DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 18:28

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hpfph8kh9hbGRlqRsye-2wWi-gFw?docId=CNG.eb11d9f67c9bf779412ee565c597ffd5.7c1
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 18:30

Que c'est du pur bon sens.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 18:34

Citation :
...... Benoît XVI rappelle que pour le Vatican, le préservatif "n'est pas la façon à proprement parler de venir à bout du mal de l'infection du VIH".
"Se polariser sur le préservatif signifie une banalisation du sexe et c'est exactement le danger que beaucoup de gens considèrent le sexe non plus comme une expression de leur amour, mais comme une sorte de drogue, qu'ils s'administrent eux-mêmes", ajoute-t-il.

Exactement! ...du pur bon sens!


Le début de la phrase de l'article : Même s'il ouvre une brèche ...

.... Comme si le Pape allait démolir quelque chose .... halalalala ces journalistes!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 18:51

Ils ont des oreilles mais ils n'entendent pas...

En fait le Pape et son prédécesseur n'ont pas changer d'avis, Benoit XVI ne fait que de clarifier la position de l'Église.

Jamais il n'a dit (de même que Jean-Paul II) qu'un individu allant voir ailleurs ( ce qui ne doit pas faire) devait le faire sans préservatif surtout s'il était contaminé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 20:06

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article--ne-pas-taire-la-verite-par-respect-pour-les-jeunes-pere-daniel-ange--43623342.html
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 20:41

Le pâpe dit:"dans certains cas, quand l'intention est de réduire le risque de contamination"
A part les couples fidèles c'est donc dans tous les cas

C'était déjà pratiqué par beaucoup néanmoins.C'est dire que la porte est ouverte alors qu'elle était enfoncée.
Pour l'Afrique il restera toujours le problème du coût des préservatifs,ça l'est déjà pour quelqu'un de chez nous à la situation financière précaire.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 22:07

Hé bien moi, ça me trouble un peu, j'avoue Embarassed

Bien sûr, tout le monde sait que si la vie sexuelle de certaines personnes est "légère", il faut au moins mettre un préservatif.

Cela, c'est le discours du monde, nous somme surinformés à ce niveau-là.

Par contre, l'Eglise a toujours eu justement un discours qui tranchait radicalement avec les compromissions mondaines, en prônant la fidélité à Dieu; au conjoint, et la continence , comme remèdes aux naissances non désirées, et aux maladies.

Dans son exigence, elle donnait le "sel":

"Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne"

Notre Seigneur Jésus-Christ passerait pour beaucoup d'écclésiastiques d'aujourd'hui pour un dangereux fanatique, dites donc !! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 22:25

julia a écrit:
Hé bien moi, ça me trouble un peu, j'avoue Embarassed

Bien sûr, tout le monde sait que si la vie sexuelle de certaines personnes est "légère", il faut au moins mettre un préservatif.

Cela, c'est le discours du monde, nous somme surinformés à ce niveau-là.

Par contre, l'Eglise a toujours eu justement un discours qui tranchait radicalement avec les compromissions mondaines, en prônant la fidélité à Dieu; au conjoint, et la continence , comme remèdes aux naissances non désirées, et aux maladies.

Benoît XVI ne dit pas le contraire.

Ce qu'il dit, c'est ce qui se dit depuis toujours :

"Si vous vivez conformément aux exigences de la morale, le préservatif ne sert à rien ; tenez-vous en éloigné.
Mais si vous vous péchez, alors utilisez-le, afin de ne pas doubler votre péché de chair d'un péché de mise en danger de la vie d'autrui."

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6498
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 23:22

julia a écrit:
Hé bien moi, ça me trouble un peu, j'avoue Embarassed

Bien sûr, tout le monde sait que si la vie sexuelle de certaines personnes est "légère", il faut au moins mettre un préservatif.

Cela, c'est le discours du monde, nous somme surinformés à ce niveau-là.

Par contre, l'Eglise a toujours eu justement un discours qui tranchait radicalement avec les compromissions mondaines, en prônant la fidélité à Dieu; au conjoint, et la continence , comme remèdes aux naissances non désirées, et aux maladies.

Dans son exigence, elle donnait le "sel":

"Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne"

Notre Seigneur Jésus-Christ passerait pour beaucoup d'écclésiastiques d'aujourd'hui pour un dangereux fanatique, dites donc !! affraid

Bravo Julia ;


Jésus n'a répondu qu'une chose " au commencement il n'en était pas ainsi Dieu a créé un homme une femme ! "
donc l'Eglise est le sel de la terre et si on s'affadit on est bon a jeter dehors !
Jamais Jésus n'accepte le comportement du monde, même s'Il comprend la faiblesse des hommes , Jésus n'a que La Vérité du Père a dire ! et nul part Il ne dit moins que Le Père !
si nous faisons moins nous obturons la clarté de l'Unique Chemin qui méne a Dieu !
que les hommes fassent de ce monde un grand lupanars ça on le sait malheureusement , mais la mission L'UNIQUE Mission est de témoigner du Christ ! Jésus a confié a Pierre d'affermir ses frères dans la foi , là on est plus en ligne droite avec Jésus !

je vais être rude mais si Jésus avait accepté d'amoindrir Sa parole afin d'arrondir les angles avec le monde IL serait mort de vieillesse dans son lit , mais c'est pas le cas !

je trouve désolant ce qui se passe là !

ou Jésus a raison et on ne peut réduire l'exigence de la Sainteté , ou alors nous ne sommes plus les bergers qui payent de leurs vie d'Aimer Dieu et leurs frères au prix de la Vérité ; mais nous sommes des mercenaires qui acceptent certaines choses ! Moïse parce qu'il comprenait bien les hommes avait accepté la lettre de répudiation, mais Jésus dit " c'est a cause de votre dureté de coeur que Moïse a fait cela, " ce qui veut dire " Moi Je ne l'accepte pas Je payerais de Ma Vie vos crime mais je ne Me sépare pas de l'Unité du Père !"

nous sommes Le Royaume de Dieu sur terre , nous n'avons rien d 'autre a Dire que Le soleil du Royaume , si nous reculons l'enfer avance !
le sida progresse parce que l'infidélité est banalisée le mal rependu comme un bien normal, c'est pas l'heure de faire des concessions sur les errances qui amplifient les maladies , la solution du sida c'est la fidélité , l'histoire du plastique ce n'est pas l'évangile !

ça c'est comme la guerre juste , maintenant que l'on en est a l'ére du nucléaire et qu'ils sont prés a l'employer on s'aperçoit que c'est une sotise de s'être mélé de définir la guerre comme juste , car si demain l'islam balance une bombe ou un attentat nucléaire , alors au nom de la juste cause certains vont se sentir en droit d'utiliser la bombe H avec un assentiment de l'Eglise, vu que cela entre dans la définition de guerre juste ! quand on dénombrera des centaines de millions de morts avec les horeurs liés on aura bonne mine avec la guerre juste !

Jésus nous l'a dit " que votre OUI soit, OUI, votre NON NON !" et "nul ne peut faire varier un point sur le i" sur ce qu'IL a enseigné sans prendre le risque dans payer la conséquence dans le monde futur , arrêtons de brader l'exigence de la Sainteté on est témoin du christ et de La Résurrection pas des acoquinement avec le monde !

Jésus n'a rien cédé ni aux prêtres ni a Hérode ni a Ponce Pilate !

je suis certain de l'appel de Pierre par Dieu le Père et Jésus et la Fidélité de Dieu a cet égard, mais je sais aussi que pierre a été reprit plusieurs fois par Jésus et même après la Résurrection ; a mon avis si cela continu ainsi il va y avoir un sérieux rappel a l'ordre de l'Église de la part du Christ , c'est inévitable !

Dieu nous Aime et ne peut laisser continuer les choses comme on vient d'en voir encore récement.
on ne le svoient mêe plus tellement on accepte tout , Paul avait le courage de s'opposer a Pierre quand il le voyait jouer double jouer (au point d'égarer Timothée !) , qui va rappeler Pierre a l'ordre !
ça a mauvaise press ce que j'écris, mais l'Unique Mission de l'Eglise c'est la Vie Eternel pas de faire des concessions au monde , sinon Jésus EST mort pour rien, IL aurait pu s'arranger avec son temps !
MAIS SON TEMPS EST ÉTERNEL ET IL NE L A PAS FAIT ET ENCORE AUJOURD'HUI IL NE LE FERA PAS !




Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28072
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 23:25

C'est comme l'avortement; l'Église le permet dans certains cas (grossesse extra-utérine) mais pas dans tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 23:33

Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:
Hé bien moi, ça me trouble un peu, j'avoue Embarassed

Bien sûr, tout le monde sait que si la vie sexuelle de certaines personnes est "légère", il faut au moins mettre un préservatif.

Cela, c'est le discours du monde, nous somme surinformés à ce niveau-là.

Par contre, l'Eglise a toujours eu justement un discours qui tranchait radicalement avec les compromissions mondaines, en prônant la fidélité à Dieu; au conjoint, et la continence , comme remèdes aux naissances non désirées, et aux maladies.

Benoît XVI ne dit pas le contraire.

Ce qu'il dit, c'est ce qui se dit depuis toujours :

"Si vous vivez conformément aux exigences de la morale, le préservatif ne sert à rien ; tenez-vous en éloigné.
Mais si vous vous péchez, alors utilisez-le, afin de ne pas doubler votre péché de chair d'un péché de mise en danger de la vie d'autrui."

c'est comme ça que je l'ai compris aussi ! Si ça pouvait fermer le 'caquet' de tous les ennemis du Pape sur ce sujet, ça nous ferait du bien !

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6498
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 23:39

Philippe Fabry a écrit:
Que c'est du pur bon sens.

NON Philippe a faire ainsi l'Evangile capote !
et même si j'emploie le jeu de mot , je ne sourie pas un instant !
ilfaut choisir ou la Vérité Eternel sans variation ou la religion confortable qui pactise avec le monde !
Moïse a fait de la religion afin de ne pas s'opposer trop au monde !
Jésus nous donne accès au ROYAUME de DIEU et là IL ne peut être question d'amoindrir quoi que ce soit et la mission de l'Eglise c'est de faire entrer les hommes au Royaume de Dieu pas de faire du social et de la santé public !!

"il est plus facile a un chameau de passer par le trou de l'aiguille qu'a un homme d entrer au Royaume de Dieu "

Jésus a dit " Dieu a créé UN homme UNE Femme"
si tu parle d'acceptation du préservatif tu parles d'acceptation des errances hommes femmes , tu dis autre chose que le Christ , mais c'ets impossible d'être Unis au christ par l'Esprit Saint et d'avoir 2 langages , un pour le monde un pour l'Eglise !
Dieu n'a qu'UN VERBE et IL Est Notre Unique parole !

comme l'a dit Jésus a ses apôtre " mes paroles vous scandalisent ? vous aussi vous voulez me quitter ?"

faite attention a vouloir êtr edes sages et des savants des gens prudents qui calcul on fini par perdre la simplicité du Royaume " UN OUI un FIAT et rien d'autre !"


penses tu que la Vierge Marie irait donner des préservatif a des gens qui se mettent en danger ? sous prétexte que c'est plus sage !!

ça te scandalise ? et pourtant si c'est une chose vraie tu dois donc pouvoir voir notre Mère pratiquer cela vu que c'ets un bien !

alors arrêtons les stupidités ! si le monde va a sa ruien il faut lui dire où EST l'UNIQUR+E VOIX du SALUT, le reste on a pas a le soutenir !
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 23:45

Avant d'aller plus loin; il serait bon d'avoir la citation complète de ce qu'à dit le pape; je n'ai pas le temps de la chercher sur internet car je quitte pour la soirée; il faut faire attention aux titres accrocheurs des journaux.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28072
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Dim 21 Nov 2010, 23:58

Benoît XVI et la question du préservatif : Communiqué officiel du Saint-Siège

Le 21 novembre 2010 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - À la fin du chapitre 10 du livre "Lumière du monde", le Pape Benoît XVI répond à deux questions au sujet de la lutte contre le sida et l'utilisation des préservatifs, questions qui se rattachent à la discussion suivie de quelques mots prononcés par le Pape sur ce sujet au cours de son voyage en Afrique en 2009.

Le Pape réaffirme clairement qu'alors, il n'avait pas voulu prendre position sur la question du préservatif en général, mais voulait affirmer avec force que le problème du Sida ne peut pas être résolu par une seule distribution de préservatifs, parce qu'il faut faire beaucoup plus: prévenir, éduquer, aider, conseiller, rester proches des personnes, soit afin qu'elles ne tombent pas malades, soit quand elles sont malades.

Le Pape rappelle que même dans les milieux non ecclésiaux, une conscience analogue s'est développée, comme il en ressort de la théorie dite ABC (Abstinence - Be Faithful - Condom), dans lequel les deux premiers éléments (l'abstinence et la fidélité) sont beaucoup plus déterminants et fondamentaux pour la lutte le sida, tandis que le préservatif apparait en dernier lieu comme un échappatoire, quand les deux autres font défauts. Il doit donc être clair que le préservatif n'est pas la solution au problème.

Le Pape élargit ensuite son regard et insiste sur le fait que se concentrer uniquement sur le préservatif revient à banaliser la sexualité, qui perd son sens en tant qu'expression de l'amour entre les personnes et devient comme une «drogue». La lutte contre la banalisation de la sexualité fait partie du "grand effort pour que la sexualité soit perçue de façon positive et puisse exercer son effet positif sur l'être humain dans sa totalité."

À la lumière de cette vaste et profonde vision de la sexualité humaine et de sa problématique aujourd'hui, le Pape réaffirme que "naturellement l'Eglise ne considère pas le préservatif comme la solution authentique et morale" du problème du sida.

De cette façon, le pape ne réforme ni ne change l'enseignement de l'Eglise, mais il le réaffirme, se mettant dans la perspective de la valeur et de la dignité de la sexualité humaine comme expression d'amour et de responsabilité.

Dans le même temps, le pape considère une situation exceptionnelle dans laquelle l'exercice de la sexualité représente un véritable risque pour la vie de l'autre. Dans ce cas, le Pape ne justifie pas moralement l'exercice désordonné de la sexualité, mais estime que l'utilisation du préservatif pour réduire le danger de contamination est un "premier acte de responsabilité", un "premier pas sur la voie d'une sexualité plus humaine" plutôt que de ne pas l'utiliser en exposant l'autre au risque de sa vie.

En cela, le raisonnement du pape ne peut certes pas être défini comme un volte-face révolutionnaire.

De nombreux théologiens moraux et personnalités ecclésiastiques influentes ont soutenu et soutiennent des positions similaires; il est vrai cependant, que nous ne les avions pas encore entendues avec tant de clarté de la bouche d'un pape, même sur un ton familier, et non pas magistral.

Benoît XVI nous donne donc avec courage une contribution importante de clarification et d'approfondissement d'une question longuement débattue. C'est une contribution originale, parce que d'un côté, elle tient à la fidélité, aux principes moraux et témoigne de lucidité en refusant un chemin aussi illusoire que "la confiance dans le préservatif"; d'un autre, elle manifeste cependant une vision compréhensive et clairvoyante, attentive à découvrir les petits pas - même s'ils n'en sont qu'à leurs débuts et encore confus - d'une humanité souvent très pauvre sur le plan spirituel et culturel, vers un exercice plus humain et responsable de la sexualité.

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2111105_communique
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28072
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 00:00

Benoît XVI a dit oui !!!

Dans les media, ce matin, le ridicule le dispute à l'odieux

Le 21 novembre 2010 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - C'est le titre du premier bulletin ce matin sur une station de radio qui ne parle d'habitude du Pape que pour l'éreinter.
Depuis, le titre revient en boucle tous les quarts d'heure.

Alléluia, Alléluia, réjouissons nous!
Le grand jour est arrivé.
Après des années de torture, les millions, que dis-je les centaines de millions de malheureux qui jusque là, à cause de l'intransigeance papale étaient contraints d'infecter leurs partenaires au cours de leurs multiples expériences sexuelles, vont enfin pouvoir enfiler avec sa bénédiction la panacée en latex.
C'est une véritable volte-face de la part du Pape, lui qui jusqu'à présent ne voulait rien savoir, et avait même été jusqu'à prétendre que le port du préservatif aggravait le problème de sida.

C'est en substance la prose ... inqualifiable que les media déversent depuis hier soir, et un extra-terrestre débarquant sur notre pauvre planète pourrait croire que le Pape est un dictateur qui maintient sous sa botte impitoyable une humanité tremblante de peur, dont il a tout juste décidé de desserrer un peu les chaînes!

Ils n'ont lu qu'un unique paragraphe du livre de Peter Seewald... même pas en entier.
C'était à prévoir.
Après avoir tenté la technique de la descente en vol, voici venu le temps de la pommade. Le but est le même: diviser.

Attendez-vous donc à voir le Saint-Père porté aux nues dans les media, il aurait déclaré, répondant aux questions de Peter Seewald, que l'usage du préservatif était licite.

Encore faut-il citer convenablement ses propos.

Le livre ne sortira en France que le mois prochain.
Devant les "indiscrétions" (fuites?) parues dans la presse, l'Osservatore Romano a jugé utile de publier ses "bonnes feuilles".
Ce que je lis ne contredit en rien les propos dans l'avion vers l'Afrique, au printemps 2009. Ni les réponses aux questions de Peter Seewald, dans les livres précédents.

Voici le passage concerné ;
Se concentrer sur le préservatif veut dire banaliser la sexualité, et cette banalisation représente justement la raison dangereuse pour laquelle tellement de gens, dans la sexualité, ne voient plus l'expression de leur amour, mais seulement une sorte de drogue, qu'ils s'administrent. C'est pourquoi la lutte contre la banalisation de la sexualité fait aussi partie du grand effort afin que la sexualité soit valorisée de façon positive, et puisse exercer son effet positif sur l'être humain dans sa totalité.
Il peut exister des cas isolés justifiés, par exemple quand une prostituée utilise un préservatif, et ceci peut être le premier pas vers une moralisation, un premier acte de responsabilité pour développer à nouveau la conscience du fait que tout n'est pas permis, et qu'on ne peut pas faire tout ce qu'on veut. Toutefois, ceci n'est pas le vrai moyen pour vaincre l'infection du HIV. Une humanisation de la sexualité est vraiment nécessaire.

*

La première question que je me pose est: son avis compte-t-il tellement sur ce sujet? Et pourquoi?

Et la seconde: serait-ce la pire manœuvre contre le Saint-Père depuis le début du pontificat, dont le fameux Angelus d'août dernier, où il était censé avoir enjoint à la France d'accueillir toute la misère du monde, était une répétition.
Une manœuvre habile, symétrique des attaques frontales précédentes. Cette fois, on le flatte, on donne une résonnance gigantesque à son message... et l'inversant complètement. Lors de l'affaire du préservatif, on avait isolé un bout de phrase, cette fois, on en isole un autre, pour donner l'impression qu'ils se contredisent, alors qu'il n'en est rien.

Le risque (et là, le pire est quasiment certain), en dehors de celui de faire passer le Saint-Père pour une girouette ("volte-face totale", "historique", ai-je entendu) est que ce qui parviendra aux oreilles de la multitude, ce n'est pas ce qu'il a réellement dit, en parfaite continuité, répétons-le, avec ses propos dans l'avion vers l'Afrique (respect de la vie, humanisation de la sexualité), mais la version mensongère et tordue des media.

Il reste à se consoler en espérant que la conférence de presse de présentation du livre-interview "livre-interview", prévue le 23 novembre au Vatican, en présence de Mgr Fisichella, de Luigi Accattoli, de Don Costa, le directeur de la LEV, et bien sûr, de Peter Seewald lui-même, permettra de recadrer un peu cette indécente interprétation.

Juste une petite remarque - peut-être révélatrice du milieu dont part l'"offensive" - pour conclure. Les media parlent de "prostitué mâle", John Allen lui-même utilise l'expression male prostitute. Mais sur le site du Vatican, l'OR écrit bien, noir sur blanc, le terme féminin: prostituta. Y aurait-il une erreur dans la version italienne? S'agirait-il d'une coquille de l'OR? A suivre!

► Benoît XVI : la lumière du monde - Le Pape, l'Eglise et les signes des temps


***

Plus sérieusement ....

Lumière du monde, le livre-interview

Le Pape, l'Eglise et les signes des temps est le titre du livre dans la version italienne, publiée par la Libreria Editrice Vaticana (LEV), qui va tirer pour commencer 50 000 exemplaires pour la première édition
En feuilletant les 284 pages de la version italienne, on a immédiatement l'impression que les inquiétudes de la curie sont fondées: chaque chapitre, chaque sujet est destiné à devenir l'objet de débats. Et, dans certains cas, aussi de polémique. Le Pape parle de la pédophilie, de l'Islam, du mariage des prêtres, des divorcés, du contrôle des naissances, de la réforme de la liturgie de l'Eglise, des relations avec les orthodoxes, de l'autorité du pape. Il insiste également sur la figure de son prédécesseur, Jean-Paul II. Les réponses ne sont jamais banales, comme quand il énumère les objectifs réels de l'Église: "Nous sommes une communauté de personnes vivant dans la foi. Le devoir n'est pas de créer un produit ou un succès commercial". Et gare à ceux qui veulent mesurer l'Eglise catholique au nombre de prêtres ou séminaristes

Benoît XVI a choisi son ami personnel Seewald, grâce aussi à l'intercession du secrétaire privé du pape, Mgr Georg Gänswein. Ratzinger connaît Seewald depuis les années où il était archevêque de Munich.
Pendant une semaine, du 26 à 31 Juillet dernier, le pape l'a reçu dans la résidence d'été de Castel Gandolfo. Le journaliste a enregistré plus de 20 heures de conversation en allemand. Puis, il les a transcrites et renvoyées au pape, qui a corrigé et intégré le texte. Il s'agit de réponses toujours brèves et incisives, jamais élusives, sur les thèmes que Seewald a proposées à Benoît XVI

Paroles de Ratzinger
Les anticipations d'Andrea Tornielli, d'après un site allemand, sur "La luce del mondo"

"Avez-vous peur d'un attentat?".
"Non".

La réponse de Benoît XVI à la question du journaliste Peter Seewald dans le livre "Lumière du monde. Le Pape, l'église et les signes des temps" est sèche et en même temps extrêmement calme. Il s'agit du premier livre-linterviewe avec un Pape, réalisé en enregistrant six heures de conversation sans qu'aucune question n'ait été présentée par avance à l'interviewé. Le livre, publié en Italie par la Libreria Editrice Vaticana, sera distribué à partir du 24 Novembre.

Hier, un site de langue allemande (www.mafco.ch) a publié quelques extraits du chapitre intitulé "Habemus Papam", dans lequel Seewald, qui avait déjà deux fois longuement interrogé le Cardinal Ratzinger en publiant deux livres célèbres (Le Sel de la la terre, Voici quel est notre Dieu) demande comment Benoît XVI vit sa tâche de Pape.

Cette tâche à laquelle il a été appelé à 78 ans révolus, après un conclave-éclair, pour prendre la place de Jean-Paul II. Il rappelle comment Ratzinger a été "pendant 23 ans aux côtés de Jean-Paul II" et "connaît la Curie romaine comme personne d'autre", et demande au Pape combien de temps il a pris pour réaliser la portée de sa nouvelle tâche universelle.

"Que ce soit là une tâche énorme - répond Benoît XVI - vous le comprenez très vite, si vous savez que lorsque vous êtes aumônier, curé, ou professeur, vous avez déjà une grande responsabilité, vous pouvez en déduire combien est grand le fardeau sur les épaules de la personne qui la responsabilité de toute l'Eglise. Alors bien sûr, vous êtes plus conscient du fait que vous ne pouvez pas le faire tout seul. Cela se fait pour une part avec l'aide de Dieu et pour l'autre avec une grande collaboration."

Vatican II, explique Benoît XVI, "nous a fait apprendre que pour la structure de l'Eglise, la collégialité est constitutive", et donc le Pape n'est pas "quelqu'un qui agit comme un monarque absolu, prenant des décisions seul et faisant tout lui-même".
Dans une autre question, Seewald cite les conseils de Bernard de Clairvaux au Pape Eugène III, lui demandant de surveiller ce qui se passait à la cour pontificale et surtout la quantité des engagements.
"De consideratione" de Saint-Bernard, répond Ratzinger, "est bien sûr une lecture obligatoire pour tous les Papes" . Qui fait sien l'un des avertissements du Saint à son disciple devenu Pape: "N'oublie jamais que tu n'es pas le successeur de l'empereur Constantin mais le successeur d'un pêcheur ".
Benoît XVI ajoute ensuite "il ne faut pas se perdre dans l'activisme."

L'intervieweur poursuit: "On a l'impression que le Pape Benoît travaille sans interruption et ne se concède aucune pause ...". La réponse est simple "non". Et Ratzinger ajoute que l'important, voire l'essentiel de ses activités est "la réflexion, la lecture de l'Ecriture Sainte" et la méditation sur ce que l'Ecriture dit aujourd'hui. "Vous ne pouvez pas travailler uniquement pour diminuer la pile des papiers qui s'entassent sur votre bureau".

Seewald cite ensuite une phrase écrite par Paul VI le soir de son élection: "Je suis dans l'appartement du Pape; impression profonde, de malaise et en même temps de confiance ... puis c'est la nuit: la prière et le silence. Non, ce n'est pas le silence, le monde m'observe, il m'assaille. Je dois apprendre à vraiment l'aimer. L'Eglise comme elle est. Le monde comme il est". Et il demande: "Vous avez aussi, comme Paul VI, un peu peur d'affronter les masses de fidèles?".

Le Pape reformule la question ainsi, se l'adressant à lui-même: "Est-il vraiment juste de dire que le Pape se présente aux foules et se fasse voir comme une star?". La réponse est simple et directe: les hommes et les femmes "ont un grand désir de voir le Pape" non pas tant pour le contact avec sa personne, "mais pour entrer en contact" avec son ministère, avec le "représentant du sacré", avec le "mystère qu'il existe un successeur de Pierre", avec le Vicaire du Christ. "En ce sens, il faut l'accepter sans considérer la liesse de la foule comme un compliment à sa propre personne".
L'interviewer demande également si Ratzinger a peur d'un attentat. "Non", répond le Pape.

Puis le discours se déplace sur le rôle de l'Eglise, une grande organisation mondiale, qui pourtant, explique Benoît XVI ne peut jamais être confondue avec "une entreprise de production"
"Nous ne sommes pas une société qui recherche le profit, nous sommes Eglise. Cela signifie que nous sommes une communauté d'êtres humains fondée dans la foi. La tâche n'est pas de produire un produit quelconque ou de réussir dans la distribution des biens. La tâche est de témoigner de la foi, de la proclamer". L'Eglise, qui a survécu à des cultures, des nations, des temps, parce qu'elle est unie au Christ.

Enfin, Seewald demande au Pape, s'il a l'impression d'être enfermé au Vatican, et s'il est vrai que, parfois, il s'en évade en secret.
"Cela, je ne le fais pas - répond Ratzinger - mais le fait de ne plus faire de promenade, ne plus rendre visite à des amis ou tout simplement rester à la maison, comme je pouvais le faire en toute simplicité quand j'habitais à Pentling et que j'allais en ville, avec mon frère, dans quelque restaurant ou de visiter quelque chose, cela, c'est un vrai manque. Mais plus vous devenez vieux, plus il vous manque l'initiative et cette l'absence, on la supporte mieux"

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2111101_lumiere
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3928
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 00:21

Merci Simon pour cette recherche. I love you
Comme quoi notre Mère l'Eglise est une Mère.
Et l'amour de protection qu'elle a pour tous ses enfants en désobéissance.

"Dans le même temps, le pape considère une situation exceptionnelle dans laquelle l'exercice de la sexualité représente un véritable risque pour la vie de l'autre. Dans ce cas, le Pape ne justifie pas moralement l'exercice désordonné de la sexualité, mais estime que l'utilisation du préservatif pour réduire le danger de contamination est un "premier acte de responsabilité", un "premier pas sur la voie d'une sexualité plus humaine" plutôt que de ne pas l'utiliser en exposant l'autre au risque de sa vie."


Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 02:27

LES MEDIA SE SONT RÉJOUIT DES DÉCLARATIONS DU PAPE COMME SI AVANT UN PAPE AVAIT DIT UNE SEULE FOIS QU’IL ÉTAIT MAUVAIS D’UTILISER LE PRÉSERVATIF LORSQU’ON DÉCIDE D’AVOIR UNE SEXUALITÉ DANGEREUSE .EN RÉALITÉ AUCUN PAPE NE L’A JAMAIS DIT ET NE LE DIRA PARCE QUE TOUT SIMPLEMENT C’EST CRIMINEL .

S’il y a changement c’est au niveau de la communication . Jusqu’à maintenant le pape ne rentrait jamais en détail sur une question de morale , il se contentait de rappeler la morale sexuel de l’Eglise dans un aspect générale tout en laissant les cas particuliers aux évêques, prêtres,… et autres mais là il a estimé qu’il fallait changer la communication probablement à cause de son obsession d’être mieux compris .L’avenir nous dira si c’est une bonne stratégie de communication personnellement je ne suis pas si sûr .Et d'ailleurs dés ce soir le Vatican a du précisé que la position de l'Eglise reste inchanger sur l'usage du préservatif .
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4556
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 04:54

Merci à tous pour les informations et les réflexions sur ce grave sujet .
Il faut arriver à faire comprendre au monde que le discours du pape n'a pas varié .
Rude tâche .
Le monde , depuis quelque temps , a décidé de faire du souverain pontife le bouc émissaire de ses malheurs .
Lorsque j'explique à mon épouse qu'il n'avait jamais tenu les propos qu'on lui avait attribués , elle rétorque qu'il doit s'abaisser au niveau du peuple pour bien se faire comprendre .
J'attends le moment propice pour faire comprendre à mon épouse qu'elle a elle-même le devoir de s'instruire , de se grandir au lieu d'obliger les autres à s'aplatir et de ne pas suivre comme un mouton l'opinion publique , presque toujours manipulée .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80263
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 06:33

Le pape justifie le préservatif dans certains cas mais confirme le magistère

Communiqué du Vatican sur sa déclaration dans le livre-entretien de Peter Seewald


Citation :
ROME, Dimanche 21 novembre 2010 (ZENIT.org) - Dans le livre-entretien de Peter Seewald avec Benoît XVI, qui va être publié prochainement, le pape reconnaît l'utilisation du préservatif dans des « cas individuels justifiés » mais le « raisonnement du pape ne peut être défini comme un tournant révolutionnaire ». « Le pape ne réforme pas ou ne change pas l'enseignement de l'Eglise », a expliqué le Saint-Siège.

Le père Federico Lombardi, s.j., directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, a publié ce dimanche un communiqué réagissant aux nombreux articles publiés après l'anticipation, ce samedi, par L'Osservatore Romano des paroles que Benoît XVI consacre à la sexualité dans le livre-entretien « Lumière du monde ».

A la fin du chapitre 10 de ce livre-entretien réalisé par le journaliste et écrivain allemand Peter Seewald, qui sort le 23 novembre en différentes langues, le pape répond à deux questions sur la lutte contre le sida et l'utilisation du préservatif, qui remontent au débat suscité par ses paroles dans l'avion qui le conduisait au Cameroun et en Angola le 17 mars 2009.

Avec les paroles publiées dans ce livre, « le pape ne réforme pas ou ne change pas l'enseignement de l'Eglise mais le réaffirme en se mettant dans la perspective de la valeur et de la dignité de la sexualité humaine comme expression d'amour et de responsabilité », affirme le P. Lombardi.

« En même temps, le pape considère une situation exceptionnelle où l'exercice de la sexualité représente un véritable risque pour la vie de l'autre. Dans ce cas, le pape ne justifie pas moralement l'exercice désordonné de la sexualité, mais retient que l'utilisation du préservatif pour diminuer le danger de contagion est 'un premier acte de responsabilité', 'un premier pas sur le chemin vers une sexualité plus humaine', plutôt que de ne pas en faire usage, exposant l'autre au péril de sa vie ».

« En cela, le raisonnement du pape ne peut être défini de tournant révolutionnaire », a poursuivi le P. Lombardi. En effet « nombres de théologiens moraux et de personnalités ecclésiastiques importantes ont soutenu et soutiennent des positions analogues ».

Le P. Lombardi ne cite pas de noms mais parmi eux figure le cardinal George Cottier qui fut théologien de la Maison pontificale à l'époque de Jean-Paul II et au début du pontificat de Benoît XVI et qui affirma dans un entretien à l'Agence Apcom le 31 janvier 2005 : « Dans des situations particulières - et je pense à des milieux où circule la drogue ou à des milieux où règnent une grande promiscuité humaine et une grande misère, comme dans certaines zones d'Afrique et d'Asie - dans ces cas-là, l'utilisation du préservatif peut être considérée comme légitime ».

Le cardinal Javier Lozano Barragán, président émérite du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, annonça lors d'une conférence de presse le 21 novembre 2006, la remise d'une étude sur ces mêmes sujets, à la Congrégation pour la doctrine de la foi, en réponse à l'intérêt du pape.

« Humanae vitae » aujourd'hui

Les anticipations de « L'Osservatore Romano » présentent aussi un commentaire du pape sur « Humanae vitae », l'encyclique publiée sur ces sujets par Paul VI le 25 juillet 1968.

« Les perspectives de 'Humanae vitae' restent valides mais c'est autre chose de trouver des chemins humainement praticables - explique le pape dans le livre. Je crois qu'il y a aura toujours des minorités profondément convaincues de l'exactitude de ces perspectives et qu'en les vivant elles seront pleinement satisfaites et pourront ainsi être pour d'autres un modèle fascinant à suivre. Nous sommes pécheurs. Mais nous ne devons pas assumer ce fait comme un exemple contre la vérité quand cette haute morale n'est pas vécue. Nous devons faire tout le bien possible et nous soutenir et nous supporter mutuellement. Exprimer tout cela aussi du point de vue pastoral, théologique et conceptuel dans le contexte de la sexologie actuelle et de la recherche anthropologique est une grande tâche à laquelle il faut se consacrer davantage et mieux ».

La première fois

Après avoir expliqué le raisonnement du pape sur le préservatif et rappelé qu'il ne s'agit pas d'un « tournant révolutionnaire », le P. Lombardi reconnaît que nous n'avions pas encore entendu ces positions « avec autant de clarté dans la bouche d'un pape, même s'il s'agit d'un entretien et non pas d'une intervention magistérielle ».

Avec ces déclarations, « Benoît XVI nous donne donc avec courage une contribution importante de clarification et d'approfondissement sur une question longuement débattue, a expliqué le P. Lombardi. C'est une contribution originale, parce que, d'une part, elle tient à la fidélité aux principes moraux et fait preuve de lucidité en refusant un chemin illusoire comme la 'confiance dans le préservatif' ; mais elle manifeste d'autre part une vision compréhensive et prévoyante, attentive à découvrir les petits pas - même si ce sont les premiers et qu'ils sont encore confus - d'une humanité souvent spirituellement et culturellement très pauvre, vers un exercice plus humain et responsable de la sexualité ».

Evoquant les paroles du pape dans l'avion qui le conduisait au Cameroun, en mars 2009, le directeur du Bureau du Saint-Siège a expliqué qu'avec cette nouvelle intervention, Benoît XVI « rappelle clairement qu'il n'avait pas voulu alors prendre position sur le problème du préservatif en général », mais qu'il avait voulu « affirmer avec force que le problème du Sida ne peut se résoudre par la seule distribution de préservatifs, parce qu'il faut faire beaucoup plus : prévenir, éduquer, aider, conseiller, être proches des personnes, afin qu'elles ne tombent pas malades ou dans le cas où elles sont malades ».

Selon le P. Lombardi le pape observe « que le milieu non ecclésial a aussi pris conscience de cela, comme le révèle la théorie appelée ABC (Abstinence - Be Faithful - Condom), où les deux premiers éléments (l'abstinence et la fidélité) sont beaucoup plus déterminants et fondamentaux pour la lutte contre le Sida, alors que le préservatif apparaît en dernier lieu comme une échappatoire quand les deux autres font défaut. Il doit donc être clair que le préservatif n'est pas la solution au problème ».

Selon lui, dans cet entretien, le pape « élargit ensuite son regard et insiste sur le fait que se concentrer uniquement sur le préservatif équivaut à banaliser la sexualité, qui perd sa signification d'expression d'amour entre personnes et devient comme une 'drogue'. Lutter contre la banalisation de la sexualité fait 'partie d'un grand effort pour que la sexualité soit évaluée positivement et qu'elle puisse exercer son effet positif sur l'être humain dans sa totalité' ».

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80263
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 06:33

fredsinam a écrit:
LES MEDIA SE SONT RÉJOUIT DES DÉCLARATIONS DU PAPE COMME SI AVANT UN PAPE AVAIT DIT UNE SEULE FOIS QU’IL ÉTAIT MAUVAIS D’UTILISER LE PRÉSERVATIF LORSQU’ON DÉCIDE D’AVOIR UNE SEXUALITÉ DANGEREUSE .EN RÉALITÉ AUCUN PAPE NE L’A JAMAIS DIT ET NE LE DIRA PARCE QUE TOUT SIMPLEMENT C’EST CRIMINEL .

S’il y a changement c’est au niveau de la communication . Jusqu’à maintenant le pape ne rentrait jamais en détail sur une question de morale , il se contentait de rappeler la morale sexuel de l’Eglise dans un aspect générale tout en laissant les cas particuliers aux évêques, prêtres,… et autres mais là il a estimé qu’il fallait changer la communication probablement à cause de son obsession d’être mieux compris .L’avenir nous dira si c’est une bonne stratégie de communication personnellement je ne suis pas si sûr .Et d'ailleurs dés ce soir le Vatican a du précisé que la position de l'Eglise reste inchanger sur l'usage du préservatif .

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4321
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 08:28

Citation :
Le pape justifie le préservatif dans certains cas mais confirme le magistère
Attention encore aux mots utilisés par les médias : "Le pape justifie le préservatif", dans des phrases trop synthétiques et qui peuvent porter à confusion.

Communiqué du Vatican sur sa déclaration dans le livre-entretien de Peter Seewald

Citation :
ROME, Dimanche 21 novembre 2010 (ZENIT.org) - Dans le livre-entretien de Peter Seewald avec Benoît XVI, qui va être publié prochainement, le pape reconnaît l'utilisation du préservatif dans des « cas individuels justifiés » mais le « raisonnement du pape ne peut être défini comme un tournant révolutionnaire ». « Le pape ne réforme pas ou ne change pas l'enseignement de l'Eglise », a expliqué le Saint-Siège.

[...]

« En même temps, le pape considère une situation exceptionnelle où l'exercice de la sexualité représente un véritable risque pour la vie de l'autre. Dans ce cas, le pape ne justifie pas moralement l'exercice désordonné de la sexualité, mais retient que l'utilisation du préservatif pour diminuer le danger de contagion est 'un premier acte de responsabilité', 'un premier pas sur le chemin vers une sexualité plus humaine', plutôt que de ne pas en faire usage, exposant l'autre au péril de sa vie ».

[...]

Selon lui, dans cet entretien, le pape « élargit ensuite son regard et insiste sur le fait que se concentrer uniquement sur le préservatif équivaut à banaliser la sexualité, qui perd sa signification d'expression d'amour entre personnes et devient comme une 'drogue'. Lutter contre la banalisation de la sexualité fait 'partie d'un grand effort pour que la sexualité soit évaluée positivement et qu'elle puisse exercer son effet positif sur l'être humain dans sa totalité' ».
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80263
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 09:42

Pour résumer la position de l'Eglise :

Dieu a voulu une sexualité ordonnée à l'amour homme/femme fidèle.
Si quelqu'un péche en ne vivant pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 10:05

J'attends le texte mais l'exemple du Pape porte sur un homme prostitué, ce qui semble jamais être dit dans les médias. Et qui donne une bien autre persceptive à ses propos.

Je dirais que cette fois, c'est l'Eglise qui se joue des médias...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11848
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 15:05

Dieu a voulu une sexualité ordonnée à l'amour homme/femme fidèle.
Si quelqu'un péche en ne vivant pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.


Dommage que le pape ne l'exprime pas de manière aussi simple et compréhensible par tous. Ce serait même encore plus clair :

Dieu a voulu une sexualité ordonnée à l'amour fidèle.
Si quelqu'un ne vit pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.


Pour ma part j'approuverais sans aucune réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 15:20

Citation :
Il faut arriver à faire comprendre au monde que le discours du pape n'a pas varié .
Rude tâche .

Si là c'est pas évident, je vois pas ce qu'il vous faut de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 15:22

C'est quand même marrant, parce que souvent la vérité sort de manière presque parfaite de la bouche de ce pape,
et les journalistes arrivent à déformer de sorte que les gens sont mal informés,
alors qu'ils n'avaient qu'à répéter/recopier.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 15:29

A. Dumouch a écrit:
Si quelqu'un péche en ne vivant pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.

Arnaud, mon ami, c'est dramatiquement faux ce que vous dites-là!

Si quelqu'un pèche en vivant ainsi, alors qu'il arrête de pécher! Nan mais sans blague...

Les péchés de luxures, franchement, c'est super mal vu, là-Haut.

Quant au préservatif qui soit-disant protégerait du SIDA, c'est du plus pur bipage de gueule dans l'arsenal du Démon.



Dernière édition par Chris Prols le Lun 22 Nov 2010, 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4321
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 15:45

adamev a écrit:
Dieu a voulu une sexualité ordonnée à l'amour homme/femme fidèle.
Si quelqu'un péche en ne vivant pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.


Dommage que le pape ne l'exprime pas de manière aussi simple et compréhensible par tous. Ce serait même encore plus clair :

Dieu a voulu une sexualité ordonnée à l'amour fidèle.
Si quelqu'un ne vit pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.


Pour ma part j'approuverais sans aucune réserve.
Heureusement qu'il est précisé "une sexualité ordonnée à l'amour homme/femme fidèle", sinon les homosexuels se réjouiraient en bénissant le pape, et qui sait, peut-être par extension en tordant le sens, les pédophiles...

Comme quoi chaque mot a son importance.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 15:56

Arrêtez, espèce de sédévacantiste!!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4321
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 16:06

Chris Prols a écrit:
Arrêtez, espèce de sédévacantiste!!! Very Happy Very Happy Very Happy
Vos doigts ont fourché sur le clavier : sédévaticaniste plutôt ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80263
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 17:21

Chris Prols a écrit:
A. Dumouch a écrit:
Si quelqu'un péche en ne vivant pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.

Arnaud, mon ami, c'est dramatiquement faux ce que vous dites-là!

Si quelqu'un pèche en vivant ainsi, alors qu'il arrête de pécher! Nan mais sans blague...

Les péchés de luxures, franchement, c'est super mal vu, là-Haut.

Quant au préservatif qui soit-disant protégerait du SIDA, c'est du plus pur bipage de gueule dans l'arsenal du Démon.


C'est là qu'interviennent deux approches :

LA VERITE := alors qu'il arrête de pécher

LA PASTORALE : S'il pèche qu'ils fasse au moins le moins de mal possible.

Et c'est ainsi que doit fonctionner un bon pasteur : "Verité et amour se sont unis".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 17:22

Chris Prols a écrit:
A. Dumouch a écrit:
Si quelqu'un péche en ne vivant pas ainsi, qu'il n'ajoute pas le meurtre à la luxure et qu'il utilise un préservatif.

Arnaud, mon ami, c'est dramatiquement faux ce que vous dites-là!

Si quelqu'un pèche en vivant ainsi, alors qu'il arrête de pécher! Nan mais sans blague...

Les péchés de luxures, franchement, c'est super mal vu, là-Haut.
Quant au préservatif qui soit-disant protégerait du SIDA, c'est du plus pur bipage de gueule dans l'arsenal du Démon.

Tellement mal vu, que Jésus a pris la peine de nous avertir que les prostituées nous précéderaient dans le royaume des cieux.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 17:31

aïe aïe aïe .... il n'y a qu'un pas d'ici à ce qu'"on" traduise/transpose ça tout de traviole!
Revenir en haut Aller en bas
HARY



Messages : 59
Inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 20:12

Bonsoir,

Depuis mon enfance, je me suis toujours demandée pourquoi des gens étaient scandalisés que le Pape soit contre les contraceptifs, l'avortement ou le préservatif.

Et je m'excuse à l'avance si mon avis est un peu brutal, mais la polémique que certains font avec l’avis de l’église sur l’utilisation du préservatif, ou l’avortement m’étonne encore.

Quand on va en boite pour trouver de la compagnie par exemple, ou quand on succombe au charme de quelqu’un au point de coucher direct avec, on ne pense pas à ce qu’en penserait le Pape ? On oublie même ce qu’avait dit Jésus à propos…

Alors pourquoi en faire tout un plat que l’église soit intransigeante ou ouverte à propos ?

Est-ce une désobéissance à l’église de réfléchir un peu sur la responsabilité personnelle au moins, si l’âme est obscurcie ?

J’ai du mal à croire que certains séropositifs de pays pauvres se soient fait contaminer par obéissance au Pape jusqu’à maintenant. Pareil pour des tueurs de nouveau nés qui n’auraient pas voulu utiliser de contraceptif.

On dirait plutôt que le Pape sert de bouc émissaire quoi qu’il fasse. Ceux qui sont scandalisés par sa décision (les pros comme les contres) semblent avoir oublié qu’il n’est pas Dieu, il fait son travail comme il peut.

Faire le buzz en criant au scandale est certes à la mode, mais l’ influence des médias n’est pas toujours très chrétienne...
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4556
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 20:28

Chris Prols a écrit:
Citation :
Il faut arriver à faire comprendre au monde que le discours du pape n'a pas varié .
Rude tâche .

Si là c'est pas évident, je vois pas ce qu'il vous faut de plus.

A moi , rien du tout évidemment . Mais pour faire comprendre à mon entourage qu'ils se sont laissé entraîner dans un lynchage médiatique scandaleux , c'est bien une rude tâche , je peux vous l'assurer . Ils pensent vraiment que le pape a dû reculer devant le " bon sens " de l'opinion publique .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 20:49

giacomorocca a écrit:
Chris Prols a écrit:
Les péchés de luxures, franchement, c'est super mal vu, là-Haut.
Tellement mal vu, que Jésus a pris la peine de nous avertir que les prostituées nous précéderaient dans le royaume des cieux.
repenties !
pas les prostituées contentes et fières de l'être !
la nuance est de taille !
sinon fornique, tue, viole, et pille les biens des autres...
je ne crois pas que un "ah là là, je suis vraiment désolé" va suffire mon bon giacomorocca !
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 21:40

Je suis moi-même très heureux que le Pape a parlé ainsi de l'utilité du préservatif en clarifiant son propos, dans les cas où, au mal du Sida et à celui intrinsèque du désordre de la luxure, il ne faut pas ajouter le mal d'un crime... Je suis d'ailleurs sincèrement resté perplexe durant cette crise , lors de son voyage au Cameroun... Je ne comprenais pas son propos catégorique dans l'avion , cette mise à l'index (comme on dit pour faire un mot) "à priori" et sans exception du préservatif, comme étant par nature tabou, même si, sur le fond, ce qu'il a avancé reste valable...

D'une façon générale je reproche aux papes de ne pas suffisamment préciser que la haute exigence morale humaine qu'ils demandent au Nom de Dieu, s'adresse très prioritairement aux catholiques pratiquants, formés et convaincus plus qu'à l'humanité entière. Car sans la grâce du Seigneur, ces normes morales sont humainement irréalisables ! Un peu comme le serait la réalisation parfaite de l'intégralité des commandements juifs (613 mitzvot) ...

A cet égard, les décisions du Magistère sur la contraception sont incompréhensibles sans tenir compte parallèlement de ses recommandations sur la nécessité d'une formation, d'une vie de prière et sacramentelle intense, pour recevoir l'aide de la Grâce, et pour vivre dans l'amitié de Dieu, dont la maîtrise de la sexualité n'est qu'un aspect...

L'Église devrait tenir compte davantage des situations humaines compliquées, privées de la Grâce par ignorance "invincible" ou par la pesanteur de la société (structures de péché), plutôt que de présenter son message sous une forme d'égale exigence universelle. Elle gagnerait à nuancer son enseignement tout en continuant à défendre les exigences non négociables de la Révélation en matière de Foi et de Morale...

C'est là que nous voyons comme le dit Harry, que le Pape n'est pas Dieu, qu'il est soumis à l'imperfection à cause de son éducation et autres raisons non coupables... Les non-catholiques (et aussi des catholiques eux-mêmes !) gagneraient aussi à être mieux informés sur la question de l'infaillibilité et du Magistère de l'Eglise qui est mal comprise...

La précision pastorale de Benoit XVI sur le préservatif a été interprétée comme une évolution de la doctrine. Ainsi, même si théoriquement cette clarification sur le préservatif aurait dû attirer la sympathie des médias et de l'opinion, cela ne semble plus être le cas : Benoit XVI est davantage vu comme un homme maladroit, qui représente une doctrine ringarde et dont le dogme est appelé à changer avec le temps, comme la position du pape sur le préservatif !

Benoit XVI, quoiqu'il fasse, semble destiné à être ainsi le mal-aimé des médias qui avaient sur lui plein de préjugés dès son élection...

Ainsi l'opinion et les médias auront profité des failles de l'Eglise en matière de communication (peut-être même aussi d'une certaine raideur morale qui manque de réalisme), la représentant accrochée à son dogme, pour finalement faire des concessions sous la pression du monde...

Benoit XVI aurait donc dû clarifier cette position avant d'être dans l'avion en direction de l'Afrique, et pour le monde et peut-être aussi vis-à-vis de lui-même (était-il clair lui-même dans son esprit avec cette question ?...) !

Oui pour soutenir le Magistère quand il défend courageusement les exigences du Christ Jésus et de l'Evangile, non pour applaudir les erreurs de chrétiens, fussent-ils pape, qui parfois préfèrent davantage leurs préjugés et leur "pure doctrine", que de s'abaisser aux réalités complexes et peccamineuses du monde...

Même si j'aime mon pape actuel, je ne le soutiendrai jamais aveuglément ! Mais que sa tâche est lourde à son âge ! Combien a-t-il besoin de nos prières ! Que notre Seigneur lui vienne en aide et le console dans son ministère !

:sts:


Dernière édition par Emmanuel75 le Mer 24 Nov 2010, 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:18

A. Dumouch a écrit:
LA PASTORALE : S'il pèche qu'ils fasse au moins le moins de mal possible.

Mon cher Arnaud, si ça c'est pastoral, alors le pasteur en question a les pieds fendus, une queue fourchue et chlingue le souffre!

Je crois que vous n'avez pas compris qu'il vaut mieux perdre sa vie plutôt que commettre un péché mortel.


Dernière édition par Chris Prols le Mar 23 Nov 2010, 00:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80263
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:22

Chris Prols a écrit:
A. Dumouch a écrit:
LA PASTORALE : S'il pèche qu'ils fasse au moins le moins de mal possible.

Mon cher Arnaud, si ça c'est pastoral, alors le pasteur en question a les pieds fendus, une queu fourchue et chlingue le souffre!

Je crois que vous n'avez pas compris qu'il vaut mieux perdre sa vie plutôt que commettre un péché mortel.

C'est certain. Mais hélas, le pasteur ne garde pas que des brebis héroïques et vêtues d'armure comme vous.

Le Pateur conduit aussi des brebis faibles et pécheresses.

cela ne veut pas dire qu'il faut bénir le péché commer le faisait Mgr Gaillot.

Il faut agir comme le Christ :

Citation :
"Je ne te condamne pas. Va ne pèche plus !".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:25

nilamitp a écrit:
giacomorocca a écrit:
Chris Prols a écrit:
Les péchés de luxures, franchement, c'est super mal vu, là-Haut.
Tellement mal vu, que Jésus a pris la peine de nous avertir que les prostituées nous précéderaient dans le royaume des cieux.
repenties !
pas les prostituées contentes et fières de l'être !
la nuance est de taille !
sinon fornique, tue, viole, et pille les biens des autres...
je ne crois pas que un "ah là là, je suis vraiment désolé" va suffire mon bon giacomorocca !
Prenez-vous toujours tout au premier degré; je ne me doutais pas que vous ne seriai pas capable de faire la nuance. De plus, ce n'est pas moi qui l'ai dit, c'est Jésus, alors vous pouvez lui adresser vos reproches.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:30

A. Dumouch a écrit:
C'est certain. Mais hélas, le pasteur ne garde pas que des brebis héroïques et vêtues d'armure comme vous.

Le Pateur conduit aussi des brebis faibles et pécheresses.

Il ne s'agit pas de condamner, mais d'amener sur la voie du salut par la pénitence, et auparavant par la cessation du péché.

Le Pasteur garde toutes ses brebis, les faibles et les vertueuses. Mais Il les appelle toutes à la sainteté:

Citation :
Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait

L'appel à la sainteté, c'est tout sauf de dire "bon, les gars, si vraiment vous n'arrivez pas à vous retenir, allez-y, péchez."

Qu'en serait-il sinon de l'abnégation, du sacrifice de soi, du zèle à appliquer les commandements?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80263
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:34

par Gérard Leclerc

lundi 22 novembre 2010



Citation :
Il y a quelques années déjà (1997), le cardinal Joseph Ratzinger s’était longuement expliqué avec le journaliste Peter Seewald sur les questions ecclésiales souvent incomprises par l’opinion. Cela avait donné un livre très riche et accessible au plus grand nombre (Le sel de la terre, Flammarion-Cerf). Devenu pape, et après cinq ans de pontificat, il a choisi le même interlocuteur pour un dialogue [1], toujours aussi limpide et profond, si l’on se réfère aux bonnes feuilles publiées par l’Osservatore Romano et La Croix. L’image d’un homme étranger à son temps et enfermé dans un système, si communément répandue par les médias vole, évidemment, en éclats. Et les lecteurs de bonne foi sont invités à réfléchir avec Benoît XVI, à nouveaux frais, sur la mission de l’Église dans le monde d’aujourd’hui. Peter Seewald a été totalement libre de son questionnaire et le Pape a répondu avec la simplicité que lui connaissent ses familiers.

Il fallait s’attendre à ce que les journalistes se précipitent sur le passage concernant l’usage du préservatif dans la prévention du sida. Cela a donné lieu à une de ces explosions dont nous avons l’habitude et qui ne font que réanimer un sketch médiatique qui a presque trente ans d’âge. Pour être juste, il faut reconnaître que c’est la première fois qu’un pape aborde le problème aussi directement. Sans doute fallait-il passer par ce mode de la conversation familière pour répondre aux requêtes d’une information qui a la plus grande difficulté à rendre compte des documents officiels. Pourtant, sur le fond, rien de ce que dit le Pape n’est surprenant. Cela correspond très exactement à ce que disent depuis le début des années quatre-vingt les théologiens moralistes les plus qualifiés. C’est ce que nous confiait, par exemple, le Père Chapelle, l’un des principaux consultants romains en cette matière.

Cependant la presse — et singulièrement la télévision — ne parvient pas à rompre avec ses habitudes invétérées. Selon une méthode fractale et binaire, analysée par un Régis Debray, elle ne se saisit que de fragments et, incapable d’accéder à la complexité d’une pensée, elle la réduit à quelques slogans. Peut-on espérer qu’à partir de l’agitation d’un moment, une vraie réflexion s’engagera, qui puisse éclairer les consciences et réchauffer les cœurs  ? n

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:38

Arnaud Dumouch a écrit:

cela ne veut pas dire qu'il faut bénir le péché commer le faisait Mgr Gaillot.



Et Raspoutine.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:40

Voici une image qui rends très bien ce qui se passe probablement pour plusieurs à l'heure et dans le passage de la mort:

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28072
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 22:41

Propos du pape sur le port du condom: un signe d'ouverture

Marie-Josée Nantel
Le Soleil


(Québec) Même si les récents propos du pape sur le port du condom dans certains cas ne remettent pas en question une doctrine religieuse, tant la communauté religieuse que le milieu académique de Québec y voient un geste d'ouverture.

«Je me réjouis que le pape se soit exprimé sur une question aussi délicate, mais il n'a pas changé d'idée. Il demeure fidèle à l'enseignement de l'Église, mais c'est quand même un petit pas», a déclaré hier au Soleil Monseigneur Cyprien Lacroix, administrateur diocésain du diocèse de Québec, en référence à la théorie de la chasteté, la fidélité puis le port d'un préservatif.

C'est aussi dans cet esprit que le père Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, a jugé nécessaire de publier une mise au point concernant les propos du pape, hier.

«Le pape ne réforme pas ou ne change pas l'enseignement de l'Église», a-t-il tenu à rappeler.

Ainsi, même si Mgr Lacroix considère les propos du pape comme une «solution temporaire», il s'agit d'une nouvelle vision, plus humaine envers les déshérités.

«Avec ces propos, il a apporté une lumière courageuse et a démontré une grande lucidité. Vous verrez la richesse de ses propos», a ajouté Mgr Lacroix, qui vient de terminer la lecture de Lumière du monde.

Il est l'une des rares personnes dans le monde à avoir été retenues par le Vatican pour émettre des commentaires sur ce livre-entretien à paraître demain. C'est dans cet ouvrage que le pape a confié au journaliste et écrivain allemand Peter Seewald que l'utilisation du préservatif pouvait se justifier dans certains cas, comme celui des prostitués.

Du côté académique, Guy Jobin, professeur agrégé à la faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval, appelle aussi à circonscrire les propos du pape pour bien en saisir la portée.

«Il n'est pas question de contraception, mais d'un moyen possible pour prévenir le VIH. Son discours doit être situé dans l'effort de cette lutte. Mais ce n'est pas une question d'ordre théorique», a-t-il expliqué au Soleil hier.

Bien qu'il s'agisse plus d'une question pratique d'habitude traitée par différents conseils pastoraux, cette «réflexion personnelle» papale ne démontre pas moins une ouverture, selon M. Jobin.

Opinion publique

«Ce n'est pas dans un document officiel, mais ce n'est pas rien, ce que le pape a dit. Ça va dans le sens de l'opinion publique. Le moyen m'enjoint à penser que c'est une ouverture, même si on montre qu'on ne cherche pas à rouvrir le dossier.»

Par ailleurs, M. Jobin estime aussi que le «visage plus compatissant» que vient de montrer l'Église constitue une position moderne qui aura des effets bénéfiques sur le terrain.

«Voilà un discours encourageant pour les personnes qui travaillent en première ligne, où l'épidémie [de VIH] sévit. Les organismes catholiques font déjà la distribution de condoms en Afrique, mais ce discours-là agit de telle sorte qu'ils peuvent maintenant se sentir dédouanés. C'est un bon coup au niveau moral», a-t-il conclu.

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201011/21/01-4344942-propos-du-pape-sur-le-port-du-condom-un-signe-douverture.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_societe_587_section_POS1
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 23:10

Juste un truc en passant.

Vous croyez vraiment que les preservatifs protègent du SIDA?
Revenir en haut Aller en bas
HARY



Messages : 59
Inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Lun 22 Nov 2010, 23:15

Je crois que l’église est plus souple que l’on ne pense. Malgré la raideur apparente entretenue par les médias, elle sait être comme le berger qui porte les brebis faibles à bout de bras.

Personnellement, je dois avouer que je n’ai pas beaucoup creusé en matière de magistère de l’église. C’est peut-être la raison pour laquelle je ne comprends pas le fait que les gens attendent que le Pape leur donne l’autorisation d’utiliser des préservatifs, d’avorter ou d’utiliser un contraceptif ou pas.

J’avais connu un pays où les jeunes filles d’une certaine couche sociale s’installent avec leurs petits copains dès l’âge de 12 ou 13 ans, sans aucun bagage pour affronter la vie. Et elles font beaucoup d’enfants (livrés à eux-mêmes) jusqu’à la ménopause.

L’église (catholique romaine), y est très respectueuse et obéissante au magistère du Pape (Jean Paul II y avait été d’ailleurs). Et pourtant elle engage elle-même des professionnels pour sensibiliser et aider les pratiquantes à la pratique de la contraception.

Car même beaucoup de protestantes y laissent faire la nature (hyper féconde), convaincues de pécher contre Dieu si elles faisaient le moindre effort pour ne pas tomber enceinte. Peupler la rue d’enfants abandonnées est sans doute moins culpabilisant !

C’est pour cela que je trouve que le Pape subit un peu le même sort que Jésus : s’il essaie de soulager, ce n’’est pas conforme au sabbat. S’il mange avec les pécheurs, il n’est pas à la hauteur de son rang. Et s’il reste fidèle à son rôle, il n’est pas adapté à son époque.

Les médias sont indispensables, mais parfois du genre à faire: « Nous avons joué une belle musique, mais vous n’avez pas dansé », comme disait le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Mar 23 Nov 2010, 00:39

Arnaud Dumouch a écrit:
par Gérard Leclerc

lundi 22 novembre 2010



Citation :
Il y a quelques années déjà (1997), le cardinal Joseph Ratzinger s’était longuement expliqué avec le journaliste Peter Seewald sur les questions ecclésiales souvent incomprises par l’opinion. Cela avait donné un livre très riche et accessible au plus grand nombre (Le sel de la terre, Flammarion-Cerf). Devenu pape, et après cinq ans de pontificat, il a choisi le même interlocuteur pour un dialogue [1], toujours aussi limpide et profond, si l’on se réfère aux bonnes feuilles publiées par l’Osservatore Romano et La Croix. L’image d’un homme étranger à son temps et enfermé dans un système, si communément répandue par les médias vole, évidemment, en éclats. Et les lecteurs de bonne foi sont invités à réfléchir avec Benoît XVI, à nouveaux frais, sur la mission de l’Église dans le monde d’aujourd’hui. Peter Seewald a été totalement libre de son questionnaire et le Pape a répondu avec la simplicité que lui connaissent ses familiers.

Il fallait s’attendre à ce que les journalistes se précipitent sur le passage concernant l’usage du préservatif dans la prévention du sida. Cela a donné lieu à une de ces explosions dont nous avons l’habitude et qui ne font que réanimer un sketch médiatique qui a presque trente ans d’âge. Pour être juste, il faut reconnaître que c’est la première fois qu’un pape aborde le problème aussi directement. Sans doute fallait-il passer par ce mode de la conversation familière pour répondre aux requêtes d’une information qui a la plus grande difficulté à rendre compte des documents officiels. Pourtant, sur le fond, rien de ce que dit le Pape n’est surprenant. Cela correspond très exactement à ce que disent depuis le début des années quatre-vingt les théologiens moralistes les plus qualifiés. C’est ce que nous confiait, par exemple, le Père Chapelle, l’un des principaux consultants romains en cette matière.

Cependant la presse — et singulièrement la télévision — ne parvient pas à rompre avec ses habitudes invétérées. Selon une méthode fractale et binaire, analysée par un Régis Debray, elle ne se saisit que de fragments et, incapable d’accéder à la complexité d’une pensée, elle la réduit à quelques slogans. Peut-on espérer qu’à partir de l’agitation d’un moment, une vraie réflexion s’engagera, qui puisse éclairer les consciences et réchauffer les cœurs  ? n

Cher Arnaud,

Le monde médiatique et l'opinion publique sont peut-être mal disposés pour écouter les enseignements de l'Eglise, mais il faut aussi reconnaître, comme le Pape lui-même le fait dans un commentaire très honnête sur Humanae vitae dans son livre, (Cf. la citation de l'un de vos posts précédents), que le Magistère n'a pas assez clairement arrêter une position sur ces sujets délicats de la morale sexuelle dont fait partie le préservatif.

Citation :
« Les perspectives de 'Humanae vitae' restent valides mais c'est autre chose de trouver des chemins humainement praticables - explique le pape dans le livre. Je crois qu'il y a aura toujours des minorités profondément convaincues de l'exactitude de ces perspectives et qu'en les vivant elles seront pleinement satisfaites et pourront ainsi être pour d'autres un modèle fascinant à suivre. Nous sommes pécheurs. Mais nous ne devons pas assumer ce fait comme un exemple contre la vérité quand cette haute morale n'est pas vécue. Nous devons faire tout le bien possible et nous soutenir et nous supporter mutuellement. Exprimer tout cela aussi du point de vue pastoral, théologique et conceptuel dans le contexte de la sexologie actuelle et de la recherche anthropologique est une grande tâche à laquelle il faut se consacrer davantage et mieux ».

Il y a donc eu, il faut honnêtement le reconnaître, une co-responsabilité partagée entre les préjugés médiatiques et le manque de clarté du Magistère, dans cette fièvre médiatique... On ne va pa demander aux pauvres et à l'homme de la rue -par contre davantage certes aux journalistes- d'entrer dans la complexité de l'enseignement de l'Eglise sur les questions de sexualité... Il faut parfois parler simplement et clairement !

Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Mar 23 Nov 2010, 01:02

Attendez une seconde, parce que là j'ai la berlue!!

J'aime pas trop les smileys, mais là, y a de quoi!!!

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

Réitérons ensemble, gentlemen:

Citation :
Exprimer tout cela aussi du point de vue pastoral, théologique et conceptuel dans le contexte de la sexologie actuelle et de la recherche, etc.


J'imagine déjà les colloques de théologie sexuelle et anthropologie moderne...

Relisez donc Saint Paul, in Ephésiens V, 3, vous verrez: Qu'on n'en parle même pas parmi vous!

Suis-je donc le seul à trouver ces propos de Benoit XVI scandaleux?
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas   Mar 23 Nov 2010, 01:11

Chris Prols a écrit:
Suis-je donc le seul à trouver ces propos de Benoit XVI scandaleux?

Quand on n'aime pas tout parole devient scandaleux ...il y a longtemps que BXVI ainsi que ces prédécesseurs vous scandalise et ne nous fait pas croire que ça date d'hier .
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Pape admet le préservatif comme un moindre mal dans certains cas
» "Comme une araignée dans sa toile..."
» Vatican:Efficacité du préservatif comme prévention SIDA
» Le pape admet l'utilisation du préservatif...
» La vraie pensée du pape sur le préservatif.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: