainte, a pour interprètes et pour organes infaillibles, soit le Pape seul, soit les Évêques réunis en Concile oecuménique, soit même les Évêques dispersés et unis au Pape. D'où il suit que le magistère, ou enseignement de l'Église, est la règle prochaine de notre foi, l'Écriture Sainte et la Tradition n'en sont que la règle éloignée ; autrement dit, chaque fidèle tient son symbole, ses croyances, immédiatement de l'Église, et médiatement, de l'Écriture et de la Tradition.

18. III. Ce qu'il faut entendre par « développement du Dogme ».

Remarque préliminaire. Le dogme, avons-nous dit (N° 16), est une vérité révélée par Dieu et proposée par l'Église à notre croyance. Il faut donc distinguer deux choses dans un dogme : la vérité elle-même, et la formule dans laquelle elle est proposée ; autrement dit, le fond et la forme. Il va de soi que les deux choses ne sont pas étroitement liées entre elles, et tout le monde admet qu'une même vérité peut être exposée de différentes manières ; mais il est clair aussi que la modification de la formule peut être telle qu'elle entrain un changement de sens.

10 Erreur moderniste. D'après les modernistes, symbolistes et pragmatistes, le dogme, en tant qu'article de foi, est non seulement susceptible de variation, de développement dans sa formule, mais même de modification dans le sens qu'il faut lui attacher. D'après l'école symboliste (Loisy, Tyrrel), les dogmes ne sont que des symboles, des formules destinées à traduire le sentiment religieux qui est en nous. Or le sentiment religieux est quelque chose de subjectif, de spécial à chaque individu, et par conséquent, soumis à des transformations. D'où il suit que les formules qui expriment ces sentiments, doivent varier avec eux. D'après l'école pragmatiste9, les dogmes doivent être considérés comme de simples « recettes pratiques »lo,

8 Il y a, en effet, des dogmes qui n'ont pas d'autres sources que la Tradition: tel est, par exemple, le dogme qu'on ne peut recevoir aucun sacrement sans avoir été régénéré par le baptême, dont la source se trouve dans la lère Apologie de S. Justin et dont on ne rencontre aucune trace dans les Écritures.

De même, beaucoup de croyances et de pratiques nous viennent de la Tradition ainsi l'Assomption de la Sainte Vierge, le signe de la Croix, l'eau bénite, la nécessité du baptême pour les enfants, l'observation du dimanche, etc.
(Couleurs et gras rajoutés par C.P.)

A voter qu'également la Liturgie est une source de Vérité transmise par ce canal de la Tradition.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Tradition ?   Mer 24 Nov 2010, 17:19

C'est aussi l'enseignement des apôtres, par exemple saint Paul:

"En effet, voici ce que moi j'ai reçu du Seigneur, et ce que je vous ai transmis: le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et après avoir rendu grâce, il le rompit et dit: " Ceci est mon corps, qui est pour vous, faites cela en mémoire de moi. " Il fit de même pour la coupe, après le repas, en disant: " Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang; faites cela, toutes les fois que vous en boirez, en mémoire de moi. " - 1 Corinthiens 11, 23-25

"Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'ai appris moi-même, que le Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures; qu'il a été enseveli et qu'il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Ecritures; et qu'il est apparu à Céphas, puis aux Douze. Après cela, il est apparu en une seule fois à plus de cinq cents frères, dont la plupart sont encore vivants, et quelques-uns se sont endormis. Ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Après eux tous, il m'est aussi apparu à moi, comme à l'avorton." - 1 Corinthiens 15, 3-8
Revenir en haut Aller en bas
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Tradition ?   Jeu 25 Nov 2010, 01:17

Arnaud Dumouch a écrit:


Le problème est que la tradition n'est pas terminée avec le départ de Saint Jean. L'Esprit Saint continue de venir rappeler tout ce que Jésus avait dit.
Citation :
Jean 14, 26 Mais le Paraclet, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Comment distinguer dans ces rappels de l'Esprit Saint ce qui vient de Dieu et ce qui vient de l'homme ? C'est là qu'intervient un charisme, celui du Magistère, qui infailliblement trie le divin de l'humain EN CE QUI CONCERNE LA DOCTRINE DU SALUT.

La Tradition et l'Écriture exprime une seule et même Révélation. Ainsi, ''les oeuvres à accomplir par Dieu dans l'histoire du salut'' décrites dans le Livre de l'Apocalypse feront parties de la Tradition puisques ces oeuvres sont nécessaires à notre salut. D'une certaine manière, l'on pourrait dire que le Canon de la Tradition n'est pas fermé. En vérité, il n'a jamais été fermé puisque Dieu agit toujours et constamment en vue de notre salut.

Le Magistère n'enseigne qu'à partir de la Tradition et l'Écriture. Il est souvent dit, et c'est généralement vrai, que rien de nouveau ne peut être ajouté au Magistère enseignant puisque le Magistère ne fait qu'enseigner ce qui déjà enseigné, implicitement ou explicitement, dans la Tradition et l'Écriture. Or, le Canon de la Tradition n'est pas fermé. Dieu continue à accomplir les oeuvres dans l'histoire du salut. De telles oeuvres nourrissent et ajoutent significativement à la Tradition. C'est ainsi que le Magistère peut continuer à développer des vérités de foi autrefois implicites ou encore expliciter de nouveaux dogmes.


Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Tradition ?   Jeu 25 Nov 2010, 05:42

La Tradition c'est aussi et surtout la transmission des Sacrements ou Mystères(grec:Mysterion) auxquels les chrétiens sont initiés oralement et par des gestes,de personne à personne,depuis le Christ et les Apôtres par une chaîne ininterrompue! Ils transmettent la Vie surnaturelle,dont le Christ est la Source,à tous ses membres jusqu'à la fin du monde.

Le texte de Saint-Paul,cité plus haut, y fait d'ailleurs allusion:"Voici ce que moi j'ai reçu du Seigneur,et ce que je vous ai transmis".La Tradition est essentiellement une transmission personnelle qui se déroule par une initiation dans le cadre d'une liturgie où paroles et gestes ont une efficacité divine,car ce sont les gestes même du Christ qu'il accompli dans et par son Eglise.

Le Christianisme est une religion à Mystères,on l'a un peu trop oublié,et lorsqu'on l'oublie,elle n'est plus vraiment transmise et périclite.Elle ne peut se laisser galvauder par personne.
Revenir en haut Aller en bas
Dame Puce



Messages : 21
Inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Tradition ?   Jeu 25 Nov 2010, 12:09

Peut-être que souvent on confond :

Tradition et transmission, c'est à dire contenu et méthode.

Tradition et Révélation, c'est à dire contenu vivant et connaissance

Tradition et non-Ecriture, c'est à dire de personne à personne et diffusion large, voire parole vivante et parole cristallisée.


La Tradition, c'est le sang qui circule dans le Corps Vivant du Christ, ce qui est l'Eglise.

Sans transmission personnelle, sans contact d'imposition des mains, point de consécrations des prêtres.
C'est sur ce point que le Pape a rappellé, 29 VI 2007, que les protestants ne pouvaient dire qu'ils étaient des églises. Pas de sacerdoce transmis chez eux, donc pas de Présence Réelle de Jésus vivant et nourrissant notre être jusqu'à la fin des temps.

Dame Puce
Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce que la Tradition ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des Crânes déformés et une étrange tradition
» Métier, tradition et phobie !!
» Qu'est-ce que la Tradition ?
» Bestiaire mythique, légendaire et merveilleux dans la tradition celtique...
» Tradition du Carnaval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: