DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud   Mar 23 Nov 2010, 13:13

SEOUL (Reuters) - Pyongyang a provoqué mardi un regain de tension dans la péninsule coréenne en se livrant à des tirs d'artillerie contre une île de Corée du Sud, non loin de la frontière maritime entre les deux "frères ennemis" asiatiques.

Selon un bilan de l'état-major à Séoul, ce bombardement a fait deux morts dans les rangs des "marines" et embrasé des dizaines d'habitations sur l'île de Yeonpyeong, située en mer Jaune, à 120 km à l'ouest de la capitale sudiste.

Il s'agit de l'une des attaques les plus sérieuses entre les deux pays, qui sont toujours théoriquement en état de belligérance, depuis la guerre de Corée (1950-1953). Au printemps, Séoul a accusé Pyongyang d'avoir coulé le 26 mars une corvette sud-coréenne en mer Jaune, provoquant la mort de 46 marins.

Les tirs de mardi interviennent alors que le régime communiste du Nord fait l'objet de pressions diplomatiques croissantes pour revenir à la table de négociations sur son programme nucléaire controversé. Ils coïncident aussi avec la mise en place du processus de succession de Kim Jong-il, qui a fait de son jeune fils Kim Jong-un, un quasi inconnu, son dauphin.

A Séoul, une réunion extraordinaire du cabinet de sécurité a été convoquée et le président Lee Muyng-bak a plaidé pour une réponse ferme, indique l'agence Yonhap.

D'après la chaîne de télévision sud-coréenne YTN, Séoul a menacé Pyongyang de représailles plus appuyées en cas de poursuite des provocations

Selon un témoin cité par cette chaîne, 60 à 70 bâtiments ont été incendiés et des images montrent quatre colonnes de fumée s'élevant de l'île. "Les gens sont morts de peur et le bombardement se poursuit", a déclaré un témoin. Un autre témoin a par la suite signalé l'arrêt des tirs.

D'après YTN, au moins 200 obus ont frappé l'île, pour la plupart visant une base militaire. Les tirs ont duré environ une heure et les artilleurs sud-coréens ont riposté. Pyongyang a accusé les Sud-Coréens d'avoir ouvert le feu les premiers.

MOSCOU ÉVOQUE UN "DANGER COLOSSAL"

L'échange de tirs coïncide avec l'arrivée à Pékin du diplomate américain Stephen Bosworth, chargé du dossier nord-coréen. Il survient en outre quelques jours après des révélations sur l'existence d'un programme nord-coréen d'enrichissement d'uranium, qui fournirait à Pyongyang une alternative à la filière du plutonium pour la production d'armes atomiques.

Les autorités du Nord assurent vouloir reprendre les négociations à six sur le démantèlement de leur programme nucléaire militaire, mais Washington et Séoul les somment de se conformer au préalable à leurs engagements en la matière.

La Chine, unique allié économique et diplomatique de la Corée du Nord, a exhorté les deux parties à "faire davantage pour contribuer à la paix" et a jugé impératif de renouer les négociations à six.

Les relations entre Pékin et Pyongyang sont toutefois devenues un point de friction avec Washington après les révélations sur le programme d'enrichissement d'uranium nord-coréen. Siegfried Hecker, un scientifique américain, a déclaré ce week-end que des responsables nord-coréens lui avaient montré un site d'enrichissement d'uranium équipé de centaines de centrifugeuses.

Les Etats-Unis ont, pour leur sa part, vivement condamné l'attaque nord-coréenne et exigé qu'elle cesse sur le champ.

"Les Etats-Unis condamnent avec force cette attaque et appellent la Corée du Nord à cesser son acte de belligérance", a indiqué la Maison blanche dans une déclaration mentionnant "l'attachement ferme des Etats-Unis à la défense de notre allié, la République de Corée, et au maintien de la paix et de la stabilité dans la région".

Washington, qui dispose d'environ 28.000 militaires stationnés dans le sud de la péninsule, a ajouté être en contact étroit et continu avec Séoul.

A Minsk où il se trouve en visite, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrorv, a évoqué "un danger colossal".

"Il est nécessaire de faire cesser immédiatement tous les tirs. Un danger colossal doit être dissipé. Les tensions vont croissant dans la région", a-t-il déclaré à la presse.

Ce regain de tension a provoqué une dégringolade du cours du won, la devise sud-coréenne, et accentué la nervosité sur les marchés internationaux, déjà secoués par la dette irlandaise.

Jean-Philippe Lefief et Jean-Loup Fiévet pour le service français




Pourquoi la Corée du Nord bombarde une île sud-coréenne?




Je me demande où est le but stratégique ou même tactique d'un tel bombardement...



Dernière édition par joker911 le Jeu 25 Nov 2010, 16:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
gunlock



Messages : 228
Inscription : 18/09/2010

MessageSujet: Re: La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud   Mar 23 Nov 2010, 16:01

salam


je pense que les illuminatis ou la trilaterale est derriere tout cela, à moins que ce soit skull and bones...

salam
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud   Mar 23 Nov 2010, 17:23

Ou le Mossad ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud   Mar 23 Nov 2010, 17:30

Traduction google.

Président sud-coréen a ordonné l'assaut sur la base de missiles RPDC

Lenta.Ru, il ya 3 heures, Novembre 23, 2010, 16:14
Photo: REUTERSPrésident sud-coréen Lee Myung-bak a ordonné la grève sur la base de missiles de la RPDC, si Pyongyang va se permettre une provocation à l'encontre de son pays. L'indication dans le chef de l'Etat a pris 23 Novembre Joint Chiefs of Staff pays Han Gu Ming, l'agence Yonhap.

Selon le secrétaire de presse présidentiel, a déclaré un chef militaire Lee Myung-bak a ordonné de procéder à des «représailles multiples pour une attaque d'artillerie, qui la RPDC a fait plus tôt mardi. Comme indiqué précédemment, lors du bombardement de l'île du Sud Corée du Nord Enphendo par le feu coréen, tuant deux Marines, 19 personnes ont été blessées.

Commentant la situation, la RPDC a accusé Séoul de provocation, en disant que c'était du côté sud-coréen a provoqué le conflit en ordonnant à ses navires d'ouvrir le feu. Bombardement de territoire sud-coréen, selon Pyongyang, une réponse à l'agression. Si le tribunal sud-coréen d'envahir le territoire de la RPDC sur la mer "au moins pour un millième de millimètre," la Corée du Nord a promis de reprendre le "impitoyable" attaques.

En Corée du Sud, en revanche, soutiennent que le premier, à 14:34 heure locale (08h34 heure de Moscou) ont ouvert le feu vient du Nord. Au total, selon Séoul, sur l'île ont été libérés environ 50 obus, qui a conduit à la destruction et les incendies.

Russie, Etats-Unis, Union européenne et la Grande-Bretagne ont déjà été critiqué les actions de la Corée du Nord. Dans le même temps, la Chine est la condamnation de son voisin se sont abstenus. Pendant ce temps, le président sud-Corte a imposé une interdiction d'entrée sur le territoire sud de la RPDC, a reporté les discussions à venir avec Pyongyang, sous les auspices de la Croix-Rouge, et a également ordonné d'informer de l'incident au Conseil de sécurité de les adopter à la décision appropriée.

http://news.rambler.ru/8227922/
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud   Jeu 25 Nov 2010, 16:47


La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud
La Corée du Nord a rendu jeudi responsables Séoul et Washington de ses tirs d’obus meurtriers et s’est dite prête à frapper de nouveau la Corée du Sud, qui a annoncé renforcer ses moyens militaires en mer Jaune.

«La mer occidentale (mer Jaune) est devenue une poudrière où les risques de confrontations et d’affrontements entre le Nord et le Sud perdurent uniquement parce que les Etats-Unis ont de façon unilatérale tracé la ligne illégale de démarcation» entre les deux pays, a déclaré un haut responsable militaire nord-coréen, en faisant référence à la fin de la guerre de Corée (1950-1953).

«Par conséquent les Etats-Unis ne peuvent échapper à leur responsabilité dans le récent échange de tirs», a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a tiré mardi 170 obus visant l’île sud-coréenne de Yeonpyeong, selon l’armée sud-coréenne: 90 sont tombés à la mer et 80 ont semé le chaos sur l’île, tuant quatre personnes. Les forces de Séoul ont riposté, également par des tirs d’obus.

Tandis qu’un groupe aéronaval américain, avec à sa tête le porte-avions George Washington, faisait route vers la région, les pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU n’ont pas fixé de réunion à brève échéance, hésitant sur le comportement à adopter face aux actions erratiques de Pyongyang.

Ayant eu mardi des civils bombardés pour la première fois depuis la guerre, la Corée du Sud a décidé d’envoyer des renforts militaires dans cinq de ses îles de la mer Jaune proches de la Corée du Nord, dont celle de Yeonpyeong.

Le gouvernement «a décidé de nettement augmenter les forces armées, dont les troupes terrestres, sur les cinq îles de la mer Jaune» au nord-ouest de la Corée du Sud, a déclaré Hong Sang-Pyo, un haut responsable sud-coréen.

Quelques heures avant, la Corée du Nord avait annoncé qu’elle était prête à frapper de nouveau le Sud, en accusant encore une fois son voisin d’avoir ouvert les hostilités.

Le régime stalinien de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), nom officiel de la Corée du Nord, a affirmé avoir répliqué à un exercice militaire organisé par Séoul dans cette zone contestée de la mer Jaune.

«La RPDC, qui fait grand cas de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne, est en train de faire preuve d’un contrôle de soi surhumain, mais les pièces d’artillerie de l’armée de la RPDC, qui défend la Justice, restent prêtes à tirer», a indiqué le gouvernement nord-coréen.

Les Etats-Unis ont affiché mercredi leur soutien à la Corée du Sud et vont effectuer avec elle des manoeuvres aéronavales de dimanche à mercredi prochain, en engageant le porte-avions George Washington.

Selon un communiqué des forces américaines en Corée, ces exercices militaires étaient prévus avant que ne se produise mardi «l’attaque d’artillerie non provoquée» nord-coréenne. Cela démontre l’engagement américain «à la stabilité régionale à travers la dissuasion».

Pour le ministère sud-coréen de la Défense, ces entraînements communs «défensifs» visent à accroître la dissuasion contre le Nord.

Un exercice militaire en juillet dernier, qui était prévu en mer Jaune (ouest de la péninsule coréenne), avait été déplacé en mer du Japon (est) apparemment à la suite de protestations de la Chine qui s’est élevée contre ces manoeuvres et la présence d’un porte-avions américain en mer Jaune, entre ses côtes et celles de Corée.

La Chine est opposée à «toute provocation militaire», a déclaré jeudi le Premier ministre Wen Jiabao, sans préciser à quoi il faisait référence.

Dans ce climat tendu, le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a reporté sa visite à Séoul prévue vendredi, officiellement pour un problème «d’emploi du temps». Pékin est l’une des rares soutiens dans le monde de la Corée du Nord.

(Source AFP)
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud   Ven 26 Nov 2010, 14:39

PEKIN – La Chine a mis en garde vendredi contre des manoeuvres militaires, prévues à partir de dimanche par les Etats-Unis et la Corée du Sud, qui se dérouleraient dans sa zone économique exclusive, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« Nous sommes opposés à toute action militaire non autorisée à l’intérieur de la zone économique exclusive de la Chine », a déclaré le porte-parole du ministère, Hong Lei.

« La situation actuelle dans la péninsule coréenne est compliqué et sensible, toutes les parties doivent faire preuve de retenue, oeuvrer dans le sens d’une détente et du maintien de la paix et de la stabilité de la péninsule, et non le contraire », a ajouté le porte-parole.

Pour la première fois depuis la guerre de Corée (1950-1953), la Corée du Nord a bombardé mardi une zone d’habitation civile de la Corée du Sud. Ces tirs d’obus ont fait quatre morts et une vingtaine de blessés sur l’île de Yeonpyeong et provoqué des tirs de riposte de la part de l’armée sud-coréenne.

Les Etats-Unis ont affiché mercredi leur soutien à la Corée du Sud et vont effectuer avec elle des manoeuvres aéronavales de dimanche à mercredi prochain, en y engageant un porte-avions.

(©AFP / 26 novembre 2010 11h59)
Revenir en haut Aller en bas
 
La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud
» Des chrétiens martyrisés en Corée du Nord
» Corée du Nord, Inde, Pakistan...porteront la lourde croix! (N.-D. de la Paix à Pedro REGIS)
» Hystérie collective en Corée du Nord.
» Bouddhisme en Corée du Nord!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: